• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Je voterai le 23 avril 2017, pour la première fois depuis 22 (...)

Je voterai le 23 avril 2017, pour la première fois depuis 22 ans

Le 8 mai 1995, je me trouvais dans le RER en direction de Paris. Après une vingtaine d’heures passées au Teknival de Fontainebleau, le petit rebelle de pacotilles que j’étais alors s’apprêtait à voter une ultime fois lors d’une élection française (Pour le candidat écologiste d’alors comme je le faisais depuis l’âge de 18 ans). Ce jour-là les français choisirent Jacques Chirac à une très large majorité. Mauvais joueur, j’ai alors fait la promesse de ne plus voter dans un régime politique qui favorisait systématiquement les escrocs, les menteurs, bref les joueurs de flûte. Les deux décennies qui se succédèrent ne firent que conforter mon appréciation. La Vème République et son régime monarcho-présidentiel a toujours permis de consolider les appareils politiques corrompus et imbriqués dans un système économique global qui a saccagé toutes cohésions sociales, toutes souverainetés dites populaires et pire, toutes perspectives d’avenir pour les citoyens. 

Ecraser la démocratie.

En 2005, j’ai fait exception à ma ligne de conduite. J’ai voté « non » au projet de Constitution Européenne qui comportait en son cœur tous les éléments pour un régime politique européen interdisant toute alternative à l’ultra-libéralisme destructeur dans lequel nous vivions et dans lequel nous vivons encore. Nous connaissons la suite. Ces mêmes appareils politiques corrompus et inféodés au capitalisme sauvage ont, avec leur représentant – Nicolas Sarkozy – écrasé la parole du Peuple. Et c’est ainsi depuis 1958, depuis qu’un certain Général aujourd’hui encensé par tous les membres des partis de gouvernement, a institué un régime censé répondre à la situation pré-insurrectionnelle déclenchée par la guerre d’Algérie. Nous sommes en 2017 et le taux d’abstention n’a cessé de croître ici comme dans toutes les démocraties Nord-Américaines et Européennes.

Depuis dix ans, avec la crise dite des subprimes –en réalité il s’agissait d’un choc majeur de la dérégulation mais aussi d’une stratégie concertée des principaux capitaines de la finance en vue de lessiver les états- les politiques menées sont celles d’un pacte politico-financier qui achève d’aspirer l’argent des citoyens afin de le distribuer massivement aux élites économiques du monde occidental. Parallèlement, la parole des citoyens « lambda » est muselée, fondues dans un brouhaha médiatique, prise en charge par une gouvernance qui fonctionne à l’instar de métastases qu’on ne peut plus combattre car répandus dans tout le corps social, politique et économique.

 

Voter, c’est déléguer son pouvoir à un tiers.

C’est le principe des démocraties représentatives. Mon vote, c’est ma voix. Ma voix comporte ma vision du monde, mes attentes, mes espoirs, mes colères, mes aspirations, mon analyse mais aussi mes choix. Ma voix est mon pouvoir et durant vingt-deux ans, je ne l’ai délégué à personne parce qu’aucun des candidats ne portait un programme, une vision et une direction qui correspondaient à ce que je souhaitais. Ma conviction était la suivante : un régime monarcho-présidentiel – renforcé avec le quinquennat mais aussi et surtout par des législatives organisées quelques semaines seulement après l’élection du « monarque » du moment – n’offre absolument aucune solution face aux bouleversements majeurs en cours que sont le cataclysme environnemental (réchauffement climatique, extinction massive des espèces animales et végétales, etc.), la digitalisation complète du monde, l’émergence de l’intelligence artificielle et la « re-féodalisation » qu’engendre l’ultra-libéralisme (Les seigneurs de la finance et leurs clergés politiques ponctionnent le nouveau Tiers-Etat afin de renforcer leur pouvoir, leur fortune et leur contrôle absolu sur les territoires réels et virtuels sous leur coupe).

 

J’irai voter au premier tour des présidentielles.

Je ne crois en aucun programme politique proposé par aucun des onze candidats, du moins pas dans leur entièreté. Mais une démocratie n’est pas l’instauration d’un système économique et social parfait : ça, c’est la prétention des régimes autoritaires et dictatoriaux. La démocratie doit être, selon les échelons de décision, directe ou représentative. Quoiqu’il en soit, elle doit tenir compte des choix et des idées de ceux qui votent, y compris de ceux qui ne font partie d’aucun appareil, groupe ou clan. Je voterai au premier tour pour plusieurs raisons.

 

  • La première est l’effondrement rapide et presque soudain des deux partis de gouvernement qui ont littéralement lessivé la France de sa parole publique et pire de la liberté individuelle d’expression : le Parti « Socialiste » et le Parti « Les Républicains ». Bien sûr ces métastases politiques se reforment autour de nouveaux candidats déployant l’apparence de la jeunesse et de la nouveauté. Ça c’est la stratégie perpétuelle des Seigneurs depuis 1958.

 

  • La seconde est l’installation d’une extrême-droite qui ratisse large (mentant de façon immonde aux ouvriers et autres employés pour capter leur vote) et qui est aujourd’hui la première force politique non-sécable de la vie politique française. Je n’ai pas peur de ces nationalistes « patriotes » qui jouent aux démocrates vertueux sur la scène médiatique alors même que leur leader est le membre d’une caste familiale (qui s’assure de sa fortune en faisant les poches des autres tout comme ceux qu’ils prétendent combattre) qui a la main sur l’appareil qui lui sert de tremplin vers la prise d’un pouvoir autoritaire affirmé envers et contre l’immense majorité des français et surtout dans l’objectif caché de dissoudre la République (voir la garde rapprochée des ex-GUD qui sont prêts pour le « grand changement », suivez mon regard…)

 

  • La troisième est qu’il existe un seul candidat qui promet la création d’une Assemblée Constituante en vue de dissoudre la fausse république qu’est la 5ème pour la remplacer par une nouvelle en reprenant les principes fondateurs de 1789. Je ne suis absolument pas convaincu par son programme économique, en revanche, j’adhère à son programme en matière d’éducation, de politique internationale, d’instauration d’une souveraineté populaire, et d’environnement.

 

  • Mais ces trois premières raisons ne sont pas celles qui impulsent ma décision d’entrée dans un isoloir. C’est la quatrième qui est au cœur de ce choix. Ce vote, même s’il ne sera pas qualifié au second tour (je ne crois pas au miracle), sera l’expression d’une adhésion. Car contrairement à beaucoup, je ne vote et ne voterai jamais contre, mais toujours pour. Cette fois, j’ai un candidat qui pourrait répondre à l’essentiel de mes attentes, je vais donc délégué mon petit pouvoir : mon voix parmi plusieurs dizaines de millions d’autres.

 

 

La raison de ce billet, vous l’avez compris, n’est pas tant d’inciter à voter pour l’un ou pour l’autre. Chacun est libre de choisir (c’est d’une banalité de dire ça) mais c’est surtout l’expression d’une action de la part d’un abstentionniste qui n’a fait qu’attendre de pouvoir voter pour quelqu’un mais surtout pour un programme et un bouleversement salvateur des institutions françaises. Pour terminer je citerais Albert Camus qui ouvre une réflexion profonde sur la nature même de la démocratie :

« Quand nous serons tous coupables, ce sera la démocratie »

 

Léonel Houssam


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

142 réactions à cet article    


  • alinea alinea 28 mars 13:00

    Je suis un peu dans le même cas de figure, sauf que j’ai toujours voté « vert », une voix pour rien mais qui exprimait mes priorités.
    Indépendamment des propositions et recherches institutionnelles ( cela me plairait bien d’être un constituant !- je ne peux pas dire une constituante !!), le seul programme qui aille à ma priorité des priorités, c’est la FI.


    • Harry Stotte Harry Stotte 28 mars 16:49

      @alinea



      «  le seul programme qui aille à ma priorité des priorités, c’est la FI. »


      Là, où il aura bonne mine, Mélenchon, c’est si une majorité de constituants se prononçait en faveur du maintien de l’élection du président de la République au suffrage universel. 


      Le peuple français est à la fois rétif et tête de lard. 


      Si on décide de lui donner le pouvoir et qu’on commence par supprimer l’élection présidentielle sans lui demander son avis, ça pourrait vite tourner à l’aigre.

    • doctorix doctorix 29 mars 11:21

      @Harry Stotte
      Mais non, vous vous trompez tous. Le seul programme qui vaille, c’est celui de Macron. Il a une finesse d’analyse qui décoiffe, une façon de s’adresser à l’intelligence des Français qui ravale Cicéron au rang de curé de campagne.

      J’ai d’ailleurs ressorti un de ses clips de campagne pour assurer mon propos. Lisez bien chaque ligne, c’est comme un baume au coeur du français malheureux :

      Quand on écoute les Français, on entend partout la même chose. Il faudrait que ça bouge, il faudrait essayer des idées neuves, aller plus loin, oser, en finir avec l’immobilisme,, ça ne date pas d’hier.

      Mais on entend aussi d’autres choses, que notre pays a les atouts pour réussir, que les Français ont du potentiel et un talent qui n’attendent que d’être reconnus pour partir de l’avant

      Alors on fait quoi ? On se met en marche.

      On ne fera pas la France de demain sans faire place aux idées neuves, On ne fera pas la France de demain sans faire place à une génération nouvelle, combative, entreprenante, audacieuse et belle.


      Voilà : c’est pas du nectar, ça ? C’est pas la fine fleur de l’élite intellectuelle qui s’exprime ?

      Quand à @l’auteur, ce n’était pas la peine d’attendre 22 ans pour refaire encore une connerie : Mélenchon, n’a absolument aucune intention de quitter l’UE, nous l’avons démontré cent fois.


    • troletbuse troletbuse 28 mars 13:04

      Ben finalement, vous feriez mieux de rester chez vous. Ainsi vous ne serez pas déçu. 


      • Sparker Sparker 28 mars 13:11

        Idem, en un peu plus vieux, moi c’était depuis 81.


        • 77777 28 mars 14:00

          Moi aussi je voterai pour celui là, y en a marre de la monarchie présidentielle.



            • kalachnikov lermontov 28 mars 14:34

              Pourquoi ne pas avoir voté en 2012 puisque, dans le sillage de Montebourg, Mélenchon promettait déjà la VIème ?


              • Sparker Sparker 28 mars 14:49

                @lermontov
                Il n’y avait pas la FI.


              • Léonel Houssam Léonel Houssam 28 mars 14:53

                @Sparker Voilà la bonne réponse effectivement


              • kalachnikov lermontov 28 mars 17:04

                @ Sparker & Léonel Houssam

                Ca change quoi, selon vous ?

                Ps Défendez un peu votre came, de façon argumentée, bordel.


              • Sparker Sparker 28 mars 17:17

                @lermontov
                Ben ça à tellement été argumenté, que bon la lassitude, vous comprendrez.
                La FI c’est le balayage de la caste, la fin de la politique professionnelle, c’est la « révolution » citoyenne. C’est la responsabilité individuelle mise aussi en exergue, pas forcément facile pour tous. Beaucoup gueulent mais quand on dit qu’il va falloir que chacun se retrousse les manches, ça gueule moins déjà.
                C’est un réel fond populaire et démocratique qui garantie que les apparachiks, comme on dit, ne seront plus les maitres du bal. C’est pousser dans la direction de la coopération, mutualisation qui est déjà à l’oeuvre dans le groupe FI, je ne dit pas qu’il n’y a ou aura pas de tension, mais la manière de les gérer sera différente.
                L’énarque ou pas qui détient « la vision nationale pour le peuple français » et je ne vise pas qu’Asselineau, pour nous c’est basta, ce ne sont juste que des experts tout au plus, point et plus de grand homme et sa vision « pour la france ».
                C’est le début, fallait que ça vienne un jour, c’est pas le grand soir mais j’ose espérer (on a qu’une vie) que ça peut être un petit matin. Ce sera très imparfait si tant est que ça passe, ça va certainement bousculer et générer des problèmes mais si le cap est tenu c’est ce qui compte pour ma part. Réduire la caste et sa cour à néant (patron, banques, bourse) me fait rêver.


              • alinea alinea 29 mars 00:04

                @Sparker
                Il y avait le FdeG.


              • Deepnofin Deepnofin 29 mars 00:43

                @Sparker Asselineau est certes un expert, mais au risque de ne pas avoir compris votre phrase, c’est un grand homme qui a une grande vision pour la France.
                Mais à propos de Mélenchon : la FI est un magnifique mouvement, mais votre poulain cumule certaines fautes que je considère comme rédhibitoires :

                1) tout d’abord, il est ou a été FM. Si nous en sommes là aujourd’hui, c’est en partie car un trop grand nombre de choses se passent dans le secret. Jsuis pas contre la FM, pour sa quête spirituelle, mais je crois sincèrement que vous vous fourvoyez en pensant que Mélenchon est totalement sincère et dévoué au peuple Français. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi vous, les Insoumis, si politisés, vous tolérez ça. Est-ce votre peur pavlovienne du « complotisme » ? La FM est par essence anti-démocratique

                2) je regrette, mais il n’a pas le caractère qui sied au poste qu’il brigue. Il l’a montré maintes fois. Je ne voudrais pas d’un président au caractère trop trempé sauce Donald Trump ou Rodriguo Dutertre, de ceux qui envoient se faire foutre ceux qui pensent différemment. Je crois qu’à l’heure actuelle, la diplomatie est une qualité essentielle.

                3) une VIème République, ça nécessiterait une grande majorité d’électeurs pour que ça se passe bien. Mais surtout, est-elle vraiment nécessaire, puisque nos règles actuelles ne sont déjà pas appliquées ? Hors, il suffirait de sortir de l’UE pour retrouver notre souveraineté et appliquer la Constitution de la 5ème, avec les crimes de Haute Trahison et de Complot contre la sureté de l’état rétablis. En tout cas, ça m’apparait comme plus réaliste qu’un passage à la 6ème tout en restant dans l’UE ( en lui désobéissant ou je ne sais quoi ).

                4) ne fait-il pas une manoeuvre électoraliste avec son « plan A/plan B » ? Il parait qu’en regardant longuement ses discours, on peut y comprendre quelque chose de « subtil ». Peut-être... mais les électeurs ont ils assez de temps à passer sur ce point précis, qui devrait être précis justement, mais qui ne l’est pas du tout ? En cas de victoire de ce candidat, n’y aura t-il pas des tas de déçus parmi ses électeurs ? Car Mélenchon ne veut pas sortir de l’UE, pourtant des tas d’Insoumis veulent sortir. Il veut renégocier les traités, faire son « rapport de force » en disant Fuck aux autres... n’est ce pas une grande perte de temps face à une UE qui semble vouée à disparaitre prochainement ? Peut-être que plus vite on la quitte, mieux on pourra s’en sortir, non ? A quoi bon chercher à la réformer ? C’est oublier comment elle a été construite, et dans quels buts. Je doute très fortement de l’honnêteté de Mélenchon sur ce point crucial.

                Il y’aurait plus de points, mais voilà les 4 principaux, et pour l’instant je n’ai reçu aucune réponse satisfaisante. Sachant, bien sûr, que la dernière question pose là tout le problème de son programme. Il est certes bien joli ! Mais est-il réaliste, au vu de son Plan A/Plan B ? Autre chose, un programme comme le sien demanderait une union nationale. Chose qu’est incapable de produire Mélenchon, car il fait partie de la vieille école qui continue à propager le chiisme gauche/droite, et donc à insulter tous ceux qui ne sont pas de sa « couleur politique ». Donc, s’il passe, ce ne sera jamais avec une très grande majorité, donc le pays restera fracturé et ses mesures difficiles auront bien du mal à ne pas provoquer des torrents de grèves et amplifier les déchirures au sein du peuple. Non ? ( il ne passerait avec une très forte majorité que s’il se retrouvait contre Macron au 2nd tour, et puisque ce dernier ne fera guère plus de 5%... , contre LePen, elle fera au moins 35 / 40% , et je vois Mélenchon perdant contre FA )

                (Et c’est entre autre pour ces raisons que je crois en FA, son potentiel à devenir notre prochain Président, la crédibilité de son programme, et l’intégrité de la personne).


              • Sparker Sparker 29 mars 00:46

                @lermontov
                Vous vous focalisez sur la personne, à la FI il y a longtemps qu’on sait que Mélenchon n’est le chef de rien, seulement de lui-même.
                Seul l’avenir et sa réalisation compte.
                L’union nationale commence par vous et après autour de vous.


              • Sparker Sparker 29 mars 00:48

                @Sparker
                Euh c’était pour Deepnofin.


              • Deepnofin Deepnofin 29 mars 01:28

                @Sparker D’accord ! Mais du coup... comment vous allez-faire ? Vous êtes quand même portés par Mélenchon, ou plutôt, ce sera lui, s’il passe, le Président au pouvoir. Comment faites-vous pour être aussi confiants sur la suite des évènements, alors que de toute évidence la FI et Mélenchon seront en désaccord ?
                D’ailleurs, la FI compte faire quoi ? Plan A/Plan B ? Sortie directe de l’UE ? D’ailleurs, y a t-il un consensus chez les Insoumis, ou est-ce le bordel comme je crois le constater ?

                En gros, pourquoi la FI s’est construite autour d’un candidat aussi problématique ? Pourquoi n’avez-vous pas tenté, par exemple, de vous joindre à Asselineau et d’agrémenter son programme des nombreuses qualités qui font le votre ? ( peut-être avez-vous déjà essayé, je l’ignore ).

                En tout cas, je continue sur ma ligne : je pense que si ces problèmes continuent, de plus en plus d’Insoumis vont rejoindre l’UPR avant les élections.
                Il me semble que la FI et l’UPR sont deux faces légèrement différentes d’un même mouvement, cette marche inéluctable vers la Démocratie. Et ça vient du Net. Preuve que cet outil, qui est notre plus grande révolution intellectuelle, a le potentiel de nous sauver... si on parvient à jouer le jeu ;)


              • babelouest babelouest 29 mars 06:39

                @Deepnofin
                .... candidat problématique... chez moi cela s’appelle Asselineau. Qui sauf erreur de ma part, n’est pas exactement un démocrate selon le sens strict de ce que veut dire démocratie.


              • Deepnofin Deepnofin 29 mars 11:00

                @babelouest Peut-être bien. Seulement, est-ce réaliste de vouloir prôner le passage de notre Totalitarisme Féminin en voie de masculinisation à une démocratie au sens strict du terme, d’un seul coup ? Qui plus est, en méprisant une moitié de l’électorat Français ?
                Ou est-ce plus réaliste de repartir sur les bonnes bases d’antan, remises au goût du jour, avec un investissement toujours grandissant des masses dans le processus démocratique ?
                Pour ma part, j’suis convaincu qu’on se dirige inéluctablement vers la Démocratie. Mais ça se fait pas en un clin d’oeil, l’urgence de la situation provoque en grande partie ce basculement idéologique, mais il prends plus ou moins longtemps selon les gens. J’aime beaucoup votre projet de FI, j’ai juste peur qu’à cause de votre poulain, vous ne puissiez y parvenir, et qu’au final ce sera une belle perte de temps et d’énergie. Je souhaite de tout coeur me tromper s’il passe :)


              • Sparker Sparker 29 mars 11:03

                @Deepnofin
                L’UPR est europhobe nationaliste, la FI est europhile internationaliste, ce ne sont pas deux faces « a peine différente » d’un même mouvement, mais deux courants politiques distincts. Ne vous laissez pas duper par les discours.


              • doctorix doctorix 29 mars 11:36

                @Sparker

                J’ai suivi Mélenchon au début. Il cause bien, bien plus vite qu’il ne marche.
                Mais j’ai compris que c’était un escroc comme les autres quand j’ai constaté qu’il s’était « trompé » 108 fois en votant au parlement européen.
                Il a notamment voté pour l’introduction des farines animales.
                Qu’on se trompe deux ou trois fois, c’est humain.
                Mais 108 fois, ça tourne à l’industrie. Il ne saurait plus être question d’erreurs, et il est parfaitement évident qu’il s’est fait acheter ses votes par l’un ou l’autre des 6000 lobbyistes de Bruxelles.
                En sachant qu’une correction de vote ne change pas le résultat du vote.
                Un autre parti est bien sûr et sans surprise fortement représenté parmi les candidats à l’erreur, et c’est très naturellement le FN, 

              • Deepnofin Deepnofin 29 mars 11:42

                @Sparker Pourtant, Asselineau dit que son parti est patriote, et non pas nationaliste. Il cite souvent une phrase bien connue pour illustrer cela. Aussi, comme je suis sur cette longueur d’onde, et que tous les militants que j’ai croisé le sont, je crois sincèrement que tu fais fausse route.
                Et puis, l’internationalisme de Mélenchon... qui propose un rapport de force et de désobéir aux traités, en gros de chercher à imposer sa vision des choses aux autres pays (j’ai juste ?)... je sais pas si c’est très clean comme projet internationaliste. J’ai l’impression qu’il vous a pris par les sentiments. Jme trompe peut-être !


              • Sparker Sparker 29 mars 13:33

                @Deepnofin
                Ok, je vois... encore un UPR qui prend les autres pour des billes, « pris par les sentiments », ça recule devant rien cette engeance...
                De plus en pleine projection... Allez zou.


              • kalachnikov lermontov 29 mars 13:35

                @ Sparker

                C’est ce qu’on appelle du populisme. Comme Trump, par exemple. L’opposition entre un peuple fantasmatique et les élites qui seraient responsables de tout.

                "Parce qu’ils détiennent un pouvoir, le populisme attribue « aux élites » la responsabilité des maux de la société : ces groupes chercheraient la satisfaction de leurs intérêts propres et trahiraient les intérêts de la plus grande partie de la population. Les populistes proposent donc de retirer l’appareil d’État des mains de ces élites qui seraient égoïstes, voire criminelles, pour le « mettre au service du peuple ». Afin de remédier à cette situation, le dirigeant populiste propose des solutions qui appellent au bon sens populaire et à la simplicité. Ces solutions qu’il propose sont présentées comme applicables immédiatement et émanant d’une opinion publique qu’il présente comme monolithique, c’est-à-dire unanimement consentante. Les populistes critiquent généralement les milieux d’argent ou une minorité quelconque (ethnique, politique, administrative, etc.), accusés de s’être accaparé le pouvoir ; pour y faire face, ils leur opposent les aspirations du peuple, qu’ils estiment majoritairement différer.« 

                https://fr.wikipedia.org/wiki/Populisme_%28politique%29

                La réalité, c’est que tu peux changer de République, tu ne vas rien changer à la nature humaine. A la lâcheté, par exemple.

                En 2005, la démocratie a été violée. Le robespierriste Mélenchon a-t’il monté des barricades ? S’est-il plutôt roulé gaiement dans la comédie du plan B ?

                La DDHC de 1793 est signée justement MAximilien Robespierre. Je cite :

                 »Le peuple français, convaincu que l’oubli et le mépris des droits naturels de l’homme, sont les seules causes des malheurs du monde, a résolu d’exposer dans une déclaration solennelle, ces droits sacrés et inaliénables, afin que tous les citoyens pouvant comparer sans cesse les actes du gouvernement avec le but de toute institution sociale, ne se laissent jamais opprimer, avilir par la tyrannie ; afin que le peuple ait toujours devant les yeux les bases de sa liberté et de son bonheur ; le magistrat la règle de ses devoirs ; le législateur l’objet de sa mission. [...]

                Article 25. - La souveraineté réside dans le peuple ; elle est une et indivisible, imprescriptible et inaliénable.

                Article 26. - Aucune portion du peuple ne peut exercer la puissance du peuple entier ; mais chaque section du souverain assemblée doit jouir du droit d’exprimer sa volonté avec une entière liberté.

                Article 27. - Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l’instant mis à mort par les hommes libres.

                Article 33. - La résistance à l’oppression est la conséquence des autres Droits de l’homme.

                Article 34. - Il y a oppression contre le corps social lorsqu’un seul de ses membres est opprimé. Il y a oppression contre chaque membre lorsque le corps social est opprimé.

                Article 35. - Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

                Je te laisse déterminer si 2005 est conséquence de l’esprit néfaste qui serait celui de la République ou bien conséquence de notre pusillanimité, à tous, collectivement, moi, toi, Mélenchon, etc.


              • zygzornifle zygzornifle 28 mars 15:49

                j’ai toujours voté depuis 42 ans et cette fois je ne veauterai plus socialiste et je ferai mon sursaut républicain au second tour en veautant contre Macron ou Fillon suivant le prétendant .....


                • Alren Alren 28 mars 18:33

                  @zygzornifle

                  je ferai mon sursaut républicain au second tour en veautant contre Macron ou Fillon suivant le prétendant ...

                  Je ferai de même mais en espérant pouvoir voter Mélenchon !!!


                • babelouest babelouest 29 mars 06:41

                  @Alren
                  quoi qu’il arrive, Mélenchon au premier tour, Mélenchon au second tour.


                • zygzornifle zygzornifle 29 mars 13:30

                  @Alren


                   j’aimerai bien mais peu d’espoir d’un second tour pour lui

                  je rêve d’un second tour Mélanchon LePen histoire de clouer le bec a tous les autres vautours et la il y aurait du changement .....

                • Harry Stotte Harry Stotte 28 mars 16:42

                  « Voter, c’est déléguer son pouvoir à un tiers. »



                  Voter, c’est choisir une ligne politique ! 

                  Ainsi voter Macron, c’est opter pour la financiarisation planétaire ; voter Marine Le Pen, c’est affirmer la primauté des Français sur la terre qu’ils ont reçu en héritage de leurs ancêtres. 

                  Ça n’a donc rien à voir avec une délégation de pouvoir.


                  • Harry Stotte Harry Stotte 28 mars 21:33

                    @phan

                    « A Marine, l’héritage de son Papa »



                    L’article date de 2015, mais il est toujours aussi intéressant


                    A part ça, comme vous faites court, j’ai eu le loisir de vous relire d’innombrables fois, mais je dois humblement finir par avouer que je ne vois pas le rapport de votre laconique intervention, avec le choix d’une ligne politique...


                    Je reste dans l’attente de vos éclaircissements et je vous prie d’agréer l’expression de ma haute considération.

                  • phan 29 mars 11:57

                    @Harry Stotte

                    voter Marine Le Pen, c’est affirmer la primauté des Français sur la terre qu’ils ont reçu en héritage de leurs ancêtres. 

                    C’est sur le mot « Héritage » dont vous parlez, que j’ai donné un lien qui date de 2015, par contre le blog est toujours intéressant.
                    Marine Le Pen, « la châtelaine de Montretout », a-t-elle reçu en héritage Montretout ?
                    Marine Le Pen et l’encombrant héritage de Papa.
                    L’argent vient finalement de Papa, pourtant exclu du FN et toujours président d’honneur, il a prêté 6 millions à Marine : électeurs ou non de Marine, les contribuables financent la campagne de Marine puisqu’elle dépassera la barre des 5%.
                    Au passage, l’histoire du ciment Lambert racheté par Lafarge est intéressant :
                    ...C’est ainsi que les Le Pen ont vu leur situation financière changer du tout au tout en 1976.
                    Marion, dite Marine, Le Pen qui avait huit ans cette année-là, a bien profité, et profite encore de cet héritage constitué par le travail harassant de milliers d’ouvriers bretons, chinois, polonais,yougoslaves, algériens, espagnols, italiens, dans les carrières, usines et dépôts Lambert...
                    Pendant ce temps : 
                    Business présumé entre Lafarge et Daech en Syrie : Bercy porte plainte
                    Paris Plages sanctionne Lafarge à cause du « mur » Trump avec le Mexique
                    Bien à vous !

                  • Xenozoid Xenozoid 28 mars 17:13

                    je ne voterais pas car je n’ais pas renouvelé mon passeport en ordre mais parceque il’y a longtemps que je vois les zélections, comme une perte de temps,c’est une société du spectacle ou les élus sont sélectionés,et les spectateurs zombies domestiqués ,applaudissent les sondages en court

                    ça pisse pas loin

                    • phan 28 mars 18:27

                      @Xenozoid

                      « La différence entre une démocratie et une dictature, c’est qu’en démocratie tu votes avant d’obéir aux ordres, dans une dictature, tu ne perds pas ton temps à voter » - Charles Bukowski 

                    • Xenozoid Xenozoid 28 mars 19:43

                      @phan

                      la haine des autres a ouvert la porte a tout les mots, ceux qu’on utilisent et ceux qui font rire,il y a une morale ici,les 2 vous demande un effort

                      moi

                    • doctorix doctorix 29 mars 11:54

                      @phan

                      La dictature, c’est « ferme ta gueule ».
                      La démocratie, c’est « cause toujours ».

                    • Onecinikiou 28 mars 17:26

                      Les groupies sont de sortie. 


                      Rien qu’au titre de l’article il y avait une chance sur deux pour que cela soit un afficionado de la FI.

                      Il est vrai que si l’on basait son pronostic électoral uniquement sur AV, Mélenchon serait élu dès le premier tour... !

                      • sleeping-zombie 28 mars 20:09

                        @Onecinikiou
                        les 50% restants, c’était pour Asselineau.

                        Mais tu es quand même d’une sacré mauvaise foi pour lâcher un com pareil : nul part dans l’article l’auteur ne cite explicitement la destination de son vote.


                      • joelim joelim 28 mars 22:42

                        @sleeping-zombie
                        Ben voyons : « la fausse république qu’est la 5ème »


                        Alors que c’est la seule chose qui nous reste. Torpillez ça c’est l’UERSS et l’OTAN qui nous gouverneront, ce sont des gens gentils et serviables bien sûr. 

                        Pour prétendre instituer quelque chose de mieux que la 5ème il faudrait déjà être lucide sur l’UE.

                        Donc je ne crois pas Mélenchon capable d’empêcher l’UE d’en écrire les articles au final. Et le remède sera pire que le mal. 

                        Certes la 5ème ne fonctionne qu’avec une pointure. Coup de chance il y en a une cette fois. Asselineau, qui connait ses dossiers, qui est clair et lucide. Pas seulement tribun. smiley 

                      • Sparker Sparker 28 mars 22:47

                        @joelim
                        « Donc je ne crois pas Mélenchon capable d’empêcher l’UE d’en écrire les articles au final. Et le remède sera pire que le mal. »

                        P’tain, vous n’avez peur de rien à l’UPR, vous insultez des milliers de français qui la veulent cette république sixième du nom et qui est une proposition légitime.

                        La fielerie à ses limites, vous êtes dans l’outrance.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires