• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La dangereuse guerre commerciale entre les Etats-Unis et la (...)

La dangereuse guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine

Les États-Unis d'Amérique ont renvoyé de 90 jours l’ imposition menacée de droits de 25% sur la plupart des importations chinoises à la suite d’un dîner entre Donald Trump et Xi Jinping lors du Sommet du G20 en Argentine. La suspension de la soi - disant guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine est l'occasion de donner du temps aux négociations sur les différends commerciaux de longue durée entre les deux pays. Les États-Unis d'Amérique et la République populaire de Chine sont les deux principales économies du monde, représentant ensemble près de 40% du PIB mondial. Les États - Unis et la Chine sont également des partenaires commerciaux puissants et les échanges mutuels de biens et de services ont augmenté d'année en année.

PNG - 55.9 ko
Les États-Unis d’Amérique et la République populaire de Chine sont les deux principales économies du monde, représentant ensemble près de 40% du PIB mondia
La dangereuse guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine

En 2017, le montant total des biens échangés entre les deux économies s'est élevé à 635 milliards USD , soit une augmentation de 10% par rapport au montant documenté l'année précédente. Malgré les chiffres, les marchandises vont principalement de la Chine aux États-Unis, le montant total des importations américaines en provenance de Chine atteignant 505 milliards USD , contre 130 milliards USD d'exportations américaines vers la Chine. Les principales catégories de produits importés de Chine aux États-Unis relèvent du chapitre 85 du HS (machines électriques, équipements sonores, appareils de télévision, etc.), 84 (réacteurs nucléaires, chaudières, machines, etc.) et 94 ( meubles, literie etc., lampes etc.), qui comprennent plus de 57% du total des importations. Parmi les produits fabriqués aux États-Unis et exportés vers la Chine, les principaux appartiennent au chapitre 88 du SH (aéronefs, véhicules spatiaux et leurs parties), 84 (réacteurs nucléaires, chaudières, machines, etc.) et 12 (graines oléagineuses, etc. grain, graine, fruit, plante etc.). Dans la première partie de 2018, les États-Unis ont commencé à appliquer des mesures tarifaires à un certain nombre de produits, tels que les panneaux solaires, les produits en acier et en aluminium , en visant frapper en particulier le flux de marchandises en provenance de Chine. La Chine a frappé ces mesures en appliquant des droits de douane sur 128 marchandises en provenance des États-Unis, d'une valeur de 3 milliards USD. Le 15 juin 2018, les États-Unis ont engagé la guerre commerciale avec la Chine en publiant une première liste de 818 marchandises soumises à un droit de douane de 25%. Les fonctions, qui ont pris effet le 6 Juillet 2018, sont les premières mesures effectuées par les Etats-Unis sur les marchandises importées de la Chine valeur USD 34 b illions. Les mesures font partie de la réponse aux pratiques commerciales déloyales de la Chine liées au transfert forcé de techno logie américaine et la propriété intellectuelle. Le lendemain, la Chine a annoncé des contre-mesures en appliquant un droit de douane de 25% sur 545 produits importés des États-Unis. Le 6 juillet 2018, la première série de droits et de contre-droits a commencé à être mise en œuvre par les deux pays. Dans les semaines qui ont suivi, les États-Unis ont annoncé de nouvelles taxes sur les marchandises d'origine chinoise, mettant en œuvre des contre-mesures similaires de l'autre côté. En outre, la Chine a déposé une plainte contre les États-Unis auprès de l'OMC. Malgré les efforts de dialogue, les deux pays ont mis en place une deuxième série de droits et tarifs le 23 août 2018. Les mesures américaines frappent 279 marchandises en provenance de Chine, pour un montant de 16 milliards USD, assorties d'un droit de douane de 25% . Les mesures chinoises concernaient l'importation de 333 marchandises en provenance des États-Unis par l'imposition d'un droit de douane de 25%. Un mois plus tard, le 24 septembre, les États-Unis ont appliqué un tarif douanier de 5% sur 5 745 produits chinois supplémentaires (pour un montant de 200 milliards USD), qui devrait être porté à 25% à compter de janvier 2019. La Chine a réagi en appliquant des droits variant de 5% à 25% marchandises importées des États-Unis. De nos jours, les droits de douane spécifiques imposés par les États-Unis à la Chine ont atteint 250 milliards de dollars américains de biens importés de Chine, tandis que les tarifs de rétorsion mis en œuvre par la Chine concernaient des produits originaires de États-Unis pour 110 milliards de dollars américains. Cela signifie que 85% des produits importés des États-Unis en Chine et 50% des produits importés de Chine par les États-Unis en 2017 sont touchés par la guerre commerciale. La tension entre les deux pays devrait s'accentuer puisque les États-Unis seraient prêts à annoncer de nouveaux droits de douane sur les dernières marchandises importées de Chine.


Moyenne des avis sur cet article :  2.75/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Nicolas_M bibou1324 5 décembre 15:04

    « Dangereuse »

    J’aimerais que vous m’expliquiez pourquoi.

    Soyons imaginatif et inventons une réalité alternative. Supposons que ça dérape en guerre non commerciale et plus froide du tout. Déjà il faut être sous acide pour imaginer un tel scénario, mais on est dans un monde imaginaire. Bon ils se balancent quelques bombes atomiques dessus et font 100 000 morts comme à Hiroshima et Nagasaki, soit moins de 1,5% de ce que la pollution de l’air tue tous les ans ... Complètement insignifiant pour l’humanité. Et encore plus pour moi qui vis de l’autre côté de la Terre.

    Maintenant retournons à la réalité. A part le prix des iPhones qui va augmenter de quelques pourcents aux US, qu’est-ce qu’on s’en fiche de cette guè-guerre commerciale complètement insignifiante ? La Chine et les USA sont auto-suffisants en nourriture et eau. Aucune famine, aucun mort n’est à prévoir même en cas de cessation totale d’échange commerciaux. Des chiffres un peu moins bons de PIB d’un côté et de l’autre ? Et ça serait une mauvaise nouvelle selon vous ? On s’en tape complètement non ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 6 décembre 13:26

      @bibou1324. Si, la mortalité infantile continuera de morfler aux Etats, par délabrement des infrastructures et des structures de santé.


    • CN46400 CN46400 5 décembre 15:24

      Le protectionnisme trumpiste est à usage électoral. Une fois les élections passées, il s’efface devant les intérêts des capitalistes US qui font fabriquer en Chine la camelote qu’ils vendent au USA...


      • Rincevent Rincevent 5 décembre 17:37

        @CN46400

        qui font fabriquer en Chine la camelote qu’ils vendent au USA... Ça, c’était ‘’avant’’. L’Occident s’est effectivement servi de la Chine comme usine mondiale à bas prix, mais qui a crû que ça durerait éternellement ? Avec 100 000 ingénieurs qui sortent tous les ans de leurs écoles, ils n’en sont plus à la copie bon marché et passent à un niveau supérieur, en vrac : le premier satellite expérimental de science quantique du monde, un TGV plus rapide que ceux des japonais ou des français, des super-ordinateurs n° 1 et 2 mondiaux, le plus grand radiotélescope au monde, leur 5 ème vaisseau spatial, un avion moyen-courrier futur concurrent des Airbus et Boeing, etc, etc…

        L’auteur parle de transferts de technologies forcés. Personne n’a été forcé. Mais si, sur ce sujet, vous ne trouvez pas un accord avec un partenaire chinois (joint-venture où la partie chinoise a 51 %…), vous ne pourrez pas entrer sur ce gigantesque marché, tout simplement.

        Quant à Trump et sa volonté de relocaliser des emplois et de protéger l’industrie américaine, ça ne sera pas si simple : le plus grand fabriquant au monde de bus électriques, BYD, a installé une usine en Californie, accueilli à bras ouvert par les autorités locales, au nom de …l’emploi !


      • CN46400 CN46400 6 décembre 08:03

        @Rincevent
        Votre point de vue n’est pas contestable, J’ai employé le terme « camelote » pour faire court. En fait je sais parfaitement que l’industrie chinoise monte en gamme rapidement, ses tarif aussi, bien que l’effet d’échelle joue toujours en sa faveur au niveau des prix.
         Au niveau des compétences, les prolos chinois n’ont plus grand chose à apprendre des occidentaux. Le pb de la Chine est d’étendre vers l’Ouest du pays les résultats sociaux atteints à l’Est. Ce qui va se traduire pour une hausse de la production, qui explique le projet des « routes de la soie » pour l’écouler.


      • Rincevent Rincevent 6 décembre 12:49

        @CN46400

        Le projet DES routes de la soie (terrestre et maritime) est peut-être la menace la plus grave pour les US et ce, à plusieurs niveaux (militaire, économique, diplomatique).

        La version maritime, sous couvert de sécurisation des transports, est en train d’installer des bases militaires tout le long des trajets. Ils sont déjà présents sur un point hautement stratégique : Djibouti, où ils côtoient leurs collègues français, américains, japonais et allemands…

        La version terrestre, qui, outre le fait qu’elle entraine forcément une collaboration resserrée avec les pays traversés, permettra aux chinois de continuer à s’approvisionner en cas de blocage de la mer de Chine par la flotte US.

        Tout ça, les conseillers de Trump ne l’ignorent pas et, si la guerre économique dérapait, la situation ne serait pas forcément si confortable pour les américains. C’est probablement aussi pourquoi le Donald est devenu plus accommodant récemment : http://topactu.net/2018/12/donald-trump-et-xi-jinping-discutent-commerce-buenos-aires/


      • JC_Lavau JC_Lavau 6 décembre 13:20

        @CN46400 : «  l’industrie chinoise monte en gamme rapidement, ses tarif aussi, ».
        Je confirme.
        Excellents tripodes en carbone pour la photo animalière.

        A force de tâtonnements, le fabricant de duvets AEgismax a fini par faire des conceptions très attendues, et a régulièrement augmenté ses prix.
        Leur FP800 est une couverture ouvrable, qui n’a pas de zip aux pieds, juste un resserrement complet par cordon. Ils vendent à part la capuche-col en duvet. Polyvalence : au sol, comme un duvet ordinaire où l’en entre déchaussé. En couple : vous assemblez les deux couvertures ; comme il n’y a ni haut ni bas attitré, les deux zips sont recouverts par un boudin duveté. En hamac, il vous faut choisir un hamac étroit, 70 à 90 cm de large, et vous placez le duvet autour du hamac (il n’est pas interdit d’avoir autour un hamac plus enveloppant, en 135 cm de large, notamment comme coupe-vent, et sécurité chutes). En bivouac d’urgence dans un abri d’urgence exigu, où il est hors de question d’enlever ses bottes ou bottines de ski, vous zippez au dessus des bottes ou des guêtres, les pieds restent protégés en bottes, et vous isolez le reste du corps.

        C’est un tube, plus étroit aux pieds, dont la glissière forte ne ferme qu’un côté. Les pieds ne sont fermés que par un cordon de serrage.


        En dimension 200 cm x 82 cm, soit pour eux la grande dimension, avec 450 g de duvet.
        Seul avec sac de compression 880 g. 
        Capuche : 79 g.
        Ensemble : 959 g.
        Gonflant : 9 à 10 cm environ.
        Montage cloisonné.
        Ouvrable en couette pour un couple, voire assemblable sans souci si on en achète un second exemplaire.

        Permet en bivouac de survie de conserver ses chaussures aux pieds. On n’a plus à craindre qu’elles soient gelées ou remplies de neige durant la nuit.


        Ils se servent de leurs têtes, ces chinois. Mais ils n’oublient pas de monter leurs prix de 30 % environ. Chance, je me suis fourni au prix d’appel.


      • Rincevent Rincevent 7 décembre 12:17

        @Rincevent

        PS : BYD est chinois, bien sûr.


      • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 5 décembre 22:29

        Ce n’est qu’une opposition de façade car dans les pays ou l’oncle sam est allé foutre son bordel à l’aide de ses proxys extrémistes et dont il réglemente l’accès aux ressources à piller, le pays du milieu fait de belles affaires et signe de jolis contrats.

        Donc, soit l’oncle sam est complètement con en autorisant son « ennemi » à faire du business sur ses plates bandes et à terme éventuellement le dépasser, soit on nous prend pour des...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès