• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jean-Marie Le Pen : des flagrants délires à la fournée (1)

Jean-Marie Le Pen : des flagrants délires à la fournée (1)

Jean-Marie Le Pen, le père du Front national, n’est jamais à une ou deux petites phrases scandaleuses près. La dernière à propos de Patrick Bruel semble avoir creusé pour la première fois un fossé entre père …et fille. Retour sur ses flagrants délires. Première partie.

yartiLePenPere09

Nouveau pavé dans la mare. Le 6 juin 2014, le président d’honneur du Front national a fustigé Guy Bedos, Yannick Noah, Madonna et Patrick Bruel, et, en évoquant ce dernier, a déclaré : « On fera une fournée la prochaine fois ! » ("Journal de bord" n°366, vidéo hebdomadaire du FN qui a été supprimée du site).

Des déclarations qui ne sont pas très éloignées de celles prononcées il y a presque trente ans, le 26 octobre 1985 : « Je dédie votre accueil à Jean-François Kahn, à Jean Daniel, à Yvan Levaï, à Elkabbach, à tous les menteurs de la presse de ce pays. Ces gens-là sont la honte de leur profession. Monsieur Lustiger me pardonnera ce moment de colère, puisque même Jésus le connut lorsqu’il chassa les marchands du temple, ce que nous allons faire pour notre pays. » (fête bleu blanc rouge au Bourget).

Sa fille présidente du FN qui, contrairement à lui, voudrait exercer le pouvoir, a dû immédiatement éteindre le feu du pyromane pour garantir sa respectabilité : « Je suis convaincue que le sens donné à ses propos relève d’une interprétation malveillante. Il n’en demeure pas moins que, avec sa très longue expérience qui est celle de Jean-Marie Le Pen, ne pas avoir anticipé l’interprétation qui serait faite de cette formulation est une faute politique dont le Front national subit les conséquences. Si cette polémique peut avoir une retombée positive, c’est celle de me permettre de rappeler que le Front national condamne de la manière la plus ferme toute forme d’antisémitisme, de quelque nature que ce soit. » ("Le Figaro" du 8 juin 2014).

yartiLePenPere05


Le même jour, Le Pen père avait pourtant fait ce communiqué qui pourrait viser notamment sa fille : « Le mot "fournée" que j’ai employé dans mon journal de bord hebdomadaire n’a évidemment aucune connotation antisémite, sauf pour des ennemis politiques ou des imbéciles. ».

Jean-Marie Le Pen est maintenant un vieillard qui va atteindre les 86 ans le 20 juin prochain, mais il ne fait nul doute qu’il a gardé tout son esprit et son habileté. Ancien député élu à l’âge de 27 ans avec la vague poujadiste (le 2 janvier 1956), il fut élu constamment député européen depuis le 17 juin 1984 et en particulier réélu ce 25 mai 2014 pour un nouveau mandat de cinq ans (il aura 91 ans à la fin de ce dernier mandat !).

Régulièrement, Jean-Marie Le Pen lance des phrases à scandale. Il en a sorti de nombreuses à son actif. En voici quelques-unes notables.

Le 28 février 1983, il a évoqué l’arrestation du nazi Klaus Barbie, le boucher de Lyon, en ces termes : « C’est une affaire bassement électorale. ».

Le 14 mars 1984, il a harangué ses militants en provoquant la haine et même, de véritables appels au meurtre. Quand il a dit : « Badinter ? », la salle a répondu : « Juif ! ». Le Pen : « Lustiger ? », la salle : « À morts les Juifs ! ». Le Pen : « Madame Veil ? », la salle : « Au four crématoire ! » (meeting du FN à la Mutualité).

Le 6 mai 1987, il a parlé des malades du sida, maladie qui revient comme un leitmotiv dans ses propos : « Les sidaïques, en respirant du virus par tous les pores, mettent en cause l’équilibre de la Nation. (…) Le sidaïque (…), celui-là, il faut bien le dire, est contagieux par sa transpiration, ses larmes, sa salive, son contact. C’est une espèce de lépreux, si vous voulez. » ("L’Heure de Vérité" sur Antenne 2).

Le 2 juin 1987, il a montré toute l’étendue de sa galanterie à propos d’une jeune ministre : « Madame Barzach ramasse les plumes et se les plante où je pense. » (séance à l’Assemblée Nationale).

yartiLePenPere03


Le 13 septembre 1987, il a provoqué le plus grand scandale : « Je suis passionné par l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Je me pose un certain nombre de questions. Je ne dis pas que les chambres à gaz n’ont pas existé. Je n’ai pas étudié spécialement la question. Mais je crois que c’est un point de détail de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. (…) Si, c’est un point de détail ! Voulez-vous me dire que c’est une vérité révélée à laquelle tout le monde doit croire, que c’est une obligation morale ? (…) Il y a eu beaucoup de morts, des centaines de milliers, peut-être des millions de morts juifs et aussi des gens qui n’étaient pas juifs. Je suis étonné de devoir, à chaque émission de télévision et de radio, répondre à des questions qui prennent une forment inquisitoriale. (…) Je dis qu’il y a des historiens qui débattent de ces questions. » ("Grand Jury" sur RTL). Propos qui ont été renouvelés le 5 décembre 1997 aux côtés de l’ancien Waffen SS Franz Schonhüber : « Dans un livre de mille pages sur la Seconde Guerre mondiale, les camps de concentration occupent deux pages et les chambres à gaz dix à quinze lignes, ce qui s’appelle un détail. » (conférence de presse à Munich). Quelques jours après son émission sur RTL, le 18 septembre 1987, il avait évoqué l’explosion de la bombe nucléaire sur Hiroshima le 6 août 1945 de manière tout autant provocatrice : « Un détail de l’histoire aérienne de la guerre. ».

Le 20 janvier 1988, il a insulté une personne défunte en la calomniant : « Des Français comme les Oussekine, on peut s’en passer (…). On se souvient de la mort du petit casseur gauchiste nommé Malik Oussekine. Malgré son état de santé lamentable, il n’avait pas hésité à attaquer en pleine nuit les forces de police chargées du maintien de l’ordre. » (Journal du FN varois).

Le 1er juin 1988, il a agité le chiffon de la peur de l’autre : « Voter socialiste, cela signifie que d’ici dix à quinze ans, la mairie de Marseille sera dirigée par un Maghrébin. » (meeting électoral à Marseille).

Le 2 septembre 1988 (deux mois avant la mort de son bras droit Jean-Pierre Stirbois), il s’en est pris à un ministre centriste : « Monsieur Durafour et Dumoulin, obscur ministre de l’ouverture dans laquelle il a d’ailleurs immédiatement disparu, a déclaré : "Nous devons nous allier aux élections municipales, y compris avec le Parti communiste, car le Parti communiste, lui, perd des voix tandis que l’extrême droite ne cesse d’en gagner". Monsieur Durafour-crématoire, merci de cet aveu ! » (université d’été du FN au Cap d’Agde).

Autre ministre d’ouverture, Lionel Stoléru fut interpellé par Jean-Marie Le Pen le 5 décembre 1989 en lui demandant s’il avait la « double nationalité » au cours d’un duel télévisé sur la Cinq animé par Jean-Claude Bourret. Lionel Stoléru lui demanda alors : « Laquelle ? » et Jean-Marie Le Pen de répondre : « Je ne sais pas, je vous demande. ». Stoléru : « Non, je suis français. » en précisant : « Être juif, ce n’est pas une nationalité. Jusqu’à présent, c’est une religion. ». Le Pen : « Parfait, sinon j’aurais été un peu gêné. ». Peu avant, Lionel Stoléru lui avait expliqué que pour réprimer le travail clandestin, il avait organisé des descentes de police : « Sur ce problème du travail au noir, j’ai moi-même organisé des descentes dans le Sentier, des opérations coup de poing. », et Jean-Marie Le Pen lui a répondu : « Vraiment ? Vous pourriez faire une rafle, c’est le cas de le dire ! ».

yartiLePenPere07


En janvier 1990, Jean-Marie Le Pen a précisé sa philosophie générale : « L’établissement, qu’il s’agit de renverser par une révolution de salut public, désigne la classe politique qui impose aujourd’hui son pouvoir. Les droits de l’Homme sont les tables de la Loi. Il a ses évangiles selon saint Freud et saint Marx. Il a son clergé, ses architectes et ses maçons. Son lieu de culte, le Panthéon républicain, ses rites, il prêche la morale. Le Front national a pour devoir d’assurer le retour des vraies élites, après avoir dépouillé la société française des corps parasitaires qui l’enserrent et l’asphyxient. (…) Ainsi advient-il, dans l’histoire des sociétés, des élites décadentes, des oligarchies coupées du peuple qu’elles avaient pour mission de servir et qu’elles ont trahi au bénéfice de leurs privilèges. (…) Nous nous proposons de dépouiller la société française des corps parasitaires qui l’enserrent et l’asphyxient. Il est logique que, de ce fait, les mass media du système veuillent étouffer le cri du peuple que nous exprimons contre l’établissement. La claque est au service de qui la paie. » (mensuel "Identité" : "Déstabiliser l’établissement").

Le 2 décembre 1990, il a lancé une nouvelle campagne d’affichage du FN (qui fut interdite par la justice le 22 janvier 1991) : « D’ardentes campagnes basées sur le sigle SIDA vont être menées partout. Ce sigle veut dire : S comme socialistes, gaspilleurs et destructeurs ; I comme immigration tiers-mondiste ; D comme délinquance, désordre, décadence ; A comme affaires, car les scandales politico-financiers sont devenus le pain quotidien honteux du système. » (conférence de presse citée par l’AFP).

Toujours obsédé par le nazisme, le 18 mars 1991, Jean-Marie Le Pen rumina : « Les politiciens internazis, corrompus et hypocrites du PS, et au premier rang François Mitterrand (…), ne se contentent pas de détrousser l’État et les citoyens. ».

Le 26 février 1995, il a commenté la mort du lycéen Ali Ibrahim, assassiné dans le dos quatre jours auparavant par des colleurs d’affiches du FN, ainsi : « Il s’agit d’un drame de l’autodéfense (…). Je le considère comme une victime ainsi que ceux qui se trouvent impliqués dans cette affaire, victimes de l’atmosphère qui règne dans ces banlieues (…). Ce genre d’événement arrive toujours trois ou quatre jours avant que je ne sois appelé à m’exprimer sur un grand média. ». Le 18 avril 1995, il a récidivé sur la mort d’Imed Bouhoud, assassiné par des skinheads au Havre : « Un simple dérapage ! ».

Le 21 juin 1995, il s’en est pris à Patrick Bruel alors que le FN venait de gagner les municipales à Toulon : « Toulon devra se passer des vocalises du chanteur Benguigui, qui a décidé de ne pas honorer ses contrats. Je ne crois pas qu’on en mourra à Toulon (…). Ces jappements de chiots mal lavés n’empêcheront pas le FN de continuer son action politique en faveur des Françaises et des Français, traités comme des parias dans leur propre pays. ».

Le 7 août 1995, il aurait prôné la violence comme action politique : « Je ne crois pas que nous pourrons gagner par les urnes. Il va falloir utiliser les armes. Je vous conseille à tous, dès la rentrée, de vous inscrire dans un sport de combat : la violence évite parfois de longs discours. » (université d’été du FN, selon un jeune militant qui a quitté le FN mais la réalité de ces propos a été fermement démentie par le FN).

Le 20 avril 1997, il a voulu montrer sa (supposée) bonne foi en jouant faussement le candide : « Que faut-il que je fasse pour ne pas être raciste ? Épouser une Noire ? Avec le sida, si possible ? » (cité dans "Le Monde").

Le 12 janvier 2005, il a soutenu : « L’Occupation allemande n’a pas été particulièrement inhumaine, même s’il y eut des bavures, inévitable dans un pays de cinq cent cinquante mille kilomètres carré. » ("Rivarol"). Propos qu’il a confirmés le lendemain : « C’est vrai (…). Si on compare l’Occupation allemande de la France avec l’occupation d’un certain nombre d’autres pays européens, proportionnellement, c’est en France que celle-ci a été la moins douloureuse. » (RTL).

Le 20 février 2007, il a exprimé son empathie pour les chasseurs avec son mauvais goût habituel de la formule : « Dans le Marais de Paris, on peut chasser le chapon sans date d’ouverture ou de fermeture, mais dans le marais de Picardie, on ne peut chasser le canard en février. » (congrès de la Fédération nationale de la chasse).

Le 4 avril 2008, il est revenu une énième fois sur les crimes nazis : « Je ne me sens pas obligé d’adhérer à cette vision-là. Je constate qu’à Auschwitz, il y avait l’usine IG Farben, qu’il y avait quatre-vingt mille ouvriers qui y travaillaient. À ma connaissance, ceux-là n’ont pas été gazés en tout cas. Ni brûlés. » (mensuel "Bretons" n°32 publié le 24 avril 2008).

Le 21 février 2012, il s’est justifié à propos de ses fréquentations douteuses : « Oui, je ne suis pas chargé de traquer les criminels de guerre désignés par l’opinion publique, moi. Quand je vais quelque part, j’essaie de m’informer et j’essaie de m’informer le plus directement possible. Et en effet, rencontrer Karadzic, c’était une manière de se renseigner. » (iTélé).

Le 4 juillet 2013, il a décrit ainsi les "Roms" : « Vous avez quelques soucis, paraît-il, avec quelques centaines de "Roms" qui ont dans la ville une présence urticante et disons …odorante. » (meeting à Nice). Il les avait décrits déjà le 22 septembre 2012 d’une manière aussi peu flatteuse : « Les "Roms" volent naturellement, comme les oiseaux. »" (université d’été du FN à La Baule).

Enfin, le 20 mai 2014, l’avant-dernier en date, il a donné sa solution pour résoudre le problème de la démographie en Afrique : « Monseigneur Ebola peut régler ça en trois mois ! » (à Marseille). Le lendemain, il s’est enfoncé en voulant se dédouaner : « Moi, je suis un adversaire résolu de tout ce qui touche à l’intégrité des populations, mais on n’y peut rien. Je ne maîtrise pas ces phénomènes, j’essaie de voir quels vont être les équilibres de demain que nous devons prendre en compte. (…) Comme les guerres nucléaires ou internes, [le virus Ebola] est de nature à modifier cette évolution [démographique], qui en elle-même, est catastrophique. » (conférence de presse à Valence).

Ce court aperçu n’est évidemment pas exhaustif de tous les dérapages lepéniens, et on se demande s’ils sont mûrement réfléchis ou le résultat d’une spontanéité qui donne mesure du fond réel de sa pensée. Toutes ces polémiques lui ont valu une activité judicaire très intense accompagnée parfois de condamnations et même de périodes d'inéligibilité.

yartiLePenPere08


Pense-t-il vraiment ce qu’il dit lorsqu’il lâche les petits scandales tout au long de sa très longue carrière (plus de cinquante-huit ans !) ? Ces nombreuses polémiques provocatrices ont-elles pour objectif de faire parler de lui ? Ou veut-il seulement se faire plaisir avec des bons mots douteux ? Est-ce une stratégie personnelle pour éviter une trop grande ascension électorale d’un parti qui a atteint un niveau record aux dernières européennes ? Il vient de se rendre compte à ses dépens que le FN qu’il avait fondé le 5 octobre 1972, qui était son bébé, un ramassis de groupuscules d’extrême droite, lui échappe de plus en plus depuis la succession de sa fille, le 16 janvier 2011, qui voudrait tant changer l’appellation en rassemblement bleu marine (elle aussi est abonnée aux tendances égocentrées).

Le FN et Jean-Marie Le Pen ont intrinsèquement la même philosophie politique. Parfois, elle s’est exprimée de manière plus crûe, en fonction des personnalités qui ont adhéré à ce parti. Dans le programme du FN pour les élections législatives de juin 2002, il est ainsi clairement posé : « Le cinéma est un art à part entière qui est né en France (les frères Lumière) et s’y est particulièrement épanoui : le Front national s’honore d’avoir compté dans ses rangs un des plus grands metteurs en scène français, Claude Autant-Lara. ».

Et justement, parlons de Claude Autant-Lara (1901-2000). Il a été élu député européen sur la liste menée par Jean-Marie Le Pen le 15 juin 1989 pour présider la première séance de la nouvelle assemblée en juillet, en tant que doyen (le FN avait l’habitude de faire élire à la proportionnelle les doyens des assemblées élues) pour démissionner ensuite. En septembre 1989, il avait doctement expliqué : « [Simone Veil] devrait s’occuper de sa cuisine, ce serait beaucoup mieux… Que vous le vouliez ou non, elle fait partie d’une ethnie politique qui essaie de s’implanter et de dominer. Oh ! Elle joue de la mandoline avec ça [les camps d’extermination]. Mais elle en est revenue, hein ? Et elle se porte bien… Bon, alors quand on me parle de génocide, je dis : en tout cas, ils ont raté la mère Veil ! (…) La gauche actuelle [est] dominée par la juiverie cinématographique internationale, par le cosmopolitisme et par l’internationalisme. (…) Oui, évidemment, [je suis pour le révisionnisme]. Quand on regarde les choses d’un peu près, on voit bien qu’on est bourré d’histoires, de mensonges… Auschwitz… Le génocide, on n’en sait trop rien. Le prétendu génocide… (…) N’est pas génocide qui veut ! » (interview dans le mensuel "Globe").

Le cinéaste était coutumier de telles déclarations, puisque le 18 novembre 1983, il avait spontanément raconté : « La guerre a provoqué le départ de nombreux cinéastes qui gagnèrent les États-Unis. Il y avait des places vacantes dans les studios. L’Occupation, ce fut le bon temps, je ne crains pas de l’affirmer. Les Allemands nous avaient délivré de l’influence détestable des Américains. » (interrogé par la presse en marge d’un colloque sur Stendhal à Lausanne).

Que Marine Le Pen le veuille ou non, le parti que son père a fondé et qu’elle préside depuis trois ans a une longue histoire, sulfureuse, et quand ses grandes références culturelles se montrent autant antipatriotes qu’un Claude Autant-Lara, heureux de la débâcle de la France, on a le droit de douter de la sincérité des dernières déclarations de la députée européenne qui fut élue une troisième fois pour rien (son inactivité au sein du Parlement Européen n’est pas très efficace dans la défense de la nation française)…

Je reviendrai dans un autre article sur l’une de ses premières véritables prestations dans un grand média public, qui a été diffusée en septembre 1982.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (11 juin 2014)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Marine Le Pen et la faiblesse de ses arguments.
Se désister quand le FN est au second tour ?
Front républicain ?
La ligne Buisson écartée définitivement.
Syndrome bleu marine.
Le FN et son idéologie.
Les élections législatives partielles de 2013.
Le choc du 21 avril 2002.
Marine Le Pen candidate.


 


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

87 réactions à cet article    


  • morice morice 11 juin 2014 10:33

    ce n’est pas lui qu’il faut observer, mais son intervieweuse....


    • colere48 colere48 11 juin 2014 11:32

      Macho à probablement raison hélas...
      Le Pen relance sans cesse la polémique antisémite,
      Avec la complicité des chœurs de vierges effarouchées,
      ET pendant ce temps il est impossible de débattre du vrai problème qui est le comportement inacceptable des sionistes en Palestine !


    • Anaxandre Anaxandre 11 juin 2014 14:54
      Sur le fond, et qu’on partage les idées de JM Le Pen ou non, certains constats s’imposent :

      • Le « racisme » ordinaire est tout-à fait toléré aujourd’hui, par exemple quand il s’agit des musulmans ; alors qu’à l’inverse toutes références ou critiques à l’encontre de la communauté juive ou un de ses membres sont par contre formellement interdites (voir le mot de JL Mélenchon quasi taxé d’antisémite au sujet de Moscovici, ou Besancenot face à Cukierman).

      • Les propos tendancieux sont toujours sévèrement sanctionnés, puis ressassés ad nauseam par les médias, quand ils viennent de la mouvance nationaliste, alors qu’ils sont aussi peu médiatisés qu’ils sont vite enterrés quand il viennent de personnalités des Partis institutionnels (« le bruit et l’odeur »de Chirac, les sorties des Hortefeux, Valls, etc).

      • Pour avoir le Droit de s’opposer au Système dominant il faut faire sien les codes de celui-ci : son langage pour commencer, puis sa pensée ; d’où l’on comprend bien que le Système digère lentement mais surement des opposants devenus bientôt simples supplétifs dans le théâtre démocratique français.

       Tout opposant au Système, de droite comme de gauche doit défendre la plus totale liberté d’expression, car c’est bien l’oligarchie qui impose son langage (les vieux communistes doivent me comprendre !) ; s’y plier c’est déjà renoncer.

        (Commentaire déjà posté ailleurs, mais même sujet)

    • alinea alinea 11 juin 2014 22:05

      Oui ! dommage que votre article n’ait pas paru !!


    • CASS. CASS. 12 juin 2014 03:05

      mouai le vieu a encore contrarié les « rothschildiens and co » des qu’ils se sentent visés ceux la ça donne wouhhhaaa ! antisémites !! nazis !! bref ils inversent les rôles.Bon par quel mot faut t’il remplacé le mot fournée entre autres. quand même franchement leur israel expensioniste sans frontiére et sans constitution et pour cause,des rothschilds and co est archi extrémiste de droite quand à la loi qui régie leur knesset, c’est bien la même qui fut instaurée par le nazisme, bon alors !!


    • CASS. CASS. 12 juin 2014 03:18

      le comportement inacceptable des sionistes en Palestine ! mouai ça va bien au- delà de la Palestine,vraiment bien au-delà !!!, leur comportement « inacceptable » c’est très très gentil


    • rocla+ rocla+ 11 juin 2014 10:34

      Entre la langue de bois  de nos politiques mondains 

      consistant à noyer les espèces piscicoles  et celui , douteux , 
      de Le Pen  il faudrait trouver un juste milieu .



      • rocla+ rocla+ 11 juin 2014 10:35

        Observons une minute de silence pour son sens de l’ observation .


        • latortue latortue 11 juin 2014 10:52

          tout ça est monté artificiellement par les journalistes en peine de buzz . le mot fournée va devenir antisémite maintenant combien de mot de la langue Française a double sens va t on devoir éviter d’utiliser maintenant a cause de la shoah ,la signification du mot fournée Un certain nombre de personnes qui sont nommées à la fois aux mêmes fonctions ou dignités. Mais aussi Quantité de pain qu’on fait cuire ou qu’on peut faire cuire à la fois dans un four.

          JMLP a prononcé le mot de façon anodine et automatiquement on voit les fourest et consœur accourir et crier haro sur le baudet c’est pitoyable .

          Bien sur que JMLP ’’comme beaucoup d’autre politique’’ a dit des phrases pas tres belles mais bon est il pour autant nécessaire d’en faire le sujet principal du 20 H



          • Fergus Fergus 11 juin 2014 11:47

            Bonjour, Latortue.

            Libre à vous de penser que le FN de 2014 s’est détaché des fondements antisémites qui ont présidé à sa fondation et souvent caractérisé les propos de JM Le Pen. Personnellement, je suis persuadé que ce parti n’a foncièrement pas changé, même s’il fait tout pour policer son image à des fins électorales, Marine Le Pen ayant, contrairement à son père, des ambitions, comme l’a souligné Sylvain Rakotoarison.

            Quant à l’emploi du mot « fournée », ne vous faites pas plus naïf que vous l’êtes : associé au nom de Bruel, il a évidemment une connotation antisémite des plus abjectes, JM Le Pen sachant pertinemment à quelle confession appartient le chanteur Benguigui (nom juif séfarade, soit di en passant) qu’il avait déjà ciblé dans le passé.


          • latortue latortue 11 juin 2014 11:59

            sauf que quand JMLP a parler de fournée il englobait dedans plusieurs artistes qui n’ont rien a voir avec Israel donc qui a tiré de son contexte seul le nom de Bruel VOUS PAS MOI vous et les journaleux a la manque qui n’ayant rien dire sur le FN saute sur la moindre phrase quitte a maquiller un peu .
            vous voulez que je vous cites les petites phrases des politiques qui n’ont rien a voir avec LE PEN en passant par Morano ,Douillet ,thierry roland ,guerlain et autres voici un lien http://www.streetpress.com/blog/40387-top-10-des-phrases-racistes-qui-mettent-ko-morano-par-afifia-belabdoun&nbsp ;&nbsp ; instruisez vous et arrêtez de cauchemarder sur le FN ce n’est qu’un parti comme un autre bien plus respectable que certain gauchiste .


          • jako jako 11 juin 2014 12:11

            @anti-toutesettous, donc antisioniste est bien égal à antisémite dans votre petite bulle.
            D’accord avec Fregus, allez lire l’article de Clapotis vous verrez la différence entre le signifiant et le signifié.


          • latortue latortue 11 juin 2014 12:17

            petit rappel de l’histoire eux méritent tous un carton rouge
            http://inezan.over-blog.com/article-citations-de-racistes-celebres—40819531.html


          • jako jako 11 juin 2014 12:25

            amusant camarade, raciste est un mot à effacer du dictionnaire car il désigne une personne tentant d’établir une hiérarchie établie sur les races hors pour l’humain, race n’existe pas.


          • jako jako 11 juin 2014 12:28

            empécher de toutes ses forces que l’impensable ne se reproduise n’est pas du favoritisme mais du bon-sens


          • jako jako 11 juin 2014 12:36

            Je prépare en effet un grand voyage en Israel pour inaugurer ma retraite.  smiley


          • Luc le Raz Luc le Raz 11 juin 2014 13:31

            —> l’ anti-gauchiste
            Je vous suggère de déménager ASAP vers le Dakota du Nord. Pfff..
            - Better keep your mouth shut and let people think you might be an idiot than to open it and remove all doubts -


          • Fergus Fergus 11 juin 2014 13:46

            @ Latortue et Antigauchiste.

            Revoyez les images, elles ne correspondent pas à l’interprétation angélique que vous en faites. On voit en effet JM Le Pen s’en prendre à Noah et son exil fiscal, mais ce n’est qu’après une relance de la communicante complice citant elle-même le nom de Bruel, juif séfarade, que Le Pen réagit à ce nom en parlant de « fournée ».

            Et cela sous l’œil amusé et complice de l’intervieweuse Marie d’Herbais, pas gênée le moins du monde par le dérapage. Et pour cause : cette femme adhère totalement aux thèses les plus nauséabondes du FN, et ce n’est pas un hasard si elle est l’épouse du sulfureux Frédéric Chatillon, ancien responsable du GUD, connu pour quelques relations douteuses avec de notoires nostalgiques du passé fasciste.

            Marie d’Herbais, Frédéric Chatillon : deux très proches amis de Marine Le Pen dont on voudrait nous faire croire qu’elle a rompu avec les idées du parti. Qui peut être assez naïf pour croire une telle fable ?


          • LE CHAT LE CHAT 11 juin 2014 14:33

            jako ,
            ceux qui se considèrent comme le « peuple élu » se sentent supérieurs aux autres et sont donc des racistes


          • jako jako 11 juin 2014 14:38

            Bonjour le chat, c’est votre sentiment et je ne le partage pas, en passant le légende de peuple élu est dans l’ancien testament, simplifions la bible donc en ne gardant qu’une partie du nouveau.


          • Anaxandre Anaxandre 11 juin 2014 19:09

              ...mais ce n’est qu’après une relance de la communicante complice citant elle-même le nom de Bruel, juif séfarade, que Le Pen réagit à ce nom en parlant de « fournée ».


              Et combien même ! Allons dans le sens des censeurs « antifascistes » : qu’est-ce que c’est que cette histoire de sacralisation de la désormais très sainte Shoah ? Que nombre de juifs trouve ce sujet « intouchable », passe encore, mais que le reste de la population, donc 99% « quand même » !, doive se plier à la terreur - quasi disparue depuis le Moyen-Age ! - du blasphème concernant la Shoah devenue nouvelle religion d’État, là il faut se rendre compte du délire total qu’on nous impose !

          • Fergus Fergus 11 juin 2014 20:03

            Bonjour, Anaxandre.

            Mieux vaut lire cela qu’être aveugle. N’empêche, les bras m’en tombent !


          • Anaxandre Anaxandre 12 juin 2014 00:13

              Votre honneur et votre indépendance étaient déjà quant à eux tombés depuis longtemps ; manquaient les membres.

              Je ne vous salue pas.

          • CASS. CASS. 12 juin 2014 03:21

            un juif sépharade, sioniste et il a pas honte le benguigui


          • CASS. CASS. 12 juin 2014 03:26

            il ne sait pas se qu’on fait les sionistes ashkénazis , aux sépharades au sionistan baptisé isra el, il ferait mieux de se faire tout petit le benguigui sionard.


          • Fergus Fergus 12 juin 2014 09:03

            Bonjour, Anaxandre.

            C’est la différence entre nous, je salue mes adversaires politiques !


          • Caveman Caveman 11 juin 2014 11:29

            Décidément les « analystes » des sorties de Lepen sont peu perspicaces.
            La fournée dont il est question concerne ceux qui ont dit qu’ils quitteraient le pays en cas victoire du FN aux européennes et dans ce cas précis , il est donc question de faire une fournée ou un groupage pour permettre à ces derniers de quitter le pays, ni plus ni moins.
            De là a y voir un four ou un propos antisémite, je me dis que l’hystérie est à son comble !


            • Fergus Fergus 11 juin 2014 11:51

              Bonjour, Caveman.

              Je vous renvoie à mon commentaire ci-dessus.

              Vous oubliez en outre que JM Le Pen est un homme cultivé qui manie parfaitement la langue et en connaît toutes les nuances. S’il avait voulu s’exprimer sans verser dans la provocation antisémite, il aurait évidemment parlé de « charter ».


            • LE CHAT LE CHAT 11 juin 2014 12:59

              @caveman

              oui , c’est comme cela que je l’avais compris !
              on peut juste lui reprocher de ne pas avoir pesé ses mots , sachant que les agents des merdias officiels n’attendent que ça pour relancer une polémique que de toute façon tout le monde aura oublié d’ici 15 jours , les gens n’en ayant rien à foutre de ce que dit le papy sur Bruel .


            • LE CHAT LE CHAT 11 juin 2014 13:52

              @SAMPIERO-PASTORI

               vu les 2 millions de voix perdues depuis 2012 

              c
              ’est complétement con de comparer le nombre de voix à une présidentielle avec celles des européennes où 2 tiers de français n’ont pas voté !
              en comparaison , les autres ont beaucoup plus perdu de voix en pourcentage !


            • Xenozoid 11 juin 2014 15:13

              mais pour un nazi sioniste racialiste de ton genre

              lol,ici on a tout les argument concentré , d’un concentré de préjugés,pas mieux comme provoque quand on est né après le grand remplacement,avec des parents gauchistes qui jouai au touche pipi en groupe avec leurs enfants,un couteau entre les dents,c’a a dût être très traumatisant....je compatie avec vous deux,de gauche fausse a droite vrais,on sait plus trop si le vrai et le faux ,nous font le coût(p) de la morale......bonne chasse a vous,vous arriverez a une solution,peut être.....


            • Xenozoid 11 juin 2014 15:47

              je constate que les mec comme toi ,ont besoin de X pseudo pour dire la même chose ,et je constate que cela n’aide pas


            • latortue latortue 11 juin 2014 18:08

              fergus
              le racisme voila un sale type qui le pratique et Là personne ne dit rien je cite en dessous Ariel Sharon

              Ariel Sharon, dans une interview avec le général Ouze Merham, 1956

              " Je jure que si j’étais juste un civil Israélien et que je rencontre un Palestinien, je le brûlerais et le ferais souffrir avant de le tuer. J’ai tué 750 Palestiniens d’un seul coup (à Rafah en 1956). Je voulais encourager mes soldats à violer les filles Arabes comme la femme Palestinienne est une esclave pour les Juifs, et nous leur faisons de toute façon ce que nous voulons et personne nous dit ce que devons faire, mais nous disons aux autres ce qu’ils doivent faire ".

              " Tout le monde doit bouger, courir, et s’emparer d’autant de collines qu’il est possible pour agrandir les colonies parce que tout ce que l’on prendra maintenant restera à nous. Tout ce que nous ne prendront pas par la force, ira à eux ". Ariel Sharon, premier Ministre Israélien lors d’un meeting de militants du parti d’extrême droite Tsomet. AFP (15 novembre 1998). 

              source http://www.alterinfo.net/le-sionisme-anthologie-des-citations_a284.html

              vous êtes tous là a vous excitez la verge sur un mot a la con mais personne ne dit rien de Bruel et de son soutien au Tsahal .

              gardez votre indignation a la manque pour des causes plus importantes

              Salut


            • Fergus Fergus 11 juin 2014 18:42

              @ Latortue.

              J’ai toujours considéré Sharon comme une ordure. Quant à ceux qui soutiennent Israël et sa politique, je suis leur adversaire. Bruel y compris. Mais cela n’excuse en aucune manière les attaques antisémites à la seul évocation du nom d’un Juif.

              Bonne fin de journée.


            • CASS. CASS. 12 juin 2014 03:30

              CHARTER n’est pas un mot français , fournée oui et il parle français le vieu .


            • CASS. CASS. 12 juin 2014 03:33

              Ba après tout les ashkénazes n’ont jamais été des sémites.


            • Fergus Fergus 12 juin 2014 09:02

              Bonjour, CASS.

              « Charter » est dans les dictionnaires depuis fort longtemps !


            • Xenozoid 13 juin 2014 14:43

              tu sais si l’autre fais cela, pourquoi je le ferais pas, le comble de l’effet « zombie »c’est de dire « ben ouais, quoi l’autre le fait (pire) alors pourquoi pas »nous",c’est pas de notre fautes si l’autre le fais aussi ?
              en gros on a le concentré de connerie qui s’excuse sur les conneries de l’autre,....c’est la haine,comme disait mon pote c’est la fête au village,il manque le gorrille, et les soutane de droite et de gauche et on comprend le manège....


            • unandeja 11 juin 2014 11:29

              oui Le Pen estsulfureux, il dérape....probablement et essentiellement pas gout de provocation.
              Concernant la dernière affaire on en fait bien grand cas alors que cela n’a finalement aucun intéret.


              • juluch juluch 11 juin 2014 11:52

                J’ai beaucoup d’admiration pour JMLP.


                C’est un grand monsieur, un ancien officier Légionnaire qui a toujours servit son pays et qui a risqué sa vie pour lui.

                Je ne connais aucuns députés de nos jours, qui quitterait tout pour aller faire la guerre.

                Par anticipation, je lui souhaite un bon anniversaire pour ses 86 ans de bons et loyaux services.



                Ceci étant, sa dernière petite phrase sur la fameuse « fournée » a été détournée de son contexte pour en faire une fois de plus une référence à la Shoah......

                Merde de faire une partie de la WWII une religion d’Etat !

                • juluch juluch 11 juin 2014 15:04

                  salut Pasto


                  Pas sa fille qui a fait la polémique, mais Bruel et Cie plus le Web qui a amplifié cette phrase anodine.

                  Il est regrettable que certains membres du FN condamne JMLP de la sorte.....

                  Attendaient’ils une occasion ?

                  Possible....

                  Je souhaite ardemment que le FN ne tombe pas dans la pensée unique.

                  J’espère que MLP va recadrer cette histoire. Il semblerait que les nouveaux veulent éliminer l’Ancien, mais il ne se laissera pas faire......

                  Il est coriace et il en connu d’autres et de bien pire tous le long de sa carrière politique et militaire.

                  On verra pour la suite.

                  ceci étant se ne sera jamais pire que du cotés des Sarkozy et Hollande pour les couacs ou prétendus tels.....

                  A bientôt.....t’es en Corse ou sur le Continent ?



                • juluch juluch 11 juin 2014 20:18

                  Bonne soirée à toi aussi....  smiley


                • legrind legrind 11 juin 2014 12:01

                  Jean-Marie le Pen a même dit et écrit, il y’a plus de 40 ans déjà, que l’immigration extra européenne massive ne serait pas une chance, un enrichissement pour la France mais aboutirait à la désintégration sociale, culturelle , ethnico religieuse de notre nation !!!! Que l’islam ne s’assimilerait pas paisiblement !!!

                  Il a prétendu que Maastricht et l’euro nous enfonceraient encore plus économiquement ! Que Schengen , loin de protéger les français, les confronterait à une nouvelle criminalité !!

                  Quelles délires !

                  • zygzornifle zygzornifle 11 juin 2014 12:08

                    Bel os à ronger pour faire passer en arrière plan l’affaire bygmalion, les 4 nuls pour remplacer un Copé (tellement nuls qu’il en faut 4 et il y en a même un qui a du fuir au canada à l’époque) l’affaire de BMP qui va coûter au contribuable , les milliards d’€ qui seront empochés par les américains sans lever le petit doigt dans l’affaire BNP Paris bien bas , la nullité du gouvernement qui atteins des sommets à tel point que l’on se demande si ce n’est pas maladif, incurable et contagieux .....


                    • ahtupic ahtupic 11 juin 2014 12:18

                      Agora Vox appartient à la Française des jeux maintenant. C’est une honte.


                      • rocla+ rocla+ 11 juin 2014 12:34

                        Le raciste c ’est celui qui pense qu’ il y a deux sortes d’ humains 

                        ceux dans  les villes où  il va chanter , et l’ autre sorte d’ humains 
                        qui ne méritent pas qu’ il aille chanter .

                        Voilà ce qu’ est un raciste .

                        • CASS. CASS. 12 juin 2014 03:43

                          Ben mince le fn serait sioniste alors ?


                        • kitamissa kitamissa 11 juin 2014 12:59

                          Mais laissons les journaleux fouiller dans le moindre petit mot de travers pour brandir les « Zeures les plus sombres de notre histoire » et la gauche et diaspora réunies pour bêler bêtement, relayés par les donneurs de leçons du show bizz, bande de profiteurs , flemmards patentés qui vivent de la connerie des pauvres gens qui achètent les disques et vont au concert ....


                          Juste comme ça, pourquoi Mr Benguigui se fait appeler Bruel ? il a honte de son nom ? comme Jean Tenenbaum qui se faisait appeler Ferrat !! et combien d’autres du monde de la chanson et du spectacle ?

                          Perso, j’ai un nom à consonnance étrangère, ma femme également par son nom de jeune fille, nous les avons conservé !! c’est vrai que nous ne sommes pas des célebrités !! smiley

                          Mais ces gens célèbres donneurs de leçons qui vivent en Suisse souvent et qui devaient se barrer loin de chez nous, qu’est ce qu’ils font chez ces mauvais Français qui ont voté FN ? 

                          Pourquoi les Cocos et l’extrême gauche sont gênés quand on parle des crimes commis par les dictatures communistes Staline en tête, auprès duquel Hitler était un amateur en comparaison de déportations et de crimes ?

                          Pourquoi on dissimule qu’un Sartre, qu’un Aragon, qu’un Yves Montand ( Levy) qu’une Simone Signoret ( Kaminker ) , qu’un Gérard Philippe et tant d’autres soutenaient ces meurtres et ces massacres, quand en 1956 l’Urss envoya ses chars et divisions blindées tirer sur les manifestants de Budapest qui voulaient quitter le régime soviétique ! 
                          c’est drôle, personne n’en parle !! 

                          Quand Aragon disait que les goulags étaient une bonne chose pour remettre les égarés dans le droit chemin !! 

                          Qui ose en parler ??? ah c’est vrai, c’était l’élite intellectuelle , celle de la Gauche bien entendu !!

                          • jaja jaja 11 juin 2014 13:30

                            @ Kitamissa : Les crimes staliniens, le Goulag qui succèdera aux « isolateurs politiques » ont été dénoncé par ceux qui les ont subis. Anton Ciliga, entre autres, a publié un ouvrage qui, pour moi, est un réel monument intitulé « Au pays du grand mensonge », écrit en 1936 et publié en 1938, repris et augmenté de la partie « Sibérie terre d’exil » et qui deviendra « Au pays du mensonge déconcertant » dans les années 70 je crois... ...
                            Comme quoi « l’extrême gauche », qui fut la première à être enfermée en URSS dans les camps, a toujours dénoncé le stalinisme même si les barrières médiatiques et politiques opposées à la publication des nombreux témoignages de militants empêche le grand public d’en avoir eu connaissance... témoignages toujours accessibles pour qui s’y intéresse !

                            Quand au soulèvement Hongrois de 1956 notez que furent mis en place des Conseils ouvriers dans les usines et les mines et que les normes de production établies par le parti communiste renversé furent abolies. Les conseils ouvriers cherchant à diriger les entreprises tout en créant une nouvelle société socialiste débarrassée de l’emprise de la Nomenklatura exploiteuse du Parti...

                            Donc évitez de déblatérer sur « l’extrême gauche » en en faisant un tout mêlant staliniens et autres....En fait vous ne savez pas du tout de quoi vous parlez....


                          • lsga lsga 11 juin 2014 14:10

                            rappelons quand même que Lénine lui-même, dès 1922, a réprimée l’opposition politique.

                             
                            Certes, Staline a attaqué les progressistes, alors que Lénine attaquait les réactionnaires.
                             
                            Quoi qu’il en soit, la situation a changé : le Socialisme est désormais possible.

                          • jaja jaja 11 juin 2014 14:18

                            Mars 1921 répression de Kronstadt...Les marins soulevés des réactionnaires ?


                          • lsga lsga 11 juin 2014 14:22

                            Oui, il ne se suffit pas de se soulever pour ne pas être réactionnaires.

                             
                            Menchevicks et RS : des partis réactionnaires.
                             
                            Si demain, la Révolution Mondiale (ou ne serait-ce que Européenne) a lieu : ceux qui réclameront l’interdiction des licenciements ou l’instauration d’un système social européen au lieu de réclamer le renversement de la bourgeoisie seront réactionnaires.
                             

                          • jaja jaja 11 juin 2014 14:47

                            Et tes ex-amis anarchistes très présents à Kronstadt... réactionnaires...fusillés ? au goulag ? smiley


                          • legrind legrind 11 juin 2014 16:01

                            (...) qu’un Yves Montand ( Levy) 

                            Non : Ivo Livi, fils de Giovanni et Giuseppina Livi 

                          • Nestor 11 juin 2014 16:43

                            Salut Kitamissa,

                            « qu’un Yves Montand ( Levy) »

                            C’est pas Levy mais Livi ...


                          • Nestor 11 juin 2014 16:45

                            Salut Legrind ...

                            Oupssss ...


                          • CASS. CASS. 12 juin 2014 03:59

                            Et qui ose dire que sans les rothschilds issus de pharisAÏsés très prosélytes à partir du 8éme siécle de notre ére par un certain flavius joseph et certains jésuites d’une certaine église romaine, il n’y aurait pas eu d’urss, ni de nazisme , ni de sionisme LE TOUT EN UN.sans oublier le fascisme.


                          • rocla+ rocla+ 11 juin 2014 13:04

                            Ah mais si c’ est Aragon qui le dit la gauche ne peut qu’ applaudir .


                            A tout rompre .

                            • jaja jaja 11 juin 2014 13:35

                              Eh ben non ! je me souviens d’un article de LO (lutte ouvrière) affirmant : « Aragon une plume servile au service du stalinisme »...


                            • jaja jaja 11 juin 2014 13:46

                              Extrait de la prose de ce sinistre personnage :

                              « En 1936, Aragon reprit les plus grossières et sinistres calomnies staliniennes. Il étala sa satisfaction devant les exécutions prononcées lors de parodies de procès organisées à Moscou contre les révolutionnaires les plus connus, tandis que beaucoup d’autres disparaissaient dans les caves des prisons et dans les camps. Dans la revue Commune, Aragon dénonça, non pas les auteurs des procès, mais ceux qui en furent victimes : « C’est un effroyable déballage d’ignominie, ce procès que domine leur maître à tous, Trotsky, allié à la Gestapo. (...) La Cour suprême se prononce : la mort aux seize coupables. Le pays n’eût pas compris un autre verdict. »
                              http://npa29quimper.over-blog.fr/article-il-y-a-30-ans-mort-d-aragon-une-plume-servile-du-stalinisme-113850560.html



                            • Onecinikiou 11 juin 2014 13:07

                              Quand on lui montre la lune, l’idiot Rakotoarison regarde le doigt.

                              Les saillies de Le Pen, qui suivaient presque systématiquement des attaques en règles ignominieuses (Raymond Barre aurait dit « indignes »...) de la part de ses adversaires politiques, ont eu au moins un mérite : de mettre en évidence la toute puissance du Lobby judéo-sioniste, de concert avec les loges occultes à sa botte, en France et sur la France.

                              Quiconque nierait cette évidence expérimentalement vérifiable serait immédiatement disqualifié dans tout débat politique sérieux.


                              • Onecinikiou 11 juin 2014 21:42

                                Non ils n’en font pas partie, ils tentent même de lui résister, mais cette propension qu’ils ont eu ensemble et simultanément de condamner les propos de JMLP qui n’avaient effectivement rien d’antisémite - à moins de faire sienne des conceptions qui n’ont plus rien de rationnelles - est un aveu qu’ils ont voulu donner des gages à la bien-pensance, qu’ils ont souhaité se soumettre au terrorisme intellectuel qui n’hésite pas, toute honte bue, de pratiquer le chantage à la sacro-sainte « shoah ».

                                Je vais vous dire le fond de ma pensée : le nécessaire, le vital sursaut du peuple français ne peut se faire, ne pourra se faire qu’à conditions de rompre en particulier avec ce terrorisme intellectuel, avec ces ces conceptions héritées de la sophistique talmudique qui a pour but d’assoir sa domination, son hégémonie sur les hommes et la société. 

                                Cela dans l’intérêt d’une caste bien évidemment, ou plus exactement d’un groupe de pression communautariste, d’un Lobby, dont il serait insensé de contester l’existence et la prééminence sur la marche des affaires du monde, et qui a pour principal but de soutenir la politique de véritable apartheid de l’Etat d’Israël, de disqualifier en amont toute critique rigoureuse par un recours systématique à l’accusation lancinante d’antisémitisme et par la reductio ad hitlerum, tout en interdisant dans le même temps (chose parfaitement immorale qui signe le deux poids deux mesures caractéristique de la pensée talmudique) à d’autres de pratiquer une politique de simple défense de leur intégrité linguistique, culturelle, identitaire, socio-économique, géostratégique même, contre les vents mauvais de la globalisation à dominance américaine et donc également sioniste, l’une et l’autre n’étant plus actuellement dissociables. 

                                Si demain il arrivait à tout hasard que les cadres du Front opèrent un renversement d’alliance et se soumettent intégralement à ce Lobby, et à ses intérêts, ce serait nécessairement contradictoire avec la défense des intérêts bien compris de la France et des français, de leurs prérogatives de souveraineté, de leur autonomie de décision, et de leur indépendance nationale et stratégique. 

                                Ce jour-là, croyez-moi bien, ces dirigeants quels qu’ils soient seront mes ennemis.

                              • Onecinikiou 12 juin 2014 00:06

                                Mon pauvre Sampiero, toujours à la ramasse avec deux métros de retard. 

                                Outre que vos catégories sont parfaitement abstraites et désincarnées (cf « le pognon »), ce qui aurait tendance à me convaincre que vous refusez obstinément de mettre des noms sur vos concepts, de peur sans doute d’être amalgamé à la bête immonde, c’est à dire encore de boire votre propre poison instillé depuis des décennies à l’encontre des rares lucides qui avaient vu juste bien avant vous autres ; 

                                Outre cela donc, faut-il devoir vous rappeler que le Capital, incarné ô combien par le MEDEF de l’ex-présidente Parisot, a attaqué sans relâche et plus que tout autre le Front National, ses dirigeants et son programme pour la France (notamment lors de la dernière présidentielle, mère de toutes les batailles), cherchant (toujours) à le discréditer avec l’ensemble de ses porte-voix, pseudo experts auto-proclamés, économistes à la solde de la ploutocratie bancaire, politicards carriéristes de l’UMPS etc..., de concert d’ailleurs et de semblables arguments avec nos gauchistes décérébrés (ce qui signe la tartufferie de ces derniers) ?

                                Comment l’expliquez-vous mon cher ? C’est inintelligible de votre point de vue. 

                                Du mien, cela démontre le potentiel de nuisance et la dangerosité intrinsèque du programme socio-économique du Front National vis à vis des intérêts de ladite ploutocratie. C’est aussi vrai et logique que deux et deux font quatre.

                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 juin 2014 13:30

                                Merci à Sylvain Rakotoarison pour cette page d’anthologie.

                                N’oublions pas toutefois le soutien qu’apporte aujourd’hui à Jean-Marie Le Pen une partie importante de ce qu’on appelle encore "la gauche".

                                Comme je l’ai dit en commentaire, ce 11 juin à 8 h 23, à « l’argentin », qui présente sur Agoravox TV une vidéo titrée par lui "Caron très énervé face à Jean-François Kahn" :

                                L’argentin confirme quelque chose que j’avais cru remarquer, ici ou là ces dernières années : le « judéo-critique » JMLP, que certains croyaient d’extrême-droite et en voie de disparition, peut compter sur « la gauche » pour réanimer en France le racisme et la judéophobie.

                                Quelque chose que sa fille Marine n’aurait pas encore suffisamment pris en considération ?


                                • lsga lsga 11 juin 2014 14:39

                                  tu parles du NPA ?

                                  car la gauche communiste n’est pas anti-capitaliste, ni anti-sioniste ; mais pour l’union mondiale du prolétariat et l’abolition de la propriété privée des moyens de production.


                                • lsga lsga 11 juin 2014 16:20

                                  et non, elle est post-capitaliste...

                                   


                                • Luc le Raz Luc le Raz 11 juin 2014 13:48

                                  Piggy : « Je suis convaincue que le sens donné à ses propos relève d’une interprétation malveillante." Ah bon ? Associer un nom juif au mot fournée, n’évoque rien chez elle ?


                                  • Robert Biloute Robert Biloute 11 juin 2014 14:48

                                    Dans ce cas il faut vite mettre à jour la loi Gayssot : interdiction d’ajouter un mot dans le champ lexical du four, du savon, ou de tout procédé de chauffage, dans une phrase comportant le nom d’une personnalité de notoriété juive.

                                    Il va être beau le code pénal..


                                  • take five take five 11 juin 2014 17:23

                                    il paraît que le roi David aurait fait les premières fournées : Samuel 2 chap.12 versets 29 à 31


                                  • Onecinikiou 11 juin 2014 19:43

                                    « Associer un nom juif au mot fournée, n’évoque rien chez elle ? »


                                    Comme les associations pseudo-antiracistes font chaque jours depuis trente ans la démonstration de leur racialisme intrinsèque et réhabilitent l’idée même de racisme (logique lorsque l’on connait leurs commanditaires et mandants), merci de prêtez avec éclat à vos adversaires politiques vos propres conceptions et représentations idéologiques du monde : vous démontrez à présent que ce n’est certainement JM Le Pen qui est en réalité monomaniaque et obsédé par la question juive, mais que ce sont essentiellement ceux qui lui font procès d’intentions qui psychosent à son propos et font oeuvre d’hystérisation permanente, dans un forme de délire de persécution.

                                    Tout cela - ce chantage moral odieux et de plus en plus contre-productif - sert évidement des intérêts politiques et géopolitiques déterminés, tant sur la scène intérieure française que mondiale. Il est grand temps de démystifier non pas les pantins qui s’agitent au bout d’un fil et s’y complaisent, mais de dévoiler ceux qui tirent les ficelles en coulisses.

                                  • non667 11 juin 2014 14:42

                                    à roko
                                    merci d’avoir rappelé tout les faits d’armes de jean marie !
                                    le seul homme politique a avoir les couilles de s’attaquer au système front ripoublicain complice du N.O.M.
                                    conclusion logique pour un anti gogo : le pen vite smiley smiley smiley

                                    la propagande ripoublicaine ne marche plus ! même les ouvriers encartés s’en sont aperçu et ont voté fn aux dernières :  smiley smiley smiley smiley


                                    • Yohan Yohan 11 juin 2014 14:46

                                      Moi je suis ré-enchanté dans la France de Hollande. Du coup, tout me passe au dessus de la tête. C’est génial d’avoir un Merlin réenchanteur comme président smiley


                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 11 juin 2014 15:26

                                        Je ne lis même pas vos sornettes ! Jean Marie LE PEN n’est pas le Front National ! Le Front National, ce sont les millions de Français : adhérents, sympathisants, nationalistes et patriotes qui aiment leur pays sans devoir se mettre le bandeau de l’hypocrisie !

                                        Les journalistes perfides, qui essayent de faire parler le vieux LE PEN sachant à l’avance qu’il n’a pas de retenue, rendent service au Front National ! Plus « ils » manigancent et plus les Français voteront « Front National », d’autant plus que les UMPistes illégitimes sont en train de rendre l’âme !

                                        La médicocratitude française se doit de corriger la très haute trahison de 2002 pour avoir annuler le résultat de la volonté populaire ! L’UMP est dissoute et les faux socialistes qui avaient collaboré avec le sorcier Chirac dans le but de ruiner la démocratie doivent disparaitre bientôt !

                                        Si s’acharner sur LE PEN continue à être « rentable » politiquement parlant, alors un verdict sans appel serait décrété : La société française est réellement idiote !


                                        • Fergus Fergus 11 juin 2014 17:33

                                          Bonjour, Mohammed.

                                          Vous écrivez « Les journalistes perfides, qui essayent de faire parler le vieux LE PEN ». A ce détail près que dans l’affaire qui nous occupe, c’est une communicante du FN, amie proche de Marine Le Pen qui lui a tendu le micro !

                                          Quant à comparer les électeurs du FN et ce parti, certainement pas. D’accord avec vous sur ce point. Mais si Le Pen père n’a pas grand-chose à voir avec ces électeurs, il est en revanche très proche de nombreux caciques et demeure l’un des piliers du parti et de son idéologie.


                                        • rocla+ rocla+ 11 juin 2014 18:18

                                          Si Le Pen existait pas il existerait pas .


                                          • soi même 11 juin 2014 18:33

                                            Et le chef qu’en fais tu, Nestor ?


                                          • soi même 11 juin 2014 18:32

                                            Ne t’ inquiétées pas Sylvain, il les aime .
                                            Ce cinéma est fait pour que ceux, qui veulent que l’on vote bien la prochaine fois !


                                            • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 11 juin 2014 18:44

                                              Le 14 mars 1984, il a harangué ses militants en provoquant la haine et même, de véritables appels au meurtre. Quand il a dit : « Badinter ? », la salle a répondu : « Juif ! ». Le Pen : « Lustiger ? », la salle : « À morts les Juifs ! ». Le Pen : « Madame Veil ? », la salle : « Au four crématoire ! » (meeting du FN à la Mutualité).

                                              Pourquoi envoyer Madame Veil au four crématoire, c’est monstrueux !

                                              Surtout que madame Veil, selon la documentation officielle, a déjà été gazée (à Auschwitz) et a donc - on peut le supposer logiquement - déjà été victime du four crématoire, en 1944 !

                                              En 1978, Serge Klarsfeld a publié Les listes de déportés établies par les Allemands en 1942-1944. Il les a reproduites dans son Mémorial de la déportation des juifs de France (édité et publié par Beate et Serge Klarsfeld).

                                              Ces listes ont été transmises par Danuta Czech, conservateur du musée d’Auschwitz, en Pologne, et compilées dans les années ’1960.
                                              D. Czech écrivait en 1964 que, le 16 avril 1944, il était arrivé à Auschwitz un convoi de mille cinq cents juifs en provenance de Drancy. Et elle ajoutait : « Nach der Selektion lieferte man 165 Männer als Häftlinge ins Lager ein, sie bekamen die Nr. 184097-184261. Die Übrigen wurden vergast  »
                                              (source = Hefte von Auschwitz, n° 7, p. 88 & traduction : « Après sélection, 165 hommes furent remis au camp comme détenus avec les numéros 184097-184261. Toutes les autres personnes furent gazées. »)
                                              Or, dans le livre de Klarsfeld, ce convoi (n° 71) comprend Simone Jacob, née le 13 juillet 1927 à Nice ; par son mariage avec Antoine Veil, Simone Jacob est par la suite devenue Simone Veil !

                                              Miraculeux, n’est-ce pas ? Et Simone Veil n’est pas la seule à avoir survécu au gazage et au four crématoire,

                                              Henri Krasucki a aussi été retrouvé.

                                              C’est la part de magie de l’Holocauste. Au milieu de l’horreur scintillent des joyaux.


                                              • zygzornifle zygzornifle 11 juin 2014 19:18

                                                Marre .... Gauche Halal , droite Casher et FN jambon beurre voila à quoi se résume l’avenir politique du pays , quelle cuisine vas t’on ingurgiter en 2017 ?.


                                                • Nestor 11 juin 2014 19:43

                                                  Salut,

                                                  Marine qu’est pas ravie des propos de papa ...

                                                  La donneuse de leçon du bal viennois ... Pas mal l’irrationalité ...

                                                  « Papa c’est pas bien de dire ça » lui explique t-elle entre deux pas de danse enlacer par les bras d’un nostalgique ...


                                                  • rocla+ rocla+ 11 juin 2014 20:27

                                                    C ’est quoi le plus pire ? 


                                                    un gus qui prononce le mot fournée ? 

                                                    ou 

                                                    un gus qui dit : si vous pensez pas comme moi je vous emmerde ?

                                                    • 65beve 65beve 11 juin 2014 21:56

                                                      D’après moi, les propos du vieux LePen ont pour but d’empêcher les extrémistes du FN de se barrer.
                                                      Après une nouvelle éclaboussure de l’UMP ou bien une dernière connerie du gouvernement, les choses se seront tassées d’elles mêmes pour le FN. Tout redeviendra comme avant.
                                                      On verra papa et fifille et Aliot sur la photo avec une larme au coin de l’oeil.
                                                      La sainte trinité dans toute sa splendeur.
                                                      Au nom du père, de la fille et du simple d’esprit, amen !


                                                      • alinea alinea 11 juin 2014 22:14

                                                        Moi je trouve que Le Pen est excellent dans son rôle, un chien dans un jeu de quilles, qui ne veut surtout pas du pouvoir, qui s’autorise à dégommer tout le monde de la manière la moins autorisée qui soit et qui, avec son petit parti, donnait aux cinglés de tribord, une espèce d’appartenance, un lieu de débordements, somme toute anodins puisque venus d’où on sait et juste en paroles.
                                                        Le fille est beaucoup plus dangereuse, jouant double ou triple jeu, briguant, qui sait, réellement le pouvoir, jouant la mère térésa du peuple, la conscience alerte et vénéneuse d’un système que nous sommes nombreux à conspuer et qui, il faut bien le dire s’y prend fort au sérieux !
                                                        Le père ne doit pas aimer ce sérieux, et il veut garder son rôle, le rôle de son parti ; je ne pense pas qu’elle soit dans la combine la Marine mais je la vois mal détester ce jeu là !!


                                                        • crazycaze 12 juin 2014 01:49

                                                          Et si au lieu de gloser sur les dits et non dits de papy, on déplaçait le débat sur les objectifs visés par cette saynète entre papa et fifille. Le souci de Marine, actuellement, c’est de capitaliser (au propre et au figuré) sur cette « victoire » aux européennes. Or, bien que le FN soit en nombre d’élus le 1er parti d’extrême droite, il ne parvient pas à fédérer autour de lui suffisamment de partis de cette mouvance de différents pays pour constituer un groupe au Parlement Européen - avec tous les avantages (en nature notamment) que cela apporte. Et que reprochent ces autres partis populistes et islamophobes à leur alter-ego français ? Son ANTISEMITISME (en particulier l’EDL, UK) !!! En effet, ces partis sont très bien accueillis en Israël par leurs homologues de l’extrême droite israélienne (Source : Menace brune : une histoire de l’extrême droite en Europe de 1945 à nos jours), même pas outrés d’accueillir des représentants du FPO qui comptent dans ses rangs d’authentiques anciens nazis et sympathisants (« il faut savoir oublier », disent-ils... à s’étrangler !!!). Bref, voilà ce que j’en pense, et regardez cet excellent doc, ça éclaire singulièrement les choses...


                                                          • lecepe 12 juin 2014 09:08

                                                            Jean Marie est un politicien a l’ancienne, viril, politiquement incorrect et sans langue de bois, il « appelle un chat un chat » comme on dit. C’est sur que la loi Gayssot a du le faire enrager a l’époque et a ce titre et comme très souvent dans sa carrière, il avait raison, car tout historien sérieux, a la base, est un révisionniste.

                                                            J’aime trop la vérité pour me mettre des oeilléres. Les pseudos intellectuels et une « fournée » de journalistes gouvernent cette molle dictature parlementaire qu’est devenue la France ( proportionnel ?,non toujours pas... !?), incarné ou plutôt désincarné par Hollande (aka « Flamby » ou « fraise des bois »). Jean Marie ne choque pas « les petites gens » habitués au parler vrai, sans détour, il choque les germanopratins qui se bousculent dans les médias, cette nouvelle aristocratie déguisée qui traitent de nazi tout sentiment de fierté nationaliste. 

                                                            • Oursquipense Oursquipense 13 juin 2014 17:40

                                                              Concernant la dernière polémique il suffit d’aller voir la video pour se rendre compte de l’absurdité du procès en cours. A un moment Jean-Marie Le Pen s’en prend dans la rubrique « le con de la semaine » à Madonna et à Guy Bedos, sans beaucoup d’esprit du reste, suite à leurs réactions de la votation des Européennes. Ensuite l’intervenante évoque d’autre personnalités (dont Noah) qui avaient attaqué le FN. C’est à ce moment-là que le patriarche dit qu’on fera « une fournée la prochaine fois », sous-entendu dans la rubrique « le con de la semaine ». Et c’est bien le seul sous-entendu qu’il peut y avoir.


                                                              • sophie 15 juin 2014 11:59

                                                                D’accord avec oursquipense, ya pas l’ombre d’un pêt de problème, c’est une manipulation des merdias évidente (de plus) dommage que Marine ait embrayé là dessus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès