• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jean-Marie Le Pen, le surprenant allié des partisans de la PMA pour (...)

Jean-Marie Le Pen, le surprenant allié des partisans de la PMA pour toutes

« Je préfère un enfant sans père que pas d’enfant du tout ! » (Jean-Marie Le Pen, le 23 juillet 2019).

Le fondateur du Front national (devenu Rassemblement national) Jean-Marie Le Pen fête son 93e anniversaire ce dimanche 20 juin 2021. L’homme a quitté depuis longtemps la vie politique active, un peu aidé par sa fille Marine qui lui a indiqué la sortie en 2015. Son dernier mandat électif, celui de député européen, il l’a quitté le 1er juillet 2019 (à plus de 91 ans !). Depuis lors, il a réduit ses déplacements, surtout avec la crise sanitaire, et il s’est surtout occupé du service après-vente des deux tomes de ses mémoires (sortis respectivement le 1er mars 2018 et le 2 octobre 2019).

Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire sa prose mais je ne doute pas de son intérêt historique, double pour lui puisque les mémoires d’une personnalité politique sont de toute façon toujours intéressantes à lire, car il y a des détails, des anecdotes qui peuvent expliquer certains faits politiques du passé, mais avec Jean-Marie Le Pen, c’est doublement intéressant car d’une part, sur la forme, il a une expression qui a toujours été travaillée (au contraire de beaucoup de ses contemporains) et d’autre part, sur le fond, il est l’un des grands responsables politiques qui ont duré sur une très longue période et malgré son côté "électron libre", il a longtemps fait partie du paysage politique français, du …système ! L’un des plus jeunes députés du pays en janvier 1956, sous la Quatrième République (il a été battu la recordman toutes catégories, sa petite-fille Marion en juin 2012, à qui il avait confié de se présenter).

D’ailleurs, plusieurs éditeurs ont eu des pressions pour refuser d’éditer ses mémoires. Je ne manquerai pas d’en faire le compte-rendu dans le cas où j’aurais eu l’occasion de les lire.

Comment va ce jeune nonagénaire ? Et comment va ce jeune marié (car il s’est marié religieusement le 16 janvier 2021) ?

En janvier 2021, apparemment, il aurait attrapé le covid-19 sans s’en rendre compte. C’est le journal "Le Parisien" qui l’a affirmé le 13 janvier 2021. Selon l’ancien président du FN, il aurait eu un test sérologique positif qui a montré qu’il avait été contaminé et il n’a eu qu’une forme très modérée de la maladie à tel point qu’il n’en a pas eu conscience : « Une agression que j’ai ressentie de façon modérée. ».

C’est pour cette raison qu’en janvier 2021, au début de la campagne de vaccination (et lui faisait partie des catégories prioritaires), il ne comptait pas se faire vacciner, puisqu’il avait encore des anticorps. Apparemment, il n’a rien contre le principe mais c’est un phobique de la piqûre et il cherche donc à l’éviter si c’est possible : « Si le besoin s’en fait ressentir, je le ferai. Mais je ne m’inflige pas le plaisir d’une piqûre, vu que je me sens relativement protégé maintenant ! ».

Je sais que ce sujet reste du registre très personnel, même si c’est lui-même qui en a parlé, et que je ne devrais pas commenter. Mais disons que je reste étonné que ce gros dur de la politique, bagarreur à ses heures, qui a sans doute été un vrai dur pendant les périodes où il officiait comme militaire (en Indochine, en Algérie, etc., sans être pour autant un tortionnaire, comme l’ont montré Pierre Péan et Philippe Cohen en 2012), puisse avoir peur d’une petite piqûre (ou de deux) qui ne fait absolument pas mal parce que le produit ne fait pas mal et que c’est une intramusculaire (même si le "piqueur" est maladroit, cela, en principe, ne porte pas à conséquence sur la sensation).

En tout cas, sa fille Marine Le Pen est beaucoup plus volontariste pour la vaccination, elle encourage très vivement toutes les personnes fragiles, et son père en est une, à se faire vacciner (elle l’a dit notamment sur BFM-TV le 12 janvier 2021). On peut dire que Jean-Marie Le Pen, qui a une santé vulnérable et a eu quelques séjours à l’hôpital ces dernières années, a eu beaucoup de chance de ne pas avoir eu la forme sévère du covid-19.

Plus généralement, Jean-Marie Le Pen a développé un petit côté vieux patriarche qui le rendrait presque sympathique. Il est l’une des personnes qui connaissent et surtout qui comprennent le mieux l’histoire politique du pays. Il en a été un (très petit) acteur mais aussi un (grand) observateur. Sa réaction au soir du premier tour du 21 avril 2002 a montré qu’il n’avait eu aucune envie de gouverner le pays, juste jouir d’une tribune, de subsides et d’échos médiatiques (au contraire de sa fille dont l’ambition a une finalité, le pouvoir). Il était même affolé à l’idée de s’être retrouvé au second tour.

Même si le père doit être un peu fier de sa dernière fille qui a, elle aussi, atteint les marches du pouvoir en arrivant au second tour en 2017 (et qui arriverait aussi au second tour en 2022 selon les sondages), il n’a jamais pris ses positions politiques selon la propre stratégie de communication politique de sa fille, au risque de polluer leurs messages (d’où d’ailleurs son exclusion du FN le 20 août 2015 tout en restant son président d’honneur jusqu’au 11 mars 2018).

_yartiLePenJM2021A02

L’exemple frappant concerne la PMA pour toutes les femmes. Incluse dans le projet de loi de bioéthique dont le texte a été adopté le 9 juin 2021 en troisième lecture par les députés (par 84 pour, 43 contre et 3 abstentions), cette mesure a été approuvée par Jean-Marie Le Pen qui avait pourtant été vent debout contre le mariage pour tous, qui, selon lui, pourrait entraîner « la disparition de l’espèce ».

Alors, explication de texte. Dans "Le Figaro" du 23 juillet 2019, il a dit au journaliste Charles Sapin : « Je préfère un enfant sans père que pas d’enfant du tout. ». On voit que le "Menhir" fonctionne avec des idées simples. Cette phrase ressemble un peu à cette autre phrase qui peut faire croire en du bon sens pour rejeter l’étranger et toute immigration : "Je préfère mon frère à mon cousin, mon cousin à mon voisin, mon voisin à…" (etc.). Ce sont des sophismes, mais auquel il croit le plus sincèrement du monde.

C’est avec ce genre de réflexion qu’on s’aperçoit vite que Jean-Marie Le Pen n’est pas un intellectuel. Il le dit lui-même : son âge, sa fatigue, peut-être, bref, il ne veut pas s’embêter à lire un texte aussi compliqué que ce projet de bioéthique. Il surfe juste sur l’idée qui a fait la fureur médiatique et le fait qu’il se retrouve plutôt dans le camp des libertaires, des gauchistes, des associations transgenres, etc. a de quoi étonner.

Voyons la raison profonde : la natalité. Jean-Marie Le Pen est partisan d’un retour à la natalité (pour des raisons qu’on peut imaginer, éviter d’être "envahi" par les étrangers), et donc, il est favorable à toute mesure encourageant la natalité : « À titre personnel, je n’y suis pas opposé [à la PMA]. ». En résumant ainsi : « Je suis pour les enfants. ». En d’autres termes, l’Europe « doit se défendre contre l’invasion migratoire, qui tient avant tout à une différence de dynamique démographique entre le continent boréal et le reste du monde ».

Le raisonnement pourrait se tenir si les choses étaient aussi simples que présentées. Mais les choses sont bien plus compliquées, par les deux bouts. Par exemple, qui lui prouve que les couples de femmes françaises d’origines étrangères ne vont pas se servir de cette possibilité de PMA ? Et l’autre bout, c’est que, d’une part, la loi sur la bioéthique balaie bien plus de sujets que la seule PMA, en particulier des sujets très sensibles sur les embryons humains, et, d’autre part, sur la PMA elle-même, pour la faire, on doit créer des dizaines d’embryons pour aboutir éventuellement à une naissance (cela explique aussi les cas de triplés, ou plus, car plusieurs embryons peuvent se développer en même temps). Cette création d’embryons humains en engendre des "surnuméraires" et en tuent d’autres (ceux qui ne se sont pas développés après implantation dans l’utérus). Mais tout cela semble un peu trop compliqué pour Monsieur Le Pen qui préfère rester sur du raisonnement simple médiatique prémâché.

Plus généralement, la motivation pro-PMA de Jean-Marie Le Pen repose sur une idéologie, celle du "grand remplacement" dont on a démontré qu’elle était basée sur des biais et des faux raisonnements.

Pour s’en convaincre, on peut lire notamment les travaux du démographe François Héran, professeur au Collège de France et ancien directeur de l’Ined, qui disait le 4 octobre 2019 à "L’Opinion" : « Une erreur fondamentale est de figer ces écarts de fécondité sur le long terme. On obtient alors une croissance exponentielle de la population immigrée. C’est comme si l’on prophétisait à la fin du siècle la domination démographique de la Guyane sur la métropole, au motif que les Guyanaises ont 3,8 enfants en moyenne. D’où vient l’erreur ? Les amateurs de projection oublient d’introduire dans le calcul une tendance observée de longue date : la convergence des comportements de fécondité entre immigrées et natives au fil du temps. (…) En figeant le réel, [ces projections statiques] produisent un résultat irréel. Une minorité n’envahit pas la majorité sur la base de sa natalité. ».

La PMA n’est d’ailleurs pas le seul sujet pour lequel Jean-Marie Le Pen est opposé à sa fille. Le thème de l’euthanasie également pourrait les éloigner encore un peu plus…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (13 juin 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Jean-Marie Le Pen.
Arme de dissuasion présidentielle.
Éric Zemmour.
La proportionnelle en 2021 ?
Vive la Cinquième République !
Marine Le Pen et l’effet majoritaire.
Les Républicains et la tentation populiste.
Marine Le Pen piégée par des militaires apprentis sorciers.
La Vaine Le Pen.
Jean-Marie Le Pen a 90 ans.
Rassemblement oxymore.
La création de Debout la Patrie.
Le débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen du 3 mai 2017.
Les nationautes de la Marine.
Marion Maréchal.
Patrick Buisson.
Florian Philippot.
Des sénateurs FN.
Nicolas Dupont-Aignan.
Ensemble pour sauver la République.
Choisis ton camp, camarade !
Fais-moi peur !
Peuple et populismes.
Les valeurs de la République.
Être patriote.

_yartiLePenJM2021A03
 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 24 juin 09:01

    Mouais...

    Quand on voit ce qu’il a produit pépère, il aurait mieux fait de tirer à blanc...


    • Il fait dire que l’avoir lui comme père,... !!!! Mélenchon et le Pen en fait c’est la même chose. Des malades..


      • Etonnant, pas du tout. Marine pour le transhumanisme,...qui sait, on risque d’être dépassés pas les chinois. On est en pleine paranoïa...


        • Lampion Séraphin Lampion 24 juin 09:44

          On peut même préférer un enfant sans père ni mère que « pas d’enfant du tout », en appliquant des méthodes qui rendent inutile la pénible gestation d’une mère, les individus des classes inférieures étant conçus et programmés pour la production de masse, ils sont issus d’un même œuf (jusqu’à 96 individus par œuf) et leur croissance est surveillée et dosée en fonction de leurs tâches futures dans la société (mineurs, ouvriers dans les aciéries, etc.). Pour le classes supérieurs, on tolère le coït, mais la fécondation in vitro est considérée comme plus hygiénique puisqu’elle respecte les gestes barrières.

          lien


          • ETTORE ETTORE 24 juin 22:14

            @Séraphin Lampion

            Il y avait déjà in livre paru en 1956 dans une revue « fiction », qui faisait déjà état de la « fabrication automatisée et sélective »d’humains, avec des capacités physiques et autres, en correspondance avec le rôle ou le travail qui leur serait dévolu.
            Je ne peux plus retrouver la référence, j’ai offert ce bouquin, relié d’une quinzaine de petits romans SF, à une jeune personne, afin qu’elle comprenne, ce qui était la vision d’un avenir, vu depuis l’année 1956, et où nous en sommes aujourd’hui.


          • troletbuse troletbuse 24 juin 09:50

            Heureusement que Micron continue ses essais mais là c’est pour les enfants sans mère.  smiley


            • troletbuse troletbuse 24 juin 10:19

              @troletbuse
              Tiens, une tarlouze passe.  smiley


            • troletbuse troletbuse 24 juin 10:27

              @troletbuse
              Et même, elle rapace.  smiley


            • ETTORE ETTORE 24 juin 20:50

              @troletbuse

              Heureusement que Micron continue ses essais mais là c’est pour les enfants sans mère

              C’est Aphr(O)eux dites !


            • zak5 zak5 24 juin 10:12

              Ben il a raison le vieux de penser que pour faire des gamins rien de mieux que la PMA. Vous savez (mais vous faites semblant de l’ignorer), on marche sur la tête en occident, et l’on marche surtout « à la mode » : C’est ringard chez les occidentaux de faire des gamins (c’est trop traditionnel), sauf quand c’est de la PMA qui est qualifiée de « progressiste ».


              • V_Parlier V_Parlier 24 juin 23:54

                @zak5
                C’est le plaisir d’aller contre le destin : Ne pas en faire quand on peut en faire, et en faire quand on ne peut pas. C’est l’esprit du temps. Remarquez comme il suffit que JMLP se déclare pour la PMA pour que tout à coup notre Rakoto le dépeigne presque positivement. JMLP qui était le mal absolu, moustache du fuhrer et patati et patata...


              • ETTORE ETTORE 24 juin 20:44
                zak5 24 juin 10:12

                Ben il a raison le vieux de penser que pour faire des gamins rien de mieux que la PMA.


                Bah ! Il faudrait peut être juste informer le vieux menhir, que les cabas en jute de chez Leclerc, ne fécondent rien du tout, et qu’ils servent juste à mettre les courses.

                Parfois je me demande, si, arrivé bientôt au terme du fil de sa vie ( si, si, puisque RakotO, lui fait éloge, pas funéraire, mais pré défunte ) il n’en arrive pas à envisager une armée d’humains, nés d’une parthénogenèse avec une machine outil, qui serait ce qu’il y a de plus programmable, et de moins coupable.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité