• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le destin national d’Édouard Philippe

Le destin national d’Édouard Philippe

« Est-ce qu’un jour j’aurai l’occasion de servir mon pays dans la politique nationale ? Peut-être… Si c’est le cas, j’en serai heureux. » (Édouard Philippe, le 12 septembre 2021 sur TF1).

Dans le paysage politique français, l’ancien Premier Ministre Édouard Philippe jouit d’une position très singulière. D’abord, parce qu’il est un ancien Premier Ministre justement, et qu’il connaît toute la rudesse du pouvoir, et aussi toute son ivresse. Les rouages de l’État, la stress du pouvoir, la complexité des situations. Ensuite parce qu’il est à un âge (50 ans) qui permet de laisser penser qu’on a un avenir encore à construire.

C’est simple, avant lui, tous ses prédécesseurs encore en vie (ils sont onze) ont renoncé à faire de la politique active. Cultivé, sportif (la boxe), il nourrit ces deux branches qui permettent un esprit sain dans un corps sain. Subtil et intellectuel, Édouard Philippe est souvent introspectif et humble, mais cela n’enlève pas une autorité naturelle qui est celle du bosseur sympathique.

Tellement sympathique qu’il peut se compromettre dans quelques fantaisies comme ses messages subliminaux qu’il transporte pendant toute la journée par l’intermédiaire de ses boutons de manchette (à son départ de Matignon, il a porté ceux qu’on lui avait offerts pour l’occasion, des tongs !). Autre fantaisie qu’il assume bien que très involontaire, sa barbe à moitié blanche, résultat d’une maladie qui n’est pas grave (« ni contagieuse » !) mais qui se voit et qu’il doit effectivement expliquer.

Remercié de Matignon par le Président Emmanuel Macron, Édouard Philippe ne pouvait pas rester silencieux trop longtemps avec la perspective de l’élection présidentielle de 2022. Il s’est confié à la journaliste Audrey Crespo-Mara dans un portrait diffusé au cours de l’émission "Sept à Huit" sur TF1 ce dimanche 12 septembre 2021.

Autant le dire tout de suite, pas de scoop sur son éventuelle candidature, ni en 2022, bien sûr, ni non plus en 2027, bien trop lointain : « Je vais dire les choses le plus clairement possible pour l’élection présidentielle de 2022. Je soutiendrai le Président de la République. Je pense, j’espère qu’il sera candidat et je le soutiendrai pour trois raisons. ». Trois raisons : Édouard Philippe, formé dans les plus hautes écoles, est un homme très structuré et ses exposés sont toujours construits avec une rigueur qui se fait de plus en plus rare dans le discours politique. Ces trois raisons sont la loyauté (« Pour moi, ça compte ! »), la cohérence (il a été son Premier Ministre pendant trois ans).

Et sa troisième raison est plus subtile. En gros, il n’y a qu’Emmanuel Macron "en magasin" pour assurer la mission extrêmement difficile du Président de la République : « [Emmanuel Macron est fait] d’un métal dont je ne vois pas beaucoup la trace dans tous ceux qui sont aujourd’hui candidats à l’élection présidentielle. ». Cela rejoint la confidence de Xavier Bertrand à Éric Zemmour (qui a cafté dans son prochain livre) : « Je sais bien que je n’ai pas le niveau, mais plus personne ne l’a aujourd’hui. La présidentielle, ce n’est pas un examen, c’est un concours. ». En fait, à mon humble avis, deux ont le niveau, actuellement…

_yartiPhilippeEdouardK04

L’objectif d’Édouard Philippe serait plutôt de restructurer la majorité présidentielle : « Si, comme je l’espère, le Président de la République est élu, il aura besoin demain d’une nouvelle majorité (…). Moi, je veux participer à la constitution de cette majorité, de cette nouvelle offre politique. Cela me paraît indispensable. Je ne demande pas une place. j’ai été Premier Ministre. J’ai aimé ça. Ce n’est pas le sujet. ».

Pas question donc de penser à 2027 (ce serait « déplacé et absurde »), il aura 56 ans à l’élection présidentielle de 2027. Toutefois, il veut penser à l’horizon 2050, pas en politique politicienne, mais en vision de la France et du monde.

La première phrase citée de l’ancien Premier Ministre, en haut de l’article, semble reprendre la fameuse formule de Georges Pompidou répondant à Jean Dumur de la télévision de la Suisse romande le 13 février 1969 à Genève : « Je ne crois pas avoir ce qu’on appelle un avenir politique. J’ai un passé politique. J’aurai peut-être, si Dieu le veut, un destin national, mais c’est autre chose. J’ai dit, le premier, que le Général De Gaulle est à l’Élysée et que son mandat expire en 1972. Il n’y a donc pas de problème de succession. Ceci étant dit, il y aura bien un jour une élection à la Présidence de la République. ».

Édouard Philippe a délaissé les sources divines pour ne se reposer que sur lui-même : « Lorsqu’on veut servir son pays, il n’est pas inutile de s’y préparer intellectuellement, politiquement, avant de donner le meilleur de soi-même. Cela me paraît indispensable. ». Et il a oublié d’ajouter qu’il s’y prépare aussi physiquement, car la politique est un métier physique, à tel point qu’en trois ans de Matignon, il a vieilli de dix ans ! Il a d’ailleurs expliqué que l’événement qui l’a le plus marqué émotionnellement à Matignon (« le pire moment ») fut la catastrophe de Millas le 14 décembre 2017 (un car scolaire percuté par un train à un passage à niveau, six adolescents tués et quatorze blessés).

Cette remarque sur son avenir qui n’est pas si éloignée de celle qu’il faisait déjà à Tugdual Denis, directeur adjoint de la rédaction de "Valeurs actuelles", dans un livre d’entretien, "La vérité sur Édouard Philippe" sorti le 9 septembre 2021 : « Il n’y a pas marqué sur mon front que j’ai vocation à être numéro 1 et que je ne peux pas accepter d’être numéro 2. Ni que j’ai vocation à toujours rester numéro 2, je vous le garantis. Si un jour je suis élu, c’est moi qui fixerai le cap, croyez-moi ! ».

Concrètement, Édouard Philippe a déjà réuni à Fontainebleau le 29 août 2021 une quarantaine de maires de la droite modérée et du centre qui lui sont proches, pour porter sur les fonts baptismaux une future formation politique. Parmi eux, on peut citer Christian Estrosi (Nice), Hubert Falco (Toulon), Jean-Luc Moudenc (Toulouse), Arnaud Robinet (Reims), Christophe Béchu (Angers), Alain Chrétien (Vesoul), Frédéric Valletoux (Fontainebleau), Arnaud Péricard (Saint-Germain-en-Laye), etc.

Le prochain rendez-vous aura lieu le samedi 9 octobre 2021 au Havre, où ce courant se structurera au cours d’un congrès fondateur. Si aucune ambition présidentielle n’est revendiquée, une autre ambition sera, elle, affichée : celle de peser sur la majorité présidentielle de demain, et donc, celle d’avoir une influence aux élections législatives de juin 2022. Ce ne sera peut-être pas seulement une force d’appoint, car la capacité des députés LREM sortants à se faire réélire est aujourd’hui largement sujet à caution après les échecs répétés de la structure présidentielle aux élections municipales de 2020 et régionales de 2021, montrant la très faible implantation locale des élus de la majorité, souvent novices en politique.

Et l’avantage compétitif de cette nouvelle formation sur les autres, ce qui est un point essentiel sous la Cinquième République, c’est qu’elle aura déjà en son sein un présidentiable tout naturel, le moment venu. Et cela, chez les autres formations politiques, cela manque énormément, tant à droite qu’à gauche…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (12 septembre 2021)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Édouard Philippe.
Emmanuel Macron.
Jean Castex.
François Bayrou.
Jean-Louis Borloo.
Que va faire Édouard Philippe ?
Le grand atout d’Emmanuel Macron.
Antoine Rufenacht.
Alain Juppé.
5 ans d’En Marche.
Cédric Villani.
Alexandre Benalla.

_yartiPhilippeEdouardL02
 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • ETTORE ETTORE 14 septembre 12:24

    Il est mort le bi-couleur ?


    • Jeekes Jeekes 14 septembre 12:27

      @ETTORE
       
      Nan, aujourd’hui c’est pas nécro, c’est séance de lèche !
       


    • Le421... Résistant Le421... Résistant 14 septembre 19:14

      @Jeekes
      Perso, ça m’intéresse cette histoire... Philippe va naturellement taper chez Macron. Donc, c’est tout bénef !!
      Épicétou.
      Et Sylvain va finir par se faire mal voir du Roy si ça continue !!  smiley


    • jymb 14 septembre 12:28

      Monsieur 80 km/h a réussi à pourrir la vie de 40 millions de français qui se battent aujourd’hui pour conserver un embryon de mobilité 

      https://www.liguedesconducteurs.org/actu-1/dans-47-des-departements-la-mortalite-routiere-a-stagne-ou-augmente-apres-l-instauration-du-80-km-h

      Et a éveillé le mouvement des gilets jaunes avec cette ineptie odieuse surajoutée à tant d’autres stupidités ou interdits 

      Ce quidam a sa place dans les poubelles de l’histoire politique, hélas comme beaucoup d’autres... 

      Est-il né celui qui, résolument, s’engagera à balayer fermement les délires imposés depuis 40 ans ? Hélas ce n’est pas dans le vivier actuel des candidats, opportunistes et serviles à s’incliner dans le sens du vent imposé par des minorités, que l’on trouvera une personnalité de choc 


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 septembre 12:28

        Membre du SIECLE (Olivier Duhamel ou l’art de se faire enc..) et aime les gros nichon. Quelle perspective pour la FRance.... 


        • Jeekes Jeekes 14 septembre 12:33

          Selon rat-ko-to, édouard il est :

           

          cultivé,

          sportif,

          un esprit sain,

          un corps sain, 

          subtil,

          intellectuel,

          introspectif,

          humble,

          sympathique.

           

          Rien que ça ?

          Ben moi j’vous l’dit, s’il est payé au kilo de cirage, il doit être myonnaire, le roi du léchage de fion !

           


          • Clocel Clocel 14 septembre 12:35

            Je le verrai bien entrer dans l’Histoire par la lunette de la veuve...


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 septembre 12:45

              Oui mais Rakoto aime Mylène Farmer, l’ingénue libertine. Jésuite j’vous dis. Débrancher c’est euthanasier, mais ..vous avez compris..


              • zygzornifle zygzornifle 14 septembre 16:45

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                Génération désenchantée comme le chantait Mylène ...


              • jefresi 14 septembre 13:36

                Il est super Rakoto, avec son prêche pour l’ex-premier, il demande déjà au prochain un poste au Ministère de l’Information.

                Ah ! Cireur de pompes... avec une retraite éternelle à la clé.

                Eh ! Qui sait ?

                C’est bizarre les élections, non ?


                • Miona Miona 14 septembre 13:58

                  Destin carcéral ! 

                   (^-^)


                  • pierre 14 septembre 16:18

                    Vous pensez qu’il a suffisamment de casseroles au cul ?


                    • zygzornifle zygzornifle 14 septembre 16:44

                      Il ressemble a la carte de la mort dans l’oracle de Bélline ....

                      carte de la mort dans l’oracle de belline - Bing


                      • zygzornifle zygzornifle 14 septembre 16:46

                        Macron a le cul et la peau des roustons propre pour une décennie tellement l’Edouard a du lécher ....


                        • ETTORE ETTORE 14 septembre 17:12

                          C’est jour du trapèze aux fiottes selon Râkotonanobis.

                          Hier, il a sorti BEN LA NOUILLE, histoire de faire un peu « remember the crassitudes » puantes à son ex Pipoman. Comme si il voulait l’enterrer sous ses propres décombres d’ignominies accumulées....

                          Aujourd’hui, il balance son coq bi-couleur, à deux balles, dans la cour de l’Elysée, en lui trouvant tous les avantages, qu’avait pourtant à ses yeux, celui qui lui foutait la chair de poule .

                          Alors le gugus, soit il prépare l’après PIpoman ( n’oublions pas que ce dernier, dans un éclair de lucidité, entre deux schnoufs, s’est prédit un avenir risqué, qui pouvait le contraindre à faire certaines sal...peries, qui lui barrerait la voie de sa deuxième mandature). ( mandature = le temps que perdurent les mensonges ).

                          Alors, il se pourrait qu’il place son jocker, histoire de voir, comment cela peut mordre.

                          Touche pipi, c’est ce qu’il sait faire de mieux rakotorakoleur.

                          Des « machins » comme rakotonanobis, sont plus fidèles, que le plus fidèle meilleur ami de l’homme. Et dans ce cas précis, il ne sait plus si il doit l’appeler maîtresse, ou nonos qui fait mal.

                          En tout cas, il peu se garder les «  »deux boites de raviolis«  », on as les même à la maison.


                          • BA 14 septembre 18:50

                            Le peuple français va encore voter pour la destruction de la France.


                            Un sondage Harris Interactive donne 23 % d’intentions de vote pour Emmanuel Macron ! Vous avez bien lu : 23 % pour Macron !


                            https://www.challenges.fr/politique/sondage-exclusif-presidentielle-2022-zemmour-bondit-a-10-des-intentions-de-vote_780599


                            • Le421... Résistant Le421... Résistant 14 septembre 19:20

                              @BA
                              Quand les gens se sont fait mettre, en général, ils ne veulent pas le reconnaître.
                              Donc, ils font comme si de rien n’était et ils reviennent en disant « même pas mal !! »
                              Un peu comme pour le vaccin, maintenant qu’ils ont commencé, on ne les arrêtera plus...  smiley


                            • ETTORE ETTORE 14 septembre 20:01

                              BA....

                              Comme quelqu’un de très intelligent l’a bien dit,

                              il y a thermomètre et thermostat.

                              Les sondages sont un peu comme, la lecture du thermomètre à l’ancienne, une fois calé entre les deux fesses, il indique ce qu’il veut dans le noir, et sa lecture, reste toujours à charge de celui qui l’enlève ( peut être sans soulagement, au vu de certains plaisirs étatiques, qui doivent prendre des thermoplongeurs de lessiveuses, pour arriver à jouir un peu )

                              Les sondage.....C’est aussi, de plus en plus, un thermostat, que l’on peut régler à sa convenance, sans se soucier des économies d’énergie, car c’est justement fait pour s’agiter le moins possible, tout en faisant croire que l’on bande utilement !

                              Alors les sondages, j’y croirais, quand je verrais, la gueule du commanditaire, de toute façon, et qui veut se faire plaisir en affichant une température corporelle de 23°...Il y a comme un....Lézard, en manque de chaleur !

                              Ce qui n’est bon, ni pour la conservation du fromage, ni pour tout autres denrées, non pasteurisées. Même pas la température des urines, pour quelqu’un qui ne sent plus .......pisser !


                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 septembre 21:22

                                Bon , il aime le blues , one points . Après zzzzzzzzzzzz.....


                                • Guy Troisbord 15 septembre 13:01

                                  Proposition 10 :

                                  Le concept de spectacle unifie et explique une grande diversité de phénomènes apparents. Leurs diversités et contrastes sont les apparences de cette apparence organisée socialement, qui doit être elle-même reconnue dans sa vérité générale. Considéré selon ses propres termes, le spectacle est  l’affirmation de l’apparence et l’affirmation de toute vie humaine, c’est-à-dire sociale, comme simple apparence. Mais la critique qui atteint la vérité du spectacle le découvre comme la négation
                                  visible de la vie ; comme une négation de la vie qui est devenue visible.



                                  • Philippe un idiot inutile .

                                    Il baisse la limitation de vitesse à 80 km/h apparemment sans se renseigner si les moteurs sont adaptés pour rouler à 80 km/h sans polluer et sans se dégrader plus rapidement .

                                    C’est du dogmatisme crétin .

                                    Apparemment les planches pourris d’AGV n’avaient pas imaginé cette condition .....Quelle bande d’handicapés .


                                    • troletbuse troletbuse 16 septembre 15:58

                                      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
                                      Les fabricants de panneaux sont aux anges. C’est le principal.
                                      On voit par exemple une limitation à 70 km/h pour un motif futile comme « sortie de camions » ensuite un panneau 80km/h placé 50 mètres avant un panneau agglomération. Pas beau, ca ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité