• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jacques Peyrat votera Le Pen au second tour des présidentielles contre (...)

Jacques Peyrat votera Le Pen au second tour des présidentielles contre Royal

La nouvelle a fait grand bruit sur la place niçoise après l’interview donnée à Nice Matin par le sénateur maire de Nice, Jacques Peyrat, qui a déclaré préférer voter Jean-Marie Le Pen dans le cas d’un second tour des présidentielles qui opposerait le leader du Front national à Ségolène Royal.

(JPG) Certes, on connaît les liens qui ont uni le maire de Nice au Front national qu’il a rejoint en 1973 pour être élu conseiller général puis conseiller régional sous les couleurs de la flamme bleu blanc rouge, mais cette déclaration tombe comme un cheveu dans la soupe présidentielle à quelques semaines du scrutin national. Même si Jacques Peyrat a quitté le FN depuis 1995, il semble que les vieux démons ressurgissent aujourd’hui, étonnant ainsi ses adversaires politiques comme certains membres de sa propre majorité.

Les réactions n’ont évidemment pas tardé et le Mouvement des jeunes socialistes azuréens en a même appelé au ministre Christian Estrosi par le biais d’une lettre ouverte demandant au président de l’UMP 06 de réagir vis-à-vis de ces propos « plaçant M. Peyrat en dehors du champ républicain, préférant les partis xénophobes et prônant le rejet de l’autre ». Même réaction de la part de Patrick Allemand, vice-président socialiste de la région PACA, qui dénonce « un passé frontiste sur lequel Jacques Peyrat s’était fait très discret ces dernières années, ce qui pourrait être l’indicateur d’un changement de stratégie. »

Alors, on s’interroge sur cette nouvelle tirade du ténor de l’hôtel de ville niçois : sera-t-il candidat FN aux prochaines municipales ? Est-ce un effet de manche afin de faire monter la pression dans les rangs de l’UMP locale ? Serait-ce un nouveau test pour jauger son équipe municipale ?

Lui seul sait certainement pourquoi il a prononcé ses mots qui ne resteront pas sans demande d’explications dans les prochains jours et Nice Premium a tenu à avoir l’avis de la députée UMP Muriel Marland Militello et du conseiller général et municipal PS, Patrick Mottard, qui nous donne leurs avis sur cette prise de position qu’il sont loin de partager.


(JPG) Nice Première : Comment avez-vous réagi aux propos de Jacques Peyrat concernant Le Pen ?

Muriel Marland Militello : Les opinions de M. Peyrat sur M. Le Pen n’engagent que lui. Par ailleurs, les ambitions locales personnelles ne m’intéressent pas actuellement. Ce qui compte maintenant, c’est l’élection présidentielle pour donner à la France un président responsable et une majorité parlementaire pour gouverner. Nicolas Sarkozy est à mes yeux notre meilleur candidat à l’UMP. Une majorité de la droite républicaine et du centre lui sera nécessaire pour lui permettre de réaliser les projets innovants qu’il propose aux Français pour le plus grand bien de notre pays. Voilà ce qui actuellement doit être au centre des préoccupations de tou(te)s les élu(e)s de l’UMP.

NP : En qualité de députée UMP, qu’attendez-vous de votre parti suite à ces déclarations ?

MMM : J’attends de mon parti qu’il respecte les valeurs humanistes et républicaines qui sont les siennes et auxquelles j’adhère. Je compte donc sur l’UMP pour investir un candidat qui, à la fois, respecte ces valeurs et soit le mieux placé pour battre les candidats de gauche aux municipales.

NP : Allez-vous demander des explications à Christian Estrosi à ce sujet ?

MMM : Je fais confiance à Christian Estrosi pour se déterminer en fonction de l’intérêt de la droite républicaine, de ma ville et de mon département. Car comme président du conseil général des Alpes-Maritimes et comme ministre, il a su assumer avec excellence les responsabilités qui sont les siennes. Et il est par ailleurs un président départemental de l’UMP dynamique, rassembleur et toujours soucieux de la vitalité de notre mouvement.

NP : Enfin, pensez-vous que cette manœuvre déguise un candidat Peyrat FN aux prochaines municipales ?

MMM : Les effets d’annonce, les professions de foi ou les chantages effectués plus d’un an avant les élections n’ont strictement à mes yeux aucune signification. J’ai tant entendu tout et son contraire que je ne prête aucune attention à ces manœuvres qui ne doivent impressionner personne.


(JPG) Nice Premium : Patrick Mottard, que pensez-vous du choix de Jacques Peyrat au second tour des présidentielles dans le cas où le FN et le PS se trouveraient dos à dos ?

Patrick Mottard : C’est un scandale ! En 2002, la gauche a voté comme un seul homme pour Chirac contre Le Pen. Aujourd’hui, le maire UMP de la cinquième ville de France nous annonce benoîtement qu’il ne rendra pas la pareille en cas de situation symétrique.

NP : A votre avis, qu’est-ce qui a poussé le maire de Nice à faire ce choix ?

PM : Chassez votre nature, elle revient au galop ! Cela dit, cette déclaration n’est pas une surprise pour moi qui suis témoin, conseil municipal après conseil municipal, de la collusion entre le FN et la majorité municipale.

NP : Pourrait-on imaginer une candidature Jacques Peyrat sous les couleurs du FN aux prochaines municipales niçoises ?

PM : On peut toujours l’imaginer. Mais peut-être n’est-il pas aussi stupide que cela. Il peut très bien se contenter du désistement et des voix du FN au second tour.

NP : Que pensez-vous que l’UMP devrait faire face à ce type de déclaration ?

PM : L’exclusion. C’est une question de crédibilité pour cette formation si elle veut toujours être considérée comme républicaine.

NP : Allez-vous interpeller les élus de droite comme de gauche sur ce sujet ?

PM : Ceux de droite essentiellement (ce sont eux qui sont concernés). Pour moi, il y aura un avant et un après interview. Comptez sur moi.

NP : Le prochain conseil municipal risque d’être fort animé, non ?

PM : Possible. En tout cas, la question sera mise sur le tapis. Nous exigerons une explication.

NP : Enfin, que dirait Patrick Mottard à Jacques Peyrat ?

PM : Il lui dirait qu’on ne joue pas avec les valeurs de la République à moins de n’être pas républicain soi-même. Mais cette remarque le ferait rire sans doute...

par Franck Viano


Moyenne des avis sur cet article :  2.98/5   (121 votes)




Réagissez à l'article

101 réactions à cet article    


  • le mave 16 janvier 2007 11:45

    Ce n’est pas une révélation que l’aile droite de l’UMP soit plus proche de Le Pen que de la démocratie . Quand aux réponses des élus PS et UMP ,elles sont à inscrire dans le best of "la langue de bois .


    • jim (---.---.238.103) 16 janvier 2007 11:56

      « Soit plus proche de Le Pen que de la démocratie »

      Et ça veut dire quoi ça ? que Le Pen est un dictateur ! mouhaha !! Le Pen est vieux, Le Pen connais le sens de la démocratie et l’a toujours clamé, ceux qui imaginent que ce monsieur est anti-démocratique ne font que fantasmer, ils gardent en eux le souvenir du « croque-mitaine ».

      Pourquoi personne ne se pose la question : « pourquoi tant de gens votent Le Pen ? », je ne pense pas que les gens soient spontanéments racistes, anti-tout. Pourquoi on s’attaque toujours aux conséquences : « Il ne faut pas voter Le Pen, les gens qui votent Le Pen sont des salops et/ou des simples d’esprit ». Mais réveillez vous ! Beaucoup de gens embrassent les idées de Le Pen pour des raisons qui sont autres que la haine, le mépris ou le rejet, si systematiquement vous trouvez des réponses toute faites comme celles balancées par la plupart des bien-pensants de ce site, on n’avancera pas et il va passer en 2007 !

      L’heure est à la compréhension, si certains s’égarent dans la pensée lepeniste, il faut les en sortir, et ce n’est pas en les insultants, ou en les faisants taire que vous gagnerez. Souvenez vous de l’empereur Constantin disant à propos des chrétiens « plus j’en tue, plus il y en a », nous ne sommes pas au point de tuer les lepenistes, mais en les conspuants, on ne fait que les renforcer. En dialoguant avec eux, et en essayant de leur faire comprendre qu’ils sont dans l’erreur et qu’ils choisissent un camp qui semble être fermé, ils risquent de faire sombrer la France dans une guerre civile sans fin, qui n’a pas de sens.

      Bien à vous

      Jim


    • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 16 janvier 2007 11:58

      « soit plus proche de Le Pen que de la démocratie »

      C’est quoi pour toi la démocratie ?

      - Permettre à tous le monde d’exprimer ces idées, mais si c’est des conneries.

      Bien sur que non, c’est ne permettre qu’aux personnes, ayant eu le droit, par les instances dirigeantes, seules à savoir ce qui est bien pour le peuple, de donner la vision unique que doit avoir la société.


    • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 16 janvier 2007 16:42

      Vous faites trois erreurs dans votre commentaire :

      1) Le Pen n’aura jamais 50% des voix au deuxième tour

      2) 30% de français se disent plus ou moins racistes et proches de ses idées (70% sont donc anti-racistes et anti-Le Pen)

      3) Le Pen sait donc qu’il ne sera jamais élu et que son âge condamne son parti à se déchirer pour son héritage (cela a déjà commencé) Il ne veux pas être élu, car il sait qu’il ne pourrait pas gouverner dans le contexte actuel français et européen ; ayant été condamné X fois pour des propos anti-démocratiques (négationnisme, xénophobie et racisme) et que son programme est contraire aux principes européens auxquels la France a souscrit. Il ne veut que faire du fric sur le dos de la République en se présentant, comme il l’a toujours fait.

      4) La situation en France n’est en rien révolutionnaire : il n’y a ni parti révolutionnaire, , ni force militaire suffisante indispensable pour qui voudrait imposer hors élection un changement anti-constitutionnel de régime politique en renversant les institutions républicaines. Il ne peut y avoir que des révoltes sans incidence politiques globales ou hors système. Les frontistes n’ont pas d’armes ou des armes dérisoires et ne seraient pas suivis s’ils tentaient un soulèvement insurrectionnel.

      On peut donc exclure Le Pen du champs de la vie démocratique sans aucun risque pour les institutions. Il est même nécessaire de le faire pour arrêter dans l’œuf les tentatives purement électoralistes de Peyrat, dans le seul contexte local politique Niçois.


    • dionysos (---.---.232.178) 16 janvier 2007 18:00

      Je ne vois pas en quoi Le Pen n’est pas républicain, ni démocrate. Il l’est completement,il respecte les lois, la constitution et n’a jamais appelé à l’émeute. Je ne vois donc pas pourquoi il y aurait un soulèvement lepéniste après les élections.

      Si Le Pen était révolutionnaire,il y a longtemps que le F.N. aurait été dissous. (au nom de la démocrassie évidemment.


    • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 16 janvier 2007 18:24

      Un homme politique qui a été condamné pour négationnisme, racisme et xénophobie est l’ennemi des valeurs de la république ; il n’est donc pas seulement un simple adversaire : sa proposition, reprise par certains maires du FN, de préférence nationale a été à plusieurs reprises sanctionnée par la conseil constitutionnel comme contraire à la constitution. Cela ne vous suffit pas ?

      Moi si.

      Et c’est tout ce qui nous sépare...


    • jean (---.---.31.216) 16 janvier 2007 18:59

      et tu vois sarko pour etre dieu reboul loll est ce que tu serais pas un peu raciste a tout ceux qui pense pas comme toi helas je le crois


    • jean (---.---.31.216) 16 janvier 2007 19:02

      ce qui te separe des gens c est ta haine reboul de tout ce que tu voudrais faire et vouloir comme un certain busher


    • t-h (---.---.182.227) 16 janvier 2007 20:02

      Tu sais jean, tu peux déverser ton fiel sur un seul post, ça évite de voter non trois fois...


    • Johan Livernette (---.---.73.87) 16 janvier 2007 22:59

      Tu t’avances beaucoup quand tu dis qu’il ne fera jamais 50%. On en reparle au printemps. Tu risques d’être fort surpris le moment venu. Autre chose, Le Pen ne veut pas du pouvoir, ok. Alors pourquoi s’obstine-t-il depuis 30 ans dans les médias en se faisant régulièrement agressé voire insulté ? Réfléchis 2 secondes à la situation en France et pose toi les bonnes questions. Perso, je n’adhère pas au programme FN. Ce qui ne m’empêche pas d’avoir sens critique libre plutôt que de diaboliser quelqu’un qui n’est pas forcément plus raciste qu’un socialiste ou un sarkozyste. Interroge toi aussi sur l’intérêt de sa diabolisation pour les partis au pouvoir depuis des décennies.


    • wil (---.---.13.66) 16 janvier 2007 23:19

      ah ah ah le pen veut le pognon de la république, et chirac pour ne pas citer son nom il ne sait pas servi dans les caisses lui, pour mémoire il étais convoquer par les juges, mais bon on ne met pas un président en prison, on accuse le pen de tous ce que vous voulez, ammenez des preuves des vraies preuves pas ce que racontent les journalistes, qui sont en généralités commandités par l’état, A savoir que vous ne pouvez pas supporter que le pen risque de faire de bon résultat aux présidentielles oublions le pen pour un moment, combien d’hommes politique a ce jour n’a pas eu affaire avec la justice ? marrant personne en parle pourquoi ?, la honte ?, ou es l’argent de la france ?, pourquoi tous ces hommes politique actuel qui détournent ne sont pas en prison ?, toutes ces questions sans réponses, alors que le pen ont le rate pas lui, un homme qui a jamais détourné quoi que ce soit, alors tout haut FOUTEZ LUI LA PAIX


    • pinson (---.---.249.103) 17 janvier 2007 00:49

      @ Reboul,

      Une fois dans votre vie, vous montrerez-vous capable d’abandonner ne serait-ce qu’un instant votre ton professoral et pontifiant ? Surtout quand vous vous en servez pour affirmer des sottises.

      Au hasard et en vrac : Pouvez-vous me dire quand Le Pen a été condamné pour négationnisme ? Ce délit n’existe pas, c’est uniquement un terme polémique et journalistique.

      Pouvez-vous me dire quand le conseil constitutionnel qui est là pour examiner la conformité des lois à la constitution a condamné la préférence nationale, aucune Loi en ce sens n’ayant jamais été votée, et pour cause ?

      Si vous aviez une fois dans votre vie participé à une campagne électorale , vous sauriez qu’une campagne présidentielle est la dernière des occasions pour un politicien de « se faire du fric ». Une présidentielle est un gouffre à pognon où les comptes de campagne sont vérifiés jusqu’au dernier euro et publiés au journal officiel.

      Et enfin, et une fois pour toute pour ce qui me concerne, de quelle autorité morale, de quel magistère disposez-vous pour décrèter à tout bout de champ qu’il faut exclure de la vie démocratique -dont vous êtes la vestale vigilante- un parti parfaitement légal et qui représente des millions de français.

      Sa majesté Reboul décide qu’il faut exclure le FN mais ne voit aucun inconvénient, par exemple, à la persistance à l’assemblée d’un parti qui a soutenu jusqu’au bout la terreur et les crimes staliniens, ou encore d’un parti qui accorde son investiture aux législatives au seul ancien ministre à avoir fait trois ans de prison ferme pour corruption.

      Ne vous en déplaise, et là je sais que je vais vous faire bondir, la démocratie dont vous vous gargarisez à tout bout de champ n’est pas une vérité divine. Moîse est descendu du Sinaï avec le décalogue sous le bras, pas avec a déclaration des droits de l’homme ni même avec les oeuvres complétes du professeur Reboul !

      Vous nous dites -ciel, comme c’est original - qu’Hitler a été élu démocratiquement (attention quand même : parmi les condamnations que vous reprochez tant à Le Pen, il y en a une pour avoir écrit exactement ça !)

      Bon, et alors ? Ca veut dire quoi ? Si d’aventure Le Pen ou ses successeurs atteignaient 50% (je vous accorde que ce n’est peut-être pas pour demain,mais c’est le seul but légitime d’une action politique, non ?) il faudrait faire quoi ? Annuler les élections ? Dissoudre le peuple ? Apportez-nous vos lumières, ô oracle bienfaisant !

      Non, voyez-vous, professeur, je pense que la seule vraie manière de respecter la démocratie c’est de la prendre pour ce qu’elle est, une méthode éprouvée de gouvernement pacifique des hommes, rien de moins, mais rien de plus. Exactement ce qu’en disait Churchill (mais c’était peut-être un fasciste !)« le pire des systèmes à l’exclusion de tous les autres ». Avoir de la démocratie une idée simple, claire et modeste, et en jouer le jeu quoiqu’il vous en coûte. Car l’expérience a abondamment prouvé que parmi les pires ennemis de la liberté figurent ceux qui brandissent à tout bout de champ la démocratie comme un prétexte à exclure, ostraciser, « établir des cordons sanitaires » - comme vous le dîtes élégamment, à l’encontre de ceux qui leur déplaisent.


    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 17 janvier 2007 01:16

      Le problème de Reboul n’est pas le ton professoral, c’est que Reboul est un esprit faux enfermé dans des idées fixes.


    • alf007 (---.---.49.58) 19 janvier 2007 07:21

      et miterrand qui fait miam-miam avec Bousquet depuis des années, a l’époque ce fait divers n’a pas soulevé grande émotion, n’est ce pas.


    • jack kass (---.---.194.105) 23 février 2007 12:23

      va savoir ...tu sait je suis lepeniste depuis le debut du FN je vois un gros changement ya des ump qui sont lepen ,des chevenementistes ..et même des ex cocos !...et nouveauté *2007* la banlieue de jeunes immigrés devenus français selon les sondages :30% des gens n’expriment pas leur intention de vote dans les sondages si ont me sondait ?je ne répondrais pas non plus ! je dit pas que les 30% qui répondent pas *sont fn* peut être LCR ;... :)aussi et bon en 2002 ont oublie que a un moment il ya eu même (un zéro intention) pour le fn d un institut le phénomène bayrou ? il n’y en a pas s’est un coups chevenement 2002


    • Bill Bill 16 janvier 2007 12:02

      Je suppose que mottard est un élu du PS ? Il crie comme une vierge effarouchée que c’est un scandale, comment peut on dire ça ? Il est prêt à voter Le Pen, c’est fasciste raciste c’est connu d’ailleurs il est mauvais c’est en lui !

      Moi je veux bien, mais c’est oublier un peu vite que beaucoup d’anciens électeurs socialistes et communistes votent FN aujourd’hui, que certains socialistes actuels sont prêt à voter Le Pen au deuxième tour si sainte Ségolène n’y est pas !

      En l’occurence, pourquoi ne pas demander à Jacques Peyrat, puorquoi il fait ce choix tout simplement ? Ce serait plus honnête pour en discuter !

      Bill


      • (---.---.237.98) 16 janvier 2007 12:15

        Pour l’instant la seule dictature que nous constatons c’est bien celle de L’UMPS !

        Dadvsi, CPE, le vote informatique... la liste est trop longue...


        • t-h (---.---.4.219) 16 janvier 2007 15:41

          Tu bosses pour le bouquin « la politique pour les nuls » ?


        • seb (---.---.12.18) 16 janvier 2007 12:21

          A la limite, c’est un homme « honnête » qui annonce clairement pour qui il va voter au second tour en cas de duel Ségolène / Jean-Marie.

          Si c’est un duel Nicolas / Jean-Marie on attend sa réaction.

          Et pour le duel Ségolène/Jean-Marie j’attendrai aussi la réaction de Nicolas smiley


          • Sam (---.---.63.149) 16 janvier 2007 12:23

            Surréaliste.

            Par l’entremise de sa soldate, le Parti de la Mort est plus langue de bois qu’un général argentin, et le PS nous fait du Marchais sans les bretelles.

            Alors que les gens dont ils se réclament, Estrosi pour l’une et Chirac - incarnation et destinataire du vote PS en 2002 - trainent des casseroles qui en font des bandits de la République plutôt que des icônes.

            De toute façon, nous sommes là encore dans toute l’horreur du médiatique. Discours attendus, bordurés, aussi frais et instructifs qu’une interview de Rafaël Nadal après un match perdu.

            La démocratie est bien malade. L’auteur nous le rappelle encore, merci mélancolique.


            • Bob (---.---.34.107) 16 janvier 2007 13:02

              Je vois pas bien où est le problème, le gars dit « si le deuxième tour c’est Ségo/LePen, je vote pour le borgne »... et après ?? C’est son droit non ?

              Il ne dit pas préparer un coup d’état, il dit juste quel bulletin il mettra dans l’urne.

              Comme disait quelqu’un ici, plutôt que de lui vomir dessus cherchez à savoir pourquoi il fait ce choix, ça sera + constructif...

              On se croirait revenu en 2002 quand cette inquisition populaire hystérique attendait de tout un chacun qu’il dise la formule magique : « oui je voterai Chirac, qu’on me pende par les castagnettes dans le cas contraire ! Amen ! »... portnawak...


              • ffi (---.---.2.226) 16 janvier 2007 13:12

                Mais quand donc les socialistes arrêterons de donner des leçons de bienseances alors qu’il n’ont pas à rougir d’être pires fascistes que les fascistes , ce n’est que la triste realite eux qui sont toujours attaché a être elu grace au voix d’un parti qui ce dit humanitaire mais qui n’en a pas un rouble sur lui mais qui trimbalent des malles entieres remplis de poussieres des cadavres de leurs genocides .

                Ces socialsistes qui forcent les autres par divers moyens propagandistes à faire en leurs bonnes convenances , obliger des propriaitaires a partager leurs frigos avec des inconnus pas forcement gentils , malheureux , comme la fable de lafontaine « la cigale et la fourmi » A imposer sartres au college comme le plus grand philosophe : un assassin de le pensée ... pas seulement ???? Ils ont les mains sales et ils le savent mais non pas honte car responsable mais pas coupable .

                 smiley


                • Sam (---.---.63.149) 16 janvier 2007 17:34

                  Tu ferais mieux de garder ta salive pour éructer sur MAM.

                  En service commandé, celle-ci est allée rendre les honneurs au pire bourreau fasciste d’Amérique Latine : Pinochet.

                  Fascisme et dictature les deux mamelles du Parti de la Mort.

                  Entre l’extrême-droite la plus abjecte et les séides de ton parti chéri, il n’y a que divergences sur le style.

                  La mondialisation qui contient en germe le totalitarisme permet aujourd’hui la remontée en surface ce vieux fond autoritaire, dictatorial et repressif de la droite éternelle, chez tous ces petits chefs politiques de droite, grands feignants, corrompus et gras d’héritages pour la plupart.

                  Les français le sentent, qui, même attachés à leur bout de gras, qu’ils croient, à tort, mieux préservé par le boutiquier Breton ou quelques économiste bien réac, vont se détourner de cette espèce de phalange.

                  L’avant-goût, que procure l’impunité de la flicaille et les bavures en constantes augmentations, donne déjà de sérieux haut-le-coeur à tout individu sain d’esprit, épris de liberté et de citoyenneté.

                  Ainsi le cador du Parti de la Mort va prendre un pardessus grand modèle. Ce sera la fin de l’hiver. Dommage pour lui, mais grande liesse pour nous. smiley


                • (---.---.20.68) 16 janvier 2007 17:51

                  a chaque fois que la France est en guerre, c’est toujours les socialistes qui sont au pouvoir.


                • (---.---.94.89) 16 janvier 2007 18:53

                  sam, on dirait une rédaction écrite par un lycéen boutonneux sous l’influence de nikos aliagas. Le prêt à penser est ce qui marche le mieux on dirait.


                • Sam (---.---.63.149) 16 janvier 2007 21:36

                  (IP:xxx.x7.94.89)

                  Le lycéen boutonneux trouve plaisant et juste d’exprimer ses idées avec la vigueur à la mesure des errements reccurents de la droite qui n’a jamais considéré la République que comme une gueuse, bonne à écraser ou à circonvenir.

                  Et sur ce forum, aux dernières nouvelles républicain, tu as le droit de balancer une critique petite. Réjouis-toi.


                • ffi (---.---.2.226) 17 janvier 2007 07:43

                  Pinochet pire bourreau fasciste d’amerique du sud .

                  3000 morts a son actif , les maya les incas , les espagnols , les portugais : combien ?

                  Dans la region , sans parlez de fidele castro qui en est a plus de 3000.

                  Bon serieusement , la vague revolutionnaire communiste fait beaucoup plus de ravage , mais sous la soit disant pancarte liberte . Liberte d’imposer un regime par rapport a un autre , de gre ou de force, mais plustot dans un bain de sang pour tinter les etoffes et en faire des drapeaux .

                  vivement que l’on condamne le communisme pour crime contre l’humanite , le cancer de la liberte d’expression .

                  Vive la liberté .


                • Grouik (---.---.72.26) 16 janvier 2007 13:36

                  La solution : élire Le Pen en mai 2007 pour griller définitivement Ségo et Sarko, pendant l’été Le Pen clapse de son cancer et on peut enfin élire un vrai président à la rentrée.

                  Bon, en même temps y’a comme un gros risque (putain de médecine).


                  • Sam (---.---.63.149) 16 janvier 2007 17:39

                    Grouik

                    Zut, je t’ai poucebaissé sans faire exprès. Je me plante toujours avec ses deux panneaux « j’aime/j’aime pas ». J’ai l’impression d’être au feux tricolores chaque fois, à tripoter le champignon pour démarrer, sauf qu’y a deux couleurs.

                    A part ça et la choucroute sur l’autoroute, ta solution est pas mal.

                    Tout le monde sait bien que si le Borgne est élu, il sera trop décati pour gouverner et, de toute façon, il va prendre des mesures dans son style. Radicalo-débile, genre rendre obligatoire la « soupe au cochon » dans toutes les écoles de France.

                    Donc, même s’il est élu, il ne tiendra pas trois mois.


                  • moscator (---.---.220.123) 16 janvier 2007 17:40

                    C’est un scoop ou de la désinformation le cancer de Lepen ?


                  • Senatus populusque (Courouve) Courouve 16 janvier 2007 17:47

                    Apparemment une simple hypothèse ...


                  • dionysos (---.---.232.178) 16 janvier 2007 18:04

                    Jean Marie a un cancer ? ça c’est un scoop !


                  • Grouik (---.---.112.26) 16 janvier 2007 18:18

                    Cancer de la prostate pour être précis.

                    Normalement il a été opéré il y a quelques années, mais depuis il rencontre quelques problèmes de santé.


                  • wil (---.---.13.66) 16 janvier 2007 23:37

                    oh grave

                    le Grouik dit que jm le pen a un cancer, il faudrai qu’il vérifie ces dires avant de l’ouvrir, lui par contre certeinement une tumeur qui a du attaquer son cerveau, donc pas responsable de ses actes, faut pas lui en vouloir. Si une personne connait un grand spécialiste pour soigner sa tête, faite lui passer l’adresse , merci pour lui


                  • Grouik (---.---.167.65) 17 janvier 2007 03:00

                    « On le sait depuis peu, Le Pen a dû se faire soigner pour un cancer de la prostate, lors de la présidentielle de 2002. Aucun de ses lieutenants n’était au courant. Aujourd’hui, Le Pen « se porte bien », quoiqu’il souffre d’une douleur à la cuisse. »

                    http://www.lexpress.fr/info/france/dossier/lepen/dossier.asp?ida=431609

                    Confirmé par Jean-Marie Le Pen himself lors d’une interview pour le Figaro le 6 novembre 2004.

                    J’ai vérifié mes dires. Peux-tu en faire autant pour ma tumeur au cerveau ?


                  • pinson (---.---.13.90) 17 janvier 2007 12:03

                    Si Le Pen a un cancer de la prostate , ça lui fait un point commun avec De Gaulle et Mitterrand et avec mon beau-frère qui vote à gauche. Voilà une remarque qu’elle est constructive !


                  • parkway (---.---.18.161) 16 janvier 2007 13:43

                    encore un article pour faire peur aux imbéciles mal informés :

                    « si vous votez PS, c’est le pen qui passera » alors qu’il ne faut SURTOUT PAS voter ni pour le pen ni pour le ps ni pour l’ump !

                    Si un de ces 3 là est élu, rien ne changera jamais et ce sera toujours la même merde !

                    Bon Sang ! ca fait trente ans qu’ils nous servent la même soupe ! P’tain ! réveillez-vous !


                    • (---.---.142.54) 16 janvier 2007 14:12

                      Faut croire qu’elle est bonne la soupe, personne ne change la recette !

                      Se réveiller ? Pour quoi faire ? La seule chose qui n’est pas taxée, c’est dormir !

                      Tu n’as même plus besoin d’aller voter, c’est informatisé !

                      Pas beau la vie ? Prends ton prosac, tu te fais du mal pour rien...


                    • wil (---.---.13.66) 16 janvier 2007 14:26

                      pour Parkway

                      Pour ton commentaire, j’ai pas souvenir avoir eu jmlp comme président de la république, oui j’ai vu deux autres partis gouverner ce pays et qu’ils l’on coulés, et mis surrendedettement. Vérifie tes dires.


                    • Sam (---.---.63.149) 16 janvier 2007 17:40

                      Parkway

                      Tu as définitivement raison.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires