• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La Vaine Le Pen

La Vaine Le Pen

« Les espaces vides, les horizons vides (…), tout ce qui est dépouillé m’a toujours beaucoup impressionné. » (Jean Miro, entretiens avec Margit Rowell).



Les élections européennes du 26 mai 2019 semblent avoir, en France, l’allure d’un match entre la liste Renaissance et la liste RN. Chacune des deux listes y trouve un intérêt à exclure du débat public les autres courants politiques. Emmanuel Macron pense qu’en ayant pour adversaire un épouvantail, il pouvait garder le contrôle de la situation. Sauf que maintenant, l’épouvantail épouvante beaucoup moins les oiseaux qu’auparavant. Le FN a recueilli plus de 10,7 millions de suffrages le 7 mai 2017, ce qui constitue un record historique pour ce mouvement politique désormais profondément implanté tant nationalement que localement. Jouer à se faire peur peut être un jeu perdant. Mauvais calculs.

En fait, savoir qui, de ces deux listes, arrivera en tête le 26 mai 2019, n’est pas très intéressant (surtout si c’est finalement une troisième liste qui arrive au premier rang), car une course de petits chevaux, ce n’est pas l’objet des élections européennes. L’objet de celles-ci, c’est de former une majorité, probablement par une alliance entre plusieurs groupes politiques, au sein du Parlement Européen pour (éventuellement) infléchir la politique européenne.

Mais qui est Marine Le Pen ? Pas personnellement, mais politiquement. Je voudrais donc évoquer l’action et la pensée politique de Marine Le Pen, ainsi que celles du parti qu’elle préside depuis le 16 janvier 2011, à savoir le RN/FN.

L’action d’abord. On ne reprochera jamais à un parti politique de ne pas être arrivé au pouvoir, et comme il n’est jamais arrivé au pouvoir, "on" aurait alors même tendance à s’en réjouir ("on", l’électorat en général). Donc, il est vrai que lorsqu’un parti est toujours d’opposition, il réalise moins de choses, voire rien du tout que lorsqu’il est au pouvoir. C’est encore plus le cas lorsqu’il n’est quasiment dans aucun exécutif local. Pour le RN, il y a plusieurs municipalités qui ont été conquises depuis un quart de siècle, rarement reconduites mais cela peut arriver. À part quelques fermetures de bibliothèques municipales et quelques suppressions de subventions, quel est le bilan du RN/FN depuis sa création le 5 octobre 1072, soit quarante-six ans sur tout le territoire français ? Ou plutôt, quel est le bilan global de ses élus ? J’aurais tendance à dire qu’il est bien maigre, sinon inexistant.

Prenons le bilan de Jean-Marie Le Pen, qui finit ce mois-ci sa longue carrière politique à bientôt 91 ans : trente-cinq ans de mandat de député européen (entre juin 1984 et mai 2019, entrecoupés de quelques mois entre avril 2003 et juillet 2004 pour cause de condamnation judiciaire), huit ans de mandat de député national (de janvier 1956 à octobre 1962 et de mars 1986 à mai 1988), enfin, treize ans de mandat de conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur (de mars 1993 à février 2000 et de mars 2010 à décembre 2015). Cinquante-six années de mandats électifs possibles pour agir. Même dans l’opposition, on peut faire des réalisations, proposer des idées qui, intéressantes, seraient adoptées par la majorité locale ou nationale. Le bilan de Jean-Marie Le Pen, c’est zéro ! Zéro réalisation. Rien ! Pas même une petite proposition qui aurait pu être réalisée concrètement. Tous les électeurs de Jean-Marie Le Pen ont été floués : cela n’a servi à rien, soixante-trois ans plus tard ! Rien, à part, bien sûr, se permettre de vivre aux frais de la princesse contribuable.

Marine Le Pen a moins d’expérience, mais déjà plus de vingt ans d’ancienneté élective : Vingt et un ans de mandat de conseillère régionale (depuis mars 1998), essentiellement du Nord-Pas-de-Calais puis des Hauts-de-France (sauf entre mars 2004 et mars 2010, d’Île-de-France), treize ans de mandat de députée européenne (de juin 2004 à juin 2017), et presque deux ans de mandat de députée nationale (depuis juin 2017). Cela fait, cumulées, quand même déjà trente-six années de mandat électif, déjà plus de la moitié du père. Et quel est son bilan effectif, quelles ont été les réalisations concrètes, les inflexions notables au cours de ses mandats ? Rien. Zéro, là aussi.

Marine Le Pen a protesté (comme c’est régulièrement) sur la différence du nombre d’élus à l’Assemblée Nationale dont dispose son parti (8 sur 577) et de son audience électorale qu’elle évaluerait à 33,9% (second tour de l’élection présidentielle du 7 mai 2017). C’est pourtant le principe du mode de scrutin qui oblige les candidats, au second tour, à être choisis par une majorité d’électeurs. Or, dans 98% des circonscriptions, il y a eu une majorité d’électeurs qui ne voulaient pas d’un élu FN. C’est cela aussi, la démocratie.

J’ai déjà donné mon opinion sur le scrutin proportionnel (qui ne représenterait pas mieux le peuple), mais il y a une malhonnêteté intellectuelle à comparer le score de Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle avec le nombre de sièges obtenus aux élections législatives suivantes. Déjà, l’audience réelle d’un candidat à l’élection présidentielle se mesure au premier tour, soit 21,3% (ce qui est un record historique), on peut cependant dire, à ceux qui ne pensent qu’en pourcentages par rapport aux inscrits pour dire que le Président Emmanuel Macron aurait été mal élu (ce qui est faux), que Marine Le Pen n’a recueilli que 16,1% des inscrits. Mais c’est surtout mélanger les scrutins qui est malhonnête. Aux élections législatives du 11 juin 2017, le FN n’a pas recueilli 21,3% des suffrages exprimés, mais un tiers de moins, seulement 13,2% des suffrages exprimés (soit seulement 6,3% des inscrits !). C’est là l’audience réelle du FN à comparer avec le nombre de sièges obtenus. On peut aussi se poser la question de la disparition, entre le premier tour de l’élection présidentielle et le premier tour des élections législatives, de 4,7 millions d’électeurs lepenistes : où sont-ils passés ? Pourquoi ont-ils renoncé, en sept semaines, à voter FN aux législatives ? Parce qu’ils auraient estimé que cela n’aurait servi à rien ?

_yartiLePenMarine2019A002

Ces 4,7 millions d’électeurs disparus, curieusement (le hasard de l’arithmétique ?), ce sont autant que les électeurs du FN au précédent scrutin européen, celui du 25 mai 2014. Justement, prenons les élus FN issus de ce scrutin. Effectivement, à ces élections, le FN fut le "premier parti de France" comme Marine Le Pen aimait à le clamer (cela n’a duré qu’un an, jusqu’en 2015). Rassemblant 24,9% des suffrages exprimés (soit un quart de l’électorat)), le parti de Marine Le Pen a obtenu 24 sièges sur 74 (soit un tiers de la délégation française). C’était une force de frappe importante au sein du Parlement Européen. Et quelle a été l’action de ces 24 députés européens ? Rien. Aucune réalisation concrète, aucune inflexion notable. La seule chose dont on a entendu parler de cette présence des 24 députés européens FN à Strasbourg, c’étaient les affaires judiciaires (en cours) sur leurs collaborateurs parlementaires.

On peut fustiger François Fillon pour ses costumes, ses collaborateurs parlementaires (la justice, là aussi, suit son cours), mais on ne pourra jamais refuser à François Fillon l’idée qu’il a agi (bien ou mal, c’est selon sa conscience politique, mais il a agi) au service de la nation pendant toutes ses dizaines d'années de mandats, tant nationaux (réforme des retraites par exemple) que locaux (désenclavement de Sablé par exemple). Mais n’avoir à ne considérer que des affaires judiciaires, cela aurait été bien maigre comme retour sur investissement électoral.

Emmanuel Macron, en déplacement à Biarritz le 17 mai 2019, a d'ailleurs eu l'audace de dire que le RN, avec ses 24 députés européens sortants qui ont fait obstruction contre toutes les propositions françaises pendant cinq ans, était en partie responsable de la paralysie européenne actuelle.

L’une des raisons de cette inefficacité à Strasbourg tient aussi à l’absence de regroupement de l’ultra-droite, il y a au moins deux ou trois groupes très divisés au niveau européen, à tel point que Marine Le Pen, malgré sa force de frappe, n’a pas pu constituer (tout de suite) de groupe politique en juillet 2014, ce qu’elle a finalement réussi à faire le 16 juin 2015 (groupe ENL).

Comment peuvent réagir les 4,7 millions d’électeurs du FN en mai 2014 sur le fait que leur voix n’a servi à rien, à aucune réalisation ? On peut toujours discuter de la pertinence de telle ou telle tendance politique, être opposé à certaines réalisations, c’est le jeu normal d’une démocratie, mais dans notre cas, il n’y a aucune réalisation, rien. L’efficacité électorale de ces millions d’électeurs est quasiment nulle. Cela a seulement permis (c’est aussi le jeu normal de la démocratie et c’est tant mieux) de faire vivre une tendance politique.

Faire vivre une tendance politique est très noble, puisque la Constitution a même consacré le rôle des partis politiques dans l’expression de la souveraineté populaire.

Or, si Marine Le Pen veut faire des réalisations, parce qu’elle veut arriver au pouvoir (ce qui n’était pas le cas de son père qui préférait jouer au roi fainéant), l’ambition, chez elle, l’emporte largement sur les convictions. Sa prestation très médiocre lors du débat avec Emmanuel Macron le 3 mai 2017 a montré que ses convictions n’étaient en tout cas pas servies par une connaissance fine des enjeux économiques, sociaux et culturels de la France.

Mais il y a aussi un problème de cohérence dans sa démarche actuelle. Effectivement, comme devraient le faire tous les leaders politiques à quelques jours des élections européennes, Marine Le Pen voyage partout en Europe (au point d’en oublier deux soldats tués en mission) pour tenter de créer une synergie européenne. Son objectif serait une union des nationalistes européens. Sur la forme, c’est logique, sur le fond, c’est peu cohérent et vouloir unir les nationalistes européens a comme un goût d’oxymore. Se fédérer contre l’Europe fait même sourire car finalement, elle fait la même chose que ce qu’elle dénonce en fustigeant l’Union Européenne. Il y a un problème de logique intellectuelle.

Ce samedi 18 mai 2019, Marine Le Pen a prévu de rejoindre le Vice-Président du Conseil italien, le leader de la Lega, Matteo Salvini, à Milan pour un grand meeting. Là encore, on peut s’étonner qu’une supposée nationaliste française aille chercher à l’étranger, ici en Italie, l’aura qui lui manquerait dans son pays d’origine. Il faut se rappeler qu’elle avait fustigé la visite rendue par Emmanuel Macron à Angela Merkel à Berlin dès la prise de fonction à l’Élysée, en oubliant de dire qu’il y a un accord diplomatique qui lie la France et l’Allemagne et que le premier voyage d’un chef de l’exécutif nouvellement élu est pour rencontrer son homologue. Ainsi, dès qu’elle a été confirmée (réélue) Chancelière le 14 mars 2018, à la suite des élections de 2017, Angela Merkel s’est, elle aussi, rendue à Paris dès le 16 mars 2018 pour y être reçue par Emmanuel Macron : il n’y a pas de lien de vassalité quand il y a réciprocité.

Le vote pour le FN/RN peut être un vote contestataire, et il l’a longtemps été. Un vote qui servirait à exprimer son mécontentement, pour une raison ou une autre. C’est la démocratie de ne pas distinguer les motivations des électeurs. Mais depuis que Marine Le Pen préside le FN/RN, je pense qu’il n’y a pas qu’un vote contestataire. D’ailleurs, elle a tout fait pour que ce ne soit plus un vote contestataire, car elle sait, avec raison, qu’elle n’arriverait jamais au pouvoir uniquement sur une contestation. Il lui faut proposer quelque chose de constructif. Mais pour l’instant, ce qu’elle propose est bien flou. Et ce qu’elle a réalisé est inexistant, ce qui ne rassure pas plus.

Ceux qui, des électeurs les plus constructifs, seraient tentés par le vote en faveur de la liste RN doivent donc se demander de quelle manière leur vote serait le plus efficace, le plus utile, selon leurs propres critères politiques. Comme pour le vote écologiste qui n’est peut-être pas le plus efficace en choisissant "le" parti dit écologiste (EELV), il n’est pas sûr que le nationalisme (que je combats par ailleurs) y gagnerait le plus en reportant son vote vers un parti qui, de toute de façon, fait fluctuer son programme politique au gré des sondages thématiques et des buzz de réseaux sociaux…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (17 mai 2019)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
La Vaine Le Pen.
Jean-Marie Le Pen a-t-il tout perdu ?
Rassemblement oxymore.
La création de Debout la Patrie.
Le débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen du 3 mai 2017.
Les nationautes de la Marine.
Marion Maréchal-Le Pen.
Patrick Buisson.
Marion Wauquiez
Florian Philippot.
Des sénateurs FN.
Jean-Marie Le Pen, symbole de la vieille politique.
Marine Le Pen et la fièvre du dimanche soir.
Second tour de l’élection présidentielle du 7 mai 2017.
Nicolas Dupont-Aignan plonge dans la soupe extrémiste.
Ensemble pour sauver la République.
Débat du second tour du 3 mai 2017.
Choisis ton camp, camarade !
Pourquoi Mélenchon est-il si confus pour le second tour ?
Premier tour de l'élection présidentielle du 23 avril 2017.
Le nationalisme anti-européen de Marine Le Pen coûtera cher aux Français.
Marine Le Pen, est-elle si clean que ça ?
Que propose Marine Le Pen pour 2017 ?
Le programme de Marine Le Pen pour 2017 (à télécharger).
Fais-moi peur !
Peuple et populismes.
Les valeurs de la République.
Être patriote.
Le débat qui n’a pas eu lieu.
Marine Le Pen en Égypte.
Marine Le Pen contre les droits de l’Homme.
Jean-Marie Le Pen et ses jeux de mots vaseux.
Marine Le Pen et la faiblesse de ses arguments économiques.
Changement de paradigme.
Piège républicain.
Syndrome bleu marine.
Démagogie 2.0.
Le FN et son idéologie.
Les élections législatives partielles de 2013.
Le choc du 21 avril 2002.
Marine Le Pen candidate.
Le monde des bisounours.
Tout est possible en 2017…
Mathématiques militantes.

_yartiLePenMarine2019A03


Moyenne des avis sur cet article :  1.27/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Résultats des courses, le soir des élections, nous comptons beaucoup sur toi pour nous faire un topo sur la situation !


    @+ P@py


    • hans-de-lunéville 20 mai 18:29
      • @Gilbert Spagnolo dit P@py
      • pas de problème, les deux « nartiks » sont déja écrits.

    • victormoyal victormoyal 18 mai 10:32

      Elle sera la grande gagnante de cette élection...c’est tout simplement le désir des Français...

      Que les tocards aillent se rhabiller… smiley


      • hgo04 hgo04 18 mai 10:47

        Désolé.. je me suis endormi en pleine lecture.

        Je ne sais pas si c’était vrai, bien vu, bien pensé.. Puisque ce n’était qu’un remake, oserai je dire un plaggia, de tout ce qui a été dit déjà sur elle et son parti ?

        Le petit problème, qui est pourtant une réalité et même plus un scoop, c’est que cela ne fonctionne plus !!!

        La méthode « épouvantail » agité par l’épouvanteur !

        La France s’est appauvrie, on compte les pauvres ... les TRES pauvres par millions, on a fait basculer une partie de la population dans la pauvreté (gilets jaunes), les resto du coeur hurlent depuis des années, que le nombre de personnes errant dans leurs distributions alimentaires, sont de plus en plus nombreux et de plus en plus jeunes !!

        C’est ça un BILAN !!! ce n’est pas de savoir si X ou Y pourra faire pire, quand on sait qu’on y est déjà dans le pire !

        On même élu un banquier pour gérer les bourses de l’état, et on se rend compte qu’il s’agit d’un malade, mégalomane, jouant et surjouant ses positions théâtrales, son verbiage de scène, ses déplacement à la BELFEGOR, raide droit, mécanique !

        Pendant que les épouvanteurs nous désignent l’épouvantail, on ne regarde pas les fourberies de manu, jouant une parodie de l’acide, distribuant les impossibles, disait il, chèques qui expirent en fin d’année...

        Tout ce que nous savons c’est que l’épouvanteur et l’épouvantail feront tout pour être devant les autres. L’un par le mensonge et la duplicité, l’autre par opportunisme et la tromperie.


        • Les « mougeons », ...c’est comme les poiscailles , ils aiment être roulés dans la farine !


          @+P@py


          • Désintox Désintox 18 mai 12:21

            MLP a révélé son niveau politique lors du débat de l’entre-deux-tours.


            • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 18 mai 12:48

              @Désintox

              On pourrait s’en tenir à cela, si Macron avait, par la suite, démontré son aptitude à être président de la république.

              Ce débat n’a donc rien prouvé du tout.


            • Désintox Désintox 20 mai 18:20

              @Cateaufoncel3
              Je n’ai rien dit sur Macron...
              Le débat a juste révélé le niveau de MLP.


            • Jonas Jonas 18 mai 12:21

              « Et quel est son bilan effectif, quelles ont été les réalisations concrètes, les inflexions notables au cours de ses mandats ? Rien. Zéro, là aussi »


              Avec 8 députés sur 577 à l’assemblée nationale, et 11 mairies FN sur 35 498, c’est vrai que son pouvoir d’action est immense !


              • @Jonas

                C’est vrai qu’avec tous les autres qui ont été aux manettes depuis plusieurs décennies, qu’ils ont transformés la France en un vrai « pays de cocagne » !


                @+ P@py


              • Jonas Jonas 18 mai 12:33

                « Emmanuel Macron, en déplacement à Biarritz le 17 mai 2019, a d’ailleurs eu l’audace de dire que le RN, avec ses 24 députés européens sortants qui ont fait obstruction contre toutes les propositions françaises pendant cinq ans, était en partie responsable de la paralysie européenne actuelle. »


                Le RN est là pour limiter la casse, freiner à tout prix la gouvernance mondiale désirée par Macron, ainsi que l’immigration de masse, arme de destruction massive des identités européennes.



                • @Jonas

                  Concernant l’immigration, me semble bien que l’Italie commence à réagir sec ! Sources.

                  @+ P@py


                • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 18 mai 12:45

                  Cher Monsieur, pour pouvoir agir à tous niveaux dans ce pays il faut être majoritaire (et c’est bien normal en démocratie !)...

                  Concernant ceux qui agissent, quel est le bilan de 40 ans de socialo libéralisme ayant viré à l’ultra libéralisme ??? Des riches toujours plus riches, des pauvres toujours plus pauvres et des classes moyennes (ceux que Macron présente comme des « riches » ) de plus en plus exsangues : comme on ne peut pas (et que l’on ne veut pas) pomper le fric des amis exilés fiscaux, c’est encore les classes moyennes (tous les propriétaires en gros) que l’on va saigner en augmentant la taxe foncière, voire en créant de nouvelles taxes sur l’immobilier pour compenser la suppression de la taxe d’habitation...La stratégie est claire depuis plusieurs décennies : opposer « pauvres » et « classes moyennes » en désignant ces dernières comme « riches » et en oubliant les vrais riches, les « premiers de cordées », vous savez ceux à qui on doit tout !!! Heureusement, certains français ont choisi de ne plus être des « mougeons »

                  (les gilets jaunes entre autres et ceux que la caste politico médiatique taxe de populistes à gauche comme à droite, ce qui ne veut rien dire) !!!


                  • Dom66 Dom66 18 mai 16:24

                    @Jean-Luc Hodemon
                    ++++ 1000000000 pour moi...merci


                  • Loatse Loatse 18 mai 13:58

                    La posture qui consiste pour le RN, à laisser entrevoir une souveraineté économique retrouvée tout en restant dans l’UE me semble tenir de la blague ou du foutage de gueule plutôt...

                    Ceux ci d’ailleurs ne se cachent pas de ne pas envisager d’ augmenter le smic (imagine 7 ans durant, les salaires, pensions qui ne bougent pas d’un iota tandis que le carburant, les assurances et l’énergie augmentent) mais « de redonner plus de pouvoir d’achat aux français » formule vague qui n’engage à rien mais bon prononcé avec assurance par jordan belle gueule..... 

                    Evidemment que le transporteur polonais ou roumain préférerait travailler sur son territoire et donc bénéficier dans son pays d’un salaire décent qui briserait la mise en concurrence déloyale dans le secteur du transport, du bâtiment...ca se négocie !

                    Ou on finalise la construction de l’europe en uniformisant les minimas sociaux, les taxes, en veillant à ce que notre balance commerciale ne soit pas déficitaire, pas plus, ou on en sort... on ne bricole pas dans son coin en essayant de tirer la couverture à soi au détriment des autres.. ce qui inévitablement se traduira par des mesures de rétorsion de la part de nos « alliés »...(alliés contre qui d’ailleurs ? si ce n’est le gus qui fuit une libye transformée en champs de ruine  ou le môme descolarisé qui fait des conneries dans sa cité radieuse  les épouvantails à pigeons de ces partis avec tout ce qui porte un bout de tissu sur la tête en se prenant pour certaines, dans leur cage à lapins, pour des princesses des sables (les pèpettes en moinsse)...

                    Démagogie quand tu nous tiens !

                    Souverains avec l’euro en UE.... smiley) M’enfin il s’agit de ne pas trop effrayer madame michu devant son écran à trifouilly les oies, quand même et puis... la soupe est bonne !


                    • zygzornifle zygzornifle 18 mai 15:25

                      Emmanuel Macron pense qu’en ayant pour adversaire un épouvantail, il pouvait garder le contrôle de la situation

                      En tant qu’épouvantail de chez Rothschild il tient bien ce rôle le Macron ....


                      • rugueux 18 mai 16:43

                        Rakoto t’as rien compris....

                        JML a accompli en près de 50 ans un exploit absolument incomparable...Celui de faire passer un assemblage hétéroclite et inconnu de personnalités controversées et pas toujours d’accord entre elles, comprenant tout au plus 500 adhérents, sans appareil, sans aucun moyen du rang de groupuscule insignifiant à celui de première, ou deuxième ça ne change rien à l’exploit, force politique du pays....

                        Pendant ce temps les ahuris du PS, ton parti donc, et du PC qui représentaient à peu près à la même date (74 au lieu de 72) environ 43% réussissaient, à force de compromission, d’immigration, de regroupement familial, de corruption, d’aveuglement....l’exploit intergalactique de s’auto-réduire à moins de 5%....


                        • Prudence 18 mai 17:21

                          On constate que cet article a peu de commentaires, comme d’ailleurs la plupart des articles en page d’accueil d’Agoravox ce week-end (c’est dommage car ils sont bien intéressants). Un seul article récent (sur l’abstention) a produit rapidement un grand nombre de commentaires, car c’est bien l’abstention le problème, et non pas de voter ou non pour le parti de Marine Le Pen. C’est là aussi où des commentateurs de la dernière semaine appellent étrangement (manipulation ?) à l’abstention.

                          Pour ma part j’envisage (envisageais) pour une fois de voter pour RN, mais la question du bilan a du poids et je m’interroge donc. Je n’ai pas aimé d’autre part la manière avec laquelle Jordan Bardella a un jour parlé des « racailles de banlieue » et j’aimerais d’abord l’entendre faire amende honorable, et le voir montrer son respect pour tous ses concitoyens, sans exception, sans discrimination. Je ne saurais donc pour qui je voterai qu’au dernier moment. Une seule chose est sûre : peu importe qui gagne, l’important est que le parti politique responsable de la chute morale actuelle paie très cher ses actes et soit rejeté le plus massivement possible. On va voir, depuis tous les pays, en termes de participation au vote, ce que coûte en France le déni de démocratie et si le peuple français est devenu sans forces, incapable d’agir. L’important est là : refus total de la politique actuelle, et éviter absolument l’abstention. Et avant de voter ou de s’abstenir (erreur grave), regardons ceci : http://lemurjaune.fr/


                          • @Prudence

                            Alors le simple mot « racaille », est trop dur pour tes chastes oreilles, nous comptons sur toi pour nous trouver un mot, plus sobre pour désigner, les criminels et autres briseurs de vies comme les violeurs, ou par exemple ceux qui attaquent les personnes âgées, ou parfois hélas certaines en décèdent !


                            L’angélisme, et le manque de courge n’ont pas la place dans notre socièté actuelle !

                            Il y a environ une quinzaine de jour, en plein après-midi, une jeune file de 15 ans c’est fait violer dans le TER Marseille /Aix :sources. !


                            Alors STP, vite donne nous le mot convenable à tes yeux ?


                            @+P@py


                          • Christian Labrune Christian Labrune 18 mai 18:20

                            Toutes ces histoires d’élections européennes ne me concernent nullement : j’avais une certaine idée de la France, comme disait l’autre, et je ne reconnais plus du tout mon pays.

                            Envoyer des députés à Bruxelles, c’est comme acheter des cordes pour se faire ligoter, et un fouet pour se faire battre. Très peu pour moi.

                            Un gouvernement tel celui de Macron qui soutient, comme la corde soutient le pendu, le régime islamo-nazi des mollahs de Téhéran, est aussi méprisable que le régime de Vichy, et l’imbécillité crapuleuse de sa politique intérieure, depuis le début, est à faire vomir.

                            J’ai la plus grande estime pour Bellamy, le candidat de LR, d’une intelligence qui dépasse de beaucoup celle de la plupart de nos politiciens, mais je ne voterai pas pour autant. Son parti, dans l’opposition, n’aura même pas été capable de s’opposer à une politique extérieure qui nous déshonore.

                            Le front national peut bien changer de nom, il est constitué de gens qui ont adhéré à une idéologie concoctée dès l’origine par des nostalgiques de Vichy et de l’OAS. Presque mort au début des années 80, ce groupuscule de minables aura été ressuscité et engraissé par l’homme à la francisque. C’est un tas de merde, et ce n’est rien d’autre.


                            • @Christian Labrune


                              .. et dire que maintenant, que nous sommes capables de produire de l’électricité avec des excréments !sources.

                              Ben alors avec tous ces politiques, la France, va se retrouver en autosuffisance !!


                              @+P@py


                            • julius 1ER 18 mai 18:41

                              Mr Ratko, pour une fois je suis béat d’admiration , alors je vais dire que c’est votre meilleur article de toujours !!!

                              Je passe beaucoup de temps à démonter et démontrer la supercherie FN ou RN .. 

                              là vous avez fait une démonstration magistrale que je partage totalement et vous auriez pu ajouter en épilogue que non seulement ce parti n’a jamais rien apporté, aucune idée, aucune proposition novatrice mais le pire c’est qu’il bloque le jeu politique pour de nombreuses années et c’est une vraie pollution ... comme s’il n’y en avait pas assez de tous genres( de pollutions ) !!!!!

                              franchement rendez-nous le PCF et ses français pieusement communistes au moins on pouvait croire en un avenir meilleur mais avec le RN l’avenir est derrière nous !!!!


                              • ETTORE ETTORE 18 mai 20:11
                                zygzornifle 18 mai 15:25

                                Emmanuel Macron pense qu’en ayant pour adversaire un épouvantail, il pouvait garder le contrôle de la situation

                                En tant qu’épouvantail de chez Rothschild il tient bien ce rôle le Macron ....

                                _________________________________________________

                                C’est vrai que comme « homme de paille » de la finance, il tient bien son rôle.

                                Surtout que le blé, c’est lui qui le bouffe. les cerises aussi et ne nous laisse que les queues.


                                • brunat-celine 18 mai 20:41

                                  Les secrets du voyage de Marine Le Pen aux USA auprès des juifs sionistes https://www.youtube.com/watch?v=vdB4EPqqvyU

                                  Marine Le Pen et la Franc-MaÇonnerie

                                  https://www.youtube.com/watch?v=YyCsWBz8wFk

                                  https://m.youtube.com/watch?v=YyCsWBz8wFk

                                  Le FN/Le Pen est une création israélite pour attaquer les musulmans et il en a rien à foutre du peuple français

                                  Les francs-maÇons sont présents au sommet du Front national nouveau. Le discours ultra-républicain du parti rappelle déjà la réthorique des Loges, en toute logique puisque la < République franÇaise > est un régime qui fut créé et maintenu par la secte maÇonnique. Et s il y a aux cotés de Marine Le Pen des francs-maÇons pas ou peu discrets tel que Jean-Richard Sulzer (le responsable < Economie > du programme présidentiel) ou Gilbert Collard (le président du Comité de soutien à Marine Le Pen), il faut aussi compter sur Valéry Le Douguet. < Militant de l UMP jusqu en 2010, ami de Jany et Jean-Marie Le Pen, [cet avocat] est un ancien attaché parlementaire d Yvon Briant, député de l Essonne, qui a quitté le FN pour rejoindre le Centre national des indépendants. Il fut aussi chargé de mission à la direction générale du cabinet du maire de Paris à l époque de Jacques Chirac. De cette époque il a gardé, dit-il, des < entrées dans les réseaux corses de la mairie de Paris >. Aujourd hui, il est en charge du volet < justice > du projet de Marine Le Pen. Mais surtout, Valéry Le Douguet se présente comme un membre du Grand Orient. Il compte des amis dans les réseaux maÇons, notamment < autour de Jean-Louis Borloo >, affirme-t-il. > (source) Retrouvez cet article et l’info alternative sur :B http://www.contre-info.com


                                  • brunat-celine 18 mai 20:42

                                    JE pense que Marine sera au gouvernement et elle mènera le pays vers le chaos économique ou dictature et l’élite a besoin du chaos pour reprendre la main sur le peuple (dictature)

                                    Les israéliens sionistes qui dirigent notre pays ont besoin d’elle contre les musulmans

                                    Attali a prévu une femme après Macron c’est possible que ce soit marine ou Marion qui comporte le chiffre 11 chiffre satanique des francs-maçons 

                                    LE CHIFFRE 11 EST LE CHIFFRE SATANIQUE DE LA FRANC MACONNERIE SIONISTE Marine Le Pen*11 Marion Le Pen 11 ADOLF HITLER 11 DONALD TRUMP 11

                                    Ce dimanche 11 mars, à l’occasion du congrès du Front national, Marine Le Pen a présenté le nouveau nom du parti aux militants frontistes


                                    • brunat-celine 18 mai 20:46

                                      Le compte Twitter de Marine Le Pen, elke confirmé qu’elle n’augmentera pas le smic quelle pense qui est à 36€ de l’heure mdr Marine Le Pen @MLP_officiel « Je ne veux pas augmenter le SMIC, mais baisser les charges sociales salariées et faire financer cela par le protectionnisme. » #LeGrandJury 1:12 PM · 11 déc. 2016 · Twitter Web Client 231 Retweets 352 J’aime

                                      No rage. @no__rage · 3 févr. En réponse à @MLP_officiel « Baisser les charges sociales salariées ».

                                      Ce qu’elle appelle « charge » (comme #LaREM, le reste de la droite et le patronat) est en fait une « cotisation ». (sécu, retraite, chômage etc..)

                                      En gros elle veut faire du Macron mais en pire.

                                      georges marechal &#127855;&#128029; SFDP @metzeral54 · 4 févr. Faut lui pardonner. Elle n’a jamais bossé. Elle ne sait pas ce que c’est. Même ses gens, elle ne les paye pas.


                                      • brunat-celine 18 mai 20:49

                                        STEVE Bannon a fait élire Trump et le président du Brésil CONCLUSION :MARINE SERA ÉLUE

                                        L’ex-stratège de Donald Trump et conseiller de Marine Le Pen est actuellement à Paris pour observer l’élection européenne qui aura lieu dans une semaine.

                                        Le FN, Les Gilets jaunes comme le Brexit sont soutenus par le millionnaire Steeve Bannon dont tous les amis sont milliardaires (il connaît notamment beaucoup de dirigeants de fonds spéculatifs) comme Robert Mercer, qui finance son site d’extrême-droite Breitbart News, pro-Trump et contre le peuple.

                                        Les amis milliardaires de Steeve Bannon financent toute l’extrême-droite européenne. Bannon a rencontré Aaron Banks, le chef de l’extrême-droite londonienne, et les leaders d’extrême-droite italiens comme Salvini. Il a même rencontré tous les chefs européens pro-Brexit comme Nigel Farage.

                                        Cerise sur le gâteau, on voit Bannon dans le reportage Envoyé spécial de France 2 dans un hôtel de luxe à 15000€ la nuit. Il y rencontre Louis Alliot et Jérôme Rivière, porte-parole du FN. Ces deux-là ont demandé quelques millions d’euros à Bannon qui a acquiescé. Le comble, c’est quand Louis Alliot a invité Bannon à Paris pour des réunions avec des hauts fonctionnaires, des ambassadeurs et des préfets français. Ça confirme que le RN est vraiment lié à l’Etat. Quand on voit que Bannon et le RN soutiennent les gilets jaunes qui contiennent des représentants issus de l’extrême droite, on voit que ce mouvement est voulu pour nous amener à une dictature répressive, ce qui a déjà commencé.

                                        N’oublions pas que Bannon a fait élire le milliardaire sioniste Trump avec son conseiller israélien Jared Kushner qui est le vrai président. Bannon a aussi été le conseiller de Bolsonaro pour le faire élire. Lui aussi a été soutenu par des milliardaires. Le jour de son élection, la bourse l’a salué avec un record historique.

                                        Cela démontre que l’extrême-droite est un pantin des grandes fortunes, du grand capital qui aiment l’ordre et l’instaureront par la dictature. L’extrême-droite est aussi tenue par Israël, la Russie et les américains.

                                        ===

                                         Dans le cadre de la campagne présidentielle, le Front national et sa candidate Marine Le Pen cherchent à labourer les terres de la gauche en se posant en défenseurs des travailleurs et des protections sociales. Pendant ce temps, au Parlement européen, les eurodéputés frontistes montrent un tout autre visage : ils se désintéressent des accords de libre-échange et de leurs conséquences, refusent de lutter contre les délocalisations, soutiennent le < secret des affaires > qui protège les multinationales, s opposent à l égalité femmes-hommes au travail, freinent la prévention des cancers professionnels ou la lutte contre l évasion fiscale. Les votes des députés d extreme-droite démontrent qu ils ne se préoccupent pas des intérets des travailleurs, et ne souhaitent pas une société moins injuste.

                                        https://www.bastamag.net/Au-Parlement-europeen-les-votes-meprisants-du-FN-et-de-Marine-Le-Pen-a-l-egard&#65279


                                        • julius 1ER 19 mai 07:57

                                          @brunat-celine

                                          tu as tout à fait raison c’est la technique des 2 Fers au feu !!!


                                        • brunat-celine 18 mai 20:51

                                          Le but des élites est une guerre contre les musulmans et c’est Marine qui aidera les élites à nous mener à cette guerre (chaos)


                                          • brunat-celine 18 mai 21:20

                                            Commentaire très intéressant d’Agoravox

                                            nemo3637 16 mai 00:38

                                            Le RN est l’option fasciste que les puissants appuierons en cas d’un nouveau pic de crise. LRM est le représentant de la finance partout au pouvoir mais de plus en plus contesté. Deux solutions toute prête pour tenter de sauver le capitalisme en crise. Une foule de cornichons se passionne stupidement pour l’un ou pour l’autre. Comme d’hab.

                                            L’électoralisme est un piège. Cependant, sans illusion, je vote LFI.


                                            • eric 18 mai 21:40

                                              C’est sympa, cette unité au sein de la majorité, à laquelle on est peu habitué, les marchants et leurs supplétifs et sympathisants modems ont droit aux même éléments de langage concoctés par leurs pro. de la com., et les répètent en boucle les uns comme les autres.

                                              Au rang des gens qui n’ont rien fait, il faut distinguer ceux qui n’ont rien fait faute d’être réellement au pouvoir et ceux qui n’ont rien fait de bon en étant au pouvoir, Ainsi, Jaurés et Mendes-France on laissé un bon souvenir parce qu’ils n’ont à peu prêt rien fait du tout. En revanche, des gens comme hollande, Mitterrand, on laissé un mauvais souvenir parce qu’ils n’ont pas fait grand chose, mais en dépensant beaucoup. Un Bayrou, qui a bouffé à à peu prêt tous les râteliers, a été de plein de gouvernements, ne laissera pas non plus un souvenir impérissable...

                                              Le Pen père laissera le souvenir d’un type qui a été fidèle à ses idées plus qu’à la gamelle. Qui se sera battu pour son pays.

                                              La fille, on verra. Cela semble assez bien parti pour qu’elle ait un rôle historique en Europe, ou elle participe d’une sensibilité.

                                              Macron , qui représente une sociologie, les classes moyennes sup égoïstes en France, et rien en Europe, où il n’a aucun alliés, aura sans doute du mal à en dire autant.

                                              Pour éviter une France isolée, limitée à elle même, fermée, recroquevillée sur un particularisme macronisant, il faut évidemment voter pour un grand mouvement européens, celui représenté en France par madame le Pen,


                                              • julius 1ER 19 mai 08:00

                                                @eric

                                                heureusement que tu as le sens de la plaisanterie !!!


                                              • Laulau Laulau 19 mai 13:23

                                                Curieux votre article cher Rakoto. Comment pouvez vous trouver vaine l’action de Madame Le Pen alors que c’est largement grâce à elle que votre cher Macron a été élu ? Mieux, c’est aussi largement grâce à elle que votre héro compte se faire réélire, puisqu’il vient de la désigner comme sa seule ennemie, ce qui revient, dans l’ambiance actuelle à appeler tous les opposants à voter pour elle.


                                                • ETTORE ETTORE 19 mai 15:44

                                                  J’ai entendu Macronito dire que le grand vainqueur des élections il y a 5 ans :

                                                  Etait :le FRONT NATIONAL !

                                                  Faut croire qu’il a pompé les méthodes ou alors est ce juste un suintement de SA gloriole personnelle, genre :

                                                  « Je valorise mon ennemi pour apparaitre plus fort si je le bat. »

                                                  L’art et la manière de se construire un piédestal, même si ce n’est qu’un vulgaire tabouret bancal sous la corde à pendre !


                                                  • Désintox Désintox 20 mai 18:21

                                                    L’Ibizagate a révélé le vrai visage de l’extrême droite en Autriche.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès