• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le budget 2018 de Macron l’embrouille

Le budget 2018 de Macron l’embrouille

Bien sûr, désespérée que l’opinion ait compris le caractère profondément oligarchique de son budget, la majorité essaie de bricoler des mesurettes pour allumer des contre-feux. Mais entre amateurisme et caractère dérisoire, elle pourrait bien sortir plus encore affaiblie par ces derniers jours…

 

Le prestidigitateur du dimanche
 
Déjà, à la base, le budget 2018 est un tour de passe-passe grossier. Macron n’assume pas complètement de donner autant aux riches et aux entreprises, même si le premier ministre a essayé de défendre cette ligne en se raccrochant à la branche morte d’un ruissellement inexistant selon même le FMI… Du coup, le gouvernement avait concocté deux pare-feux, avec la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages et la baisse des cotisations sociales pour les actifs. Ces deux mesures devaient être les rideaux de fumée camouflant l’accumulation des millards donnés aux plus riches et aux entreprises. Malheureusement pour eux, certains savent encore faire des additions, très parlantes.
En outre, comment accepter que la petite hausse de pouvoir d’achat des actifs, qui sera rabotée de 50% par la seule hausse des taxes sur l’essence, soit financée par des retraités gagnant plus de 1200 euros par mois ou par la baisse des APL, quand on donne un million par an aux 3 000 foyers les plus riches  ? Bien sûr, le gouvernement a veillé à édifier un budget complexe, la baisse de l’imposition du capital des ménages les plus riches étant présentée comme un prélèvement à taux unique simplificateur, et la réduction de 80% de l’ISF s’habillant comme une transformation. Il semblerait que Macron et ses équipes aient pris les français pour des imbéciles et qu’ils pensaient que tout ceci ne se verrait pas vraiment.
 
Finalement, ils démontrent seulement que ce sont eux les imbéciles. Et, après la polémique sur la baisse des APL, le président s’est ridiculisé en demandant aux propriétaires de la compenser, mêlant suffisance, amateurisme et démagogie. Les dernières gesticulations de la majorité, du Modem aux marcheurs présidentiels, s’alarmant du caractère injuste de ce budget viennent trop tard pour être crédibles et ne pas apparaître pour ce qu’elles sont : des gesticulations de personnes, qui, prises la main dans le pot de confiture, essaient de trouver un moyen de détourner l’attention. D’où les propositions encore bien plus dérisoires que la taxe de 75% de Hollande et ses exemptions effarantes.
 
Avec ce budget, Macron a eu tout faux. Non seulement, sa politique est profondément injuste et à contre-temps complet de la situation actuelle, mais son caractère oligarchique a rapidement été compris et dénoncé par presque tout le monde. Et les gesticulations des derniers jours démontrent un manque de sérieux et une démagogie crasse qui charge plus encore une image déjà bien amochée.

Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 10 octobre 06:22
    Le budget 2018 de Macron représente son incompétence face à la nation...vous en doutiez ?... smiley

    • zygzornifle zygzornifle 10 octobre 11:06

      Hahahaha comment pourrait en être autrement d’un ancien ministre a Hollande .....




      • zygzornifle zygzornifle 10 octobre 11:08

        En tout cas et c’est sur les mougeons vont se faire pomper leur pognon .....


        • canard54 canard54 10 octobre 12:33

          Mais non il est bien Macron puisque sa cote remonte ces temps ci.....


          • Macondo Macondo 10 octobre 15:03

            Est-ce un lien de causalité ? Le mien aussi de budget, est en pleine embrouille ...


            • Alainet Alainet 10 octobre 15:14

              - Avant de confirmer l’évidence de ce que Macron ou la BCE nous préparent ; il faut montrer aux banquiers et au x LRPSenmarche qu’on comprend ce qu’ils font dans notre dos ( et ne comptez pas sur nos médias subventionnés qui passent tout cela sous silence ) !
              https://www.contrepoints.org/2017/09/19/299038-loi-de-finances-2018-toujours-memes-recettes
              - On saigne à blanc la France d’en bas sans s’attaquer à la loi de 1973, à l’€ et les GOPE de Bruxelles dont on pourrait bien se soustraire par le Frexit.. On recule pour mieux sauter en déshabillant Paul pour habiller Pierre... On crée de nouveaux impôts qui ne solderont pas notre Dette.
              .https://www.contrepoints.org/2017/10/09/300527-budget-2018-impots-fonctionnaires
              - Macron détaxe le Capital (ISF) pour mieux taxer l’immobilier (IFI) et taxe les petits épargnants :
              https://www.contrepoints.org/2017/10/09/300527-budget-2018-impots-fonctionnaires
              - Et nos banques ? il faut s’en méfier et diversifier...
              https://www.youtube.com/watch?v=sogfG59eZvE
              * autre explication utile : https://www.youtube.com/watch?v=8Jwk4Bud6Vc


              • Alainet Alainet 12 octobre 13:54

                @Alainet Je dois compléter ce matin à propos de l’immobilier .C’est le principe des vases communicants ; on supprime la taxe d’habitation pour mieux augmenter la taxe foncière et pas semblant dans plusieurs villes.. mais aussi la CSG ! Ceci risque aussi de rendre les petites communes - attractives...
                https://www.radins.com/actualites/par-quel-autre-impot-compenserdisparition-la-taxe-habitation,36756.html
                http://www.europe1.fr/economie/la-taxe-fonciere-a-explose-depuis-2011-3461804


              • Le421 Le421 10 octobre 16:18

                J’aime bien cette mesure sympathique.
                Etudier la possible éventualité de diminuer les quelques dizaines d’euros que touchent les bons salaires d’allocation familiale.
                C’est à dire que les pauvres qui gagnent 10.000€ par mois verraient ’attention, c’est une éventualité !!) diminuer leurs allocations familiales...
                C’est pas une mesure « de gauche » en défaveur des « riches », ça ??

                A noter que de toute façon, c’est encore et toujours une diminution des aides.
                Il faut bien payer la retraite à Wauquiez !!
                Vous savez, l’homme qui a horreur de « l’assistanat ».
                Et diminuer l’ISF des malheureux qui le payent !!


                • Eric F Eric F 15 octobre 22:50

                  @Le421
                  Les allocations familiales ont été créées non pas dans un but de redistribution verticale (riches -> pauvres), mais horizontale pour que, à salaire égal, ceux qui assurent le relayage démographique bénéficient d’une aide et incitation. Selon le principe d’universalité, tous ceux qui cotisent peuvent être bénéficiaires. Le rendre tributaire de conditions de ressources introduit une situation de cotisant-non bénéficiaire, le problème d’introduire ce concept est que demain les remboursements maladie ou encore la gratuité de l’enseignement risquent d’être également soumis à condition de ressources.


                • francois 10 octobre 16:44

                  Repéré par Jacques Barrotministre des Affaires sociales de 1995 à 1997, il effectue un stage en juin 1997 durant lequel il se voit confier l’organisation du jeu télévisé Intervilles à Yssingeaux.


                  Wauquiez, encore un qui sort de l’école national des assistés dite école de la cleptomanie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès