• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’employé du jour

L’employé du jour

Oui, Alexandre Benalla mérite bien ce titre pour son dévouement, son engagement en faveur de son patron, Président de la République qu’il convient de protéger contre les affreux gauchistes.

Une vraie saga

Benalla au Touquet, au tennis, sur les Champs Elysées, au Panthéon, dans les meetings du candidat… Benalla partout. Une vraie saga comme Martine à la plage, au jardin, au cirque… Sauf que là c’est moins drôle parce que Benalla ce n’est pas le pays de Candy, ce serait plutôt les pieds nickelés avec son copain Vincent Crase, membre du service d’ordre de la République en Marche, lui aussi présenté à un juge, les deux ne rechignant pas à payer de leur personne et à faire le coup de poing avec des manifestants sous la houlette bienveillante de la hiérarchie policière.

Un simple fait divers…

Un peu gêné aux entournures, les camarades LREM ne se bousculent pas au portillon des médias pour minimiser les faits et parlent de fait divers, comme si il était logique et normal qu’un conseiller du Prince à l’Elysée, non investi d’un quelconque pouvoir de police, s’arroge les insignes et le droit de faire du maintien de l’ordre, violent, de plus.

Non, ce n’est pas un fait divers, peut-être pas une affaire d’Etat non plus (les enquêtes le diront) mais à tout le moins un grave dérapage d’individus mal cadrés, enivrés par le pouvoir et auxquels des autorisations ont été données par les plus hautes autorités de l’Elysée et du Ministère de l’Intérieur.

Non, ce n’est pas un fait divers que de voir Benalla récupérer et cogner un manifestant déjà maîtrisé sous le regard désintéressé des forces de l’ordre présentes, lesquelles ne se gênent pas non plus pour jouer de la savate sur un autre manifestant déjà à terre.

C’est inquiétant, car il est question du droit de manifester dans notre pays. Nous attendons des forces de l’ordre qu’elles soient irréprochables dans leur comportement et surtout qu’elles ne s’entourent pas de nervis qui veulent jouer les auxiliaires de police sur leurs RTT.

Oui, mais il a été sanctionné !

Une sanction « sans précédent » comme ils disent au Château, en oubliant que M. Aquilino Morelle s’était immédiatement fait virer pour avoir fait cirer ses chaussures. Quinze jours de mise à pied, donc, mais un retour en grâce rapide puisque M. Benalla était en première ligne pour la parade de bleus sur les Champs Elysées et qu’il a bénéficié début juillet d’un logement de fonction de la République, quai Branly. Chacun appréciera…

De deux choses l’une, ou bien M. Benalla de par ses fonctions, ses compétences et peut-être son savoir sur les petits secrets du pouvoir est totalement intouchable et bénéficie d’une grande mansuétude, ou bien le chef de cabinet et le Secrétaire Général de l’Elysée ont choisi d’intervenir mollement en disant « Il n’y a pas de problème qu’une absence de solution ne puisse résoudre » ce qui ne va pas dans le sens de la Présidence actuelle pour le moins tranchante : la devise « faible avec les forts et forts avec les faibles » serait-elle devenue celle du Président de la République ?

Problème de communication ? Certainement, mais pas que…

On connaît le goût du Président pour la mise en scène destinée à se construire une image. Cela s’est vu dès le jour de son élection, au Louvre, puis après avec les grands de ce monde, dans un command car, en tenue de pilote de chasse, j’en passe et des meilleures, mais à force d’en faire de trop, on se prend les pieds dans le tapis. Cela a été le cas avec des obsèques de Johnny Halliday, organisées par l’Elysée pour récupérer les rockers évènement qui se termine en fait divers (un vrai celui-là) fiscal et familial.

Cela s’est vu plus récemment avec les champions du monde de foot qui ont battu le record de descente des Champs Elysées au grand dam des supporters, afin de ne pas amputer le triomphe et les belles images de Macron au Château, à croire que c’était lui qui avait fait gagner l’équipe.

Et puis, le Président est susceptible, il déteste qu’on l’appelle Manu et tance vertement l’intéressé, mais laisse un de ses plus proches collaborateurs jouer avec les libertés individuelles et taper sur un manifestant déjà maîtrisé. Un conseil : avant de créer un service universel pour les jeunes de 16 ans pour les former à la citoyenneté et au respect des autres, il serait plus urgent de donner quelques leçons d’instruction civique aux membres du cabinet de la présidence qui en ont cruellement besoin.

De la France qui gagne à la République qui cogne…

Il ne faudrait pas que la fable des premiers de cordée et celle de la théorie du ruissellement serve de faux nez à un pouvoir arrogant et violent. Jusqu’à présent cette violence s’exprimait par les mots. Entre les illettrés de Gad, ceux qui ne sont rien et autres fouteurs de bordel qui feraient mieux de se bouger pour trouver du boulot ainsi que le pognon de dingue dépensé pour les aides sociales, on pensait avoir eu notre quota de mépris. Malgré les discours lénifiants, la reprise n’est pas là et les déficits budgétaires toujours présents. Il ne faudrait pas en plus que des petits nervis s’arrogent le droit de cogner sur tout ce qui n’est pas dans la ligne.

A ce propos, on attend avec impatience les explications du Ministre de l’Intérieur sur les circonstances exactes de l’intervention de M. Benalla et les complicités dont il a bénéficié dans les hautes sphères de la police pour masquer ses méfaits. On ne se contentera pas d’un simple joker comme celui brandit à propos de la limitation de vitesse sur les routes. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

141 réactions à cet article    


  • Dr Faustroll Clark Kent 23 juillet 08:02

    Alexandre Benalla devait se marier ce samedi, la cérémonie annulée

     

    stop-violences-femmes salue ce geste courageux de la justice préventive qui fera baisser les satatistiques de femmes battues. On s’attend à une vague d’annulations de mariages chez les jeunes macroniens.



    • arioul arioul 23 juillet 08:43

      @Clark Kent
      Si ce monsieur est un agent des services secrets , cela en dit long sur l’état et la gestion de ces dits services. Dans un pays sérieux les agents sont recrutés en ayant eu une évaluation psychologique et avec un certain niveau de culture. Hors ce type est une brute épaisse , tout juste bon a à servir dans la légion étrangère comme chair à canon . La République en marche vers la crétinisation et l’abrutissement de la politique. Mr Macron se révèle etre un petit cerveau , imbus de sa personne , mais qui n’a aucune valeur pour diriger un pays , juste un communicant faisant du marketing sur sa propre personne , c’est dire la faiblesse de cet homme. Par contre l’oligarchie financière l’a bien évalué lui , pour sa servilité et connaissant son point faible l’orgueil démesuré.


    • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 08:49

      @Clark Kent
      On est triste pour lui...


    • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 08:50

      @arioul
      Un agent des services secrets ? Tout juste un pied nickelé !


    • leypanou 23 juillet 08:56

      @Clark Kent
      Je ne sais pas si votre information est vraie, mais je trouve cette autre autrement plus gênante et a autrement plus d’impact.


    • JL JL 23 juillet 09:13

      @leypanou

       
      la révélation (tardive) du cas « Benalla » , serait-ce un contre-feu allumé par ceux qui veulent occulter cette ’’affaire d’espionnage au bénéfice de l’État d’Israël (Mossad) impliquant trois hauts fonctionnaires’’ et dont parle Desmarerz Gérard dans son article de ce jour ?

    • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 09:37

      @JL

      Il est vrai que les faits dont parlent Desmaretz Gérard n’ont pas fait la une, mais il faut aussi dire que l’espionnage est une technique vieille comme le monde à laquelle se livrent également nos propres services. Cela passionne moins et c’est rarement médiatisé
      Pour Benalla, les choses sont un peu plus « croquignolesques » comme on dit... Un conseiller qui prend le melon et des policiers qui le renseignent en pensant que ce sera bon pour leur carrière, vu la proximité de l’intéressé avec Macron. J’attends avec impatience les explications du Ministre de l’intérieur....

    • oncle archibald 23 juillet 09:38

      @JL

      Je crois plutôt que la révélation tardive du cas « Benalla » pourrait être un contre-feu allumé pile poil au bon moment par ceux qui veulent entraver l’examen de la reforme de la constitution, et qui trouvent là une occasion de faire entendre leurs voix et de bloquer la marche normale de la cession parlementaire, preuve s’il en est qu’il existe encore une opposition dans l’hémicycle, mais preuve aussi que les opposants ont bien du mal à proposer une alternative crédible à la politique de Macron pour en être réduits à monter en épingle une bavure très ordinaire.


    • JL JL 23 juillet 10:31

      @oncle archibald

       
       complot ou pas, les faits sont là : Benalla n’a été manipulé que par sa grosse tête et ses gros bras.
       
       Ceci dit, tous ceux qui ont quelque chose à cacher et sans rapport avec cette affaire ont intérêt à donner de la voix avec les purs, car contrairement à vous, je ne crois pas qu’il s’agisse là d’une bavure très ordinaire.

    • oncle archibald 23 juillet 11:10

      @JL : et qu’est-ce qui serait « extraordinaire » dans cette histoire ?

      Un mec qui travaille aux cotés du Président de la République et qui a sa confiance est autorisé à aller en simple « observateur » suivre une manif. Mais le costaud en question sans doute un peu frustre ne se contente pas de regarder et se défoule en ajoutant quelques coups de pompes dans les cotes des manifestants qui résistaient aux forces de l’ordre « ordinaires ».

      On peut le regretter mais c’est comme ça depuis la nuit des temps, il n’y a rien de plus courant. Un mec « avec sa grosse tête et ses gros bras » qui se sent protégé par les plus hautes autorités va abuser de sa force et de son statut.

      Ce qui interpelle en revanche c’est la raison qui a empêché les « victimes » de cet « abominable passage à tabac » de porter plainte immédiatement ? Voulaient-elles cacher leur identité, leur appartenance à un groupuscule ou à un parti et leurs motivations lors de cette « manif » improvisée (avec ou sans autorisation de la préfecture ?) en marge des défilés du premier mai ?

      Trois mois après et si elles changent d’avis il va être difficile d’apprécier la gravité de leurs « blessures », base pourtant des sanctions pénales éventuelles encourues par l’auteur des faits délictueux.

      Je maintiens : beaucoup de bruit pour pas grand chose, mais à un moment très opportun.


    • JL JL 23 juillet 11:15

      @oncle archibald

       
      si vous tenez à faire les questions et les réponses, faites comme si je n’étais pas là.


    • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 11:26

      @oncle archibald
      Porter plainte immédiatement ? Classement sans suite immédiat et beaucoup de pressions lors de l’audition !


    • oncle archibald 23 juillet 11:53

      @Michel DROUET

      Donc il n’y avait pas matière à porter plainte, malgré les « preuves accablantes » enregistrées en vidéo  ? Et alors ? Ils ont remisé leurs couilles au vestiaire les « manifestants » tabassés ?

      Pourtant aux dires de « certains » ces actes « abominables » justifient que l’on demande la démission du ministre de l’intérieur, que l’on bloque le travail du parlement, voire même que l’on demande au Président de la République de faire des excuses publiques, en chemise, pieds nus et la corde au cou ...

      Ça ne tient pas debout ! La réalité est beaucoup plus simple : un mec à gros bras très proche du Président de la République et qui avait sa confiance jusque là s’est autorisé à abuser de sa force et de son statut.

      Il avait été sanctionné en interne dès les faits connus mais la médiatisation du délit commis par Monsieur Benalla et le buzz fait autour de cette affaire par l’opposition politique tous bords confondus et unanime en la circonstance ont amené à renforcer la sanction et à carrément le virer de l’Elysée ... BOF !


    • oncle archibald 23 juillet 11:55

      @JL :

      Si vous tenez à m’empêcher d’exprimer mon opinion c’est très simple sur ce site, invoquez un non respect de la charte !


    • Eric F Eric F 23 juillet 12:17

      @oncle archibald

      Plusieurs remarques : tout d’abord ce statut d’« observateur » auprès des forces de l’ordre en action, quelle était la raison de lui accorder, et de toutes façons ce statut exclu toute participation, il a du faire jouer ses influences pour que les policiers le laissent intervenir ?
      Ensuite ce monsieur aurait un grade de lieutenant colonel de réserve dans la gendarmerie, par quel piston incroyable a-t-il pu parvenir aussi jeune à une grade d’officier supérieur ?
      Enfin, ses agissements étaient connus de ses supérieurs puisqu’il a eu un léger blame et une mise à pied de 15 jours, il y a eu étouffement délibéré alors que la justice aurait du être saisie et il aurait du être démis de toute fonction (un intervenant a cité le cas de Morelle, viré pour avoir fait cirer ses chaussures).
      Ce n’est pas l’opposition qui a inventé cette affaire, et il est justement nécessaire en démocratie que celle-ci contrôle l’action des gouvernants.

      PS : les allégations de faire partie des services secrets marocains proviennent d’un journal algérien -pays rival-, on ne peut à ce stade le prendre pour argent comptant.

    • Arogavox 23 juillet 12:27

      @arioul

      Hors ’ce type’, on avait juste avant du ’ce monsieur’.
       Or, on est plutôt ici dans le cas de ’mais ou et donc or ni car’  : conjonction de coordination.
       Reste à savoir s’il était en contrat de subordination ? 

    • oncle archibald 23 juillet 13:00

      @Eric F :

      Monsieur Benalla enivré par sa présence quasi constante aux cotés du Président de la République s’est cru tout permis et a merdé en outrepassant la mission d’observateur qui lui avait été confiée, d’accord, et l’opposition n’a pas inventé cette affaire, d’accord.

      Mais de là à en faire un dérapage d’une gravité extrême justifiant la demande de démission du ministre de l’intérieur, la demande d’explication et d’excuses du Président de la République lui même, la mise à l’arrêt des travaux parlementaires .... bref ... c’est pas un peu trop à votre avis ?

      Au fait la justice aurait du être saisie de quoi ? Du fait qu’un mec qui n’a pas de fonction de police mais dont tout le monde sait qu’il est très proche du Président aide les vrais flics a arrêter des manifestants non autorisés ? Qu’il ait comme les vrais flics distribué quelques coups de lattes dans les cotes des dits manifestants exactement comme le font les flics eux même dans 90% des cas quand un individu résiste à son arrestation ? On rêve ?

      L’opposition n’a-t-elle rien d’autre à proposer pour contrer Macron ? Il semble bien que non !


    • cric 23 juillet 13:20
      @Clark Kent

      C’est possible...

      mais comment expliquer que les services secret du Maroc ou d’ailleurs en soient réduit à embaucher des videurs de boites de nuit ?

    • Dr Faustroll Clark Kent 23 juillet 13:32

      @Michel DROUET

      « On est triste pour lui... »

      mais très contents pour celle qui a échappé aux dents de la mer...

    • lloreen 23 juillet 14:18

      @Michel DROUET



      Service commandé du fric et consorts.

    • Titarmo 23 juillet 15:12

      @oncle archibald
      Toujours très prompt à défendre l’indéfendable !...
      Essayez d’aller porter plainte chez ceux-là même qui vous ont lattée la gueule, vous allez être accueillis à bras ouverts.
      De plus beaucoup de gens préfèrent laisser courir plutôt que d’aller perdre leur temps en plaintes classées sans suite faute de preuves.
      Dans le cas présent, les personnes concernées n’ont pas changé d’avis, une vidéo existe et pour le coup fait office de preuve.


    • pemile pemile 23 juillet 15:45

      @oncle archibald "Monsieur Benalla enivré par sa présence quasi constante aux cotés du Président de la République s’est cru tout permis et a merdé en outrepassant la mission d’observateur qui lui avait été confiée, d’accord"

      Il apparait donc que ce monsieur n’est pas très stable psychologiquement (et cumulait d’autres casseroles) mais que Macron lui donnait toute se confiance et tous les moyens ?


    • oncle archibald 23 juillet 16:44

      @Titarmo « Essayez d’aller porter plainte chez ceux-là même qui vous ont lattée la gueule, vous allez être accueillis à bras ouverts. »

      Que je sache on ne porte pas plainte à la caserne des CRS ! On peut porter plainte dans un commissariat de police, une brigade de gendarmerie ou si on craint un « copinage de flics » directement au tribunal auprès du procureur.


    • alinea alinea 23 juillet 17:28

      @pemile
      Macron n’étant pas lui-même excessivement stable psychologiquement.


    • gnozd 23 juillet 19:22

      @Eric F


      "Ce n’est pas l’opposition qui a inventé cette affaire, et il est justement nécessaire en démocratie que celle-ci contrôle l’action des gouvernants.« 

      En démocratie...
      Je pouffe. Vous connaissez des démocraties dans le monde vous ? Vous connaissez un pays où le peuple décide ? (Et ne me parlez pas de la Suisse qui est l’Exception ! Et pourquoi c’est l’exception ? paskeu y’a plein d’pognon)
      Et sinon, vous avez déjà vu au pouvoir des gens qui ne soient pas des »gens de pouvoir" ?

    • zygzornifle zygzornifle 24 juillet 08:11

      @Clark Kent


      Merde alors Macron avait acheté un cadeau de mariage de plusieurs dizaines de milliers d’€ payé bien entendu par le contribuable, pas grave il l’offrira a sa Brigitte, un sex-toy en or massif estampillé par Rothschild avec un certificat d’authenticité ça peut toujours être utile ....  

    • ardillon ardillon 24 juillet 08:58

      @arioul

      « tout juste bon a à servir dans la légion étrangère comme chair à canon »

      N’insulte pas la légion étrangère , ils ne prennent pas n’importe qui contrairement aux politiciens

    • bob14 bob14 23 juillet 08:05

      une affaire d’Etat.. ?..affaire DES-TAS surement...ou le vrai visage de la France politique..laissée aux mains d’irresponsables et d’incompétents...P’tain que les gaulois sont khons de voter pour des mafieux.... smiley


      • Dr Faustroll Clark Kent 23 juillet 08:28

        @bob14

        Avec 25,44% d’inscrits qui ne sont pas allés voter, il a été élu par 44% des inscrits, alors que Georges Frèche a bien expliqué que : «  »Des gens intelligents, il y en a 5 à 6 %, il y en a 3 % avec moi et 3 % contre, je change rien du tout. Donc je fais campagne auprès des cons et là je ramasse des voix en masse."

        Statistiquement, ça veut dire que la moitié des cons n’ont pas voté pour lui !


      • Michel DROUET Michel DROUET 23 juillet 08:47

        @Clark Kent
        Un brillant raccourci de G. Frêche sur la démocratie en France !


      • CRICRI59 CRICRI59 23 juillet 12:54
        @Clark Kent ...pas d’accord avec vos chiffres

        Bonjour il faut simplement modifier le mode de scrutin et prendre en compte les votes blanc, nuls, et non exprimés car Macron a été élus avec a peine 18% des électeurs, soit un français sur dix.

        Nous sommes dans une république bananière.


      • Dr Faustroll Clark Kent 23 juillet 13:30

        @CRICRI59

        Il se trouve que, comme tous ses prédécesseurs, Macron a été élu au second tour et non pas au premier, et les résultats étaient les suivants :

        Inscrits : 47 568 693

        Macron : 20 743 128

        % inscrits : 43,61%

        % exprimés : 66,10%

        Un tel résultat, étant données toutes les informations déjà disponibles au moment du scrutin, ne peut s’expliquer que par l’axiome de Frèche, qui ne se démontre pas mais se vérifie en permanence.


      • lloreen 23 juillet 15:24

        @CRICRI59

        « Bonjour il faut simplement modifier le mode de scrutin ».

        Il faut simplement arrêter le cirque électoral.

      • gnozd 23 juillet 19:25
        @bob14

        Même question qu’au-dessus : avez-vous déjà vu au pouvoir des gens qui ne soient pas des gens de pouvoir ? Avec tout ce que ça comporte comme syndromes divers et variés ?

      • gnozd 23 juillet 19:26

        @lloreen


        Exactly

      • lloreen 24 juillet 18:53

        @Clark Kent


        "Donc je fais campagne auprès des cons et là je ramasse des voix en masse."
        Décidément, ce n’est pas la délicatesse qui étouffe ces escrocs. Mais ce n’est pas une nouveauté...

      • leypanou 23 juillet 09:08
        A ce propos, on attend avec impatience les explications du Ministre de l’Intérieur sur les circonstances exactes de l’intervention de M. Benalla et les complicités dont il a bénéficié dans les hautes sphères de la police : j’ai cru avoir entendu que 3 (ou 2) commissaires ont été mis en examen pour avoir transmis à l’intéressé des copies de vidéos sur l’affaire.

        La proximité idéologique est courante dans ce genre de situation ; il y a aussi le désir de plaire, inhérent à tout individu, qui fait qu’on s’affranchit de quelques réglements (si vous vous rappelez de ce que disait l’ancien magistrat Eric de Montgolfier sur la FM par exemple).

        • cevennevive cevennevive 23 juillet 09:29

          Bonjour,


          Henry III avait des mignons... Il était pourtant marié, et la plupart de ses mignons aussi.

          Bon, je suis une mauvaise langue.

          Bonne journée !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès