• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le dégagisme, un nouveau sport national ?

Le dégagisme, un nouveau sport national ?

« Toutes les explications du monde ne justifieront pas que l’on ait pu livrer aux chiens l’honneur d’un homme (…) au prix d’un double manquement de ses accusateurs aux lois fondamentales de notre République, celles qui protègent la dignité et la liberté de chacun d’entre nous. » (François Mitterrand, le 4 mai 1993 à Nevers).



Il est toujours assez déplorable d’observer ceux qui, dès qu’on leur donne le signal de départ, s’acharnent, enragés, à lyncher les hommes à terre. Cela donne une certaine notion de leur courage. Pour François Fillon et le "PenelopeGate", comme on appelle "l’affaire" qui le préoccupe depuis dix jours, la présomption d’innocence a été désintégrée, éclatée, foudroyée par un canard déchaîné. La moindre accusation d’une presse servant de petit télégraphiste entre responsables politiques diversement intéressés fait office, pour ces "courageux" lyncheurs, de condamnation définitive.

Cette attaque en dessous de la ceinture donne une idée de la rudesse, pendant ces quelques semaines, de la campagne présidentielle. Tout est possible, donc tout est permis. C’est aussi le signe que le programme national de François Fillon a peu de prise sur ses opposants qui préfèrent s’occuper d’affaires périphériques.

Un internaute a laissé sur le site du journal "Le Parisien" le 2 février 2017 son exaspération : « Prendre dix ou vingt ans plus tard des faits se rapportant à des actes légaux non dissimulés déclarés au fisc qui plus est également accomplis par 20 à 30% des autres collègues, pour amalgamer, déformer artificiellement et grossir ces faits pour faire croire à une faute ne constitue pas de l’information mais un acte politique ! Honte à ceux qui y recourent et pour cela, méritent le plus profond mépris ! La même presse qui est à la manœuvre avait fait élire Hollande. Cette fois, ce sera Le Pen ! Il devient raisonnable de quitter un pays qui tombe aussi bas ! ».

À deux mois et demi de l’élection présidentielle, passer autant de temps à étaler des informations dérisoires et sans intérêt au regard de l’histoire, quand le pays est un champ de ruines, quand il y a 6 millions de demandeurs d’emploi, plus de 2 000 milliards d’euros de dette publique, plusieurs centaines de victimes assassinées par des terroristes islamistes…

Cela donne le vertige. Comprenez-moi bien : demander la transparence, connaître la probité des candidats à la magistrature suprême n’est pas inutile, c’est même très sain etécessaire, bien sûr, mais pas dans une sorte de chasse à l’homme absolument odieuse. L’homme lui-même aurait sans doute pu en réduire les conséquences s’il avait compris qu’on avait lâché les loups. Ou les chiens, pour reprendre la formule de François Mitterrand qui avait poursuivi ainsi : « L'émotion, la tristesse, la douleur qui vont loin dans la conscience populaire (...) lanceront-elles le signal à partir duquel de nouvelles façons de s’affronter tout en se respectant donneront un autre sens à la vie politique ? Je le souhaite, je le demande et je rends juges les Français du grave avertissement que porte en elle la mort voulue de Pierre Bérégovoy. ».

Dans cette situation, il n’y a pas forcément "un" responsable à cela. Il y a surtout des personnes suiveuses qui aiment mettre de l’huile sur le feu pour exprimer leur colère et exorciser leurs peurs, mais qui vont ensuite se demander pourquoi, dans quelques semaines, il y aura un incendie.

Benoît Georges, du journal "Les Échos", a cité ce 1er février 2017 la fameuse petite phrase de celui qui était alors Premier Ministre, Alain Juppé, en 1995, après le début de la contestation sociale : « On lèche, on lâche, on lynche ! ».

La lèche, c’était juste après la victoire inattendue et très large de François Fillon à la "primaire de la droite et du centre" le 27 novembre 2016. Inattendue car les "médias" s’attendaient à un duel entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, et très large doublement, car avec la légitimité des deux tiers des votants contre un tiers, et une grande participation de 4,4 millions de votants. On pouvait voir ainsi les contorsions d’un de ses plus célèbres adversaires, Jean-François Copé, se déclarer disponible pour aider François Fillon dans sa campagne.

Le lâchage, cela a l’air d’être en cours depuis ce 1er février 2017. François Fillon a réuni dans la matinée les parlementaires LR complètement effondrés (les échos dans leur circonscription sont désastreux) et leur a demandé un peu de temps : « Je vous demande de tenir quinze jours et d’être solidaires ! ».

_yartiFillon2017012904

Quinze jours ! Mais c’est un siècle, quand le candidat dévisse. Le sondage d’Elabe publié le 1er février 2017 est catastrophique pour François Fillon, réalisé pourtant avant le deuxième article du "Canard enchaîné" : François Fillon s’effondrerait de 6% en intentions de vote, le ramenant loin derrière Marine Le Pen et Emmanuel Macron, et Benoît Hamon commencerait même à le talonner !

Chaque jour qui passe est un désastre pour François Fillon, un épisode de plus dans cette séquence cauchemar, et attendre passivement le déroulement de l’enquête préliminaire serait politiquement une catastrophe. Il faut que François Fillon réagisse plus efficacement.

Dans cette "affaire", probablement un cas d’école dans l’histoire des élections présidentielles pour le futur, François Fillon a réagi très mal dès le début. Il a mis plus de deux jours avant de s’exprimer lui-même, et ceux qui voulaient le défendre, sans le faire exprès, l’ont enfoncé encore un peu plus (la réaction de Valérie Boyer, par exemple).

Au lieu de se défendre, François Fillon a accumulé les fautes de communication. Au lieu d’être transparent, il a multiplié le flou qui a alimenté la suspicion. Sa seule ligne de défense, finalement, c’est la victimisation. Victime d’un complot, même. Le 1er février 2017, il l’a clairement déclaré : ce serait un "coup d’État institutionnel" organisé par la "gauche". Il a conforté cette victimisation lors de son meeting à Charleville-Mézières le 2 février 2017. Peu d’électeurs croiront au complot politique (même si c’était vrai) car c’est une réponse beaucoup trop égocentrée. Il n’existe pas que lui sur Terre. En fait, il existe des millions de gens qui ont des rémunérations très faibles. Ce sont eux, les électeurs. Pas les juges.

Cela fait dix jours que "l’affaire" a éclaté et François Fillon est resté enfermé dans une sorte de déni de réalité. Il ne se considère pas en faute, il n’aurait rien fait d’illégal, et il refuse toute concession. Une attitude, sans doute dictée par l’orgueil, qui n’est pas loin de faire penser au mépris de Valéry Giscard d’Estaing exprimé lors de l’affaire des diamants : cela lui a donné une très mauvaise image en partie responsable de son échec du 10 mai 1981 (on peut se rappeler que sur ses affiches, des malicieux avaient collé des diamants à la place des yeux). Pire, son agenda serait quasi-vide. Pour une campagne présidentielle, c'est dément ! On imaginerait bien Nicolas Sarkozy faire au minimum deux déplacements par jour. Pour présenter son projet, passer ses messages, se défendre, attaquer, riposter. François Fillon, ce serait un déplacement par semaine, c'est du délire !

Les faits, c’est que, même si la justice le blanchit complètement (ces pratiques sont d’ailleurs assez courantes chez les parlementaires), les montants en jeu choquent les électeurs, tous les électeurs, les siens comme ses opposants. N’avoir aucun mot pour dire qu’il comprenait que cela pouvait choquer est une faute politique qui lui sera très difficile à rattraper. Ce qui choque, c’est qu’il ne se rende pas compte que cela puisse choquer.

C’est faire preuve d’un certain "autisme" que ne rien dire à ce sujet. Un déni qui n’est pas sans évoquer Jérôme Cahuzac, même si la "faute" est très différente et bien moindre (on ne l’accuse pas de comptes non déclarés à l’étranger ni de fraude fiscale).

Le 1er février 2017, un de ses soutiens encore très solidaires, Jacques Myard (député LR qui voulait se présenter à la primaire LR), a au contraire trouvé que cette épreuve était un nouvel argument électoral. S’il réchappe à cette tempête, François Fillon aura alors montré sa forte endurance, un cuir à toute épreuve et il en ressortira renforcé par sa crédibilité lorsqu’il s’agira de négocier avec Donald Trump ou Vladimir Poutine.

Le problème, c’est que tout laisse croire qu’il n’en réchapperait pas, de cette "affaire". François Fillon a eu une communication extrêmement défaillante. Thierry Saussez, grand spécialiste de la communication politique, n’en revient pas d’un tel amateurisme ! Surtout qu'au même moment, le 2 février 2017, le sénateur LR Serge Dassault (91 ans) s'est fait condamner notamment à cinq ans d'inéligibilité... 

Il y avait deux éléments que François Fillon devait absolument présenter le plus tôt possible pour désamorcer cette "affaire". D’une part, puisque cela choque les gens, même si ce n’est pas illégal, François Fillon devrait dire qu’il rembourserait les sommes en question si le bureau de l’Assemblée Nationale et celui du Sénat le lui demandaient. La faute réparée serait alors à moitié pardonnée (à moitié seulement). D’autre part, il ne peut pas rester, comme le 26 janvier 2017 sur TF1, sur son seul cas individuel. Il devait prendre de la hauteur et reprendre l’initiative en proposant de faire une loi qui réglementerait avec plus de transparence les emplois de collaborateur parlementaire (sans d’ailleurs forcément interdire les emplois familiaux, mais en fixant des plafonds plus réalistes). Ces deux propositions, c’était le minimum indispensable pour tenter de se sortir de cette "affaire" par le haut.

Au contraire, le 1er février 2017 au Salon des Entrepreneurs à la Porte Maillot, au Palais des Congrès de Paris, François Fillon a persisté et signé : il irait jusqu’au bout, pas question de ne pas être candidat, et de revendiquer la légitimité des 4,4 millions de votants à la primaire LR. La démocratie n’est jamais caduque, a-t-il dit pour répondre à l’un des deux députés qui ont commencé à douter publiquement.

_yartiDegagisme03

En effet, dès le 1er février 2017 après-midi, l’ancien juge Georges Fenech, député LR proche de Nicolas Sarkozy, a sorti le bazooka : « Je l’appelle à prendre une initiative forte. » après avoir déclaré : « Nous sommes en train de tous couler ! » et il a exprimé sa volonté : « Je souhaite la réunion rapide d’un conseil national extraordinaire. ». Il faut rappeler que ce fut devant ce conseil national de "Les Républicains" que le candidat François Fillon fut officiellement investi le 14 janvier 2017 à la Mutualité de Paris. C’est une instance très majoritairement sarkozyste.

Un autre député LR est sorti, lui aussi, du bois, en se disant porte-parole de plusieurs autres parlementaires moins audacieux. Philippe Gosselin a demandé à Alain Juppé de réfléchir à être un recours, malgré son refus (« clairement et définitivement ») de la semaine précédente. Encore le 1er février 2017, pour ne pas apparaître comme un traître, Alain Juppé a fait part de sa loyauté totale : « Quoi qu’il arrive, je ne serai jamais un plan B ! ».

Concrètement, il y a un réel problème démocratique : comment demander à un candidat vainqueur d’une primaire de 4,4 millions de votants de s’effacer derrière un candidat qui serait choisi un peu n’importe comment, par un appareil de parti. D'autant plus que le candidat désigné était celui qui avait le meilleur programme, le mieux construit, le plus cohérent, le plus réfléchi.

Le processus des primaires est un processus avant tout d’élimination. Il est même troublant de voir que le plateau d’un débat d’une primaire ressemble à peu près à celui d’un jeu télévisé comme "Le maillon faible". À chaque tour, on élimine. Le hic, c’est qu’il y a quatre tours avec le principe d’une primaire. Pire, il peut y avoir des épreuves éliminatoires entre les tours, ou avant le premier tour.

_yartiDegagisme04

En novembre 2016, la primaire LR a "dégommé" Nicolas Sarkozy. En décembre 2016, ce fut François Hollande lui-même qui s’est "dégommé" tout seul. En janvier 2017, Manuel Valls a été "dégommé". Et en février 2017, François Fillon est en train de se faire "dégommer". Il ne faut pas se leurrer : en mars 2017, s’il est toujours aussi haut dans les sondages, ce sera le tour d’Emmanuel Macron de se faire "dégommer". Cela promet de bien grandes incertitudes pour le vainqueur de l’élection présidentielle. À cet égard, c’est sans précédent, même si deux élections présidentielles, en 1969 et en 1974, ont eu un déroulement très rapide (deux mois).

La seule possibilité pour changer de candidat de la manière la plus efficace, c’est que ce changement soit unanime et sans contestation ultérieure. Cela veut dire que cela vienne de François Fillon lui-même (on ne peut imaginer François Fillon, qui s’accrocherait, se retrouvant face à un candidat LR de remplacement sans se mettre d’accord auparavant). Qu’il y ait une sorte de désignation par acclamations du nouveau candidat, pour qu’il n’y ait pas de risque de divisions au cours de sa (courte) campagne.

C’est la valse des François : après François Hollande, François Fillon et François Bayrou, le nom de François Baroin serait souvent cité à partir du 31 janvier 2017 : il aurait le vent en poupe. Il a fait un discours très combatif et mobilisateur à la Villette lors du meeting de François Fillon le 29 janvier 2017, montrant une parfaite loyauté alors qu’il était devenu un sarkozyste inattendu pendant la primaire. Il est juppéo-compatible et un "ancien bébé" sous protection de Jacques Chirac.

_yartiDegagisme02

François Baroin (51 ans) s’était engagé personnellement pour apaiser le discours de l’UMP à l’époque où Jean-François Copé, prenant la suite de Nicolas Sarkozy, avait voulu focaliser le débat national sur les thèmes identitaires et sécuritaires.

Évidemment, l’hypothèse d’un recours auprès d’Alain Juppé ne peut être exclu, mais outre le refus de ce dernier de se retrouver dans le rôle ingrat de suppléant (rôle qu’avait eu Martine Aubry en 2011 après l’explosion de la candidature de Dominique Strauss-Kahn), c’est aussi l’âge qui peut faire obstacle. À part Jean-Luc Mélenchon (65 ans), les autres protagonistes de l’élection présidentielle sont tous âgés de 39 à 56 ans : Emmanuel Macron (39 ans), Marine Le Pen (48 ans), Yannick Jadot (49 ans), Benoît Hamon (49 ans), Nicolas Dupont-Aignan (56 ans), même Nathalie Arthaud (47 ans) et Philippe Poutou (50 ans).

D’autres noms circulent aussi depuis plusieurs jours, comme Laurent Wauquiez, Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, et même Gérard Larcher qui ferait un excellent Président d’une …IVe République. Les hypothèses deviennent folkloriques, on n’en sait pas l’origine, des journalistes qui ont découvert que les noms de domaine baroin2017.fr, bertrand2017.fr et wauquiez2017.fr venaient d’être réservés (le 27 janvier 2017 pour le premier, le 31 janvier 2017 pour les deux autres), ou de vilains camarades de parti voulant définitivement les "griller" ?…

_yartiPresidentielle2017A04

Ce qui est sûr, c’est qu’on ne s’improvise pas en deux mois candidat à l’élection présidentielle et encore moins Président de la République de la 6e puissance mondiale. On l’a vu notamment pour Vincent Peillon. Il paraît donc pertinent d’estimer que le remplacement ne peut provenir que d’une personne qui s’est déjà préparée de longue date, et donc, au moins, d’un candidat à la "primaire de la droite et du centre".

En ce sens, quoi qu’il en dise, et malgré son âge, Alain Juppé reste quand même la valeur la plus sûre pour ne pas laisser l’Élysée à une gauche plus ou moins molle, ou même à une extrême droite revancharde qui détruirait toute la cohésion sociale, à un moment de l’histoire du monde où le peuple français a besoin d’être uni face aux menaces extérieures. À moins que François Fillon parvienne non seulement à sortir de cette tornade médiatique, mais aussi à interrompre le dévissage dans les sondages…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (02 février 2017)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Sondage Elabe du 1er février 2017 (à télécharger).
PenelopeGate : la valse des François.
Discours de François Fillon à la Villette le 29 janvier 2017 (texte intégral).
François Fillon combatif.
Et si… ?
L’élection présidentielle en début janvier 2017.
Boule puante.
François Fillon, gaulliste et chrétien.
Qu'est-ce que le fillonisme ?
Programme de François Fillon pour 2017 (à télécharger).
Discours de François Fillon à Sablé le 28 août 2016 (texte intégral).
Discours de François Fillon à Paris le 18 novembre 2016 (texte intégral).
François Fillon, pourquoi est-il (encore) candidat en 2016 ?
Débat avec Manuel Valls.
Force républicaine.
Discours du 30 mai 2015 à la Villette.
Philippe Séguin.

_yartiDegagisme05


Moyenne des avis sur cet article :  1.56/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • rogal 3 février 13:33

    « Comprenez-moi bien : (...) ». On essaie.


    • Rmanal 3 février 13:59

      Est-ce qu’il y a quelqu’un qui lit les diatribes inter..minables et sans intérêt de l’auteur, preuve vivante de l’aveuglement des électeurs ?


      • Jeekes Jeekes 3 février 15:06

        @Rmanal
         

        Oui moi.
        Enfin de temps en temps.

        Ca me détend, la prose de rakoto-lèche-fillon est un vrai délice.
        Rarement vu un tel larbin... 
         


      • Samson Samson 3 février 18:15

        @Jeekes
        Moi aussi ! Je ne lis pas tous les communiqués, mais je suis plus ou moins !
        En matière de propagande et de bien-pensance manipulatrice - préjugés habilement présentés comme autant d’évidences, raisonnements aussi « tordus » que nécessaire pour servir la « bonne cause », éléments de langage et insinuations fielleuses savamment distillées au gré de qualificatifs choisis -, il faut reconnaître que c’est plutôt bien torché !
        Ce n’est pas dans mon milieu qu’on défendrait de telles idées et encore moins avec autant de mauvaise foi, d’’où une certaine curiosité « anthropologique ».
        Et comme les aventures de Buck Danny, au deuxième degré, c’est très fun ! smiley


      • Pere Plexe Pere Plexe 3 février 20:24

        @Jeekes
        Un auteur avec un sens aiguë du timing et du second degré.

        Qui à aussi l’art d’arranger la réalité pour la faire coller à son propos.
        « la présomption d’innocence a été désintégrée, éclatée, foudroyée par un canard déchaîné »
        Le canard à reporter des faits.
        Faits mollement démentis par l’intéressé : mégoter sur le montant c’est implicitement reconnaître.
        Mieux sa complice confirme qu’elle n’a jamais bossé pour son Fifi d’amour.
        Les faits rapportés par le canard sont donc confirmés par les Fillon eux mêmes. 
        Je connais comme chacun le grand principe du droit qui fait d’un suspect un innocent jusqu’à son procès et sa condamnation.
        Mais il faut bien admettre un autre principe : lorsqu’il y a enquête c’est qu’il y a présomption de culpabilité. Cette présomption sera confirmée ou infirmé mais une enquête ne doit rien au hasard.


      • zygzornifle zygzornifle 3 février 15:07

        Je ne vais pas chialer sur le sort d’un mec qui engrange chaque mois pas loin de 20 SMIC , même s’il n’est plus crédible en politique des boites privées lui feront un pont d’or car ce genre de gus est au courant de toutes les magouilles que l’on peut faire afin de faire fructifier du fricet de le passer au nez et a la barbe du fisc ..... Lui aura toujours ses dents .....


        • babadjinew babadjinew 3 février 15:59

          Tant de mots que je n’ai pas lu pour promouvoir ou plaindre ce pauvre homme.... J’espère qu’il vous paie aussi bien que sa femme qui n’a pas produit le quart de vos mots en 25 années....


          Qu ’il soit dans la légalité ou pas on s’en moque. Il veux saigner, non il veut continuer à saigner à blanc les pauvres histoire de gaver ses cercle propre.

          C’EST UN INFÂME QU IL DÉGAGE !!!

          BASTA YA !!!!  

          • Laulau Laulau 3 février 16:14

            Bon ils ont filouté un million, pour eux c’est quasiment normal. Il fallait bien acheter le château, le restaurer, entretenir le parc, choisir un grand chêne sous lequel le roi François III rendrait la justice.
            Mais dans le secret de leur cœur, en sortant du confessionnal, ces gens là sont plein de compassion pour leur peuple.
            Louis XVI aussi était très bon, mais il fallait payer les guerres, les atours et les fêtes pour la reine, alors le peuple, on y pensait peut-être aussi, après la confession. Et puis le peuple s’est fâché ....... C’est méchant un peuple en colère, ça vous coupe la tête aussi facilement qu’un Fillon vous coupe des allocations chômage.


            • Laulau Laulau 3 février 16:33

              En ce sens, quoi qu’il en dise, et malgré son âge, Alain Juppé reste quand même la valeur la plus sûre

              En matière de délinquance, dans le trio de la course de la primaire, c’était en effet une valeur sûre : il a été condamné et il a purgé sa peine.
              Nous avions aussi un bon poulain, en la personne de Sarkozy. Lui était seulement mis en examen, mais le nombre et la richesse des motifs de poursuites judiciaires était impressionnant.
              Et puis nous avons Fillon, en matière d’ennui judiciaire, il faut pardonner ses maladresse ... il débute.
              Mais pour le montant et le motif, chapeau ! Il ne s’agit pas de triche en faveur d’un parti, non, le pognon c’était pour sa pomme. Avec la justice, il aura peut-être un non lieu, qui sait. Mais envers la morale ? Lui qui réclamait du sang et des larmes aux citoyens pendant qu’il s’octroyait 1000000 € de revenu supplémentaire au frais de l’état, je crois qu’il restera dans les annales, on va lui octroyer le Tartuffe d’or.


              • baldis30 5 février 07:54

                @Laulau
                bonjour,

                « on va lui octroyer le Tartuffe d’or. »

                Ah voici une idée à piocher par les participants à ce forum : l’attribution d’un Tartuffe ! D’une façon générale !

                D’abord un podium hebdomadaire de Tartuffe avec médaille d’or, d’argent de bronze et en chocolat ! Eventuellement l’une des marches pourrait rester vide après disqualification de son auteur pour dopage ( ivresse du pouvoir, truandage de sondages, etc... liste à définir !).

                Les podiums donneraient lieu à des attributions de points, qui seraient comptabilisés en vue d’un championnat. La possibilité d’avoir un champion par Nation, puis un champion d’Europe et enfin un champion du Monde ne peut être écarté à ce stade de la réflexion !

                 smiley

                 

                 


              • Laurent 47 3 février 16:52

                Il suffit de regarder les grandes lignes du programme de François Fillon, pour deviner facilement qui peut vouloir sa tête à tout prix !
                Il est contre l’Europe telle qu’elle est, et veut se rapprocher de la Fédération de Russie, qu’il considère comme un important partenaire commercial de notre pays ( et il n’est plus le seul, loin s’en faut ).
                Cette orientation politique est considérée comme un véritable crime contre l’humanité, un genre de Shoah, par les larbins de Washington que l’on trouve aussi bien à gauche qu’à droite de notre échiquier !
                Alors, haro sur le baudet ! On n’attend même pas que le Tribunal ( que François Fillon a lui-même sollicité ) ait rendu son verdict, pour lui tomber dessus à bras raccourcis !
                Peut importe que les sommes perçues aient été validées par le Ministère des finances qui détient toutes les traces des versements effectués depuis des dizaines d’années, et n’ait rien trouvé à redire.
                Rendez-vous compte : il a touché presque autant qu’un footballeur payé par le Qatar !
                Le Tribunal logiquement devrait rendre un non-lieu, puisque c’est une pratique admise par le gouvernement, qui est le donneur d’ordre, et c’est tout-fait légal !
                Mais ces émoluments sont-ils moraux ? Absolument pas !
                Mais le Tribunal n’est pas celui de l’Inquisition sous Torquemada, pour juger de la moralité d’un acte ! Il est là pour juger des délits !
                Mais pourquoi François Hollande n’y a-t-il pas mis fin au début de son mandat ? Je pense que tous les français auraient applaudi cette initiative !
                Quand je surprends mon gamin la main dans le pot de confiture, je ne me contente pas de lui passer un savon, je place le pot de confiture à un endroit où il ne pourra pas l’atteindre !


                • beo111 beo111 3 février 23:40

                  @Laurent 47

                  « Il est contre l’Europe telle qu’elle est, et veut se rapprocher de la Fédération de Russie [...] »

                  Je rappelle que c’est lui qui a prononcé le discours des traîtres le 4 février 2008, en tant que premier ministre au congrès de Versailles pour inciter les députés et sénateurs à s’essuyer les pieds sur la volonté populaire exprimée le 29 mai 2005.

                  Il a pesé de tout son poids pour faire passer en force le traité de Lisbonne, qui définit l’Europe telle qu’elle est, et maintenant il est contre ???

                  Et il veut se rapprocher de la Fédération de Russie, alors qu’il ne veut en aucun cas sortir de l’OTAN, qui est un revolver pointé sur la même Russie ???


                • Le421 Le421 4 février 14:38

                  @beo111
                  Pas mieux...

                  Et puis, franchement.
                  Les déçus de Fillon vont voter pour qui ?
                  Mélenchon ?

                  Mmmmmm’béciles !


                • baldis30 3 février 17:07

                  dites-donc comment appelez-vous le lynchage d’un peuple qui a voté non à un référendum et où des t.... d.. c... imposent une volonté différente ?

                  Que les politiciens balayent devant leur porte avant de regretter que les peuples fassent fonctionner les couperets qu’ils ont à disposition .... ! 

                   Il faudrait que nous payions ces messieurs -dames, au Carlton à Lille ou à La Tour d’argent et qu’en plus nous fournissions une haie d’honneur ....

                  Ah qu’il était bon le temps du servage, de l’esclavage, des corvées obligatoires .... Oui très bon ... mais pas pour beaucoup ....


                  • Samson Samson 3 février 17:45

                    « ... la présomption d’innocence a été désintégrée, éclatée, foudroyée par un canard déchaîné. »
                    Que faites-vous donc de la liberté de la presse ? Elle recueille des informations, elle les publie : c’est son rôle. A la justice d’en évaluer la pertinence : faudrait-il, à vous suivre, attendre que la justice inculpe ou condamne pour autoriser le cinquième pouvoir à enfin s’exercer ? Il y aurait sûrement moins d’affaires !

                    « À deux mois et demi de l’élection présidentielle, passer autant de temps à étaler des informations dérisoires et sans intérêt au regard de l’histoire, quand le pays est un champ de ruines, quand il y a 6 millions de demandeurs d’emploi, plus de 2 000 milliards d’euros de dette publique, plusieurs centaines de victimes assassinées par des terroristes islamistes… »
                    S’il est « dérisoire » d’encore informer sur le fait qu’ils en croquent puisqu’ils le font tous, laissez donc l’électeur le soin d’en juger par lui-même : c’est çà la démocratie !
                    Vous jugez cette info « sans intérêt au regard de l’histoire », mais elle risque bien d’en infléchir le cours ! En larbin zélé du petit velléitaire et de l’Eurocratie, votre probe et intègre champion de l’austérité et du pain noir à destination des « sans-dents » a déjà bien sévi et participé, avec ses successeurs, à réduire la France au champ de ruine que vous évoquez.

                    « En fait, il existe des millions de gens qui ont des rémunérations très faibles. Ce sont eux, les électeurs. Pas les juges. » ... « N’avoir aucun mot pour dire qu’il comprenait que cela pouvait choquer est une faute politique qui lui sera très difficile à rattraper. Ce qui choque, c’est qu’il ne se rende pas compte que cela puisse choquer. »
                    La faute politique, c’était de se prétendre intègre et, quand bien même la loi l’ y autorisait, d’être pris la main dans le pot de confiture ! Qu’il ne réalise pas même qu’un tel détournement des fonds publics à l’avantage de ses proches puisse choquer le qualifie sans nul doute comme le meilleur candidat à représenter les citoyens français : aucun doute, les électeurs jugeront !

                    « D’autant plus que le candidat désigné était celui qui avait le meilleur programme, le mieux construit, le plus cohérent, le plus réfléchi. »
                    Tout dépend de la cohérence qu’on envisage : la restauration de la « Sainte Croissance » vénérée en €urocratie nécessite de fait une harmonisation sociale et économique vigoureuse pour enfin s’aligner sur les fort enviables standards de vie déjà expérimentés en Grèce par la Troïka.
                    Rassurez-vous ! Si même son programme est encore des plus nébuleux, nul doute que le Puceau d’Orléans s’acquitte tout aussi bien de la tâche ! smiley


                    • izarn izarn 3 février 17:53

                      En fait...Il est assez douteux que Macron voir l’improbable Hamon, héritiers de Hollande, puissent déboulonner le candidat LR...
                      N’empeche que c’est un bon coup pour Marine Le Pen...
                      Fini les Fillon à 66%...Ca va etre trés serré !
                      On va bien rigoler !
                       smiley

                      Ca sent le coup désespéré du Système européiste...Comme pour Clinton....
                      On a vu le résultat avec Trump....
                       smiley
                      (Ca existe les ahuris qui vont voter Micron ou Hamon au second tour ? Le Système perds la boule, Soros est en déroute !)


                      • Gavroche 3 février 18:03

                        Bonsoir


                        Les Médias se déchaînent ? A qui appartiennent ils ? Quel intérêt de salir Fillon ? Macron leur convient mieux ?

                        Il faut sauver Fillon ? Pourquoi ? Pour sauver la France ?

                        La France a 65 millions d’habitants. C’est qui macron par rapport à eux ? Un messie ?

                        Pendant ce temps on ne parle pas des programmes. 
                        Les médias peuvent gesticuler, les citoyens voteront selon leurs idées, sans tenir compte de leur matraquage. Sauf les moutons, mais ils représentent quoi ? 0,0000000000001% ?

                        Bonne soirée





                        • Le421 Le421 4 février 14:42

                          @Gavroche
                          A un tout petit détail près...
                          Le Canard Enchaîné n’appartient pas au club de milliardaires.
                          Caramba !!


                        • Gavroche 3 février 18:07

                          Serait il compliqué de faire savoir aux partis que désormais, le peuple ne votera que pour les candidats qui proposeront la fin immédiate de tous les avantages mirobolants de ces élus ?

                           ?

                          • Gavroche 3 février 18:12

                            Mais quel candidat voudra annoncer aux députés et sénateurs qu’ils devrons voter la fin de leurs avantages ? Accepteront ils ?  smiley


                          • Le421 Le421 4 février 14:44

                            @Gavroche
                            Celui de la France Insoumise.
                            Celui qui propose le référendum révocatoire et la 6ème République.

                            Et ça avance pas mal, merci !!

                            En plus, si vous mettez des pécores au pouvoir, on ne vous oubliera pas, vous cassez pas la tête.
                            Nos idées ne changeront pas avec l’été venu.


                          • julius 1ER 3 février 18:17

                            En ce sens, quoi qu’il en dise, et malgré son âge, Alain Juppé reste quand même la valeur la plus sûre pour ne pas laisser l’Élysée à une gauche plus ou moins molle, ou même à une extrême droite revancharde qui détruirait toute la cohésion sociale, à un moment de l’histoire du monde où le peuple français a besoin d’être uni face aux menaces extérieures. 

                            @ l’auteur, 

                            quelle bouffonnerie cette conclusion .... au moins lorsque l’on écrit ce genre d’inepties il faut se relire et vérifier car en matière de destruction de la cohésion sociale vos copains de Droite s’y sont attelés pendant le mandat de Sarkosy 
                            en karchérisant les banlieues et en soumettant les Roms à la vindicte publique .... 

                            vous avez déjà oublié la présidence Sarkosy et cette équation :
                            un fait divers = une Loi 

                            et des millions d’euros dépensés en sondages.... érigés en méthode de gouvernance, c’est cela pour vous Mr Ratko l’anti-gauche molle ????

                            je ne tenais pas vos propos en très haute estime pour de nombreux articles que vous écrivez avec beaucoup de falsifications historiques notamment sur certaines périodes historiques où vous êtes plus dans le Lagarde et Michelet que dans une revue marxiste mais c’est votre droit ..... 
                            mais quand-même lorsque le taux de pollution dépasse un certain seuil on se doit d’intervenir sous peine d’avaliser le Droit de polluer !!!!!!!!

                            en tous cas dans l’affaire Fillon, il n’est coupable de rien sauf de n’avoir aucune éthique ni morale ..... sans revenir aux histoires de Jet pour ses déplacements personnels, il est député et rien qu’à cet égard il n’a pas même une permanence 
                            ( sans doute par soucis d’ économie) pour recevoir les doléances des citoyens et là pas besoin d’un juge pour vérifier !!

                            quand aux emplois fictifs c’est sa femme elle-même qui met les pieds dans le plat en disant n’avoir jamais travaillé pour son mari alors qu’elle en a perçu les émoluments peut-être à l’insu de son plein gré pour reprendre des propos célèbres 

                            alors vous nous sortez le couplet de Mitterrand sur Bérégovoy histoire de diluer l’absence d’éthique et de morale du sus -nommé Fillon mais c’est juste un combat d’arrière garde car le plus grave dans tout cela c’est que sur le fond tous ceux qui dans son campn se sont attelés à défendre l’indéfendable en fait sont entraînés avec lui dans cette spirale mortifère !!!

                            c’est sûr que l’on peut comprendre que si l’on est de Droite on est tout à fait désorienté voir abasourdi, même laminé par ce qui se passe mais ne rejetez pas la faute sur les autres c’est avant tout votre absence de critères moraux et de valeurs pour vos favoris qui vous mettent dans cette situation !!!

                            • Gavroche 3 février 18:42

                              Bonsoir @ julius 1ER

                              Pourquoi les gens de droite devraient ils être laminés car un candidat s’avère être amoral ?
                              Penseraient-ils qu’à droite il n’y aurait que des saints ? Ils ont leur part de requins comme partout !

                              Il leur suffit d’en choisir un autre honnête smiley

                            • HELIOS HELIOS 3 février 21:56

                              @Gavroche

                              a ce niveau là et pour y arriver, il y en a-t-il un seul d’honnête ?

                            • velosolex velosolex 3 février 23:46

                              @julius 1ER
                              Effectivement, se cramponner pareillement à la branche, alors qu’il allait filer tout en haut de l’arbre...ne disant que pour sa défense, qu’il est en accord avec la loi ne manque pas de sel...Reste d’ailleurs à voir, mais même si l’interprétation d’assistant parlementaire est scandaleusement très large, le cas Pénélope dépasse tout ce qu’on pouvait penser des abus caractérisés. 

                              Et si demain l’on vous autorise à rouler à 150 en passant en voiture de sport dans les villages, Fillon qui aime les bagnoles de course ( et surtout ne pas être rattrapé...) passera t’il à cette vitesse, sous prétexte que la loi l’autorise. 
                              Il y a les textes, qu’on arrange, qu’on tricote entre amis, et puis il y a l’éthique, le sens moral, la simple logique de fonctionnement liée à la bienséance et à l’honneteté. Et cela tout le monde l’a comprend à demi mot, sans avoir fait l’ENA...En tout cas, s’il y a une chose que ce scandale prouve une fois de plus, c’est que le pouvoir rend fou, et aveugle, et cela au delà de tout parti. Le cas DSK et le cas Fillon sont deux aspects de la notoriété franchouillarde qui a encore de bons jours devant nous. Nos élus entretiennent notre aspect gore pour le reste du monde, mafia et petites pépés, et dessous de tables. 
                              Particulièrement malhabile dans sa défense, Fillon accable la gauche, parle de coup d’état pour évoquer ses flatulences. Passe encore à condition de se boucher le nez, à propos de ces boules puantes projectives, mais le pire de sa connerie, c’est de s’en prendre aux médias ! Et quoi pourtant cet homme soit disant est avocat....Parler de cabale et d’information orientée à son égard, c’est ce désigner en ennemi à abattre, et ils ne vont pas le lâcher, soyez en sûr maintenant, trop inquiets de ce l’homme fera à leur encontre si par malheur il était élu. Moi je les salue, et leur dit de continuer ce bon boulot d’investigation qui est tout à leur honneur. Un hourra pour les journalistes du canard, toujours vivant, toujours aussi vert.

                            • kako 3 février 19:55

                              Encore une diatribe inutile de Mr Rakoto machin. Le spécialiste des causes indéfendables. Son droitisme aveugle est légendaire....


                              • Zolko Zolko 4 février 19:42

                                @kako : je suis d’accord, et je me demande pourquoi les modérateurs acceptent autant d’articles de cet individu.
                                 
                                Fillon est un politicard qui n’a rien fait de sa vie à part la politique, qui vole 1 millions d’€uros à la société en y mêlant sa femme et ses enfants, et qui se plaint ensuite de misogynie et de coups sous la ceinture, c’est tout simplement un con. Sa place est en prison, pas à l’Élysée.


                              • pipiou 3 février 20:51

                                Et si on dégageait Rakoto ?


                                • xana 3 février 22:26

                                  Stephen, tu en fais trop...

                                  Oui Calvin, mais c’est pour Vous et pour Candy Land

                                  (avec Rakoto dans le rôle de Stephen alias Samuel Lee Jackson
                                  et Fillon dans le rôle de Calvin Candie, le maître de Candy Land, alias Di Caprio)

                                  Qui jouera enfin le rôle de Django (déchaîné) ?


                                  • baldis30 4 février 10:46

                                    @xana

                                    pour l’instant beaucoup préfèrent chanter le rôle de Scarpia .... attention ça finit mal pour tous ... !


                                  • velosolex velosolex 3 février 23:27

                                    Votre article, c’est du foutage de gueule. Regardez donc la presse européenne, ils sont un peu plus sévères que nous : La france est un pays de combinards, plus rien ne les étonne de nous...Les humoristes sont largués. Et la Pénélope de notre Ulysse, qui joue les madame Bovary ne retire rien à l’affaire.

                                    Affaire Fillon : la presse étrangère évoque « un long et lent poiso

                                    • zygzornifle zygzornifle 4 février 14:57
                                      Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs , des voleurs et des traîtres n’est pas victime !.... il est complice.(George Orwell)

                                      N’attendez pas la solution de vos problèmes des hommes politiques puisque ce sont eux qui en sont la cause (Alain Madelin)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires