• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > L’Union Européenne le Vatican et la laïcité : à propos de (...)

L’Union Européenne le Vatican et la laïcité : à propos de l’invitation du Pape au Parlement Européen et de la lettre ouverte de Jean-Luc Mélenchon

JPEG Jean-Luc Mélenchon vient de publier une lettre ouverte dans laquelle il s’insurge de la présence du pape au parlement européen, dénonçant une atteinte au principe de laïcité.
Bien sûr, nous saluons d’abord son souhait de défendre la laïcité , dans la ligne de mire de l’oligarchie capitaliste, qui souhaite la faire reculer afin de mieux diviser les travailleurs. Ce qui est au cœur des propositions défendues par le PRCF.

Mais cette intervention du Pape au sein du parlement européen – au-delà de la légitime indignation- devrait conduire à poser vraiment la question de la nature de cette institution supranationale qu’est l’Union Européenne et devrait à l’évidence ouvrir les yeux de tous. Comment se fait il que l’UE invite à la tribune de ses institutions le Pape ? et en particulier, l’Union Européenne a-t-elle jamais eu vocation à être laïque et démocratique ?

Jean-Luc Mélenchon – aujourd’hui député au parlement européen – a toute sa carrière défendu l’inclusion de la France dans cette construction « européenne », pourtant initié et conduite par le grand Capital. Il semble malheureusement ignorer le rôle crucial que joue le Vatican dans cette funeste construction. Construction qui est à l’opposé du nécessaire combat pour la laïcité qui doit être celui de tout les progressistes – qu’ils soient croyants ou non. Et découvrir avec cette venue du Pape que l’UE ne respecte pas le principe de laïcité.

N’était-il pas au courant que le drapeau européen représentait les étoiles dont est faite la couronne mariale dans l’iconographie catholique ; comme le créateur du drapeau Arsène Heitz l’affirmait haut et fort [1] ? Que le bleu du drapeau européen est le bleu marial ? Que dans l’après guerre, les plus influents cercles fédéralistes avaient leur origine dans la très peu laïque Action Française [2] ? Que de tout temps, le Vatican joua de son influence et de ses réseaux pour encourager et accélérer la construction européenne [3][4] ? N’était-il pas au courant des précédentes visites pleines de louanges du pape Jean-Paul II au parlement européen ainsi qu’aux autres institutions européennes [3][4] ?

Le Pape est donc bel et bien chez les siens quand il visite les institutions européennes. Cela ne fait pas de doute.

Jean Luc Mélenchon a bien raison de défendre la laïcité, mais pourquoi encore une fois s’arrêter en chemin, en ignorant ce qu’est factuellement l’UE ?

De la même manière, lors de l’émission mots croisés, Jean-Luc Mélenchon déclare : « si un grand pays se retire de l’euro, ce sera un cataclysme » [5]. Il reprend là la rhétorique de la peur clamée en permanence par les « belles personnes » qu’il dénonce par ailleurs, et propage de nouveau l’illusion d’une harmonisation sociale au sein de l’UE, alors que le seul chemin c’est de retrouver la souveraineté nationale, nécessaire à la souveraineté populaire. En effet, les divergences politiques, économiques, et démographiques entre pays de l’UE, inhérentes à cette construction, font que tout mouvement social à l’échelle de toute l’UE est impossible. Or les traités européens ne peuvent être modifiés qu’à l’unanimité des 27 pays. De plus, de nombreux économistes – citons par exemple Jacques Sapir – ont de très solides arguments qui démontrent que ces craintes de cataclysme suite à une sortie de l’euro sont totalement infondées. [6] Le cataclysme ne serait donc certainement pas pour les travailleurs mais plutôt pour le grand capital, l’UE et l’euro étant des piliers institutionnels du système capitaliste. Alors que la crise du capitalisme s’aggrave, que l’axe euro-atlantique Washington-Bruxelles/Francfort allume partout les foyers de nouvelles guerres impérialistes et de la fascisation, rester dans l’UE dans l’euro dans l’OTAN, pour le camps des travailleurs c’est y rester, En sortir c’est s’en sortir !

On ne peut à la fois vouloir défendre les intérêts des travailleurs et refuser de priver les patrons, les financiers – en clair la classe capitaliste – de leurs armes d’exploitations massives des travailleurs que sont l’UE et l’Euro.

Doit on sacrifier la laïcité, la République, la diversité linguistique, nos salaires et nos conquêtes sociales etc… fruits des dures luttes de la classe des travailleurs pour ne pas mettre en cause l’Union Européenne du Capital ? Au non de quelle raison d’ailleurs ?

« Ça suffit comme ça ! Je dis adieu à mon fédéralisme puisqu’il est sans objet. (…) Je ne m’engage plus que sur des objectifs concrets, immédiats, liés à la refondation républicaine et sociale de mon pays. » écrivait Jean Luc Mélenchon dans son livre Qu’ils s’en aillent tous.

En 2013 lors du discours de clôture de l’université d’été du PG, JL Mélenchon déclarait :

« Il n’y a pas de souveraineté politique du peuple s’il n’y a pas indépendance du cadre dans lequel il fournit ses propres décisions. L’Europe n’est pas une structure indépendante. L’UE, enfermée dans sa logique austéritaire, est une structure vassale des USA. C’est la raison pour laquelle le peuple français fidèle à ses engagements à l’égard du monde (…) C’est pourquoi la France n’a pas à se soumettre aux USA, même sous le prétexte de l’UE.

Ce que je viens de dire n’a rien à voir avec le nationalisme ou avec le chauvinisme…
Gloire à la république française Vive la fraternité universelle ! »

Alors, Citoyen Mélenchon, encore un petit effort pour tirer toutes les conséquences de vos propos. Et profiter ainsi des quelques tribunes médiatiques qui s’ouvrent à vous pour faire vraiment avancer l’éducation populaire.

Par exemple, en constatant le caractère de classe de l’UE capitaliste et le potentiel profondément révolutionnaire dun front populaire progressiste et patriotique appelant à la sortie par la voie progressiste de l’UE et de l’euro, à la sortie de l’Otan et à la sortie du capitalisme.

Sources :
[1] [Danièle Sallenave, dieu.com, Gallimard, 2004] …ses 12 étoiles ne désignent nullement l’Europe des 12, elle s’inspire directement du symbole marial tel que représenté dans l’imagerie pieuse du XIXe siècle.
[2] http://www.lecanardrépublicain.net/spip.php ?article614
[3] http://www.studiatheologica.cnet.ro/pdf/200804art3.pdf
[4] http://radionotredame.net/2014/vie-de-leglise/visite-pape-strasbourg-histoire-32168/
[5] http://www.dailymotion.com/video/x2ahaji_debat-melenchon-guaino-a-mots-croises_news
[6] http://russeurope.hypotheses.org/3006 (*)

 

Article publié par www.initiative-communiste.fr site web du PRCF - @PRCF_


Moyenne des avis sur cet article :  3.87/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • ETTORE ETTORE 27 novembre 2014 15:02

    Bah qu’il vienne « parlementer » devant ce nouvel état qu’est l’EU n’est que juste continuité d’église.

    depuis le temps que les missionnaires n’ont plus personne à convertir, l’hémicycle semblait plus ravi que bien des indigènes au milieu de la jungle de recevoir sa parole.
    Un peu déçue quand même notre chère cathédrale à Strasbourg, qui semblait être restée avec son doigt désespérément levé comme pour dire « et moi, et moi, je suis là depuis un Millénaire et que puik ? pas même une prière chez moi ? ne suis plus la grande antenne de communication avec Dieu ? »
    Ben, non ! à en croire l’histoire, tout ce qui concerne la foi et la politique, tout est décentralisé à Bruxelles avec quelques émanations Strasbourgeoises.
    Non, ce qu’il faudrait c’est de construire un nouvel Hémicycle avec clocher et carillons mais sans les cloches, vu qu’elles sont déjà à l’intérieur.

    • dithercarmar dithercarmar 29 novembre 2014 13:28

      "L’intérêt ferait nier les propositions de géométrie les plus évidentes et croire les contes religieux les plus absurdes."
      (Claude Adrien Helvétius)


    • BA 27 novembre 2014 16:17

      LE VOTE DE LA HONTE.

      Le scandale Luxleaks vient de révéler que le Luxembourg avait passé des accords fiscaux secrets avec 300 entreprises multinationales.

      Ces accords fiscaux secrets ont privé la France, l’Allemagne, etc, de centaines de milliards de rentrées fiscales.

      Le Luxembourg était dirigé par Jean-Claude Juncker de janvier 1995 à décembre 2013.

      Aujourd’hui, les députés européens devaient se prononcer pour ou contre le maintien de Jean-Claude Juncker au poste de président de la Commission Européenne.

      Que croyez-vous qu’il arriva ?

      461 députés européens ont voté pour protéger le Parrain.

      461 députés européens ont voté pour garder cette mafia européenne.

      Ce vote est une honte.

      L’Union Européenne est complètement pourrie.

      L’Union Européenne est pourrie par les paradis fiscaux, par les banquiers, par les financiers, par les affairistes … et par les partis politiques qui sont leurs complices.

      L’Union Européenne n’est qu’une grande mafia, qui protège son Parrain.

      Jeudi 27 novembre 2014 :

      La Commission européenne ne tombera pas. Malgré le scandale Luxleaks qui ébranle le président de la Commission et ancien Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker, le Parlement européen a renouvelé jeudi sa confiance envers l’exécutif européen. La motion de censure déposée par des partis eurosceptiques du Parlement européen, dont le Front national français, a été repoussée jeudi à Strasbourg par 461 voix contre 101 en faveur et 88 abstentions. Une majorité des deux tiers des suffrages exprimés était requise.

      Ce résultat était attendu, les principales formations de droite et de gauche ayant maintenu leur soutien au collège de commissaires et à son président, Jean-Claude Juncker.

      http://www.lesechos.fr/monde/europe/0203971156199-malgre-le-scandale-luxleaks-le-parlement-europeen-maintient-sa-confiance-a-juncker-1068865.php


      • agent ananas agent ananas 28 novembre 2014 15:13

        Curieux de savoir comment Mélenchon a voté lors de ce vote de la honte...
        J’ai beau « googoler », rien pour l’instant... Le scrutin était secret ?


      • jeanVidales jeanVidales 27 novembre 2014 17:05

        Le pape vient au parlement Européen ? Le PRCF dit : IL FAUT QUITTER l’UE !
        En gros tout et n’importe quoi est bon pour quitter l’EU. Et moi ce n’est pas comme ça qu’on arrivera à me convaincre qu’il faut quitter l’Union Européenne.


        • taktak 27 novembre 2014 18:59

          euh avez vous lu le texte jean Vidales ? certainement que non. Car la question posée ici est moins celles du pape - annexe - que de celles d’une franche interpellation de Jean Luc Mélenchon sur la nature de l’Union Européenne et la stratégie à adopter par ceux qui - comme le PRCF - veulent affirmer comme priorité la souveraineté des travailleurs.


        • Croa Croa 27 novembre 2014 23:34

          C’est effectivement très con. Si tu veux de vrais raisons demandes à Fifi smiley


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 novembre 2014 11:25

          Salut Croa !
          C’est normal que le Pape vienne tenir le bout de gras, l’ UE est bien une construction blanche et chrétienne, non ?


          Les fachos ne s’y trompent pas, quand ils se réunissent, c’est pour défendre « l’ Europe blanche et chrétienne... », on y voit même à 1h20, un cadre du FN venir les soutenir à Moscou !

          Depuis que Victor Hugo a défini en 1848, une Europe unie, comme les Etats -Unis d’ Amérique, formée d’ Etats européens, qui cesseraient de se faire la guerre entre eux, pour s’unir afin de piller les ressources du monde (OTAN), il s’agit toujours du même modèle.

          Hitler aussi, voulait une Europe Nouvelle supranationale, blanche et débarrassée des scories dérangeantes, et livrée aux cartels...

          « Les dessous cachés de la construction européenne » à partir de 15 minutes

           « Annie Lacroix Riz : les origines de la construction européenne »

          Le Pape devrait même canoniser Saint Junker, avec 21 milliards X 15, il vient de réinventer la multiplication des pains !

        • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 novembre 2014 11:36


          Bonjour Fifi

           

          Il serait bien que vous donniez un lien permettant de vérifier que Victor Hugo a, comme vous le prétendez,  défini une Europe formée d’Etats européens unis afin de piller les ressources du monde (OTAN).



        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 novembre 2014 08:31

          Pierre Régnier,
          C’est dans la vidéo d’ Asselineau : « Les dessous cachés de la construction européenne ».
          Les européistes citent toujours le début du texte de Victor Hugo, mais jamais la conclusion...


        • Baasiste 2 29 novembre 2014 14:36

          fifi l’union européenne est une construction nazie mondialiste comme votre parti de merde l’est, l’union eruopéenne est la région la plus athée et cosmopolite/métis du monde entier, en france la race blanche est remplacé et métissé : http://www.fdesouche.com/481589-drepanocytose-la-carte-de-france-du-grand-remplacement comme dans tous le reste de l’ue, donc comme tu es un athée fanatique et un pro génocide nazi des nations européennes avec leur identité, race et culture : j’en conclus que tu es un euro-mondialiste, tu soutiens la même chose que l’ue.


          bref en conclusion tu n’es qu’une abrutie finie, un bot dénoué de cervelle comem tout bot qui n’est là que pour faire de la pub à l’autre gros, il faut être extrêmement fort pour oser dire que l’ue est un projet identitaire blanc et chrétien et pas mondialiste, le gros tas asselineau cache le fait que l’ue est une simple passerelle vers le gouv mondial fasciste, vous êtes des agents de l’empire. le seul fascisme qui existe c’est celui globaliste et anti fr.

          sinon à la clownesque fifi : la france est blanche et chrétienne si vous pissez sur ces deux piliers fondamentaux de la france, vous n’aimez pas la france, vous êtes des agents du mondialisme de l’ue et de l’empire us.

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 novembre 2014 08:48

          Baasiste,
          L’UE est construite sur une base blanche, chrétienne ET mondialiste.
          Il n’y a pas opposition entre ces données.

          Vous devriez revoir votre Histoire de France...
          La France dès ses débuts est métissée, c’est un mélange de Gaulois, de Francs et de Romains.
          Ce métissage n’a jamais cessé depuis, ce qui explique le nombre important de familles où l’on trouve des gens venus d’ailleurs.


          C’est ce qui explique que les Français soit un des peuples les moins racistes et xénophobes du monde. C’est aussi ce qui explique que les racistes et les xénophobes n’ont aucun avenir en France.
          Et que 80% des Français soient opposés à l’ extrême-droite.
          •  
          Le « grand remplacement » est le moyen de dédouaner les guerres de l’ OTAN, et les interventions armées de la France, dans des pays d’où viennent la plupart des réfugiés : Afghanistan, Somalie, Mali, Côte d’ Ivoire, Soudan, Syrie, Libye, Irak etc

        • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 novembre 2014 15:40


          Fifi

           

          En France et en Europe, le "grand remplacement de population", bien réel, n’est pas un moyen, c’est un résultat. Ce qui fait fuir les habitants des pays que vous citez, et qui provoque "le grand remplacement" c’est aussi et surtout que les dirigeants de la France et de l’Europe adhèrent à la philosophie de l’économisme contre celle de l’humanisme. C’est aussi que ceux qui faisaient la gauche ont eux-mêmes renoncé à combattre l’économisme et son moyen de réalisation qu’est le capitalisme.

           

          L’OTAN et les interventions armées - en réalité plus complexes que ce que vous dites - sont l’autre moyen, le très logique complément. Dans les pays que vous citez ici, les interventions militaires sous la direction des Etats-Unis sont aussi, lorsqu’elles ne sont pas justifiées par la nécessité de sauver des populations très ditrectement menacées, des interventions contre ceux des islamistes qui n’adhèrent pas à l’économisme dans la soumission à leur toute puissance. La barbarie de ceux des islamistes qui se font leurs complices ne les gène nullement.

           

          Que la fausse gauche et ceux qui, comme vous, ont compris la malfaisance de l’Union Européenne actuelle ne voient pas la nécessité de changer radicalement le partage des richesses au profit des pays les plus défavorisés, dont ceux que vous citez, alimente le grand remplacement de population et l’extension de l’islam, la religion la plus violente, la plus totalitaire, la plus incompatible avec ce qu’il y a d’humainement positif dans ce qu’on nomme habituellement l’Occident.



        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 novembre 2014 20:12

          Pierre Régnier,
          Vous répétez ce que disent les médias : « Il faut aller sauver le Libyens, les Syriens, les Irakiens, les Ukrainiens etc » .


          Les djihadistes, ce sont les MERCENAIRES de l’ OTAN, pas leurs ennemis.
          Ce sont eux qui font « du nettoyage ethnique », qui attaquent les Chrétiens et autres minorités , pour que le compte de l’ OTAN.

          Le plus grand danger pour les populations, ce sont les interventions de l’ OTAN.
          Vous mélangez tout.

        • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 novembre 2014 20:46


          Je ne vous convaincrai évidemment pas, Fifi, mais je continuerai de vous lire, car vous apportez souvent, comme Asselineau lui-même, des éléments intéressants dans l’analyse de la France, de l’Europe et du monde actuel.

          Bonne soirée.


        • Layly Victor Layly Victor 27 novembre 2014 17:16

          Je suis entièrement d’accord avec Jean-Luc Mélenchon. C’est un scandale que l’on ait invité le Pape au parlement européen, alors que l’on n’a jamais invité Pol Pot, Kim il Sung, Kim Jung Il et Kim Jung Un !
          Le pauvre Jean-Luc est un peu perdu, car il est censé défendre les travailleurs et il n’a jamais travaillé de sa vie (sénateur à 35 ans). Quand je le vois crier « travailleurs ! » , je pense immanquablement au sketch de Coluche.
          Ce n’est pas que je défende la papauté, qui est une institution lâche, hypocrite et moribonde.
          Mais franchement, n’y a-t-il pas d’autres sujets d’indignation, comme par exemple l’entraînement de la France dans une guerre contre la Russie, le massacre des chrétiens, alaouites, yazidis en Irak et en Syrie, la guerre des néo nazis en Ukraine ? Sur ces sujets gravissimes, il fait le canard. Alors, le Pape, c’est un bon échappatoire.
          Si Jean-Luc avait critiqué vertement le Pape et l’Eglise Catholique pour son attitude guerrière et lâche face aux orthodoxes en Ukraine, j’aurais applaudi des deux mains.

          Mais il ne faut pas rêver. Certains éléments journaleux, ce gros pourri d’Yves Calvi en tête, ont même morigéné le Pape pour ne pas avoir attaqué la Russie devant le parlement.


          • lucien lucien 27 novembre 2014 17:47

            J’invite ceux qui sont encore ouverts à l’objectivité d’écouter l’intégralité du texte du pape à cette occasion. C’est sans doute ce qu’a fait madame Marie-George Buffet avant de déclarer : « Je pense que beaucoup de gens devraient écouter le pape » :

            http://www.lcp.fr/videos/reportages/165824-marie-george-buffet-pcf-je-pense-que-beaucoup-de-gens-devraient-ecouter-le-pape-francois


            • taktak 27 novembre 2014 18:56

              peu importe ce qu’il dit : si on tient au principe de laicité - essentiel de mon point de vue à la démocratie, à la paix civile - un responsable religieux n’a pas à intervenir auprès des institutions. Cependant, l’UE n’est pas laique. C’est un constat.


            • rubicon rubicon 28 novembre 2014 10:12

              @taktak,
              est-ce que le fait que le Vatican soit un Etat, avec ce que ca implique, vous importe ?
              Est-ce que le fait que le président socialiste du parlement européens M. Schulz ait invité le pape vous importe ?
              je vous concède qu’avec le pape, on joue un peu sur les mots car il a la double casquette (Chef d’Etat et successeur de Pierre)


            • taktak 28 novembre 2014 10:23

              Un état, sérieusement ? c’est en tant que chef d’état qu’il s’exprime ? on parle sérieusement là. pas de blagues de papa Schulz . S’est il exprimé en chef d’état ou chef de communauté religieuse ? poser la question c’est y répondre.

              Schulz socialiste ? si les mots ont encore un sens, Schulz n’est pas socialiste. Mais libéral.


            • njama njama 27 novembre 2014 19:24

              c’est précisément en raison de cette Europe que la laïcité française a été malmenée aussi bien par l’UMP avec Sarkozy que par le PS avec Manuel Valls, partis européistes l’un est l’autre.
              La gauche invoquait récemment une laïcité « inclusive », après les échecs successifs de nouveaux concepts de laïcité « positive », « ouverte », « apaisée » ... promus précédemment, quitte à renier le concept républicain si simple qu’il n’avait besoin d’aucun « qualificatif ».
               !!!
              Demain, un capitalisme (promoteur « naturel » de l’organisation sociale ?) « positif », « ouvert », « apaisé » ... peut-être (?)... ou un capitalisme « inclusif » qui voudrait dire un capitalisme qui n’exclut pas ?
              ils ne nous ont pas encore fait le coup de la laïcité « écologique »mais ça ne saurait tarder je pense
              Dans ses Directives, qui s’imposent à chaque État membre comme chacun sait, le traité de Lisbonne introduit expressément l’idée d’un dialogue « ouvert, transparent et régulier » entre les institutions européennes et les Églises, les associations ou communautés religieuses ainsi que les organisations philosophiques et non confessionnelles (article 17 TFUE) :

              ...
              L’Europe souhaite donc réintroduire assez visiblement le(s) clergé(s) et différents gourous triés sur le volet, comme partenaire(s) dans la gestion sociale (communautaire ?) de l’Union ... légitimant ainsi in fine une représentativité assez officielles des cultes et autres think-tanks dans l’exercice des pouvoirs publics, tout en gardant un pouvoir discrétionnaire dans le choix des institutions religieuses ou philosophiques à y participer.
              Mais quels représentants - non élus par un suffrage populaire - pourraient-ils prétendre parler au nom de tout l’univers religieux ou spirituel ? et aux noms de qui au juste ?
              Non, ne rêvez pas, dans sa structure pseudo-constitutionnelle, l’Europe n’est pas du tout laïque ! On ne saurait lui reprocher, certains pays européens ne l’étant pas, ou de si vilaines manières que leurs laïcités n’ont rien à voir avec la nôtre.
              On ne saurait lui reprocher, au moins au nom de la liberté politique, mais aux conditions qu’elle laisserait la laïcité française prospérer à son aise sans la remettre en question.
              La France restera un bastion laïque imprenable, nous y veillerons ... la laïcité est notre étendard républicain.
              Il faudra songer à faire une pétition pour rejeter cet article 17 du TFUE si étranger à notre culture républicaine ...


              • Jean Keim Jean Keim 27 novembre 2014 19:42

                Le pape est un HOMME public , voyez le comme cela, s’il s’agissait du Dalaï Lama la réaction aurait été sûrement autre, ce qui est important c’est ce qu’il a dit, son allocution était-elle signifiante ?


                • njama njama 27 novembre 2014 23:02

                  s’il s’agissait du Dalaï Lama
                  mais non il n’aurait rien à faire ni au Conseil de l’Europe, ni au Parlement européen ! et on s’en fout du Dalaï lama chef d’une petite secte bouddhiste
                  Est-ce qu’on s’occupe des affaires de la Chine, et des citoyens chinois ?
                  de plus le Dalaï lama n’a aucune légitimité politique 


                • taktak 28 novembre 2014 08:40

                  ni le pape, ni le dalai lama, ni le grand mufti ou le grand rabin, le patriarche ou l’archiprétre....
                  La laicité c’est justement que ces gens ne sont pas des personnages publics. Ils gouvernent leurs affaires de réligion dans leurs églises, en privé. Dans la sphére publique, ils n’ont pas de rôle.

                  Il est vrai que les trois piliers du système que sont l’UMP le PS et le FHaine aime à fréquenter les églises. Au mépris de la Laïcité

                  « la république ne reconnait aucun culte »


                • Layly Victor Layly Victor 28 novembre 2014 09:56

                  Il me semble que l’église la plus fréquentée par les hommes politiques, tous confondus, du moins celle dont la fréquentation est le plus médiatisée, est l’Unnion des Instititions Juives de France (personnellement, ça ne me choque pas du tout). Mais ça, vous n’en parlez jamais, vous les grands laïques !
                  D’autre part, je ne suis pas d’accord avec votre dernière phrase. Il me semble que la laïcité, c’est plutôt « la république reconnaît tous les cultes », ce que ne peut admettre, j’en conviens, un fanatique athée comme vous.

                  Ce qui me choque, en tant que chrétien, dans la visite du Pape, c’est que l’Eglise a depuis longtemps abandonné ses enfants en Europe, dans le monde, et trahi ses frères orthodoxes en Syrie et en Ukraine.
                  Si ce n’était ce problème, je ne vois pas en quoi la visite du représentant de la communauté qui a donné naissance à l’Europe serait choquante, même pour un Mélenchon qui mange à tous les rateliers pour survivre. On touche ici à l’éternel problème névrotique, la haine de l’ado attardé envers ses parents.

                  Plutôt que la haine du père, je préfère me tourner vers lui et lui dire : « mon père, pourquoi nous a tu abandonnés ? »

                  C’est ce que Jean-Luc aimerait faire, car c’est dans le fond un type bien, mais il est coincé dans sa posture « de gauche ».


                • taktak 28 novembre 2014 10:16

                  Lisez la loi de 1905 :

                  La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.

                  AUCUN CULTE. Voila comme cela c’est clair pour tous le monde.

                  Quant aux insinuations douteuses que vous faites, je crois que chacun voit de qui elle vienne. Un extrémiste religieux.


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 novembre 2014 11:52

                  taktak,
                  Voui, nous sommes bien d’accord, sauf que, le Droit européen étant supérieur au Droit des Etats, c’est l’article 7 du TFUE qui s’applique dans tous les pays européens, et pas la loi de 1905.


                  Conclusion : Mélenchon ne connaît pas les Traités, ou il fait semblant, et d’ailleurs il ne cite jamais aucun article.
                  Et surtout pas l’article 48 : « Un seul Etat peut s’opposer à tout changement des Traités ».

                  Mélenchon ne défend pas les travailleurs, il défend « Une Europe sociale à la St Glinglin ».
                  Et comme plus personne n’y croit, il a changé de canasson, et enfourché celui « d’une VIe république à la St Glinglin ».

                • Layly Victor Layly Victor 28 novembre 2014 13:59

                  taktak
                  Celle là, il faut l’encadrer, car elle est représentative du niveau des débats sur Agoravox. Dès que quelqu’un essaie de réfléchir en restant fidèle aux principes de raison qu’ils a reçus de ce qui était autrefois l’éducation nationale, c’est que c’est un « extrémiste religieux ».
                  Je ne suis pas religieux (sinon intérieurement) et je n’appartiens à aucune église, encore moins à l’église franc-maçonne. J’essaie seulement, dans ce monde désaxé, de rester fidèle à ce que m’ont enseigné mes chers professeurs d’autrefois, qui était essentiellement la Science, la beauté, la poésie, l’humanisme classique. Et, notion inconnue de vous et de vos semblables, la tolérance.
                  De ma prise de position à la fois contre la trahison de l’Eglise et contre les fanatiques de la « lutte des classes », vous en avez déduit que je suis un chrétien d’extrême droite, parce que vous ne pouvez même plus imaginer qu’on puisse se servir librement de son cerveau.
                  Plus l’humanité est en perdition et ne voit pas d’issue, plus la bataille de polochons des idéologues s’enflamme. Plus ils se font plaisir et se complaisent à eux mêmes.
                  Je vous le dis, j’ai une pensée nostalgique pour mes chers professeurs et tout ce qu’ils m’ont donné. C’était avant que les franc-maçons et les bobos du boulevard Saint Germain (cf Michéa, le complexe d’Orphée) ne détruisent l’éducation nationale.
                  Lisez Jean-Claude Michéa : l’Empire du moindre mal, le complexe d’Orphée. Je crois savoir que c’est quelqu’un qui se rattache à la pensée philosophique anarchiste et pourtant, je le suis sur tout ce qu’il dit, et je partage son analyse du monde actuel. Peut-être parce que son analyse s’appuie sur une grande culture et pas sur l’endoctrinement idéologique accéléré des différentes chapelles ?


                • Baasiste 2 29 novembre 2014 16:04

                  « ni le pape, ni le dalai lama, ni le grand mufti ou le grand rabin, le patriarche ou l’archiprétre....

                  La laicité c’est justement que ces gens ne sont pas des personnages publics. Ils gouvernent leurs affaires de réligion dans leurs églises, en privé. Dans la sphére publique, ils n’ont pas de rôle.

                  Il est vrai que les trois piliers du système que sont l’UMP le PS et le FHaine aime à fréquenter les églises. Au mépris de la Laïcité

                  « la république ne reconnait aucun culte » »


                  le bouffon maçon le pape est un homme d’etat.


                  le bouffon maçon maintenant la raie-publique devient chrétienne, pauvre déchet méprisable, on re-entre dans l’anti-cléricalisme bourgeois de la iiième rép/de la 1ère rép/des lumières/de la rv fr débile pour remplacer la laïcité par une pseudo-laïcité : l’athéisme d’etat, la laïcité n’était qu’une étape vers la fin de la religion voulu par les capitalistes maçons.


                  connais tu la liberté d’expression qui n’est pas le financement de lieux de culte pauvre guignol , savais tu que l’État laïc doit laisser s’exprimer aussi bien les ptites merdes anti-religieuses de ton genre que les religieux, que l’etat doit communiquer et entendre voix de tous aussi bien que toi la crotte maçonnique que le catholique pieux.


                  relis la loi de 1905 le micro peut être donné à tous pour que l’etat puisse écouter et répondre.


                • Baasiste 2 29 novembre 2014 16:12

                  « Lisez la loi de 1905 :

                  La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.

                  AUCUN CULTE. Voila comme cela c’est clair pour tous le monde.

                  Quant aux insinuations douteuses que vous faites, je crois que chacun voit de qui elle vienne. Un extrémiste religieux. »


                  comme on l’a dit pauvre clown, la liberté d’expression et le dialogue avec lesreligieux, l’écout des religieux, la parole donné au religieux c’est pas le financement de culte.


                  toi franc maçon qui soutient al rép mais qui se prétend communiste : combien de fois on te l’a dit que l’etat peut financer la religion pour lui permettre d’être pratiqué ? c’est uniquement le culte qui est interdit d’être financé c-à-d les lieux de culte !!!!


                  la loi de 1905 autorise à mettre à disposition des locaux pour le culte,n de payer le culte dans les écoles/l’armée/la prison, l’etat finance tous ,les lieux de culte chrétiens d’avant 1905, l’etat est autorisé à financer des écoles religieuses et des assocs religieuses car ce sont pas des lieux de culte ce sont aps des forcément des assocs de culte. seul le culte donc les lieux de culte comme les Eglises sont interdites de financement ainsi que les salaires pour les prêtres et co...


                  relis la loi de 1905 tu n’es qu’un maçon stalinien fasciste qui veut anéantir la religion et remplacer la laïcité par l’athéisme d’etat de staline.


                  sois sérieux critiques le financements des moqués, le financement de tes loges et la violation de la liberté de culte par les femens car tous ça est clairement contre la loi de 1905, là tu seras un vrai laïc.


                • Baasiste 2 29 novembre 2014 16:23

                  enfin l’etat ne paye pas vraiment le culte dans les écoles/armées/la prison, il permet aux religieux d’exercer librement leur culte, et si besoin avec du fric comme quand l’etat prête des locaux aux religieux surtout aux musulmans maintenant pour permettre le libre exercice du culte, prêter des locaux non-cultuels ce n’est pas financer directement un culte ou lieu de culte.


                • Baasiste 2 29 novembre 2014 16:26

                  « ne reconnait aucun culte » 

                  en effet l’etat ne reconnait aucun culte comme la religion de la rép comme la religion officielle clowny mais c’est juste ça.

                • Baasiste 2 29 novembre 2014 16:27

                  franchement sinon tu te démasques car prendre les textes de la loi républicaine comme des textes bibliques ainsi que la rép comme quelque chose d’extraordinaire, ça prouve que tu n’es qu’une crotte social-démocrate et pas un socialiste révolutionnaire.


                • alinea alinea 27 novembre 2014 19:49


                  Pan !! dans ta gueule Lulu !!
                  L’ennemi numéro un de la gauche, c’est Méluche ; si j’étais gaie, j’en rirais !
                  On peut faire les mêmes constats et ne pas prendre les mêmes chemins ; pour ma part, je n’ai jamais lu ni entendu Mélenchon défendre l’UE ; rêver d’une Europe autre, oui, et je vois bien que son rêve s"évanouit.
                  Écoutez donc Généreux ; il est très clair !!!


                  • taktak 28 novembre 2014 08:55

                    Bonjour Alinea.

                    Ce qui est problématique ce n’est pas d’avoir parfois des désaccord c’est que certain à gauche - dans une forme de césarisme malvenue - refuse le débat. Que l’on formule une critique, une interpellation une question comme ici et on est immédiatement traité « d’ennemi ».
                    Pourtant, cet article ne traite nullement Mélenchon en ennemi. Au contraire, il prend parti pour son intervention tout en constatant ses limites et ses incohérence.

                    Mélenchon n’a jamais défendue l’UE ? il a tout de même appeler à voter OUI à Maastricht, participé au gouvernement de la gauche plus rien signataire du traité de nice comme ministre. Il n’a commencé à faire entendre un discours critique qu’en 2005.
                    Et si vous vous entendez ses critiques, la majorité de nos concitoyens entendent surtout sa conclusion et sa stratégie politique : rester et participer à l’UE. Quand bien même depuis 50 ans cela nous coute notre souveraineté populaire, nos conquêtes sociale, une austérité sans fin et des baisses de salaires, la division et l’opposition des peuples d’europes, le retour de la guerre en europe (dans les Balkans et maintenant en Ukraine). Quand mélenchon déclare que sortir de l’euro serait l’apocalypse, que fait il concrétement et au delà des précautions oratoires si ce n’est défendre l’UE ?

                    Dans Qu’il s’en aille tous, comme cité par l’article, JLM dit être revenu de son rève européen. C’est que faire de la politique, c’est réver bien sûr, mais c’est d’abord pour concrétiser ses rèves agir sur le réel. Et cela suppose d’agir et de réagir à ce qu’est l’UE concrétement matérialement et pas à ce que dans ses rèves mélenchon voudrait qu’elle soit. Réver qu’un crocodile deviennent végétarien ne vous sauvera en rien quand celui-ci vous attaque !

                    Quand à Généreux, il s’est aussi arréter en chemin. Après ses déclarations à Rue 89 critiquant la stratégie de campagne présidentielle de Mélenchon - donnant raison au PRCF d’ailleurs - c’est le silence et rien de concret.

                    Cela dit, militant du PRCF, je reste aussi convaincu que l’unité d’action à la base sur tout les sujets ou ses possibles tout de suite et maintenant est indispensable. Car les débats - s’ils sont nécessaires entre les différentes composantes de la gauche et c’est regrettable que le FdG refuse d’ouvrir un vrai débat sur l’UE - ne doivent pas empécher l’action. Alinea vous aurez d’ailleurs remarquer que sans aucun sectarisme, le PRCF répond toujours présent pour agir.


                  • volpa volpa 27 novembre 2014 20:18

                    Merluchon préfère les frères en tablier et les nichons des femen.


                    • c’est pas grave 27 novembre 2014 20:23

                      «  je n’ai jamais lu ni entendu Mélenchon défendre l’UE  » Alinea

                      en effet 
                      Mélenchon n’a jamais défendu l’UE en général , mais cette UE , sous-entendant par là qu’on pouvait en changer , ce qui est pire que tout , car cette chansonnette imposée a muselé une bonne partie de la gauche lucide

                      quant à Généreux , il vaut mieux en rire
                      ce type est un enfumeur intégral , un transfuge de Solférino n’ayant pas changé d’un iota sa vision européiste , mais en l’enrobant dans un bobard abject  : « nous on peut !  »
                      tu parles !

                      cette UE est irréformable et ces deux-là ne le savent que trop


                      • alinea alinea 27 novembre 2014 20:57

                        Vous qui savez, devriez vous présenter !!


                      • c’est pas grave 27 novembre 2014 21:39

                        trop facile , ça ...

                        douter , je veux bien , c’est parfaitement nécessaire , mais ce n’est plus du doute à ce niveau-là
                        c’est de la fidélité

                        allez donc me faire croire que Mélenchon , intelligent comme personne , ne savait pas ce qu’il faisait en proposant l’impossible ...

                        tsss


                      • alinea alinea 27 novembre 2014 22:15

                        Il n’y a rien d’impossible puisque le résultat probable de ces libertés prises et de ces désobéissances, c’était l’exclusion de l’UE. Bien sûr je me doute que la bande au PG se doute qu’on ne vire pas la France de l’UE comme ça, et que cela aurait remué certaines consciences ailleurs !
                        C’est un pari, vous me direz, oui, on fait toujours un pari sur l’avenir, mais quand on décrète qu’il n’y a pas d’autres moyens que sortir de l’UE, en préambule, on parie sur l’avenir aussi. Ainsi, désormais les groupes de gauche s’opposent sur des « paris » et pas sur des fondamentaux. Ce n’est que cela que je déplore, pour le reste, je n’en ai rien à foutre, puisque je ne connais pas l’avenir, contrairement à certains.


                      • c’est pas grave 27 novembre 2014 23:15

                        vous n’avez pas le sentiment de compliquer des choses simples ?

                        il ne s’agit pas de pari , mais d’option politique , de choix stratégique , après qu’on ait expliqué aux Français clair et net pourquoi ça ne marche pas (ce qu’ a fait Mélenchon ) , pourquoi ça ne peut pas marcher et pourquoi on ne peut rien changer à cette super-structure (ce que Mélenchon n’a pas fait et c’est ça que je lui reproche ! )
                         
                        car , de deux choses l’une  :

                        ou bien , notre inclusion au sein de l’UE est profitable (et si elle ne l’est pas , réformable dans le sens des intérêts du peuple français ) et alors on y reste , ou bien elle ne l’est pas et alors le plus simple est d’en sortir , sereinement , juridiquement , puisqu’un article des traités le permet

                        mais faire le « pari » que nous allons désobéir aux traités , afin que l’UE nous foute à la porte , tout en spéculant sur nos chances que l’UE ne le fera pas , pour qu’à la fin tout le monde y reste et que tout change ... ?

                        oui, je me répète : ce message était incompréhensible , tarabiscoté , et je ne m’étonne pas que Mélenchon n’ait fédéré que 11 % des votants , alors que sur le thème bien senti ( parce qu’évident ) de l’irréformabilité de l’UE , il créait le choc et doublait la mise, en faisant économiser , au passage, plusieurs années de misère à notre pays

                         


                      • taktak 28 novembre 2014 09:14

                        Alinea
                        je suis globalement d’accord avec c’est pas grave

                        1° ) « le résultat probable de ces libertés prises et de ces désobéissances, c’était l’exclusion de l’UE »

                        non alinéa. Ces libertés prises et ces désobéissances ne sont possibles que si quelqu’un voulant les prendre arrivait au pouvoir. Il y a là un énorme SI. Il faut donc réussir à convaincre que bien qu’ayant défendu pendant des années la construction européenne, appellé à voter OUI à la catastrophe de Maastricht avoir été dans un gouvernement dont le programme était de réformer l’UE mais qui n’a pas pu le faire, ce coup ci non il n’y aura pas de trahison ? peu crédible. il vous faudra expliquer comment vous réussiriez à désobéir alors que TOUT les outils de résistance aux attaques des marchés que vous voulez combattre sont justement controlés par ces marchés (notamment la BCE). Sans sortir de l’UE et de l’euro, le rapport de force entre travailleur et capital c’est 0 pour les premiers, 100 pour les seconds. L’objet, la nature de l’UE c’est justement cela. Enfin Mélenchon défend la « réforme de l’UE ». mais il faut l’unanimité de tout les pays... y compris l’allemagne, la hollande etc.... Impossible !

                        Etonnez vous donc que les classes populaire massivement ce réfugient dans l’abstention devant une stratégie qui est basée sur un déni de réalité, même si globalement elles sont d’accord avec le programme social.
                        Etonnez vous que ce d’entre eux qui reste convaincu que l’on peut réformer l’UE - à tord - vote alors utile en votant pour l’escroc Hollande... Ne propose t il pas au fond la même chose que Mélenchon : une autre europe et une europe sociale ?

                        2°) Un pari dis tu ?
                        Non. Cela n’a rien d’un pari. Une analyse sérieuse des traités - dès celui de Rome - permet de voir quel est le contenu « de classe » de l’UE. Qui ces institutions arment ! Et sans doute aucun - comme l’on reconnu les pinçons charlots - l’UE est une arme de destruction massive des riches contre les classes populaires.
                        Au delà, sans analyse aucune, il y a aussi le principe de réalité. C’est à ses fruits aussi que l’on reconnait un arbre. 30 ans de promesse d’europe sociale d’une autre europe. 30 ans de libéralisation, de privatisation, de casses des conquètes sociales, de recul démocratique. C’est cela l’UE. l’austérité la guerre au salaire la mise en concurrence des peuples les délocalisation et la désindustrialisation massive. C’est cela l’UE et l’euro.

                        Dans ces conditions, vous présentez devant les classes populaire en leur demandant encore de faire crédit de ce qu’ils ont gagné par le sang et les larmes versés : droit du travail, emploi, salaires, retraites, sécu, école, etc... c’est avoir quel crédit ? Le but Alinéa pour changer vraiment les choses, c’est de rassembler une majorité ;

                        Et constituer un front pour sortir de l’ue, de l’euro de l’oTAN sur les bases d’une reconquète de la souveraineté populaire (place au peuple) de la démocratie (pourquoi pas une nouvelle république ?) de la défense et de l’extension d’une politique sociale au service des travailleurs, cela est capable de rendre l’espoir, car c’est crédible. Cela est capable de rassembler une majorité. Car c’est dans l’intéret de la majorité et que cette majorité existe déjà : on l’a vu en 2005.


                      • alinea alinea 28 novembre 2014 11:40

                        C’est que je vois pas d’autres alternatives !!
                        Qui autour du PRCF ? et l’UPR, !!?
                        Ne pas se réunir actuellement, c’est comme un suicide ; mais on y va tout droit, alors !
                        Je n’ai plus envie de discuter d’idée, de tactique, de passé ou pas ; il y a quarante ans, être favorable à l’Europe n’avait rien à voir ; ne pas comprendre qu’on ne naît pas « parfait » mais qu’on grandit ; bref.. ;
                        les convictions bloquent la machine, c’est tout ce que je vois, et reprocher à Mélenchon d’évoluer ( à ma connaissance c’est à peu près le seul qu’on entend à être dans ce cas), pour moi, c’est un reproche idiot !
                        C’est parce que je prends la mesure du monde tel qu’il va, que je « soutiens » JLM !
                        sinon je suis anarchiste, de toutes mes fibres !


                      • taktak 28 novembre 2014 11:56

                        parceque le FdG tel qu’il est, en pleine décomposition, à la remorque du PS à chaque élection, en est une d’alternative ? Où sont passé les millions de voix de JLM ? Donc oui, il faut se poser des question.

                        « Ne pas se réunir actuellement »
                        Qui refuse de se réunir actuellement ? certainement pas le PRCF. le PRCF ne cesse de relancer le PG et Mélenchon pour une réunion.... Perso, je me borne à constater qu’il a toujours le temps pour aller voir ses amis du PS.

                        Je ne reproche pas à Mélenchon d’évoluer, au contraire, je m’en réjouis ; Je lui reproche justement de ne pas vraiment évoluer suffisament sur la question de l’UE. De conserver au fond un discours très proche de celui qu’il avait il y a 40 ans.

                        Soutenir JLM est ce refuser de débattre ? est ce refuser de lui faire remarquer quand il a tort.
                        Faire cela c’est le soutenir comme la corde soutien le pendu
                        . Le soutenir c’est lui donner les arguments pour qu’il évolue. Qui plus est, je ne suis pas de ceux qui suivent aveuglément un chef. Mitterand hier, Mélenchon aujourd’hui fonçons dans le mur avec lui. je ne suis aps de ceux qui soutiennent une personne, mais de ceux qui luttent pour défendre les intérets des travailleurs. Et quand un leader ne sait pas évoluer suffisamment pour défendre au mieux les travailleurs, c’est de la responsabilité des travailleurs que de s’en trouver un autre.


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 novembre 2014 12:05

                        Jacques Généreux est très clair : « La priorité, c’est de sauver l’ Europe, pas l’euro ».
                        Il s’intéresse de près au tirage au sort de Chouard, la courte paille, ça va sûrement sauver les emplois et le modèle social français...


                      • alinea alinea 28 novembre 2014 14:20

                        Alors, qu’ils en trouvent un autre ; pour l’instant on nous parle d’une certaine Marine ?
                        Je ne suis pas une travailleuse et ne l’ai jamais été ; cela ne m’empêche pas de voir des choses !!!
                        Je me fous de Mélenchon, mais de ce que je sais de notre politique actuelle, je ne vois personne d’autre qui puisse avoir mon suffrage !
                        D’ailleurs, je pense que je ferai dorénavant, et pour une fois, partie de cette majorité qui ne joue plus.


                      • malitourne malitourne 28 novembre 2014 15:23

                        Jouons collectifs. Unissons nous d’abord pour sortir de l’UE, de l’Otan de l’Euro. Rétablissons ensemble les cadres du débat démocratique à l’intérieur duquel les idées et les utopies pourront avoir cours. Se réemparer de notre souveraineté sera le chemin le plus court pour faire évoluer vos idées.
                        Point de salut autrement.
                        Seule l’UPR propose ça et c’est du concret


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 30 novembre 2014 08:35

                        alinea
                        Ce que reproche Taktak à Mélenchon, c’est le refus de débattre de la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN.


                      • Baasiste 2 27 novembre 2014 23:07

                        « Mais cette intervention du Pape au sein du parlement européen – au-delà de la légitime indignation- devrait conduire à poser vraiment la question de la nature de cette institution supranationale qu’est l’Union Européenne et devrait à l’évidence ouvrir les yeux de tous. Comment se fait il que l’UE invite à la tribune de ses institutions le Pape ? et en particulier, l’Union Européenne a-t-elle jamais eu vocation à être laïque et démocratique ?

                        Jean-Luc Mélenchon – aujourd’hui député au parlement européen – a toute sa carrière défendu l’inclusion de la France dans cette construction « européenne », pourtant initié et conduite par le grand Capital. Il semble malheureusement ignorer le rôle crucial que joue le Vatican dans cette funeste construction. Construction qui est à l’opposé du nécessaire combat pour la laïcité qui doit être celui de tout les progressistes – qu’ils soient croyants ou non. Et découvrir avec cette venue du Pape que l’UE ne respecte pas le principe de laïcité. »

                        la laïcité est la simple séparation de l’eglise et de l’etat ainsi que la neutralité de l’etat dans les affaires religieuses, le franc-maçon fanatique, le contact de l’Etat avec les religieux, les etats religieux et les communautés religieuses n’est pas interdit tant qu’il y a 0 faveur envers une religion. bref pauvre mec réapprends le sens du terme laïcité par contre tu gueule moi avec les visites au crif et les visites des candidats au GODF dont tu es membre.

                        « N’était-il pas au courant que le drapeau européen représentait les étoiles dont est faite la couronne mariale dans l’iconographie catholique ; comme le créateur du drapeau Arsène Heitz l’affirmait haut et fort [1] ? Que le bleu du drapeau européen est le bleu marial ? Que dans l’après guerre, les plus influents cercles fédéralistes avaient leur origine dans la très peu laïque Action Française [2] ? Que de tout temps, le Vatican joua de son influence et de ses réseaux pour encourager et accélérer la construction européenne [3][4] ? N’était-il pas au courant des précédentes visites pleines de louanges du pape Jean-Paul II au parlement européen ainsi qu’aux autres institutions européennes [3][4] ? »

                        avant de raconter des conneries, lisez la conférence d’asselineau sur l’historie de France depuis le moyen âge tous les drapeaux bleues avec des trucs dorés dessus, veulent dire que le pouvoir que détient le souverain vient du ciel, bref le drapeau européen reprend ce symbolisme car c’est une dictature technocratique dont le pouvoir ne vient ps du peuple mais du « ciel » c-à-d de l’illumination maçonnique, de la lumière céleste luciférienne.

                        même si ce drapeau ue serait d’inspiration chrétienne, l’ue s’appelle union européenne or l’identité européenne est chrétienne avant tous, donc pour embobiner et faire croire que l’ue c’est l’europe ils ont pou s’inspirer de symboles chrétiens. mais l’ue est la zone la plus métissé, cosmopolite et athée au monde donc l’europe blanche et chrétienne est bafoué.


                        « Doit on sacrifier la laïcité, la République, la diversité linguistique, nos salaires et nos conquêtes sociales etc… fruits des dures luttes de la classe des travailleurs pour ne pas mettre en cause l’Union Européenne du Capital ? Au non de quelle raison d’ailleurs ? »

                        pour un communiste révolutionnaire, faudrait comprendre que la rép est bourgeoise et qu’il faut l’abolir et que clowny la laïcité fut faite apr la bourgeosie maçonnqiue et reprise par l’ue, 0 lien avec la religion l’ue, l’athéisme éxplsoe et le christianisme créve mais ça aprle de fin d ela laïcité quelle blague monumentale.

                        « Ça suffit comme ça ! Je dis adieu à mon fédéralisme puisqu’il est sans objet. (…) Je ne m’engage plus que sur des objectifs concrets, immédiats, liés à la refondation républicaine et sociale de mon pays. » écrivait Jean Luc Mélenchon dans son livre Qu’ils s’en aillent tous.

                        En 2013 lors du discours de clôture de l’université d’été du PG, JL Mélenchon déclarait :

                        « Il n’y a pas de souveraineté politique du peuple s’il n’y a pas indépendance du cadre dans lequel il fournit ses propres décisions. L’Europe n’est pas une structure indépendante. L’UE, enfermée dans sa logique austéritaire, est une structure vassale des USA. C’est la raison pour laquelle le peuple français fidèle à ses engagements à l’égard du monde (…) C’est pourquoi la France n’a pas à se soumettre aux USA, même sous le prétexte de l’UE.

                        Ce que je viens de dire n’a rien à voir avec le nationalisme ou avec le chauvinisme…
                        Gloire à la république française Vive la fraternité universelle ! »

                        fraternité universelle=franc-maçonnerie

                        le nationalisme est né avec la rév fr et le jacobinisme.

                        comment peux on aimer la france et cracher sur son identité ethnique ULTRA PRIMORDIALE. la république a été faite pour les français par les français pas pour le monde entier et par le monde entier, vous confondez les valeurs que porte un pays et le pays lui même, la rép fr porte des valeurs mais en pas confondre les valeurs d’un pays avec le pays lui même sinon communisme=chine et chinois=communiste. la France a des valeurs républicaines mais en fut jamais ouverte à n’importe qui et au monde entier.


                        sinon des citations de robespierre et saint just contre votre universalisme mondialiste et cosmopolitisme : 

                        robespierre « J’accuse Cloots d’avoir augmenté le nombre des partisans du fédéralisme. Ses opinions extravagantes, son obstination à parler d’une République universelle, à inspirer la rage des conquêtes, pouvaient produire le même effet que les déclamations et les écrits séditieux de Brissot et de Lanjuinais. Et comment Cloots pouvait-il s’intéresser à l’unité de la République, aux intérêts de la France ; dédaignant le titre de citoyen français, il ne voulait que celui de citoyen du monde. Eh ! s’il eût été bon Français, eût-il voulu que nous tentassions la conquête de l’Univers ? Eût-il voulu que nous fissions un département français du Monomotapa ? Eût-il voulu que nous déclarassions la guerre à toute la terre et à tous les éléments ? »

                        source : https://www.google.fr/webhp?sourcei...

                        Saint-Just qui écrivait : «  Ne croyons pas les charlatans cosmopolites, et ne nous fions qu’à nous-mêmes » ? Pas davantage !

                        source : https://www.google.fr/webhp?sourcei...’%C3%A0%20nous-m%C3%AAmes%22%20%3F%20Pas%20davantage%20 !

                        ah aussi pour les anti-catholiques, de gaulle aussi à la base à soutenu par erreur l’ue (qui ne devait pas être ce qu’elle est aujourd’hui) comme l’eglise catho dupé mais aussi l’église catho depuis un certain temps est infiltré et détruite de l’intérieur par les modernistes, les cathos libéraux et les franc-maçons, vatican ii est l’apothéose, l’eglise catho n’est plus dans rome, c’est la grande prostituée de babylone à la place.


                        • Baasiste 2 27 novembre 2014 23:15

                          « Mais cette intervention du Pape au sein du parlement européen – au-delà de la légitime indignation- devrait conduire à poser vraiment la question de la nature de cette institution supranationale qu’est l’Union Européenne et devrait à l’évidence ouvrir les yeux de tous. Comment se fait il que l’UE invite à la tribune de ses institutions le Pape ? et en particulier, l’Union Européenne a-t-elle jamais eu vocation à être laïque et démocratique ?

                          Jean-Luc Mélenchon – aujourd’hui député au parlement européen – a toute sa carrière défendu l’inclusion de la France dans cette construction « européenne », pourtant initié et conduite par le grand Capital. Il semble malheureusement ignorer le rôle crucial que joue le Vatican dans cette funeste construction. Construction qui est à l’opposé du nécessaire combat pour la laïcité qui doit être celui de tout les progressistes – qu’ils soient croyants ou non. Et découvrir avec cette venue du Pape que l’UE ne respecte pas le principe de laïcité. »

                          la laïcité est la simple séparation de l’eglise et de l’etat ainsi que la neutralité de l’etat dans les affaires religieuses, le franc-maçon fanatique, le contact de l’Etat dans le cadre de la laïcité avec les religieux, les etats religieux et les communautés religieuses n’est pas interdit tant qu’il y a 0 faveur envers une religion. bref pauvre mec réapprends le sens du terme laïcité par contre tu gueule moi avec les visites au crif et les visites des candidats au GODF dont tu es membre. en quoi communiquer avec les chrétiens c’est rendre l’Etat chrétien et ?


                          « N’était-il pas au courant que le drapeau européen représentait les étoiles dont est faite la couronne mariale dans l’iconographie catholique ; comme le créateur du drapeau Arsène Heitz l’affirmait haut et fort [1] ? Que le bleu du drapeau européen est le bleu marial ? Que dans l’après guerre, les plus influents cercles fédéralistes avaient leur origine dans la très peu laïque Action Française [2] ? Que de tout temps, le Vatican joua de son influence et de ses réseaux pour encourager et accélérer la construction européenne [3][4] ? N’était-il pas au courant des précédentes visites pleines de louanges du pape Jean-Paul II au parlement européen ainsi qu’aux autres institutions européennes [3][4] ? »

                          avant de raconter des conneries, lisez la conférence d’asselineau sur l’historie de France depuis le moyen âge tous les drapeaux bleues avec des trucs dorés dessus, veulent dire que le pouvoir que détient le souverain vient du ciel, bref le drapeau européen reprend ce symbolisme car c’est une dictature technocratique dont le pouvoir ne vient ps du peuple mais du « ciel » c-à-d de l’illumination maçonnique, de la lumière céleste luciférienne.

                          même si ce drapeau ue serait d’inspiration chrétienne, l’ue s’appelle union européenne or l’identité européenne est chrétienne avant tous, donc pour embobiner et faire croire que l’ue c’est l’europe ils ont pu s’inspirer de symboles chrétiens. mais l’ue est la zone la plus métissé, cosmopolite et athée au monde donc l’europe blanche et chrétienne est bafoué. l’ue n’est qu’une union mondialiste. aussi napoléon ainsi que le roi louis xviii et napoléon iii plus pétain (bref tous les dictateurs fr d’après 1789) ont remis les symboles dorés sur le drapeau fr (que ce soit sous forme d’abeille, étoile ou fleur de lys) pour montrer que leur pouvoir vient pas du peuple, parfois le fond est bleu pour bien montrer que le pouvoir descend du ciel ou bien d’une lumière.


                          correction et ajout 


                        • Croa Croa 27 novembre 2014 23:52

                          « L’UE n’est qu’une union mondialiste »,
                          Certes... !
                          Sauf qu’il ne faut pas que ça se voit et pour cela l’Europe doit être séduisante. L’auréole aux étoiles connu des seuls spécialistes comme armes de la Sainte Vierge est tout de même reconnue subliminalement de tous vu que cette auréole est dans toutes les églises. Cette idée, en matière de propagande, est tout simplement géniale !


                        • Baasiste 2 28 novembre 2014 01:04

                          sinon pour les anti-chrétiens des symboles de l’ue montrant qu’elle est satanique : http://schoenelblog2.blogspot.fr/2012/06/la-monnaie-europeenne-et-ses-symboles_06.html

                          surtout la symbolisation de l’ue par la prostituée de baylone monté sur la bête dans l’apocalypse.
                          le parlement ue ressemblant à la tour de babel, c’est la volonté globaliste de l’ue.


                        • lucien lucien 28 novembre 2014 08:57

                          Il y a de très bonnes choses dans sa déclaration.

                          Il n’ignore pas que ces institutions européennes établissent parfois des règles « complètement nuisibles » habillées de « techniques bureaucratiques ». Il constate que de nos jours le discours politique élude les questions de fonds qui orienteraient les débats autour de « l’authentique orientation anthropologique »  : on constate au contraire « la prévalence des questions techniques et économiques ».

                          Certes, le pape évoque la COMECE (Commission des Episcopats de la Communauté Européenne) qui, de mémoire, avait « validé » la Charte des Droits Fondamentaux annexée au projet de constitution en 2005. Cette COMECE avait également salué le traité institutionnel imposé par voie parlementaire en 2007 qui intégrait de nouveau cette Charte dont l’article III-21 déclare "interdite toute discrimination fondée notamment sur le sexe, la race (...) ou l’orientation sexuelle". Autrement dit une validation de la théorie du genre (celle qui n’existe pas) et donc une définition des Droits de l’Homme dans un sens subjectif et non plus objectif comme l’intègre l’enseignement de l’Eglise catholique.

                          Au moins un évêque à l’époque, Mgr Rey, avait tout de même précisé que cette Charte était une « attaque frontale contre le droit naturel », autrement dit un texte contraire aux droits humains et à la dignité de la personne humaine définis selon « l’authentique orientation anthropologique » de l’enseignement constant de l’Eglise catholique.

                          Bon, après, chacun se prononce en conscience.


                          • eric 28 novembre 2014 09:33

                            Encore une volée de point PISA et une menace sur nos valeurs républicaines par le PRCF !

                            Les lois sur la laicité comme la déclaration des droits de l’homme, assurent le droit d’expression publique des religions. Et ce n’est pas juste une liberté formelle. L’Etat à même un devoir explicite et écrit dans notre droit de le leur permettre concrètement. C’est pourquoi il y a des aumoneries aux armées, dans les internats et des émissions religieuses sur le service public de l’audiovisuel.
                            Jusqu’à quand autorisera-t-on ces ennemis du pacte laïque français à remettre ainsi les fondement même de notre république ?


                            • taktak 28 novembre 2014 10:03

                              « la république ne reconnait ni ne salarie aucun culte »

                              C’est la loi.

                              On apprend cela en 3e http://web.ac-toulouse.fr/automne_modules_files/standard/public/p4038_2f469ef1df51a7 cac2a880b13c5f11afnouv8.pdf

                              le droit d’expression publique des religions est très strictement encadré, en particulier celui des ministres du cultes (dont le pape en est assurément un).

                              Article 1

                              La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public.

                              La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes.

                              Pourront toutefois être inscrites auxdits budgets les dépenses relatives à des services d’aumônerie et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons.

                              Les établissements publics du culte sont supprimés, sous réserve des dispositions énoncées à l’article 3.

                              Article 25

                              Les réunions pour la célébration d’un culte tenues dans les locaux appartenant à une association cultuelle ou mis à sa disposition sont publiques. Elles sont dispensées des formalités de l’article 8 de la loi du 30 juin 1881, mais restent placées sous la surveillance des autorités dans l’intérêt de l’ordre public.

                              Article 26

                              Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l’exercice d’un culte.

                              Les cérémonies, processions et autres manifestations extérieures d’un culte, sont réglées en conformité de l’article L2212-2 du code général des collectivités territoriales.

                              Les sonneries des cloches seront réglées par arrêté municipal, et, en cas de désaccord entre le maire et le président ou directeur de l’association cultuelle, par arrêté préfectoral.

                              Le décret en Conseil d’Etat prévu par l’article 43 de la présente loi déterminera les conditions et les cas dans lesquels les sonneries civiles pourront avoir lieu.

                              Article 28

                              Il est interdit, à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions.

                              Article 35

                              Si un discours prononcé ou un écrit affiché ou distribué publiquement dans les lieux où s’exerce le culte, contient une provocation directe à résister à l’exécution des lois ou aux actes légaux de l’autorité publique, ou s’il tend à soulever ou à armer une partie des citoyens contre les autres, le ministre du culte qui s’en sera rendu coupable sera puni d’un emprisonnement de trois mois à deux ans, sans préjudice des peines de la complicité, dans le cas où la provocation aurait été suivie d’une sédition, révolte ou guerre civile.


                            • Baasiste 2 29 novembre 2014 15:14

                              au franc maçon dégénéré : « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes. »

                              le culte c’est les lieux de culte c-à-d les églises, les moqués, les autels, les lieux de prière, etc... l’enseignement religieux n’est pas concerné ainsi que les associations religieuses.
                              de plus la loi de 1905 prévoit le financement de tous les lieux de culte chrétiens d’avant 1905 et donc le financement de lieux de culte pour des raisons culturelles pour des raisons identitaires est possible.

                              de même que l’Etat vu sa neutralité n’a aucunement le droit d’empêcher le culte religieux des soldats et prisonniers si l’etat ferait ça ça serait de l’athéisme d’etat et une restriction de la religion, ce n’est plus de la laïcité respect de toute croyance comme le dit la loi de 1905.
                              rendre possible et permettre le culte dans l’armée et les prisons c’est en accord avec la loi de 1905, rendre impossible le culte dans les prisons et l’armée est une violation de la liberté de culte.

                              d’ailleurs : « Pourront toutefois être inscrites auxdits budgets les dépenses relatives à des services d’aumônerie et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons. »

                              maintenant le vieux bobo que dis tu des subventions de l’etat à tes temples maçonniques ?

                              pareil ta loi de 1905 n’empêche aucunement l’État de communiquer avec les religieux.

                              l’etat peut même mettre à disposition des locaux pour le culte religieux « Les réunions pour la célébration d’un culte tenues dans les locaux appartenant à une association cultuelle ou mis à sa disposition sont publiques. Elles sont dispensées des formalités de l’article 8 de la loi du 30 juin 1881, mais restent placées sous la surveillance des autorités dans l’intérêt de l’ordre public. »

                              « Elle garantit le libre exercice des cultes  »

                              bref tu es toi franc-maçon un ennemi de la laïcité, à quand la séparation, de la maçonnerie et de l’Etat ?

                              « Si un discours prononcé ou un écrit affiché ou distribué publiquement dans les lieux où s’exerce le culte, contient une provocation directe à résister à l’exécution des lois ou aux actes légaux de l’autorité publique, ou s’il tend à soulever ou à armer une partie des citoyens contre les autres, le ministre du culte qui s’en sera rendu coupable sera puni d’un emprisonnement de trois mois à deux ans, sans préjudice des peines de la complicité, dans le cas où la provocation aurait été suivie d’une sédition, révolte ou guerre civile. »
                              ça concerne le « pape » françois au parlement ue ? le « pape » françois encourage à tuer des athées et à ne pas payer des taxes ?
                              bref tu violes la loi de 1905 encore une fois tu restreins la liberté d’expression religieuse sale facho.


                              bref sinon le maçon tu es communiste pk tu nous emmerde avec la république, ce qui prouve qu’au prcf vous êtes seulement des sociaux-démocrates réformistes. un jour on détruira vos loges maçonniques sales collabos du NOM, la maçonnerie ne sera plus religion d’etat.

                            • Baasiste 2 29 novembre 2014 15:20

                              pareil les émissions religieuses financés par l’etat ce n’est pas le culte dans le sens de la loi 1905, la loi de 1905 comme dit plus haute interdit le financement du culte tous court c-à-d les lieux religieux où on prie fait la messe tous ça mais le financement de la diffusion de vidéos de culte : non, ce n’est pas le culte lui même qui est financé mais sa visualisation, son filmage.


                              pareil pour les locaux mis à disposition de chrétiens, juifs et musulmans pour le culte, c’est pas le financement de lieux de culte mais la mise à disposition de lieux non-cultuel pour des cultes, on finance pas directement le culte c-à-d l’Eglise, non on prête des lieux pour le culte.

                              le non-financement des cultes dans la loi de 1905 a un sens restreint.

                            • Baasiste 2 29 novembre 2014 15:22

                              c’est pareil comme le dit la loi de 1905, la cantine doit respecter les culte, pour ça qu’il y a du poisson le vendredi, l’etat ne doit pas empêcher dans l’école/les prisons/l’armée la liberté d’Exercice du culte.


                            • Robert GIL Robert GIL 28 novembre 2014 10:30

                              Le communisme, comme l’église catholique, est une doctrine qui prêche le partage, la tolérance, l’égalité entre les hommes. Mais comme l’église, le communisme n’a pas trouvé de personnes capables de mettre en adéquation ses actes avec sa doctrine, ou de façon marginale et temporaire...
                              .
                              voir :
                              LE COMMUNISME, LE FASCISME, L’EGLISE ET LE CAPITALISME


                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 novembre 2014 11:25


                                Bonjour Robert Gil

                                 

                                Je crois que le communisme a trouvé "les moyens de mettre en adéquation ses actes avec sa doctrine" et que c’est cette doctrine elle-même qui doit être mise en question et en accusation. Les communistes y ont justifié une prétendue « bonne violence », voulue provisoire, bien sûr, mais qui forgeait un « homme nouveau » habitué à la pratique de la violence et que c’est ce communiste réel qui se faisait, par lui-même, inapte au partage, à la tolérance, à l’égalité entre les hommes.

                                 

                                Même si la dérive se présente différemment dans l’église catholique actuelle elle est selon moi du même type. En réaffirmant dans le Nouveau Catéchisme que Dieu a bien commandé des « bonnes violences » à l’époque de l’Ancien Testament - allant jusqu’à donner très explicitement "à son peuple" l’ordre de réaliser un très explicite génocide - l’Eglise actuelle forge un chrétien réel prêt à toutes les compromissions et complicités avec les partisans des prétendues « bonnes violences » prétendument nécessaires en ce 21e siècle.

                                 

                                http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/

                                 

                                http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-nouveau-pape-devra-supprimer-la-130677



                              • Baasiste 2 29 novembre 2014 15:27

                                robert gil une énième fois avec son site merdique faire de la propagande « le fascisme pro-capitaliste et l’Eglise catho pro-capitaliste » c’est une grosse blague :

                                politique socialiste de mussolini : « Le programme économique du fascisme à son origine est très social. Si la volonté de Mussolini de transformer le fascisme en parti politique et d’accéder au pouvoir le conduit à rassurer les milieux patronaux, il parvient néanmoins dans les années vingt à mettre en place une politique sociale avancée : la journée de travail de huit heures et la semaine de quarante heures sont adoptées en 1923, le travail de nuit est interdit aux femmes et aux mineurs. En 1927, l’État fasciste contraint les entreprises à des mesures d’hygiène beaucoup plus strictes. Avec l’INFIL, Institut national fasciste pour les accidents du travail, chargé de la prévoyance et de l’assistance sociale, le régime met en place un vaste programme de santé publique. Enfin, la multiplication des colonies de vacances et des centres sportifs sont des éléments clés d’un ambitieux programme de loisirs, notamment pour la jeunesse, existant bien avant les réformes sociales apportées par le Front populaire en France. Toutes ces avancées ont pour conséquence une amélioration réelle du quotidien des couches sociales urbaines1. »

                                travail de nuit interdit aux enfants et femmes, 40h, couverture maladie universelle, assurance pour les accidents de travail, colonies de vacances et centres sportifs et programmes de loisirs pour les pauvres, mesures d’hygiène dans les entreprises...

                                « Mussolini décide de rompre avec les idées de la classe dirigeante traditionnelle, qui l’a trahi, afin de revenir aux idéaux révolutionnaires de la naissance du fascisme15. Le manifeste anti-bourgeois en 18 points adopté par le Parti fasciste républicain en novembre 1943 fonde sa politique15. Le régime décide notamment :

                                • la politique économique est la « socialisation » sur la base de l’abolition du travail employé ;

                                • la propriété n’est garantie qu’assortie de réserves15 ;

                                • la nationalisation de secteurs clés de l’économie15 ; la nationalisation des entreprises de plus de 100 employés16 ;

                                • l’expropriation partielle des terres15.

                                Au terme de l’application de son programme, la République ne laisse que le fruit des efforts du travail aux propriétaires : il est ainsi prévu la reprise par les ouvriers agricoles des terres laissées à l’abandon17.

                                La politique de socialisation et la propagande sociale de la RSI ont particulièrement été incarnées par la personnalité de Nicola Bombacci, ancien cofondateur du Parti communiste italien, qui avait rompu avec le Parti communiste entre 1927 et 1930 avant de rejoindre progressivement le fascisme à partir de 1933. En 1945, La République Sociale nationalise un certain nombre d’entreprises lombardes, dont la Fiat18. »


                                en gras : nationalisation de toutes les entreprises dans un secteur important pour mussolini et des entreprises de plus de 100 salariés, les gros bourgeois ont leur entreprises prises par l’Etat.

                                expropriation partielle de certaines terres, rien de bien pour les proprios fonciers.

                                les gens n’ont même plus leur propriété garantie. du quasi-bolchevisme.

                                mussolini refuse de rembourser la dette publique : http://www.dailymotion.com/video/x1...

                                http://www.les-annees-noires.fr/persos-axe/mussolini-pouvoir.html

                                mussolini a fait les allocs familiales, les allocs chômage et la retraite par répartition(http://italie.blog.lemonde.fr/2013/...).

                                 »Benito Mussolini, en partie fidèle à son passé socialiste, entreprend d’importantes réformes sociales en faveur des classes défavorisées. La journée de travail est limitée à huit heures et la semaine à quarante heures. Le travail de nuit est interdit à toutes les femmes et aux garçons de moins de 18 ans. De nombreuses dispositions sont prises concernant l’hygiène du travail dans toutes les entreprises. L’assurance contre les risques du travail est mise en place, ainsi que les allocations familiales, celles du chômage et l’assurance contre les maladies. Dans le cadre de la Santé publique, Mussolini crée les premières colonies de vacances pour les enfants pauvres, les terrains de camping et de jeux, les vacances populaires. La dépense annuelle des allocations familiales est fixée à 344 millions de lires, dont 215 millions sont à la charge des patrons. Cette politique sociale très avancée est appréciée par toute la population.« 

                                avec tous ça mussolini est un ultra libéral capitaliste peut être, tu rigoles ? sinon le capitalisme est de gauche à la base, il n’est pas de droite.

                                mussolini est plus social que le cnr et le front populaire.




                              • Baasiste 2 29 novembre 2014 15:48

                                Quand à l’Eglise catholique, Pie VI a été fait prisonnier par la rép bourgeoise libérale fr, comme Pie VII par l"empire libéral-bourgeois de Napoléon. Pie VI a critiqué sévèrement la rév bourgeoise fr ainsi que les droits de l’homme et le libéralisme : http://lepeupledelapaix.forumactif....


                                le pape pie ix a condamné dans ses encycliques (en particulier dans le syllabus) le libéralisme ainsi que toute révolution libérale-bourgeoise contre les pouvoirs féodaux.

                                léon xiii décrétera la doctrine sociale de l’Eglise, la seule fois où l’Eglise catho combattue par la bourgeoisie dés 1789 partout en Europe, a soutenu des régimes capitalistes, c’était contre l’ogre soviétique stalinien qui imposait l’athéisme, ensuite depuis 1962 il y a eu le concile vatican ii libéral et hérétique, depuis ce sont que des pseudo-papes hérétiques.

                                lien montrant un peu le conflit entre libéralisme/capitalisme et catholicisme : http://www.wikiberal.org/wiki/Lib%C...


                              • lsga lsga 28 novembre 2014 12:01

                                Bon, j’avais arrêter de rédiger mon article démontrant la nature anti-communiste du PRCF, quand je lis de la propagande réactionnaire dans ce genre là, ça me donne envie de le terminer. Ce sera long, certainement divisé en de nombreux articles, mettant côte à côte la propagande d’extrême droite du PRCF qui disent le STRICT INVERSE de Marx ou Lénine. 

                                 

                                • zygzornifle zygzornifle 28 novembre 2014 15:59

                                  Pourtant le pape ne vas pas lui prendre ses 10 000€ mensuel ni l’obliger à être pointer présent tout le temps.....


                                  • confiture 28 novembre 2014 19:47

                                    Franchement, puisque vous voulez mon avis, je ne suis pas plus choqué (voir bien moins) que d’accorder les légions d’honneur à kadhaffi, assad, noryega etc etc cela me choque vraiment. Pourquoi pas pétin à titre posthume ? ou touvier ?


                                    • Eddy KHALDI Eddy KHALDI 29 novembre 2014 13:48

                                      STRASBOURG : « la saine laïcité » de l’Eglise

                                       

                                      Aucune voix des organisations laïques traditionnelles ne s’est élevée contre cette visite divine à Strasbourg. Où est l’Observatoire français de la laïcité ? Pourquoi reste-t-il atone ? Refuse-il de voir l’immixtion du religieux dans le champ politique ?

                                      Seul l’Observatoire Chrétien de la Laïcité, groupant des associations en majorité catholiques, en France, a désapprouvé fermement la décision d’inviter le pape à s’exprimer officiellement devant le Parlement européen : « l’Observatoire Chrétien de la Laïcité demande la séparation claire et nette des Institutions religieuses et de l’Etat au sein des institutions européennes. C’est une des conditions essentielles pour permettre aux européens de toutes convictions religieuses ou non de vivre ensemble. »

                                      Dans les mêmes circonstances en 1988, Jean Paul II prêchait pour une nouvelle évangélisation : « Le combat que mène Jean-Paul II n’est pas politique, mais éthique et culturel. » disait LE MONDE. Cette visite avait soulevé bien des réactions de plusieurs organisations laïques.

                                      En 2014, les intentions politiques et philosophiques, ainsi que les intentions stratégiques sont encore plus évidentes. Excepté quelques voix isolées, plus personne dans nos organisations laïques ne réagit à cette entorse de plus en plus cléricale. L’Eglise a-t-elle toutes les compétences, qualités et expérience pour donner des leçons de démocratie ?

                                      La « nouvelle laïcité » de l’Eglise reprend racine en Europe.

                                      Une séparation asymétrique prend corps. Le pape intervient dans le champ politique mais le politique, lui, ne peut intervenir sur le terrain de l’Eglise. Ainsi, dans sa dernière exhortation « Ecclesia in Medio Oriente » le pape Benoît XVI précisait ce qu’il entend par laïcité, ce respect de la distinction de la sphère religieuse et de la sphère politique appelées à se connaître, à collaborer entre elles sans se mélanger : « La saine laïcité,  … signifie libérer la croyance du poids de la politique et enrichir la politique par les apports de la croyance… »[1]

                                       

                                      Eddy KHALDI

                                       


                                      [1] Dans sa dernière exhortation Ecclesia in Medio Oriente le pape Benoît XVI précise ce qu’il entend par laïcité, ce respect de la distinction de la sphère religieuse et de la sphère politique appelées à se connaître, à collaborer entre elles sans se mélanger : «  La saine laïcité, signifie libérer la croyance du poids de la politique et enrichir la politique par les apports de la croyance, en maintenant la nécessaire distance, la claire distinction et l’indispensable collaboration entre les deux. Aucune société ne peut se développer sainement sans affirmer le respect réciproque entre politique et religion en évitant la tentation constante du mélange ou de l’opposition…. La prise de conscience de ce rapport approprié permet de comprendre qu’il existe une sorte d’unité-distinction qui doit caractériser le rapport entre le spirituel (religieux) et le temporel (politique), puisque tous deux sont appelés, même dans la nécessaire distinction, à coopérer harmonieusement pour le bien commun. Une telle laïcité saine garantit à la politique d’opérer sans instrumentaliser la religion, et à la religion de vivre librement sans s’alourdir du politique dicté par l’intérêt, et quelquefois peu conforme, voire même contraire, à la croyance. C’est pourquoi la saine laïcité (unité-distinction) est nécessaire, et même indispensable aux deux » (n° 29). 

                                       


                                      • Baasiste 2 29 novembre 2014 19:26

                                        désolé spirituel et temporel sont inséparable, les chrétiens ont parfaitement le droit de donner leur avis religieux sur des choses politiques, par exemple le mariage gay/l’adoption gay/l’avortement sont des lois temporelles mais allant clairement contre les valeurs spirituelles du christianisme comme l’esclavage ou par exemple l’athéisme d’etat ainsi que les génocides ou l’exploitation du pauvre par le patron. la laïcité c’est al simple séparation de l’eglise et l’etat chacun est libre de s’exprimer sur la politique d’un point de vu athée ou religieux, la liberté d’expression n’’interdit pas à parler d’1 point de vu rleigieux sur la politique, tant que l’etat n’est pas mêlé à la religion, c-à-d que le christianisme devient al religion d’etat, que les eglises sont construites par l’etat... no problem. notre opinion politique est forgé pas nos valeurs, notre morale, notre conception de ce qui est bien et bon, or la religion forge tous ça, politique et spirituel ne peuvent pas êtres séparés totalement. et la laïcité interdit à l’etat d’empêcher l’opinion politique des religieux, les athées ne sont pas les seuls à avoir le droit de s’exprimer, l’opinion politique athée n’est pas la seule toléré en etat laïque.


                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 29 novembre 2014 14:13

                                        «  »Jean-Luc Mélenchon vient de publier une lettre ouverte dans laquelle il s’insurge de la présence du pape au parlement européen, dénonçant une atteinte au principe de laïcité.«  »

                                        Mélenchon est ridicule, sa lettre l’est encore plus ! Le Vatican est un État, un État reconnu  ! Le Pape est une personnalité politique comme l’aiment les occidentaux  !

                                        Ce Mélenchon n’a jamais dénoncé les visites des Papus dans les pays africains ou américains, il est même satisfait de voir ailleurs grouiller une « jeunesse chrétienne pleine d’émotion » qui a les cheveux hérissés au passage de la Soutane ! 

                                        Et pourquoi le pape du Vatican ne viendrait-il pas au parlement européen, à Bruxelles ou là où bon lui semble... Faut-il le mettre en quarantaine ?

                                        Mélenchon doit se rappeler que ce pape François est plus démocratique que tous les chefs d’États de la Planète Terre ! A son arrivé à Rome, ce pape (qui avait du mal à croire qu’il y était vraiment) avait osé renversé la foi en demandant au peuple de le bénir, alors que la religion réserve cette générosité au seul Pape ! Fallait oser la démocratie là où elle n’a pas lieu d’être !

                                        Mélenchon ne sait même pas ce que veut dire la « laïcité » !

                                        Voir aussi ma réaction à l’article : http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/juncker-est-il-aussi-fou-qu-hitler-159976#forum4176487

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès