• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La cochonnerie du maire de Chalon-sur-Saône

La cochonnerie du maire de Chalon-sur-Saône

Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône, vient de décider de supprimer le menu de substitution lorsque le porc est présent dans le menu programmé de la cantine scolaire. L'horizon électoraliste est insuffisant pour comprendre la laïcité et la politique.

Restaurant scolaire Ce menu de substitution, existant depuis 31 ans à Chalon, est une ouverture qui s'est largement étendue dans les cantines municipales ces dernières décennies. L'argumentation du maire : « Proposer un menu de substitution dès lors que du porc est servi, c'est opérer une discrimination entre les enfants, ce qui ne peut être accepté dans le cadre d'une République laïque ». L'Observatoire de la laïcité, organe rattaché au premier ministre, a aussitôt indiqué que la laïcité ne peut conduire à « refuser la diversité de menus ». Najat Vallaud-Belkacem a curieusement parlé de suppression de la « possibilité d'avoir un menu non confessionnel » pour réprouver cette « façon, en réalité, d'interdire l'accès de la cantine à certains enfants ».

Le sujet n'est pas dans les éléments de langage, la droite républicaine accrédite une nouvelle fois la forme parodique de la laïcité pour donner des gages au Front National. La provocation est évidente. En réalité, quand on sait ce que sont devenus les additifs de toutes sortes et la complexité des composés alimentaires de l'agro-alimentaire breton, présents à peu près partout, il est clair qu'une interdiction stricte des interdictions alimentaires religieuses pourrait poser bien des problèmes. Ce ne sera pas un drame si un enfant musulman ou de confession juive ne mange pas de viande un midi. Mais ce n'est pas une raison pour renvoyer les gamins vers leurs communautés. Le petit jeu qui consiste à mettre des enfants dans l'inconfort en soulignant leurs différences religieuses, immanquablement associées aux différences ethniques sur les bancs de la cantine, tout en faisant la leçon sur la « République laïque », ne ressemble en rien à une politique d'intégration. Cela est une cochonnerie.

La religion est par nature une affaire publique et la réduction à la sphère privée est inconcevable pour quelque religion que ce soit. Il n'y a aucune cohérence philosophique à rechercher dans la laïcité qui ne relève ni de l'athéisme, ni de l'agnosticisme ou de toute autre croyance, c'est un compromis politique, rien d'autre. Il s'agit d'inviter des enfants à table, à une modeste place à la table du restaurant scolaire. Utiliser le thème de la laïcité pour mener une action sectaire, éviter les enfants qui proviennent des communautés minoritaires plutôt que les inviter, c'est une honteuse palinodie.

Pour sortir du minable, je propose de lire deux lignes d'Hannah Arendt : « la politique organise d'emblée des êtres absolument différents en considérant leur égalité relative et en faisant abstraction de leur diversité relative  » (dans les toutes premières pages de « Qu'est-ce que la politique ? »).


Moyenne des avis sur cet article :  2.66/5   (94 votes)




Réagissez à l'article

177 réactions à cet article    


  • julius 1ER 18 mars 2015 08:16

    j’ai tapé sur Google « Maire de Chalon sur Saone » et voila la réponse de Google ... Mr Gilles Platret maire UMP !

    aussitôt je me suis dit à quelques jours des élections cantonales, c’est juste pour faire du buzz ce genre d’histoire et redonner du souffle à sa campagne, car c’est vrai qu’à l’UMP entre les affaires Copé , Balkany, Buisson.... du souffle il en faut pour continuer à donner du crédit à ces gens-là !!!!!

    Puis je me suis ravisé, en me disant comment cela peut-il être possible, un maire par essence est soucieux du « vivre ensemble » de ses administrés et jamais il ne pourrait être question de stigmatiser de manière indirecte des habitudes religieuses ou alimentaires,.... et par ce biais créer encore plus de zizanie et de divisions dans les couches de populations .....
    je ne peux même pas croire cela surtout lorsque je vois qu’à Bézier on débaptise et rebaptise des places au nom du vivre ensemble et en harmonie....
    j’ai balayé cela d’un revers de main et suis passé à des choses plus importantes ...

    • julius 1ER 20 mars 2015 01:00

      @julius 1ER
      au nombreuses personnes qui moinssent il y un mot qui devrait rentrer dans votre vocabulaire c’est le mot « manipulation » car à moins d’une semaine des élections......

      c’est le maire UMP de chalon qui crée de la division
      c’est la Marine avec la construction des mosquées
      c’est l’autre Le Pen.... marion des souches .... qui nous fait du Pagnol !!!
      et puis l’inénarrable Ménard de Béziers qui rebaptise une place en liaison avec la guerre d’Algérie
      et puis tant d’autres qui n’ont pas accès aux médias....
      si çà ce n’est pas une offensive en règle de la part de l’extrème-droite, c’est que je suis devenu parano et là.... rocla va dire que je vois des fachos partout !!!

    • agauchtoute agauchtoute 3 avril 2015 18:22

      @julius 1ER

      n’oublions pas qu ’adhérents et élus ump sont A 60% PRETS A PACTISER AVEC LE F....HAINE

      donc il faut s’attendre a ce qu’ils copient les démarches du FN ..cantine ;; ;culte ..................... 

       EN grattant le vernis on s’apercoit qu’ils sont pires que les élus FN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Parrhesia Parrhesia 18 mars 2015 08:19

      >>> Ce menu de substitution, existant depuis 31 ans à Chalon…<<<

       Trente et un ans nous font remonter très exactement à l’époque où notre malheureux pays a confirmé sous Mitterrand la grande descente en direction du précipice commencée sous Giscard !

      Et apparemment certains n’ont pas encore compris !!!


      • Pere Plexe Pere Plexe 19 mars 2015 19:57

        C’est aussi la mise en service du TGV.
        Faut il en conclure que les difficultés du pays sont dues à ce train ?
        Non c’est absurde.
        Mais pas plus que votre « démonstration » ...


      • Parrhesia Parrhesia 20 mars 2015 18:40

        @Pere Plexe

        Bonsoir Père Plexe,

        Je vois que l’approche du printemps ne suffit pas à vous mettre de bonne humeur…

        Et à part ça, vous répondez toujours locomotive et gare de triage lorsque l’on parle des politiques de Giscard et Mitterrand ?

        Mais… Bonne soirée quand-même !


      • Pere Plexe Pere Plexe 21 mars 2015 09:17

        @Parrhesia
        J’aurais bien tenté d’expliquer qu’il ne suffit que deux événements soient concomitants pour qu’ils soient liés par des liens de causalités.
        Mais j’ai préféré faire plus simple.


      • julius 1ER 23 mars 2015 08:07

        @Pere Plexe

        super...plexe là je plussoie !!!

      • Le p’tit Charles 18 mars 2015 08:39

        C’est une école laïque il me semble...celle de l’union..ou les différences ne doivent pas apparaître..Liberté-égalité-fraternité...En quel honneur faut il préparer des repas pour les immigrés qui refusent de manger du porc.. ?

        Si ils ne sont pas content...qu’ils retournent chez eux.. !
        On pourrait comprendre un menu spécial pour un enfant malade sur ordonnance d’un médecin bien sur..mais les arabes nous pompent a quémander sans cesse des avantages que nous Français ne demandons pas.. ?

        • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 18 mars 2015 12:37

          @Le p’tit Charles
          « les immigrés qui refusent de manger du porc »« 
           »les arabes nous pompent« 

          Précision : enfants juifs et musulmans assujettis aux interdits alimentaires et respectueux de leurs traditions familiales sont souvent des Français nés en France de parents quelquefois arabes mais aussi berbères, africains, asiatiques...

          Quant aux Français qui ne »quémandent pas« ces »avantages", on leur sert (servait ?) souvent du poisson ou des œufs le vendredi. Pourquoi ?


        • Le p’tit Charles 18 mars 2015 13:13

          @Jean J. MOUROT...Mon cher...ayez un peu de respect pour la laïcité...quand aux français d’origine juive ou musulmane ils n’ont qu’à faire comme la majorité des « français de souche »...manger le repas que l’on sert...Pour votre gouverne l’interdiction du porc vient de leur « Religion » qui n’a pas sa place dans l’école publique laïque... !


        • mmbbb 18 mars 2015 19:11

          @Jean J. MOUROT Quand des laicards integristes un peu comme Chalot viennent nous enmmerder pour des creches installées dans un lieu public sous le pretexte que cette laicite doit etre appliquée stricto sensu, ne vous etonnez que certains fassent preuvent d’une application rigide de la loi. Quand la television d’etat nous en fait des tonnes sur le ramadan et observe un mutisme sur les rites catholiques ne vous etonnez pas que les tensions entre francais dit de souche et les autres communautes commencent a prendre racine


        • Pere Plexe Pere Plexe 18 mars 2015 20:19

          @Le p’tit Charles
          « quand aux français d’origine juive ou musulmane »
          Quand assimilerez vous que l’on peut être juif ou musulman et français de souche (comme vous dite !).
          Les juifs par exemple sont présent sur notre territoire depuis 2000 ans...largement avant que la France n’existe !
          La laïcité n’est en aucun cas l’empêchement d’observer sa religion.
          Simplement elle fixe les règles du vivre ensemble et donc certaines limites.
          En quoi ces limites seraient franchies pour ceux qui ne mangent pas de porc ?
          Qui cela dérange ?


        • jean-marc D jean-marc 18 mars 2015 20:32

          @Le p’tit Charles


          Bonsoir,
          « Vous faites fort :
           »En quel honneur faut il préparer des repas pour les immigrés qui refusent de manger du porc« 
          Je vous prierais de lire ma modeste réponse à »tic-tac« 
           »Si ils ne sont pas content...qu’ils retournent chez eux..« 
          c’est ça, et comme disait Fernand Raynaud, »y’a plus de boulanger, il était « étranger »,
          « Si ils ne sont pas content...qu’ils retournent chez eux »
          c’est ça oui, et quand on a appelé les Polonais pour extraire le charbon, vous avez été bien content de bénéficier du chauffage et de l’électricité fournie grâce à leurs efforts, vous êtes bien content d’acheter du matos made in France fabriqué en majeure partie à l’étranger (vous avez bien un ordi fabriqué en Chine, des pompes Timberland fabriquées en Malaisie, un appareil photo made in Coréa, etc..., mais c’est vrai, c’est pas en France),
          « les arabes nous pompent a quémander sans cesse des avantages que nous Français ne demandons pas »
          Qui vous dit que les « arabes » comme vous dites (non seulement ça a une consonnance péjorative, mais en plus vous mélangez tout dans le terme « arabe »), ont demandé quelque chose ? Vous ne voyez pas les manoeuvres politicardes ?
          Ne me dites pas que vous êtes aveugle !

          Bien à vous,


        • rocla+ rocla+ 18 mars 2015 20:36

          @Pere Plexe


           Eh  bien  cela dérange les musulmans  vu que les juifs qui sont là depuis 2000 
          ans cela ne les dérange pas . 

          Avez vous entendu un juif qui râle dans une cantine ?

        • Dom66 Dom66 18 mars 2015 21:33

          @Pere Plexe

          "Les juifs par exemple sont présent sur notre territoire depuis 2000 ans...largement avant que la France n’existe !" Et Alors ?? RAB

          Les Ostrogoths les Wisigoths les Coths, aussi, tous des « Salis »

          Les Huns, aussi, ils se ressemblaient, de la vient l’expression les « Uns les Autres »

          Ils étaient petits, donc pour monter à cheval, un Hun était toujours aidé par un autre Hun.

          Le cheval du dernier Hun qui semblait repousser son cavalier a été appelé « le bourrin. »

          Le dernier Hun qui marchait donc à pied a été appelé le "Fantas Hun." smiley

            


        • agauchtoute agauchtoute 3 avril 2015 18:25

          @Le p’tit Charles

          vous pouvez toujours manger du couscous avec du mouton essayez donc avec du.....................PORC


        • agauchtoute agauchtoute 3 avril 2015 18:29

          @Jean J. MOUROT

          IL EST VRAIque nous descendons aussi de LUCY l’africaine et des « berbères » on trouve encore des descendants de berbères blonds aux yeux bleus dans toute l ’afrique du nord !!!


        • pens4sy pens4sy 18 mars 2015 08:53

          Les interdits alimentaires religieux ne devraient pas avoir de place dans les cantines municipales.
          Faire des menus spéciaux pour les enfants de confession juive ou musulmane, a mon sens, est aberrant.
          Va-t-on supprimer ou remplacer le bœuf sous le prétexte qu’il est interdit d’en manger chez les hindous ?
          Cessons de faire des scandales avec rien et des problèmes avec tout.


          • cassandre4 cassandre4 18 mars 2015 14:03

            @pens4sy

             Cessons de faire des scandales avec rien et des problèmes avec tout.

            -------------------------------------------------------------------------------

             D’autant plus que le « problème » est facile à résoudre, il suffit d’amener sa gamelle ! smiley


          • Crab2 18 mars 2015 15:21

            @pens4sy
            Exiger des repas religieux ou porter les voiles islamiques entretient les inégalités tout en les sacralisant par la religion

            Les Prisons d’Allah


            Comment, en effet au 21e siècle peut-on être torturé physiquement et moralement pour ses idées ?

            Waleed Al-Husseini bénéficie de l’asile politique, réside en France, il est un blasphémateur parce qu’il a osé penser dans son pays, une société où l’obscurantisme fait loi

            Suites :

            http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/03/les-prisons-dallah.html


          • connexion 18 mars 2015 19:31

            @cassandre4
            c’est pas interdit d’apporter sa gamelle ?


          • cassandre4 cassandre4 19 mars 2015 12:03

            @connexion

             c’est pas interdit d’apporter sa gamelle ?
            -------------------------------------------------------------------

              De mon temps ça ne l’était pas ,en tout cas (dans les années 50, à la communale !) la cantine municipale recevait les enfants avec (où sans) gamelle, cela concernait principalement les enfants éloignés de la bourgade (parfois à plus de deux km) ce qui était mon cas ! (remarquez, au passage, que je n’en suis pas mort !) smiley


          • titi 20 mars 2015 00:31

            « c’est pas interdit d’apporter sa gamelle ? »

            Non c’est pas interdit.

            D’ailleurs dans les cantines Lyonnaises, les enfants allergiques sont invités à le faire... et les parents paient quand même le repas de la cantine.

            Preuve que des solutions, il y en a.


          • colere48 colere48 18 mars 2015 09:00

            Le retour aux fondamentaux de la laïcité s’impose et s’imposera de plus en plus
            car les religions, sectes et autres groupes sectaires sont insatiables
            On leur donne le doigt et ils vous prennent le bras
            Repas de substitutions, puis hallal, puis le voile, puis casher, puis poisson, puis végétarien, puis végétalien etc etc « no limit »  !!
            STOP retour aux fondamentaux et « basta »


            • Céline Ertalif Céline Ertalif 18 mars 2015 13:01

              @colere48 


              Et c’est quoi les fondamentaux de la laïcité ? Cela peut être par exemple un geste de fraternité comme cela a été fait à Brest (rapporté par le magazine Basta ! justement).


            • colere48 colere48 18 mars 2015 13:20

              @Céline Ertalif

              La laïcité est ’un civisme équidistant envers toutes les attitudes religieuses et opinions métaphysiques (athéisme compris), civisme qui va de pair avec le combat pour la liberté d’expression.
              Face à l’idéalisme aveugle et fanatique, la laïcité oppose la figure de l’homme laïc, nommé « Citoyen »


            • Céline Ertalif Céline Ertalif 18 mars 2015 13:29

              @colere48 Alors là, j’approuve !


            • connexion 18 mars 2015 19:37

              @colere48
              donc dons ce monde il y a le laïc dit citoyen,et le reste qui n’a pas droit de vie sur cette planète ,juste se creuser un troue dans la terre et y entré.
              non ! non ! çà me vas pas du tout cette histoire , je reste là,et j’emmerde ceux que mon souffle emmerde.


            • Gnostic Gnostic 18 mars 2015 09:04

              Bof un nartique pour dire ça ?


               smiley

              Même pas drole
               smiley

              Repas végétariens sans hormones et pi c’est tout

              • César Castique César Castique 18 mars 2015 09:10

                « Le petit jeu qui consiste à mettre des enfants dans l’inconfort en soulignant leurs différences religieuses. »


                Parce que ce n’est pas ce que font les parents à la maison ? En leur serinant tous les interdits qu’ils doivent respecter lorsqu’ils ne sont pas sous leur surveillance, ne pas manger ceci, ne pas boire cela - la liste des additifs alimentaires prohibés par Allah comportent une quinzaine de substances couramment utilisées dans l’agro-alimentaire normal - ne pas toucher les chiens, puisque dieu a dit que leur bave est impure...

                Il faut arrêter avec le mythe du « vivre ensemble » : ce sont eux qui ne peuvent pas vivre ensemble avec nous, parce que leur religion leur interdit de vivre comme nous. 

                Comme l’a démontré cette mère qui, lors d’un goûter servis dans un centre social de Montfermeil, disait à son fils « Tu sais bien que nous ne devons pas leur ressembler, on dirait du champagne. », pour justifier l’interdiction faite au gamin de boire du Champomy. 

                • connexion 18 mars 2015 19:38

                  @César Castique
                  merde ,j’ai vue un con !le monde est con !


                • jpeg06 18 mars 2015 19:55

                  @César Castique
                  Vous avez raison ces gents ne veulent pas s’integrer , pour eux ce doit etre nous qui devonts leur ressembler , quant a tous ceux qui leurs donnent raison quant notre pay ressemblera au kosovo ils comprendront .
                  Et les laotiens qui sont nombreux en france ils ne se plaignent jamais et pourtant ils font leurs fetes religieuses et cela ne cause pas de problemes.


                • Trelawney Trelawney 18 mars 2015 10:10

                  De mon temps, au collège, quand ils tondaient la pelouse le jeudi, on avait des épinards le vendredi et personne ne s’en plaignait


                  • francesca2 francesca2 18 mars 2015 15:14

                     smiley

                    Il faut vraiment être sans humour pour moinsser ce commentaire...tristes agoravoxiens....

                  • Pere Plexe Pere Plexe 18 mars 2015 20:21

                    ...de la à excuser certains commentaires bovins...


                  • rocla+ rocla+ 18 mars 2015 20:31

                    @Pere Plexe


                    normal si vous les lisez avec votre  oeil de boeuf  <…. smiley

                  • francesca2 francesca2 18 mars 2015 22:45

                    Ça ne te fait pas rire, hein pépère ? Ce n’est pas étonnant...



                     smiley Coucou Capitaine !


                  • Pere Plexe Pere Plexe 21 mars 2015 09:22

                    ...si j’avais choisi l’herbivore en pensant à certain c’est son doute l’âne qui se serait imposé, tant certains posteurs forment une belle bande d’ ongulés !


                  • devphil30 devphil30 18 mars 2015 10:13

                    Et sarko s’est félicité hier de cette décision car nous sommes dans une république donc on doit manger ce que fourni la cantine.


                    La décision du maire est pour septembre prochain mais visiblement il était urgent de le faire savoir avant le premier tour des cantonales.... 

                    Le maire de Chalon est un bon soldat pour l’UMP qui a de l’avenir devant lui.

                    Philippe



                    • Céline Ertalif Céline Ertalif 18 mars 2015 14:48

                      @devphil30 Oui Sarko appuie le maire de Chalon, voir infos : 
                      http:huit.re/ljLL8to5 


                    • agent ananas agent ananas 22 mars 2015 13:55

                      Et sarko s’est félicité hier de cette décision car nous sommes dans une république donc on doit manger ce que fourni la cantine.

                      Et le jour où la cantine fournira de la « merde » à manger, il faudra la manger ?


                    • Enabomber Enabomber 18 mars 2015 10:39

                      Ma religion m’impose caviar et foie-gras à tous les repas. J’ai droit à un menu spécial.


                      • Pere Plexe Pere Plexe 18 mars 2015 20:23

                        ...des que votre religion représentera quelques millions de personnes dans nos cantines le problème sera légitimement posé.


                      • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 mars 2015 11:09

                        Les cantines scolaires devraient proposer au moins un menu végétalien, ce serait la moindre des choses. 


                        • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 mars 2015 21:43

                          En fait il faudrait donner le choix entre deux menus : un menu végétalien... et un menu végétarien.  smiley


                        • alinea alinea 19 mars 2015 20:04

                          @Qaspard Delanuit
                           smiley  


                        • julius 1ER 20 mars 2015 01:06

                          @Qaspard Delanuit

                          je pense que au rythme ou çà va ce sera plutôt le choix entre le menu végétarien ....... ou Cayenne pas le Porsche...... mais l’autre le vrai, qui sera très vite réouvert aux récalcitrants !!!!

                        • pergolese 18 mars 2015 11:13

                          Je vous cite : "La religion est par nature une affaire publique et la réduction à la sphère privée est inconcevable pour quelque religion que ce soit"...

                          Non madame...


                          • Garance 18 mars 2015 11:47

                            @pergolese


                            Ce que veut dire cette gauchiste bon teint c’est que la religion est une affaire publique quand elle peut servir les intérêts des gauches ( là en l’occurrence pouvoir taper sur le FN en se donnant bonne conscience)

                            C’est pour cela qu’elle décréte , toute seule comme une grande , que la religion est une affaire publique ( ce qu’elle n’est pas depuis 1905)

                            La laicité elle ne connait pas et ne veut pas connaitre puisqu’elle veut que les gauches puissent se servir des religions à la demande du moment

                            L’athée laïc que je suis dis : « tu manges ce qu’il y a dans ton assiette et si tu n’es pas content tu vas manger ailleurs »

                            Ceci étant dit je mets ce tract à la poubelle




                          • TicTac TicTac 18 mars 2015 11:51

                            Et les végétariens, les végétaliens et autres faiseurs autrement ?


                            Et quid de ceux qui n’aiment pas les endives ?

                            Pour aller plus loin, qui sont les abrutis qui ont sollicité le retrait de crèches dans les mairies ou conseils généraux récemment ?
                            Qui sont ceux qui ont exigé le retrait d’une statue de vierge sur l’espace public au nom de la laïcité ?

                            Pourquoi on ne les entend pas les intégristes laïcards qui ont réclamé en justice l’interdiction des crèches et des vierges, hein ?

                            Et au lycée Averroes de Lille, y a-t-il un menu de substitution ou est-ce halal tous les jours ?
                            Parce que quand même, ce lycée est sous contrat avec l’état et doit, comme tous les établissements confessionnels sous contrat, assurer l’entrée à des non-musulmans.

                            M’enfin, merde, quoi : quand on n’aime pas ou qu’on ne veut pas, on ne saute pas le repas, on se rattrape sur le reste, légumes, pain, fromage, dessert !

                            Ras-le-bol de tout ce ramdam.

                            • TicTac TicTac 18 mars 2015 11:56

                              Ah tiens, à quand la piscine sans eau les jours de ramadan ?

                              Ça évitera peut-être à ceux qui voudraient profiter de cet interdit de boire de l’eau de se servir de ce prétexte idiot de se faire porter pâle ce jour-là ?

                              C’était quand, la dernière fois qu’une religion nous a pété les c.... aussi souvent et régulièrement ?
                              Et après, on s’étonne que le FN monte...

                            • Fergus Fergus 18 mars 2015 11:58

                              Bonjour, TicTac.

                              « M’enfin, merde, quoi : quand on n’aime pas ou qu’on ne veut pas, on ne saute pas le repas, on se rattrape sur le reste, légumes, pain, fromage, dessert ! »

                              Ce que vous dites là est frappé au coin du bon sens : les menus de substitution ne devraient pas exister dans les cantines.

                              Il n’en demeure pas moins que le timing de cette initiative pose problème, à quelques jours d’une élection dont on annonce qu’elle pourrait donner lieu à une nouvelle avancée du FN.


                            • TicTac TicTac 18 mars 2015 12:00

                              @Fergus

                              Parfaitement d’accord.
                              Volonté du maire UMP ou marronnier des journaleux qui ne cessent de chercher (et de trouver) des raisons de parler du FN ?

                            • Michel DROUET Michel DROUET 18 mars 2015 12:21

                              @Fergus
                              Je suis d’accord !
                              Ce qui est remarquable, c’est que cette initiative soit prise seulement quelque jours avant le premier tour des départementales. Il s’agit avant tout pour son instigateur de ramener quelques voix du FN vers l’UMP : de la basse cuisine électorale en quelque sorte, et dans laquelle il n’y a aucun interdit.


                            • TicTac TicTac 18 mars 2015 14:05

                              @sampiero

                              Dans une république laïque, on peut et on doit assurer l’égalité pour chacun en fonction de ce qu’il est, et non en fonction de ce à quoi il croit.

                              L’accès à tous devrait être assuré dans les espaces publics, musées, écoles, transports : handicapés, allergiques et autres.

                              Vous mettez sur le même plan le handicap et les croyances ?
                              On ne peut pas grand chose pour vous alors.
                              Le religieux s’efface dans l’espace public.
                              Et s’il ne le peut, il se tourne alors vers l’enseignement à domicile ou l’enseignement confessionnel sans contrat.

                              La foi, c’est une question de choix personnel, alors on assume ces choix jusqu’au bout de ses convictions.
                              Soit l’on est capable de faire des entorses, soit on ne l’est pas.
                              Mais dans cette dernière hypothèse, je ne vois pas en quoi la république aurait à se substituer à l’incapacité de l’individu à prendre des options.

                            • totor101 totor101 18 mars 2015 18:22

                              @TicTac
                              C’est vrai ! ! ! !
                              je ne mange jamais de salade ........... elle me rend vache !


                            • jean-marc D jean-marc 18 mars 2015 19:40

                              @TicTac


                              Bonsoir,

                              Tout à fait d’accord avec votre interprétation de ce qui est monté en épingle par nos « journaleux » aux quatre coins de France (les vrais journalistes n’ont jamais fait partie des races protégées, et ont disparus ou presque).
                              Dans les années 60-70, j’étais au collège ou au lycée, j’ai fréquenté les « cantines » (c’était leur nom officiel à cette époque) : 1 seul menu, point barre. Un repas comportait une entrée, un plat et un dessert ou fromage, si on n’aimait pas l’un, on se rattrapait effectivement sur les autres. Personne ne s’en plaignait et personne n’en est mort, même les musulmans qui nous accompagnaient.

                              Quelques remarques, au passage, qui n’ont pas été mises, à priori, en exergue dans les posts : 

                              1) une commune est libre d’organiser ses « cantines » comme bon lui semble, pourquoi en faire un cas national, si le système de la substitution fonctionnait dans cette commune, avait l’assentiment des administrés, cela la regarde ; y a t’il eu mécontentement de ces derniers ? cela, on ne nous le dit pas, évidemment,

                              2) il ne faut pas confondre refus d’une alimentation en raison de ses convictions et refus par handicap tel le régime sans gluten ; la plupart des cantines font leur possible, à ma connaissance, pour respecter au mieux les prescriptions médicalement ordonnées en raison de leur gravité,

                              3) c’est dommage, à mon avis, que certains intervenants fassent le rapprochement avec les restaurants ; ils devraient comprendre qu’on va au restaurant volontairement et par plaisir, mais qu’un gosse va à la « cantine » par nécessité familiale.

                              4) admettons qu’un élève ne veuille pas manger de porc (c’est le sujet physique qui a déclenché l’ire), et alors, il ne va pas sauter la totalité du repas, mais seulement le cochon,

                              5) il s’agit du repas de midi, donc d’un repas sur trois, donc il y a encore deux repas dans la journée : ça n’est pas à la cantine qu’il a pris son petit déjeuner et qu’il prendra le repas du soir ! Il ne faudrait pas transférer l’alimentation du gosse à la charge des communes, donc du contribuable quand même, en ne le nourrissant pas le reste de la journée ! 

                              En revanche, j’ose un petit bémol pour « C’était quand, la dernière fois qu’une religion nous a pété les c.... aussi souvent et régulièrement » ; 
                              ça n’est pas, au fond, la religion qui nous les brise, c’est son utilisation politique, et pas seulement en vue des départementales.....c’était déjà le cas avec « l’origine » - de souche ou pas- .......donc ça va continuer, c’est la méthode FH et ç’est rengaine mais c’est voulu, l’objectif est que ça devienne réalité à force de nous le rabâcher.

                              Bien à vous,

                            • Céline Ertalif Céline Ertalif 18 mars 2015 19:54

                              @jean-marc 
                              Le président de la FCPE de Saône-et-Loire, Eric Violette, parle d’une position qui « choque ». Il n’y a « aucun problème sur les cantines » à Chalon, estime-t-il. « Du porc est servi une à deux fois par mois, donc on aurait pu trouver une solution », ajoute-t-il, en précisant que le menu de substitution « ne coûte pas plus cher à la collectivité ». (source : France3 Bourgogne).


                            • Cadoudal Cadoudal 19 mars 2015 02:00

                              @sampiero
                              RMC via Français de Souche :

                              « Je suis militaire dans une compagnie de 105 personnes, il y a 5 musulmans et parce que les 5 ne mangent pas de porc, on est 105 à manger sans porc. »

                              Voila une laïcité qui devrait te plaire...

                            • lsga lsga 19 mars 2015 02:33

                              en réalité, l’armée française aujourd’hui ressemble plus à l’équipe de Foot de France.
                              Ce sera bien pour faire la Révolution, ça facilitera les choses. 


                            • TicTac TicTac 19 mars 2015 08:28

                              @jean-marc

                              Merci pour votre long post.

                              Votre bémol est également bienvenu, de temps en temps, je m’énerve un peu...
                              Je reste cependant partagé sur la responsabilité.
                              Entre ces journalistes qui jouent un rôle un peu trouble, les politiques qui restent complètement fermés aux aspirations et aux craintes des français et les revendications de quelques extrémistes, nous sommes plutôt mal barrés.

                              Toutefois, mon sentiment sur la question est que nous sommes envahis.
                              Envahis non pas par ceux qui, attirés par une France rayonnante (à l’époque...), sont devenus français et vivent parfaitement leur intégration, mais par ces musulmans étrangers qui voudraient étendre l’emprise de leur religion au reste du monde.
                              Ils financent les mosquées, aiguillonnent la laïcité dès qu’ils le peuvent sur des sujets considérés comme anodins mais qui piquent le vivre ensemble.

                              Ces musulmans de l’étranger finissent par déclencher un phénomène de rejet chez les uns et de revendication chez les autres.
                              Ce sont eux les vrais responsables du délitement de notre modèle de société.

                              Des revendications d’un autre temps, à l’opposé de nos modèles.

                              Qui pâtit de ces revendications ?
                              Avant tout les musulmans qui se trouvent en butte au rejet alors qu’ils n’ont rien demandé.
                              Ensuite, nous tous, citoyens, qui voyons le FN monter et les haines s’exacerber.
                              Combien de ces jeunes et moins jeunes finissent par trouver normal que l’on s’adapte à cette religion et trouvent, finalement, que la république pourrait faire des efforts ?

                              Trop, bien trop.
                              Nous n’avons pas à céder.
                              Céder là, c’est céder demain sur d’autres revendications.
                              C’est brader notre future société et faire de notre pays un pays fracturé, où les citoyens ne seront plus égaux.

                              La religion, c’est à la maison, pas dans l’espace public.
                              Il faut être intransigeant et didactique.
                              Je refuse le discours entendu dans un collège catholique près de chez moi : vous, les cathos, vous bouffez n’importe quoi, alors bouffez halal.
                              C’est prendre le problème à l’envers et nourrir le FN que d’y répondre favorablement.


                            • TicTac TicTac 19 mars 2015 08:33

                              @Céline Ertalif

                              Peu importe que cela ne coûte pas plus cher.
                              Le porc est servi une à deux fois par mois ?
                              Alors pourquoi en faire tout un foin ?
                              Est-il possible de considérer que ceux qui n’en mangent pas puissent, ces deux jours-là, se rattraper sur autre chose comme les légumes, le fromage ou le dessert ?
                              Parmi tous les enfants mangeant à la cantine, combien n’aiment pas les repas servis une à deux fois par mois ? Doit-on aussi leur prévoir un repas de substitution ?

                              La république n’est pas là pour nourrir les interdits religieux.
                              Ces interdits relèvent des croyances de chacun et il appartient à ceux qui estiment devoir les respecter de faire avec et d’en subir les contraintes.

                            • Céline Ertalif Céline Ertalif 19 mars 2015 08:54

                              @TicTac Quand je donne une information, en l’occurrence la position de la FCPE de Saône et Loire, ce n’est pas l’approuver ou la désapprouver c’est d’abord pour la faire connaître !



                            • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 18 mars 2015 12:43

                              Plutôt que de risquer de priver des enfants de cantine, il vaudrait mieux biaiser en proposant à tous des menus alternatifs. Deux menus possibles pour tous. Cela permettrait de contenter tout le monde sans paraître céder à un lobby religieux. Cela dit, pas question d’aller trop loin et de prévoir du hallal, du casher ou du végétalien...


                              • jean-marc D jean-marc 18 mars 2015 19:58

                                @Jean J. MOUROT


                                Bonsoir jean (vous me permettez de vous appeler Jean ?),

                                Il n’est pas question de priver un enfant de cantine, voyons (cf. ma réponse à « tic-tac »).
                                Deux menus risquent à mon avis de doubler en partie des coûts déjà lourds pour les administrés d’une commune. D’autant que mettre un doigt dans une telle machinerie risque de nous coûter un bras, voire plus.
                                Dites moi comment « ne pas aller trop loin » : c’est quoi « trop loin », quelles bornes de limites définir ?

                                Vous ne voulez pas céder à un « lobby religieux », mais vous cédez à une pression religieuse utilisée à des fins politiques, là j’avoue que je ne vous comprend pas tout à fait. Est-ce votre précision « paraître » qui fait la différence ?

                                Bien à vous,

                              • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 19 mars 2015 11:07

                                @jean-marc
                                Je pense seulement aux enfants.

                                1/Il est vrai que deux menus coûtent plus qu’un seul... Mais dans de nombreux cas, on mange en self service.

                                2/Aller trop loin. C’est accepter le désir de manger casher ou hallal

                                3/Ma proposition ne vise pas à céder à une presson religieuse. Mais je sais que des enfants conditionnés dans des familles musulmanes ou juives à refuser de manger du cochon sont physiquement incapables d’en manger. Bon, vous me direz qu’ils peuvent se passer de viande une fois de temps en temps. Mais alors, qu’on ne serve pas systématiquement du poisson ou des œufs le vendredi !

                                Cela dit, étant d’origine alsacienne-lorraine, j’adore le cochon ! Aussi bien vivant qu’en rôti, en grillade ou en charcuterie !


                              • Parrhesia Parrhesia 19 mars 2015 15:51

                                @Jean J. MOUROT

                                Quoi que l’on en dise, manger du poisson ou des œufs le vendredi correspondait moins à une sujétion religieuse qu’à une nécessité d’hygiène alimentaire d’origine culturelle relayée par l’Église.

                                Ce qui permettait aux gens de « notre » culture traditionnelle de manger du porc les autres jours de la semaine sans sombrer pour autant dans des excès caloriques… et pour ceux qui en avaient les moyens !

                                Mais encore une fois, je parle ici de « notre » culture traditionnelle !!!


                              • Aristide Aristide 19 mars 2015 16:12

                                @Jean J. MOUROT

                                Je crois que tout le monde pense aux enfants. Mais est ce suffisant pour accepter l’intrusion d’une règle religieuse dans la composition des menus.

                                Vous avez un certain age pour ne pas dire un age certain. Pareil pour moi, comme vous, j’ai fréquenté les cantines d’une autre époque, le self n’existait pas. Service à table, rustique, la louche comme instrument de mesure, souvent des « plats exotiques » comme la langue de boeuf ou le foie en sauce indéterminable. Pas question de rechigner, impossible d’ailleurs, l’assiette était remplie avec un « floc » avant que l’on ai pu faire « ouf ». C’est vrai que « c’était de mon temps ». Quand on n’avait pas de chance, on exigeait même que l’on termine son assiette pour avoir le dessert. Enfin, vous avez connu cela, je ne vous apprend rien.

                                Ai-je été traumatisé ? Non . Pas heureux sur le moment, certainement. Mais nous étions tous à la même enseigne, pas de chouchou pour le « floc » dans l’assiette. L’égalité devant la langue de bœuf ou les carottes trop cuites.

                                Nos chères têtes blondes ou brunes, auraient donc à souffrir. Allons, souvent ils ont le choix de l’entrée, peuvent prendre du « légume autant qu’ils veulent », et même du dessert qu’ils finissent ou pas leur assiette.

                                Je sais que cela fait assez vieux c.. de rappeler ainsi que d’être tous traités à la même enseigne, de se sentir solidaire contre la langue de boeuf, un vrai traumatisme qui me suit encore, me semble être un vrai enseignement. C’est vrai que l’école est le reflet de la société, que ces us d’un autre temps feraient exploser les téléphones des services municipaux en charges des affaires scolaires.

                                Mais tout de même, est ce qu’il y a un vrai problème de santé de ces enfants qui n’auraient pas de la viande, parce qu’ils n’aiment pas, parce que c’est du porc ou que c’est de la langue de boeuf, je vous ai dit, un vrai traumatisme. 





                              • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 19 mars 2015 17:15

                                @jean-marc
                                "Quoi que l’on en dise, manger du poisson ou des œufs le vendredi correspondait moins à une sujétion religieuse qu’à une nécessité d’hygiène alimentaire d’origine culturelle relayée par l’Église.« 

                                C’était peut-être vrai au moyen-âge, encore qu’à l’époque le poisson était rarement frais, mais aujourd’hui ? L’argument est le même pour certains adeptes de l’interdiction du porc, souvent ladre et susceptible de vous flanquer le tænia !

                                @Aristide
                                Je suis d’accord avec vous sur le fait qu’on ne peut pas satisfaire les goûts alimentaires de tout le monde et qu’on peut se passer de viande de temps en temps.
                                Mais dans la commune ne question, le »menu de substitution« ne semblait pas poser de problème jusqu’à présent.

                                Anecdotes :
                                1/ Il y avait, dans la petite école que je dirigeais il y a vingt-cinq ans, quelques rares enfants de famille musulmane. Quand il y avait du cochon, la cuisinière (c’était une cuisine communale, sur place) faisait, à la demande, cuire quelques œufs et personne n’y trouvait à redire.
                                2/ J’ai un petit neveu dont le papa est d’origine musulmane sénégalaise. Il est convenu avec sa mère de ne pas lui proposer de porc à la maison. Mais, en douce, quand il le peut ;, il est ravi de pouvoir manger un peu de jambon ; »J’aime bien le jambon" !


                              • jean-marc D jean-marc 19 mars 2015 18:45

                                @Jean J. MOUROT


                                « @jean-marc
                                 »Quoi que l’on en dise, manger du poisson ou des œufs le vendredi correspondait moins à une sujétion religieuse qu’à une nécessité d’hygiène alimentaire d’origine culturelle relayée par l’Église.« « 

                                Désolé, Jean, je n’ai jamais écrit cela.......

                                Précision, notre ami qui a cette interprétation fait, à mon humble avis, erreur : le poisson du vendredi n’est pas relayée par l’Eglise, il est bien d’origine religieuse, catholique pour ne pas la citer ; il ne faut pas oublier que la France est fille de l’Eglise.....catholique.

                                @aristide
                                 »Mais dans la commune ne question, le »menu de substitution« ne semblait pas poser de problème jusqu’à présent.« 

                                Merci de confirmer mes dires dans le post à »tic-tac« , lorsque je disais que chaque commune était libre des choix exprimés par ses administrés et qu’il ne fallait pas faire de ce qui n’est qu’un fait divers une cause nationale montée en épingle par les médias payés par les politiques afin de servir leurs desseins électoraux.

                                Par ailleurs, je pense que notre ami »aristide« a utilisé le terme hygiène en lieu et place d’équilibre, comme le reste de sa rédaction le suppose.

                                ’J’ai un petit neveu dont le papa est d’origine musulmane sénégalaise. Il est convenu avec sa mère de ne pas lui proposer de porc à la maison. Mais, en douce, quand il le peut ;, il est ravi de pouvoir manger un peu de jambon ; »J’aime bien le jambon »"

                                Merci aussi de confirmer que lorsqu’on veut, on peut......

                                Pour anecdote (en ce qui me concerne) :  mes témoins de mariage, qui sont kabyles, mangent du cochon, partant du principe que s’ils mangent c’est qu’ils ont TRES faim et que dans ce cas leur religion ferme un peu les yeux (d’accord, ils sont vicieux sur ce coup là, mais les excuses sont faites pour s’en servir) ils n’imposent aucune contraintes religieuses à leurs enfants, ceux-ci choisissant à leur majorité, certains profs musulmans de ma connaissance n’imposent rien à leur progéniture, s’abstiennent de manger du cochon au self et se rabattent sur les entrées, les légumes et les fruits ou dessert .....et quant à moi, ça ne me dérange pas, à contrario, de manger casher ou halal.


                                Bien à vous,


                              • jean-marc D jean-marc 19 mars 2015 19:38

                                @Jean J. MOUROT


                                Bonjour Jean,

                                Vous pensez aux enfants, je n’en ai pas eu et pense à ceux des autres comme s’ils s’agissait de ceux que j’aurais pu avoir. C’est dans mes gènes, que voulez vous. Cà m’aurait emm....de leur inculquer des principes sans leur laisse leur choix personnel.
                                J’ai, parce que ma mère estimait que j’aurais toute la vie pour faire un choix religieux, toujours considéré les religions, je dis bien toutes les religions sans exception aucune, comme dangereuses pour l’Humanité, les guerres dites de religion et la barbarie actuelle me confortant chaque jour.
                                D’autant plus dangereuses quand on les prend pour otages pour de basses manoeuvres politicardes ou économiques.
                                Pour en revenir à votre post :
                                « Il est vrai que deux menus coûtent plus qu’un seul... Mais dans de nombreux cas, on mange en self service. »
                                Effectivement, d’autant qu’il ne s’agit pas seulement les coûts d’achat et de service, mais aussi du coût des déchets à détruire en cas de non distribution.....vous savez comme moi que le self, qui est un mode de distribution, possède les inconvénients du buffet froid classique, tous les traiteurs incorporent à leurs ventes un % très élevé de pertes, répercutées sur le coût et donc dans le cas des cantines sur le dos du contribuable (d’autant que si je ne m’abuse, le casher ou le halal sont frappés d’une taxe qui grève le coût d’achat au bénéfice des religions soit-disant), mais c’est vrai aussi que le personnel de service en a en partie le bénéfice.........
                                « Aller trop loin. C’est accepter le désir de manger casher ou hallal »
                                C’est celà, oui : allez chez eux, et voyez si vous avez un plat de substitution, à moins de fréquenter le grand hôtel de chaîne totalement sous contrôle européen comme tous les touristes curieux de découvrir un pays (là, j’humorise un max, désolé).
                                Mais je suis d’accord avec vous, j’accepte leur désir, je n’accepte pas leur exigeance, non prouvée d’ailleurs comme je l’ai déjà écrit. On va demander aux journaleux qui ont monté cette affaire en épingle leur convictions religieuses, je parie 50 euros qu’il n’y a pas parmi eux un seul musulman !
                                Je suis profondement attaché à la tolérance, mais pas à la soumission ! Tout comme, dans l’immense majorité, eux.
                                Ma proposition ne vise pas à céder à une presson religieuse. Mais je sais que des enfants conditionnés dans des familles musulmanes ou juives à refuser de manger du cochon sont physiquement incapables d’en manger. Bon, vous me direz qu’ils peuvent se passer de viande une fois de temps en temps. Mais alors, qu’on ne serve pas systématiquement du poisson ou des œufs le vendredi !
                                D’accord avec vous, le poisson ou les oeufs peuvent être servis un autre jour.

                                Bien à vous,


                                 

                              • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 19 mars 2015 19:45

                                @jean-marc

                                Excusez-moi : ma remarque n°1 s’adressait à Parrhesia.

                                A part cela, c’est bon de pouvoir débattre avec des gens de bonne foi qui n’insultent pas ceux avec lesquels ils ne sont pas forcément d’accord.

                                Mais au bout d’un moment, dans ce cas, on ne sait plus quoi penser !


                              • jean-marc D jean-marc 19 mars 2015 19:51

                                @Aristide


                                Bonsoir,
                                100 % d’accord, c’est même comme cela que j’ai appris à manger de tout ! Après tout, ma grand mère, lors des 2 grandes guerres comme on dit, a bien bouffé du chat, du chien et du rat (surtout en 14-18, d’ailleurs).Suffisait qu’elle ait vraiment faim et qu’on ne lui explique pas la provenance du plat. Non, ça n’est pas une affirmation humoristique.

                                Bien à vous,

                              • jean-marc D jean-marc 19 mars 2015 20:25

                                @Jean J. MOUROT
                                Mais vous étiez déjà excusé Jean. Tout le monde peut se tromper, surtout moi, d’ailleurs, que celui qui ne se trompe pas me jette la pierre.

                                Il me semble que nous sommes sur un site correct ; dommage que de temps à autre la neutralité des débats s’effacent au profit de propagandes diverses ou à des commentaires qui ne font rire que ceux qui les écrivent. 
                                Il me semblait occasion à confondre l’avis des uns et des autres......Tant pis, je me suis trompé, et vous avez parfaitement raison, on finit par ne plus trop rien comprendre.
                                Finalement, j’ai maintenant l’impression qu’on passe davantage de temps à deviner les intentions cachées qu’à comprendre des faits clairement établis ou devinables. Perso, rien n’est caché, je suis entier, même si cela se retourne parfois contre moi. Pardonnez moi, j’ai toujours raté beaucoup de choses, mais je m’en glorifie : j’aurais le mérite de i réussir là où d’autres ont échoué.

                                Bien à vous,

                              • Aristide Aristide 20 mars 2015 12:46

                                @jean-marc

                                Non, je n’ai pas utilisé hygiène ... Non, mais. Allez, vous êtes pardonné vous me ferez trois ave et deux pater ...


                                @Jean J. MOUROT

                                Le respect des principes vaut de temps en temps de tenir ferme. Il ne suffit pas d’être compréhensif, ce qui est une bonne chose,en général est assez désastreux en cette matière. 

                                Pourquoi ? Je crois que toutes les religions n’ont pas abandonné la revendication exprimée ici par d’autres d’être intégrée à la vie politique, et prise en compte de leur « philosophie » dans tous les aspects de la vie sociale, ... Ils veulent inverser le principe de neutralité en essayant d’imposer un compromis permanent sur tous ces aspects. 

                                La rédactrice de l’article est d’ailleurs défenderesse de cette position du compromis permanent, de la négociation incessante, ... Arguant même que la laïcité est porteuse par définition de cette acceptation du compromis au nom de l’humanisme, j’ai même été mis en cause en tant que laïque de la mauvaise compréhension du terme.

                                Je crois fermement que le compromis est contre productif. Sur cette histoire de cantine, il s’agit d’une minorité des musulmans qui « exige » des menus alternatifs, la plupart se contentent de consignes à leurs enfants ou même certains leur disent que ce n’est pas si grave que cela. Faire le lit des positions les plus extrêmes dans une religion est contre productif, car cette minorité est toujours plus active que la majorité. Par le compromis ont laisse à penser que ces attitudes très exigeantes sont « normales », « compréhensibles », ... ce qui interdit toute évolution de la doctrine par ailleurs puisque même les laïques acceptent ces contraintes cultuelles. Si on accordait aux catholiques la présence de poisson le vendredi, je suis sur qu’il suffirait de quelques années pour que tous ceux qui s’en réclament se sentent obligés. 

                                Les principes sont des contraintes fermes, difficiles souvent à faire respecter, il est bien plus facile de les abandonner au nom d’une « compréhension bienveillante ». Je crois cependant que le seul vrai message de la laïcité est la nécessité d’une « intransigeance » sur les principes. 



                              • jean-marc D jean-marc 20 mars 2015 18:39

                                @Aristide


                                Je viens de faire mes trois ave et mes deux pater, c’était destiné à « parrhesia ».
                                Jean a raison, on finit par s’y perdre.....désolé.



                              • Céline Ertalif Céline Ertalif 20 mars 2015 20:27

                                @Aristide

                                Vous êtes sur la position de Riposte Laïque (et pas du tout sur celle de Mélenchon - que je ne me sens pas obligée de défendre). C’est quoi les principes de la laïcité sur lesquelles vous réclamez l’intransigeance ?

                                Personne n’a dit ici, en tous cas pas moi, que l’on devait fournir un repas casher aux uns, halal aux autres ou même sans porc. Pour autant, est-ce qu’être aimable est anti-laïque ? Quand, dans l’école primaire de ma fille, et il y a forcément un certain nombre d’écoles du même genre à Chalon, 50% des enfants ont des ascendants musulmans, il est respectueux de proposer un repas alternatif sans porc aux enfants. Il faut être soit facho, soit un peu obtus pour ne pas saisir cela - ou alors vraiment être très loin de certaines réalités sociales.

                                Je n’ai pas la religion d’une définition particulière de la laïcité. Néanmoins, j’essaie de préciser de quoi on parle alors que certains la manipulent (Risposte laïque, cheval de troie du Front National) et Monsieur Sarkosy fait de la provocation pré-électorale avec ses petits soldats, voilà. Je souhaite bien sincèrement que vous compreniez mon point de vue, et surtout que vous soyez vraiment sûr de comprendre le vôtre... parce que, franchement, la laïcité se rapporte uniquement à l’intransigeance que l’on s’impose à soi-même vis-à-vis des croyances des autres, et en rien à des principes intransigeants qu’on imposerait aux autres ou à qui ce soit.

                              • Aristide Aristide 20 mars 2015 22:25

                                @Céline Ertalif


                                Je suis étonné de cette agressivité. Peu être que le rappel de simples principes est assez douloureux. On peut dénigrer le propos en essayant de le faire passer pour celui d’un facho avançant masqué de Riposte Laique ou autre courant d’extrême droite. Je n’ai rien à voir avec ces excités, mais l’amalgame est l’arme la plus facile à manier, même sans grand talent on y arrive. Vous en avez fait la preuve.

                                La laicité est une valeur républicaine, une exigence de neutralité face à l’incursion du « religieux » dans le domaine public. Pour rétablir le fait en place d’affirmation sur ce que dirait Mélenchon et le PG, je copie ici une des propositions du PG sur la Laicité :« renforcer la laïcité dans les services publics : les usagers ne pourront pas invoquer un motif religieux pour obtenir un traitement particulier dans un service public. L’application de la laïcité sera aussi étendue dans les crèches, maisons de retraite et plus largement tous les établissements relevant d’une délégation de service public. »
                                A ma connaissance, le service de cantine assuré par les mairies dans les écoles publiques est un service public.

                                Votre intervention est étonnante car il est interdit de demander sa confession ou sa croyance, comment peut on savoir que 50% sont musulmans ? Tous les musulmans suivraient ce précepte ? Tous les enfants de ces musulmans aussi ? 




                              • Aristide Aristide 20 mars 2015 22:33

                                @Céline Ertalif


                                Je fais ce message particulier sur vos insultes. Quel besoin de me traiter de facho ou d’obtus ? Serait ce que « l’intransigeance que l’on s’impose à soi-même vis-à-vis des croyances des autres » ne vaudrait que pour les croyances ? 






                              • Céline Ertalif Céline Ertalif 21 mars 2015 01:18

                                @Aristide Je suis désolée de vous avoir blessé, plutôt satisfaite que vous vous sentiez hostile à Riposte Laïque néanmoins.


                                Oui, je suis tranchante. Vu les compliments que je reçois sur ce fil, vu les confusions que je lis sans toujours savoir ce qui est honnête dans ces discours et ce qui l’est moins, « je ne lâche rien » si vous me permettez l’expression. Mais attendez, ce n’est pas obligatoire d’être pour la laïcité, c’est mieux de savoir où on habite. De partout, je lis l’histoire de la religion qui ne devrait être réservée à la sphère privée, mais moi je vous dis que c’est de l’enfumage qui nous emmène tout droit dans un laïcisme qui fait le lit du Front National. Et j’ai défié x fois tout au long de ce fil d’apporter des arguments contradictoires sur ce point, sans résultat.

                                La proposition du Parti de Gauche que vous me citez (« renforcer la laïcité dans les services publics : les usagers ne pourront pas invoquer un motif religieux pour obtenir un traitement particulier dans un service public.les usagers ne pourront pas invoquer un motif religieux pour obtenir un traitement particulier dans un service public. ») ne me choque pas. Après cela, il faut la décliner concrètement, et il y a la réalité sociale, les musulmans sont là : ce sont nos voisins, nos amis, les camarades de classe de nos enfants... Est-ce qu’on doit fermer les yeux et mettre ces enfants dans une position d’exclusion d’une partie du repas parce qu’on décrète qu’on doit ignorer l’existence de leurs croyances ? Est-ce que le fait que moi je pense que l’interdiction du halouf est une conception religieuse idiote et rétrograde doit interférer ou pas ? C’est ça la question.

                                Je soupçonne votre position d’être théorique et incohérente. C’est peut être désagréable mais j’essaie vraiment d’expliquer mon point de vue et je souhaite réellement sans agressivité que vous soyez vraiment sûr de comprendre le vôtre. Descendez donc un peu au sol, vous dites peut être des sottises ou peut être c’est moi (j’attends qu’on argumente vraiment...), soyons humbles, on n’est pas dans un concours pour savoir qui a raison ou tort, mais ne parlez pas d’insultes, ni pour vous ni pour moi. Ceux qui y sont vraiment confrontés, ce sont les agents municipaux qui vont avec les plats dont ils n’ont pas choisi le contenu et les enfants dans les travées du restaurant scolaire. 

                              • Aristide Aristide 21 mars 2015 21:08

                                @Céline Ertalif




                                Arrêtez de me prendre pour un abruti avec votre « je souhaite que vous soyez vraiment sur de comprendre le votre », Vous ne donnez aucun argument, vous vous contentez d’affirmer, de prendre pour un imbécile votre contradicteur, de l’accuser d’être incohérent, théorique, ..

                                Je vais arrêter là, je réitère simplement qu’un service public n’a pas « assurer un traitement particulier pour un motif religieux ». Comme le dit très bien la citation que je vous ai copiée.

                                J’affirme que seul une minorité des musulmans exige ce passe droit, la quasi totalité est sage et n’exige pas que son enfant jeune pour des raisons de religion. Cette tentative de quelques intégristes, les mêmes qui exigeaient que l’on accepte les filles voilées, doit être ignorée.

                                A force de concessions successives, les préceptes des religions envahissent le monde laique, ici une crèche dans une mairie, là un crucifix dans une salle de classe, ailleurs un repas adapté, ...






                              • Céline Ertalif Céline Ertalif 22 mars 2015 11:18

                                @Aristide Je ne vous prends pas pour un abruti.


                                Personne n’a demandé de passe-droit. C’est juste l’histoire d’un Maire qui a décidé de mettre fin à une politesse ancienne (31 ans), qui ne constitue pas un droit, pour des raisons politiciennes pré-électorales. Et vous gobez que ce type de décision a quelque chose à voir avec les principes de la laïcité.
                                Moi, je pense que vous êtes manipulé idéologiquement sur le thème de la laïcité, et que finalement, parce que je vous dis ce que je pense, c’est moi que vous détestez !

                              • Aristide Aristide 22 mars 2015 18:43

                                @Céline Ertalif


                                Vous personnalisez un débat, vous jugez encore de mes qualités ou de mes sentiments : mon impossibilité de comprendre, je goberais, je serais manipulé, je vous détesterais, .. Vous feriez un grand progrès a ne plus juger les personnes mais ce qu’ils disent.

                                Le seul argument de l’ancienneté ne suffit pas à justifier une disposition qui introduit une disparité dans le traitement des enfants. D’ailleurs nombre de pratiques anciennes ont été abandonnées, par exemple les crucifix dans les salles de classe, le poisson le vendredi, ... Je vous l’ai déjà dit, vous n’avez rien opposé au fait qu’il est assez entonnant d’accuser la collectivité de priver les enfants alors que c’est une infime minorité de parents qui sont capables de faire jeûner leur enfant pour une raison religieuse.

                                Attendez, la quasi totalité des musulmans comprends bien que l’on ne peut faire des repas adaptés à chacun, d’ailleurs aucune exigence en ce sens n’était formulé par personne. Les seuls qui le réclament ou s’offusquent de ce retour à la laïcité sont des extrémistes, qui ont manifesté contre la loi sur le voile. 

                                Tous les musulmans « modernes » reconnaissent l’obligation de « moderniser » leur culte, cette décision est une aide de la collectivité nationale à se réformer., à accepter la loi républicaine même quand un précepte religieux est mis en cause ; Il permettra à cette religion d’accepter la primauté de la loi républicaine sur celle de la religion. Par cette démarche pédagogique, on aide les musulmans dans leur intégration à la république.



                              • Céline Ertalif Céline Ertalif 22 mars 2015 20:04

                                @Aristide


                                « vous n’avez rien opposé au fait qu’il est assez entonnant d’accuser la collectivité de priver les enfants ». Mais qui accuse la collectivité de quoi ? En ce qui me concerne, j’ai accusé des politiques de manipuler l’opinion.

                                « Par cette démarche pédagogique, on aide les musulmans dans leur intégration à la république ». Qui se prend pour un maître ?

                                Mais stop, je ne vous demande pas d’être d’accord avec moi, et admettez mon profond désaccord sur ce que vous venez d’écrire.

                              • julius 1ER 23 mars 2015 08:23

                                @Jean J. MOUROT

                                dans cette histoire cela fait 31 ans qu’il y a un arrangement qui fait consensus entre tous les intervenants et cela se passait bien puisqu’à apparemment il n’y a pas eu de réclamation de la part de tous les gens impliqués au 1er degré............ 
                                jusqu’à ce que le maire arrive et voit qu’il y a un bon coup à jouer pour faire grimper l’audimat en sa faveur !!!!
                                si çà ce n’est pas de l’opportunisme et du cynisme ??????????????????

                              • Aristide Aristide 23 mars 2015 16:11

                                @Céline Ertalif


                                Qui se prend pour un maître ?

                                Étrange question, il ne s’agit pas de « maitre » mais d’une aide assez naturelle à une communauté désignée par ailleurs pour des actes qu’elle n’a pas commis. L’accompagnement de l’Etat fait parti de la laïcité, que vous interprétez en politesse ou je ne sais quel sentiment qui n’a rien à voir avec la laicité. La creation du CFCM est la preuve de la volonté de l’Etat d’accompagner les musulmans sans déroger à la laïcité.

                                Et toujours rien , sur l’infime minorité d’enfants concernés par ces parents prêts à faire jeûner leur enfants. UNE INFIME MINORITE comme pour le voile dont personne n’entend plus parler. 

                                Sur la manipulation de l’opinion, l’opinion est majeure, elle sait et à toujours raison, c’est la loi de la république. Cette accusation de manipulation est assez fréquente chez les mêmes qui regrettent son inefficacité. Allons, le peuple a toujours raison. Seul quelques fascistes veulent avoir raison contre le peuple. Vous connaissez le droit de vote, la majorité, ... 






                              • rocla+ rocla+ 18 mars 2015 12:47

                                Et s’ il arrive un troizième couillon il faudra  proposer trois menus 

                                et ainsi de suite . 

                                • jean-marc D jean-marc 19 mars 2015 17:32

                                  @rocla+

                                  Un °, Capt’ain, vous avez parfaitement raison sur ce point, je vais de ce pas m’enquérir des contraintes alimentaires et rituelles du Taoïsme, du Bouddhisme etc, etc, 

                                  Bien à vous

                                  PS : vous aussi, vous avez constaté l’installation d’une machine à moinsser......

                                • rocla+ rocla+ 18 mars 2015 12:51

                                  Sampiéro est sans doute également d’ accord pour interdire aux gynécologues 

                                  hommes d’ examiner les femmes musulmanes  au titre  du bien vivre 
                                   ensemble .

                                  Dans l’ hôpital saint machin le crucifix a plus sa place qu’ un 
                                  Coulibali dans un hyper casher . 



                                  • Gnostic Gnostic 18 mars 2015 19:06

                                    @rocla+

                                    hé hé rocla je te bats je suis à moins 18

                                    bobos contrariés, bobos moinsser na !

                                     smiley

                                  • rocla+ rocla+ 18 mars 2015 20:27

                                    @Gnostic


                                    Salut Gnostic 


                                    Je pense que quelqu’un a installé une machine à moinsser sur ce site .

                                    Avant c’ était pour quelques uns . 

                                    maintenant c’ est pour tout le monde . 

                                    Remarque  , c ’est une bonne idée de moinsser à donf , ça montre 
                                    la débilité du système .

                                  • Elliot Elliot 18 mars 2015 13:09

                                    Ce maire n’a-t-il rien de plus intelligent à faire que de statuer sur la variété des menus alimentaires et la réponse est apparemment non.

                                    On peut donc considérer avec lui qu’il est de la plus extrême urgence de répondre aux problèmes existentiels de certains Français en supprimant un menu de substitution au porc dans une cantine scolaire.
                                    C’est assurément une voie très sage pour permettre à la nation de se réapproprier ses usages ancestraux surtout maintenant que la division internationale du travail à laquelle l’UE prête une main secourable réduit le secteur industriel français à la portion congrue.

                                    Il faut un lot de consolation aux déclassés de la crise.

                                    Rien de tel que d’ameuter les agités du bonnet sur un problème bien franco-français qui fait de l’obligation de manger du porc le critère primordial du degré d’intégration.

                                    Et gare à ceux qui n’aiment pas le poisson !

                                    En attendant sans doute d’imposer aux habitants du crû l’usage intensif du cidre en Normandie, du guignolet en Lorraine, du Kirsch en Alsace et du Pastis en Provence.

                                    Tant qu’à utiliser la laïcité à toutes les sauces surtout si elles sont bien rances, il n’est écrit nulle part dans la loi de 1905 que les pouvoirs publics doivent organiser des cantines scolaires pour engraisser des sociétés de services.

                                    De toute ma scolarité et de mes études, je n’ai jamais connu de cantine : je prenais mes tartines.
                                    Serais-je habilité à réclamer des dommages et intérêts rétroactifs pour discrimination ? 


                                    • titi 19 mars 2015 23:49

                                      @Elliot

                                      « Ce maire n’a-t-il rien de plus intelligent à faire que de statuer sur la variété des menus alimentaires et la réponse est apparemment non. »

                                      Compte tenu de la différence de prix du kilo de porc par rapport au kilo de viande Hallal, et des difficultés financières de nos collectivités, je pense qu’au contraire, la question est tout à fait pertinente.


                                    • Céline Ertalif Céline Ertalif 18 mars 2015 13:18

                                      Je ne suis pas très étonnée par le flot de réactions. Moi aussi j’aimerais bien voir des menus végétariens dans les écoles, ça plaît beaucoup aux femmes, aux écolos et encore plus aux femmes écolos. Mais les goûts personnels ne sont pas le sujet, l’affaire c’est la provocation pré-électorale, bien entendu.


                                      Mais alors personne ne commente le plus intéressant de mon article, la citation d’H Arendt. Qui s’y colle ?

                                      • Jason Jason 18 mars 2015 13:22


                                        « La religion est par nature une affaire publique et la réduction à la sphère privée est inconcevable pour quelque religion que ce soit. » Mais, où êtes-vous allée chercher cela ? Vous prenez vos désirs pour des réalités ! Votre éducation civique est entièrement à refaire.

                                        Si le menu des écoles publiques ne satisfait pas quelques-uns, il y a les restaurants étoilés, le bistrot du coin, ou tout bonnement le repas pris à la maison. L’école est gratuite et obligatoire. Alors rendons-la facultative et payante, vous ne voulez pas qu’en plus de ce cadeau royal de la République dans l’éducation gratuite, on serve des truffes et du caviar, non ! !


                                        • Céline Ertalif Céline Ertalif 18 mars 2015 13:26

                                          @Jason

                                           « La religion est par nature une affaire publique et la réduction à la sphère privée est inconcevable pour quelque religion que ce soit. » Mais, où êtes-vous allée chercher cela ? Dans le réel, toutes les religions ont des édifices publics, des manifestations publiques et des expressions publiques.

                                        • Elliot Elliot 18 mars 2015 13:58

                                          @Céline Ertalif
                                           Mais pourquoi diantre ! voudriez-vous que des sympathisants frontistes commentent une citation qui est à l’opposé exact de leurs aspirations, si tant serait que l’on pût définir par aspiration ( qui est par nature une invite à l’élévation de pensée ) ce qui s’apparente à un grégarisme sordide ?

                                          Leur modèle politique ne vise pas à organiser la société dans l’harmonie mais à la diviser en camps antagonistes. 

                                        • Céline Ertalif Céline Ertalif 18 mars 2015 14:27

                                          @Elliot J’ai envoyé un court message sur le mail du maire de Chalon avec cette citation. A mon avis, l’agitation empêche de comprendre. Pourtant H Arendt formule parfaitement l’enjeu de la laïcité qui est de créer un espace de compromis pour ne pas imposer les différences sans les interdire. Et est-ce que cela gêne qu’il y ait poisson le vendredi ?


                                        • Jason Jason 18 mars 2015 17:19

                                          @Céline Ertalif

                                          Vous confondez ce qui est du ressort de la croyance, du mythe et la réalité. Vous confondez ce qui n’est que création imposée par la domination du pouvoir religieux et qui s’immisce dans le gouvernement des hommes. Combien ont coûté ces temples ? Ces édifices marquant le despotisme de gens qui ont abusé par mille moyens et de façon scandaleuse de la naïveté des populations.

                                          Que ce soit public, càd ; à la vue de tous, n’implique pas obligatoirement un devoir de l’Etat. Surtout aujourd’hui.


                                        • Céline Ertalif Céline Ertalif 18 mars 2015 17:45

                                          @Jason J’ai écrit que la religion est par nature une affaire publique, et vous vous égarez je ne sais où pour dire autre chose. Ce qui est à la vue de tous est public, c’est on ne peut plus clair. Vous avez commencé la discussion à ce sujet comme si j’étais une idiote, je ne suis pas obligée d’apprécier le ton : vous n’avez aucun argument, je constate. Point.


                                        • Jason Jason 18 mars 2015 18:35

                                          @Céline Ertalif

                                          Et moi je constate que la religion n’est pas par nature une affaire publique. Vous confondez constatation et croyance. C’est votre droit. Mais, réfléchissez un moment : que voulez-vous dire par nature ? L’être de la religion est une chose publique ? Quelle est votre définition de ce qui est public, opposé à privé ? Non, la religion n’est pas l’affaire de tous. Elle ne m’intéresse pas. Suis-je alors rejeté de la chose publique ?

                                          Lorsque vous affirmez que la religion est une affaire publique, c’est pour vous un dogme qui ne supporte pas d’objection. Et vous posez comme preuve qu’il existe des églises, monuments, etc. C’est aberrant.

                                          Devant de telles certitudes, j’abandonne la discussion.
                                          Merci.


                                        • Aristide Aristide 18 mars 2015 18:52

                                          @Céline Ertalif

                                          Ouahhh, « la politique organise d’emblée des êtres absolument différents en considérant leur égalité relative et en faisant abstraction de leur diversité relative  ». Et après on s’étonne que les discours soient inintelligibles. Ffatigué ....


                                          Si vous aviez l’intention de me filer un mal de tête c’est fait. Mais bon, je m’y colle.

                                          Allons donc, serait ce que la République doit essayer d’organiser les relations entre citoyens sans ignorer leur diversité et surtout sans abandonner le principe d’égalité. Parce qu’il s’agit de cela, concéder pour avoir la « paix », accepter des règles « assez obscures pour le laïque » imposées par des religions. Religions, ou sectes qui ont réussi, et puis, les autres ... Végétariens, végétaliens, admirateurs de Jonny, défenseurs de l’andouille de Vire, ... Qui est digne de faire valoir SA différence, qui choisi LA différence à prendre en compte, ...

                                          Le problème est dans le « compromis », il faut remarquer que le compromis ne satisfait jamais personne et surtout laisse tomber les principes. Alors,que faire, on n’a pas avancé d’un pouce. Certains argueront que le compromis n’est pas loin de la compromission. Je ne suis pas toujours d’accord avec eux, mais sur ce sujet de la laïcité, je crois qu’il est très dangereux de laisser la place à la différence pour ne pas heurter des consciences. Enfin, il ne s’agit que de « morceau de viande cuite », la conscience « du saucisson ou de roti de porc », car pour ce qui est du fond des religions,un certain humanisme, il n’est pas remis en cause.

                                          C’est vrai que le fait que ce soit un UMP qui fasse une telle « provocation » à la veille d’élections que l’on nous annoncent jouées d’avance, me pousserait à être absolument scandalisé. Et ben, je n’y arrive pas.

                                          Je suis certainement un de ces « laicard » tant honnis par les religieux de tous poils. Je suis sur que vous n’avez pas pu écrire «  La religion est par nature une affaire publique et la réduction à la sphère privée est inconcevable pour quelque religion que ce soit. Il n’y a aucune cohérence philosophique à rechercher dans la laïcité qui ne relève ni de l’athéisme, ni de l’agnosticisme ou de toute autre croyance, c’est un compromis politique, rien d’autre. » Justement, la laïcité est le contraire du compromis permanent, de la négociation interminable, de l’abandon des principes. 

                                        • Céline Ertalif Céline Ertalif 18 mars 2015 19:45

                                          @Aristide « Allons donc, serait ce que la République doit essayer d’organiser les relations entre citoyens sans ignorer leur diversité et surtout sans abandonner le principe d’égalité », bon début à mon avis.


                                          « je crois qu’il est très dangereux de laisser la place à la différence pour ne pas heurter des consciences ». Selon Jean Baubérot, la laïcité présente trois aspects : l’État est sécularisé, la liberté de croyance et de culte est entière, enfin les croyances (religieuses ou non) sont égales entre elles. Et notre spécialiste universitaire de la laïcité ne parle que de pacte et de compromis successifs.
                                          Eh bien, je crois que vous êtes contre la laïcité, mais il n’est pas obligatoire d’être pour. 


                                        • COVADONGA722 COVADONGA722 18 mars 2015 20:06

                                          @Céline Ertalif
                                          espace de compromis


                                          absolument la compromission et la démission ne sont elles pas les deux activités principales des élus français ! élus ont se demande par qui ? Du train ou s’enfle 
                                          l’abstention qui devient la dénonciation silencieuse du classe politique complètement désavouée !

                                        • Aristide Aristide 19 mars 2015 05:43

                                          @Céline Ertalif
                                          Eh bien, je crois que vous êtes contre la laïcité, mais il n’est pas obligatoire d’être pour


                                          Jugement sans appel. Serait ce donc qu’il faille concéder que l’espace public soit « privatisé » par un crucifix ici installé depuis des années, une crèche ailleurs, un repas sans porc encore là, une piscine sans homme, une urgence hospitalière pour femme, .. pour ne plus être « laique ». 

                                          La laïcité ne pourrait donc imposer les lois, mais pour quelles raisons les voiles sur les fillettes serait donc interdits dans les écoles ? La laïcité vaut mieux que la concession permanente sur les principes. Elle est exigeante, et justement sans passe droit, Toutes les religions et croyances poussent leur pion, par petits mouvements imperceptibles. 

                                          La stratégie porte ses fruits, on parle de « stigmatisation » quand on fait respecter scrupuleusement la loi. Étonnante interprétation dans un état de droit, la juste sanction se transforme en « stigmatisation ». Abandonné le principe de la sanction : la loi est dure mais c’est la loi. Il ne faudrait donc tout faire pour éviter le « choc des civilisations ». Une sorte d’abandon en rase campagne laïque, impossible à tenir il ne faudrait plus lutter, laisser petit à petit l’espace public se remplir de’exigences religieuses par des petits compromis successifs. Je crois comme ce cher Winston « Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre. ». Il ne s’agit de provoquer une guerre mais de rester ferme sur les principes, ne pas admettre que la loi soit interprétée au gré des convenances religieuses ou de ceux qui les concédent.

                                          Je suis très heureux d’apprendre que Jean Baudérot pense que les compromis successifs soient inhérent à la laïcité. Pour ma part je préfère le jugement de la République, en respect de notre Etat de droit, je crois que les juges possèdent toutes les compétences et surtout ont tous les pouvoirs pour faire respecter la loi. A établir justement et simplement la jurisprudence qui va avec pour éviter que ici ou là, chacun en fonction de sa vision particulière laisse libre place à des exigences fut elles de détail.

                                          A mon tour de citer un autre républicain, Mélenchon « Enfin je n’aurai pas la naïveté de penser le problème posé hors du contexte de l’offensive des religieux que l’on voit se déployer. Dans le monde entier, les agressions politiques des églises catholiques contre le droit à l’avortement, la dérive vers le sectarisme évangéliste des protestants dorénavant scellée en France, les émeutes des fondamentalistes juifs en Israël, l’expansion généralisée de l’islamisme politique sont trop évidents ! La multiplication des voiles intégraux dans nos rues a une origine et une conséquence aussi politique que religieuse. »

                                        • rocla+ rocla+ 18 mars 2015 13:37

                                          Pourquoi ne pas respecter les exigences des témoins de Jéhovah ?


                                          parce que personne n’ a vu l’ accident .

                                          • rocla+ rocla+ 18 mars 2015 13:43

                                            Quand chez moi j’ invite  des musulmans , australauépithètes , des juifs

                                            des Savoyards ou un simple cégétiste je fais un grand buffet avec toutes 
                                            sortes d’ aliments et tout le monde est content .

                                            C ’est la sphère privée comme diraient ceux qui parlent géométriquement .

                                            Dans la sphère publique  ( l’ école ) c ’est différent , c ’est à l’ arrivant de s’ adapter
                                            à la cuisine locale .



                                            • colere48 colere48 18 mars 2015 13:44

                                              Les protéines de substitution : Insectes, algues, planctons etc... sont-elles hallal ?? 
                                               smiley


                                              • zygzornifle zygzornifle 18 mars 2015 17:14
                                                et les particules fine de gas-oil ?

                                              • ZenZoe ZenZoe 18 mars 2015 16:23

                                                La décision de supprimer les menus alternatifs est excellente. Toute une symbolique. Le vivre ensemble c’est tout simplement ça, partager le même repas à la même table. Et il est très pertinent que le vivre ensemble commence à l’école.

                                                En tout cas, on est sûr d’une chose, c’est que le porc ne sera jamais halal, ce qui est pour moi la meilleure raison de choisir cette viande aux autres. Quand on pense à l’horreur des abattages rituels...


                                                • Céline Ertalif Céline Ertalif 18 mars 2015 17:25

                                                  @ZenZoe  Toute une symbolique. Le vivre ensemble c’est tout simplement ça, partager le même repas à la même table. Et il est très pertinent que le vivre ensemble commence à l’école. Parfait, eh bien, d’accord. D’ailleurs, moi quand j’invite je tiens compte des invités, il m’arrive même de me renseigner pour bien les accueillir si je les connais mal. Ce n’est pas ce que vous faîtes, vous ?


                                                  Politique et politesse ont la même racine étymologique.La décision de supprimer les menus alternatifs n’est pas excellente, elle est impolie, surtout quand elle est imposée aux faibles, des enfants, qui n’ont pas à justifier ce que sont ou ce que pensent leurs parents.  Il serait anti-laïc d’imposer aux autres de ne pas consommer de porc, ce n’est pas le cas. On découvre juste que tout le monde ne comprend pas vraiment bien au fond que la laïcité est d’abord un compromis politique anti-sectaire.

                                                  Certains penseront que je suis une chochotte. L’incivilité, ce n’est pas terrible, je n’en fais un drame pour autant. Faire trinquer des gosses pour contrer le FN est simplement irrespectueux, mais la perversité ne se joue pas vis-à-vis de ces enfants, elle est dans la démagogie préélectorale qui vise les électeurs français flattés par la provocation. C’est exactement ce que dénonce le mot « populisme ».

                                                  Sarkosy méprise ses électeurs et une bonne partie de ses compagnons de l’UMP par la même occasion (il y en a quand même quelques-uns au Grand Orient de France !), il montre qu’il est prêt à fendre la droite républicaine en deux, ce n’est pas forcément à la gauche que cela fera le plus de mal.


                                                • Cadoudal Cadoudal 19 mars 2015 01:05

                                                  @Céline Ertalif
                                                  « D’ailleurs, moi quand j’invite je tiens compte des invités »


                                                  Il serait intéressant de savoir qui les a invite, tous ces Musulmans revendicatifs qui peuplent notre vieux pays...
                                                  Ça n’est certainement pas moi, et nous sommes bien nombreux a penser la même chose...

                                                  Si l’invitation vient de vous et que vous pensiez nous faire plaisir en nous imposant vos nombreux amis, et bien c’est plutôt rate et je ne vous en remercie pas.

                                                • zygzornifle zygzornifle 18 mars 2015 17:13

                                                  bel exemple de laïcité....Dommage que cela vienne si tard ......


                                                  • totor101 totor101 18 mars 2015 18:24

                                                    Cochonneries ou cochonnailles ?
                                                    Faudrait savoir ......


                                                    • Antenor Antenor 18 mars 2015 19:00

                                                      @ l’auteur

                                                      "La religion est par nature une affaire publique et la réduction à la sphère privée est inconcevable pour quelque religion que ce soit."

                                                      Merci d’avoir mis les pieds dans le plat.


                                                      • Jason Jason 18 mars 2015 19:02

                                                        C’est bien ce que je pensais : les religions, ça emmerde tout le monde. La preuve dans ces billets successifs et plus étranges les uns que les autres.

                                                        C’est trop pour moi.
                                                        Bonsoir


                                                        • colere48 colere48 18 mars 2015 19:52

                                                          « Peut-être vaut-il mieux pour Dieu qu’on ne croit pas en lui. »
                                                          Albert Camus


                                                          • JL JL 18 mars 2015 20:12

                                                            « Si dieu existe, j’espère qu’il a une bonne excuse » (Pierre Desproges)


                                                          • Pere Plexe Pere Plexe 18 mars 2015 20:09

                                                            La supercherie est de faire passer l’islamophobie pour de la laïcité.
                                                            Procédé pas franchement nouveau.(voir Riposte laïque,FN....)
                                                            Là ou l’hypocrisie est à son comble c’est quand les même défendent bec et ongle l’enseignement confessionnel !


                                                            • rocla+ rocla+ 18 mars 2015 20:18

                                                              @Pere Plexe


                                                              La supercherie est de faire passer l’islamophobie pour de la laïcité.


                                                              Pouvez vous préciser ?

                                                            • Céline Ertalif Céline Ertalif 18 mars 2015 20:35

                                                              @Pere Plexe


                                                               smiley Ah la démagogie... Mais quand on lit ici, on voit que de nombreuses victimes aiment ça.

                                                            • Pere Plexe Pere Plexe 18 mars 2015 20:44


                                                              Il n’est pas difficile de constater que ceux qui prônent une laicité dés qu’il est question d’islam sont autrement tolérant voir prosélyte quand il est question de catholicisme !
                                                              Le comble est atteint quand ,comme le FN et l’UMP/RPR, ils n’ont jamais cesser de favoriser l’enseignement confessionnel !
                                                              D’ailleurs Sarkozy fait mine de ne pas voir la contradiction...

                                                              « Si vous voulez que vos enfants aient des habitudes alimentaires confessionnelles, vous allez dans l’enseignement privé confessionnel »
                                                              Ce serait marrant que les parents concernés l’écoutent, s’organisent et exigent comme l’ont fait certains catholiques des établissements musulmans ou juifs.
                                                              La loi Carle votée par l’UMP aurait une certaine saveur...

                                                            • COVADONGA722 COVADONGA722 18 mars 2015 20:54


                                                              on rappellera utilement ici que pour beaucoup ici le terme islamophobie !

                                                              signifie simplement 
                                                              vous ne voulez pas me cédez , vous êtes islamophobes ! 
                                                              mes préceptes religieux prévalent sur les lois islamophobes de votre république ! 





                                                            • ddacoudre ddacoudre 18 mars 2015 21:03

                                                              bonjour Céline

                                                              merci pour cet article, dans un environnement ou la laïcité sert à fabriquer des délits d’opinion religieuse pour le coup. les hommes sont libres de manger ce qu’ils veulent avec les raisons de leur choix. dans tous les pays l’on ne mange pas des cuisses de grenouilles et des escargots, et en chine l’on n’est pas obligé de manger du chien ou du rat. bien que durant les années 40 dans mon village il n’y en avait plus. de plus je suppose que les enfants qui ont un régime spécifique ne doivent pas être mis à l’écart. bien évidemment nous sommes que devant un acte xénophobe, et la république comme t l’écris n’est pas là pour récuser sa laïcité qui lui impose de tenir compte de la spécificité des uns et des autres dans ce qu’elles ont d’essentielles.
                                                              nous n’avions pas tous ces problèmes quand l’Algérie était un département pourtant, ces français ne mangeaient pas plus de cochons.

                                                              cordialement.


                                                              • Cadoudal Cadoudal 19 mars 2015 01:32

                                                                @ddacoudre
                                                                C’est bien vrai qu’il y a très peu d’éleveurs de porc dans nos banlieues françaises, un peu trop spécifiquement spécifique comme profession, mais de la a souhaiter leur disparition...


                                                              • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 19 mars 2015 11:22

                                                                @ddacoudre
                                                                Dans l’Algérie coloniale, il n’y avait pas de problèmes puisque le colonisateur imposait sa loi et qu’il y avait peu d’écoles avec cantines où se côtoyaient musulmans, juifs et « chrétiens ».

                                                                Mais lorsque j’ai fait mes « classes » militaires comme tirailleur algérien dans un camp perdu de l’Oranie en 1957, nous étions dans ma compagnie d’instruction 3 sections d’« Européens » pour une section de « musulmans ». La section de musulman avait un menu spécial arrosé de thé (si bien que j’ai vu l’un de ces « musulmans » à la sortie de la cantine (sortie des « musulmans ») revenir par l’entrée des « européens » pour plonger son quart dans la norvégienne pleine de pinard qui se trouvait auprès de la porte et se régaler de son coup de rouge interdit !).
                                                                Au cours de nos « expéditions », lorsqu’on nous faisait manger des « rations », c’étaient des rations « musulmans », sans porc !


                                                              • Céline Ertalif Céline Ertalif 19 mars 2015 11:41

                                                                @Jean J. MOUROT Merci Jean ! D’abord de votre anti-sectarisme, ensuite de votre témoignage qui nous apprend des choses fort intéressantes sur ces questions d’équilibre entre les groupes sociaux où la religion est toujours mêlée à autre chose. Les compromis sont toujours mouvants, vous le dites avec modestie et pertinence.


                                                              • Antenor Antenor 19 mars 2015 17:39

                                                                L’Algérie d’hier comme modèle pour la France de demain...
                                                                L’Empire Français est mort de ses contradictions et vous voulez le ressusciter ! Aucune religion ne devrait être reconnue par l’Etat. Vos dieux d’un autre âge n’ont rien à faire dans nos écoles.


                                                              • volpa volpa 18 mars 2015 21:07

                                                                Pourtant un couscous avec de la saucisse et des côtelettes c’est super.
                                                                Sauf quand on est végétarien !


                                                                • Dom66 Dom66 18 mars 2015 21:44

                                                                   No comment a part que Ce soir la soirée des moinseurs, incroyable

                                                                  Comme jason je quitte

                                                                  Aa part dans tous les sens manque de tolérance.

                                                                  La seule chose à mes yeux, c’est je ne tolère pas que l’on égorge un animal. (vous pouvez moinser  smiley )

                                                                  Et puis moi je ne mange pas de canard. Pas de canard dans les cantines smiley



                                                                  • paulpetit paulpetit 18 mars 2015 22:14

                                                                    95 % mouton abattage halal !

                                                                    50% bœuf abattage halal !

                                                                    30 % volaille abattage halal !

                                                                    taxe sur abattage halal financée par tous !

                                                                    2500 mosquées ou salles de prières , près de deux nouvelles par semaine !

                                                                    70% des prisonniers sont musulmans !

                                                                    80000 viols par an ! 

                                                                    3000 djihadistes !

                                                                    Drépanocytose : pratiquée sur près de 40 % des nouveaux nés !

                                                                    Africanisation, islamisation, ensauvagement de la France.

                                                                    Grand remplacement et changement de civilisation ......... 


                                                                    • berry 18 mars 2015 22:21

                                                                      @paulpetit
                                                                      Le poids des mots, le choc des photos.
                                                                      https://www.youtube.com/watch?v=z96iBvMSsd4
                                                                       



                                                                    • Cadoudal Cadoudal 19 mars 2015 01:37

                                                                      @paulpetit
                                                                      Malheureusement je doute qu’une fois minoritaires en France, les souchiens soient traités avec autant d’égard qu’ils traitent actuellement les minorités invasives...


                                                                    • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 18 mars 2015 23:10

                                                                      Personellement, je suis pastafarien.

                                                                      Je n’interdis à personne de manger des nouilles sous prétexte qu’il s’agit de la représentation de mon dieu.

                                                                      Et quand par malheur il y a ce plat au menu, je me contente de m’abstenir.
                                                                      Je vous garantis qu’il y a bien plus souvent des pâtes au menu que du porc.

                                                                      En soi, ce n’est pas mal pour la santé : De nombreux médecins conseillent de jeûner un jour par semaine, et ils le font réellement.
                                                                      Dans notre société d’opulence nous sommes sur-alimentés et nous risquons plus de mourrir de sur-alimentation que de sous-alimentation.

                                                                      Concernant les religions, je serais pour l’interdiction pure et simple d’être converti avant la maturité.
                                                                      Des cours de TOUTES les religions (pastafarisme inclus) devraient être dispensés à tous les enfants, ainsi que des cours de libre-pensée.
                                                                      Cours qui expliqueraient les principes des religions, leurs interdits, etc...
                                                                      Les cours de chaque courant de pensée seraient strictement équitables et une fois mature l’être humain pourrait choisir ce qui lui correspond réellement.

                                                                      Mais bon, il ne faut pas rêver, si cette partique était généralisée les églises, les temples, les mosquées, les synagoges et les autres lieux de culte seraient très rapidement désertés suite à une hémorragie de fidèles.

                                                                      C’est bien ça le problème avec les religions : Les adeptes n’ont pas vraiment le choix car ils sont embrigadés dès leur naissance et prennent de gros risques en cas d’apostasie.
                                                                      C’est vraiment une conversion forcée.

                                                                      Finalement, si on souhaite vraiment croire en un être surnaturel, le pastafarisme est bien la solution qui permet de préserver sa liberté : Il n’y a aucun risque d’être victime d’excommunication ou d’une fatwah en cas d’apostasie ou de non-respect du dogme religieux.

                                                                      Je connais bien des pastafariens qui mangent des nouilles.
                                                                      Ce n’est d’ailleurs pas interdit, c’est juste déconseillé.
                                                                      On ne mange pas la représentation d’une divinité.

                                                                      Imaginez les chrétiens en train de manger des crucifix, je pense que ça devrait hurler du côté du Vatican !!!


                                                                      • lsga lsga 19 mars 2015 02:35

                                                                        waooo.... et sinon, t’as lu quoi de Proudhon ?


                                                                      • titi 20 mars 2015 00:03

                                                                        @Pierre-Joseph Proudhon

                                                                        Un vrai pastafarien ne devrait il pas avoir un couvre chef sur la tête ? smiley


                                                                      • docdory docdory 18 mars 2015 23:18
                                                                        @ Celine Ertalif
                                                                        L’article 2 de la loi de 1905 stipule que « la République ne reconnaît, ne salarie et ne subventionne aucun culte ». 
                                                                         Par conséquent les écoles laïques de la République laïque n’ont pas à se préoccuper des interdits et superstitions alimentaires de tel ou tel culte, qui ne les concernent en rien.
                                                                        Un des rôles fondamentaux de l’école est de promouvoir la Raison et de combattre les superstitions d’où qu’elles viennent , quand bien même il s’agirait de superstitions religieuses.
                                                                        Or chacun sait que les protéines du porc sont constituées de la même vingtaine d’acides aminés que les protéines de n’importe quelle autre viande. Considérer le porc comme une « viande impure » est donc une superstition, qu’en aucun cas l’école républicaine n’a à cautionner sous la forme de menus alternatifs au porc dans les cantines scolaires. 
                                                                        Libre aux parents d’inculquer à leurs enfants n’importe quelle croyance absurde, mais ne demandons pas à l’institution scolaire d’apporter son soutien à de pareilles billevesées.

                                                                        Dans votre article, vous écrivez ceci, je vous cite : « Ce ne sera pas un drame si un enfant musulman ou de confession juive ne mange pas de viande un midi » . Or l’on ne devrait pas dire « un enfant musulman » mais «  un enfant de musulman » de même que l’on ne devrait pas dire « un enfant de confession juive », mais « un enfant dont les parents sont de confession juive »
                                                                        En effet, les religions parentales ne font pas partie du patrimoine héréditaire d’un enfant, pas plus que les partis politiques parentaux. Vous viendrait il à l’idée de dire d’un enfant dont les parents militent à l’UMP qu’il s’agit d’un « enfant UMP » ? Diriez-vous qu’un enfant dont les parents votent Marine le Pen qu’il s’agit d’un « enfant frontiste » ? Doit on appeler les enfants dont les parents votent socialiste des « enfants socialistes » ? Bien sûr que non.

                                                                        Ce que vous dites dans cette phrase est pourtant tout aussi incongru. Les religions sont des idéologies comme les autres, que ces idéologies soient politiques, religieuses ou philosophiques.
                                                                        Il n’y a donc pas plus de raison pour l’école de se préoccuper de la religion parentale des enfants que de se préoccuper des partis politiques parentaux.

                                                                        Vous dites ceci, je cite : « La religion est par nature une affaire publique et la réduction à la sphère privée est inconcevable pour quelque religion que ce soit » .
                                                                        Je ne vois vraiment pas ce qui peut vous permettre d’affirmer une telle chose. Il y a eu en France une époque au cours de laquelle la religion était une affaire publique, ça s’appelait l’ancien régime, on voit à quoi ça a mené : l’inquisition, l’affaire Calas, le délit de blasphème etc … est-ce à ce cauchemar obscurantiste que vous voulez revenir ? Pourquoi pas des tribunaux ecclésiastiques ou des cours à l’école donné par des bonnes sœurs pendant que vous y êtes ? 
                                                                        Non, dans la France moderne, celle d’après 1905, la religion est une affaire strictement privée et qui doit le rester .
                                                                        Vous dites que le menu de substitution en vigueur à Chalons sur Saône était en vigueur depuis 31 ans. Eh bien quoi ? Faudrait -il que, sous prétexte qu’elle existe depuis 31 ans, l’on persiste dans l’erreur ?
                                                                        En réalité, Gilles Platet , ce maire de Chalon sur Saône vient d’agir en véritable progressiste en mettant un coup d’arrêt à une dérive anti-laïque tout à fait néfaste au sein de l’institution scolaire, laquelle en était arrivée à faire des enquêtes de police religieuse alimentaire dans certains établissements scolaires !

                                                                        Gardons à l’esprit que trois mesures particulièrement néfastes ont considérablement freiné l’assimilation des enfants de parents musulmans dans la société française.
                                                                        Tout d’abord, il y a eu l’abandon, dans les années 80, de l’obligation légale de donner un prénom français aux enfants nés en France, ce qui s’est avéré un véritable crime contre l’assimilation.
                                                                        Ensuite, nous avons assisté à l’instauration de ces menus musulmans dans les écoles qui a abouti à l’instauration d’un véritable apartheid dans les cantines scolaires.
                                                                        Et enfin, viennent maintenant les financement subreptices de mosquées par l’argent public sous couvert de subventions à de prétendus « centres culturels musulmans » ! 
                                                                        Bravo donc à ce précurseur qu’est le maire de Chalon sur Saône, qui tente à son échelle d’enrayer cet ensemble de dérives inadmissibles.


                                                                        • alinea alinea 18 mars 2015 23:39

                                                                          @docdory
                                                                          Si aucun gosse ne mangeait de porc, ça serait vraiment mieux pour leur santé ! hein, docteur ? parce que pas porc bio de l’élevage du coin !!!
                                                                          D’ailleurs on ne devrait pas donner de viande à l’école, les mômes en ont assez chez eux !!


                                                                        • Iren-Nao 19 mars 2015 03:33

                                                                          @docdory

                                                                          Modèle d’intégration qui marche super bien : La Légion Étrangère.
                                                                          Pas question de suivre le moindre tabou alimentaire. Et si tu veux encaisser les contraintes physiques, il faut manger et boire (Il n’est pas question de ne pas suivre, sauf a dégager)
                                                                          Tout le monde bouffe et boit pareil.
                                                                          Il est obligatoire d’apprendre rapidement suffisamment de Français, sauf a être exclu.
                                                                          On fête sérieusement Cameron et Noël qui sont des fêtes légionnaires.

                                                                          La Legion reste un remarquable outil de mélange en tous genres, mais ne peuvent y rester les demi portions.
                                                                          La Légion mène a la naturalisation Française des gens (sauf casier judiciaire)

                                                                          Iren-Nao


                                                                        • Céline Ertalif Céline Ertalif 19 mars 2015 09:06

                                                                          Docdory et moi sommes de vieilles connaissances, notre opposition est constante et radicale. Je ne dis pas cela pour agacer Docdory lui-même qui ne découvre rien à ce sujet, et il est peu impressionnable. Je le précise pour les lecteurs qui doivent admirer comme moi sa courtoisie qui n’empêche pas la radicalité de son idéologie.


                                                                          Alors, oui on devrait dire « enfant de musulman » plutôt que « enfant musulman », mais un enfant porte très tôt la condition sociale de ses parents, qu’il soit petit bourgeois (au hasard, enfant de médecin), fils d’ouvriers communistes, ou fille d’immigrés musulmans africains. Moi aussi je pense que considérer le porc comme une « viande impure » est une superstition inepte, mais ce n’est ni ma croyance ni la vôtre qui est en cause, c’est le respect dû à ces enfants qui ont pour parents ces hommes et ces femmes musulmans qui n’ont parfois reçu que les sourates énoncées par les imams pour toute éducation. Ce n’est pas de la théorie, ce sont des gens, des vrais gens.

                                                                          Vous faites semblant de croire que je défends les idéologies religieuses parce que je dis que toutes les religions ont une existence dans l’espace public, c’est ridicule. Je pense que les gens formatés dans cet univers conceptuel religieux sont construits avec cette empreinte, qu’on ne les reconstruira pas autrement, et qu’il faut trouver un compromis social pour les accueillir dans une société pluraliste qui n’est plus dominée par un monothéisme : cela s’appelle la laïcité.

                                                                          Je ne vois pas une virgule à retirer à mon affirmation selon laquelle « La religion est par nature une affaire publique et la réduction à la sphère privée est inconcevable pour quelque religion que ce soit ». Ce n’est pas un dogme que je soutiens, c’est un constat. Pas la peine de répéter que la religion est « une affaire strictement privée et qui doit le rester », ça c’est de l’idéologie, pas une réalité. Essayez donc de prouver le contraire, les églises sont entretenues avec l’argent public, personne ne peut empêcher les manifestations religieuses et il n’y a que les imbéciles d’extrême droite pour s’offusquer que les musulmans font la prière dans la rue quand ils n’ont pas de salle pour la faire.

                                                                          Vous ne défendez pas la laïcité mais un laïcisme excluant, contrairement à Baubérot par exemple qui défend constamment une « laïcité inclusive » des différentes obédiences existantes dans la société. Quand je lis sous votre plume la dénonciation de l’abandon, dans les années 80, de l’obligation légale de donner un prénom français aux enfants nés en France, ce qui s’est avéré un véritable crime contre l’assimilation » et votre délire sur « l’instauration d’un véritable apartheid dans les cantines scolaires », je reconnais évidement le discours violent de Riposte laïque, cheval de troie du Front National. Il est évidement choquant à mes yeux de vouloir faire passer ce type d’idéologie pour une défense de la laïcité.



                                                                        • SamAgora95 SamAgora95 19 mars 2015 09:27

                                                                          @docdory

                                                                          Je suis le 1er à critiquer les religions, dont certains comportements qui découlent de leur pratique sont effectivement de l’ordre de la superstition, mais une république laïc est la solution à cet obscurantisme et à l’intégrisme.

                                                                          Une république laïc efficace ne consiste pas à nier l’existence du fait religieux, mais à l’encadrer et à le contenir à la sphère privé, et à garantir que tout citoyen puisse pratiquer sa secte pardon religion dans le respect de la loi et des autres.

                                                                          Pour ce faire, c’est à la république d’aménager les particularité de chacun dans la limite du possible et sans favoritisme, proposer de la nourriture sans porc aux musulmans devrait être dans le domaine du possible, accepter que des femmes puissent porter le voile aussi, je ne parle pas de bourka, en quoi est-ce un problème et en quoi est-ce une entrave à la laïcité ? bien au contraire, la république doit permettre la pratique de la religion tout en empêchant le communautarisme, inciter les citoyens à se créer des écoles privées simplement pour ne pas manger de porc est une erreur monumentale à long terme !

                                                                          Ce choix est dicté par le racisme et rien d’autre, il a pour but de nuire à la communauté musulmane et rien d’autre, si les citoyens pratiquants la religion juive n’avaient pas leurs écoles privées financées par l’argent de l’état cette question de proposition une alternative à la viande de porc dans les écoles de la république n’aurait pas fait polémique !


                                                                        • Céline Ertalif Céline Ertalif 19 mars 2015 11:03

                                                                          @SamAgora95 - Je ne suis sans doute pas Dieudo, mais nous sommes d’accord sur la laïcité !


                                                                        • docdory docdory 19 mars 2015 19:26

                                                                          @Céline Ertalif


                                                                          Vous dites que « les églises sont entretenues avec l’argent public » . Il faut préciser cette question.
                                                                          Il faut rappeler quels sont les faits :

                                                                          1°) Tous les lieux de culte construits après la loi de 1905 sont, en principe, édifiés et entretenus avec de l’argent privé, quel que soit le lieu de culte.l’entretien et autres frais sont assurés à 100% par les cultes qui en sont les propriétaires. 
                                                                          2°) Les lieux de cultes construits avant la loi de 1905 sont soumis à une réglementation extrêmement complexe qui est décrite en détail par une circulaire

                                                                          Schématiquement, les cathédrales sont propriété de l’état, les églises propriété des communes, les lieux de cultes israélites et protestants ( dont les religions ont constitué des associations cultuelles , ce qu’a refusé de faire l’église catholique en 1905 ) sont essentiellement la propriété de ces associations.
                                                                          Les cathédrales et églises étant ouvertes à tout public, y compris non religieux, leur propriétaire est tenu d’assurer les dépenses d’entretien incombant à tous les lieux accueillant du public. (Même si vous êtes athée, vous pouvez faire une visite touristique d’une église, l’état ou les communes sont tenus de faire en sorte que celle-ci ne s’effondre pas sur vous ! ).
                                                                          A noter que lorsque les églises sont désaffectées et que leur coût d’entretien est excessif, la commune peut cesser tout travail d’entretien, à condition d’interdire le local au public, et de le détruire s’il y a un danger d’éboulement sur le voisinage. 

                                                                          Vous dites ceci, je vous cite : « il n’y a que les imbéciles d’extrême droite pour s’offusquer que les musulmans font la prière dans la rue quand ils n’ont pas de salle pour la faire. » Vous méprisez quelque peu gratuitement vos adversaires sur cette question, mais est-ce justifié ? Essayons de mettre en doute votre raisonnement :
                                                                          Une rue, c’est un endroit fait pour la circulation des piétons et des véhicules. En aucun cas, il ne s’agit d’un lieu de culte. Le fait qu’il n’y ait pas de mosquée dans une localité ne saurait en aucun cas servir de prétexte pour détourner les rues de celle-ci de leur usage normal. 
                                                                          En effet, essayons de suivre votre raisonnement. Il y a des tas de villes qui sont dépourvues de discothèques. Cela autorise t-il pour autant leurs habitants amateurs de danse et de musique disco d’y installer une sono, de couper la circulation afin d’y effectuer des danses ? Vous conviendrez aisément que non. De même que d’autres habitants d’autres villes aiment jouer au tennis mais n’ont pas de terrain pour le pratiquer. Est-ce qu’ils vont pour autant mettre un filet au milieu de la rue afin d’y disputer un match en cinq sets ? Bien sûr que non, la maréchaussée s’y opposerait immédiatement. 
                                                                          Or les religions sont des distractions propres à certaines personnes ou certains groupe de personnes, de même que les discothèques ou le jeu de tennis. Pourquoi attribuerait on à la distraction « religion » un privilège aussi exorbitant que celui de bloquer une rue pour exercer un culte, privilège que l’on n’accorderait en aucun cas aux joueurs de tennis ou aux danseurs ?
                                                                          Si les musulmans n’ont pas assez de mosquées, rien ne les empêche de se cotiser entre eux pour louer ou acheter un local et le transformer en lieu de culte. (A noter que si des adeptes du vaudou ou des raéliens se mettaient à occuper la rue pour y faire leur culte, ils seraient rapidement expulsés : deux poids et deux mesures )
                                                                          Dans ma rue, des évangélistes ont racheté à leurs frais un petit atelier artisanal et l’ont transformé en petite église. Il sont une soixantaine ou une centaine le dimanche à y exercer leur culte dans le calme ( on n’entend de l’extérieur qu’un peu de musique gospel a un très faible niveau sonore ). A aucun moment ces gens n’ont prié dans la rue pour qu’on leur édifie un lieu de culte, ni créé le moindre trouble de voisinage. Ce qu’ont fait ces évangélistes dans ma rue, rien n’empêche les musulmans d’en faire autant là où ils habitent. 
                                                                          Ce n’est pas à nous de donner une salle aux musulmans pour prier, c’est à eux même d’aller voir un agent immobilier pour trouver un petit local à transformer en mosquée, et à payer pour cela si tel est leur désir. Rien ne justifie donc qu’ils prient dans la rue en attendant que l’argent public leur finance un local.
                                                                          Quant à votre affirmation selon laquelle la religion est une affaire publique, elle est insensée. Cela serait considérer les religions comme des services publics et serait la porte ouverte à leur financement par des fonds publics. Ce financement public est malheureusement réclamé à corps et à cris par certains caciques de certains partis politiques ( à droite presque autant qu’à gauche : Juppé à droite, Delanoé et Valls, entre autres, à gauche …).
                                                                          La déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 dit ceci , je cite : « Art. 13. Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés. »
                                                                          Les dépenses cultuelles ne sont ni des dépenses d’administration ni des dépenses d’entretien de la force publique. Il serait scandaleux de prendre l’argent aux contribuables pour leur édification, ce serait une violation pure et simple de la déclaration des droits de l’homme, ce serait totalement anticonstitutionnel.

                                                                          Vous citez Beaubérot comme l’exemple du défenseur de la laïcité, alors que pour moi il en est l’un des pires ennemis. cela me met en fureur quand je le vois invité sur des plateaux de débats télévisuels en tant que prétendu « spécialiste de la laïcité » . 
                                                                          Comment reconnaît -on les ennemis de la laïcité ? C’est qu’ils sont partisans d’une laïcité adjectivée, par exemple d’une laïcité « ouverte », ou « modernisée », ou « inclusive » comme celle de Baubérot , ou encore « apaisée » ou « adaptée » ( sous-entendu à l’islam… ). 
                                                                          Les véritables partisans de la laïcité sont partisans de la laïcité sans aucun de ces adjectifs faits pour l’atténuer, la corriger en en faire perdre le sens.
                                                                          Oui, en ce sens, je suis radical et j’en suis fier.

                                                                          Pour ce qui est des prénoms français à donner aux enfants français, je vous laisse faire une expérience de pensée : les frères Kouachi et Amédy Coulibaly auraient-ils eu l’idée de commettre leurs massacres s’ils s’étaient appelés par exemple François et Louis Kouachi et Thomas Coulibaly, et qu’ils avaient mangé la même chose que les autres petits français dans les cantines scolaires ? A mon avis, certainement pas ... C’est en leur donnant des prénoms différents de ceux des autres petits français et en leur donnant une nourriture en leur faisant croire qu’elle était plus « pure » que celle des autres enfants que l’on a semé en eux, probablement sans le vouloir, les germes de la haine de leurs concitoyens.

                                                                          Pour vous démontrer que je ne suis pas l’extrémiste que vous croyez, je vous met ici et ici mes deux derniers articles publiés, qui n’ont strictement rien d’extrémiste, et qui devraient vous amuser !



                                                                        • Céline Ertalif Céline Ertalif 19 mars 2015 21:37

                                                                          @docdory Oui, ça je comprends bien que vous n’appréciez pas Baubérot (je mets le lien pour ceux qui ne connaîtrait pas le plus célèbre spécialiste universitaire de la question).


                                                                          Je ne trouve pas scandaleux d’échanger des arguments avec quelqu’un qui appartient à Risposte Laïque ou au Front National. Il y a eu toute une agitation ces derniers mois pour dénoncer Étienne Chouard qui a longtemps entretenu un débat avec A Soral. J’approuve l’attitude d’E Chouard, et je désapprouve celle de ceux qui ont polémiqué là-dessus. Cela dit, Docdory, vous faites comme Soral, vous avez tendance à avancer masqué, votre présentation dans le profil Agoravox est insuffisante.

                                                                          Je pense absolument inacceptable de vouloir imposer à la famille Coulibaly ou à tout autre d’appeler son enfant Thomas plutôt qu’Amédy. C’est à mes yeux une conception aux antipodes de la laïcité, et si je puis me permettre, j’avais besoin de le lire de mes yeux pour croire une horreur pareille, tel saint Thomas ! J’ai la boutade trop triste, et il est impossible pour moi de m’amuser en ouvrant une page de Riposte laïque. Désolée.

                                                                        • docdory docdory 19 mars 2015 22:31

                                                                          @Céline Ertalif


                                                                          Je « n’appartiens » pas à « riposte laïque », j’écris pour eux. Je n’appartiens pas non plus au Front national, je n’appartiens à personne d’autre qu’à moi-même. 

                                                                           Me comparer à Soral est une insulte en principe grave, mais pour laquelle je vous pardonne bien volontiers. Il n’y a strictement rien à voir entre moi et l’idéologie Soralienne, qui est aux antipodes de ce que je pense ...Pour ce qui est de mon profil agoravox, je ne vais quand même pas raconter ma vie, non ?

                                                                          Je ne veux rien imposer aux familles actuelles. Ce que je dis, c’est que si les parents Coulibaly avaient vécu dans les années avant 1981, ils n’auraient pas eu d’autres solutions que de donner à leur enfant un prénom français, car à l’époque c’était la loi (loi du 11 Germinal an XI modifiée par la loi du 12 avril 1966 ) : les prénoms donnés à l’état civil devaient figurer sur le calendrier, ou dans l’antiquité gréco -romaine. Etaient admis les diminutifs et les variantes régionales des prénoms. 

                                                                          Cette loi avait une vertu assimilatrice indéniable et évitait l’attribution de prénoms ridicules, il est fort regrettable qu’elle ait été supprimée par un arrêt funeste de la Cour de Cassation en 1981 confirmé par la mauvaise loi du 8 janvier 1993 qui libéralisa presque entièrement les prénoms. 

                                                                          Il est maintenant malheureusement difficile de revenir en arrière. J’observe simplement, pour avoir de très nombreux immigrés parmi mes patients, que seuls les musulmans continuent à donner des prénoms étrangers à leurs enfants nés en France, même après plusieurs générations sur le territoire national. Les autres immigrants, en particulier les asiatiques, donnent presque toujours au moins un prénom français ( le premier, en général) à leurs enfants.

                                                                          Cette coutume musulmane n’est d’ailleurs pas sans préjudice sur l’avenir professionnel de leurs enfants.

                                                                        • julius 1ER 23 mars 2015 08:43

                                                                          Bravo donc à ce précurseur qu’est le maire de Chalon sur Saône, qui tente à son échelle d’enrayer cet ensemble de dérives inadmissibles.


                                                                          @docdorye 
                                                                          ton précurseur est quelqu’un qui ouvre la boîte de « Pandore » ......
                                                                          la République est et doit faciliter le compromis entre des gens qui ont des esprits, des visions, des goûts différents.... 
                                                                          dans le cas de Chalons, il y avait un compromis depuis 31 ans et ce maire vient de le briser, et pdt ce temps des gens comme Ménard font la même chose, ils ré-ouvrent des plaies qu’on croyait refermées...... 
                                                                          mais que crois- tu pov -innocent qu’il va se passer lorsque l’on piétine des accords ou des consensus, crois-tu que les « victimes » vont se faire hara-kiri en disant ...... « à genoux, le bon-dieu passe »...
                                                                          mais non tous ces consensus que tes copains du FN brisent ou vont briser vont nous mener à la guerre civile...... 
                                                                          bien sûr çà ne commence pas tout de suite, mais petit à petit, en ne respectant plus les contrats ou accords, on pousse l’autre dans le ressentiment qui devient de l’aigreur.... puis de la haine et c’est parti ..... 
                                                                          comme en Yougoslavie il y a 20 ans où en Ukraine maintenant..... il y a des spécialistes en manipulation et des volontés pour jeter de l’huile sur le feu....
                                                                          . bien sûr à la fin ce sont ceux qui restent sur place qui sont les dindons.... les autres étant partis depuis belle lurette !!!

                                                                        • 65beve 65beve 18 mars 2015 23:32
                                                                          Bonsoir vous autres,
                                                                          Voudriez-vous que vos enfants mangent du chien à la cantine ?
                                                                          C’est pourtant ce qui se passe tous les jours dans les cantines scolaires en Corée.
                                                                          Messieurs Mesdames du FNUMP, si vous voulez faire manger de la merde à vos enfants, n’obligez pas ceux qui n’aiment pas ça à en faire autant sous couvert de laicité. 
                                                                          Bon appétit.
                                                                          cdlt.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès