• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Je ne sais pas quoi faire dimanche... C’est grave ?

Je ne sais pas quoi faire dimanche... C’est grave ?

Abstention ou Macron ? Difficile de se prononcer, quand on est un électeur de gauche… Une chose est sûre : il ne faut pas se laisser enfermer dans ce débat toxique.

La peste et le scélérat

Quand on est vraiment de gauche – c’est-à-dire désireux d’une société plus égalitaire, authentiquement démocratique – on ne peut que s’attrister du résultat du premier tour des présidentielles. D’un côté, nous avons la candidate d’un parti xénophobe et démagogue, dont le discours « social » n’est sans doute qu’un miroir aux alouettes. De l’autre, nous avons un valet de l’oligarchie politique et financière, qui prétend incarner la « nouveauté » alors qu’il a été au cœur du pouvoir durant près de cinq ans.

Mais une fois qu’on a dit ça, on ne sait toujours pas quoi faire pour le second tour des élections. Faut-il voter Macron ou s’abstenir (je laisse de côté la question du vote blanc, pour ne pas rallonger inutilement ce billet) ? En une semaine, d’innombrables articles et commentaires ont été écrits à ce sujet, principalement par des militants de gauche. Visiblement, ces gens sont bien plus intelligents que moi, puisqu’ils sont tous persuadés d’avoir trouvé la solution au dilemme, alors que mon cerveau baigne toujours dans un épais brouillard. À ma décharge, je dois dire que leurs lumières sont plus aveuglantes qu’éclairantes. Pour les uns, il va de soi qu’il faut tout faire pour barrer la route à Adolphine, y compris voter pour Maquereau. Pour les autres, il est évident qu’il faut s’abstenir afin de ne pas légitimer le fossoyeur du droit du travail, l’homme du capitalisme à visage inhumain.

À l’évidence, il n’est pas possible que tout le monde ait entièrement raison… Est-ce à dire que le débat oppose un groupe de génies à une bande de cons ? Je ne le pense pas. Je crois même que les argumentations des uns et des autres sont très raisonnables. Sans prétendre à l’exhaustivité, voici comment je les résumerais.

Pour le vote Macron : « Que Macron ou Marine Le Pen soient au pouvoir, il faudra résister. Mais mieux vaut résister sous Macron que sous Le Pen, qui sera encore moins respectueuse des libertés publiques. Il ne faut pas oublier que le Front National n’a jamais totalement coupé les ponts avec ses composantes les plus extrémistes. Dans l’entourage même de Marine Le Pen, on trouve notamment un ancien gudard, Frédéric Chatillon, qui n’a pas renié son attachement au Troisième Reich. Par ailleurs, il est certain qu’une bonne partie de la population risque de souffrir beaucoup si le Front National arrive au pouvoir : les étrangers, bien sûr, mais aussi les Français musulmans, ou perçus, à tort ou à raison, comme issus d’une immigration extra-européenne. Enfin, s’abstenir est jouer avec le feu. Certes, Macron va probablement être élu, mais on ne peut pas en être certain. D’une part, il a commis quelques bourdes qui risquent de le rendre très impopulaire. Ensuite, à force de répéter que Macron va être élu, il se pourrait qu’on incite beaucoup de gens à s’abstenir, ce qui pourrait favoriser une courte victoire de Marine Le Pen. »

Pour l’abstention ou le vote blanc : « Macron, c’est à peine moins horrible que Le Pen. S’il passe, il achèvera le travail de démolition sociale qu’il a commencé sous le quinquennat de Hollande. La précarité et la misère vont encore augmenter. L’écart entre les espérances de vie des très pauvres et des très riches risque de se creuser. Car la misère aussi peut être aussi mortelle, sinon plus que les violences policières. Ces dernières, d’ailleurs, ont déjà sévi sous François Hollande, comme les proches de Rémi Fraisse peuvent en témoigner. Elle pourrait très bien augmenter si une partie de la population rejette la cure d’austérité. Macron, ce n’est pas celui qui est « d’accord avec tout le monde », l’homme de la synthèse entre le « centre-gauche » et le « centre-droit » : c’est la créature d’une oligarchie financière qui veut balayer les derniers restes de démocratie. Et il se sentira les mains d’autant plus libres, pour effectuer sa sale besogne, que les électeurs auront massivement voté pour lui. Ce qu’il faut, c’est qu’il passe mais avec une majorité relativement faible, de manière à ce qu’il ait le moins de légitimité possible. Enfin, la politique qu’il va nous faire subir s’inscrit dans la continuité de celles de Chirac de Sarkozy et de Hollande. Or, ce sont justement ces politiques qui ont assuré un boulevard au Front National. Macron n’est donc pas le rempart contre Le Pen. Ces deux politicards sont les deux faces d’une même médaille. Ce sont tous deux, à leur manière, des soutiens du grand capital, des ennemis du peuple et de la démocratie. »

J’aurais pu rajouter d’autres arguments pour défendre l’une ou l’autre de ces deux positions, mais mon unique but était de montrer qu’elles sont toutes les deux raisonnables. J’en tire trois conclusions.

La première, c’est qu’il n’est pas absurde d’avoir des hésitations quant à la conduite à tenir.

La deuxième, c’est que les gens de gauche devraient apprendre à se respecter les uns les autres au lieu de s’insulter comme ils le font parfois. Plusieurs appels ont d’ailleurs été lancés dans ce sens (cf. les textes en annexe).

La troisième, et la plus intéressante, c’est qu’il y a des gens qui ont une réflexion personnelle parmi les militants de gauche. Et ça, c’est plutôt une bonne nouvelle, quand on aime la démocratie, la vie des idées et la liberté de pensée.

 

Un motif d’espoir pour la gauche de gauche

Si Mélenchon a refusé de donner des consignes de vote, ce n’est pas parce qu’il a de la sympathie pour Marine Le Pen, mais parce qu’il savait que les militants de la France insoumise auraient très mal supporté qu’on cherche à leur imposer un choix, même raisonnable. Cela signifie aussi, bien entendu, qu’ils ne sont pas tous d’accord, et que Mélenchon ne voulait pas aggraver les conflits à l’intérieur de ce mouvement. C’est d’ailleurs ce qu’il a dit explicitement. Mais l’existence de ces conflits est le prix à payer pour un mouvement constitué d’individus autonomes, qui refusent de se ranger comme un seul homme derrière un chef charismatique. Quels que soient les défauts de Mélenchon, on pourra au moins le créditer d’avoir été le catalyseur – plus que le gourou – d’un tel mouvement. Je tiens d’ailleurs à préciser que je n’en fais pas partie, même si je l’observe avec intérêt.

Il faudra suivre l’évolution de ce mouvement, car c’est de telles initiatives que peut surgir un renouveau de la gauche. Peut-être que la France insoumise ne se relèvera pas de son échec relatif. Mais peut-être va-t-elle au contraire monter en puissance. Après tout, arriver à près de 20 % des voix au premier tour, c’est en soi un succès – un succès insuffisant, certes, mais qui peut laisser présager d’authentiques victoires dans l’avenir. Certes, on pourrait estimer que ces 19,6 % sont moins dus à la popularité de la France insoumise qu’aux 6,4 % de Benoît Hamon. Mais le score pitoyable de ce dernier n’est pas un simple accident. Il est la conséquence logique d’une évolution qui remonte à loin. Le PS, depuis les années 80, s’est de plus en plus rapproché de la droite. Cette métamorphose s’est accélérée sous Hollande, bourreau des sans-dents et véritable ami de la finance. Il n’est donc pas du tout étonnant que les classes moyennes et populaires se soient en grande partie tournées vers le FN et vers Mélenchon. Il n’est pas non plus surprenant que la direction du PS ait lâché Hamon pour Macron. Tout cela n’a rien de conjoncturel, et il serait étonnant que le PS renaisse rapidement de ses cendres.

En attendant que cela arrive, il y a fort à parier que le mouvement de la France insoumise continuera son petit bonhomme de chemin, sous sa forme actuelle ou sur d’autres formes. De manière plus générale, les gens qui ont voté pour Mélenchon pourraient constituer une force considérable s’ils s’unissaient dans les prochains mois et les prochaines années. D’après cette vidéo d’Usul,on y trouve en effet des gens susceptibles de manifester ou de faire grève pour plus de justice sociale : de jeunes urbains (souvent très diplômés, mais peu favorisés sur le plan économique), des gens des quartiers populaires, des fonctionnaires, des syndicalistes, des Bretons….

Car la mobilisation ne devra pas être seulement électorale. Sans aller jusqu’à qualifier les élections de pièges à cons, il faut se garder d’en exagérer la portée. N’en déplaise à Mélenchon, la « révolution par les urnes » ne peut suffire à garantir le progrès social. Quelles que soient sa sincérité et la valeur de son programme, un gouvernement authentiquement à gauche se heurtera toujours à de fortes résistances des milliardaires, des banques, des sociétés financières et des multinationales. Inversement, il peut arriver que des conquêtes importantes aient lieu sous des gouvernements de droite.

Comme toujours, c’est en grande partie dans la rue que la démocratie se joue.

 

 

Annexe

 

Cf. cet article paru dans un blog hébergé par Mediapart.

Cf. aussi ce texte d’un militant de la France insoumise, trouvée sur le site Arrêt sur image.

« Je viens de poster ça sur la page FB de Mélenchon consacrée a la consultation :

Chers tous.

Je vais sans doute prendre a contre-pied un certain nombre d'entre vous, mais apres une nuit de réflexion, j'ai eu envie de partager un point de vue avec vous.

Je pense qu'en discutant de notre vote au second tour, nous faisons fausse route.

Je pense qu'il ne faut pas surestimer notre influence sur ce vote. En gros, une partie d'entre nous votera Macron, une autre s'abstiendra. Peut-être même certains décideront de précipiter les choses en votant FN (faut pas se le cacher). Donc, pour moi, le problème est différent :

On a pas 5 ans pour l'urgence écologique, le démantèlement des centrales en fin de vie, sauver l'industrie francaise, et donc l'emploi, et surtout, sauver ce qu'il reste en France d'esprit de solidarite.

Dans 5 ans, le pays sera ruine et complètement désuni. Les violences racistes auront DEJA explose, même si Macron gagne. Le FN contrôlera toutes les collectivités locales. Un triomphe pour le FN en 2022.

Ensuite, Hollande a signe un accord de commandement militaire integre au niveau Europeen. La moindre connerie des Pays Baltes ou de la Pologne vis a vis de la Russie peut nous emmener dans une catastrophe. Donc, on ne peut pas attendre 5 ans. Le pays a besoin de nous MAINTENANT.

Et la seule chance de pouvoir agir MAINTENANT, c'est de faire le plein aux legislatives.

Or, avec la disparition du PS, ces législatives vont être TRES bizarres. C'est très difficile de savoir ce qui va en sortir. C'est une chance pour les insoumis. Mais ça ne marchera pas si les insoumis sont divisés par une guerre interne sur la question du 2nd tour de la présidentielle.

Macron le sait. En vrai, il se fout de nos voix au 2nd tour. Sinon, il ferait des propositions d'ouverture au lieu de se contenter de « moi ou le chaos ».

Donc, tel que je vois les choses, cette campagne de pression pour faire voter les insoumis, elle ne sert pour moi qu'a enfoncer un coin au sein de notre mouvement : créer une guerre interne pour nous affaiblir.

On peut s'agiter comme on veut : il y a une part des insoumis a qui on ne refera pas le coup de l'humiliation de 2002. En étant intransigeant, Macron cherche précisément à repousser cette partie du mouvement pour les éloigner de ceux qui placent en tête de leurs priorités le barrage au FN.

Sa tactique est simple : écarter la menace insoumis aux législatives.

Donc, la réponse à apporter est simple : respecter le choix de chacun, sans anathème.

La réalité, c'est qu'on est dans un cas d'incertitude radicale. Donc, chacun décidera en son âme et conscience en fonction de ce qu'il perçoit de la situation. Les deux côtés ont de bons arguments.

Alors, cessons de nous étriper là-dessus.

Respectons-nous et préparons les législatives.

Les présidentielles, on n'a plus vraiment beaucoup de pouvoir dessus en fait. »


Moyenne des avis sur cet article :  3.54/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    



    • abcd 1er mai 11:26

      @leypanou
      La vie est plus complexe et l’histoire semble démontrer que les peuples ne sont pas si sensible que cela à la corruption.
      Le plus triste, c’est que si Marine était déjà présidente et que comme Hollande elle avait voulu supprimer l’identité Française des doubles nationaux alors toute la gauche comme un homme ce serait levé, mais vu que l’idée vient de la gauche.
      Si y à un peu plus de vingt ans il y a de grandes protestations pour les retraites (c’est le dernier gros mouvement social) c’est parce que c’est Juppé qui la porté, la même chose sous Hollande et bah cela passe pas trop mal.
      C’est la gauche qui réforme car le peuple ce méfie de la droite (mais pas toujours assez de la gauche).
      Par conséquent Marine Présidente (avec ou non une assemblée) c’est peut-être le meilleur moteur de mobilisation des syndicats (ouvriers, policiers, etc..), des résistances (administratives, constitutionnelles, comme Trump) et le meilleur moyen de politiser le peuple contre toute action du gouvernement (les mairies FN sont peu nombreuses et pourtant assez surveillés, par rapport aux autres municipalités).
      A l’inverse 5 ans de plus avec Macron peut donner toute la légitimité à Marine à la prochaine élection, avec une tel lassitude qu’on lui laissera tout faire.
      Mais peut-être qu’à l’inverse Macron est suffisamment pragmatique pour acter la réalité (les pays les plus libéraux à savoir l’Angleterre et les states ne veulent plus du libéralisme alors qu’ils sont en avance sur nous, par conséquent, une politique toujours plus libérale aura pour conséquence une réaction anti-libérale de plus en plus grande) l’expliquer au fou du mondialisme ce détacher de cette doctrine avec talent et offrir un vrai président à la France (et pas un toutou des pays du Nord pour qu’ils détruisent l"économie des pays du sud, parce qu’ils sont différents, l’union est un jeu de pouvoir, où chaque peuple défend ses différences et attaque les différences autres, par une guerre économique, grâce à la concurrence).
      L’important c’est les législatives, c’est cela la démocratie, les Anglais ont une Reine et après, quelque soit notre futur Roi ou Reine, les législatives sont le vrai enjeu (surtout que beaucoup de députés ne ce représenteront pas).


    • leypanou 1er mai 11:56

      @abcd
      Par conséquent Marine Présidente (avec ou non une assemblée) c’est peut-être le meilleur moteur de mobilisation des syndicats (ouvriers, policiers, etc..), des résistances (administratives, constitutionnelles, comme Trump) et le meilleur moyen de politiser le peuple contre toute action du gouvernement  : est ce que vous savez que tous les ingrédients sont là pour que la France puisse passer du jour au lendemain sous dictature avec les différentes lois votées prétendûment pour lutter contre le terrorisme ? Est-ce que vous savez que pendant la COP21, les empêcheurs de tourner en rond ont été « bouclés » , utilisant justement les lois contre le terrorisme ?

      Il n’y a rien à espérer de Macron au niveau social, c’est certain. Mais croire qu’une présidence FN sans majorité peut être « contrée » est naïf, car les différentes lois liberticides utilisables sont prêtes. Et çà c’est en plus..


    • abcd 1er mai 20:49

      @leypanou
      Euh bah justement :
      "est ce que vous savez que tous les ingrédients sont là pour que la France puisse passer du jour au lendemain sous dictature avec les différentes lois votées prétendûment pour lutter contre le terrorisme ? Est-ce que vous savez que pendant la COP21, les empêcheurs de tourner en rond ont été « bouclés » , utilisant justement les lois contre le terrorisme ?"
      Cela passera moins bien avec Marine, qu’avec Hollande, je sais c’est triste, mais l’épouvantail aura plus de mal à faire passer des lois liberticides, parce que les parents inciteront leurs enfants à s’y opposer, alors qu’avec Hollande ils ont rien fait.


    • abcd 1er mai 20:58

      @abcd
      Au niveau Européen, les Français sont après les Polonais, les plus anarchistes, c’est pas parce que la limite est à 50 km/h que les radars sont à 50, c’est pas parce qu’il y a des lois qu’ils n’y a plus de jurisprudences, c’est pas parce l’ordre vient de l’état qu’il n’y a jamais eût d’objecteur de conscience, vous savez même sous l’occupation des cheminots ont sabordés des trains, c’est simple pour un Anglais ou un Allemand c’est pas possible qu’on est la bombe atomique (pour les anglais il est possible que c’est Trump qui est les clefs) et qu’on soit la 5ème puissance mondiale (ou 6ème c’est pas mal), on devrait être du coté des derniers, on est un peu perçut comme des barbares chanceux :)


    • Onecinikiou 1er mai 23:32
      @Jordi Grau

      « Si Mélenchon a refusé de donner des consignes de vote, ce n’est pas parce qu’il a de la sympathie pour Marine Le Pen, mais parce qu’il savait que les militants de la 
      France insoumise auraient très mal supporté qu’on cherche à leur imposer un choix, même raisonnable »


      Voter Marine Le Pen, ce serait « une terrible erreur » dit JLM. Et voter le banquier euro-mondialiste Macron ? « Un choix que je respecte » dixit notre « Insoumis ». 

      Mais au-delà des mots, insoumis à quoi ? A la dictature du politiquement correct, à la pensée unique ? Certainement pas, preuve en est ce positionnement indéfendable. 

      On peut « comprendre » qu’un type élevé dans le culte maçonnique du sans-frontierisme et de l’humanisme hors sol, et ce faisant lobotomisé par des décennies d’antifascisme adolescent (bien qu’il ait dépassé la soixantaine), ne puisse en effet prendre explicitement parti (ce que les honnêtes gens ne lui demandaient même pas, et pour cause) pour son illustre représentante supposée, enfin telle que désignée par l’ensemble du paysage propagandiste mediatico-politique ; mais lorsque l’on se prétend - en même temps - un sincère défenseur des intérêts sociaux des travailleurs français, il devient incompréhensible et sinon une pure trahison que de ne pas appeler sans ambages à un barrage au moins équivalent face au golem des ploutocrates et autres fous furieux néoconservateurs !

      Mais entre la France ou l’ultra-libéralisme mondialiste, le chef des insoumis s’est bel et bien soumis la doxa et a marqué une préférence, et quelle préférence !


    • izarn izarn 1er mai 10:09

      Le nihiliste qui s’exprime, et croit toutes les balivernes sur Marine Le Pen....
      Chatillon, crétin ; il est vice président ?
      Et tu rappelles pas des Devidjan et des Longuet ?
      Tu te rappelles pas Papon, ministre de Giscard d’Estaing et de Barre ?
      http://img.20mn.fr/YX9WCA6vSoaa3V3FF0TuBg/648x415_maurice-papon-d-alors-ministre-budget-cote-premier-ministre-epoque-raymond-barre-2-octobre-1979-sortie-conseil-ministres-elysee.jpg
      Tu te rappelles pas des collabos qui se se sont retrouvés dans les paris radicaux, PS, gaullistes...
      Mitterrand « la francisque » tu te rappelles ?
      .http://pauvrefrance.p.a.pic.centerblog.net/1a7fefd3.jpg
      Tu te rappeles de ce communiste, Doriot ?
      http://prisonniers-de-guerre.fr/wp-content/uploads/2014/10/jacques-doriot.jpg
      Lis aussi Annie Lacroix Riz. Et vient pas faire ta morale débile pour analphabète.
      Le FN est né en 1972 sous Pompidou...Pas en 1933...


      • pipiou 1er mai 10:22

        @izarn
        Quel est l’intérêt d’agresser l’auteur ?
        Il est honnête, il dit ce qu’il pense.
        Et il a raison : le nom du Président de la république est de peu d’importance, ce qui compte c’est les législatives.
        L’élection du président de la république est une vaste blague : elle ne fera toujours qu’une majorité de déçus. Alors il est inutile de se fâcher pour ça.


      • Alren Alren 1er mai 18:03

        @pipiou

        le nom du Président de la république est de peu d’importance, ce qui compte c’est les législatives.

        Toutes les études démontrent le contraire !

        Si Macron gagne largement la présidentielle, il se créera comme d’habitude un mouvement pour élire des députés qui le soutiennent, ne seraient-ce que pour éviter une cohabitation que les électeurs jugent contre-productive pour la France.

        Si MLP l’emporte, par surprise, elle n’aura pas de majorité à la Chambre, les LR refusant de voter ses projets de lois pour ne pas perdre leurs derniers électeurs.
        Le groupe le plus important pourrait être alors ... celui de la FI ! Croquignolesque perspective ! 

        Soyons tactiques puisque nous n’avons plus d’autre choix :

        VOTONS ANTI-MACRON


      • Etbendidon 1er mai 10:13

        Tu veux ou tu veux pas 
        Tu veux c’est bien 
        Si tu veux pas tant pis 
        Si tu veux pas 
        J’en f’rai pas une maladie 
        Oui mais voilà réponds-moi 
        Non ou bien oui 
        C’est comme ci ou comme ça 
        Ou tu veux ou tu veux pas


        • hans-de-lunéville 1er mai 10:23

          Ce n’est pas grave , c’est tout à fait logique.


          • biquet biquet 1er mai 10:38

            J’ai déjà écrit 2 articles dans AV qui ont été refusés tous les 2. Je viens d’en écrire un troisième qui va subir le même sort. Pourtant la référence historique de Delanoë a été relayée par tous les médias.
            Le titre de l’article est : Delanoë, grand manipulateur de la vérité historique

            Pierre Delanoë a déclaré que si Hitler était arrivé au pouvoir c’était parce l’extrême gauche allemande (traduire « le parti communiste ») avait refusé de s’opposer à Hitler en ne participant pas à un front commun, avec le SPD (sociaux-démocrates), anti-Hitler. La réalité est exactement inverse.

            Aux élections présidentielles de mars 1932, le parti social démocrate allemand (SPD) a soutenu Hindenburg pour faire barrage aux nazis, alors que le DKP (parti communiste) a présenté son candidat. Hindenburg a obtenu 49,53 %, ne passant pas dès le premier tour pour quelques milliers de voix. En janvier 1933, c’est le même Hindenburg qui nomme Hitler chancelier. Le parti nazi était alors en totale déconfiture, aux élections municipales de décembre 1932 en Thuringe, le parti nazi perd 40 % de son électorat par rapport aux législatives de juillet. De nouvelles élections législaves ont lieu en novembre 1932 et le parti nazi perd 34 députés par rapport à celles de juillet. C’est donc Hindenburg, soutenu par les sociaux-démocrates et les bourgeois conservateurs, qui a installé Hitler au pouvoir en janvier 33. Hitler n’ayant pas de majorité, il décide de nouvelles élections législatives le 5 mars 1933. En fait les dernières élections libres en Allemagne vont être les élections législatives de novembre 1932, où le parti nazi était en net recul. Dans la nuit du 27 au 28 février, les nazis dirigés par Göring, manipulent un communiste d’origine hollandaise pour incendier le Reichtag. Le parti communiste est mis hors la loi et ne peut participer aux élections alors qu’il était le seul parti en réelle progression. C’est la fin de la démocratie en Allemagne jusqu’en 1945.

            Dans la réalité les sociaux démocrates allemands sont indirectement responsables de l’accession au pouvoir d’Hitler en ayant refusé le Front populaire avec les communistes et en ayant soutenu Hindenburg aux présidentielles. Certes le SPD a bien soutenu Hindenburg pour faire barrage à Hitler et Delanoë a raison à ce moment de l’Histoire, mais bien sûr il oublie de dire que c’est la personne qu’ils ont soutenue, qui par la suite a ammené Hitler au pouvoir.

            Heureusement Macron n’est pas Hitler, même si dans son discours d’Arras il lui empreinte la gestuelle et surtout l’hysthérie vocale. Le meilleur vote anti-fn c’est le vote blanc : c’est la seule façon de montrer qu’on ne se laissera pas faire avec Macron, qu’il ne sera pas le marche-pied de Marine Le Pen pour permettre son élection en 2022. De toute façon Macron sera élu, grâce aux électeurs manipulables qui respectent les consignes de vote ; mais si le vote blanc est important, cela montrera à Macron que la bataille des législatives est loin d’être gagnée.

            Pour voter blanc il suffit de ne rien mettre dans l’enveloppe ou de prendre une feuille blanche format A4 et prendre le quart de sa surface (dimension du bulletin de vote).


            • Etbendidon 1er mai 13:43

              @biquet
              Et ben mon biquet on se répand sur tous les fils parceque son nartic est congelé en modé ?
              Et on soutient AV ?
               smiley
              Y a pas que vous, tenez Tall son article est super congelé depuis une semaine
              Et etbendidon depuis hier (un nartic sur le score de Achelinot)
              Et on en fait pas une jaunisse
               smiley
              On est sur un site citoyen ici et démocrachique toutes les opinions ont droit au chapitre à condition d’être dans le camp du BIEN
              oauf ouaf
               smiley


            • Taverne Taverne 1er mai 10:52

              Le 14 juillet, je veux entendre résonner la Marseillaise sans rougir de honte.


              • pipiou 1er mai 11:13

                @Taverne

                Tu ne vas quand même pas nous la jouer patriote !


              • Tall Tall 1er mai 11:16

                @Taverne

                 
                La Marseillaise n’est plus qu’un chant provincial
                L’hymne « national » ( écrit par un allemand ) est celui-ci depuis le traité de Lisbonne

              • Ben Schott 1er mai 11:18

                @Taverne
                 
                « Le 14 juillet, je veux entendre résonner la Marseillaise sans rougir de honte »
                 
                En même temps, la fête nationale, c’est pas un peu has-been ?
                 
                 smiley
                 


              • Taverne Taverne 1er mai 11:20

                @Ben Schott

                Moi, ce jour-là, je ne serai pas chez Poutine.


              • Ben Schott 1er mai 11:27

                @Taverne
                 
                Il n’a sûrement pas l’intention de vous inviter non plus.
                 
                C’est beau un « philosophe » en marche !
                 


              • Taverne Taverne 1er mai 11:29

                @Ben Schott

                Plus beau qu’un assis qui rumine sa rage dans l’ombre...


              • Taverne Taverne 1er mai 11:30

                @Tall

                Vous êtes belge. Merci de respecter nos emblèmes comme je respecte les vôtres.


              • Ben Schott 1er mai 11:34

                @Taverne
                 
                Vous ne seriez pas le frère d’un certain Tab qui égayait naguère les commentaires d’Agoravox ?
                 


              • baldis30 1er mai 11:44

                @Tall

                Ce qui est une injure à Verdi et à l’Hymne des nations !


              • Tall Tall 1er mai 11:50

                @Taverne

                 
                La Belgique n’existe pas car il n’y a pas de peuple belge.
                Ce « pays » réduit à l’état de sous-préfecture de l’UE n’est qu’un artefact de l’Histoire.
                En attendant, l’UE s’y abrite, et elle sert d’exil fiscal à de nombreux riches français.

                La France est un vrai pays + que millénaire avec un vrai peuple ... du moins jusqu’à il y a quelques temps encore. Car maintenant, vous allez juste élire le nouveau vice-chancelier de Merkel.


              • lloreen 1er mai 11:11

                « Une chose est sûre : il ne faut pas se laisser enfermer dans ce débat toxique ».

                Effectivement car c’ est précisément le but des manipulateurs.
                La solution consiste donc à se saisir de l’option créée par un collectif de citoyens conformément aux dispositions de l’article 35 de la déclaration universelle (au-dessus des lois) des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et qui ont crée un outil juridique reconnu par le droit international, utilisé par de nombreux pays en temps de crise : un conseil national de transition.
                Ce conseil national de transition de France a été crée le 18 juin 2015 et a été déclaré à l’ ONU . Cet outil de droit appartient à tous les français et le moment est venu pour eux de l’utiliser pour mettre fin à la dictature qui s’est installée dans le pays .

                Voici plusieurs de ses membres, qui lancent un appel à leurs concitoyens pour se rassembler le 6 mai place de la République à Paris.
                Appel aux français de Véronique, membre du conseil national de transition.
                https://www.youtube.com/watch?v=5wT9S7dCnTY

                Echange entre deux membres du conseil national.
                https://www.youtube.com/watch?v=z6BbNMV7-_Y

                Votez pour le douzième candidat : le peuple de France et son outil de droit:le conseil national de transition dont voici le message d’un de ses porte-parole, monsieur Eric Fiorile.
                https://www.youtube.com/watch?v=FFxNIbAGfAM

                L’heure du rassemblement a sonné et les français peuvent se choisir un destin à l’islandaise en se rassemblant en masse derrière le conseil national de transition dont voici le programme :
                https://www.conseilnational.fr/wp-content

                La révolution islandaise de 2009 a été -faut-il s’en étonner...-, occultée par tous les médias européens de masse.
                Suite à cette révolution pacifique, une partie de la dette hypothécaires des ménages islandais a été annulée par deux fois.
                http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20131202trib000798843/l-islande-va-effacer-une-partie-de-la-dette-des-menages.html

                Refuser de payer la dette illégitime est tout à fait possible.
                http://www.cadtm.org/Refuser-la-dette-illegitime-est

                Il est même possible aussi d’obtenir l’annulation de la loi Rothschild de 1973 pour
                inconstitutionnalité comme cela a été le cas au Canada le 26 janvier 2015, où un collectif (le COMER) a intenté une action en justice.
                https://lesbrindherbes.org/2015/05/02/economie-mais-oui-on-peut-il-faut-juste-le-vouloir/


                • lloreen 1er mai 11:23

                  pardon : ce (rassemblement).

                  Ce 6 mai 2017 les français devront voter pour le douzième candidat : le peuple. C’ est une opportunité dont ils devraient se saisir pour montrer aux peuples du monde entier qu’ils n’ont pas tout à fait trahi leurs ancêtres, lesquels leur ont donné la déclaration universelle des droits de l’ homme et du citoyen.

                  Déclaration universelle des droits de l’homme

                  Le 10 décembre 1948, les 58 États Membres qui constituaient alors l’Assemblée générale ont adopté la Déclaration universelle des droits de l’homme à Paris au Palais de Chaillot (résolution 217 A (III)).
                  Pour commémorer son adoption, la Journée des droits de l’homme est célébrée chaque année le 10 décembre.
                  Ce document fondateur - traduit dans plus de 500 langues différentes - continue d’être, pour chacun d’entre nous, une source d’inspiration pour promouvoir l’exercice universel des droits de l’homme.

                  http://www.un.org/fr/universal-declaration-human-rights/index.html

                  Rappel de l’article 35

                  "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs« (Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, et préambule de la Constitution du 24 juin 1793).

                   

                  Comment sortir de la dictature sectaire et fanatique qui nous dirige ? Edmund Burke nous donne une piste :

                   »Les tyrans-Sophistes de Paris déclament bien haut contre feu les tyrans-rois qui dans les siècles précédents ont tourmenté le monde. Ils ne sont si fiers que parce qu’ils sont à l’abri des sanctions de leurs anciens maîtres, des donjons et des cages de fer. Serons-nous plus indulgents pour les tyrans d’aujourd’hui, quand ils nous donnent le spectacle de tragédies plus affreuses encore ? N’userons-nous pas de la même Liberté qu’eux, quand nous pouvons le faire avec la même sûreté ?" (Edmund Burke, Réflexions sur la Révolution de France, 1791, Pluriel Histoire, Paris 2004, p. 136).

                  La France est en dictature et depuis le coup d’état du 5 décembre 2016 et la fin de la séparation des pouvoirs, la France n’a plus de constitution.

                  Par conséquent, pas d’élections sans constitution ! De toutes façons les résultats seraient NULS !


                  • baldis30 1er mai 11:52

                    @lloreen
                    bonjour,

                    « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs« (Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, et préambule de la Constitution du 24 juin 1793). »

                    Les argumenteurs de pacotille sur la sortie de l’UE, quels qu’en soient le coté devraient réfléchir à la force de cet article au regard du vote du TCE contraire à la volonté du peuple français exprimée par référendum ! 

                    L’UE a le choix ....

                    ou elle annule de bonne grâce le TCE refusé par plusieurs peuples avant manipulation des foules

                    ou elle se constitue comme une force illégitime en refusant la solution précédente et elle est en contradiction avec la déclaration .... auquel cas c’est l’article 35 que le peuple DOIT appliquer !

                     


                  • dejaegere 1er mai 11:31

                    J’apprecie ce texte tout en nuances et finesse. Il met bien en valeur en passant que nous vivons un moment chiffone de la vie politique francaise et au dela du desarroi de beaucoup d’electeurs qui ont du mal a se rsoudre a l’idee qu’une fois encore dans notre Histoire « plus ne sera comme avant ».

                    Cela me permet d’exprimer vis a vis du texte quelques nuances plus ou moins prononcees.

                    D’abord je ne comprends pas bien pourquoi l’auteur utilise cette ironie grincante a l’encontre de ceux qui ayant vote Melenchon au premier tour (ce qui ne semble pas etre le cas de l’auteur selon ses allusions) ont choisi de voter ou de s’abstenir, bref de s’interesser au 2eme tour ! Je rappelle qu’il n’existe pas de possibilite d’y echapper. L’auteur propose de se desinteresser du 2eme tour ? Donc il s’abstiendra.

                    Mais peut-etre veut-il dire que le debat sur le second tour au sein de FI est deletere ? D’abord FI ne peut pas faire une manoeuvre du genre « cachez ce sein que je ne saurais voir » parce que ses electeurs sont tous legitimement preoccupes . Ensuite tout le monde mediatique mais aussi beaucoup d’autres electeurs veulent savoir a juste titre ce qu’il en est du cote de ce mouvement qui a recueilli plus de 19% et qui pourrait serieusement influencer les choses demain quoiqu’il arrive le 7 mai.

                    J’ai ecoute Melenchon sur You tub explicitant sa position sur ce deuxieme tour et aussi sur l’apres , par exemple les legislatives. Il dit clairement que cette position n’a qu’un objectif : preserver l’unite et la dynamique du mouvement. Je pense que la grosse majorite des electeurs concerns l’ont bien compris. Pas tous ? Si quelqu’un a un remede miracle qu’il l’ecrive.

                    Pour terminer je pense que FI n’a pas toutes les cartes pour trouver la solution visant a transformer le bon essai des presidentielles . les dynamiques des legislatives risquent d’etre assez differentes decelles des presidentielles . A droite comme a gauche. Que sera l’attitude des socialistes, du PCF, des Verts, et des electeurs sans reference partisane ?

                    Bien malin celui qui pourrait le dire. Alors oui il faut btir une nouvelle unite mais sans les rflexes d’hier.


                    • baldis30 1er mai 11:44

                      bonjour,

                      Fascisme financier d’un côté, fascisme policier de l’autre


                      • leypanou 1er mai 12:02

                        @baldis30
                        dans un cas, c’est la mort à petit feu, dans l’autre, la mort subite.
                        Mais cette différence de taille, avec la mort à petit feu, on a une petite chance de s’en tirer encore alors qu’avec la mort subite, c’est terminé.


                      • phan 1er mai 12:16

                        Ni Abstention, Ni Nul, Blanc
                        ... et plus d’abstinence si affinité 


                        • Jonas 1er mai 13:35
                           le choix est pourtant clair : soit la destruction de la France, de sa culture et de son patrimoine livré au mondialisme économique déshumanisant de Macron (loi El-Khomri, ubérisation de la société, etc...) et à l’immigration de masse islamisée, soit la protection de l’identité française, de ses acquis sociaux, de ses valeurs par Marine Le Pen.
                          Dans le cadre du projet de mondialisation, Macron a par exemple personnellement organisé le démantèlement de l’entreprise Alstom, fleuron de l’innovation française.

                          Qui voudra de Macron comme président, avec un gouvernement soutenu par Manuel Valls, François Hollande, Jacques Attali, Pierre Bergé, Vincent Bolloré, Bertrand Delanoë, François Bayrou, Bernard Kouchner, Robert Hue, et peut-être même le retour du pédophile Daniel Cohn-Bendit en tant que ministre ?

                          Macron, pour le port du voile islamique en entreprise !

                          Macron soutient Mohamed Saou, un collaborateur de son mouvement « En marche », lié à une mouvance de l’Islam radical raciste et antisémite !
                          Macron veut créer une autoroute migratoire de l’Algérie vers la France !

                          • zygzornifle zygzornifle 1er mai 16:09

                            @Jonas
                             Macron veut créer une autoroute migratoire de l’Algérie vers la France !


                            Chic alors ça sera la seule autoroute gratuite et qui n’aura qu’un seul sens .....

                          • zygzornifle zygzornifle 1er mai 15:53

                            La Marseillaise revue par Macron .... allez tous en cœur : Macron, Macron qu’un sang impur (de sans dent) abreuve mon pogon ....


                            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er mai 15:56

                              Mohammed peut vous aider à vous décider !


                              Vous êtes une personne, vous existez et vous êtes en vie, vous avez des envies mais aussi des ambitions ... Alors rappelez-vous que vous êtes au sein d’une société qui a formé une Nation mais qui est en ce moment orpheline d’un Etat ! 

                              Votez pour le Front constitué par tous ceux qui croient que la nation est la sécurité première et fondamentale pour l’individu et pour la société... Le reste viendra !


                              • bonalors 1er mai 16:46

                                eh eh eh
                                Avec tous les abrutis sur ce site vous allez avoir du public
                                Tous les jours je commence le matin et finis le soir, avec ma tasse de café, elle lui disant qu elle ressemble a une feuille de laitue,


                                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er mai 18:26

                                  @bonalors

                                  Mettez-y beaucoup de vinaigrette à votre salade, elle descend plus facilement !

                                • Yvance77 Yvance77 1er mai 17:49

                                  En réponse au titre je dirais : « tout dépend de la grosseur de vos couilles » !


                                  • Antoine 1er mai 18:04

                                    Si t’es un électeur de gauche, le mieux c’est que tu votes Macron puisque c’est la gauche qui a produit cette merde. Tu devrais assumer jusqu’au bout.


                                    • nours77 nours77 1er mai 20:11

                                      Dans le doute on s abstient... c est pourtant bien connu.

                                      Je ne voit pas trop ce qui vous fait peur a ce point en Mme Lepen... C est pour 5 ans, et il n est pas rare que le suivant annule ce que le précédent a fait... a une marche du fond ou au fond cela n a que peut de différence. Je comprend ceux qui veule donner sa chance a Mme Lepen...
                                      Comment M Macron va faire pour incarner un renouveau quand on voit les vieux chevaux politique sur le retour avec lesquels il c est entouré, cela reste pour moi un mystère...
                                      Personnellement abstentionniste convaincu, je ne veut ni de la peste ni du choléra.
                                      Une clone de M Sarkozy ou M Hollande bis... Le choix est fait a mon sens, aucun des deux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Jordi Grau

Jordi Grau
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires