• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Je suis devenu d’extrême-droite et ... ça va (2)

Je suis devenu d’extrême-droite et ... ça va (2)

Le 29 juillet 2020, en plein coeur de l'été déconfiné, paraissait cet article : Je suis devenu d'extrême-droite et ... ça va. Sans surprise (en dehors des déclarations de solidarités idéologiques, mais a-t-on trait les vaches ensemble ?) il y eut une déferlante de trolls anti-estrèmdrwate et des préjugeurs de même logique que les trolls, anti-estrèmdrwate. Cet article visait évidemment une détabouïsation, les gens de cette partition politique étant largement diabolisés, justement par les trolls et les préjugeurs, jusqu'à la caricature diffamatoire.

Le présent article développe un peu la question, avec enfn un autre témoignage. D'aucuns penseront que ça favorise l'avènement d'un duel au soleil Macron-Le Pen. Or, si la France en est là, malgré les grands influenceurs masses-médiatiques, c'est aussi à cause du Zeitgeist. Enfin, comme le disait le premier article, l'extrême-droite n'est de loin pas que lepeniste, bien que les Le Pen l'ait représentée par amalgames, préjugés et trolls mitterandiens (lire l'analyse de Gu. Faye) depuis les années 1980.

 


Source, à écouter sur YouTube

 

Même si la partition politique semble moins avoir de sens, chaque partition a différentes tendances, figures et partis.

L'extrême-gauche est "peuplée" par FO, le NPA, le PCF, FI relativement dans son genre socialiste. On en oublie certainement d'obscurs. Mais il y a aussi plein de quidams et de francs-tireurs qui se sentent amis de l'extrême-gauche, ou du moins de ce qu'il est convenu d'appeler extrême-gauche aujourd'hui ... pour ce qui lui reste d'extrême ! Aucun séparatisme révolutionnaire, aucune violence, rien (en dehors des redskins, des antifas et blacks blocs affidés, donc essentiellement des groupuscules de quidams qui se prennent risiblement pour la bande à Baader ou à Bonnot). Actuellement, ils en sont à mendier l'attention des gens, tant la confiance est grande dans nos entreprises et nos institutions, et pas dans nos syndicats et nos partis ... à moins que plus personne ne veuille savoir dans quel monde il vit, et surtout que les masses-médias orientent leurs caméras ailleurs.

La gauche alors, pour ce qu'il en reste après "la chute du PS" qui se survit autant qu'il peut à travers Anne Hidalgo, la censureuse enthousiasite (1, 2) certainement copine avec monsieur le président et affidés d'establish-entrepreneurism. La gauche est "peuplée" du PS, des radicaux, du Parti de Gauche (il fallait l'inventer), d'Europe Ecologie Les Verts, et j'en passe. On voit bien que son social-libéralisme pseudo-démocratique aime la dictature de bonne vieille extrême-gauche (pas celle qui se fait aujourd'hui nommer extrême-gauche). M'enfin, Benoît Hamon, aux dernières présidentielles, n'était pas le pire de leur clique, et de loin. Dommage pour lui. - On n'a pas évoqué les groupuscules, les quidams et les lambdas du commun des Français, qui n'hésitent pas à véhiculer le néo-moralisme tendance.

Le centre, donc, très bien extrême-centriste (1, 2), résume l'adage "le coeur à gauche, le porte-feuille à droite" en s'en donnant les moyens. Avec lui, le néolibéralisme (qui n'est plus vraiment ni un libéralisme, ni un capitalisme libéral - du coup, - renvoyant le libéralisme à une lubie de même niveau que le communisme au détriment des saines relations contractuelles et des saines hiérarchies fonctionnelles) ... avec notre centre, le néolibéralisme a de beaux jours devant lui. Mais il n'y a pas qu'LREM au centre, on compte depuis longtemps le MoDem et l'UDI. - On n'a pas non plus évoqué les groupuscules, les quidams et les lambdas du commun des Français, qui n'hésitent pas à véhiculer le néo-moralisme tendance.

A droite, les partis voulurent se synthétiser sous la bannière "des Républicains", sur un mode américaniste (bipartition démocrates-républicains) mais il y a d'autres partis, évidemment, aussi. Toutefois, comme "les Républicains" ont réalisé une OPA sur le terme républicain, et que ces malheureux n'ont pas su se départir du piège tendu par François Mitterand dans les années 80 - amalgames, préjugés et trolls mitterandiens (lire l'analyse de Gu. Faye) - notoirement dans le duel qui opposa Philippe Séguin alors du RPR à feu monsieur ce président, sur l'Etat maastrichien (l'expression est popularisée par Michel Onfray, merci Michel Onfray) - ... eh bien, ils se sont faits basher aux dernières présidentielles en forme de François Fillon. - On n'a pas non plus évoqué les groupuscules, les quidams et les lambdas du commun des Français, qui n'hésitent pas à véhiculer le néo-moralisme tendance, notamment à travers des figures telles que Nathalie Kosciusko-Morizet. En attendant, "les Républicains" cherchèrent à se faire au travers de figures telles qu'Eugénie Bastié ou Jean-François Bellamy, des magazines tels que Causeur ou l'Incorrect aussi pour rafler la jeunesse, ce qui est noble de leur part néanmoins dans l'optique identitaire, conservatrice et libérale.

On peut aussi dire que de l'extrême-gauche à l'extrême-droite, en passant par la gauche, le centre-gauche, l'extrême-centre, le centre-droit et la droite, on a en fait affaire à des sensibilités du travaillisme au conservatisme, en passant par le sociétalisme et l'affairisme - voilà tout ... et tous plus ou moins (néo)libéraux, des moeurs aux finances.

Mais on voit donc très bien jusque là, qu'il est impossible d'amalgamer, préjuger, troller l'une ou l'uatre tendance politique, au prétexte qu'elle n'aurait aucune nuance et se ressemblerait uniment. Il en va de même de l'extrême-droite, et le premier article Je suis devenu d'extrême-droite et ... ça va en faisait état, à travers différentes mouvances pas forcément de partis. Allons plus loin :

 

L'extrême-droite n'est pas spécialement ni antisémite ni raciste (mais l'antisémitisme est un racisme, réveillez-vous, arrêtez d'en faire une catégorie à part, les Sémites sont Moyen-Orientaux, Arabiques et Nord-Africains, plus ou moins judéo-musulmans ... comme si d'ailleurs le sémitisme était une mouvance particulière, au même titre que le sionisme et l'islamisme, et comme s'il fallait aussi parler de négrisme, d'indianisme ou d'asiatisme - tout ce qui autorise qu'on parle de blanchisme à égalité, et de droits culturels égaux sans critique spéciale des "Blancs", chers indigénistes).

C'est l'évidence à travers des personnalités telles qu'Alain Finkielkraut, Eric Zemmour, Elisabeth Lévy et son magazine Causeur idoine. Mais ça l'est encore avec une figure de "Nouvelle Droite" telle que Guillaume Faye (déjà cité sur son analyse du piège mitterandien). De plus, on n'a pas le droit de dire que le parti Debout la France, de Nicolas Dupont-Aignon, serait raciste, et tant d'autres.

Pour rappel, le seul vrai racisme est un suprémacisme potentiellement exterminationniste, et régulièrement esclavagiste, qui n'a pas attendu d'être théorisé et pratiqué par des scientistes européens, ces malheureux derniers siècles de révolutions coloniales-industrielles, pour être pratiqué par toutes les humanités à travers les âges. La seule originalité nord-atlantique, réside dans l'industrialisme, industrialisme que les décideurs du monde entier se précipitent de partager avec les sociétés nord-atlantiques, sans sensibilité écologique partagée et par personne. Où alors, il faut observer que des personnes classées à l'extrême-droite telles que Friedrich Jünger, ont critiqué cet industrialisme, ainsi que le règne de la finance.

Les "gauchisants" ont du mourron à se faire, car ils véhiculent allègrement des fake news idéologiques anti-estrèmdrwate.

 

L'extrême-droite n'est pas spécialement ni colonialiste ni fasciste, donc.

Le fait est que c'est le fameux socialiste Léon Blum et affidés, qui prôna la colonisation courant XXème siècle. Il est vrai qu'elle fut menée par les régimes monarchiques et démocratiques coloniaux-industriels précédents, mais c'est là qu'on remarque que les régimes fascistes du XXème siècle sont avant tout nombrilistes et chauvinistes, et d'ailleurs paradoxalement peuplés de socialistes - non pas colonialistes.

Lénine invente le fascisme, Benito Mussolini venait de la gauche comme François Mitterand vint du fascisme, les vichystes contiennent bien des gens de gauche ... aussi, les régimes à caractère fasciste sont brutaux à l'intérieur, mais s'occupent moins de l'extérieur. C'est leur seul avantage : foutre la paix aux autres ! dans leur genre d'administrateurs identitaires nationalistes dégueulasses (car, dès que les Etats se mêlent de culture, ça devient dégueulasse, comme le ministère de la culture français, et tout le pseudo-travail de mémoire anti-estrèmdrwate contemporain).

D'ailleurs, l'internationalisme "gauchisant" depuis Karl Marx, ne saurait exister sans nation. Il n'existe qu'à raison que l'exploitation économique elle-même (dite capitaliste, aujourd'hui néolibérale) est sans- ou trans-frontiériste, et en fait internationaliste. Mais jamais Karl Marx n'a escompté de multiculturalisme. Il était même antisémite, ce malheureux, fruit de son ambiance d'époque, qui fit le soviétisme antisémite lui-même dans son genre, quoique le commun des judéo-musulmans du XXème siècle - paradoxalement - fut allègrement "gauchisant" avant que leurs nations d'identités originaires ne tournent au néo-sionisme et à l'islamisme à cause du mythe bibliste (1 - sur les Khazars, 2) ...

A ce point, les "gauchisants" peuvent bien trouver que les ploutocrates ("élitistes, upper class transnationale) jouent les nations ochlocrates ("populistes") entre et contre elles (secondés par les classes aspirationnelles) afin de chaos management contemporain citadellisé ... ce n'est pas faux, mais il n'empêche que les nations ont de l'intérêt, et que ces "gauchisants" défendent le décolonialisme au nom-même des nationalismes-identitarismes, voire racismes planétaires - absolument pas au nom du multiculturalisme communitarisant nord-atlantique. Et puis, ils adorent manger italien, vietnamien, chinois, américain, etc. : c'est donc qu'il faut, de base, des nations/identités/origines territorialisées. Le contraire dérape illogiquement en forme de fake news, et contre-dit la vérité.

Sans compter qu'il existe des capitalismes et des libéralismes protectionnistes et souverainistes. Au fond, d'ailleurs, quand on parle de souverainisme, on parle de souveraineté nationale, mais si ce ne sont pas les nations (du moins, les territoires locaux, régionaux, de par le monde) qui ont la souveraineté, alors ce sont les multinationales que nous connaissons sous la forme d'un acronyme sur-répété, ayant même droit à un article internationaliste et sans/trans-frontiériste sous un W qu'on pourrait lui accoler.

Big brother is watching you, etc. la rengaine habituelle dans la bouche de post-hippies équipés d'un smartphone 5G, mal habillés pour faire genre écolo. Mais les "gauchisants" donc de même, sont parfaitement capables d'être (ost)racistes, sur un mode fascisant, qu'ils le veuillent ou non (1, 2).

 

Seule la question des territoires compte. En fait, nous n'avons jusqu'ici fait que parler de soucis territoriaux, de la part de tou(te)s et tout, géographiques et idéologiques, dans ces contre-feux argumentaires.

Evidemment, on peut vouloir que les territoires deviennent des souks multiculturels - c'est-à-dire communautarisés, tendanciellement standardisés à la longue, déculturés donc, et avant tout néo-tribalisés ...

... la néo-tribalisation sert avant tout un rhizome deleuzien, dominé par des points de capiton corporatistes de multinationales establish-entrepreneurists néolibérales, comme les agences et mégacorporations des films de science-fiction, à la fin du XXème siècle ...

... science-fiction ayant anticipé ces devenirs contemporains et leurs dangers (serait-ce dans un dessin animé aussi méconnu que Phantom 2040, passant le matin sur France 3 dans les années 1990).

 

La vérité, c'est qu'il ne faut pas se laisser insinuer par tous les serpents sur son territoire : les femmes, les prisonniers et les gays le savent bien, qui défendent leur territoire corporel contre le viol brutal, en faveur d'une maîtrise individualisée du corps et de l'enfantement.

Néanmoins, tous les venins ne tuent pas : ils sont parfois, selon dosage, des remèdes.

Moindre dosage plutôt que dosage abusif.

 

Enfin, témoignage personnel : politiquement "d’ultra-droite", je ne suis pas catho-tradi, mais païen celtaquitain (1, 2, 3).

Je suis féministe (pas ultra, mais antimachiste) et transgenriste (pas ultra non plus, mais antimoraliste) ; en soi, je n'ai rien contre la PMA. Je n'en ai pas parlé ci-dessus, mais si dans les années 70-80 exista un Guy Hocquenghem à gauche, c'est bien parce que la gauche était largement machiste et homophobe aussi - quoique cet homosexuel dandy ne voyait aucun problème à la pédophilie ... De plus, si le monothéisme est machiste et homophobe, il y a toujours eu culturellement certaines tolérances et pratiques admises, dans les siècles passés. Prenez Louis II de Bavière, bien qu'il fut protégé par son statut aristocratique - mais les païens n'ont jamais maltraité les sensualités non-reproductives.

Je suis aussi un indigéniste, d’ailleurs : je fais partie de ceux qui ont certainement le plus d’empathie véritable pour les indigénistes (bien qu'ils me fassent pitié à vouloir s'imposer en Europe) les autres ne faisant que jouer la comédie de la militance indiscernée - car j'aime mon propre réel indigénat à la manière d'un Israëlien européen, et je comprends qu'on puisse aimer le sien chacun par affiliation et héritage identitaires, comme on a compris plus haut.

Enfin, je suis écologiste parce qu'animaliste, et l'animal-sapient (l'humain) est bien pour moi un animal. Les animaux n'ont jamais été maltraités comme aujourd'hui, industriellement, pour nourrir les animaux-sapients bouffis que nous sommes. Il paraît qu'Adolf Hitler, le premier à l'époque moderne, a fait passer des lois sur la protection animale : cela fait-il des animalistes des hitleriens ? ou bien doit-on admettre que même le pire homme n'a pas totalement été mauvais ? - ceci dit pour souligner toutes nos ambiguïtés morales, personne n'est purement dans le Bien ou le Mal, si seulement ce Bien et ce Mal absolus ne sont pas que des inventions monothéistes.

Difficile de me dire vraiment "d’ultra-droite", du coup ... M'enfin, je suis "d’ultra-droite", parce que je suis pour la diversité planétaire, tout en étant non-universaliste (mais particulariste, régionaliste, ethno-différentialiste, territorialiste) (1, 2, 3, 4).

Toutes ces nuances échappent au grand nombre, et c’est pour cela qu’il s’excite contre des fachos imaginaires, qui historiquement ressortent avant tout de la gauche dans la démarche, et qui historiquement ont été rejoints par des collabos du centre et de droite affairiste.

Alors, si des "ultra-droitiers" ont cru devoir trouver de l’intérêt à tout ça, ce n’était qu’identitaire, mais nombreux furent anti-colonialistes ainsi qu’anti-nazis, pour des raisons de reconnaissance culturelle évidentes, et c'est tout ce qui compte : pendant ce temps, la gauche universaliste voulait civiliser les "primitifs" par "humanité", et le centre et la droite affairiste ont adoré en profiter. Ils continuent aujourd'hui dans le monde sans-frontiériste et libre-échangiste main dans la main.

L’universalisme, ce n’est que pour les expansionnistes, et c'est le monothéisme qui l'a inventé avec le prétendu dieu unique (solipsiste), personnel(aliste), suprême(aciste) et absolu(tiste).

 

En somme, actuellement, les masses-médias déploient une vaste propagande fake news idéologique envers l'extrême-droite. Comme ils disent justement : ils diabolisent, en crypto-monothéistes croyant toujours au diable, même quand ils sont scientistes.

 

 

Voir aussi :

 

 

____________________________________

Moyenne des avis sur cet article :  2.55/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • The White Rabbit The White Rabbit 19 octobre 19:07

    Ma belle-mère aussi ! smiley


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 13:37

      Merci d’illustrer les trolls. En avait-on besoin.


    • velosolex velosolex 20 octobre 17:40

      @Mervis Nocteau
      Troll de drame !. Qu’est ce que vous voulez dire par ça va ? C’est pas pire ? La maladie n’évolue plus. 

      Brun c’est brun, il n’y a plus d’espoir. Comme disait johnny. j


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 19:23

      Cette propension à se pardonner entre soi, à pratiquer la diffamation pour la diffamation ...


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 19:25

      C’est du fascisme, en fait.


    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 19:30

      Sur le modèle de racisme inversé/antiblanc, on va l’appeler fascisme inversé si vous voulez, même si c’est bien le fascisme originel des « gauchisants » que vous mettez en œuvre. Donc non. C’est du fascisme, en fait.


    • pierrot pierrot 19 octobre 19:10

      Mon berger allemand est aussi l’ami des fascistes.

      Je vais le livrer à la SPA.


      • The White Rabbit The White Rabbit 19 octobre 19:14

        @pierrot

        Houla Pierrot, n’allez pas sur ce terrain car cela m’a couté un bannissement ce type de commentaire ! smiley


      • Coriosolite 19 octobre 20:31

        @pierrot
        Oui, pensons à toutes ces pauvres chiennes tondues à la Libération parce qu’elles avaient couché avec des bergers allemands.


      • pierrot pierrot 20 octobre 10:33

        @pierrot
        Bon, reprenons :

        L’extreme droite c’est tout ce que je déteste : le conservatisme dans tous les domaines : sociétal, économique, humain, c’est la haine de l’autre, de la culture, des sciences, des étrangers, des pauvres, de l’extrémisme religieux, de l’antiféminisme et j’en passe.


      • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 12:27

        C’est dur, d’être commenté par des cons.


      • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 12:49

        Sauf mon respect pour Coriosolite.


      • popov 22 octobre 02:13

        @pierrot

        L’extreme droite c’est tout ce que je déteste : le conservatisme dans tous les domaines : sociétal, économique, humain, c’est la haine de l’autre, de la culture, des sciences, des étrangers, des pauvres, de l’extrémisme religieux, de l’antiféminisme et j’en passe.


        Bonne définition. Mais si vous cherchez ce qui y correspond en France, vous ne trouverez que les frères muzz.

      • rogal 19 octobre 19:21

        Enchanté.

        Pour ma part je suis devenu nationaliste et ça va aussi.

        Invité par de vieux amis gaullistes à choisir entre le patriotisme, amour de son pays, et le nationalisme, détestation des autres paraît-il, je suis allé consulter la Constitution de la Cinquième. J’y ai trouvé « Nation » plusieurs fois, pas une seule fois « Patrie ». Étant fort attaché à la Nation française, ni plus ni moins qu’à cette grande patrie (sans en exclure de petites), il m’a paru seyant en conséquence de me considérer comme nationaliste autant que patriote.

        Je nie que cela implique une quelconque détestation des autres (tant qu’ils ne nous cherchent pas noise).

        Les deux notions ne sont pas tout à fait interchangeables. Le patriotisme est plus affaire de sentiment ; est nationaliste une politique qui privilégie la Nation sur d’autres collectivités. On confond trop souvent le nationalisme avec l’excès que constitue l’ultranationalisme, ce qui est comme confondre le patriotisme avec le chauvinisme. 
        Le gaullisme, ne craignons pas de le dire, est un nationalisme.


        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 12:28

          Bien entendu. Le nationalisme français est constitutionnel, et a cette singularité, comme on apprenait à l’école, d’être « renanien », du moins à la base depuis 1789.


        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 12:55

          L’universalisme national français, c’est l’assimilation territoriale administrative, qui se prend ethnocentriquement pour universalisable planétairement, sans quoi Léon Blum n’aurait pas valorisé la colonisation pour ce qu’il voyait follement pour des arriérés.


        • velosolex velosolex 20 octobre 17:43

          @rogal
          Le masque ne protège pas de tous les maux. 
          Le nationalisme, par exemple. 
          Enfin si ça va, ça va. 
          Prenez tout de même votre température tous les jours. 


        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 19:24

          La psychiatrisation de l’ennemi est une méthode de sale fasciste.


        • rogal 20 octobre 21:32

          @velosolex
          Oui, Monsieur le Curé.
          Merci, Monsieur le Curé.


        • Clocel Clocel 19 octobre 19:52

          Parti fascisant, en France... A part EELV, je vois pas...

          Va falloir ouvrir votre propre cantine.


          • GoldoBlack 20 octobre 08:18

            @Clocel
            Degré 0 de l’intelligence politique.


          • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 12:29

            Le fascisme, j’ai oublié de rappeler sa définition : étatisme militariste, collectiviste et nationaliste. Si vous n’avez pas ses quatre ingrédients réunis, vous n’avez pas du fascisme.


          • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 13:39

            Enfin, je l’ai défini vite. Rempalcez militarisme par quelque chose comme policisme, ainsi que nationalisme par partisanisme, cela revient au même, comme les bolcheviks qui l’inventèrent.



            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 12:47

              La connaissance peut abrutir.

              « Il y a lieu de penser que le total des guerriers qui, en cinq siècles, sont entrés en Gaule, n’a pas dû dépasser 200 000 ou 300 000, c’est-à-dire qu’à la suite de la conquête, l’élément gaulois représentait probablement moins de 10 % de la population ! Mais 10 % qui comptaient, puisqu’ils ont réussi à imposer au vieux fond indigène de la population française la langue, les mœurs, la domination sociale et politique. Au milieu du iiie siècle av. J.-C., arrivent les Belges. Ce ne sont pas des Germains, comme on se l’était imaginé, mais une nouvelle vague celtique, qui débouche par le nord, avec des conséquences absolument redoutables : un grand dérangement de la population gauloise de la mer du Nord aux Pyrénées, et l’installation d’une ethnie relativement différente au nord de la Seine et de la Somme. Puis, vers 120 av. J.-C., les Romains occupent la Narbonnaise : là aussi, les colons romains ne seront jamais que très minoritaires. En fait, cette immense transformation, cette acculturation de notre pays par les Gaulois, puis par les Romains n’a pas de base réellement démographique, c’est toujours le vieux fond ethnique issu du néolithique qui domine. »

              LIRE LE DOCUMENT : https://storage.canalblog.com/04/74/1696070/127551131.pdf Donc en fait : les Néolithiques chasseurs-cueilleurs depuis 30.000 ans, les Anatoliens cultivateurs qui se sont fondus dans cette masse voilà 10.000 ans, enfin les cavaliers-pasteurs Yamna voilà 8-6.000 ans.

              (Source originelle singulièrement inaccessible : http://dev.worldpossible.org:81/.../Histoire_des_groupes...)


            • bebert bebert 20 octobre 17:41

              @Mervis Nocteau
              Pas besoin de remonter aussi loin dans le passé et quoi qu’il en soit ce sont nos ancêtres à moins que notre civilisation ne vienne d’une autre planète ou pas.



            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 19:27

              Plus proche dans le passé, j’ai du mal avec les monothéistes, quant à Manau c’est mon adolescence, mais il a trop tendance à dire « mon Dieu » aussi, alors ... alors gentille nostalgie pour Manau.


            • Coriosolite 19 octobre 21:00

              Salduie super musique, merci pour le partage.


              • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 12:31

                Oui, ils sont excellents. Pour un Aquitain comme moi par ma mère (tout ce qui se trouve sous la Garonne) il y a proximité ethnique avec l’Ibérie (d’autant plus que les Pyrénées ont toujours un droit paritaire, rapport au matrilignage). On connaît aussi le stéréotype de la femme espagnole : des femmes de trempe.


              • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 12:50

                * ont toujours eu un droit ...


              • mursili mursili 20 octobre 10:09

                Croire au Diable, c’est plutôt être dualiste, non ? quelle est la position du celtaquitain envers le manichéisme ?

                À propos d’extrémisme, peut-on parler aussi d’un extrême-mainstreamisme dont seraient atteints les grands me(r)dias français ?

                Ce qui ne pardonne pas, c’est d’être conspi-fachosphérique et populisto-antirépublicain.


                • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 12:33

                  Bonnes questions. Je vous renvoie à mes articles, quel que soit le temps que ça vous prendra pour explorer mon profil. Naturellement, je ne suis pas manichéen. Donc, par exemple, je ne diabolise pas l’étranger, contrairement aux délires des trolls et préjugeurs ci-dessus. J’ai d’ailleurs oublié de préciser que j’étais euro-régionaliste, n’en déplaise à François Asselineau. L’U.E., d’accord, à condition qu’elle s’enracine culturellement.

                  Sur l’extrême-mainstream, l’article parle, il me semble, d’extrême-centrisme, avec les liens qui vont bien. Cordialement


                • Vous devez aimer Jean-Paul Bourre. Un peu d’accord avec tout excepté la PMA.... La PMA c’est la haine de l’histoire et de la filiation. Contradictoire avec l’attachement à la terre de ses ancêtres. Bon, un jour, nous devons nous démarquer de nos parents, sans pour autant jeter l’enfant avec l’eau du bain,...Décroissante et mendésienne. Nous avons des points communs mais aussi bien des différences. 


                  • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 12:37

                    La PMA avec possibilité de retrouver le père est tout à fait intéressante. Moins de 1% de couples homosexuels vivent sous le même toi (on n’a même pas encore parlé de lesbiennes) et des femmes sont traumatisées par les hommes, tandis qu’elles s’organisent en colocs dans le contexte de la précarité actuelle. Sachant que la majorité des femmes aiment être secondée par un homme, je ne me fais pas de souci, moi aussi je les aime en tout bien tout honneur, et c’est justement pour cela que pour perpétuer l’espèce, si des femmes plus ou moins seules veulent un enfant, je suis d’accord pour que la technoscience leur permette d’en avoir. Question de démographie, pragmatiquement, aussi, même si ça ne fera pas sursauter les statistiques de naissances.


                  • @Mervis Nocteau J’ai la nature parce qu’elle ne force rien. Comme le disait bien rené girard. Tout le mal de notre société vient du mimétisme. Imager par le fait de forcer les portes qui ne veulent pas s’ouvrir (le contraire de la sagesse qui est d’accepter ce qui se refuse..). Le contraire de la sagesse, c’est l’Hubris. Et même si je ne crois pas à un dieu vengeur, je pense qu’il existe une certaine loi naturelle qui se loge dans l’inconscient collectif. Ce qui est construit sur de mauvaises base finit toujours par s’écrouler. L’inconscient lui n’est pas dupe de ses tricheries....Eliminer le père, c’est une forme de tricherie...comme de payer un prof pour passer l’année suivante...


                  • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 12:48

                    Vous vous paniquez sur un phénomène marginal dont on a fait des caisses mainstreams.


                  • Lire : j’aime la nature...


                  • @Mervis Nocteau Je ne panique pas au contraire. Mes pronostics se sont révélés exacts. Une société construite sur du sable et du néant est en train de s’écrouler. Et ce n’est pas fini. 


                  • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 12:53

                    La nature, c’est aussi de laisser les gens se positionner par rapport aux techniques. La nature, c’est aussi un mythe. La nature, c’est aussi ce qui produit la culture, y compris des autres animaux qu’humains. Si la culture humaine produit de la PMA, on ne peut pas faire semblant de dire que c’est surnaturel ou artificiel, puisque de toutes façons cela correspond aux dynamiques naturelles, canalisées comme des castors construisent un barrage. Que cela soit hyper-sophistiqué en biotechnologie n’y change rien. Si on peut un jour produire des arbres luminescents en guise de lampadaires par OGM, pourquoi pas ? c’est écologique.


                  • @Mervis Nocteau Oui, je sais, le nazisme et ses copies des modèles grecques (caricatures), ainsi que ses lebensborn, c’était le règne du FAUX.... Dans les brocantes on appelle cela de la quincaillerie...N’intéresse que les nostalgiques fétichistes...



                  • Coriosolite 20 octobre 14:01

                    @Mervis Nocteau
                    Je ne suis pas sûr que mettre au monde des enfants sans père soit un progrès. C’est sans doute satisfaire les caprices renommés « désir d’enfant » de certains homos (peu nombreux semble t il), mais la loi est elle là pour satisfaire les désirs des minorités, jusqu’aux désirs les plus loufoques, pourquoi ne puis je pas épouser ma chienne ?
                    Plus sérieusement : ce n’est pas parce que les connaissances et la technologie nous permettent de faire, qu’on doit faire. C’est justement parce que nous sommes dotés de libre-arbitre, de liberté que nous devons faire la part des choses et discriminer (hou le méchant mot !!).


                  • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 14:12

                    J’ai de l’empathie pour votre raisonnement, mais il est principiel, pas pragmatique. Attention, on a parfaitement le droit de défendre une éthique intentionnelle (de principes) sur une éthique déontologique (de méthodes) ou une éthique conséquentialiste (d’effets). Je me situais dans la déontologie là, en vue d’un but, ainsi que la conséquence, car elles sont minimes. On en a juste fait des caisses médiatiques. Mais cela passionne, de toute évidence. Un peu comme le covid.


                  • Merci de rappeler que Guy Hocquenghem qui est à l’origine du mariage homosexuel et QUEER n’était pas loin de là opposé à la pédophilie....EN acceptant le mariage homosexuel vous savez ce que vous avez permis. Maintenant il ne faut pas pleurer,...


                    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 12:42

                      Le mythe de la contre-culture. Au-delà, qu’on s’entendent bien, ce bonhomme ne voyait aucun inconvénient à une certaine pédophilie, en mode éphébophilie gidienne (André Gide, dont un livre figure sur la photo présidentielle actuelle ... et bien que sa plume soit belle : distinguons l’art de l’artiste, mais jamais l’artiste de l’homme). Reste enfin, concernant le mariage homosexuel dont j’aurais pu parler, qu’il faut rappeler que si dans les mouvements il y avait quelques homophobes, en face il y avait aussi des antimariages parce que trop bourgeois (ces homosexuels-là, et pas qu’homosexuels, s’inscrivent dans la contre-culture, alors pourquoi s’embourgeoiser dans le mariage ?). De plus, dans l’ensemble, tout le monde était d’accord pour l’égalité des droits. Par tradition (pourquoi pas ?) les religieux et certains républicains voulaient laisser la notion de mariage aux couples naturellement reproducteurs, tandis que la République ne parlerait plus que d’union civile sans discrimination. Bref, toutes ces passions pro ou anti sont de l’énergie dépensée pour rien à propos de mots, absolument pas des choses. Bref, des vanités.


                    • Oui, je suis régionaliste et alter-mondialiste. PAS TOUCHE A UN ENFANT.


                      • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 12:43

                        C’est une forme d’alter-mondialisme que l’euro-régionalisme. Mais voulez-vous répondre en son lieu ? Ce serait plus pratique, pour la cohérence technique des échanges.


                      • L’homosexualisme c’est le CULTE DU FAUX. Pourquoi trouvent-on le plus souvent les homosexuels dans les domaines de l’esthétique, de la tromperie et de l’illusion. http://www.camionnoir.com/detail-livre-eros-en-chemise-brune-la-face-cachee-du-nazisme-345.php 


                        • Gollum Gollum 20 octobre 13:41

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                          Tiens donc ? J’en connais une moi qui se complait dans le FAUX, s’y vautre même... Serait-elle saphique ? 

                          C’est ce qui s’appelle se tirer une balle dans le pied.


                        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 13:44

                          La pédérastie grecque ou guinéenne, l’éphébophilie romaine ou islamique, l’homosexualité de frères d’armes celtiques ou divins chinois ... arrêtez un peu avec vos pseudo-faussetés, avec vos fake-faussetés. Vos obsessions antinazies, par ailleurs, me laissent entendre que cette égrégore vous éprend bien plus que vous ne préféreriez. Vous êtes assez kitsch, en somme.


                        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 13:45

                          Gollum m’a devancé.


                        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 13:46

                          En fait, il vous faudra le reconnaître Mélusine, vous êtes homophobe.


                        • @Mervis Nocteau
                           J’avoue que l’idée qu’une femme me touche me répugne. Le pire, c’est que j’ai un certain succès parmi celles-ci. Votre commentaire va tout à fait à l’encontre de Gollum. J’aime le féminin qui aime le masculin. Les féministes m’énervent au plus au point. https://www.babelio.com/livres/Fella-Melusine-et-lEternel-feminin/418062


                        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 14:59

                          Ne pas désirer voire être dégoûté par ceux de son sexe sensuellement, ce n’est pas de l’homophobie, c’est de l’orientation sexuelle. Vous ne comprenez pas.


                        • @Mervis Nocteau Oui, j’ai beaucoup d’amies. On s’échange des vêtements, c’est notre « petite » composante homo. Mais c’est la frontière. Même tout à fait seule, je ne passerais jamais le cap. Je ne suis pas vraiment homophobe. J’ai eu de grandes amies qui étaient homosexuelles (tant qu’elles gardaient leur distances). Les homos (excepté les bi), c’est simple, je ne les intéresse pas. Logique. C’est même paradoxalement pour les protéger que je me suis battue contre le mariage homo. Parce que je savais qu’il y aurait un grand retour de balancier et le retour d’une extrême-droitisation. Voir ce qui se passe en Belgique. LE VLAAMSE BELANG, de vrais machos bas de plafond ont gagné les élections. https://www.google.com/search?q=VLAAMS+BELANG&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwiVkKzBn8PsAhWIsaQKHTxdB9AQ_AUoAnoECAQQBA&biw=1280&bih=663#imgrc=CDGgiPtRUI0CZM.un petit extrait de ceux qui veulent qu’on aboie flamand...


                        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 15:28

                          Ne dîtes pas « extrême-droitisation » tout court, mais réaction catho-tradi.


                        • Je n’aime pas les pervers. Surtout dans mon entourage. De loin au cinéma, cela passe plus facilement. Socrate et Platon ne pratiquaient que des rites d’initiation sans pénétration. On sait maintenant que Charlot était pédophilie... Le monde actuel est celui du désenchantement... Nous avons tous quelques tendances perverses. Mais le déni se lit assez vite. LA personne évite de vous regarder en face. Un signe qui ne trompe pas... ou alors, leur regard est vide,...


                          • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 15:01

                            Avec la cancel culture, un monde de suppressifs. Il faut toujours distinguer l’art de l’artiste, mais jamais l’artiste de l’homme.


                          • Les yeux bleus des allemands étaient assez caractéristiques de ce regard qui ne vous regardaient pas. Ils étaient de glace, sans vie...


                            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 20 octobre 14:14

                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                              Les yeux bleus des allemands étaient assez caractéristiques de ce regard qui ne vous regardaient pas. Ils étaient de glace, sans vie...

                              Ca c’est dans les romans de plage pour faire pleurer les ménagères pour deux sous. Les soldats allemands étaient très exactement comme tous les conscrits de tous les pays à toutes les époques. Des sympas, des ronchons, des crapules et des gens biens, qu’on avait amassés en troupe d’occupation.


                            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 15:00

                              Et surtout il y a des yeux marrons, des verts, des bleus-gris, des vairons ...


                            • zygzornifle zygzornifle 20 octobre 15:13

                              @Philippe Huysmans
                               Les yeux bleus des allemands étaient assez caractéristiques de ce regard qui ne vous regardaient pas. Ils étaient de glace, sans vie...

                              Pour les regarder dans les yeux il faut cracher dans les trous....
                              San Antonio


                            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 15:32

                              Tiens, un surnom ibérique.



                            • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 19:32

                              Bien des Ibériques ont cette physionomie, mais pas que ; de même, les Nordiques ne sont en fait pas « originellement » blonds aux yeux bleus. Il y a des bruns aux yeux marrons, etc.



                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 20 octobre 14:25

                                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                Observez bien ce regard de la mère d’Hitler. C’est le même que celui de Michèle Martin (Dutroux).

                                Vous êtes complètement frapadingue, c’est pas possible autrement.  smiley


                              • @Philippe Huysmans Et pourtant, c’est frappant. Cela en dit long sur VOTRE personne...


                              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 20 octobre 14:32

                                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                Philippe Huysmans Et pourtant, c’est frappant. Cela en dit long sur VOTRE personne...

                                Arf, oups, du coup j’ai droit aussi à ma petite consultation psychiatrique à distance pour zéro balles ? Je suis verni...

                                Alors, c’est grave, docteur ?


                              • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 15:03

                                Il faudrait une photo ...



                                • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 15:04

                                  Poissons et merlans frits. N’est-ce pas vous, qui en faîtes des caisses avec la queue de poisson de Mélusine l’Arménienne ? Ceci dit pour troller.


                                • @Mervis Nocteau je suis et reste dans la mouvance surréalistes. Celle d’avant la regression. Mélusine est l’égérie des surréalistes (lire : ARCANE 17 de Breton). Viens de recevoir un bijou : Explorateur de la mère-moire de Breton. 


                                • @Mervis Nocteau
                                   Les yeux, c’est l’âme. La queue, je vous laisse à vos rêveries.....


                                • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 15:31

                                  Merci pour mes rêveries. Néanmoins, que vous soyez surréaliste, c’est évident.


                                • zygzornifle zygzornifle 20 octobre 15:11

                                  Je suis devenu rien du tout et je persiste ...


                                  • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 15:30

                                    Vous êtes resté une Marianne morbide, si l’on en croit votre avatar actuel. Cela ne veut rien dire non plus. Comme disait l’autre, c’est en faisant n’importe quoi qu’on devient n’importe qui. Tout le monde. Personne.


                                  • Et hop ! Et hop ! 20 octobre 15:39

                                    «  ni raciste (mais l’antisémitisme est un racisme, réveillez-vous, arrêtez d’en faire une catégorie à part, les Sémites sont Moyen-Orientaux, Arabiques et Nord-Africains »


                                    Le terme antisémite a été créé en Allemagne en 1860 pour critiquer les travers que Ernest Renan prêtait aux peuples sémites, repris en 1879 par le journaliste allemant Wilhelm Marr dans le sens d’hostilité aux Juifs, et repris en France par les Dreyfusards pour désigner tous leurs adversaires, et plus généralement tous les gens qu’ils n’aiment pas. Ils ont alors créé la LIC(R)A, ligue contre l’antisémitisme, le Mrap, et la Ligue des Droits de l’Homme pour chasser les antisémites.

                                    Ce mot désigne spécifiquement les gens qui s’opposent aux Juif comme groupe d’influence politique, culturel, commercial, financier, qui s’inquiètent de l’accroissement de leur pouvoir et s’opposent à leur projet politique, aux idéologies qu’ils ont inventées et dont ils font la promotion (freudisme, marxisme, gender theory, LGBT, métissage, ouverture des frontières, etc.), il désigne par exemple ceux qui disent qu’il y a trop de juifs dans les médias ou dans les cercles dirigeants, que les juifs se favorisent entre eux. Depuis 1945, les juifs ne sont plus présentés comme une race, les motifs ne sont pas racistes, ce sont des motifs politiques.

                                    Le racisme, c’est trouver qu’on a une race supérieure aux autres races, ou qu’on est un peuple qui a une destin privilégié qui vous donne des droits de domination sur les autres nations (théorie du peuple élu, théorie américaine de la « destinée manifeste », théorie de l’universalisme républicain de Jules Ferry, etc..), c’est vouloir dominer tous les autres peuples inférieurs pour cette raison. 


                                    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 16:38

                                      Freud, l’irréligieux par excellence à t’en faire une névrose, qui serait promu par quelque « sémitisme » d’après vous, alors que dans le monde entier le freudisme est bashé. On applaudit avec les otaries. Au reste, cela jette une ombre sur tout votre propos. En Europe, il y a les Ashkenazims (Yiddishs, etc.) des juifs non-ethniques non-lignés à Canaan (dont ressort ethniquement Freud de loin en loin par ascendance), qui ont quand même inventé le sionisme, après que l’Empire Khazar ait adopté la religion juive pour ne pas se faire broyer comme païen entre le christianisme européen et l’islamisme oriental, dès le Moyen-Âge. Mais, en somme, sur le territoire de l’antique Scythie, ce sont des Indo-Européens.


                                    • @Et hop ! Hum !, c’est pourtant un juif, Jean-Pierre Winter qui s’est opposé clairement contre le mariage homosexuel. https://www.cairn.info/revue-che-vuoi-1-2010-1-page-181.htm. Et Finkielkraut qui est anti-mondialiste.  Attention aux généralisations. Ce qui caractérise entre autre les juifs, les ayant beaucoup fréquenté, c’est que souvent entre eux, ils ne s’aiment pas....



                                    • Et hop ! Et hop ! 21 octobre 14:17

                                      @Mervis Nocteau

                                      Apprenez à lire, je n’ai pas parlé de Freud (ni de Marx), mais du freudisme (et du marxisme) comme exemples d’idéologies juives qui peuvent susciter de l’opposition contre les Juifs en général, donc un antisémitisme qui n’est pas raciste mais idéologique ou politique.

                                      Je répondais à votre propos disant que l’antisémitisme est forvcément raciste, que c’est un racisme contre la race juive.

                                      Bien que le terme n’existe pas à son époque, Marx était antisémite et Engels raciste, lisez La Question juive, ou sa corespondance et celle de sa fille qui sont pleines de propos qui leur vaudraient des condamnations aujourd’hui : il appellai le socialiste Fernand Lassalle le « Nègre juif ». Sur Fould il écrit en 1851 dans « Le 18 Brumaire de Luis-Napléon Bonaparte :  » Le ministère d’Hautepoul ne comptait qu’un seul homme jouissant d’un certain renom parlementaire, le Juif Fould, l’un des membres les plus tristement fameux de la haute-finance. « Il écrit à Engels le 28 septembre 1852 :  » Le youpin (Jud) Fould se tient en liaison permanante avec les Orléans. "


                                    • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 21 octobre 19:24

                                      Apprenez à réfléchir sur ce qu’on vous écrit. Vous vous trompez franchement de cibles.


                                    • Et hop ! Et hop ! 21 octobre 21:35

                                      @Mervis Nocteau

                                      Est-ce que vous continuez à croire que l’antisémitismes est un racisme à l’égard des Juifs (ou des sémites), ou est-ce que vous avez entrevu que ça désigne pour les Juifs tous les motifs d’antagonisme avec eux : idéologique, politique, concurrence, jalousie, etc..


                                    • Et hop ! Et hop ! 22 octobre 09:53

                                      @Et hop !

                                      Par exemple dans cet article publié par Winston Churchill en 1920, il y a une opinion incontestablement antisémite, mais les arguments ne sont absolument pas racistes, c’est purement politique.

                                      https://bellver.wordpress.com/tag/ce-que-pensait-churchill-du-peuple-juif/


                                    • chantecler chantecler 22 octobre 10:00

                                      @Et hop !
                                      Ah oui, Winston envoyé dans les années 1918 pour soutenir la contre révolution bolchevique ?.
                                      Il a bien servi Staline celui là !
                                      (Qui n’en demandait pas tant mais paranoïaque et sorti du séminaire il avait toutes ses chances et ne pouvait rater l’occasion : là je parle de Joseph ) .
                                      Il savait prendre les bouteilles de whisky par le bon bout celui là ! (là je parle de sacré Winston)


                                    • Et hop ! Et hop ! 23 octobre 15:45

                                      @chantecler

                                      On trouve chez Churchill comme chez De Gaulle des revirements (ou des contradictions) vraiment étonnantes. Churchill a déclenché la WW2 pour sauver la Pologne de l’invasion russo-allemande, et en 1945 il en a fait cadeau à l’URSS.

                                      La politique anglo-saxonne a toujours été de semer la pagaille sur le continent, et de fomenter des guerres entre les États rivaux pour les affaiblir. Ils ont suscité une guerre entre l’Iran et l’Irak, maintenant c’est entre la Turquie et la Russie. Au passage, ils apportent leur aide en bombardant tout, afin de préparer le marché de reconstruction, financé par des emprunts. 


                                    • we911 13 novembre 12:54

                                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                      bonjour
                                      les méandres de « google actualités » utilisent votre message pour faire apparaitre « jean-pierre winter » comme proche de l’extrème droite comme premier résultat, ce qui risque de faire penser au lecteur inattentif qu’il y a un lien réel, alors qu’il réfute totalement cette association. Votre intention semble pourtant être de défendre certaines de ses positions. Auriez vous l’amabilité d’effacer ce commentaire pour résoudre ce problème ?

                                      bien cordialement
                                      Mr Winter, fils de Jean-Pierre Winter

                                      Je suis devenu d’extrême-droite et ... ça va (2)
                                      20 octobre 18:52. @Et hop ! Hum !, c’est pourtant un juif, Jean-Pierre Winter qui s’est opposé clairement contre le mariage homosexuel.

                                    • Le mot racisme est proche de racines.....Ont a longtemps reproché aux juifs de ne pas avoir de racine. C’est à dire une terre à laquelle s’identifier. C’est une des causes de leur rejet (le juif errant,...). L’humain en général se méfie de ceux qui errent
                                      Qu’est-ce qu’il fait, qu’est-ce qu’il a, qui c’est celui-là ?
                                      Il a un drôle d’accent ce gars-là
                                      L’as une drôle de voix
                                      On va pas se laicher faire les gars
                                      Qu’est-ce qu’il fait, qu’est-ce qu’il a
                                      Non mais cha va pas, mon p’tit gars
                                      On va l’mettre en prison ce type-là
                                      S’il continue comme ça. Vassiliu...


                                      • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 19:36

                                        Les juifs ne correspondent pas au mythe bibliste : même si leurs lignées étaient restées « pures » (ce qui serait nazi dans la démarche) (et de toutes façons, elles ont été rompues) ils seraient largement acculturés selon ethnies locales. Or, c’est bien la réalité. Sans parler des populations juives étant « apparues » ça et là sans lien, ainsi que les convertis. Donc, au final, le judaïsme n’est qu’une religion parmi d’autres, fonctionnant en club select. C’est tout.


                                      • Pour comprendre la judaïcité il faut remonter à Abel et Caîn. Imaginez une instant les relations entre Freud et Bernays.... 


                                        • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 20 octobre 19:37

                                          Il faut remonter historiquement au nationalisme davidique, avant tout ; le reste est de mythe bibliste.


                                        • Le421 Le421 20 octobre 20:22

                                          La France n’a pas de véritable problème avec l’extrême droite, dans son ensemble.

                                          Le pays est majoritairement de droite, au départ.

                                          En 42, la plupart des gens composaient assez bien avec l’occupant, à commencer par les dirigeants.

                                          Même les vaillants pilotes de l’Armée de l’Air gagnaient leurs titres d’as en descendant les Tiger Moth de la RAF...

                                          Et Pétain n’était pas un gauchiste endiablé, autant que je sache...

                                          Les seuls salopards de l’époque étaient les résistants communistes.

                                          L’histoire est un éternel recommencement et des busards comme Valls annoncent la couleur en traitant Mélenchon d’islamo-gauchiste.

                                          Bientôt, on va annoncer que les réunions LFI se font dans les mosquées...

                                          Va t-on être obligés de coudre un croissant rouge sur nos vestes ?

                                          Triste pays.

                                          On n’est pas encore assez dans la merde pour demander à certains de remonter la pente et de réparer toutes les conneries faites depuis des décennies.

                                          Parce qu’au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, la vraie gauche ne peut être tenue responsable de quoi que ce soit depuis plus de trente ans...

                                          Et il faut avoir des convictions chevillées au corps pour être de gauche en France en 2020.


                                          • Bendidon Bendidon 20 octobre 21:17

                                            @Le421
                                             Ohé 421 on te demande sur l’article de fergougousse
                                            pourquoi tu te planques smiley


                                          • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 21 octobre 00:38

                                            Si le pays était de droite, il n’aurait ni décapité Louis XVI, ni aboli la peine de mort. J’espère que vous vous rendez compte de l’énormité d’aligner ceci (je ne pense pas, vous êtes perdu dans tout votre discours erratique) :

                                            Le pays est majoritairement de droite, au départ.

                                            En 42, la plupart des gens composaient assez bien avec l’occupant, à commencer par les dirigeants.

                                            Vous faîtes l’amalgame droite=collaboration. J’ai très envie de vous insulter, mais d’une force ! ... ce serait bien de lire les articles que vous commentez, surtout lorsqu’ils vous instruiraient contre vos fake news. La droite légitimiste était anti-colonialiste, et même si Maurras a cru bon de renoncer à sa germanophobie coutumière les maurrassiens furent massivement anti-nazis. Les nationalistes ne voulaient pas d’Allemands en France, logiquement.

                                            Leurs velléités régulièrement monarchistes, c’est autre chose, largement. J’en passe, et des meilleures.

                                            En somme, vous êtes fou.


                                          • Mervis Nocteau Mervis Nocteau 21 octobre 00:40

                                            Par contre, que les François soient cupides, et au fond épiciers dans leurs démarches, c’est autre chose. C’est évident même dans leurs rapports institutionnels, jusqu’à l’extrême-gauche. On adore l’étatisme, et l’on compte ce qu’il (nous) distribue (du coup).


                                          • chantecler chantecler 22 octobre 11:07

                                            @Mervis Nocteau
                                            Je vois pas le rapport entre la cupidité et l’état(isme)....
                                            Mais il est vrai que je ne suis pas libertarien .
                                            Les cupides ont réussi à mettre au point un système sûr , au petit poil : le néolibéralisme .
                                            Pour trois euros six sous tu mets la main sur des entreprises , des bâtiments , des institutions que les contribuables ont payé avec les taxes et les impôts .
                                            Mieux tu empruntes soit disant gratis , mais tu dois quand même rembourser , tu continues malgré toutes les économies faites en liquidant les fonctionnaires de terrain, je précise, (par exemple les hôpitaux qui sont si rapidement dépassés )pas les dirigeants,pas les cadres , à t’endetter à mort et tu t’engages à continuer les réformes néolibérales .
                                            J’attends le retour de la retraite à point (nommée) , et la transformation de notre sécu en assurances privées .
                                            Mais là c’est pas gagné car la SS est bonne fille et rembourse n’importe quoi .
                                            C’est encore pour ça qu’on la déclarera en faillite et inadaptée .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité