• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La CGT appelle à la résistance contre les ordonnances Macron ! La ministre (...)

La CGT appelle à la résistance contre les ordonnances Macron ! La ministre du travail pratique le chantage à la loi du silence !

Les appels des différentes fédérations syndicales se multiplient pour stopper les euro ordonnances Macron, cette euro loi travail 2.0. Ne reste plus qu’à faire converger ces appels en une lutte tous ensemble et en même temps, pour que soit mis un coup d’arrêt à la violente offensive anti sociale conduite par le pouvoir Macron. Un pouvoir qui entend diriger de façon aussi brutale qu’il est illégitime. En effet, s’il a gagné dans les urnes, c’est le pouvoir le plus faible et le plus mal élu de toute la Ve république, lui qui n’a recueilli que moins de 18% des votes des électeurs au 1er tour de la présidentielle et encore moins (13%) aux législatives.

 

La CGT appelle à se mobiliser contre la “loi travail XXL”

Tout au long de la semaine du 19 au 26 juin, la CGT organise des mobilisations partout en France

6 réunions d’une heure par syndicat – qui plus est, sans aucun texte du gouvernement –ne font pas une concertation. 6 heures pour démanteler 120 ans de droit du travail conquis par les luttes sociales, voilà qui est inadmissible !
Où sont reprises les propositions des organisations syndicales de salariés ?
C’est bien les exigences du Medef qui se dévoilent.
En effet, ce matin, les intentions de la ministre du travail se sont précisées et le scénario du pire pour l’ensemble des salariés se confirme.
C’est la fin des conventions collectives. Avec ce projet gouvernemental, tous les droits garantis par les conventions collectives de branche seraient remis en cause voire amenés à disparaître : primes diverses (ancienneté, vacances, etc.), intégralité du salaire versée pendant les arrêts maladie, indemnités conventionnelle de départ en retraite ou de licenciement.
Le gouvernement annonce, dans l’espace feutré du bureau du ministère, vouloir dénaturer les mécanismes de négociation. En dehors des 6 thèmes sur lesquels l’accord d’entreprise ne peut pas faire moins bien que l’accord de branche, tous les autres sujets pourraient être tirés vers le bas parce que renvoyés vers l’accord d’entreprise.
C’est donc bien une logique de mise en concurrence des salariés pour faire baisser ce que le patronat qualifie de « coût du travail » qui est en marche.
C’est l’affaiblissement de la loi. De nouveaux thèmes aujourd’hui exclusivement régis par la loi pourraient être renvoyés à la négociation de branche, tels que les motifs de licenciement (fautes anodines, savoir être, chiffre d’affaire de magasin trop faible, cadences et production sur la chaine insuffisantes, etc.). Cela pourrait s’appliquer aussi à l’ouverture de cas de recours au CDD (embauche en CDD pour effectuer des travaux dangereux, remplacement de salariés grévistes, CDD en lieu et place d’une période d’essai), etc.
C’est la fin du contrat de travail. Le contrat de travail de chaque salarié ne pourrait plus résister à des règles régressives prévues par l’accord d’entreprise. Si celui-ci prévoit une clause de mobilité ou encore une baisse des salaires et que le salarié refuse, il serait purement et simplement licencié.
La CGT, au contraire, porte des propositions modernes et de progrès social partagées par la majorité des salariés et que le gouvernement refuse pour le moment de prendre en considération.
Les salariés refusent la loi Travail. La CGT les appelle à poursuivre et amplifier la mobilisation contre le projet XXL du gouvernement Macron.

Montreuil, le 13 juin 2017

Gouvernement macron : des méthodes de mafieux, celle de la loi du silence

Son recours aux ordonnances, pour tenter de liquider le Code du Travail au cours de l’été est le signe que Macron sait qu’il est ultra minoritaire. Il sait que les travailleurs, s’ils s’organisent et décident de se défendre le stopperons. Et ce d’autant plus que sa légitimité politique est très faible comme ses résultats médiocres aux dernières élections en attestent.

C’est aussi pour cela qu’il s’en prend violemment à la CGT : on a ainsi appris que la ministre du travail – ex DRH dans le privé – utilise des méthodes digned de la Mafia pour mener un odieux chantage contre la CGT. Voila les termes du chantage : soit les représentants de la CGT s’engagent à ne divulguer aucun des éléments des projets d’ordonnances, soit la ministre du travail donnera ordre que la CGT ne dispose d’aucune information.

Dans un compte rendu (lire ci après) la délégation CGT explique :

« Avant d’entrer dans le vif du sujet, le directeur de cabinet s’est fait insistant en nous précisant qu’il attendait de nous une totale confidentialité sur le contenu de ces discussions, expliquant que si la CGT communiquait avec la presse, les informations délivrées par le gouvernement se réduiraient au minimum. »

Rappelons pourtant que les représentant syndicaux sont les représentants des travailleurs. C’est à eux qu’ils rendent compte et le principe d’une délégation syndicale est bien celui de rendre compte de tout ce qui est discuté. Cela démontre la mascarade d’une soi-disant concertation sociale qui n’en est pas une. Mais juste une vaste opération de communication et d’enfumage pour gagner du temps et arriver à retarder le soulévement social que va provoquer la destruction du code du travail en application des ordres de l’UE et du MEDEF que veut mener de la façon la plus anti démocratique Macron et son gouvernement de combat de classe antipopulaire.

Violences et répressions policières

Alors que se multiplient partout en France les mobilisations, le gouvernement tente déjà de jouer la force contre le peuple. En recourant aux violences policières et aux intimidations d’une justice politique contre les manifestants. En témoigne par exemple la vaste opération de répression policière menée à Renne le 30 mai dernier et décrite par nos confrères de lundi.am

Mais le fait est que le 19 juin dernier par exemple, le #frontsocial a mobilisé des manifestations dans 34 villes de France. Et que les réseaux militants, syndicaux, politique et citoyens pourraient très bien faire se lever très vite une puissante mobilisation sociale,

JBC pour www.initiative-communiste.fr

https://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/cgt-appelle-a-resistance-contre-ordonnances-macron-ministre-travail-pratique-chantage-a-loi-silence/


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • covadonga*722 covadonga*722 22 juin 15:59

     France taux de syndiqués le plus faible d’Europe

     France taux de délégués syndicaux détachés le plus élevé d’Europe 
    par ailleurs le pcf 0,46 des inscrits
       la france insoumise 1,20 des inscrits


    LA CGT VEUT GARDER L ANCIEN SYSTÈME PARCE QUE C’EST LE SEUL QUI LUI PERMETTRAIT DE GARDER SON FOND DE COMMERCE DE MILLIERS DE DÉTACHÉS SYNDICAUX 

    ces messieurs lutte pour l’emploi enfin surtout LE LEUR !

    • Le421 Le421 22 juin 19:41

      @covadonga*722
      la france insoumise 1,20 des inscrits

      Pour bien faire et pour être compris, il faudrait que vous donniez le même pourcentage pour tous les partis...

      Pourquoi continuer à débigrer des gens qui vous semblent insignifiants ?
      Peut-être, parce qu’au final, il y a toujours eu plus de cons dans la société que de Albert EINSTEIN.
      Et entre imbéciles, il faut être solidaire...  smiley


    • covadonga*722 covadonga*722 22 juin 21:40

      @Le421
      parce que la France insoumise avec son score minable est la seule a instruire un procès en illégitimité

      a un système électoral auquel elle a participé.
      Parce que bénito mélenchon ouvre sa grande gueule avec 63 %d’abstention a sa propre élection
      si cette boursouflure est pas illégitime on se demande qui.
      Parce que bénito mélenchon qui est un apparatchik depuis l’age de 27 ans se permet d’appeler mr Villani 
       un mathématicien de renom international dont on peu discuter les idées politiques voir le bon gout de ses cravates mais surement pas l’interpeller en disant « lui la le matheux » alors que mélenchon n’a jamais rien produit lui durant sa carrière de crapule socialiste .
      Parce que la France insoumise compte dans ses rangs des gens ayant proclamé qu’ils nique la France mais qu’ils vont a la gamelle ripoublicaine.
      Parce que 75% des cadres et des militants FI sont des fonctionnaires qui sont donc des insoumis bien a l’abris.
      Et enfin parce que mélenchon compte sur les anti fa pour foutre le bordel dans la rue , on peut donc dire que les anti fa sont les S A de bénito mélenchon 

      Et le pauvre con que je suis sans être Einstein voit bien que ce que tu prend pour la révolution 
      n’est rien d’autre qu’un seau de merde !


    • kalagan75 23 juin 08:54

      @covadonga*722
      très bonne analyse sur Meluche. J’ai été également sidéré par son intervention sur le « matheux » alors que lui n’a qu’une simple licence de lettres ...


    • taktak 23 juin 13:40

      @kalagan75
      Désolé mais le matheux est un bon bourgeois, négrier, qui ne connait rien au monde du travail. Et qui ne sait pas ce qu’est la précarité.

      En revanche, nombre de matheux, docteur tout comme lui, savent parfaitement eux qui sont payés des misères et condamnés à des contrats précaires (pas de CDI pour eux, mais des vacations et autres « bourses »). Et c’est bien ceux là plus que le porteur de froufou des beaux quartiers qui font réellement et concrétement avancer la recherche !

      Il est d’ailleurs l’un de ses sbires recrutés comme young leader de la French American Foundation. Plus porte flingue de wall street que mathématicien d’ailleurs.
      Hollande, Macron sont également des young leader

      Donc Mélenchon a raison.

      Dernière chose,Kalagan vous nous dites ce que vous avez vous comme diplôme ? qui plus est le diplome ne fait pas le citoyen.


    • ASTERIX 27 juin 09:43

      @covadonga*722
      LE SYNDICAT DEVRAIT ETRE OBLIGATOIRE POUR LE VOTE LA MEME CHOSE

      - abstention si Ruffin pouvait vivre avec le SMIC    tous les mères de familles élevant seules des enfant devraient percevoir le SMIC ( celles qui votent !!!!!! )

      a kan la suppression des élus incompétents  ?????? et un controle des batiments insalubres

      que fait mme hidalgo a part promouvoir le sport  ??? (gaspillage )
       


    • Ben Schott 22 juin 16:13

       
      Un mois après avoir appelé à voter contre la fasciste Le Pen, la CGT appelle à la résistance contre le fasciste Macron.
       
      Ce syndicat n’a aucun avenir.
       


      • Croa Croa 23 juin 09:00

        À Ben Schott,
        Surtout Martinez j’espére !
        Il y a des gens à la CGT qui avaient bien vu que le vrai fasciste c’est Macron ! (Mais pas des chefs)
        Problème : Il y a encore trop de cocos dans les structures dirigeantes de ce syndicat. Les cocos ça ne pense pas, ça suit, et comme on leur a dit que l’enfer c’est le FN et le diable Madame Le Pen, tout va bien tant que Le Pen reste écartée, même contre les pires évidences !


      • taktak 23 juin 13:43

        @Ben Schott

        Et oui la CGT appelle les travailleurs à se défendre et à ne pas se laisser faire par les fachos qui protègent le système en place, exploitant les travailleurs pour remplir les coffres des riches. Que ce soit le FN ou Macron

        C’est juste tout à fait cohérent

        Une précision indispensable. La CGT a refusé d’appeler à voter Macron au second tour, dénonçant au contraire son programme antisocial


      • Croa Croa 23 juin 22:44

        À taktak,
        Effectivement t’as raison. La CGT a refusé d’appeler à voter Macron. Par contre Martinez a ostensiblement voté Macron (c’est passé dans Le Monde) ce qui fait tout de même un peu tache.


      • kane85 kane85 22 juin 16:20

        Attendez ! Je me trompe ou c’est bien vous qui avez appelé à voter Macron ?
         
        Et maintenant vous appelez à le contrer ?
         
        Allez vous faire voir ! Mangez maintenant !!!


        • Alren Alren 22 juin 17:05

          @kane85

          Comment choisir entre la peste et le choléra, entre Le Pen et Macron ?

          Je suis d’accord cependant : la CGT n’aurait dû donner aucune consigne de vote.


        • kane85 kane85 22 juin 17:36

          @Alren
          Je ne suis pas FN et n’ai voté ni pour lui ni pour EM au premier tour... Mais si quelqu’un était sûr de ne pas avoir de majorité dans l’hémicycle, c’était bien le FN !
           
          C’est juste une question de réflexion : soit on vote contre le FN mais on sait que EM aura une large majorité qui lui permettra de faire ce qu’il veut et plus encore, soit on vote pour le FN en sachant qu’il n’aura pas de majorité, sera dans l’obligation de supporter une coabitation et aura toutes les peines du monde à faire passer ce qu’il veut...
           
          Beaucoup n’ont vu que le « barrage contre la peste brune » et n’ont pas réfléchi plus loin... C’était d’ailleurs voulu ! Que de l’émotionnel ! C’est tellement plus facile de manipuler de cette manière là !
           
          Puisqu’ils ont voté EM pour éviter le fascisme de droite, il auront le fascisme du « centre » et le droit de se la fermer ! Fallait réfléchir avant !
           
          Entre deux totalitarismes à venir, il fallait mieux prendre celui qui aurait le moins de pouvoirs... Raté ! Alors maintenant, que les Français en prennent plein la poire ! Peut être que le fait d’être vraiment dans la merde leur donnera un peu de plomb dans la tête ? Quoique... Je doute !


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 juin 19:10

          @kane85
          Il n’y a pas que la CGT ! Le PRCF a soutenu Mélenchon, 52% de ses électeurs ont voté Macron.
           
          Quant à la CGT, sa direction est comme celle de tous les autres syndicats français qui sont affiliés à la Confédération européenne des Syndicats. Elle est chargée d’assurer la paix sociale, en échange de finances européennes, et en ayant signé un machin, ne rigolez pas, qui s’appelle « Contrat social européen » !


          Contrairement au Syndicat anglais des transports qui a appelé à voter pour le Brexit, la CGT comme tous les autres syndicats, est pro européenne !

          L’an dernier, les manifs ont fait totalement l’impasse sur l’origine européenne de la Loi Travail ! Pas une banderole, ni une affiche contre l’ Europe ! Ils vont remettre le couvert, « En marche » cette année !! Pour faire marcher les travailleurs, ils vont les faire marcher !!

          ** Pour ceux qui veulent vérifier, voici le communiqué commun des syndicats l’an dernier : pas un mot sur l’Europe !

        • Croa Croa 23 juin 09:06

          À kane85 « le « barrage contre la peste brune » et n’ont pas réfléchi plus loin... »
          Cela se comprend de la part de quelqu’un qui fait plus que 35 h pour son patron et qui doit encore s’occuper des gosses après le boulot... Plus de temps pour réfléchir ! Mais pour un Martinez dont c’est le métier de réfléchir c’est impardonnable !  smiley


        • canard 54 canard 54 23 juin 12:51

          @kane85

          Tout à fait kane85, et je prévois une sur consommation de vaseline dans les prochains mois pour les électeurs de Macron, mais que voulez-vous quand on aime se faire « avoir » faut pas pleurer après.....


        • taktak 23 juin 13:45

          @Alren
          La CGT a refusé d’appeler à voter Macron au second tour, dénonçant au contraire son programme antisocial

          bref, il faut arréter les mensonges.

          La réalité c’est que le Pen a assuré à Macron d’être élu. Fallait pas voter FN. voter FN s’est se tirer une balle dans le pied.


        • Mister hyde 23 juin 16:18

          @kane85


          Le PRCF n’a jamais appelé a veauter Macron, la CGT oui, et je suis d’accord avec toi que c’était une belle erreur que d’avoir appelé a voter pour ce pauvre type, il s’étonne après de perdre en légitimité.

        • Mister hyde 23 juin 16:21

          @taktak



          Malheureusement la direction oui, mais bien sur que c’est loin de refléter la position de la CGT dans sa globalité , enfin j’espère !!

        • kane85 kane85 23 juin 17:21

          @taktak et @Mister hyde
           
          Ha bon ? Alors c’est quoi ça ; ça et ca ?
           
          Il suffit juste de taper « présidentielles les syndicats (pcf) appellent à voter macron » sur google pour avoir les résultats !!!
           
          Bon par contre, il est vrai que le PRCF n’a pas appelé à voter Macron... ici on voit le discours :
           
          1) Il est hors de question pour le PRCF d’appeler à voter Macron
           
          et
           
          2) C’est pourquoi, sans cautionner Macron-Merkel, les militants du PRCF sont sur le terrain pour convaincre un maximum d’ouvriers de refuser de voter ou de revoter pour ce FN
           
          Bon, ils devaient voter quoi ? Rien du tout ? ça c’est une bonne consigne ! On voit le résultat !


        • kane85 kane85 23 juin 17:25

          @kane85 Bon, il y a eu un schmilbik, voici les deux autres liens : ici et


        • Veniza Veniza 23 juin 18:32

          @taktak

          La CGT a appelé à voter MACRON ! Alors maintenant qu’ils se débrouillent avec lui

          http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/05/03/97001-20170503FILWWW00141-des-elus-cgt-appellent-a-voter-macron.php

           smiley


        • Mister hyde 24 juin 14:51

          @kane85
          Oui pour le pcf je suis d’accord, il n’ y a qu’a voir les différentes sorties de ce cher « camarade » Pierre Laurent avec son pins de l’ue ! la cgt pareil j’ai mis le même lien que toi, je me dis seulement que la position de la cgt autre que la direction, ne soutenait pas dans son entièreté la putain biderbergienne, j’ose l’espérer en tout cas. Tu trouves que c’est un mal en soi de ne pas donner de consigne ? Sinon pour le fait de faire barrage plus a lepen qu’a macron, sur ce point je suis aussi d’accord avec toi, on aurait du laissé choisir sans poussé au cul, et je suis pas bleu marine, je n’ai pas voté pour elle au second non plus. Tu vois notre position individuelle est bien éloigné de certains de ces rouges qui tirent plus vers le rose : )



        • boule de flipper boule de flipper 22 juin 17:47

          La CGT, avant d’ appeler à voter aujourd’hui contre le gouvernement Macron, avait hypocritement appeler à voter pour le gouvernement Macron. T’ as plus d’ allure !
          https://www.valeursactuelles.com/politique/30-dirigeants-de-la-cgt-appellent-voter-macron-82802

          Contrairement à ces schizophrènes, c’ est avec toute ma raison que j’ appelle à voter directement les vrais projets ou propositions de loi du gouvernement Macron, « pour » ou « contre », dans le groupe public du « parlement direct ». Là, chaque français majeur en s’ y inscrivant deviendra un député « direct » de ce parlement « direct » simplifié (on peut commenter les futures lois et les voter mais pas encore les amender).

          Pour les curieux et les intéressés, voici son adresse :
          https://framavox.org/g/aSo9pQyJ/parlement-direct


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 juin 19:13

            @boule de flipper
            Depuis 40 ans, il ne se décide plus rien d’important à l’ Assemblée nationale !
            Les décisions économiques et sociales sont européennes.


            Et ce sont les mêmes politiques que celles appliquées en Grèce.
            « La France va connaître le même sort que la Grèce ». 

          • boule de flipper boule de flipper 22 juin 19:56

            Libre à toi Fifi l’ européiste de ne pas aimer le parlement direct, mais cela ne te donne pas le droit d’ en dégoûter les français. NON, il n’ y a pas de fatalité, mais de la mauvaise volonté.

            (C’ est un peu comme si tu reprochais aux résistants de 39-45 de résister puisque désormais, après l’ invasion de la France par l’ Allemagne, tout se décidait à Berlin).


          • Sozenz 22 juin 20:21

            @boule de flipper
            il faut apprendre à regarder en face ce qui se passe . faudrait arreter d etre dans le deni tout le temps ; cela fait 20 ans qu on a l europe social . on voit ce que ça donne. il vous faut quoi comme preuve en plus ? un lampadaire dans le C pour vous éclairer ? ne vous inquietez pas , il arrive ...


          • Sozenz 22 juin 20:34

            @boule de flipper
            on est content de voter pour des lois qui ne passeront jamais ....

            sinon y a un truc qui s appelle referendum et celui ci est parfois pris en compte ( en suisse il l est ; en france le referendum ... on s assied dessus dans notre beau pays democratique ... )
            mais comme le dit depuis un bon moment fifi . temps que nous resteront dans LUE ça ne servira pas a grand chose de faire des referendum ou des lois qui ne concorde pas avec la volonté de L’UE
            franchement , en y fléchissant bien , c est beau l Europe des libertés et de la démocratie , hein ?


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juin 06:11

            @boule de flipper
            Me traiter « d’européiste » est hautement comique, je milite pour le Frexit par l’article 50 !
            « Parlement direct » ? Vous regardez trop BFMTV !
            La démocratie directe, c’est l’ UPR qui la propose après la sortie de l’ UE, avec le référendum d’initiative populaire.


            Vous savez à quoi servent les Députés et les Sénateurs ? A recopier mot à mot les directives européennes, c’est expliqué à la fin de cette courte vidéo par la constitutionnaliste Anne Marie le Pourhiet.

            Si vous voulez vérifier que les réformes européennes sont bien appliquées en France, voici le document officiel où elles sont répertoriées :
            « Programme national des réformes -page 160 - annexe 4. »

          • Sozenz 22 juin 17:58

            libéralisme dans le travail ?

            mais de quel libéralisme ils parlent surtout quand on voit ceci :
            http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/saone-et-loire-un-agriculteur-73722#forum13134117

            on demande une dynamique de la part des personnes.
            Non il veulent les échanges et le libéralisme pour les gros pour qu ils prennent plus encore . et pour les plus petits autant de contraintes .
            La chasse est ouverte .
            et pour ceux qui pensent qu ils vont pouvoir mieux entreprendre .... je leur souhaite d avoir les reins très solides financièrement et aussi avoir une santé de fer ...car la guerre est ouverte ...


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 juin 19:42

              L’appel de la CGT à la mobilisation est du même genre que l’appel commun des syndicats en Juin 2016 : c’est le MEDEF, bien sûr, mais pas un mot sur l’ Europe. Quelle décadence !


              Fut un temps où la CGT, comme le PCF, avait une analyse très précise sur la construction européenne. Voici un communiqué de la CGT des années 50 sur le Marché commun, l’ancêtre de l’ UE.

              "- La libre circulation des marchandises, donc le déchaînement de la concurrence fondée sur l’infériorité des salaires et de la législation sociale, l’harmonisation par le bas des conditions sociales dans les différents pays, l’opposition renforcée à toutes les revendications des travailleurs. (...)

              - La libre circulation des capitaux, le danger d’évasion des capitaux, de dévaluation et même de remplacer la monnaie nationale par une monnaie commune. (...)"

              L’enjeu est énorme : le Marché commun conduit infailliblement, à plus ou moins brève échéance, à la disparition des souverainetés nationales, à la création d’un super-État européen, réduisant à sa plus simple expression tout ce qui pourrait subsister d’individuel, de politiquement et économiquement indépendant chez les membres de la Communauté.

              Ce super-État sera dominé par le pôle d’activité économique le plus puissant : la Ruhr ; par la puissance la plus énergique et la plus dynamique : l’Allemagne de l’Ouest. [...] Pour la France, la réalisation du Marché commun c’est l’acceptation de l’hégémonie allemande. Son industrie ne pouvant lutter contre la concurrence d’outre-Rhin tombera sous la coupe des konzerns de la Ruhr (...)

              La CGT aurait-elle égaré ses archives ??


              • taktak 23 juin 14:28

                @Fifi Brind_acier
                tiens plutôt que de mobiliser contre les euro ordonnances, on retrouve la troll de l’UPR ici pour dégoiser sur les syndicats. Il s’agit pas d’une critique constructive mais bien de décourager toute mobilisation. J’en veux pour preuve qu’en 2016, l’UPR a été 100% absent de la mobilisation contre la loi travail.

                Du reste dans les manifestations, le PRCF, le FSC ont largement fait entendre que la loi travail, comme le job act ou la loi peeters sont des transcriptions des ordres de l’Union Européenne


              • Ar zen Ar zen 23 juin 14:54

                @taktak

                Puisque vous parlez de la CGT, financée par la CES. 


                Comment écrivez vous « indépendance » taktak ? 

                Côté CGT, le processus de ralliement à la CES a débuté en 1995, avec la désaffiliation de la FSM. C’est finalement en 1999 que la confédération rejoignit la CES, peu après l’arrivée de Bernard Thibault au secrétariat général. Cette adhésion se fit malgré de fortes oppositions internes, tant il était évident qu’elle était inséparable de l’accentuation du cours « réformiste » de la centrale – à commencer par l’acceptation du cadre de l’Union européenne. Encore aujourd’hui, l’appartenance de la CGT à la CES pose problème en son sein.

                Il n’en demeure pas moins que la direction confédérale CGT a désormais pris toute sa place dans la CES. Un représentant cégétiste, Joël Decaillon, fut longtemps secrétaire général adjoint de la CES. A ce titre il fut étroitement associé à l’élaboration du Traité constitutionnel (2003) et un de ses ardents défenseurs dans l’appareil (on se souvient que cette position fut finalement désavouée par la Confédération, après un vif débat interne). Quant à la FSU [Fédération syndicale unitaire – enseignement], elle a officialisé aussi sa demande d’adhésion (2011).

                En résumé, on voit qu’en France aussi, dans le mouvement syndical, la question de la CES prend la forme d’un important marqueur politique sanctionnant et amplifiant en même temps les évolutions en cours.



              • Ar zen Ar zen 23 juin 15:00

                @taktak


                C’est du foutage de gueule ces défilés. On défile et on remballe. On est content d’avoir manifesté. La prochaine fois cela marchera. La prochaine fois certainement. Ou bien alors celle d’après. 

                Taktak rappelez nous quelques victoires suite à des mobilisations de rue avant que les syndicat ne se couchent ? 

                Tout ça c’est du folklore et les puissances de l’argent le savent très bien. On laisse croire au peuple que des manifestations pourraient modifier la donne. Que nenni ! Le pouvoir maitrise bien l’affaire !

              • TSS 22 juin 20:34

                Tous ceux qui deglinguent les syndicats et vantent l’entreprenariat vont

                se prendre un retour dans la tronche par Macron et ses sbires,j’en ri

                d’avance... !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès