• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La définition de l’antisémitisme selon l’Alliance (...)

La définition de l’antisémitisme selon l’Alliance Internationale pour la Mémoire de l’Holocauste et le sionisme

 

E. Macron a annoncé au dîner annuel du CRIF qu'il souhaitait que la France adopte la définition de l'antisémitisme de l'Alliance Internationale pour la mémoire de l'Holocauste, comme l'ont fait actuellement une douzaine de pays dans le monde

 Quelle est-elle exactement ?

 "L'antisémitisme est une certaine perception des juifs, qui peut être exprimée par la haine envers les juifs. Les manifestations rhétoriques ou physiques d'antisémtismes sont dirigées envers des juifs ou les non-juifs et/ou leurs propriétés, envers les communautés juives, les institutions ou les installations religieuses."

Jusque là, rien d'extraordinaire. Cette définition inclut cependant un certain nombre d'exemples "d'antisémitisme contemporain", sans prétendre à une liste exhaustive. Plusieurs de ces exemples font référence directe à l'Etat d'Israël (traduction par moi-même) :

* Accuser les juifs en tant que peuple ou l'Etat d’Israël d'inventer ou exagérer l'Holocauste.
* Accuser des citoyens juifs d'être plus loyaux à Israël ou aux intérêts des juifs dans le monde qu'aux intérêts de leurs propres nations,
* Nier le droit du peuple juif à l'auto-détermination, par exemple en déclarant que l'état d'Israël est une entreprise raciste,
* Appliquer un double standard en demandant à Israël un comportant ni attendu ni demandé à n'importe quelle autre nation démocratique.
* Utiliser des symboles et des images associés à l'antisémitisme classique pour caractériser Israël ou les israéliens,
* Comparer la politique contemporaine d'Israël avec celle des nazis,
* Tenir collectivement les juifs responsable des actions de l'Etat d'Israël.

Il est à noter que le mot "sionisme" n'apparaît à aucun moment dans la définition de l'antisémitisme selon l'Alliance Internationale pour la mémoire de l'Holocauste.

Par ailleurs, cette définition n'inclut ni la critique de la politique de colonisation, d'occupation et d'annexion de la Palestine par l'Etat d'Israël, ni le fait d'appeler au boycott de l'Etat d'Israël.

Par contre, cette définition limite la capacité à dire que le CRIF ou le député Meyer Habib défendent plus les intérêts de l'Etat d'Israël que les intérêts de la communauté juive de France pour le premier, les intérêts des citoyens français résidant en Israël pour le second.

Cette définition limite aussi la capacité à dire que la nouvelle loi fondamentale israélienne qui donne des droits supérieurs aux citoyens israéliens juifs par rapport aux citoyens israéliens non juif est une loi raciste.

Pour les anglophones, vous pouvez aller à la source du texte :

HOLOCAUSTREMEMBRANCE.COM


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Pink Marilyn Paracétamol 21 février 15:53

    "Le terme d’antisémitisme a été forgé par les judéophobes eux-mêmes pour tenter de donner au concept un air de scientificité, en conformité avec la toute nouvelle « science » des races. [...] l’emploi même du terme d’antisémitisme recèle d’insondables ambiguïtés, et il sert aujourd’hui essentiellement à placer le racisme antijuif - la judéophobie 
    - dans une catégorie à part, distincte du racisme en général, et qu’il faudrait combattre (ou « comprendre ») séparément du racisme en général. Ainsi, le nom même de la LICRA, qui énonce le racisme et l’antisémitisme, comme s’il s’agissait là de deux phénomènes distincts, procède-t-il de la mystification idéologique, laquelle sert des fins politiques bien précises... »

    Ilan Halevi, 22 mai 2003, dans Du sionisme et de l’antisémitisme, paru sur le site d’Israël Shamir.


    • Ouallonsnous ? 22 février 23:54

      @Paracétamol

      Au dela de de la mystification idéologique

      de l’antisémitisme revenons à la définition de l’anti-sionisme qui lui repose sur des faits historiques ;
       

      Nous sommes antisionistes parce que nous refusons la séparation des Juifs du reste de l’humanité.
      Nous sommes antisionistes parce la Nakba, le nettoyage ethnique prémédité de la majorité des Palestiniens en 1948-49 est un crime qu’il faut réparer.

      Nous sommes antisionistes parce que nous sommes anticolonialistes.

      Nous sommes antisionistes par ce que nous sommes antiracistes et parce que nous refusons l’apartheid qui vient d’être officialisé en Israël.

      Nous sommes antisionistes parce que nous défendons partout le « vivre ensemble dans l’égalité des droits ».

      Au moment où ceux qui défendent inconditionnellement la politique israélienne malgré l’occupation, la colonisation, le blocus de Gaza, les enfants arrêtés, les emprisonnements massifs, la torture officialisée dans la loi …préparent une loi liberticide assimilant l’antisémitisme qui est notre histoire intime à l’antisionisme,


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 21 février 16:01

      Hiérarchiser les racisme ... c’ est déjà tenté de hiérarchiser les races .


      • Pink Marilyn Paracétamol 21 février 16:10

        Dans un camp international d’échanges linguistiques, chaque étudiant doit faire un discours sur les éléphants.

        Chacun réagit selon son génie propre : 
        - Le Français : « La vie amoureuse des éléphants ». 
        - L’Américain : « Les éléphants et la richesse des nations ». 
        - L’Allemand : « La philosophie des éléphants ». 
        - L’Israélien : « Les éléphants et la question juive ».


        • JC_Lavau JC_Lavau 21 février 16:50

          @Paracétamol. Version suédoise :
          L’UNESCO demande aux nations de faire un effort de sensibilisation sur la situation menacée des éléphants.
          Les français envoient « La vie amoureuse des éléphants ».
          Les allemands envoient une « Introduction à la notion d’éléphant », en six volumes.
          ...
          Les norvégiens envoient « La Norvège et les norvégiens ».


        • phan 21 février 17:05

          @Paracétamol
           Le Palestinien : « Les éléphants et les devinettes »

          Comment fait-on rentrer 4 éléphants dans une 2CV ?
          – 2 devant et 2 derrière.
          Et qui conduit ?
          – L’éléphant qui a son permis
          Comment fait-on pour savoir s’il y a des éléphants dans un magasin de porcelaine ?
          – La 2CV est garée devant !

        • aimable 21 février 17:35

          @Paracétamol
          La question juive est toujours mise en avant , tout simplement parce qu’il y a les juifs et les autres , ce qui fait que les citoyens de confession juive sont toujours pris entre l’enclume et le marteau .


        • Pink Marilyn Paracétamol 21 février 17:48

          @aimable

          comme les coiffeurs...


        • Ruut Ruut 22 février 07:27

          @aimable
          Moralité, les excluants, par inclusion les vrais racistes, sont ceux qui les mettent en avant.
          cqfd

          Je fut très surpris qu’a aucun moment nos médiats n’explique ce qu’est le Fascisme, le Sionisme et les Anti-*.

          Comment s’insurger de quelque chose que nous ne définissons pas ?
          Pourquoi interdire des mots ?
          Pourquoi interdire les débats d’idées ?
          Pourquoi ne pas au contraire expliquer d’où viennes ces idées et pourquoi elles sont au final inconsistantes, l’histoire de tarir efficacement la source du quiproquos ?

          Ne pas aborder un sujet c’est TOUJOURS renforcer ses aberrations par accumulation des incompréhensions.

          Il est facile le prouver qu’il n’y a aucune différence entre 2 français de confession différente. Il suffit de les mettre cote a cote en tenue laïque.
          Dans la rue en tenue laïque personne ne sait quelle est ta confession et c’est la grande force de la laïcité.


        • Abolab 22 février 08:46

          Il s’agit de discrimination envers les autres peuples sémites et leurs religions.

          L’islamophobie est également de l’antisémitisme.


          • Pierre Régnier Pierre Régnier 24 février 10:31

            @Abolab

            L’islamophobie est la phobie de l’islam.


          • zygzornifle zygzornifle 22 février 11:01

            ça commence a devenir sacrement lourdingue cette histoire , un coup c’est les Juifs un autre coup les arabes , il n’y a pas des chose plus importantes dans la vie que de se crêper le chignon pour eux ? ....

            Perso je m’en contre fiche en tant que retraité au seuil de pauvreté leurs histoires m’indiffèrent .....


            • Crab2 22 février 16:37

              Depuis le début des années 70 du siècle dernier, l’antisionisme est la forme la plus aboutie de l’antisémitisme.

              Suite

              http://laicite-moderne.blogspot.com/2019/02/antisionisme-antisemitisme.html


              • Allexandre 22 février 17:42

                Avant de vouloir définir ces deux termes, il faudrait déjà les connaître sémantiquement et historiquement, nous en sommes très loin...à commencer par Macron l’énarque, qui n’a pas l’air de savoir ce que recouvrent ces deux réalités...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès