• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’arbitre Bayrou a les oreilles qui sifflent

L’arbitre Bayrou a les oreilles qui sifflent

Le troisième homme du centre a gagné en sex appeal depuis dimanche. Sarkozy lui fait du rentre-dedans, tandis que Ségolène lui propose un rancart. L’intéressé, lui, réfléchit surtout aux échéances de juin, où il voudrait conclure.

François Bayrou doit être content : il est aujourd’hui un homme qui compte. Lui qui sait apprécier la notoriété et ses reportages dans Paris-Match doit se frotter les oreilles en entendant son nom sortir de toutes les lèvres de gauche comme de droite dans cet entre-deux-tours.

Les lieutenants de Sarkozy, dont « d’anciens » UDF (Borloo, Robien, Santini, Douste Blazy) lui ont clairement signifié que pour eux il faisait « partie de la famille », que donc, « tout naturellement », pour reprendre une formule chiraquienne, il devrait soutenir Nicolas Sarkozy dans son ultime ascension vers l’Elysée. Sarkozy, lui, n’a pas exactement répété l’offre : hier à Dijon (son clocher, sa moutarde) il a redit sa volonté de rassembler tout le peuple français, mais en précisant, dans son inimitable style « si t’es pas content, dégage » : « Que l’on ne compte pas sur moi pour renier mon projet (...). Je ne construirai pas une union des partis sur le sacrifice de ma sincérité », avant de conclure par un « je ne marchanderai pas » plutôt précis. En clair : ce n’est pas à Sarkozy, en position de force, de demander de l’aide à Bayrou, c’est plutôt à Bayrou de savoir s’il veut ou non faire partie de la victoire UMP. "L’ouverture dont je veux être le candidat c’est l’ouverture de l’esprit" a poursuivi Sarko en explicitant : "L’ouverture d’esprit, c’est être capable de prendre en considération les raisons de l’autre (...) et de le respecter même quand on pense qu’il a tort (...). Nul besoin d’être d’accord sur tout pour que chacun puisse travailler avec les autres pour le bien commun." Sarkozy n’introduira donc pas de dose de centrisme dans son programme d’ici le 6 mai, mais ça n’empêche pas les électeurs de l’UDF de voter pour lui ; il prendra leur vote avec joie et gratitude.

Pour Ségolène, hier à Valence, la musique est autre. La dame de Melle (son clocher, sa maternelle) a certes réalisé un score remarquable, mais loin, très loin, des 31 de son adversaire. Soutenue très vite par ses amis d’une ultra gauche dérisoire, elle sait que pour l’emporter elle devra draguer, en profondeur, les voix de l’UDF. Et ce François Bayrou, qui n’avait, il y a encore quelques jours, « ni programme, ni équipe » selon les propres dire de Ségo, risque d’être dur à mener à l’abreuvoir. Alors la favorite de monsieur Hollande a choisi comme d’habitude, dans son inimitable style « arrêtez de m’applaudir on entend pas ce que je dis » : "La France a tout à gagner à l’ouverture des idées pour sortir des blocages d’un système dépassé. C’est pourquoi je propose un dialogue public sur la base du pacte présidentiel". Du Bayrou dans le texte, non ? Excepté l’insert « pacte présidentiel », on jurerait une déclaration du candidat béarnais. Un « dialogue public », donc un débat, pour rechercher des « convergences » entre son pacte à elle et sa vision de la VIe République à lui.

Ca paraît un peu fumeux, comme système, mais Ségolène n’a pas le choix : même les plus bornés de ses éléphants ont compris que pour avoir une chance de pas finir Fanny, il allait falloir coûte que coûte se trouver des atomes crochus avec le centre. Ou au moins faire revenir, ces « électeurs de gauche » qui ont voté Bayrou au premier tour parce qu’ils n’étaient pas convaincus que Ségolène puisse battre Sarkozy au second. Pour les faire revenir il faut les convaincre que si, c’est possible, l’oie blanche du Poitou peut arriver à ses fins, avec un peu d’orange sur son tailleur, voire quelques déplacements en tracteur.

C’est Rocard qui doit se marrer, bien sûr. Et pas seulement lui. Une petite revanche pour certains vieux croûtons socialistes que Ségolène avait raillé quand ils avaient appelé « trop tôt » selon la Dame, à rejoindre Bayrou. Aujourd’hui, Royal est obligée de le faire. Elle n’a pas d’autre choix. Et surtout pas de se lancer dans une campagne « tout sauf Sarkozy », que souhaite Besancenot, qui conduirait à une diabolisation du candidat UMP que ce dernier saurait sans difficulté retourner à son avantage.

« L’arbitre, dans un match de foot, c’est l’homme le plus important, non ? » a lâché hier, amusé, le très jovial ancien ministre de Sarkozy récent UDF Azouz Begag. François Bayrou s’est vu décerner ce rôle d’arbitre par les politologues. Ce qui doit le faire saliver, certes, mais l’homme connaît quand même suffisamment la musique pour savoir aussi qu’il a un frein à son ambition : les législatives. Dans la perspective de ce scrutin-là, il va devoir bien calculer son coup, siffler dans le bon sens. Pour que son parti « social-démocrate » ressemble à quelque chose et ne soit pas relégué au rang de « gadget », comme l’UDF l’a trop souvent été. C’est pour cela que Bayrou n’est plus dans la course à l’Elysée, il est passé à l’élection suivante, dès les résultats proclamés. Ce n’est donc pas tant des « convergences » qu’il va venir chercher à droite ou à gauche, mais plutôt quelques circonscriptions. L’assurance qu’un bon nombre de ses 577 candidats arrache le morceau.

Que Ségolène se méfie donc : le centre n’est pas cette terre d’asile où l’ordre juste serait tout heureux de s’épanouir, mais un terrain miné qu’elle devra sécuriser. Et puis, aussi important soit-il, l’arbitre ne fait pas les joueurs.


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (103 votes)




Réagissez à l'article

141 réactions à cet article    


  • Philippe D Philippe D 24 avril 2007 09:51

    Ménage à 3 :

    Nous sommes tous des centristes !

    Plus centriste que moi tu meurs !

    Au Centre Toute !

    La France, hier éclatée entre 12 candidats éparpillés, se retrouve ce matin réunie dans un parti unique. La nuit du 22 au 23 Avril a porté conseil. Rendez-vous à l’Extrême-Centre ! Aucune hypocrisie bien sûr dans ce consensus général, chacun retrouve enfin ses vraies racines.

    Fais gaffe Bayrou !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 avril 2007 14:59

      Ménage à trois ? C’est Guitry, je crois, qui disait que l’amant est parfois bien plus cocu que le mari. Si quelqu’un a un peu de cervelle dans la famille Royal, Ségolène se désiste (Article 7)et laisse Bayrou battre Sarkozy. Elle devient Premier Ministre après les législatives, à la tête d’un regroupement de Centre-gauche et fait vraiment quelque chose pour la France. Sinon, elle va disparaître si vite de la scène politique qu’on va se demander dans 10 ans si elle a vraiment existé.

      Pierre JC Allard


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 avril 2007 16:06

      On semble vouloir contester (infra) la légalité d’un désistement de Madame Royal. Ceci est le texte de l’article 7 de la constitution qui me semble le permettre. Les majuscules sont de moi. "il est procédé, le quatorzième jour suivant, à un second tour. Seuls peuvent s’y présenter les deux candidats qui, le cas échéant APRÈS RETRAIT DE CANDIDATS PLUS FAVORISÉS, se trouvent avoir recueilli le plus grand nombre de suffrages au premier tour.

      PJCA


    • Philippe D Philippe D 24 avril 2007 17:21

      Honnêtement vous y croyez vous ?

      Ca serait trop beau et sans doute la seule façon de battre Sarkozy, mais vu les égos surdimensionnés de chacun dans la sphère politique, c’est complètement impossible.

      Merci quand même, grand merci, de nous avoir fait rêver un peu !


    • RemiZ 25 avril 2007 09:27

      Votre article 7 est bien joli, mais ce serait franchement se moquer de la democratie que de catapulter Bayrou en lieu et place de Royal. C’est le principe du 1er tour des elections que de faire ce choix.

      Ce qui serait plus intelligent, c’est que les electeurs Bayrou votent Royal. Sinon, on peut etre certain que Sarkozy mettra de longues annees a lacher le pouvoir, et que tous ses adversaires se verront engloutis dans une machine mediatique inedite en France.


    • Equilibris 25 avril 2007 16:19

      Je pense surtout que si un accord pour un désistement était conclu, cela serait perçu comme outrageux aux yeux de beaucoup et immédiatement sanctionné au niveau des urnes. Ce serait un acte perdant-perdant désastreux pour les deux.


    • diablotin 24 avril 2007 09:52

      Merci pour cet humour et cet regard porté avec recul sur Bayrou. Amusant.


      • tvargentine.com lerma 24 avril 2007 09:56

        Seul les socialistes et les centristes ont faient avancés l’Europe.

        Seul les socialistes et les centristes se préocupent des plus faibles et d’un système social qui n’est pas livré au libéralisme exacerbé comme celui de Nicolas Sarkozy

        Seul les socialistes et les centristes se rejoignent sur la catastrophique gestion et co-gestion du couple Chirac-Sarkorzy.

        Nicolas Sarkozy n,a aucun intèrêt de voir une force d’opposition sur son centre,il fera tout pour tuer les centristes,afin d’etre le « 1er consul » seul à diriger et à imposer sa pensée unique

        L’avenir des centristes,passe par Ségolène Royal

        En auront ils le courage ?????


        • Bill Bill 24 avril 2007 10:01

          Ca s’est senti tout ça sur l’Union européenne !!! Oh ce que je sens protégé depuis ce temps-là !!! Et tout ça grace à la gauche et au centre qui ont tant travaillé à construire cette Europe-là ! Bravo la gauche et le centre, merci ! Et un grand merci aussi pour tous les ouvriers qui se sont fait licencier et qui vont l’être très vite ! ah ! Heureusement que nous avons la gauche et le centre...

          Ce que les gens peuvent être innocents et naïfs ! C’est touchant...

          Bill


        • Darkfox 24 avril 2007 10:24

          oula les avancées de l’Europe,les méchants de droite et les gentils de gauche... Pour information, c’est fini tout ça... Je vous colle une sauce PS taxe sur les expatriés ? augmentations de taxes en tout genre ? création de postes de fonctionnaires (plus de fonctionnaires c’est mieux oups la dette..) UMP et PS c’est le même combat. Donc dans 2 semaines on fera notre choix mais franchement entendre des trucs comme tout sauf Sarkozy ( j ai adoré la soirée de TF1 présidentiel ou au final c’était tout sauf Sarkozy et à la question qu est ce que vous porposer dan svotre programme y a vait un joli vide ;) merci Noel Mamère ) Qu on fasse des propositions qu on nous montre un peu ce qu ils ont dans le ventre nos 2 futurs présidents potentiels. Fini les querelles d’écoliers, je voterai pour celui qui a un programme pas pour une histoire de lui il est méchant réactif moi je suis la gentille princesse toute molle...


        • aquad69 24 avril 2007 10:01

          Bonjour Lilian,

          bien vu...

          Mais je ne suis pas optimiste : je crains que les jeux ne soient déjà fait, et qu’il ne nous faille avaler du Mr Sarkozy pendant cinq ans :

          Il va disposer d’une année, avant les prochaines législatives, pour refonder le système de gouvernement, et probablement le rendre plus présidentiel, plus « américain ».

          S’il trouve le pouvoir de le faire, pourquoi s’en priverait-il ?

          Cordialement Thierry


          • Bill Bill 24 avril 2007 10:02

            Choisir entre la bravitude et l’eugénisme, une merveille !

            Bill


          • Le nanaconda 24 avril 2007 13:14

            @ Bill

            C’est tout de même agaçant de revenir systématiquement à cette histoire de « bravitude » concernant Royal. Le plus agaçant, c’est que Sarkozy a fait exactement le même genre de boulettes la semaine dernière à la radio, en parlant de « fatitude » au lieu de fatuité, et aucun média à part Libération ne l’a relevé.


          • Bill Bill 24 avril 2007 13:27

            Désolé Nanaconda, c’est celui qui est resté le plus populaire de tous ces jeux de mots !

            Et je suis d’accord, Sarkozy dit aussi des conneries, comme les trentagénaires pour les trentenaires, ce que personne n’a relevé non plus !

            Ah, mon pauvre pays !

            Bill


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 avril 2007 14:46

            Accueillons avec gratitude cette course commune à la neologitude qui va nous faire épargner bien des guillemets et donner un air de neuf à des tractations tout à fait pareilles à celles qu’on faisait il y a cent ans. Demandons, cependant, aux candidats de choisir entre Lacan et Derrida la façon dont ils entendent innover sur Voltaire, ce qui permettra d’en déduire sur quel compte ils vont tirer quand ils se payeront nos gueules. Platitude est-il encore français, ou faut-il le dire plus people ?

            PJCA


          • Emile Red Emile Red 26 avril 2007 08:58

            Bah avec Sarko tout est « possib » et la gauche est « lamentab » (de ping-pong)...

            Quelle tristesse linguistique ce pôv typ va encore nous balancer au long de ses innombrab jérémiades de Sarkoliméro. C’est injuste trop injuste ...

            Ah oui, c’est vrai il connaît les travailleurs pask’il va dans les usines (de Neuilly ?) lui, hummm !!!


          • arturh 24 avril 2007 10:21

            Comme la gauche et l’extrême gauche nous l’avaient prédit, Sarkozy est déjà en train d’appliquer les idées de Le Pen en exploitant les quelques immigrés africains qui n’ont pas encore été expulsés ...

            http://www.sarkozy.fr/home/


            • Fanfan la tulipe 24 avril 2007 10:31

              Perso je vais attaqué sego au 2eme tour, entre les « jamais avec le centre », « il n’a pas de programme », « la droite molle » et j’en passe, à si le fameux vote utile, j’espère quelle ne passerat pas comme ca le vote utile n’aurat servi à rien, autant avoir sarko entre la peste et le colera vaut mieux attaquer la ou sa risque de faire le plus de mal, c’est a dire tirer sur la gauche (pas de presidence pendant 17 ans, magnifique plantage en 2002 et si elle perd plantage du vote utile). et comme ca pendant 5 ans sarko serat dans une tension tel car tout le monde au centre et à gauche regardera à fond sa presidence qu’il petera un plomb à un moment et on lui tomberas dessus.


              • BuZardinho BuZardinho 24 avril 2007 11:31

                Mais bien sûr, ce qui m’énerve dans tout ça, et je tiens à le repéter ce n’est pas que l’UDF calcul pour son avenir, c’est légitime et même appréciable.

                Le problème, c’est que on sait pertinemment que par pur calcul Bayrou ne peut appeller à voter, ou alors ça serait du suicide. Donc, les militants et supporters l’ayant bien vu sont prêt à laissé la France, à l’abandonner.

                Nous verrons, en espérant, si Sark passe si la casse sociale et idéologique est rattrapable, on verra si le beau parti orange de FB passera et si ce n’est pas un pays défiguré qu’il retrouvera.


              • ndididju 24 avril 2007 13:04

                Espoir que ce soit rattrapable ? J’en doute fort, il ne manque à l’UMP plus que la présidence et l’assemblée nationale pour détenir le pouvoir absolu...Tout ! senat, conseil d’état, conseil constitutionnel, conseil superieur de la magistrature, de l’audiovisuel,la haute cour et le soutien inconditionnel du medef, de la haute finance, des grands médias (bouygues,lagardère) et le tout basé sur une assise de légitimité démocratique indéniable...Il ne vont pas se géner pour modifier et verouiller les changements...Et rien nepourra les arreter : « ce n’est pas la minorité qui va décider contre l’avis de la majorité »


              • Bill Bill 24 avril 2007 13:58

                Mais non les gars, Bayrou c’est un rebelle, il va rejoindre le maquis ! Jamais il n’acceptera de s’allier durant les élections avec l’UMPS, non ! Pas le Che Bayrou ! Il a trop la rebelle attitude, pensez !

                Non au système ! Il va surement appeler au boycot cot du vote... Pourvu qu’il ne soit pas trop violent...

                Bill


              • tipaul 25 avril 2007 12:25

                mmm... je ne suis pas un fan de la théorie de la peur et de l’état policier. Je suis plutôt quelqu’un d’optimiste de nature.

                Ce qui m’étonne, c’est que le « la droite a tous les pouvoirs », on nous l’a déjà fait en 2002. Alors là, on va dire « oui, mais sarkozy c’est pire que chirac », ou bien « oui, mais bush est un grand copain de sarkozy », ou bien plein d’autres arguments.

                Je rappelle quand même qu’en 2008 il y aura les municipales, donc j’imagine mal l’etat terreur que certains nous promettes. Notons également que les conseils régionaux sont presque tous à gauche...

                Donc le raisonnement me parait erroné


              • Emile Red Emile Red 26 avril 2007 09:09

                Les municipales ils les ont déjà retardées, qu’est-ce qui les empèchera de les suprimer ? Puis ils sanctionneront les régions en diminuant les impôts nationaux, ils diront que les conseils régionaux sont incompétents, ils les suspendront, ensuite le chemin sera libre pour appliquer le plan néo-con que Berlusconi a tenté en Italie.

                Fini au gouvernement c’est Le Pen au gouvernement, la RAI, les TV privées, les journaux aux mains de Berlusconi, ce sont FR2, FR3, TF1, M6 et Lagardère et Dassault aux cabinets ministériels.

                Même projet, même démarche, mêmes hommes, mêmes résultats.


              • jojo 24 avril 2007 10:34

                En tout les cas votre article est on ne peut plus clair pour montrer que vous avez très largement choisi votre camp, le ralliement à Berluskozy


                • djidji 24 avril 2007 10:50

                  quelle campagne !! quelle changements !!! on nous a promis une 6ème république et aujourd’hui on se tire le maillot pour les voix de bayrou !!

                  quelle ouverture !! Ok il a fait 18 pourcents...et quoi ?? Si (et vous pouvez retournez ça comme ça vous chante) ségo vient à négocier avec bayrou par souci démocratique, parce que « la candidate du changement » est ouverte et qu’elle devient présidente, que fera t’elle des 30 pourcents qui ont voté pour sarko après le 2nd tour ??? sera t’elle toujours aussi démocratique, à l’écoute de TOUT le peuple ??

                  Ca vaut pour chacun des candidats : on pensait avoir d’un côté la candidate incorruptible du changement et de l’autre le candidat incorruptible fidèle à son programme !!

                  Croyons bien fort à ce changement ! aujourd’hui j’ai peur que l’habituelle affrontement droite/gauche ne soit pas qu’habituel dans la forme.


                  • Voltaire Voltaire 24 avril 2007 10:53

                    Une bonne analyse du problème.

                    Le système politique exige en effet que, pour avoir une quelconque influence, un parti ait des députés au parlement. Pour François Bayrou, c’est la quadrature du cercle :

                    - il a obtenu un score remarquable, mais l’écart qui le sépare des premiers rend difficle des victoires sans alliances, même en triangulaires, contre l’UMP et le PS, aux législatives

                    - Ses électeurs ont voté massivement pour son projet de rassemblement, le « et et » (et non pas le « ni ni »), et pour le dépassement du clivage droite-gauche : toute alliance à ce stade ferait fuir une partie importante de ces nouveaux électeurs

                    - un parti, et bien sûr ce nouveau parti démocrate, a besoin d’argent. Or, le financement public est lié au nombre de voix obtenues aux législatives...

                    Donc : si Bayrou ne fait aucune alliance, il risque de perdre son groupe parlementaire, et donc toute influence surle futur gouvernement et toute visibilité médiatique (jusqu’aux élections à la proportionnelle de 2009-2010), mais il conserve ses électeurs et rallie au sein de son nouveau parti toutes les nouvelles composantes de gauche modére et écologique qui ont fait son succès

                    Si Bayrou passe une alliance, il conserve ses députés, voire en gagne un certain nombre, mais perds un tiers de ses électeurs...

                    Gageons que l’on doit être en train d’observer à la loupe les résultats de toutes les circonscriptions de France afin de voir si la stratégie d’indépendance totale permet au nouveau parti de survivre...

                    Le plus logique, et sans doute le plus payant, serait de refuser de prendre parti dans un premier temps, en se concentrant sur les projets des deux candidats. Il existe plusieurs points clés qui peuvent permettre à Bayrou de rester dans une position de défiance : le refus de toute alliance avec les extrêmes (droite et gauche), ce qui peut poser un problèmes à l’UMP et au PS, le refus de creuser la dette (or, les deux candidats restants ont promis 60-70 milliards d’euros de dépenses non financées...), des exigences démocratiques (rôle et représentation du parlement, nominations...), même si là un accord et plus facile à trouver à gauche, et divers ponts sur l’emploi, l’exclusion, l’environnement etc... Faute de convergence des projets PS ou UMP, il pourra indiquer ne pouvoir prendre parti qu’après les présidentielles, sur la base d’un accord de gouvernement en fonction des législatives.

                    Les propositions actuelles de Sarkozy et de Royal sont, comme l’indique l’auteur, uniquement destinées à rallier son électorat, et n’entre pas dans une idée d’alliance objective. Cela devrait permettre à François Bayrou de gagner du temps pour construire son nouveau parti, et repousser à juin toute discussion politique.

                    Reste que la pression, surtout de Nicolas Sarkozy, va être intense. Celui-ci a en effet moins besoin que Royal de la totalité des voix du centre, et se trouve toujours dans une attitude du « si tu n’es pas avec moi, tu es contre moi ». Le nouveau parti de Bayrou constituant une menace pour les deux favoris, ils feront tout pour le faire capoter et tuer dasn l’oeuf cette initiative (la chose a déjà commencée dans les principaux médias). Toute la question est donc de savoir combien d’élus UDF vont résister à la pression. Sans compter que les életions municipales ajoutent un élément important dans la problématique... Comment ne pas fusiller toute possibilité d’accord local pour garder ou gagner des élus municipaux, et avec quel partenaire...

                    Cette cuisine électorale parait sans doute sans objet pour de nombreux citoyens. Néanmoins, la réussite du pari de Bayrou dépend aussi de sa capacité à avoir des élus, à tous les niveaux, afin de représenter ses nouveaux électeurs.

                    Une première réponse mercredi ?


                    • alex.nd 24 avril 2007 14:06

                      @Voltaire :

                      J’adhère totalement à votre analyse de la situation...Tout sera question de timing pour l’UDF.

                      Et si le pari de bayrou rate...mon Dieu quel gachi !

                      Quand je vois la stratégie d’extermination de l’UDF qui a été mis en place par l’UMP...C’est vraiment sale la politique UMP...


                    • Rage Rage 24 avril 2007 19:28

                      @Voltaire :

                      Ton analyse purement politique fait peur pour la démocratie : les citoyens sont-ils aussi inutiles que cela à vos yeux ?

                      Soyons clairs, si Bayrou ne prend pas position, les électeurs, eux, le feront.

                      Pour l’un ou pour l’autre, et cette position sera encore plus cinglante aux législatives, surtout si Sarkozy passe.

                      Si Bayrou croit avoir une base, il commet une erreur : il a une marge d’action, un mandat pour réformer le centre gauche. Soit il transforme avec un PS rénové, soit il va à la soupe UMP ce que je me refuse à croire.

                      Mais il n’y a pas d’autre alternative : si la 3ème voie avait été la bonne, il aurait fait 27% au 1er tour. Son message passe, mais une stratégie « politique » serait une grave erreur.

                      Au 2ème tour d’une présidentielle, on ne peut pas se permettre de se taire, surtout quand on pèse 18% des voix.


                    • Voltaire Voltaire 24 avril 2007 22:10

                      @Rage

                      Il ne faut pas être naïf. Sans députés, la tentative de construction d’un mouvement nouveau tombe à l’eau. Or, pouvez-vous penser une seule seconde que le PS accepte de faire de la place à des élus ex-UDF, alors qu’avec la défaite de leur candidate, le PS sera déjà exangue ?

                      La position de François Bayrou la plus probable, qui est de conserver un positionnement assez neutre pour le second tour, est cohérent avec le vote de ses électeurs. Ceux-ci refusaient le système bipolaire, on voir mal Bayrou appeler à voter pour des candidats qui ont méprisé son projet et retomber dans le vieux clivage droite-gauche.

                      Chaque électeur de Bayrou pourra se positionner suivant ses convictions personnelles sur ce second tour, mais il y aurait incohérence pour Bayrou de cautionner l’un ou l’autre.

                      Il est clair que le projet de Bayrou trouvera sa concrétisation dans un nouveau parti, plus ouvert, et définitivement détaché de la droite classique. Mais ce n’est pas non plus pour devenir un parti de gauche. Après le premier tour des légslatives, il pourra y avoir accord de gouvernement et donc de coalition avec l’un des partis, sur un projet commun, menant donc à des désistements réciproques, mais il me semblerait bien précoce de l’envisager maintenant.


                    • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 25 avril 2007 10:07

                      « alors qu’avec la défaite de leur candidate, le PS sera déjà exsangue ? »

                      Terme manifestement exagéré quand on connaît la situation du PS dans les régions ! La lucidité consiste à ne pas prendre ses désirs pour la réalité. Le fait est que SR est largement devant FB et que rien ne peut confirmer que son score sera catastrophique au deuxième tour, qu’elle passe ou non les 50%.

                      Votre discours devient de plus en plus nébuleux. cette nébulosité est à la mesure de la situation délicate de FB : Prendre position pour l’un ou l’autre des candidats, c’est rompre avec le confort d’une position transcendante et donc innocente, mais c’est encore moins aisé pour lui de ne pas prendre position : un homme politique, incapable de choisir entre deux maux le moindre, ne fait pas la preuve de son esprit de décision et de responsabilité.

                      Vous êtes donc obligé de spéculer sur un effondrement du PS ou de SR, mais comme vous devriez le savoir, l’éventuelle défaite de cette dernière qui n’a rien d’assuré ne signifie pas nécessairement son effacement et encore moins sa mort politique.

                      Par contre un succès de NS (qui n’est pas certain),, dû en partie au refus de FB de se déclarer nettement contre lui, pourrait valoir à celui-ci le reproche d’avoir abdiqué de son autorité politique, laquelle aurait permis d’éviter à notre pays une fracture sociale et des affrontements qui seront pires encore que ceux dont il souffre aujourd’hui.


                    • Emile Red Emile Red 26 avril 2007 09:24

                      D’autant plus M. Reboul que jamais un candidat de gauche n’a autant fait l’unanimité à sa gauche comme SR, que ce soit dans le PS ou à la gauche de la gauche, et même si les petits partis ont fait de faibles scores, tous confondus arrivent aux alentours de 12 %, sans compter les verts modérés qui pour un temps ont usé du vote « sanction » UDF et qui rejoindront de manière certaine SR.

                      On ne sait pas encore le nombre de communistes qui ont rallié le FN mais il y a fort à parier qu’ils reviendront à la maison pour un combat ultime, donc rien est encore gagné pour NS, et encore moins pour Bayrou qui se retrouve dans la tranche de celle du FN il y a 5 ans, or on voit ce qu’il en reste aujourd’hui.

                      Dans le cas d’un ralliement de l’UDF à droite c’est l’écroulement assuré par absorbtion, dans le cas d’aucune prise de position, c’est aucun accord pour les législatives et un effondrement tout aussi net, on voit bien pourquoi Bayrou ne se prononce pas mais taquine le pied de SR et lance sans cesse des attaques contre NS.


                    • Icks PEY Icks PEY 24 avril 2007 10:54

                      Bel article Lilian,

                      Je crois que Bayrou va s’effondrer comme un chateau de carte. Car on nous fait prendre des vessies pour des lanternes ! Bayrou s’est construit à partir de son électorat traditionnel, celui de centre droit (qui reviendra à Sarko), auquel s’est rajouté l’électorat de droite effrayé par Sarko (qui sera partagé à moitié entre Royal et Sarko) et l’électorat de gauche convaincu que seul Bayrou peut vaincre Sarko (qui reviendra à Royal), éventuellement majoré de quelques frontistes déçu par le Fn et ravid etrouver un candidat anti-système autre que JMLP (qui iront majoritairement à Sarko).

                      En aucun cas c’est un vote d’adhésion à un programme : il n’a fait que fédérer des « anti- » : anti-royal, anti-sarko, anti-système, ...

                      Les électeurs de Bayrou vont s’éparpiller ... rest à savoir pour qui ... Mais Bayrou, lui, il est politiquement mort, à mon avis.

                      Bien cordialement

                      Icks PEY


                      • CAMBRONNE CAMBRONNE 24 avril 2007 14:36

                        SALUT ICKS PEY

                        D’abord je veux souligner la qualité de l’ article de Lilian qui comme d’habitude nous fait une bonne analyse de la situation et avec humour et légèreté en plus ce qui n’est pas rien sur ce site où la propagande la plus lourde est de rigueur depuis quelques temps .Merci MACHINCHOSE !

                        Ensuite je voudrais apporter à votre commentaire une grosse nuance : CE que vous dites est une possibilité mais pas une certitude . Je suis d’accord avec ce que vous dites de l’électorat BAYROUISTE de ces présidentielles en tant qu’ancien électeur de l’UDF .

                        Je dis ancien car selon l’attitude de BAYROU ils auront ou ils n’auront plus ma voix comme celle de nombreux électeurs de cette droite non Gaulliste dans laquelle je me suis retrouvé pendant des années .On appelle ça le centre mais l’UDF par bien des côtés était plus à droite que le parti dit gaulliste .

                        Donc BAYROU peut exploser en vol mais je crois qu’il ne le fera pas . Il est très bien coaché par une dame qui est le chef de sa campagne et que je verrais bien candidate un jour . Je serais bien étonné de la voir pousser son chef dans les bras de Ségolène .

                        Pour conclure je pense que FB ne donnera aucune consigne de vote , qu’il constituera son parti dans la mesure ou l’UMP voudra bien l’aider ou le laisser faire et ensuite il essaiera de jouer un rôle au parlement avec les députés qu’il aura .

                        Sa marge de manoeuvre est étroite mais je ne lui souhaite pas de mal .

                        Vive la république quand même .


                      • Emile Red Emile Red 26 avril 2007 09:41

                        Que reste-t-il du Gaullisme dans l’UMP ?

                        Je me souviens d’une époque où il y avait un Gaullisme de gauche que même De Gaulle n’a jamais désavoué, et la sociale démocratie d’un Straus Khan ressemble plus à cela que l’UMP dans son ensemble où le particularisme a été bani à tout jamais à la prise de pouvoir de NS.

                        Le problème de l’UDF est que c’est un parti qui navigue du libéralisme giscardien au radicalisme, deux courants aussi éloignés ici, que furent les radicaux de droite évaporés dans la tendance néo-con de Sarko à l’UMP.

                        L’UDF n’a pas beaucoup de marge de maneuvre, raison pour laquelle la fondation d’un nouveau parti est incontournable, seulement quelles seront les courants qui y adhèreront, les pseudo-radicaux peuvent mener ce parti, les ex-giscardiens se rallieront tôt ou tard à la droite en se fondant dans le moule. La seule alternative viable pour un parti centriste indépendant est de nouer des liens avec les radicaux de gauche ou le PS, avec dans tous les cas une forte diminution des adhérents et des représentants.


                      • shadow45 24 avril 2007 11:12

                        Bayrou n’est pas politiquement mort... Au faite il se doit de rester neutre ! Il est complètement bloqué, il ne peut pas dire qu’il veut être à droite car il perdra définitivement l’électorat de gauche, et vis versa. Car je suis sur qu’il veut arriver au pouvoir en 2012, donc il faut pas qu’un parti lui déserte sinon c’est la fin définitif pour lui. Le problème aussi est, s’il ne peut pas donner d’avis sur qui il veut peser, on imagine l’immobilisme qu’il y aurai eu en cas de victoire de Bayrou ! S’il avais un partis moitié droite et moitié gauche, et qu’il veut pas donner un favoris dans les querelles inter-parti, cela aurai été catastrophique pour la France ! J’aurai encore préféré Bécassine que lui même si Bécassine est une catastrophe pour la France aussi !


                        • Philippe 24 avril 2007 11:13

                          Heureux d’apprendre que Azouz Begag était le ministre de Sarkozy .... bizarre cette idée de croire que Sarkozy était déjà président ou 1er ministre depuis 5 ans ?


                          • PasKal 24 avril 2007 14:37

                            Non c’est vrai, tu as raison : Sarkosy n’était QUE le N°2 ...comme d’habitude, en fait !

                            Finalement Sarkosy aura passé sa vie à être le « N°2 » de tout le monde...

                            N°2 de Pasqua..., N°2 de Juppé..., N°2 de Philippe Séguin..., N°2 de Balladur..., N°2 de Juppé à nouveau..., N°2 même de Raffarin (c’est dire)..., N°2 de Villepin..., et maintenant le voilà en « LePen-N°2 » !

                            Décidément le ’petit’ n’aura été qu’un N°2 partout où il sera passé.

                            Ah non !, dans sa famille il n’était que le N°3, c’est vrai...

                            Et à Neuilly, sa ville, où il a fini (quand même) par devenir N°1 ! Ouf !, l’honneur est sauf...

                            Quand on y fait bien attention, c’est tout de même vrai qu’il a toujours été cantonné à des postes de « N°2 ». Doit bien y avoir une raison pour laquelle TOUS, les uns après les autres, quelqu’ils soient, Pasqua, Chirac, Juppé, Séguin, Balladur, même Raffarin, puis encore Villepin ont toujours craint le pire s’il devait devenir un jour un N°1 et n’ont jamais, en aucune occasion voulu lui confier une charge de N°1... C’est surement pas pour rien, j’en ai bien peur ! Ils le connaissent encore mieux que nous, il est vrai.

                            Et puis, soyons honnête, à part dans son département, quelle élection a t-il été fouttu de remporter ? ...AUCUNE justement ! Sans doute un signe...

                            Je parie que cette fois encore, et une fois de plus, il finira à sa place logique et normale : ...il finira N°2 !!!

                             smiley

                            JE SUIS DE CENTRE-DROIT

                            J’AI VOTE BAYROU AU 1ER TOUR

                            JE VOTERAI POUR LE CHOIX DEMOCRATIQUE ET REPUBLCAIN RESTANT

                            JE VOTERAI « POUR » SEGOLENE ROYAL A L’OCCASSION DE CE 2nd TOUR !

                            JE REDEVIENDRAI ELECTEUR-UDF AUX LEGISLATIVES.


                          • Philippe 24 avril 2007 17:24

                            Ce developpement sur la théorie du N°2... c’est de l’argument politique de haut vol. Il y a déjà été numero un de pleins de chose (tiens UMP par exemple), mais bon... Personnellement en tant que libéral, j’ai voté pour le plus libéral (au sens philosophique) au premier tour, c’est à dire Bayrou, et maintenant je voterai pour le candidat le plus serieux à mes yeux, c’est à dire Sarkosy. J’espere bien qu’on laissera Ségolène au placard et j’aurai un drapeau tricolore chez moi, si je veux pas quand Madame Royal me le dira.


                          • PasKal 27 avril 2007 14:11

                            En tous cas il n’est déjà plus un « N°1 » (juste un « N° » du passé ?) dans le coeur de Cécilia, si j’en crois la presse étrangère....

                            Beaucoup de Bonheur à toi, « Marc »... smiley

                            Qui est « Marc » ? Z’avez qu’à lire la presse étrangère. Elle est Libre, ELLE, et pas ’aux ordres’, pas ’cadenassée’, pas ’pravdaïsée’, ...pas ’Pétainéisée’. Elle ne vit pas sous le (déjà en place) ’REGIME DE VICHY-SUR-SEINE’.


                          • christophe.l.reims 24 avril 2007 11:26

                            oui bayrou pourrait avoir un rôle d’arbitre, oui son éléctorat va se retrouver déchiré, devant faire un choix (que je qualifie du moindre mal), mais malheuruesement, on l’a vu en 2002, il n’y aura je crois pas d’arbitrage, et le candidat malheureux sera balayé, exit les idées centristes et retour aux guerres de l’umps.......

                            Demain de belles promesses aux électeurs (qui sont jugés encore une fois incapable de voter intelligemment : les électeurs de bayrou ont voté pour lui par dépit, ils ne sont qu’un vote sanction.....), afin de faire de la récupération, de la drague de bas étage, et après demain....plus rien, en bref on y retourne gaiement.......


                            • filou51 24 avril 2007 14:37

                              On ne vous dit pas que le vote Bayrou est un vote sanction mais un vote de circonstance pour une partie de ses électeurs, hormis la bande de fondus du béarnais très actifs sur ces forums...

                              Sinon en politique plus qu’ailleurs, les ennemis de mes ennemis sont mes amis, ce qui explique la position quasi intenable de l’extreme-centre.

                              Quand à tous eux qui datent de 81 la bipolarisation française, je trouve celà très drôle. Elle date le plus assurément de 1965 : pour ou contre de Gaulle, et s’est institutionnalisée en 74 avec Giscard, le mentor de François, qui est classé lui, clairement à droite.


                            • Nerea 24 avril 2007 11:36

                              Bonjour, Je pense pour ma part qu’il faut rester objectif. Bayrou à fait un score honorable. Il reste l’électron libre. Mais il y en a un deuxième : Jean Marie Le Pen

                              Si ce dernier appelle à voter Sarkozy, ceci pourrait faire flancher toute une aile du capitale sympathie du candidat UMP. La création d’un tel amalgame idéologique serait catastrophique. Et cela pourrait jouer pour Le Pen. Néanmoins, il ne peut appeler de crainte que Sarkozy réussisse. Par contre, la carte que le FN pourra jouer sera la législative. Tout va se jouer ici, non pas sur la tête du pays, mais pour son corps législatif.

                              On peut ergoter pendant des heures sur le poids réel ou relatif de François Bayrou, beaucoup oublie une chose : Nous n’avons pas eu un vrai président pendant 5 ans !! Jacques Chirac dans ses décisions en est le premier à en être conscient. Il n’avait pas la majorité morale de la population, ni la majorité de fait car il fut élu avec les voies du refus de Le Pen et non pas de l’aceptation de sa politique....

                              Nous avons, à mon sens ici, un grand moment historique et morale : Il va falloir choisir entre 2 candidats, et le plus intéressant, c’est que ce ne sont pas ces candidats qui peuvent d’eux mêmes s’assurer une victoire !

                              Le jeu politique de la 5eme république reste donc vivant. C’ets là que l’on peut avoir des surprise. N’oublions pas que les Français ont détroné 3 rois. Pour moi, cette élection fut une élection où les français sont prêts, pour une certaine partie d’entre eux, à régler des comptes. Et il el feront dans l’urne !


                              • PasKal 24 avril 2007 14:55

                                LePen appeler à voter Sarkozy, non, fauit pas rêver !

                                Mais la PRESSE SUISSE (j’ai pas trouvé l’info dans la presse française, bizarrement..., Heum...) nous apprend ce matin que BRUNO MEGRET REVIENT AU BERCAIL ET RETOURNE A L’UMP (il est vrai que c’est son ’port de départ’ puisqu’il était RPR à l’origine) et que "POSSIBLEMENT AUSSI MARINE LEPEN, qui est ’grillée’ a FN envisagerait de REJOINDRE L’UMP !

                                C’était assez prévisible ceci dit tant il y a (si)peu désormais entre le programme et le positionnement de Sarkosy et ceux de Le Pen, hélas.

                                J’ai beau être de ’droite’ (’centre-droit’ plus exactement, bien que venant du RPR ; mais pas de l’UMP, j’ai refusé d’y adhérer en 2002), je me n’imagine à AUCUN instant partager ni un « meeting commun », ni un « programme », encore moins de « Valeurs » avec ces gens là.

                                Que Sarkozy paratage des « Vaqleurs » avec ces gens là, n’est pas un ’scoop’ il est vrai. Que Devejian, qui se planquqit depuis le débit de la campagne mais qui remontre le bout de son nez depuis les résultats du 1er tour) estime avoir des « Valeurs communes » avec Mégret ou Marine Le Pen, ce n’est pas non plus un ’scoop’ (il vient des groupuscules d’Extrême-Droite !).

                                Mais je serai surpris que beaucoup à ’droite’ (dans la « Droite Républicaine et Démocratique » j’entends ; pas dans la « Droite Populiste et Autocratique Sarkosyste »), ou parmi mes amis du ’centre-droit’ partagent des « Valeurs communes » avec ces gens là ou puissent s’imaginer partager un meeting ou ne serait-ce qu’un bulletin-de-vote avec ceux-là... !

                                Non, décidément, puisqu’il faut voter et choisir parmi les 2 seuls qui restent, autant que ce soit pour le(la) candidat(e) DEMOCRATE et REPUBLICAIN(e) restant(e), quelques soient ses imperfections : JE VOTERAI DONC « POUR » SEGOLENE ROYAL, fusse par ’défaut’ !

                                De toute façon, il est clair que EN TANT QU’ELECTEUR DE ’CENTRE DROIT’ JE PARTAGE BIEN PLUS DE « VALEURS COMMUNES » AVEC « STRAUSS-KHAN », « DELORS », « KOUCHNER », « ROCARD » ou « COHN-BENDIT » ....qu’avec des « MEGRET », « DEVEDJIAN », « LE-PEN » ou « SARKOZY » vu son virage à l’EXTREME-DROITE !


                              • Fanfan la tulipe 24 avril 2007 11:49

                                Voici la bonne version

                                Post pour le 2eme tour : Bonjour à tous, je m’adresse principalement au votants de Bayrou concernant leur choix possible de 2eme tour je laisse libre chacun de choisir, ce que je vais vous dire n’est qu’une idée personnelle. En premier, les personnes voulants absolument voter pour le PS ou l’UMP, je respecte parfaitement leur choix, en deuxième je m’adresse principalement aux indécis (ceux qui réfléchissent encore) et aux abstentionnistes. Suite aux manipulations du PS avec des phrases « il n’a pas de programme », « jamais d’alliance avec l’UDF », « il est de droite », « c’est la droite molle », aux manipulations de l’interprétation des sondages (le fameux vote utile), à certains articles par exemple « Le Monde » juste avant l’élection, je pense qu’il faudrait voter pour l’UMP. Pourquoi ? oui je sais, il est « monstrueux », « manipulateur », etc. ( bon bien sur une partie n’est issu que des ragots de la gauche, mais je pense personnellement que la droite a fait un peu la même chose, mais ce n’ait que mon avis), comme le disait Bayrou, démolissons les deux forteresses, comme nous n’avons pas réussi ce coup, nous pouvons quand même en avoir un bout, attaquer celle qui est la plus faible, c’est-à-dire le PS, parti affaiblie par ses tensions internes visibles, sa non présence depuis 12 ans au gouvernement, sa défaite en 2002 face à l’extrême droite. Aidons là à faire sa fin par le vote vers l’UMP, le résultat serait un troisième mandat sans le PS à la présidence donc 17 ans, la claque de 2002 et la claque du vote utile (la ou je pense à Bayrou mais aussi aux autres candidats de gauches) qui n’aurait pas servi à grand-chose. Donc pendant 5ans la gauche devra bien réfléchir à son avenir, ainsi en plus pendant 5 ans l’UMP sera scruté partout par la gauche et une partie du centre, il devra prouver qu’en 5 ans il sera capable de faire toutes ses promesses, une union de la France du plus petit au plus grand, qu’il provoquera des changements, qu’il sera juste et fera l’ordre, qu’il évitera les problèmes du type CPE et beaucoup d’autres encore, dans le cas contraire nous démolirons la 2ème forteresse en 2012. Moi c’est ce que je vais faire entre la peste et le choléra si on peut en tué un, ça sera déjà pas mal, et beaucoup d’autres autours de moi sont sur cette optique là. Bien sur, je reste attentif à ce qui pourrait être dit par les candidats et surtout l’avis de Bayrou. Car rien n’est joué d’avance, il se peut que les lignes changent, mais le plus probable pour moi actuellement est cette méthode. J’espère que Bayrou ne donnera pas de consigne de vote, laissera ses électeurs choisir, qu’il donnera des lignes possibles dont personne n’aurait pensé avant le 2eme tour. Car pour une fois c’est des électeurs qui dirigent en très grande partie un parti et non l’inverse, donc il serait dommage de ne pas les laisser libre de choisir. Pour les législatives attendons un peu déjà finissons les présidentielles, mais nous pouvons quand même songer déjà y préparer le terrain.


                                • ERIC ERIC 24 avril 2007 18:47

                                  les socialistesq ont été au pouvoir il y a quelques années, inutile de remonter aussi loin que 12 ans, à moins que vous ne parliez uniquement de Présidence (mais le pouvoir n’est pas dans les mains d un seul Homme)


                                • vigie 24 avril 2007 12:06

                                  Après le premier tour, deux alternatives prendre parti pour un camp ou l’autre avec le risque d’être marginalisé au regard de son programme qui s’il est pris en considération, ne le sera de toute façon qu’a la marge. Vu que l’ump n’a pas la moindre envie d’y inclure toutes ou parties des propositions de bayrou, et que Ségolène n’a pas d’autre choix que de draguer bayrou pour être élue, l’ouverture ne peux venir que de ségolène. Encore qu’au final, il ne le sera que pour la vitrine, au risque dans un cas comme dans l’autre de se couper de ses électeurs, lui a parié sur une nouvelle forme de politique qui n’inclus pas le renoncement a ses idéaux, faut t’il n’appeler à voter pour aucun au risque d’être marginalisé à l’assemblée ?, ou finalement renoncer aux fondements d’une étique électoraliste dont il a fait son fond de commerce.

                                  L’équation politique est la exister ou collaborer, avec aucune garantie pour l’UDF que ses électeurs le suivront au prochaines échéances électorales au vu de la composition assez disparate de son électorat. Devant la fin de non recevoir de l’ump, et la marginalisation de ses propositions a gauche la seule stratégie valable a mon sens et le non-ralliement a un camp ou l’autre, dans le cas contraire ses électeurs ne le lui pardonnerais pas, et s’en en serai fini de sa base électorale, sa campagne basé sur le renouveau, l’éthique morale, une autre politique on ne foule pas impunément aux pieds la création d’un mouvement populaire basée sur des idées aussi fortes que l’intégrité morale, le renoncement au bipartisme, je le vois mal dénoncer le système l’establishment et se rallié à un pole au risque de se déconsidérer aux yeux des 7 millions de francais qui on voté pour lui. Se serai se saborder pour longtemps et son avenir politique en serai durablement entaché, on ne joue pas sans risque avec les symboles. Alors cette stratégie comporte n’en doutons un risque énorme de se trouver pour un temps isolé, c’est une stratégie risquée, c’est un pari sur l’avenir, mais c’est la seule voie cohérente qui s’offre à lui pour pérenniser l’avenir a moyen long terme.

                                  De toute façon dans l’hypothèse ou il prendrait parti pour l’un ou l’autre, il serai rapidement et copieusement marginalisé, isolé, et ignorer après son ralliement de circonstance, le baiser de judas viendra clore une alliance contre nature.

                                  La voie royale c’est la cohérence et la pérennité des idées trop longtemps les électeurs se sont trouvés piége par des alliances de couloirs qui finalement ne servent que leurs stratèges, les fondements de l’ump c’est la fidélité a ses idées fondatrice sans cela point de salut.


                                  • vigie 24 avril 2007 12:34

                                    sur ma fin de phrase il faut lire ,La voie royale c’est la cohérence et la pérennité des idées trop longtemps les électeurs se sont trouvés piége par des alliances de couloirs qui finalement ne servent que leurs stratèges, les fondements de l’udf c’est la fidélité a ses idées fondatrice sans cela point de salut.

                                    je me suis fourvoyé avec ses sigles ... smiley


                                  • Dedalus Dedalus 24 avril 2007 13:28

                                    Quand Sarkozy parle d’ouverture... d’esprit

                                    Ce lundi soir, lors de son premier meeting de second tour, Nicolas Sarkozy, la main sur le coeur, a fait la déclaration suivante : « L’ouverture dont je veux être le candidat c’est l’ouverture de l’esprit (...). L’ouverture d’esprit, c’est être capable de prendre en considération les raisons de l’autre (...) et de le respecter même quand on pense qu’il a tort (...). Nul besoin d’être d’accord sur tout pour que chacun puisse travailler avec les autres pour le bien commun. » C’est très bien dit. C’est d’ailleurs tout le problème avec Nicolas Sarkozy, il est capable de très bien dire à peu près tout et le contraire de tout.

                                    Il a dit également : « Nous ce que nous voulons (...) c’est simple - en tout cas à dire. On veut essayer de redresser ce pays. On veut essayer de bien faire. Et on sait que pour cela, il faudra élargir la majorité, avoir la main tendue, l’esprit de rassemblement et ne pas agir avec sectarisme. » Là encore, c’est très bien dit. Il y a dans ces paroles tout à la fois la volonté d’agir, une ambition pour le pays, une humilité face à la tâche qu’on ambitionne d’accomplir et un esprit de tolérance et de rassemblement des français. On a envie de le croire. Et s’il disait vrai ? Et s’il était réellement sincère, et pas juste ce démagogue redoutable qu’on se plaît tant à décrire ?

                                    Mais voilà, ces paroles ont été prononcées par Nicolas Sarkozy... le 21 mars 1993 ! (la vidéo est visible ici). C’était sur France 2, au soir d’élections législatives où les amis de M. Sarkozy venaient de triompher. Quelques jour plus tard, Edouard Balladur était nommé premier ministre et nommait lui-même un de ses plus proches collaborateurs comme ministre du Budget et porte-parole du gouvernement, Nicolas Sarkozy. On se souvient alors ce qu’il advint de toutes ces belles paroles qui avaient prôné le rassemblement et l’absence de sectarisme. La seule chose dont on peut créditer Nicolas Sarkozy est qu’il avait pris la sage précaution de préciser que c’était simple... en tout cas à dire.

                                    François Bayrou ne s’y trompe plus, sans doute pour avoir pratiquer Nicolas Sarkozy dans ce même gouvernement, décrivant ce dernier comme un renard qui se couvre de plumes dans le seul but de pouvoir entrer dans le poulailler : (video)

                                    http://sarkononmerci.fr/files/sarkozy%20et%20le%20poulailler%20republicain.html

                                    Les poules que le renard Sarkozy ambitionne de dévorer, ce sont les électeurs qui s’y laisseront prendre une fois encore - et il est indéniable que les plumes dont se pare Nicolas Sarkozy sont attrayantes, et séduisants les discours qu’il prononce. Il reste qu’il est le candidat de l’UMP, que son projet - il suffit de le lire pour s’en persuader - est dans l’exacte continuité de la politique menée par l’UMP depuis cinq ans - rappelons d’ailleurs, tout de même, que M. Sarkozy était membre du gouvernement (à l’Intérieur, mais aussi aux Finances), ainsi que plusieurs de ses proches, de même que l’UMP sarkoziste détenait la majorité absolue aussi bien à l’Assemblée Nationale qu’au Sénat. Pour se convaincre de la réalité de la continuité que déguise Sarkozy aux français, on pourra lire avec intérêt ce court article : la rupture selon Sarkozy.

                                    Depuis cet article, deux mois de campagne électorale se sont écoulés et l’on peut ajouter aujourd’hui que si rupture il y a, elle ne concerne en aucun cas la politique économique et sociale qu’il entend mener - et qui a conduit la France dans les pires difficultés économiques de son histoire moderne, tout en plongeant de plus en plus de français dans la précarité et l’exclusion. Si rupture il y a, elle concerne en réalité les questions de société et le positionnement idéologique : au travers de Nicolas Sarkozy, l’UMP a fait sa mue vers ce qu’il nomme « la droite décomplexée » et qui est en réalité une droite qui ne craint plus, en effet, de frayer avec l’extrême droite nationaliste, qui amalgame immigration et identité nationale, qui laisse libre court aux fantasmes du musulman qui excise à tout va et égorge des moutons dans sa baignoire, qui se satisfait d’une conception communautariste de la République, qui exprime un penchant certain vers le déterminisme génétique, qui considère que la répression est le seul traitement envisageable de la délinquance, etc...

                                    Or j’ai la faiblesse de penser que ce sont là autant de ruptures avec le modèle républicain auxquelles une immense majorité des électeurs, y compris de la droite et du centre, n’est pas disposé à consentir, des poils de renard qui doivent impérativement demeurer à l’extérieur du poulailler républicain. Mais François Bayrou dit-il autre chose lorsqu’il déclare :

                                    - « Son projet de société est l’opposé du mien. » ( 8 avril 2007, JDD)

                                    - « Nicolas Sarkozy incarne une société violente qui oppose les citoyens les uns aux autres. Une société d’autant plus violente qu’il en vient à penser que c’est à la naissance que tout est joué, thèse totalement anti-scientifique et anti-humaniste. En disant cela, Sarkozy remet en cause les valeurs communes autour desquelles a été construite la société française. » (8 avril 2007, JDD)

                                    - « Constamment chez Nicolas Sarkozy il y a cette manière d’opposer deux France », « Electoralement je ne peux pas lui donner tort. On sait très bien qu’il y a beaucoup de points à gagner dès l’instant où on se met à dresser les gens les uns contre les autres. Ca flambe, c’est un aliment électoral très important mais ce n’est pas mon choix. » (Agen 6 avril 2007)

                                    - « Une seule polémique me paraît très grave, car elle touche aux fondamentaux de notre société : c’est celle que Sarkozy agite en prétendant que tout est joué à la naissance, la perversité comme le suicide. C’est une vision du monde qui fait peur. Le pire, c’est qu’il le pense vraiment. » et « Ce sont des propos graves et glaçants. » (avril 2007)

                                    - « Ce qui me frappe, c’est la ressemblance de ses projets avec ceux de José Maria Aznar ou de Berlusconi. » (août 2006)

                                    - « Je vais lui faire une confidence : c’est plus formateur (...) de savoir comme il est difficile d’assumer les fins de mois, (...) de rencontrer en sortant de chez soi autre chose que les milliardaires du CAC 40 et les vedettes du showbiz. » (Zénith 21 mars 2007)

                                    - Il y a chez Sarkozy « une grande connivence avec les puissances d’argent (...) et la mise en scène de confrontations dures dans la société. » (août 2006)

                                    - « Lorsqu’il s’agit de faire dériver le camp républicain vers des mots, des phrases, des affirmations, des comportements qui sont en réalité ceux de l’extrême droite, là je trouve qu’il y a une chose inquiétante pour la démocratie française. » (16 avril 2007)

                                    - « Il y a des choses que l’histoire devrait nous interdire de remettre sur la table, comme de mélanger l’immigration et l’identité nationale. » (5 mars 2007, Nouvel Obs)

                                    - « Que l’homme qui a été ministre de l’Intérieur pendant cinq ans ait tout le mal du monde à se rendre en banlieue, même à la Croix- Rousse ! (...) prouve bien qu’on est dans une situation d’extrême tension. » (Métro 12 avril 2007)

                                    - « On ne peut pas assurer l’ordre et la sécurité en faisant monter les tensions. »

                                    http://sarkononmerci.fr


                                    • aurelien 24 avril 2007 14:05

                                      Les oreilles qui sifflent ou les chevilles qui enflent ?


                                      • frédéric lyon 24 avril 2007 14:17

                                        Pauvres Ségolène et Ségolèniste !!

                                        Bayrou doit bien se marrer.


                                        • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 24 avril 2007 16:06

                                          Rire jaune, car le pire est à venir et c’est déjà commencé : déjà 12 ralliements de députés de l’UDF à NS depuis lundi...


                                        • Viv 24 avril 2007 14:19

                                          Je pense que Bayrou va agir en 3 temps.

                                          1- pas de consignes de vote pour le second tour.

                                          2- Bayrou va continuer de mettre la pression sur ses deux rivaux UMP et PS, et va ainsi engager le premier tour des législatives... mais il va surtout pressurer ceux qui seront au gouvernement, cad la droite.

                                          3- Avec un tel pourcentage aux présidentielles, on peut être sûr que les législatives vont donner lieu à de nombreuses triangulaires entre le PS, l’UDF et l’UMP... pour lesquelles l’UDF n’a toute seule, (je suis centriste, donc réaliste...) que très peu de chances.

                                          Alors logiquement dans ce troisième temps, l’UDF va s’allier avec le PS (qui sera alors l’opposition), afin de constituer une assemblée rose-orangée qui amènera à la constitution d’un gouvernement du même ton... social-démocrate ! et là, l’UDF aura son mot à dire au PS, et Bayrou sera en mesure de faire quelque chose... !

                                          Cette stratégie en 3 temps devrait s’avérer payante.

                                          ++


                                          • poporino poporino 24 avril 2007 14:50

                                            si on écoute les gens qui votent pour bayrou on est dans le flou le plus absolu. n’essayez pas de comprendre le centrisme à la mode de françois B.

                                            ce que je sais c’est que la ségolène n’est pas une bonne chose pour le France et que son inéffable porte-parole qui devrait aller mettre de l’ordre juste chez les Verts tient des propos teintés de relents antisémites sur Sarko (le député socialiste de Saône-et-Loire a affirmé que le candidat UMP « ne peut pas incarner la France rassemblée » car il est « l’élu d’un ghetto de riches » et « l’homme d’une certaine division permanente ». selon AP).

                                            le 6 mai, la branlée attendue sera bienvenue pour faire éclater le parti Post Soixanthuitard, qui appartient au XIX siècle.

                                            au passage, les français sont bizzares, car ils donnent les 3/4 de leurs suffrages à une bande de pro-traité 2005.

                                            la France c’est une poupée qui fait non-oui-non-iui-non...

                                            l’idée de voir Sarko pour 10ans à l’Elysée est la meilleure perspective pour la France.

                                            NB j’ai voté De Villiers et je voterai Sarko. Deux Français estimables ?


                                            • frédéric lyon 24 avril 2007 15:16

                                              Les simagrées de Ségolène doivent cesser, maintenant la comédie est terminée.

                                              Le PS doit se débarasser de sa frange antilibérale (Mélanchon, Fabius, Emmanuelli, Montebourg, Bartolone, etc.) et on pourra ensuite former le parti social-démocrate dont la France a besoin aujourd’hui.

                                              A moins que tous ces drôles n’aillent à Canossa et découvrent subitement leur attachement émue aux idéaux de la Social-Démocratie Européenne, tels qu’ils sont incarnées par la SPD allemande ou le New Labour britannique. Dans ce cas le parti social-démocrate les recevra dans ses rangs.

                                              Ensuite, et seulement ensuite, on pourra discuter avec Bayrou.


                                              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 24 avril 2007 15:44

                                                Pour arriver à vos fins il vous faudrait, avec vos très nombreux amis, prendre votre carte du PS pour renverser sa direction !


                                              • prgrokrouk 24 avril 2007 20:33

                                                Ah, ben mince alors ! il faut le lire pour le croire !


                                              • latours 24 avril 2007 15:24

                                                Quelqu’un pourrait-il m’éclairer sur la possibilité que S.Royal se désiste. Quelle en serait les conséquences ? Le duel Sarko/Bayrou donne Bayrou gagnant. Le PS n’aurait il pas interêt à abandonner la course et profiter d’une cohabitation soft avec l’UDF, plutôt que de tout perdre Car il est peu probable que Barou appelle a voter Royal, quand bien même, elle aurait peu de chance de battre Sarkosy. Le Tout Sauf Sarkosy ne serai-il pas de laisser la place à Bayrou pour finir la course ?


                                                • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 24 avril 2007 15:42

                                                  Autant, à mon avis, demander à NS de démissionner au profit de SR...On peut toujours réver...

                                                  Petite remarque : c’est légalement impossible sauf à refaire les deux tours des élections sans SR, sacrifiée sur l’autel du Dieu Bayrou. Et je ne vois pas en quoi le PS serait d’accord...


                                                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 avril 2007 15:46

                                                  Article 7 de la Constitution de 1958 (La 5ème). Voyez ma recommandation identique plus haut dans les commentaires. Je suis sûr que tout le monde y pense, j’attend impatiemment que tout le monde le dise. http://www.nouvellesociete.org/5160.html

                                                  PJCA


                                                • Voltaire Voltaire 24 avril 2007 16:04

                                                  Effectivement, Mme Royal peut se retirer, auquel cas Mr Bayrou serait au second tour :

                                                  Article 7 (Loi n° 62-1292 du 6 novembre 1962) “ Le Président de la République est élu à la majorité absolue des suffrages exprimés. Si celle-ci n’est pas obtenue au premier tour de scrutin, il est procédé, (Loi constitutionnelle n° 2003-276 du 28 mars 2003) “ le quatorzième jour suivant ”, à un second tour. Seuls peuvent s’y présenter les deux candidats qui, le cas échéant après retrait de candidats plus favorisés, se trouvent avoir recueilli le plus grand nombre de suffrages au premier tour.

                                                  Mais il ne faut pas rêver...

                                                  A noter qu’en cas de décès de l’un des deux finalistes, l’ensemble du scrutin serait à refaire..


                                                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 avril 2007 16:13

                                                  Je n’ai pas parlé de la tuer, seulement de lui faire comprendre les règles élémentaires de la mathématique, de la realpolitik... et du sacrifice de l’égo pour le bien commun.

                                                  PJCA


                                                • nessoux 24 avril 2007 16:29

                                                  Si ce scénario se produisait vous seriez sans doute surpris du résultat ! Les Francais ont horreur qu’ont leur impose quelqu’un qu’ils n’ont pas choisi


                                                • Voltaire Voltaire 24 avril 2007 16:47

                                                  La précision sur ce que dit la constitution en cas de décès n’était évidemment pas un appel à l’élimination de l’un des deux finalistes !

                                                  Ceci étant, je ne serais pas en faveur du retrait de Mme Royal, il faut savoir accepter de choix des électeurs (sauf en cas de risques de dictature bien sûr). Un retrait ne peut être que la conséquence d’une impossibilité physique ou d’un grave problème personnel.

                                                  Les français ont choisi les deux finalistes, ils éliront ensuite leur président parmis ces deux là. En général, ils donnent une majorité au président nouvellement élu. Ils peuvent cependant modérer ce choix s’ils le souhaitent par leur vote aux élections législatives... Nous sommes en effet dans le cas où, si Sarkozy est élu, il succéderait à un président et à une majorité du même parti (ce qui ne s’est pas produit depuis 1969).


                                                • Anto 24 avril 2007 17:05

                                                  le sacrifice de l’égo pour le bien commun, c qu’elle se desiste ? c’est ça la realpolitik ? quelle clownerie. Avec votre raisonnement a deux franc on aurait pas besoin d’election pour elire le président. Sarko aussi devrait se desister comme ça bayrou passe et gagne ! attendez... mais a quoi serve les autres candidats d’ailleurs ? bayrou suffit largement !

                                                  Que vous soyez convaincu que le bien commun passe par bayrou est une chose mais sachez que 82% des votants n’étaient pas d’accord avec vous y a pas moins de 2 jours.


                                                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 avril 2007 20:16

                                                  A Nessoux : Tut, tut... Depuis le début de la campagne, tous les sondages disent que dans une finale Sarkosy-Bayrou les Français choisiraient Bayrou. Le désistement de SR ne fait que rendre possible ce choix, que d’autres modes de scrutin du type Condorcet auraient fait prévaloir. N’est-ce pas justement pour ce genre de situation que la constitution a prévu le désistement ? Regardez, d’ailleurs, a droite de la première page d’Agoravox, ce sondage qui dit que 60 % des répondants souhaitent une alliance de la Gauche et du Centre. Je comprend que cette hypothèse donne des sueurs froides à ceux qui croyaient qu’il ne restait qu’a refermer la tombe... mais il y a une vie après la mort. http://www.nouvellesociete.org/5160.html


                                                • prgrokrouk 24 avril 2007 20:32

                                                  Tu as bien raison... il ne faut pas rêver !


                                                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 avril 2007 20:40

                                                  A Voltaire. Ce que je viens de dire a Nassoux s’applique. J’ajoute seulement que je ne pense pas non plus à assassiner qui que ce soit :-0 smiley smiley. Quant à votre opposition au retrait de SR, tout dépend de l’importance qu’on donne aux idées reçues, laquelle devrait être minime quand le but est noble et que le droit le permet. Heureusement, votre bienvenue allusion au danger de la dictature - critère subjectif s’il en est ! - me réconforte. Il faut laisser l’idée germer et la regarder grandir. On verra bien si la France est vraiment sérieuse ou si elle traite toute cette affaire comme un soutenance de thèse en Sorbonne sur les vraies intentions d’Alcibiade.

                                                  PJCA


                                                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 avril 2007 20:57

                                                  A Anto. Je ne comprend pas votre argumentaire au premier paragraphe. Au second, je vous rappelle que le but d’un deuxième tour est d’obtenir une majorité de consensus. A aucun sondage, aucun autre candidat que Bayrou n’a obtenu cette majorite. AUJOURD’HUI, Bayrou recueille 55% des intentions de vote contre Sarkozy et 60% des Français semblent vouloir une alliance Gauche-Centre.

                                                  Si vous croyez que je suis simplement un inconditionnel de Bayrou, allez voir ces deux articles qui sont indubitablement en faveur de la candidate Ségolène Royal.

                                                  http://www.nouvellesociete.org/5148.html et http://www.nouvellesociete.org/5156.html

                                                  La France ne disparaît pas avec Waterloo... mais elle doit changer de stratégie.

                                                  PJCA


                                                • prgrokrouk 24 avril 2007 22:46

                                                  Je n’ose l’espérer !


                                                • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 25 avril 2007 16:21

                                                  J’ai une suggestion plus radicale et plus économique à vous faire : supprimer les élections à deux tours pour les remplacer par des sondages qui désigneraient, après élimination au jour le jour des autres prétendants, le candidat gagnant pendant une semaine de show-campagne sur TF1.

                                                  Quant à la constitutionnalité de votre proposition elle se heurte à une difficulté de taille : 26% des électeurs pourraient penser que leur vote n’a servi qu’à élire un candidat adverse qui n’a obtenu que 18,5% ; ils seraient en droit de demander l’annulation complète du scrutin pour détournement de leur vote.

                                                  On voit que ce n’est pas l’esprit démocratique qui vous étouffe et Voltaire est justifié à vous demander s’il ne vaudrait pas mieux tuer la candidate qualifiée au premier tour pour refaire les élections.

                                                  Ce genre de fantasme délirant, en forme de meurtre symbolique ou réel de l’adversaire, ne sert pas la cause de votre candidat.

                                                  Vous lui en avez parlé ? Il vous approuve ?


                                                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 avril 2007 17:46

                                                  A Sylvain Reboul. D’abord, laissez-moi vous exprimer tout mon respect : il y a trop d’« ânonymes » sur les médias citoyens. Concernant votre proposition radicale, vous serez surpris d’apprendre que, sinon vers une simple série de sondages, c’est néanmoins vers cette notion de « vote progressif » qu’incline un courant non négligeable des politicologues américains. Un jour, je ferai un article la-dessus. Quant à la constitutionnalité du désistement, je vous réfère encore une fois à l’Article 7 : la loi ne peut pas interdire indirectement ce qu’elle permet directement, restons sérieux.

                                                  Pour ce qui est de voir Bayroux comme « mon » candidat, j’étais ségolénard http://www.nouvellesociete.org/5148.html Je prend simplement acte du fait que la France n’a pas choisi la candidate Royal et que majoritairement elle ne veut pas du candidat Sarkozy. La grande vertu de Bayrou n’est pas dans qui il est, mais dans où il se place : au centre.

                                                  La France a le choix de rester dans un modèle de confrontation a l’italienne, ou de passer vers un modèle qui reste bipolaire, mais sans dichotomie, comme l’Amérique ou le U.K. C’est ce dernier modèle qui se veut consensuel et qui correspond aux exigences de notre époque.

                                                  Je suis contre Sarkozy parce qu’il va diviser la France et je n’ai été pour Royal que parce que j’ai cru qu’elle allait occuper le centre, ce que l’arrivée de Bayrou l’a empêchée de faire.

                                                  Voyez les bêtises que disent sur ce blog, par partisanerie, des gens dont le reste du discours laisse pourtant supposer qu’ils ne sont pas dépourvue de jugement. Est-ce qu’il ne faudrait pas penser à l’option du consensus. ?

                                                  Pierre JC Allard


                                                • IP115 25 avril 2007 17:58

                                                  « Je prend simplement acte du fait que la France n’a pas choisi la candidate Royal et que majoritairement elle ne veut pas du candidat Sarkozy. La grande vertu de Bayrou n’est pas dans qui il est, mais dans où il se place : au centre. »

                                                  Quelle mauvaise foi ! si je suis votre raisonnement, Sarkosy ayant fait 31% alors que Royal n’a fait que 26%, je crois pouvoir dire :

                                                  « la France n’a pas choisi le candidat Sarkozy [au 1er tour] et que majoritairement elle ne veut pas de la candidate Royal »

                                                  Et oui un peu plus de 38% pour TOUTE la gauche, en encumulant péniblement PS+PC+LO+LCR+LES VERTS+BOVE+NIHOUS+CHIVARDY quand Sarkosy fait 31,18 à lui tout seul, pas de quoi pavoiser !


                                                • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 25 avril 2007 18:04

                                                  Si je vote pour un candidat, c’est parce que je suis d’accord avec son projet politique et je conteste que par une manoeuvre, qui n’a rien à voir avec un cas de force majeur, mon vote soit annulé au profit d’un autre candidat pour lequel mon candidat se désisterait sans me consulter. Je maintiens qu’un tel procédé annule du même coup mon vote et donc mon droit de citoyen.

                                                  De plus je ne suis pas du tout d’accord pour annuler ou dépasser le débat entre la droite et la gauche qui constitue le coeur de la vie politique dans tous les pays démocratiques. Ce qui n’empêche par des ententes avec le centre, mais cette entente ne peut être de centre gauche et non de centre droit que si un parti de gauche en est partie prenante et qu’il puisse concourir es-qualité au suffrage universel. Si celui -ci est relativement majoritaire alors cette entente se fera sous sa direction, sinon ce sera le contraire (cas de l’Allemagne aujourd’hui, par exemple, que je connais bien), mais je refuse de voir mon, vote détourné au profit d’un candidat du centre pour lequel je n’ai pas voté. Mon droit de vote est souverain et il serait anti-constitutionnel de la bafouer à ce point. La légitimité d’élections dans de telles conditions serait tout à fait contestable, y compris pour le candidat qui serait élu..


                                                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 avril 2007 20:07

                                                  A IIP 115 Nous sommes bien d’accord, la France n’a pas plus choisi Royal que Sarkozy. C’est Bayrou que tous les sondages donnent gagnant à environ 55%, en duel contre tout autre candidat. Ce qui est d’ailleurs normal, puisqu’il est le deuxième choix probable des Droitistes contre la Gauche et des Gauchistes contre la Droite. Il est donc le compromis qui rend le pays gérable plutôt que d’en faire un lieu d’affrontemen entre les extrêmes.

                                                  A Sylvain Reboul Toute procédure électorale cherche à exprimer -imparfaitement - la volonté démocratique. Voyez les appels à la proportionnelle. Voyez les correctifs apportés partout, méthodes de Sainte-Lagüe, de Borda, de Condorcet.

                                                  Dans la France d’aujourd’hui, personne ne conteste que les sondages nous disent qu’une finale Bayroux Sarkozy donnerait Bayroux gagnant. C’est une aberration non compensée du système qui conduit à une finale d’où est exclu celui qui gagnerait contre l’un ou l’autre des finalistes. La Constitution a prévu une façon de corriger cette aberration : le droit à désistement. On verra dans les jours qui suivent si les Français veulent on non l’utiliser.

                                                  Mais laissons les chiffres. Vous affirmez qu’une confrontation Droite-Gauche est à la base de toute démocratie. En fait, dans les pays anglo-saxons, cette confrontation est devenue largement cosmétique et ne sert qu’au ultime « finetuning » des accommodements, dans un contexte d’alternance qui garantit que les écarts seront tôt ou tard compensés et qu’on reviendra à une politique qui fait consensus pour 95% de la population.

                                                  Le fond de notre débat me semble être que vous croyez que la notion de « partis » est encore porteuse, alors que je crois que jeu politique antagonistique actuel est devenu stérile et qu’il faut tendre vers ce type de consensus au plus vite. Laissons donc le temps nous départager...

                                                  Cela dit, je ne pense pas que les critères de partage sur lesquels on puisse établir aujourd’hui ce consensus soit les meilleures. Je ne suggère donc pas de renoncer à introduire plus de justice sociale. Je pense seulement - et j’explique sur mon site - qu’il faut désormais faire la lutte autrement.

                                                  PJCA


                                                • Lapinator Lapinator 24 avril 2007 15:25

                                                  Personnelement je pense qu’il vas tracter avec la gauche, et que sa se passera comme ça :

                                                  - Il, vas se placé à droite de la gauche et du centre , c’est un centriste quand même. qu’il vas le clamé haut et fort !!!, c’est sa légitimité.

                                                  - Il vas négocier avec le PS des places pour les législatives, quitte à jouer les triangulaires pour faire gagner le PS dans certaines circonscriptions au profit d’autre circonscriptions. ( bien se rappelé que l’UMP veut la peau de UDF et qu’un partie pour existé est obligé de se raccrocher à un des parties au pouvoir ), Peut être même une place au pouvoir ( mais la j’ai un doute, s’il veut marqué sa différence. )

                                                  - une fois ces tractations et négociations faites, qu’il aura appuyer ses positions, il rappellera à voté Royal. ( pas avant )

                                                  c’est une supposition, elle n’engage que moi, l’avenir nous dira si j’avais raison.


                                                  • Linda 24 avril 2007 15:26

                                                    Ce qui est extraordinaire, c’est que Bayrou risque de voler la vedette au deux candidats pendant ces deux semaines si il sait bien s’y prendre avec les média.

                                                    En tout cas c’est un pur bonheur de voir ceux qui nous insultaient hier, nous trouver très fréquentables aujourd’hui (tiens Bayrou n’est plus de droite ? Ses électeurs ne sont plus de benêts ?)

                                                    Et c’est encore plus un pur bonheur de voir Borloo et Fillon manier la carotte et le bâton. Et oui, sans accord de désistement l’UDF n’aura pas forcément moins de députés et risque de faire perdre l’UMP en imposant des triangulaires.

                                                    Et suprême gourmandise, c’est un régal de voir les derniers amis de de Robien et Santini aller à la soupe.

                                                    Décidément ces élections sont passionnantes.


                                                    • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 24 avril 2007 15:28

                                                      Dans un style distancé et ironique, l’analyse est rigoureuse.

                                                      Il manque à mon avis ce qui transparaît en filigrane dans votre texte, à savoir que le seul espace d’autonomie possible de FB réside dans l’élection de SR qui n’a ni les moyens, ni surtout intérêt à absorber ou broyer FB et son parti (nouveau ou non), au contraire de NS qui est prêt à tout pour l’éliminer au nom d’un règle intangible en politique : Régner sans concurrence dans et sur son domaine propre. Une alliance externe est toujours plus profitable, en terme de liberté de manoeuvre, à une alliance interne.

                                                      FB est bien placé pour le savoir : il en fait l’expérience aujourd’hui avec le débauchage accéléré par l’UMP de « ses » députés« . Pour arrêter l’hémorragie et/ou présenter un centre qui ait une chance de survie politique il faut qu’il fasse un geste vis-à-vis de SR ; S’il choisit de soutenir NS, comme ses ex »amis" il devra sortir de sa posture ni droite ni gauche (ou au delà de la droite et de la gauche), sauf à la présenter comme une imposture (selon le mot de F. Hollande).

                                                      Pour les législatives il est en très mauvaise position sans accord avec le PS , sauf à reconduire l’alliance avec l’UMP... Une alliance avec le PS aurait de plus l’avantage de changer dans le sens voulu par Rocard (et aussi par SR..) le PS en parti social-démocrate, voire social-libéral. L’effondrement de l’ultra-gauche qui soutient SR sans condition au nom « du tout contre NS » (donc sans pouvoir peser sur la stratégie de du PS) est une bonne opportunité à saisir pour un centre décidé à se ménager un espace politique qui n’est possible que dans une alliance avec le centre-gauche. Et tant pis pour les amis qui sont prêts à trahir le projet de FB en rejoignant NS...


                                                      • Casimir 24 avril 2007 16:52

                                                        Très fort l’analyse...

                                                        Pour vous, FB retomberait dans le système traditionnel et classique s’il opte pour NS mais pas s’il s’allie avec SR ?

                                                        Cette partialité est insupportable. La gauche a vraiment des problèmes, de gros problèmes.

                                                        Pour tout vous dire, le seul geste intelligent qu’a FB à faire, c’est de proposer de voter blanc. Le risque pour lui est de perdre ses députés et de se retrouver tout seul (cette hémorragie dont vous parlez). Très franchement, les médias l’ont présenté comme un vainqueur avec ses 18 % ; contrastant avec un facies plutot figé et des sueurs car s’il était parvenu au 2e tour, tout était gagné. Mais là où il est , il est vraiment dans la merde. Tous les solutions sont mauvaises :
                                                        - s’il retombe dans une alliance droite ou gauche, il perd tout le capital confiance de ses électeurs, ils se sentiront trahis, bafoués.
                                                        - s’il fait voter blanc, il prend l’énorme risque de voir se poursuivre voire augmenter l’hémorragie de ses députés à cause des législatives de juin.

                                                        FB est vraiment dans la merde. D’autant que s’il choisit la 2e solution , vous pouvez être sûr que NS s’engera en cas d’élection, à mettre plein de réformes en route pour prouver sa bonne foi, beaucoup de populaires et qques unes moins en tant qu’alibi. Lui n’est pas stupide. Et en ce faisant, toutes les triangulaires sont pour l’UMP. Fin de partie pour l’UDF ou le PD.

                                                        Il est en face d’un choix impossible.

                                                        A moins que qqun fasse de lui un premier ministre avec un gouvernement UDF mais ça me parait fantaisiste comme hypothèse


                                                      • bernard29 candidat 007 24 avril 2007 17:23

                                                        Si Bayrou ne vote pas ségolène Royal, c’est qu’il n’était pas sincère avec sa sixième république et son projet antisystème. Nous savons fort bien qu’il n’appellera pas publiquement à voter pour ségolène Royal, mais s’il ne met pas des indications fortes dans son discours sur la réforme des institutions. Alors on pourra douter de sa sincèrité.

                                                        Monsieur Bayrou a mis au cœur de sa campagne et de son projet présidentiel l’impérieuse nécessité de revitalisation démocratique de notre régime. Il est un des seuls candidats qui a pris la peine de rédiger un projet complet de sixième République. Ce projet démarque totalement les centristes de l’UDF des ambitions présidentialistes et cinquiémistes de Nicolas Sarkosi. Monsieur Bayrou candidat de l’anti-système droite-gauche des partis de gouvernement, a avancé des propositions radicales sur, par exemple l’introduction d’une forte dose de proportionnelle aux élections législatives, du mandat unique pour les parlementaires (députés), d’une nouvelle décentralisation et même de la suppression de l’échelon départemental, mais aussi, sur l’organisation d’un référendum constitutionnel etc... Ce sont là des réformes que le candidat Nicolas Sarkosi a rejeté lors de la précampagne électorale et qui démontrent une incompatibilité programmatique sur laquelle doit appuyer Ségolène Royal. Logiquement, Monsieur Bayrou devrait aller au bout de sa logique démocratique, et il devrait appeler à voter pour Ségolène Royal, qui a également développé ces mêmes réformes dans son pacte présidentiel.

                                                        Non seulement, le soutien a Ségolène Royal serait logique, mais c’est aussi le succès de Ségolène Royal qui peut assurer à François Bayrou, l’espoir, à l’avenir, de voir triompher son idée de Parti Démocratique du Centre. En effet, la cinquième république conduit inlassablement et invariablement au clivage Droite-Gauche et aux jeux malsains du vote utile. La seule chance d’une troisième voie est la rénovation du système et en particulier la réforme des scrutins avec l’introduction d’une forte dose de proportionnelle mais aussi l’application stricte d’un non cumul de mandat comme d’un renouvellement limité desdits mandats.

                                                        La rénovation démocratique passe par le succès de Ségolène Royal et ressort de la responsabilité des centristes dans sa possible mise en œuvre. Ceux ci seront’ ils à la hauteur de l’enjeu et de leur sincérité démocratique. Une abstention et/ou un vote blanc seraient ainsi fondamentalement irresponsables, du moins inconséquents.

                                                        Ceci n’empêche nullement Monsieur Bayrou de poursuivre sa démarche de parti démocrate aux législatives. au contraire même.


                                                      • GRL GRL 24 avril 2007 15:29

                                                        Au delà du discours partisan que je lis encore tout au long de ce fil , il y a en nous tous , les gardes fous républicains et démocratiques dont le pays n’a tout simplement pas les moyens de se couper. Ce pays a une histoire , elle n’est que peu prise en considération dans les turpitudes et la frénésie des engouements politiques de la part des participants , fussent ils encartés ou non.

                                                        Messieurs dames , il y a des priorités APOLITIQUES dans ce pays.

                                                        Loin des portables , du wifi , des blogs et de la participation aux discussions citoyennes et de la valorisation de chacun au travers de l’échange , il y a en tout premier lieu , la condition de ceux qui sont sur la brèche , loins , tres loins de nous et de nos discours. Et il y en a beaucoup , dans ce pays , des gens sur la brèche.

                                                        Et justement , on ne peut sire ceci sans rappeler que

                                                        Sarkozy , c’est le MEDEF : Et sa façon générale , d’accumuler sur le travail des autres, c’est la dévalorisation du travail au profit d’une spéculation qui NE PRODUIT RIEN , c’est l’ouvrier - bétail , c’est l’hypocrysie et les cercles d’interêts mondiaux, c’est la tentative de mainmise mondialisante qui va directement à l’encontre de l’autodétermination économique des peuples, c’est l’emploi l’emploi précaire et la déprime des travailleurs. Sarkozy aime le travail ah oui , mais le travail... des autres ... comme je lisais un jour sur un de nos fils. Et ceci est inacceptable , et nous n’avons pas le droit de l’accepter car c’est un déni de la vie humaine , ni plus , ni moins . Tout le monde n’est pas philosophe , avocat , mathématicien ou cadre , mais vos maisons , vos routes , vos verres et vos assiettes , votre nourriture , vos vetements , et même la haute technologie que vous utilisez , est actuellement produite par les ouvriers , lorsque ce n’est pas carréments « les petites mains » de nos délocalisations , soit ... des esclaves. Sarkozy sait celà , Sarkozy , çà ne lui fait rien , mais rien , et vous qui avez voté Bayrou comment vous sentez vous. C’est de la vie humaine qu’il s’agit , de considérations politiques débouchant sur d’horribles conséquences APOLITIQUES auxquelles nous devons tous réagir , et vous aussi.

                                                        Et Sarkozy , c’est aussi, « l’atlantisme actif » induisant fatalement de nouvelles guerre et donc , de nouvelles victimes, mais de balles de balles estampillées France cette fois ci, si ce n’est de soldats français tout simplement. C’est aussi la perte de notre crédibilité dans les pays qui attendent et espèrent encore de la France. Si les USA n’attendent que nos flingues, des pays comme le Brésil espèrent de nous , veulent developper l’energie nouvelle avec nous , veulent progresser ( le progres , le vrai , l’inverse de la guerre , çà vous parle ? ), et l’Afrique que Mr Bayrou voudrait aider espere de moins en moins mais espere encore de nous. Tout celà Sarkozy en est loin , tres tres loin. Il veut relancer l’immigration de travail , il n’a pas pu s’entendre avec un ministre nommé BEGAG , il l’a menacé , insulté , comme il a insulté nos banlieues ... si vous n’y vivez pas , sachez que çà fait beaucoup , mais beaucoup de gens dans ce pays , des gens français , vivants et souvent jeunes, des gens à qui la France ne doit pas tourner le dos , des gens dont vous mêmes , ne pourrez vous passer , ... et il n’a pour eux que mépris . Aujourd’hui , le FN a rejoint ses rang pour la moitié de ses electeurs . Si JMLP a de quoi etre furieux , tout le gaullisme acquiescant a bien , mais bien de quoi ... avoir honte. Et vous , centristes , vous voteriez pour lui ? Mais pourquoi ne pas l’avoir fait au début dans ce cas ?

                                                        Sarkozy , c’est donc la moitié de l’electorat du front national qui a suivi, et pourtant ces élécteurs avaient comme la réputation d’avoir juré fidelité à JMLP , j’me marre , même eux se sont fait berner , mais toujours est il qu’aujourd’hui , ce parti eugéniste peut estimer , en reprenant ses propos , avoir « un tiers de sang FN » et je ne vois plus , mais plus du tout le rapport entre F.Bayrou et la haine de l’autre comme culture. Il supprimera d’ailleurs certainement le ministère de la culture , car c’est bien du culte de sa personne qu’il est épris et pas de culture. Et ce FN nouveau venu vers un nouveau culte plus attirant , devrait faire reculer les considérations des plus gaullistes de l’électorat Bayrou. Enfin , mais comment pouvez vous parfois oublier celà ?

                                                        Tout ces traits et ces tendances ne sont pas le seul angle de vue pour aborder la personne de N.Sarkozy , mais tout ces angles de vue sont indéniables aujourd’hui . Faut il vraiment se raconter des histoires pour ne pas percuter. Moi je compte , pour mon pays pour moi , et encore plus pour l’image de F.Bayrou , ses chances pour l’avenir , que l’éectorat ne rejoigne pas cette nouvelle extrême droite moins populo , plus friquée , qui se fait appeler « Gaullisme » mais qui ne porte qu’un nom à bannir avec courage et fierté , celui de Nicolas Sarkozy .

                                                        Pour vos pères et pour vos enfants , pour vous et pour F.Bayrou , rejetez , rejetez l’innaceptable , car cet innacceptable dépasse de loin , toute considération politicienne. Ici l’on parle de vies humaines , qui , si elles ne sont pas les votres , pourront etre celles de vos enfants . Alors faites preuve de courage, votre candidat vous le dit et vous le montre souvent, il y a une dignité à reconquérir dans ce pays . Elle passe par un premier geste avant la reconstruction , c’est celui de s’assurer la paix civile , en rejetant violemment N.Sarkozy , en lui montrant que l’on a compris , que vous avez compris .

                                                        Merci à vous, GRL


                                                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 24 avril 2007 16:52

                                                          Salut GRl,

                                                          C’est exactement se que je pense, mais dis avec beaucoup plus de talent que moi.

                                                          Bravo, j’applaudi des deux mains.

                                                          @+ P@py


                                                        • BuZardinho BuZardinho 24 avril 2007 16:59

                                                          Donc vous applaudissez sans comprendre Papy, il est dit de rejeter une personne anti-démocrate et vous parlez de voter blanc.

                                                          Petit problème.


                                                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 24 avril 2007 17:11

                                                          F. Bayrou suivant sa réponse :

                                                          Soit il se renforce, c’est a dire qu’il laisse le libre choix à ses électeurs

                                                          Soit sil est discrédité en s’alliant avec l’une ou l’autre.

                                                          Perso, je pense que va adopter la première solution , il renforcera ainsi sa stature pour l’échéance de 2012.

                                                          2012, c’est dans 5 ans et pour un politique comme lui, finalement ce n’est pas très loin.

                                                          Je pense qu’il aura de quoi s’occuper, et a mon avis, il ne va pas s’ennuyer l’François !

                                                          @+ P@py


                                                        • GRL GRL 24 avril 2007 18:16

                                                          Tu sais p@py , c’est simple . Ce que je dis là , mon message , ne souffre pas de doute. Ce constat est avéré et il me scandalise , me mobilise , dans l’espoir qu’il ne nous ... terrorise point demain. Je suis sur , sur de ce que j’avance. Ce type , c’est la perte de la France et la misère noire assurée pour plus de 10 000 000 de français et la misère probable pour quasiment tous les autres.

                                                          P@py , c’est un ancien qui m’a éduqué , j’ai entendu son histoire. Je comprends maintenant pourquoi l’éducation est notre clé. je ne ferai pas la connerie par orgueil ou pour me distinguer , je votrerai S.Royal. Je veux la paix entre les hommes , et j’aime mon pays , ma terre. Je ne la laisserai jamais , jamais au néo conservateurs , au néo fascistes. Tu entends p@py , je ne la laisserai ... jamais , coûte que coûte. J’aime trop la vie pour la nier.

                                                          Apres , une fois mon message donné et tous les jours reformulé et redonné , je ne peux te forcer à comprendre qu’il ne faut pas voter blanc, mais je te dirai juste ceci : blanc , c’est la couleur de l’oeil sans l’iris ni la pupille , et moi , je vois clair en Sarkozy , clair dans les desseins des néo conservateurs. Rien ne me fera bouger , mon regard est braqué sur lui , je ne lache pas une seconde. Mes yeux étaient oranges au premier tour , mais aujourd’hui , ils sont rouges P@py, de honte et de colère. La France doit comprendre , accepter et seulement apres , toutes ces belles choses auxquelles on ne croyait plus reprendront du gout. Pour l’instant, la France, elle est presque redevenue fasciste. Et Papy, c’est çà, l’urgence.

                                                          Merci pour tes encouragements , GRL.


                                                        • Viv 24 avril 2007 15:31

                                                          je ne pense pas qu’il y aurait de tractation pour la présidentielle... et surtout qu’il y cèderait, car ce n’est pas dans son intérêt et dans la dynamique de son message !

                                                          Par contre les législatives, surtout le deuxième tour, c’est une toute autre affaire, et là on pourrait voir l’alliance PS-UDF, pour un gouvernement de centre-droit qui rendrait NS impotent !

                                                          ++


                                                          • Bakoun 24 avril 2007 15:36

                                                            Sarko est non seulement un danger pour nous , mais pire encore, pour la paix dans le monde

                                                            http://www.monhebergement.fr/do/ag/1134.htm


                                                            • Casimir 24 avril 2007 16:06

                                                              Quelle argumentaire mon ami.. bouahahahahahahhaha


                                                            • nessoux 24 avril 2007 16:17

                                                              Rocard avait tout compris bien avant le premier tour. Intelligence et ouverture d’esprit l’ont toujours caractérisé.

                                                              On ne peux pas en dire autant de ses camarades Hollande, Royal, Lang... qui se sont jetés tête baissée dans le piège en refusant tout accord. Il auraient pu partager la victoire avec Bayrou, ils auront à la place une double défaite : 1. le 6 mai dans les urnes 2. le PS qui se fracture ensuite.


                                                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 24 avril 2007 16:44

                                                                Je l’ai déjà dis hier , le 6 mai, je voterais blanc , car ni Ségo ,ni Sarko ne m’intéresse, et pour moi peu importe qui sera élu ( e ).

                                                                Par contre je me marre les électeurs de gauche qui ont crus en la madone, ben en fin de compte auront leur pire ennemi comme président !

                                                                Tel un vieux sage, j’attends patiemment 2012 !

                                                                @+ P@py


                                                                • bernard29 candidat 007 25 avril 2007 09:39

                                                                  un vieux sage ???

                                                                  le sage ne refuse pas de prendre ses responsabilités au moment où il faut. Sinon pourquoi fixer une date 2012. Pourquoi pas plutôt 2017 ?? C’est justement à cela que l’on reconnaît les vieux sages ! Faire des choix en considérant le contexte et non pas espérer un contexte plus favorable dans une fuite des réalités.


                                                                • A. Nonyme Trash Titi 25 avril 2007 10:44

                                                                  Ben quoi ?

                                                                  On n’est pas forcé de choisir entre la peste et le choléra ! Ne pas voter au deuxième tour, c’est bien témoigner que l’on n’adhère ni à l’une, ni à l’autre. C’est confirmer son vote Bayrou, centriste et réformateur de la vie politique.

                                                                  On sait que Nicolas Sarkozy peut nous emmener dans un régime assez autoritaire, et cela suffit à intriguer même si je trouve que le catastrophisme fait autour de sa personne est très excessif. Mais quand on est concurrent et qu’on a rien d’autre à faire valoir, c’est plus simple de taper sur l’autre.

                                                                  Car on ne me fera pas croire que Ségo vaut mieux. Elle part dans tous les sens, n’est que faussement soutenu par son entourage de campagne, et quel entourage, qui la flingue dans le dos dès que l’ouverture se présente ! Pas de cap, navigation à vue, pas d’équipage... Tout pour se prendre un récif. De plus, avant de proner une France juste, elle ferait bien, au moins, de juste savoir évaluer son patrimoine ! Mais elle n’est pas vraiment douée pour la finance....

                                                                  Au final, il n’a pas fallu plus de deux heures pour que les finaliste partent avec une rapidité incroyable à la chasse au Bayrou, ou plutôt de ses voix. Le sale garnement du milieu, largement « pourri » par SégoSarko avait soudain bien des qualités.

                                                                  Bref votons TSS : Tout Sauf Ségo, Tout Sauf Sarko....


                                                                • bulu 25 avril 2007 11:32

                                                                  electeurs de gauche cocus une fois de plus....


                                                                • luteola luteola 24 avril 2007 16:49

                                                                  Moi j’aimerais voir Bayrou (pour qui j’ai voté) dire « Oui, j’aimerais m’associer avec des personalités compétentes, républicaines, avec de bonnes idées, de droite ou de gauche ; et hélas je ne vois rien de tout ça ».

                                                                  et point barre. Qu’ils laissent ses electeurs faire le tri (perso c’est vote blanc). J’imagine mal qu’il puisse appeler à voter pour des gens qui l’ont dénigré à ce point. Il a franchi le point de non retour à mon avis. De quoi aurait-il l’air s’il cédait pour quelques circonscriptions ou maroquins ministériels ??

                                                                  J’attend les legislatives avec impatience. En craignant hélas le pire.


                                                                  • RC de Toulouse 24 avril 2007 16:59

                                                                    Pour le partage des circonscriptions, ça peut être jouable pour le PS et l’UDF, s’ils ciblent celles où l’UDF peut battre la droite avec le soutien du PS. En clair des circonscriptions traditionnellement de centre-droit que l’UDF pourrait arracher à l’UMP au second tour avec l’appui du PS.


                                                                    • ifelhim 24 avril 2007 17:19

                                                                      Abstention j’envisageais, abstention, je choisis, être complice du degré zéro du débat et de la politique, politique qui se limite au jeu abjecte de la diabilisation ou du sarcasme, merci, très peu pour moi. Débrouillez-vous.


                                                                      • Marianne Marianne 24 avril 2007 17:31

                                                                        Article Excellent ! Lilian M a des talents de chroniqueur ! Bien vu sur le fond, et le style est un régal. Encore des articles, encore !


                                                                        • maxim maxim 24 avril 2007 17:44

                                                                          alors là Bayrou est coinçé ,Royal commence à lui faire les yeux doux ,elle en est à proposer un rendez vous ou meme une alliance ????

                                                                          une alliance ,sans compter avec la vieille arriere garde de PS qui doit accepter du bout des levres mais qui n’en pense pas moins ,et qui doit secretement attendre le fiasco de cette alliance ....

                                                                          d’autant plus que les Communistes ou ce qu’il en reste vont donner leurs voix ,ainsi que les Verts aussi exangues et certainement les petits partis « revolutionnaires » rien que ça ....

                                                                          sachant que dans les amis de Bayrou,il y a des modéres de la droite republicaine ,mais qui entendent rester à droite ( ils ne veulent pas renier leur famille )qui et que pourra proposer Bayrou ,des mots d’ordre pour son electorat ????des fidèles prets à cette alliance ....

                                                                          et si ça foire ,comment vont ils etre acceuillis par leur famille de droite qu’ils auront trahis ......

                                                                          donc des gens de droite se retrouveraient melés à des gauches et extremes melangés ????

                                                                          et là il risque en plus de se faire griller des deux côtés ,de gauche comme de droite ......

                                                                          j’en profite aussi pour dire ma profonde stupeur d’avoir entendu JM Le Pen ,donner comme mot d’ordre ,refiler ses voix à Royal .....alors là je n’y comprends plus rien .....

                                                                          mon interrogation ,qu’est ce qu’on a ete foutre aux urnes Dimanche dernier .....

                                                                          pardonnez moi l’expression ,on a ete pisser dans un violon .....

                                                                          ce matin ,j’ai entendu dire que Sarkosy s’ouvrait à toutes propositions lui aussi ?????

                                                                          sur ce site ,il y a beaucoup d’intervenants qui ont ma sympathie ,ils se reconnaitront ,je leur dis ,dans quinze jours je voterai blanc ....

                                                                          j’ai perdu tous mes repaires dans cette campagne paillettes et poudre au yeux ....

                                                                          vraiment ,notre pays merite mieux que ça ......


                                                                          • CAMBRONNE CAMBRONNE 24 avril 2007 18:09

                                                                            ALLONS MAXIM

                                                                            La pêche bon Dieu . Tout va bien ! Pourquoi ,cette morosité .

                                                                            Nous assistons à des jeux électoraux qui sont normaux en démocratie .

                                                                            Il est évident que pour gagner ces élections les voix des électeurs de Bayrou sont indispensables et il ne faut pas s’étonner que chaque candidat cherche à les récupérer , c’est de bonne guerre .

                                                                            Cependant la plus emmerdée c’est Ségolène car je ne vois que trop ce que Mélenchon et fabius vont dire de ces tentatives de rapprochement. Je ne parle même pas des électeurs .

                                                                            Pour moi les choses sont simples je souhaite la victoire de NS car il est le seul capable de redresser le pays . Je ne dis pas qu’il y arrivera car ce sera difficile mais je suis sur que madame ROYAL n’y arrivera pas . De toute façon les socialiste m’ont toujours profondèment fait c..

                                                                            Allez camarade , la pêche .


                                                                          • maxim maxim 24 avril 2007 18:31

                                                                            bonjour Cambronne .....

                                                                            et oui ,tu vois où j’en suis .....

                                                                            franchement ,je ne sais pas vraiment ce que je vais faire ,je croyais que Royal aurait ete eliminée au 1 er tour et que l’on aurait assisté à une autre finale ...

                                                                            et en plus je vois un mec de droite ,qui va se foutre dans des pattes avec des Bovés,Buffet,Voynet,Laguillier et tutti quanti ....

                                                                            entre parenthèses ,certains de ses compagnons de route le quittent pour rejoindre Sarkosy .....

                                                                            mais qu’est ce qu’on a à vouloir etre toujours cocus comme ça ......

                                                                            ton mot m’a fait plaisir ,je vais me ressaisir ,je ne suis peut etre pas perdu pour la bonne cause ,mais je prends du recul......

                                                                            Amicalement ......


                                                                          • CAMBRONNE CAMBRONNE 25 avril 2007 12:15

                                                                            MAXIM Rebonjour

                                                                            Merci de ta réponse , je vois que tu flotte un peu mais cela va passer .

                                                                            Je suis heureux de voir les Français se réveiller même si leurs choix ne sont pas toujours les nôtres , ils sont revenus aux urnes . C’est un point positif indiscutable .

                                                                            La constitution éventuelle d’un centre , voire d’un parti démocrate par Bayrou me semble une bonne chose et enfin la perspective de voir le PS éclater et se recomposer comme les autres partis d’europe, en larguant ses marxistes trotskistes me réjouit profondèment .. Nous avons besoin d’une alternative raisonnable et un parti démocrate face a un parti , disons républicain me semble une bonne médecine .

                                                                            Wait and see .

                                                                            Vive la république quand même ;


                                                                          • Ptit Dino Ptit Dino 24 avril 2007 17:53

                                                                            Bonjour, pour mon premier commentaire, je vais être long, et j’espère clair smiley. Pour éviter les questions oiseuses, j’ai voté Sarkozy au premier tour.

                                                                            Tout d’abord pour que les choses soient clairs (même si en lisant ma bio cela doit transparaitre), j’ai voté Sarkozy. Maintenant essayons de se placer à dans la peau de F. Bayrou.

                                                                            Quelque soit le vainqueur de la présidentielle, ce dernier aura un gros avantage aux législatives suivantes (on l’a vu quasiment à toutes les législatives qui ont suivi des présidentielles).

                                                                            Le Pen est laminé, et a priori le FN est généralement moins fort collectivement que leur leader sur son nom propre. Donc il aura sûrement moins de candidats qui pourront se maintenir que les années précédentes.(avantage Sarko).

                                                                            Le PS s’il veut conserver quelques alliés à gauche, et il le voudra, alliance avec Bayrou ou pas, devra leur laisser des circonscriptions gagnables.

                                                                            Si on considère qu’en gros le vainqueur des présidentielles fait environ +10% aux législatives, si Sarko est président, il arrive à 40%, si c’est Ségo 35%. Avec un FN affaibli, 40% c’est a priori largement suffisant pour être majoritaire à l’assemblée. Donc si Sarko gagne, il n’a pas besoin de Bayrou. En revanche, Sego avec 35, face à un Sarko à 30, n’a pas de garantie d’avoir une majorité seule (si elle veut laisser des sièges à ses alliés à gauche). Donc elle a besoin de Bayrou.

                                                                            En conséquence, si Bayrou joue purement tactique politicienne, il parait avoir intérêt à la victoire de Segolène.

                                                                            Bon maintenant, l’UDF est jusqu’ici un parti de droite dans toute sa structure, une grande partie de ses militants, et quasiment tous ses élus. Si Bayrou joue Sego, une bonne partie de ses élus ne le suivra pas, car ils veulent garder leurs sièges.

                                                                            Donc à mon pas toujours humble avis, Bayrou va appeler à aller voter, mais ne donnera pas de consignes précises (il peut reprendre la déclaration de Chirac en 81 s’il a besoin d’idées). Ensuite, pour les législatives, il va être dans une situation infernale, mais bon, c’était le risque.

                                                                            Et pour ceux qui s’étonnent de voir les deux finalistes dragués le centre, se souvenir de la « doctrine Mitterand », au premier tour on rassemble son camp, au deuxième on va chercher le centre, toujours dans cet ordre. Sarko et Sego font très exactement cela.


                                                                            • ERIC ERIC 24 avril 2007 18:37

                                                                              Ce premier tour nous a fait vivre une soirée électorale dès plus classiques, puisque l’on retrouve (enfin serait-on tenté d’affirmer) l’opposition franche et massive des deux blocs politiques traditionnels. Cela reviendrait donc à exclure aux petits partis, le rôle traditionnel d’arbitre, conférant ce dernier à la nouvelle idée de la politique, proposée par M François Bayrou.

                                                                              En effet, la gauche de la gauche n’a guère attendu pour exprimer son report de voix sur la candidate socialiste (Certains avaient su le négocier bien avant sur des bases plus rentables, à l’instar de M Chevènement). Au premier tour, nous avions déjà eu droit au « vote utile », semblant accuser les électeurs des petits candidats de la déroute (il ne s’agissait pourtant que d’un résultat démocratique) de 2002, pour le second opus de cette présidentielle, nous aurons donc droit au « Tout sauf Sarko ». Car, les partis de l’extrême gauche appelent surtout à faire battre Mr SARKOZY, et non pas à faire élire le programme du parti socialiste. Du déjà vu donc, puisqu’en 2002 la gauche appelait à voter Mr CHIRAC contre M LE PEN.....

                                                                              Mais l’élection (plus encore la présidentielle) est un choix du citoyen, qui va, par son scrutin, décider de la politique à mener. Bien sur, si aucun programme n’acquiert son adhésion, il votera blanc pour exprimer son mécontentement ou son absence de choix. Par contre , restreindre le vote à la volonté de ne pas voir tel ou tel candidat accéder à la présidence ne correspond pas à cette idée de démocratie. Ou alors, nous devrons en assumer les conséquences, et non pas comme en 2002, rejeter l’élection de Mr CHIRAC comme étant un mal nécessaire à l’éviction du Front National.

                                                                              Désormais, ce même Front National se replie sur lui même , avec un peu plus de 10 % des votes (notons au passage, qu’il fait beaucoup mieux que de vieux partis traditionnels , le P.C., ou ceux censés représenter les enjeux d’avenir, les Verts). Le discours sécuritaire de M SARKOZY y est certainement pour quelque chose. Sa déclaration de créer un Ministère de l’Immigration est digne d’un Front National combattant, et ses dérapages sur les tares supposées génétiques font frémir.

                                                                              En face, Mme ROYAL retombe dans les pièges déjà traversé par les socialistes au pouvoir. Relance - Austérité,..... encore une fois du déjà vu. Face à elle, Ségolène voit l’homme, défendant « ceux qui se lèvent tot », et proclame alors que le changement passe par elle (les ténors du parti socialiste se sont ralliés, donc le changement doit rester modéré). Doit-on choisir entre une France, où la solidarité sera mise à mal, et une France, où l’assistanat sera proclamé en dogme.....Doit-on faire obstacle à une société liberticide en soutenant un programme économique, voué à l’échec ?

                                                                              Ou alors, doit-on rester fidèle à ses convictions, prenant à tel programme, telle idée et telle autre à un autre candidat, et essayant de former une osmose, visant à redresser la barre ?

                                                                              La présidentielle de 2007 aura « réveillé » les électeurs, et M François BAYROU aura amorcé un nouveau virage, faisant de la démocratie et de l’élection la voix du peuple, l’ »Agora Vox ». Ce qui se passera au second tour reste un mystère, mais la voie est désormais ouverte, à une seule condition : Que M BAYROU reste fidèle à ses convictions et à ses propos, et ne donne aucune consigne de vote. Car, dans cette logique, chacun d’entre-nous doit alors choisir en son âme et conscience et voter pour le programme, qui le représente le plus. En cas d’absence de convictions, le vote blanc sera alors la manière de montrer que ce système est devenu obsolète. Mais, surtout arrétons de culpabiliser.


                                                                              • Fredmercury 24 avril 2007 18:54

                                                                                Bayrou ne va pas donner des consignes de vote. Royal perd l’élection. Le PS implose et le résultat est que l’aile de DSK rejoindra le nouveau parti de Bayrou. En tout cas, DSK est étrangement muet pour l’instant. smiley


                                                                                • torr-ben 24 avril 2007 19:12

                                                                                  Vous avez dit la pêche...Ah si Cambronne recommande à Maxim d’aller à la pêche, c’est un conseil que je vais appliquer !

                                                                                  En parlant de pêche, où l’on voit les 2 candidats faire des contorsions pour aller pêcher des voix, pour l’un, chez la droite nationale, le centre, chez l’autre encore le centre, les trotskards, les cocos, les verdâtres et autres internationalistes. Morale de l’histoire ? Envie de se faire mettre très profond... bien au centre ? Non merci, pas ces moeurs là pour moi...

                                                                                  Si les électeurs Le Pen et Bayrou sont cohérents et un peu honnêtes , je dirais même intelligents, et n’en déplaise à toute la journalerie patentée, il devrait y avoir un bon taux d’abstention au second tour.

                                                                                  Les analyses foireuses du genre « nous vivons un intense, moment historique de démocratie » devraient en pâtir... Comment, en effet, peut on à ce point aduler aujourd’hui ce qu’on abhorrait hier soir encore. Les 2, avec tous leurs perroquets, disaient pis que pendre sur F Bayrou après avoir diabolisé, pendant des décennies, JM Le Pen et repris ses idées.

                                                                                  Le pays a besoin de personnalités qui défendent des valeurs fondamentales. Pas de ces opportunistes et girouettes qui changent de discours au gré des sondages ou des fatwas lancées par les people et la Licra...

                                                                                  Mais non ! Ce qui va compter pour eux, désormais, c’est de sauver les sièges de leurs députaillons en juin, de maire, conseillers généraux et régionaux en 2008. Et comme on sait que localement, ils sont culs et chemise, rien ne va changer. Jusque çà pète grave pour de bon, le pays confronté aux réalités du désastre...Il est temps de supprimer tous ces mandats à vie qui verrouillent la politique depuis des lustres. Matthao.


                                                                                  • frédéric lyon 24 avril 2007 19:28

                                                                                    les voix du centre ne peuvent pas se mêler aux voix de l’extrème gauche fasciste qui s’apprête à voter Ségolène Royal !!!

                                                                                    Par conséquent les électeurs de François Bayrou voteront blanc au second tour de la présidentielle, et voteront pour le nouveau parti Démocrate au premier tour des législatives qui suivront.

                                                                                    Ensuite on verra : Le PS doit se débarasser d’abord de sa frange antilibérale, s’il veut négocier avec l’UDF !! Et il doit afficher clairement une orientation social-démocrate qui accepte l’Economie de Marchés.

                                                                                    Pauvre PS, tout à sa confusion idéologique actuelle, qui cherche à récupérer les voix centristes sans passer par Bad Godesberg !!


                                                                                    • seb18320 24 avril 2007 20:48

                                                                                      Bien entendu le PS va perdre et imploser !!!

                                                                                      Il faut être naif que de penser cela...

                                                                                      A l’heure actuelle 46% des votants Bayrou souhaitent voter Royal ... et ce n’est pas fini vous allez voir


                                                                                    • Mohammed MADJOUR Mohammed 24 avril 2007 19:46

                                                                                      Franchement, moi je ne me retrouve ni dans ces articles choisis par la Rédaction d’AgoraVox ni dans les commentaires des uns et des autres !

                                                                                      Dans quelques jours ce pays risque de devenir ingouvernable et vous tous vous êtes en train de faire le reportage d’un combat de coqs !

                                                                                      Dans quelques jours, étant donné la fossilisation du système politique français imperméable au changement en dehors de la formule Gauche-Droite périmée à Gauche comme à Droite d’où cet éternel résultat électoral qui demande racolage rafistolage et bricolage pour arriver à donner quelques points d’avance à l’un ou à l’autre des deux prétendants qui se valent ; il y’aura fatalement quelqu’un à l’Elysée : c’est lui ou c’est elle ! Mais quelle différence entre les deux puisque ils refusent de toucher aux institutions délabrées dont nous savons tous qu’elles sont un obstacle à l’entrée de la France dans l’Universalité ! La France a sapé son Nationalisme au nom d’une politique hypocrite soit disant humanitaire mais en réalité catastrophique pour elle et pour les pays qu’elle prétend aider ! La France ne veut pas comprendre que tout le Monde a compris !!! Après des siècles de progrès, elle barbote aujourd’hui dans un amalgame politique juste au bord de la médiocrité ! Le déclin est juste là, il attend la fin du bla bla occasionnel pour apparaître au grand jour !

                                                                                      Vous vous posez la question : qui va gagner ? Mais gagner quoi ? Le tabouret de l’Elysée ou le pari de l’avenir ? Vous oubliez déjà qu’il y’a un peuple qui attend et le Monde entier qui s’inquiète !


                                                                                      • prgrokrouk 24 avril 2007 20:28

                                                                                        Mohammed, toi qui t’es investi pour des convictions (qui ne sont pas les miennes), je partage ton désappointement sur le résultat du premier tour.

                                                                                        Pour ma part j’avais fait le choix du terrain d’entente dans mon vote, avec les gens qui sont mes proches, travail, amours et amis, contre tout ce qui leur rend la vie plus difficile, incivilités comprises. J’ai voté contre la répression des fonctionnaires sur le Privé et la vie Privée. Je suis déçu.


                                                                                      • Petruknik 24 avril 2007 23:00

                                                                                        « Mais quelle différence entre les deux puisque ils refusent de toucher aux institutions délabrées dont nous savons tous qu’elles sont un obstacle à l’entrée de la France dans l’Universalité ! »

                                                                                        C’est inexact. Autant il y a des différences importantes entre les programmes de Bayrou et de Ségolène au niveau économique, autant leur propositions sont proches en ce qui concerne l’évolution de institutions.

                                                                                        Ils proposent tous deux de modifier en profondeur les institutions, d’introduire la proportionelle (Ce à quoi l’UMP a toujours été opposé), de plus décentraliser, de renforcer les pouvoirs du parlement, de limiter les prérogatives présidentielles...


                                                                                      • clairette 24 avril 2007 20:52

                                                                                        @ l’auteur : excellent article Lilian ! je souscris pleinement à votre analyse !

                                                                                        (Je m’arrête là, choisissant la sobriété, il y a tellement de beaux écrivains sur ce fil que je ne voudrais pas « déparer » les commentaires variés de tous bords)


                                                                                        • prgrokrouk 24 avril 2007 22:30

                                                                                          A qui penses-tu ? (que je ne me perde pas sur le fil)


                                                                                        • fighter2014 fighter2014 24 avril 2007 21:35

                                                                                          Pourquoi ne pas organiser un débat entre Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal et François Bayrou ?

                                                                                          Je sais que l’idée peut paraître saugrenue, mais un tel débat permettrait à Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal qui tendent la main à François Bayrou, de discuter avec lui et ce, devant les téléspectateurs, de rapprochements qui pourraient se faire ou pas.

                                                                                          Les téléspectateurs indécis pourront alors faire plus facilement un choix entre voter pour Nicolas Sarkozy, voter pour Ségolène Royal ou ne pas voter.


                                                                                          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 24 avril 2007 21:40

                                                                                            Ségolène Royal a déclaré à Rouen mardi soir que si François Bayrou rejoint le « pacte présidentiel » proposé aux Français, « bien sûr » il y aura des ministres UDF au gouvernement. (Avec AFP)


                                                                                            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 24 avril 2007 21:41

                                                                                              Apparemment, Ségolène fait les questions et les réponses.


                                                                                            • fighter2014 fighter2014 25 avril 2007 08:24

                                                                                              Bien que François Bayrou « n’est plus en course », aucune règlementation du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) ou autres n’interdisent un débat entre Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal et François Bayrou avant le second tour des élections présidentielles 2007.

                                                                                              Ce qui est important, c’est que l’idée d’une telle rencontre reste néanmoins intéressante voire utile à l’heure actuelle.


                                                                                            • lorgnette 24 avril 2007 21:45

                                                                                              Croyez vous qu’ils aillent pousser le dévouement à la patrie jusqu’au désistement ?

                                                                                              Pour y croire, il faudrait qu’ils n’aient brigué des mandats depuis leur entrée en politique que pour le bien de la France.

                                                                                              Or, je doute.


                                                                                              • Petruknik 24 avril 2007 22:54

                                                                                                Une élection est un choix que l’on propose aux électeurs. Ceux ci ont choisi d’envoyer Sarko et Ségo en finale. Il me semble que tous les démocrates devaient en prendre acte au lieu de rêver éveiller à des désistements improbables.

                                                                                                En ce qui concerne les législatives il y a quelque chose que je ne comprend pas. Je m’explique : les législatives ne sont pas les présidentielles et tout candisat ayant recuelli plus de 10% peux accéder au second tour.

                                                                                                Or Bayrou a réallisé un score superbe de 18%. Par conséquent on peut pensser que des candidats estanpillés « Bayrou-compatible » ou « Démocrates-sociaux » auraient toutes les chances de pouvoir se maintenir.

                                                                                                Bayrou a donc une carte majeure à jouer. Il sera probablement en mesure de provoquer des triangulaires dans la majorité des circonscriptions.

                                                                                                En clair, même en cas de victoire de Sarko à la présidentielle, si Bayrou a le courrage d’aller jusqu’au bout, de virer ceux qui le laissent tomber, il détient aussi les clés des législatives et peut empêcher Sarko d’avoir la majorité.

                                                                                                Dans ce contexte l’attitude de Sarko et de son staff est non seulement méprisante mais également un peu stupide. 31% ce n’est pas 50%, il faudrait que quelqu’un le leur rappelle...


                                                                                                • admimot 24 avril 2007 23:38

                                                                                                  paskal

                                                                                                  Quel courage...

                                                                                                  C’est bien là l’image de l’extrême centre, je devrais dire l’extrême contre, le mouvement dans l’immobilisme et le surplace..

                                                                                                  BAYROU, « l’aboyeur » a été élu comme ses députés par des électeurs de droite, il ne faut pas l’oublier..

                                                                                                  Aujourd’hui il se contorsionne en lorgnant vers la gauche, alors que SR a déja le soutien de toute l’extrême gauche...

                                                                                                  Quel bel « équipage » !!

                                                                                                  Un peu de pudeur... Comment peut on donner des leçons au reste de la classe politique et se comporter de manière aussi indigne... sans rien proposer de concret bien sûr !

                                                                                                  On pensait que les tenants de BAYROU avaient touché le fond, et ben non ! voilà qu’ils creusent encore en appelant à voter re-BAYROU au second tour..

                                                                                                  Là c’est vraiment une leçon de courage... On s’érige contre le système, on trahi ses amis, genre nous on ’lave plus blanc’, mais surtout comptez pas sur nous pour changer les choses et mettre les mains dans le camboui...

                                                                                                  Je rappelle que l’UDF est dans le système, puisque présente dans le gourvernement sortant, que B. n’a cessé de critiquer ainsi que son collègue DE ROBIEN, et quelle co- gère toutes les mairies de droite avec l’UMP,

                                                                                                  Aujourd’hui il renie son électorat, comment pouvez encore lui faire confiance.. Et tout ça pour satisfaire un « égo » surdimensionné.

                                                                                                  N’ayez crainte, il sera attendu aux prochaines législatives.. Car la gauche ne retirera aucun de ses candidats pour faire de la place à l’UDF ou l’on ne sait trop quoi.. Les électeurs de gauche ne voteront pas pour des transfuges de la droite, quoi qu’en dise les appareils !

                                                                                                  L’électorat n’oubliera pas cette trahison..

                                                                                                  Les bayrouistes c’est : Armons nous et partez !!

                                                                                                  Ou encore :« je suis prêt pour y arriver, à vendre mon père et ma mère, et plus fort que tout le monde.. à livrer !! »


                                                                                                  • tiago 25 avril 2007 00:04

                                                                                                    Les appels d’une droite vers un parti soit disant « de gauche et sans programme .... » Les appels d’une gauche sans programme vers un centre soit disant « de droite » et sans électeurs..... Un soit disant débat après le 1er tour ou les 2 candidats, sur le même plateau télévisé, devront répondre à des questions ,espérons-le, enfin pertinentes ... : La carte scolaire ? Oubliée...L’impossibilité constitutionnelle de présenter un budget en déficit de fonctionnement ? Oublié...Les 2 premiers emplois sans charges ? Oubliés...Des économies dans les dépenses de l’Etat ? (Sarko dans sa limousine...Ségo dans un jet ....) Oublié....Les retraites unifiées ? Oubliés... La reconnaissance du VOTE BLANC ?...Oublié Je pense que c’est une opportunité de lancer cet appel vers un VOTE BLANC, plus que jamais représentatif de l’ idée de la démocratie de F. Bayrou. Sa non reconnaissance sera le point final de sa démonstration, et je vous l’assure pour en avoir discuté avec de nombreux électeurs socialites ou UMPistes, déjà déçu de leur choix du premier tour, et qui, dès les législatives, démontreront que la voie que nous montre F. Bayrou est la seule qui réunira tous les français. OUI au vote BLANC au second tour.


                                                                                                    • Jean-Christophe Loric Jean-Christophe Loric 25 avril 2007 00:15

                                                                                                      Voici ce que j’ai répondu à un militant PS venu laisser un article sur mon blog fustigeant les electeurs UDF pudiques et timides voulant voter blanc :

                                                                                                      Le ‘débauchage’ des parlementaires par l’UMP, c’est de la politique politicienne. Tout ce que je deteste. Ce qui compte, ce sont les électeurs. Un conseil à toi Titus, si SR veut gagner les voix du centre, elle doit prendre des mesures concretes qui leur parlent :
                                                                                                      - avec qui gouvernera-t’elle ? la gauche de la gauche ou le centre ?
                                                                                                      - est-elle d’accord pour inscrire dans la constitution l’interdiction de deficit de fonctionnement ?
                                                                                                      - que propose-t’elle pour l’Europe ? la proposition 91 sera-t’elle maintenue ou dissimulée pour faire plaisir à la gauche du NON ?

                                                                                                      Des UDF timides et pudiques, tu n’en trouveras pas ici, ils sont déjà partis à l’UMP. Ne restent que les resistants Des gens qui veulent faire de la politique autrement. Aujourd’hui NS a expliqué que son projet ne bougerait pas d’un yota, et SR parle de discussion AUTOUR DE SON PACTE PRESIDENTIEL. C’est de la bonne vieille politique d’autrefois. Lis les articles de ce blog, tu comprendras ce qui compte pour nous ! Et fais passer à ta candidate : la democratie participative c’est maintenant qu’il faut en faire !


                                                                                                      • Blablabla 25 avril 2007 07:58

                                                                                                        Que dire de cette campagne à reculons pour la gauche ?

                                                                                                        Que peut-on ajouter comme bêtises du coté du centre ?

                                                                                                        La voie « royale » pour les uns comme pour les autres serait déterminée par la formule sacrée :

                                                                                                        TSS avec un mot d’ordre pour les législatives.

                                                                                                        Comme en avril 2002 : avec un front républicain contre un front national !

                                                                                                        Ca a marché, ça marchera encore !

                                                                                                        La gauche doit lâcher l’extrême gauche et aller où va la plus gande partie du peuple français.

                                                                                                        Les choses seront claires après les législatives.

                                                                                                        Sinon, c’est la baston généralisée en Septembre...


                                                                                                        • agosin 25 avril 2007 08:27

                                                                                                          Aujourd’hui, fidèle à sa ligne de conduite habituelle, Bandemou ne choisira pas !

                                                                                                          C’est comme ça quand on a le cul entre deux chaises et c’est pour ça que le centre, tout le monde sait où il est mais à part de brèves visites, personne ne veut y rester.

                                                                                                          18 % des français sont dans la m...., ne sachant pas quoi voter et constatant que leur leader béarnais les regarde béatement mais sans solutions !


                                                                                                          • Fanfan la tulipe 25 avril 2007 08:55

                                                                                                            Bayrou est mou, non, s’il ne donne pas de consigne, il resterat dans sa ligne prévu et prouverat un grand respect pour les électeurs qui l’on choisis qui de manière très majoritaire lui demande de ne pas donner de consigne et que chacun choisisse selon ses convictions. Et de manière identique pour ses députés. Donc dans tous les cas ce serat un vote par défaut, car de anière important ils ont chosis bayrou pour l’homme de pour un changement de système, pas comme pour lepen ou c’était par désespoir. Cela donne maintemant une vraie démocratie avec un certain nombre de valeurs en retour.

                                                                                                            Honnetement, ne me sentant plus dans le système pour le 2eme tour, je peux enfin regardé ses elections avec du recoul et je me rend bien comprte que j’ai bien choisi etre les leche de pied avec en même temps les menasses vers le centre des deux candidats, de leurs portes paroles et maintenant il semble de leurs élécteurs. ce que je pense aussi c’est que les elcteurs de bayrou aurons plus de respect dans le centre et envers les autres partis que ce que montre actuellmetn les deux grand partis.

                                                                                                            Pour finir, au lieu de nous agresser, venez plutot nous convaincre et nous vous donnerons notre réponse le 6 mai prochain


                                                                                                          • agosin 25 avril 2007 10:18

                                                                                                            Fanfan !

                                                                                                            RV le 7 mai sur ce forum ! Je me réjouis...

                                                                                                            Lo siento...


                                                                                                          • agosin 25 avril 2007 10:19

                                                                                                            Fanfan !

                                                                                                            RV le 7 mai sur ce forum ! Je me réjouis...

                                                                                                            Lo siento...


                                                                                                          • agosin 29 avril 2007 16:33

                                                                                                            Ségolène nommera Bandemou premier ministre, si elle est élue !!

                                                                                                            C’est pas beau ça ? Elle ne l’a pas dit mais elle a laissé sous-entendre que si cela ne suffisait pas, elle était prête à danser nue au palais des sports, en vedette américaine de Surya Bonaly...

                                                                                                            Quand faut y aller...


                                                                                                          • agosin 2 mai 2007 21:45

                                                                                                            J’ai beau faire un effort pour l’écouter, la mère Royal, mais franchement le fou-rire me submerge ! Quand j’avais dit qu’elle était cruche, j’ai pensé avoir parlé trop vite mais là, je me dis que je l’ai surestimée...

                                                                                                            Génial l’idée de mettre un garde du corps pour chaque fonctionnaire féminine... Je m’étonne qu’elle ne propose pas un garde du corps pour chaque Française, ha, ha, ha !

                                                                                                            Qu’est ce qu’elle est c.. !!

                                                                                                            Désolé, mais il est encore temps de voter réaliste, il n’y aurait pas de honte à çà...

                                                                                                            Vive la France !


                                                                                                          • agosin 2 mai 2007 21:45

                                                                                                            J’ai beau faire un effort pour l’écouter, la mère Royal, mais franchement le fou-rire me submerge ! Quand j’avais dit qu’elle était cruche, j’ai pensé avoir parlé trop vite mais là, je me dis que je l’ai surestimée...

                                                                                                            Génial l’idée de mettre un garde du corps pour chaque fonctionnaire féminine... Je m’étonne qu’elle ne propose pas un garde du corps pour chaque Française, ha, ha, ha !

                                                                                                            Qu’est ce qu’elle est c.. !!

                                                                                                            Désolé, mais il est encore temps de voter réaliste, il n’y aurait pas de honte à çà...

                                                                                                            Vive la France !


                                                                                                          • Patrick Ferrante Patrick Ferrante 25 avril 2007 09:32

                                                                                                            Vous citez Ségolène quand elle disait que Bayrou n’avait « ni programme, ni équipe ». Je fait juste remarquer que Bayrou ne se privait pas non plus de critiquer le projet de Ségolène Royale, et Sarkozy disait que Bayrou était de gauche ... c’est ce que on appelle communément « un campagne électorale » : chaque candidat essaye de mettre en valeur sa proposition en comparaison des autres ! Ca peut paraître étrange ... mais je vous l’assure ça se passe comme ça une élection !

                                                                                                            Cela dit, je conseil aux sympathisants de Bayrou d’analyser qualitativement les critiques des différents cotés : quand Ségolène Royale a critiqué les idées de Bayrou, il les a (au pire) considère floues ou inefficaces. Bayrou a de son coté critiqué l’aspect « dépense » des propositions de Mme Royale. Mais jamais aucun des deux n’a considéré l’autre comme étant « dangereux » ! Par contre les deux, avec des nuances et un langage certes différent, l’ont clairement exprimé vis-à-vis du candidat UMP.

                                                                                                            Vous vous étonnez, ou vous vous scandalisez de voir la gauche chercher les votes des électeurs de Bayrou. Mais qu’aurait fait Bayrou si il s’était finalement trouvé au deuxième tour contre Sarkozy, à la place de Ségolène Royale ? Aurait t’il axe tout son discours pour convaincre les électeurs de l’UMP à le choisir ? J’en doute fort. Il aurait demandé un soutien fort, clair et républicain à la gauche, contre un candidat qui, pour les valeurs, le modèle de société, et la politique étrangère qu’il défend, est un danger pour la France. Et il l’aurait eu ce soutien (du moins de la gauche modère), sans tant d’hésitations et de débats.

                                                                                                            Vous critiquez l’ouverture au dialogue initié par Royale. Vous préférez sans doute la diplomatie UMP : par le ralliement « encouragé » des députés UDF au candidat Sarkozy ?

                                                                                                            Vous finissez avec cette belle et noble remarque « mais l’homme connaît quand même suffisamment la musique pour savoir aussi qu’il a un frein à son ambition : les législatives »

                                                                                                            Bien, si après tout ce chemin, tout ces discours sur une nouvelle façon de concevoir la politique, d’un partit au delà des clivages, d’un discours qui à fait rêver et mobilisé des millions de français ... l’Homme décide de ne pas prendre de position sur la base d’un calcul de circonscriptions que l’UMP a bien voulu lui laisser, de donner la Présidence à un candidat qu’il sait dangereux pour la France ... l’Homme non seulement tombe bien bas, mais montre en premier lieu de ne pas croire lui-même au réelles possibilité du mouvement qu’il a crée.

                                                                                                            On verra cet après-midi ...


                                                                                                            • Ac- 25 avril 2007 10:01

                                                                                                              Bayrou dispose d’un formidable trésor de guerre. 18%, c’est énorme. De plus, il est au centre, il interesse donc à la fois PS et UMP. Mais cette position de force n’est qu’une potentialité. Une seule mauvaise manoeuvre, un seul mauvais calcul, et tout se dissipe, les électeurs de Bayrou se dispersent. A mon sens, le véritable enjeu actuel n’est pas une alliance avec PS ou UMP. Bayrou ne fera rien de tout ça. L’enjeu réside dans les législatives. C’est le quitte ou double pour Bayrou, pas de demi-mesure. S’il fait un score significatif aux législatives, il peut arriver à la tête d’une troisième force au centre, renouvellée et indépendante face au PS et à l’UMP. S’il n’y parvient pas, retour à la case départ. Tout l’enjeu pour moi repose sur ça. Si Bayrou réussit à esquisser les contours d’un parti renouvellé au centre, ambitieux, novateur, répondant aux aspirations de ces 18%, il peut créer une force nouvelle et centrale en Francen, un parti démocrate ambitieux.

                                                                                                              C’est dans les prochains jours, les prochaines semaines, que nous verrons vraiment si bayrou a l’audace et l’intelligence requise pour un jour diriger le pays.


                                                                                                              • joseW 25 avril 2007 10:12

                                                                                                                Un bel article d’enfoncement de portes ouvertes dont Lilian M, décidément très prolixe, a le secret, et que le comité de Rédaction se plait à diffuser...

                                                                                                                Cette belle soupe insipide est-elle l’avenir d’Agoravox ?

                                                                                                                Franchement, évidemment que Bayrou est courtisé par les 2 camps, évidemment qu’il va essayer de se mouiller le moins possible, mais il ne pourra certainement pas se laver les mains de l’élection de Sarkozy comme Ponce Pilate :

                                                                                                                . Soit Bayrou ne dit rien, et alors il est le soutien objectif à Sarkozy et aux lobbies néoconservateurs qui le soutiennent, en lui permettant de remporter l’élection. Ce qui serait contraire à ses engagements et serait la fin d’une imposture médiatique. L’UDF qui est à droite depuis 30 ans resterait à droite.

                                                                                                                . Soit Bayrou est plus courageux que Ponce Pilate, et donne un signe suffisamment clair pour battre Sarkozy, et dans ce cas il fait honneur à son projet puisqu’il voulait une nouvelle politique, une politique résolument anti-sarkozyste.

                                                                                                                Nous allons bientôt être fixés sur le sérieux et la sincérité de Bayrou ou sur son imposture... Car les législatives arrivent à grands pas, et si Bayrou joue la continuité, il se pourrait fort bien que l’UDF soit une fois de plus le complément « naturel » de l’UMP à l’Assemblée Nationale... Bien loin du discours Bayrouiste.


                                                                                                                • frédéric lyon 25 avril 2007 11:45

                                                                                                                  On s’en fout de la présidentielle. Ce qui est important c’est le score du parti centriste au premier tour des législatives et le nombre de triangulaires qu’il pourra imposer à l’UMP et au PS.

                                                                                                                  Car, contrairement à la présidentielle, il peut y avoir des triangulaires au second tour des législatives !

                                                                                                                  Le PS, ou l’UMP, pourront-ils avoir une majorité de députés à la Chambre, sans l’accord du parti centriste ?

                                                                                                                  Rien n’est moins sûr ! Et le parti centriste imposera alors ses conditions.


                                                                                                                  • barbouse, KECK Mickaël barbouse 25 avril 2007 11:56

                                                                                                                    tout à fait,

                                                                                                                    on peut même espérer que bon nombre de ceux qui vont se rendre compte que ce n’est pas avec le PS qu’on bat sarko votent centriste dés les legislative pour irriguer la force politique capable d’y parvenir en 2012,

                                                                                                                    en attendant boire la calice jusqu’a la lie...


                                                                                                                  • cooly 25 avril 2007 13:33

                                                                                                                    Moi je vous dit que si sarko est élu, l’UDF est mort !!! Bayrou sera obligé de s’allier en cachette avec l’UMP aux législatives pour garder quelques députés soumis à la lois de sarko.

                                                                                                                    Sarko n’aime pas trop l’opposition, encore moins dans son propre camp. C’est pour cela que les députés UDF et Eric Besson le rejoigne en l’embrassant devant la presse, ceux qui ne le feront pas ont intérés a chercher un boulot (sauf chez lagardère, Dassault ou chez Bouygues)ce qui réduit énormément le possibilités.

                                                                                                                    Vous êtes tous bien naif de croire que sarko va laisser un courant s’opposer à lui dans son propre camp, il fera comme depuis toujours, il vas tous les mettre au pas !!!! S’il n’y a pas de proportionnelle aux prochaines législatives L’UDF (ou son nouveau parti)est MORT comme en 2002 ou L’UMP à gagner la majorité absolue au parlement.

                                                                                                                    Un petit lien intéressant : http://www.sudouest.com/250407/une.asp?Article=250407a24133.xml


                                                                                                                  • frédéric lyon 25 avril 2007 18:05

                                                                                                                    Puisqu’il fallait mettre les points sur les « i », Jean Peyrelevade, conseiller de François Bayrou, s’en est chargé :

                                                                                                                    1) Les avances que font les Ségolénistes aux centristes sont « inconvenantes » et « obscènes ».

                                                                                                                    2) Le PS est cliniquement mort et doit se réformer.

                                                                                                                    3) Seule sa frange sociale-démocrate a vocation à revenir au pouvoir un jour, en alliance avec le nouveau parti démocrate, et après un processus de maturation d’une durée suffisante.

                                                                                                                    Conclusion : Les contorsions « obscènes » de la direction actuelle du PS n’ont pas d’autre but que de tenter d’échapper à la débacle électorale en débauchant les électeurs centristes.

                                                                                                                    Ces manoeuvres sont vouées à l’échec. La réforme du PS est devenue inévitable, sinon ce sera la scission pure et simple, car enfin qu’y a-t-il de commun aujourd’hui entre Mélanchon et Kouchner, entre Peillon et DSK ?


                                                                                                                    • Mohammed MADJOUR Mohammed 25 avril 2007 19:35

                                                                                                                      @ prgrokrouk (IP:xxx.x7.106.164) le 24 avril 2007 à 20H28

                                                                                                                      Ah ! Vous refaites surface, professeur Grokrouk ! Gardez donc vos convictions, je ne vous aurais pas ainsi à ma charge !

                                                                                                                      Vous dites :« Pour ma part j’avais fait le choix du terrain d’entente dans mon vote, avec les gens qui sont mes proches, travail, amours et amis, contre tout ce qui leur rend la vie plus difficile, incivilités comprises. »

                                                                                                                      Mais mon cher professeur, travail, amour, amis et tout ce qui donne un peu de joie dans la vie sans être sur le qui-vive 24/24 n’est possible qu’au sein d’une Nation saine et votre vote refuse précisément cela ; vous avez voté pour Mr BAYROU je crois comprendre et non pour Mr LE PEN !

                                                                                                                      Les choses sont plus difficiles à saisir lorsqu’on aborde le concept de la Démocratie. Le dictionnaire n’est d’aucun secours ! Pour se rendre compte de la supercherie ou si vous voulez du leurre démocratique qui entraîne on ne sait où le genre humain, il importe de nager à contre sens pour s’apercevoir que le Monde est comme dit le dicton populaire, à l’envers !

                                                                                                                      Cela fait déjà des années que j’ai lancé un appel tout azimut en écrivant aux politiciens, aux scientifiques, aux journaux de tous les pays, aux Institutions internationales... leur demandant de rédiger puis promulguer « LA DECLARATION UNIVERSELLE DES DEVOIRS DE L’HOMME » qui remplacera « LA CHARITE DES DROITS DE L’HOMME » ! Cette énorme supercherie !

                                                                                                                      Tant que les hommes s’agenouillent pour quémander leurs droits aux responsables politiques qui accordent des quotas selon leurs préférences, la dictature fleurira sur cette planète !

                                                                                                                      La Démocratie, déformée déjà à l’origine par le foisonnement du bla bla grec, a conduit le Monde dans une impasse ! La Vraie Démocratie signifie une Société d’hommes libres gérée par des Responsables qui connaissent parfaitement leurs Devoirs et leurs prérogatives, une société où chaque citoyen a le droit de regard sur la gestion du patrimoine national ; on est donc loin de cette Religion ! Liberté, Egalité...on y croit pas !

                                                                                                                      La Vraie Démocratie ne donne aucun pouvoir politique aux hommes, le meilleur d’entre eux est donc celui qui est choisi pour respecter et faire respecter les Lois connues de tous ! Au retour, le pays lui accorde le seul privilège qui consiste à servir plus son pays et non à dilapider les richesses nationales ! Je vois que cette haute fonction ne vous intéresse pas professeur, mais tant que le candidat que je viens de définir n’existe pas, le travail, l’amour...les amis, vos espoirs en somme ne seront pas pour le six Mai ! Au plaisir de vous entendre !


                                                                                                                      • magnumden 26 avril 2007 09:53

                                                                                                                        @thierry

                                                                                                                        Mr Sarkozy peut difficilement octroyer plus de prérogatives au président de la république française. Le régime américian est appelé régime « présidentiel » tandis que le système français « présidentialiste » par les constitutionnaliste. Ils manifestent ainsi la prééminence du chef de l’Etat en France.Aux USA, les institutions sont beaucoup plus équilibrées qu"il n’y parait.


                                                                                                                        • agosin 29 avril 2007 15:41

                                                                                                                          Ségolène, la contorsionniste...

                                                                                                                          1) François Mitteux

                                                                                                                          2) François Hollande

                                                                                                                          3) François Bandemou

                                                                                                                          4) François Le Pen ?


                                                                                                                          • Emin Bernar Le Pacha vous salue bien... 29 avril 2007 18:02

                                                                                                                            NS aime les morts : jaurès, blum, mocquet... L’avantage avec les morts c’est qu’on ne risque pas d’être contredit ! et si les héritiers s’offusquent, on répond qu’ils sont animés de mauvaises intentions ! NS aime aussi les écrivains français, ça permet de se donner un vernis ! Le problème c’est quand l’écrivain est toujours vivant et qu’il se mêle de pas être d’accord avec la pensée néo-con de l’identité nationale : allez sur le site de l’écrivain jean rouaud et lisez le texte paru dans le monde des livres du 30 Mars : « la littérature est très maltraitée, vous savez... » ; le pauvre jean rouaud ne connaissait pas la dernière thèse de NS : ne plus financer par le budget la formation à la littérature ancienne ; pas assez rentable ! et dangereux pour la droite ! tom cruise c’est bcp mieux ! En voilà un grand humaniste !


                                                                                                                            • agosin 29 avril 2007 19:38

                                                                                                                              Pour un « pacha », vous manquez de générosité en réduisant une élection présidentielle aux montants de subventions attribuables ou promis à une corporation ou l’autre. Réveillez-vous mon vieux ! Il s’agit de l’intérêt d’une nation, pas de l’un ou l’autre de vos mentors...


                                                                                                                            • agosin 6 mai 2007 13:44

                                                                                                                              Bonnes nouvelles mes mignons !!!

                                                                                                                              Sarkozy creuse encore l’écart Exclusif FRANCE - Depuis vendredi minuit, les sondages ne peuvent plus être publiés dans les médias français. La Tribune de Genève et 24 heures ont pu avoir accès à l’un d’eux. Qui montre que Sarkozy distancie encore plus Ségolène Royal.

                                                                                                                              Ce n’est pas parce que les sondages sont interdits de publication dans la presse française depuis vendredi minuit que les instituts arrêtent d’interroger les Français sur leur préférence présidentielle du dimanche 6 mai. Ces chiffres sont simplement désormais réservés à des petits cercles d’initiés. Effectués dans la journée de samedi, ils donnent désormais une avance oscillant entre huit et onze points pour Nicolas Sarkozy. Contre six à neuf pour ceux réalisés la veille et publiés avant l’embargo.

                                                                                                                              Sous couvert de la protection des sources, 24 heures et la Tribune de Genève ont pu consulter le détail d’un de ces fameux sondages interdits. Réalisée le 5 mai auprès de 1002 personnes selon la méthode des quotas, cette étude montre que Nicolas Sarkozy monte à 54,5% et Ségolène Royal baisse à 45,5%. Pour le candidat UMP, c’est un vote d’adhésion (69%), plus qu’un vote de rejet de son adversaire (30%). On note aussi que la sûreté du choix du vote s’est stabilisée autour des 85% et que l’abstention devrait être légèrement plus forte pour ce second tour, oscillant entre 18 et 20%. Pour mémoire, ce taux d’abstention s’était élevé au premier tour du 22 avril à 16,23%.

                                                                                                                              Quant au report des votes de François Bayrou, si prisé par les deux camps, il est équivalent pour les Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal. Alors que 34% de cet électorat « centriste » du premier tour est encore indécis, bien que de plus en plus séduit par le vote blanc ou l’abstention.

                                                                                                                              Mais il n’y a pas que les sondages qui soient interdits en cette veille d’élection. L’édition du Parisien d’aujourd’hui raconte comment la Commission nationale de contrôle des élections a empêché la publication d’une interview de Nicolas Sarkozy, assimilable à de la « propagande ». Alors que le quotidien populaire avait publié un entretien avec Ségolène Royal vendredi. Et que cette même « commission » a autorisé la transcription de cet article sur le site du journal (leparisen com). Pas de doute, à l’heure d’Internet, le prochain président de la République ne pourra pas faire autrement que de réformer ce carcan de lois désuètes qui encadre les élections en France.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès