• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le gouvernement français doit cesser immédiatement tout contact et tout (...)

Le gouvernement français doit cesser immédiatement tout contact et tout soutien aux responsables néo-nazis d’Europe de l’est

L’Union Populaire Républicaine (UPR) tient à faire part de sa vive émotion et de son extrême indignation devant la visite officielle que le ministre français de la défense, Jean-Yves Le Drian, vient de faire en Estonie, le 21 mars 2014, pour s'y entretenir avec le ministre estonien de la Défense, Urmas Reinsalu, et en y adoptant de surcroît une position d'accusé.

L'UPR rappelle en effet que le ministre estonien de la Défense rencontré par Jean-Yves Le Drian est non seulement membre d'un gouvernement qui fait régulièrement l’apologie des Waffen-SS nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, mais que cet individu a participé personnellement à des rassemblements de néo-nazis estoniens.

C'est d'ailleurs au cours de l'un de ces rassemblements, tenu dans l'ile de Sinimae le 15 juillet 2012, qu'Urmas Reinsalu a exprimé sa reconnaissance à « l’Union des combattants pour l’Estonie libre », qui regroupe les Estoniens ayant collaboré avec les nazis lors de la Seconde Guerre mondiale et dont la plupart des membres sont des anciens combattants de la 20ème division de la Waffen SS.

D’après le ministre estonien, ce qu’il a appelé « le sacrifice » de ces anciens SS devrait servir d’exemple pour la génération actuelle des Estoniens qui sont prêts « à se défendre et à défendre leurs alliés ».

« L’exemple » ainsi donné concerne donc directement la France, puisque notre pays est théoriquement « alliée » de l’Estonie, qui est à la fois l’un des 28 États-membres de l’Union européenne et l’un des 18 États ayant adopté l’euro.

Toujours selon le ministre estonien de la Défense, « la contribution » des SS estoniens « revêt un caractère crucial » car ce sont eux qui ont sauvé « la dignité du peuple estonien grâce à leur courage et leur bravoure ».

[ Source : http://fr.rian.ru/world/20120715/195359645.html ]

Aussi extravagant que cela puisse paraître, c'est à un pareil individu que Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense, a cru bon d'aller apporter le soutien militaire de la France ce 21 mars 2014. Le ministre néo-nazi estonien a exigé que la France ne livre pas à la Russie les 2 navires de guerre Mistral que le gouvernement de Moscou a acheté pour plus de 1 milliard d'euros et qui sont en cours d'achèvement dans les chantiers navals STX de Saint-Nazaire.

Pour mettre la pression sur le gouvernement français, le gouvernement estonien avait d'ailleurs organisé une manifestation devant l'ambassade de France en Estonie.

Le ministre français, qui a confirmé au passage implicitement que les deux navires seraient bien livrés à Moscou puisqu'il a été décidé d'achever leur construction, a éprouvé piteusement le besoin de se justifier, en annonçant qu'il a décidé la suspension de l'essentiel de la coopération militaire entre Paris et Moscou : il n'y aura plus d'escales de bateaux, plus d'échanges d'états-majors, et plus d'exercices en commun entre la France et la Russie.

[ Source : http://www.romandie.com/news/n/_La_France_a_suspendu_l_essentiel_de_sa_cooperation_militaire_avec_la_Russie49210320141642.asp? ]

L'UPR note avec effarement que ce soutien officiel, manifesté depuis Tallin, de Jean-Yves Le Drian, ministre français de la défense, aux néo-nazis estoniens, intervient quelques semaines après le soutien officiel, manifesté depuis Kiev, de Laurent Fabius, ministre français des affaires étrangères, à Oleg Tiagnibok, chef du parti néo-nazi Svoboda, par ailleurs sous le coup d'un mandat d'arrêt international.

  • Les messages et les idées véhiculés par l'Estonien Urmas Reinsalu et par l'Ukrainien Tiagnibok font horreur à tous les anciens résistants français et à leurs familles, à tous ceux qui ont eu à souffrir de la barbarie nazie, et à tous les citoyens épris de paix et de justice.
  • L'UPR dénonce de la façon la plus solennelle ces alliances scandaleuses qui résultent directement de notre soumission à l'OTAN et à l'Union européenne, et qui entraînent la France dans le déshonneur et dans la guerre.
  • L'UPR exige en conséquence que le gouvernement français cesse immédiatement tout contact et tout soutien aux responsables néo-nazis que ce soit en Ukraine, en Estonie ou ailleurs en Europe de l'Est. 
  • Poursuivre ces contacts et ces soutiens au nom de la France serait une honte historique dont les dirigeants devraient tôt ou tard rendre compte devant le peuple français.

François ASSELINEAU

Site Internet : http://www.u-p-r.fr/
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau
Blog : http://www.francoisasselineau.fr
Tumblr : http://upr-asselineau.tumblr.com

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (166 votes)




Réagissez à l'article

180 réactions à cet article    


  • Graffias Graffias 22 mars 2014 09:27

    Bonjour

    En lisant l’histoire hors des manuels scolaire on ne s’en étonne pas et on a même eu le temps de les voir arriver. Au jeu d’échecs ils avancent enfin une stratégie seul problème le joueur en face possède vingt coups d’avance. Seul perdant l’Europe en tant qu entité. Bonjour les États Unis d’Europe...


    • lsga lsga 22 mars 2014 14:33

      Les États-Nations constituant l’Europe sont également en crise. N’oublions pas que les États-Nations sont des entités artificielles créé il y a moins de 200 ans. L’Espagne est sur le point d’éclater, le Royaume Unis est sur le point d’éclater, la Belgique est sur le point d’éclater, etc. etc.

       
      La France est une entité supra-nationale, qui a écrasé la diversité des cultures populaires régionales par sa mono-culture parisienne mondialisée. 
       
      Soutenir l’Ukraine, c’est soutenir un État-Nation artificiel, sur le modèle Français. Soutenir la Crimée, c’est soutenir les entités continentales, telles que l’Europe ou l’URSS, regroupant différentes régions sous une même monnaie commune (le Rouble en guise d’Euro). 
       
      Il est surprenant de voir les souverainistes soutenir la Crimée plutôt que l’Ukraine. Votre modèle d’État Nation, c’est l’Ukraine qui le représente. Les entités continentale trans-régions que vous haïssez, c’est la Russie qui les représente. 

    • Onecinikiou 22 mars 2014 16:46

      Isga ne comprend pas que les rapports de force géopolitiques actuels commandent d’arbitrer entre différentes considérations et priorités. 

      La priorité actuelle, en plus d’être totalement compatible avec le souverainisme bien compris, est de barrer la route à l’impérialisme américain, à sa tentative hégémonique mondiale, à sa stratégie de puissance fondée sur l’unipolarité et l’ingérence systématique, voire le renversement de régime parfaitement bien élus, démocratiques donc. 

      Et de s’opposer tout à la fois à la déferlante libérale, qui est le modèle culturel dominant que cherche à nous imposer l’Empire par des moyens détournés, le « soft power », dans l’optique évidemment de servir ses intérêts précités.

      Dans cette perspective Poutine, par son opposition résolue aux vecteurs et structures de domination de l’Imperium, s’inscrit dans une démarche de résistance à ces déferlement et domination. 

      Le devoir de tout patriote attaché à ses prérogatives de souveraineté, soucieux de conserver ses particularismes culturels, ses spécificités (us et coutumes, langues, traditions, religions, système de valeur etc...), qui refuse la désintégration de ses Nation et Peuple, la déconstructions des valeurs traditionnelles qui sont les siennes, qui souhaite demeurer libre et déjà libre de choisir son destin et de s’auto-déterminer, qui refuse aussi l’éradication des différences culturelles par le processus d’uniformisation mondialiste en cours, est de le soutenir inconditionnellement dans cette entreprise. 

    • lsga lsga 22 mars 2014 16:50

      1. Soutenir l’impérialisme Russe pour contrer l’impérialisme US ? 

       
      2. Lutter contre « libéralisme » sans lutter contre le Capitalisme ?
       
      3. Vous soutenez une région comme la Crimée contre l’État Nation artificiel Ukrainien ? Qu’attendez-vous pour soutenir les indépendantistes Corses, Bretons, Basques et Catalans ?

    • Onecinikiou 22 mars 2014 18:09

      « 1. Soutenir l’impérialisme Russe pour contrer l’impérialisme US ? »

      Et pourquoi pas ? Je vous ai dit qu’il était question d’arbitrer entre des priorités. C’est la politique du moindre mal.

      Ensuite j’ai déjà eu l’occasion de vous rappeler que la politique, et plus encore la grande géopolitique, ne s’encombre pas (ou ne devrait pas, à l’instar de nos médiocres dirigeants de l’Ouest) de considérations utopiques ou idéalistes (plus sûrement de corruption en leur cas). Elle doit nécessairement s’ancrer dans le réel. 

      Enfin je ne vois pas où se situerait l’impérialisme russe dans cette affaire, qui n’a fait que réagir à une situation qui lui était imposée. Elle n’a fait que répondre en effet, par la voix de ses illustres dirigeants dors et déjà rentrés dans l’histoire, à une politique du fait accompli par une autre politique du même type. Et déjà parce qu’elle en avait les moyens. Ensuite la farouche détermination.

      Un impérialisme d’une nouvelle sorte selon vous, qui verrait des peuples et/ou des territoires plébiscités démocratiquement, et donc légitimement, l’impérialiste en question... Ubuesque.

       
      « 2. Lutter contre « libéralisme » sans lutter contre le Capitalisme ? »

      Absolument. Il faut d’ailleurs bien distinguer l’un et l’autre pour ne pas les confondre. Ce que font usuellement les ignares en la matière.

      Le Capitalisme est un système, un mode d’organisation socio-économique, qui consiste en la privatisation des moyens de production. 

      Le Libéralisme est avant tout une philosophie politique, qui en substance postule la neutralité (voire même pour certains courants extrémistes, la disparition) de l’Etat. Qui érige la responsabilité individuelle en archétype. Déconsidère par principe toute délibération collective (qu’il juge coercitif) et entérine le contrat entre des parties supposées libre (une gageure) et consentante comme l’horizon indépassable des relations sociales et économiques. Organise enfin, et évidemment, la mise en concurrence irréfrénnée entre les agents et sphères économiques.

      Le Capitalisme, et c’est empiriquement démontré, peut admettre aussi bien ce qui vient d’être énuméré comme son contraire. Il peut admettre un régime de planification ou de libre-entreprise. Il peut se satisfaire du protectionnisme comme du libre-échange. Il peut accepter des niveaux de fiscalité (et donc de redistribution) du simple au quintuple. Il peut enfin coexister avec un Etat puissant, stratège, coercitif, comme avec un Etat retranché sur ses prérogatives régaliennes.

       
      « 3. Vous soutenez une région comme la Crimée contre l’État Nation artificiel Ukrainien ? Qu’attendez-vous pour soutenir les indépendantistes Corses, Bretons, Basques et Catalans ? »

      Il n’est pas question ici de « soutenir la Crimée », ce qui ne veut strictement rien dire. Il s’agit de défendre la Russie de Poutine pour les raisons fondamentales qui en ont été données. Si de surcroit cette stratégie (encore une fois stratégie de résistance à l’ordo-impérialisme américain, et qui EST le mondialisme) correspond simultanément aux aspirations des habitants de Crimée qui souhaitaient leur rattachement à la Russie, c’est la cerise sur le gâteau si vos me passez l’expression.

    • kimbabig 22 mars 2014 18:40

      Les régionalistes Français ne sont que des arriérés faisant référence à des entités mortes depuis déjà longtemps...

      Suffit de vivre dans les coins à forte identité vernaculaire (06, 66, 64, 29...) comme j’ai eu l’occasion de le faire pour s’en rendre compte : la culture régionale n’est présente qu’en arrière-plan, au titre du folklore.

      Les gens y sont avant tout Français, et beaucoup sont issus d’autres régions car les Français bougent d’un bout à l’autre de leur pays, c’est justement un seul et même pays. Les jeunes n’y causent plus leur dialecte local, mais un argot qui ressemble de plus en plus à celui des grandes villes (Paris, Marseille...).

      La France est une entité vivace, elle a un peuple qui forme une communauté humaine soudée.. Et c’est ça qui permet l’établissement d’une réelle solidarité, via notre République Jacobine, entre une Île de France qui a le même PIB que les Pays-Bas et une Corse qui a le PIB du Burkina Faso.

      Solidarité qui fait payer au Parisiens le social versé dans les Pyrénées-Orientales...

      (Solidarité, faut-il le rappeler, totalement inexistante à l’échelle de l’europe... Tout simplement parce qu’il n’existe pas et n’existera jamais de peuple européen)

      Le régionalisme ethno-identitaire est une fort nauséabonde régression par rapport au concept de nation politique qui prévaut en France depuis la Révolution et l’oeuvre égalitaire Jacobine : c’est au moyen-âge que nous ramènent les régionalistes, ils y sont restés dans leurs têtes...

      De plus, le régionalisme aide justement l’union européenne dans son oeuvre néfaste contre les nations et les peuples, avec le sinistre projet d’europe des régions : diviser pour mieux régner !

      La France est un pays qui a un bel avenir et de belles cartes à jouer dans le monde du 21ème siècle.

      http://www.challenges.fr/economie/20140320.CHA1821/le-francais-sera-t-il-la-langue-la-plus-parlee-en-2050.html

      Qu’on ne vienne pas tout foutre en l’air avec ce projet débile, rétrograde et dangereux (limite raciste...) d’« europe des régions » (ça leur fera mal, aux Corses, de voir ce que ça fait d’avoir le PIB du Burkina Faso dans une solidarité « à l’européenne »...).


    • Onecinikiou 22 mars 2014 18:49

      « Les régionalistes Français ne sont que des arriérés faisant référence à des entités mortes depuis déjà longtemps... »


      Rassurez-vous, ces « régionalistes » (aiguillonnés par les officines de subversion européistes, trop heureux de voir péricliter les nations) ne représentent rien ni personne. 

      Il me semble qu’un sondage il y a quelques années concernant une éventuelle indépendance de la Corse avait mis en évidence que 90% des sondés (corses donc) se prononçaient contre. Il n’y a donc pas de débat. Nos séparatistes ne sont, au mieux, que des idiots utiles au service de l’oligarchie euro-mondialistes.

    • lsga lsga 22 mars 2014 18:57

      en effet messieurs, la diversité culturelle des régions françaises a été ravagé par la mono-culture parisienne mondialisée. C’est bien triste. Heureusement, ce n’est pas le cas partout, et la plupart des faux États-Nations européens sont sur le point de s’écrouler. 

       
      Par contre, je ne comprends toujours pas pourquoi vous soutenez l’impérialisme Russe contre l’impérialisme français ? Après tout, ce sont les banques françaises qui devaient faire les crédits à la Crimée pour renouveler ses exploitations minières, et les entreprises françaises (TOTAL surtout) qui devait fournir les ressources logistiques nécessaires. 

       
      Ce ne sont pas tellement les USA qui sont à l’oeuvre en Ukraine, mais plutôt la France, cachée derrière le masque de l’Union Européenne.

    • Antoine Diederick 22 mars 2014 22:17

      c’est toute la question politique que pose l’établissement d’une gouvernance mondiale dont certain voudraient précipiter l’avènement pour s’en emparer.


    • Antoine Diederick 22 mars 2014 22:19

      et comme le projet européen a modelé une créature hybride , inclassable, variable, floue, il est très facile de l’utiliser ....


    • Analis 23 mars 2014 17:53

      On voit ici des discours se tenir à fronts renversés. Certains se proposent de combattre l’impérialisme en marche en Ukraine, mais sans forcément se rendfre compte que leur position s’incrit dans le fil d’une tradition toute aussi impérialiste.


      La France ne peut pas constituer un modèle pour la Russie, la Crimée, l’Ukraine ou l’Europe en général. Si les peuples qui constituaient la France sont pour la plupart en voie de disparition, la faute en incombe uniquement au lavage de cerveau imposé par les jacobins. Laissons les Corses à leurs sur-subventionnements, sans lesquels ils ne sont rien, et qui sont même leur seul motif de se sentir français – la réalité restant à peu près la même qu’à l’époque où Jean-Pierre Chevènement était ministre de l’intérieur, qu’on leur supprime tous ces subsides et ils ne verront plus beaucoup de raisons d’être français. Dans le même temps, certains sondages ont aussi montré que parmi les populations voisines de la Suisse, une majorité préféraient la rejoindre, ce qui s’explique par le fait qu’elles sont excédées par le centralisme tatillon qu’on leur impose et qu’elles sont fatiguées du discours redistributeur. Et c’est ainsi que les jacobins/républicains ont interprété les émeutes bretonnes comme étant l’expression d’une volonté d’auto-asservissement par des esclaves désireux de défendre leur soumission à leurs maîtres (sic). Ils ne pouvaient à vrai dire pas faire autrement que de réagir ainsi, car c’est dans leur ADN. Toute forme d’identité régionale leur étant rigoureusement incompréhensible, ils ne peuvent être que conduits à exprimer des pensées absurdes de ce genre.


      Parler de lutte contre l’UE motivée par le respect des nations est dans le cas français un non-sens, puisque la France est la non-nation par excellence. Rien d’autre que la création artificielle autoritaire d’un Etat impérial. L’hypocrisie des jacobins envers l’Europe n’en apparaît là que plus écrasante, car ils ne font que dénoncer ce qu’ils pratiquent chez eux. Et d’autant plus que les agissements qu’ils condamnent chez l’UE sont largement sortis de leur imagination enfièvrée. Jamais l’UE n’a essayé d’imposer une culture commune à ses membres, jamais elle n’a essayé d’éradiquer leur identité et n’a persécuté quiconque pour parler une langue ou pratiquer une culture qui ne lui plaît pas, jamais elle n’a fait la guerre pour étendre son territoire et sa domination politico-économique. Il y a par contre bien eu volonté des jacobins français de faire d’elle tout cela, la notion d’une construction européenne centralisée et super-puissance était celle que poussaient les français à ses débuts. Cela bien sûr afin d’étendre leurs conceptions uniformisatrices à l’ensemble des européens, en leur imposant des institutions françaises, et une identité française ou du moins francisée. Mais ça n’a pas marché parce que personne ne voulait de leur modèle, l’époque révolutionnaire-napoléonnienne c’est terminé. En fait, les jacobins sont simplement aigris et furieux de ce fait, dépités de voir que l’Europe ne se construit pas sous leurs auspices, et que le modèle français est vu ailleurs comme un repoussoir. Furieux de constater que leur projet originel de voir l’UE sous leur férule française ne se concrétisera jamais, ils la conspuent maintenant, et l’accusent d’être à l’origine de maux causés par leurs politiques ineptes.


      Les jacobins, s’ils avaient la moindre honnêteté intellectuelle, soutiendraient l’Union Européenne pour le désir qu’ils lui attribuent de vouloir imposer une uniformisation culturelle et institutionnelle. Mais c’est bête, il se trouve que cette uniformisation désormais non-française et non-francisante interférerait avec leurs projets nationalistes et hégémoniques français.


      Rien de tout cela ne doit interférer avec la nécessité de contrer l’impérialisme occidental, qui se trouve être aussi l’impérialisme français. Identité que les mêmes voix rejettent, de la même façon qu’en Syrie, elles soutenaient la thèse simpliste et inepte selon laquelle la France était à la remorque des USA alors qu’elle était en tête de l’agression et des manipulations, et que c’étaient les USA d’Obama qui apparaissaient à sa traîne. Après tout, l’impérialisme français précède de beaucoup celui des USA, et a causé plus de morts et de pilllage. Mais bon, à esprit simpliste, vision du monde simpliste, et même intégriste : il vaut mieux rejeter le fait que leur « beau pays » puisse causer du mal sur une intervention extérieure. The devil made me do it. Mais leur « beau pays » en question est bien une composante dirigeante du mal, en Ukraine comme en Syrie, comme en Afrique qu’il agresse régulièrement. Le plus fort, est que ces voix « gaulliennes » oublient que leurs prédécesseurs jacobins avaient de tous temps défendu le colonialisme français, au même moment où ils transformaient la France en une vaste caserne à grands coups de propagande ultra-nationaliste et préparaient la boucherie de la première guerre mondiale. Leur idéologie de l’ « alternative française » n’est pas une alternative, car la France, Etat impérialiste par nature, ne peut pas être une alternative.


      Mais impérialisme occidental général ou impérialisme français particulier, il peut se justifier de soutenir la Russie, même impériale, dans ses projets de les contrer. Cela n’implique aucunement de soutenir les méthodes et le projet de société de Poutine, que je considère comme un gangster. Mais simplement de mener une politique pragmatique afin de contenir la progression du plus puissant des impérialismes, qui est bien l’occidental, et c’est là qu’est l’urgence. L’impérialisme russe existe, mais il est limité, et à la longue les deux se neutraliseront.


    • kimbabig 24 mars 2014 01:39

       

      Il ne s’agit nullement de soutenir un tsarisme contre un bonapartisme.

       

      Pour ma part je me verrais très mal avec un président comme Poutine (déjà que le côté autoritaire de $arko m’insupportait au plus haut point).

       

      Seulement Poutine est le président des Russes, pas le notre.

       

      La façon dont Poutine se comporte avec les Russes est l’affaire des Russes et certainement pas notre affaire, donc c’est à eux d’en juger, pas à nous, Français. Or, la façon dont il dirige la Russie ne semble pas déplaire aux Russes puisqu’ils le réélisent depuis le début du siècle.

       

      Certains disent que les élections sont truquées, que Poutine est un dictateur, qu’il emprisonne les opposants, etc...

       

      En attendant, les Russes que j’ai pu rencontrer en sont très satisfaits. Ils voient comme leur quotidien s’est amélioré depuis les années 2000 par rapport à la misère effroyable des années 90, après l’écroulement de l’URSS, et les plus anciens se rappellent aussi que malgré une bureaucratie et une surveillance pesante, leur quotidien était bien mieux du temps de l’URSS que juste après sa chute.

       

      Ce qui nous concerne à nous, Français dans les actes de Poutine, c’est son attitude à l’international.

       

      Et là, force est de constater qu’il a su assez brillamment défendre les intérêts de son pays tout en gardant une attitude calme et mesurée face aux agressions de l’occident (les USA et leur servile union européenne), qui est garante de la paix mondiale pour peu que l’occident comprenne qu’il est temps de cesser ses agressions :

       

      -En Syrie, la politique extérieure Russe a permis de dissuader l’occident d’intervenir dans ce pays, ou les agents djihadistes à la solde des alliés de l’occident avaient entamé leur oeuvre de désolation.

      http://www.legrandsoir.info/comment-l-occident-fabrique-les-mouvements-d-opposition.html

       

      -en Ukraine, la Russie a protégé ses nationaux de Crimée des néo-nazis pro-européens qui avaient illégitimement pris le pouvoir à Kiev avec le soutien indécent de l’occident.

      http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/de-la-cia-aux-neo-nazis-la-face-147174

      http://lemonderusse.canalblog.com/archives/2013/12/09/28621390.html

      D’ailleurs les retraités Criméens n’avaient pas besoin d’une menace des troupes Russes pour approuver l’annexion de leur presqu’île à la Russie : tandis que le gouvernement putschiste de Kiev comptait réduire leur pension pour mieux plaire au FMI et à l’union européenne, la Russie maintien leur pensions de retraites...

       

      Quant à nous, en France, nous ce serait se donner trop d’importance que de voir un impérialisme Français derrière les détestables manipulations et rodomontades belliqueuses de notre gouvernement contre les Russes ou les Syriens.

       

      Nous n’avons plus d’impérialisme, en France, nous n’avons plus qu’une oligarchie totalement vendue et soumise à une puissance étrangère dominante, exactement comme l’oligarchie capitaliste du temps de la Collaboration, ou du temps de l’invasion Prussienne et de la Commune.

       

      En France, la trahison vient toujours des élites, très rarement du peuple.

       

      Comme du temps de la collaboration, c’est au prétexte d’une prétendue « nécessité d’intégrer la France à un bloc européen » que l’oligarchie mène ses attaques contre le peuple Français . Hier, c’était « plutôt Hitler que le Front Populaire », aujourd’hui le peuple est livré pieds et poings liés en pâture aux vautours du capitalisme ultra-libéral.

       

      Comme du temps de la collaboration, les régionalistes promeuvent activement la formation de ce bloc européen. Hier le Bezen Perrot http://fr.wikipedia.org/wiki/Bezen_Perrot, aujourd’hui l’ « europe des régions » http://www.m-pep.org/spip.php?article3314#outil_sommaire_10.

       

      Comme du temps de la collaboration, c’est au prétexte d’une prétendue « appartenance de la France à un bloc européen » que l’oligarchie tente de nous entraîner dans une croisade à la fois stupide, vaine et dangereuse pour arracher à l’influence des Russes des territoires au profit de ce « bloc européen ».

       

      Comme à cette époque, les soutiens les plus fervents de ce « bloc européen » sur place sont des extrémistes racistes, antisémites et violents adorateurs de Stepan Bandera.

       

      Comme à cette époque, c’est l’action d’un dirigeant Russe fort antipathique au demeurant qui pourrait mettre en échec et précipiter la chute de ce « bloc européen », et à ce titre, c’est quelque part une bonne chose. Beaucoup de gens croient que « sans les ricains nous serions en Germanie », alors que c’est plutôt l’URSS qui a permis la défaite du 3ème Reich (et en a payé le prix fort, d’ailleurs).

       

      Beaucoup de gens ne s’en rendent pas compte, mais nos parlementaires ont commis en février 2008 une trahison du même acabit que le vote du 10-07-1940 qui donna les pleins pouvoirs à Pétain au mépris de l’obligation constitutionnelle de conserver la forme Républicaine du gouvernement : en février 2008, les parlementaires ont violé la souveraineté populaire en ratifiant le traité de Lisbonne.

       

      Comme leurs prédécesseurs de juillet 40, ils ont livré le pays à l’emprise d’une puissance étrangère et permis la mise en place d’une dictature.

       

      Alors évidemment les conséquences sont moins brutales aujourd’hui, du moins au 1er abord (parce qu’en Grèce, ça commence à furieusement leur rappeler l’époque Adolf http://www.express.be/business/fr/economy/la-grece-le-tiers-monde-en-europe/199719.htm , et on est partis pour suivre, la pauvreté augmente, la régression sociale européenne continue http://www.marianne.net/L-Europe-condamne-la-France-a-deux-ans-de-galere_a228692.html

      ). Mais l’objectif, dans le fond, est le même : l’asservissement de pays entiers.

       

      Après avoir ramené certains de ses pays membres dans le Tiers-Monde, l’union européenne installe des régimes néo-nazis à ses bordures...

       

      La France n’a pas à assumer les conséquences potentiellement désastreuses de l’agressivité du bloc occidental, et pour cela elle doit se retirer des organisations qui la relient à ce bloc : l’union européenne et l’otan.

       

      Une fois sa souveraineté intégralement retrouvée, déliée de ces organisations néfastes pour lesquelles elle fait le roquet de façon bien déraisonnable par rapport à son potentiel réel, la France sera naturellement modérée dans toute tentative impérialiste en raison de sa taille sur la scène mondiale, qui, si elle est loin d’être modeste, mais n’est pas non plus celle d’une superpuissance. Elle sera même modérée là ou elle n’a eu besoin de personne pour se comporter en impérialiste, en Afrique, et pourra se présenter aux pays qui sont l’avenir de la Francophonie, et donc du rayonnement de la France, non plus en colonisateur mais en partenaire égal. Au 21ème siècle, la France peut largement s’en sortir et exister sur la scène internationale si elle se contente de défendre ses intérêts propres au lieu de se fourvoyer en Afghanistan, en Syrie ou en Ukraine pour le compte de l’occident.

      http://www.lecourrierderussie.com/2009/10/guerre-et-paix-quelle-est-l-armee-la-plus-puissante-du-monde/

       

      Une autre raison qui doit pousser au retrait de l’union européenne est la nécessité de conserver et d’améliorer notre modèle social jacobin, celui qui fut construit pierre par pierre depuis la Révolution. Ce modèle social à forte tendance égalitaire, qui vise à assurer à tous les citoyens l’égalité devant l’accès aux services publics a pu faire consensus au sein du peuple Français, tout comme l’idée que la Nation est un concept politique et non un concept ethnique.

       

      Croire que la Nation serait un concept purement ethnique est une erreur grave, c’est même typiquement ce genre d’erreur qui mène au racisme, à la xénophobie, et certainement pas, comme beaucoup le croient, le simple concept de Nation, qui désigne une communauté humaine instituée sur un territoire donné.

       

      La France étant une Nation pluriethnique par essence mais mono-culturelle par principe, le concept de Nation ne peut qu’y être un concept purement politique, et en aucune façon un concept ethnique. C’est le seul moyen de faire coexister durablement une population d’une si grande diversité ethnique (entre les différentes régions de Métropole et d’Outre-Mer, les différentes vagues d’immigration...). Et force est de constater que cela n’a pas si mal fonctionné, les gens de ce pays ont conscience d’appartenir au peuple Français, et ce peuple a obtenu un niveau non négligeable mais perfectible de progrès social.

       

      La construction européenne nous met clairement dans l’obligation, pour espérer conserver notre modèle social jacobin qui nous convient en France, de l’appliquer à tous les autres pays. Tout comme il a mis les Allemands dans l’obligation d’imposer à tous les autres pays leurs principes de politique monétaire afin de les conserver avec eux (et eux y ont réussi, on a vu le résultat...)

       

      Or, tout comme ce qui est bon pour l’Allemagne est mauvais pour les autres pays de l’union européenne, ce qui est bon pour nous Français ne l’est pas forcément pour les autres pays (ce qui est logique, une des principales tares de l’union européenne étant que ses pays membres aient des intérêts contradictoires).

       

      Les autres pays ne sont d’évidence pas disposés à faire ne serait-ce que le dixième de l’effort de solidarité fourni au niveau national depuis les zones riches vers les zones pauvres, ce qui est logique, c’est justement parce qu’un pays ne veut en général pas payer pour un autre, par quelque biais que ce soit.

       

      Ils ne sont pas non plus tous prêts à adhérer à notre concept de Nation comme entité purement politique (mais d’ailleurs, pour faire quelle politique puisqu’une politique qui convient aux uns nuit aux autres ?).

       

      Et on est plus au temps de Bonaparte, pas question d’essayer d’imposer notre modèle de société aux pays voisins. Gardons et améliorons le notre et laissons nos voisins en faire autant avec le leur.

       

      C’est aussi pour cela que la France doit se retirer de l’union européenne. On ne doit pas renégocier notre contrat social avec des pays dont les intérêts sont contraires.

       

      Les régionalistes qui espèrent prendre leur revanche contre le vilain état jacobin en se délectant de son affaiblissement par l’union européenne se trompent lourdement.

       

      Leurs micro-nations régionales ne seront pas ressuscitées, mais leur micro-nationalisme pourra à l’occasion être utilisé pour justifier une tentative de destruction de notre Nation bien vivante, la France, au profit d’un ensemble supranational mortifère. Alors que tout ce qui fait leur spécificité, leurs traditions, leur gastronomie et leur art de vivre, n’est nullement brimé par l’état jacobin. Par contre, les patrimoines gastronomiques régionaux risquent plus d’être mise en péril par les directives que l’union européenne prend sur l’inspiration des lobbys qui la dirigent (genre l’interdiction des fromages au lait cru).

       

      L’emprise des lobbys, autre grande tare de l’union européenne... Alors que les fondements de la nation Française sont hérités de la Révolution, et avant cela de siècles d’histoire, les fondements de la supranationale europe sont le capitalisme ultra-libéral et ses lobbys !

       

      Quand aux autres pays ou un danger véritable de sécession régionale existe (Espagne), et ou, contrairement à ce qui se passe en France, il correspond à une réalité du quotidien (le catalan est réellement parlé au quotidien à Barcelone ou Gérone, mais pas trop à Perpignan), on constate aussi et surtout un grand mouvement populaire contre l’austérité qui tranche avec le souci des catalans sécessionnistes d’envoyer le moins possible d’argent à Madrid.

       

      http://www.legrandsoir.info/etat-espagnol-la-dignite-indispensable.html

      http://www.humanite.fr/monde/la-plus-grande-manifestation-de-lhistoire-recente-561538

       

      Les sécessionnistes devraient quand même réfléchir à ce qu’il pourrait coûter, à long terme, de se couper d’un ensemble hispanophone de plus de 700 millions de personnes.

       


    • Analis 24 mars 2014 22:30

      Il y a toujours autant de choses à redire à vos discours.


       :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::

      Quant à nous, en France, nous ce serait se donner trop d’importance que de voir un impérialisme Français derrière les détestables manipulations et rodomontades belliqueuses de notre gouvernement contre les Russes ou les Syriens.

       :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :

      Le problème est que les dirigeants français se donnent eux assez d’importance pour croire encore à cet impérialisme. Aussi limité soit-il forcé d’être du fait de sa taille. Et en Russie et Ukraine en ce moment-même, l’importance du rôle de chacun peut se discuter, mais en Syrie, non, la France n’a pas fait de « suivisme », que ce soit sous Sarkozy ou sous Hollande, mais a été en pointe, et oui, souvent même devant les USA. Sa motivation première étant sans doute de prendre sa revanche sur 1946 et de récupérer son ancienne colonie. Et en Afrique, parler d’une relation égalitaire est un vœu pieux. L’intervention au Mali a servi à réparer la déstabilisation causée par la France elle-même à la suite de la chute de Kadhaffi, et encore elle ne l’a même pas fait, elle a laissé prospérer les gropupes terroristes touaregs qu’elle avait nourris, cela afin de maintenir un foyer de troubles à utiliser pour l’avenir (parce que si la France peut opprimer les minorités chez elle, par contre elle interdit hypocritement aux autres de le faire, le plus fort étant que c’est pourtant elle qui a imposé le jacobinisme au Mali), ce qui signe ses véritables intentions, la prolongation de la Françafrique. En Centrafique, la France a eu encore une position très brutale, qui rappele de fait que l’idée d’une «  France naturellement modérée dans toute tentative impérialiste en raison de sa taille [...] même modérée là ou elle n’a eu besoin de personne pour se comporter en impérialiste, en Afrique, et [qui] pourra se présenter aux pays qui sont l’avenir de la Francophonie, et donc du rayonnement de la France, non plus en colonisateur mais en partenaire égal », relève d’une vue de l’esprit.


      Il est drôle de préciser que la notion de nation n’est pas ethnique et de poser la France en exemple, dans la mesure où elle a toujours essayé d’imposer un modèle linguistique et culturel unique, donc ethnique. Après tout, s’il n’y avait jamais eu de telle préoccupation ethnocentrique, les dirigeants français ne se seraient pas préoccupés d’éradiquer les cultures et langues locales, tâche nullement nécessaire pour l’unité d’un Etat, nation ou pas. La nation repose sur une identité culturelle, non politique, un modèle social ou un régime ne faisant pas une identité digne de ce nom. Il est curieux aussi que les jacobins prônent la francophonie comme alternative et comme « libération », dans la mesure où ils ont toujours prôné l’uniformité. En toute logique, ils devraient militer pour la suppression des minorités francophones là où il y en a. Je ne vois d’ailleurs pas comment le français pourrait être vecteur d’émancipation, vu que là où il est présent c’est parce qu’il a été imposé et a servi l’oppression coloniale ; d’ailleurs, son utilisation scolaire perturbe l’éducation des africains. Et le discours jacobin éculé d’utiliser la langue française pour atteindre l’universel tombe à plat, dans la mesure où cette langue française est désormais un obstacle à cet universel, c’est l’enseignement de l’anglais que ce discours devrait défendre – où à la rigueur, pour les utopistes, l’espéranto.

      Et opposer le peuple (ou la nation) aux élites dans le cas français est de toute façon étrange, dans la mesure où la France est une construction purement élitiste, création des rois puis des jacobins-républicains.


      Quant à ça :


       :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :

      La construction européenne nous met clairement dans l’obligation, pour espérer conserver notre modèle social jacobin qui nous convient en France, de l’appliquer à tous les autres pays.

       :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :


      Vous persistez quand même à vouloir faire l’Europe à votre image, et sans doute une superpuissance qui « prolongerait » et « recréerait » la super-puissance française perdue par la force des choses. Mais là, c’est prendre ses désirs pour des réalités, et c’est très dangereux, car on sait déjà que les européens n’en veulent pas. Ils l’ont rejeté il y a deux cent ans, et encore au cours de la construction européenne récente. Vouloir le leur imposer ne mènerait qu’à de nouveaux bains de sang, et je sais qui gagnerait (et au sujet de l’accession égalitaire aux services publics, les autres pays ne font pas moins bien que les fançais, pas besoin de jacobinisme pour cela). La suite de votre texte montre que vous en êtes certes conscient, et que cela laisse logiquement une seule alternative : la sortie de l’UE, ce qui n’est pas raisonnable.


      Mais bon, cela ne doit pas faire perdre de vue le sujet de l’article. Il est juste important de noter au passage que nombre de jacobins soutiennent la campagne anti-russe, comme ils avaient soutenu celle anti-syrienne et anti-libyenne, au nom de la « mission civilisationnelle française » - il ssuvent en cela une longue tradition... Mais le point selon lequel il convient de soutenir Poutine pour faire obstacle à l’expansionnisme occidental est le seul sur lequel je me retrouve. Cela, quel que soit son côté antipathique. Car ce n’est pas lui qui a agressé et occupé l’Irak, a renvoyé la Libye des dizaines d’années en arrière, a lâché des hordes de mercenaires et de djihadistes en Syrie et a accusé les troupes syriennes de leurs massacres etc...


    • politzer politzer 25 mars 2014 01:03

      la balkanisation est majoritairement le fait des menées impérialistes pour affaiblir les états qu ils soient « amis » ou ennemis .Mais des imbéciles peuvent toujours se laisser embringuer par les apôtres de la « liberté » . Belle liberté et indépendance que de régner sur son tas de fumier et finalemetn dans ma pire des dépendances des baronnies locales ! les utopistes sont les dupes des impérialistes .La Crimée quant à elle a tjrs été russe ou peuplée majoritairement de Russes . De plus elle rejoint un grand état donc se renforce .


    • politzer politzer 25 mars 2014 01:05

      l impérialisme russe ? quels sont les pays dominés ou convoités par les Russes svp ? Pur délire un tantinet raciste !


    • kimbabig 25 mars 2014 13:55

       Analis,

       

      La France n’est pas plus coupable de sa participation aux guerres impérialistes de l’otan, aux manipulations de l’union européenne pour déstabiliser l’Ukraine par un putsch néo-nazi, (ou aux opérations qui visent à réduire les conséquences nocives de l’intervention en Lybie, par exemple au Mali, comme vous le notez si bien) , qu’elle ne fut responsable de la rafle du Vel d’Hiv, puisque dans les 2 cas, l’autorité supérieure de l’état était soumise à une puissance étrangère de façon totalement inconstitutionnelle.

       

      Enfin, loin, très loin de moi l’idée de faire l’europe à notre image  : je ne veux pas faire d’europe du tout. La France n’a aucune raison valable de s’intégrer à une construction politique avec les pays voisins, (la tentative effectuée avec l’union européenne ayant montré à quel point c’était une très mauvaise idée...) : nous sommes Français, puis nous sommes des Terriens, et il n’a pas de raison, à l’heure actuelle, d’avoir des liens privilégiés avec les pays du voisinage immédiat de l’Hexagone par rapport à ceux du reste de la planète.

       

      Surtout que nous avons plus de liens, à travers la Francophonie, avec des pays du reste de la planète qu’avec la plupart des pays du voisinage immédiat. Notre langue, le Français, n’est aucunement l’apanage d’une ethnie : elle est parlée sur les 5 continents. Je ne pense pas qu’elle perturbe tant que cela les Africains Francophones, puisqu’ils fournissent la moitié des écrivains de langue Française à l’heure actuelle. De plus en plus, ce sont eux qui défendent le mieux la langue de Molière. Il faut dire que l’usage du Français peut être bien pratique quand la langue locale change d’une vallée à l’autre.

       

      Je n’ai pas ce résidu de Bonapartisme refoulé qui, par contre, anime la plupart des Français européistes, et qui consiste en l’erreur de voir l’europe comme un prolongement de la France.

       

      C’est d’ailleurs en partie à cause d’une duperie de ce genre que les européistes avaient réussi à faire passer la pilule de Maastricht en 1992 (j’étais malheureusement trop jeune pour voter) : en faisant croire que l’europe était un prolongement de la France, et certains pensaient naïvement que ce qui était bon pour nous le serait aussi pour les autres (ou vice-versa : combien fut entendu ce sempiternel et stupide discours sur « la France.

       

      L’europe n’est pas un prolongement de la France, et ne le sera jamais. Elle regroupe des pays qui sont différents, ont des besoins et des modes de vie différents, et souvent incompatibles.

       

      La France doit accepter le fait qu’en 2014, elle n’est plus la superpuissance qu’elle était un ou deux siècles plus tôt, elle est une puissance assez grande pour faire respecter ses intérêts, prospérer et se développer dans le Monde du 21ème siècle. Elle peut même se permettre le luxe de peser bien plus que son poids réel grâce à l’influence grandissante des pays Francophones d’Afrique, en plein boom démographique.

       

      Mais en tout cas, ce qui n’est absolument pas raisonnable pour la France, c’est de rester dans l’union européenne. C’est de croire qu’elle aurait vocation à intégrer une construction politique européenne. Tant au niveau économique que social, ce ne peut être qu’un régression terrible, justement en raison de l’incompatibilité des besoins, des modes de vies, des structures économiques... avec les différents pays du voisinage de l’Hexagone.

       

      Ce qui n’est absolument pas raisonnable pour la France, c’est de rester dans cette construction européenne qui n’est autre qu’un protectorat US, et faire le caniche des USA dans leurs guerres d’agression.

       

      Les rapports avec les pays voisins doivent être des rapports basés sur la neutralité, la non-ingérence, le respect mutuel de la souveraineté de chacun et du droit international, sur le modèle des rapports que la Suisse entretient avec ses voisins, et il n’y a certainement pas besoin d’intégration supranationale pour cela.


    • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 22 mars 2014 09:58

      Rien n’est perdu. Nous serons dix millions à défiler avec les forces de gauche contre la collaboration du gouvernement avec les forces néo-nazi d’Europe de l’Est.
      C’est quand, au fait ?


      • lsga lsga 22 mars 2014 14:35

        550 millions d’Européens, auxquels on pourrait ajouter les 143 millions de Russes pour établir une Union Européenne des Conseils Socialistes. 

         
        Bien entendu, il faudra d’abord réduire en cendre les vieux restes d’États-Nations issus du Bismarckisme et du Fascisme. Pas étonnant dans le fond de voir les nÉO-Nazi défendre l’État-Nation Ukrainien. 

      • bluerider bluerider 22 mars 2014 17:26

        la tradition de l’OTAN qui s’appuie sur les néo nazis pour faire barrage au communisme remonte à la stratégie américaine post 45 des réseaux GLADIO/SCHWERT, de retourner d’anciens nazis en leur offrant la liberté contre leurs « services » contre le bolchevisme. Cela a donné les attentats de la RAF en Allemagne (soupçons pas encore confirmés) et des Brigades rouges en Italie (confirmés), manipulés par l’extrème droite sous commandement de l’OTAN (Pasolini en est certainement mort avant la sortie de son livre « Pétrole »). Rien de nouveau sous le soleil, donc. Ah oui et aussi : les nazis de l’Orient, ce sont bien sûr les extrémistes sunnites takfiristes que combattaient et combattent encore Kadhafi, Maliki, Sissi et Assad. AlQaïda est parfaitement compatible avec le capitalisme et son bras opérationnel et politique de l’ultra-libéralisme apatride et transnational : ils sont archi-vénaux et croulent sous les narco et petro-dollars, ne cherchent que le totalitarisme de la pensée, et sont aussi cruels que la WaffenSS.


      • lsga lsga 22 mars 2014 19:01

        boui enfin la CIA soutient tout le monde sans exception, c’est ça la méthode américaine (issue de la tradition des Lobby qui financent les élections de tous les partis en concurrence).

         
        Tant qu’au Nazisme, sa définition est très simple : Fascisme + Racialisme. 
         
        Pour la définition de Fascisme : Oligarchie Financière + Religion + Armée + Police Politique.
         
        Bref, si on prend en compte la politique d’extermination raciale en Tchétchénie de Poutine, on comprend que les cranes rasés Ukrainiens sont de doux utopistes comparés au maître du Kremlin. 
         
        Enfin, l’URSS n’ayant jamais été Communiste (mais Bismarckienne), ce n’est pas le Communisme que les USA cherchaient à endiguer, mais l’Oligarchie Russe. 

      • politzer politzer 25 mars 2014 01:11

        On peut tjrs rêver ! en faisant abstraction des luttes de classes acharnées sans lesquelles aucun peuple ne se libérera de ses capitalistes . C est déjà assez loin dans un seul pays à forte tradition révolutionnaire , alors dans les autres pays pro américain en diable ...L inégal développement ( loi dégagée par Lénine) économique politique et idéologique justifie les luttes dans le cadre de la Nation .


      • scylax 22 mars 2014 10:10

        Je ne comprends pas. Les nazis étaient farouchement anti-américains. Hitler appelait New-York : Jew-York.

        Ca devrait vous plaire. Quand on est contre le système et le nouvel ordre mondial, il vaut mieux être cohérent et honnête.


        • Diogène diogène 22 mars 2014 14:31

          Pas plus que les américains n’étaient anti-nazis

          avant de changer de stratégie
          cf Ford (le constructeur automobile)
          financeur du parti nazi 
          et fournisseur zélé de l’armée allemande

          le tournant décisif a eu lieu quand ils ont compris qu’Hitler avait disjoncté et qu’ils avaient un boulevard pour se positionner en tant que sauveurs providentiels

          le plan Marshall était plus renble à long terme que l’auto-destruction d’un bon mais fragile client

        • lsga lsga 22 mars 2014 14:40

          oui, dans le cadre du Capitalisme, les Guerres Mondiales s’organisent entre Gentlemen pour se débarrasser mutuellement des mouvements sociaux, et trancher les questions de revendications territoriales ou coloniales. 

           
          Si une guerre mondiale éclate entre les USA, l’Europe, la Russie, la Chine (et peu importe les alliances), ne doutez pas qu’ils feront cordialement entre gentlemen. L’important pour eux sera d’arrêter la vague de révolutions et de contestations qui parcoure le monde. 
           
          Pour la première guerre mondiale, l’assassina de l’Archiduc est de moins en moins considéré par les Historiens comme l’élément directement déclenchant. C’est la correspondance entre les trois cousins chéris : Willy, Georgie et Nickie qui semble avoir été la cause directe (chacun voulait se débarasser de ses communistes, redorer son blason, et trancher des différents territoriales entre-eux : une guerre de courtoisie entre gens de bonnes familles) :
           

        • bluerider bluerider 22 mars 2014 17:28

          la tradition de l’OTAN qui s’appuie sur les néo nazis pour faire barrage au communisme remonte à la stratégie américaine post 45 des réseaux GLADIO/SCHWERT, de retourner d’anciens nazis en leur offrant la liberté contre leurs « services » contre le bolchevisme. Cela a donné les attentats de la RAF en Allemagne (soupçons pas encore confirmés) et des Brigades rouges en Italie (confirmés), manipulés par l’extrème droite sous commandement de l’OTAN (Pasolini en est certainement mort avant la sortie de son livre « Pétrole »). Rien de nouveau sous le soleil, donc. Ah oui et aussi : les nazis de l’Orient, ce sont bien sûr les extrémistes sunnites takfiristes que combattaient et combattent encore Kadhafi, Maliki, Sissi et Assad. AlQaïda est parfaitement compatible avec le capitalisme et son bras opérationnel et politique de l’ultra-libéralisme apatride et transnational : ils sont archi-vénaux et croulent sous les narco et petro-dollars, ne cherchent que le totalitarisme de la pensée, et sont aussi cruels que la WaffenSS.


        • bluerider bluerider 22 mars 2014 17:35

          scylax > il y avait un parti nazi et des défilés nazis aux USA. ce parti ne fut interdit que tard après le 7 décembre 1941... et les nazis sont allés nombreux et souvent aux USA pour étudier leurs techniques de marketing et de commerce.Goebbels y est allé dansles années 30. Si vous visitez le musée des « parteitage » nazis à Nuremberg dans le Colisée colossal du parti jamais terminé (dans l’ex-gigantesque enceinte de 13 km2 réservée de 28 à 39 aux défilés annuels si souvent filmés, qui avait lieu à cheval sur le 11 septembre... ça ne s’invente pas) alors vous verrez le capitalisme nazi et le marketing nazi à l’oeuvre. ces défilés étaient payants, l’hébergement colossal aussi. Le Führer était décliné en timbres, statues, cartes postales, livres, jeux, bons de loterie etc... comme Mickey aux USA à l’époque déjà. Iln’y a pas plus pro-US que les nazis allemands,et pas plus pro Nazis que les industriels et businessmen US.


        • reveil reveil 22 mars 2014 17:51

          Par qui étaient ils financés, par un certain Prescott, vous voyez qui je veux dire.


        • claude-michel claude-michel 22 mars 2014 10:32

          petit rappel...Le PS est un parti « Fasciste » issu du Pétainisme...Qui se ressemble s’assemble.. !


          • Grandloup74 22 mars 2014 11:31

             Hélas...
             
             On pouvait croire le PS comme étant un parti de gauche, certes tiède, mais en tous cas pas anti social. Erreur monumentale !
             Il s’agit d’un parti qui sous prétexte d’intellectualisme se prétend tolérant et finalement pro sioniste qui est prêt à faire alliance - ou plutôt allégeance - avec les pires ennemis de la France.


          • lydiabul 22 mars 2014 13:11

            le ps reproduit le comportement des us, et devance même les désirs de ces derniers qui prennent appui sur les néo nazis pour faire main basse sur cet état indépendant, leurs origines ne sont pas en cause, les directives us oui


          • Doume65 22 mars 2014 10:49

            Pendant que le ministre de l’intérieur brave la constitution pour faire interdire un spectacle soi-disant raciste, et reprend à son compte les stupidités sur la signification de la quenelle, le ministre des affaires étrangères soutient dans plusieurs pays des anti-juifs déclarés et mondialement connus.
            Cherchez l’erreur...

            je ne me souviens plus du raisonnement, mais j’ai eu l’occasion de lire des billets expliquant de manières assez convaincante que le pire ennemi des juifs était le sionisme. Aux lumières de ces événements, cela semble se vérifier.


            • Jelena XCII 22 mars 2014 11:09

              Hollande + Pétain = 1

              J’attends avec hâte que le PS ose qualifier le FN de parti « un peu trop nazi sur les bords ».


              • lydiabul 22 mars 2014 13:00

                le fn a signé un accord avec svoboda en 2009


              • CN46400 CN46400 22 mars 2014 14:42

                Marine plastronne sur tous les médias, mais personne pour lui demander ce qu’elle pense du « gouvernement » semi-fasciste de Kiev.......


              • NORDUAB14 22 mars 2014 17:27

                Ben, ... dsl, je suis pas PS, ça me ferait mal, mais ceci est un FAIT, et j’ose vous le dire : Le FN a fait alliance avec les NEO NAZIS de SVOBODA en 2009 et depuis .. lire coms sous vidéo... et on ne vous dit pas tout ! Je sais ça fait pas plaisir, mais c’est comme ça, et ça commence à bien circuler ... 

                donc le pov’ Aymeric CHAUPRADE, candidat FN, sensé REPRESENTER le FN, je ne sais pas comment il va s’en sortir vu, que comme tout le monde, il dit bien que Svoboda sont des néo nazis : il ne doit pas savoir que le FN a fait alliance avec des néo nazis dont la fille à Lepen dit elle même qu’ils sont la vraie extrême droite ... n’importe quoi cette famille.. 

                Je précise que Svoboda a toujours été PRO UE : ça vous donne une idée de la rouerie de la succursale ! 

                mais écoutez ça, regardez le plus beau ! c’est un FAIT !

                A FAIRE CONNAÎTRE !!! : https://www.youtube.com/watch?v=HMKXgMm9Rfo


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 mars 2014 18:18

                Jelena,
                Pas plus tard que jeudi, Ayrault a fait un appel solennel à ne pas voter FN aux Municipales, mais il ne dit rien quand BHL, Fabius et Le Drian vont faire de la calinothérapie aux néos nazis d’ Estonie et d’ Ukraine...

                « Ayrault a appelé au front républicain et à tout faire pour qu’il n’y ait aucun Maire FN »


              • lsga lsga 22 mars 2014 19:04

                est-ce que Asselineau cherche à copier le FN dans ces modes de financement ?

                 
                Les comptes de l’UPR sont-ils publiques ? Que l’on puisse vérifié si comme Alain Soral, ils bénéficient de financement en provenance de Russie, de Syrie, etc.
                 
                Enfin, n’oublions pas que Poutine est un authentique fasciste, au pouvoir, et qu’il représente un danger beaucoup plus grand que les cranes rasés écervelés d’Ukraine.

              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 mars 2014 19:21

                Isga,
                L’UPR n’a pas d’élus, il n’a donc pas droit aux financements publics.

                Ce sont vos copains antifas d’ Indymédia qui devraient expliquer d’où viennent leurs financements !!
                Leur site est hébergé chez Layered Technologies, très grosse entreprise au Texas.

                Leurs fonds proviennent :

                * Des Fondations Ford et Soros
                * Glaser Fondation
                * Tides Fondation ( en 2001 : 376 000 dollars)
                Laquelle Tides Fondation reçoit des fonds de diverses Fondations dont celle de Rockefeller.
                * Mais aussi de divers départements d’Etat du gouvernement américain.

                Le site antifas Rebellyon est aussi hébergé aux USA, chez Swift Ventures, localisée à Seattle dans l’ Etat de Washington.

                Voila des « anarchistes révolutionnaires » qui ne craignent pas le capitalisme...

                Pour les détails de l’enquête sur les antifas d’ Indymédia et Rebellyon, c’est ici :
                " Qui veut nuire à l’ UPR ?


              • lsga lsga 22 mars 2014 19:37

                Les USA ne sont pas une dictature. C’est la zone géographique mondiale la plus sécurisée pour héberger des sites d’informations contestataires. La France, elle, n’hésite pas à mettre en prison des gens pour leurs prises de positions politiques (l’extrême droite en fait les frais en ce moment d’ailleurs). Tant qu’à la Russie, n’en parlons pas... 

                 
                 
                Que le Front National, le réseau Voltaire, Égalité et Réconciliation soutiennent l’Oligarchie Financière Russe et l’Impérialisme de Poutine : on peut le comprendre, ils sont financés par les banques et les réseaux d’affaires Russes. 
                 
                Mais Asselineau ? Soit-disant défendeur de la démocratie et de la République ? Prétendu Gaulliste ! Comment en vient-il à faire de la propagande pour l’Impérialisme Russe et la dictature de Poutine ?


              • Antoine Diederick 22 mars 2014 21:43

                à Monsieur Isga,

                votre idéalisme vous égare.

                Personne ne dit que tous les protagonistes sont « propres ».

                C’est pas si simple.


              • politzer politzer 25 mars 2014 01:13

                les USA ne sont pas une dictature ? LOL là le mec c est un troll ou un imbécile ignorant . Laissez tomber vous perdez votre temps. Les lecteurs peuvent l identifier facilement !


              • gorgonzola 25 mars 2014 02:50

                "Mais Asselineau ? Soit-disant défendeur de la démocratie et de la République ? Prétendu Gaulliste ! Comment en vient-il à faire de la propagande pour l’Impérialisme Russe et la dictature de Poutine ?"

                Depuis le temps que vous affirmez que F. Asselineau se revendique Gaulliste, vous n’avez pas été capable de nous fournir une seule référence allant dans le sens de votre affirmation :) Contrairement à ce que vous prétendez mensongèrement, F. Asselineau a toujours dit qu’il n’aimait pas les captations d’héritage...

                Quand à De Gaulle, étant donné qu’il n’avait pas approuvé que l’ex-URSS vienne chatouiller l’aigle américain avec ses missiles de Cuba, on peut imaginer sans trop de problème qu’il n’approuverait pas non plus que les USA viennent chatouiller l’ours Russe en Ukraine s’il était encore en vie... C’était quelqu’un qui comprenait parfaitement les enjeux des rapports de force.


              • Vipère Vipère 22 mars 2014 11:10

                "Le ministre français, qui a confirmé au passage implicitement que les deux navires seraient bien livrés à Moscou puisqu’il a été décidé d’achever leur construction"

                Un rétro-pédalage qui en dit long sur l’efficacité des sanctions que peut réellement exercer la France à l’encontre de la Russie, sans se tirer une balle dans le pied !


                • CASS. CASS. 22 mars 2014 18:24

                  L’ue des us ont annoncé vendredi leur volonté de réduire leur forte dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie pour marquer leur défiance envers Moscou, mais cette décision sera difficile à mettre en oeuvre car elle nécessite des investissements colossaux pour beaucoup de pays éprouvés par la crise.

                  Le contexte actuel impose de réduire la forte dépendance énergétique de l’ue des us particulièrement à l’égard de la Russie, a souligné le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy à la fin du sommet des dirigeants européens à Bruxelles.

                  Un plan d’action concret a été demandé à la Commission de l’ue/us pour le prochain sommet de l’ue/us en juin, a-t-il annoncé. L’objectif est double : réduire la consommation de gaz et mettre en difficulté le géant russe Gazprom.

                  Le Premier ministre britannique David Cameron a rappelé que Gazprom tire près de 50% de ses revenus des achats de l’ue/us. La Russie a plus besoin de l’Union européenne que l’Union européenne de la Russie, a-t-il soutenu.
                   
                  (je rectifie, il est carrément honteux de direUnion européenne, car cette UE/us est totalement Anti européenne,soit ceux qui emploi le terme union "europeenne sont des ignards incultes ou des manipulateurs sciemment falsificateurs de l’histoire et des cultures de l’ethnologie ainsi que dela géographie donc des menteurs et des escrocs)

                  L’UE (rectif de l’impérialisme dictatorial colonialiste des us, non européennes sionistes et de sa pute ue et de son otan criminel) montre qu’elle est capable de prendre des décisions dans les moments difficiles, s’est félicité le président de l’exécutif bruxellois José Manuel Barroso.
                  (bien entendu toujours sans demander l’avis des peuples qui ne sont plus souverains des pays de l’ue madin us, qui ne sont plus souverains et dirigés pas une dictature impérialo colonialiste sionazies fascistes qui n’est qu’impostures et escroqueries usuriéres)

                  Mais l’UE a tardé à agir. La diversification des sources d’énergie est prônée par la Commission européenne depuis 2010. Le Commissaire à l’Energie Gunther Oettinger avait alors appelé les pays de l’UE à investir mille milliards d’euros d’ici à 2020 pour se préparer à faire face à l’explosion du prix des ressources fossiles et pour réduire leur dépendance vis à vis de l’étranger. ( c’est quoi et qui l’étranger ? c’est la dictature impérialo us sioniste qui décide qui est étranger ,les us étant étrangéres au continent européen de plus )

                  Il avait alors souligné l’importance du gaz pour assurer la transition énergétique le temps que l’UE développe l’exploitation de sources d’énergie renouvelables et non polluantes. UE 28 pays sur 224, mis à part (la perfide albion), ainsi donc nous devons considérez 196 pays comme étant étrangers du moins tous ceux que les us/tel aviv impérialiste colonialiste sionistes considérent comme étant étrangers,selon son bon vouloir et ce uniquement en fonction de ses propres intérêts et de son égémonie monstrueuse sans borne, incitant donc 28 pays à allez contre leurs intérêts(sauf pour à peu près 10 à15% de leurs populations)maintenant la RUSSIE européenne est devenue étrangére, c’est vraiment lE COMBLE !!!

                  Au lieu de cela, les dirigeants européens ont taillé 10 milliards dans l’enveloppe prévue pour les infrastructures dans le budget européen pour la période 2014-2020, réduisant ainsi la capacité de co-financement de l’UE pour les interconnexions transfrontalières.

                  L’UE souffre d’un énorme décalage entre ses ambitions affichées et la réalité de la situation. La politique commune de l’Energie est une feuille de papier, souligne Annika Ahtonen analyste du European Policy Center.

                  - Gaz de schiste -

                  La sécurité énergétique de l’UE est minée par le maintien d’un patchwork de micro-marchés nationaux, une multitude d’accord bilatéraux avec la Russie et un double manque de cohésion politique et de solidarité, constate-t-elle. (bref il y la encore une inversion de la réalité, car c’est cette UE pute dictatoriale skyzo seriall killer des us de tel aviv et bankser qui manque totalement de cohésion politique et à tous les niveaux, de solidarité surtout de respect. quoi que vis à vis de ses larbins traitres imposteurs menteurs et corrompus comme les umps et cie en france qui ont livré et livrent la patrie et son peuple à la curée de la mafia des usuriers criminels, c’est normal qu’ils ne soient pas respectés mais entre imposteurs traitres escrocs et hypocrites ça baigne.

                  La crise ouverte avec Moscou brouille les cartes et bouscule des dirigeants européens qui se relèvent à peine de la plus grave crise financière de l’histoire de l’UE. (la crise organisée par les us tel aviv et leur ue sans oublié la perfide albion colonialistes angles saxons, leur bhl Mammon et fabius nosfératu)

                  Ce débat a lieu au moment ou des problèmes d’approvisionnement en gaz se posent en Europe, a reconnu le chef de l’Etat français qui ne représente pas la france, François Hollande. Il est donc très important que nous puissions assurer la sécurité des approvisionnements, a-t-il souligné.

                  Les importations de gaz russe représentent 27% de la consommation de gaz de l’UE et près de 50% de ce gaz transitent par l’Ukraine.

                  L’UE peut dans l’immédiat se tourner vers ses autres fournisseurs, notamment la Norvège, l’Algérie et le Qatar pour le gaz naturel liquéfié dont le prix est toutefois très élevé. David Cameron a pour sa part relancé la controverse sur l’exploitation des réserves de gaz de schiste en Europe.

                  Herman van Rompuy a même évoqué la possibilité d’acheter du gaz de schiste aux Etats Unis et d’inclure cette source d’énergie dans l’accord de libre-échange en négociations avec Washington. Plus concrètement, l’Union européenne veut resserrer les rangs et négocier des contrats groupés avec ses fournisseurs de gaz pour atténuer les grandes disparités entre les prix payés par les Etats.

                  Le problème avec le gaz, c’est qu’il n’y a pas de marché mondial ni de prix mondial, contrairement au pétrole, a en effet souligné M. Oettinger. 64 ans après la création de la Communauté du Charbon et de l’Acier, l’Europe doit évoluer vers l’Union de l’Energie, a lancé Herman van Rompuy.

                  http://www.algerie1.com/international-2/gaz-lue-va-reduire-sa-dependance-envers-la-russie/

                  « L’UE peut dans l’immédiat se tourner vers ses autres fournisseurs, notamment la Norvège, l’Algérie et le Qatar pour le gaz naturel liquéfié dont le prix est toutefois très élevé. David Cameron a pour sa part relancé la controverse sur l’exploitation des réserves de gaz de schiste en Europe. » Espéces de sales ordures !!!


                  faut dégommer cette UE et virer les us et son OTAN DU CONTINENT EUROPEEN !!

                  Pas étonnant que De Gaulle avait viré les yenkees et leur base militaire de france et envoyer chier leur OTAN



                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 mars 2014 19:31

                  Nos Mamamouchis européens essayent de donner le change en remuant de l’air.
                  «  Les échanges entre la France et la Russie ont explosé depuis 2000 », voir la liste des principales entreprises françaises qui travaillent avec la Russie.

                  Les méthodes de Poutine, inspirées de l’art de la guerre chinois exaspèrent nos adeptes de jeux vidéo :

                  * Gagner la guerre sans combattre selon Sun Tzu . 1

                  * Gagner la guerre sans combattre selon Sun Tzu.2

                  * Washington : Poutine les rend fous !"


                • lsga lsga 22 mars 2014 19:50

                  oui, enfin quand il s’agit de tabasser des manifestants sans défense, de tuer des journalistes, d’emprisonner des gamines de 20 ans qui font leur crise d’ado : là, il utilise la méthode bien bourrin Poutine hein, pas de problème.

                   
                  C’est ça la démocratie que l’UPR souhaite pour la France ? La main mise d’un Oligarque Financier sur le pays, qui utilise l’armée et la police pour tenir le pays d’une main de fer ? 
                   
                  Francement... L’UPR est en train de commettre une belle boulette politique. Vous qui tentiez de vous faire passer pour de centristes... Alors que c’est l’Extrême Droite qui soutient la dictature de Poutine aujourd’hui comme celle de Pinochet Hier.
                   
                  Pasqua et Pinochet :
                   
                  Asselineau et Pasqua :
                   
                  Asselineau et Poutine... La boucle est bouclée, vous êtes des fascistes. 

                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 mars 2014 07:11

                  Isga,
                  Un oligarque, c’est un membre de la classe dominante.
                  C’est vrai qu’ Obama, lui, n’est pas entouré d’oligarques... On les appelle comment les milliardaires américains ? Des lobbies ? Des financiers de campagnes électorales ?

                  La différence avec la Russie, c’est que Poutine les a neutralisés.
                  Extraits du livre « La nouvelle grande Russie » de Xavier Moreau :

                  « La soumission des oligarques russes est une des deux grandes réformes avec les régions.

                  Une poignée d’hommes d’affaires se sont emparés des actifs les plus rentables de l’économie russe, comme Khodorkovsky qui acquiert pur 300 millions de dollars les actifs de Yukos, estimés en 2003 à 35 milliards de dollars.

                  L’étendue du pillage des ressources et des biens de l’ Etat a pris des dimensions catastrophiques sans précédent.

                  En 2000 Poutine qui avait promis au peuple russe de soumettre cette caste incontrôlable, impose de nouvelles règles.
                  Ils pourront conserver leurs biens mal acquis sous 4 conditions :
                  * payer les impôts
                  * arrêter l’évasion fiscale
                  * réinvestir en Russie
                  * enfin, et surtout, ne plus faire de politique.
                  Kodorkovsky refuse de s’incliner, considérant qu ses soutiens américains le protègent. Poutine le fait arrêter.

                  Sa chute marque la fin d’une époque, c’est une défaite de l’ Amérique contre la Russie et sans doute la fin de l’illusion outre Atlantique, que les élites ruses peuvent être sensibles aux sirènes occidentales »


                • politzer politzer 25 mars 2014 01:15

                  et toi un crétin ou un stipendié !


                • CN46400 CN46400 22 mars 2014 11:23

                  Il y a 70 ans l’escadrille, française, Normandie-Niemen se couvrait de gloire, sur le front de l’Est, dans le combat anti-nazi. Aujourd’hui les ailes françaises se couvrent de honte en faisant des looping dans le ciel ukrainien en soutien aux fascistes locaux qui, à la faveur d’un coup d’état, mijoté par le duo UE-USA, sont arrivés au pouvoir à Kiev....... 


                  • lsga lsga 22 mars 2014 14:51

                    La résistance anti-poutine n’a pas besoin des occidentaux pour exister. 

                     
                    Vladimir Poutine est fasciste, authentique, pas un de ces néo-nazi de pacotille qui se rase le crâne. Il envoie les homosexuels en prison, exécute des journalistes, truque les élections, etc. etc. Valdimir Poutine s’approprie les richesses produites par la Russie, pour lui-même, sa famille, et ses amis, et protège sa propriété grâce à une utilisation dogmatique de la religion et un recours systématique à l’armée et à la police politique. Bourgeoisie + Religion + Armée + Police Politique === Fascisme. Cranes rasés === Crétins. 
                     
                    Il n’est pas étonnant qu’un homme et une politique d’une telle violence génère des mouvements de résistance. Le soutient des occidentaux est secondaire. 

                  • Bernard Pinon Bernard Pinon 22 mars 2014 15:16

                    « Vladimir Poutine est fasciste, authentique, pas un de ces néo-nazi de pacotille qui se rase le crâne. Il envoie les homosexuels en prison, exécute des journalistes, truque les élections, etc. etc. Valdimir Poutine s’approprie les richesses produites par la Russie, pour lui-même, sa famille, et ses amis, et protège sa propriété grâce à une utilisation dogmatique de la religion et un recours systématique à l’armée et à la police politique. »


                    Barack Obama est fasciste, authentique, pas un de ces néo-nazi de pacotille qui se rase le crâne. Il envoie des innocents à Guantanamo, manipule des journalistes, truque les élections, etc. etc. Barack Obama s’approprie les richesses produites par les Etats-Unis, pour lui-même, sa famille, et ses amis, et protège sa propriété grâce à une utilisation dogmatique de la religion et un recours systématique à l’armée et à la police politique.

                    Ca marche aussi avec d’autres...

                  • lsga lsga 22 mars 2014 15:38

                    Les USA sont la zone géographique la plus démocratique au monde. Certes, on est loin d’une démocratie parfaite, cela reste une République Bourgeoise, mais c’est ce qu’on a de mieux aujourd’hui dans le monde. 

                     
                    La liberté d’expression est totale aux USA, la population votent à tous les échelons pour pratiquement tout (ex : au lieu de simplement voté pour un maire, la construction d’un rond-point se débat puis se vote au suffrage direct). Les minorités sont certes victimes de discrimination, mais les institutions démocratiques US défendent ces minorités (ex : discrimination positive). Poutine lui se sert des minorités en Russie comme bouc-émissaire (homosexuels, musulmans, etc.) et utilise les institutions pour les réprimés.
                     
                    Quand les USA ne respectent pas leurs propres constitutions (comme avec la NSA), ce sont les américains eux-mêmes, et les médias américains eux-mêmes, qui font éclater les scandales. En France, on attend toujours que les français et les médias français face scandale sur les agissements des services secrets français. 
                     
                    Tant qu’à Guantánamo et abou ghraib, qui ont été développés sur le modèle de la torture française en Algérie pour démanteler les réseaux terroristes, il s’agit d’une horreur abominable qu’on ne saurait soutenir. Notons toutefois qu’il s’agit d’un dispositif militaire, pas d’un dispositif civil. Quand Poutine utilise les institutions civiles russes pour tuer et torturer, on est dans le cadre d’une guerre d’un pouvoir contre sa population. 

                  • bluerider bluerider 22 mars 2014 17:41

                    A ISGA > tu te trompes d’ennemi

                    Jean Philippe Immarigeon à propos de Obama via Sarkozygate :

                    "Je ne comprends pas trop la référence passéiste et inefficiente à la Stasi. C’est qui qui écoute le monde entier ? C’est qui qui nous profile à partir de nos métadonnées ? C’est qui qui conserve un camp de concentration à Cuba où l’on n’a jamais vu un juge ? C’est qui qui peut faire arrêter arbitrairement, pour une durée illimitée et hors de tout contrôle judiciaire, même les citoyens américains sur leur propre territoire ? Et c’est qui le petit trou-du-cul qui nous a précipité dans la copie du modèle, en se vantant que ses gniards s’abreuvent de séries US, en allant faire des turluttes à la famille Bush, en répondant servilement aux injonctions de ce Komitern américain qu’est la French American Foundation ? En plaçant son demi-frère au top du groupe Carlyle, en envoyant au casse-pipes nos soldats en Afghanistan, dont une centaine sacrifiés pour rien ne reviendront pas, en réintégrant l’OTAN malgré l’opposition des généraux et surtout de l’opinion, en un mot en ouvrant la voie à une vassalisation que parfait désormais une SFIO aussi atlantiste que nos commentateurs vichystes qui ne relèvent même pas, en plein scandale NSA, l’incongruité de la référence Stasi ?"


                  • bluerider bluerider 22 mars 2014 17:44

                    renseigne-toi sur les Pussy Riots russes et les Femen ukrainiennes. Qui les finance, dans quel but, pourquoi la France etc...


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 mars 2014 18:30

                    Isga,
                    Enfin Isga dévoile son amour pour l’Empire américain, on comprend tout !

                    En voilà un beau capitalisme démocratique qu’il faut soutenir !

                    Les USA au moins, comprennent qu’il ne faut plus d’Etat, plus de Nations et la fin des frontières, quelle merveille !

                    Entre internationalistes, on se comprend, pas comme ces buses de patriotes qui pensent comme Jaurès que : « L’Etat est tout ce qui reste à ceux qui n’ont plus rien »

                    « 600 camps de concentration aux USA »
                     « Inégalités de la répartition de la richesse aux USA »

                    Les USA sont les pires colonialistes de la planète t le plus grand danger pour la paix. Ils procèdent comme l’explique John Perkins, l’auteur de « Confessions d’un assassin financier »


                  • CASS. CASS. 22 mars 2014 18:34

                    IGSA va te faire soigner à moins que ton cerveau ne soit définitivement liquéfié c’est ce que je pense, allez il y a des maisons de repos pour ton cas.


                  • lsga lsga 22 mars 2014 19:13

                    Sans rire ? Vous êtes en train d’essayer de démontrer que la Russie est plus démocratique que les USA ? 

                     
                    Vous êtes sérieux ? Un seul instant ? 
                     
                    Que vous puissiez croire que la Vème République, pourtant totalement liberticide, soit plus démocratique que la constitution américaine : pourquoi pas. C’est de la bêtise, de l’aveuglement, on peut comprendre.
                     
                    Mais que vous osiez sérieusement prétendre que la Russie est plus démocratique que les USA ? Vous vous foutez de la gueule du monde ? 
                     

                    Les USA sont le SEUL PAYS AU MONDE à n’avoir connu aucune rupture démocratique ces 200 dernières années. Leur plus gros dérapage a été MacCarthy, et ils s’en sont débarrassé seul. Leur extrême-droite est anti-étatiste, donc anti-fasciste. Même George Bush, pourtant tout à fait comparable à l’Extrême Droite européenne, n’a pas hésité à choisir un Noir pour le mettre à la tête de son armée au moment où il allait mener une guerre d’envergure sans précédent. 
                     
                     
                    Et vous ? Vous avez le culot de venir nous expliquer qu’il est un plus grand démocrate que les USA ? Vous êtes de mauvaise fois. Votre anti-américanisme primaire révèle votre vraie nature : vous êtes fascitoïde, vous rêver d’un pouvoir autoritaire à la Poutine pour la France. 
                     



                  • lsga lsga 22 mars 2014 19:46

                    et oui, la démocratie US est loin d’être parfaite. (bien mieux que la Vème République tout de même, mais quand même...)

                     
                    Vous trouvez sérieusement que la Russie est plus démocratique que les USA ? Non, vous vous moquez du monde hein ? 

                  • la vergonha 24 mars 2014 16:23
                    @lsga
                    Le problème, c’est que la plupart des commentateurs d’agoravox se concentrent sur les tords des US et de l’UE, et s’y opposent par principe.
                    Fifi prend même ses souhaits pour une réalité, et reprend un article qui nous prophétise la chute des USA. Or les USA, sauf cas de guerre mondiale (dans ce cas tout peut arriver), resteront encore plusieurs décennies au minimum à leur rang actuel.

                    Plutôt que de de s’insurger contre un fait ou une idée, l’agoravoxien moyen construit sa réflexion en opposition aux USA/UE/Israël/Russie/Chine(etc...). Malheureusement ce n’est pas une marque ni d’indépendance ni de réflexion.

                  • politzer politzer 25 mars 2014 01:18

                    finalement cet individu est peut être un trotskard dans la lignée de ceux qui soutenaient Hitler contre soi disant la dictature stalinienne ou ces crétins qui ont refusé avec le patronat la taxe Tobin ! 


                  • rocla+ rocla+ 26 mars 2014 15:13

                    @Topaze , 


                    pourriez-vous nous dire vos conclusions ?

                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 22 mars 2014 12:22

                    Quand on voit le passé militant de Longuet, Cloasguen, Devedjian et de Madelin...on ne s’étonne plus de la dérive actuelle des dominants. Vous êtes le coup de balai qu’il nous faut monsieur FA.


                    • zygzornifle zygzornifle 22 mars 2014 14:19

                      Parti de Fauxcialistes .....Il faudrait aussi interrompre toutes relations avec le Qatar et l’Arabie Saoudite ou les droits de l’homme sont bafoués tous les jours..... Ha mais on ne peut pas il y a le FOOT et le FRIC.....Alors les « droits de l’homme » ne sont que les « droits des pauvres » donc on s’en fiche royalement .....


                      • CASS. CASS. 22 mars 2014 18:44

                        ET LE BARHEIN faut voir les massacres qui y sont perpétrés contre les révoltent cependant pacifiques qui la sont totalement plus que justifiées, bien sur la il faut laisser la minorité wahhabo de l’émirat faire ses carnages. c’est les potes de tel aviv ceux la , la saoudite aussi


                      • lsga lsga 22 mars 2014 20:19

                        oui, et faut voir la Tchétchénie aussi : le jeune Poutine avait donné à la fois l’ordre à son aviation de faire bombarder Grozny alors qu’elle était encore remplie de ses habitants, et l’ordre à ses fantassins de tirer sur les civiles qui cherchaient à fuir la ville.

                         
                        Quel grand homme ce Poutine ! On comprend que Asselineau l’admire comme Pasqua admirait Pinochet !

                      • lsga lsga 22 mars 2014 14:27

                        La France est un État Nation artificiel, au même titre que la Crimée. Elle a été construite sur la violence, en écrasant la diversité culturelle des régions qui la composent. Ceci est vrai de la Crimée, de la France, de l’Italie, de l’Allemagne, de l’Espagne : bref, de tous les soit-disant États-Nations qui ont été construits artificiellement au cours des 2 derniers siècles. 

                         
                        En réalité, tous ceux qui défendent l’État-Nation sont des néo-fascistes. Les États-Nations doivent mourir, et laisser place à une alliance fédérale des régions.
                         
                        Asselineau, comme tous les souverainistes, est du côté des puissances réactionnaires. Il défend la mono-culture parisienne mondialisée contre les cultures populaires de nos régions. 

                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 mars 2014 14:34

                          L’extrême gouache sert bien la peinture à huiles ...


                        • Diogène diogène 22 mars 2014 14:38

                          Selon vous, les régions seraient donc des entités « naturelles » ?

                          Je suppose qu’elles ont été créée par un dieu tout-puissant qui les a peuplées de tribus pure souche qui ont toujours été là et ne se sont jamais mélangées...


                          Qu’est-ce qui rend ces régions plus légitimes que les états ?

                        • lsga lsga 22 mars 2014 14:45
                          Soutenir l’Ukraine, c’est soutenir un État-Nation artificiel, sur le modèle Français. Soutenir la Crimée, c’est soutenir les entités continentales, telles que l’Europe ou l’URSS, regroupant différentes régions sous une même monnaie commune (le Rouble en guise d’Euro). 
                           
                          Il est surprenant de voir les souverainistes soutenir la Crimée plutôt que l’Ukraine. Votre modèle d’État Nation, c’est l’Ukraine qui le représente. Les entités continentale trans-régions que vous haïssez, c’est la Russie qui les représente. 

                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 mars 2014 18:34

                          Isga

                          La voilà votre belle Amérique : « PSYWAR- la guerre psychologique » de Scott Noble.
                          Prenez le temps, Isga, de regarder ce qu’ils ont fait à la classe ouvrière américaine dont vous ne parlez jamais.


                        • CASS. CASS. 22 mars 2014 18:53

                          ouai c’est ça tu as raison nous les gaulois les celtes indo européens ancestraux nous allons reprendre nos terres et virer de nos îles indo européennes les winsdsors angles saxons usuriers, y a du boulot pour faire le ménage hein ! 



                        • epicure 22 mars 2014 19:23

                          L’état nation s’oppose aux deux formations réactionnaires : l’empire soumis à l’empereur et la division régionaliste de l’ancien régime unie par un roi de droit divin.
                          l’état nation a peu être des défauts mais :
                          il évite la cristallisation du phénomène des barons locaux (G. frèches est un cas d’école)
                          il permet l’égalité de tous devant loi, au lieu d’avoir des lois qui varient dans les régions.
                          il permet de favoriser les solidarités inter-régionales, au lieu de favoriser l’égoïsme des régions les plus riches comme on le voit dans de nombreux pays (Italie, Espagne, Belgique etc....)

                          Les régions actuelles ont un côté plus artificiel que l’état nation français, imposer uen coupure administrative entre certains départements voisins par une hyper régionalisation serait contre productive. Certains départements peuvent avoir plus d’affinité par voisinage géographique, les contraintes géographiques, qu’avec certains départements de la même région.


                        • lsga lsga 22 mars 2014 19:30

                          les États Nations sont des entités artificielles créé par la bourgeoisie au 18ème et 19ème siècle pour pouvoir mieux gérer leurs affaires. 

                           
                          De la même manière que les Oligarchies Financières ont créé l’UE, les USA et la Russie pour gérer leur marché à une échelle continentale plutôt que nationale, les bourgeois ont créé la France, l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne, la Belgique le Royaume Uni au 18-19ème, pour gérer leurs affaires à une échelle nationale plutôt que régionale. 
                           
                          En même temps que les bourgeois élargissent leurs marchés, ils élargissent l’échelle à laquelle les travailleurs s’organisent pour faire la grève. Ainsi, au 20ème siècle, quand les travailleurs français se sont mis à faire la grève à l’échelle de la France, ils ont pu obtenir de nombreuses concessions de la Bourgeoisie. De la même manière, aujourd’hui, pour faire plier (voir tomber) la bourgeoisie, il faut organiser les grèves et les manifestations à échelle Européenne. Pour cela, il faut d’abord abattre les états-nations-providence bismarckiens. 
                           
                          Faire la grève générale en France ne permet plus de protéger les salariés français de l’Oligarchie Européenne. Il faut désormais lutter à échelle européenne et donc cesser de lutter pour défendre l’appareil social national. 

                        • Antoine Diederick 22 mars 2014 22:34

                          Faire la grève générale en France ne permet plus de protéger les salariés français de l’Oligarchie Européenne. Il faut désormais lutter à échelle européenne et donc cesser de lutter pour défendre l’appareil social national.

                          faire la grève en Europe, en France, n’empêchera pas l’ouvrier chinois de bosser.

                          Et donc le mouvement social est à redéfinir.


                        • politzer politzer 25 mars 2014 01:23

                          lis Marx et Lénine pauvre buse à moins que tu ne soies bouché à l émeri . Les ouvriers n ont pas à attendre que la mer rouge ne s ouvre pour engager les luttes de classes dans le cadre de la Nation.


                        • epicure 25 mars 2014 17:51

                          @ Par lsga (---.---.22.105) 22 mars 19:30 

                          La France existait déjà avant la révolution bourgeoise , pour rappel la France signifie à l’origine le royaume des francs, donc c’est bien du temps de la féodalité que s’est construite la nation française.

                          idem pour le royaume uni, pour rappel la conquête de l’écosse du temps des événements décrits dans braveheart, c’est le moyen âge encore.
                          idem pour l’Espagne qui a été aussi fondé par une monarchie féodale à la fin du moyen âge.
                          Quand à l’Italie elle s’est fondée sur la disparition de l’état artificiel du Vatican.

                          Quand à l’Allemagne elle s’est fondé sur un empire, qui déjà au moyen âge s’appelait le saint empire.

                          On peut aussi dire que les bourgeois ont fait disparaitre les structures territoriales artificielles féodales, si on suit ton discours.

                          Quand à la france nation tellement artificielle , qu’elle n’est que la reformation de la gaule, moins le benelux et un bout d’Allemagne.

                          voilà ce que dit wikipédia sur les gaulois :

                          "

                          Les Gaulois sont des peuples celtes protohistoriques qui résidaient en Gaule (Gallia, en latin), c’est-à-dire approximativement sur les territoires actuels de la France, de la Belgique, de l’Allemagne (rive gauche du Rhin), de la Suisse et de l’Italie du Nord, probablement à partir de l’âge du bronze (IIe millénaire av. J.-C.).

                          Les Gaulois étaient divisés en de nombreux peuples qui se comprenaient entre eux, qui pensaient descendre tous de la même souche et qui en connaissaient la généalogie. À ces liens de filiation, réels ou mythiques, qui leur créaient des obligations de solidarité, s’ajoutaient des alliances qui mettaient certains d’entre eux dans la clientèle d’un autre pour former des fédérations comme celles des Arvernes et des Éduens.
                          "

                          Donc les liens de la France préexiste à l’empire romain., ce ne sont donc pas une création artificielle des bourgeois.
                          Les divisions artificielles de la France plutôt ce sont celles produites par les invasions par les minorités barbares et leurs conséquences, notamment le fractionnement du territoire en fiefs féodaux.


                        • Romy 22 mars 2014 14:28

                           Petite fille d’un Force française Libre , Gaulliste , je suis extrêmement choquée par ce gouvernement et sa politique !


                          • lsga lsga 22 mars 2014 14:47

                            pourtant, De Gaulle n’a pas hésité à prendre les pleins pouvoirs à plusieurs reprises, notamment pour pouvoir faire tirer à balles réelles sur des manifestants pacifiques et faire de nombreux morts.

                             
                            Quand on se réclame du Fascisme doux de De Gaulle, je ne vois pas comment on peut-être choqué par la mollesse tout court de Hollande ?

                          • Romy 22 mars 2014 14:33

                            Petite fille d’un Force Française Libre et bien sur Gaulliste , 

                             je suis extrêmement choquée par ce gouvernement et sa politique ! 
                             Je ne pensais pas que cela puisse arriver un jour 

                            • lsga lsga 22 mars 2014 14:47

                              pourtant, De Gaulle n’a pas hésité à prendre les pleins pouvoirs à plusieurs reprises, notamment pour pouvoir faire tirer à balles réelles sur des manifestants pacifiques et faire de nombreux morts.

                               
                              Quand on se réclame du Fascisme doux de De Gaulle, je ne vois pas comment on peut-être choqué par la mollesse tout court de Hollande ?

                            • CASS. CASS. 22 mars 2014 19:06

                              En effet De Gaulle (l’helleniste, issue des cultures et philosophie perses indo européenne et des culture grecques), De Gaulle le patriote souverainiste avait viré les yenkees et leur base militaire d’occupation de france et envoyé balader l’otan etc un visionnaire le général, si il était encore la bien évidemment qu’il serait au côté de la Russie du patriote souverainiste Poutine qui plus est a rendu ses valeurs à la Russie et totalement réabilité l’église orthodoxe.


                            • lsga lsga 22 mars 2014 19:21

                              En effet, De Gaulle est le Franco français (ou le Poutine français si tu préfères). Sont job était de tenir les socialistes loin du pouvoir (eux qui l’avaient eu juste avant les années 40 et les guerres bourgeoises).

                               
                              Pour cela, De Gaulle a créé la constitution la plus anti-démocratique de l’Histoire de France au 20ème siècle, faisant du Patriot Act un acte de bisounours en comparaison. Il a régulièrement pris les pleins pouvoir pour faire tirer à balle réelle sur des manifestants désarmés (oui oui : comme Poutine) :
                               

                            • klendatu 22 mars 2014 15:24

                              Pourquoi les nostalgiques ukrainiens du IIIè Reich auraient ils donc conçu la possibilité d’un terrain d’entente avec les eurolibéraux si ce n’est dans l’éventuelle perspective d’un « Homme nouveau » ?

                              Bon, il faut dire qu’on a eu comme préalable l’arrivée en force de la fine équipe des femen qui allaient agir dans le but de contribuer a liquider toutes les valeurs et représentations qui pourraient faire obstacle au grand bond en avant de la marchandisation de toute chose. Le but était d’abattre l’arbre en le frappant a la racine,
                              attaquant alors tout autant la tradition que les sédimentations laïques ultérieures de la morale chrétienne.


                              • lsga lsga 22 mars 2014 15:31

                                car les fascistes défendent becs et ongles les États-Nations, et que l’UE est un regroupement d’États-Nations souverains. 

                                 
                                La Russie en revanche est une entité supra-nationale centralisée, avec une monnaie commune (le Rouble), et qui ne laisse aucune place pour des expressions nationales en son sein. 
                                 
                                Les réactionnaires qui défendent les États Nations sont donc du côté de l’Union Européenne plutôt que de celui de la Russie. 
                                 


                              • klendatu 22 mars 2014 15:36

                                estoniens, en ce qui concerne l’objet de l’article, bien entendu, mais ce sont les mêmes réseaux communicants. smiley


                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 mars 2014 18:50

                                « L’époque d’ Eltsine fut celle de la volonté américaine de dissoudre la Russie et de la diviser en 3 parties indépendantes. »

                                Diviser pour mieux régner, c’est partout, et quand vous voulez !

                                « C’est la réforme des régions menée par Poutine, qui vise à mettre fin aux mauvaises pratiques anticonstitutionnelles de l’ère Eltsine. Rejetant tout centralisme, Eltsine a invité tous les sujets à prendre toutes les libertés qu’ils voulaient.

                                Les potentats locaux qui s’installent et contrôlent la moitié des revenus de la Fédération l’obligent rapidement à une politique de compromis qui a affaiblit considérablement le pouvoir central.

                                Moins de 2 mois après son accession au pouvoir en mai 2000, Poutine institue les représentants du Président (Polpred) dans les 7 régions créées, chargés de contrôler les Gouverneurs des Républiques.

                                En 2003, est votée la Loi Kozak qui délimite clairement les compétences fédérales, régionales et locales. (...)

                                La loi sur les Régions met fin à la perspective d’une explosion de la Fédération.
                                L’autre loi importante a été la neutralisation des oligarques. »

                                Extraits du livre « La nouvelle grande Russie » de Xavier Moreau


                              • lsga lsga 22 mars 2014 19:24

                                Poutine est certainement un des plus grands oligarques qui soient en ce moment. Le Capital Russe est puissant, et poutine est milliardaire (François Hollande et Barack Obama, c’est quoi déjà leur patrimoine ? )

                                 
                                Pougatchev, fils du plus grand banquier Russe, finance les partis politiques français d’Extrême Droite. Finance-t-il aussi l’UPR ? Si c’est le cas, l’UPR fait de l’intelligence avec un des ennemis les plus direct de la France. 

                              • epicure 22 mars 2014 19:46

                                @Par lsga (---.---.22.105) 22 mars 15:31

                                pas du tout c’est surtout que les fachos ukrainiens etc... voient la russie comme leur ancien occupant, et prennent fait et cause pour les adversaires de celle ci.
                                Aucun rapport avec l’état-nation.
                                Le fascisme c’est un état sur une ou plusieurs nations.
                                Hitler ou mussolini ne rêvaient que d’une chose la domination de leur état sur une multitude de nations, donc on est plus dans l’empire que dans l’état-nation.

                                Et puis tu te contredis, si poutine est un facho, il devrait être pour l’état nation, hors il défend un état fédéral.


                              • lsga lsga 22 mars 2014 19:53
                                Poutine est un facho, parcequ’il cumule Oligarchie Financière (il est milliardaire, et ce sont ses proches qui détiennent l’appareil économique Russe), Religion (il a remis le Christianisme au centre des institutions Russes), Armée (omni-présente en Russie, qui fait presque office de service de l’ANPE), et Police Politique. 
                                 


                              • justus 22 mars 2014 16:54

                                ISGA a dû zapper les épisodes sur la guerre au Vietnam, le 11 septembre, le patriot act, l’invasion de l’Irak et toutes les saloperies et déstabilisations qui ont été faites au nom de la « plus grande démocratie du monde » (en réalité que pour le fric). Les derniers épisodes sur la Géorgie, le Kirghistan, la Lybie, La Syrie, le Soudan, l’Ukraine et j’en passe n’ont pas non plus eu d’influence sur son raisonnement. Il y en a beaucoup qui ne souhaitent pas que la France profonde ressemble à l’Amérique profonde comme y travaille actuellement l’oligarchie européiste. La constitution états-unienne interdit formellement au gouvernement de renverser des gouvernements étrangers ou encore de voler les contribuables américains pour effectuer ses basses oeuvres.

                                Comme le disent d’anciens responsables américaine eux-mêmes, la démocratie américaine est malade et le peuple en est victime. Ce n’est donc en aucun cas un modèle à prendre. 


                                • lsga lsga 22 mars 2014 16:59

                                  Non du tout, les guerres impérialistes sont la conséquence naturelle du Capitalisme, y compris dans un cadre démocratique. Encore une fois, Poutine fait la guerre À SA PROPRE POPULATION. 

                                   
                                  La Patriot Act est un acte de Bisounours comparé aux lois liberticides de la Vème République (si en plus on ajoute les lois Perben 2 et Lopsi, alors là...). Or, a-t-on eu en France un mouvement de fronde de la population et des médias contre cette République liberticide et contre ces lois liberticides ? Non, car la population française est moins démocrate que la population US. 
                                   


                                • justus 22 mars 2014 17:09

                                  Les analyses de François Asselineau sont excellentes. Il est absolument ahurissant qu’un ministre français puisse se compromettre de la sorte. C’était bien la peine de faire toute ses cérémonies à Oradour sur Glane ............

                                  Où est la France ? Elle est ridiculisée par son président, trahie par ses dirigeants politiques et ses élus.
                                  Mais que se passe t-il donc pour que les gens descendent dans la rue pour des histoires de mariage gay (rien à faire de ces bêtises) et assistent sans rien faire à la trahison des politiques envers notre pays, aux atteintes à la liberté d’expression, à la corruption, pendant que d’autres tiennent des propos de traîtres contre la France en sortant des âneries sur la fin des états-nation......

                                  • lsga lsga 22 mars 2014 17:27

                                    c’est parceque les français ne sont pas habitué à la démocratie. Après plus de 50 ans sous la constitution liberticide de la Vème République, l’esprit démocratique français est KO. 


                                  • politzer politzer 25 mars 2014 01:26

                                    espèce de crétin pro socialo ce sont tes amis PS avec les liquidateurs du PCF qui ont liquidé les luttes de classes en France pour rejoindre le camp ultra libéral ! « l esprit démocratique ! » LOL quel crétin !


                                  • millesime 22 mars 2014 17:55

                                    L’Empire attaque tout azimut en cette période, les menaces proférées par les voix d’Obama et Kerry, devraient attirer l’attention des européens, (que ce soit en Amérique du Sud, en Thailande, L’Iran ,la Syrie, la Russie etc...) hélas c’est l’aveuglement complet qui risque de nous coûter cher !
                                    http://millesime57.canalblog.com


                                    • millesime 22 mars 2014 18:18

                                      à noter que l’accord signé entre l’UE et l’Ukraine contient de nombreuses dispositions à une coopération militaire, et cette dimension est complètement passée sous silence.. !



                                      • lsga lsga 22 mars 2014 19:43

                                        oui enfin l’UE : LA FRANCE. 

                                         
                                        C’est l’impérialisme Français qui est à l’oeuvre en Ukraine, pas l’impérialisme US. En effet, à travers l’accord militaire, Total et Areva espéraient bien récupérer le marché de l’exploitation minière de la Crimée (comme ils ont les marchés centre-africain et malien ). Finalement, ce seront les Oligarques Russes et Gazprom qui le feront. 
                                         
                                        C’est un conflit TOTAL vs GASPROM. 

                                      • legrind legrind 22 mars 2014 19:19

                                        Silence des « antifas » français, étonnant non ?


                                        • lsga lsga 22 mars 2014 19:40
                                          Quand on est anti-fasciste, on s’est que le pouvoir fasciste le plus puissant aujourd’hui dans le monde est en Russie. Poutine combine Oligarchie Financière, Religion, force militaire et police politique. Le fascisme, ce n’est rien d’autre que cela. 

                                        • François Asselineau François Asselineau 22 mars 2014 19:43

                                          @Legrind
                                          Votre remarque est parfaitement judicieuse.
                                          Les pseudos « antifas » :

                                          1°) dénoncent comme « fascistes » toute personne s’attaquant à la politique hégémonique et liberticide de Washington, à l’OTAN, et au glacis géopolitique américain en Europe appelé « construction européenne » pour enfumer les peuples d’Europe.

                                          2°) mais ne dénoncent jamais comme « fascistes » tout mouvement, dès lors qu’il sert les intérêts de Washington.

                                          ------

                                          Ces deux lignes directrices expliquent pourquoi :

                                          a) l’UPR et moi-même sommes régulièrement traités « d’ultra-droite » ou « d’extrême-droite » par les officines dites "antifas, de même que par une poignée d’internautes ici même, sur Agoravox, que tous les lecteurs connaissent bien.
                                          Ils font le « job » que leurs commanditaires leur demandent.

                                          b) en revanche, les mêmes « antifas » sont muets comme des carpes devant les bombardements de l’OTAN en Libye, les déstabilisations de la Syrie, le coup d’Etat en Ukraine organisé par Washington avec des néo-nazis, les commémorations pour les Waffen-SS dans les pays baltes, etc.

                                          --------------------------------------------------

                                          Cette grossière manipulation des « antifas » saute désormais aux yeux de tout le monde. Elle fait désormais rire de pitié.

                                          Elle vient d’ailleurs de faire l’objet d’un article très intéressant dont le conseille la lecture :
                                          http://www.legrandsoir.info/indymedia-paris-et-les-antifas-soumis-au-detecteur-de-mensonge.html


                                        • lsga lsga 22 mars 2014 19:44

                                          et donc Monsieur Asselineau, vous avez rencontré monsieur Pougatchev ? 

                                           
                                          Faites attention à vos communications téléphoniques tout de même... de nos jours vous savez, on n’est jamais trop prudent. 

                                        • lsga lsga 22 mars 2014 19:57

                                          je suis content de moi, donc je le copie/colle là :

                                           

                                          Poutine est toujours là quand il s’agit de tabasser des manifestants sans défense, de tuer des journalistes, emprisonner des gamines de 20 ans qui font leur crise d’ado

                                           
                                          C’est ça la démocratie que l’UPR souhaite pour la France ? La main mise d’un Oligarque Financier sur le pays, qui utilise l’armée et la police pour tenir le pays d’une main de fer ? 
                                           
                                          Franchement... L’UPR est en train de commettre une belle boulette politique. Vous qui tentiez de vous faire passer pour des centristes... Alors que c’est l’Extrême Droite qui soutient la dictature de Poutine aujourd’hui comme celle de Pinochet Hier. 
                                           
                                          Pasqua et Pinochet :
                                           
                                          Asselineau et Pasqua :
                                           
                                          Asselineau et Poutine... La boucle est bouclée, vous êtes fascistoïdes. 

                                        • François Asselineau François Asselineau 22 mars 2014 20:03

                                          Naturellement, « Isga » s’est senti visé par mon message précédent et il a eu raison. Comme tous les « corbeaux » anonymes, il ne trouve de réponse que dans l’ironie et la pirouette. Jamais de réponse sur le fond, bien sûr.

                                          Car les messages qu’il envoie régulièrement témoignent d’une malhonnêteté intellectuelle, d’une outrance, d’une fausseté de jugement, d’une volonté d’amalgame, et d’un parti pris tellement constants qu’ils ne sont pas naturels. Tout comme les textes postés par « Topaze » ou quelques autres ici même, les messages d’« Isga » sonnent faux parce qu’ils sont sur commande et toujours sous pseudo.

                                          Là où ces petits « corbeaux » anonymes prétendus « antifas » ont tout faux, c’est lorsqu’ils croient que le lecteur tombe dans le panneau de leurs messages « antifas ». Ils méprisent l’intelligence du lecteur, mais ils ont tort. Car, même si un lecteur peut se faire piéger quelque temps, vient toujours le moment où l’absurdité clownesque de leurs critiques les démasque.

                                          L’analyse qui vient d’être mise en ligne par Le Grand Soir décortique cette manipulation pour de bon, de façon très précise et documentée :
                                          http://www.legrandsoir.info/indymedia-paris-et-les-antifas-soumis-au-detecteur-de-mensonge.html


                                        • lsga lsga 22 mars 2014 20:14

                                          Malheureusement monsieur Asselineau, je ne suis qu’un Troll (marxiste certes, mais Troll avant tout).

                                           
                                          Bien entendu, et contrairement à vous, je suis contre le fascisme que Vladimir Poutine impose à la population Russe. Mais, je ne suis pas un antifa, et les militants les plus à gauche sur Agoravox pourront vous dire qu’ils ne m’aiment pas beaucoup.
                                           
                                          Non, monsieur Asselineau, si je vous consacre du temps, de l’intelligence, et de la mauvaise fois, c’est parce que je pense que vous présenter un réel danger pour la démocratie française, bien plus encore que Marine Lepen. 
                                           
                                          Le fait est que vous soutenez aujourd’hui l’Oligarchie Financière Russe et l’impérialisme de Poutine. Cela démontre bien quel genre de démocrate vous êtes : de ceux qui veulent une police politique violente et des prisons remplis d’opposants politiques. 

                                        • François Asselineau François Asselineau 22 mars 2014 21:14

                                          « Isga », un « troll marxiste » ?

                                          Sacré « troll marxiste » qui passe son temps, jour après jour, mois après mois, à venir défendre systématiquement les dirigeants de Washington, quels que soient les « bombardements humanitaires » et les coups d’Etat qu’ils puissent organiser pour assurer leur mainmise sur les ressources planétaires et les profits de Wall Street.

                                          Sacré « troll marxiste » qui passe son temps à cracher sur la France, alors que les communistes de la Résistance, comme leurs aïeux révolutionnaires vis-à-vis des Cours d’Europe, se battaient au contraire pour la France parce qu’ils savaient qu’il faut une nation française forte pour pouvoir s’opposer efficacement à la volonté de domination planétaire de la grande puissance impérialiste du moment.

                                          Sacré « troll marxiste » qui prend ici fait et cause contre mon article, en éludant vilainement et piteusement la question de fond, qui est notre dénonciation du soutien de la France à des responsables estoniens qui donnent comme « exemple » le combat des Waffen-SS contre l’URSS.

                                          Sacré « troll marxiste » qui soutient le coup d’Etat en Ukraine organisé par le parti explicitement « national-socialiste » Svoboda.

                                          Sacré « troll marxiste » qui approuve le nouveau pouvoir à Kiev dont les premières mesures consistent à se plier à la privatisation généralisée des grandes infrastructures, demandée par le FMI, au profit de sociétés « marxistes » bien connues comme l’Américain Chevron, ou des conglomérats allemands et finlandais.(cf. http://www.pcfbassin.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=15914:ukraine-les-autorites-de-crimee-accusent-kiev-de-brader-lukraine-au-fmi-et-aux-usa&catid=37:russie&Itemid=8)

                                          Sacré « troll marxiste » qui ose me décrire comme un « danger pour la démocratie » parce que le mouvement politique que j’ai créé - qui regroupe d’ailleurs aussi des anciens communistes - dénonce la collusion des autorités françaises avec les néo-nazis ukrainiens et baltes....

                                          Non, « Isga », tout le monde a parfaitement compris que vous n’êtes pas un « troll marxiste ».

                                           Lisez donc cette longue analyse qui vient d’être publiée par le Grand Soir sur les pseudos « antifas » : dites-vous bien que des dizaines de milliers d’internautes sont en train de la lire. Cela vous évitera le ridicule d’essayer de nous prendre pour des jambons : http://www.legrandsoir.info/indymedia-paris-et-les-antifas-soumis-au-detecteur-de-mensonge.html


                                        • lsga lsga 22 mars 2014 21:56

                                          lol :Pour monsieur Asselineau, je suis un agent de la CIA. J’avoue que c’est très flatteur. Je penserais à postuler pour le prochain James Bond. 

                                           
                                          Mais monsieur Asselineau, je lutte contre l’Impérialisme, que celui-ci soit Russe, US ou Français. Le plus accessible des trois : l’Impérialisme Français.
                                           
                                          Ou sont vos formidables analyses : pour nous expliquer comment les banques Françaises étaient aux aguets pour prendre le relais des banques Russes en Ukraine, ou pour nous expliquer comment TOTAL avait ses équipes prêtes pour aller exploiter les ressources de Crimée ? Êtes vous donc incapable d’expliquer à vos ouailles que l’Impérialisme : c’est la guerre du crédit, et qu’aujourd’hui, la question est qui fera crédit à l’Ukraine : La France ou la Russie ? 
                                           
                                          Mais non, pour monsieur Asselineau, dont le mantor Charles Pasqua trempait jusqu’au cou dans la France-Afrique, pour monsieur Asselineau : donc il n’y a pas d’Impérialisme français. Asselineau dénonce l’Impérialisme US, mais ferme les yeux sur l’impérialisme français. Asselineau dénonce la démocratie US, mais fait l’apologie de la Vème République liberticide, et de la Russie Fasciste de Poutine ! Il est beau le démocrate Asselineau, qui défend les intérêts de Poutine le dictateur. 
                                           
                                          Le fait est monsieur Asselineau que vous défendez aujourd’hui les intérêts de l’Oligarchie Russe contre ceux de l’Oligarchie Française. Vu comment la Russie finance à tour de bras les partis politiques d’Extrême Droite en France, on peut imaginer les causes de votre positionnement. 
                                           
                                          Pensez à utiliser un nom d’emprunt et un téléphone portable volé si vous appelez Pougatchev pour un coup de pouce. 

                                        • klendatu 22 mars 2014 21:57

                                          Les « antifas » ?
                                          Des trolls de l’Elysée, de Bruxelles, ou de Washington ?
                                          Un peu des trois en un. Il n’y a pas mieux sur le marché. smiley


                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 mars 2014 07:34

                                          Isga,
                                          « La Russie finance l’extrême-droite française ? »
                                          Vous avez des preuves de ce que vous avancez ? Et pourquoi le ferait-elle ?

                                          L’extrême droite européenne est le dernier rempart de l’ UE, elle neutralise des millions de citoyens mécontents en les menant dans l’impasse « de la remise à plat des Traités européens », pour « Une Autre Europe ».

                                          Le FN mange à tous les râteliers, il a signé un accord en 2009 avec le Parti néo nazi Svoboda, va valser à Vienne et soutient Poutine. C’est du grand n’importe quoi comme d’habitude. Mais il n’y a que vous pour n’y voir aucune contradiction.

                                          La Russie refuse toute négociation avec les néo nazis mis au pouvoir par l’ UE et l’ OTAN à Kiev. « La Russie demande une enquête de l’ OSCE sur les snipers de Kiev » et elle soutiendrait financièrement le FN ?


                                        • politzer politzer 25 mars 2014 01:37

                                           « marxiste » lol tendance groutcho ! juste un petit un imposteur qui roule les mécaniques !


                                        • la vergonha 27 mars 2014 16:22

                                          @Bleu

                                          Possible, d’un autre coté quand on voit que Poutine soutient l’extrême droite Française... 
                                          Et que d’un autre coté, les néo nazi Ukrainien sont en train d’organiser les élections anticipées...

                                          Tout n’est peut être pas si simple que la propagande Russe voudrait le faire croire !

                                        • arnaudguilhem 22 mai 2014 20:59

                                          Un bref rappel propos du « troll marxiste » : employons les mots justes : prétendre être marxiste ne présuppose pas qu’on le soit. Pour l’être ou ne pas l’être, il faut au moins avoir compris ce que cela signifiait, ce qui n’est pas à la portée du premier troll venu...


                                        • Gilles SONDEREGGER Gilles SONDEREGGER 10 juillet 2014 20:54

                                          La DCRI recrute des trolls genre Isga à la pelle, ces pauvres gars ne font que leur travail. L’objectif est de détruire en les polluant de commentaires débiles les sites, les blogs, les forums, les journaux du web, en les décrédibilisant.


                                          Le plus bel exemple de « pourrissement » d’un forum par les trolls de la DCRI est le « Forum du Médiateur » de France2. Je n’y met plus la pointe d’une plume, preuve que le système fonctionne à merveille !


                                        • Gilles SONDEREGGER Gilles SONDEREGGER 10 juillet 2014 21:00

                                          « Pour Asselineau, je suis un agent de la CIA », dixit Isga.


                                          Alors non Isga, pas directement de la CIA, puisque c’est un département spécial la DCRI qui organise le « trollage » des sites estimés « dangereux » car trop lucides... cependant, ce service est bel et bien inspiré de celui de la CIA à Langley, qui par exemple enploie plus de 600 hispanophones en ce moment, pour gérer 6000 comptes bidons des réseaux sociaux et tenter de provoquer un soulèvement du milieu estudiantin et bourgeois au Venezuela...

                                          Le pire pour les trolls genre « Isga », serait de ne pas être rémunérés par la DCRI ou le Medef...et de jouer leur jeu gratuitement...

                                        • Le Russe Le Russe 22 mars 2014 20:48

                                          Bonjour Mr Asselineau,

                                          Je vous remercie d’y voir clair, par les temps qui courent, en certaines « sphères » cela devient rare.

                                          C’est justement parce que c’est rare... que tout ceux qui se tiennent un peu « droit » et qui voient le degré de malignité et de dangerosité de la situation ne doivent pas être économe de leurs forces ! Nous sommes en des temps où il n’est plus l’heure de faire semblant... où il n’est plus l’heure d’être tiède !

                                          Il y a actuellement tous les ingrédients pour qu’un grand feu s’allume et comme disait Albert Einstein « Le monde est dangereux à vivre, non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. »

                                          Je reconnais en vous une « fibre », comme un héritage « Gaullien »... quelque chose qui est arrivé à resté droit malgré toutes les « torsions environnantes » et croyez bien que je ne suis pas en train de vous cirer les bottes, car je ne mange pas de ce pain là... l’orgueil est la première faiblesse humaine... et ceux qui se font attraper par la « vaine gloire » en viennent vite à perdre toute substance de grandeur et de noblesse (dans le vrai sens du terme).

                                          Je m’adresse à vous, et j’aurai même envie de vous « bousculer » un peu...
                                          Mais comprenez moi, sans méchanceté aucune, avec tout Mon Coeur et ma fraternité !
                                          Le monde va tellement mal... le mensonge à tellement de serviteurs zélés , et la Vérité tellement peu de chevaliers !

                                          Alors laissez moi vous dire MERCI pour ce que vous faites... et laissez moi ajouter : Allez ! De grâce ! Encore plus !! faites TOUT ce que vous pouvez... en quand vous l’aurez fait, sachez que ce n’est pas encore assez !

                                          Quand l’incendie aura pris, ce sera trop tard pour alerter !
                                          Quand l’incendie aura pris, ce sera trop tard pour regretter !
                                          C’est maintenant qu’il faut se regarder dans la glace... se redresser et servir !

                                          Servir sans attendre de récompense, servir en encaissant les coups...
                                          Servir sans ménager ses forces....

                                          ... servir l’humanité...

                                          Bien à vous !
                                          Dans la fraternité des hommes de bonne volonté !


                                          • lsga lsga 22 mars 2014 20:53

                                            et donc, soutenir le fascisme que Vladimir Poutine impose à sa population,c’est faire oeuvre de fraternité ? 

                                             
                                            Tabasser les manifestants, emprisonner des gamines de 20 ans, tuer des journalistes, truquer des élections : c’est oeuvrer pour la paix dans le monde ?
                                             
                                            Ils sont beaux les soutiens d’Asselineau, des vrais gaullistes... euh... Des vrais Maurrassiens ! 

                                          • Antoine Diederick 22 mars 2014 21:39

                                            à Monsieur Russe

                                            « Le monde va tellement mal... le mensonge à tellement de serviteurs zélés , et la Vérité tellement peu de chevaliers ! »

                                            Très lyrique...

                                            Le monde a toujours été mal, c’est pas nouveau smiley


                                          • Laurent 47 23 mars 2014 21:58

                                            Il vaut mieux se renseigner avant de dire n’importe quoi !

                                            Le mot « fasciste » vient de l’italien fasci ( les faisceaux ), symbole des collaborateurs italiens dirigés par Mussolini, et alliés d’Hitler et de la waffen S.S. en 39-45.
                                            Je vois très mal Poutine, dont le pays a eu 20.000.000 de morts durant cette guerre, embrasser les thèses des néo-nazis de Kiev, soutenus par notre gouvernement !
                                            Poutine n’est pas un dictateur, c’est quelqu’un de très autoritaire, qui ne peut se permettre d’être mou à la François Hollande, pour diriger un pays aussi complexe et immense que la Russie. Et lui, ce qu’il dit, il le fait !
                                            Pour finir, je dirai que la France ne commerce pratiquement qu’avec des dictatures, sans que ça empêche le président de dormir !

                                          • Gilles SONDEREGGER Gilles SONDEREGGER 10 juillet 2014 21:28

                                            Isga me fait trop rire...il faut le garder sur ce site absolument ¨ !




                                          • Gilles SONDEREGGER Gilles SONDEREGGER 10 juillet 2014 21:45

                                            « Le fascisme que Poutine impose à sa population », dixit Isga... Çà y est, encore un fou rire qui me prend...

                                            Pour info, Isga, les USA à elles seules ont une population carcérale supérieure à celles de la Fédération de Russie et de la Chine REUNIS ! ! ! Avec 87% de prisonniers « de couleur »...
                                            Fascisme... ? Quand il prend des arrêtés contre la pédophilie et protège les mineurs des abus ? Vous devez être un très grand fan de Dany-Le-Rouge, de Frédéric MITTERAND, de Jack LANG, d’Etienne DAVIGNON, de Benoit XVI.... et j’en passe !

                                          • tf1Groupie 10 juillet 2014 21:49

                                            Le fascisme n’a pas besoin de prisons : le pays est la prison ...


                                          • Liberal987 22 mars 2014 21:14

                                            Ben voyons, il vaut mieux s’allier à Poutine, c’est un gars bien qui a du faire massacrer 1 millions de personnes en 12 ans et qui continue.


                                            • Laurent 47 23 mars 2014 22:08

                                              C’est totalement faux ! Il n’a pas fait massacrer un million de moujiks, mais deux milliards !

                                              D’ailleurs, il ne reste pratiquement plus d’habitants en Russie !
                                              C’est pour ça que Poutine a chargé les Etats-Unis de détruire le Vietnam, l’Irak, la Serbie, la Libye, l’Afghanistan, la Somalie, et de fomenter tous les coups d’états de l’Amérique Latine.
                                              Le pauvre ! Il n’avait pas les moyens de le faire lui-même ! ( plus de munitions ).

                                            • Gilles SONDEREGGER Gilles SONDEREGGER 10 juillet 2014 21:07

                                              Poutine, complice de l’administration américaine... ? Laissez-moi rire... Il est en train d’organiser le paiement des échanges internationaux en roubles, le pire cauchemar de la fed’ !

                                              Non, soyons sérieux : Poutine est le plus grand homme politique de ces 50 dernières années, avec De Gaulle. Il a sorti son pays de l’âge de pierre et l’a ramené à la pointe de la finance internationale. Si ses habitants sont « pauvres », c’est qu’il ne peut pas tout faire à la fois ! Laissons démarrer les 3 giga-raffineries qu’il a fait construire (si les américains et l’OTAN ne les bombardent pas avant, à titre de représailles sous des prétextes bidons...), et vous verrez que dès que cette pompe à fric fonctionnera à plein pot, le peuple russe profitera des retombées économiques de l’industrie pétrolière et gazière de la Fédération de Russie.

                                            • zappa zappa 22 mars 2014 21:16

                                              Merci pour l’article,
                                              Je le trouve pertinent. Nos gouvernements successifs nous ont toujours rappelé l’horreur du Nazisme jusqu’ à créer une loi telle appelé Fabius/gayssot sur la négation de la Shoa et qui rebute tout historien voulant apporter des précisions sur cette période que personne ne peut nier tant elle a toucher tout le monde au jour duit encore par la censure d’un humoriste et d’autres certainement. Comment peut on avec cela s’afficher aux coté de personnes qui ouvertement fêtent les artisans de ce génocide humains. A croire que l’histoire enseignée n’est que abrutissement.


                                              • Antoine Diederick 22 mars 2014 21:26

                                                A l’été 2013, il y a eu concertation-réunion à Bruxelles entre les représentants russes et nord-américains sur le désarmement. Cette réunion a manqué ses objectifs.
                                                Le résultat de cet échec nous a mené à la crise Ukrainienne.

                                                Obama avait déjà mis un revolver sur la tempe de Putine avec le déploiement de la défense anti-missile de l’Otan disposé aux frontières russes. Putine ne pouvait accepter un dialogue dans ses conditions. C’est assez logique.

                                                Il y a une recrudescence du fascisme néo-nazi dans toute l’Europe et surtout dans les pays nouvellement joints au projet européen. C’est le malaise identitaire. Celui-ci apparait dans les situations de crise. La mondialisation ne fait qu’accélérer le problème, car c’en est un. Comment l’expliquer ?

                                                En effet, l’anti-fascisme est un moyen commode de disqualifier tout adversaire sans argumenter. C’est le fameux ’reductio ad hitlerium’. C’est commode, cela permet d’évacuer toute forme de réflexion. C’est radical , cela permet de peindre le monde en blanc et noir.

                                                L’incroyable se produit :

                                                L’Europe compose avec des révolutionnaire fascistes ukrainiens qui avaient , semble-t-il bien été chauffés à blanc auparavant.


                                                • Antoine Diederick 22 mars 2014 21:35

                                                  En France, c’est une maladie, une vraie maladie....à croire qu’il y a un bureau de réclamation smiley

                                                  Oui, un bureau avec un employé qui rempli des fiches. Il y a deux cases. Fasciste (mettez une croix) ; pas fasciste (mettez deux croix).

                                                  Dès que quelqu’un sort de l’orthodoxie de la pensée dominante , il est fasciste.


                                                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 mars 2014 21:52

                                                    Dans les sciences molles ,la « déconstruction » de Derrida ,après avoir fait des dégats aux US nous revient en pleine figure ,sous sa forme la plus bête ,la chasse à l’arrière pensée .


                                                  • Antoine Diederick 22 mars 2014 21:58

                                                    Derrida, ah oui....ICI

                                                    Et comme , il ne savait pas très bien lui-même ce que c’était, certains se sont empressés à l’utiliser smiley


                                                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 mars 2014 22:10

                                                    Tout à fait pour l’utilisation ,mais malheureusement ce n’est plus une « mode » ou un outil parmis d’autres ,mais une systemisation chez beaucoup de journalistes .


                                                  • Antoine Diederick 22 mars 2014 22:28

                                                    il y a un gros problème avec la presse et en plus sur Internet, la guerre idéologique est en route....(sans vouloir encore la ramener à propos de la religion, le Pape François vient de communiquer sur ce thème : la vérité).

                                                    il y a un gros paquet de journalistes qui balancent des considérations sans jamais avoir fait aucune démarche d’information.


                                                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 mars 2014 22:38

                                                    Il en est de la charte de Munich comme celle de Genève ...
                                                    Tout s’écroule,peu à peu, plus sérieusement au grè des renoncements que des coups de boutoir .


                                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 mars 2014 07:44

                                                    Lisez Michel Collon ! « Qui est vraiment Ioula Timochenko ? »

                                                    Vous apprendrez en même temps que les 40 000 ONG qui grenouillent en Ukraine sont financées ... par Soros !

                                                    Le même Soros qui finance les antifas du site antifas INDYMEDIA. Quelle coïncidence....

                                                    Des ONG, il y en a aussi plein en Russie, Poutine a décidé de les neutraliser en signant une loi où elles devront s’enregistrer et se déclarer pour ce qu’elles sont :
                                                    des agents de l’ étranger. Sale temps pour les mouches !


                                                  • klendatu 23 mars 2014 10:07

                                                    Derrida ?

                                                    Oui, ce type de pensée est effectivement l’une des sources du fameux projet de « déconstruction des stéréotypes » qui a alimenté la théorie queer du Gender.


                                                  • Antoine Diederick 22 mars 2014 21:53

                                                    Va falloir changer de logiciel pour l’avenir de l’Europe, le soft est usé. Il n’accepte plus les mises à jour, les têtes de lecture et le lecteur laser sie sind kaputt « Die Waschmaschine, die ich eben als „neuwertig“ gekauft habe, ist leider kaputt. »


                                                    • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 22 mars 2014 21:54

                                                      Tout à fait d’accord avec vous.

                                                      Pendant que M. Valls prétend lutter contre des néo-nazis français qui n’existent pas ou représentent au plus 0,00000001 % du corps électoral, le gouvernement auquel il participe s’acoquine sans complexe avec les néo-nazis d’Europe Orientale.

                                                      Ce double langage est typique des dictatures, et M. Sarkozy (quoique je n’apprécie pas spécialement le personnage ) est bien gentil de ne comparer le gouvernement français qu’a celui de la RDA ! Moi, cette logique me rappelle plutôt celle du Pacte Germano-Soviétique ! Staline jurait la mort des nazis dans ses discours officiels, et par derrière s’alliait à eux !

                                                      Tout celà est lamentable !


                                                      • lsga lsga 22 mars 2014 21:56

                                                        lol :Pour monsieur Asselineau, je suis un agent de la CIA. J’avoue que c’est très flatteur. Je penserais à postuler pour le prochain James Bond. 

                                                         
                                                        Mais monsieur Asselineau, je lutte contre l’Impérialisme, que celui-ci soit Russe, US ou Français. Le plus accessible des trois : l’Impérialisme Français.
                                                         
                                                        Ou sont vos formidables analyses : pour nous expliquer comment les banques Françaises étaient aux aguets pour prendre le relais des banques Russes en Ukraine, ou pour nous expliquer comment TOTAL avait ses équipes prêtes pour aller exploiter les ressources de Crimée ? Êtes vous donc incapable d’expliquer à vos ouailles que l’Impérialisme : c’est la guerre du crédit, et qu’aujourd’hui, la question est qui fera crédit à l’Ukraine : La France ou la Russie ? 
                                                         
                                                        Mais non, pour monsieur Asselineau, dont le mantor Charles Pasqua trempait jusqu’au cou dans la France-Afrique, pour monsieur Asselineau : donc il n’y a pas d’Impérialisme français. Asselineau dénonce l’Impérialisme US, mais ferme les yeux sur l’impérialisme français. Asselineau dénonce la démocratie US, mais fait l’apologie de la Vème République liberticide, et de la Russie Fasciste de Poutine ! Il est beau le démocrate Asselineau, qui défend les intérêts de Poutine le dictateur. 
                                                         
                                                        Le fait est monsieur Asselineau que vous défendez aujourd’hui les intérêts de l’Oligarchie Russe contre ceux de l’Oligarchie Française. Vu comment la Russie finance à tour de bras les partis politiques d’Extrême Droite en France, on peut imaginer les causes de votre positionnement. 
                                                         
                                                        Pensez à utiliser un nom d’emprunt et un téléphone portable volé si vous appelez Pougatchev pour un coup de pouce. 

                                                        • Antoine Diederick 22 mars 2014 22:07

                                                          Isga, les oligarques impérialistes états-uniens ont décidé de combattre les oligarques impérialistes russes, en pendant ce temps, les européens sont pris dans le piège.

                                                          Merci qui ? Merci l’Europe qui a perdu le sens de la mesure et qui trahit les citoyens européens. C’est assez ainsi que je vois les choses.

                                                          Et là, c’est une formule que je jette ici.

                                                          Parce que, il devient patent, clair, net, lumineux qu’en Europe, nous ne décidons plus de notre destin. Voilà.

                                                          Et le comble, c’est de voir des forces politiques de gauche pactiser avec l’extrême droite.


                                                        • Antoine Diederick 22 mars 2014 22:47

                                                          Barroso sur France 24.

                                                          Ici...

                                                          et donc.....



                                                        • politzer politzer 25 mars 2014 01:35

                                                          Il a pas compris cette buse que les ennemis de mes ennemis sont mes amis en tout état de cause ! Ah j oubliais que les yankees sont gentils et nos chers amis ! c est pas ce que disait Mitterrand qui en savait long sur « nos amis » américains ! et comme fauteurs de guerre on fait difficilement, mieux !


                                                        • tf1Groupie 22 mars 2014 22:50

                                                          Nous placer du « neo-nazi » a chaque paragraphe c’est pas très subtil.

                                                          Mais bon, l’UPR est un parti nationaliste, comme Svoboda et le FN.

                                                          Tout ça c’est la même tambouille...
                                                          (Moi aussi j’aime bien la caricature et l’amalgame)

                                                          Et puis nous ressortir les gentils résistants c’est oublier que ce sont des résistants français qui sont venus Algérie pour mater les résistants « musulmans ». La barbarie on aime bien l’attribuer aux autres.
                                                          Mais comme Asselineau n’est pas très calé en histoire, on lui pardonnera.


                                                          • Antoine Diederick 22 mars 2014 23:04

                                                            en fait la question est :« Faut-il renforcer les présences des Etats pour pouvoir résister au néo-libéralisme qui a bien l’intention d’imposer sa loi ? »

                                                            alors au chapitre des inconvénients que nous proposent ces gentils altruistes néo-libéraux : standardisation des comportements, manipulation des chambres législatives, subornation d’élus, démolitions des acquis sociaux, marchandisation à outrance, capture des ressources naturelles sans partage, etc...."


                                                          • tf1Groupie 22 mars 2014 23:12

                                                            Alors vous auriez du dénoncer la dérive autoritaire du président Ianoukovytch.

                                                            Mais bien sûr Asselineau la passe sous silence alors vous faites pareil.
                                                            Parce que Yanoukovytch n’est pas officiellement un neo-nazi, mais c’était pas spécialement un démocrate.

                                                            Alors ceux qui jouent les gentils « chasseurs de neo-nazis », excusez-moi mais leur humanisme soudain me fait bien rire.


                                                          • Antoine Diederick 22 mars 2014 23:22

                                                            tsss tsss Tf1goupie

                                                            j’ai déjà oublié tous les noms de ces ukrainiens avides de pouvoir qu’ils soient pro-russes ou pro-européens...je vais pas m’encombrer la tête avec cela.

                                                            je pense plutôt aux gens simples qui veulent vivre tranquilles...

                                                            je vois plutôt comment bientôt, nous serons au parlement européens tellement nombreux dans une assemblée tellement hétéroclite que cela n’aura plus aucun sens


                                                          • Antoine Diederick 22 mars 2014 23:39

                                                            tf1 goupie

                                                            Il est vrai que dans cette partie de poker menteur ( je ne vise pas Monsieur Asselineau qui est ds son projet) mais bien les protagonistes réels, actifs en ce moment, Américains et Russes et enfin européens....on va vite en besogne surtout du côté européen...on s’exécute l’Ukraine sera européenne ou ne sera pas...on presse, on se dépêche.

                                                            L’Ukraine est une région qui n’a jamais pu historiquement s’auto-déterminer...les convoitises sont là, au prétexte de démocratie, c’est une farce....oui.


                                                          • Antoine Diederick 22 mars 2014 23:05

                                                            allez bonne nuit, en espérant ne pas avoir trop « phagocyté » le fil de discussion.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès