• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’imposture des pseudo « néo-réacs »

L’imposture des pseudo « néo-réacs »

Je n'avais pas lu le livre d'Aude Lancelin « le Monde libre » jusque là. Une journaliste de gauche découvre que ses patrons sont inféodés au fric et à vision hyper-libérale de l'économie. Voilà qui n'est pas neuf. J'aimais bien l'écouter quand elle est passée deux ou trois fois dans les médias car elle est manifestement très intelligente et fine. Bien entendu, son ouvrage a été repris dans de nombreux sites d'informations dits alternatifs pour bien montrer comment la gauche bien-pensante est finalement très bourgeoise et composée de privilégiés éhontés.

 

De l'enfonçage de portes ouvertes à vrai dire, et on notait finalement entre les lignes chez la plupart des éditorialistes portant aux nues ce qu'écrivait madame Lancelin comme l'amertume de ne pas être du système.

 

Cherchant de la lecture hier pour égayer l'attente du train, je suis tombé dessus et le parcourant j'ai compris que l'ancienne journaliste du « Nouvel Obs » et de « Marianne » dénonçait également l'imposture flagrante de ces intellectuels et autres auteurs montrés du doigt comme « néo réacs » depuis un fameux article de Daniel Lindenberg en 2005. Il leur a bien rendu service au fond, en les mettant en valeur dans ce qui n'est au fond qu'un emploi de comédie, qu'un rôle...

Certains sont anciens gauchistes, ils ont fait « 68 » et malgré tout ils en gardent un souvenir enamouré, le voyant recommencer dés que de jeunes privilégiés culpabilisent d'avoir du fric et compensent en restant debout la nuit. On ne va pas le leur reprocher, il est normal d'être nostalgique de sa jeunesse, mais aussi aveugles sur les conséquences de leur monôme de petits bourgeois . A droite de la droite, on les voit maintenant comme des « compagnons de route », des « lanceurs d'alerte » d'un nouveau genre, réactionnaire dorénavant. En feuilletant les pages écrites par Aude Lancelin on comprend surtout combien ils sont dans une collusion permanente avec le pouvoir, les classes dirigeantes, les possédants.

 

Et les patrons de presse ou de médias, ce qui leur est bien utile...

 

On note que tous ces esprits éclairés et s'opposant donc en théorie à la « doxa » ne remettent jamais en cause véritablement les causes de la Crise morale grave secouant en ce moment notre pays. Ils ne contestent pas non plus d'un iota le mode de vie libertaire ou se voulant tel des élites. Ils ne vont jamais jusqu'à remonter aux racines idéologiques du marasme actuel. Ils restent toujours à la lisière, ne se revendiquent pas de droite et en appellent toujours au risque de retour des z-heures les plus sombres de notre histoire quand quelqu'un de la caste oligarchique est touché par tel ou tel scandale.

 

Avant ils souhaitaient que ce mode de vie très libre, ou se voulant tel, soit accessible à tout le monde, ils rêvaient, maintenant ils le perçoivent comme réservé à une élite ou pseudo-élite, la masse devant vivre selon des préceptes par contre plus rudes, plus carrés afin qu'elle ne revendique pas trop et qu'elle laisse les privilégiés en paix. Car la masse a tendance, cette ingrate, à récriminer contre les riches, à les envier, à vouloir même atteindre le même confort matériel.

 

Aude Lancelin décrit fort bien l'endogamie de ce milieu où l'on peut être de droite, de gauche, voire qualifié de « réac » ce qui est un bien grand mot les concernant, tant que l'on demeure « entre soi », tant que l'on maintient cette consanguinité sociale. L'on y vit sur les mêmes mythes éculés depuis des décennies déjà, on fait semblant d'y croire bien entendu, on feint l'admiration pour l'utopie dont on sait qu'elle ne sera jamais réalisée.

 

Parce que l'on sera toujours entre soi, entre personnes de bonne compagnie...

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury – Grandgil

 

illustration prise ici

 

« Le feu à la plaine » - site d'Aude Lancelin


Moyenne des avis sur cet article :  1.73/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • sarcastelle sarcastelle 4 novembre 14:27

    Lisez des classiques et des ouvrages scientifiques, pas cette écume de microcosme périmée le mois prochain. 


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 4 novembre 15:23

      @sarcastelle

      Je n’ai aucun besoin de vos conseils de votre lecture, je crois rêver parfois


    • sarcastelle sarcastelle 4 novembre 16:30

      Votre article n’est-il pas un conseil de lecture ? 

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 4 novembre 16:52

      @sarcastelle

      L’article, vous l’avez lu ?, parle de l’imposture de certains néo reacs en partant de ce livre


    • Bernie 2 Bernie 2 4 novembre 22:06

      Bof, pas plus une posture, imposture d’anar de droite. Une révolution versaillaise, qui se croit française, chrétienne, mondiale.

      Chérie, n’oublie pas de tirer la chasse. Bien entendu mon amour, je reste immaculée pour toi. La vie façon Amaury. Et dire qu’il l’écrit avec fierté sur pleins de médias.

       


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 5 novembre 10:10

        @Bernie 2 Je hais tous les bourgeois d’où qu’ils parlent, qu’ils se disent degoche ou dedroate c’est la même engeance y compris ceux qui me l’a jouent révolté du Bounty


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 5 novembre 11:04

        @Bernie 2
        les versaillais me le rendent bien d’ailleurs, je n’y étais que pour être proche de ma famille smiley


      • sleeping-zombie 5 novembre 07:37

        Bonjour,

        Aude Lancelin décrit fort bien l’endogamie de ce milieu où l’on peut être de droite, de gauche

        Aude découvre qu’il n’y a qu’une seule classe dirigeante :)


        • Djam Djam 5 novembre 09:53

          @ Amaury

          Oui, Aude Lancelin a certainement eu une sorte de révélation le jour où on l’a priée d’aller voir ailleurs le temps qu’il fait... Cela tend à indiquer qu’elle ne « captait » pas vraiment la réalité du milieu dans lequel elle bossait.

          Il me semble qu’il est nécessaire de comprendre une bonne fois pour toute que les médias, cette invention curieuse d’un occident totalement propagandiste en faveur d’une petite caste, ne sont là que pour donner l’illusion aux peuples qu’ils seront « informés ». Rien de plus faux. Les médias n’informent pas, ils lessivent et conditionnent les esprits à une certaine vision du monde et par conséquent de leur propre sort.

          La caste qui détient la totalité des organes de presse sait parfaitement ça, elle a d’ailleurs besoin de ces (ses !) médias pour pérenniser ses avantages exorbitants. La caste vit au-dessus des lois du commun et tous les candidats à des ministères et autres postes de « hauts fonctionnaires d’états » ne passeraient pas autant de temps de leur vie à pénétrer le pouvoir s’ils ne savaient pas qu’ils y seront à l’abri du besoin et protégé de tout compte à rendre.

          Ce n’est pas la caste ni les médias qui sont à blâmer, mais les peuples qui continuent depuis des décennies à lire et écouter ces médias. Tant qu’il y aura ici et là encore et toujours des naïfs pour croire, la caste et ses médias auront de très beaux jours devant eux.


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 5 novembre 10:11

            @Djam

            On est d’accord en fait le problème c’est la passivité des peuples


          • zygzornifle zygzornifle 5 novembre 10:09

            pour bien montrer comment la gauche bien-pensante est finalement très bourgeoise et composée de privilégiés éhontés...


            ça on s’en est rendu compte depuis bien longtemps , mais ils ont toujours leur élevage de mougeons comme a droite (chacun a son troupeau et Macron a le sien en piquant une partie de leur cheptel) pour les faire pour vivres ......

            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 5 novembre 10:13

              @zygzornifle

              On s’en est rendu compte mais rien ne change car la colère reste virtuelle


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 5 novembre 18:14

              on se demande si certains commentateurs lisent les articles me contredisant en énonçant exactement ce que je dis dans mon billet


              • Mercurio Mercurio 5 novembre 20:59

                Intéressant Papier. Merci. 


                C’est la personne d’Aude Lancelin qui est quand même au cœur du problème pour moi. 
                La collusion neoRéac. Vrais ou faux gauchos...faux ou vrais droitars, est avérée...et depuis longtemps...
                Michéa nous l’a bien expliquée. 

                Mais la belle Aude... trempée jusqu’au cou... depuis toujours...comment peut-elle faire passer un message autre que la femme qui se venge parce qu’elle a été virée ? et qui tire à vue et dans le tas ? 

                En terme religieux on appelle cela une apostasie.... mais il faut avoir une certaine dimension intérieure... et là.... j’en doute.

                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 novembre 10:25

                  @Mercurio
                  La personne je ne la connais pas, je ne suis pas psy fakir extra lucide


                • Naboulio Naboulio 6 novembre 11:06
                  Modérateur !

                  Pour la patrie, fait comme si tu n’avais rien vu.






                  • raymond 7 novembre 18:53

                    Bonsoir, elle a écrit deux articles sur Avox

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires