• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’indispensable union

L’indispensable union

Entre la France insoumise et le Rassemblement national l'union devrait être en ce moment indispensable, un peu comme dans « la rose et le réséda » d'Aragon qui évoque ces résistants venant d'horizons divers unis pour une même cause : la France. Pourtant cette union ne se fera pas. Trop d'idéologie des deux côtés, trop d'ego, et trop peu de réflexion politique réellement développée. Beaucoup raisonne encore en politique comme si nous vivions encore durant les « trente glorieuses », dans l'après 68, comme si nous pouvions encore nous permettre de l'insouciance, de l'irréflexion, de l'immaturité.

 

On ne peut plus jouer le petit jeu comme à guignol des « bobos » de gauche contre les « prolos » de droite, de l'affrontement des anti-fâââchiistes se voyant comme rimbaldiens et les salauds de réacs nostalgiques d'on ne sait quoi.

 

Les temps ont changé, Macron n'a pas tort, ce qu'il appelle l'ancien monde est derrière nous. Et il ne reviendra pas...

 

Il y aurait pourtant de nombreuses raisons à s'unir largement au delà des clivages, à ce que tous les souverainistes s'accordent enfin pour sauver ce qui demeure des lambeaux de notre pauvre nation :

 

Macron a fait ce que de nombreux personnages historiques ont fait avant lui en France en période troublée, il a ramassé le pouvoir qui était à terre et a profité des faiblesses de notre système. Il joue aussi sur le besoin d'ordre des populations qui depuis qu'elles ont exécuté le roi se cherche désespérément un père de la Nation. Il n'est pas du tout original de ce point de vue, il s'est entouré de fidèles pour arriver à ses fins et a réussi à faire élire une assemblée de députés lui devant tout et uniquement là dans un rôle d'enregistrement.

 

On a vu à quel point ils ne souciaient absolument pas du reste multipliant les approximations, les cafouillages, l'une prétendant ne pas travailler le mercredi jour des débats à l'assemblée, pour ses gosses, l'autre menant les échanges à la vice-présidence en dépit du bon sens.

 

Le débat démocratique normal, la « disputatio » politique est constamment raillée, vilipendée, car non rentable, car peu bénéfique. Elle ralentit. C'est de la politique politicienne, on est dans aussi dans la forma habituelle d'anti-intellectualisme traditionnel depuis des décennies en France. La méritocratie républicaine déjà bien méprisée, bien entachée depuis longtemps, est foulée aux pieds sans aucune vergogne, ne compte que la proximité avec le président et ses proches, tout le reste n'a aucune importance (la compétence, l'expérience etc...).

 

C'est d'ailleurs pour cette raison que l'affaire Benalla est grave.

 

Si Macron a un « ethos » présidentiel très autoritaire, il n'en reste pas moins libéral libertaire, mondialiste et européaniste convaincu, persuadé sans doute sincèrement que c'est le seul moyen de régler la crise systémique que nous subissons depuis 1973. Pour lui les réformes n'allant pas assez rapidement à son goût, il a entrepris une réforme constitutionnelle uniquement prévue pour lui donner encore plus de pouvoirs et se passer carrément de l'enregistrement. Il est là comme d'autres avant lui essentiellement pour protéger les intérêts matériels de la caste, des oligarques et leurs larbins qui se contentent des miettes.

 

Les médias pour ceux dispensant la « bonne parole » ne s'y trompent pas, attaquant avec autant de force, avec autant de rage Insoumis et Rassemblement National. Eux savent qu'une union des deux forces comme en Italie serait tragique, pour eux.

 

Alors oui il faudrait s'unir, il faudrait être turbulent, irrévérent, irrespectueux des vaniteux. On se demande où est passé ce peuple parisien entre autres qui n'hésitait jamais depuis au moins « la Fronde » à se soulever dés qu'un pouvoir allait trop loin. On se souvient de l'Action Française qui défendait la création de syndicats avec les communistes, qui défilait avec les anarchistes contre les brutalités des « nervis » du pouvoir. Ceux-là n'avaient pas peur d'aller en prison, de risquer les coups. Et vous qu'êtes-vous prêt à risquer ?

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury – Grandgil

 

illustration prise ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.13/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • NEMO Clark Kent 30 juillet 16:27

    Pourquoi limiter votre analyse à un hexagone étriqué, sans liaisons avec les autres peuples, alors que ceux qui tirent les ficelles sont « mondialisés », connectés, sans enracinement matériel avec un territoire quelconque ?


    Si « union » il doit y avoir, elle doit être transfrontalière, comme le capital qui a en effet changé de monde alors que l’opposition est restée dans ses sabots crottés.

    • Passante Passante 30 juillet 16:49

      @Clark Kent


      mais si vous tiriez tous les fils à leurs extrémités
      vous verriez bien que c’est toute la questio :
      -soit tout le monde décide pour la France
      -soit la France décide pour tout le monde...
      (du moment qu’elle décide pour elle-même)

      l’histoire a déjà répondu à ce genre de questions ..

      « qu’on vienne me chercher » c’est :
      « Pas d’histoires ! Je vous dit qu’il n’y a plus d’Histoire de France. »

      La caractéristique de la France selon Marx c’est que c’est une idée,
      précisément l’idée qu’elle se fait d’elle-même, dit-il.
      qui vivra verra -





    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 30 juillet 17:38

      @Passante

      La mondialisation l’européanisation c’est très concret, à commencer pour les précaires... Quant aux réactions elles peuvent être très concrètes aussi voyez ce que les italiens ont réussi.


    • Passante Passante 30 juillet 17:49

      @Amaury Grandgil


      indéniable, mais c’est que la question ne se pose pas seulement « en France » cette fois
      elle se pose aussi « sur la France », c’est pour ça que je suis réticent à élargir le cadre...

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 juillet 10:23

      @Passante
      pour l’instant ce serait déjà bien de réagir autrement que virtuellement


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 juillet 10:33

      @Amaury Grandgil
      moinser ça défoule sans doute mais faire réellement quelque chose ?


    • McGurk McGurk 30 juillet 17:48
      * « l’union devrait être en ce moment indispensable »

      Difficile de réunir deux partis qui n’ont rien à voir et qui sont, en fin de compte, comme l’huile et le vinaigre.

      Mais FI n’est pas prêt à s’allier avec eux, non pas à cause de l’égo de Mélanchon (il est certes également en jeu) mais parce que, si ils le faisaient, ils se verraient non seulement coller sur le front une étiquette « extrémistes » (c’est déjà le cas dans les médias traditionnels) mais aussi celle de « FN-compatible », collabo FN quoi.

      A moins qu’ils soient plus de deux à faire une plateforme commune de résistance à EM avec un programme commun et clair, je vois mal comment ce serait possible. De toute manière les partis sont trop dispersés et fragiles pour s’unir.

      * « Les temps ont changé, Macron n’a pas tort, ce qu’il appelle l’ancien monde est derrière nous. Et il ne reviendra pas... »

      En fait non.

      L’ancien monde est toujours d’actualité. On le remet au goût du jour en le déclarant « moderne » mais l’Assemblée nationale et le Sénat, l’Elysée ne sont que des Versailles bis subsistant en dehors de tout débat démocratie et surtout sans aucun contrôle.

      Par contre, on nous impose à nous Français un « monde nouveau » (et il l’est) dans lequel tout est mis à nu : plus de protections sociales, plus d’Etat pour soutenir le citoyen ou aider les personnes en difficulté, main mise des entrepreneurs sur la population et toutes les dérives possibles, etc.

      * "Le débat démocratique normal, la « disputatio » politique est constamment raillée, vilipendée, car non rentable, car peu bénéfique«  »tout le reste n’a aucune importance (la compétence, l’expérience etc...)« 

      C’est parce que EM n’est pas un parti. C’est une somme d’individus serviles qui ne pensent pas, ils font simplement du présentiel et recrachent à chaque campagne tout ce qu’on leur a appris.

      En gros c’est la tête qui »pense« (difficile à dire étant donné le niveau de maturité et intellectuel affreusement bas de Macron) et le reste suit. Ce qui n’est évidemment pas de la politique et n’induit pas non plus de débats et encore moins une opposition.

      C’est pour ça d’ailleurs qu’ils mitraillent toute forme d’opposition et feignent d’ignorer les reproches qu’on leur fait ou de minimiser les affaires graves.

      * » il a entrepris une réforme constitutionnelle uniquement prévue pour lui donner encore plus de pouvoirs et se passer carrément de l’enregistrement.« 

      C’est plus grave que ça. En fait, ça laminerait totalement les partis et balayerait directement les plus petits en les obligeant à plier bagage. En gros, plus qu’un parti unique (ou presque) au parlement comme en URSS ou en Irak. Un parlement qui ne sert à rien, sauf à montrer aux Français »qu’ils sont là" et rien d’autre.

      Ca signifierait également la fin directe de la démocratie et introduirait un citoyen à deux vitesses, ceux des grandes villes avec un potentiel électoral plus important que les autres dans les zones moins peuplées ou à majorité rurales. Une honte pure et simple.

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 30 juillet 19:04

        @McGurk
        Suite à la fin du com il est donc urgent de surmonter les clivages non ?

        Ils l’ont bien fait en Italie.

      • Jelena Jelena 30 juillet 19:36

        @Amaury Grandgil >> Ils l’ont bien fait en Italie.
         
        Ok, mais euh... Ca change quoi au juste ?
         
        Pour Bruxelles, les vilains canards de l’UE, ce sont toujours Varsovie et Budapest. L’Italie, malgré « les vilains extrémistes » qui ont pris le pouvoir, ne fait jamais parler d’elle.


      • cettegrenouilleci 30 juillet 21:55

        @McGurk, et à Amaury Grandgil

        Bonjour McGurk, bonjour Amaury Grandgil,

        L’huile et le vinaigre se marient fort bien dans toutes sortes de préparations culinaires ; on peut y ajouter le sel, le poivre, l’ail et l’échalote, quelques feuilles de laitue, quelques rondelles de tomate et de concombre, quelques brins de persil et de ciboulette. Il est fort possible d’enrichir encore ce petit cocktail pour en faire un mélange divin fort agréable par les temps qui courent.


        L’union des forces politiques qui souhaitent se débarrasser de Macron n’est apparemment pas chose facile . Qu’il s’agisse de la Fi ou du Rassemblement National ex-FN, il y a bien un terreau commun à ces deux organisations, mais il est de très mauvais aloi. Ces deux groupes politiques fustigent l’euro, fustigent l’Union Européenne mais tiennent à y rester et à y maintenir notre peuple enfermé. Dès lors, renverser et remplacer Macron par une telle équipe n’ apporterait rien de meilleur aux Français que ce que Tsipraz a offert au peuple grec qu’il a trahi sans vergogne .


        Les Français en ont assez de l’alternance. Ils cherchent aujourd’hui un alternative réaliste, sérieuse, crédible.


        Les Français en ont plus qu’assez de tous ces politiciens qui se disputent simplement les places. Ce que veulent les Français, c’est que soit menée une politique conforme à notre intérêt national, non une politique tout entière à la solde de l’oligarchie et de ses larbins.


        Une telle politique n’est possible que si l’on s’extirpe au plus vite du piège de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan. Ce B.A, BA du combat politique contre Macron chemine dans les consciences malgré l’intox quotidienne des médias et l’omerta organisée avec beaucoup d’application et de ténacité contre les forces politiques qui veulent réellement changer la donne en proposant aux Français un plan sérieux pour sortir au plus vite de l’UE, de l’euro et de l’Otan adossé à un projet raisonnable pour redresser l’économie du pays et reconstituer les mailles du tissu social que se sont appliqué à déchirer tous ceux qui se sont succédé au pouvoir au cours de ces cinq dernières décennies.


        Dans des conditions plus dramatiques encore, nos ainés ont su trouver le chemin du combat libérateur en se regroupant progressivement, de plus en plus largement et de plus en plus solidement et résolument autour du Conseil National de la Résistance.


        Je forme pour ma part le voeu que les Français d’aujourd’hui trouvent eux aussi le chemin de la résistance aux diktats de l’Oligarchie , de l’Union Européenne et de leurs valets de toutes couleurs et rejoignent le combat magnifique que mènent avec beaucoup de sérieux et de brio des personnalités telles que François Asselineau ou Bruno Guigue se réclamant l’un comme l’autre de la belle union de la rose et du réséda.

      • McGurk McGurk 30 juillet 23:19

        @Amaury Grandgil


        Oui enfin si c’est pour avoir une bande de nazis au gouvernement comme en Italie, où les ministres catégorisent les êtres humains (« homos », « pédés », basanés« ), ça ne vaut pas vraiment la peine.

        Et pour faire quoi ? Une espèce d’UMP bis ou de second »En marche« version Marino-Mélanchoniste ? Avec leurs idées effrayantes, il vont devront sacrément être convaincants et abandonner toutes leurs idées connes (et dieu sait qu’il y en a un tas et des vraiment folles (cf. leur programme pour perdre des présidentielles) ).

        Ce qui est dommage, c’est qu’on ne prend pas la seule période de notre histoire où on a vraiment fait une coalition qui a changé notre société, à savoir le FP et les »trente glorieuses". Pourtant, c’est la seule voie vers l’avenir et non pas celui irrémédiable annoncé par Macron.

      • McGurk McGurk 30 juillet 23:33

        @cettegrenouilleci


        Je souhaite également, comme vous, qu’on puisse se débarrasser de ce trio infernal (euro/OTAN/UE).

        Je suis cependant réaliste, à savoir qu’en premier nos industries sont toutes parties ou/et on été presque toutes rachetées. Une sortie de l’UE serait donc totalement suicidaire et achèverait le peu qu’il reste déjà - je ne parle même pas de la dette supplémentaire à payer.

        Sortir de l’OTAN est parfaitement possible pour rétablir la neutralité de la France et ainsi ne plus être (enfin moins) entre le marteau et l’enclume. Récemment d’ailleurs, je n’ai pas compris pourquoi on a envoyé des vivres aux Syriens alors qu’on a tout fait pour les exterminer pour les remplacer par des terroristes - à croire qu’on souhaite à la fois tout et son contraire.

        Quant à l’euro, il serait parfaitement de faire comme la Suède par exemple et commencer petit à petit le retrait de cette monnaie qui a fait grimper déraisonnablement (et le mot est faible) les prix. Il suffirait d’abaisser suffisamment sa valeur pour retrouver un semblant de vie normal au lieu d’acheter trois merdes pour vingt euros (ce qui m’est arrivé la dernière fois que j’ai fait des courses et encore je n’avais rien à manger là-dedans pour la semaine).

        Je me rappelle des débats à ce sujet en fac, les professeurs d’économie nous disaient que ce serait totalement impossible à moins de devenir l’Allemagne d’avant-guerre. C’est peut-être vrai, mais je préfère penser qu’il y a, là aussi, une alternative pour revenir à la normalité.

        Quoi qu’il en soit, ce sera impossible à cause d’un élément majeur : les Français sont des moutons dans leur quasi totalité et il faudra enfoncer très fort le clou (je parle de ce que vous appeler l’oligarchie) pour que le peuple bouge son gros cul. Le seul problème, c’est qu’à ce moment il n’y aura plus de négociations possibles et qu’il y aura beaucoup de sang versé et de destructions matérielles.

        Le seul côté positif, c’est que les têtes tomberont et ce au premier sens du terme. Mais je trouve dommage qu’on en arrive là alors que ce qu’ils appelaient la « 3ème voie » en Allemagne est parfaitement possible.

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 juillet 10:17

        @McGurk
        Des nazis ???

        Vous regardez trop BFM

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 juillet 10:18

        @Jelena,
        ça change quoi ? 

        ils ont juste repris leur destin en main

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 juillet 10:20

         ;@cettegrenouilleci
        Non ce n’est pas facile mais il est urgent de le faire, de se sortir de cette torpeur mortifère


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 juillet 10:21

        @McGurk
        donc vous faites QUOI

        donc on fait QUOI ??

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 juillet 10:30

        @Amaury Grandgil
        je veux dire en dehors de moinser et râler virtuellement


      • McGurk McGurk 31 juillet 11:54

        @Amaury Grandgil


        Certainement pas, je déteste la télévision.

        Et oui, un gouvernement de réactionnaires survoltés n’est pas une bonne chose. Et effectivement, ils ont bien catégorisé la population selon des termes grossiers voire totalement orduriers.

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 juillet 11:58

        @McGurk
        défendre donc la souveraineté de son pays c’est être un réac ordurier ?


         smiley

        Faut pas vous plaindre alors

      • McGurk McGurk 31 juillet 11:59

        @Amaury Grandgil


        Le plus simple et le plus rapide est une sortie massive des français durant des semaines, accompagnés des députés et sénateurs, dans toutes les grandes villes du pays. En deux semaines, le gouvernement tomberait.

        Mais on sait tous que si l’idée est bonne, il n’y a que les matchs de foot pour lesquels les Français sortent en masse dans les rues pour jouer du klaxon...

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 juillet 12:09

        @McGurk
        la dernière phrase indique que vous êtes déjà vaincu...

        Accompagnés de quels députés, les LREM ? les LR ?Les PS ?

      • McGurk McGurk 31 juillet 12:24

        @Amaury Grandgil


        Vous confondez le fait de défendre sont pays et être un nazi.

        Aucun ministre ou président n’a le droit d’insulter les citoyens (et non citoyens) présent dans le pays. C’est une fonction qui, dans l’idéal, représente l’Etat donc l’ensemble des italiens et demande/donne une certaine respectabilité.

      • cettegrenouilleci 31 juillet 12:30

        @Amaury Grandgil


        Tout à fait d’accord avec vous sur la difficulté et l’urgence de la chose.
        Cordiales salutations

      • McGurk McGurk 31 juillet 12:31

        @Amaury Grandgil


        Vaincu à quel propos ?

        C’est bien gentil de raconter des contes de fée en appelant à l’association entre partis de nature totalement différente. C’en est une autre d’avoir un programme concret qui tienne la route et séduise le peuple...et pas une initiative populiste comme Boris Johnson ou Orban savent parfaitement le faire.

        Vous savez parfaitement que la plupart des gens n’en ont strictement rien à cirer. Alors bonne chance pour mobiliser en masse les gens.

        Ca ne risque pas d’être les députés d’EM, ce qui signifie « tout le reste ».

      • Zolko Zolko 31 juillet 13:22

        @McGurk : « Oui enfin si c’est pour avoir une bande de nazis au gouvernement comme en Italie [...] Et oui, un gouvernement de réactionnaires survoltés... »
         
        vous usez de tous les clichés que cet article – fort justement – dénonce. Et par là vous donnez raison à l’auteur que vous critiquez.


      • McGurk McGurk 31 juillet 13:26

        @Zolko


        Des clichés ? Sérieusement ?

        Avez-vous ne serait-ce qu’entendu les propos de ces gens-là ? C’est pire que ce que JM Le Pen disait lorsqu’il était plus jeune.

        Donner raison ? Pourriez-vous être plus explicite ?

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 juillet 13:30

        @McGurk
        parler de nazis c’est légèrement - à peine- excessif, non ?


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 juillet 13:31

        @Zolko
        je ne crois pas qu’il comprenne


      • McGurk McGurk 31 juillet 13:33

        @Amaury Grandgil


        Avez-vous déjà entendu un ministre français parler de « pédés » et d’ « homos » ? Moi jamais.

        Pourtant en Italie, ils ne se gênent absolument pas et là je ne parle même pas du racisme latent qui sévit aussi bien au sein du gouvernement que de la population.

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 juillet 13:35

        @McGurk
        ouais ouais la voix de son maître


      • McGurk McGurk 31 juillet 13:37

        @Amaury Grandgil


        Mais encore ?

      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 31 juillet 13:38

        @McGurk
        ce discours cet empilement de clichés battus et rebattus sur les contradicteurs forcément ceci ou cela on connait, ça commence à bien faire


      • McGurk McGurk 31 juillet 13:41

        @Amaury Grandgil


        Donc un gars, ministre, qui catégorise les citoyens en fonction de clichés racistes ou discriminatoires c’est normal ? C’est le modèle à suivre ? C’est « un cliché » ?

        Si c’est ça « la solution » autant ne plus avoir de démocratie.

        Franchement, vous êtes à côté de vos pompes.

      • foufouille foufouille 31 juillet 13:53

        @McGurk

        nos trois derniers présidents n’ont insultés personne ?
        pour la manif, tu peux rêver. on est plus en 36 ou 68 et le roi macron en aurait rien à foutre.
        d’ailleurs pour septembre, tu sauras ce que deviendra ton RSA : tu devras certainement prendre un boulot alimentaire comme tout le monde.


      • Alren Alren 31 juillet 13:53

        @McGurk

        Mais FI n’est pas prêt à s’allier avec eux, non pas à cause de l’ego de Mélenchon (il est certes également en jeu) mais parce que, s’ils le faisaient, ils se verraient non seulement coller sur le front une étiquette « extrémistes » (c’est déjà le cas dans les médias traditionnels) mais aussi celle de « FN-compatible », collabo FN quoi.

        Vous n’y êtes pas  !!!

        La FI en effet ne s’alliera jamais avec le RN (ex FN) mais pas pour éviter une « étiquette » !!!

        On a déjà tellement insulté et calomnié la FI et JLM, qu’une étiquette attribuée par les merdias des parasites sociaux milliardaires n’aurait aucun effet sur les militants et sympathisants de l’organisation.

        La FI ne s’alliera jamais avec le RN parce que tout simplement ses membres ont une vision opposée à celle des militants du parti fascisant, et ce dans tous les domaines excepté sur la nécessaire indépendance de la France. Ce n’est pas suffisant !!!

        Le RN ne souhaite d’ailleurs pas s’allier avec la FI !!! Il est déjà incapable de négocier un rapprochement avec Dupont Aignan et l’UPR !.


      • McGurk McGurk 31 juillet 13:56

        @foufouille


        En public, comme ça, je ne crois pas - à part un Sarko qui a une fois dépassé les bornes. En tout cas pas en traitant les autres de « pédés ».

        Pour la manifestation je suis d’accord, on est trop peut et il faudrait des dizaines de milliers de personnes par grande ville pour les faire réagir.

      • McGurk McGurk 31 juillet 13:59

        @Alren


        Oui je suis bien d’accord avec vous, je n’avais pas pensé à ça, effectivement.

        Dupont Aigant...le type qui s’est pointé aux présidentielles avec un programme électoral pour être Président de l’IDF ? smiley Difficile de s’associer avec un bouffon.

      • Zolko Zolko 31 juillet 14:04

        @McGurk : Donc un gars, ministre, qui catégorise les citoyens en fonction de clichés racistes ou discriminatoires c’est normal ?
         
        « casse-toi pôv’con » ça vous dit kekchose ?
        « ... et quand on rajoute le bruit et les odeurs ... » ?
         
        Bon, d’ac, ils n’étaient pas ministres mais présidentes de la république. Alors je pense que la France et les Français devraient freiner leur jugement du vocabulaire des responsables gouvernementaux étrangers.


      • foufouille foufouille 31 juillet 14:08

        @McGurk

        sans dents est une insulte tout comme illettré pour macron, etc.


      • McGurk McGurk 31 juillet 14:18

        @foufouille


        En fait on en a aucune preuve du « sans dents ». Ce n’est qu’un récit téléphoné d’on ne sait où.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès