• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Je ne voterai pas F. Hollande, ni au 1er ni au 2d tour

Je ne voterai pas F. Hollande, ni au 1er ni au 2d tour

L’interview de F. Hollande dans The Guardian est la goutte d’eau qui fait déborder un vase, déjà bien rempli.

Dans ce qui a provoqué la colère des communistes et du Front de gauche, il y’a en premier lieu la phrase« Today there are no Communists in France. Or not many ... »[1]. Cette phrase a bien sûr heurté les 130 000 adhérents du PCF, ses 10 000 élus et les 10% d’électeurs qui ont voté Front de Gauche aux dernières élections cantonales (les sondages indiquant une tendance similaires pour l’élection présidentielle). On peut supposer que les électeurs et militants de Lutte Ouvrière, du NPA et de l’ensemble de la sphère anticapitaliste qui se réclament également du marxisme ont également dû se sentir visés.

Elle démontre l’immense mépris dans lequel F. Hollande tient la sensibilité communiste et anticapitaliste. Elle fait suite à bien d’autres démonstrations, comme le refus de F. Hollande de répondre à l’offre de débat de J.L Mélenchon ; les alliances avec les Verts Europe-Ecologie pour prendre des sièges au PCF aux dernières élections cantonales ; ou la phrase de Jean-Paul Huchon, président PS de la région Ile de France, considérant Jean-Luc Mélenchon « plus grave que Le Pen  », sans avoir été désavoué ni par M. Aubry, ni par F. Hollande.

Difficile bien sûr d’aller voter au second tour pour – le cas échant – quelqu’un qui vous tient dans un tel mépris. Mais au fond, ce n’est pas le plus grave dans cette interview.

Le plus grave, c’est la volonté affichée de rassurer La City, les places financières, les marchés. Il a ainsi minoré ses propos du Bourget de janvier désignant la finance comme son principal adversaire. Selon l’interview du Guardian : “it was an example of the broad, anti-banker campaign-rhetoric of all French presidential candidates, including those on the right.”[2] Effectivement, si F. Hollande se veut l’adversaire de la finance comme N. Sarkozy l’a moralisé, le Guardian a raison de dire  : “the City of London it should not fear his drive for more regulation of the financial world.”[3]

F. Hollande met même en avant une certaine vision de 15 ans de gouvernement socialiste en France : « we liberalised the economy and opened up the markets to finance and privatisations. There is no big fear. »[4]

Pour être honnête avec l’interview, F. Hollande temporise quelque peu ce point de vue en critiquant la fin des années Blairs  : « Then he (Blairt) succumbed to the dominant idea that the markets could regulate themselves and the notion that the markets and [economic] liberalism in themselves could be a factor for growth ... We saw the consequences.” [5]

Mais d’une part, Nicolas Sarkozy a lui critiqué les excès du libéralisme, et là encore on en a vu les conséquences : aucun changement d’orientation politique. D’autre part, cette critique finale vient après une éloge de la troisième voie de Tony Blair (ni droite ni gauche) et des premières années de son gouvernement. Ce qui en atténue grandement la portée.

En somme, cet article du Guardian est un excellent résumé des positions centristes et non de gauche de F. Hollande qui font qu’il me sera impossible de voter pour lui. Mais si ce n’est qu’un résumé, je me dois de prendre le temps de rappeler à quelques grands traits d’autres prises de position inacceptables pour la vraie gauche :

  • La réforme des retraites : F. Hollande se propose de revenir à 60 ans uniquement pour les carrières longues, entérinant et avalisant de ce fait la réforme phare du quinquennat de Sarkozy pour tous les autres : prolongation de l’âge de la retraite et augmentation de la durée de cotisation.
  • Le nombre de fonctionnaire : F. Hollande propose de créer 60 000 postes dans l’éducation nationale… en les prélevant sur d’autres ministères. Ce qui revient en creux à avaliser et entériner pour tous les autres ministères le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux pendant tout le quinquennat de Sarkozy. Tout juste concède-t-il que la droite est allée assez loin et qu’il faut s’arrêter là. Mais il ne dit pas que la droite est allée trop loin, sauf peut-être dans l’éducation nationale.
  • Enfin et toujours, F. Hollande a défendu une Europe où la concurrence est libre et non faussée, aux côtés de N. Sarkozy et jusque dans les colonnes de Paris Match avec la photo désormais célèbre. Et dans l’entretien au Guardian, il défend encore une fois l’idée de modifier les traités européens par la voie parlementaire et non pas par référendum… comme Sarkozy ! Il continue dans la même voie en soutenant le Pacte Européen de Stabilité Financière qui va imposer l’austérité à toute l’Europe !
  • Rappelons également que les socialistes allemands, placés devant le choix de gouverner avec la CDU (droite) ou avec Die Linke (équivalent du Front de Gauche) ont préférés gouverner avec la droite. Et que, à la question « Si Mélenchon était devant vous à la présidentielle, appelleriez vous à voter pour lui ? » F. Hollande n’a jamais accepté de répondre.

Alors non, je ne voterais pas F. Hollande au 2d tour de l’élection présidentielle, si d’aventure il devait y figurer et pas Jean-Luc Mélenchon.

Certains me répondront que le programme de N. Sarkozy est pire. Assurément, sans doute, peut être, enfin, c’est à voir… F. Hollande soutient et a soutenu l’ensemble des plans d’austérités mis en œuvre par le gouvernement socialiste de Grèce ; de même, il soutient le pacte de stabilité financière. C'est-à-dire que si la conjoncture économique venait à se dégrader, F. Hollande appliquerait à la France les mêmes politiques d’austérités que les socialistes grecs ont appliqué à la Grèce. Et elles sont assurément pires que le programme actuel de l’UMP.

Et quand bien même le programme de N. Sarkozy serait pire que celui de Hollande, pourquoi faut-il toujours choisir « le moins pire » ? Des millions d’électeurs s’abstiennent car ils ne croient plus en la politique, justement parce qu’il faut à chaque fois choisir « le moins pire ». Cette voie là est en train de tuer la gauche. Et il y’a un jour où il faut dire : « Stop, vous être en train de détruire l’idée même qu’un changement de société est possible. On ne vous accompagnera pas plus loin sur ce chemin mortifère »



[1] Aujourd’hui, il n’y a plus de communistes en France… ou plus beaucoup.

[2] C’était un exemple de la rhétorique anti-banquier de tous les candidats à l’élection présidentielle française, y compris à droite

[3] La City de Londres ne doit pas craindre sa politique pour plus de régulation du monde financier.

[4] Nous avons libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et aux privatisations. Il n’y a pas à avoir peur

[5] Ensuite, il (Blair) succomba à l’idée dominante que les marchés pouvaient se réguler eux-mêmes et que le marché et le libéralisme pouvait être en eux-mêmes un facteur de croissance… Nous avons vu les conséquences.


Moyenne des avis sur cet article :  4.19/5   (99 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • Guy Liguili Guy Liguili 21 février 2012 16:11

    Je ne voterai Hollande ni au 1er, ni au 2ème tour, pas plus que je ne voterai pour un député qui aura voté le MES (ou se sera abstenu) lors des législatives et j’espère qu’un maximum de Français fera comme moi !
    Ils veulent la guerre, ils vont l’avoir !


    • orage mécanique orage mécanique 21 février 2012 16:22

      si vous voulez vraiment leur déclarer la guerre vaut mieux voter pour eux et après ne pas les laisser s’endormir en leur faisant comprendre que vous avez voté à gauche pour avoir une politique de gauche.
      Faites leur comprendre qu’on a fait l’erreur de rester chez nous sous Mittérrant
      mais qu’on participera si les socialistes reviennent
      ou alors qu’ils changent le nom de leur parti.


    • iris 21 février 2012 17:20

      à orage mécanique
      ne pas les laisser s’endormir-et sous NS qu’esqu’on a pu faire ?? pas grand chose contre les lois et décrets votés en notre défaveur-et ce sera de mème sous n’importe lequel-leur volonté et pouvoir est plus fort que le note qui n’est que dans la rue très nombreux -et qu’ils ne soient pas sourds ou obtus à toutes discussion !!


    • Pingouin094 Pingouin094 21 février 2012 17:37

      En votant pour Hollande au second tour, on ne lui fait pas comprendre qu’on veut une politique à gauche, on lui fait comprendre qu’on est prêt à accepter sa politique (pas franchement à gauche).


      Après, allez dire : « oui, j’ai voté pour vous. Mais non, en fait, je veux que vous appliquiez un autre programme, donc je descend dans la rue pour aller le dire ». Moi, je trouve ça pas très honnête intellectuellement, ni très efficace.

    • stereo 21 février 2012 18:08

      Moi aussi, je ne voterai ni pour l’un, ni pour l’autre, ni pour un traître (MES ou autre...).
      Si les merdias mettent d’abord en avant Sarko (il est encore le maître !) et Hollande principalement, au détriment de tous les autres, c’est parce-qu’ ils sont les candidats désignés par le système en place : Hollande c’est la roue de secours si NS se fait virer.
      Par contre, je ne suis pas d’accord avec votre conclusion... Il faut simplement leur foutre un grand coup de pied au c... Ce sera bien plus jubilatoire qu’une guerre !
       


    • Fergus Fergus 21 février 2012 22:39

      Bonjour, Pinguoin.

      D’accord avec vos arguments, mais il faut avoir conscience que cette attitude est du pain béni pour Sarkozy et par conséquent un coup porté à tous ceux, dans les classes populaires, qui auront plus à souffrir d’une victoire de l’UMP que du PS. D’une certaine manière cela revient à pratiquer la politique de la terre brûlée.


    • johnsmith johnsmith 21 février 2012 23:18

      oui, mais sans rien brûler, en fait.


      A mon sens, c’est plutôt la politique de on pourrait éventuellement brûler quelque chose si on levait le cul de devant notre télé ou s’il n’y avait plus de bière au frigo . Ou les deux. Eventuellement.

      Faut pas rigoler avec la révolution.

    • lulupipistrelle 22 février 2012 01:22

      @L’auteur : moi non plus...


      @ceux qui n’ont que l’antisarkosisme comme argument : c’est nul !
       Y avait 5 ans pour construire un programme et convaincre , et tout ce qu’on trouve à dire aujourd’hui, pour gagner notre voix, c’est il faut battre sarko ? Mais vous nous prenez vraiment pour des cons !

    • Aldous Aldous 22 février 2012 09:20

      La liste des traitre qui on vote ou se sont abstenus pour faire passe me MES :
      http://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo0861.asp


      Ne votez pas pour ces traitres !


    • Furax Furax 22 février 2012 11:07

      Entièrement d’accord Guy !
      « Notre abstention est dynamique et offensive » a déclaré Ayrault, pour les socialites,hier.
      C’est ce que nous leur répondrons dorénavant à toutes les élections
      Sur l’article d’Ariane Walter, je comparais ce vote à celui des pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Confirmation durant le débat :

      « Ich bin Deutsch », a rétorqué le député centriste Charles de Courson, en taxant M. Brard de « germanophobie »


    • LE CHAT LE CHAT 22 février 2012 11:25

      @ALDOUS

      merci pour la liste des traitres .

      Flamby s’est abstenu sur un tel sujet , ça montre à quel point ce type est un incapable et incapable de prendre une décision !!!!!!


    • appoline appoline 22 février 2012 14:14

      On imagine facilement le courage de ces abstentionnistes, bravo pour défendre leurs idées, ils préfère la politique de l’autruche, la tête dans le sable et le cul en l’air. Je n’y ai pas vu mon petit Bono, l’était resté au lit hier ?


      Résultat, nous allons l’avoir dans l’os, une fois de plus, l’Europe n’a pas fini de nous pomper nos derniers deniers.

    • lebreton 22 février 2012 14:47

      Le vrai probleme c’est qu’il faut etre nombreux ce qui ne semble pas etre le cas et si sarko est la c’est grace a des gens comme vous qui sont dans l’ extreme opposition mais qui en on plein les fouilles pendant que les autres crevent la dalle ,ils sont beau les( aparatchics) mais avec 5% de gogos a suivre ,il faut mieux éviter de donner des conseils ,qui ne font que rendre plus fort ceux que vous dite combatre ,la guerre reste votre unique solution ? alleez dont vous faire casser la gueule si vous voulez ,moi je n’irai pas ;


    • anticomplot 22 février 2012 18:26

      chère vani
      oui c’est vrai
      mais malheureusement quelque soit le candidat, il se bat pour mettre en place le nouvel ordre mondial, juste la couleur de leur chapeau est différent (ump ps fdg ...tous les memes=je parle de leur candidat)
      et dans le nouvel ordre mondial il est prévu comme le dit attali que la capitale du monde soit jerusalem !
      mais ce qu’il ne dit pas encore c’est que tous les « goys »(non juifs) soient au service des coréligionnaires d’attali et bhl et travaillent pour le bien être de la même communauté !
      donc les candidats et partis c’est pour faire croire à la populace qu’il y a une démocratie !!
      il faut leur dire que le monde ira dans le sens qu’ils ont décidé et que personne ne pourra l’empecher (comme l’a dit sarko en 2008)....
      c’est sans compter sur la venue des 2 envoyés de dieu qui sont attendus....leurs plans échoueront à ces comploteurs de doite gauche et de tous bords (sarko hollande melenchon ....)


    • IanO 21 février 2012 16:18

      Et oui, l’homme qui veut donner du sens à la rigueur rassure la finance, son parti mène depuis des années une politique libérale et il continuera dans le même sens.
      Cette itw n’apprend rien à qui ne sort pas de sa retraite dans une grotte depuis 2j. Le FdG s’en indigne, tant mieux. Mais la question que je me pose personnellement, c’est face à un PS qui veut appliquer la rigueur, qui se vante de ses politiques libérales... quelle est le comportement réel du front de Gauche ?
      Pourquoi continue-t-il à faire partie des majorités socialistes dans les conseils municipaux, généraux et régionaux, pourquoi vote-t-il ses budgets de rigueur (comme récemment dans les midi-Pyrénées) ? Pourquoi continue-t-il à affirmer que son objectif est de faire un gouvernement de toute la gauche ? Pourquoi ses deux principales composantes (PcF et PG) sont-ils en train de négocier avec le PS pour les législatives ? pourquoi est-il question de ministres PcF en cas de victoire de Hollande ?
      peut-être qu’en fait la différence entre Front de Gauche et Hollande n’est pas si grande qu’elle en a l’air, que ce n’est pas pour rien que le PcF a participé à la gauche plurielle, gouvernement qui a plus privatisé que tous les gouvernements précédents, peut-être que ce n’est pas pour rien que Mélenchon a passé tant de temps au PS, qu’il a voté pour le traité de Maastricht, qu’il se dit fervent mitterrandien, qu’il a participé à la casse de l’éducation en mettant en place les « lycées de métier » (comme le pcf a participé à la privatisation des transports aériens, ou que Buffet a signé les 1ers décrets LMD de privatisation de l’enseignement supérieur) ?


      • Pingouin094 Pingouin094 21 février 2012 17:30
        Qu’effectivement, le bilan de Jean-Luc Mélenchon et des communistes dans le gouvernement Jospin ne soit pas glorieux, j’en convient. C’était une erreure. D’ailleurs, Mélenchon lui-même reconnaît aujourd’hui (lire à ce sujet son livre « Qu’il s’en aille tous » qu’appeler à voter Oui à Maastricht était une erreur.

        Maintenant, comme militant de base du PCF, je peux dire que je sens - un peu depuis 2005, beaucoup depuis 2010 - une re-radicalisation du PCF sur des bases réellement communiste. Idem pour les gens qui ont rejoint le PG que je peux connaître.

        Alors, personnellement, je pars du principe que les gens changent. Pour avoir suivi Mélenchon quant il était encore au PS (lire son livre « En quête de gauche », publié après la présidentielle de 2007) je crois sincèrement que son départ du PS n’est pas une posture politique mais bien le débouché logique d’un cheminement personnel : n’avoir jamais dévié de la gauche quand son parti dérivait à droite, jusqu’à la rupture.

        Alors, je pars du principe que je vote pour un programme. A quoi pense Mélenchon en se rasant ? Peut-être que je me fais des illusions en espérant qu’il pense ce qu’il dit. Mais au fond, ce n’est pas le plus important. Ce qui est important, c’est que - qu’il le pense ou pas - il allume un espoir chez ceux qui rejoignent les rangs du Front de Gauche. Et que tous ceux qui voteront Front de Gauche voteront pour ce programme, pour cet espoir, et pas pour les erreurs passés des uns ou des autres.

        Alors oui, je voterais Mélenchon sans état d’âme. Et par contre, je pèserais de tous mon (modeste) poids pour que lui et le PCF tiennent leurs promesses, y compris de ne pas participer à un gouvernement socialiste qui ne remettrait pas réellement en cause le capitalisme (et à priori, un gouvernement Hollande ne compte pas remettre en cause le capitalismeà.

      • jaja jaja 21 février 2012 16:27

        L’élection passera que certains veuillent « battre la droite » au second tour ou pas.... bof... Le plus important sera ensuite de construire une véritable opposition de gauche pour s’opposer aux mauvais coups des socio-libéraux du PS s’ils vont au pouvoir...

        Et pour ça il est évident que ceux du FdG ou d’autres forces politiques qui accepteraient d’aller dans un gouvernement PS, qui ne fera qu’appliquer la rigueur voulue par l’UE et le CAC40, ceux là devront être rejetés pour ce qu’ils sont. Des collabos du système capitaliste...

        Que ce soit la droite ou la « gauche » qui l’emporte il nous faudra nous battre de toutes façons.


        • Pingouin094 Pingouin094 21 février 2012 17:35

          Il y’a d’abord une question d’honnêteté intellectuelle.

          Si je vote pour Hollande alors qu’il n’y a pas dans son programme un certain nombre de revendication essentielle pour moi, il faut que je « l’assume ». C’est à dire qu’il ne serait pas honnête d’aller manifester pour exiger qu’il mette mes revendications dans son programme.
          Par contre, si je n’ai pas voté pour lui, je n’ai aucune contradiction à exiger la même chose dans la rue et dans les urnes.

          Il y’a aussi une question de construction du rapport de force, dans la rue, mais aussi dans les urnes. Tant que la droite du PS continuera à se dire que le vote à gauche lui est acquis, quoi qu’il arrive, il n’aura aucune entrave à aller draguer les électeurs centristes.
          Maintenant, si on lui dit : « stop, on ne peut pas courrir 2 lièvres à la fois, la gauche et le centre, il faut choisir », alors là, on construit aussi un rapport de force.

          Si au soir du 1er tour, Mélenchon est devant Bayrou, et dit : « mon programme c’est la retraite à 60 ans, l’augmentation du SMIC. Inutile d’espérer que mes électeurs se rallient à Hollande si ça ne devient pas le programme d’un gouvernement de gauche », Hollande devra choisir entre les électeurs de gauche et ceux du centre.
          Ca ne marcherait pas aussi bien, et mieux que beaucoup de manif, dont on a - hélas - vu qu’un gouvernement motivé pouvait très bien passer outre. Cf la droite et les retraites.

        • paoum 21 février 2012 17:02

          c’est clair, je ne voterai jamais ps et ce depuis jospin, le lambertiste, et son programme « pas socialiste » !!!
          si il s’agit juste de choisir la taille du bâton pour se faire casser les dents, le résultat est que les dents sont cassées, qu’il y ait de la mousse sur le bâton n’y change rien !!
          de même que je n’ai pas voté chirac contre jm « la peine » comme tous les cons qui se sont auto-discrédités et qui ont dû vivre dans la honte et se taire pendant SEPT ANS !!

          pitain ! sept ans de honte !!
          je sais, c’est pas drôle, j’en pleurerai si j’avais encore des larmes...mais aujourd’hui, je n’ai plus que haine et colère pour ce TRAÎTRE A LA REPUBLIQUE de hollande !!

          et aussi de la pitié pour ceux qui le soutiennent et qui sont des socialistes sincères, que je m’emmanche sur les marchés dès que je le peux !
          je sais c’est mal ! mais on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs...


          • P. PICARD 21 février 2012 18:43
            Alors que Hollande s’aplatit devant la City, Cheminade a le courage de lui déclarer la guerre : un monde sans la City ni Wall Street.



            • xantrius 21 février 2012 19:11

              C’était le gouvernement Schröder (social-démocratie) / Fischer (Les Verts) qui sont pratiquer toutes les cochonneries ou la droite du gouvernement Kohl n’a pas eu le courage. C’est ça qui attend la France avec la PS.


              • Pingouin094 Pingouin094 22 février 2012 07:38

                Tout à fait, et c’est bien (en creux) le sens de mon propos. La gauche social-démocrate est - en Europe - à l’origine de grandes régressions.
                Ce sont les lois Hartz, avec un gouvernement SPD (socialiste) qui ont le plus cassé le droit du travail en Allemagne. C’est le gouvernement papandréou (socialiste) qui a détruit la grèce, son code du travail et privatisé tout ce qui était privatisable.

                Et aujourd’hui, les socialistes français ne nous donnent aucun gage de faire autrement, puisque sur le traîté MESF rédigé par Sarkozy et Merkel, ils se sont abstenus au lieu de voter contre. Et dans 2 mois, s’’ils sont au pouvoir, ils n’auront plus le choix de l’abstention. Ils l’appliqueront, où ils ne l’appliqueront pas.
                En s’abstenant, ils ont fait le choix de l’appliquer dans 2 mois. Entre ça et voter oui, il y’a une feuille de papier à cigarette de différence

              • BlackMatter 21 février 2012 20:25

                Pour revenir sur les 10% soutenus par l’auteur, il convient de préciser que le front de gauche à fait 9% au premier tour des élections cantonales et 5,02% au second tour. 

                C’est pas un raz de marée non plus.
                Le FG, c’est sympathique mais n’est ce pas trop utopiste aussi ?

                • al.terre.natif 22 février 2012 09:37

                  L’utopie n’est elle pas aujourd’hui dans le camps des majoritaires ? Qui nous dit : si si, vendez tout, serez vous la ceinture, et arrêtez de respirer : vous allez voir, on va tous se sentir mieux si on fait ça !

                  L’utopie ce n’est pas de dire : maintenant on s’arrête, on réfléchie, et on agit en conséquence => en gros, on fait une pause dans la course à la crise, et on refond notre constitution
                  en gros, c’est ce que propose Mélenchon...

                  Alors oui, l’utopie c’est bien de croire que voter Hollande va changer les choses, c’est de croire que si Marine peut arriver au pouvoir, elle va redresser la France. L’utopie, c’est également imaginer que l’on sauve la Grèce avec des décisions stupides qui la ruine ... Voilà où est l’utopie de nos jour.

                  Le reste ? Ce n’est pas l’utopie, c’est l’avenir ! qui ne se fera pas tout seul, mais qui est encore possible. Refondre notre constitution sera toujours plus facile à mettre en place que d’attendre que tout s’écroule en priant les dieux politiques pour qu’ils rétablissent la situation.


                • papi 21 février 2012 21:14

                  @ l’auteur

                  La gauche , ou plutôt ce simulacre de gauche va nous conduire droit dans le mur !
                  Je ne commenterai pas les affirmations du Guardian, mais je crains que la politique avenir
                  de la « gauche » ne soit ni plus ni moins que le changement dans la continuité..
                  Pourtant nous avons une autre option ! mais à chacun de voir.


                  • Serpico Serpico 21 février 2012 22:00

                    Sarkozy entube et Hollande fait la queue. Pas un pour racheter l’autre : « socialiste » est un qualificatif usurpé. Le PS, parti des salopes, tapine depuis 20 ans chez la droite. Même chose pour les soi-disant journaux « de gauche » : des chiens qui veillent aux intérêts américains et du capitalisme.

                    Les français n’ont pas fini de se faire cocufier.


                    • Pie 3,14 21 février 2012 22:24

                      Vous auriez pu intituler votre article autrement, par exemple : pourquoi je vais laisser passer Sarkozy au second tour.

                      Nul doute que le peuple de gauche vous remerciera pour votre belle intégrité politique quand il se fera à nouveau dépecer par l’Etat UMP.


                      • Pingouin094 Pingouin094 22 février 2012 07:41

                        Et que dira le peuple de gauche qui aura voté Hollande quand celui-di détruira le code du travail comme les socialistes allemands (lois Hartz) ou imposera une austérité largement supérieur à ce que nous promet la « petite » TVA sociale de Sarkozy (8 plan d’austérité du gouvernement socialiste, avant que 9ème soit d’un gouvernement d’union nationale )


                        Nos socialistes ne feront jamais ça ? Si hier, ils avaient voté « non » au MESF, j’aurais pu gardé un embryon d’espoir. Mais ils se sont abstenus. Ce qui veux dire que dans 2 mois, s’ils sont au pouvoir, ils l’appliqueront.

                        Hier, nos socialistes ont dit qu’ils appliqueraient les règles de rigueurs voulues par Sarkozy et Merkel, et vous voudriez me faire croire que tout va changer s’ils sont élus ????

                      • Pie 3,14 22 février 2012 09:12

                        Et bien, continuez à faire le jeu de la droite. Avec vous, Sarkozy n’a même plus besoin d’aller piquer les électeurs du FN...

                        La politique, c’est définir des priorités. Ma priorité est d’enlever le pouvoir à la droite.

                        Quelle est la vôtre ?


                      • al.terre.natif 22 février 2012 09:48

                        « La politique, c’est définir des priorités. Ma priorité est d’enlever le pouvoir à la droite. »

                        Bien et en fonctionnant comme ca, tu le donnerais à n’importe quel blaireau du moment que la droite ne l’a plus ? Et dans 5 ans, ta seule priorité sera de retirer le pouvoir à cette gauche qui n’aura fait que de la merde en barre... Du coup, ben ton vote aura été complètement inutile, et le suivant aura le même goût ...

                        C’est grâce à ce sentiment de « priorité » et de « moins pire » que la dictature peut s’installer tranquillement, alternant droite et gauche a la plus grande satisfaction des élus, surfant sur le ras le bol régulier et alternatif des politiques anti peuples !

                        Bon courage dans tes futures « priorités » !


                      • Pie 3,14 22 février 2012 10:38

                        Je ne fais pas partie de ceux qui pensent que la droite et la gauche gouvernent de la même manière et je n’ai jamais voté pour virer la gauche du pouvoir.

                        Je préfère de loin être déçu par la gauche plutôt que subir encore 5 années de sarkozisme.

                         

                        Si vous ne voyez pas de différence entre l’UMP et le PS, c’est que vous êtes aveugle.

                        Si vous préférez attendre que votre champion arrive au pouvoir, c’est votre droit mais vous risquez d’attendre longtemps.

                         


                      • Robert Biloute Robert Biloute 22 février 2012 13:57

                        @ pie 3,14

                        Si vous ne voyez pas de différence entre l’UMP et le PS, c’est que vous êtes aveugle.

                        Mouais, niveau cécité on peut retourner l’argument..
                        Si vous voyez tant de différences entre l’UMP et le PS, c’est que vous êtes aveugle.

                      • Robert Biloute Robert Biloute 22 février 2012 14:02

                        ha non pardon ya des différences fondamentales : par ex. sur des traités discutés dans les hautes sphères et engageant l’avenir de tout le monde pour des décennies, appuyant et bouclant le grand projet libéral d’exploitation totale et consentie des ressources et des peuples, l’UMP vote oui, alors que le glorieux PS s’abstient de manière dynamique.. c’est vraiment désespérant, et ça n’est qu’un énième exemple que le PS ne se distingue plus de l’UMP que par des postures sur des sujets sociétaux peut être digne d’intérêts, mais largement pas prioritaire vu les défis qui nous attendent.


                      • Pie 3,14 22 février 2012 14:19

                        L’impôt sur la fortune/ le bouclier fiscal
                        Les 35h/ les heures sups
                        La décentralisation/ le retour en force des préfets
                        Le développement des énergies renouvelables/ le tout nucléaire
                        Le service public efficace/ le service public amputé
                        Le RMI/ la chasse aux chômeurs
                        La justice à peu près indépendante/ la justice pas du tout indépendante

                        La liste est loin d’être exhaustive. Si vous voulez voir encore pendant 5 ans, Sarkozy déblatérer sur le travail, la famille et la patrie, taper sur les faibles, favoriser systématiquement son milieu social, celui de Neuilly et changer de politique tous les deux mois, n’hésitez-pas, votez pour lui.


                      • sisyphe sisyphe 22 février 2012 14:20

                        rPar Pie 3,14 (xxx.xxx.xxx.152) 22 février 09:12


                        La politique, c’est définir des priorités. Ma priorité est d’enlever le pouvoir à la droite.

                        D’accord avec ça.

                        Et surtout ne pas oublier que c’est aux législatives que tout se décidera, QUEL QUE SOIT LE PRÉSIDENT ÉLU. 

                        Une Assemblée vraiment plurielle, avec un maximum d’élus du Front de Gauche, des partis revendiquant dans leurs programmes, un réel changement, c’est annuler le pouvoir présidentiel, et donc permettre un vrai renouveau démocratique.

                        La présidentielle est une mascarade, une star-ac politique ; l’important, ce sont les législatives.


                      • Pie 3,14 22 février 2012 14:31

                        Vous avez tout à fait raison.

                        Voilà pourquoi être Au Front de gauche et ne pas voter Hollande au second tour, c’est se tirer une balle dans le pied.

                        Les français accordent toujours une majorité au président qui vient d’être élu. Si Sarkozy gagne, le Front de Gauche n’aura pas ou très peu de députés, il ne pèsera rien.

                        Si Hollande gagne, il peut espérer un groupe parlementaire conséquent qui pourra peser sur les décisions.

                        Voilà pourquoi la posture de l’auteur est illogique et immature d’un point de vue politique.


                      • al.terre.natif 22 février 2012 15:25

                        « Les français accordent toujours une majorité au président qui vient d’être élu. Si Sarkozy gagne, le Front de Gauche n’aura pas ou très peu de députés, il ne pèsera rien. »

                        Si Sarko gagne, le PS n’aura rien aux législatives alors ? Pourquoi pas.

                        Et si le PS gagne, le FDG n’aura rien non plus, pourquoi il aurait plus si c’est hollande que si c’est sarko ?

                        En fait, dans tous les cas le FDG n’aura rien ... alors pourquoi se faire ]@ #]ê a donner des voix à un parti qui me dégoute autant que l’UMP : le PS ?

                        Donc aucun intérêt pour moi d’aller voter au second tour des présidentielles ou nous retrouverons blanc bonnet contre bonnet blanc, avec des législatives où, selon toi, tout sera joué d’avance.Puisque le jeu semble se résumer à sarko ou hollande, très franchement je ne me rendrais pas coupable d’avoir donné mon pouvoir de citoyen à l’un des deux !

                        Et c’est ça que tu as du mal à comprendre lorsque tu parles « d’aveugles », et de « l’immaturité de l’auteur » ... c’est avant tout une responsabilité le vote ! qui ne se prend pas à la légère ! et voter pour « le moins pire », c’est donner une arme chargée à l’un ou l’autre des brigands qui veulent nous dépouiller !


                      • Pie 3,14 22 février 2012 16:39

                        Si la gauche gagne le Front de Gauche et le PC sont assurés d’avoir une trentaine de députés ( ils ont passé des accords électoraux avec le PS), ils formeront alors un groupe parlementaire et pourront négocier leur soutien.
                        Si la droite passe ils en auront 4 ou 5 et regarderont les trains passer.

                        C’est peut-être un détail pour vous, cela n’en est pas un pour eux et Mélanchon le sait parfaitement.


                      • al.terre.natif 22 février 2012 16:47

                        « ils ont passé des accords électoraux avec le PS »

                        quels accords ? des sources ? ca m’intéresse !


                      • Robert Biloute Robert Biloute 22 février 2012 17:33

                        hé les hollandais, arrêtez avec l’argumentaire d’ « immaturité politique », ça me donne de l’eczéma.

                        Vous jouez le jeu de la catastrophe en cours, à stigmatiser les gens qui commencent enfin à se poser des questions fondamentales et qui les assument.
                        « Vous, pauvres êtres violents, populistes, immatures »
                        Le chaos n’est pas loin et les irresponsables sont ceux qui refusent de donner un chèque en blanc aux structures qui ont participé au naufrage ?
                        La démocratie est blessée à mort partout en europe et c’est être raisonnable de faire du calcul politique, pour favoriser un parti qui pratique de plus en plus la novlangue enfumeuse ? (après le traité de lisbonne, « l’abstention dynamique » de ayrault, qui nous explique sans sourciller que voter non eut été de l’immobilisme ?? et la guerre c’est la paix ??)
                        Non, décidément, la démocratie on n’en veut plus..
                        Et l’utopie, elle est où l’utopie ? du côté de ceux qui minaudent, qui parlent de concepts sans proposer de ligne claire pour pouvoir continuer comme avant ? ou du côté de ceux qui assument une politique, une volonté d’agir vraiment sur le réel ?
                        On continue à voter pour de la com et des arrangements, on croise les doigts tout en signant le chèque en blanc (pas facile), et on prie bien fort les saints-marchés pour qu’ils nous épargnent.
                        Super le plan, je suis tout à fait rassuré que le pays soit plein de gens raisonnables et matures, qui savent se mettre la tête dans le sable quand ça commence à trop chauffer.

                      • Pie 3,14 22 février 2012 17:40

                        Vous avez raison, aucun accord n’a encore été signé. Je suis allé un peu vite en besogne, seuls les verts et les radicaux ont signé des accords. Le PS et les verts se sont seulement engagés à ne pas présenter de liste commune face aux députés PC sortants.

                        Cela dit, si Mélanchon fait un bon score au premier tour, il fera payer son ralliement par des accords qui lui seront favorables.


                      • al.terre.natif 22 février 2012 17:43

                        oui c’est peut être le cas, sauf si il fait plus que Hollande, mais bon, on verra bien, on est dans les conjectures !


                      • Pie 3,14 22 février 2012 17:47

                        Eh bien Robert Biloute, allez militer à LO ou au NPA.

                        Vous pourrez ainsi vous reposer en attendant le grand soir.


                      • Robert Biloute Robert Biloute 22 février 2012 17:54

                        Non mais arrêtez ARRêTEZ de défomer les mots, de mélanger les concepts...
                        L’abstention c’est la révolution violente ? le vote pour un parti minoritaire (vous savez ce vote inutile, venant des immatures) c’est du terrorisme ?

                        Je ne crois pas à la nécessité d’une révolution sanglante, je ne crois pas aux partis qui se disent révolutionnaires et abdiquent en fait leur responsabilité, c’est justement pour ça que vous me faites peur.

                      • Pie 3,14 22 février 2012 19:01

                        Je crois que vous m’avez mal lu.

                        Voter Hollande, n’est pas vraiment révolutionnaire...

                        Je vote utile car je considère que la priorité est de virer Sarkozy. Je n’ai rien contre le Front de Gauche même si ce n’est pas ma chapelle ( Je vote PS ou Verts selon les élections).

                        Je considère que le Front de Gauche appartient à ma famille politique à la différence de l’UMP, du Modem ou du FN, c’est pourquoi je suis exaspéré quand ma famille se déchire au lieu de se rassembler pour gagner.

                        Mélanchon fera sans doute un bon score, il peut devancer le Modem mais il ne sera pas au second tour et il le sait parfaitement.

                        La question pour lui sera de savoir comment utiliser au mieux ce score ?

                         


                      • Robert Biloute Robert Biloute 22 février 2012 20:40

                        Je pense que je vous ai bien lu, et je pense que la famille doit se déchirer quand le point de rupture est atteint, à moins de vouloir vivre dans une entente factice et aliénante.


                        De mon côté, ce point de rupture est atteint. L’élément déclencheur fut le débat sur le traité constitutionnel, par la suite le PS n’a fait que confirmer mes craintes initiales : il n’est plus qu’une coquille vide. Si au moins on changeait le nom du parti, par souci de pertinence et d’honneur, mais non.. Quand je relis les socialistes fondateurs du 19eme, j’ai vraiment la rage..

                        Quand au second tour, vous savez très bien que sur le principe, vous croyez savoir que mélenchon ne sera pas au second tour, mais personne n’en sait rien.
                        Vous allez me dire : encore une attitude irresponsable et utopiste.
                        Je ne crois pas, quand on en vient aux principes fondamentaux (liberté, démocratie, justice, droit d’expression...), il n’y a PAS d’exception possible, à moins de ruiner toute l’architecture construite : en démocratie, on laisse le peuple choisir, et la manière de le faire, si imparfaite soit-elle, doit laisser sa chance à tous ceux qui réunissent les conditions minimales requises.
                        Si nous sommes tellement certains de ceux qui seront au second tour (malgré l’exemple flamboyant que nous avons eu en 2002...), alors finissons en avec ce simulacre, plongeons à corps perdu dans le système bipartite, ça sera les pseudo-bons contre les pseudo-méchants, le peuple aura sa distraction et on aura toujours le gôut de la démocratie dans la bouche, pour nous rappeler l’époque où voter signifiait autre chose que limiter la casse, autre chose que choisir un vide pour remplir un trou. 

                      • Robert Biloute Robert Biloute 22 février 2012 20:46

                        et pour préciser : quand je dis que vous me faites peur, ce n’est évidemment pas à cause du caractère révolutionnaire de hollande........... Je m’étonne que la confusion soit possible.

                        J’ai peur qu’on n’évite pas cette révolution saglante, pour les mêmes raisons qui ont toujours mené à elles : ne pas prendre les problèmes avec courage et à bras le corps.

                      • Pie 3,14 22 février 2012 21:24

                        Pour qui voterez-vous ?


                      • Robert Biloute Robert Biloute 22 février 2012 22:54

                        j’étais parti pour ne pas voter, la démocratie qu’on nous vend j’y crois de moins en moins, je la vois sombrer par petit bout depuis quelques années. 

                        Mais après tout je vais supporter une équipe, histoire au moins de profiter du match (ça ressemble un peu au foot tout ça non ? difficile de choisir une équipe quand les joueurs ne sont que des marchandises interchangeables)
                        Mélenchon m’a bien bluffer, avant tout par son état des lieux et son diagnostic sur la nécessaire refonte de la gauche autour de l’écologie. Cette vidéo m’a en fait convaincu de l’intérêt de la démarche :

                        Je suis impressioné par la qualité de l’argumentation et la cohérence du propos, je ne l’espérais plus pour tout dire : ce monsieur fait le boulot qui aurait dû être fait au PS et chez les écolos depuis longtemps.. et il le fait en 15minutes de manière magistral.
                        Entendons nous : un bon orateur ne fait pas forcément un bon programme, un bon dirigeant... Et les griefs que j’envoie au PS, il en porte forcément une part.. Mais jusqu’ici j’ai entendu dans son discours des éléments très pertinents, maniant bien la radicalité et le sens du réel à la fois. Espérons que ce ne soit pas que du vent.. encore !
                        Comme dit, j’ai décidé justement d’être ’raisonnable’, au moins je vais aller voter ! 

                      • Pie 3,14 22 février 2012 23:32

                        Aller voter me semble la moindre des choses ; Il y a encore beaucoup de gens sur cette terre qui meurent, simplement parce qu’ils réclament ce droit basique.


                      • Robert Biloute Robert Biloute 23 février 2012 00:47

                        Malheureusement, les plus belles idées peuvent aussi être dévoyées..

                        Pour paraphraser, entre ferme ta gueule et cause toujours, la différence est esthétique.

                      • al.terre.natif 23 février 2012 08:50

                        « Aller voter me semble la moindre des choses ; Il y a encore beaucoup de gens sur cette terre qui meurent, simplement parce qu’ils réclament ce droit basique. »

                        et tu ne crois pas que ceux qui sont morts pour ce droit chez nous se retournent dans leur tombe de voir ce que nous en avons fait ?? Est-ce que l’idée du vote à la base c’est pour choisir le moins pire, ou bien pour sanctionner le président actuel ?

                        Non, voter, à la base, c’est pour choisir parmis le peuple celui (ceux) qui représentera le mieux le peuple. Nous en sommes bien loin si l’on t’écoute ... Nous n’avons le choix qu’entre des professionnels de la com, acteurs politiques méritant parfois le fameux oscar et surtout interchangeables (tout du moins pour les 2 grands favoris) ... Alors ne mélangeons pas tout et laissons ceux qui n’ont pas encore ce droit si important se battre pour l’avoir.

                        Nous de notre coté nous ferions mieux de nous battre pour que ce droit serve à quelque chose, au lieu d’être le prétexte pour mieux se déresponsabiliser et laisser nos « représentants » nous enfoncer toujours plus dans la boue !


                      • courville courville 23 février 2012 13:41

                        tu as oublier

                        assistanat / travail
                        fraude / citoyens
                        délinquance / sécurité
                        feignant / valeur
                        changer peuple / francais

                        ............


                      • anticomplot 21 février 2012 23:03

                        non un hollande qui va se prosterner au crif
                        on n’en veut pas
                        hollande l’esclave du crif et d’israel et des synagogues
                        on n’en veut pas


                        • pens4sy pensesy 22 février 2012 03:27

                          Hollande est un désastre, NS une calamité.

                          Deux pourris, voter pour l’un c’est voter pour l’autre, ils ont exactement la même politique.... même si on peut donner comme léger crédit a Hollande de ne pas avoir (encore) de casseroles scandaleuses. Mais il n’a pas été au pouvoir, donc les casseroles sont en attente, n’en doutons pas ........


                          • Henri François 22 février 2012 07:45

                            Et les amis, réfléchissez un peu.
                            Tout en étant sur bien des points d’accord avec vous, hésitant le jour du vote à rester chez moi ou à confier mon bulletin à Mélanchon, j’ai d’ores et déjà décidé d’y aller les deux fois pour Hollande.
                            Pourquoi ? Parce que mon désir de ne plus voir Sarkozy et sa bande demeure le plus fort et, je crois, le plus intelligent.
                            Il me restera aux législatives de faire plutôt confiance à la vraie gauche, celle qui pourra titiller le pouvoir dans ses éventuelles dérives.


                            • al.terre.natif 22 février 2012 09:53

                              .... je suis sûr que la prochaine fois on pourra faire un bon choix. En attendant il faut virer la droite. Remplacez la par la gauche et vous aurez la même politique que vous vous échinez à virer maintenant.

                              Si chez vous vous avez un gros rat de villes qui vous bouffe votre stock de nourriture. Le virer et le remplacer par un rat des champs ne changera pas le fait que votre stock de bouffe se fait piller. C’est exactement ce que vous vous apprêtez à faire : remplacer une politique libérale, par une autre (non par la même !!!) politique libérale ....


                            • Dunizel 22 février 2012 17:32

                              Donc, si je comprends bien, tu envisages de voter « contre ».
                              De voter « utile ».

                              En quoi est-il utile de voter pour un centriste avec lequel tu n’es pas d’accord visiblement, qui a clairement montré son intention de nous assécher face aux dérives autocratiques et financières de l’Europe ?

                              En quoi est-ce utile de voter une direction dans laquelle tu ne voudrais pas t’engager ? C’est curieux comme raisonnement... Un peu comme quand JM Ayrault nous explique que l’abstention est dynamique, offensive. Et que le vote non aurait donné l’impression de ne rien décider.« 

                              Ou comme, voulant tourner à gauche, tu commençais par aller à droite...

                              Moi je vais voter »pour« l’humain d’abord.
                              Et que chaque décision qui sera posée soit étudiée à cette lumière-là. Si tous les gens que j’entends dire »je suis d’accord avec les idées de Mélenchon mais je vais voter « utile » (donc Hollande !!!), votaient Front de Gauche dès le 1er tour, on passerait au second, et là ça changerait vraiment la direction de la France. Qu’alterner PS et UMP n’a jamais servi le peuple (donc aucune utilité).

                              Le vote utile c’est pour changer les choses vraiment non ? Alors quoi ?
                              Votons pour nos valeurs. Liberté, égalité, fraternité et l’humain d’abord.

                              Quand on a des idées ou des convictions, il faut avoir le courage de les porter, dans la rue, au boulot, dans sa vie privée, et dans les urnes. Les élus PS sont gangrénés par la pensée unique (cf l’abstention massive du PS au MES hier), mais son électorat aussi visiblement smiley

                              Allez, les frangins, que tous ceux qui veulent être utiles à la France nous rejoignent !


                            • Quidam 22 février 2012 08:42

                              Les gens qui se posent la question de savoir s’ils vont voter Melenchon ou pas, reproduisent bien souvent le schéma qui veut qu’on élise un monarque.


                              Il ne propose pas la monarchie, mais de fonder une 6eme république, affaiblissant les pouvoirs du roi élu de la 5eme, auto-taillée sur mesure pas le grand Charles.

                              Voter Melenchon, c’est voter pour un front, constitué de plusieurs partis, avant tout.
                              Il faut s’attendre à débattre et à prendre des décisions, fini l’homme providentiel...

                              Sans compter que Hollande, c’est l’autre pays du chômage...

                              • Ollisters Ollisters 22 février 2012 09:52

                                Hollande a dit qu’il ne gouvernerait pas tout seul, et prévoit de renforcer les pouvoirs du parlement. je crois qu’il est profondément démocrate et que ce ne sera pas un hyper-président comme l’actuel qui se mêlent de tout.


                                Sarkozy l’a dit dans un récent meeting, s’il est réélu les français devront travailler plus, non pas pour gagner plus mais juste pour conserver leur niveau de vie actuel. ce qui peut se traduire par plus d’heure supplémentaire non payées accompagner probablement d’encore une augmentation du chômage, car au lieu de partager le travail il préfère en donner plus a certains.

                                Je voterais Hollande au premier et au second tour, pourtant je suis sensible aux idées du front de gauche, mais je suis quelque peu méfiant car Mr Melenchon semble avoir une grosse tendance au populisme de base, donc si le front de gauche ou les communistes font perdre F.Hollande pour des prunes et permettent a Sarkozy d’obtenir un second mandat (qui sera son dernier, donc il va se lâcher et on va le sentir passer encore plus...), une grosse partie des français s’en souviendront et vous vous discréditerez a jamais.

                                Si Melenchon et les communiste veulent changer ce système qu’ils le fassent en participant activement au gouvernement futur et prépare 2017 çà sera la qu’ils auront une véritable chance de l’emporter, a condition de pas être les complices d’un second mandat de Sarkozy, car je le répète, ca le peuple français l’oubliera pas.

                                • al.terre.natif 22 février 2012 10:06

                                  il faudrait arrêter avec ces arguments. Hollande renforcerais le pouvoir de l’assemblée ? Mais il viens de laisser ses troupes s’abstenir comme un seul homme sur un vote crucial pour notre avenir et notre souveraineté : le MES... Comment des moutons qui se rangent bien derrière le chechef peuvent-il nous faire espérer plus de « pouvoir à l’assemblée » ? Si elle a plus de pouvoir et qu’elle suis comme un chien ce que dira le patron, je ne vois aucune différence avec aujourd’hui. Pas un des membres du groupe socialiste à l’assemblée n’a voté contre le MES. Et vous pensez que la différence avec sarko est si flagrante ?

                                  Si je m’abstiens au second tour, et si je vote mélenchon au premier (ce qui n’est pas fait), je peux vous garantir une chose, je l’assumerais pleinement ensuite, et bien plus facilement que d’avoir voté chirac au second tour 2002 !!!!

                                  Vous pensez au discrédit que peut apporter ce vote, mais qu’arrivera-t-il à votre crédit lorsque Hollande aura fait pire que ce que sarko nous à déjà fait ? (oui il fera pire, il continue le combat commun droite / gauche, et la situation s’aggrave, donc forcement il fera pire que ce que NS à déjà fait !)


                                • Ollisters Ollisters 22 février 2012 10:23

                                  De toutes façons je pense qu’il y a de sérieuse réformes a faire en ce qui concerne les règles qui régissent nos parlementaires, entre ceux qui s’endorment au parlement, ceux qui viennent a l’assemblées quand ils ont le temps et ceux qui ne lisent même pas ce qu’ils votent...

                                  Alors qu’ils sont élus pour être nos députés et par conséquent nos représentant, de plus ils sont très bien payer pour ça, alors ils seraient peut-être temps qu’ils se retirent les doigts du c.. et qu’ils bossent sérieusement.

                                  il y a de sérieuses réformes a faire en ce sens et pour ça je crois plus en Hollande pour donner plus de poids a la parole du peuple qu’en Sarkozy qui s’ils changent quoique ce soit ce sera juste de manière a favoriser un peu plus les interets de ses copains requ.. euh financiers.

                                • PiXels PiXels 22 février 2012 11:52

                                  " pourtant je suis sensible aux idées du front de gauche, mais je suis quelque peu méfiant car Mr Melenchon semble avoir une grosse tendance au populisme de base« 


                                  Vous pouvez préciser ce que vous entendez par »avoir une grosse tendance au populisme de base«  ?

                                   »donc si le front de gauche ou les communistes font perdre F.Hollande pour des prune« 

                                  Donc, si je comprends bien votre raisonnement, Si Hollande venait à se vautrer, ni lui ni le PS ne pourraient être tenus pour responsables de cet échec ?
                                  Les socio-libéraux et leur candidat, prenant les français pour des belettes (ou des blaireaux ?) jouent les chauves-souris ( Je suis oiseau : voyez mes ailes. ... Qui fait l’oiseau ? C’est le plumage. Je suis souris : vivent les rats ! ) alors que dans les faits ils valident toutes les mesures ultra libérales de la droite réactionnaire et annoncent à qui veut bien tendre l’oreille (mais il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre !) qu’ils appliqueront à la lettre les politiques d’austérité dictées par l’oligarchie financière.

                                  Les preuves s’accumulent (déclarations au Guardian, à Canal+, à BFM, etc.), mais pour vous et tous ceux qui n’ont pour tout programme que virer Sarkozy, les responsables seraient ceux qui proposent des vraies solutions ?

                                  Les »socialistes« en s’abstenant massivement hier ont permis la ratification du MES ce »mécanisme«  dont tout le monde ici a compris qu’il nous promet le même avenir que celui promis à nos amis grecs.
                                  JM Ayrault a »justifié« cette félonie (la même que pour le traîté européen et celui de Lisbonne ») avec ce petit chef-d’oeuvre de langue-de-(pute ?)bois :
                                  « Le vrai message que nous voulons adresser, c’est que, si ce qui va être signé le 1er mars ce n’est que de l’austérité, alors l’Europe ne pourra pas s’en sortir. Notre abstention est dynamique, offensive. Le vote non aurait donné l’impression de ne rien décider. » 

                                  Rassure-toi JM, si FH est devant au 1er tour, notre abstention au second sera elle aussi dynamique  !

                                  Mais pour vous, si la gauche n’est pas élue ce sera la faute à Jean-Luc Mélenchon, au FG et à tous les abrutis dans mon genre qui se foutent de la marque de la vaseline...et qui ne voteront donc JAMAIS FH, ni au premier tour, ni au second...ni même au troisième (je sais, s’il y a un second, c’est qu’il n’y a pas de troisième)....ni J A M A I S !

                                  A mon humble avis, la question primordiale que vous devriez vous poser est :
                                  où commence la Gauche ?(ou si vous préférez où s’arrête la droite ?)
                                   Et jusqu’où un candidat « estampillé à gauche » doit-il aller dans la traîtrise et l’abandon des VRAIES valeurs de GAUCHE pour risquer de perdre ce « label », cette véritable AOC (appellation d’origine contrôlée) ?
                                  Devra-t-il avouer : « mon programme n’est pas socialiste » ? (je crains que ça a déjà été fait et que ça n’aie pas suffi !)
                                  Quand comprendrez-vous que la peur n’évite pas le danger ?
                                  Vous avez peur de vous retaper 5 ans du « loup » Sarkozy ?
                                  Alors vous êtes prêts à vous jeter dans la gueule du premier « tigre » qui passe parce qu’il vous aura fait croire qu’il ne serait qu’un gros chat.



                                • lebreton 22 février 2012 15:10

                                  @ Ollister

                                  Melanchon et les communistes c’est 8% ,c’est sans doute ce qui reste de cocos plein aux as

                                  nostalgiques sans doute mais totalement impuissants a faire valoir leurs idées tellement elle ne représentent plus les vraies valeurs de la gauche celles des gens qui travaillent eux ,et qui on vu les gros fainéant de la cgt ,protégés du licenciement ,et qui passent a la caisse ,sans jamais rien foutre d’autre que des réunions qui non jamais rien donnés ,d’ou le total désintéret pour les syndicats dont les dirigeants se laisse acheter par le pouvoir ,la sarkosie les remerciera apres les élections et nous ont continura a crever a petit feu MRD 


                                • Ollisters Ollisters 22 février 2012 15:51

                                  @Pixels


                                  ce que j’entend par « populisme de base » c’est dire les choses que le petit peuple a envie d’entendre, sans toutefois avoir une feuille de route pour y parvenir a proposer concrètement.

                                  après il est probable qu’Hollande soit un modéré qui cherche a séduire des électeur de droite modérée a se rallier a lui, mais c’est préférable que le a gauche toute qui ne représente qu’une minorité de la population.

                                  Je crois que ce que la majorité du peuple souhaite, c’est ni le communisme pur, ni le capitalisme pur, mais il y a du bon a prendre et du mauvais a laisser dans les deux systèmes.

                                  petit apparté : parfois je me demande si c’est des vrais Melanchoniste qui réagissent ou si c’est des infiltrés au service du Sarkozisme qui saisissent l’occasion de diviser l’oposition.



                                • al.terre.natif 22 février 2012 16:33

                                  « Je crois que ce que la majorité du peuple souhaite, c’est ni le communisme pur, ni le capitalisme pur, mais il y a du bon a prendre et du mauvais a laisser dans les deux systèmes. »

                                  Tout à fait, mais mélenchon n’est pas pour le communisme ... le point principal du programme de mélenchon ? => mettre en place une constituante pour refondre notre constitution, et surtout, une fois ceci fait, rentrer chez lui et suivre la nouvelle constitution. Désolé, mais pas de nationalisation de toutes les richesses, ni de salaire unique en vue... alors ne parlez pas de communisme comme si c’était l’armée rouge pour qui nous allions voter !

                                  Maintenant quand Sarko lui même parle de « réguler » la finance internationale ... il faudrait qu’il soit président de la Terre pour y arriver ... ou alors il faudrait qu’il nationalise quelques banques, ca devrait suffire à calmer les autres, au moins dans notre pays. Mais ca ne ressemble pas à son programme, ni à celui de l’éléphant... je me trompe ?

                                  Quant à vos craintes sur l’infiltration par des pro sarko, je ne parles pas au nom des autres, mais ça me paraîtrait bien étrange comme stratégie : cracher sur sarko pour mieux le faire passer .... Sarko et Hollande ont le même mécanisme de défense pour n’être que tout les deux au second tour : attiser la peur de l’extreme droite et de l’extreme gauche. Je ne tomberais pas dans ce panneau. Peu m’importe le résultat de l’élection, je ne crois pas qu’il change fondamentalement nos vies (sauf peut être si JLM arrivait à passer, et encore !!), du coup, j’irai voter en pensant à ce que je souhaite réellement et non à ce que l’on me propose. Il existe une manière de voter lorsqu’aucun des candidats ne représente nos idées : le vote blanc.

                                  La vraie victoire serait d’avoir plus de 50% de votes blancs aux élections ! Là nous pourrions descendre légitimement dans la rue et réclamer la démission du nouvel occupant (de l’Élysée ... et de la France)


                                • Ollisters Ollisters 22 février 2012 19:26

                                  au sujet la stratégie des pro Sarko, ce n’est qu’une hypothèse, mais on peut se souvenir de 2002 ou Jospin pourtant pas trop mal dans les sondages n’a pas passer le premier tour a cause en bonne partie de la division de la gauche et la multitude de candidature.


                                  Je persiste a penser que Melenchon devrait avoir toute sa place dans un gouvernement de gauche, et ça lui donnera l’occasion de nous convaincre qu’il est réellement sincère et compétent. Pour l’instant je préfère ne pas croire au père noel.

                                • PiXels PiXels 22 février 2012 22:10
                                  • Mon pauvre Ollisters
                                   vous êtes le stéréotype du perroquet des chiens de garde du système.
                                  Votre cerveau est tellement formaté à la pensée unique que vous n’entendez même plus ce que l’on vous dit (vous lisez mais n’enregistrez pas ce qui est écrit)

                                  Je vous explique qu’en 2002 ce qui a fait perdre Jospin, c’est Jospin lui-même et personne d’autre.
                                  A vouloir ménager la chèvre et le chou en bon social démocrate (mouvance libérale Blair, Schroeder, Papandreou, Zapatero, Socrates,etc.) il a proposé un programme dont il a lui-même annoncé qu’il n’était pas « socialiste ». Un peu facile à la sortie de faire porter le chapeau aux autres.
                                  Il ne suffit pas de mettre une casquette marquée « socialiste » à un démocrate-libéral pour lui garantir les voix du peule de gauche (un tantinet échaudé par l’aventure tonton)
                                  A cela vous répondez :
                                  « on peut se souvenir de 2002 ou Jospin pourtant pas trop mal dans les sondages n’a pas passer le premier tour a cause en bonne partie de la division de la gauche et la multitude de candidature. » (j’aime aussi le pas trop mal dans les sondages !)

                                  Je vous explique preuves à l’appui pourquoi l’on peut affirmer que le PS n’est pas de gauche...
                                  et que donc, si Hollande se ramasse, c’est là qu’il faudra regarder ; vous répondez :
                                  « Je persiste a penser que Melenchon devrait avoir toute sa place dans un gouvernement de gauche » 
                                  On veut un vrai changement, vous comprenez ?
                                  Pas une alternance à la papa, pour faire comme si, mais qui dans le fond ne change rien, ne résout rien !


                                  Votre cerveau est tellement formaté que vous répétez des slogans sans même prendre la peine d’essayer de vous informer par vous-même.

                                  Vous écrivez :
                                  «   »populisme de base« c’est dire les choses que le petit peuple a envie d’entendre, sans toutefois avoir une feuille de route pour y parvenir a proposer concrètement »
                                  Bien sûr vous n’avez pas pris la peine de consulter ne serait-ce que le programme du Front de Gauche (vous ne savez même pas qu’il existe.
                                  Quand vous aurez appris à ouvrir autre chose que des livres de coloriage, jetez y un oeil vous aurez peut-être quelques surprises.
                                  Savez-vous que le principal instigateur du programme économique du FG n’est autre que Jacques Généreux professeur d’économie à Sciences Po dont je vous recommande également la lecture du dernier livre « Nous on peut » (ce qui vous évitera peut-être de reprendre en boucle les poncifs des larbins médiatiques !)
                                  Savez-vous que ce programme a reçu le soutien de nombreux économistes de renom (les "économistes atterés, attack..) ?
                                  Je suis certain que non....mais cela ne vous empêche pas, du haut de votre immense maîtrise des Sciences économiques d’affirmer....
                                  Par contre, Hollande peut dire un jour que son ennemi c’est la finance et la semaine suivante aller expliquer le contraire à la City de Londres, ça, ça ne vous interpelle pas ?!!


                                • Ollisters Ollisters 23 février 2012 11:11

                                  Ca m’interpelle si, mais j’éssais d’être rationnel, Mr Hollande n’est pas encore président, mais favori, rien ne sert d’effrayer trop les industriel et leur permettre de quitter le pays avec leur bien avant qu’il soit président et aient le control des frontières.


                                  Après la France a toujours été traditionnellement plus a droite qu’a gauche, ça ne vous interpelle pas ça ? derrière hollande il y a 3 candidat de ... droite. Sarkozy, Le Pen et Bayrou qui devient lui aussi un populiste et est de toute façon plus proche de la droite que de la gauche.

                                  Je ne remet pas en cause le réalisme du programme Melanchon, ce que je remet en cause c’est sa réelle capacité a fédérer les français autour de sa candidature, car moi j’éssais de m’informer, mais la grande majorité des français n’écoute que ce que leur dit TF1 ou france télévision, j’ai même entendu ;des victimes du Sarkosysme dire en le voyant a la télé « il parle bien », et oui la plupart des gens ne sont pas en mesure de lire entre les ligne et de comprendre le fond d’un discours officiel.

                                  Donc lire c’est très bien, mais il ne faudrait pas etre complètement déconnecter des réalités des mentalités dans notre pays.
                                  L’idéal bien sur serait un second tour Melanchon Hollande, mais je préfère ne pas trop rêver et rester réaliste, ce n’est pas du formatage, bien que je l’ai été comme la grande majorité des Français qui pour la plupart le sont encore, faudrait pas oublier de prendre cela en compte. Donc je considère Hollande comme une transition vers un virage a gauche en douceur.

                                • bernard29 bernard29 22 février 2012 10:22

                                  Vous annoncez dans votre CV, conseiller municipal communiste. Mais est-ce que vous savez que le PCF n’existe plus ? La preuve ; le PCF n’a pas de candidat aux présidentielles.
                                   !!! . Il s’est fait représenté par un dissident socialiste qui a participé à la libéralisation, à la privatisation des années de la gauche au pouvoir... En fait le PCF s’est fait « porter pâle ».


                                  • ykpaiha ykpaiha 22 février 2012 10:31

                                    Des que la phrase fut prononcée, j’ai su que se sera sans moi.
                                    Le mot « Euthanasie » n’apparait pas clairement ce qui rend le personnage encore plus suspect ; mais dire qu’il inscrira « le droit de chacun de disposer d’une mort digne » dans les Tables, me donne une furieuse envie de cogner.

                                    Demain, sous un pretexte bien enrobé ; il sera évident d’élargir encore plus cette « dignité » a toute forme d’« indignité »...

                                    On ne compte plus aujourd(hui le nombre de petit accroc au « bon sens » si ce n’est de l’intelligence.
                                    Il serait facile de caricaturer l’impact de tel ou telle mesure en se moquant et pourtant elles sont la matrice de nos dévoiement.

                                    Libération de la femme, devenu un objet soit de convoitise, perverse soit de ridicule si ce n’est de support a des couches-culottes (que de dignité voila)
                                    Libération des moeurs dont on sait plus entre deux fait divers sordides, si on doit s’appitoyer ou bien hurler de rage dans des marches blanches.
                                    Libération de l’enfance ou le fait meme d’exister les rend déja indépendant leur reniant meme le titre de demoiselle, rendant encore plus facile d’en faire de parfaits petits monstres consommateurs.
                                    Libération de l’immigration qui a rendu le statut de sous-peuple un peu plus visible puisque chez vous !
                                    Libération de l’économie dont on sait aujourd’hui son cout et sa finalité..
                                    ....

                                    Bref apres Huxley, Kafka, Orwell, nous voila plongé dans « soleil vert de Harrison », cette stratégie du chaos savamment orchestrée, n’ a qu« un but et un seul l’acceptance d’une loi »subprime" ; et nous faire oublier 2000 ans de civilisation.

                                    Alors 2000 fois non, je ne voterais pas pour cette serpillere la.


                                    • hacheii 22 février 2012 11:07

                                      Hollande n’est pas au centre, il est à l’extrème droite, libéralisation de l’économie, déréglementation financière ect ....
                                      .
                                      Sinon c’est lequel Hollande, le gros joufflu ou l’autre ?  smiley HHiiiiii 


                                      • SamAgora95 SamAgora95 22 février 2012 11:32

                                        Vous allez avoir Sarko pour encore 5 ans avec vos conneries.


                                        C’est quoi le problème ? Un socialiste n’a pas le droit de parler finance et capital ?
                                        Le capitalisme que souhaite nous imposer la droite se rapproche d’avantage de l’esclavagisme, le capitalisme est malade d’un cancer.

                                        Voter Hollande n’est peut-être pas le top des remède, mais il permettra au moins de freiner la progression de la tumeur.

                                        De plus si Hollande ne tient pas ses promesses (remettre de l’ordre dans cette folie), nous aurons la preuve que la gauche ne vaut pas mieux que la droite et dans ce cas Mélenchon aura toutes ses chances en 2017.

                                        Ne pas voter Holande c’est se priver de foutre Sarko dehors.

                                        Ne pas voter Holande c’est aggraver la situation que vous critiquez tous.

                                        J’avoue j’ai du mal à comprendre le raisonnement !!!

                                        Entre la grippe(Hollande), la peste( Lepen) ou le choléra (Sarkozy) moi je choisi la grippe.




                                        • lulupipistrelle 22 février 2012 12:02

                                          Renvoyer le PS dans les cordes, c’est s’assurer que les éléphants seront blackboulés par de plus jeunes... Aubry, Fabius, Cambadelis, Moscovici etc.. dehors...


                                          Et puis pourquoi êtes vous si sûr que Sarkosy soit réélu ? Il ne vous vient pas à l’idée que des électeurs du PS puissent faire un choix« raisonnable », et reportez leur désir d’une alternance sur un autre candidat ? avec un certain succès, si les électeurs de droite lâchent aussi Sarkosy... ha, ha, ha le deuxième tour pourrait être une surprise !

                                        • PiXels PiXels 22 février 2012 12:14

                                          Vous avez raison et votre métaphore est excellente :


                                          Hollande c’est la grippe !

                                          Vous savez, ce virus apparemment anodin pour certains, qui mute en permanence, et qui a réussi à causer par exemple la mort d’environ 100 000 000 de personnes en 1918/19 !

                                          Mais toutes ont été certainement très heureuses de n’être mortes ni de la peste ni du choléra.

                                          Vous ne pouviez donner image plus « criante de vérité ».
                                          Vous êtes digne de votre mentor. Champion du monde pour vous tirer tout seul une balle dans le pied !

                                        • FYI FYI 22 février 2012 12:06

                                          Les français ont goûté du PS depuis Mitterand, et çà ne c’est pas arrangé depuis.
                                          Ils ont toujours dans le même file, dire ce que vous avez envie d’entendre et faire son contraire.
                                          C’est tout simplement de la tromperie.
                                          Ces charlots vont vous expliquer que le real politik est ainsi, mais dans le terrain il y a de plus en plus de pauvre, donc leur vision n’est de mensonge et trahison.


                                          • fredleborgne fredleborgne 22 février 2012 12:40

                                            Bonnets noirs et noirs bonnets, voilà tout.
                                            Aucun des deux n’est clair. Aucun des deux ne veut un débat. Chacun fait des promesses pour occuper la place, mais ils savent que le destin de la France se joue ailleurs et contre elle.
                                            La révolution ou rien !


                                            • hacheii 22 février 2012 12:58

                                              Sarkozy n’est pas mieux, le Hallal rapporte entre 10 et 15 centime d’euro par kilo de viande aux certificateurs musulmans, beaucoup d’argent qui permet de taxer tous les français à leur insu pour construire des mosquées
                                              .
                                              http://www.gollnisch.com/2012/02/21/trop-tard-halal-un-symptome/


                                              • jerry 22 février 2012 13:40

                                                Merci pour cet article qui m’a donné la réponse au questionnement qui me hantait depuis quelque temps : je compte donner mon vote à Melenchon qui a très peu de chance de passer le 1er tour. Que faire au 2nd tour moi qui ai envi de hurler chaque fois que « notre » Président prononce un mensonge (c’est à dire à chaque fois qu’il parle en public) ?

                                                Et bien ils veulent nous imposer la politique de Charybe en Scilla ?
                                                Ils auront la politique de la terre brulée !!!

                                                Ni l’UMP ni le PS n’auront mon vote, et ce même sous la menace virtuelle d’une fin du monde économique.
                                                « C’est au pied du mur qu’on ... voit le mieux le mur ! »


                                                • illuminato 22 février 2012 13:50

                                                  C’est pas la premiere fois que les communistes roulent pour le président de droite ,il y avait déja eu des consignes de vote pour Giscard ,

                                                  rester dans l’opposition c’est comme le caca dans la couche :c’est chaud et confortable et on peut continuer de râler éternellement .


                                                  • mortelune mortelune 22 février 2012 14:20

                                                    Vos parents ont juste oubliés de vous faire un cerveau. C’est un oubli fâcheux !


                                                  • illuminato 22 février 2012 15:48

                                                    Faudra pas venir pleurer si on se repaye 5 ans sarkosie , dans une bataille ,il faut savoir qui est réellement l’ennemi.
                                                    Meme si le hollande n’est pas la panacée ( on le virera apres ) ,ça m’étonnerai qu’il soit aussi disposé que l’autre de nous instaurer un état policier ,ou tout le monde sera sous surveillance, et ou vous compterez vos dernières libertés sur les doigts de votre main, s’il ne nous met pas en guerre au coté de sa vrai patrie ( les USA qu’il rejoindra des son éviction s’il elle a lieu ) car ça peut etre son joker .
                                                    Il n’est pas question des mêmes nuisances .


                                                  • al.terre.natif 22 février 2012 16:43

                                                    « dans une bataille ,il faut savoir qui est réellement l’ennemi. »

                                                    Mais justement, ouvrez les yeux, prenez un peu de recul et dites nous quel est « l’ennemi » !

                                                    Est-ce vraiment sarko ? ou bien ce qu’il représente ... Est-ce le libéralisme ou bien les banques ? .... creusez un peu, le débat est bien au dessus de juste virer un homme... Sarko n’est qu’un pion, hollande sera d’une autre couleur, mais toujours un pion sur l’échiquier où notre pays ne représente qu’une petite case, et où les joueurs ne font pas parti des peuples !!!

                                                    « Il n’est pas question des mêmes nuisances . »

                                                    Justement si. Les points de détails érigés en arguments opposés vous font croire que la différence existe, mais grattez un peu la peinture, et vous trouverez de le même « jaune or » des deux cotés, et l’or n’est pas le métal du peuple ... il ne l’a jamais été !

                                                    C’est tout le piège de l’orchestration de l’arrivée en campagne de NS : s’opposer uniquement à Hollande, qui s’oppose lui uniquement à sarko, et du coup, vous croyez que les deux sont vraiment différents... tous les autres sont présentés comme des acteurs de second plan, qui finalement n’ont aucune chance face aux deux champions. C’est vraiment le point essentiel de ce qui est en train de ce passer : la monopolisation du débat sur des vulgaires points de détails, pour nous faire oublier l’essentiel ! (notre dette record, notre avenir proche type Grèque, ...)

                                                    C’est comme si on essayait de choisir le meilleur maquilleur pour un homme atteint du cancer, au lieu de lui choisir un médecin ....


                                                  • mortelune mortelune 23 février 2012 03:39

                                                    @ Illuminato,

                                                    C’est pas faux que Hollande peut faire une politique qui suit la même route que Sarko à quelques détails près. Melenchon j’ai des doutes... et les communistes ne roulent certainement pas pour un président de droite. Quand je dis « communistes » je ne pense pas aux dirigeants qui trouvent des opportunités politiques comme on fait carrière dans une entreprise, je pense à ceux qui ont une vision humaniste et non capitaliste. Vous auriez du dire « Melenchon peut rouler pour le président de droite » c’est moins affirmatif.
                                                    De toute manière être de gauche ou de droite n’est pas un choix mais un comportement soumis à la manière de percevoir le monde. Pour le reste, votez c’est se soumettre et reconnaitre son incapacité à faire le mieux pour soi. 



                                                  • Sébastien A. 22 février 2012 14:05

                                                    Plus qu’Hollande, il ne faut plus aller voter tout court. Je n’irais pas moi-même (n’ayant pas même pris la peine de m’inscrire sur les listes électorales). Pour parodier un -vrai - communiste, de toutes façon, tous ces candidats « c’est blanc bonnet et bonnet blanc ». Seul un vrai humaniste, homme de gauche et de conviction pourrait me décider à aller voter (je ne pense pas que Mélenchon, malgré la sympathie qu’il m’inspire, en soit un).

                                                    Je vois un réel avantage à ne pas aller voter : plus le socle électoral sera mince, moins le nouvel élu aura de légitimité. Je trouve qu’il aurait belle gueule le candidat élu au soir du deuxième tour s’il est élu par seulement, mettons, 60% des inscrits. Dans les faits, ça signifierait qu’il représente environ la moitié du tiers des électeurs inscrits, soit le sixième ! Je n’appellerai pas ça une légitimité démocratique...

                                                    Enfin, et on peut toujours rêver, mais si le candidat est élu avec moins de 20% des inscrits, le Conseil Constitutionnel devra annuler l’élection. Ce serait divertissant non de voir Hollande, Sarko, Bayrou et consorts venant expliquer piteusement qu’ils n’ont même pas pu attirer un nombre suffisant d’électeurs pour être élus ?


                                                    • Sébastien A. 22 février 2012 14:07

                                                      Correction, pardon :

                                                      Dans les faits, ça signifierait qu’il représente environ la moitié des deux tiers des électeurs inscrits, soit le tiers ! Je n’appellerai pas ça une légitimité démocratique...


                                                      • manusan 22 février 2012 14:13

                                                        Hollande a le mérite d’être clair : je roule pour la City comme Sarko.


                                                        • jaja jaja 22 février 2012 14:16

                                                          Ne soyez pas aveugle il roule aussi pour le CAC 40 et c’est pas mieux !


                                                        • lulupipistrelle 22 février 2012 14:51

                                                          Et ceux qui ne sont pas PS ont aussi le mérite de répondre : on ne votera pas pour ce candidat, au premier ou au second tour. Y a pas d’illusion à se faire.


                                                          Monsieur campe sur les mêmes positions depuis plus d’un an, fermé à tout dialogue constructif avec les mouvements dont il veut le ralliement au second tour, Monsieur ruse, et manie la langue de bois sur les des sujets précis, par exemple « il faut renoncer au tout nucléaire », ha, ha, ha... quelle trouvaille... qui lui fait perdre tout soutien des anti-nucléaires ( je ne parle pas des clowns d’EEELV)... j’imagine que les gens du FDG ? ou du NPA ont des couleuvres du même genre, qu’ils ne veulent pas avaler...

                                                          Alors, braves gens du PS ? vous avez choisi votre candidat, sans vous préoccuper s’il pouvait se faire des alliés... Tant pis pour vous...

                                                        • papi 22 février 2012 14:44


                                                          En lisant vos commentaires, ceux du PS, ceux du front de gauche, et les autres je m’aperçois d’une chose, :
                                                          C’est que tous confondus, vous abordez cette élection avec une crainte, une suspicion
                                                          et un malaise .
                                                          Cela est-il du à la terreur de vous retrouver tous grugés, et floués ? de voir que l’on vous a utilisé, spolié de votre avis sur le devenir du pays ?
                                                          Vous apercevez-vous que les étiquettes ne correspondent plus au produit que vous achetez
                                                          par votre vote ?
                                                          Rassurez-vous, tous, vous avez entièrement raison !, vous commencez simplement à prendre conscience d’être manipulés par des hommes qui sont des marionnettes d’un système qui commence à vous faire peur..
                                                          Réfléchissez bien , il n’est pas trop tard, votre bulletin n’est pas encore dans l’urne !
                                                          vous n’êtes pas obligés de voter pour une couleur ou une bannière qui ne représente plus vos intérêts de citoyens ! mais qui masque une grande tromperie orchestrée par
                                                          le pouvoir du fric..
                                                          Il existe encore une solution, claire et vraie, une autre politique, une autre France, un autre avenir, une autre Europe que celle du MES, de l’oligarchie , de celle du Fouquet’s, de la salade aux truffes, ou celle d’une fraternité.
                                                          Préférons tous ensemble le bleu du ciel, au gris des nuages qui s’amoncèlent à l’horizon..
                                                          Osons pour une fois !! Cassons les tabous trentenaires, brisons nos chaines..


                                                          • jaja jaja 22 février 2012 14:57

                                                            Aucune crainte ni espoir en ce qui me concerne... Les urnes sont manipulées par les médias à la botte et par le fric... Une seule solution pour les gens du peuple s’investir réellement dans des initiatives comme celle-ci à laquelle participe le NPA avec l’objectif du refus de paiement de la dette des capitalistes :

                                                            D’Athènes à Paris  : reprenons le contrôle  !

                                                            mercredi 22 février 2012


                                                            Le 18 février, des rassemblements et manifestations de solidarité avec le peuple grec ont eu lieu à travers l’Europe et dans de nombreuses villes de France.

                                                            Ces initiatives doivent être comprises bien au-delà du soutien à un peuple qui se fait écraser par la Troïka. Si elles doivent s’amplifier, c’est parce que la Grèce est un laboratoire des attaques qui attendent les salariéEs avec ou sans emploi, les retraitéEs et les étudiantEs au Portugal ou en Espagne... Mais aussi en France.

                                                            Sous un gouvernement de droite, comme de gauche. À l’heure où le gouvernement décide par procédure d’urgence de faire voter la TVA antisociale à l’Assemblée nationale ou encore l’institutionnalisation du Mécanisme européen de solidarité, il suffit de voir le peu de réaction du PS, votant contre le premier tout en ne participant à aucun cadre de mobilisation pour s’y opposer, et s’abstenant sur le deuxième. Pourtant, partout en Europe, les richesses existent pour éviter les plans d’austérité mis en œuvre au nom du paiement de la dette et de la réduction des déficits budgétaires.

                                                            Il nous faut donc sans attendre organiser la riposte. En France, plus de 100 collectifs unitaires contre la dette existent. Dans plusieurs villes, ils ont pris l’initiative des rassemblements de solidarité avec le peuple grec, comme à Rouen ou à Strasbourg. À Marseille, des centaines de personnes ont pu entendre une militante grecque témoigner lors d’un meeting organisé par le collectif, comme ce sera le cas à la Bourse du travail de Paris le 5 mars. Des exemples à généraliser.

                                                            De plus, le collectif national appelle à intervenir dans les manifestations à l’appel de la Confédération européenne des syndicats le 29 février, à une semaine d’action contre l’austérité, le Pacte budgétaire, et en solidarité avec le peuple grec la semaine du 5 au 12 mars, à la grande manifestation européenne prévue à Francfort dans la deuxième quinzaine de mai, et à une assemblée des collectifs fin juin. Autant d’échéances permettant de poursuivre le travail militant des collectifs, d’en créer et de les développer.

                                                            Le NPA souhaite porter dans cette campagne unitaire la nécessité et la possibilité par exemple d’annuler la dette et de mettre en place un service unique du crédit, mais aussi d’organiser notre camp social selon ses propres intérêts.

                                                            Car à un rythme accéléré, les mobilisations en Grèce sont porteuses d’un débat de société incontournable aujourd’hui  : qui décide de notre avenir  ? Le rejet de la Troïka et du diktat imposé par le tandem Sarkozy/Merkel pousse ainsi certains courants de gauche en Grèce à promouvoir une «  union sociale et patriotique  » pour sortir de la crise. D’autres militantEs favorisent l’émergence de formes de contrôle par la population elle-même. Les assemblées interprofessionelles de salariéEs sont de plus en plus massives, et deux exemples de la dynamique en cours méritent d’être soulignés  : les salariéEs du journal Eleftherotypia, dont le patron qui leur devait 7 millions d’euros en salaires impayés s’est réfugié derrière l’article 99 du code des mises en faillite, ont créé leur propre journal, l’Eleftherotypia des travailleurs. Les travailleurEs hospitalierEs de Kilkis, au nord de la Grèce, ont occupé leur hôpital et proclamé que celui-ci était désormais sous contrôle ouvrier.

                                                            Les collectifs contre la dette peuvent permettre de favoriser cette option  : que la population reprenne le contrôle idéologique, économique et politique de la société.

                                                            Rejoignez un collectif, organisons ensemble la riposte, reprenons le contrôle  !

                                                            Vanina Giudicelli

                                                            www.audit-citoyen.org


                                                          • PiXels PiXels 22 février 2012 15:01

                                                            Oui (enfin pas vraiment.. à moins que ce soit l’inverse ), 

                                                            ET ???? 

                                                            pour le côté « poétique » de votre message, je crains de devoir vous signaler que le ciel bleu.....
                                                            ça a déjà été fait :

                                                            "Le ciel est, par-dessus le toit, Si bleu, si calme ! Un arbre, par-dessus le toit, Berce sa palme.   La cloche, dans le ciel qu’on voit, Doucement tinte. Un oiseau sur l’arbre qu’on voit Chante sa plainte.   Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là, Simple et tranquille. Cette paisible rumeur-là Vient de la ville.   —Qu’as-tu fait, ô toi que voilà Pleurant sans cesse, Dis, qu’as-tu fait, toi que voilà, De ta jeunesse ?"
                                                            P. Verlaine

                                                          • mortelune mortelune 22 février 2012 14:56

                                                            Les riches mondialistes ont bien préparé leur affaire. Sarko pour nettoyer le terrain et se faire détester par ceux qui vont se réfugier chez Hollande. Hollande à la solde de ces gens n’a plus qu’à finir le travail. Pas mal du tout !


                                                            • Pelletier Jean Pelletier Jean 22 février 2012 15:16

                                                              @l’auteur,

                                                              « Certains me répondront que le programme de N. Sarkozy est pire. Assurément, sans doute, peut être, enfin, c’est à voir… »

                                                              je peux comprendre une partie de vos arguments et me sentir proche de certaines de vos colères et pourtant je soutiens depuis le début la candidature de F. Hollande.
                                                              Certes il n’est pas le porte parole de toutes mes aspirations, mais il en porte suffissament pour que je le soutienne au nom de ceux qui souffrent, les petits et les sans grades. Ils n’obtiendront pas tout ce qu’ils réclament avec justesse, mais ce qu’ils gagneront avec François Hollande est tout de même un progrés.
                                                              Bien à vous
                                                              http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                                                              • hacheii 22 février 2012 15:31

                                                                Le PS est le lobby de défense des fonctionnaires, pas des petits, des exclus ou des pauvres, à moins qu’ils ne soient pas français


                                                              • Dunizel 22 février 2012 18:05

                                                                Merci pour votre mesure, au moins ça calme les esprits.

                                                                - Y a t il un porte parole de vos aspirations ?
                                                                - Quelles sont les aspirations qu’il porte pour les petits ?...
                                                                - Que gagneront-ils avec F. Hollande ?

                                                                Je cherche juste à comprendre.
                                                                Le PS, hier, a trahi la constitution et le peuple en laissant passer le MES, je ne vois plus ce qu’on peut en attendre...


                                                              • lulupipistrelle 22 février 2012 18:17

                                                                On ne l’a pas entendu protester contre le Traité de Lisbonne non plus. 


                                                              • Pingouin094 Pingouin094 22 février 2012 21:36

                                                                Quelles aspirations concrètes porte Hollande, à part ne pas s’appeler Sarkozy ?


                                                                 * Créer 60 000 postes de fonctionnaires par redéploiement d’autres ministères ?
                                                                 * Rétablir la retraite à 60 ans, uniquement pour les carrières longues ?
                                                                 * « ne pas exclure » d’augmenter le SMIC ?
                                                                 * Et s’abstenir sur le MESF ?

                                                                Franchement, ça ne fait pas rêver. J’ai même du mal à dire que c’est de gauche.

                                                                Et ça, c’est si la crise ne l’oblige pas à « donner du sens à la rigueur » à la mode d’un Papandréou. Auquel cas, « les petits et les sans grades » perdront beaucoup, comme les grecs

                                                              • hacheii 22 février 2012 15:27

                                                                Ce qui me fait bien rire, mais je suis cruel, c’est que ce que reproche les gens de gauche au PS et à Hollande, ce n’est pas d’avoir mené une politique libérale pendant 15 ans, mais c’est de le dire, de l’avouer publiquement, parce que maintenant tout le monde le sait et ils ne pourront plus le nier ; Et puis ils vont passer pour ce qu’ils sont : des andouilles !


                                                                • Pingouin094 Pingouin094 22 février 2012 21:41

                                                                  Bien sûr que si, je lui reproche ses politiques libérales depuis 15 ans. Et je reproche à mon parti, le PCF d’y avoir participé (néanmoins, j’ai pour moi la bonne conscience d’être alors un très jeune militant de ce parti à cette époque).


                                                                  Mais qu’il le dise permet d’argumenter pour l’avenir en ne pouvant pas être contredit quand on prédit qu’il poursuivra dans cette voie.

                                                                  Mélenchon a fait partie du gouvernement Jospin, Marie-George Buffet aussi. Mais eux disent qu’ils feront autre chose maintenant. Et ça change beaucoup.

                                                                • ydcl 22 février 2012 15:44

                                                                  Génial ! Certains nous demandent de voter pour cet enfoiré ? Que dalle ! D’autres nous disent, qu’en s’abstenant on fait le jeu de la droite ? Vous savez quoi ? On s’en fout ! Par contre, les députés qui se sont abstenus, vont regretter de nous avoir pris pour des cons ! Je précise, que je suis un socialiste, vert de rage, qui même n’étant pas toujours d’accord avec les communistes, n’admets pas, qu’on puisse dire qu’ils n’existent plus ! Ce PS là (que je vomis), risque de gécouvrir, aux législatives !


                                                                  • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 22 février 2012 16:32

                                                                    Je ne voterai ni pour Hollande ni pour un candidat qui aurait de la sympathie pour le communisme - idéologie totalitaire qui a fait ses preuve en matière de négation de l’humanité, de destruction de la nature, et qui s’est toujours imposé et maintenu par la violence et le mensonge. Hollande est un crétin impuissant qui a réussi ses études, Sarko un épicier hargneux qui a réussi en politique. Mais un candidat qui qui se déclarerait communiste aujourd’hui relèverait plutôt de la psychopathologie, même s’il est sympathique ou beau parleur. 


                                                                    • al.terre.natif 22 février 2012 16:45

                                                                      et donc, ni bleu, ni rouge (ni rose) mais alors ? blanc ou bleu, blanc et rouge ?


                                                                    • Pingouin094 Pingouin094 22 février 2012 21:37

                                                                      Une chose me frappe dans toutes les réactions critiquant mon billet : elles ne parlent que « de battre la droite ». Des propositions concrètes de F. Hollande pour améliorer le sort « des petits, des sans grades », personne n’en fait jamais état.


                                                                      Et si c’était surtout ça, le problème ? Quelles propositions réelles de Hollande, à part rassurer la City ?

                                                                      • fcpgismo fcpgismo 23 février 2012 10:59

                                                                        Pingouin094 Je vote au premier tour Front de gauche donc PC et au second F Hollande, sans enthousiasme simplement par respect pour ceux qui ne pensent pas comme moi et simplement pour essayer de maintenir une certaine cohésion sociale.Je fais partie des, encore privilégiés pas parce-que je gagne beaucoup ( 1300€ ) mais simplement je ne souhaite pas gagner plus, mais me contenter de l’ essentiel,l’ Humanité, la nature, la vie, la culture. Lorsque je suis dans une assemblée principalement composée de membre du Parti communiste je me pose la question : que feraient ils a la place des dominants ( les très riches ) et au vu de leur attitude la réponse fait pleurer (LA MEME REPONSE COMPLOTISTE QU’ EUX). Voilà pourquoi, les générations futurs, auront elles aussi droit à leur bain de sang.


                                                                        • eric 23 février 2012 14:07

                                                                          Que de mauvaises raisons de ne pas voter Hollande aux deux tour pour des gens qui ont sucé le matérialisme dialectique aux stériles mamelles du marxisme léninisme...

                                                                          On savait déjà comment le PS pensait s’occuper de nos problèmes, on sait désormais avec l’annonce du bouquin de Hollande, dans quel but, et sur quelle analyse de la société.

                                                                           De façon surprenante, c’est cohérent !

                                                                           Changer de destin !

                                                                          Destin : Puissance supérieure qui semble régler de manière fatale les événements de la vie humaine... (Larousse)

                                                                          Mais heureusement, le PS a trouvé la parade.....Re enchanter la vie, mieux, ré enchanter le rêve français....

                                                                           Enchanter signifie : soumettre une personne ou une chose grâce a l’action de charmes, c’est à dire de formules incantatoires (chants, psalmodies, paroles magiques).

                                                                           Faudrait peut-être que quelqu’un leur dise qu’on est au vingt et unième siècle.... !

                                                                          Avec Sarko, on est dans le schéma classique de la lutte des classes, des rapports de force. On peut négocier avec des adversaires qui savent ce que parler veut dire. Avec Hollande on a affaire a des semi mystiques qui font dans l’ésotérisme.

                                                                          Tu peux leur montrer tant que tu veux que les 35 heures ont été une catastrophe pour les employés les moins payés du secteur privé il n’y a rien a faire, c’est un article de foi...

                                                                          Tu peux leur dire autant que tu veux que les homosexuels ont le même droit que les hétéro a se marier ( c’est à dire a conclure une union avec une personne de l’autre sexe) ils voudront quand même te vendre un droit supplémentaire spécifique pour cette intéressante catégorie.

                                                                          Tu peux t’étonner que toute leur littérature s’inquiète plus des inégalités entre une femme riche et un homme riche qu’entre une femme riche et un homme pauvre, tu te fera traiter d’homophobe...

                                                                          Maintenant, le PC a besoin de ses postes d’élus pour survivre. Donc il votera Hollande au second tour. Tous ses électeurs ne sont pas obligés d’en faire autant


                                                                          • Le péripate Le péripate 23 février 2012 14:15

                                                                            Hollande a en effet beaucoup plus de mal que Sarkozy à rejoindre l’électeur médian français, sa distance à parcourir est plus importante, et ses pertes électorales à gauche risque bien d’être plus importantes que ses gains au centre comme l’exprime si bien ce genre d’article.

                                                                            Ce n’est pas joué du tout, contrairement à ce que les sondages laissent entendre surtout si les radicaux de la gauche persiste dans la surenchère.

                                                                            Enfin c’est vos oignons.


                                                                            • Reptilia Reptilia 23 février 2012 18:07

                                                                              Le destin de la France est à Bruxelles. Gardez ça en tête. Tant qu’on sera leur chienchien, rien ne changera, ça empirera, que ce soit sous Sarko ou Hollande.


                                                                              • CHALOT CHALOT 23 février 2012 20:28

                                                                                C’est curieux comme raisonnement. En 81 l’appareil communiste appelait à ne pas voter Mitterrand au deuxième tour ; cela s’appelait ; le vote révolutionnaire et ensuite les mêmes négociaient l’entrée de 4 ministres dans le gouvernement
                                                                                Ensuite silence radio jusqu’en 1984
                                                                                Je ne dis pas que vous faites comme eux-j’ai trop de respect pour les militants communistes- mais faites attention aux dérives.
                                                                                JF Chalot
                                                                                président du groupe communiste et apparenté à Vaux le Pénil


                                                                                • CHALOT CHALOT 23 février 2012 21:36

                                                                                  Ce positionnement me rappelle « le vote révolutionnaire » de Marchais et de quelques autres contre Mitterrand en 1981
                                                                                  Le lendemain des élections, quatre communistes entraient dans le gougernement et le PCF remisait toute critique jusqu’en 1984
                                                                                  Je votera Hollande au deuxième tour, contre la droite mais comme en 81, je ne lui ferai aucune confiance et participerai aux mobilisations


                                                                                  • CHALOT CHALOT 23 février 2012 21:38

                                                                                    désolé ! mon premier message avait disparu donc vous avez deux versions d’une même ligne

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès