• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Joyeux Noël », pourquoi cette bonne nouvelle effraie le démon du (...)

« Joyeux Noël », pourquoi cette bonne nouvelle effraie le démon du bien

 

Qui aurait cru que les millennials qui naissaient dans ces années 80’ pousseraient la gauche politiquement correcte à un tel degré d’ineptie, en raison de la stricte application de la « politique des identités » ?

JPEG

On y voit la partie de football au milieu du No man’s land qui sépare les tranchées ; des échanges de cigarettes, de chocolat, on trinque bouteille contre timbale. C’est la trêve de Noël sur le front qu’un clip met en scène pour la chanson Pipes of Peace[1] de Paul McCartney en 1983. Paul interprète à la fois le rôle du soldat britannique et d'un soldat allemand qu’un obus rompant la trêve précipite dans leurs lignes respectives avec la photo de la femme de l'autre.

Je n’aurais jamais cru qu’un jour, non pas la trêve de Noël, mais le simple "Joyeux Noël" devienne une provocation. Qui aurait cru que les millennials qui naissaient dans ces années 80’ pousseraient la gauche politiquement correcte à un tel degré d’ineptie, en raison de la stricte application de la « politique des identités » ?
Le film Joyeux Noël[2] du nordiste Christian Carion sorti en 2005 qui s’inspire du livre de l'historien Yves Buffetaut : Batailles de Flandres et d'Artois 1914-1918, rapporte lui aussi ces fraternisations entre soldats français, britanniques et allemands. Une histoire réelle oubliée qui s’est passée en divers points du front, notamment du côté de Frelinghien, dans le Nord de la France en 1914. Les armes se sont tues au profit des chants de Noël, un soldat écossais reconnait le chant d’un ténor allemand ; champagne, rhum, schnaps ; on montre ses photos, femme, mère, fiancée. On relève ses cadavres. On passe d'une tranchée à une autre pour se protéger des bombardements d'artillerie.

Chaque camp parle dans sa langue : « Joyeux Noël, Frohe Weihnachten, Merry Christmas », mais la messe commune est dite en latin. In illo temporeA cette époque-là, nous dit Saint Luc, parut un édit de l'empereur Auguste qui ordonnait le recensement de tout l'Empire. Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville d'origine. Joseph monta de la ville de Nazareth en Galilée, pour se rendre en Judée dans la ville de David, appelée Bethléhem, parce qu'il était de la lignée de David. Il y alla pour se faire inscrire avec sa femme Marie, enceinte. Le moment où Marie devait accoucher arriva, et elle mit au monde son fils premier-né. Elle l'enveloppa de langes et le coucha dans une mangeoire. Un ange du Seigneur apparut aux bergers, et leur dit : « N’ayez pas peur, car je vous annonce une bonne nouvelle. Il vous est né un Sauveur, dans la ville de David. »

Cette trêve de Noël ne remet en cause ni leur devoir, ni le bien-fondé d’une terrible guerre qui commence. L’enjeu de cette guerre est la Liberté. Une liberté menacée par l’Allemagne, avec son organisation bismarckienne collectiviste, sa planification - racines de ce totalitarisme qui dès 1933 au nom du socialisme nationale allemand met à nouveau l’Europe et le monde à feu et à sang. Mais ces hommes font partis d’une même civilisation, issue d’une tension entre Athènes et Jérusalem, la civilisation occidentale.

Ceux qui aujourd’hui veulent nous interdire de dire Joyeux Noël au nom de la « politique des identités » sont l’incarnation du mal qui menace notre civilisation. On les reconnait à leurs « Bonnes Fêtes ! » pire « Bonnes Vacances ! » Aux États-Unis, une majorité de milléniaux, l'assure, le Merry Christmas plébiscité par Donald Trump est « discriminatoire ». Le 24 décembre 2017, le Président américain affirmait dans un tweet : « Les gens sont fiers de pouvoir dire de nouveau Joyeux Noël. Je suis fier d'avoir mené la charge contre les attaques sur notre belle et bien-aimée expression. JOYEUX NOEL !!!!! ».

 

Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Jean 25 décembre 2020 17:37

    Désolé, je ne comprend pas cet article, mais c’est surement de ma faute....


    • infraçon infraçon 25 décembre 2020 18:21

      @Jean

      Jean, c’est parce que vous ne suivez pas la pensée tortueuse de l’auteur qui au travers de P.McCartney, les soldats de 14 (d’une belle guerre qui grâce à son « bien-fondé » est fraîche et joyeuse comme un Noël), le réalisateur Christian Carion, l’historien Yves Buffetaut, un petit coup de Saint Luc nous explique que ce collectiviste (rincez vous la bouche après avoir prononcé ce mot) de Bismarck n’aura pas réussi à détruire le socle de la civilisation occidentale. Et c’est ce qu’il faut empêcher de faire aux satanés millénials. Et avec l’aide du tout puissant Trump, ça le fera !

      Ce n’est pas votre faute, c’est tout simplement parce que vous n’êtes pas diplômé de l’IFGP, master1 de Lille, master2 et doctorant de l’EHESS...


    • Jean 25 décembre 2020 18:22

      @oncle archibald
      oui bof, à chacun son obsession.


    • rogal 26 décembre 2020 01:10

      @oncle archibald
      Placer la liberté du côté du christianisme, c’est vraiment attribuer toutes les vertus au pétrin. Votre vision de l’histoire culturelle de la France a quelque chose de borgne.
      Mais, sans réserve : Joyeux Noël aux chrétiens !


    • L'apostilleur L’apostilleur 26 décembre 2020 09:37

      @rogal

      « ...sans réserve : Joyeux Noël aux chrétiens ! »

      Et les chrétiens fondamentalement oecuménistes repondront certainement

      « ...sans réserve ; Joyeux Noël à tous. »


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 25 décembre 2020 18:43

      Que doit-on dire à l’Hanouka et aux deux Aïd ?



        • Samson Samson 26 décembre 2020 01:16

          @Bendidon
          Merci pour le lien !
          Ma crèche d’élection reste celle-ci, mais perso, je la trouve plutôt pas mal, la crèche covidienne du tonneau Vatican 2020 ! smiley

          Comme j’avais bien apprécié l’idée d’inviter Patty Smith à chanter pour les deux Noëls précédents !

          Mais bon, des goûts et des couleurs, ... !

          En vous souhaitant un très joyeux Noël ! smiley


        • binary 25 décembre 2020 19:02

          A Lyon , depuis le 19e, il y avait la « fête de la Vierge » le 8 décembre. Les gauchistes passant par là, ne pouvaient, entre deux inaugurations de mosquées, tolérer un tel affront, c est devenu officiellement la « fête des lumières ». Ce qui ne veut strictement rien dire, et a quasiment disparue en 20 ans.


          • babelouest babelouest 25 décembre 2020 19:04

            Au gui l’an neuf ! Que le soleil triomphe à nouveau de l’ombre, que vaut le reste ?


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 25 décembre 2020 19:09

              @babelouest

              SOL INVICTVS


            • Pascal L 25 décembre 2020 21:03

              @Séraphin Lampion

              Saint Hyppolyte de Rome donne, entre 202 et 204, les dates du 25 avril et du 25 décembre comme dates possibles pour la naissance de Jésus. Par ailleurs des calculs sur le service au Temple de Zacharie, père de Jean Baptiste confirme une date à fin décembre.

              C’est donc avant la proclamation de Sol Invictus le 25 décembre en 274.

              Sol Invictus a donc bien été proclamé pour effacer Noël. On voit lequel subsiste encore. Aujourd’hui, on veut nous refaire le coup de Sol Invictus en créant une religion du père Noël. Hier, je me promenais de nuit dans un petit village avec beaucoup de décorations, publique et privées. J’ai cherché une évocation de la naissance de Jésus, en vain. Par contre, le père Noël était partout. Triste époque qui ne veut pas comprendre.

              De même, il ne faut pas chercher à Noël le solstice d’hiver. Au premier siècle, cela faisait 3 siècles que le diamètre de la terre avait été calculé avec une bonne précision. Il ne faut surtout pas prendre les astronomes de l’époque pour des billes. Ils étaient tout à fait capables de faire la différence entre le 21 ou 22 décembre et le 25 décembre. 


            • Pascal L 26 décembre 2020 00:01

              @Le Sudiste
              Le scientisme n’est pas de la science, mais il se trouve toujours un certain nombre de personnes pour trouver que des théories absurdes sont la vérité, juste parce que ça permet de s’opposer au reste du monde. Les mécanismes de la théorie du complot fonctionnent ainsi. 
              Pour ne pas perdre mon temps, je n’ai pas cherché à regarder ces vidéos, d’autant plus que je connais les astuces de la dialectique pour faire prendre des vessies pour des lanternes et cela m’énerve considérablement. Je ne me base donc que sur de la communication écrite.
              J’ai donc commencé par chercher sur wikipedia les articles sur Howard Crowhurst et Quentin Leplat et j’ai fait choux blanc. Ça commence mal. Gogol me renvoi vers plein de sites alternatifs et cela me rassure encore moins et paf, je suis tombé sur une page comme j’aime les faire quand j’ai du temps à perdre : https://archeologierationnelle.wordpress.com/2019/12/29/coudee-royale-et-pi-reponse-a-quentin-leplat/ 
              Quentin Leplat est un gourou et vous êtes un membre de sa secte...


            • rogal 26 décembre 2020 01:16

              @oncle archibald
              Le Soi-disant Père ne serait qu’un Tiers de Dieu, me suis-je laissé dire.


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 décembre 2020 10:06

              @Pascal L

              « Au premier siècle, cela faisait 3 siècles que le diamètre de la terre avait été calculé avec une bonne précision.  »

              Quel dommage que les papes n’aient pas été mis au courant !
              Galilée aurait eu moins de tracas.


            • Pascal L 26 décembre 2020 10:40

              @rogal
              les mathématiques divines ne sont pas les nôtres...


            • Pascal L 26 décembre 2020 10:47

              @Le Sudiste
              Si je n’ai pas regardé, c’est pour ne pas perdre mon temps. Ce que j’ai trouvé sur Internet m’a effectivement montré que c’était une perte de temps. Je me méfie beaucoup des artifices utilisés à l’oral parce que l’orateur ne laisse jamais le temps de vérifier ce qu’il dit. Il faut donc plusieurs heures pour regarder une vidéo de 25 minutes. A l’écrit, on peut directement aller sur l’essentiel et réfléchir sur les points fondamentaux. J’ai déjà lu quelques dizaines de thèses de doctorat sur plusieurs sujets qui m’intéresse et j’attends que votre orateur passe une thèse pour se confronter à la communauté scientifique. Une vidéo ne sera jamais un article scientifique et c’est une bonne raison pour les éviter. Que vous vous laissiez impressionner par ce genre de présentation, c’est votre problème et pas le mien. Commencez donc par faire des études scientifiques pour aiguiser votre esprit critique.


            • Pascal L 26 décembre 2020 11:01

              @Séraphin Lampion
              Vous lisez les livres d’histoire avec des lunettes déformantes...

              1. les papes savent depuis le début que la terre est sphérique. Les Juifs du premier siècle avaient déjà plusieurs niveaux de lecture de la Bible. C’est maintenant que l’obscurantisme veut qu’il n’y ait plus qu’une lecture au premier degré. Internet a ceci de particulier que les théories les plus étranges circulent en toute liberté et obtiennent de plus en plus d’adeptes.
              2. Les papes n’ont jamais contesté toute science qui avait fait l’objet d’une démonstration. On nous oppose Galilée aux papes, mais Galilée a toujours été payé par les papes. Son défaut est d’avoir rédigé un faux et que sa démonstration de l’héliocentrisme par l’observation des marées ne fonctionnait pas. Ce n’est pas sa théorie qui était critiqué, mais le fait qu’il ne démontrait pas sa théorie. L’Eglise a parfaitement accepté l’héliocentrisme dès que celui-ci a été démontré. Ne pas accepter les théories non démontrées est une prudence que vous devriez également avoir. Il n’y a aucun problème dans l’Eglise Catholique avec la science. Lisez l’encyclique de Jean-Paul II « Foi et raison ».

            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 décembre 2020 12:25

              @Pascal L

              Je connais Teilhard de Chardin, mais je connairs aussi le baptême des armées italiennne et allemande pendant la seconde guerre mondiale, je connais aussi le défilé des pénitents à Séville, les exorcistes et les images pieuses de sainte Thérèse. 
              Qu’est-ce que les superstitions et les rituels pour éloigner le diable ou s’attirer la grâce d’une puissance surnaturelle ont à voir avec la science.
              L’église catholique est surtout prête à diffuser n’importe que message publicitaire pour garder son fond de commerce. Pour ça, il suffir de dire aux naïfs ce qu’ils ont envie d’entendre. Le ex-votos sont plus populaires que les écrits de Teilhard de Chardin .


            • Pascal L 26 décembre 2020 14:12

              @Séraphin Lampion
              Il ne faut pas confondre religion et superstition. Le mot « religion » vient justement de cette opposition et non du mot « relier » en latin. Bien sûr, les superstitions ont la vie dure un peu partout et sont tolérées dans l’Eglise Catholiques lorsqu’elles ne cachent pas la foi. Néanmoins, on peut encore confondre la rencontre avec Jésus vivant et une superstition. Pour ceux à qui c’est arrivé, il s’agit d’un événement tout ce qui a de plus concret et évident, mais qui n’est jamais transposable à une autre personne. Le message est et reste personnel et il n’y a rien à démontrer d’un point de vue scientifique. Il n’existe aucune preuve de l’existence de Dieu, pas plus qu’il n’existe de preuve de son inexistence. Les athées essaient de se convaincre avec une création stochastique, mais les ordres de grandeur de probabilités sont tellement faibles que les physiciens concluent à une impossibilité réelle. Nous ignorons tout des lois qui ont permis l’augmentation progressive de la complexité de notre monde et il est difficile de ne pas voir une intention derrière ces lois. L’avantage de ne pas avoir de preuves, c’est que vous êtes libre de choisir d’avoir la foi ou pas, mais aussi avec le risque ne ne jamais pouvoir consolider son choix. Nous sommes donc libres et responsables. Ceux qui font le choix d’un Dieu amour ont toutefois la possibilité de rencontrer Jésus vivant. Vous ne pourrez jamais prouver que ces rencontres n’existent pas à moins de faire vous-même cette expérience. Vous pouvez également utiliser la méthode historique pour faire le tri dans la multitude de témoignages existant, rechercher des convergences ou des divergences pour fonder une vraisemblance.
              Les ex-votos sont souvent (mais pas toujours) le résultat d’un miracle et vous pouvez toujours dire que ça n’existe pas. Enfin, il est difficile de prouver que ce qu’on ne voit pas n’existe pas. Pour la théière de Russell, il n’y a aucun témoignages, mais pour les miracles, il y a toujours le témoignage de la personne guérie. J’ai souvent assisté à des guérisons inexpliquées qui se passent dans le contexte très particulier de la prière de guérisons. Là encore, il s’agit de témoignages non démontrables, mais lorsque c’est vous qui êtes touché, vous savez que vous avez été guéris dans des conditions non observées avec la nature ou la médecine. J’ai moi-même vu une personne avec un cancer du foi et des métastases guérir instantanément et cette guérison avait été annoncée par des paroles de connaissance. Bien sûr, vous ne connaissez pas cette personne et vous êtes en droit de douter mais votre témoignage n’a pas plus de poids que celui de la personne guérie. Cela reste votre liberté.
              Pour éloigner le diable il n’y a pas de rituels, juste la prière, mais pour l’attirer, il existe une quantité de rituels et certains sont très efficaces. Si vous cherchez le pouvoir, allez voir les Francs-Maçons. Leurs rituels autour de Lucifer sont efficaces. Mais votre pouvoir restera limité à cette vie et je doute que Lucifer vous recevra comme un prince plus tard. St Augustin disait : « L’enfer, c’est l’amour de soi poussé jusqu’au mépris de Dieu et du prochain. Le Paradis, c’est l’amour de Dieu et du prochain poussé jusqu’au mépris de soi-même »


            • Ecureuil66 25 décembre 2020 21:59

              Cette trêve de Noël ne remet en cause ni leur devoir, ni le bien-fondé d’une terrible guerre qui commence.

              A mon avis il aurait mieux valu que ça les remette en cause justement !

              Par ailleurs souhaiter un joyeux noël a des gens qui se battent ou sont dans la misère c’est de l’hypocrisie

              Il vaudrait mieux dire à mon avis vive le rallongement des jours et vive le soleil !


              • Pascal L 25 décembre 2020 22:51

                Dieu ne s’est pas incarné pour mettre fin au souffrances du monde. Il est venu nous apporter une espérance qui va bien au-delà de la vie. L’espérance d’un salut éternel. Il est pervers de vouloir faire le bien par la destruction qui est aussi du mal et Dieu ne veut pas d’un peuple d’esclaves qui exécute ses moindre pensées. Vous regrettez la liberté des autres mais n’êtes pas prêt à remettre en cause votre propre liberté... Soyez donc heureux d’être libre sans vous soucier de ceux qui font le mal. Vous ne les changerez jamais et l’espérance que Dieu nous donne n’est pas sur cette terre, dominée par le mal. Jésus nous donne une solution pour ne jamais donner nous-même prise au mal et cela passe par l’amour, y compris de nos ennemis.


                • Pascal L 26 décembre 2020 00:04

                  @Pascal L
                  Réponse à Ecureuil66


                • Et hop ! Et hop ! 26 décembre 2020 06:47

                  @Philippe Huysmans

                  Pas besoin du christianisme pour que les gens aiment leur amis.

                  Aimez ses ennemis, pardonner sans condition, oublier les griefs, c’est désamorcer la surenchère de la vengeance, de la rancune, le ressentiment, éteindre de la haine, et donc pacifier le monde.


                • Et hop ! Et hop ! 26 décembre 2020 06:54

                  PS

                  C’est pour cela que les traités de paix des États chrétiens jusqu’aux accords de Vichy en 1962, avaient toujours une clause d’amnistie générale interdiasnt à l’avenir d’évoquer, de dénoncer ou de poursuivre tous les griefs ou tous les crimes antérieurs et liés au conflit, dans les deux camps.

                  Le refus de signer une paix avec l’Allemagne et le Procès de Nuremberg est le premier cas où ce principe n’a plus été suivi, mais c’est parce que c’était une politique qui n’était plus chrétienne mais juive : « Ni pardon, ni oubli ! ».


                • L'apostilleur L’apostilleur 26 décembre 2020 10:08

                  @Et hop !

                  Votre voeux partagé d’inspiration occidentale « ... Aimez ses ennemis, pardonner sans condition, oublier les griefs... » et bien vu en cette période de Noël, fait penser à quelqu’un ;
                  « ...Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres... » 


                • Pascal L 26 décembre 2020 11:07

                  @Philippe Huysmans
                  Vous mettez le doigt sur une difficulté fondamentale. Nous avons tous tendance à réagir comme vous, mais ce n’est pas ce que Jésus nous demande. Mais pour les chrétiens, Jésus est bien vivant et peut nous aider à obtenir ce résultat. Sans lui, ce serait impossible.
                  Imaginez un instant une éternité dans un paradis rempli de personnes que vous détestez mais qui ont, autant que vous, mérité d’y entrer ! Ce paradis là serait un enfer... La préparation au salut passe par le pardon dans les deux sens.


                • Pascal L 26 décembre 2020 11:24

                  @Le Sudiste
                  Je sais, j’énerve. Quand on ne sait pas répondre sur le fond, on essaie l’intimidation et l’attaque ad personam. Avec moi, ça ne marche pas car je connais bien tous les artifices de la dialectique. Si vous voulez me déstabiliser, il suffit de démontrer que j’ai tort. Je dis bien démontrer et non proclamer un argument d’autorité comme le fait votre gourou. J’ai une culture scientifique et je sais faire la différence. Ça ne devrait pas être trop dur, car il est toujours plus facile de démontrer qu’un argument est faux plutôt que de démontrer qu’il est vrai.

                  La justice est nécessaire en notre bas monde, mais ce que Jésus nous demande va bien au-delà. En nous demandant d’aimer nos ennemis, il nous demande de faire plus en toute liberté que ce que les lois nous forcent. L’amour nous libère et les lois nous contraignent. Les premiers hébreux pensaient en terme d’un Dieu de justice et il leur a fallu quelques millénaires pour comprendre la différence entre la justice et l’amour. La quasi-totalité des hérésies qui sont nées depuis Jésus ont refusé cet amour pour revenir à la loi... Bien sûr, vous pouvez vous contenter de la justice, mais d’après l’enseignement de Jésus, l’enjeu est après la mort...


                • HELIOS HELIOS 26 décembre 2020 11:52

                  @Et hop ! votre intervention de 06:47

                  ça, ça marche quand on sait se faire respecter !.... vous désirez plus d’explications ?


                • HELIOS HELIOS 26 décembre 2020 11:55

                  @Pascal L votre message de 11:07

                  = = =  La préparation au salut passe par le pardon dans les deux sens. = = =

                  Le pardon n’est pas suffisant, il faut aussi que cesse la « mesaction » corresondante.

                  Pardonner a celui qui coupe la tête, oui, a condition qu’il cesse !!!


                • Pascal L 26 décembre 2020 13:38

                  @HELIOS
                  Oui, vous avez raison, le pardon commence lorsque le mal cesse, mais l’amour commence avant. Il n’est jamais question d’oublier le mal mais cet amour peut nous aider à transformer la personne qui a fait le mal en recherchant le bien pour elle.
                  Dans l’Eglise Catholique, il est enseigné que le salut passe par une phase de purification appelé purgatoire. Il est évident que personne ne meurt dans la perfection (ou presque, voir la vie des grands saints). Il nous faut donc apprendre à pardonner et nous faire pardonner nos propres fautes, tout en sachant que ce qui est pardonné n’est jamais effacé. Le « bon » larron crucifié aux côtés de Jésus avait sans doute encore beaucoup à se faire pardonner le jour de sa mort. Pourtant son salut a été annoncé car son attitude montrait qu’il regrettait ses fautes et était prêt à tout assumer. Ce n’est pas ce que nous avons fait qui nous sauve, mais ce que nous sommes.


                • Pascal L 26 décembre 2020 14:13

                  @Le Sudiste
                  Et sur le fond, vous avez quelque chose à déclarer ?


                • Gollum Gollum 26 décembre 2020 14:35

                  @Le Sudiste

                  Non seulement il est pathétique mais il radote comme un petit vieux..

                  J’en suis devenu à me demander si le Pascal L n’est pas un logiciel créé par le Vatican tant ses posts sont dépourvus d’âme et de réflexion personnelle..

                  Un vrai robot.

                  Allez Pascal allez donc montrer votre amour christique aux déshérités qui pullulent dans la rue, il y en a plein, je suis sorti récemment et il y aurait vraiment de quoi vous occuper au lieu de glander ici sur Avox à montrer votre statut d’élu du sacré cœur de Jésus... dont tout le monde se contrefont tant ça pue l’arnaque.. 


                • Coriosolite 26 décembre 2020 18:27

                  @Et hop !
                  Oui ces fameux accords de Vichy de 1962.
                  Ce sont d’ailleurs les seuls accords de Vichy DU MONDE à avoir été signés à Evian.
                  Allez on vous pardonne, les lendemain de fêtes de fin d’année (on ne dit plus ni Noël, ni St Sylvestre) sont parfois difficiles.
                  Cordialement


                • Pascal L 26 décembre 2020 23:37

                  @Le Sudiste
                  Ben non, je ne joue pas à un jeu dont je ne connais pas les règles.


                • Pascal L 26 décembre 2020 23:38

                  @Le Sudiste
                  Ben non, je ne joue pas à un jeu dont je ne connais pas les règles.


                • Pascal L 27 décembre 2020 00:03

                  @Gollum
                  « allez donc montrer votre amour christique aux déshérités ». La charité est le sacrement de l’amour et passe par la foi. Les plus déshérités sont certainement ceux qui sont les plus loin du salut, car que vaut réellement une éternité de misère face à une vie de misère ? Vous êtes donc pour moi un déshérité du salut. Par ailleurs, l’Esprit Saint s’occupe toujours de ceux qui le prient. « Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles ni moisson, ils n’amassent pas dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Vous-mêmes, ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? » (Matthieu 6, 26 ou Luc 12, 24). L’Esprit-Saint ne rend pas riche, mais il sait éviter la misère en donnant au centime prêt ce qui est nécessaire. J’ai eu à un moment besoin de lui lorsque j’ai envoyé promené les grandes structures de pouvoir qui m’engraissaient tout en me demandant d’être ce que je ne voulait pas être. Dans cette période, je n’ai jamais manqué de rien, les contrats de travail se sont enchaînés sans que je ne demande rien. En conclusion, nous pouvons et devons aider les plus pauvres, mais si nous ne leur apportons pas la foi en même temps, ils finissent par devenir dépendant de vous et donc de perdre leur liberté. Je critique assez le Secours Catholique sur ce point et je ne leur sous-traite plus mes actes de charité pour obtenir une bonne conscience. La charité est un acte d’amour qui ne peut se sous-traiter.


                • Gollum Gollum 27 décembre 2020 09:34

                  @Pascal L

                  Merci de montrer votre hypocrisie manifeste.

                  Je saurai donc quoi répondre à un nécessiteux : 

                  Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles ni moisson, ils n’amassent pas dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Vous-mêmes, ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ?

                  Et je les enverrai balader en leur disant que je ne veux pas qu’ils deviennent dépendants...

                  Et que tout cela est pour leur bien. Pure charité évangélique. 

                  (Je ne sais pas si vous vous rendez compte que le verset christique a été mainte et mainte fois pris en flagrant délit de fausseté pure. Il y a eu d’innombrables personnes mortes de faim sans que le Père céleste les ait nourri. D’autre part maints animaux font des réserves de nourriture.. Mais bon, le Fils chéri du Père ne devrait pas être bon observateur des réalités sociales de son temps comme des réalités du monde animal.. Oui je sais tout ceci est pur blasphème, courez vite vous asperger d’eau bénite)


                • Gollum Gollum 27 décembre 2020 10:31

                  @Le Sudiste

                  Bah il finit toujours par déclarer forfait. J’ai l’habitude avec lui. smiley

                  C’est un escroc et comme tous les escrocs quand il est contré il se barre et recommence ailleurs en misant sur l’absence des opposants...


                • Et hop ! Et hop ! 27 décembre 2020 13:25

                  @HELIOS

                  Le pardon par celui qui a subi une offense n’a pas besoin des 3 conditions nécessaires et préalables l’absolution des péchés dans le cadre de la confession catholique : reconnaître l’existence d’une faute, s’engager à réparer autant qu’on peut et s’engager à ne pas recommencer.

                  Jésus n’a pas dit qu’il fallait supprimer les tribunaux et les peines, ni la police et l’armée. Il s’adresse aux individus.


                • Et hop ! Et hop ! 27 décembre 2020 13:37

                  @Le Sudiste

                  Jésus n’a pas dit qu’il fallait supprimer les tribunaux et les peines, ni la police et l’armée, il ne dit pas que la société ne doit pas réprimer, ni qu’il ne faut pas aller devant un juge pour pour faire valoir ses droits.

                  Il s’adresse aux individus dans leur vie privée, il leur parle de ce qu’ils doivent faire dans leur propre vie en cas d’offenses avec leurs prochains : maris et femmes, parents, enfants, voisins, employés, chefs, collègues,.. il leur dit de ne pas entretenir les querelles, la discorde, par la volonté de se venger, il leur dit de pardonner sans condition, de remettre les dettes, de ne pas vivre dans le ressentiment, la jalousie, l’esprit de vengeance, ou d’avarice, plus généralement l’orgueil. 

                   


                • Et hop ! Et hop ! 29 décembre 2020 13:25

                  @Le Sudiste : « Je n’ai jamais parlé de Jésus »

                  Vous avez répondu à l’explication que je donnais d’un précepte de Jésus « aimez vos ennemis » qui a été cité par je ne sais plus qui, que le pardonner à son ennemi « désamorce la surenchère de la vengeance, de la rancune, le ressentiment, éteint la haine, et donc pacifie le monde ».

                  Le Sudiste : « Non. Pour faire ce que vous dites il y a la justice. »


                  A quoi j’ai répondu que Jésus n’avait pas voulu supprimer le Justice et la remplacer par le pardon.


                  La Justice a bien cet effet d’arrêter l’escalade de la vengeance en donnant elle-même une punition, mais pas dans le domaine civil comme les divorces, les troubles de voisinage, les relations proches, ni les guerres civiles.

                  Pourquoi êtes-vous désagréables ?


                • Pascal L 29 décembre 2020 14:47

                  @Gollum
                  J’ai souvent autre chose à faire que rester toute la journée sur Agoravox... Il n’y a que 24 heures dans la journée.


                • OliV59 26 décembre 2020 20:10

                  Ah, ces chers Américains, qui viennent dire que « joyeux Noël » c’est du racisme, mais qui continuent à avoir des banques de données séparées selon qui est noir, blanc, juif etc, qui mettent des personnages LGBT partout même s’ils sont choqués par la « sexualité débridée » qu’on peut voir dans des oeuvres érotiques comme... les BD Lucky Luke...


                  • Jean Keim Jean Keim 27 décembre 2020 08:59

                    Les hommes avec leur religion se donnent une bonne conscience et chacune probablement à sa date préférée au cours de laquelle ils peuvent célébrer un événement majeur, représentatif de la doctrine qui anime leur foi.

                    Il y aurait bien la solution de choisir un jour de l’année entièrement neutre, c’est-à-dire un jour qui ne ferait pas référence à une guerre, ni à aucun événement religieux, mais je doute qu’il y ait même une seule seconde appropriée sur les 31 557 600 que compte une année en moyenne, heureusement que la terre filtre ce qui tombe sur elle sinon l’eau douce aurait le goût du sang.


                    • zygzornifle zygzornifle 27 décembre 2020 09:08

                      Joyeux noël pour les chrétiens, pour les autres circulez y’a rien a voir ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité