• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’Alsace n’est pas la dérision de la France !

L’Alsace n’est pas la dérision de la France !

Vous vous trompez et vous insultez les alsaciens Mr le président du Conseil Général du Bas Rhin quand vous déclarez, selon France Bleu « "Demain, l'Alsace sera la dérision de la France", »

C'est vous qui êtes la honte de l'Alsace et de la France et vous devriez démissionner car vous avez été désavoué.

Le Non l'emporte dans le Haut Rhin et le niveau d'abstention est fort dans les deux départements.

C'est la République qui a emporté cette victoire et c'est ceux qui veulent que l'Union Européenne dicte ses conditions au parlement français qui ont perdu.

La fusion des deux départements, c'était l'Europe des grandes régions voulue par les technocrates de Bruxelles et très vite un statut particulariste renforcé et un pas en avant vers la disparition du cadre national .

En 2003, les électeurs corses avaient rejeté eux aussi par référendum un projet similaire.

Alors que les médias ont fait campagne pour le oui et que les exécutifs ont utilisé les moyens institutionnels à leur disposition, les opposants au Non, avec peu de moyens se sont mobilisés et ont mené une campagne d'éducation populaire comme nous l'avions tous fait en 2005 lors de l'adoption du Non au traité unique européen.

La gauche républicaine a mené le combat et l'a gagné, elle est en phase avec la population et notamment celle qui souffre et qui subit de plein fouet les conséquences de la rigueur imposée par Bruxelles et acceptée par ce gouvernement.

Il faut que le gouvernement tire les leçons de ce scrutin .

Aujourd'hui encore plus qu'hier, il faut affirmer haut et clair que la France est souveraine et que la politique budgétaire est du ressort de son parlement.

Non au traité budgétaire européen !

Non à ce budget imposé !

Il ne s'agit pas, bien évidemment de se contenter de slogans mais de préparer, tous ensemble les mobilisations sociales pour la défense des acquis sociaux menacés et contre, notamment, le texte de loi qui découle de l'accord MEDEF-CFDT !
 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (71 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • oncle archibald 8 avril 2013 09:47

    Au vu du CV de Mr Chalot on comprend qu’il n’ait aucune envie de simplification de l’énorme machine administrative que les Français paient au de la du raisonnable et trainent comme un boulet ... C’est sa raison de vivre, il ne s’en prive pas (cf G.BRASSENS) .... 


    • La mouche du coche La mouche du coche 8 avril 2013 10:45

      Pour une fois que je suis d’accord avec l’auteur, je tenais à le souligner ici. smiley TOUT LE MONDE de sain a compris que cette fusion était un hold-up administratif à la chipriote. C’est NON.  smiley


    • La mouche du coche La mouche du coche 8 avril 2013 14:06

      ... et donc ?


    • Captain Marlo Pilou Camomille 9 avril 2013 09:03

      schweitzer,
      A part que les 5 élus locaux du FN avaient voté OUI en novembre dernier au projet, votre remarque est utile, car il montre que FN est un Parti opportuniste, qui change d’avis comme de chemise. Opportuniste, et très utile au système !

      Son rôle dans cette campagne électorale était de « polluer » et de « déconsidérer » la campagne du NON menée par le FDG, les Syndicats, le M’PEP et l’ UPR de François Asselineau et bien d’autres...

      Les salir et les déconsidérer en permettant l’amalgame :

       « Ils défendent la Nation, la République, ils sont donc comme le FN , Maréchalistes, Souverainistes, bref des fachos, des nazis. » Vous suivez la manipulation ?

      Citoyens, ouvrez vos yeux et vos oreilles. Dès que le FN aborde un sujet, en dehors de ses fondamentaux racistes et xénophobes, c’est que vous êtes sur le bon chemin !!

      Ne renoncez pas aux valeurs qui sont les nôtres, ne vous laissez pas impressionner par le FN ! Il est là pour permettre aux médias de faire l’amalgame, pour vous déconsidérer, vous polluer, vous salir.

      Le FN a réussi à s’approprier la Nation, le drapeau français, la République, la démocratie, la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’OTAN, et même Jeanne d’ Arc qui ne lui demandait rien.

      L’Europe des Régions, c’est le découpage de toute l’ Europe en sous- ensembles, la fin des Etats, la mise en coupe réglée sous la domination de Bruxelles et des USA dans leur course au grand ensemble Transatlantique.

      Lisez Pierre Hillard : « La décomposition des Nations européennes »

      ou regardez la vidéo de François Asselineau sur la régionalisation sur le site de l’ UPR.
       


    • Le Yeti Le Yeti 8 avril 2013 09:50

      Le sexe disparait de l’état civil (rien à voir avec DSK) : les termes père & mère, madame mademoiselle & monsieur, le chiffre 1 ou 2 des cartes vitales sont dans le collimateur.
      Les départements ont été effacés de nos plaques minéralogiques.
      Napoléon éjecté des cours d’Histoire de France et Louis XIV en toute fin de programme (la période ’’trop tard, c’est les vacances’’ ...).
      Le drapeau français a même disparu du site de l’Elysée !
      Je suppose que bientôt on nous expliquera que les maquisards de 1941 étaient des nazis !

      Nation privatisée, délocalisée, vendue par morceaux, citoyens montés les uns contre les autre et maintenant aseptisation méticuleuse de la France.
      C’est ça le nouvel ordre mondial irrésistible annoncé par Sarkozi ?

      Les Alsaciens se sont montrés dignes et ont gagné un répit face à ce casus belli aussi sournois que délétère.
      Fut un temps où le Pdt du Conseil Général du Bas Rhin aurait eu la tête au bout d’une pique pour de tels propos.

      Et après on s’étonne que la DCRI déclare que la France est dans un état quasi-insurrectionnel ? Mais n’est-ce pas précisément ce qui est voulu !!?


      • eugène wermelinger eugène wermelinger 8 avril 2013 11:59

        En effet c’est la francisque de Vichy qui est à nouveau le symbole de l’Elysée (depuis Sarko)
        En Alsace on prévoyait le rapprochement avec le pays de Bade. Une espèce d’annexion du nouveau siècle.
        Mes parents et mes grands-parents ont tous plusieurs fois changés de nationalité et moi-même suis né allemand à Colmar (Elsass) en 1941, et l’immonde moustachu nous certifiait que ce serait pour mil ans.
        Comme j’ai épousé après mon service militaire français, une épouse fonctionnaire de la poste française, j’ai été obligé de présenter un certificat de nationalité.
        J’appris avec surprise que je n’étais « qu’un fils de réintégré »
        On en a des cons à la tete de notre pays.
        La France mérite-t-elle seulement l’Alsace ?


      • Le Yeti Le Yeti 8 avril 2013 13:52

        Moins 4. (Peut mieux faire ...)
        Très bien ! Vous, je ne sais pas mais perso lorsqu’il n’y a que des + ou que des -, je trouve ça suspect.
        Mais je ne comprends pas. Sont-ce mes arguments qui sont erronés ou bien mes analyses qui sont bancales ?
        Ne soyez pas frileux. Expliquez moi ; je ne demande qu’à discuter.
        Je suis comme tout le monde ; il m’arrive de me gourer. Et dans ces cas là, j’aime bien qu’on me le fasse remarquer.

        .
        @ Eugène : Par ce que tu crois que tu m’impressionnes avec ton Gewurtz ?
        Pétard, si tu n’habitais pas si loin, j’y serais passé moi, dans le Morvan ! Histoire de te présenter un petit Pessac-Léognan ... T’as bien 3-4 noix dans un coin ? J’me s’rais aussi occupé de l’Ossau Irati qui va bien (à moins que tu ais du Comté) et du pain complet. Comme ça on aurait tous les arguments pour bien discuter, tranquilles, à l’ombre ...
         smiley

        Nos régions ont du talent ...


      • titi 8 avril 2013 15:17

        « En effet c’est la francisque de Vichy qui est à nouveau le symbole de l’Elysée (depuis Sarko) »

        Arrêtez de dire des conneries.

        Le « faisceau de licteur » est sur les armoiries de la III république depuis 1870.


      • mouais 8 avril 2013 16:17

        Eugène Wermelinger a écrit :
         « En effet c’est la francisque de Vichy qui est à nouveau le symbole de l’Elysée (depuis Sarko) »

        Monsieur, ce n’est pas depuis Sarko que cette honte offense nos passeports, mais depuis Mitterrand. La première fois que j’ai dû faire refaire mon passeport sous Mitterrand, et que la préfecture m’a donné le nouveau affigé de la francisque, je n’en croyais pas mes yeux, je l’ai jeté à la figure de l’employée qui n’en pouvait mais, je lui ai demandé de le refaire, c’était impossible. J’ai fini par le prendre parce que j’en avais vraiment besoin, mais depuis je ne le fais plus refaire. D’autant moins qu’il faudrait donner ses empreintes génétiques.

        Vive les Alsaciens, vive la France !!
        Et à bas l’union européenne, claquons la porte, respectons la volonté du peuple de France exprimée le 29 mai 2005.
        Démission de TOUS CEUX qui traînent dans la forfaiture du traité de Lisbonne et du TSCG.


      • escoe 8 avril 2013 16:51

        > Je suppose que bientôt on nous expliquera que les maquisards de 1941 étaient des nazis !


        Déjà qu’on nous explique dans le Monde, journal pétainiste de référence, que c’étaient de vilains communistes !

      • barrere 8 avril 2013 19:39

        ne pas oublier le jurançon quand même !


      • jluc 8 avril 2013 23:31

        ’’Le drapeau français a même disparu du site de l’Elysée !’’’

        Pire :
        les nouvelles couleurs de l’Elysées sont le noir et le rouge, en 2 bandes horizontales ! Il ne manque que la bande or, mais, elle représentée par les ors du palais en photos dessous !

        Le faisceau de licteur est à l’origine (romaine) un symbole d’empire. Il a été utilisé par de nombreux régimes totalitaires (dont celui d’Hitler)

        l’union européenne en pire ?


      • jluc 9 avril 2013 00:38

        Le faisceau de licteur fut le symbole du parti fasciste, d’où son nom : fascisme viens de ’fascio’ en italien = ’fasces’ en latin = faisceau

        Les tiges (les faisceaux) qui entourent la hache représentent la flagellation, la hache la peine de mort par décapitation... le tout représente la domination par la contrainte, ’l’imperare’, l’empire.


      • Captain Marlo Pilou Camomille 9 avril 2013 09:14

        jluc,
        Ne cherchez pas, c’est de l’ Empire américain qu’il s’agit.

        1812 Andrew Jackson qui sera Président des USA en 1829 :

        « Nous allons nous prévaloir de notre droit au libre échange, et ouvrir le marché aux produits de notre sol, AFIN D’ ÉGALER LES EXPLOITS DE ROME. »

        La régionalisation est l’application de la maxime : « Diviser pour mieux régner ! »

        Tous ceux qui soutiennent ce projet de disparition des Etats, EELVerts, Cohn Bendit, une partie du PS et de la Droite, les régionalistes, tous se moquent du « nationalisme français », mais jamais du nationalisme américain....

        En Catalogne, les slogans ne sont pas écrits en Catalan, mais en anglais...


      • Yohan Yohan 8 avril 2013 10:05

        Chalot devrait être heureux, ses impôts locaux continueront d’augmenter. Continuons la gabegie. Au fond, je préfère qu’on boive le calice jusqu’à la lie.


        • eugène wermelinger eugène wermelinger 8 avril 2013 12:07

          Salut Yohan,
          je pense que tu es hors sujet.
          Quand tu repasseras chez moi, dans le Morvan, on boira un Gewurtz, jusqu’à la fin de la bouteille, et sans lie.


        • simir simir 8 avril 2013 18:49

          Si les impôts locaux augmentent c’est parce que l’état se défausse sans donner les moyens qui vont avec

          On le voit encore avec la réforme des rythmes scolaires et le para-scolaire aux communes qui devront en assumer la charge financière.

        • ZEN ZEN 8 avril 2013 10:10

          Les multinationales, comme nos zélites bruxelloises s’accommodent parfaitement des régions éclatées, en concurrence féroce entre elles, loin d’un centre sans pouvoir réel


          • epicure 8 avril 2013 22:12

            Face à une multinationale qu’est ce qui est plus fort des régions de quelques millions d’habitants, voire moins, ou un état nation de plus de 60 millions d’habitants ?


          • bernard29 bernard29 8 avril 2013 10:41

            Ce qui est fort c’est qu’un militant « d’éducation populaire » sensément, lance des diatribes lapidaires sur un peu tout ce qui bouge, parfois même des invectives faisant un large place à des phobies supposées de ses adversaires, sans aucune argument ni développement pédagogique de ses idées.

            j’appelle ça la « gauche réactionnaire » qui se pare du nom de « gauche républicaine », dont les représentants bien souvent sont des gens bien installés et au chaud, dans le système. Ce sont des « faiseurs de morale dans une soupe pas très nette ». 


            • oncle archibald 8 avril 2013 10:54

              « les représentants bien souvent sont des gens bien installés et au chaud, dans le système »

              Et oui, ils gèrent le ministère de la bonne parole ... Comme je le disais plus haut c’est leur raison de vivre, ils ne s’en privent pas .... 

              Les impôts et taxes de toutes sortes deviennent insupportables à ceux qui les paient, et ceux qui en vivent s’opposent à toute économie du train de vie de l’état et des collectivités locales ... Refrain : c’est leur raison de vivre, ils ne s’en privent pas .... 

            • Michel DROUET Michel DROUET 8 avril 2013 12:09

              Bonjour Bernard29

              Je partage totalement votre commentaire. L’éducation populaire a été désertée au « profit » de l’instrumentalisation. Parler d’attaque contre la Nation avec ce projet de fusion relevait de la théorie du complot.

               


            • Captain Marlo Pilou Camomille 9 avril 2013 09:18

              bernard 29,

              Allez regarder la vidéo de François Asselineau sur la Régionalisation sur le site de l’UPR, vous aurez vite compris qu’il ne s’agit en rien d’une question d’impôts.... , mais de la fin des Etats européens.


            • Jean-Louis CHARPAL 8 avril 2013 10:51

              Les citoyens alsaciens peuvent être fiers d’eux !

              Ils ont défendu la République et montré la voie !

              Un grand merci à eux.

              Il sont dit non aux provinces de l’Ancien régime et du régime de Vichy.

              Non à la décentralisation féodale découpant le pays en comtés, dichés, baronnies et fiefs en tous genres, sur des bases ethniques et de haine des autres.

              Non aux puvoirs toujours plus grands acccordés à la caste UMP/PS qui se partagent les postes où ils pétent dans la soie et roulent carosse devant 8 millions de pauvres.

              Non à une France réduite à l’état de principautés offerte,divisée et sans défense à l’ Europe dictatoriale des banksters.

              Ils ont dit OUI à la République, une et indivisible.

              Ils ont dit OUI à la Nation rassemblée, seule en mesure de Résister et finalement de vaincre la pieuvre ultra libérale.

              Un gand merci aux citoyens alsaciens !


              • oncle archibald 8 avril 2013 11:02

                « Non aux puvoirs toujours plus grands acccordés à la caste UMP/PS qui se partagent les postes où ils pétent dans la soie et roulent carosse devant 8 millions de pauvres. » ..

                Hum-hum ... N’y a t-il pas quelque contradiction entre ce que vous vous venez d’écrire et le fait de se féliciter de refuser une simplification administrative qui aurait mis hors course quelques uns de ceux qui se partagent les postes et pètent dans la soie ???? 

                Ne voyez vous pas la foultitude de ceux que j’appelle les « roitelets de village » lorsqu’il s’agit d’élus et « les énarques de prisu » lorsqu’il s’agit des planqués en tout genre qui trainent dans les « services techniques » des collectivités territoriales, tous ces gens qui pompent notre pognon en se donnant de grands airs ??? 

                Ne pensez-vous pas qu’il serait bon d’en renvoyer quelques uns aux dures réalités de la « vraie vie » juste pour qu’ils sachent pourquoi nous ne sommes pas contents d’eux ??? Je suis très déçu par le vote des Alsaciens ...

              • dominique 8 avril 2013 11:22

                Ne pensez-vous pas qu’il serait bon d’en renvoyer quelques uns aux dures réalités de la « vraie vie » juste pour qu’ils sachent pourquoi nous ne sommes pas contents d’eux ???

                 

                C’est exactement ce qu’il faut faire et c’est la signification du vote Alsacien ...


              • Le Yeti Le Yeti 8 avril 2013 11:33

                L’Armée française, en cours de décimation, compte 65 000 généraux !
                Ce gouvernement à doublé les ministères.
                Des milliards sont toujours disponibles pour les banques (et cela ne date pas d’hier) mais pas pour les retraites et ces pauvres Cahuzac et Sarkozi si injustement malmenés pour quelques malheureux k€.

                Il est où le besoin d’uniformiser, d’aseptiser, la France pour y mettre de l’ordre !?
                D’autant plus que cela ne garanti strictement rien. L’Euro était la ’’garantie’’ d’une économie fleurissante, Maastricth la ’’garantie’’ d’une Europe plus juste et plus sociale.
                Je parlais de Napoléon désormais évacué de nos livres d’Histoire... A votre avis, il ferait quoi s’il revenait ?

                Arrêter de croire, ou pire de colporter, n’importe quel prétexte fallacieux.
                Le gouvernement (y compris précédents) ne nous encule pas, il ne fait que ’’prendre la température du peule’’ ...


              • Captain Marlo Pilou Camomille 9 avril 2013 09:26

                oncle Archibald,
                Vous vous laissez intoxiquer par la propagande européiste, il ne s’agit en rien de simplification administrative, mais de la fin des Etats nationaux, par un découpage de toute l’ Europe en sous- ensembles d’une dizaine de millions d’habitants chacun.

                * La future région Alsace serait intégrée au Bade Wurtenberg.

                * La région PACA avec un morceau de l’ Italie.

                * la Savoie avec un morceau de la Suisse.

                * La Catalogne contiendra « La Catalunya nord », c’est à dire le département des Pyrénées orientales Etc.

                Le projet final, c’est la fin de frontières tout autour de la France.

                 Diviser pour mieux régner, cela vous cause ?


              • Mr Dupont 8 avril 2013 11:09

                Il faut voir dans ce NON une retombée de l’affaire Cahuzac

                Tous les moyens étant bons pour exprimer le rejet de ce qui est socialiste actuellement

                Un référendum demandant si OUI ou Non les français veulent qu’il fasse beau tous les jours : le NON l’emporterait haut la main

                Le résultat du référendum alsacien plait à l’auteur : tant mieux

                Ce ne sera pas toujours le cas car dans les futures élections ce rejet s’exprimera de nouveau


                • nicolas_d nicolas_d 8 avril 2013 13:13

                  Ben voyons...
                  Rien à voir avec l’Europe donc ?
                  Si les français sont au chômage, c’est une retombée de l’affaire Cahuzac...
                  Si Cahuzac n’avait pas été là, les français ne se seraient même pas rendu compte qu’ils sont au chômage....
                  Et en 2005, ils savaient déjà que l’affaire Cahuzac allait éclater !


                • epicure 8 avril 2013 22:18

                  pourtant c’est un projet UMP ....


                • Roland Franz Roland Franz 8 avril 2013 11:15

                  Le vote des Alsaciens constitue un désaveu cinglant des partisans du oui : l’UMP en tête, une partie des socialistes, les centristes et les écologistes proches de Cohn-Bendit et bien sûr, des instituts de sondage qui prévoyaient une victoire du non.
                  Désaveu également de la presse généraliste qui n’a prêté que peu d’attention à cet évènement.
                  Mes frères alsaciens, je vous salue et je lève mon verre de Gewürz à votre santé ! 


                  • Michel DROUET Michel DROUET 8 avril 2013 11:51

                    Vu le nombre d’abstentions il est tout de même un peu exagéré de parler de désaveu cinglant pour les partisans du oui. C’est le désaveu global des partisans du oui et du non qui enfument les électeurs

                    Encore une « belle » victoire pour ceux pour qui rien ne doit changer quel que soit le prétexte.

                    Aujourd’hui ils sont contre parce que les autres sont pour, demain ils seront pour parce que les autres seront contre : c’est la « ligne politique ».


                  • maxime 8 avril 2013 22:58

                    "Encore une « belle » victoire pour ceux pour qui rien ne doit changer quel que soit le prétexte.

                    Aujourd’hui ils sont contre parce que les autres sont pour, demain ils seront pour parce que les autres seront contre : c’est la « ligne politique »."

                    Manifestement, vous avez tout compris ! Le choc de simplification, c’est donc vous ?


                  • Captain Marlo Pilou Camomille 9 avril 2013 09:29

                    Le referendum n’était valide que si + de 25% de l’électorat votait dans chaque département.
                    L’abstention dans ce cas empêchait la validité du scrutin.


                  • dominique 8 avril 2013 11:16

                    En principe je suis aussi de l’avis de l’auteur. Mais le président du CG du 67 insulte avant tout les électeurs du Haut-Rhin, ceux qui ont dit « non »

                    Mais là ou je ne partage pas l’opinion de Chalot c’est dans le combat pour le non. En fait il n’y a pas eu de débat. Nos chers (ou sens propre et figuré) n’ont, pour la plupart, même pas organiser de réunions d’information ! Notre conseiller général pourtant de gauche lui non plus ne l’a pas fait. A croire qu’ils ne savaient pas eux même ou ils allaient mettre les pieds. De plus il est certain que les affaires actuelles prouvent bien que, de droite ou de gauche, nos élus sont en grande majorité bien des ripoux. Et le taux d’abstention est certainement aussi la preuve que le petit peuple en a marre d’etre pris pour idiot.


                    • dominique 8 avril 2013 11:19

                      Bonjour Roland

                      Même la presse locale n’a pas fait son boulot. Mais la plupart des élus non plus !! A ce demander ce qu’ils font

                      Gsundheit...


                      • titi 8 avril 2013 11:33

                        Avec la gauche, pour ce qui est du mille feuille administratif, le « changement ce n’est pas pour maintenant »

                        La gauche est plus que jamais une force conservatrice.


                        • simir simir 8 avril 2013 12:46

                          Cette réforme si elle était passée aurait servi au démantèlement de l’état, et de l’idée du peuple français, l’objectif était de supprimer les communes, premier échelon de notre démocratie et de les remplacer pas des territoires de vie plein de technocrates et bureaucratisés.
                          Objectif suivant : démantèlement des pouvoirs des parlements nationaux.
                          Si le oui l’avait emporté l’Alsace aurait été rayée de la carte et absorbée dans un espace à dimension européenne. Cette euro-région aurait fait voler en éclat le cadre national et les garanties d’égalité entre les citoyens qui lui sont liés.
                          Droit du travail adapté au même niveau de précarité que les frontaliers .
                          L’UMP a présenté cela avec des raisons et des buts fallacieux : ; simplification, efficacité, économies, performance.....
                          En réalité les alsaciens ne se sont pas laissé abuser. Une immense usine à gaz aurait vu le jour, centralisée, inefficace,lourde, loin des citoyens et de leurs besoins en diluant l’Alsace dans une euro-région.
                          Arguments indigents donc qui auraient abouti a utiliser l’Alsace comme un laboratoire pour faire éclater la république.
                          Merci aux alsaciens de ne pas avoir mis le doigt dans un engrenage qui aurait broyé notre république avec la création de ces euro-régions contournant l’Etat-Nation et directement branchées sur les oligarques de Bruxelles.
                          Ce commentaire est une reprise rapide des arguments du PRCF, des Clubs penser la France, et du M’PEP


                          • Captain Marlo Pilou Camomille 9 avril 2013 09:35

                            Merci Simir de vos précisions.
                            Je site souvent vos organisations comme étant celles qui souhaitent la sortie de l’ UE, de l’ euro et de l’ OTAN, avec l’ UPR.

                            L’UPR de François Asselineau a participé activement à la campagne du NON en Alsace. Asselineau a fait une réunion publique 3 jours avant le scrutin à Strasbourg.
                            La vidéo est en ligne sur le site de l’ UPR.
                            Bien à vous, et poursuivons la Résistance pour sortir de l’ UE, de l’ euro et de l’ OTAN !


                          • ETTORE ETTORE 8 avril 2013 13:11

                            Quand on informe pas assez le peuple..... il se méfie

                            quand tous les partis, même dans leur propre famille sont en désaccord
                            vous voudriez que les Alsaciens soient unanimes ?
                            j’ai jugé pour ma part qu’il y avait beaucoup d’affiches pour le OUI et pas assez d’explications claires pour notre présent et notre futur !
                            Nous ne sommes pas tous technocrates et versés dans la culture politicienne !
                            De plus, je n’ai jamais vu encore un regroupement sois disant « pour économie » coûter moins cher que le précédent !
                            Alors face à ce silence qui ressemblait à la prise d’un suppositoire...............

                            • Michel DROUET Michel DROUET 8 avril 2013 13:25

                              Sage décision. J’approuve votre commentaire


                            • Captain Marlo Pilou Camomille 9 avril 2013 09:37

                              ETTORE,
                              Si, si, ils ont été informés..., les électeurs ont reçu avec les bulletins de vote, un 4 pages pour le OUI.

                              Et pas une ligne pour le NON.

                              C’est pas de l’info, ça ?


                            • CHALOT CHALOT 8 avril 2013 13:33

                              Titi ! Ce n’est pas être conservateur que de combattre toute régionalisation qui vise à transformer la Nation républicaine en assemblage de grandes régions ayant ses propres lois et étant au service du libéralisme.
                              Quant à Svweizer .....La gauche républicaine s’est rassemblée et a construit des outils d’explication en direction de la population en mettant en avant la défense de la République et la question sociale.
                              L’extrême droite est anti républicaine et d’ailleurs le FN pourfend la révolution française et se réclame des chouans...Nous ne sommes pas sur le même registre et ne défendons pas les mêmes valeurs....


                              • titi 8 avril 2013 14:44

                                @Chalot

                                La France allait elle moins bien il y a 50 ans ? La France n’était pas républicaine à cette époque ?
                                Et pourtant il y avait un niveau administratif en moins : les régions.

                                Dans ce débat, on ne parle que d’institutions et de ce que les élus appellent des « compétences ».

                                Faut arrêter les conneries du « démontage de la France ».

                                Question : qu’est qui justifie que les lycées dépendent de la région, et les collèges du département ?
                                Rien.
                                Si ce n’est de multiplier les « commissions », les postes de présidents et de vice présidents qui vont avec.

                                Le département est caduque. Il ne correspond plus à rien sauf pour les nostalgiques et ceux qui ont des places à sauvegarder.

                                Et le découpage en région également. Je dirai même que le découpage des régions n’est pas républicain du tout, puisqu’il reprend quasiment le découpage des provinces de l’ancien régime.

                                 

                                La démographie a changé la France depuis 50 ans.

                                Il est tant de s’en apercevoir.


                              • Captain Marlo Pilou Camomille 9 avril 2013 09:46

                                Titi,

                                Il ne s’agit pas de simplification administrative, mais de la fin des Etats.
                                Lisez le livre de Pierre Hillard, « La décomposition des Nations européennes. » Il donne des cartes préparées de longue date, avec une Europe éclatée, la fin des frontières et des Etats.

                                Quand on vous a « vendu » l’ UE et l’euro, on vous a expliqué qu’au lieu de la prospérité, on allait nous ruiner ?

                                David Rockefeller, 1991 déclaration à la réunion de la Trilatérale :
                                « Merci à la presse pour son silence. (...) La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’autodétermination nationale des siècles passés. »

                                Voilà, il s’agit de morceler l’ Europe et de l’intégrer dans le grand marché transatlantique sous la domination de Bruxelles et des USA.

                                On est loin des économies administratives...


                              • CHALOT CHALOT 8 avril 2013 14:49

                                Titi ! en 1982 1983 j’étais contre les lois de décentralisation.
                                Je n’ai pas changé
                                Il ne faut pas être naïf : cette « expérimentation » manquée vise à appliquer le projet de l’Union Européenne et des libéraux : casser les nations, détruire les garanties sociales, disposer d’une Europe intégrée et des grandes régions économiques.

                                Les conseillers généraux sont connus des habitants et notamment des électeurs.


                                • Michel DROUET Michel DROUET 8 avril 2013 16:17

                                  Chalot

                                  Allez faire un tour en ville et demandez le nom du conseiller général, je vous fiche mon billet qu’on vous donnera au mieux celui du maire ou du conseiller municipal délégué de quartier.

                                  Le canton ne correspond à rien en ville.


                                • titi 8 avril 2013 17:47

                                  @Chalot
                                  « Les conseillers généraux sont connus des habitants et notamment des électeurs. »
                                  Vous n’êtes pas sérieux.

                                  Je pense même que les conseillers généraux sont les plus inconnus des élus.

                                   

                                   


                                • simir simir 8 avril 2013 18:41

                                  Les français ont même voté contre la décentralisation de De Gaulle


                                • titi 8 avril 2013 19:07

                                  « Les français ont même voté contre la décentralisation de De Gaulle »

                                  Bah justement.. la suppression des départements au profit des régions c’est une « recentralisation ». Ca devrait faire plaisir...


                                • TSS 8 avril 2013 17:08

                                  En fait de simplification ce n’etait que les premices du demantelement de la France au profit

                                  de l’Europe et comme par hasard on commence par les deux departements les plus près de

                                   l’Allemagne !! Dans quelques années ce serait devenu un land et... passez muscade... !!


                                  • CHALOT CHALOT 8 avril 2013 18:44

                                    Cassino ! C’est une assertion non vérifiable
                                    Pour faire des économies en Alsace : abroger le statut particulariste et que l’Etat ne paie plus les religieux des quatre religions reconnues : ce qui donnerait une économie de 55 millions par an à l’Etat


                                    • Antenor Antenor 8 avril 2013 18:51

                                      Et maintenant, on fait quoi ?

                                      Tout le monde veut simplifier l’administration française mais si chaque collectivité fait sa cuisine dans son coin, on va pas s’en sortir.

                                      Le gouvernement doit donner une ligne claire.

                                      Question essentielle : quel échelon faut-il privilégier ? les agglomérations ou les régions ?

                                      A titre personnelle, je suis pour qu’on regroupe toutes les compétences des communautés de communes, départements et régions au niveau des arrondissements/pays et qu’on conserve les communes avec des compétences très restreintes mais il manque un grand débat national sur ce sujet complexe.


                                      • titi 8 avril 2013 19:12

                                        Antênor

                                        Ce n’est certainement pas avec une « généralité » qu’on rendra le système performant.

                                        A St Louis (Haut Rhin) les gens travaillent à Bale, et fond leurs courses coté Allemand : le département ou le canton ça ne veut plus rien dire.
                                        A Lyon, l’agglomération déborde sur 4 départements (ain, rhone, isère, loire) : le département ou le canton ça ne veut plus rien dire.
                                        Aujourd’hui il existe des communautés de communes de moins de 3000 habitants !!!

                                        Il faut que le découpage administratif colle avec la démographie et le bassin d’emploi... même si ce découpage déborde du découpage « administratif de papa ».


                                      • Antenor Antenor 8 avril 2013 19:24

                                        C’est exactement ce que je dis. On supprime communautés de communes, départements et régions et on se base sur les bassins de vie pour le développement local. Sur le plan géographique, il suffit généralement de faire subir un petit lifting aux arrondissements à la tête desquels on placerait un assemblée élue. Cela offrirait en outre l’avantage de faire coïncider les services publics décentralisés (gérés par les élus locaux) et déconcentrés (gérés par les sous-préfets).


                                      • titi 8 avril 2013 19:30

                                        D’ailleurs j’ajoute que certains départements ont été institués sans aucune raison objective...

                                        Les limites de la Moselle, la Meurthe-et-Moselle, le Haut Rhin et le Territoire de Belfort ont été déterminées par les armées Allemandes.
                                        Le Rhône & la Loire pour des raisons de politique intérieures...
                                        etc...

                                        Ca ne veut plus rien dire.

                                         


                                      • titi 8 avril 2013 19:43

                                        OK

                                        Il manquait juste la notion de lifting !!

                                         


                                      • CHALOT CHALOT 8 avril 2013 19:20

                                        titi ! C’est le tissu démocratique qui compte
                                        Il est important au niveau communal, faible mais existant au niveau des départements et inexistant au niveau des régions

                                        Il faut comprendre le pourquoi de cette tentative de fusion de deux départements et aussi pourquoi le non l’a emporté dans un département et l’abstention dans les deux : ce qui importe pour les gens c’est ce qu’ils vivent, leur souffrance, la pauvreté et le chômage qui règne et qui perdurent....


                                        • titi 8 avril 2013 19:41

                                          @Chalot

                                          Ce qui est arrivé en Alsace est beaucoup plus simple : si le projet avait prévu de faire de Colmar la capitale de l’ensemble, ce seraient les électeur du haut rhin qui auraient dit oui et ceux du bas rhin non.
                                          Le parti qui a gagné Dimanche c’est le parti de ClocheMerle

                                          De plus je pense qu’il vous échappe totalement qu’en France des gens vivent, travaillent, et ne dépendent pas entièrement des divers allocations déversées par les CCAS.
                                          Surtout en Alsace où le chômage est l’un des moins élevé de France.
                                          Et ce gens passent allégrement les limites administratives dont ils n’ont pour la plupart rien à faire.

                                          Pour ce qui est de la démocratie, là encore je ne sais pas sur quelle planète vous vivez.
                                          Votre « tissu démocratique », il est avant tout démographique. Un maire d’une petite commune est proche de ses concitoyens. celui d’une ville de 100000 habitants ne l’est plus.
                                          Et pourtant il est tout aussi maire d’une commune.

                                          En ce qui me concerne...
                                          Je connais mon maire.. mais uniquement parce qu’il est le pharmacien du village...
                                          Je suis incapable de nommer le 1er adjoint.
                                          Mon conseiller général ? Aucune idée. Je sais même pas la couleur.
                                          Mon député ? Aucune idée. Je sais même pas la couleur.
                                          Mon président de région, là oui je sais.


                                        • Denzo75018 9 avril 2013 06:34

                                          Pour une fois que les élus avaient trouvé une solution intelligente pour ne pas augmenter les impôts en réorganisant le mille-feuille administratif !

                                          Voila que les Alsaciens votent NON au référendum - Les Français sont des veaux et ne répondent jamais à la question posée ! Et toutes objections invoquées : "Trop tôt, trop compliqué etc ne sont que de faux prétextes.

                                          Souhaitons leur une bonne majoration d’impôts locaux d’au mooins 30% !


                                          • dominique 9 avril 2013 07:03

                                            Je vois que vous ne savez pas tout, le nombre d’élus n’aurait pas changé du moins de manière significative. Et le peu que nous avons entendu de la campagne électorale est que cette reorganisation du mille feuille administratif avait sont cout....


                                          • Denzo75018 9 avril 2013 11:28

                                            Tout va bien dans le meilleur des Mondes !
                                            Alors ne changeons surtout rien......
                                            Et le modèle Français sera laminé !


                                          • marsupilami marsupilami 9 avril 2013 09:57

                                            Vive l’Alsace ! Unie dans la République Française une et indivisible !
                                            Belle leçon de Résistance donnée à l’oligarchie de Bruxelles. Volontairement, les Alsaciens ont mal été renseignés par les tenants et les aboutissants de l’union des 2 départements.
                                            Bruxelles veut faire disparaitre toute identité nationale au bénéfice d’un magma de nations déchues et désormais représentées - sans élus - par une caste dominante et créer des régions fédérées.
                                            L’Alsace était un essai comme le fut la Grèce et Chypre. C’est la politique des « petits pas » si chers à H.Kissinger.
                                            Malgré ce piège tendu avec tout son machiavélisme, les Alsaciens ont su opposer le NON !


                                            • Denzo75018 11 avril 2013 10:29

                                              Quand on ne sait rien, on ne parle pas pour ne rien dire surtout faux  !!!

                                              Sachez que l’Alsace a un statut très à part dans la République...

                                              Juste pour exemples : Son système de d’assurance maladie ne dépend pas de la sécurité sociale ! Elle est autonome et n’est donc pas concernée par le trou de la sécu des autres Français....De même pour les retraites...D’autres particularismes seraient encore à ennoncer...je vous laisse vous documenter !

                                              Cette situation est historique et date de son rattachement à la France.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès