• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’entourloupe des « subventions européennes », ou la manipulation des (...)

L’entourloupe des « subventions européennes », ou la manipulation des esprits et des électeurs

« L'Europe s'engage en France » ou « cet aménagement est cofinancé par l'Union européenne », des panneaux qui fleurissent partout sur le territoire national français, des panneaux que vous ne pouvez pas manquer parce qu'ils sont obligatoires ! L'Union européenne veut faire savoir aux populations qu'elle existe, qu'elle est importante, voire incontournable, et qu'elle finance de très nombreux projets en France. Mais, la bonne blague, c'est que cela se passe avec l'argent des Français ! L'Union européenne a de la suite dans les idées. Pour servir sa propre « image » elle a rendu « obligatoire », à travers le règlement CE 1828/2006 (1), les modalités de mise en œuvre des fonds structurels en instituant son auto-publicité : « communication sur les projets financés par l'Union européenne », tel est le titre de ce règlement. La « publicité » est l'une des obligations clés des bénéficiaires de « subventions européennes » ! 

L'entourloupe des « subventions européennes », ou la manipulation des esprits et des électeurs

 

« L'Europe s'engage en France » ou « cet aménagement est cofinancé par l'Union européenne », des panneaux qui fleurissent partout sur le territoire national français, des panneaux que vous ne pouvez pas manquer parce qu'ils sont obligatoires ! L'Union européenne veut faire savoir aux populations qu'elle existe, qu'elle est importante, voire incontournable, et qu'elle finance de très nombreux projets en France. Mais, la bonne blague, c'est que cela se passe avec l'argent des Français ! L'Union européenne a de la suite dans les idées. Pour servir sa propre « image » elle a rendu « obligatoire », à travers le règlement CE 1828/2006 (1), les modalités de mise en œuvre des fonds structurels en instituant son auto-publicité : « communication sur les projets financés par l'Union européenne », tel est le titre de ce règlement. La « publicité » est l'une des obligations clés des bénéficiaires de « subventions européennes » ! 

 

Dans tous les débats, à la télévision comme à la radio, les « eurocritiques » sont systématiquement amenés à répondre à cette question des journalistes : « mais, en quittant l'Union européenne, vous vous priverez des subventions européennes, vous priverez la France de rentrées d'argent qu'elle obtient à travers les subventions européenne. » . Les forces européennes ont progressivement instillé dans les esprits que l'Union européenne était porteuse de projets en France et qu'elle finançait ceux-ci. Mais il s'agit ni plus ni moins que d'une entourloupe, d'un tour de passe-passe digne des meilleurs spécialistes du bonneteau. Tiré de Wikipédia : « Le maître du jeu, ou bonneteur, est un charlatan professionnel, assisté de complices parfois appelés barons. Ceux-ci sont chargés de rabattre les clients, de faire le guet, voire de jouer les gros bras pour calmer les perdants revanchards ou récupérer les gains de joueurs ayant eu vent de l'astuce ».

Nous avons donc, dans le rôle du « bonneteur » l'Union européenne, dans le rôle de baron « Emmanuel Macron » assisté de « Christophe Castaner » et de toute la clique des médias et des journalistes qui font semblant d'ignorer que c'est la France qui finance l'Union européenne et non l'inverse ! En effet, l'Union européenne ne produit rien, son budget est alimenté par les versements des Etats membres.

 

Soyons précis. Lorsque l'on parle de « subventions européennes » de quoi parle-t-on. Je me rends sur le site de l'Union européenne et je lis : « L'U.E octroie des financements à un large éventails de projets et programmes couvrant notamment les domaines suivants :

  • Développement urbain et régional

  • Emploi et insertion sociale

  • Agriculture et développement rural

  • Affaires maritimes et pêche

  • Recherche et innovation

  • Aide humanitaire 

 

Et ces financements sont de plusieurs types. Retour sur le site de l'Union européenne pour davantage d'explications :

« Plus de 76% du budget de l'UE sont gérés en partenariat avec les autorités nationales et régionales, au moyen d'un système de gestion partagée portant principalement sur 5 grands fonds : les fonds structurels et d'investissement.

  • Fonds européens de développement – FEDER- : développement régional et urbain

  • Fonds social européen – FSE - : inclusion sociale et bonne gouvernance

  • Fonds de cohésion – FC - : convergence économique des régions moins développées

  • Fonds européen agricole pour le développement rural -FEADER-

  • Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche – FEAMP-

     

D'autres fonds sont gérés directement par l'Union européenne. Ils sont octroyés sous la forme :

  • De subventions accordées à des projets spécifiques en rapport avec les politiques de l'U.E

  • De contrats passés par les institutions européennes pour acheter des services, des biens ou des travaux nécessaire à leur activité : études, formations, organisation de conférences, équipements informatiques, etc. 

 

Et, lorsque ces fonds sont octroyés par l'Union européenne, les bénéficiaires sont tenus d'en faire la « publicité », protocole dûment consigné dans un règlement européen. Règlement européen qui est applicable, sans aucune modification, dans le droit national contrairement à la directive qui permet une minuscule marge de manœuvre à l'Etat européen concerné.

Ainsi, pour tous les projets, il s'agit, sur tout document ou support de communication relatif à ce projet, d'apposer le logo de l'Union européenne (drapeau) avec « UNION EUROPEENNE » au-dessous du drapeau et, à côté le descriptif succinct de l'action ou du projet. Ensuite, il faut afficher, grâce à des supports appropriés (autocollants, affiches, banderoles, drapeaux...) la participation européenne au financement du projet.

  • Pour les projets de plus de 500.000 euros de coût total public, il s'agit de placer un panneau d'affichage sur le site du projet pendant toute la durée des travaux. Il faut également remplacer le panneau par une signalétique extérieure permanente (plaque ou tout autre support adapté), visible et de taille « significative », au plus tard dans les six mois après les travaux. Cette signalétique permanente doit comporter sur au moins 25% de l'espace, le drapeau et la mention « cet aménagement est co-financé par l'Union européenne » « l'Europe s'engage avec le fonds untel » (à choix parmi les 5 fonds).

  • Pour les projet de plus d'un million d'euros de coût total public, il s'agit d'inviter les parlementaires européens de la circonscription à toute manifestation publique autour du projet (pose de la première pierre, inauguration, temps de parole, etc)

  • Pour les projets dont le coût total public est supérieur à 10 millions d'euros, il faut réaliser une communication complémentaire spécifique sur l'apport de l'Union européenne (au lancement ou à l'inauguration du projet, lors de la journée de l'Europe, le 9 mai, « le Schumann day », ou à l'occasion de grands rendez-vous européens).

 

Ainsi, le règlement européen CE 1828/2006 a bien formaté la publicité à accorder à l'Union européenne. On n'est jamais si bien servi que par soi-même. Mais alors, pourquoi s'agit-il d'une « entourloupe », d'une « escroquerie » et d'un « tour de passe-passe » ? Voici toute la subtilité de cette manœuvre manipulatoire dévoilée dans l'explication qui suit.

 

Au sein de l'Union européenne existent deux catégories d'Etats membres. Les « contributeurs net » et les « bénéficiaires net ». La France appartient à la première catégorie, à savoir celle des « contributeurs net ». Qu'est-ce que cela veut dire ? Et bien que chaque année la France remet beaucoup plus d'argent, comptabilisé en milliards d'euros, à l'Union européenne qu'elle n'en reçoit de sa part. Pour les « bénéficiaires net » c'est le contraire, exemple la Pologne.

 

Je retiens, à titre d'exemple, l'année 2015, sachant qu'au cours de ces dernières années les chiffres sont très voisins. Au cours de cette année là, la France a contribué au budget de l'Union européenne à hauteur de 22,5 milliards d'euros. Elle a bénéficié d'environ 14,5 milliards d'euros au titre de dépenses de l'Union européenne à travers les différents fonds dont il est fait état plus haut. Ainsi, en 2015, la France a versé 8 milliards d'euros aux autres pays de l'Union européenne, par « solidarité » et pour les besoins de fonctionnement des institutions européennes (2). 

 

Voilà très exactement la réalité de la situation. Ces projets, financés par l'Union européenne, faisant l'objet d'une publicité obligatoire, sont financés exclusivement par de l'argent français, en somme, par les impôts des Français. Le tour de passe-passe consiste à faire croire que c'est vraiment l'Union européenne qui finance les projets. L'ensemble des médias joue ce jeu de dupes et n'en informe jamais les Français et les électeurs. Voilà en quoi cette manipulation est une véritable escroquerie intellectuelle. Même nos agriculteurs français, saignés à blanc par l'organisation agricole européenne, ont la certitude que les subventions FEADER sont une « largesse  » de l'Union européenne. Il n'y a rien de plus faux, mais la manipulation de l'UE, et de nos dirigeants français, alimente cette fiction. 

 

Je me permets un exemple pour bien comprendre ce tour de magie des « subventions européennes » et sa portée vicieuse et vicelarde. Je demande à un ami de me donner 300 euros. J'en garde 100 pour mes petits frais et je lui redonne 200 en lui disant ce qu'il doit acheter avec et, surtout, de clamer haut et fort sur tous les tons, que je suis très généreux, que c'est moi qui lui ai permis, par ma largesse, de lui permettre ses achats. Il n'y a rien de plus vulgaire et de plus manipulatoire, mais voilà bien la situation que nous vivons, en France, au sein de l'Union européenne. C'est ainsi qu'en sortant de l'Union européenne, la France ne priverait pas de leurs subventions ni les agriculteurs, ni les régions, ni les départements ni les communes et se retrouverait même à la tête d'une petite dizaine de milliards d'euros supplémentaires.

 

Il vous reste désormais à apprécier, en toute connaissance de cause, cette manœuvre de manipulation déloyale de l'Union européenne. Si vous acceptez cette entourloupe, cette escroquerie, il faut continuer à voter pour l'Union européenne, pour une liste pro-européenne. Si vous voulez montrer votre mécontentement, si vous en avez assez d'être outrageusement manipulés, votez pour la liste qui propose le FREXIT depuis maintenant 12 années, celle qui vous permettra d'obtenir des informations pertinentes sur les dérives européennes, celle qui permettra de faire toute la lumière sur les agissements opaques de cette Union, de ses sbires et de ses lobbies. Ce choix vous appartient, évidemment, et je ne suis ici qu'un pourvoyeur d'informations afin que chacun puisse prendre sa décision en toute connaissance de cause, en ayant bien conscience de la manipulation ambiante. Chacun fait ce qu'il lui plait (3). Un chagrin d'amour avec l'Union européenne sera vite oublié auprès de sa mère Nation, la France. 

 

  1. https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?uri=celex%3A32006R1828

  2. http://comptespublics.fr/article/contribution-de-la-france-au-budget-de-lunion-europeenne/

  3. https://www.youtube.com/watch?v=rYP5Cd_hf7c

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Bec à foin Chantecler 22 mai 2019 18:11

    Certes, bonne démonstration, mais cette instance ne fait que fonctionner à l’échelle européenne comme fonctionnent toutes les institutions à l’intérieur des pays qui composent l’UE et où les élus se gargarisent avec leurs « réalisations » payées avec l’argent des contribuables et pour lesquelles, la plupart du temps ils n’ont fait que couper le cordon tricolore le jour de l’inauguration, comme Mitterrand s’était attribué les réalisations initialisées par ses prédécesseurs et arrivées à terme quand il était président !


    • Legestr glaz Legestr glaz 22 mai 2019 18:30

      @Chantecler

      Je suis assez d’accord avec ce que vous écrivez.

      Toutefois, l’Union européenne, il est possible d’en sortir, si l’on est Français, c’est un choix politique. Mais il est impossible de sortir de la France si l’on est Français, à moins de se faire naturaliser.


    • samy Levrai samy Levrai 22 mai 2019 18:38

      @Chantecler
      Non, l’article te dit que nous versons 300 euros à l’UE et que celle ci nous en rend 200 accompagnés du torchon bleu à étoiles d’or, en nous demandant de dire merci et en nous disant comment les depenser... rien a voir avec ce qui se passe à l’intérieur des pays.


    • Xenozoid 22 mai 2019 18:47

      @samy Levrai

      .. rien a voir avec ce qui se passe à l’intérieur des pays.

      a l’intérieur du pays les banques font pareilles


    • samy Levrai samy Levrai 22 mai 2019 19:01

      @Xenozoid
      peut être pas te prendre 33%... ni te dire que faire avec le reste et t obligeant à mettre leur logo quand tu achetes quelque chose avec ton propre argent, l’UE est championne du monde et elle n’a pas de concurrence.


    • Xenozoid 22 mai 2019 19:03

      @samy Levrai

      et tu crois que la france est/était financé du saint esprit ?


    • Yaurrick Yaurrick 22 mai 2019 19:04

      @samy Levrai
      Et pourtant, Chantecler a raison sur toute la ligne...Les chantiers où est marqué « l’état / la région / le département finance » avec l’argent des français ne manquent pas... de même l’état prend à chaque salarié la moitié de son salaire et lui comment le dépenser... Et il faudrait ne pas s’en offusquer parce que c’est l’état ??


    • foufouille foufouille 22 mai 2019 19:07

      @Yaurrick
      ce sont des cotisations pas comme tes escrocs des assurances.


    • samy Levrai samy Levrai 22 mai 2019 19:18

      @Yaurrick
      Tu devrais relire l’article, ce qui y est décrit n’a rien à voir avec l’impôt payé par les français pour leur Etat, il decrit une escroquerie accompagnée par de la com’.
      Les impots sont toujours accompagnés du drapeau français et les subventions par le torchon bleu à etoile d’or.


    • samy Levrai samy Levrai 22 mai 2019 19:19

      @Xenozoid
      L’article decrit une arnaque très différentes.


    • samy Levrai samy Levrai 22 mai 2019 19:21

      @samy Levrai
      Et c’est le même argent... celui des français.


    • Xenozoid 22 mai 2019 19:27

      @samy Levrai

      L’article decrit une arnaque très différentes

      maffias ? smiley


    • Yaurrick Yaurrick 23 mai 2019 20:06

      @samy Levrai
      Vous apportez donc la confirmation que du moment qu’il y ait le drapeau français, l’état s’autorise les pires conneries avec l’argent des contribuables et que ceux-ci ne seraient pas capables de dépenser convenablement leur argent ?? Pourtant c’est exactement la même chose que l’UE...



      • quid damned quid damned 22 mai 2019 23:20

        A diffuser massivement évidemment.


      • Sozenz 23 mai 2019 03:11

        @quid damned
        merci pour ce lien excellent .
         


      • troletbuse troletbuse 23 mai 2019 09:42

        @quid damned
        La seule idéologoe qu’ont ces parasites, ce sont la paye et tous les avantages qu’ils reçoivent pour se branler les c...


      • quid damned quid damned 23 mai 2019 09:59

        @Sozenz

        J’ai proposé ce reportage à la publication sur AgoravoxTV espérons que ça passe.


      • quid damned quid damned 23 mai 2019 10:08

        @troletbuse

        C’est bien pire en fait, si ce n’était que ça, ce ne serait pas trop grave.

        Mais il semblerait que leur mentalité soit, comme dirait Desproges :

        Il ne suffit pas d’être heureux.

        Encore faut-il que les autres soient malheureux.


      • zygzornifle zygzornifle 23 mai 2019 08:52

        Beaucoup le savent , beaucoup s’en doutent mais la poudre a perlin pinpin fait toujours son effet ....


        • lloreen 23 mai 2019 11:21

          " « L’U.E octroie des financements à un large éventails de projets et programmes

          « .

          Elle remplit exactement le même rôle que la multinationale du coin avec un »avantage énorme" : celui de pomper l’argent du contribuable en lui prenant 100 euros dans le portefeuille et en lui en rendant 50...


          • troletbuse troletbuse 23 mai 2019 11:25

            @lloreen
            contribuable en lui prenant 100 euros dans le portefeuille et en lui en rendant 50
            Le pire est qu’il y en a beaucoup trop qui lui disent : Meci...


          • lloreen 23 mai 2019 11:54

            @troletbuse

            L’UE fonctionne selon le même principe que l’hypermarché du coin. Beaucoup ne comprennent pas que pour un service minime, celui d’acheter quand bon leur semble quelques produits fabriqués ou cultivés à l’autre bout du monde, ils consentent à subir des retombées extrêmes à long terme d’autant plus redoutables que les gens n’en ont aucune conscience dans l’instant présent, égarés par le côté positif du moment.
            Cette attitude égoïste et irresponsable engendre des problèmes que les générations actuelles déplorent parce qu’ils sont touchés de plein fouet.
            Non seulement ils n’ont pas besoin de la multitude de produits présentés dans les rayons dont la qualité laisse très souvent fortement à désirer parce qu’ils sont cultivés ou fabriqués sans aucune vision écologique et de préservation des espaces naturels ce qui entraîne des conséquences néfastes pour les espèces.
            L’exemple du déboisement sauvage de la forêt amazonienne est une catastrophe absolue pour le biotope et ce n’est qu’un exemple parmi mille autres.
            Et les principes universels font qu’un dégât à un endroit engendre des effets à un autre qu’on le veuille ou non, c’est immuable et bricoler des solutions ne sert strictement à rien, sauf à berner.

            Heureusement les consciences s’éveillent ce qui est très positif en soi. Mais les hypermarchés sont là, le personnel aussi, les produits fabriqués, les sols abimés..
            Cela n’interpelle pas les autorités parce que les zones commerciales leur permettent d’engranger des profits, lesquels feront les affaires des élus locaux pour le plus grand plaisir du circuit consumériste qui enrichit les potentats locaux et internationaux.

            Et quand les supermarchés ou les entreprises locales- ferment les unes après les autres, asphyxiées par la concurrence sauvage des mastodontes, le personnel est laissé pour compte, ses faibles revenus non seulement lui ferment l’accès à ces temples consuméristes mais la perte des territoires cultivables sur lesquels les bétonneurs se sont assis empêche toute alternative locale pour subvenir à ses besoins.

            L’UE c’est exactement le même principe. Les français financent les autoroutes des hongrois qui n’en demandaient pas tant mais bien contents sur le coup sans savoir qu’ils cracheront bientôt au bassinet des péages pour enrichir les amis de l’oligarchie mondialiste...et ainsi de suite.
            l’UE c’est le mercantilisme exacerbé et la porte ouverte au pire abus dans la mesure où les décisions sont prises dans l’opacité selon les intérêts qui ne sont jamais ceux des populations locales.


          • Legestr glaz Legestr glaz 23 mai 2019 14:44

            @lloreen
            Pas mieux. Merci pour ce commentaire et votre recul sur l’UE et .... les supermarchés que je ne fréquente jamais !


          • lloreen 23 mai 2019 12:42

            Cette vidéo, qui devrait être montrée avant les écrans publicitaires consacrés aux élections européennes, relève dix faits qui montrent comment les multinationales achètent la politique européenne.

            https://www.youtube.com/watch?v=3gv7jxCtnpk


            • Legestr glaz Legestr glaz 23 mai 2019 12:52

              @lloreen
              Effectivement, une vidéo qui fait la part belle à l’enquête. Je la connaissais mais il n’est pas inutile de la voir et revoir. Les lobbies européens à l’oeuvre c’est quand même grandiose !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité