• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La France et son Europe ou « Sortir de l’Europe, c’est sortir (...)

La France et son Europe ou « Sortir de l’Europe, c’est sortir de l’Histoire » ( F. Hollande)

Que faut-il penser des intimidations présidentielles ? Tous, sauf le FN, veulent de l’Europe !

L’électeur peut immédiatement se faire une opinion brute sur deux points :

Premièrement, tordre le cou à quelques idées reçues telles que les garanties de paix et de croissance qu’assurerait l’Europe.

Deuxièmement, les partis qui ont contribué à la construction de l’Europe actuelle affichent sans vergogne, des professions de foi révisées. C’est une anomalie…

  Premièrement donc, sur la paix et la croissance :

La paix en Europe est née de la Conférence de YALTA en février 1945, plus que du traité de ROME en mars 1957.

En portant le fer au cœur de l’ALLEMAGNE et si près de la zone d’influence stalinienne, les alliés ont abrégé cette guerre meurtrière et modéré l’intrusion soviétique. C’est donc bien l’anéantissement de l’ALLEMAGNE nazie qui a constitué le socle de la paix en Europe.

Le traité de ROME favorisera plus tard l’essor économique des uns et des autres, à l’avantage de l’Allemagne et au détriment de la France.

Pour la question de la paix,

Si l’Europe n’est pas belliqueuse, elle est bien souvent une spectatrice impuissante de drames qui butent sur ses frontières.

N’oublions pas ce qu’il s’est passé en YOUGOSLAVIE, près de 200 000 morts et Jusqu’à deux millions de déplacés, les morts se comptent par centaines en UKRAINE…

Sur les effets en France de la croissance européenne…

L’Europe, c’est en réalité un euromark fort adossé à la puissance économique allemande. Voilà qui anéantit instantanément tous les efforts de redressement de la FRANCE. Même A. MONTEBOURG l’admet…

Il est compliqué de s’entendre à 28 avec 23 langues officielles, plusieurs centaines de traductions croisées, et sous toute réserve des sources, environ 20 millions d’euros de dépenses nettes quotidiennes de fonctionnement pour la France. C’est une folie avec en prime, un plan d’austérité imposé par BRUXELLES à notre population ! C’est un bilan catastrophique parce que l’Europe abime la France. Elle désavantage nos ouvriers et agriculteurs au profit de ceux de ROUMANIE, de BULGARIE. Des français qui s’appauvrissent, notre jeunesse au chômage, une indécente fracture entre les plus riches et les plus pauvres, avec comme consolation, les salariés de Saint Nazaire qui saluent une nouvelle commande qui leur donne du travail pour… 5 ans ! Chaque semaine, un nouveau cargo prend la mer dans la ville d'Ulsan, en Corée du Sud… On se calme…

Encore deux détails, le premier : notre voisin l’ALLEMAGNE surpasse la FRANCE dans le secteur agricole. Le cliché d’un AS industriel qui ferait face à un AS agricole appartient au passé. Les deux AS sont dans le jeu allemand…

Le deuxième détail concerne un autre voisin : La réalité européenne, c’est aussi celle des ouvriers espagnols de tous âges qui s’expatrient au MAROC pour y travailler au… salaire marocain !

Donc, non seulement l’Europe ne nous garantit pas la paix mais elle contribue à notre déclin économique et contribue à créer des tensions au sein même de la communauté. Voilà le vrai bilan européen pour la FRANCE !

La paix, c’est pas gagné et la croissance, c’est pas maintenant.

Et la Démocratie, aurions-nous notre destin en mains en emboitant le pas à François HOLLANDE ?

Non et c’est une calamité ! Ce sont les commissaires européens non élus qui gouvernent la FRANCE. Nos gouvernants sont des marionnettes condamnées à ralentir le rouleau compresseur de la récession par plus d’emprunts pour supporter les déficits structurels, tout en pianotant sur le clavier fiscal.

L’austérité déclenche une perte de croissance instantanée. Pourquoi ? Parce que l’impact de la récession est immédiat et celui de la reprise est lent. Autrement dit la courbe de la récession ne croisera celle de la reprise qu’après avoir sacrifié une génération. Démonstration : Entre 1993, date de la crise du premier modèle monétaire européen qui touchera à la parité mark/ franc et 2017 et l’ Euro des élections européennes , l’Europe a enchainé les crises jusqu’à s’y détruire et 21 ans ont passé ! Comment accorder du crédit à une génération qui a sacrifié la génération suivante ?

En fait, avec un tel bilan, quel est la pertinence de la pensée économique et politique de nos élites ? Dans quelle alchimie du verbe vont-ils maintenant, tenter d’entrainer le désarroi populaire ?

En Europe, les pays qui surmontent la crise sont La SUISSE, la NORVEGE et ceux qui sont sur un rythme de croissance encourageant : La SUEDE et le ROYAUME-UNI. Les uns ont refusé l’Europe et les autres l’euro. Ce Traité nous interdit tout simplement d’utiliser notre Banque Centrale... malgré les coups de bluff de Mario DRAGHI, les marchés restent aux manettes.

 Deuxièmement, sur les acteurs politiques de la prochaine élection européenne  :

Toute idée de « nouvelle Europe » relève de la naïveté ou du mensonge. Les nouveaux cerveaux qui se présentent aux européennes ont été clonés dans les mêmes labo de l’ENA et de Sciences PO avant d’entrer dans les conseils nationaux des mêmes partis politiques depuis 35 ans.

Un 0 pointé pour la capacité démocratique et un 0 pointé pour la capacité à faire prospérer la Nation !

En effet, ces européistes ont déjà trahi un référendum et appauvri la France par soumission à une dictature bureaucratique !

De quelle rédemption providentielle bénéficierait le PS et l’UMP ? Malgré ce double 0/0, les voilà qu’ils dotent leur profession de foi d’aujourd’hui de vertus nouvelles et salvatrices pour la FRANCE de demain.

Il en va donc aussi de la responsabilité collective de peuple de France à tolérer cette situation !

Depuis 1979, les mêmes, à l’occasion de chaque suffrage, nous déclinent toutes les Europe, de celle des Nations à celle des Peuples. Aucune n’a prospéré.

Et que penser du particularisme frontiste ? Le FN est le seul à proposer une alternative audible à l’incurie de l’UMPS et il va dire odieusement qu’il n’est pas contre l’Europe mais pour sa redéfinition. Or, c’est exactement ce qu’il faut faire. Le FN n’est pas une assemblée de crétins populistes cherchant à être élus par d’autres crétins ! Quand F. HOLLANDE parle de l’ « inversion de la courbe du chômage » ou du « retournement économique » eux parlent opportunément des chômeurs et à la France pavillonnaire de son pouvoir d’achat… Hélas, le seul républicain qui aille dans le bon sens, Laurent WAUQUIEZ, sera censuré par l’UMP, brocardé par le PS et ignoré par les médias.

L’abstentionnisme ou l’expression d’une conscience politique de masse,

Oui, c’est un bon choix politique de ne pas choisir entre la peste et le choléra.

A gauche, A. MONTEBOURG s’use face à l’inertie de la solidarité gouvernementale. Le fusible JM. AYRAULT a sauté et le fusible M. VALLS va griller à la première connexion avec H. DESIR aux Affaires Européennes… Il vient de jouer son joker avec la réduction d’impôts ! Quelle erreur stratégique, nommé trop tôt, il joue son atout trop vite !La FRANCE s’impatiente d’une nouvelle génération politique, elle espère de nouveaux leaders plus courageux.

Lors des apéritifs dinatoires du 25 mai, seuls les traditionnels débatteurs et journalistes spécialisés auront du grain à moudre.

L’improbable dissolution de l’assemblée nationale reste pourtant pertinente…

La Majorité et l’ensemble de la classe politique seront à nouveau désavoués et le taux d’abstention le confirmera. Alors, après avoir éliminé JM. AYRAULT et installé M. VALLS sur une peau de banane, la dissolution permettrait à F. HOLANDE de secouer A. JUPPE et L.WAUQUIEZ.

3 ans plus tard, une petite embellie sur le chômage, une hypocrite rémission sur la fiscalité, une libération providentielle d’otages et quelques acrobaties de nos avions au-dessus d’un nid de fantoches enrubannés : prospérité assurée, mais pour… les Guignols de l’Info !

Plus sérieusement, il se passe quelque chose qui germe… et il faut l’encourager. Un remake en 2017 est impossible, Pourquoi ?

Trois évènements électoraux récents nous suggèrent une évidence :

Les présidentielles de 2012,

Le vote d’adhésion était pour le Président sortant avec un peu plus de 49 % des suffrages. Les 51 % constituaient un vote majoritairement de rejet. Ce résultat masquait en fait l’agonie du PS pendant que l’UMP amorçait la sienne.

Les municipales de 2014,

Avec une prime au perdant des législatives mais gagnant des municipales grâce au pitoyable résultat à gauche, l’UMP aura l’illusion d’être majoritaire.

UMP et PS sont incapables de renouveler leur offre électorale !

Dans ce contexte, le FN par l’incapacité de l’UMPS à porter des espoirs, capitalise le vote d’exaspération. En effet, pour rester cohérents avec eux-mêmes, une partie des 51 % de 2012, n’avaient d’autre choix que celui de voter pour le FN (rejet de l’UMPS) ou de s’abstenir massivement.

C’est la confirmation d’un comportement de masse que les leaders politiques n’ont pas compris et depuis… 2012 !

Les européennes de mai 2014,

Pour les européennes, le FN, à nouveau ajoutera une partie des électeurs mécontents à son électorat traditionnel et l’abstention va s’imposer à la conscience politique de beaucoup d’autres. Voilà pourquoi, les partis s’inquiètent de la probable faible participation, y compris et surtout le FN qui risque de ne pas trouver sa vitesse supérieure et donc de ne pas capitaliser les municipales.

En conclusion,

Cette crise va avoir des effets dévastateurs car elle fait courir un risque à la démocratie dans une France bientôt ingouvernable dans une europe qui ne l’est pas !

1/ La déclaration de François HOLLANDE est un exemple parfait de vision courte (la paix) et racoleuse (la peur de la perdre) pour récupérer de l’électorat. Nous voilà avec un Président tellement normal qu’il est presque redevenu 1er Secrétaire du PS et colleur d’affiches…

2/ De plus en plus de français cherchent une caisse de résonnance, or les partis traditionnels sont doublés sur leur droite et sur leur gauche et une asymptote horizontale va limiter la courbe de progression du FN.

En fait, Il n’y a plus de majorité gouvernementale possible, après la crise économique, la crise des institutions est proche ! La démocratie est menacée !

Attention…

Si la classe ouvrière achève sa disparition avec la fermeture de nos dernières usines, la classe moyenne prend vite conscience de son déclassement… mais si elle peut peser sur une élection, elle ne constitue pas une majorité pour gouverner. Ni de droite ni de gauche ni populiste, ne serait-elle pas prête à oser un combat politique frontal avec les marchés financiers ? Une audace qu’aucun des partis républicains n’assumerait et pourtant, sans nous replier sur nous-mêmes, avec le noyau dur de l’Europe historique et avec des frontières étanches, évidemment, 22 « partenaires privilégiés » ne seraient plus des Etats-Membres, mais l’Europe redeviendrait un acteur crédible pour peser sur l’état de la planète et du nôtre. Il deviendrait presque facile, avec de nouvelles institutions démocratiques, d'harmoniser les fiscalités et les politiques des salaires des 6.

Enfin,

L’autre leçon à tirer puisqu'qu’il n’y plus de majorité gouvernementale sans des alliances, et en l’état, elles sont improbables, c'est que l'agonie de la Ve suscite l'avènement de la VIe. Le déclin institutionnelle parait inéluctable… M. DEBRE et Ch. De GAULLE l'avaient pensée cette Vème pour mettre un terme à une instabilité politique, nous y sommes à nouveau...


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

138 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 19 mai 2014 09:58

    +++

    L’élection de dimanche prochain est le prétexte a faire opposition au FN...Tous les partis sont « vent debout » pour que MLP ne soit pas le premier parti politique de France..Rendez vous compte de la giffle que ces politicos-mafieux recevraient au soir de l’élection.. ?
    Vous décrivez dans votre article (avec bon sens) la chutte de la maison UE programmée..dont la cause première est cet euro-mark qui profite aux Allemands et aux banques qui s’en servent pour jouer sur les marchés mais les peuples en sont exclus..Dans les conditions (de votre article) l’UE ne pourra survivre bien longtemps.. !

    • Pere Plexe Pere Plexe 19 mai 2014 14:21

      « L’élection de dimanche prochain est le prétexte a faire opposition au FN. »
      C’est vrai d’un point de vu hexagonal.
      Mais la vraie question est quels seront les rapports de forces au sein du parlement européen. Quelques outils permettent de ce faire une idée, et laisse deviner une majorité de droite (PPE) et une présence marquée de partis nationaliste et eurosceptiques.

      Mais là encore il y a la grande inconnue de l’attitude de ces partis qui tel le FN n’ont pas de ligne politique claire en la matière.
      Seront ils les alliés intéressés du PPE ?
      Seront il des opposants farouche à tout projet ?
      Favoriseront ils le libéralisme triomphant ou seront ils des militants sociaux ?


    • non667 19 mai 2014 15:54

      à père plexe
      Mais là encore il y a la grande inconnue de l’attitude de ces partis qui tel le FN n’ont pas de ligne politique claire en la matière.

      pas claire pour les enfumés du front ripoublicain !
      évidente pour ceux qui savent lire FRONT NATIONAL et LES FRANÇAIS D’ABORD  smiley smiley smiley


    • Pere Plexe Pere Plexe 19 mai 2014 17:11

       non667 vous semblez bien renseigné...

      Pouvez vous nous expliquer la position du FN sur la pac ? sur le contrôle européen de l’immigration ? sur la convergence fiscale et sociale des pays membres ? sur la politique industrielle européenne ?



    • Pere Plexe Pere Plexe 19 mai 2014 19:52

      ...éclairant en effet ! smiley


    • U.E FASCISTES 25 % FRANCE 24% BRETAGNE DES BONNETS ROUGES 15%

      fier d etre BRETON .............................................. OUI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      fascistes ;; ;; ;; ;; ;; ;; ;; ;; ;; ;; ;; ;; ;; ;NO PASARAN IMMEZ DEHORS


    • lsga lsga 19 mai 2014 10:22

      Rappelons ici que les nationalistes ont mis le monde à feu et à sang par deux fois, et qu’ils ont mis à genoux la France et l’Allemagne qui était alors parmi les plus grandes puissances mondiales.

       
      Écoutez les nationalistes, c’est courir à la ruine de la France et de l’Europe, encore une fois. 

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 mai 2014 11:26

        D’où l’intérêt d’écouter un nationaliste...basque !


      • lsga lsga 19 mai 2014 11:28

        je ne suis pas nationaliste, pas basque, et certainement pas nationaliste basque. 

         


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 mai 2014 13:57

        Ah, tiens, curieux pour un admirateur des férias bayonnaises à la mode ETA...


      • lsga lsga 19 mai 2014 14:01

        ah ça oui, je suis très respectueux de l’ETA qui est un parti Marxiste, anti-nationalistes basques.


      • jaja jaja 19 mai 2014 14:18

        N’importe quoi... ETA Militaire n’était pas un parti politique mais une organisation de lutte armée et dont la principale exigence était l’indépendance du pays basque dans ses « frontières historiques » et aussi d’y créer une société socialiste...

        ETA était effectivement opposée au PNV (parti nationaliste basque de droite) ce qui n’empêche pas son caractère nationaliste même si mâtiné de socialisme....


      • lsga lsga 19 mai 2014 14:25

        ETA est un groupe révolutionnaire, donc armé, en effet.

         
        ETA est marxiste, et diffuse la pensée marxiste au pays basque. D’ailleurs, la gauche française en a très peu parlé, mais en Gipuzkoa, c’est l’extrême gauche qui remporte les élections (là où toute l’Europe devient fasciste).
         
        ETA, comme Batasuna, sont fondamentalement anti-nationaliste. Ils réclament le détachement du pays basque de la monarchie Espagnole pour le ratacher directement à l’Europe (et bientôt, à l’entité Amérique-Europe).
         
        Vous, vous êtes nationalistes. Vous défendez les intérêts des manouvriers français contre les intérêts du développement du prolétariat africain. 

      • jaja jaja 19 mai 2014 14:34

        T’iras raconter tes conneries à ceux qui ont participé à la lutte d’ETA à l’extrême gauche....


      • jaja jaja 19 mai 2014 14:44

        Et qui continuent à soutenir les prisonniers politiques basques et qui se sont battus pour la libération d’Aurore Martin...NPA à qui Aurore a fait l’honneur de participer à son Université d’été... Poutou en tête de manifestation aux côtés des ex-prisonniers Basques de Batasuna dans les rues de Bilbao c’est du vu et Isga ?

        Sur la question basque et ce nationalisme mêlé à la nécessité de la Révolution mondiale :
        http://www.npa2009.org/content/essai-un-point-de-vue-marxiste-sur-les-questions-basques-jean-haira


      • Vipère Vipère 19 mai 2014 10:42


        Bonjour l’auteur
        La France et son Europe ou « Sortir de l’Europe, c’est sortir de l’Histoire » ( F. Hollande)

        La parole de l’oligarchie en place n’est plus du tout crédible, en regard des promesses oubliées, des trahisons constantes et n’a donc plus aucun impact sur le peuple qui n’a que faire des consignes de vote des politiques, quand bien même ils attisent avec frénésie, les peurs de l’écroulement sociétal et civilisationnel.

        « Sortir de l’Europe, c’est sortir de l’Histoire », voilà bien un slogan concocté par des conseillers grassement payé, sensé faire trembler d’effroi les électeurs français qui voteraient « mal », en votant pour des candidats notoirement, « pour la sortie de l’Europe » qui soit dit en passant, sont une minorité d’indociles qui se comptent sur les doigts d’une main. 
         
         En dehors de la dictature centrale de Bruxelles, il n’y aurait pas de salut pour la France ?
        Ce serait oublier que la France n’a pas toujours vécu sous le joug de Bruxelles et c’est par le passé, qu’elle a fait le mieux la preuve éclatante de ses lumières et de son histoire ! 

        Les français ne sont pas des enfants auxquels on raconte des contes à dormir debout...















        • lsga lsga 19 mai 2014 10:43

          donc la parole de l’Oligarchie qui était en place avant était plus crédible ?


        • seb71 19 mai 2014 12:52

          si nous dépendons du monde exterieur, nous aurons des lois venues de l exterieur


        • Luc le Raz Luc le Raz 19 mai 2014 13:26

           « Oligarchie = Régime politique dans lequel le pouvoir est détenu par peu de personnes.  » Vous devriez vous rendre compte que le pouvoir n’est plus politique, mais financier.
          On se trompe d’ennemi ! Hollande est il responsable des licenciements, de la désindustrialisation et en conséquence de la paupérisation ? Impôts et taxes ? Oui bien sur... ça n’arrange rien, mais équilibre budgétaire oblige. Alors quoi faire ? Changer de présidence et de majorité, ne servirait à rien tant que l’on n’aura pas débusqué les vrais responsables de cette « chienlit » . Un bon flic penserait « A qui profite le crime, quel est le mobile ? ». Les réponses nous les avons tous. Il suffit d’écouter les futurs chômeurs manifestant devant les grilles fermées de leurs entreprises. « Malgré d’énormes bénéfices ils licencient.. ».
          Donc :
          - « A qui profite le crime ? » Ils c-à-d le conseil d’administration composé des principaux actionnaires et non pas des politiques
          - « quel est le mobile » toujours plus de dividendes !
          La logique voudrait que l’on aide les entreprises pour qu’elles conservent leurs employés ? Pas certain. À titre d’info :
          - 200 milliards d’euros : c’est le montant cumulé des aides publiques, déversées chaque année aux entreprises.
          - 40,9 milliards d’euros : c’est le montant des dividendes versés aux actionnaires des entreprises du CAC 40 en 2012, soit 20% des aides publiques. (en augmentation de 5 % par rapport à 2011).
          (Désolé je n’ai pas les chiffres 2013).

          Et ce n’es certainement pas en se recroquevillant dans notre coquille hexagonale que l’on peut espérér se sortir de cette prise d’otages.


        • lsga lsga 19 mai 2014 14:02

          le principale responsable de la désindustrialisation de la France, c’est la libération de l’Afrique de la main mise coloniale de la France, et son entré dans le marché mondial (vers 1973...)


        • Le Gaspésien 20 mai 2014 08:43
          « … Les français ne sont pas des enfants auxquels on raconte des contes à dormir debout… »

          Ben si. Les media, çà sert à çà.
          Balancez donc votre télé aux ordures.

        • Hermes Hermes 20 mai 2014 11:26

          Bonjour,

          pour savoir ou les politiques nous mènent il suffit d’écouter leurs sirènes et de les renverser :
          - je vais lutter contre les voyous (-> je suis un voyou, joker rappel de l’ancien pres smiley
          Pour ce discours exemplaire en la matière la grille de lecture est simplissime :
          - je lutte contre la sortie de l’histoire (-> je vous fais sortir de l’histoire)
          - sortir de l’Europe est un piège (-> l’Europe est un piège)
          - veulent déconstruire l’Europe (-> veut déconstruire la France)
          - rompre ses engagements (-> je n’ai tenu aucun engagement)
          - déchirer les traités (-> piétiner la décision du peuple par référendum)
          Il a par ailleurs clairement défini le rôle du FN : le repousoir à toutes les autres alternatives.

          L’attaque sur tous les sujets où on est pas à l’aise pour mieux éviter la critique, sans discours constructif réel, bref, le néant total, dans la continuité UMPS !

          Mettez votre énergie ailleurs que dans cette mascarade. Soyez constructif et durables dans le quotidien, faites le chemin intérieur de reconquête de votre intégrité et de votre autonomie, sans accepter de prêt à penser quel qu’il soit.

          Bonne journée ! smiley


        • Vipère Vipère 19 mai 2014 11:17


          On peut constater en France, comme dans tous les pays européens, UNE CRISE IMPORTANTE DE CONFIANCE DE LA PAROLE POLITIQUE...

          • lsga lsga 19 mai 2014 11:20

            et donc avant, c’était mieux ?


          • Vipère Vipère 19 mai 2014 12:11


            Isaga 

            « et donc, avant c’était mieux » c’est vous et vous seul qui le dites, ne me prêtez pas des propos que je n’ai pas écrit. 

          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 mai 2014 07:55

            Isga,
            C’est certain, avant c’était beaucoup mieux, tous les indicateurs économiques le montrent : « La France, il y a 40 ans »
            *** 500 000 chômeurs, et pas 5 millions.
            *** Une agriculture et une industrie prospère.
            Voyez ce qu’il en reste : « L’extermination de l’ industrie française par l’image »
            *** Une dette minime : tableau comparatif avec et sans l’article 123 qui impose à l’ Etat d’emprunter aux banques privées.
            Oui, c’était mieux avant, quand la France était un pays indépendant et souverain.


          • Luc le Raz Luc le Raz 20 mai 2014 14:15

            Bonjour Fifi,
            Autant je suis d’accord sur le scandale de l’article 123 du traité de Lisbonne, qu’on nous a fait ingurgiter de force, mais j’ai bien peur qu’une sortie de l’UE et de l’Euro, ne soit pire. Nous serons livrés pieds et poings liés aux cartels de la finance qui ne nous fera pas de cadeau. A commence par les agences de notation qui détermineront le niveau des intérêts de nos emprunts. Ah oui ! la banque de France qui n’aura d’autre choix que d’imprimer des billets... sans se soucier de l’inflation et de sa répercusion sur ces mêmes agences ?


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 mai 2014 18:14

            Luc,
            Tous les pays du monde, sauf les 17 pays de la zone euro, sont des pays indépendants et souverains. Ils ont tous leur Banque Centrale et leur propre monnaie. Ils font leurs lois, gèrent leur budget, ont des frontières et des quotas, et protègent leurs entreprises stratégiques quand ils en ont. Sauf nous.

            La Suisse, la Norvège ont refusé d’entrer dans l’ UE et l’euro, elles se portent à merveille !

            Annoncer que la sortie de l’UE et de l’euro serait une catastrophe, (comme si actuellement ce n’était pas la cata ?!), est l’un des arguments pour éviter que les citoyens ne se rassemblent pour sortir du Titanic !

            Philippe Murer explique en quelques minutes qu’il n’en sera rien, et que c’est même la seule façon de remettre la main sur les marchés. « Il y a une vie après l’euro »



          • Vipère Vipère 19 mai 2014 11:26

            « donc la parole de l’Oligarchie qui était en place avant était plus crédible » ?


            Si la « parole de l’oligarchie » n’avait pas été crédible, N.S. n’aurait pas été élu

            sur la base de son « travailler plus pour gagner plus », et pas plus F.H. avec son slogan « le changement, c’est maintenant » !


            Ces oligarques -prétendument une alternance- ont grillé toutes leurs dernières cartouches !


            • lsga lsga 19 mai 2014 11:27

              Ah, donc sous Sarkozy, c’était mieux, et l’Oligarchie était crédible ? 


            • psynom 19 mai 2014 11:29

               ____________   « Sortir de l’Europe, c’est sortir de l’Histoire » _____________
               On sait dans quel sens elle va l’histoire :
              en quarante ans, déchéance économique complète, de l’industrie et de l’emploi, déchéance des acquis sociaux, démocratique, intellectuelle, éducative, sécuritaire, écologique, et crises sur crises... déchéance totale et complète, et non aboutie !
              (ha non ! on a les téléphones portables, internet et l’espionnage, Nabila et Hanouna... toujours plus de pauvres, les directives européenne et une dette de 2000 milliards)

               ____________   Alors oui ! Il est urgent de sortir de l’histoire ! _____________


              • lsga lsga 19 mai 2014 11:30

                la vérité c’est que tu vis bien mieux que tes grands parents : demande leur.


              • psynom 19 mai 2014 11:44

                parce que j’ai un téléphone portable, la télé et un frigo ?
                Justement, mes grands parents, mes parents, m’ont raconté leur jeunesse ! Il faisait bon vivre ensemble ! Pas de problème de boulot, pas de problème de logement, de sécurité... le frigo, et autres commodités, c’est tout ce qu’ils ne regrettent pas !
                Et, si on sort de l’U.E., je vais perdre téléphone portable, télé et frigo, et toutes autres commodités ?


              • lsga lsga 19 mai 2014 11:45

                en 1970, moins de 50% des foyers parisiens étaient doté d’un réfrigérateur et de l’eau courante. 


              • psynom 19 mai 2014 12:49

                - Taux de chômage en 1970 : moins de 2% (qui retrouvaient immédiatement un boulot) ; contre plus de 11 % aujourd’hui + 20.000 chômeurs de plus par mois.
                - Plus de 1000 usines perdues ces trois dernières années en France ; plus de 100.000 emplois perdus en trois ans... et ce n’est pas fini.
                - Dette de la France en 1970 : 0,00 Francs ; contre 2000 milliards en 2014 (grâce au traité de Lisbonne, on ne pourra jamais inverser l’accroissement incessant et continu de la dette au près de banques privées)
                - Ha, les bienfaits de l’ U.E. ! les frigos fabriqués en Chine pour tout le monde... C’est c’est ça l’histoire en U.E.


              • lsga lsga 19 mai 2014 12:52
                Le chômage et la dette ? On parle de niveau de vie là. 
                 
                Sinon, je te le répète : je milite pour l’augmentation du chômage, et la sortie du système financier. Donc ton chômage et ta dette... 
                 


              • psynom 19 mai 2014 13:47

                « On parle de niveau de vie là. »
                Vous voulez passer en revu tous les mensonges U-Européens ?
                Le niveau de vie, on l’a déjà suffisamment, ce n’est vraiment pas un but. Vous voulez toujours plus de frigo, télé chinoises...  ?
                C’est la qualité de vie qui se dégrade de pire en pire. Les longues périodes de chômage, ça use, détruit les familles et les liens sociaux... etc.
                Rien qu’en ce qui concerne la santé : les français vivent de plus en plus vieux mais de plus plus en mauvaise santé. Le progrès scientifique permet de soigner de mieux en mieux les cancers et autres maladies due aux décisions U-Européennes : impossibilité de se protéger de toutes les merdes qu’on bouffe ou qui sont censées nous soigner... etc.
                Demandez à vos parents comme il était agréable de se promener en ville sans se faire insulter agresser, harceler (pour les femmes) de laisser les portes ouvertes de la maison et de la voiture... etc. Merci Schengen.

                Bon aller, continuez tous vos blablas d’UE-troll, ça nous permet d’étayer.


              • lsga lsga 19 mai 2014 13:55

                J’essaie précisément d’expliquer à ces gens la différence entre pouvoir d’achat et niveau de vie. Le niveau de vie des français d’aujourd’hui est largement supérieur à ce qu’il était dans les années 70.

                 
                Le chômage : habituez vous, il ne redescendra plus. D’ailleurs, il est souhaitable qu’il soit plus élevé. Trop de gens font des boulots qui ne servent foutrement à rien et qui pourrait être effectué par des machines. On ferait mieux de rendre le temps de libre à tous ces gens qu’il fasse des arts, de la science ou du voyage au lieu d’éplucher des patates pour s’acheter une voiture et un écran plat. 

              • mimi45140 19 mai 2014 22:10

                @ isga

                Effectivement statistiquement nous vivons mieux que nos grands parents , au sortir de la guerre beaucoup ne possédaient rien, mais avaient l’espoir de vivre mieux , de manger mieux , d’avoir un logement en HLM avec l’eau courante, le chauffage et une salle d’eau et peut être bientôt un lave linge sans oser penser à une automobile.
                Leurs petits enfants a trente ans ont tout ça, avec en plus trente ans de crédit , la peur au ventre de perdre leur emploi, ce qui peut leur faire perdre l ’indispensable, un logement , une voiture , le lave linge , le chauffage et accessoirement 10 à 20 ans de dettes.
                Mais il est vrai que statistiquement ils vivent mieux que leurs grands parents .

              • Folacha Folacha 26 mai 2014 08:04

                Oui mais Paris était encore « Plein de Parisiens » . Je ne reconnais plus la ville ou je suis née ainsi que bon nombre de mes ancêtres .


              • Vipère Vipère 19 mai 2014 11:30

                Bonjour Isga

                et donc avant, c’était mieux ?

                ///////////////////////////////////////////////////////


                « Avant » ? on peut remonter jusqu’au déluge... MERCI DE MERCI à partir de quand ? smiley





                • lsga lsga 19 mai 2014 11:34

                  bé c à toi de le dire. C’est toi qui parle du fiasco de l’oligarchie « actuelle »


                • Furax Furax 19 mai 2014 11:38

                  Belle analyse de Jacques Sapir

                  "Il faut relire la prose de notre Président, M. François Hollande.

                  « La fin de l’euro, c’est une austérité implacable. La fin de l’euro, c’est la disparition de la solidarité financière, c’est une monnaie livrée à la merci des spéculateurs. Croit-on que la force se construit dans l’isolement ? C’est plus qu’une illusion, c’est un piège. Celui du déclin national. D’autres veulent tout simplement déconstruire l’Europe. Rompre tout ou partie des engagements, déchirer les traités, rétablir les droits de douane et les guérites de la police des frontières. Se couper non pas de l’Europe, mais du monde. Ceux-là, qui se prétendent patriotes, ne croient plus en la France. Sortir de l’Europe, c’est sortir de l’Histoire  »[7].

                  Ce texte pourrait faire rire si la question n’était pas très sérieuse. Pour autant que l’on sache, la Corée du Sud, le Brésil, ou la Grande-Bretagne n’ont pas adopté l’Euro ; ils ont des droits de douanes et une police des frontières. Pour autant, qui pourrait se permettre de dire que ces pays sont sortis de l’Histoire ? En fait, François Hollande décrit à l’inverse ce qui est en train de se passer. Ce ne sont pas les adversaires de l’Euro et les eurosceptiques (ou euroréalistes) qui sont en train de faire sortir la France de l’Histoire, mais bien les europhiles et les eurobéats. Notre déclin national, il est acté dans la stagnation économique induite par l’Euro. Pour rester à tout prix dans la zone euro, pour satisfaire aux conditions qu’y met l’Allemagne de Mme Merkel, nous allons d’ailleurs procéder dans les mois qui viennent à des « ajustements », autrement dit des coupes sombres, dans le domaine de la défense. Face à un monde qui devient de plus en plus dangereux, on peut considérer qu’il s’agit là de l’équivalent d’un acte de haute trahison.

                  Il faut s’interroger sur cette politique de destruction de la France, sur cette germanophilie aux relents bien sombre, sur ce discours qui nous renvoie à la période de l’occupation. Une partie de l’élite française a pris son parti du désastre militaire de juin 1940… Mais il faut tout d’abord s’y opposer. Il faudra donc, lors du scrutin européen du 25 mai, faire en sorte que pas une voix ne se porte sur le PS, sur l’UMP ou sur les partis qui sont leurs alliés dans la mise en place de ce funeste projet, l’UDI et EELV. La défaite du « bloc des 4 » européistes sera le début du renouveau, de la France et des européens.

                  dans :

                  http://russeurope.hypotheses.org/2292


                  • lsga lsga 19 mai 2014 11:41

                    C’est marrant, mais tu ne parles jamais de l’Afrique.

                     
                    La vrai cause du déclin industrielle français, c’est la sortie progressive de l’Afrique du colonialisme français et son entré dans le Capitalisme Mondiale (depuis le Choc Pétrolier à peu prêt).
                     
                    L’industrie Français consiste à piller puis à transformer les matières premières africaines. Pas étonnant que cette industrie pré-capitaliste s’écroule dans un cadre mondialisé. Il est beaucoup plus rationnel et bon marché de transformé directement ces matières premières en Afrique. 
                     
                    Bref, vivement qu’un Chavez Africain dégage les français. 

                  • Furax Furax 19 mai 2014 12:16

                    Isga,
                    « C’est marrant mais tu ne parles jamais de l’Afrique »
                    Euh..
                    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/come-back-africa-67601
                    J’en parle de moins en moins parce que ça m’évite de dire des conneries. J’ai quitté ce continent en 1995 et les choses bougent très vite là-bas. J’aurais parié que la crise centrafricaine serait terminée en quelques jours..
                    La seule ressource minière exploitée en RCA est le diamant. Totalement entre les pais des Israëliens.
                    Je connais bien le Tchad aussi. Lorsque Habré a été viré je pensais, comme beaucoup de monde, que la France voulait sa part du gâteau pétrolier. Deby accorda 20% des gisements à Elf. OK. Qui quelques années plus tard les refilait à Chevron (ce qui provoqua des manifs anti-françaises !). Tu vas m’expliquer...


                  • lsga lsga 19 mai 2014 12:20

                    je n’ai pas parlé de la RCA, mais de l’Afrique en général. Vous êtes contre la mondialisation quand il s’agit de « dé »localiser l’industrie française, mais pour la mondialisation quand la France pille les richesses de l’Afrique pour maintenir artificiellement une industrie sur son territoire. 

                     
                    Vivement qu’un Chavez africain dégage les entreprises françaises d’Afrique !
                     
                    Sinon, en RCA, il y a de l’Uranium (c’est ce qu’on nomme notre « indépendance » énergétique).
                     
                    Mali, RCA, puis bientôt Niger : c’est à ce prix là qu’on a des industries en France. 

                  • Furax Furax 19 mai 2014 12:41

                    Areva a quitté la RCA en 2012..
                    http://centrafrique-presse.over-blog.com/article-areva-plie-bagage-de-bakouma-110390328.html

                    La société Areva vient de quitter le site de Bakouma. Elle renonce ainsi à l’exploitation de l’uranium. Les raisons évoquées sont la baisse by Text-Enhance" href="http://radiondekeluka.org/economie/item/11262-areva-plie-bagages-de-bakouma-faute-de-s%C3%A9curit%C3%A9">des cours de l’uranium et l’insécurité dans cette région du sud-est centrafricain. L’information a été rendue publique le 19 septembre 2012 par une presse internationale.

                     

                    Le général Jean-Michel Chereau, Directeur de la protection et de la sécurité et Patrick Bouisset, responsable des géosciences et des activités d’exploitation du Business Group Mines, sont chargés d’annoncer la décision au président François Bozizé. La délégation séjourne déjà depuis mercredi dernier à Bangui, a mentionné cette presse. 

                    Fin 2011, Luc Oursel, qui a succédé à Anne Lauvergeon à la tête d’Areva, avait déjà différé ce projet d’exploitation de plusieurs années, car jugé de moins en moins rentable.


                    Non, le diamant seulement, par Israël...





                  • lsga lsga 19 mai 2014 12:55

                    et ? En quoi cela change-t-il le fait que la France défend ses réserves stratégiques d’Uranium ?


                  • Furax Furax 19 mai 2014 12:59

                    Et à part ça Isga, « réserve » ou pas (va faire des réserves an RCA toi !), si on parlait de Jacques Sapir


                  • lsga lsga 19 mai 2014 13:10

                    Bref : reconnais tu que l’essentiel de l’Industrie française devrait être relocalisée en Afrique ? 


                  • Pere Plexe Pere Plexe 19 mai 2014 18:03

                    Pour autant que l’on sache, la Corée du Sud, le Brésil, ou la Grande-Bretagne n’ont pas adopté l’Euro

                    Certes mais il est bon de constater que deux (sur 3 !) de ces pays ont connus de graves troubles monétaires... (avec intervention du FMI)

                    La Corée en 1997 : le won perd 50 % en novembre

                    Le Brésil en 2002 avec le real qui perd lui aussi la moitié de sa valeur

                    Pour la Grande Bretagne je laisse le soin à chacun de qualifier ou non de crise sa situation en 2011.

                    Votre démonstration n’est pas très convaincante...


                  • mmbbb 19 mai 2014 22:09

                    hollande est une girouette et ces discours ne sont que des soliloques puisqu’il n’est plus guere entendu Je n’ai pas ecouter son discours du bourget mais il nous prend pour des cons en se faisant le chantre de cette europe Problematique asssez simple qu’est devenu ce pays et comparons le a la suisse qui est reste en dehors de l histoire Quant a la Bosnie a force de reduire notre capacite d’intervention nous en sommes attendre les americains 


                  • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 20 mai 2014 08:20

                    Pauvre président qui avec sa sortie de l’Histoire nous rappelle tant le précédent histrion alléguant que l’Afrique n’y était pas entrée, dans l’Histoire !
                    « ABSTENTION ! » & « HOLLANDE DÉMISSION ! » & « VIVEMENT LA VIème ! »


                  • Ouallonsnous ? 20 mai 2014 10:34

                    Pourquoi il ne faut pas prendre part à cette négation du droit des peuples que constitue la mascarade des élections à l’UE !

                    L’UE soi-disant pour la paix et pour les peuples est juste économique, financière, pour le Marché, les investisseurs, les spéculateurs, les Grandes Banques, elle impose tout aux Nations et aux Etats moribonds ainsi qu’aux peuples exsangues.

                    Les nazis d’aujourd’hui sont parés du nom de technocrates, de gestionnaires, de démocrates, mais ils ressemblent et sont les successeurs de ceux qui après la 2e guerre mondiale, ont été sauvés puis protégés aux Etats-Unis ou en Amérique Latine...par les réseaux des oligarques financiers néo-colonialistes anglo-yankees qui instrumentèrent et commanditaires après la crise économique systémique de 1873, la 1ére guerre mondiale et son redécoupage du monde qui prépara la seconde !

                    Tout est organisé dans la politique actuelle, comme si l’Allemagne nazie et ses commanditaires d’outre atlantique n’avaient pas été vaincus en 1945 par les peuples résistants regroupés autour de la partie du monde refusant la dictature conçue par le cabinet britannique et le « gouvernement profond » contrôlant la Maison Blanche, dont la Russie et de ses forces populaires !

                    Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, les gouvernements actuels d’une partie de l’Europe et de l’Eurasie se sont empressés de se rapprocher en formant l’UE, du gouvernement de l’Allemagne, idiot utile et conscient et courroie de transmission des consignes des oligarques financiers anglos-yankees régnant sur la City et Wall Street pilotées par la FED, garante de l’omniprésence du dollar sur les marchés mondiaux et de l’emprise économique des USA sur la partie du monde alignée sur la politique US !

                    L’UE  en réalité est une nouvelle version du 3e Reich, aussi totalitaire : Fonctionnant en soumettant, en conditionnant par les médias collabos, en effrayant (chantage, peur...), en rackettant, en instaurant l’austérité, privant de toutes les libertés même les plus élémentaires... et reprenant les buts de guerre du 3éme Reich, le containement et la destruction à termes des grands états nations non alignés sur l’asservissement à l’Empire néo-capitaliste anglo-yankee

                    Pour nous français, qui avons refusés en 2005, à une large majorité de participer à cette machine à détruire les peuples et leur marche vers plus de bien être, le vote aux élections de l’UE et non aux européennes, car il n’y a pas de nation européenne,  passe en France par une signification claire de désaveu de cette mascarade et de cette imposture, en dénonçant une foi de plus le déni du résultat du référendum du 29 mai 2005 par le gouvernement en place à l’époque, à travers le traité de Lisbonne, imposé par le vote félon des parlementaires achetés !

                    Exprimons le,  par le boycott , alors que la participation au vote sera considérée comme une adhésion, bien que les français, en 2005 aient exprimé leur opposition à cette dictature colonialiste de l’oligarchie financière Anglos-yankee, sous couvert d’unification d’une partie des pays de l’Europe, excluant les autres non alignés sur l’impérialisme anglos-yankee (cf. l’attitude actuelle à l’égard de la Russie qui est le plus grand et important pays d’Europe, avec l’agression de l’UE-USA contre l’Ukraine) !

                    La seule possibilité d’exprimer notre refus de l’UE et de sa politique mortifère de destruction de nos états nation et de leurs peuples, réside dans l’abstention de la participation à cette imposture, donc ne pas prendre part au vote !


                  • Furax Furax 20 mai 2014 16:05

                    @Pére Plexe
                    Le Brésil, la Corée, la Brande-Bretagne, sont des exemples.
                    Il y a 197 états aux Nations Unies.178 ont des frontières et sont maitres de leur monnaie.
                    18 nations ont renoncé à leur monnaie et à leurs frontières.
                    Ce sont elles qui connaissent la croissance la plus faible, et l’augmentation du chômage la plus forte.
                    L’UE est un échec cuisant, surtout lorsqu’on se souvient des promesses de sa création.


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 mai 2014 18:18

                    Dans le droit électoral, l’abstention signifie :« Qui ne dit mot consent ».
                    Tout abstentionniste est de facto, réputé donner son aval à la majorité qui sort des urnes. S’il n’en n’était pas ainsi, l’abstention s’imputerait « contre » la majorité, ce qui n’est pas le cas.
                    D’une manière générale, s’abstenir de s’exprimer ou d’agir revient à laisser faire ceux qui s’expriment et qui agissent.
                    S’abstenir, c’est toujours faire le jeu de la majorité, qui elle décidera et agira.


                  • Furax Furax 20 mai 2014 19:07

                    Excellente interwiew d’Helmut Schmitt :
                    "Bild – Que dites-vous aux citoyens de l’UE pour les inciter à voter ?

                    Schmidt – Je leur dis : Allez, faites-vous entendre ! Même si le pouvoir réel est dans les mains des bureaucrates de l’UE, des ministres des Affaires étrangères et des chefs d’État ou de gouvernement, un faible taux de participation ne ferait qu’accroître ce problème.

                    dans

                    http://www.les-crises.fr/schmidt-bild/


                  • Folacha Folacha 26 mai 2014 08:06

                    J’espère que ce Chavez africain aura un programme musclé d’éducation et de contrôle des naissances .


                  • zygzornifle zygzornifle 19 mai 2014 11:44

                    C’est Hollande qui devrait non pas sortir de l’histoire mais ne pas y rentrer .....


                    • Vipère Vipère 19 mai 2014 11:53


                      Faux ! ma génération ne vit pas mieux que les parents et les grands parents, tout le contraire ... jamais les inégalités n’ont été aussi flagrantes et la fracture sociale aussi éclatante :

                      La fracture sociale entre les locataires et les propriétaires

                      Nombreux sont ceux qui ne peuvent prétendre à devenir propriétaires de leur toit... soit au moins 50 % de la population française, ce qui fait planer sur leur tête, en permanence « ’expulsion forcée », par 50 % de l’autre population, des propriétaires français qui détiennent le parc locatif, et le pouvoir de fixer des loyers exorbitants. 
                      C’est à dire pour simplifier, au risque d’être réducteur, que 50 % de propriétaires se gavent sur 50 % de locataires.

                      La fracture sociale entre les travailleurs et les chômeurs

                      En ce temps là, seuls, les clochards institutionnels se trouvaient à la rue, et non pas des personnes fragilisées par la précarité économique.

                      Les anciens avaient connu le plein emploi, ils pouvaient changer d’emploi du jour au lendemain, est-ce le cas aujourd’hui ? 







                      • lsga lsga 19 mai 2014 11:59

                        Le plein emploi ? lol

                         
                        Ma grande, un chômeur aujourd’hui vit mieux qu’un travailleur des années 70. Il a accès à plus de nourriture (d’où les problèmes d’obésité), à plus de divertissements (d’où les problèmes de dérives réactionnaires en politique), à des logements plus salubres, à une médecine bien plus avancée.
                         
                        Au passage, je milite pour l’augmentation du chômage, et l’automatisation de tout le travail mécanisable. 

                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 mai 2014 08:00

                        ISGA
                        L’Afrique a un taux de croissance annuelle de 10%, la France est à 0%, comme toute la zone euro, sauf l’ Allemagne, l’euro étant parfait pour son économie.


                      • Vipère Vipère 19 mai 2014 12:08


                        Est ce que les resto du coeur en faveur des démunis peut se concevoir comme une avancée sociale ?

                        La réponse est non. A l’origine, ils étaient prévus pour durer provisoirement, pour permettre de trouver des solutions politiques viables et pérennes. Or, l’aide alimentaire est toujours présente, ce qui signifie qu’une partie de la population ne fait pas librement son marché, mais vit de ce que l’on veut bien lui donner et les aliments cédés sont parfois avariés...

                        Serait-il choquant de faire de rapprochement avec les tickets de rationnement et les bons alimentaires distribués pendant et après la guerre ?



                        • lsga lsga 19 mai 2014 12:14

                          alors, dans les années 70, il était très courant que les petits vieux meurent de faim seuls chez eux. 

                           
                          Pour rappel, en France, même les clochards sont obèses. 
                           
                          si tu veux voir de la misère, regarde dans le passé :

                          Ou ce qui se passe ailleurs :
                           
                          La vérité, c’est que les français font partie des plus gros consommateur de la planète, et que dans le cadre d’une gestion rationnelle de l’économie il faudrait ralentir la société de consommation française. 
                           
                          Quoi qu’il en soit, le niveau de vie actuelle est bien plus élevé que celui des années 70, à tous les niveaux. 

                        • seb71 19 mai 2014 13:05

                           pour les bons alimentaires ou tickets....cela revient en force , meme pour les intérims. maintenant on te paye les primes déplacements et de paniers avec des cheques restos...la classe. les entreprises sont contentes par contre les travailleurs moins quand on sait que les primes représentes en gros 20 pour cent du salaire.. je sais pas si edf ou mon assureur les encaisserait pour régler mes factures ?? merci l europe pour cette grande avancé


                        • lsga lsga 19 mai 2014 13:09

                          la consommation électrique en France a explosé depuis les années 70. Un français d’aujourd’hui consomme beaucoup plus d’électricité qu’un français des années 70.

                           
                          Encore une fois, le problème aujourd’hui, c’est l’obésité. Dans les années 50, c’était la malnutrition. 
                           
                          Essaye encore. 

                        • seb71 19 mai 2014 13:24

                          la malnutrition c est toujours d actualité. beaucoup d ouvrier retourne l apres midi sur les chantiers avec l estomac qui grogne.


                        • lsga lsga 19 mai 2014 14:04

                          n’importe quoi.... toutes les études démontrent que les manouvriers sont ceux qui souffrent le plus d’obésité. 


                        • seb71 19 mai 2014 17:02

                          des études des années 70 ?? d autres études ont démontré que l obésité etait souvent lié au niveau social.pas besoin de manger beaucoup pour prendre du poids .mais de la qualité des aliments et des repas non équilibrés.mais bon moi je me base sur ce que je vois, le midi dans le bungalow qui sert de cantine et les gamelles presente sur la table. de toute façon les frigos vides n auront jamais les memes points de vues que les frigos pleins.


                        • psynom 19 mai 2014 19:27

                          l’obésité augmente, effectivement, surtout chez les plus pauvres ; à cause d’une malnutrition due à consommation des produit à bas coût, bourrés d’huile de palme hyper grasse, de viande nourrie aux OGM + pesticides, bourrées d’hormones et d’antibiotiques, etc.
                          Ces problèmes de mal-bouffe sont connus depuis des décennies et sont la cause de tout un tas de maladies modernes, comme l’obésité, les maladies cardiovasculaires, cancers, allergies, infertilité etc. etc. Etc.
                          Mais, il est toujours impossible de modifier les règles sanitaires sans accord de l’U.E.. Cela ne risque pas de changer étant donné que les lobby industriels dictent leurs volontés.
                          Cela sera pire quand TAFTA sera adopté par l’UE et USA, les normes s’alignant sur celles des USA hyper-obèses. Les industriels auront même la possibilité de traduire un état en justice si leurs décisions ne leur plaisent pas. Vite sortons de l’U.E.


                        • seb71 19 mai 2014 20:47

                          mourir par le gras qui étouffe le coeur, ou mourir de faim...etre ou ne pas etre


                        • Croa Croa 19 mai 2014 23:19

                          Ça fait plus de trente ans que nous sommes dans une soit-disant « crise », et donc bien avant les restauds du coeur !

                          L’appauvrissement d’une toujours plus grande partie de la population relève de choix politiques structurels non assumés.


                        • zappa zappa 19 mai 2014 12:41

                          A l’auteur,
                          Le seul parti qui m’a permis de comprendre les mécanismes (étapes successives de traités ou accords) de la construction Européenne est l’U.P.R.. Les conférences dépassionnées de F.Asselineau sont de bons outils pour le savoir et s’adressent à tout le monde. Ce parti m’a entre autre permis de garder espoir serte mince mais bien là et de plus en plus. L’ignoré dans toutes ses dimensions serait un signe d’indifférence et à celle ci je ne pourrai rester entouré d’individus amorphes, sans sentiment, égoïstes, méchant et ignorant.


                          • lsga lsga 19 mai 2014 12:56

                            ah, donc tu as compris que l’élargissement des marchés est strictement nécessaire dans le cadre d’une économie Capitaliste ? 


                          • seb71 19 mai 2014 12:46

                            si nous dépendons du monde exterieur, nous aboutirons a des lois exterieur


                            • lsga lsga 19 mai 2014 12:58

                              précisément. C’est l’objectif : une démocratie directe mondiale. 


                            • mmbbb 19 mai 2014 22:30

                              @ Par lsga (— J EN AI LU DES CONNERIES MAIS LES VOTRES ELLES SONT PROFONDES VOUS OUBLIEZ DE DIRE QUE NOS CHOMEURS SONT MOINS HEUREUX ET QU ILS REGRETTENT CE PARADIS SUR TERRE QUI FUT DETRUIT EN 1990 C EST A DIRE L UNION SOVIETIQUE EN 1970 UN PROLO POUVAIT AVOIR DES PERSPECTIVES D AVENIR ET L ECOLE EST ENCORE UNE INSTITUTION QUI PERMETTAIT DE TROUVER POUR LA PLUPART UN EMPLOI C EST VRAI QUE CHEZ NOUS LORSQUE LES SDF MEURENT DANS LA RUE CE N EST QUE DE LA PROPAGANDE ET ILS N ONT RIEN A ENVIER A LA CONDITION DES AFRICAINS 


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 mai 2014 08:01

                              Isga se dévoile enfin, il est comme Attali pour un gouvernement mondial.
                              Bon troll de l’ Empire !


                            • Vipère Vipère 19 mai 2014 13:21


                              Isa, c’est tomber dans la facilité que de comparer la pauvreté relative et la tiers-mondisation. Pour les pauvres de ce pays cela n’a pas de sens de comparer leur pauvreté à celle des africains. 

                              Une comparaison qui tire vers le bas et non l’inverse... VOIR LE COPIE-COLLE :


                              "L’éradication de la grande pauvreté se reflète dans un objectif qui dit « réduire de moitié la proportion des personnes vivant avec moins d’un dollar par jour ». Néanmoins, la pauvreté dans la plupart des Etats membres de l’UE est en général une pauvreté relative.

                              La pauvreté relative

                              La pauvreté relative désigne une situation dans laquelle le mode de vie et le revenu de certaines personnes se situent tellement en-deçà du niveau général de vie dans le pays ou la région où ces personnes vivent que celles-ci luttent pour mener une vie normale et pour participer aux activités économiques, sociales et culturelles courantes. La gravité du problème varie d’un pays à l’autre en fonction du niveau de vie de la majorité des citoyens. Bien qu’elle ne soit pas aussi extrême que la pauvreté absolue, la pauvreté relative est toujours très grave et préjudiciable.

                              Le processus d’inclusion sociale de l’Union Européenne se base sur une définition de la pauvreté en termes relatifs (voir encadré ci-dessous).

                              Qu’est-ce que la pauvreté relative ?

                              une personne est reconnue comme vivant dans la pauvreté si son revenu et ses ressources sont insuffisants au point de l’empêcher d’avoir un niveau de vie considéré comme acceptable pour la société dans laquelle il vit.

                              En raison de la pauvreté, cette personne peut se trouver défavorisée de multiples manières : chômage, faible revenu, logement insalubre, soins de santé inadéquats et obstacles à son accès à l’apprentissage tout au long de la vie, à la culture, au sport et aux loisirs. Elle est souvent marginalisée et exclue de la participation aux activités (économiques, sociales et culturelles) qui sont la norme des autres personnes, et son accès aux droits fondamentaux peut être restreint.

                              Commission Européenne, Rapport Conjoint sur l’Inclusion Sociale 2004

                              La réalité de la pauvreté

                              Néanmoins, ces définitions “officielles” ne reflètent que rarement la réalité de la lutte quotidienne des personnes en situation de pauvreté. Afin de mieux comprendre cette dernière, il est essentiel d’interroger les personnes concernées sur le sens de la pauvreté et de les impliquer directement dans la définition et la réalisation de solutions. EAPN s’est engagé à faire entendre la voix des personnes en situation de pauvreté lorsqu’elles décrivent et définissent la pauvreté (voir encadré ci-dessous) et à promouvoir leur participation active dans la conception, la réalisation et le suivi des politiques et des programmes destinés à éradiquer la pauvreté.

                              Que pensent les personnes en situation de pauvreté

                              La pénurie de biens de première nécessité

                              “Je ne peux me permettre que la nourriture bon marché ; les fruits et les légumes pour les repas des enfants sont trop chers ; le poisson n’est pas abordable ; “les aliments sains » sont trop chers pour moi.”

                              “Le problème, ce n’est pas que l’on manque d’argent à l’occasion. Le vrai problème, c’est que ce manque d’argent dure toute notre vie et que nos enfants grandissent également dans ce schéma.”

                              “En Espagne, les appartements pour touristes sont vides pendant la basse saison. D’un autre côté, il y a des tas de sans-abri qui n’ont pas de toit au dessus de leur tête. Comment expliquer ces injustices à nos enfants ?

                              L’isolement

                              “J’ai perdu des amis car je ne peux pas participer à leurs activités ; même la participation à des groupes d’entraide demande du temps et de l’argent ; je n’ai ni le temps ni l’argent pour participer à des discussions”

                              “Je ne peux pas m’offrir de journaux quotidiens ; les livres, et surtout la littérature scientifique, coûtent trop cher”

                              La bureaucratie et le manque d’information

                              “ Le système est trop compliqué, je ne sais pas où trouver quoi”

                              “J’ai dormi dans des cartons. J’avais le choix entre mourir dans la rue ou reprendre ma vie en main. Je me suis adressé aux services sociaux pour qu’ils m’aident à trouver un logement. Je me suis retrouvé face une très lourde bureaucratie. J’ai du raconter mon histoire plusieurs fois, la répéter encore et encore et cela a pris des années avant que je n’obtienne un logement.

                              “A chaque fois que je raconte ma vie à des fonctionnaires, je reçois beaucoup de compassion mais les règles font obstacle à une aide efficace”

                              Le manque de respect et le désespoir

                              “La façon dont les gens vous regardent est humiliante. On ne vous considère pas comme un être humain”

                              “Parfois, vous avez l’impression que les animaux sont mieux protégés car si vous battez un chien, vous serez puni et irez peut-être en prison alors que si vous battez une personne, je ne suis pas convaincu que vous soyez toujours sanctionné…. Mon sentiment est que les chiens sont mieux respectés et mieux traités que les Gitans.”

                              “Cela fait des années que je ne vois rien évoluer. Je n’ai pas d’avenir."

                              “Je me sens un peu comme Don Quichotte. Je me bats contre des moulins à vent ici et là et il n’y a plus véritablement d’espoir”.

                              Pas d’emploi décent

                              “Je n’ai pas de travail ni de logement. Comment faire ma vie si je n’ai pas d’emploi ?”

                              “Je dois bien admettre que je travaille dans l’illégalité et ce n’est pas parce que je ne suis pas une bonne personne. Je suis totalement conscient des conséquences, mais c’est le seul travail que j’ai trouvé.” "


                              • lsga lsga 19 mai 2014 13:23

                                des pauvres ???? en France ????

                                 
                                non, en France il y a des gens qui travaillent trop, mais il n’y a pas de pauvres.

                              • Esclarmonde Esclarmonde 20 mai 2014 09:52

                                @ Isga, c’est de l’humour j’espère !


                                Selon Eurostat, un quart de la population de l’UE était menacé de pauvreté ou d’exclusion sociale en 2012 (et ça n’a pas du s’arranger depuis...)
                                - en France, 19,1% des personnes était « à risque de pauvreté ou d’exclusion sociale » soit près d’un habitant sur cinq... et la moyenne de l’UE était de 24,8% !!


                              • Vipère Vipère 19 mai 2014 13:31


                                Et pour conclure sur les logements et les tickets alimentaires 

                                Peut-on considérer que les barres de HLM construits à la va vite pour les pauvres où règnent, la promiscuité et le bruit, la violence, la drogue, soient des habitats confortables ? 

                                Si le choix leur était donné, les pauvres ne voudraient pas un petit pavillon entouré d’un jardin ?

                                Les tickets reviennent en force ! Pas plus tard que samedi, un couple a payé à la caisse d’un supermarché, son alimentation avec des tickets restaurant. 
                                Un chômeur en fin de droit, n’a pas de ticket resto, il prend les aliments que lui donne une association caritative. Il n’a plus la liberté de se nourrir convenablement !

                                • lsga lsga 19 mai 2014 13:46

                                  ces habitats dégueulasses ont été construits dans les années 50 à 70.

                                   
                                  ceux que l’on construit depuis sont en effet beaucoup plus salubres et confortables. 
                                   
                                  d’autres exemples ? 

                                • Vipère Vipère 19 mai 2014 13:34

                                  des pauvres en France ???

                                  Isga, sortez de votre caverne, et vous verrez le monde. Et les pauvres ... 





                                  • lsga lsga 19 mai 2014 13:39

                                    je vois des pauvres en Afrique, je n’en vois pas en France. En France, je vois de l’exploitation, de l’aliénation, de la sur-consommation. 

                                     
                                    Il faut baisser le pouvoir d’achat des français pour des raisons sociales et écologiques, et baisser leur temps de travail pour augmenter leur niveau de vie. 

                                  • seb71 19 mai 2014 18:10

                                    ici oxo a vous la terre ...vipere je crois qu isga fait de l humour au 33 degrés, du moins je l espere. ou alors cela découle d une idée de attali. il voit pas de pauvres en france, peut etre que son entourage lui dit rien par fierté. pour l exploitation c est vrai, pour l aliénation c est vrai et pour la surconsommation c est vrai ... baisser le pouvoir d achats des français pour des raisons social , lesquels ? baisser le temps de travail deja fait avec les 35h, vu le résultat......et cela pour augmenter leur niveau de vie ? euh avec moins d argent pas vraiment. ou alors laissons tranquille ceux qui veulent vivre d une façon alternative, une yourte, éolienne, potager, ect.... sans impots et sans c.a.f et autres aides qui coutent a l etat. sinon je vois pas.... 


                                  • BA 19 mai 2014 13:39

                                    Bon anniversaire, la Décadence !

                                     

                                    Le 19 mai 1974, il y a 40 ans, c’était l’élection de Valéry Giscard d’Estaing.

                                    Mai 1974 – mai 2014 : les Quarante Décadentes.

                                     

                                    Depuis mai 1974, les européistes du centre, les européistes de gauche, les européistes de droite dirigent la France.

                                    Depuis mai 1974, tous les présidents de la République et tous les premiers ministres ont comme priorité numéro un : la construction européenne.

                                    Depuis mai 1974, les élites politiques et les élites médiatiques nous expliquent que plus on fera l’Europe, mieux ce sera.

                                    Depuis mai 1974, la majorité du peuple français a cru les belles promesses des européistes, la majorité du peuple français a voté pour les européistes … mais le résultat a été exactement le contraire de ce qui avait été promis.

                                    Depuis mai 1974, cette construction européenne aboutit à un désastre industriel, à un désastre économique, à un désastre financier, à un désastre social, à un désastre moral, à un désastre démocratique, à un désastre politique.

                                     

                                    Maintenant, il est temps de quitter le bateau « Union Européenne » : le bateau coule.

                                     

                                    http://www.upr.fr/wp-content/uploads/2012/07/eurotitanic.jpg


                                    • lsga lsga 19 mai 2014 13:47

                                      et oui, la décadence commence avec le Choc Pétrolier, c’est à dire avec la sortie de l’Afrique du modèle néo-coloniale européen et son entrée dans le marché Capitaliste mondial.

                                       
                                      cela a logiquement pour conséquence la chute des industries françaises. 

                                    • Doume65 19 mai 2014 15:17

                                      Bonjour.
                                      Cet article est basé sur un double mensonge.

                                      D’une part il essaye de nous faire croire que seuls trois partic politiques existent en France, d’autre part que « tous, sauf le FN, veulent de l’Europe ».

                                      La deuxième affirmation est carrément comique, puisqu’en réalité, non seulement le FN veut de l’Europe, mais seul L’UPR revendique l’article 50 du TUE pour en sortir.


                                      • non667 19 mai 2014 16:05

                                        à doume
                                        La deuxième affirmation est carrément comique, puisqu’en réalité, non seulement le FN veut de l’Europe, mais seul L’UPR revendique l’article 50 du TUE pour en sortir.

                                        marine est pourtant claire ,(sauf pour les faux derch qui font semblant de ne pas comprendre et qui trollent !) elle propose de sorti de l’€ après concertation avec d’autres états et par défaut en fin de compte à tout les français (eh oui ! elle est démocrate et républicaine quoiqu’en disent les ordures (pour faire court ! ) du front ripoublicain ! ) une sortie unilatérale par référendum .

                                        quand a la sarl lepen compte tenu de ce que la famille le pen a payé (financièrement de ses propre deniers :120.000.000 d’anciens francs ! pour un détail ! ) et moralement il n’y a je le répète que les faux derch , ,pour contester leur légitimité à la tête du fn .

                                        quand à asselineau  : ses attaques contre le fn montrent qu’il est une taupe du N. O .M.financé/ destiné a diviser les souverainistes et grapiller quelques % au fn , au même titre que les « souverainistes de mes 2 » dupont gnangnan ,de villiers ..etc.. ,.............


                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 mai 2014 08:12

                                          non 667,
                                          Le mieux pour savoir ce que veut le FN, est de s’adresser à Louis Alliot.
                                          Sur son site, est clairement écrit : POUR UNE AUTRE EUROPE c’est écrit en gros en haut à droite. Nulle part, il n’est question de sortir de la construction européenne.

                                          Il ne s’en cache pas d’ailleurs : « Louis Alliot confirme que le FN veut renégocier les Traités et pas sortir de la construction européenne. »

                                          C’est aussi ce que demande Marine Le PEN quand elle intervient au Parlement européen, elle demande « une Autre Europe ». Ce que raconte le FN entre deux élections aurait de l’intérêt si cela se retrouvait sur les documents officiels de campagne, ce qui n’est pas le cas.

                                          « Pour la France, contre Bruxelles », ne signifie absolument pas la sortie de l’ UE.
                                          Comparaison avec la profession de foi de l’ UPR.


                                        • non667 20 mai 2014 10:07

                                          à fifi
                                          mon age et mon vécu me permettent de voir l’europe que veut le fn même sans lire son programme 
                                          c’est l’europe selon de gaulle = l’europe des nations souveraines ! le contraire de l’europe actuelle qu’il nommait l’Europe supranationale d’où son refus de l’entrée de l’Angleterre qu’il savait cheval de Troie des usa !
                                          malheureusement pour le fn celui-ci refuse de s’afficher comme le seul héritier de degaulle à cause de la trahison de celui-ci vis à vis des militaires (dont lepen rancunier )gagnant sur le terrain militaire mais perdant sur le terrain politique vis à vis du fln !


                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 mai 2014 18:31

                                          Encore heureux que le FN, avec son passé de collabos ne se réfère pas à De Gaulle !! L’extrême-droite a même essayé de l’assassiner plusieurs fois !

                                          Puisque vous faites référence à de Gaulle, sa conception de l’ Europe a été un échec total, c’est la raison pour laquelle l’ UPR ne s’y réfère pas.
                                          L’ UPR n’est pas un mouvement gaulliste. C’est un Mouvement de Libération Nationale provisoire, comme l’était le CNR.

                                          Les raisons de l’ échec de De Gaulle s’appellent « le Traité de l’ Elysée ».
                                          De Gaulle a été roulé dans la farine par Kennedy et Adenauer qui a changé le contenu du texte avant de le faire voter en Allemagne, en remettant tout ce que De Gaulle avait exclu : les Anglais, les USA, la Commission européenne etc.

                                          « Le mythe du couple franco allemand, 50 ans de mystification »


                                        • efzed 19 mai 2014 16:18

                                          Le FN souhaite sortir de l’Europe ? la bonne blague ! Faut arrêter de nous prendre pour des cons.

                                          Seul l’UPR parle de sortir de l’UE par l’article 50 !


                                          • marcdouziech 19 mai 2014 17:08

                                            « marine est pourtant claire ,(sauf pour les faux derch qui font semblant de ne pas comprendre et qui trollent !) elle propose de sorti de l’€ après concertation avec d’autres états »

                                            On va quand même pas discuter l’ arithmetique !!!! On se tue a vous expliquer que il ’est impossible de renégocier les traités Européens puisque les textes ne peuvent être modifiès que si l’on obtient l’ UNANIMITE des Etas Membres...Quelle est la probabilité de mettre d’ accord 28 états sur le même article au même moment ? Allez un petit effort...non667.
                                            Le seule issue prévue dans les Traités s’appelle l article 50. Le referendum servirait de « torche-cul » comme celui de 2005.
                                            Seul l UPR expose ce FAIT !!! C est pas une opinion, c est un FAIT. 
                                            Ni « troll » ni « faux derche », j’ ai même pas assez d imagination pour m’ inventer un pseudo.

                                            • non667 19 mai 2014 19:39

                                              à marc
                                              On va quand même pas discuter l’ arithmetique !!!!
                                              vous discutez le vocabulaire ?
                                              -marine veut entrainer d’autres états a sortir de l’€ avec la france (pas forcément 28 )
                                              -l’europe sans la france ?qui 
                                              est plus donatrice que bénéficiaire ! = faillite/explosion de l’ue  ( augmentation des cotisations des pays donateurs ?ou diminution des dons ? )

                                              -le marché commun du départ qui était basé sur agriculture française contre mécanique allemande n’existe plus depuis l’entrée de l’Angleterre et de son Commonwealth et aussi de l’Allemagne qui nous concurrence sur certaines productions agricole (porc ) et qui préfère obéir au projet de division mondial du travail du N.O.M. aux usa =l’arme alimentaire , a l’allemagne= la mécanique ,au japon =l’électronique ,la france = le bronze cul de l’europe ! (projet réalisé à 70% )

                                              -article 50 ?. pas forcément !
                                              - il suffit de ne plus payer sa contribution à l’u.e . et attendre que l’ue nous envoie sa police et son armée pour la récupérer !  smiley 
                                               smiley   smiley 


                                            • marcdouziech 20 mai 2014 00:00

                                              @non669

                                              L’ UPR se présente comme un parti provisoire pour sortir du carcan UE , Euro , OTAN. 
                                              La sortie unilatérale par l article 50 serait beaucoup plus expéditive que par la négociation qui , désolé, j insiste, nécessite l’ UNANIMITÉ.
                                              La sortie de la France (deuxième pourvoyeur de deniers de l Europe) provoquerait la faillite de l’ UE et ne manquerait pas d’ entraîner les autres, ce qui permettrait éventuellement de refaire un Marché Commun, comme on disait autrefois.
                                              Ceci dit, un « bras d’ honneur » aux banquiers à la façon de l’ Islande n’ est pas pour me déplaire. Mais la solution de François Asselineau respecte en tous points le Droit International. C’ est propre et efficace.
                                              Pas grave, l essentiel est de limiter le score de l UMPS. Bon vote Dimanche ! Moi, j arrive pas à voter pour la famille Le Pen... smiley


                                            • legrind legrind 19 mai 2014 17:23

                                              Je dois avoir des dons de médiums vu que j’avais pressenti qu’on allait se farcir sur ce sujet pour la millième la propagande UPR (anti FN) et leur article 50. 

                                               smiley

                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 mai 2014 08:17

                                                legrind,
                                                Vous n’avez qu’à nous montrer un document officiel de la campagne électorale du FN où est écrit : « Sortie unilatérale de la France de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN »...
                                                Cherchez bien...

                                                Le FN est en perte de vitesse « Selon BVA, le FN progresse en régressant.. ! »


                                              • Vipère Vipère 19 mai 2014 19:15


                                                Seb

                                                Isga est un contradicteur intéressant et opiniâtre, il pousse son interlocuteur (trice) jusque dans ses derniers retranchements.
                                                 L’humour au 33 ième degré n’est pas vraiment ce qui le caractérise  ! smiley
                                                  

                                                • seb71 19 mai 2014 20:55

                                                  ok je comprend,en attendant il a le don de faire réagir les gens... au passage je suis d accord avec lui sur certain de ses propos sur d autres sujets...remarque, agoravox sert a cela a débatre, échanger, ce contredire pour mieux avancer ensemble..merci a tous


                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 mai 2014 08:19

                                                  Je crois surtout que c’est surtout un troll venu pourrir l’article pour éviter qu’on parle de la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN...



                                                • seb71 20 mai 2014 12:43

                                                  depuis quelque jours, je reçois des appels telephonique , en rapport a ma navigation internet.....bizzard .. troll,troll, petit troll met des .com derriere ton écran...mais dans la foret ou dans la rue, moi farfadet te mettrait un poing sur ta façe.....


                                                • René PICHON-COSTANTINI 19 mai 2014 20:05

                                                  La rédaction d’un article d’opinion n’est pas un genre simple. L’essentiel est de respecter le lecteur. L’ouverture du débat d’idées est un acte démocratique.

                                                  J’ai donc lu chacune des réactions. Elles sont parfois contradictoires mais argumentées. L’espace réservé à l’auteur étant bien plus important que celui réservé aux réactions, cela renforce la pertinence des contre-argumentations puisqu’ exprimées en quelques lignes.

                                                  Pour répondre globalement, je précise que sur le fond, je n’ai surtout pas voulu exprimer une consigne de vote, ni même contester la ratification du traité européen. En revanche, j’ai tenté de démontrer que cette Europe en panne contribuait à déstabiliser nos institutions et que l’abstentionnisme n’était pas incivique…

                                                  Les vertus affranchissantes de la liberté de penser et d’écrire, parfois naïvement, restent une chance, voire un privilège. Je remercie donc tous les lecteurs y compris celui qui dans mon propos inquiet, y a vu des « mensonges » et de l’ignorance. L’intolérance et le mépris grossier confirment que la pensée des extremes est parfois confinée entre le tapis de sol et le plancher, là où l’élévation de l’esprit est un exercice difficile. Il reste des libertés à défendre dont celles de penser et d’écrire.. Ce lecteur- là a bien compris mon propos et ma détermination en trempant sa plume dans l’encrier de l’intolérance et de l’invective. Et comme à la lecture des réactions il semblerait que nous soyons nombreux à ne pas penser comme lui, cela le met de mauvaise humeur…

                                                  Si la démocratie a une patrie, ce n’est donc pas dans son cerveau,

                                                   En effet, c’est à la portée de tout individu civilisé et c’est plus propice au débat que de parler d’erreur ou de propos discutable et non de « mensonges » !


                                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 mai 2014 08:25

                                                    L’abstention « n’est pas incivique »... Pardi, c’est ce qui arrange le plus le PS !
                                                    Plus les électeurs iront voter, et plus le score relatif du PS baissera.

                                                    Surtout si les votes se répartissent sur les 20 listes..., là, c’est la Bérézina, et Hollande en profitera peut-être pour sortir de l’ Histoire de la France. Pas une grande perte ! On s’en remettra.
                                                    « Un gouvernement de combat ? Mais de combat contre qui ? »


                                                  • tf1Groupie 19 mai 2014 21:43

                                                    La liberté elle est encore là : liberté de creuser les déficits. ça on y travaille et on lutte avec efficacité contre l’Europe.

                                                    Super y a de quoi être fier !


                                                    • BA 19 mai 2014 22:31
                                                      Le parti politique UPR veut que la France sorte de l’Union Européenne.

                                                      C’est le seul de tous les partis politiques à réclamer une sortie de l’Union Européenne.

                                                      D’autres partis politiques veulent que la France reste dans l’Union Européenne : ces partis politiques veulent juste renégocier les traités européens.

                                                      Mais l’UPR est plus radicale. 

                                                      L’UPR ne veut pas renégocier les traités : il n’y a rien à négocier. 

                                                      La France doit sortir de l’Union Européenne, un point c’est tout.

                                                      Lisez le programme de l’UPR :

                                                      Sortons de l’Union Européenne !

                                                      Il est parfaitement possible de sortir de l’Union Européenne sereinement et légalement (article 50 du Traité sur l’Union Européenne), ce que seule l’UPR propose vraiment. Tous les autres partis ne proposent que de « renégocier les traités », allez vérifier leurs programmes !


                                                      • TotoRhino TotoRhino 19 mai 2014 22:59

                                                        « Tous, sauf le FN, veulent de l’Europe ! »

                                                        J’ai arrêté là... 


                                                        • Croa Croa 19 mai 2014 23:29

                                                          Si on a le temps il faut tout lire sinon ton jugement ne peut être que prématuré.


                                                        • Yohan Yohan 19 mai 2014 23:10

                                                          Pendant que la France crève, Hollande fait le pitre avec son pote Debouze. Il est vrai que c’est le seul copain qui lui reste smiley


                                                          • Claude Simon Claude Simon 19 mai 2014 23:21

                                                            Louis XVI, sort du corps de François.


                                                            • Croa Croa 19 mai 2014 23:37

                                                              Louis XVI restera à jamais dans l’Histoire.

                                                              Pour François du Fromage c’est moins sûr.. D’ailleurs avant de craindre une sortie, eût-il fallu qu’il y entre ! smiley


                                                            • marcdouziech 20 mai 2014 00:04

                                                              Yaka lui couper la tête !


                                                            • Garance 20 mai 2014 04:47

                                                              Qui tiens encore compte de ce que raconte ce pauvre Hollande qui en est à aller à Trappes cajoler le reste de son électorat au lieu de faire semblant de bosser ?


                                                              Ce pauvre Hollande que les merdias disent toujours chuter dans les sondages et qui reste pourtant à 20 % dans ces mêmes merdias

                                                              Alors que dans les faits il doit être à 8 %

                                                              8 % ? : ce chiffre m’évoque quelque chose ; pas à vous ?

                                                              Votez bien dimanche : votez FN


                                                                • Esclarmonde Esclarmonde 20 mai 2014 10:08

                                                                  @ René, merci pour votre article avec lequel je suis d’accord sauf quand vous parlez « d’agriculteurs et d’ouvriers français qui perdent leur emploi au profit de roumains et de bulgares. 


                                                                  Je crois qu’on est en fait tous perdants ! Certes, le travailleur français perd son emploi avec cette politique de dumping social mais le travailleur roumain ou bulgare est embauché car son salaire est misérable et de plus, il est ballotté partout en Europe en tant que »travailleur détaché", doux euphémisme pour désigner les nouveaux esclaves...

                                                                  Loin de leurs familles et de leurs pays, ces gens travaillent souvent dans des conditions déplorables.

                                                                  Par exemple, ces travailleurs détachés parqués dans un camping près du chantier ITER :

                                                                  Voir ces travailleurs de l’est européens comme des rivaux est comme tomber dans un piège, être au chômage en France n’est pas une situation enviable certes, mais travailler dans les conditions proposées aux ouvriers venus des pays les plus pauvres de l’UE l’est encore moins... La solidarité entre européens seraient un bon levier pour contrer la politique de l’Europe qui nous mène tous au bord du gouffre.



                                                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 mai 2014 10:11

                                                                    Garance
                                                                    Marion Maréchal le Pen a déposé des amendements CONTRE un projet pour limiter les licenciements boursiers. Elle ne s’en cache même pas, c’est sur son site.

                                                                    C’est sûr, le FN va faire baisser le chômage en maintenant les licenciements boursiers... !!


                                                                    • Le Gaspésien 20 mai 2014 11:00
                                                                      « .. L’UPR ne veut pas renégocier les traités : il n’y a rien à négocier. .. »

                                                                      C’est exacte, l’UPR ne veux pas renégocier, et pour cause, çà ne sert à rien.
                                                                      Par contre faire savoir que l’on compte le faire est de la pure escroquerie puisque RIEN est négociable. À 28 et avec l’unanimité OBLIGATOIRE, c’est impossible.
                                                                      C’est arithmétiquement IMPOSSIBLE, ce n’est pas une vue de l’esprit.
                                                                      Ce n’est pas une opinion, mais un fait.

                                                                      L’UE n’est pas réformable. Tous les européistes le savent, donc, ce sont tous des menteurs.

                                                                      Ne seriez vous pas tentez par le vote UPR ce dimanche smiley

                                                                      Je m’adresse aux États majors du PRCF et du M’PEP :
                                                                      De grâce, unilatéralement, faire savoir que vous approuvez le vote UPR.






                                                                      • coinfinger 20 mai 2014 11:52

                                                                        Sortir de l’Europe , rester dans l’Europe , çà fait comme vous étes pour l’union ou la désunion ? Celui qui est pour la désunion est donc un méchant , un aigri passéiste, un malade profond .
                                                                        La question qui est la bonne est évidemment QUELLE Europe ? Parce qu’au vu de ce que çà donne ce n’est évidemment pas bon et depuis longtemps . Apparemment il n’y a que nos gouvernants qui ne s’en aperçoivent pas . C’est étrange quand méme que ceux qui sont mieux informés et mieux qualifiés ne s’aperçoivent de rien ! Ou aient une maniére aussi simpliste de se poser des questions .
                                                                        Finalement ce sont peut étre des extra terrestres , je crois de plus en plus aux extra terrestres , ou peut étre sont ils envoutés une fois parvenus au pouvoir , par je ne sais quel filtre vaudou . Ou peut étre est ce tout simplement des gens qui contrairement à ce que l’on croit ne travaillent pas pour nous et ne veulent pas que çà se sache .


                                                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 mai 2014 18:56

                                                                          cinfinger,
                                                                          Ils savent parfaitement ce qu’ils font, depuis que les économistes de l’ école de Chicago ont pignon sur rue : transformer l’ UE en colonie américaine, sans guerre ni chars dans les rues, en faisant de la propagande et du mensonge permanent.

                                                                          Pour cela, il fallait éviter que les souris n’en sortent...Le Traité de Maastritch aurait dû comporter, comme tous les Traités internationaux, une clause de sortie..
                                                                          Ceux qui l’ont rédigé s’en sont bien gardés !

                                                                          Ecoutez bien ce grand démocrate mondialiste Attali expliquer comment ils ont bidouillé le texte : « Attali et le Traité de Maastritch »

                                                                          Il a fallu attendre le Traité de Lisbonne pour avoir une clause de sortie, c’est l’article 50. Aucun peuple n’a jamais demandé à se retrouver dans une usine à gaz pareille !
                                                                          Tout a été installé , petit à petit, sans débat ni information, pour le bien des peuples, évidemment ! 

                                                                          Un des fondateurs avec Delors, de l’ UE et de l’euro, Padoa Schioppa disait :
                                                                          « L’UE ne procède pas d’un mouvement démocratique, c’est du despotisme éclairé. »
                                                                          Eclairé sans doute par Goldman Sachs !


                                                                        • christophe nicolas christophe nicolas 20 mai 2014 12:30

                                                                          De mon point de vue, c’est surtout l’Europe qui va sortir de l’histoire de France. Je ne connais pas l’histoire d’Europe, je ne savais même pas que ça existait. L’Eurovision, c’est la goutte en trop, voilà que maintenant, ils parodient la femme, ils parodient l’amour, ils insultent la nature même de Dieu, et comme la rédemption est finie, c’est l’heure de l’Eternel des armées.


                                                                          Vous allez entrer dans la grande tribulation des prophéties, la fin des temps, on y est, ça va commencer et ça va se faire sur pas mal d’années. Ca fait quoi ? C’est sympa d’être acteur, non ? 

                                                                          Je vous conseille un peu d’histoire de France. Pensez aux Orléans, ils font un peu la gueule mais c’est le ciel qui décide... quelques citations pour le plaisir.


                                                                          • SEPH SEPH 20 mai 2014 17:40

                                                                            « Sortir de l’Europe, c’est sortir de l’Histoire » (F.Hollande)  !!!!!!!!!!!!!!


                                                                            Sortir des conneries c’est sortir de quoi ???????????????????

                                                                            Ce triste « clown » a appuyer le déni de démocratie de Sarko en faisant passer au Congrès , par l’abstention, le Traité de Lisbonne. Traité qui donne tout pouvoir aux banques et autres lobbys a gouverner les peuples européens.

                                                                            En effet, les français avaient rejeté auparavant, par référendum, la copie du Traité de Lisbonne ;

                                                                            Ce mec est une calamité, un imposteur qui se cache derrière des mots pour faire la politique du MEDEF et une politique coloniale aux ordres des USA.


                                                                            • stetienne stetienne 20 mai 2014 22:08

                                                                              le fn c est le remede de cheval que la france va devoir avaler apres avoir ete saigné par les charlatans de l umps

                                                                              un remede c est jamais agréable mais necessaire


                                                                              • Mugiwara 20 mai 2014 23:07

                                                                                satisfait par les annonces de Valls, qui se débrouille bien pour se faire apprécier à sa juste valeur des Français.

                                                                                l’Europe devrait plutôt se doter d’un discours plus critique envers les ricains, ceci pour démontrer que l’Europe n’est pas inutile.

                                                                                 il convient de présenter en public des rétorsions envers les USA comme la suspension du TIPP au peuple. ou alors des combats économiques dans le domaine spatial, aéronautique, et consorts comme cette affaire sur GE/Alstom... la finance se trouve à londres et new York,parler de Francfort pour en faire le futur remplaçant de la city, puisque c’est là que la BCE s’y trouve.

                                                                                en revanche, une union monétaire n’impose pas une union politique, loin de là. comme sur le dossier ukrainien, ce sont les pays limitrophes de ce pays qui ont décidé de se servir de l’Europe pour mettre en place une politique d’aide aux Ukrainiens. comme pour Rome qui s’élève par rapport à l’immigration. une Europe où chacun est responsable et solidaire.

                                                                                en tous les cas, il faudra révoquer le traité de Lisbonne pour respecter le vote populaire deux années auparavant. si cela signifie la fin de la présidence européenne, je suis pour. insister sur le caractère unique de l’Europe qui ne ressemble à aucun autre.

                                                                                je suis effectivement pour la sortie des Anglais de l’UE. et pour que l’Ecosse, que j’espère indépendante, rejoigne l’UE ainsi que d’autres pays tel que l’Islande ...


                                                                                • BA 21 mai 2014 10:42
                                                                                  Depuis mai 1974, la France est devenue un laboratoire.

                                                                                  Depuis mai 1974, les Français votent pour des savants fous.

                                                                                  Depuis mai 1974, les savants fous de gauche, les savants fous de droite, les savants fous du centre font une expérience : la construction européenne.

                                                                                  En France, des savants fous veulent continuer l’expérience européenne, en nous expliquant que cette expérience va nous apporter la croissance économique et le progrès social.

                                                                                  Mais 40 ans plus tard, les Français commencent à comprendre le résultat de cette expérience : cette expérience a complètement foiré.

                                                                                  Le résultat de l’expérience est exactement le contraire de ce qui avait été prévu par les savants fous.

                                                                                  Aujourd’hui, si les Français ne veulent plus servir de cobayes à ces savants fous, ils peuvent virer les savants fous qui dirigent la France depuis 40 ans.

                                                                                  - Les Français peuvent arrêter cette expérience de tarés.

                                                                                  - Les Français peuvent sortir du laboratoire des savants fous.

                                                                                  Sortons de l’Union Européenne !


                                                                                  • BA 21 mai 2014 11:52
                                                                                    Pour les élections européennes, Alain Lamassoure est la tête de liste UMP en Ile-de-France.

                                                                                    Mardi 20 mai 2014, sur France 3 Ile-de-France, Alain Lamassoure a prononcé cette phrase ahurissante :

                                                                                    « Il y a 27 pays qui vont bien en Europe, c’est-à-dire tous nos partenaires. »


                                                                                    Lisez ces phrases scandaleuses d’Alain Lamassoure :

                                                                                    « Il y a 27 pays qui vont bien en Europe, c’est-à-dire tous nos partenaires. L’Europe n’a jamais proclamé des politiques d’austérité. L’Europe a donné un certain nombre de conseils de bonne gestion à l’ensemble de ses membres. Et il se trouve que tous les pays qui ont suivi le plus tôt possible ces conseils se trouvent aujourd’hui en bonne position. Il y a des pays qui n’ont jamais eu à connaître l’austérité : toute l’Europe du Nord, et l’Allemagne, qui tournent aujourd’hui à 2 ou 3% de croissance par an. Il y a des pays qui ont fait des folies et qui ont jeté l’argent par les fenêtres et que l’Europe a sauvés grâce à sa solidarité : c’est les pays méditerranéens, la Grèce, l’Espagne, le Portugal, l’Irlande du Nord. »

                                                                                    • agent ananas agent ananas 21 mai 2014 15:16

                                                                                      Non Monsieur Hollande. L’Histoire que vous nous proposez est synonyme de déclin économique et démocratique.
                                                                                      Au contraire de l’apocalypse que vous nous préparez, le destin de la France réside dans un axe Paris-Berlin-Moscou-Pékin. L’alliance euro- transaltantique appartient au passé.


                                                                                      • franc 21 mai 2014 15:34

                                                                                        La phrase de Hollande « Sortir de l’Europe c’est sortir de le l’Histoire » n’ a pas plus de valeur dans sa bouche que s a phrase « la finance c’est mon ennemi »

                                                                                        ,il n’ y croit m^me pas à ce qu’il dit ,c’est de la pure com, on est dans la situation où quelqu’un peut dire une vérité tout en étant étranger à la vérité comme le dit la phislosphe Simone Weil.

                                                                                         

                                                                                        D’autre part Hollande fait l’amalgame entre Europe et Union Européenne ,ce qui n’est absolument pas pareil ,et m^me entre l’idée de l’Union Européenne et la construction de l’Union Européenne telle qu’elle est,c’est à dire l’Union Européenne construite pour la Finance et la banque et dirigée par les financiers et les banquiers .

                                                                                         

                                                                                        Dans ces conditions là ,sortir de l’Union Européenne des financiers c’est entrer dans l’Histoire tandis qu’y rester c’est sortir d e l’Histoire ,tout comme collaborer à l’Europe de l’allemagne nazie et s’y fondre c’est sortir de l’Histoire tandis que résister et défendre l’indépendance et la souverainté de la Nation française comme le fait le Général de Gaule c’est entre dans l’Histoire et d ans la grande porte

                                                                                         

                                                                                        Collaborer à la construction de l’Union Européenne de la Finance et de la Banque maffieuse c’est collaborer à l’Europe des financiers nazis .

                                                                                        L’histoire bégaie-----------------Hiers il y eut la collaboration avec l’Allemagne nazie au service du capitalisme financier d e l’époque qui lui a dicté de faire la guerre tous azimuts et en particulier àl’Union Soviétique .Aujourd’huis il ya cette m^me collaboration avec l’Union Européenne au service du nazisme financier mondialiste

                                                                                         

                                                                                         

                                                                                         

                                                                                         

                                                                                         

                                                                                         

                                                                                        Aujourd’huis aller dans le sens de l’histoire c’est sortir de cette UE financière et carnassière ,cette UE mortifère et guerrière dirigée par les banksters et les capitalistes mondialiste impérialistes ,et y rester c’est aller contre le sens de l’histoire qui va toujours dans le sens du progrès ,et le sens du progrès c’est enlever le pouvoir aux bandits financiers et aux capitalistes maffieux pour le remettre le pouvoir aux peuples ,enlever les privilèges exorbitants des banquiers et totalement immérités pour les reditribuer aux peuples dans son ensembles ,bref pour défendre les inétr^ts du peuple et de speuples et non pas le sprivilèges des capitalistes financiers et de ses valets


                                                                                        • Crab2 21 mai 2014 16:10

                                                                                          Europe
                                                                                          - Mai 2014 - suite

                                                                                          Dans seulement six pays membres de l’UE ( en France, au Benelux et dans les îles britanniques ), le Smic mensuel dépasse 1 000 euros

                                                                                          Oublier le curé pour adopter un chômeur !

                                                                                          La propagande, dans les médias, orchestrée par les ’’ pro l’Europe à 28 États ’’ devient au fil du temps grotesque

                                                                                          D’emblée, dire ici  : Erasmus est une bonne initiative et mérite d’être maintenu et développer
                                                                                          - ceci étant rappelé :

                                                                                          Avez-vous envie de faire parti de la grande famille du chômage structurel, ce chômage de masse chronique, et bénéficier du statut de chômeur européen ou préférez-vous que l’on ferme les frontières à l’immigration de citoyens européens qui viennent travailler dans notre pays rémunérés* selon la législation de leur pays d’origine ? ( * : moins de 200 euros en Bulgarie )

                                                                                          Le gouvernement entend réduire …

                                                                                          Suites :

                                                                                          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/05/europe-mai-2014-suite.html

                                                                                          ou sur :

                                                                                          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/05/21/europe-mai-2014-suite-5374594.html


                                                                                          • Crab2 21 mai 2014 16:12

                                                                                            Europe
                                                                                            - Mai 2014 - suite

                                                                                            Dans seulement six pays membres de l’UE ( en France, au Benelux et dans les îles britanniques ), le Smic mensuel dépasse 1 000 euros

                                                                                            Oublier le curé pour adopter un chômeur !

                                                                                            La propagande, dans les médias, orchestrée par les ’’ pro l’Europe à 28 États ’’ devient au fil du temps grotesque

                                                                                            D’emblée, dire ici  : Erasmus est une bonne initiative et mérite d’être maintenu et développer
                                                                                            - ceci étant rappelé :

                                                                                            Avez-vous envie de faire parti de la grande famille du chômage structurel, ce chômage de masse chronique, et bénéficier du statut de chômeur européen ou préférez-vous que l’on ferme les frontières à l’immigration de citoyens européens qui viennent travailler dans notre pays rémunérés* selon la législation de leur pays d’origine ? ( * : moins de 200 euros en Bulgarie )

                                                                                            Le gouvernement entend réduire …

                                                                                            Suites :

                                                                                            http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/05/europe-mai-2014-suite.html

                                                                                            ou sur :

                                                                                            http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/05/21/europe-mai-2014-suite-5374594.html


                                                                                            • Remi 21 mai 2014 16:18

                                                                                              "En portant le fer au cœur de l’ALLEMAGNE et si près de la zone d’influence stalinienne, les alliés ont abrégé cette guerre meurtrière et modéré l’intrusion soviétique. C’est donc bien l’anéantissement de l’ALLEMAGNE nazie qui a constitué le socle de la paix en Europe.« 

                                                                                              Je ne commenterai pas l’article sur le fond, ne l’ayant pas lu intégralement ; les relents xénophobes, notamment anti bulgares et anti roumains, sont insupportables.

                                                                                              Par ailleurs, le soviétisme n’est certes pas défendable. mais rien, sinon peut-être votre ignorance, ne vous oblige à falsifier l’Histoire. L’ »intrusion" ’(sic) de l’Armée rouge en Europe, et des 27 millions de morts soviétiques comme tribut à la victoire des Alliés,( qui ne sont pas uniquement occidentaux, il serait bon de le comprendre) est la raison pour laquelle vous ne vivez pas sous le joug nazi.
                                                                                              Quant à l’atlantisme, qui fait des pays de presque toute l’Europe des satellites étatsuniens, qui conduit l’UE a livrer de manière inconditionnelle aux yankee les données personnelles de ces ressortissants, il est un autre totalitarisme, en train de se renforcer inexorablement avec le Traité transatlantique.


                                                                                              • René PICHON-COSTANTINI 21 mai 2014 18:21

                                                                                                 

                                                                                                 

                                                                                                Vous n’avez effectivement pas lu l’article et vous êtes même arrêté de le lire très vite puisque vous le  taxez de xénophobe à l’endroit des travailleurs roumains, or je ne les ai ni cités, ni évoqués !

                                                                                                Vous évoquez ensuite mon ignorance.

                                                                                                Me voilà donc accusé de xénophobe et d’ignorant par quelqu’un qui a arrêté sa lecture au 2ème paragraphe et dit lui-même qu’il n’a pas lu l’article…

                                                                                                Je vais donc répondre  même s’il est illusoire de s’attaquer à l’intolérance qui semble avoir élu patrie dans votre système de pensée.

                                                                                                Cette discussion sur l’importation du travail étranger est ancienne. Sachez Monsieur, qu’en 1930, de nombreux syndicalistes CGT réclamaient l’arrêt de l’immigration. Sachez aussi que dans les années 1970 (la date exacte m’échappe) le Parti Communiste avait dans sa profession de foi, le slogan : « produisons français » Le Front National, dans un raccourci aussi simpliste que la distance qui sépare votre cerveau à l’histoire avait rajouté : « avec des ouvriers français » Georges Marchais était-il un odieux raciste xénophobe ?

                                                                                                Quand comme Fabius en 1985, on  osait dire que Le Pen posait les bonnes questions, mais apportait les mauvaises réponses,  on était massacré dans les médias !

                                                                                                Rocard a osé dire que « La France ne pouvait pas accueillir toute la misère du monde », Il sera lynché. François Mitterrand lui-même osera dire que « le seuil de tolérance, concernant l’immigration, était dépassé ».

                                                                                                Vous auriez du Monsieur, lire tout l’article pour y découvrir que c’est la Démocratie qui m’intéresse… Voyez-vous, au nom d’un internationalisme qui m’échappe et d’une défense à géométrie variable des droits de l’homme, des gens comme vous, rassemblés en meute ont entraîné l’ensemble de la société à lutter contre toute préférence nationale. Ils voient dans toute référence à la Nation, du pétainisme ou de la xénophobie, voire de l’ignorance !

                                                                                                Monsieur…, dans la fonction publique, il faut la nationalité française pour être fonctionnaire, n’est-ce pas une préférence nationale ?

                                                                                                Pour finir :

                                                                                                Le protectionnisme est aujourd’hui une question incontournable, même si j’en conviens il est compliqué de la traiter. Pour rassurer les lecteurs, dans mon article, il n’est absolument pas question de confondre protectionnisme et xénophobie, et de pousser à la haine de l’autre !

                                                                                                Je refuse de vivre dans un contexte où à cause du chômage de masse et d’une immigration mal comprise et mal pensée, nous allons nous heurter à d’inévitables tensions sociales qui elles ? Monsieur tourneront à la xénophobie.

                                                                                                C’est cela que votre prétendue défense des droits de l’homme a déjà produit en favorisant l’émergence des extrêmes.

                                                                                                Et c’est bien parce que je suis un authentique passionné des droits de Lhomme que j’ai pris le temps de m’adresser à la partie de votre cerveau restée libre pour me défendre de votre accusation d’ignorant et de votre injure offensante de xénophobe qui me parait injuste. En revanche, j’accepte les contre arguments lorqu’ils sont présentés sans mépris de ceux qui ne pensent pas comme vous


                                                                                              • Remi 21 mai 2014 23:11

                                                                                                "Vous n’avez effectivement pas lu l’article et vous êtes même arrêté de le lire très vite puisque vous le  taxez de xénophobe à l’endroit des travailleurs roumains, or je ne les ai ni cités, ni évoqués "

                                                                                                Comme M. Jourdain, faisait de la prose sans le savoir vous évoquez sans vous en rendre compte les travailleurs bulgares ET roumains. Ceci sur un registre d’hostilité qui s’apparente à de la xénophobie, que l’on retrouve partout en filigrane dans votre texte. Rassurez-vous, elle est désormais très dominante dans la société française. Je ne saurais pour autant tolérer cela, vous avez raison de le souligner.

                                                                                                Que vous citiez les méfaits du PCF et de la CGT, qui ont en effet, à maintes reprises, préféré une forme de nationalisme au regard des questions économiques ne change en rien mon appréciation.

                                                                                                Je note que vous ne contestez pas mon appréciation sur le rôle de l’URSS dans la victoire contre les Nazis, et je m’en félicite.

                                                                                                Vous commettez par ailleurs une nouvelle erreur sur les conditions d’accès à la Fonction Publique.

                                                                                                Votre appréciation sur la « démocratie » et les « extrêmes », chouchous des médias de révérence mériteraient un débat sérieux, que nous aurons l’occasion de poursuivre ultérieurement.


                                                                                                • René PICHON-COSTANTINI 22 mai 2014 01:20

                                                                                                  Bonsoir,

                                                                                                  Sur la question des ouvriers roumains et bulgares, je m’incline, vous avez raison.. Je devais écrire que pour les avoir cités, je ne les ai pas stigmatisés pour autant au lieu de dire que je ne les avais pas cités. Ce qui n’empêche pas votre comparaison avec M.  Jourdain, de constituer un raccourci facile et inutilement vexatoire qui témoigne de la faiblesse de vos arguments.

                                                                                                  Ne comptez pas sur moi pour creuser le débat sur une question d’atomes crochus. c’est courant. En revanche si vous avez une analyse sur l’Europe et l’Etat de la France, je vous invite à rédiger un article. Il nous éclairera sur votre position et intéressera sans doute plus que la relation subtile que vous faites entre M. Jourdain et ma personne.


                                                                                                • KARMANIOL 25 mai 2014 13:38

                                                                                                  Il serait bon que Hollande et que twice bloody Fabius sortent de l’Histoire, le plus vite sera le mieux. C’est ce qu’on eut souhaiter de mieux à nos contemporains....


                                                                                                  • izarn izarn 25 mai 2014 16:02

                                                                                                    Sortir des caniveaux de l’Histoire : Le IIIieme Reich et l’UE, est au contraire une bonne solution...
                                                                                                    Quand l’Histoire se téléscope : l’UE défends Svoboda, authentique parti néo-nazi, auteur du coup d’Etat de Kiev...Les collabos d’antan réunis : Pétain, Hitler et la Pologne royaliste et antisémite....Auschwitz :Province de Haute-Silésie, Pologne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès