• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La bonne étoile d’E. Macron pourrait-elle tuer la démocratie

La bonne étoile d’E. Macron pourrait-elle tuer la démocratie

Il y a quelques semaines, dans un temps proche de la date limite pour le dépôt des candidatures pour l’élection présidentielle de 2022, les Françaises et les Français ont craint qu’on ne leur volât l’élection. En même temps que nous vivons une édulcoration du débat démocratique et un affaiblissement du sens et de la raison de l’élection présidentielle dans une démocratie, nous découvrons que les élus locaux ont entre leurs mains le pouvoir de choisir les candidats à l’élection avant que les citoyens ne puissent exercer leur choix. Il ne reste alors aux électeurs qu’un choix limité entre des candidats sélectionnés par les élus. Si bien que nous pouvons nous poser la question : les élus achèvent-ils la démocratie ?

 

Comment envisager dans une démocratie représentative que des citoyens ne pourraient pas être totalement électeurs faute de candidats spontanés et libres en nombre suffisant pour qu’un véritable choix puisse s’opérer sur une variété de projets politiques ? Pourtant c’est ce qui se dessinait il y a quelques semaines où quatre des principaux leaders politiques risquaient de ne pas pouvoir se présenter devant les électeurs faute d’avoir reçu les 500 parrainages rendus obligatoires par la loi. Comment penser que Madame Le Pen qui fut l’adversaire d’Emmanuel Macron au deuxième tour de l’élection de 2017, que Monsieur Mélenchon qui obtint 19 % des suffrages au premier tour en 2017, que Madame Taubira qui fut ministre, que Monsieur Zemmour qui réunit entre 11 % et 14 % d’intentions de vote dans les sondages, auraient pu être rejetés hors de l’arène de l’élection ? En outre certains d’entre eux représentent des formations politiques qui ont des députés et des sénateurs présents au Parlement. C’est dire qu’au-delà de ces personnes il y a des citoyens qui se reconnaissent en elles et dans les mouvements politiques qu’elles dirigent.

 

Peut-on du seul fait de l’absence ou du refus de quelques signatures balayer d’un revers de main une partie importante des citoyens à un moment où selon l’enquête annuelle (« Fractures françaises ») d’Ipsos-Sopra Steria réalisée pour Le Monde publiée le 7 septembre 2021, 69 % de personnes interrogées déclarent que « le système démocratique fonctionne mal, j’ai l’impression que mes idées ne sont pas bien représentées » et que de surcroît les élections depuis 2017 ont enregistré des taux records d’abstention ?

 

Ce refus massif de parrainages exprime un profond mépris pour les électeurs qui pourraient alors être répartis en deux catégories : les bons et les mauvais, les propres et les malpropres, ceux qui méritent d’être électeurs et ceux qui ne le méritent pas ; ces derniers étant ceux qui choisiraient de soutenir les candidats que j’évoque plus haut. Cette situation, si elle s’était concrétisée, ne serait pas sans rappeler l’image des démocraties antiques où certains qui n’avaient pas droit de participer à la vie politique de la cité étaient considérés comme n’étant pas des « Hommes », elle rappellerait aussi des situations plus récentes où une partie de la population d’un pays avait perdu sa citoyenneté, ou des propos récents menaçant certains Français de n’être pas des citoyens parce qu’ils refusent la vaccination. Nous n’en sommes pas loin lorsqu’une représentante d’un parti politique déclare sur les ondes que tel candidat ne doit pas pouvoir se présenter devant les électeurs parce que selon elle il n’est pas républicain. Voilà que n’importe qui pourrait décider de labéliser « républicain » tel ou tel. Elle au moins a le courage de ses opinions alors que d’autres qui ne signent pas de parrainages le font dans l’anonymat le plus complet. Derrière quoi se cachent-ils pour dénier le droit des citoyens à choisir librement leurs représentants ? Sur quel droit moral repose leur action ?

 

Le système des parrainages est inique. Juridiquement les élus ont le droit de choisir qui peut être candidat à l’élection présidentielle et ce choix impacte fortement celui des électeurs dont certains seront rejetés hors de l’élection ou voteront « par défaut ». On argue que la levée de l’anonymat des parrainages serait la raison génératrice de cette situation ; on ne peut pas écarter, au vu du passé, qu’elle y soit pour quelque chose. Il faut alors se poser la question de la nature du choix de parrainer ou de ne pas parrainer : comment se fait-il que des candidats qui ne dépassent pas 5 % dans les sondages, et parmi eux certains qui se sont déjà présentés à l’élection n’ont jamais recueilli plus de 2 ou 3 % des suffrages, ont si rapidement obtenu les 500 parrainages ? Est-ce parce qu’ils ne font courir aucun risque aux « ténors » ? On peut aussi comprendre que certains élus puissent craindre qu’on leur colle la couleur du candidat qu’ils parraineraient ? Ce serait alors la lâcheté ou l’électoralisme qui seraient le moteur de l’affaire, et si ce n’était pas cela serait-ce un chantage aux subventions ?

 

Peu importent les raisons de ces choix, c’est le système qui est en cause. Un système où, semble-t-il, ceux qui détiennent le pouvoir se protègent et assurent la pérennité de leurs privilèges en empêchant d’autres d’y parvenir. Ainsi, aujourd’hui l’attitude des élus met en péril les fondements de la démocratie en écartant de l’élection certains candidats jugés non conformes à un modèle fantasmé du bon candidat et en interdisant à une partie importante des électeurs d’exprimer librement leur choix. Aujourd’hui les élus sont en train de voler l’élection au détriment du « peuple ». Quel retour en arrière ! C’est sans doute là une révolution, celle qui fait revenir à un point de départ. À moins que le système soit géré par des gens stupides où, comme l’écrit Carlo Cipolla[1], le stupide est « Celui qui entraîne une perte pour un autre […] tout en n’en tirant lui-même aucun bénéfice et en s’infligeant éventuellement des pertes. »

 

Heureusement, les élus ne sont pas stupides, certains sont courageux. Là où on attendait une réaction gouvernementale, il y eut, seulement, le président de l’association des maires de France et le président d’un parti politique qui ont appelé, en montrant l’exemple, leurs collègues à exercer positivement le droit dont ils sont détenteurs. Ouf ! Nous sommes sortis de la zone de turbulence : il y aura des candidats en lice mais sur un champ de compétition biaisé où le président sortant interdit de facto par son action tout débat notamment critique de son action, et organise un véritable plébiscite.

 

En 2017, l’élection présidentielle gagnée par Emmanuel Macron avait été lourdement entachée par l’Affaire Fillon à propos de laquelle j’écrivais[2] : « Les citoyens se sont retrouvés doublement orphelins. D’une part, orphelin d’un scrutin quasi disparu tellement il était hors normes ; d’autre part orphelin de compréhension car laissés seuls avec leur ressenti face à une absence de véritable explication, comme si on n’avait pas voulu qu’ils puissent véritablement choisir leur président tout en refusant de leur expliquer pour quelle raison on leur opposait cette interdiction, niant et bafouant leur capacité à faire des choix par eux‑mêmes ce qui est un paradoxe avec la pensée néolibérale. Une telle situation a sans nul doute atteint et blessé les citoyens déjà si peu confiants vis-à-vis des politiques et des institutions, mais elle a aussi atteint et blessé la démocratie. »

Je montre dans mon livre comment on peut légitimement s’interroger sur le rôle de l’entourage d’Emmanuel Macron dans la construction et la mise en feuilleton de l’histoire qui fit chuter François Fillon. E. Macron s’auréolait alors de l’étoile du chevalier blanc, purificateur et sauveur de la France, de la démocratie et de la république. Le citoyen n’avait plus qu’un choix limité et faussé : dieu ou le diable.

Ainsi, advint Jupiter gouvernant les dieux et les Hommes. Bien vite vinrent des « affaires », des manifestations, des révoltes qui ternirent son image et entravèrent sa stratégie. Un « grand débat » ne suffit pas à rétablir Jupiter ; Jupiter chancelait. Mais, grâce à quelques facéties et avec l’aide d’une police obéissante, il se maintenait.

 

Arriva, en 2020, une crise sanitaire comme le monde n’en n’avait pas connue depuis un siècle. E. Macron s’entoura de savants pour organiser la lutte contre le virus. Las, ceux-ci occupèrent très vite la vitrine médiatique, en outre ils dénonçaient les insuffisances de la gestion du système sanitaire organisée par Jupiter. Son image était une nouvelle fois gravement ternie, elle risquait d’être à jamais détériorée. Il reprit le gouvernail en devenant le premier épidémiologiste de France, le meilleur des Diafoirus tâtant le pouls du pays et ne le lâchant point jusqu’à obtenir une expression de la soumission citoyenne. Sa bonne étoile semblait de retour.

 

Malgré tout E. Macron ne retrouvait pas l’engouement populaire de 2017, sans doute avait-il trop méprisé le corps médical en le reléguant au second plan alors qu’il était, avec les soignants, la cheville ouvrière de la guérison du pays. Sa bonne étoile n’aurait-elle fait qu’une brève apparition avant de disparaître à nouveau ? Par précaution, je n’ose pas écrire par tactique, Emmanuel Macron se replia derrière la crise sanitaire pour ne pas intervenir dans le débat politique préélectoral, chaque jour non seulement il n’exposait pas le bilan de son quinquennat mais de surcroît laissait planer le doute sur sa candidature. Il déclarait qu’il se devait entier à la gestion de la crise pour sauver le peuple français, comme jadis un célèbre maréchal déclarait : « Je fais don de ma personne à la France ».

 

Voilà qu’une guerre arriva en Europe, terrain de jeu affectionné par E. Macron qui rêve à en devenir l’Empereur. Heureux coup du sort, il préside aux destinées de l’Europe, renouant avec la mythologie il préfère, pour raison de guerre, le sort de la déesse plutôt que celui de la France. Il aurait pu renoncer à présider l’Europe et passer « son tour » sachant qu’il avait à préparer l’élection présidentielle dans son pays. Comme il le déclarait à propos de la « guerre » contre le coronavirus, ne se devait-il pas entièrement aux citoyens français ? Il savait depuis l’automne 2021 que la guerre risquait d’éclater mais il vit là une opportunité pour se remettre au premier plan de la vitrine électorale ; il s’investit dans un dialogue de sourd avec l’agresseur et pilota moult réunions pour rechercher un compromis autour de moyens pour une contre-attaque qui ne devait pas avoir l’air d’être une entrée en guerre. La guerre c’est contre les virus pas contre les pays. Magistrale tactique qui redore l’image d’E. Macron et l’instaure en père sauveur du pays. Et, quand les gens ont peur comme c’est le cas avec la guerre en Ukraine, ils se laissent conduire par leurs émotions plus que par la raison. Donc, ils ne cherchent pas à savoir ce que propose le président candidat pour l’avenir du pays, ils se contentent d’aller vers celui qui semble représenter la sécurité « soit à travers des discours musclés qui utilisent la peur pour rassembler, soit vers ce que l’on connaît déjà. Face à un paranoïaque comme Vladimir Poutine, on ne demande pas à avoir un bâtisseur de lendemains qui chantent, mais un protecteur contre les dangers qui menacent. » déclare Serge Hefez[3]. Ainsi, E. Macron occulte la préparation de l’élection présidentielle jusqu’à jouer du suspens à propos de son inévitable candidature, en outre l’opposition et le débat sont muselés par la guerre qui outre qu’elle occupe les esprits, envahit les médias ne laissant que très peu de place à d’autres sujets.

 

La bonne étoile de Jupiter s’est à nouveau installée et lui garantira une réélection. Comme Philippe Pétain, le maréchal vainqueur de plusieurs batailles qui fut ministre et ambassadeur, il fait don de sa personne à la France qui applaudira comme elle a applaudi Pétain. Après… Ce sera une autre histoire.

 

En attendant faute de vrais débats, en présence d’une opposition muselée par une sorte de bienséance qui fait qu’on n’attaque pas la figure salvatrice et sécurisante d’un homme vu comme providentiel par les gens, l’élection est biaisée. Le citoyen, plus mû en temps de crise par ses émotions que par la raison, est appelé à se prononcer sur l’image d’un personnage peint par le marketing, il ne se prononcera pas sur des idées ni sur un projet de société.

 

La bonne étoile d’Emmanuel Macron qui vit (ou fit) advenir de façon extrêmement opportune la chute de François Fillon, qui rencontra une crise sanitaire et une guerre, joint à un sens assez rare du marketing et de la fanfaronnade, ne risque-t-elle pas de tuer la démocratie ?

 

[1] Cipolla M., Les lois fondamentales de la stupidité humaine, PUF, Paris, 2012.

[2] Latouille J.J., Emmanuel, les Autres et les grenouilles, IggyBook, Paris, 2021.

[3] Serge Hefez, psychiatre et psychanalyste, cité par L’Opinion dans « une campagne sous le coup de l’émotion », 7 mars 2022.


Moyenne des avis sur cet article :  3.72/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

103 réactions à cet article    


  • confiture 12 mars 17:31

    Bonjour, ce n’est pas une guerre EN Europe mais très proche de l’Europe, sinon au sujet des parrainages il y a effectivement beaucoup à changer, 500 signatures c’est 2x trop


    • Séraphin Lampion Kaa 12 mars 17:38

      @confiture

      Ce n’est pas la quantité qui joue, mais le principe : c’est le rétablissement s’un scrutin censitaire. Mais ce qui est à réformer, c’est peut-être le caractère « présidentiel » de ce régime qui a abouti au bout de 64 ans de cinquième république à la disparition de tout contre-pouvoir. Or, pour les tenants de la « démocratie » eux-mêmes, il s’agit là d’une condition sine qua non.


    • xana 12 mars 19:52

      @Kaa
      Tuer la démocratie ?
       Quelle démocratie ?


    • goc goc 12 mars 19:55

      @Kaa
      Ce n’est pas la quantité qui joue, mais le principe


      tout à fait d’accord. Surtout le principe de la « non-confidentialité » du choix de l’élu.
      on pourrait envisager la possibilité que l’élu choisisse lui-même s’il veut être anonyme ou officiel, voir qu’il puisse avoir de droit de consulter ses administrés,puis se « retrancher » derrière le choix des habitants de sa commune.


    • Martha 13 mars 13:39

      @confiture

       13 à la douzaine ?...

       => et bien non, un système bien Bayrouillé.

       Texte très juste mais bien trop lisse, pas un nom n’est cité !

       Il faut attendre le 28 ème commentaire pour rentrer dans le vif du sujet :
       comment faire pour exclure de la compétition Présidentielle François Asselineau ? Le seul candidat en qui les Français auraient pu faire confiance et qui aurait essayé honnêtement de faire sortir la France de l’ornière boueuse dans laquelle elle se trouve bien enfoncée.

       Eh bien tout le monde a pu observer, les yeux tout ronds d’étonnement, le génie électoral français : comment a-t-on pu imaginer une telle procédure, toute nouvelle, sortie in extremis de derrière les fagots ?

       Une distribution larga manu de « parrainages » tout à fait bien ciblés : mise en place de deux duels Marine Le Pen / Eric Zemmour et Nathalie Arthaud / Philippe Poutou.

       Et.... François Asselineau mis hors jeu, l’air de rien

       Très fort ce petit tour du grand magicien !


    • yakafokon 15 mars 07:48

      @confiture
      Peu importe le nombre de parrainages ( le nombre de 500 me paraissant tout-à-fait raisonnable ), mais par-contre le secret de ces parrainages ne doit pas être levé !
      S’il n’y avait pas eu cette levée de l’anonymat, François Asselineau aurait eu ses 500 parrainages haut-la-main, et vous auriez pu enfin voir ce que doit être un chef d’état !
      Mais ce n’est que partie remise, car les élections les plus importantes sont les législatives, où tous les partis peuvent s’exprimer !
      Alors François Asselineau vous donne rendez-vous pour ces élections !
      www.upr.fr


    • nono le simplet 15 mars 07:57

      @yakafokon
      et vous auriez pu enfin voir ce que doit être un chef d’état !
      mdr ! il aurait même été élu au premier tour ...
      au lieu de ça il va aller faire un tour au tribunal pour agressions et harcèlement sexuels auprès de collaborateurs de son « parti » ...
      c’est terrible à quoi ça tient une destinée smiley


    • Séraphin Lampion Kaa 12 mars 17:33

      Vous écrivez : « nous découvrons que les élus locaux ont entre leurs mains le pouvoir de choisir les candidats à l’élection avant que les citoyens ne puissent exercer leur choix. Il ne reste alors aux électeurs qu’un choix limité entre des candidats sélectionnés par les élus. Si bien que nous pouvons nous poser la question : les élus achèvent-ils la démocratie ? »

      Relisez-vous, car vous aviez bien commencé le raisonnement.

      Ils n’achèvent pas ce qui n’a jamais existé, mais en effet beaucoup découvrent qu’ils vivaient dans une illusion et la lumière crue des spots sur les oripeaux révèle un spectre vide. Le commandeur a eu raison de Sganarelle, et c’est sa statue qui se maintiendra et non pas Dom Juan, tout séduisant qu’il soit.


      • lecoindubonsens lecoindubonsens 12 mars 17:40

        Allez, je ne résiste pas à l’envie de vous la remettre ma proposition smiley

        https://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=237839

        que ce système serait plus démocratique !

        et plus simple !!

        Pour ceux ayant fort justement fait remarquer que voter chez soi ne garantie pas un vote en toute liberté, comme dans le secret de l’isoloir

        • il peut y avoir usurpation d’identité (on vote a la place de en utilisant les ident et mot de passe d’un autre)
        • il peut y a avoir pression (vote pour xxx sinon je tape !)

        j’ai perfectionné la proposition smiley

        Bien sur identification et mot de passe pour s’identifier, mais « code de securité » supplémentaire.

        Code qu’il faut taper pour que votre vote soit pris en compte.

        Si vous êtes seul et en sécurité, vous le tapez. Votre vote compte.

        Si vous êtes sous la pression, indiquez un autre code : tout se passera de la même manière, votre mensonge est indétectable par celui qui vous oppresse, mais vote non pris en compte.

        Même sécurité que dans l’isoloir.


        • sirocco sirocco 12 mars 19:04

          @lecoindubonsens

          Mais ce site qui enregistre les votes des gens, qui le crée ?... Qui le gère et le contrôle ?...

          Vous n’avez pas l’impression que ce système ne serait pas plus sécurisant que les machines à voter qu’on a vues à l’œuvre aux USA ?...


        • lecoindubonsens lecoindubonsens 13 mars 09:23

          @sirocco
          Ce site serait bien sur un site unique sous controle des autorités (les mêmes que celles qui organisent les votes actuels, donc a priori ministère de l’intérieur). Un site genre « jevote.gouv.fr »
          Avec naturellement des procédures de contrôle et de surveillance ouvertes à toutes les tendances d’opinions, bref comme actuellement, rien de neuf sur les principes.
          Juste l’utilisation de nouvelles technologies facilitant l’expression des citoyens, avec autant de sécurité et de liberté. Mais en plus pratique.

          Quant aux machines à voter, il se trouve que c’est la pratique dans une commune connue depuis de nombreuses années sans que cela ne pose apparemment aucun problème aux citoyens. Et à 18h03, les résultats sont connus, pratique. Sans avoir à trouver une équipe de « dépouilleurs » et a surveiller, compter et recompter les papiers. Sans parler du bénéfice écolo avec moins de papier et d’enveloppe. Vivons un peu avec les avantages de l’évolution techno au lieu d’avoir toujours peu du nouveau.


        • sirocco sirocco 13 mars 13:14

          @lecoindubonsens

          Un site gouvernemental ?... Ha ! Ha ! Ha ! Vous ne vous cachez même pas !
          Merci, on a compris...


        • lecoindubonsens lecoindubonsens 13 mars 15:10

          @sirocco
          vous me faites sourire avec vos remarques !
          Comme si les elections actuelles n’étaient pas organisées par le gouvernement (sous controles des representants de toutes tendances).
          Donc rien de nouveau de ma part sur ce point

          Vos insinuations tournent au ridicule, et le ridicule tue smiley
          C’est dommage d’être ainsi incapable de débattre, en se contentant de sarcasmes dictés par une idéologie aveuglante.
          Vous faites du tort a votre cause, tant pis !


        • sirocco sirocco 13 mars 18:37

          @lecoindubonsens
          « Vos insinuations tournent au ridicule... »

          C’est vous qui avez donné le bâton pour vous faire battre !

          Parler d’amélioration du jeu démocratique en suggérant que les citoyens s’expriment en ligne sur un site gouvernemental alors que nous vivons sous une quasi dictature de ce même gouvernement, ça appelait bien quelques sarcasmes, non ?...

          Pas besoin de me soupçonner de défendre une cause (?) servie par une idéologie aveuglante (?). J’ai seulement réagi par bon sens, comme dit votre avatar.


        • lecoindubonsens lecoindubonsens 14 mars 11:14

          @sirocco
          Libre à vous d’être anarchiste en refusant et contestant toute organisation collective. Ni dieu, ni maitre et chacun pour soi.

          Mais dans tous les autres cas, qu’imaginez vous comme organisation permettant aux citoyens de s’exprimer et de décider en commun selon des règles acceptées et dites démocratiques. Bien sûr avec les controles de tous pour eviter les bidouilles et les arnaques.

          Qu’imaginez vous si ce n’est un système piloté par des représentants mis en place par les citoyens ?
          Pensez vous que le systeme de vote actuel est truqué ? Si oui, quels sont les éléments qui vous le font penser ?
          Pourquoi le serait-il plus en mettant en oeuvre mes propositions ?

          Si les gestionnaires que nous avons ne nous plaisent pas, c’est que nous n’avons pas été assez nombreux pour voter pour des meilleurs, ne nous en prenons collectivement qu’a nous mêmes : avec 12 actuellement, on a quand même le choix !

          Donc je persiste : des sarcasmes de votre part, mais rien à proposer. Juste la critique, mais sans imaginer mieux, bref purement négatif. Dommage.


        • sirocco sirocco 14 mars 18:15

          @lecoindubonsens
          « ...qu’imaginez vous comme organisation permettant aux citoyens de s’exprimer et de décider en commun... »

          J’ai plus de facilité à deviner ce qui ne fonctionnera pas, qu’à imaginer ce qui fonctionnera...

          Pour avoir une idée d’un bon système se rapprochant au plus près de la démocratie (au sens étymologique du terme), je vous conseille de faire connaissance avec le « RIC constituant » dont Étienne CHOUARD est un excellent théoricien.


        • yakafokon 15 mars 08:14

          @lecoindubonsens
          Le seul système de vote électronique qui soit totalement inviolable, tant il y a de contrôles de sécurité, est celui...du Venezuela ! Eh oui, du Venezuela !
          Lors de la dernière élection présidentielle de 2014, il y avait environ 2.000 observateurs, tant nationaux qu’internationaux.
          Ils n’ont pu détecter aucune fraude, malgré tous leurs efforts !
          D’ailleurs, c’est Jimmy Carter lui-même qui a dit que c’était le meilleur système de vote qui existait au monde !
          Dans l’isoloir, le nom des candidats apparait sur l’écran, et vous cliquez sur celui de votre choix.
          Ensuite, vous sortez de l’isoloir et sur une une autre machine, vous saisissez vos identifiants , et vous validez pour obtenir un document papier mentionnant le nom du candidat que vous avez choisi. C’est aussi simple que ça !
          C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Juan Guaïdo ( le faux président désigné par les Etats-Unis et leurs esclaves ) a refusé de participer à cette élection, sachant d’avance qu’il allait se prendre une branlée mémorable !


        • lecoindubonsens lecoindubonsens 15 mars 08:50

          @yakafokon
          Merci pour votre temoignage allant dans le sens « un vote electronique fiable est possible ».
          Toutefois, nous ne parlons pas de la même chose. Vous mentionnez les machines que l’on trouve dans des bureaux de vote traditionnels. Il y en a en France, je connais, et cela fonctionne très bien sans doute de fraude mentionné par une quelconque tendance politique (pourtant des représentants de tous sur place). Et cela fonctionne même sans isoloir : la machine est dans un coin, à l’abri des regards (pas possible de savoir le vote effectué) et chacun « touche » (ecran tactile) le candidat de son choix, à l’insu de tous.

          Pour ma part, quand je propose un vote électronique, c’est la possibilité de faire cela de chez soi, a tout moment. Afin de developper la facilité d’expression de chaque citoyen : à tout moment, et quand bon vous semble, vous pouvez vous exprimer sur tout ... et changer d’avis selon les nouvelles informations que vous recueillez. Tout cela bien sur avec la sécurité totale « antifraude » comme précisé dans la proposition.

          Concernant l’exemple du Venezuela, même si vous voulez aider au « vote electronique », je pense que c’est un très mauvais exemple (moins bien que le systeme français) car « obtenir un document papier mentionnant le nom du candidat que vous avez choisi » est TRES DANGEREUX ! il permet toutes les pressions sur les électeurs « tu me rapportes le bon papier sinon je frappe ... ou pire »


        • lecoindubonsens lecoindubonsens 15 mars 09:11

          @sirocco
          « RIC constituant Étienne CHOUARD"

          Merci pour l’info que je viens de regarder attentivement.

          Tout repose sur un tirage au sort, non entre des volontaires, mais dans toute la population, donc je confirme mes réticences déjà exprimées par ailleurs « pas raisonnable de confier la gestion des affaires a des gens qui ne demandent rien = risque d’incompétence/jemenfoutisme, de rejet ou de manipulation par quelques meneurs ». E Chouard l’ecrit lui même « il impose l’amateurisme en politique », est ce bien sérieux de vouloir confier de telles responsabilités à des amateurs ?

          Mais sur le fond, totalement OK pour une maitrise de la monnaie par le collectif et non des intérêts privés, ok sur l’expression directe de la volonté du peuple (même si des tampons sont nécessaires pour eviter le risque de gestion a la petite semaine dictée seulement par l’émotion du moment).


        • Lynwec 12 mars 18:07

          Certains y ont mis le temps mais ils semblent enfin comprendre qu’il n’y a jamais eu de démocratie, mais une dictature ploutocratique renommée pour la forme, tout en modifiant le sens de l’anarchie qui elle, est la vraie démocratie.

          Quant à cette élection, elle est d’ores et déjà volée comme celle de 2017 le fut par la collusion des médias et du CSA qui ferma les yeux sur les inégalités flagrantes de traitement des candidats, mais cette fois-ci d’une autre manière puisque les candidats autorisés à se présenter sont TOUS pro UE et mondialistes et ont été finalisés par le duo Macron-Bayrou avec la « Banque des parrainages », un vrai gage d’honnêteté...

          Que des fruits pourris à l’arrivée.

          Allez-y, mangez-en, c’est bon, qu’ils vous disent...


          • Joséphine Joséphine 12 mars 18:20

            Foutriquet n’ose même pas débattre tant il est incapable de voir son bilan en face. Au fait, à Grenoble aujourd’hui une mère de famille s’est suicidée après avoir tué ses 4 gosses. Bienvenue dans la Macronie où tous les gens sont heureux et où il fait bon vivre. 


            • slave1802 slave1802 12 mars 19:50

              @Joséphine

              Et donc il y a un rapport entre Macron et tous les suicides de France ? Ou c’est juste pour cracher votre haine ?


            • xana 12 mars 19:54

              @slave1802
              Eh l’homme de 82 ans, (né en 1942 !!!) tu devrais te reposer.
              Demain, interrogation écrite de ... Calcul !


            • Joséphine Joséphine 12 mars 20:04

              @slave1802

              Bien sûr qu’il y’a un rapport entre le dirigeant d’un pays et ce qu’il se passe dans ce même pays. Tu n’as qu’à lire les auteurs russes sous le stalinisme pour le comprendre ! 


            • Lynwec 12 mars 20:50

              @slave1802
              Aaaah ! La haine ... Elle est toujours chez les autres... Comme c’est Commode (j’aurais pu dire Caligula ou Néron vu que notre version 2017-2022 du genre semble bien vouloir incendier le pays à défaut d’avoir Rome sous la main)...

              J’ignore si vous avez une famille, mais si un de vos enfants se suicidait, il serait vraisemblable que vous puissiez avoir une part de responsabilité.

              Or, un chef d’état qui se respecte (on n’a pas ça en rayon chez nous,et depuis longtemps, mais c’est pour expliquer...) devrait se considérer comme « le père de la Nation » et veiller au bien-être général en faisant de son mieux.

              Nous, on a eu droit au père Fouettard, pas de bol...


            • slave1802 slave1802 13 mars 20:48

              @xana

              A priori vos fichiers ne sont pas à jour...


            • olivier cabanel olivier cabanel 12 mars 19:44

              @ l’auteur

              quelle bonne étoile ?

              c’est une blague ?!!!

              depuis qu’il est au pouvoir, tous les malheurs du monde nous sont tombés dessus !

              service public en panne, manifs a répétition, coronavirus, et maintenant la guerre !!!


              • Joséphine Joséphine 12 mars 20:09

                @olivier cabanel

                Bonjour Olivier , ravie de vous attraper ici, avez-vous lu le dernier livre de Michel Onfray qui s’intitule « Foutriquet » ? Je ne doute pas une seconde que ce bouquin vous plairait beaucoup quand je lis vos textes. Je crois en toute sincérité qu’acheter un tel livre en pleine période électorale est un gros pied de nez à Foutriquet. C’est pourquoi dans ma famille on l’a acheté. En plus, il est déjà numéro UN des ventes ! Oh la honte pour Foutriquet ! smiley

                Lire ce livre est un acte hautement politique ! 

                Livre : Foutriquet écrit par Michel Onfray - Albin Michel (lalibrairie.com)


              • Eric F Eric F 13 mars 10:06

                @olivier cabanel
                La « bonne étoile » n’est pas pour le pays, mais un concours de circonstances improbable favorisant l’élection de Macron (on a parlé aussi d’« alignement de planètes »). Mais en effet, une guerre ou une épidémie sont des calamités pour le monde, et le bilan de son action est une calamité pour le pays, qui est, quoiqu’il prétende, en bien plus mauvais état qu’il n’était à son arrivée.


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 13 mars 11:54

                @Joséphine
                 
                 merci du lien, on lit :
                 

                 Dans Macron président, la fin de l’innocence, un documentaire à sa gloire diffusé sur France 3, le président de la République Emmanuel Macron dit à propos de la Commune : « Versailles, c’est là où la République s’était retranchée quand elle était menacée ».
                 

                Ça me fait penser à Zelensky à propos de la dénazification de l’Ukraine :

                 «  dans les années 40, l’Allemagne nazie a procédé à la dénazification du peuple juif. La même chose se produit maintenant, je ne savais tout simplement pas ce que cela pourrait être dans le monde moderne. Qu’une personne qui déclare la dénazification puisse obtenir une sorte de soutien pour cela. C’est un crime contre le peuple »

                 C’est du même tonneau. L’école des Young Leaders sans doute. 


              • mmbbb 14 mars 14:40

                @olivier cabanel  je ne veux pas soutenir Macron, «   coronavirus, et maintenant la guerre  » S il a mal géré cette crise on ne peut lui imputer l origine de celle ci ainsi que cette guerre 
                Il faut etre un tordu de ton genre pour avancer de telles inepties 
                .
                Ton commentaire englobe tout « un pack », c est pratique mais cela denote que tu es une tare . 

                Quant a l energie , le prix monte en fleche , un jour ou l autre vous risquez d etre pendu les « ecolos » . Voila ou amene vore politique . 


              • xana 12 mars 19:56

                Macron se rapproche chaque jour de ... la GUILLOTINE !


                • germon germon 13 mars 06:53

                  @xana

                  Si sa pouvait être VRAI quel soulagement 


                • Bonne étoile. Pas certain... Macron sait que la manière dont il sera élu n’est en rien démocratique. 70 % pourcent des français ne veulent plus de lui et d’autres pensent, que mieux vaut un mal connu que l’aventure. 


                  • Jean Keim Jean Keim 13 mars 07:39

                    Bref pour résumer il serait bien qu’une constituante, dont les membres seraient choisis par tirage au sort, rédige une nouvelle constitution sans que quiconque fut-il président, ancien président ou puissant puisse y mettre son grain de sel... au fait y a-t-il un candidat qui propose cette alternative ? Le genre de candidat qui donne l’assurance qu’une fois la nouvelle constitution approuvée par un référendum populaire, se retirera puisqu’il ne sera plus président car élu suivant l’ancienne constitution.


                    • xana 13 mars 09:29

                      @Jean Keim
                      Ce serait bien si c’était possible... Car pour n’importe quel politicien ce serait se tirer une balle de gros calibre dans le pied !
                      AUCUN politicien ne proposera une solution qui se passerait d’eux.

                      Il ne faut donc absolument pas compter sur eux. Ni sur les médias évidemment. C’est aux citoyens d’imposer des solutions, d’abord au niveau des quartiers ou des communes, et d’établir un système de vote direct, sans aucun intermédiaire, qui permet à différents groupes de proposer et à la communauté de voter pour accepter ou refuser définitivement.

                      Ca n’est pas très compliqué. Le vrai problème ce sont les corrupteurs, que le système doit décourager d’office. S’il ne s’agit pas d’un référendum, les participants au vote doivent être choisi au hasard pour chaque consultation. Ainsi ils ne pourront pas être corrompus.


                    • lecoindubonsens lecoindubonsens 13 mars 09:34

                      @Jean Keim
                      « membres seraient choisis par tirage au sort »
                      je n’ai jamais compris l’intérêt de demander a des gens « tirés au sort » qui eux ne demandent rien, n’ont en aucune manière manifesté leur souhait de gérer les affaires, ... l’intérêt de leur demander (voire ainsi de leur imposer) de prendre les manettes.

                      Au mieux, ils sont juste incompétents et/ou sans intérêt pour la chose et ils font « au mieux » avec bonne volonté, mais probablement manipulés par quelques meneurs.
                      Au pire, n’ayant rien demandé, et face à cette contrainte imposée, ils sabotent le truc en faisant n’importe quoi.

                      Pourquoi ne pas faire plutôt confiance à des personnes choisies (élues) qui au préalable ont exprimé leurs convictions et leurs propositions pour gérer les affaires ?
                      Merci de nous expliquer ...


                    • Eric F Eric F 13 mars 10:17

                      @Jean Keim
                      On peut toujours considérer qu’il serait bien que telle ou t-elle chose survienne, mais il n’y a pas l’once d’une probabilité que ça arrive tout seul.
                      On a un moyen d’action avec le vote, certains candidats ont prévu dans leur programme de changer la constitution : faites campagne pour celui qui vous parait le plus capable, ça fera concrètement avancer le sujet.
                      Ceci dit, si le candidat veut modifier la constitution principalement pour introduire le droit de changer de « genre », ce n’est pas forcément la première priorité de l’intérêt général.

                      Sur le fond, mon point de vue est que n’est pas tant la constitution elle-même que la manière dont elle est détournée qui pose problème.


                    • Seth 13 mars 13:12

                      @lecoindubonsens

                      D’accord avec vous. En me plaçant dans cette situation, je m’imagine mal tiré au sort et n’étant pas le centre du monde, je suppose que ça vaut pour beaucoup d’autres.

                      Dans une telle situation, on ne peut que douter du résultat. Si l’on suppose en plus que beaucoup, même parmi les plus « petits » commenceront par penser à eux dans le présent avant de penser collectivement à améliorer le futur.

                      Ceci dit, un habile panachage de la Constitution de l’An 1 et des choix du CNR pourrait constituer une bonne base de réflexion (eh oui ! car il s’agit de réflexion et dès lors rien n’est évident et l’effort demandé est considérable).

                      Ceci ouvre bien sûr de fait la question majeure du choix des constituants ; c’est sans doute en raison de la difficulté de ce choix et de l’impossibilité de la confiance absolue en quiconque que beaucoup choisissent le tirage au sort, ce qui se comprend aisément.

                      Peut être pourrait on trouver une troisième voie, aucune de ces deux n’étant pleinement satisfaisante.

                      Il reste que la question majeure reste de savoir comment on peut en arriver à cette Assemblée Constituante. La 5ème République étant solidement auto-protégée, beaucoup parlent d’une 6ème mais sont très vague sur le franchissement de la première marche de l’escalier qui y conduit.


                    • lecoindubonsens lecoindubonsens 13 mars 15:04

                      @Seth
                      constituante, 6eme republique, etc. pourquoi pas,

                      mais le bon sens voudrait simplement que chaque citoyen puisse a tout moment donner son avis sur tout (et en changer), mais sans obligation (chacun restant libre de déléguer la gestion des affaires).
                      Des gestionnaires élus devraient mettre en musique au quotidien pour aller dans le sens des grandes orientations, des grandes evolutions definies au point précedent (mais avec le recul suffisant pour ne pas faire de la gestion a la petite semaine). Gestionnaires bien sur revocables s’ils ne suivent pas ces grandes orientations).

                      C’est tout le sens de mon projet, et la cohérence de mes propositions.
                      Cela pourrait être mis en oeuvre avec la constitution actuelle si une majorité le décidait.


                    • Le421... Refuznik !! Le421... Refuznik !! 13 mars 16:52

                      @Jean Keim

                      au fait y a-t-il un candidat qui propose cette alternative

                      Heu... Soit vous plaisantez, soit vous vivez dans une grotte sans télé ni radio.

                      Pour la constituante, c’est un panel d’élus et de citoyens tirés au sort et bien sûr volontaires(! !) qui serait chargé d’écrire cette nouvelle constitution.


                    • lecoindubonsens lecoindubonsens 13 mars 18:17

                      @Le421... Refuznik !!
                      « Pour la constituante, c’est un panel d’élus et de citoyens tirés au sort et bien sûr volontaires(! !) »
                      s’il s’agit de volontaires, c’est dejà plus compréhensible, mais ce n’était pas évident puisque en général l’argument est de comparer ce tirage au sort a celui des jurés d’assises qui en aucun cas sont volontaires, mais réquisitionnés. Mais pour eux, c’est différent puisque on leur demande d’arriver vierge de toute idée, de tout préjugé et de ne juger que ce qu’ils entendent lors de l’audience.

                      Neanmoins, je préfére que ces « gestionnaires » soient des élus (cf par exemple via un systeme comme
                      https://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=237839
                      que via un tirage au sort que les opposants a ma proposition devrait critiquer : qui organise le tirage, quelle garantie de non trucage, etc.


                    • Seth 13 mars 19:56

                      @lecoindubonsens

                      Je vous entends bien mais en modifiant la constitution actuelle en profondeur, et pas dans la sens où ça a déjà été fait 24 fois, ce dont on peut douter.

                      Avis populaire, révocation, etc... avec vous sur ces questions majeures.


                    • Jean Keim Jean Keim 13 mars 21:34

                      @Jean Keim

                      Choisi par un tirage au sort ne veut pas dire obligé de le faire, on peut avoir envi de participer à un tel challenge, ce serait un travail de groupe et il n’est pas interdit de se faire aider par un ou des juristes ne serait-ce que pour la rédaction, de plus nous avons tous peu ou prou des idées sur ce que nous aimerions voir disparaître ou changer.


                    • bertin 13 mars 07:51

                      Le vrai scandale c’est la répression secrète du Mind Control : il s’agit d’une surveillance électromagnétique satellitaire qui vise tout le monde et permet de filmer et enregistrer à l’intérieur des domiciles, de lire dans les pensées, de torturer et de tuer. Cette répression biaise les résultats électoraux.


                      • xana 13 mars 09:40

                        @bertin
                        Non. Le vrai problème c’est la connerie humaine, en particulier celle qui répand de fausses menaces et empêche les gens de réfléchir sérieusement : Par exemple, toi et ton « mind control »...
                        .
                        L’espèce humaine a deux problèmes essentiels : La rapacité et la connerie, qui caractérisent la majorité des sociétés.
                        Cela vient du fait que nous ne sommes après tout, que des singes habillés, mais des singes tout de même.
                        .
                        Cela n’est pas définitivement sans espoir. On a vu en France qu’une édication de qualité pouvait améliorer sérieusement la société. Hélas, les intérêts de nos élites ont prévalu, et l’éducation est devenue une parodie.
                        Mais cela pourrait encore changer, à condition de se débarasser de ces fameuses « élites ».


                      • Eric F Eric F 13 mars 10:21

                        @xana
                        Je ne suis pas souvent d’accord avec vous, mais ce que vous écrivez ici est particulièrement judicieux. Toutes les élucubrations complotistes détournent des vrais problèmes.


                      • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 13 mars 13:38

                        @xana
                         
                         ’’Cela pourrait encore changer, à condition de se débarasser de ces fameuses « élites ».’’
                         
                         Oui, et avant qu’elles ne se débarrassent de nous, êtres humains dotés d’une âme et d’un libre arbitre, ce qu’elles ont déjà entrepris de faire via la vaxxination universelle notre âme càd le système immunitaire et le Grand Reset notre libre arbitre.


                      • Le421... Refuznik !! Le421... Refuznik !! 13 mars 16:57

                        @xana
                        Il suffit de lire Annah Arendt pour comprendre comment on gère une société par la peur.
                        Un zeste de Machiavel au départ et vous obtenez un parfait Macron !!

                        La peur rends les gens déraisonnables et manipulables. C’est ce que vous appelez « la connerie » mais qui est en fait un réflexe quasi pavlovien face à une possible autre voie.
                        Mélenchon et l’union populaire proposent des règles auxquelles sont favorables plus de 70% des français.
                        Pourtant, ils ne voteront pas pour lui.
                        Alors qu’au point où on est rendu, moi je dis qu’il n’y a plus de risque, on est au fond de la piscine. Faut pas casser les carreaux et le béton pour creuser plus profond !!  smiley


                      • mmbbb 14 mars 14:42

                        @bertin c est en supplément des chemtrails !


                      • PascalDemoriane 13 mars 10:27

                        @l’auteur
                        Et pas un mot sur le quasi délit de concussion du Bayrou, négociant grossiste en parrainges avec favoritisme et refus de vente. Je dis quasi concussion car même si l’objet du délit n’est pas extorsion monétaire, c’est un trafic mafieux de valeur politique, hors assise légale.
                        Et pas un mot de l’évacuation frauduleuse dès les sondages puis des parrainages de Asselineau, des Clara Egger et autres Yassine.
                        Finalement ces omissions ne sont pas moins arbitrairement sélectives que le système que l’auteur critique avec une partialité très démocratique !


                        • njama njama 13 mars 12:04

                          Un sondage effectué par RTL France le 04 mars avec 42 498 votants révélait que 84 % des personnes interrogées ne veulent pas d’une réélection de Macron

                          La Page a été supprimée sans explication, mais des copies d’écran ont circulé sur Twitter

                          https://www.profession-gendarme.com/un-sondage-defavorable-pour-emmanuel-macron-supprime-par-rtl/

                          Cette élection pourrait soulever quelques surprises

                          Les français accorderaient-ils un second mandat à un type méprisant, adepte de la cancel culture (l’art et la culture française n’existe pas), du wokisme, fervent soutien à LGBT, marié à un trans...dont la biographie est plus qu’incertaine !


                          • Eric F Eric F 13 mars 18:45

                            @njama
                            Vous ressortez cette histoire de 84% qui a été évoquée en boucle il y a quelques jours, mais ce n’était pas un « sondage » d’un échantillon représentatif, juste une libre consultation comme celle qu’avait fait agoravox il y a cinq ans qui donnait Mélenchon et Asselineau en tête au premier tour.
                            Malheureusement, Macron va bénéficier du ’’réflexe légitimiste’’ d’un grand nombre d’électeurs du fait du conflit en cours (il pourra envoyer une caisse de champagne en remerciement à Vladimir Vladimirovitch).


                          • njama njama 13 mars 12:14

                            Je ne crois pas personnellement que la guerre en Ukraine serait un avantage pour n’importe quel candidat dans ce contexte d’élections présidentielles d’autant qu’elle risque d’être terminée avant, ou au plus tard les premiers jours de avril car il ne reste que quelques chaudrons de résistance ukronazis et que leur reddition est désormais inévitable...

                            sauf folie pure de l’U€, des États-Unis

                            Stratpol

                            Bulletin N°72. Mâchoire russe, sanctions et contre-sanctions, sauvons le lycée français ! 13.03.2022.

                            https://www.youtube.com/watch?v=lqaA4BlPSQc


                            • sylvain sylvain 13 mars 15:27

                              @njama
                              j’ai commencé a regarder, j’ai arrêté quand le gars dit que défendre les villes est une technique hitlérienne .... c’est juste pas sérieux
                              Comment peut on se dire que c’est de l’information ?? c’est pas parce que nos médias sont corrompus qu’il faut croire radio moscou


                            • njama njama 13 mars 18:29

                              @sylvain

                              défendre quelques villes (bastions, en prenant en otages comme bouclier des civils... ) quand on sait (des militaires ne sont pas dupes) que l’on approche de l’échec et mat ... ne peut être que le fruit de quelques jusqu’au-boutistes qui n’ignorent pas que la bataille est déjà perdue


                            • pipiou2 13 mars 18:33

                              @njama
                              C’est exactement ce que pensaient les stratèges russes au début de la guerre de tchétchénie .  smiley


                            • pipiou2 13 mars 18:36

                              @sylvain
                              Xavier Moreau de Sratpol est un gros propagandiste qui disait déjà il y a une semaine que la guerre était finie.

                              Mais il a son club de fans, principalement des cathos tradis qui voient dans la Russie le dernier bastion anti-décadence, des Alinea en quelque sorte.


                            • sylvain sylvain 13 mars 18:39

                              @njama
                              il me semble que cette guerre continuera comme toutes les guerres ou un gros empire attaque un pays qui n’a pas les moyens de se défendre .En guérilla, comme en afghanistan, en irak...
                              De ce point de vue, la guerre en ukraine n’a même pas encore vraiment commencée


                            • njama njama 13 mars 18:40

                              @sylvain
                              j’ai commencé a regarder, j’ai arrêté quand le gars dit que...

                              .allez un peu plus loin dans la profondeur stratégique, et concernant le « gars » il n’est pas le premier venu et il connaît son sujet


                            • Eric F Eric F 13 mars 18:53

                              @sylvain
                              On ne connait pas les « vrais » objectifs de Poutine sur l’Ukraine, mercredi la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a déclaré que les objectifs de la Russie « n’incluent ni l’occupation de l’Ukraine, ni la destruction de son État, ni le renversement du gouvernement actuel » . Donc on ne sait pas ce que durera la guerre, et quelle sera ensuite la « zone occupée » ; s’il y a annexion ce sera des régions très majoritairement "pro-russes’’.


                            • sylvain sylvain 13 mars 19:44

                              @Eric F
                              s’il y a annexion ce sera des régions très majoritairement "pro-russes’’.

                              effectivement on ne sait pas .Je pencherais pour une annexion de la moitié est, mais ce n’est que de la spéculation


                            • Eric F Eric F 14 mars 10:01

                              @sylvain
                              « ...une annexion de la moitié Est »
                              C’est comme si la France annexait toute la Wallonie, c’en serait fini de la Belgique.


                            • chantecler chantecler 14 mars 10:03

                              @Eric F
                              Ah oui mais si les flamands s’amusaient à bombarder ,sadiser et déporter les wallons ?
                              Qu’est ce que tu proposerais ?


                            • Eric F Eric F 14 mars 12:12

                              @chantecler
                              Vous donnez une présentation tendancieuse et outrancière.
                              Revenons à une vision non-partisane de la situation ukrainienne :
                              Au départ les nationalistes ukrainiens ayant pris le pouvoir suite à des émeutes populaires appuyées par des services occidentaux ont pris des mesures abusives vis à vis des minorités linguistiques et entamé un rapprochement avec l’occident.
                              Suite à quoi, des agitateurs pro-russes ont exacerbé le séparatisme en Crimée et dans le Dombass. La Russie a réannexé rapidement la Crimée ; le gouvernement ukrainien a cherché à reprendre le contrôle du Dombass face à des milices armées par la Russie.
                              Il y a eu des combats avec des avancées et retraits de part et d’autre, les milices séparatistes étant assez puissantes pour tenir en échec les armées nationales, les populations locales ont été victimes de tirs et pilonnages. Il y a des milices naziformes de part et d’autre.
                              Aucune des deux parties n’a appliqué les accords de Minsk de gel de la délimitation et de solution d’autonomie partielle ; les ukrianiens voulant réintégrer les zones séparatistes sous leur contrôle, les séparatistes voulant sortir de l’Ukraine et s’arrimer à la Russie.

                              La reconnaissance de l’indépendance des républiques séparatistes par Moscou avec protection militaire pouvait se justifier (vous voyez, je ne souscris pas à la position atlantiste). Par contre, l’agression militaire avec occupation de l’Ukraine est totalement disproportionnée à la situation, il s’agit d’une « mise au pas » dans la lignée des tsars et du soviétisme.
                              Ce n’est pas seulement l’occident qui condamne cette agression militaire, mais plus de 140 pays sur 190 à l’ONU, et seuls 3 pays non belligérants la soutiennent.


                            • grangeoisi grangeoisi 13 mars 12:17

                              14102 personnes arrêtées en Russie suite aux manifestations anti « Opération militaire spéciale en Ukraine ».


                              • njama njama 13 mars 12:29

                                @grangeoisi

                                avaient-elles l’autorisation de manifester ?
                                en France toute manifestation sans autorisation administrative, préfectorale, est illégale
                                https://legadroit.com/le-droit-de-manifester/


                              • sylvain sylvain 13 mars 15:19

                                @njama
                                et la france est un modèle pour vous ??
                                mais même en france après l’épisode des GJ, 14000 personnes qui se retrouvent en taule pour avoir manifestés, ça n’est pas arrivé depuis fort longtemps .


                              • njama njama 13 mars 18:35

                                @sylvain

                                ben oui, mais justement 14000 civils se sont faits trucider par les bombardements de l’armée ukrainienne (ce qui en tient lieu) contre les républiques indépendantistes du Donbass et celle de Donesk depuis 2014
                                sans que la France ni l’Union €uropéenne ne s’en émeuvent, de ce que certains considèrent comme un génocide
                                cherchez l’erreur et le deux poids deux mesures...


                              • njama njama 13 mars 18:50

                                @sylvain
                                @njama
                                et la france est un modèle pour vous ??

                                loin de moi l’idée de penser que la France serait un modèle démocratique, mais je peux concevoir que « l’espace public » ne serait pas non plus une sorte d’auberge espagnole pour exprimer des revendications n’importe comment, n’importe où...
                                En France nous avons l’autorisation de manifester, sous conditions administratives,... pour ce qui concerne la Russie, je n’y connais rien, mais on peut imaginer quelque chose de similaire... sans s’en offusquer
                                de là à prétendre que toutes sortes de manifestations ne seraient pas autorisées en Russie je suis très sceptique...


                              • sylvain sylvain 13 mars 19:51

                                @njama
                                de là à prétendre que toutes sortes de manifestations ne seraient pas autorisées en Russie je suis très sceptique...

                                en dehors de certaines choses, la russie de poutine me semble assez permissive, il ne faut juste pas toucher a tout ce qui a trait au pouvoir et a la puissance de la nation .Je suppose que tout un tas de manifestations sont autorisées.


                              • Eric F Eric F 14 mars 12:14

                                @sylvain
                                il est autorisé de manifester en Russie, sauf pour s’opposer à la politique gouvernementale.


                              • sylvain sylvain 14 mars 15:00

                                @Eric F
                                on est d’accord, c’est a peu près ce que je voulais dire .


                              • chantecler chantecler 14 mars 18:57

                                @grangeoisi
                                Il est rare qu’un pays en guerre tolère des manifestations antiguerre.
                                Aux USA elles sont apparues tardivement au fur et à mesure de l’extension de la gravité et des pertes aux combats .
                                Mais naturellement elles sont été réprimées .
                                Mais sont devenus des manifestations de masse et mondiales .
                                d’autant que l’armée incorporait de plus en plus de jeunes et qu’il y avait de plus en plus de casse .
                                Contournées par le mouvement hippie , peace and love , etc etc ....


                              • sylvain sylvain 13 mars 15:17

                                la démocratie était déja en ephad quand elle a chopé le covid .Du coup rivotril et au lit .Comme la chambre sent de moins en moins bon, personne ne vas voir ce qu’elle est devenue .

                                Bon si macron est a l’intérieur, avec ses penchants gérontophile, je pense qu’il vaut mieux foutre le feu a tout l’étage plutot que d’aller voir, c’est un coup a ne plus jamais dormir


                                • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 13 mars 17:06

                                  Salutations, mais nous avons la démocratie, mot baise couillons de première, ça marche terrible..c’est de l’hypnose non perçue comme telle....nous avons tous une vie mentale de merde donc de désespoir, que fait cette conne de pensée analytique ? va t’elle essayer de comprendre ? pas du tout , elle invente un opposé théorique qui est une fuite mais que je prends pour une quête...la maladie aujourd’hui dit du gauchisme est née..l’idéalisme comme me scientisme c’est ça, l’illusion devient le fait..il y a des milliers d’années..parlons en à Adam et Eve, mode allégorique obligatoire, inaccessible à l’analyse et à la pensée donc ..comme aussi à la science, surtout celle du moment..

                                  ce monde et société sont exactement ce que nous sommes et voulons à 99%..

                                  que veut l’humain depuis ce mauvais tournant pris il y a des millénaires

                                  -plus pour moi, tout si on me laisse

                                  -faire tout ce que je veux sans entraves

                                  -que les autres me servent

                                  -chacun sa merde

                                  -compétition qui élimine seul moyen d’avoir plus

                                  -refus de coopérer

                                  -refus de partager avec équité.-etc

                                  BREF LE VEAU D’OR ..

                                  et bien pourquoi râler , ce monde est exactement ce que nous voulons..

                                  dans ce sens il est même parfait, mais devant l’ampleur de la tragédie criminelles, courage oblige, la meute à 90%% crie : c’est pas moi..or si bien sur..

                                  nous choix sont le vol, la guerre, l’insécurité, la destruction, la torture, le mensonge enfin etc

                                  c’est ça la démocratie.,la somme de ce que chacun veut..qui ferait un tout formidable si on aime la connerie....mais voila, l’homme ignorant se satisfait de mots...

                                  plus con tu meurs...ç’est en cours..mais c’est un suicide..

                                  car le global passe avant le personnel dans l’intention primaire de l’univers..désolé vision oblige ici...

                                  Comme nous refusons que naître = mourir, nous refusons la vie, et le global qui prime..pour 7 milliards de MOA je veux ci et ça..tous en combat..

                                  résultat la planète est peuplé d’ ..........

                                  De plus je croyais que les pleureuses c’étaient certains seulement, on m’aurait menti ?

                                  bon je retourne dans le jardin..suite au réchauffement il fait genre 45 aujourd’hui en Irlande...je dois donc arroser car tout est sec..


                                  • leypanou 13 mars 19:04

                                    Arriva, en 2020, une crise sanitaire comme le monde n’en n’avait pas connue depuis un siècle  : si vous savez comment a été fabriquée la prétendue « crise sanitaire », vous n’auriez pas écrit çà.

                                    Déjà l’OMS a modifié la définition de pandémie pour les besoins de la cause. Ensuite, un test bidon a été validé en un rien de temps pour faciliter la propagande.

                                    Puis tout a été fait pour écarter tout traitement potentiel, chose gardée jusqu’à maintenant en particulier dans les hôpitaux états-uniens : il faut que le petit peuple ait peur pour accepter de se faire « piquer ».

                                    Bref, des millions de gens ont accepté de se faire piquer un produit dont ils ne connaissent pas les effets à moyen ou long terme, et dont les effets à court terme peuvent être fatals, chauffés par des statistiques bidons de nombre d’« incidents », de morts, etc, etc.

                                    L’OMS est en train de mettre en place un gouvernement mondial, sur instigation de Bill Gates, pour faire disparaître les états, sous prétexte que pour vaincre les pandémies, c’est indispensable. Seule la Russie avait rejeté cette idée stupide au moment où cet article a été écrit.

                                    Bref, tout çà est en lien avec la société de surveillance totale que l’oligarchie est en train de mettre en place car voici ce qui nous guette.


                                    • slave1802 slave1802 13 mars 20:46

                                      @leypanou

                                      Toujours dans le déni ?


                                    • Eric F Eric F 14 mars 19:15

                                      @leypanou
                                      Vous nous apprenez que la Russie n’a pas développé de vaccin anticovid de nouvelle technologie, et que ce n’est pas un état dont les citoyens sont sous surveillance.
                                      Il y a cinquante ans certains s’extasiaient devant le paradis soviétique, d’autres aujourd’hui encensent le paradis néo-tsariste russe. Quel pays béni des divinités !


                                    • leypanou 14 mars 19:21

                                      @Eric F
                                      je n’encense rien du tout : j’ai seulement écrit qu’au moment l’article, la Russie était le seul pays à avoir rejeté le nouveau plan de l’OMS d’un gouvernement sanitaire mondial.
                                      Qu’est ce que le développement d’un vaccin anti-covid par la Russie a à voir avec ce que j’ai écrit ?


                                    • zygzornifle zygzornifle 14 mars 08:04

                                      C’est son job la tuer .....


                                      • Jean Keim Jean Keim 14 mars 08:09

                                        Les preuves directes de la pandémie autour de nous n’ont jamais été probantes, je parle bien d’une pandémie pas de cas isolés ayant effectivement attrapé une maladie, baptisée à coup de test PCR bidons covid19.

                                        Dans un autre registre, je n’ai pratiquement jamais rencontré de gens ayant voté Macron en 2017, il semblerait que ce soit comme une maladie honteuse, on ne l’avoue pas. Macron se place comme le sauveur de : la possible pseudo pandémie, des hôpitaux, de l’économie, du pouvoir d’achat, de la démocratie..., il travaille également son image pour être celui qui est capable de nous sauver des affres de la guerre, et apparemment plus c’est gros et plus ça marche ; beaucoup de gens le croient.

                                        On sait tous pertinemment que c’est un menteur démago compulsif, mais des imbéciles voteront pour lui parce que nous savons précisément ce qu’il est. Il veut la retraite à 65 ans, c’est un froid calcul, la durée de vie est en diminution, les gens sans boulot ou avec un job précaire sont en augmentation, dans ces conditions augmenter le temps de travail est une entreprise machiavélique, les conditions de chômage seront encore durcie, il faut crever au boulot, c’est rentable...

                                        Alors les abrutis ou les inconscients (les deux probablement) votez pour lui et dans qq. mois, de nouveau personne n’osera avouez pour qui il a voté.

                                        Les dictateurs ont toujours en début de carrière l’adhésion de la masse, et ensuite quand c’est sans danger, quand le roi est destitué, des ‘’courageux’’ se saisiront de lui et le larderont de coups de poignards ou le pendront à un crochet de boucher, et ensuite fièrement rouleront les mécaniques.


                                        • tashrin 14 mars 10:30

                                          Cherchez pas, la présidentielle je vois pas comment on pourrait échapper à Macron 1er pour 5 ans de rab... Le contexte est en sa faveur, et en vrai ya pas grand monde en face de credible. Juste pour ca il repassera

                                          Le seul truc à faire, c’est voter aux legislatives pour éviter de se retrouver avec une assemblée acquise à sa cause comme on vient de le vivre depuis 5 ans. Une bonne cohabitation, ca lui rendrait probablement la vie un peu moins facile


                                          • Jean 14 mars 10:56

                                            @tashrin
                                            "c’est voter aux legislatives pour éviter de se retrouver avec une assemblée acquise à sa cause comme on vient de le vivre depuis 5 ans."
                                            pas grave vous savez bien que certaines lois sont votées en catimini avec quelques députés, non il faut impérativement changer les règles de vote par exemple 517 députés donc obligatoirement 300 députés présents au moment du vote.


                                          • tashrin 14 mars 11:55

                                            @Jean
                                            Tout à fait d’accord sur le quorum minimum, je ne comprends même pas que ce soit pas déjà le cas. Changer les règles, oui... mais pour ca il faut une assemblée qui n’ait pas interet à ce que ca ne change pas


                                          • Eric F Eric F 14 mars 19:30

                                            @Jean et @tashrin

                                            En tant qu’électeur, il n’est pas de notre capacité de changer les règles de désignation et de fonctionnement parlementaires, mais il est à notre portée de voter pour un candidat qui le propose.

                                            Concernant les élections, plus Macron aura un score élevé aux présidentielles, plus il aura une forte majorité aux législatives dans la foulée. Il faut donc le contrer dès les présidentielles, en votant au second tour pour son adversaire, quel qu’il soit, afin de réduire le score des « votes exprimés » en faveur de l’inévitable vainqueur annoncé, car qu’on le veuille ou non c’est ce pourcentage qui sera retenu par les média. On part de loin, car il bénéficie du réflexe légitimiste autour du pouvoir en place en période de conflit.


                                          • tashrin 15 mars 11:30

                                            @Eric F
                                            Meuh non
                                            Meme s’il etait élu à 50.001 % et 80 % d’abstention, il se considererait encore légitime... Ca ca changera rien
                                            En revanche, devoir négocier le bout de gras à chaque vote au parlement, c’est autrement plus chiant, et vues les habitudes prises depuis 5 ans, ca va les defriser chez La Rep En Miettes.


                                          • Pour le moment, Macron a pluton sur son ascendant. Et qui est plutonien : POUTINE...... astro thème : 

                                            Né le :mardi 7 octobre 1952 à 09h30à :Saint-Pétersbourg (Russie)Soleil :13°56’ BalanceAS :3°12’ ScorpionLune :2°55’ GémeauxMC :21°16’ LionDominantes :BalanceLionScorpion
                                            PlutonMercureNeptune
                                            Maisons 121011 / AirFeu / Fixe
                                            Astrologie Chinoise :Dragon d’EauNumérologie :chemin de vie 7Taille :Vladimir Poutine mesure 1m68 (5’ 6")Vues :628 908

                                            • Intéressant : PLUTON sur astrothème est souligné deux fois......  https://www.astrotheme.fr/astrologie/Vladimir_Poutine


                                              • Autre remarque : Grigory Potemkine a la même configuration astrale : Pluton Mercure, Neptune.... https://www.astrotheme.fr/astrologie/Grigori_Potemkine


                                                • Macron a une dominante saturnienne (l’homme des horloge).... SATAN.....


                                                  • Ah, Zelensky est enfin sur Astrothème. Dominante lunaire (le théâtreux à tendance histrionique. https://www.astrotheme.fr/astrologie/Volodymyr_Zelensky. ensuite URANUS, le transgresseur (il légalise la prostitution et danse nu debout et jouant avec sa bîte sur un piano avec des talon aiguilles.....


                                                    • zygzornifle zygzornifle 14 mars 10:54
                                                      En l’an 37 Macron fit tuer sur ses ordres le petit-fils de Tibère et bien d’autres membres de la famille impériale que le règne précédent avait épargnés, ainsi qu’un grand nombre de dignitaires que Caligula voyait comme de potentiels obstacles à son pouvoir absolu.

                                                      En 38, seulement un an après son avènement, Caligula remplaça son préfet Macron et le chassa de Rome. Alors que Macron et son épouse (dont Caligula s’était lassé) s’apprêtaient à embarquer pour l’Égypte où ils comptaient se retirer, une soldatesque envoyée par Caligula les intercepta. Emmenés dans un lieu secret, ils auraient été exécutés ou contraints à se suicider. Selon certains historiens, le corps de l’ancien numéro deux de l’Empire aurait été jeté en mer.

                                                      Ainsi périt l’ambitieux Macron


                                                      • @zygzornifle son livre de chevet est le rouge et le noir... Connaîssant la fin de Julien SoreL... un ambitieux.... 


                                                      • Eric F Eric F 14 mars 19:37

                                                        @zygzornifle
                                                        A côté de ça, Caligula fut un despote fou, il a même voulu faire consul son cheval.


                                                      • zygzornifle zygzornifle 15 mars 16:26

                                                        @Eric F

                                                         Il broutait certainement mieux que l’épouse de Macron .....


                                                      • Macron est serpent de feu et Poutine DRAGON D’EAU....


                                                        • yakafokon 15 mars 07:28

                                                          Si la France de Macron était une démocratie, ça se saurait depuis longtemps ! A la limite, elle est devenue une « démocrassie ».

                                                          Savez-vous que depuis 5 ans, vous êtes dirigé par un escroc ? Bien-sûr que non I En Octobre 2014, alors qu’il briguait un poste ministériel, Emmanuel Macron a dû déclarer son patrimoine au Parquet National Financier.

                                                          Il n’a déclaré que 176.400 euros, alors qu’il était en réalité de 2.996.010 euros ! Cette arnaque a été révélée, tous documents à l’appui, par le Canard Enchaîné, mais seulement en 2016 ( ces documents ayant été transmis par François Hollande à Gaspard Gantzer, lequel en a fait profiter le Canard Enchaîné ).

                                                          Outrés par cette ignominie, trois élus de l’Est ont engagé une procédure...qui s’est terminée en eau de boudin, comme il fallait s’y attendre !

                                                          Car le P.N.F. n’a pas pris en compte la déclaration patrimoniale de 2014, mais celle de 2016, pour l’élection présidentielle ( qui avait étonnement subi une cure d’amaigrissement, genre What Watcher, pour passer sous les radars ).

                                                          Si le Parquet National Financier avait fait son travail en 2014, notre escroc national serait embastillé ( le Code Pénal prévoit, pour toute fausse déclaration patrimoniale d’un homme public, qu’elle soit volontaire ou non, une peine de 3 ans de prison et 50.000 euros d’amende ) et nous en serions définitivement débarrassé !

                                                          Ce qui veut dire que les parrainages auraient été secrets, que vous auriez entendu la voix de François Asselineau, et que la soumission aveugle aux ordres des Etats-Unis, qui nous entraîne vers la guerre en Europe, aurait cessé !

                                                          Personne n’interdit aux Etats-Unis de la faire directement la guerre à la Russie ( à laquelle ils achètent du gaz et du pétrole ) mais nous n’avons aucune raison sérieuse d’entrer en guerre contre un pays qui nous a délivré du nazisme, au prix de la mort de 14.000.000 de ses combattants !

                                                          Nous, on se contentera de compter les points !

                                                          Pour en terminer, le Canard Enchaîné a été atteint de la grippe aviaire, qui rend sourd, aveugle, et muet, comme chacun sait !

                                                          François Asselineau vous donne rendez-vous pour l’élection législative, qui va lui permettre d’apparaître sur les media odieux-visuels, au grand dam de ceux-ci !

                                                          www.upr.fr


                                                          • chantecler chantecler 15 mars 08:05

                                                            @yakafokon
                                                            Ben oui, un escroc mais avec des complices qui ont maquillé tout ça et qui avaient des raisons de le faire ..


                                                          • Delphus Delphus 15 mars 16:50

                                                            La démocratie, c’est donner l’illusion au peuple qu’il détient le pouvoir...Le vote est l’ultime démonstration de cette arnaque. Ils ont beau jeu ensuite de se servir de cette légitimité pour nous faire avaler n’importe quoi. « Comme je suis là par la volonté du peuple, je peux donc mâter dans le sang, ces salauds de manifestants ! »  Il faut donc arrêter de voter !...Ultime levier qu’il nous reste encore. 


                                                            • Macron est le pire menteur, escroc , la pire ordure politique qu’il soit .

                                                              L’affaire Alstom est là pour le prouver .

                                                              Le ‘ je vais tout faire péter ‘ est de lui , il l’a souvent revendiqué.

                                                              Il fait parti de la caste des gens qui affiche dans leur politique et leurs mœurs le ‘ Je ne vous aime pas ‘

                                                              Dans la même veine cette pestilentielle ‘bienveillance’ en politique qu’il revendique est souvent un instrument de corruption ou un chantage . Quand il affiche son soutien aux femmes il oublie la liste la liste des femmes en politique qu’il a menacé ou carrément viré. Sa perversité est sans limite .

                                                              Il utilise les autres comme des esclaves et les jette après le forfait accomplit dont il a méticuleusement fait endossé et marqué les responsabilités de ses magouilles.

                                                              Macron n’est que Mensonge, Corruption, Menaces, Faux-semblants , Faux-nez des anglo-sionistes…..

                                                              Les Corses nous montrent le chemin et les moyens à employer .


                                                              • https://www.francesoir.fr/politique-france/cabinets-de-conseil-la-commission-denquete-alerte-sur-les-conflits-dinterets

                                                                Le rapport de la commission d’enquête sénatoriale sur l’emprise croissante des cabinets de conseil privés sur le déploiement des missions de l’État français a été rendu public ce 17 mars, à l’issue de quatre mois d’investigations et d’auditions. Son titre annonce la couleur : « Un phénomène tentaculaire : l’influence croissante des cabinets de conseil sur les politiques publiques  ». Les sénateurs y soulignent « l’influence avérée  » des cabinets de conseil sur les décisions publiques, le coût exorbitant des prestations pour des résultats parfois jugés médiocres, ou encore le « pantouflage » bien réel et les risques de conflits d’intérêts. Face à ce phénomène qui s’exerce sur « des pans entiers des politiques publiques », ce rapport « soulève deux principales questions : notre vision de l’État et de sa souveraineté face à des cabinets privés, d’une part, et la bonne utilisation des deniers publics, d’autre part », écrivent le président de la commission, Arnaud Bazin (LR) et la rapporteure Éliane Assassi (CRCE). Le cabinet de conseil américain McKinsey est également accusé d’évasion fiscale alors qu’il avait prétendu le contraire sous serment lors d’une précédente audition en janvier.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité