• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’employé du jour

L’employé du jour

Oui, Alexandre Benalla mérite bien ce titre pour son dévouement, son engagement en faveur de son patron, Président de la République qu’il convient de protéger contre les affreux gauchistes.

Une vraie saga

Benalla au Touquet, au tennis, sur les Champs Elysées, au Panthéon, dans les meetings du candidat… Benalla partout. Une vraie saga comme Martine à la plage, au jardin, au cirque… Sauf que là c’est moins drôle parce que Benalla ce n’est pas le pays de Candy, ce serait plutôt les pieds nickelés avec son copain Vincent Crase, membre du service d’ordre de la République en Marche, lui aussi présenté à un juge, les deux ne rechignant pas à payer de leur personne et à faire le coup de poing avec des manifestants sous la houlette bienveillante de la hiérarchie policière.

Un simple fait divers…

Un peu gêné aux entournures, les camarades LREM ne se bousculent pas au portillon des médias pour minimiser les faits et parlent de fait divers, comme si il était logique et normal qu’un conseiller du Prince à l’Elysée, non investi d’un quelconque pouvoir de police, s’arroge les insignes et le droit de faire du maintien de l’ordre, violent, de plus.

Non, ce n’est pas un fait divers, peut-être pas une affaire d’Etat non plus (les enquêtes le diront) mais à tout le moins un grave dérapage d’individus mal cadrés, enivrés par le pouvoir et auxquels des autorisations ont été données par les plus hautes autorités de l’Elysée et du Ministère de l’Intérieur.

Non, ce n’est pas un fait divers que de voir Benalla récupérer et cogner un manifestant déjà maîtrisé sous le regard désintéressé des forces de l’ordre présentes, lesquelles ne se gênent pas non plus pour jouer de la savate sur un autre manifestant déjà à terre.

C’est inquiétant, car il est question du droit de manifester dans notre pays. Nous attendons des forces de l’ordre qu’elles soient irréprochables dans leur comportement et surtout qu’elles ne s’entourent pas de nervis qui veulent jouer les auxiliaires de police sur leurs RTT.

Oui, mais il a été sanctionné !

Une sanction « sans précédent » comme ils disent au Château, en oubliant que M. Aquilino Morelle s’était immédiatement fait virer pour avoir fait cirer ses chaussures. Quinze jours de mise à pied, donc, mais un retour en grâce rapide puisque M. Benalla était en première ligne pour la parade de bleus sur les Champs Elysées et qu’il a bénéficié début juillet d’un logement de fonction de la République, quai Branly. Chacun appréciera…

De deux choses l’une, ou bien M. Benalla de par ses fonctions, ses compétences et peut-être son savoir sur les petits secrets du pouvoir est totalement intouchable et bénéficie d’une grande mansuétude, ou bien le chef de cabinet et le Secrétaire Général de l’Elysée ont choisi d’intervenir mollement en disant « Il n’y a pas de problème qu’une absence de solution ne puisse résoudre » ce qui ne va pas dans le sens de la Présidence actuelle pour le moins tranchante : la devise « faible avec les forts et forts avec les faibles » serait-elle devenue celle du Président de la République ?

Problème de communication ? Certainement, mais pas que…

On connaît le goût du Président pour la mise en scène destinée à se construire une image. Cela s’est vu dès le jour de son élection, au Louvre, puis après avec les grands de ce monde, dans un command car, en tenue de pilote de chasse, j’en passe et des meilleures, mais à force d’en faire de trop, on se prend les pieds dans le tapis. Cela a été le cas avec des obsèques de Johnny Halliday, organisées par l’Elysée pour récupérer les rockers évènement qui se termine en fait divers (un vrai celui-là) fiscal et familial.

Cela s’est vu plus récemment avec les champions du monde de foot qui ont battu le record de descente des Champs Elysées au grand dam des supporters, afin de ne pas amputer le triomphe et les belles images de Macron au Château, à croire que c’était lui qui avait fait gagner l’équipe.

Et puis, le Président est susceptible, il déteste qu’on l’appelle Manu et tance vertement l’intéressé, mais laisse un de ses plus proches collaborateurs jouer avec les libertés individuelles et taper sur un manifestant déjà maîtrisé. Un conseil : avant de créer un service universel pour les jeunes de 16 ans pour les former à la citoyenneté et au respect des autres, il serait plus urgent de donner quelques leçons d’instruction civique aux membres du cabinet de la présidence qui en ont cruellement besoin.

De la France qui gagne à la République qui cogne…

Il ne faudrait pas que la fable des premiers de cordée et celle de la théorie du ruissellement serve de faux nez à un pouvoir arrogant et violent. Jusqu’à présent cette violence s’exprimait par les mots. Entre les illettrés de Gad, ceux qui ne sont rien et autres fouteurs de bordel qui feraient mieux de se bouger pour trouver du boulot ainsi que le pognon de dingue dépensé pour les aides sociales, on pensait avoir eu notre quota de mépris. Malgré les discours lénifiants, la reprise n’est pas là et les déficits budgétaires toujours présents. Il ne faudrait pas en plus que des petits nervis s’arrogent le droit de cogner sur tout ce qui n’est pas dans la ligne.

A ce propos, on attend avec impatience les explications du Ministre de l’Intérieur sur les circonstances exactes de l’intervention de M. Benalla et les complicités dont il a bénéficié dans les hautes sphères de la police pour masquer ses méfaits. On ne se contentera pas d’un simple joker comme celui brandit à propos de la limitation de vitesse sur les routes. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

129 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Clark Kent 23 juillet 2018 08:02

    Alexandre Benalla devait se marier ce samedi, la cérémonie annulée

     

    stop-violences-femmes salue ce geste courageux de la justice préventive qui fera baisser les satatistiques de femmes battues. On s’attend à une vague d’annulations de mariages chez les jeunes macroniens.



    • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2018 08:49

      @Clark Kent
      On est triste pour lui...


    • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2018 08:50

      @arioul
      Un agent des services secrets ? Tout juste un pied nickelé !


    • leypanou 23 juillet 2018 08:56

      @Clark Kent
      Je ne sais pas si votre information est vraie, mais je trouve cette autre autrement plus gênante et a autrement plus d’impact.


    • JL JL 23 juillet 2018 09:13

      @leypanou

       
      la révélation (tardive) du cas « Benalla » , serait-ce un contre-feu allumé par ceux qui veulent occulter cette ’’affaire d’espionnage au bénéfice de l’État d’Israël (Mossad) impliquant trois hauts fonctionnaires’’ et dont parle Desmarerz Gérard dans son article de ce jour ?

    • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2018 09:37

      @JL

      Il est vrai que les faits dont parlent Desmaretz Gérard n’ont pas fait la une, mais il faut aussi dire que l’espionnage est une technique vieille comme le monde à laquelle se livrent également nos propres services. Cela passionne moins et c’est rarement médiatisé
      Pour Benalla, les choses sont un peu plus « croquignolesques » comme on dit... Un conseiller qui prend le melon et des policiers qui le renseignent en pensant que ce sera bon pour leur carrière, vu la proximité de l’intéressé avec Macron. J’attends avec impatience les explications du Ministre de l’intérieur....

    • oncle archibald 23 juillet 2018 09:38

      @JL

      Je crois plutôt que la révélation tardive du cas « Benalla » pourrait être un contre-feu allumé pile poil au bon moment par ceux qui veulent entraver l’examen de la reforme de la constitution, et qui trouvent là une occasion de faire entendre leurs voix et de bloquer la marche normale de la cession parlementaire, preuve s’il en est qu’il existe encore une opposition dans l’hémicycle, mais preuve aussi que les opposants ont bien du mal à proposer une alternative crédible à la politique de Macron pour en être réduits à monter en épingle une bavure très ordinaire.


    • JL JL 23 juillet 2018 10:31

      @oncle archibald

       
       complot ou pas, les faits sont là : Benalla n’a été manipulé que par sa grosse tête et ses gros bras.
       
       Ceci dit, tous ceux qui ont quelque chose à cacher et sans rapport avec cette affaire ont intérêt à donner de la voix avec les purs, car contrairement à vous, je ne crois pas qu’il s’agisse là d’une bavure très ordinaire.

    • oncle archibald 23 juillet 2018 11:10

      @JL : et qu’est-ce qui serait « extraordinaire » dans cette histoire ?

      Un mec qui travaille aux cotés du Président de la République et qui a sa confiance est autorisé à aller en simple « observateur » suivre une manif. Mais le costaud en question sans doute un peu frustre ne se contente pas de regarder et se défoule en ajoutant quelques coups de pompes dans les cotes des manifestants qui résistaient aux forces de l’ordre « ordinaires ».

      On peut le regretter mais c’est comme ça depuis la nuit des temps, il n’y a rien de plus courant. Un mec « avec sa grosse tête et ses gros bras » qui se sent protégé par les plus hautes autorités va abuser de sa force et de son statut.

      Ce qui interpelle en revanche c’est la raison qui a empêché les « victimes » de cet « abominable passage à tabac » de porter plainte immédiatement ? Voulaient-elles cacher leur identité, leur appartenance à un groupuscule ou à un parti et leurs motivations lors de cette « manif » improvisée (avec ou sans autorisation de la préfecture ?) en marge des défilés du premier mai ?

      Trois mois après et si elles changent d’avis il va être difficile d’apprécier la gravité de leurs « blessures », base pourtant des sanctions pénales éventuelles encourues par l’auteur des faits délictueux.

      Je maintiens : beaucoup de bruit pour pas grand chose, mais à un moment très opportun.


    • JL JL 23 juillet 2018 11:15

      @oncle archibald

       
      si vous tenez à faire les questions et les réponses, faites comme si je n’étais pas là.


    • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2018 11:26

      @oncle archibald
      Porter plainte immédiatement ? Classement sans suite immédiat et beaucoup de pressions lors de l’audition !


    • oncle archibald 23 juillet 2018 11:53

      @Michel DROUET

      Donc il n’y avait pas matière à porter plainte, malgré les « preuves accablantes » enregistrées en vidéo  ? Et alors ? Ils ont remisé leurs couilles au vestiaire les « manifestants » tabassés ?

      Pourtant aux dires de « certains » ces actes « abominables » justifient que l’on demande la démission du ministre de l’intérieur, que l’on bloque le travail du parlement, voire même que l’on demande au Président de la République de faire des excuses publiques, en chemise, pieds nus et la corde au cou ...

      Ça ne tient pas debout ! La réalité est beaucoup plus simple : un mec à gros bras très proche du Président de la République et qui avait sa confiance jusque là s’est autorisé à abuser de sa force et de son statut.

      Il avait été sanctionné en interne dès les faits connus mais la médiatisation du délit commis par Monsieur Benalla et le buzz fait autour de cette affaire par l’opposition politique tous bords confondus et unanime en la circonstance ont amené à renforcer la sanction et à carrément le virer de l’Elysée ... BOF !


    • oncle archibald 23 juillet 2018 11:55

      @JL :

      Si vous tenez à m’empêcher d’exprimer mon opinion c’est très simple sur ce site, invoquez un non respect de la charte !


    • Eric F Eric F 23 juillet 2018 12:17

      @oncle archibald

      Plusieurs remarques : tout d’abord ce statut d’« observateur » auprès des forces de l’ordre en action, quelle était la raison de lui accorder, et de toutes façons ce statut exclu toute participation, il a du faire jouer ses influences pour que les policiers le laissent intervenir ?
      Ensuite ce monsieur aurait un grade de lieutenant colonel de réserve dans la gendarmerie, par quel piston incroyable a-t-il pu parvenir aussi jeune à une grade d’officier supérieur ?
      Enfin, ses agissements étaient connus de ses supérieurs puisqu’il a eu un léger blame et une mise à pied de 15 jours, il y a eu étouffement délibéré alors que la justice aurait du être saisie et il aurait du être démis de toute fonction (un intervenant a cité le cas de Morelle, viré pour avoir fait cirer ses chaussures).
      Ce n’est pas l’opposition qui a inventé cette affaire, et il est justement nécessaire en démocratie que celle-ci contrôle l’action des gouvernants.

      PS : les allégations de faire partie des services secrets marocains proviennent d’un journal algérien -pays rival-, on ne peut à ce stade le prendre pour argent comptant.

    • Arogavox Arogavox 23 juillet 2018 12:27

      @arioul

      Hors ’ce type’, on avait juste avant du ’ce monsieur’.
       Or, on est plutôt ici dans le cas de ’mais ou et donc or ni car’  : conjonction de coordination.
       Reste à savoir s’il était en contrat de subordination ? 

    • oncle archibald 23 juillet 2018 13:00

      @Eric F :

      Monsieur Benalla enivré par sa présence quasi constante aux cotés du Président de la République s’est cru tout permis et a merdé en outrepassant la mission d’observateur qui lui avait été confiée, d’accord, et l’opposition n’a pas inventé cette affaire, d’accord.

      Mais de là à en faire un dérapage d’une gravité extrême justifiant la demande de démission du ministre de l’intérieur, la demande d’explication et d’excuses du Président de la République lui même, la mise à l’arrêt des travaux parlementaires .... bref ... c’est pas un peu trop à votre avis ?

      Au fait la justice aurait du être saisie de quoi ? Du fait qu’un mec qui n’a pas de fonction de police mais dont tout le monde sait qu’il est très proche du Président aide les vrais flics a arrêter des manifestants non autorisés ? Qu’il ait comme les vrais flics distribué quelques coups de lattes dans les cotes des dits manifestants exactement comme le font les flics eux même dans 90% des cas quand un individu résiste à son arrestation ? On rêve ?

      L’opposition n’a-t-elle rien d’autre à proposer pour contrer Macron ? Il semble bien que non !


    • Séraphin Lampion Clark Kent 23 juillet 2018 13:32

      @Michel DROUET

      « On est triste pour lui... »

      mais très contents pour celle qui a échappé aux dents de la mer...

    • lloreen 23 juillet 2018 14:18

      @Michel DROUET



      Service commandé du fric et consorts.

    • Titarmo 23 juillet 2018 15:12

      @oncle archibald
      Toujours très prompt à défendre l’indéfendable !...
      Essayez d’aller porter plainte chez ceux-là même qui vous ont lattée la gueule, vous allez être accueillis à bras ouverts.
      De plus beaucoup de gens préfèrent laisser courir plutôt que d’aller perdre leur temps en plaintes classées sans suite faute de preuves.
      Dans le cas présent, les personnes concernées n’ont pas changé d’avis, une vidéo existe et pour le coup fait office de preuve.


    • pemile pemile 23 juillet 2018 15:45

      @oncle archibald "Monsieur Benalla enivré par sa présence quasi constante aux cotés du Président de la République s’est cru tout permis et a merdé en outrepassant la mission d’observateur qui lui avait été confiée, d’accord"

      Il apparait donc que ce monsieur n’est pas très stable psychologiquement (et cumulait d’autres casseroles) mais que Macron lui donnait toute se confiance et tous les moyens ?


    • oncle archibald 23 juillet 2018 16:44

      @Titarmo « Essayez d’aller porter plainte chez ceux-là même qui vous ont lattée la gueule, vous allez être accueillis à bras ouverts. »

      Que je sache on ne porte pas plainte à la caserne des CRS ! On peut porter plainte dans un commissariat de police, une brigade de gendarmerie ou si on craint un « copinage de flics » directement au tribunal auprès du procureur.


    • alinea alinea 23 juillet 2018 17:28

      @pemile
      Macron n’étant pas lui-même excessivement stable psychologiquement.


    • gnozd 23 juillet 2018 19:22

      @Eric F


      "Ce n’est pas l’opposition qui a inventé cette affaire, et il est justement nécessaire en démocratie que celle-ci contrôle l’action des gouvernants.« 

      En démocratie...
      Je pouffe. Vous connaissez des démocraties dans le monde vous ? Vous connaissez un pays où le peuple décide ? (Et ne me parlez pas de la Suisse qui est l’Exception ! Et pourquoi c’est l’exception ? paskeu y’a plein d’pognon)
      Et sinon, vous avez déjà vu au pouvoir des gens qui ne soient pas des »gens de pouvoir" ?

    • zygzornifle zygzornifle 24 juillet 2018 08:11

      @Clark Kent


      Merde alors Macron avait acheté un cadeau de mariage de plusieurs dizaines de milliers d’€ payé bien entendu par le contribuable, pas grave il l’offrira a sa Brigitte, un sex-toy en or massif estampillé par Rothschild avec un certificat d’authenticité ça peut toujours être utile ....  

    • ardillon ardillon 24 juillet 2018 08:58

      @arioul

      « tout juste bon a à servir dans la légion étrangère comme chair à canon »

      N’insulte pas la légion étrangère , ils ne prennent pas n’importe qui contrairement aux politiciens

    • leypanou 23 juillet 2018 09:08
      A ce propos, on attend avec impatience les explications du Ministre de l’Intérieur sur les circonstances exactes de l’intervention de M. Benalla et les complicités dont il a bénéficié dans les hautes sphères de la police : j’ai cru avoir entendu que 3 (ou 2) commissaires ont été mis en examen pour avoir transmis à l’intéressé des copies de vidéos sur l’affaire.

      La proximité idéologique est courante dans ce genre de situation ; il y a aussi le désir de plaire, inhérent à tout individu, qui fait qu’on s’affranchit de quelques réglements (si vous vous rappelez de ce que disait l’ancien magistrat Eric de Montgolfier sur la FM par exemple).

      • cevennevive cevennevive 23 juillet 2018 09:29

        Bonjour,


        Henry III avait des mignons... Il était pourtant marié, et la plupart de ses mignons aussi.

        Bon, je suis une mauvaise langue.

        Bonne journée !


        • signéfurax 25 juillet 2018 10:17

          @cric , un benalla se recrute facilement dans la chaleur d’ une back room ....


        • troletbuse troletbuse 23 juillet 2018 09:40

          Il faisait peut-être employé de nuit pour Emmanuelle Macaron. A vérifier : Emmanuelle a-t-il acheté un scooter ?


          • canard 54 canard 54 23 juillet 2018 14:40

            @troletbuse

            Non pas de scooter mais un side car car il aime les formes oblondes freluquet


          • Spartacus Spartacus 23 juillet 2018 10:21

            « la question du droit de manifester ? »

            Quand le droit de manifester n’est plus que le droit de dégradation.

            Les types tabassés ont volé des verres et une bouteille à la terrasse d’un café et jeté sur les forces de l’ordre...

            Oui, au delà de son cas on peut légitimement se poser la question du « droit de dégrader sous prétexte de manifester »...


            • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2018 10:56

              @Spartacus
              Ou quand le droit d’observer n’est que le droit de tabasser...


            • aimable 23 juillet 2018 13:21

              @Michel DROUET
              pour Benalla, ce sont les aléas d’une séance d’entrainement en milieu hostile , ceci pour mieux protéger le président dans ses déplacements quand il va au contact de la populace .  smiley


            • Spartacus Spartacus 23 juillet 2018 13:55

              @aimable


              Voilà. C’est ça !  smiley 

              En plus ils sont entraînés, a prendre dans la gueule la main invisible du marché.  smiley

              Et puis taper sur un gauchiste, on ne peut pas dire qu’il soit vraiment détestable....  smiley


            • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2018 14:07

              @aimable
              Un stage de remise à niveau, en quelque sorte.


            • julius 1ER 23 juillet 2018 15:40

              @Spartacus

              à propos tu as toujours les portraits de Franco, Salazar et Pinochet dans ta chambre à coucher ????

            • Spartacus Spartacus 23 juillet 2018 16:54

              @aimable

              Faut le pardonner, comme tous les socialo-communistes, il y a toujours une « bonne raison » pour interdire, coercisez, taxer ou frapper....

              Il est de gauche Benalla. Une carrière dans l’univers socialiste.
              Il l’a frappé pour des raisons de gauche..

              Voici les raisons pour qu’il soit frappé...

              Il l’a frappé parce qu’il refusait de partager.   smiley
              Ou alors il l’a frappé parce qu’il avait l’ambition de gagner de l’argent.  smiley
              Ou il l’a frappé parce qu’il n’a pas réussit a prouver qu’il n’était pas un raciste.  smiley
              Ou il l’a frappé parce qu’il n’a pas réussit a prouver qu’il n’était pas un « riche ».  smiley
              Ou il l’a frappé parce qu’il n’a pas envie d’être un assisté de l’état.  smiley

            • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2018 17:04

              @Spartacus
              Et, pour faire bonne mesure, soyons certains que c’est du poing gauche qu’il a frappé.


            • Le421 Le421 24 juillet 2018 08:32

              @Spartacus

              Quand le droit de manifester n’est plus que le droit de dégradation.

              Demi crème d’imbécile !!
              Je vous imagine dans une manif.
              Un papa, une maman !!

              Jamais vu la moindre bagarre dans toutes les manifs auxquelles j’ai participé.
              C’est marrant, y’a que dans les grandes villes, là où les CRS et la télé sont présents.


              Archives...

            • Spartacus Spartacus 24 juillet 2018 09:34

              @Le421

              L’insulte est le refuge de l’absence d’arguments.

              Cette habitude des gauchistes quand vous mettez un argument et une contradiction concrète dans le pif, il vous insultent et sont dans le déni.

              Les dégradations seraient inventées ?
              Elle existeraient pas ?

              Dire que les gauchistes se croient des anges.  smiley
              Les vrais anges ne cassent rien, n’appellent pas à détruire et n’insultent personne...

            • lloreen 24 juillet 2018 11:58

              @Spartacus



              Il faut sortir de l’aveuglement à un moment donné. Personne n’a jamais prétendu qu’il n’y a pas de dégradations et de débordements lors de manifestations retransmises à la télévision et cette situation n’est qu’une manipulation grandeur nature de l’opinion publique pour discréditer toute expression de l’opinion publique et traumatiser ceux qui avalent les images comptant retransmises par les propagandistes propriétaires des médias qui travestissent la réalité afin de la faire coller à leur agenda. C’est pourtant enfantin à comprendre.

              Soit vous cautionnez cette bande criminelle qui usurpe un pouvoir qui ne lui revient pas dans la mesure où à aucun moment la démocratie n’a existé en France, ni nulle part ailleurs non plus, faut-il le souligner...soir vous accepter une fois pour toutes d’ouvrir les yeux à la réalité même si elle n’est pas belle à voir.
              Le but n’est pas de pleurer comme des madeleines, de s’armer de battes de base-ball (sauf à être payé et missionné pour le faire comme l’exemple en a été donné par monsieur Benalla (dont ce n’est d’ailleurs même pas le véritable nom...) ni de regarder ailleurs ou d’attendre que de « gentils libérateurs » viennent mouiller leur chemise à la place des spectateurs attablés en terrasse ou derrière leurs faux-semblants.

            • lloreen 24 juillet 2018 12:00

              @lloreen
              Pardon:soit vous acceptez


            • papat 23 juillet 2018 11:07

               je te donne 10000 par mois, je te donne une voiture de flics pour que tu puisses t’amuser, je te donne le droit de tabasser qui tu veux ,un appart de fonction pour t’avoir toujours à mes côtés, je te veux toujours près de moi ! 

              mon chérie , tu veux être dans le bus des bleus , ça te ferait plaisir , ton manu peut t’arranger ça ...tu le sais..
              et toi tu me fais quoi en échange gros loup ?


              • Le421 Le421 24 juillet 2018 08:33

                @papat

                De la bonne...  smiley
                En plus, pas de traces sur le pif !!

              • Eric F Eric F 23 juillet 2018 12:29

                Il est temps de remettre en question ces fonctions de « conseiller », « chargé de mission » etc. dévolus à des comparses et qui empiètent sur le rôle des ministères et de leurs services, par exemple la sécurité de l’Elysée est assurée par le commandement militaire, et il y a des forces de police et gendarmerie affectées à la sécurité du président.


                • lloreen 23 juillet 2018 12:48
                  « Alexandre Benalla mérite bien ce titre pour son dévouement, son engagement en faveur de son patron, Président de la République ».

                  Le patron de Monsieur Benalla n’est pas monsieur Macron pas plus que ce dernier n’est le patron de la république. Le grand patron commun à tous ces individus n’est rien de moins que le propriétaire du système financier dont le siège se trouve être la City de Londres. Il faut à un moment, consentir à regarder la réalité en face.

                  Je vous invite à regarder cette vidéo et à comprendre qu’il ne s’agit plus pour les habitants des territoires respectifs de se laisser bercer par les paroles lancinantes des représentants de commerce de leurs états respectifs mais d’écouter les bribes de discours qui se tiennent dans assemblées privées par ceux qui défendent les intérêts des puissances de l’argent. A un moment, il devient très dangereux de continuer à tenir le rôle du dupe parce que c’est dans ces instants que ce syndicat international du crime organisé révèle son vrai visage : celui d’individus sans scrupules, obsédés par l’appât du gain et d’un pouvoir sans partage.






                  • Kapimo Kapimo 24 juillet 2018 10:06

                    @lloreen

                    Cette affaire Benalla est extremement inquiétante car elle démontre qu’on est passé à un niveau supérieur dans la dépossession démocratique.
                    Au-delà du fond anecdotique (les aventures pichrocoline d’un chargé de sécurité), ce qui est sidérant dans cette affaire est le soudain déferlement de venin anti-Macron par ceux-là meme qui n’ont cessé de l’encenser, et n’ont cessé de cacher toutes les saloperies commises (Syrie, privatisations aux copains et vente du pays etc...). Sachant que cette soudaine unanimité dans une stricte exigence morale n’est pas crédible une seconde en tant que mouvement spontané, on a bien une preuve supplémentaire que le président de la république française n’est qu’une marionnette des puissances d’argent qui tiennent les médias.
                    Par contre, ce qui apparait comme nouveau, c’est que le président actuel semble sur le point de se faire dégommer par lesdites puissances, ce qui serait une première dans la cinquième république.
                    J’ai voté contre la supercherie qu’a été l’élection de Macron par les médias, mais je suis aujourd’hui contre le fait que les médias puissent dégommer un président (mal) élu sur une base aussi ridicule que cette affaire qui n’est rien par rapport à tout ce que la presse refuse d’évoquer (tel que nouvelle du jour : la France pays du bataclan, va donner asile à des casques blancs syriens (des complices de facto des assassins)).
                    Si Macron saute, alors c’est que les puissances d’argent assument d’avoir pris le pouvoir. Un système politique ou les semblants de démocratie disparaissent s’appelle le fascisme.

                  • lloreen 24 juillet 2018 11:00

                    @Kapimo


                    Il n’ y a jamais eu de niveau supérieur ou inférieur ni même médian dans la dépossession démocratique dans la mesure où il n’y a jamais eu de démocratie...Il faut quand même à un moment, regarder la réalité en face.
                    Ce qui est par contre inquiétant, c’est la mainmise d’imposteurs et de criminels sur les institutions gouvernementales mais celle-ci ne date pas d’hier...il suffit pour s’en persuader de considérer le cours de l’Histoire.
                    Ceux qui ont encensé Macron sont ceux qui disposent du pouvoir d’influence malsain que leurs caniches et perroquets de service ont amplifié, donnant l’apparence d’un concert de louanges.
                    Mais comme partout et toujours, une fois que ceux-ci sont dans le viseur et que leur cour obséquieuse commence à sentir le vent tourner -car il tourne...- ils détalent comme les rats d’ égoûts qu’ils sont.

                    Tout le monde ou à peu près sait que monsieur Macron est l’associé-gérant de la dynastie malfaisante des Rothschild qui met la planète à feu et à sang depuis trop longtemps, aidée dans leurs affaires nauséabondes par tout ce que la planète compte de vil et de bas qui nage en eaux troubles dans le fameux marécage que dénonçait monsieur Trump et qu’il disait vouloir assécher.


                    Même si les informations circulent très mal-et pour cause-, il faut savoir que monsieur Trump a pris l’arrêté exécutif permettant le gel des comptes de l’engeance criminelle enrichie par le crime et dont les méfaits jalonnent l’histoire mondiale et dont madame Hillary Clinton, le clan Scherff (alias Bush) et monsieur Obama sont la tête de proue à Washington DC.

                    Au plus tard avec le président Pompidou et sa loi de 1973 (Pompidou-Giscard), la clique sataniste des Rothschild a mis le grappin sur le gouvernement de la France en procédant toujours de la même manière, propre à tous les systèmes mafieux : corruption, intimidation, chantage, racket et « protection ». Ceux qui ne participent pas à la parade sont éliminés...l’histoire de l’Amérique étant riche de preuves malheureuses à ce sujet, les autres pays d’ailleurs, n’étant pas en reste non plus.

                    « Si Macron saute, alors c’est que les puissances d’argent assument d’avoir pris le pouvoir. »
                    Cela depuis quelques temps que les larbins sautent...comme des cabris. Tous les cinq ans dans le meilleur des cas...

                  • Kapimo Kapimo 24 juillet 2018 12:56

                    @lloreen

                    "Il n’ y a jamais eu de niveau supérieur ou inférieur ni même médian dans la dépossession démocratique dans la mesure où il n’y a jamais eu de démocratie..."
                    Oui et non.
                    De Gaulle a été un moment démocratique, dans la mesure ou il s’agissait d’un élu agissant dans l’intéret des électeurs dans le cadre d’une véritable souveraineté. Chirac a été le dernier président pas complètement pantin. La triade Sarkozy-Hollande-Macron est une plaisanterie malfaisante qui a oeuvré à la fin de la souveraineté française, et n’a effectivement plus grand chose de démocratique.
                    Oui, nous sommes dans un système mafieux, mais il y a bien évolution vers le pire : nous ne partons donc pas d’un niveau démocratique nul.
                    L’affaire Macron en cours, première attaque de cette amplitude sur un président de la cinquième république en exercice, me semble marquer une étape supplémentaire vers le pire : il n’y aurait meme plus l’apparence du respect des résultats du vote. Ce mépris de plus en plus affiché de la classe dirigeante pour le peuple finira inévitablement par provoquer des contre-réactions, ce qui amènera une diminution des libertés. La France risque de devenir alors une véritable république bananière, avec changement aléatoire de gouvernement au gré du dernier scandale de corruption, selon le bon vouloir des maitres..


                  • lloreen 24 juillet 2018 19:16

                    @Kapimo


                    Il existe un texte fondamental qui est la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789 dont l’article 32 stipulant que
                    "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs".

                    Depuis le 18 juin 2015, un collectif de citoyens a crée un conseil national de transition en France en vertu de cette disposition et il existe donc depuis cette date, une dynamique qui permet à tous ceux qui veulent participer à ce changement de paradigme nécessaire pour sortir de la tyrannie d’un syndicat international du crime organisé de plus en plus exposé, de prendre part à l’action.

                    La dimension révolutionnaire de cette déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789 réside dans le fait que les droits qui y sont exposés ne sont pas promulgués par le pouvoir mais reconnus par lui ainsi que l’antériorité à toute législation de ces droits naturels inhérents à l’être humain.

                  • zygzornifle zygzornifle 23 juillet 2018 13:00

                    Une sanction « sans précédent » comme ils disent au Château....


                    LOL le jeune homme se serait rebiffé et mis une rouste a benalla-akbar il se serait fait cassé les 2 bras les cotes et les jambes par les CRS et se serait retrouvé tout sanguinolent devant le juge en comparution immédiate ....

                    • aimable 23 juillet 2018 16:43

                      @zygzornifle

                      la vérité est que Benella , quand il a vu le jeune en mauvaise posture avec les CRS , c’est mis a faire semblant de le frapper pour lui évité le pire .
                      le jeune homme témoignera peut être en sa faveur .  smiley

                    • gerard JOURDAIN 23 juillet 2018 13:12

                      vingt dieu.. ;y’en a de futur potentiel « présidents » ... !!!

                      on a tous un avis.
                      on a pas les cartes pour juger... ;mais on est bon pour les solution sur un problème qu’on ne connaît pas.
                      ils on de beaux jours devant eux nos futurs présidents.
                      gérer du veau, cela s’apprend et nos présidents y sont formés.

                      • foufouille foufouille 23 juillet 2018 13:15
                        bof, c’est juste une goutte d’eau du sommet de l’iceberg, cette histoire.
                        il y a des pourris dans toute la france d’en haut et personne ne fait rien.


                        • Konyl Konyl 23 juillet 2018 13:25

                          Comme les gens se mettent a filmer au moment des interpellations il est difficile de juger sans avoir vu ce qu’il c’est passé avant.


                          • JL JL 23 juillet 2018 13:32

                            @Konyl

                             
                             ’’Comme les gens se mettent a filmer au moment des interpellations il est difficile de juger sans avoir vu ce qu’il c’est passé avant.’’
                             
                             smiley
                             
                             c’est du second degré ?

                          • Eric F Eric F 23 juillet 2018 17:28

                            @Konyl
                            C’est du reste assez spectaculaire, on peut « suivre » ses mouvements sous plusieurs angles dans la continuité, tant il y a de smartphonovidéastes ! 


                          • Jason Jason 23 juillet 2018 14:16

                            J’attends toujours que toute la vérité soit faite. Je viens d’apprendre à l’instant qu’une vidéo a été prise sur les minutes qui ont précédé l’acte reproché aux deux accusés. Il se trouve qu’ils ont été provoqués verbalement, par des gestes et auraient subi des jets de projectiles.


                            La réponse a été un peu forte, mais le comportement des victimes expliquerait la situation. D’ailleurs, je trouve étonnant que les victimes n’aient pas porté plainte, serait-ce qu’elles auraient quelque chose à se reprocher ?

                            Quant à l’immense désordre causé à l’assemblée nationale par cet incident, je suis stupéfait par la violence verbale et l’immaturité des contestataires des oppositions (Républicains, RN et FI). Car en fait un fait divers devient plus important que la révision de la constitution. Comme priorité, c’est du beau !

                            Est-ce bien raisonnable de dire que la présidence aurait à son service un service secret parallèle ? Ah oui, un service secret avec un seul homme ! Ce doit être superman en personne !

                            • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2018 14:21

                              @Jason
                              Ben voyons, juste un fait divers... Vous ne percevez même pas les questions que cela pose en matière de libertés individuelles car il s’agit bien de maintien de l’ordre par personnes non investies par un quelconque pouvoir de police. Ce n’est pas rien, à moins que vous n’acceptiez de vous faire taper dessus par le premier venu lors d’une manifestation ?


                            • Jason Jason 23 juillet 2018 15:59

                              @Michel DROUET


                              Je le répète : quel a été le comportement des victimes de violences AVANT l’intervention des deux « coupables » ?

                              Les libertés individuelles ? Vos plaisantez, avec les contrôles sur internet, les Renseignements généraux, la protection du « secret des affaires » qui empêche la plupart des enquêtes et des alertes, l’interdiction juridique des critiques des entreprises et de leurs produits, l’interdiction en pratique des « class actions », toute puissance des maires, etc. Elle est belle votre liberté. Liberté de braire, oui ! Si vous voulez de la transparence, vous avez un long chemin à faire.

                              Dans notre démocratie (qui n’en est pas une) on peut dire tout ce qu’on veut pourvu qu’on ne change rien.

                            • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2018 16:23

                              @Jason
                              Si le comportement des « victimes » était répréhensible, ils devaient être interpellés par les forces de l’ordre et non par des nervis en mal de sensations fortes. Libre à vous de cautionner ces dérives...


                            • Jason Jason 23 juillet 2018 16:56

                              @Michel DROUET


                              Donc, leur tort a été de ne pas les interpeller. En les laissant repartir ils s’accuseraient davantage ?

                            • Eric F Eric F 23 juillet 2018 17:40

                              @Jason

                              Le maintien de l’ordre est un peu plus compliqué que matraquer les provocateurs, il y a une graduation des ripostes et il faut éviter qu’elles ne donnent lieu à escalade.
                              Il n’y a pas blessure ou incapacité, une plainte pour mauvais traitement n’aurait pas été reçue, mais le problème est celui de l’usurpation de fonction de police et une violence disproportionnée.
                              Et plus largement, il y a ce cabinet noir présidentiel, avec des comparses et des nervis, bénéficiant de passe droits et privilèges : logement de fonction, voiture de gradé de police, carte d’entrée à l’assemblée, grade totalement surréaliste de lieutenant colonel de réserve de gendarmerie accordé sans avoir suivi le cursus, court-circuitage des services officiels, etc.

                            • lloreen 23 juillet 2018 14:32
                                       MONARK MIND CONTROL


                              La technologie Monarch est une méthode bien rodée pour cibler quatre types de personnalités principales et de cultiver une base plus approfondie, le contrôle de l’esprit est habilement utilisé par les Illuminati, dans leurs sociétés secrètes et du renseignement.
                               
                              Les  séquences codées sont transférées au cerveau par l’entremise de messages subliminaux. les Illuminatis (satanistes) s’en servent dans l’industrie cinématographique, dans les dessins animés, afin de modifier et de travailler tout l’ ensemble pour former un script compressé pour de  multiples actions. 

                              Le script ou le programme est encadré par des messages subliminaux à travers les images, une séquence secondaire qui modifie fondamentalement l’ensemble du scénario. 

                              La clé d’encodage est déchiffrée par les satanistes dont le but est un contrôle à tous les stades et l’installation d’un ensemble de messages spécifiques dans l’inconscient collectif de la population générale en vue de la soumettre sous leur contrôle absolu. Les discours des uns et des autres, surtout celui de Nicolas Sarkozy et de sa phrase culte « Nous irons tous ensemble vers ce nouvel ordre mondial et personne, je dis bien personne ne pourra y échapper », phrase ponctuée par le signe satanique (6).

                              Ces encodages, peuvent être assimilés à un logiciel qui peut être déclenché par un ensemble de repères connus seulement de ceux qui les fabriquent.

                              Ces personnes qui sont recrutées deviennent des esclaves, en tant qu’ ingénieur de la société ( Alpha), un agent de sexe (bêta) ou un assassin (Delta). 

                              La plupart des gens restent dans un stade de léthargie tout au long de leur vie, en répondant qu’occasionnellement aux déclencheurs collectifs, par exemple lors des élections ou la mise en place de faux attentats, qui fera réagir l’ensemble de la population en y incluant la stratégie du choc comme les faux-attentats du 11 septembre 2001 qui étaient un acte de guerre non seulement contre la population américaine mais à toutes les populations, potentiellement impliquées à des degrés différents selon les agendas de leurs contrôleurs respectifs.

                               

                              Toutes ces séquences ne sont perçues et déchiffrées que par quelques uns en dehors du système, car elles sont uniquement destinées à être connues que des programmeurs , qui appliquent ces déclencheurs à des fins très spécifiques.

                               

                              C’est ainsi que les satanistes utilisent le reste de l’humanité en y instillant toute leur  symbolique,  de manière à la rendre plus manipulable, lui laissant croire que ses décisions lui appartiennent, alors qu’elle est en mode Alpha.Elle leur donne de plus en plus de pouvoir et au plus haut niveau de la pyramide. Par cette manipulation subliminale, elle devient malléable à souhait et accepte l’inacceptable.


                              Toute ressemblance avec des faits ou des personnages existants ne peut évidemment n’être que du « conspirationisme ».

                              • troletbuse troletbuse 23 juillet 2018 15:18

                                Une faute, Emmanuelle Macaron


                                • aimable 23 juillet 2018 17:46

                                  @troletbuse
                                  peut être que sa mère rêvait d’avoir une fille  smiley


                                • troletbuse troletbuse 23 juillet 2018 23:19

                                  @aimable
                                  Oui mais pas une tarlouze smiley


                                • Massada Massada 23 juillet 2018 15:26

                                  D’après le journal Nordpresse, le général de Villiers aurait déclaré que Benalla avait les codes nucléaires.

                                   
                                  C’est tellement horrible que les gens doivent réfléchir.

                                  • lloreen 23 juillet 2018 17:07

                                    @Massada

                                    « D’après le journal Nordpresse, le général de Villiers aurait déclaré que Benalla avait les codes nucléaires. »
                                    Ne vous inquiétez pas, Dieu le Père aussi...

                                  • generation désenchantée 23 juillet 2018 17:14

                                    @Massada
                                    Nordpresse est un site parodique , mais bon , il y en a qui se font avoir


                                  • Eric F Eric F 23 juillet 2018 17:43

                                    @Massada
                                    vous preniez aussi « les guignols de l’info » pour des informations au premier degré ?


                                  • Massada Massada 23 juillet 2018 18:50

                                    @Eric F

                                    Bon d’accord mais est il le fils caché de Macron et Rachida Dati ?

                                  • julius 1ER 23 juillet 2018 15:36

                                    Non, ce n’est pas un fait divers, peut-être pas une affaire d’Etat non plus (les enquêtes le diront) mais à tout le moins un grave dérapage d’individus mal cadrés, enivrés par le pouvoir et auxquels des autorisations ont été données par les plus hautes autorités de l’Elysée et du Ministère de l’Intérieur.


                                    @M Drouet
                                    je partage cette analyse et cela confirme que le pouvoir rend fou à tout le moins les gens qui sont un peu faibles d’esprit car ce Benala ne semble pas avoir la lumière à tous les étages ...
                                    dans une époque antérieure ce type aurait été un Kapo dans un univers concentrationnaire faisant du zèle pour son avancement .... il aurait été encore plus abject que la moyenne ... et ce n’est pas cela qui va faire avancer la Démocratie dans ce pays !!!!

                                    • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2018 16:26

                                      @julius 1ER

                                      Bonjour Julius 1ER
                                      Le problème du pouvoir, en général, c’est qu’il traîne dans son sillage ce genre de type qui sait se rendre indispensable et qui valorise le chef.

                                    • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 23 juillet 2018 16:03
                                      Pas facile la vie...Monsieur le petit président ....

                                      Benalla une « Fake News » difficile à éteindre.......


                                       smiley 

                                      • Désintox JPB73 23 juillet 2018 16:27
                                        M’sieu, c’est pas moi ! !

                                        C’est lui !

                                        Non ! C’est lui !

                                        Non ! C’est lui !

                                        C’est lui ! C’est lui !

                                         smiley smiley smiley

                                        • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2018 16:32

                                          @JPB73
                                          Très bon résumé de la mission d’enquête parlementaire, avec en plus « je n’étais pas informé » ou « la décision ne m’appartenait pas ».


                                        • Eric F Eric F 23 juillet 2018 17:46

                                          @Michel DROUET
                                          eh oui, personne ne se dévoue pour service de fusible pour le « fait du prince » qui leur a été imposé (sans la protection présidentielle, l’intéressé aurait été sanctionné)


                                        • Ariane Walter Ariane Walter 23 juillet 2018 16:51

                                          MACRON, FILLON, MÊME ATTENTAT À L’IMPUDEUR.

                                          Que ce soit « le Monde » (baptisé « L’immonde » par certains), qui ait tiré la première salve, le premier boulet que la Macronie s’est pris en plein bide, voilà qui est la première surprise.
                                          C’était leur chouchou. Et soudain, c’est l’homme à abattre. Par l’intermédiaire d’Ariane Chemin, ils mènent une enquête que personne ne leur demande et qui révèle que le CRS violent du 1 mai, déjà vu sur les réseaux sociaux, est le garde du corps de Macron : Alexandre Benalla.
                                          Et à partir de là, comme pour Fillon, chaque jour, on serait tenté de dire chaque heure, apporte sa révélation.
                                          La presse joue même avec les nerfs de la Macronie, les laissant organiser le mensonge pour aussitôt le jeter à terre. Ainsi, le ridicule Bruno Roger-Petit n’a pas fini de dire que la punition de Benalla a été terrible, qu’il a été mis à l’écart, qu’on le trouve partout.
                                          Le 14 juillet, au Panthéon et même, éveil d’un souvenir saumâtre, lors de l’accueil des Bleus qui ont battu, ce jour-là, le record en vitesse pure de la descente des Champs-Elysées. 
                                          Et puisqu’il s’agit de photos, en voici, en voilà : au ski, au tennis, en vélo, collés l’un à l’autre. Normal. C’est son garde du corps.
                                          Les allusions que se permet la presse laissent supposer qu’ils ont aussi reçu quelques photos qu’ils attendent de sortir.
                                          Et ce n’est pas fini !
                                          -Logé au quai Branly !
                                          -10 000 euros/mois !
                                          -Voiture de fonction avec tout l’arsenal de la flicaille.
                                          -Et chauffeur !
                                          -Et badge d’entrée à l’Assemblée Nationale !

                                          Mais quelle est la finalité de tout ce déballage ? 

                                          Toute la presse qui soutenait Macron le noie. Ce sont donc ceux qui ont mis Macron sur le trône qui veulent qu’il en descende. Qui l’a mis sur le trône ? La clique qui a perdu Washington et qui a voulu se consoler en enlevant Paris. Israël, bien sûr, (même si Israël jouait à la fois Clinton et Trump) l’Europe des banques et des grosses boîtes, la cruelle GB, et la clique des Wasp US. 
                                          Macron a été choisi par Rothschild, et leur succursale : Bilderberg. François Henrot, directeur à la banque Rothschild, est allé jusqu’à dire, dans une interview, que Macron était d’une intelligence extraordinaire et qu’il savait « raconter des histoires »…heu… « une histoire »…Ce lapsus révélant la bêtise crasse de ceux prétendent diriger le monde. Sois discret quand tu parles magouilles à la télé !!
                                          Manque de bol, leur petit génie, qui a dû être obéissant en son temps, s’est révélé ingérable une fois au pouvoir. Cela arrive souvent.
                                          Première lubie du morveux : imiter les US avec leur Etat profond. Leur CIA bis. Il veut sa police à lui pour se protéger et faire ce qu’il veut. Il s’imagine en prince de l’Europe, en roi du monde, en empereur de la galaxie alors que ce n’est qu’un débile hystérique qui va se noyer tout seul.
                                          Ce que nous nous avons ignoré jusqu’à présent, l’existence de ce Benalla dans sa vie privée et son rôle de spadassin brutal et stupide, bien d’autres devaient le savoir. Pour qui travaille Benalla ? Quand on parle de sécurité privée, on sait qu’il y a beaucoup de chances pour qu’Israël soit dans le coin. Benalla est-il l’agent d’Israël ? Du Maroc ? De la CIA ? De Poutine ?
                                          Et l’autre enfumé qui joue les rois du monde avec sa douairière.
                                          Mais les détails ont aussi leur importance.
                                          Ce qui nous irrite a dû en irriter d’autres. Les discours pédants, les embrassades gluantes, l’exhibitionnisme gênant, la fête de la musique avec « Lèche-moi les boules », puis les scènes à la « Brokeback mountain » lors de la finale, la fureur des supporters des Bleus privés de leur rencontre avec les vainqueurs !
                                          Ce mec est d’une impudeur gênante.
                                          Mais bon…
                                          Qu’a-t-il fait pour que les big boss décident de l’abattre ?
                                          Je propose les solutions suivantes :
                                          1-Pas foutu de faire des réformes sans mettre le feu à la France. Et les grosses boîtes en ont marre d’une agitation qui doit commencer à leur coûter chaud. Les affaires sont les affaires. La rentrée commence à les inquiéter. Minc et Pinault ont traduit les frissons des gros pontes.
                                          2-Il a dû irriter Israël en n’arrivant pas à faire obéir Trump. Ah ! Pour rigoler, il est bon, mais le résultat de ses voyages, zéro. Trump, très habile ce Trump, laisse tomber la guerre en Syrie. Ce ne sont que quelques sbires qui s’agitent, envoyés de l’État profond, mais Poutine a gagné la guerre de Syrie. Israël est vert. Macron, par ailleurs, a refusé de reconnaître Jérusalem comme capitale. Grosse faute !
                                          -3 Il bosse avec Poutine en Syrie et participe à la livraison de matériel humanitaire. Faute fatale.
                                          Plus d’autres bricoles. Il a peut-être baisé le petit copain-pine d’un grand de ce monde et l’autre jaloux, veut sa peau. Les grands effets ont parfois de petites causes.

                                          Va-t-il s’en sortir ? 
                                          Non. 
                                          Pas plus que Fillon.
                                          La mafia des puissants l’a dans le collimateur et ne le lâchera pas. On se souvient d’une certain Benoît XVI qui, lui aussi, a été pris à la gorge brusquement. 
                                          Macron voulait inventer sa mafia.
                                          Mais c’est la Mafia majuscule qui lui rappelle qu’il est minuscule et le bouscule jusqu’au tombeau.

                                          Plus jamais cet avorton ne pourra reprendre la parole au nom de la France.
                                          Et les révélations ne font que commencer. 
                                          À mon avis c’est un scénariste de Netflix qui a été engagé sur ce projet et la première saison risque d’être chaude !!

                                          Pendant ce temps, Poutine règne …Il ramassera peut-être Macron comme il a ramassé Erdogan, après son attentat, si cela est utile à sa politique. 
                                          Mais Macron est décidément trop puéril, trop mégalo, trop psychopathe.
                                          Oui, qu’il disparaisse, c’est le mieux. 
                                          Pour tout le monde. 
                                          En tout cas, président de la République Française. 
                                          Non. Plus jamais.
                                          Impossible.

                                          Merci à ceux qui l’abattent même s’ils sont nos ennemis.
                                          Mais allez jusqu’au bout !



                                          • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2018 17:02

                                            @Ariane Walter
                                            Houla, comme vous y allez ! Vous n’avez pas l’impression d’être un peu excessive ? A moins que ce ne soit que du second degré ?


                                          • Jason Jason 23 juillet 2018 17:05

                                            @Ariane Walter


                                            Bonjour, 

                                            Vous êtes bien remontée aujourd’hui. Il est vrai qu’on ne vous avait pas vue depuis longtemps ici. Et vous gardiez tout ça pour nous inonder aujourd’hui ?  Pourriez-vous trier le bon grainde l’ivraie ? Ca me ferait plaisir. Merci

                                          • Eric F Eric F 23 juillet 2018 17:55

                                            @Ariane Walter

                                            Il y a des journalistes compétent(e)s et efficaces, et lorsqu’un tel « lièvre » est déterré, si ce n’est tel journal, ce sera tel autre qui le publiera (le Canard, Médiapart, Charlie...) . Par ailleurs, cette affaire permet au « Monde » de ne pas paraitre inconditionnel de Macron sur un thème qui ne remet pas en cause sa politique, le journal s’offre ainsi une image d’indépendance.
                                            Macron sera évidemment gêné quelques temps (l’embellie sondagière du Mondial sera effacée), il fera quelques moulinets pour instaurer un semblant de transparence (avec un codicille dans la constitution au passage), et ça finira par se tasser, mais sa crédibilité pour couper avec les pratiques antérieures est définitivement perdue.

                                          • Jelena Jelena 23 juillet 2018 18:09

                                            @Ariane Walter : Pourquoi « ceux qui ont mis Macron au pouvoir » veulent aujourd’hui lui faire la peau ? Je n’en sais rien... Mais je pense que vos hypothèses ne sont pas bonnes.
                                             
                                            >> 1-Pas foutu de faire des réformes sans mettre le feu à la France.

                                             
                                            Allez les bleus, allez les bleus, allez les bleus.... Réformes ? Ça veut dire quoi ce mot ?
                                             
                                            >> 2-Il a dû irriter Israël en n’arrivant pas à faire obéir Trump.
                                             
                                            Le jour ou la France donnera des ordres à l’oncle Sam, la Serbie donnera des ordres à la Russie. ^^
                                             
                                            >> 3- Il bosse avec Poutine en Syrie et participe à la livraison (...)
                                             
                                            Si c’était le cas, sputnik ne participerait pas aux jets de tomates sur le roi Macron.


                                          • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2018 19:11

                                            @Eric F
                                            Bien vu !


                                          • lloreen 23 juillet 2018 20:39

                                            @Ariane Walter

                                            « Plus jamais cet avorton ne pourra reprendre la parole au nom de la France. »

                                            Aucun des mafieux au pouvoir n’a jamais prétendu le faire. Ils ne sont que les dirigeants de sociétés privées nommées états. Ceux qui n’y ont vu que du feu depuis le temps que dure le spectacle d’illusionnistes feraient bien de se réveiller.

                                          • Kapimo Kapimo 24 juillet 2018 10:59

                                            @Ariane Walter

                                            « Qu’a-t-il fait pour que les big boss décident de l’abattre ? »
                                            Question à 10000 euros.
                                            Macron n’a cesser de déclamer sa passion pour le mondialisme, l’UEisme, l’OTANisme, les priorités avouées des maitres du Bildelberg. Il continue de vendre à la découpe l’économie française, appliquant une politique ultralibérale tout en taillant les dépenses de l’état, notamment sociales.
                                            Il a bombardé la Syrie et envoyé des troupes spéciales françaises au Nord Est Syrien.
                                            Il impose une vaccination absurde.
                                            Il semble avoir un parcours impeccable.

                                            Attali a déclaré que la partie droite du tableau était peinte, et qu’il fallait s’attaquer à la partie gauche : On peut penser qu’il s’agit là du sociétal : immigration, gestation pour autrui etc..
                                            Plus généralement, on peut penser que la relation Serviteur-Maitre est en train d’évoluer, la fonction de président et les quelques pouvoirs y restant attachés permettant à Macron de s’émanciper progressivement. Ce qui déplait fortement aux Maitres, à qui Macron doit presque tout.
                                            Rappel à l’ordre, au risque de casser la marionnette, ou volonté de tout casser ?

                                            A suivre...

                                          • Debrief 23 juillet 2018 16:52

                                            Au fond, ce type, Benalla, est à plaindre. Il est passé du Capitole à la Roche Tarpéienne en quelques secondes de vidéo qui le montrent cognant sur des gens sans défense, en veillant à leur faire mal. Ce n’est pas très reluisant comme comportement. La honte même.
                                             
                                            Il avait tout, un grade élevé, sûrement un gros salaire, un logement de fonction de classe, l’oreille bienveillante du président de la République. Un mariage en vue et la considération, voire la crainte de son entourage. Et patatra. En quelques coups de poings gratuits, pour le plaisir de cogner, le décomplexé, le tout-puissant gorille se retrouve en cage.
                                             
                                            C’est con quand même !


                                            • Jason Jason 23 juillet 2018 16:58

                                              Prenons un peu de recul : un article du Monde révèle des violences policières par un garde du corps du président. Coup de tonnerre à l’assemblée. Deux choses se mettent en place : 1) un scoop médiatique suivi de tous les médias qui en rajoutent, comme à l’habitude avec les cuistres familiers des plateaux. 2) L’esprit revanchard de l’opposition parlementaire trop heureuse de mettre des bâtons dans les roues de la réforme constitutionnelle.  En plus, un joli croc en jambe à l’exécutif jugé trop autoritaire, rapide et peu soucieux du parlement.


                                              La Commedia dell’arte va se mettre en place.

                                              Combien de temps va durer ce pugilat ? Il y a des urgences, et le parlement parlemente ; l’exécutif, lui, se tait et développe sa stratégie. C’est normal. Le bavardage contre le silence, car Jupiter intelligent réfléchit.

                                              Quand va-t-on décider « dans le silence des passions » ? 

                                              • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2018 17:06

                                                @Jason
                                                C’est beau !


                                              • Eric F Eric F 23 juillet 2018 17:58

                                                @Jason
                                                il faut être sacrément gonflé de mettre en cause l’opposition dans cette affaire, c’est un dérapage du pouvoir, et en démocratie l’opposition est là pour veiller aux dérives. Dans la majorité, on rase les murs en silence.


                                              • Jason Jason 23 juillet 2018 18:03

                                                @Michel DROUET


                                                Ca serait encore plus beau s’il y avait un Pierrot et une Colombine. Mais j’ai bien peur que ça dégénère en bagarre (par comparses interposés) entre Pulcinella (Polichinelle) et Arlequin. Le canevas reste à écrire.

                                              • Jason Jason 23 juillet 2018 18:18

                                                @Eric F


                                                D’accord c’est un dérapage du pouvoir. Mais l’opposition en fait ses choux gras. Elle a l’avantage d’avoir les projecteurs, les micros et les caméras, et elle en abuse copieusement et pour ma part honteusement. Le populisme et l’opportunisme politiques ne sont pas loins.

                                                Je ne veux pas me lancer dans l’inventaire des dérives des gouvernements de ces 40 dernières années, la liste serait trop longue. Avez-vous signalé à votre député un abus, une réforme nécessaires ? Avez-vous obtenu une réponse ? Vous appelez ce bazar ambiant une démocratie quand il s’agit d’une aristocratie doublée d’une oligarchie. C’est vous qui êtes gonflé ou aveugle...

                                              • Eric F Eric F 23 juillet 2018 21:14

                                                @Jason

                                                Effectivement il y a eu des dérapages et « affaires » lors des gouvernements précédents, et à l’époque l’opposition avait également réagi ! Sans opposition il n’y aurait pas de limite aux dérives, à l’arbitraire et aux passe droit.
                                                Dans la présente affaire, l’attribution du grade de lieutenant colonel (comme le héro Beltrame !) à un nervi me parait particulièrement symptomatique du piston et de la complaisance, pourquoi pas maréchal d’empire ?

                                              • Vudenbas 23 juillet 2018 17:24
                                                @Jason, en parlant de Commedia dell’arte, serait ce le même homme ?


                                                Si oui, Mounir ou Alexandre ?



                                                • Jason Jason 23 juillet 2018 18:07

                                                  @Vudenbas


                                                  Là, je crois qu’on n’est pas sur la même fréquence.

                                                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 23 juillet 2018 17:39

                                                  Pourquoi tous ce baratin pour une affaire tout juste « banale » ? L’Elysée a toujours fonctionné comme « ça » !


                                                  Il y a toujours eu des « envoyés spéciaux » pour aller déstabiliser des individus, des Entreprises ou des pays étrangers...

                                                  Mitterrand avait ordonné de torpiller le navire de Greenpeace (Laffaire du Rainbow Warrior ), qui a payé pour ça ? 

                                                  Et auparavant au XIX siècle, il y avait plus grave... Le Ministère de la défense avait comploté et sacrifié le « capitaine Dreyfus » pour créer l’atmosphère de haine contre les Juifs de France.

                                                  Que croyez font les « service français » ailleurs en dehors de l’Hexagone ? C’est toujours après un conflit, après un génocide, après une apocalypse que les journaux français ou les médias français apprennent au public que la Français était impliquée... 

                                                  • McGurk McGurk 23 juillet 2018 17:58
                                                    Je trouve cette histoire vraiment pitoyable, surtout la suite.

                                                    Récemment, j’ai vu que cette petite frappe...avait un master de droit - comme quoi intelligence et réussite des études sont loin d’être synonymes. Et en plus, il a totalement oublié ce qu’il a appris en cours. Le parfait abruti.

                                                    Mais sa défense est encore meilleure, il a répondu que d’après la loi « il avait parfaitement le droit de le faire » et qu’en plus « il avait fondu un fusible ». Au lieu de s’excuser publiquement, on veut nous faire gober que ce n’est qu’un « incident isolé » et que le gouvernement, silencieux au possible, n’a aucun comptes à rendre aux Français.

                                                    La violence n’est même plus immatérielle, politique et sociale (avec le grand projet de déformer la constitution et détruire la société), elle est maintenant physique et on ne s’en cache même plus. Bientôt, on sera tabassé par des gros bras parce qu’on a refusé une proposition merdique de poste de Pôle emploi. En marche la dictature...

                                                    • Pauline pas Bismutée 23 juillet 2018 17:59
                                                      Dans cette histoire, une des questions principales est quand même pour une vidéo diffusée/ un cowboy pris la main dans le sac, combien d’autres passages a tabac (ou pire), combien d’autres cowboys pas pris ?


                                                      • oncle archibald 23 juillet 2018 19:06

                                                        @Pauline pas Bismutée

                                                        C’est sûr, la prochaine fois qu’ils devront intervenir pour éviter des dérapages commis par des groupuscules en marge d’une manifestation autorisée les CRS ou autres forces de l’ordre devront d’abord présenter à chaque individu manifestant leurs plaques professionnelles et leur ordre de mission, pour qu’il n’y ait aucune contestation possible, puis les inviter poliment à monter dans leur car pour qu’il soit procédé à une vérification de leur identité.

                                                        Il existe en droit Français trois délits dont on parle peu.

                                                        1/ L’outrage qui est défini comme étant "les paroles, gestes ou menaces, les écrits ou images de toute nature non rendus publics ou l’envoi d’objets quelconques adressées à une personne investie d’une mission de service public dans l’exercice ou à l’occasion de sa mission et de nature à porter atteinte à sa dignité ou au respect de la fonction dont elle est investie« , il relève de l’article 433-5 du Code Pénal.

                                                        2/ La rébellion qui est »le fait d’opposer une résistance violente à une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public agissant dans l’exercice de ses fonctions, pour l’exécution des lois, des ordres de l’autorité publique, des décisions ou mandats de justice" , il relève de l’article 433-6 du Code Pénal.

                                                        3/ La provocation directe à la rébellion, manifestée soit par des cris ou des discours publics, soit par des écrits affichés ou distribués, soit par tout autre moyen de transmission de l’écrit, de la parole ou de l’image, est c’est un autre délit qui relève de de l’article 433-10 du Code Pénal.

                                                        Le jour ou les manifestants se contenteront de manifester après avoir déclaré leurs intentions en préfecture et avoir reçu l’autorisation de le faire, les flics n’auront aucune raison d’user de brutalités pour les appréhender ou simplement les contrôler.

                                                        Ras le bol de voir sans cesse les flics accusés de violences et jamais les manifestants ou prétendus tels qui les narguent, leurs jettent des projectiles divers, et cassent les commerces sur leur passage.


                                                      • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2018 19:16

                                                        @oncle archibald
                                                        Tout faux. On ne parle pas des flics, mais des nervis qui se prennent pour des flics.


                                                      • oncle archibald 23 juillet 2018 19:34

                                                        @Michel DROUET

                                                        Les flics ils ont été hués et ont reçu des projectiles divers, les videos qui se mettent en ligne peu à peu le montrent sans ambiguité. Sans doute y sont-ils plus habitués que Monsieur Benalla et savent-ils mieux que lui garder leur sang froid.

                                                        Quelles que soient les erreurs commises par ce Monsieur qui s’est cru autorisé à donner la main aux flics alors qu’il n’était pas la pour ça, et qui s’est défoulé à cette occasion en foutant quelques coups de pieds à un manifestant à terre, il n’y avait absolument pas de quoi faire une affaire d’état

                                                        Je répondais à « Pauline pas Bismutée » qui voit des monstres sanguinaires à tous les coins de rue pour essayer, en vain je le sais d’avance, d’expliquer que les flics ne sont pas à la fête tous les jours et qu’au contraire je les trouve bien dressés à en prendre plein la gueule sans riposter, ce qui n’était pas le cas de Monsieur Benalla et qui va lui couter très cher.



                                                      • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 2018 19:52

                                                        @oncle archibald

                                                        Je suis d’accord sur le premier paragraphe.
                                                        Sur le second, je prends la précaution de ne pas assimiler cette affaire à une affaire d’Etat (pour l’instant). Pour autant ce n’est pas un simple fait divers.
                                                        Sur le troisième point, je souhaite qu’il prenne cher, mais ce n’est pas gagné.

                                                      • Eric F Eric F 23 juillet 2018 21:19

                                                        @oncle archibald
                                                        il y a peut être provocation ou outrage, mais la loi ne prévoit pas le passage à tabac (dont coup derrière la tête) pour effectuer le maintien de l’ordre, surtout de la part d’une personne qui porte par usurpation un brassard de force de l’ordre. Après ça on va parler de « bavures » policières, alors qu’il s’agit d’un « observateur » pistonné et protéger en haut lieu.


                                                      • Eric F Eric F 23 juillet 2018 21:24

                                                        Ce n’est pas spécifiquement cette bavure qui constitue une affaire d’état, mais plutôt l’existence d’un cabinet noir de comparses hors des structures et bénéficiant d’avantages et passe droit (appartement de fonction, voiture d’officier supérieur, grade de complaisance dans la « réserve », intervention sur le terrain sans avoir la fonction, quasi-immunité sur ses dérapages, etc.).


                                                      • Pauline pas Bismutée 23 juillet 2018 22:32
                                                        @oncle archibald

                                                        Et pourquoi verrais je « des monstres sanguinaires a tous les coins de rue » ? On est quand même en droit de se demander combien il y a d’individus peu recommandables auxquels des politiciens octroient des pouvoirs ou des facilités auxquels ils n’ont pas droit pour accomplir des, euh,« taches pas très nettes » et n’ont de comptes a rendre que lorsque pris la main dans le sac.
                                                        La question me semble plus que légitime dans un état de droit (une ploutocratie peut-être, mais encore un état de droit, enfin on espère...)

                                                      • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 23 juillet 2018 19:40
                                                        Ce soir à 20 Hr le Président Benalla sera sur « Fake news- Élysée » .Il s’adressera aux français .

                                                         smiley 

                                                        • BA 24 juillet 2018 08:48

                                                          A propos des nombreux mensonges de l’Elysée :


                                                          Affaire Benalla : l’audition du directeur de l’ordre public ébranle la version de l’Elysée.


                                                          Jusqu’ici c’était le caractère dérisoire selon certains de la punition qui avait suscité sur ce plan la polémique, même si Bruno Roger-Petit avait déclaré qu’il s’agissait là de "la sanction la plus grave jamais prise contre un chargé de mission travaillant à l’Elysée".


                                                          Mais l’audition par la commission des lois de l’Assemblée nationale ce lundi soir d’Alain Gibelin, directeur de l’ordre public et de la circulation (DOPC) de la préfecture de police, a semé le doute dans les esprits sur la réalité même de la suspension.


                                                          En effet, à travers les réponses qu’il a apportées aux questions de Marine Le Pen, Alain Gibelin, qui a également souligné que la présence du chargé de mission élyséen Place de la Contrescarpe le 1er mai n’était pas régulière, a indiqué qu’Alexandre Benalla avait participé à des réunions préparatoires à des déplacements d’Emmanuel Macron tout au long la première quinzaine de mai. 


                                                          La députée élue dans le Pas-de-Calais a d’abord interrogé le haut-fonctionnaire de la manière suivante :


                                                          "Nous avons bien compris, vous nous l’avez expliqué tout à l’heure, qu’il y avait des réunions en amont pour préparer des grands événements dans lesquels le président de la République a vocation à se déplacer dans Paris, que vous n’y étiez pas à titre personnel mais que l’intégralité de vos services étaient présents. J’aimerais juste savoir s’il y a eu une réunion de ce type entre le 2 et 18 mai ?"


                                                          Laconiquement, Alain Gibelin a répondu  : « Oui, très certainement ».


                                                          La parlementaire a relancé : "Comme vous nous avez indiqués tout à l’heure que monsieur Benalla était présent à l’intégralité de ces réunions, il ne vous est pas apparu qu’un jour monsieur Benalla n’était pas présent à l’une des réunions qui ont pu avoir lieu entre le 2 et le 18 mai ?"


                                                          Le directeur de l’ordre public a alors développé, avec davantage de détails : "Non. Et je répète que la sanction prise à l’encontre d’Alexandre Benalla à aucun moment n’a été porté ni à ma connaissance, ni à celle de mes collaborateurs."


                                                          La présidente du Rassemblement national a tiré les conclusions de ces éléments : "Nous avons bien compris que personne ne vous avait informé de cette sanction mais vous venez, par la réponse que vous venez de m’apporter, de m’indiquer que cette sanction n’a en réalité pas été appliquée puisqu’il y a eu des réunions entre le 2 et le 18 et monsieur Benalla était présent avec vos services ?"


                                                          « Oui », a simplement rétorqué Alain Gibelin. 


                                                          La version de l’Elysée apparaît une nouvelle fois fragilisée. 


                                                          https://www.bfmtv.com/police-justice/l-audition-du-directeur-de-l-ordre-public-remet-en-cause-la-realite-de-la-suspension-d-alexandre-benalla-1494103.html




                                                          • zygzornifle zygzornifle 24 juillet 2018 09:55

                                                            Après Marvel et ses les agents du Shield voila la star Macron et ses agents du Rothschild .....


                                                            • lloreen 24 juillet 2018 10:04
                                                              Rappel historique concis permettant de comprendre comment une clique a crée au fil des jours un état parallèle souvent appelé l’état profond ou cabale qui a complètement étouffé les institutions par l’infiltration usant de toutes la palette d’action propre aux mafias.


                                                              Lors du sommet d’Helsinki du 16 juillet 2018 entre messieurs Trump et Poutine, ceux-ci ont convenu que cet état profond criminel était leur ennemi commun notamment par la déclaration de monsieur Poutine concernant les associés d’affaires du milliardaire Bill Browder qui " ont gagné plus de 1,5 milliards de dollars en Russie. Et ils n’ont jamais payé d’impôts, ni en Russie, ni aux États-Unis, et pourtant l’argent s’est échappé du pays et a été transféré aux États-Unis". ls ont envoyé une énorme somme d’argent, 400 millions de dollars, comme contribution à la campagne d’Hillary Clinton".

                                                              C’est donc une excellente divulgation de la façon d’opérer de ces prédateurs usurpant les fonctions gouvernementales au sommet des nations et cette affaire Benalla dévoile aux derniers naïfs le fonctionnement de cette mafia aux commandes.

                                                              • lloreen 24 juillet 2018 10:14
                                                                Cette affaire permet de faire éclater le rôle funeste de la clique sataniste Rothschild qui infeste le monde entier de par son escroquerie planétaire de la dette et qui contrôle depuis la City de Londres, un état souverain...,et dont l’associé-gérant en la personne de monsieur Macron préside leur état républicain « république française présidence ».

                                                                Le monde entier a les yeux fixés sur la France suite à cette affaire d’état et partout ailleurs -dont en Suisse-, le rôle funeste de cette dynastie sataniste est exposé.

                                                                • baldis30 24 juillet 2018 11:02

                                                                  bonjour à tous ,

                                                                  « on attend avec impatience les explications du Ministre de l’Intérieur »

                                                                   Impatience qui c’est celle-là ? est-elle impliquée dans l’affaire ou est-elle une observatrice zélée ?

                                                                  Contrairement à d’autres qui attendent avec Sérénité ... encore une dont on ne connait pas très bien l’origine ! débarquée avec des migrants ?

                                                                  Avec ces étrangères il faut s’attendre à ce que ce soit un complot ourdi par les forces obscures de la république du Cap vert qui comme sa couleur l’indique est vendue aux écologistes !  smiley


                                                                  • lloreen 24 juillet 2018 11:09
                                                                    Depuis le 18 juin 2015, un conseil national de transition a été crée par un collectif de citoyens conformément aux dispositions de l’article 35 de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789.
                                                                    Voici la vidéo du porte-parole du conseil national de transition.

                                                                    Tous les renseignements figurent sur son site.




                                                                      • zygzornifle zygzornifle 24 juillet 2018 11:32

                                                                        Comme c’est magnifique , Macron a défoncé la droite , l’extrème droite , la gauche les syndicats , les retraités , les cheminots , le code du travail , les étudiants , les 90 Km/h, Macron m’impie toyable l’empereur qui se fait défoncer par Benalla et ses poings d’acier , qu’elle belle leçon pour notre Monarque jupitérien , un crochet en plein dans son orgueil la ou ça fait le plus mal , je jubile ....


                                                                        • lloreen 24 juillet 2018 11:37
                                                                          Cette affaire Benalla éclate peu après les déclarations explosives d’un ancien gendarme de la garde républicaine (1ère CRS) dont les déclarations ont abouti à son kidnapping et à son internement dans un établissement psychiatrique, pratique habituelle en ex-URSS pour tous ceux qui dénonçaient les crimes de la caste criminelle au pouvoir à cette période.

                                                                          Pour ceux qui l’ignorent encore, il faut savoir que cette caste criminelle a crée sa propre milice, constituée de mercenaires étrangers appelée Eurogendfor. Il est évident pour cette caste mafieuse que des étrangers n’auront aucun scrupule à taper sur le peuple de France qui manifeste son mécontentement depuis l’accession de monsieur Macron au gouvernement suite au coup d’état du 5 Décembre 2016, rendant ce mandat totalement illégitime dans la mesure où ce coup d’état a supprimé la constitution selon les dispositions de l’article 16 de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

                                                                          Or, sans constitution, il ne peut pas y avoir d’élections...Celles-ci sont donc invalides et Monsieur Macron apparaît pour ce qu’il est : un usurpateur entouré d’une mafia et de sa milice, créée par madame Alliot-Marie et dont les unités ont été envoyées en Grèce pour mater la révolte du peuple grec lors de la colonisation de leur pays par les criminels Rothschild.

                                                                          Il est temps que les français se réveillent ...

                                                                          • lloreen 24 juillet 2018 11:38

                                                                            @lloreen


                                                                            Selon mes informations, monsieur Granié est libre.

                                                                          • BA 24 juillet 2018 14:08

                                                                            Alain Gibelin s’est fait engueuler par sa hiérarchie !


                                                                            Conséquence : Alain Gibelin a écrit une lettre pour dire qu’il s’était trompé en répondant aux questions de la Commission d’enquête !


                                                                            Mort de rire !


                                                                            Marine Le Pen :


                                                                            "J’ai posé deux fois la question de manière très claire. Monsieur Gibelin a répondu deux fois de manière très claire. Mais surtout Guillaume Larrivé, qui est le co-rapporteur de cette commission, à la fin, a résumé ma question, la réponse de monsieur Gibelin et les conséquences que pouvait avoir cette réponse et monsieur Gibelin n’a pas exprimé la moindre réserve. Il n’a pas dit que ce n’était pas ce qu’il avait dit, il n’a pas dit qu’il avait mal compris la question" a déclaré la présidente du Rassemblement national sur LCI sur le « rétropédalage » d’Alain Gibelin.

                                                                            Le directeur de la direction de l’ordre public et de la circulation a fait savoir ce mardi matin qu’il avait mal compris la question de la députée hier lors de son audition, et qu’il revenait sur ses propos sur la présence d’Alexandre Benalla à des réunions à l’Elysée entre le 4 et le 18 mai, période à laquelle il était censé être suspendu.


                                                                            "Il y a un rétropédalage dont le moins qu’on puisse dire c’est qu’il est étonnant parce que ceux qui sont auditionnés sont auditionnés sous serment. J’ai envie de vous dire que ce rétropédalage, il est encore plus inquiétant presque que la réponse première de monsieur Gibelin. Ce rétropédalage laisse penser qu’il y a eu une pression et qu’on continue à vouloir dissimuler, protéger monsieur Benalla."

                                                                            https://www.lci.fr/politique/en-direct-affaire-benalla-emmanuel-macron-violences-1er-mai-aucune-autorisation-de-la-prefecture-le-1er-mai-l-elysee-maintient-sa-version-2093676.html


                                                                            • BA 24 juillet 2018 16:15

                                                                              Cet après-midi, à l’Assemblée Nationale, le député Christian Jacob pose LA QUESTION QUI TUE au premier ministre :


                                                                              « Les Français se posent une seule question : pourquoi monsieur Benalla est-il aussi protégé et privilégié par le président ? »


                                                                              https://www.lci.fr/politique/en-direct-affaire-video-alexandre-benalla-manifestation-1er-mai-suivez-la-seance-des-questions-au-gouvernement-motion-de-censure-les-republicains-commission-d-enquete-parlementaire-2093676.html



                                                                              • Jason Jason 24 juillet 2018 16:33

                                                                                @BA


                                                                                Réponse de la monarchie républicaine, que ce député hypocrite doit connaître : « Car tel est notre bon plaisir ».

                                                                                Le président a des droits, et il s’en sert. Christian Jacob en père la morale, c’est assez cocasse.

                                                                              • Hurricane Hurricane 24 juillet 2018 18:33

                                                                                Soutien total à BENALLA

                                                                                Que toutes les polices , services d ordres vigiles videurs adoptent la méthode BENALLA ;


                                                                                • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 25 juillet 2018 08:22
                                                                                  Macron balaie d’un revers de main la polémique : - « Je suis le seul responsable »...Discours fait devant sa cour de prétentieux, d’obligés et de godillots. Attitude autoritaire, suffisante.... !

                                                                                  Il y a été avancé qu’en 2017 lors de l’élection présidentielle, il y avait 45 million d’inscrits sur les listes. Macron a été élu par 4 500 .000 votants soit 10%.....
                                                                                  Donc Macron est un président en France. Il est aucunement le président de la France et des français .
                                                                                  Macron n’est pas légitime au regard du nombre, c’est en cela qu’il snobe la France et les français...

                                                                                  La république propre de Macron a fait pire que les autres républiques....Macron l’orgueilleux, Macron l’autoritaire.
                                                                                  En vérité Macron le magouilleur, Macron le petit, le nain .....  

                                                                                  Il faut une sanction....Tout autre personne ayant commis des faits identiques aurait été lourdement sanctionné par la justice.
                                                                                   
                                                                                   smiley 

                                                                                       

                                                                                  • covadonga*722 covadonga*722 25 juillet 2018 08:25


                                                                                    Pas de doute le gus est un sale type.

                                                                                    mais deux sentiments me viennent a la lecture de hallali médiatique .....

                                                                                    1/ voir l’héritière de montretout , le vieil apparatchik


                                                                                    bolivarien et inénarrable chiotti main dans la main nous jouer les parangons de vertus ne manque pas de sel ...

                                                                                    Par ailleurs c’est moi ou pouvoir chasser virtuellement du basané « con comme un balai » sans se faire taxer de racisme ça défoule hein la gauche morale ?Tartuffe vas !


                                                                                    • Clouz0 Clouz0 25 juillet 2018 09:05

                                                                                      @covadonga*722

                                                                                      Parfait résumé du psychodrame !

                                                                                    • zygzornifle zygzornifle 25 juillet 2018 08:34

                                                                                      007 au service de sa majesté, Benalla au service de sa majesté 


                                                                                      • BA 25 juillet 2018 11:28

                                                                                        Alexandre Benalla était toujours au côté d’Emmanuel Macron, y compris lors de ses déplacements privés. Benalla avait même les clés de la villa du Touquet !


                                                                                        Or tout le monde dit que Benalla n’était pas en charge de la sécurité de Macron.


                                                                                        Mais alors à quoi servait-il ? ? ?


                                                                                        A quoi servait Benalla ? ? ?


                                                                                        Le général Eric Bio-Farina : « Je confirme que M.Benalla n’était pas en charge de la sécurité du président. »


                                                                                        Interrogé par un député UDI, le général Bio-Farina confirme que « malgré son tropisme de la sécurité, d’où il venait », Alexandre Benalla « n’était pas en charge de la sécurité du président de la République, qui relève du commandement militaire et du GSPR ».


                                                                                        http://www.lefigaro.fr/politique/2018/07/25/01002-20180725LIVWWW00022-en-direct-benalla-audtions-assemblee-senat-macron-strzoda-delpuech.php#924929



                                                                                        • zygzornifle zygzornifle 29 juillet 2018 13:02

                                                                                          Ne vous inquiétez pas pour Benalla il trouvera un boulot de chef de la sécurité dans une centrale nucléaire , un grand groupe industriel ou chef de la garde royale en Arabie Saoudite ou au Qatar , regardez Cahuzac il est bien directeur d’hôpital , pour ces gens la la reconversion est immédiate , Macron l’avait bien embauché malgré son délit de fuite ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès