• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La poissonnière et le financier

La poissonnière et le financier

En cette fin de campagne, les fabulistes nous manquent.

Ils savent prendre du recul, et jeter un autre regard sur cette campagne présidentielle si brutale, si pestilentielle, en la colorant d’un peu d’humour et d’amour.

Ce bon De La Fontaine aimait user de la métaphore animale pour démasquer les travers humains, et, en ces temps où il ne faisait pas bon de s’en prendre aux puissants, il proposait les fables pour les décrypter, voire les critiquer.

L’une des plus osée est peut-être "l’homme et la couleuvre", dans laquelle il narre la triste fin du reptile, capturé par un homme, qui, sans la moindre raison, lui ôtera la vie en le fracassant contre un mur, avec en guise de conclusion cette chute courageuse et lucide : « on en use ainsi chez les grands : la raison les offense ; ils se mettent en tête que tout est né pour eux, quadrupèdes et gens, et serpents. Si quelqu’un desserre les dents, c’est un sot, j’en conviens, mais que faut-il donc faire ? parler de loin, ou bien se taire ?  »

Les fables refont surface par ces temps présidentiels, et Anne Roumanoff a tiré la 1ère en écrivant une fable singulière : sur l’air de « on voit toujours les mêmes, il faut changer de système », elle met en scène un hibou taciturne, aux sourcils bien fournis, un oiseau rêveur, de la famille des Hamon, et un bouledogue insoumis... puis surgit une louve déguisée en brebis, fille d’un loup borgne, qui avait échoué dans sa volonté de prendre le pouvoir, et un renard qui se faisait passer pour un agneau gentil.

Pour la découvrir entièrement, voici sur ce lien

Séduit par cette approche, à mon tour, je me suis lancé dans l’exercice, et j’ai commis cette modeste fable : « la poissonnière et le financier  ».

Une ample poissonnière, aux allures de matrone

trônait majestueuse derrière son étal.

Vulgaire et populiste, elle harangue le chaland

et vante ses merlus, ses sardines, ses harengs,

« Ils sont frais mes poissons », hurle-t-elle à la ronde,

alors qu’à l’évidence, ils ne l’étaient pas tous.

Des mouches tournoyaient, attirées par l’odeur

et les rares clients qui s’en venaient par là

repartaient aussitôt, comprenant leur erreur.

Alors la poissonnière changea de stratégie,

et parsema son stand de fougères et d’algues

pendant qu’un ventilo dispersait un parfum

iodé et délicat, aux effluves de marine.

Le chaland est séduit, ouvre son portefeuille

et tombe dans le piège tendu par la « poissonne ».

Après avoir mangé les poissons achetés,

il tombera malade, les organes abimés

songeant, mais bien trop tard,

qu’on ne l’y prendrait plus.

À quelques enjambées, siégeait un financier,

Il tenait dans ses mains les destins d’une banque dont le but avoué était de s’enrichir.

L’argent n’a pas d’odeur, au contraire du poisson

Mais pourtant il fait peur, le client se fait rare.

Non pas qu’il soit frileux, ou prudent ou avare,

mais il est méfiant, le doute l’accapare.

certains, dans ce milieu, évoquent une crise...

Alors notre banquier va faire des promesses,

dispensant au client, sourires et largesses.

Le client est séduit, dépose son magot,

sans douter un instant qu’il est pris pour ballot.

La crise qui s’en vint transforma en poussière

ses lingots, ses billets, ses bijoux et ses pierres.

La banque a fait faillite, tout le monde a perdu,

sauf le banquier bien sur...

Les pieds en éventail, dans un lieu monacal,

il se dore au soleil d’un paradis fiscal.

Le lecteur attentif qui s’interrogerait

du lien qui unirait poissonnière et banquier,

a déjà la réponse :

qu’ils vendent du poisson, de l’or ou de l’argent, les férus de puissance en sont arrivés là.

Ils veulent le pouvoir et pour y parvenir,

tous les moyens sont bons pour enfin l’emporter...

a l’opposé des fables, ils n’ont pas de morale.

Jacques Chirac ne disait-il pas : « les promesses des hommes politiques n’engagent que ceux qui y croient  », même si cette phrase est aussi attribuée à Charles Pasqua. lien

Ceci dit, le nouveau Roi de France s’appelle Macron 1er, mais il ne devrait pas trop se réjouir, car, tout compte fait, seulement 43,6% des inscrits ont voté pour lui, et 42% de ceux-ci affirment avoir voté pour lui, afin de faire barrage au FN, ce qui est loin de lui donner une légitimité. lien

Si on pousse le raisonnement un peu plus loin, sachant que seulement 66% des français ont voté, que Macron a recueilli 66% de ces voix, et que les médias assurent que seulement 42% de ces voix sont des votes d’adhésion, finalement, le nouveau président ne peut revendiquer que 18% de voix pour lui.

En effet, si l’on ajoute aux abstentions, les votes blancs ou nuls, on atteint un total de près de 15 millions d’électeurs...face aux 11 millions de voix que Macron avait obtenu au 1er tour, auxquels se sont ajoutés 9 millions de « barragistes »

Au second tour, (lien) la situation du nouvel élu pourrait s’avérer délicate, surtout si l’on se souvient que MLP avait tout de même récolté 7,6 millions de voix au 1er tour. lien

Jean Luc Mélenchon en avait récolté presque autant au 1er tour, et les législatives qui viennent pourraient bien contrecarrer les plans présidentiels.

Quant aux superstitieux, ils pourraient s’interroger sur le score final de Macron, 66%...qui n’est pas si éloigné d’un autre chiffre, celui du diable, d’autant qu’entre Mamon, ce démon qui nous pousse à posséder toujours plus de richesses (lien), et Macron, la différence n’est que de deux petites lettres...lien

Comme dit mon vieil ami africain : « le présomptueux devient raisin sec avant d’avoir été raisin mur ».

L’image illustrant l’article vient de fromageplus.wordpress.com

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

le peuple ou les élites

Ils font leur nid dans le ni/ni

Les premiers sont les derniers

Sortir de ces années pestilentielles

Êtes-vous manipulés ?

Ficron, Maillon ou Mélenchon ?

Lever le mystère Macron

Et alors !?

La mère rouge et le père pépère

De macronneries en fillonneries

S’engager dans la Marine ?

La manif des casseroles

Pénélope, du travail au blanc ?

Méritons-nous ces hommes politiques  ?

Quand Hamon avale Valls

Je suis le mal aimé

Du smic au smax

Et le gagnant est Nibor Sed Siob

Les bouffons politologues

Choisir entre la peste ou le choléra

Fillon, un plat qui se mange froid

Primaires à droite, votez tous !

Ces dindes qui votent pour Noël

Une France mal à droite

La politique de l’illusion

La grande lessive, à qui le tour

Hollande, la fin d’un règne


Moyenne des avis sur cet article :  3.09/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 9 mai 10:59

    Micron a obtenu 8,65 millions au 1er tour et non 11 millions. Revoyez votre copie Cabanel. Vous êtes barragistes maintenant ?


    • troletbuse troletbuse 9 mai 11:05

      @troletbuse
      Et puis votre article sur les résultats ne sert strictement à rien : Micron a été élu grace à vous ._. Vous devriez être content. Et vos élucubrations sur le troisième tour ne changeront rien.


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 11:20

      @troletbuse
      exact, pardon pour cette erreur, heureusement, le lien qui suit donne le bon chiffre.

      sinon, je vous rassure, j’ai bien voté blanc.
      je ne suis pas un castor.

    • troletbuse troletbuse 9 mai 12:32

      @troletbuse
      Macron ou blanc : bonnet blanc et blanc bonnet


    • Et hop ! Et hop ! 9 mai 20:24

      @troletbuse : 


      Macron est élu président à 64 %, c’est le seul chiffre qui compte, il va faire passer tout son programme.

      Maintenant , il ne faudra pas oublier voter blanc aux élections législatives pour faire barrage au fascisme.

      No passaran le fascisme !!!

    • olivier cabanel olivier cabanel 10 mai 08:09

      @Et hop !
      il va faire passer tout son programme ?!!!

      on en reparle sous peu.
       smiley

    • Remosra 10 mai 08:24

      @Et hop !

      No pasaran fascistas. Rectification

      Et faire barrage au fascisme ?
      Soit vous êtes une buse, soit votre mono-neurone surexploitée par les médias a disparue dans une agonie éclaire !


    • juluch juluch 9 mai 11:13

      Bonjour Olivier...


      relativement d’accord.

      c’était plié des le premier tour.....je suis allé voté tout en connaissant le résultat par avance.

      Macron est élut suivit de près par MLP qui devra rendre des « comptes » suite à sa prestation.....ça va bouger au FN.

      Macron est loin d’avoir la majorité à l’assemblée comme cela l’aurait été pour le FN si MLP avait été élue.

      Apres il faut voir comment ça va se passer pour ce nouveau Président...Wait and see.

      • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 11:26

        @juluch
        ça va bouger dans tous les partis...

        pas seulement au fn
        le PS est à la dérive, et LR est à la ramasse,ils vont tous aller au charbon pour prendre un éventuelle revanche aux législatives.
        je viens de lire une analyse tout à fait intéressante : celle d’un journaliste de france tv, qui évoque ce qui se passerait si macron n’avait pas de majorité à l’assemblée.
        la marge de manœuvre du futur gouvernement se trouverait extrêmement réduite, car il serait incapable de faire adopter ses textes (...) l’article 49/3 de la constitution, dont Michel Rocard avait fait usage à 24 reprises entre 1988 et 1991, ne peut plus être utilisé à une telle fréquence. Depuis la révision constitutionnelle de 2008, il est limité aux budgets de l’Etat et de la sécurité sociale, et à un texte supplémentaire par session parlementaire. Il serait très difficile pour Emmanuel Macron de tenir 5 années dans ces conditions. Le chef de l’état disposerait toujours de la possibilité de dissoudre l’assemblée nationale et de renvoyer les électeurs aux urnes, sans aucune certitude sur le résultat 

      • Et hop ! Et hop ! 9 mai 20:28

        @olivier cabanel : 


        Macron va choisir somme candidats EM les éléments les plus présentables du PS et de LR, et il va avoir une majorité de 70 %.

        Avec le suffrage majoritaire à 2 tours, le FN et la FI auront de 5 à 10 députés chacun.

        Bon, mais l’important c’est d’avoir fait barrage au fascisme qui voulait rétablir la proportionnelle.

      • Etbendidon 9 mai 11:17

        ça y est la constipation est terminée, zont pu enfin faire caca, la méchante fachiotte a été battue à plate couture
         smiley
        OUF on a eu chaud !
        Comme dit mon vieux négue af’-icain : La ma’chande de poissons av’riés, elle s’est faite mangé par le maque’eau
         smiley
        66,06 % c’est un score qui ne tolère AUCUNE CRITIQUE
        * 66,06 % arrondis à 66,1 pour éviter la béééééte
         smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 11:22

          @Etbendidon
          oui, il y a un mystère sur ce chiffre de 66,06 (il circule sur les réseaux sociaux) et pourtant officiellement, ils annoncent 66,01...


        • Taverne Taverne 9 mai 11:47

          Il en est un qui mérite une fable à lui tout seul, c’est Manuel Valls. Le très autoritaire Monsieur « Je veux ! J’ai dit ! » s’autoproclame candidat d’En Marche sans l’avis de ce mouvement. Vous allez voir que demain il va s’auto désigner ministre !


          • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 11:52

            @Taverne
            oui, quand on pense que c’est lui qui a torpillé la candidature de Hamon, qui a poussé Hollande vers la sortie, le voilà qui veut rallier Macron... 

            il y a quelque chose de pourri dans ce royaume de France.

          • julius 1ER 10 mai 12:57
            il y a quelque chose de pourri dans ce royaume de France.

            @olivier cabanel

            comme les hirondelles ne font pas le printemps .... Valls n’est pas la représentation de la France et encore moins son devenir ....
            il appartient aux citoyens de savoir trier le bon grain de l’ivraie !!

          • BA 9 mai 12:20

            Déjà, dès le soir du 1er tour, les banquiers ne se tenaient plus de joie.

            Dès le soir du 1er tour, pour fêter la victoire d’Emmanuel Macron, trois banquiers de la banque Rothschild étaient au premier rang.

            Lisez cet article du Canard Enchaîné :

            Macron et ses groupies de la banque Rothschild.

            Dimanche 23 avril, deux associés gérants de la banque d’affaires Rothschild, avec lesquels Emmanuel Macron a travaillé durant près de quatre ans (de septembre 2008 à mai 2012), se pressent au premier rang du QG du Parc des expositions, porte de Versailles, pour filmer avec leurs téléphones portables l’arrivée du vainqueur du premier tour.

            Accompagné de Laurent Baril, star des fusions-acquisitions de la banque d’affaires, Olivier Pécoux, co-président du comité exécutif du groupe Rothschild & Co, est un brin gêné d’être repéré par une journaliste du Canard Enchaîné.

            « Je suis ici incognito », insiste le bras droit de David de Rothschild, alors qu’il fait partie des récidivistes. Le 13 juillet 2016, Olivier Pécoux avait déjà assisté au premier meeting parisien d’Emmanuel Macron.

            Ce 23 avril, Baril et Pécoux retrouvent un ancien camarade de la maison Rothschild : Lionel Zinsou, ex-conseiller de Laurent Fabius à Matignon et ex-premier Ministre du Bénin.

            Les trois banquiers s’émerveillent à l’idée que Macron, qu’ils ont connu « bébé », puisse l’emporter. Il serait le second Rothschild, après Georges Pompidou, à gravir sous la Ve République les marches de l’Elysée.

            L’Histoire – et les vraies gens – en marche …

            Source : Le Canard Enchaîné, mercredi 26 avril, page 2.

            Rappel :

            Jean Lemierre, le patron de la banque BNP Paribas, était pour Macron.

            Frédéric Oudéa, le patron de la banque Société Générale, était pour Macron.

            François Pérol, le patron de la banque Banque Populaire - Caisse d’Epargne, était pour Macron.

            Dominique Lefebvre, le patron de la banque Crédit Agricole, était pour Macron.

            Bernard Arnault, le patron de LVMH, était pour Macron.

            Jean-Paul Agon, le patron de L’Oréal, était pour Macron.

            Martin Bouygues, le patron de Bouygues, était pour Macron.

            Serge Dassault, le patron de Dassault, était pour Macron.

            Arnaud Lagardère, le patron de Lagardère, était pour Macron.

            Tous les banquiers, tous les grands patrons du CAC 40 était pour Macron.

            En plus de tous ces collabos, la grande patronne de l’Union Européenne Angela Merkel était pour Macron.

            La chancelière allemande Angela Merkel a indiqué dans un entretien à des journaux allemands qu’elle souhaitait l’élection du candidat centriste Emmanuel Macron en France, qui serait un « président fort ».

            http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/04/28/97001-20170428FILWWW00322-merkel-confiante-que-macron-sera-un-president-fort-s-il-est-elu.php


            • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 13:10

              @BA
              merci pour ces renseignements essentiels pour comprendre les enjeux de ces légilstatives*


            • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 18:13

              @BA
              j’ajoute cette courte vidéo dans laquelle un grand banquier explique la stratégie mise en place par les banques mondiales pour contrôler hollande, et pour faire élire macron.


            • troletbuse troletbuse 9 mai 23:49

              @olivier cabanel
              Il est bien temps d’en parler maintenant qu’il est élu donc intouchable. Vous avez préféré couler Fillon. Vous êtes donc complice de l’élection du psychopathe.


            • julius 1ER 10 mai 13:30

              @olivier cabanel


              tu peux constater en regard de cette vidéo que rien n’est écrit : il appartient aux citoyens de retrouver un vrai sens des valeurs, le reste suivra ..... 
              ce qui est fait peut -être défait , ce qui est négocié peut être re-négocié c’est aussi cela la volonté politique !!!!

            • sarcastelle sarcastelle 9 mai 12:26
              • Monsieur Cabanel parle de ce bon de la Fontaine après l’avoir avant-hier accablé pour avoir plagié Esope. Comprenne qui pourra. 
              • .
              • Monsieur Cabanel s’essaie à la fable en versifiant avec un bonheur qu’il faut lui reconnaître. Pourquoi dès lors le chanteur n’est-il pas aussi présent sur les ondes que Brel ou Brassens ? Hé ! c’est que la concurrence était rude : 
              • .
              • https://www.youtube.com/watch?v=DS_RGasQ69I

              • joletaxi 9 mai 12:34

                bonjour oh Mage cabossé

                dites moi, vous êtes bien introduit chez les insoumis ?
                car comme Ruquiez fait partie de la bande, je voudrais tant faire un selfie avec ce révolutionnaire,

                sinon, j’ai faillir vomir mon 4 heures, quand j’ai vu défiler toutes les vieilles carnes écolo, La décérébrée du Poitou, le vendeur en savonnette et la vampire à la page, pas à dire, ça sent le moisi.
                Manquait plus le le Rabi farceur

                J’essaie de me mettre au quinoa, mais c’est vraiment degueu

                En tout cas, la première mesure du premier de classe ne souffrira( à voir, on est en France) aucune contestation
                http://www.lalibre.be/actu/france/la-premiere-loi-que-macron-souhaite-faire-adopter-est-un-clin-d-oeil-a-francois-fillon-59117144cd70022542b700e5

                et une bonne nouvelle comme cerise sur le quake

                http://www.lalibre.be/actu/france/xavier-bertrand-potentiel-premier-ministre-de-macron-je-souhaite-developper-et-preserver-la-langue-flamande-dans-ma-region-59118503cd70022542b77cc6

                Vous savez qu’en Flandre ,le taux de chomage est dramatiquement bas, et que le nombre de fonctionnaires est au plancher ?
                Plutot qu’un rattachement du walonistan à la France, pourquoi pas une sécession des anciennes provinces de Flandre ?
                en tout cas, ici au fin fond de la Dordogne, j’ai déjà demandé d’arborer le lion des Flandre à la mairie,


                • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 13:14

                  @joletaxi
                  Bertrand premier ministre ?

                  oui, pourquoi pas, mais qu’importe
                  le petit banquier n’est pas légitime.
                  18%... une misère
                  on en reparle.
                  mais le ciel est bleu, la route est belle, allez donc façonner vos châteaux de sable,
                  c’est encore là que vous êtes le meilleur.
                   smiley

                • joletaxi 9 mai 14:32

                  @olivier cabanel

                  il a encore une fois rien compris

                  ces régions pourraient aisément se regrouper en une entité qui a de nombreux atouts, déjà une population de travailleurs, pas de glandeurs insoumis, un interland industriel qui pourrait suivre la dynamique flamande.
                  Il ne faudra pas attendre 10 ans pour voir arriver une Flandre indépendante et l’éclatement de la Belgique.
                  De passage dans ce coin, j’ai été surpris pat la constance de l’affichage des drapeaux noirs et blancs.
                  Laissons la France à ses intellectuels de seconde zone, bobos éco conscientisés, et à ses rêveurs d’alliance bolivarienne et autres idioties du genre.

                  18 % ?
                  vos aptitudes en calcul me surprendront toujours

                  il me plaît bien Macron
                  un type ,brillant, qui gagne du pognon, qui crée un mouvement sur rien, qui emporte la présidence, comparé au vieux Melanchavez, révolutionnaire de pacotille, qui chante un jour l’internationale,en agitant son chiffon rouge, le lendemain la marseillaise, sur fond bleu blanc rouge et qui se prostitue aux zozos écolos, il y a pas photo.

                  on peut compter sur toute cette clique de « penseurs » à bonne conscience pour pourrir toute tentative d’évolution d’un modèle en faillite


                • sarcastelle sarcastelle 9 mai 14:41

                  @olivier cabanel

                  .
                  le petit banquier n’est pas légitime... 18%...
                  .
                  Excellent ! 
                  Un peu moins que 18%, même, en comptant dans les inscrits les mineurs, les chiens, les chats, les veaux, les vaches, les cochons, les couvées (c’est pour faire « la Fontaine »). 

                • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 16:48

                  @joletaxi
                  mon petit jo,

                  nonobstant un certain talent dans la métaphore politique, je pense que vous êtes largement meilleur dans les squares, avec votre pelle et votre seau, même si j’apprécie vos efforts louables à décrypter la politique, décryptage certes un peu caricatural, mais on ne se refait pas.
                  je retiens pour mémoire le vieux Mélanchavez, 
                  quand a votre maqueron, il vous plait parce qu’il gagne du pognon.
                  c’est dire ou vous placez la gloire.
                  sacré jo.
                   smiley

                • Taverne Taverne 9 mai 16:50

                  @olivier cabanel

                  Blagounette : Vous avez un PC carré, lui il a un Mac rond.

                  Elle est mignonne celle-là, non ?


                • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 16:55

                  @Taverne
                   smiley

                  en effet...

                • marmor 9 mai 19:03
                  Un jour de lendemain de défaite
                  Un écrivain de pacotille
                  Se mit martel en tête
                  pour pondre cette broutille
                  Gageons que la société des auteurs
                  N’inondera pas de ses subsides
                  Cet essai malheureux d’un compositeur
                  Bien plus benêt que perfide


                  Voilà ce qu’on appelle de la rime riche, et des vers croisés.....


                  • olivier cabanel olivier cabanel 9 mai 20:10

                    @marmor
                    voilà surtout ce qu’on appelle des vers dont l’auteur distrait à oublié de compter le nombre de pieds, et du coup, c’est tout bancal... comme l’auteur d’ailleurs.

                     smiley

                  • marmor 9 mai 22:26
                    @olivier cabanel
                    A compter les pieds j’aurais écrit des alexandrins...vous vous avez compté les pieds de votre broutille avec les mains...comme les mirlitons

                  • olivier cabanel olivier cabanel 10 mai 08:08

                    @marmor
                    vous voyez, c’est toute la différence entre nous, 

                    j’ai écris cette modeste fable sans la moindre prétention
                    ce qui n’est pas votre cas.
                     smiley

                  • rhea 1481971 9 mai 21:05

                    Nous sommes en pleine rétro-mutation de l’espèce humaine depuis le 2 décembre 1942 ( pile atomique de Chicago ) que nous compensons par une course à l’innovation technologique, je peux fournir la démonstration.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 10 mai 08:44

                      @ tous

                      que pensez vous de cette projection qui annonce qu’aux législatives, le ps n’obtiendrait qu’un siège ? ici

                      • JL JL 10 mai 09:08

                        @olivier cabanel
                         

                         c’est quoi, le PS aujourd’hui ?
                         
                         à écouter, les propos de Benoit Hamon interrogé par Patrick Cohen, ce marin sur France Inter.

                      • JL JL 10 mai 09:12
                        @olivier cabanel
                         
                        Hamon évoquait cette menace ce matin : pas ou peu de députés de gauche au parlement.
                         
                         
                        Hamon devrait revoir son programme : je pense que le RU lui a valu plus de défections que de ralliements.

                      • sarcastelle sarcastelle 10 mai 10:34

                        @JL

                        .
                        Hamon devrait revoir son programme
                        .
                        Je crois que c’est fait, et que le PS laisse tomber le RU et la sortie du nucléaire. 
                        La grosse question que cela pose pour la considération qu’on peut porter aux partis politiques est la suivante : « Ils déconnent quand ? Quand ils soutiennent le candidat qui préconise tout ça ou quand ils y renoncent quinze jours après ? »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires