• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le député Adrien Quatennens doit-il démissionner de l’Assemblée (...)

Le député Adrien Quatennens doit-il démissionner de l’Assemblée Nationale ?

« Nous souhaitons que la procédure judiciaire en cours se poursuive jusqu'à son terme. Une fois la décision de justice rendue, notre groupe décidera collectivement des suites à donner en son sein. » (Communiqué du groupe de la France insoumise, le 23 novembre 2022).

Ce mercredi 23 novembre 2022 s'est déroulé un nouvel épisode dans ce que les médias appellent "l'affaire Quatennens" et qui ne devrait qu'être une affaire d'ordre privé. Adrien Quatennens peut-il encore continuer à exercer son mandat de député ? Cette question mine la crédibilité du groupe de la France insoumise à l'Assemblée Nationale depuis deux mois avec des solutions très contrastées qui vont du lâchage pur et simple de l'ancien dauphin de Jean-Luc Mélenchon jusqu'à une fidélité et une solidarité sans faille en sa faveur.

Actuellement, il est officiellement en arrêt-maladie et cela faisait quelques jours que ses amis préparaient le terrain pour son retour dans l'hémicycle. Le 15 novembre 2022, la présidente du groupe FI Mathilde Panot confiait : « Nous assumons de discuter pour accompagner le retour d'Adrien Quatennens (…). Tout le monde est d'accord pour dire qu'il ne doit pas être exclu du groupe ni pour qu'on demande sa démission. Il est donc logique que nous discutions et que nous réfléchissions sur les modalités et l'accompagnement de son retour. ».

Sur le plan du droit constitutionnel, la réponse est ultrasimple : le mandat de député est sacré, il est l'élu du peuple ; seule une condamnation définitive à l'inéligibilité peut lui retirer juridiquement la possibilité de poursuivre son mandat parlementaire. Mais sur le plan politique, c'est une autre chose. Son groupe politique (France insoumise) a toujours été à donner des leçons de morale aux autres et le moins qu'on puisse lui demander, c'est de respecter lui-même les valeurs qu'il veut prôner à la société, et parmi celle-ci, la lutte contre les violences conjugales. Dans les leçons de morale en politique, le risque est toujours d'être l'arroseur arrosé, François Fillon en sait quelque chose. Et contrairement à ce dernier, on ne pourra jamais dire qu'il s'agit d'une "boule puante" ou d'un "complot", à moins de vouloir politiser les déclarations de Céline Quatennens et s'en moquer.

La situation humaine est plus compliquée, car l'amitié aussi est une valeur en politique. Et lorsqu'un ami passe un moment particulièrement difficile de sa vie (une séparation n'est jamais une partie de plaisir), on hésite à surenchérir en le condamnant politiquement. Mais l'affaire est finalement assez simple : le navire Quatennens, qui avait suscité beaucoup d'espoir pour la pérennisation du mouvement mélenchoniste à long terme, est devenu le Titanic et la question est de savoir si ses amis doivent le quitter avant qu'il ne soit trop tard. La réponse est évidemment dans la question et tout est dans l'emballage : comment procéder pour qu'il y ait le moins de dégâts affectifs et politiques possible ?

Un peu naïvement, Adrien Quatennens a voulu jouer le jeu de la transparence en avouant sans ambiguïté qu'il avait donné une gifle à son épouse. Cette violence reconnue est le scandale réel : il n'y a plus la possibilité que ce fait soit faux, puisqu'il le reconnaît, et donc, il est beaucoup moins facilement défendable, politiquement, que celui qui, même condamné définitivement par la justice de son pays, même de mauvaise foi et par cynisme, nie les faits qui lui ont été reprochés.

_yartiQuatennensAdrien03

Du reste, on avait appris le 21 novembre 2022 que le député était convoqué par un magistrat du parquet de Lille pour le 13 décembre 2022 dans une procédure de comparution de reconnaissance préalable de culpabilité (appelée aussi le plaider-coupable, mise en place par la loi n°2004-204 du 9 mars 2004 portant sur l'adaptation de la justice aux évolutions de la criminalité défendue par le ministre Dominique Perben, dite loi Perben II), ce qui lui permettrait d'échapper à un procès au tribunal correctionnel.

Son avocate avait confirmé auprès de France Info : « Monsieur le député a accepté cette procédure dans la continuité de sa volonté de vérité et d'exemplarité, dans la mesure où il a reconnu les faits pour lesquels il sera sanctionné. ». Ce dont il est question : « Les faits retenus à son encontre sont la gifle ayant eu lieu il y a plus d'un an dans un contexte déjà évoqué d'agressivité mutuelle et les sms qu'il a envoyés après leur séparation et dont l'absence de caractère malveillant avait déjà été reconnue. ». En revanche, le motif de harcèlement n'a pas été retenu.

Le problème d'exemplarité, c'est que la version d'Adrien Quatennens n'est pas celle de son épouse. Au début de l'affaire, le député avait évoqué un "divorce à l'amiable" et, à la suite des deux mains courantes, il avait insisté sur le fait que la justice n'avait pas été saisie... mais cela jusqu'à la plainte judiciaire déposée le 26 septembre 2022 par Céline Quatennens qui a complètement remis en cause la version édulcorée de leurs relations conflictuelles.

Et ce 23 novembre 2022, Céline Quatennens est sortie de son silence par un communiqué à l'AFP pour mettre quelques points sur les i en renforçant ses accusations contre son mari. Elle a dénoncé des
« colères », des « crises » et « des violences physiques et morales » de la part d'Adrien Quatennens contre elle depuis « plusieurs années », ce qui est loin d'être l'unique faute isolée reconnue par le député. De plus, elle a réfuté tout « contexte d'agressivité mutuelle » et a ajouté : « Au cours de ces dernières années, j'ai voulu le divorce à trois reprises, à chaque fois sous la pression je suis revenue en arrière ». Cette version change complètement celle d'Adrien Quatennens et en ferait un mari difficile qui aurait malmené son épouse pendant des années.

Mais Adrien Quatennens « dément catégoriquement les accusations à son encontre ». Ce sera donc parole contre parole. Son avocate a en effet publié le même jour un communiqué pour réfuter les déclarations de Céline Quatennens : « Ces déclarations interviennent dans le cadre des négociations tendues à l'occasion de son divorce. ». Elle a précisé : « Aucun fait de violences répétées, ni de harcèlement, évoqués ce matin par Céline Quatennens, n'ont été retenus par le parquet. Celui-ci n'a retenu que deux infractions, que mon client a lui-même reconnues, et qui seront traitées dans la procédure de comparution avec reconnaissance préalable de culpabilité le 13 décembre prochain. ».

_yartiQuatennensAdrienB02

Le développement politique a été évidemment plus rapide que la procédure judiciaire : ses amis de la Nupes désormais le lâchent complètement. Ainsi Olivier Faure, premier secrétaire du PS et l'un des plus proches alliés de Jean-Luc Mélenchon, a tweeté : « Notre devoir est de dire que nous accueillons sa parole et la croyons. » (en parlant de Céline Quatennens). Quant à la députée écologiste Sandrine Rousseau, elle s'est jetée sur l'occasion : « Adrien Quatennens ne peut pas revenir à l'Assemblée. La parole de Céline Quatennens doit être entendue. (…) Je pense qu’il ne peut plus être député. ». Elle a insisté un peu plus tard : « En l'état, Adrien Quatennens ne peut pas revenir à l'Assemblée. Je crois qu'il faut entendre ce qu'elle dit. Elle dit qu'elle a subi plusieurs épisodes de violences physiques et morales. Cette parole doit être respectée. ». Madeline Da Silva, cofondatrice de l'Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique et adjointe au maire PS des Lilas, a déclaré de son côté sur France Info : « [On] ne peut pas, quand on est un député, défendre l'intérêt général à partir du moment où on est un homme violent. ».

Pour les députés insoumis, le piège s'est refermé. Soutenir explicitement Adrien Quatennens reviendrait à dire que son épouse dirait n'importe quoi, le problème récurrent des accusations de violences conjugales auquel voulait mettre fin justement, entre autres, ce groupe politique. Pour l'heure, histoire de prendre rapidement une non-décision, les députés FI ont communiqué très courageusement dans la soirée du 23 novembre 2022 que leur collègue Adrien Quatennens « ne participera plus à l'activité » du groupe parlementaire jusqu'au 13 décembre 2022, date de la comparution pour reconnaissance préalable de culpabilité, dans l'attente de ce qu'en dira la justice.

D'un point de vue strictement politique, et sans préjuger tant de la réalité des faits (personne, à part eux deux, savent ce qui s'est réellement passé) que des suites judiciaires, Adrien Quatennes se retrouve, avec les violences conjugales, dans la même situation que Jérôme Cahuzac avec les malversations financières : dans l'incapacité d'exercer raisonnablement un mandat politique, et cela pour une période longue, jusqu'à l'oubli dans les consciences populaires.

Après avoir démissionné du gouvernement le 19 mars 2013, et alors qu'il aurait dû retrouver automatiquement son siège de député un mois plus tard, Jérôme Cahuzac avait effectivement pris la sage décision, le 18 avril 2013, de démissionner de l'Assemblée Nationale et de se faire médiatiquement tout petit (le 19 mai 2013, il avait annoncé qu'il renonçait à se représenter dans sa circonscription à l'élection partielle des 16 et 23 juin 2013 provoquée par sa démission). Ayant avoué l'existence d'un compte en Suisse le 2 avril 2013, il a été exclu de son parti, le PS, le 9 avril 2013 (France soumise est un peu plus long à la détente). Si Adrien Quatennens souhaitait résoudre ses problèmes personnels sans l'écho épouvantable des médias et des réseaux sociaux, il lui suffirait simplement de quitter la sphère publique et de s'éloigner ainsi des projecteurs. La politique est un ogre qui dévore ses enfants.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (23 novembre 2022)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Le député Adrien Quatennens doit-il démissionner de l'Assemblée Nationale ?
Mais où est donc passé Adrien Quatennens ?
Clémentine Autain.
Éric Coquerel.
Jean-Luc Mélenchon.
Danièle Obono.
François Ruffin.
Sandrine Rousseau.
Pour ou contre M… ?
Sous la NUPES de Mélenchon.
La consécration du mélenchonisme électoral.

_yartiQuatennensAdrien02
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.16/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Clark Kent Clark Kent 24 novembre 2022 16:57

    Une belle wedge-issue de plus.


    • amiaplacidus amiaplacidus 25 novembre 2022 14:32

      @Clark Kent

      Je ne sais pas si Adrien Quatennens doit démissionner et, franchement, je m’en fout.

      En revanche, je pense que Rakotoarison, au vu de ses scores, devrait démissionner d’Agoravox.


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 25 novembre 2022 15:07

      @amiaplacidus

      Salut, hum, il y a genre genre 7-8 ans environ voir plus, les scores pour les articles étaient en deux colonnes + et -, et pour les post avaient 5 étoiles.
      Ca se voyait tellement que McKinsey-rakoto se prenait toujours des scores négatifs incroyables, genre -20 sur les articles, et ça se voyait de suite de trop, et 1 étoile sur les 5, que agoravox a changé le système pour celui qui est à présent...juste pour information. A croire que ce site « leur » appartient, je n’en serais pas surpris..


    • cétacose2 25 novembre 2022 15:31

      @Clark Kent
      La situation humaine est plus compliquée,


    • NiNi NiNi 25 novembre 2022 17:17

      @amiaplacidus
      Oh ! non ! Moi je ne lis que les commentaires et il y en a plein de bons !


    • Buzzcocks 24 novembre 2022 17:02

      Cahuzac a menti avant d’avouer une fois que c’était évident, qu’il avait grugé. Donc il cumulait le mensonge et le vol. Là le rouquin, c’est lui, qui a avoué mettre des taquets à sa femme. ce qui n’est pas glorieux. Donc dans la mesure où lui même reconnait qu’il tabasse sa femme, il doit donner l’exemple et partir de lui même. 

      Il aurait du prendre modèle sur Sarkozy et ne jamais avouer, parler de cabale politique, de dire que l’affaire tombe pendant des élections ou un vote important à l’assemblée cherchant à déstabiliser son mouvement. Bref, il est un peu con d’avoir été honnête... or en politique, il n’y a pas de place pour l’honnêteté, donc dehors le rouquin.  


      • Gégène Gégène 24 novembre 2022 17:03

        la jouissance de lyncher un homme déjà à terre, une volupté de fin gourmet ?


        • Jean 24 novembre 2022 17:13

          @Gégène
          vous inquiétez pas, on va bientôt supprimer la corrida


        • Clocel Clocel 24 novembre 2022 17:15

          Ach... Les fatwas de gôche !!! J’adore !!! Encore !!! smiley


          • Joséphine Joséphine 25 novembre 2022 00:23

            @Clocel

            De mon côté j’ai trouvé une vidéo du conseiller conjugal personnel d’Adrien Quatennens : 

            https://www.youtube.com/watch?time_continue=28&v=OtWdD4eM4TY&feature=emb_logo


          • Gégène Gégène 25 novembre 2022 09:44

            @Joséphine

            nan mais je crois qu’il en a rien à battre !


          • amiaplacidus amiaplacidus 25 novembre 2022 14:40

            @Joséphine

            Je le trouve très permissif, par exemple, lorsqu’il suggère que la femme pourrait dormir dans le lit et le mari sur le sol.
            Il me semble que ce doit être le contraire. smileysmileysmiley

            Plus sérieusement, après avoir vu cette vidéo, inutile de se demander pourquoi les islamistes croupissent, au mieux, dans la médiocrité.


          • PascalDemoriane 24 novembre 2022 17:40

            Sexologie politique et politologie sexuelle (extraits)

            Les dernières actualités anecdotiques politiciennes des époux Quatennens (LFI) et Bayou (EELV) tenanciers démissionnaires de boutiques de la rive « gauche » ont pour seul intérêt de schématiser via deux mêmes cas, un paradoxe générique, de type psycho-sociologique intéressant. On pourrait l’appeler syndrôme boomrang de dysphorie auto-castratrice.

            [...]

            Or ce trouble induit une incertitude de genre (tendance adulte regressive à la dysphorie), un découplage genre-sexe, puisque les rôles victime / accusé s’y substituent aux genres féminin / masculin, non plus vus comme des réalités sexuelles organiques complémentaires en un tout (Eros), mais comme des vecteurs de concurrence relationnels asymétriques : les termes d’un marché gauche - droite.
            L’homme féministe culpabilisé se fait donc femme dominée en s’érigeant lui-même comme militant d’une gynecocratie punitive mentale incubée. C’est un « homme déconstruit » c’est à dire castré. Sur le marché c’est un « débiteur »... mot à maux, un acteur sans bite ! Dira t-on !



            • sylvain sylvain 24 novembre 2022 18:11

              drole de question de la part d’un macroniste convaincu . Avec un mec comme darmanin qui reste ministre alors qu’il monnayait des logement sociaux contre des faveurs sexuelles....


              • sylvain sylvain 24 novembre 2022 18:14

                Soutenir explicitement Adrien Quatennens reviendrait à dire que son épouse dirait n’importe quoi


                C’est tout de même pas sorcier, il suffit de dire qu’on attend la décision de justice, qui est censée justement se poser la question de la véracité des dires de son épouse .


                • Clocel Clocel 24 novembre 2022 18:26

                  Adrien n’a qu’à plaider une soirée kinky sex !!! smiley


                  • Lynwec 24 novembre 2022 18:49

                    On attend avec impatience l’article du cabinet qui réclamerait de Sa Grandiloquence Emmanuel 1er la démission volontaire pour toutes ses actions contre le peuple français...

                    On va attendre longtemps car ce n’est pas dans le carnet de commandes...


                    • alinea alinea 24 novembre 2022 19:00

                      mariez-vous mariez-vous !!

                      Quelle ineptie, casse toi Adrien, découvre la vraie vie, sans tous ces faux-culs, ces fausses-fesses, ces salopes et ces salops.

                      Quelle misère

                      il était probe, il était franc, il était fort, il était généreux, il était instruit... pour le bien public, pour le commun.

                      Je voudrais bien lui dire deux mots à sa jalouse !!


                      • Clocel Clocel 24 novembre 2022 19:25

                        @alinea

                        Las... La gôche s’est embourgeoisée en rejoignant les possédants*, y’a les passages obligés, le maire, le notaire, bref la vie du bon bourgeois qui se respecte ! smiley

                        *En vendant son âme quoi !

                        Sorry Alinea, c’est plus fort que moi ! smiley


                      • alinea alinea 24 novembre 2022 21:23

                        @Clocel
                        Tu sais, je suis le contraire des femen, je sens l’irrésistible douceur et accomodance de l’homme, quand il aime. Et trahir ça, c’est abject.


                      • Clocel Clocel 25 novembre 2022 12:46

                        @alinea

                        Grosse gâtée !? smiley


                      • alinea alinea 25 novembre 2022 14:47

                        @Clocel
                        C’est un sujet : quelqu’un qui accepte de salir, trahir ou humilier quelqu’un qu’il a aimé, est un gros malade. et que ceux qui me moinssent plus haut y réfléchissent... la plupart ne sait pas se mettre dans la peau de l’autre !!


                      • L'apostilleur L’apostilleur 24 novembre 2022 19:02

                        « ...Cette question mine la crédibilité du groupe de la France insoumise... »

                        Honnêtement il faudrait attendre que la justice se prononce. Mais il est difficile de bouder son plaisir d’être d’accord avec Rousseau, on croyait ce cauchemar impossible.


                        • alinea alinea 24 novembre 2022 21:26

                          @L’apostilleur
                          Vous voyez pas qu’elle est une tête à claques la Rousseau ? Vous savez ce que c’est qu’une tête à claques ? C’est un péteux, une péteuse qui la ramène.
                          Alors je suppose que la meuf Céline en était une belle.


                        • xantrius 25 novembre 2022 01:06

                          @alinea
                          Ce une des pires des situations pour un homme : défendre la cause des femmes, mis en question de sa propre comportement compris, et d’être descendu de sa ex compagne pour un comportement fautif unique, mais qui passe dans le schéma du bad boy qui frappe sa compagne. Déjà comme citoyen lambda c’est terrible, mais comme député d’un mouvement comme LFI c’est écrasant. Je vraiment peur pour lui, j’espère il est bien entouré. Il y a un espèce de réflexe chez certain femmes, souvent d’un milieu petit bourgeois, qui ont tendance de personnaliser tout le patriarcat subi sur un homme s’il commet un faute. Impitoyable, sans pardon, sans donner une possibilité de se corriger, de se développer. Mme Rousseau est exemplaire dans ce genre. On est pas des robots. J’ai donné un claque à ma ex dans une situation où son agression verbale et abject est devenu insupportable. Dans la seconde après j’ai le regretté et je me suis effondré. J’ai reçu un claque d’une autre ex, spontanément et sans haine et j’ai la presque admiré pour son culot. On est plein des contradictions et un vrai engagement sentimentale, authentique et passionné n’est pas toujours complétement contrôlé. On est pas des robots. Le député Quatennens a ma solidarité et l’utilisation de cette histoire pour des fins politiques est tout simplement dégueulasse. Beurk.


                        • alinea alinea 25 novembre 2022 14:41

                          @xantrius
                          Tout à fait ; je hais ces bonnes femmes qui, hypocritement à moins d’être complétement débiles, montent en épingle des gestes communs !! et puis il faut insister quand même sur le fait qu’on a toujours dit : c’est une tête à claques.
                          Et pourtant, sauf apparemment la nouvelle race de femelles qui ne comprend rien à rien, tout le monde sait ce que ça veut dire, parce que, sauf les incriminées, tout le monde en a rencontré !


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 novembre 2022 15:07

                          @alinea
                          T’en sais rien sur l’intimité du couple... T’en sais rien sur la femme de Quatenens ...

                          Juger sans rien savoir ,d ’un côté ou de l’autre ça craint . Mais bon tu le sais


                        • alinea alinea 25 novembre 2022 19:24

                          @Aita Pea Pea
                          Il y a quelque chose que je sais : c’est ce qui provoque la baffe lancée : c’est évidemment une preuve d’abandon de lutte : « je ne peux rien contre tes arguments », mais aussi que l’autre la cherche ; tout ça très inconsciemment, mais pas toujours.
                          Ce que je sais et que tu sais aussi, c’est si une femme aimée par un homme qu’elle veut quitter, ( il n’a pas compris pourquoi, c’est vrai les hommes ne font pas gaffe à leur meuf surtout, je le suppose, quand ils ont des responsabilités politiques ) celui-ci lui fout une baffe, c’est elle qui est responsable de cette situation.
                          Alors, dire qu’une baffe ruine une carrière, et que c’est mérité, c’est, excuse-moi, la preuve, plus de l’ignorance parce que personne n’ignore ça, mais de la putasserie, la vengeance la plus basse : ce n’est pas Adrien qui est sali, c’est Céline !
                          mais Céline, personne ne la connait et elle trouvera toujours des copines pour l’applaudir.
                          Hésiter sur ce cas est la preuve que vous êtes complétement endormi par le ronron qui se dit bien pensant, mais qui ne pense pas.


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 novembre 2022 19:34

                          @alinea
                          Oui , compliqué ...je vais te dire que cette société qui veut laver deux fois plus , comme dirait la mère Denis ,me gonfle.


                        • 59jeannot 25 novembre 2022 07:27

                          et Macron ??? doit-il démissionner sachant que les financements de ses campagnes sont plus que douteuses


                          • the clone the clone 25 novembre 2022 08:09

                            @59jeannot

                            Il y aura chat perché comme d’hab .....


                          • lecoindubonsens lecoindubonsens 25 novembre 2022 07:44

                            Loin d’être ok avec tous les points de vue de Quatennens et LFI, mais partisan du « ne mélangeons pas tout » : bon ou mauvais époux doit être une affaire privée, sans lien avec une fonction professionnelle, quelle qu’elle soit.

                            Une question pour les experts à propos de "seule une condamnation définitive à l’inéligibilité peut lui retirer juridiquement la possibilité de poursuivre son mandat parlementaire" : une condamnation à l’inégibilité s’applique t-elle au mandat en cours ? ou seulement pour de futures élections ?


                            • the clone the clone 25 novembre 2022 08:08

                              Et alors, sur 1000 députés, sénateurs et ministres un certain nombre devraient croupir en prison et ils sont toujours la a se pavaner en faisant le paon devant les caméras tentant de nous expliquer lamentablement qu’ils servent a quelque chose, a nous donner des leçons sur des choses qu’ils n’oseraient pas s’appliquer a eux mêmes .....


                              • VDob 25 novembre 2022 10:43

                                C’est quand même incroyable qu’à chaque fois qu’existe une occasion d’aller servilement dans le sens du vent, de se ratatiner devant le politiquement correct jusqu’à disparaître, de faire preuve d’une absence absolue de sens critique et d’indépendance d’esprit, Rakotoarison saisisse l’occasion pour faire un article.


                                • troletbuse troletbuse 25 novembre 2022 11:51

                                  Ca m’en touche une sans bouger l’autre.

                                  Mais au fait, à quoi servent l’A.N. et le Sénat dans une dictature ?


                                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 novembre 2022 21:53

                                    Sinon , le moins con ... Zut


                                    • cassandre4 cassandre4 26 novembre 2022 15:48

                                      Mais qu’est ce qu’on en a à foutre de la vie privée des Quatennens, c’est du domaine de la sphére privée, si madame est en délicatesse avec son mec, il existe une procédure qui s’appelle le divorse ./ que l’on arrête de nous casser les noix avec les petits problèmes de Pierre où de Jacques, ils sont assez grands pour les régler eux-même sans que les merdias, où les torche-cul s’en mêlent et cherchent à en faire une affaire d’état dont le peuple se moque éperdument !..

                                       <<Ici Paris où Détective>> et autres presses d’égout n’ont pas de conséquences historique, alors pourquoi le rat Toto Haryson nous casse t’il les ........pieds avec ses étrons ?..


                                      • DLaF mieux que RN ou Z / Ukraine Après « Eux » le déluge ! 28 novembre 2022 15:34

                                        Qu’il reste !
                                        Pour couler une formation, il vaut mieux garder les casseroles
                                         smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité