• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Grand Débat - Mes propositions après sa clôture

Le Grand Débat - Mes propositions après sa clôture

JPEG 

 Dès le début, les questions de ce fameux Grand Débat me semblaient fortement orientées. Quel service public souhaitons-nous diminuer ? Lequel augmenter et comment le financer ? En gros quelle saignée pourrait-on faire sachant qu’il y a « trop d’impôts » en France ?
 De même les questions de transition écologique étaient principalement centrées sur les efforts que pourrait faire le citoyen afin d’améliorer l’environnement. Comme si à la tête de l’État et ses régions, qui connaissent les maillages de notre territoire, n’avaient pas l’intelligence suffisante afin d’impulser des idées et innovations afin de mener des actions d’envergure.
 Mais finalement j’ai quand même pris le temps d’assister à trois des débats qui ont eu lieu dans ma ville, et j’y suis allé plutôt en observateur. Il était aussi intéressant d'observer la diversité des personnes qui se sont déplacées à ces débats (chef d’entreprise, associations, chômeurs, étudiants, salariés, fonctionnaires etc…). Un des coordinateurs de ces débats proposait de systématiquement argumenter avant de proposer. Alors je m’y suis essayé à cet exercice.

1- Les Services Publics

 Nos chers (trop chers) dirigeants répètent en boucle que notre Pays souffre de 56 % d’impôts prélevés sur le PIB. De même un article du Figaro (1), qui parlait de ce « pognon de dingue » revenait aussi sur ce poids que sont nos prestations sociales dont les retraites (325 miliards €), la santé (249 milliards €) et l’assurance chômage (44,8 milliards €). Fipeco indique que l’ensemble des prélèvements obligatoires étaient de 45,7 % en 2017 dont 16,9 % pour les cotisations chômage, retraites et santé (2). Hors cotisation, notre pays ne serait imposé qu’à environ 29 % de son PIB, soit pratiquement l’imposition de la flat tax.
 « Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde. » jugeait Albert Camus.. On ne devrait donc pas compter les cotisations comme des impôts ou charges mais comme une mutualisation des services sociaux, des salaires différés. De plus, le fait de transférer le coût de l’assurance chômage des actifs vers nos retraités, au travers de la CSG, me questionne. Iriez-vous faire payer votre assurance automobile par un voisin de quartier qui n’a pas de véhicule ? Il faudrait donc retirer cette mesure et rétablir tel que c’était avant.
 De même, une réforme des retraites sera prochainement étudiée avec une forte orientation sur des fonds de pensions. Ce serait une erreur terrible, car le système de répartition permet de faire circuler l’argent de manière plus fluide. Lorsque l’on connaît le fonctionnement des fonds de pension qui ne font que de la rétention de monnaie pour spéculer, ce n’est pas raisonnable.
 Les caisses de retraite, chômage et santé ont été mises en place alors que notre Pays était en ruine et en phase de reconstruction. Pourquoi ne pourrions-nous pas y faire face avec un PIB qui a pratiquement doublé en 20 ans ?

 Par contre, s’il y a bien un service public dans lequel investir c’est bien les services fiscaux. Depuis 2010, c’est pourtant tout l’inverse qui a été fait avec 3100 agents en moins (3) et en conséquence, une diminution de 38 % des entreprises. Bien évidemment, ce n’est pas au détriment des grandes entreprises car les agents URSSAF sont fortement découragés à contrôler les grosses entreprises. Pourtant, il y aurait de quoi faire afin de vite rentabiliser l’embauche de 3100 agents pour recouvrer les sommes dérobées ou stopper la fraude. M Charles PRATS, magistrat spécialisé contre la fraude fiscale, nous donne plusieurs pistes comme la lutte contre les « numéros de sécu » frauduleux qui nous couterait jusqu’à 14 Milliards d’€ / an (4), ou encore le recouvrement de la fraude à la TVA évaluée à 32 Milliards € / an (5). Les belges recouvrent 90% de cette fraude sur leur territoire mais l’Etat Français a refusé leur aide quand ils nous l’ont proposé. Ces deux exemples de fraude ne sont pas le fait de citoyens isolés mais bel et bien de bandes organisées.
 Dans le développement de ce service, il serait aussi très intéressant de s’attacher les services de lanceurs d’alerte sérieux comme Hervé Falciani, Edward Snowden, Julian Assange ou d’autres. Or ils sont actuellement pourchassés alors qu’ils pourraient nous rendre de fiers services. Eux comme d’autres pourraient mettre à jour les mécanismes d’évasion fiscale afin d’y trouver des stratagèmes pour les contrer. Quand on sait que fraude & évasion fiscale dépassent très certainement les 100 milliards € / an (6), nul doute que ce service serait immédiatement très rentable pour nos finances publiques.

2- La Fiscalité

 Avant de se demander quel impôt lever ou baisser, posons-nous d’abord la question de savoir si chacun les paye bien selon son niveau de revenu et si les aides fiscales ont réellement un effet bénéfique sur l’économie et l’emploi.

 Contrairement à tout ce que l’on a pu entendre du côté de la Macronie, l’ISF ne faisait pas tant fuir les riches de notre pays. Environ 350 000 contribuables payaient cet impôt pendant que nous avions un solde de 500 départs par an, ce qui correspondait à environ 170 millions d’€ de perte en moyenne sur les 10 dernières années. Comparée aux 4 milliards de recettes annuelles, cette perte était plus que modérée, d’autant plus que les recettes de cet impôt restaient en constante augmentation. Plusieurs économistes ont dénoncé cette malhonnêteté intellectuelle comme Thomas PORCHER (7) et Frédérick LORDON (8). Quant à Thomas PICKETTY (9), il expliquait dans un article que les démocrates américains envisageaient sérieusement de faire figurer un ISF dans leur programme pour les prochaines élections. Et puis, si la suppression de cet impôt a été faite pour encourager l’investissement en entreprise, pourquoi ne pas avoir simplement étendu l’abattement existant de 50 à 100 % si les sommes étaient investies dans des TPE/PME françaises ?

 Quant au CICE, un rapport de la cour des comptes est sorti en 2016 (10). Il indiquait que la moitié de ce crédit d’impôt allait vers les plus grands groupes, mais qu’en plus un « racket au CICE » étaient imposés à leurs fournisseurs. Ces grands groupes n’ont pas besoin de ces aides car ils font de bons profits. Nous devrions donc allouer ce crédit d’impôt aux seules TME/PME du pays en recouvrant la moitié de cette somme soit 10 milliards €

 La suppression de l’Exit Tax (taxation sur la plus-value d’une entreprise française d’un contribuable ayant décidé de quitter le pays) et la mise en place de la Flat Tax (basse taxe sur les plus- values du capital) risquent de nous coûter 10 Milliards € / an à terme d’après Gabriel ZUCMAN (11). En effet, avec 15 % d’écart d’imposition, la tentation sera énorme pour que des propriétaires/salariés d’action, se rémunèrent plus en dividende qu’en salaire. Cela arrive déjà aux Etats-Unis où la différence n’est que de 2,5 %

 Enfin, comme le suggérait déjà la Cour des Comptes en Mai dernier, il serait grand temps de vérifier l’efficience des dispositifs de niche fiscale car leur coût va dépasser les 100 milliards € / an dès cette année (12). Nul doute que des dispositifs, comme les emplois à domicile, devraient être maintenus, mais ne pourrait-on pas les plafonner sur les revenus de ceux qui peuvent en bénéficier plutôt que sur la somme maximale allouée par foyer ? En effet quand on voit Monsieur Darmanin indiquer que sur une partie de ces niches (14 milliards d’€), plus de la moitié bénéficie aux 9 % les plus aisés (13), nous sommes en droit de nous demander si elles sont réellement efficaces. Et quand, en réponse à cette proposition, notre Président de la République Monsieur MACRON (14), ferme la porte à toute évaluation de ces niches, on peut aussi légitimement se poser la question de savoir si le gouvernement agit dans l’intérêt général ou particulier ! Je pense qu’il serait grand temps de lancer un audit citoyen sur ces niches ainsi que sur la dette du Pays.

3- Transition écologique

 Le rapport du GIEC, rendu public le 8 Octobre 2018 est alarmant comme l’indiquait Brice Montagne dans son intervention du 6 Février au Parlement Luxembourgeois (15). Sa synthèse (16) explique notamment les différentes projections pour des scénarios à +1,5° ou +2 %. Il préconise aussi un investissement à 2,5 % du PIB intégralement dévolu à la transition énergétique, soit 57,5 milliards d’€ / an, ce qui représente environ le budget de l’éducation nationale.

 Quant aux conséquences d’un réchauffement de 1,5 %, elles sont nombreuses (voir page 3 de la synthèse (16)) dont une augmentation des sécheresses dans la région méditerranéenne. Or pour pallier aux sécheresses nous pouvions compter sur nos barrages hydroélectriques avant que Monsieur Macron ne cède aux pressions de Bruxelles afin de privatiser nos barrages (17).
 Or ces derniers (18) :
 - sont amortis (merci le con tribuable)
 - fournissent 12,5 % de l’énergie électrique en France (70 % des énergies renouvelables)
 - rapportent 2,5 milliards d’€ / an dont la moitié va aux collectivités.
  Quel impôt va compenser ?
 - fournissent 66 % de la capacité d’appoint rapide (moins de deux minutes)
 - contribuent au stockage et à l’approvisionnement de l’eau
 - permettent le stockage d’énergie (en cas de creux de consommation on remonte l’eau)
 - ont le coût de production électrique le moins cher, 20 à 30 €/MWh contre 33 et 46 €/MWh

 Bruxelles a demandé à la France d’accélérer les privatisations et une pétition est actuellement en ligne pour demander à ce que l’on stoppe celle-ci (19). La région Auvergne Rhône-Alpes a, semble-t-il, réussi à stopper la vente des barrages de son territoire (20). Peut-être faudrait-il que d’autres régions s’y attellent ?

 De plus, pour faire baisser le niveau des gaz à effet de serrre, ce rapport préconise en autre une hausse du Nucléaire afin de pallier aux énergies carbonées (tableau 2, page 5 de la synthèse (15)), alors que nous rencontrons déjà des soucis de place dans le stockage des déchets nucléaires (21). Lorsqu’on sait qu’un projet de construction de 6 EPR, sur une faille sismique, est en phase d’élaboration en Inde (22) on ne peut que s’en inquiéter.

 Pourtant Il pourrait y avoir d’autres modes de production énergétiques décarbonées comme celles issues des énergies de la mer (23). Une éolienne Offshore produit dix fois plus qu’une éolienne terrestre. De même les océans produisent 80 % de l’énergie totale consommée sur la planète et il existe différents moyens de produire de l’électricité à partir des énergies marines (24) (hydroliennes (25), marémotrices (26), serpents de mer électrique, éolienne offshore (27) etc..).

Pourquoi ne pas développer un service public de la transition énergétique afin de superviser un grand plan de recherche pour améliorer ces techniques, tout en s’appuyant sur le monde universitaire ? En même temps que nous progresserions dans la recherche de ces modes de production, nous formerions des ingénieurs qui auraient ensuite un emploi sûr dans cette filière.

 De plus, le fret ferroviaire a toujours eu du mal à prendre sa place pour pallier au transport routier plus « low cost » (28). Le rail semble donc moins rentable à courte vue, mais peut-être faudrait-il le mettre en comparaison des pollutions et dégradations de route engendrées par les camions ? En effet 1 train équivaut à 50 camions en moins sur la route (29) et pour 1km de voie ferrée 1 millions € est nécessaire contre 5 millions € pour son équivalent bitumé (30). Au vu du nombre de camions ne faisant que traverser notre pays sans même faire le plein (donc ne contribuant pas à l’entretien des routes nationales), un grand plan d’investissement pourrait être lancé par l’Etat pour en diminuer le trafic. Cela contribuerait aussi à faire baisser le nombre de morts sur la route car en 2014, 14% des accidents mortels impliquaient un poids lourds (31 page 4).

Un cargo pollue autant que 1 million de véhicules (32). Peut-être que ce grand déménagement du monde, qui consiste à envoyer du bois en Chine pour le faire revenir chez nous sous forme de meubles, devraient peut-être drastiquement diminuer ? Nous devrions, autant que faire se peut, relocaliser notre activité en privilégiant les circuits courts, comme par exemple l’approvisionnement des cantines scolaires directement par des producteurs à proximité. Ou encore le développement de vente plus directe agriculteur/consommateur via des scoops. Cela aurait aussi l’avantage d’éviter que centrales d’achats et grandes surfaces ponctionnent autant le fruit du travail de nos agriculteurs.

7 millions de logements en France sont de vraies passoires thermiques (33). Dans l’intérêt de la France, l’Etat devrait aider, de manière plus importante, tous les citoyens à améliorer la qualité d’isolation de leur logement, quitte à rembourser intégralement les moins aisés de la population.

 

4- Démocratie et citoyenneté

 J’ai suivi le mouvement des Gilets Jaunes de ma ville et leur organisation s’est politisée dans le sens noble du terme, à savoir l’intérêt général et le bien vivre ensemble. Ils ont maintenant des assemblées générales chaque vendredi soir où ils débattent et votent pendant 4h de sujets proposés à l’ordre du jour. Une constituante est en cours d’élaboration et une synthèse a été faite d’une liste de plus de 250 doléances.
 Mais en parallèle j’ai pu me rendre compte à quel point la fracture installée entre le peuple et ses dirigeants, était importante, et que le chemin serait très long, pour la reconstruire. La prise en compte du vote blanc ou la proportionnelle n’y suffiront pas. La meilleure des solutions me semble être le RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne) détaillé par LFI à savoir législatif, abrogatif, révocatoire et constituant !
 Le RIC législatif et abrogatif permettrait de proposer l’ajout ou l’annulation d’une loi dès lors que 2 % du corps électoral (environ 900 000 citoyens) demanderait à ce que la question soit posée en référendum. Viendrait ensuite une période de débat clôturé par un vote des citoyens.
 Le RIC révocatoire, quant à lui, réclamerait un seuil de 5 % du corps électoral (environ 2 250 000 citoyens) afin de déclencher un référendum sur l’ensemble des citoyens, qui pourraient décider ou non d’en revenir aux urnes pour changer d’élu.
 Concernant les périodes de débat pré-référendum, il faudrait aussi se poser la question du financement, afin que certains lobbies puissants, ne captent pas les débats. Quant à la crainte de voir revenir la peine de mort, notre constitution nous l’interdirait de toute manière
 Et enfin, la constituante permettrait en deux ans, de refonder complètement la constitution et préparer un passage vers la 6ème République, où le Président de la République aurait un pouvoir moindre, tout en renforçant celui de l’Assemblée Nationale. Et cette dernière pourrait être plus légitimée par le peuple via le RIC.

 

 Au final, plusieurs choses m’ont gêné dans la manière dont étaient proposés ces débats, notamment sur le thème de l’écologie. J’ai eu le sentiment que M MACRON cherchait des solutions individuelles à l’heure où une solution collective doit être apportée. L’heure n’est plus à chercher à faire du bricolage chacun dans notre coin. L’urgence nous commande d’en revenir à la coopération et non à la concurrence qui saccage notre planète

Dès le début, ce débat était biaisé mais on pouvait tout de même faire des propositions cohérentes (équilibrer le budget dépenses sociales en captant l’évasion fiscale). Cependant, la doctrine de notre monarque « élu démocratiquement », qui fixe le cap, est de laisser faire les marchés. Il est évident que le nucléaire, le TGV, les autoroutes, Ariane, … sont nés uniquement grâce à des financements privés sans aucun investissement de l’Etat. Pour Monsieur MACRON, la simple idée que l’État puisse gérer et organiser la transition écologique, ne saurait trouver grâce à ses yeux car « l’État n’est pas un bon actionnaire ». Et même si on franchissait ce cap, les traités européens, tels qu’ils sont actuellement, nous empêcheraient de prendre une telle initiative. Ils peuvent être remis en cause par le Parlement Européen. C’est long et compliqué mais cela est possible (comme pour l’arrêt de la pêche électrique). Par contre, tout dépend de quels députés ont y envoie...
 

 

(1) http://www.lefigaro.fr/social/2018/06/13/20011-20180613ARTFIG00108-les-aides-sociales-representent-un-tiers-du-pib-francais.php

(2) https://www.fipeco.fr/fiche.php?url=Les-cotisations-sociales#_ftn1

(3) http://www.wikistrike.com/2018/09/macron-vire-3-100-controleurs-des-impots.resultat-la-fraude-fiscale-explose-pour-depasser-les-100-milliards.html

(4) https://blogs.mediapart.fr/charles-prats/blog/011218/urgence-giletsjaunes-14-milliards-d-demain-en-luttant-contre-la-fraude-sociale

(5) https://youtu.be/iv30wiwzLxY

(6) https://www.marianne.net/economie/exclusif-la-fraude-fiscale-explose-et-atteint-les-100-milliards-d-euros

(7) « L'ISF ferait fuir les riches ? » https://www.youtube.com/watch?v=0Kb0veHvCRU

(8) « Démontage d'un enfumage. L'ISF expliqué par Frédéric Lordon »
https://www.youtube.com/watch?v=w_uhUdZQMAQ&t=2s

(9) http://piketty.blog.lemonde.fr/2019/02/12/lisf-en-amerique/

(10) http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2016/07/19/20002-20160719ARTFIG00129-mal-cible-couteux-lourd-a-gerer-un-rapport-ereinte-le-cice.php

(11) https://www.ouest-france.fr/economie/impots-fiscalite/impots/flat-tax-la-faille-qui-pourrait-couter-dix-milliards-5409198

https://gabriel-zucman.eu/flat-tax-macron/

 (12) https://www.francetvinfo.fr/economie/impots/niches-fiscales-la-cour-des-comptes-epingle-letat_2768269.html

(13) https://www.bfmtv.com/economie/niches-fiscales-gerald-darmanin-propose-de-mieux-les-encadrer-1625605.html

(14) https://www.capital.fr/economie-politique/niches-fiscales-gerald-darmanin-desavoue-par-emmanuel-macron-1327003

(15) https://www.facebook.com/watch/?v=290696068262703

(16) https://www.afd.fr/sites/afd/files/2018-10-01-50-29/note-synthese-rapport-giec.pdf

(17) https://lvsl.fr/scandale-de-la-privatisation-des-barrages-une-retenue-sur-le-bon-sens

(18) https://blogs.mediapart.fr/bertrand-rouzies/blog/160618/privatisation-des-barrages-francais-un-acte-de-haute-trahison

(19) https://www.citizaction.fr/petition/non-a-la-privatisation-de-nos-barrages/

(20) http://ace.hendaye.over-blog.fr/2019/03/privatisation-de-nos-barrages-dire-non-a-bruxelles-c-est-possible-les-barrages-sont-notre-bouee-de-secours-en-cas-de-menace-de-black

(21) http://www.leparisien.fr/societe/dechets-nucleaires-comment-bure-est-devenu-une-poudriere-22-02-2018-7573212.php

(22) https://reporterre.net/En-secret-la-France-et-l-Inde-veulent-construire-la-plus-grande-centrale-nucleaire-du-monde

(23) https://e-rse.net/energie-marine-maremotrice-vagues-electricite-developpement-19072/

(24) https://www.planete-energies.com/fr/medias/decryptages/les-differentes-categories-d-energies-marines

(25) http://www.transition-energetique.org/2017/04/hydroliennes-openhydro-la-mer-au-service-de-l-electricite.html

(26) https://www.planete-energies.com/fr/medias/decryptages/l-energie-maremotrice

(27) https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89olienne_en_mer

(28) http://transportrail.canalblog.com/pages/fret-ferroviaire-francais---40-ans-de-declin/28922110.html

(29) https://www.gouvernement.fr/argumentaire/fret-ferroviaire-la-transformation-du-transport-de-marchandises-est-une-necessite

(30) https://www.midilibre.fr/2019/03/09/sud-aveyron-le-ferroviaire-est-plus-que-jamais-porteur-davenir-pour-jacky-tello,8058789.php

(31) http://www.securite-routiere.gouv.fr/content/download/34600/331748/version/1/file/2015+06+22+Accidentalité+des+Poids+Lourds+publication.pdf

(32) https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/11/14/un-cargo-pollue-t-il-autant-que-toutes-les-voitures-francaises_5383604_4355770.html

(33) https://www.la-croix.com/Economie/France/Le-logement-trou-noir-transition-energetique-2018-05-23-1200941086

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • lee oswald lee oswald 18 mars 19:06

    Ce grand débat ça a permis à Macron ( le roi de l’entourloupe) de faire son one man show , Alain Minc disait de Macron  : « il avait sa place chez Rothschild et était très bon , car banquier d’affaires c’est un métier de putes »


    • Raymond75 19 mars 05:35

      Lors d’une de ses réunions marathon où il s’écoute parler, Macron a déclaré hier soir qu’il ne changerait pas de cap, et que en gros il ne tiendrai pas compte des propositions du ’grand débat’.

      Grand débat : grande entourloupe !

      La suite : seule la grève générale soutenue dans la durée pourra imposer de vraies négociations.


      • JL JL 19 mars 07:45

        @Raymond75
         
         ’’Grand débat : grande entourloupe !’’
         
        Clairement, puisque le débat démocratique est l’opposé de l’action en général et politique en l’occurrence.
         
        Ce débat n’est que de la poudre pour étouffer le feu.


      • V_Parlier V_Parlier 20 mars 22:35

        @Raymond75
        Ce sera beaucoup de bruit pour revenir au point de départ (et avec des dégâts). Pourquoi ? Parce-que la majorité des Français ont encore ce système qu’ils prétendent détester bien accroché dans leur inconscient. Ils ont fédéralisme européen et le libre échange mondial programmés dans leur cerveau. Ils peuvent dire qu’ils soutiennent les GJ, ça ne change rien. Ils peuvent dire qu’ils veulent du social et moins de taxes, ça ne change rien. Ils croient encore à cet impropable hybride qu’est la cohabitation de la social-démocratie avec le mondialisme néolibéral, cette illusion qui a été entretenue pendant bientôt 30 ans par la dette. Donc 70-80% des Français, même s’ils croient faire autrement, nous précipitent dans le même gouffre que Macron. La preuve en est que contre Hollande il n’y a jamais eu autant de soulèvements massifs alors que, sincèrement, dans les faits, c’était exactement la même politique.


      • Parrhesia Parrhesia 19 mars 07:26

        >>> Soixante ans d’échecs <<< ?

         Certainement pas !

        2019 - 1969 = 50 (et non pas soixante.)

        Il faut réapprendre l’histoire !

        Si la période de Gaullisme social et économique de 1957 à 1969 a été un échec, alors que dire du règne des « fausses socialisteries » qui l’ont précédé et surtout, que dire du règne des « vraies mondialisteries » qui lui succède encore ???

        En particulier, du règne de la triade Sarkozy/Hollande/Macron toujours en cours ???


        • Cédric 21 mars 13:54

          @Parrhesia Du calme ! :)
          J’ai juste pris cette image pour illustrer le fait que nos dirigeants sont incapables de faire preuve d’imagination et d’innovation pour trouver des solutions qui aillent dans l’intérêt des français. Et que cela fait très longtemps que cela dure


        • Julien S 19 mars 07:51

          Encore une manière puérile de traiter l’énergie. Perso, j’ai couvert mon jardin de petits moulins à palettes qui tournent sous l’effet de la pluie. 


          • Jade 19 mars 08:17

            @Julien S avant de vous moquez je vous invites a discuter avec des acteurs de l’énergie. Les énergies de la mer y sont sérieusement considérées.


          • JL JL 19 mars 08:31

            soixante millions de participants = soixante millions d’avis différents !

             

             Bonjour la synthèse !!!

             

             La politique c’est l’art de l’action : tout le contraire du débat d’idées.

             

             Macron est un politicien, pas un chercheur.

             

             La compréhension est une adéquation à nos intentions : Macron ne peut rien comprendre qui soit en dehors de ses intentions personnelles, lesquelles sont à des années lumière de celles des plus nécessiteux d’entre les Français.


            • zygzornifle zygzornifle 19 mars 08:53

              LOL

              Sa clôture empêche le mougeon de s’échapper ....


              • lloreen 19 mars 09:02

                Depuis le 18 juin 2015, il existe en France un conseil national de transition, un organe juridique reconnu par le droit international et créé par un collectif de français sensibles aux problèmes que rencontre leur pays depuis des décennies guère fondamentalement différents que ceux des autres puisque ceux qui gouvernent ne sont guère connus de la majorité des populations.

                https://www.conseilnational.fr/

                Ce conseil national de transition a élaboré un programme et une « Cour Suprême » .

                https://www.conseilnational.fr/transition-programme/

                https://www.conseilnational.fr/proclamation-dune-cour-supreme-francaise/
                https://www.mesopinions.com/petition/justice/approuver-mandats-arret-delivres-cour-supreme/52273

                Par Conseil National de Transition Pétition adressée à CITOYEN DU PEUPLE DE FRANCE

                MANDAT D’ARRÊT

                Pour haute trahison, atteinte à la sûreté de l’Etat et crime contre l’humanité,

                La « Cour Suprême » de justice de France, créée pour représenter la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen », et animée exclusivement par des citoyens non professionnels, délivre ce jour, 10 novembre 2018, au nom du peuple de France représenté par tous les signataires, ce mandat d’arrêt concernant Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, fils de Jean-Michel Macron et Françoise Noguès pour,

                - « Haute trahison » : violation de l’article 9 du préambule de 1946 du bloc de constitutionnalité, en raison de la vente illégale de biens du patrimoine national. Tentative d’établissement d’une dictature absolue par la loi n° 2017-1510 du 30 octobre 2017 visant à supprimer les droits « sacrés, inaliénables et imprescriptibles » pourtant garantis par la plus haute instance juridique de France : La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

                - « Atteinte à la sûreté de l’état » : organisation d’un programme d’immigration mettant tous les Français en état d’insécurité, en danger de guerre civile, et ce, en violation du « droit à la sûreté » dont toute association politique est pourtant garante (article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen).

                - « Crime contre l’humanité » : le Décret n°2018-42 du 25 janvier 2018 obligeant à la vaccination annule le « Droit Parental », fondement de la civilisation humaine. De plus, les études préalables révélaient que les produits injectés affecteraient gravement l’état de santé mental et physique des enfants, c’est donc en toute conscience qu’Emmanuel Macron a usé de son pouvoir pour préjudicier à la vie de centaines de milliers d’enfants français.

                Ce mandat d’arrêt est étendu à Edouard Philippe, Agnès Buzyn, Jean-Michel Blanquer et Annick Girardin, co-signataires du décret relatif à la vaccination obligatoire ; et à tous les autres membres de ce gouvernement dont il est avéré qu’ils ont participé activement à trahir la France et les droits fondamentaux et inaliénables des Français.

                Pour exécution dudit mandat, nous mandons et ordonnons à tous officiers ou agents de la Force publique de rechercher, arrêter et conduire chacun de ces individus à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis pour être mis à la disposition de la justice, comme l’état de droit l’exige.

                Compte tenu du fait que ces individus disposent de nombreux complices dangereux et sont soupçonnés d’appartenir à des réseaux occultes ayant phagocyté plusieurs services des institutions nationales, il est expressément recommandé aux agents de la force publique d’intervenir en collaboration avec les services des forces armées de l’état, civiles ou militaires, respectueuses de l’état de Droit et fidèles à la Constitution.

                Pour que la Force serve la Justice, le Peuple et la Souveraineté de la Nation Française.


                • Et hop ! Et hop ! 19 mars 09:13

                  @lloreen : «  Depuis le 18 juin 2015, il existe en France un conseil national de transition »

                  Comme en Libye et en Syrie pour renverser les gouvernements.
                  .

                  «  organe juridique reconnu par le droit international  »

                  Faux.



                • lloreen 19 mars 10:00

                  @Et hop !
                  "Comme en Libye et en Syrie pour renverser les gouvernements.

                  « 

                  Ce n’est pas parce que le mafieux Sarkozy et les cliques au pouvoir détournent le droit que que ceux le revendiquent doivent l’ignorer.
                  Ces droits sont reconnus à chaque être humain par DDHC de 1789 et la Constitution de 1793 à l’article 35.
                   »Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs".

                  Vous n’utilisez donc plus vos billets parce qu’il existe des faussaires, du blanchiment d’argent et des hold-up...
                  Vous ne vous servez plus non plus de couteaux pour trancher le pain parce que certain s’en servent pour trucider leurs victimes...Vous n’utilisez plus non plus votre voiture parce que monsieur Philippe vous a dit qu’il y a trop de morts sur les routes...
                  Curieuse vision des choses...


                • Et hop ! Et hop ! 19 mars 13:55

                  @lloreen : «  https://fr.wikipedia.org/wiki/Reconnaissance_internationale_du_Conseil_natio nal_de_transition_libyen  »

                  Le Conseil de transition libyen a effectivement bénéficié d’une reconnaissance intrernationale, mais APRÈS l’assassinat du Colonel Khadafi.


                • V_Parlier V_Parlier 20 mars 22:39

                  @Et hop !
                  C’est en effet aussi ridicule que les gouvernements autoproclamés un peu partout dans les pays que les USA et leurs larbins veulent renverser. A la différence que quand ça se produit là-bas c’est plus lourd de conséquences car les USA et leurs larbins les légitiment sur la scène internationale. En France c’est juste... rigolo.


                • lloreen 19 mars 09:04

                  Voici la vidéo d’Eric Fiorile, fondateur de ce conseil national de transition au sujet de la nouvelle dimension des « gilets jaunes ».

                  https://www.youtube.com/watch?v=-AhY2ES0RZw&feature=youtu.be


                  • Et hop ! Et hop ! 19 mars 09:09

                    Quant aux conséquences d’un réchauffement de 1,5 %, elles sont nombreuses (voir page 3 de la synthèse (16)) dont une augmentation des sécheresses dans la région méditerranéenne.


                    Hypothèse mensongère : lors des deux hauts climatiques du Ier siècle et du XIe siècle, l’Afrique du Nord était beaucoup plus humide, le désert moins étendu, la Tunisie et la Libye étaient le grenier à blé de l’Empire Romain, et il y avait dans le Sud de la France une période de très grande prospérité agricole.


                    • lloreen 19 mars 09:14

                      Aucun média ne se faisant le relais de la parole des français, cet organe juridique dont ils disposent leur est donc encore quasiment inconnu même s’il s’avère que de plus en plus en ont entendu parler.

                      Transition – Programme

                      Puisqu’il ne s’agit pas d’un gouvernement, mais d’une transition, toutes les modalités de celle-ci doivent être connues à l’avance :

                      – Qui en seront les acteurs ?

                      – A quels changements immédiats faut-il s’attendre ?

                      – Quel sera le gouvernement après cette transition ?

                      Les pages suivantes offrent ces réponses, toutes placées sous le signe d’une philosophie contraire à celle des politiciens :

                      Rendre impossible toute forme de corruption

                      Toutes les actions doivent être concentrées sur le « Bien Commun ».

                      L’ensemble du peuple reste toujours le principal décisionnaire.

                       

                      Comme indiqué, avec tous les détails sur ce site, les acteurs seront tous de simples citoyens, en nombre suffisant pour constituer une vraie représentation du peuple français. Ils seront organisés pour être plus efficaces que des politiciens dont le seul mérite est d’être bien nés, ou d’appartenir aux amis de la franc-maçonnerie.

                      Les politiciens sont actuellement plus de 4.000 pour gérer le pays. 2.000 seraient largement suffisants comme l’indiquent les comparaisons avec d’autres pays, souvent plus peuplés. C’est donc environ 2.000 citoyens qui les remplaceront.

                      Parmi eux, plus de 300 sont déjà les principaux acteurs du Conseil National et sont donc particulièrement informés de la situation réelle de la France, et c’est là le plus important aujourd’hui : quelles que soient les compétences d’une personne, si elle ne dispose pas d’informations sûres et avérées, comment pourrait-elle élaborer une juste réflexion et prendre de justes décisions ?

                      Ensuite, environ quatre cents experts seront invités selon leurs compétences. Ces experts sont désignés et choisis par les citoyens (liste en cours, non exhaustive, disponible sur le site).

                      Enfin, 1.300 citoyens tirés au sort viendront compléter ce Conseil (ou moins si de nouveaux membres viennent s’y joindre avant sa mise en place).

                      Le rôle présidentiel (relations internationales, armée et diplomatie) sera assuré par un Conseil de sages d’environ 16 personnes : 8 provenant de l’ensemble du Conseil et choisies par celui-ci et 8 provenant d’institutions fournissant chacune le représentant qu’elle aura choisi : armée, police, justice, douanes, diplomatie, santé, éducation nationale, médias.

                      A ce stade, il est important de rappeler que ce Conseil n’est pas un gouvernement mais une solution pour permettre à l’ensemble du peuple de décider du mode de gestion du pays, sans passer par les violences et le chaos qu’entraînerait une révolution.


                      • lloreen 19 mars 09:14

                        Mode de fonctionnement

                        Plutôt qu’un « ministre » dont parfois l’incompétence est criante et qui n’a pour seul mérite que d’appartenir aux amis de la franc-maçonnerie, ce seront des commissions qui gèreront les institutions.

                        Ainsi, par exemple concernant la Santé, une commission sera composée des divers experts concernés (médecins, chirurgiens, infirmiers, biologistes, biochimistes, agriculteurs, gérants d’hôpital, fonctionnaires de la sécurité sociale, dirigeants d’assurance, dirigeants de laboratoire, etc… admettons une vingtaine de personnes, auxquelles s’ajouteront une dizaine de membres du Conseil Général, ainsi qu’une dizaine de volontaires tirés au sort parmi les citoyens.

                        Toutes les institutions seront dirigées par des commissions composées sur ce schéma, rendant impossible toute forme de corruption, et garantissant l’intérêt des Français en priorité. Des commissions de coordinateurs feront les liaisons entre les diverses commissions.

                        S’il est besoin de voter une loi, cela se fera automatiquement après débat télévisé et référendum (les moyens techniques actuels permettant de gérer cela avec facilité).

                        Le but est que cette transition dure le moins longtemps possible et soit remplacée par le mode de gouvernement que le peuple aura décidé de mettre en place. Une structure complète pour élaborer une nouvelle constitution sera créée à cet effet.

                        PROGRAMME PRÉVU

                        Que faut-il pour que l’ensemble d’une population puisse, dans de bonnes conditions, créer une nouvelle forme de gouvernance ?

                        1) De véritables informations générales (indispensables)

                        2) Connaître la réalité de la situation actuelle (audit)

                        3) Vivre sereinement sans préoccupation économique

                        4) Jouir d’une période de calme social

                        5) Disposer d’une structure permettant à chacun de s’exprimer, de débattre et de participer à l’élaboration du nouveau système qui sera mis en place.


                        • ASTERIX 19 mars 10:13

                          @lloreen
                          4 MOIS DE GRANDS DEGATS pour accoucher d’une demi mesurette fixer l ’augmentation des pensions sur le cout de la vie donc retour a la situation ancienne

                          COMME DIT LE PSY MILLER « INCOMPETENTS ET CYNIQUES  »


                        • lloreen 19 mars 10:27

                          @ASTERIX
                          Ils adorent l’attentisme des foules qui leur permet de faire progresser leur agenda lentement mais sûrement grâce à leur fameux mythe du « sauveur »:le prochain est toujours mieux...et les dégâts vus avec un recul séculaire sont colossaux.
                          Tous ceux qui ont prévenu ont fini entre quatre planches et ignorer leurs avertissements c’est s’offrir soi-même en prochaine victime.

                          Serge Monast a été un de ces très nombreux divulgateurs dont les recherches ont exactement anticipé l’actualité.
                          https://www.youtube.com/watch?v=t99At1xHOYE


                        • Et hop ! Et hop ! 19 mars 14:02

                          @lloreen

                          Et puis les chirurgiens en salle d’opération ont une tendance à prendre leurs décisions de façon dictatoriales, ils seront aussi remplacé par des commissions paritaires d’infirmières et de malades.

                          Même chose pour les pilotes d’avion qui ont tendance à prendre toutes les décisions en solo, ils seront remplacés par une commission de passagers, pour les capitaines de navires par une commission représentant l’équipage, et les architectes seront remplacés par des commissions paritaires d’ouvriers et d’usagers.


                        • Birdy Birdy 19 mars 16:26

                          @Et hop !
                          Peut être pas si con :

                          "Les pirates élisaient leurs dirigeants : le capitaine (pour son savoir-faire, son audace, son autorité lors des batailles) et le quartier-maître (pour exercer un contre-pouvoir et faire régner l’ordre)16. En assemblée, chaque homme avait le droit à la parole et chaque membre de l’équipage, hormis les mousses et les marins pas encore totalement intégrés, avait une voix dans le vote tout comme le capitaine. Dans certains équipages pirates, il y avait un conseil : une assemblée où uniquement les officiers et artisans pouvaient siéger avec quelques marins expérimentés.

                          Le quartier-maître élu pouvait aussi faire entamer un procès contre le capitaine. Si le capitaine refusait le procès, il était reconnu coupable et était marronné sur une île le plus souvent."

                          https://fr.wikipedia.org/wiki/Piraterie#Organisation_sociale


                        • lloreen 19 mars 21:02

                          @Et hop !
                          Vous oubliez que c’est transitoire.


                        • Et hop ! Et hop ! 20 mars 19:13

                          @lloreen

                          Un conseil (soviet en russe) sans dirigreant, c’est pas viable, c’est l’organisation de l’impuissance.

                          Il faut des dirigeants, et il faut que ces dirigeants aient un conseil, c’est pour ça qu’il y a un pouvoir exécutif et un pouvoir législatif, il faut ces deux pouvoirs et il faut qu’ils soient séparés, et égaux.

                          On ne peut pas remplacer les dirigeanst pas des conseils, ni les conseils par ds dirigeants.


                        • Et hop ! Et hop ! 20 mars 19:15

                          @Birdy : «   »Les pirates élisaient leurs dirigeants : le capitaine "

                          Ils élisaient un capitaine, ils ne prenaient pas eux-même chaque décision pour la manoeuvre du bateau, ils ne s’instauraient pas comme capitaine collectif.


                        • lloreen 19 mars 09:15

                          Véritables informations générales

                          Pour que le peuple de France dispose de véritables informations impartiales et que rien ne lui soit caché, il faut retirer le contrôle actuellement exercé sur tous les médias (8 milliardaires liés à la haute franc-maçonnerie se partagent l’ensemble des médias français, leur intérêt est donc de suivre les directives du club Bilderberg* pour faire élire l’un ou l’autre, susciter des haines ou orienter la pensée publique, etc., la manipulation de l’opinion publique étant leur objectif constant).

                          Par l’abolition de la République, la franc-maçonnerie* perd son pouvoir de contrôle absolu. Il ne reste qu’à nationaliser l’une des principales chaînes de TV et d’en remettre la gestion à une commission citoyenne. Cette nationalisation devra être effective dès les jours suivants l’entrée en fonction du CNTF. La réalité physique sera assurée par les forces de l’ordre, la paperasserie suivra à son rythme.

                          Connaître la réalité de la situation actuelle

                          Hormis les grosses escroqueries nationales des banques, laboratoires pharmaceutiques et multinationales dont sont complices la plupart des politiciens, la franc-maçonnerie a peu à peu mis en place un système de pillage permanent du pays afin d’enrichir et fidéliser ses membres.

                          En dehors de ce qui est visible par tous et constaté par de nombreux investigateurs, tels que les ronds-points abusifs, les déviations et tracés de routes « étranges », les dos-d’âne, ponts et tunnels inutiles, transmissions aux sociétés privées de services publics, organismes fictifs, etc., il existe une autre forme plus discrète de pillage : les associations et organismes parapublics.

                          Par leurs lois, les politiciens sont seuls décideurs de l’emploi des fonds publics… Et donc des subventions ! Ainsi sur tout le territoire français, ce sont des dizaines de milliers d’associations « à but non lucratif » qui reçoivent des fonds importants. Certaines servent directement un parti politique ou un autre, mais le plus grand nombre ne sert qu’à collecter abusivement l’argent du contribuable. Ce montage est le cadeau fait, le plus souvent, à la petite franc-maçonnerie pour permettre à chaque élu de créer une association sous un prête-nom (membre de la famille, ami, complice de la loge…) à laquelle il attribuera des fonds, en la reconnaissant « d’utilité publique » par exemple.

                          Si l’on considère aussi tous les organismes officiels qui offrent des emplois fictifs, tous les fonctionnaires payés mais sans emploi (préfets), et la gabegie généralisée de certaines institutions, ceux qui ont tenté de chiffrer ces escroqueries et gaspillages sont rapidement parvenus à plusieurs milliards d’euros chaque année.

                          Afin que le citoyen français sache ce qu’il en est réellement, il faut réaliser un audit complet de toutes les institutions nationales et de tous les organismes profiteurs. Cet audit, aussi physique que comptable, nécessitera des centaines de milliers d’individus sans compétences particulières.

                          De petits groupes associant juges, forces de l’ordre et simples citoyens devront agir sur tout le territoire pour qu’on y voie enfin clair et que cessent la gabegie administrative et ces arnaques.


                          • lloreen 19 mars 09:15

                            Vivre sereinement sans préoccupation économique

                            Dans les ouvrages « Démosophie » et « Rendez-vous » est expliquée en détail la nécessité d’établir un système de « Ressource universelle ». De nombreux philosophes, mais aussi des économistes, financiers, penseurs…ont confirmé l’obligation pour la société humaine de s’adapter aux avancées technologiques en créant une ressource universelle garantissant à chacun le minimum nécessaire à une vie décente, quelle que soit sa situation professionnelle.

                            L’évidence absolue est qu’à partir du moment où l’on peut remplacer l’homme par une machine, cela permet à l’homme de se libérer d’un travail contraignant, mais à condition, et seulement à condition, qu’il en perçoive toujours les bénéfices !

                            En niant cette évidence, ceux qui manipulent cette main-d’œuvre ont encaissé le salaire de ceux que la machine a remplacés, et les dirigeants nationaux ont tout fait pour favoriser cette situation, créant au cours des dernières décennies des écarts sociaux sans précédent historique, écarts qui font disparaître la classe moyenne, augmentent la précarité et privilégient une classe de plus en plus réduite d’individus qui accumulent des richesses qu’ils ne seront pas en mesure d’épuiser de leur vivant. Une négation totale de la logique !

                            S’il est juste que chacun soit récompensé socialement selon ses capacités, ses efforts, ses idées ou ses ambitions, en revanche, que des milliers subissent les souffrances de la pauvreté pour le bénéfice d’un seul est inacceptable. Qu’on en soit arrivé à ce que 1 % de la planète possède autant que les 99 % restants est tout simplement absurde !

                            Pour revenir progressivement à une situation plus normale, il faut rétablir la classe moyenne, permettre d’entreprendre, d’innover, et de répondre aux exigences de la planète concernant notre population, les matières premières et nos déchets. Et rien de bien ne se fera sans définir d’abord une véritable éthique.

                            Le point de départ est donc l’établissement de cette ressource universelle que les économistes calculent actuellement entre 2 et 3.000 euros par personne pour la France. Par mesure de sécurité, ce Conseil limitera cette ressource à 1.500 euros mensuels pour commencer.

                            Cette somme, attribuée à chaque Français en activité ou non, pourra être financée par divers moyens, comme la taxation électronique sur toutes les transactions bancaires ou la TVA flexible*, mais il faut être bien conscient que cette somme est déjà disponible : elle est bien inférieure à ce que nous coûtent les escroqueries des politiciens. Par ailleurs, ceux-ci dépensent plus pour maintenir le chômage et la précarité sociale qui leur permet de garder sous pression le peuple ! La seule disparition de la CAF, de Pôle emploi, et de toutes les caisses et organismes gravitant autour de ces derniers, suffirait à financer cette Ressource en permettant à tous les Français de disposer d’une sécurité sociale à 100 % sans condition !

                            En dehors du fait que cette mesure relancera immédiatement l’économie et permettra `la France de se relever, une autre conséquence plus inattendue est à prévoir : cette mesure revalorisera le travail ! En effet, le travail déplaisant, c’est celui qui est accompli par force, par obligation de survie économique, et c’est aujourd’hui 90 % de la population qui est soumise à ce régime. Cette « ressource universelle » changera toutes les données et permettra à chacun de gérer sa vie professionnelle selon ses goûts, aptitudes ou opportunités.

                            Bien entendu, pour disposer de l’indépendance nécessaire à cette mise en place, le pays doit retrouver son droit à la création monétaire. Là encore, la nationalisation des principales banques est indispensable et doit être concrète dès la mise en place de ce Conseil. C’est pourquoi toutes les forces de l’ordre françaises doivent participer à ce sauvetage de notre pays en assurant la sécurité de ceux qui seront chargés des réalisations nécessaires.

                            Enfin, le système de la TVA flexible ajouté à cette Ressource universelle, permettra de gérer en temps réel l’ensemble des finances de l’Etat tout en faisant disparaître la plupart des impôts et taxes actuels.


                            • lloreen 19 mars 09:15

                              Jouir d’une période de calme social

                              Pour que les Français puissent prendre le temps de la réflexion, de se documenter sérieusement, de participer à des débats et rédiger un nouveau mode de gestion du pays, il leur faut retrouver leur sérénité. Comment réfléchir et avancer lorsqu’on est sous pression constante ? Je pars visiter de la famille mais mon appartement ne sera-t-il pas cambriolé durant mon absence ? J’emmène mes enfants à l’école, seront-ils bien traités ? Je ne veux pas les faire vacciner, comment les inscrire à la crèche ? Je veux les faire vacciner, quels effets secondaires vont-ils subir ? Je rentre tard par les transports en commun, ne va-t-il rien m’arriver ? Pôle emploi (ou la CAF) a encore exigé de moi de nouveaux documents, est-ce un prétexte pour retarder ou annuler mes prestations de survie ? Etc. etc.

                              Fins de mois difficiles, inquiétudes pour ses proches, pour ses biens, pour ses droits, tracasseries administratives… la liste est longue des soucis permanents et des raisons de s’inquiéter ! La pression des pouvoirs publics est constante, renforcée par celle d’une délinquance qui ne cesse d’augmenter et de s’aggraver ! Dès la mise en place du Conseil de Transition et de la Ressource universelle, tout cela disparaît :

                              Le CNTF se compose de simples citoyens qui connaissent ces tracasseries permanentes et n’ont aucun intérêt à les maintenir car ils n’en tirent aucun profit, contrairement aux politiciens.

                              La pauvreté étant à l’origine de 99 % de la délinquance, qui va risquer de perdre sa ressource universelle de 1.500 euros mensuels pour un profit minime ?


                              • titi 19 mars 21:31

                                @lloreen

                                >La pauvreté étant à l’origine de 99 % de la délinquance, qui va risquer de perdre >sa ressource universelle de 1.500 euros mensuels pour un profit minime ?

                                Ceux qui gagnent 1500 euros par semaine en faisant le guet à l’entrée de leur citée.


                              • lloreen 20 mars 09:23

                                @titi
                                Vous avez une curieuse conception de la justice. Qui n’existe pas comme chacun le sait d’où la nécessité d’une grand lessive.


                              • Et hop ! Et hop ! 20 mars 19:22

                                @lloreen

                                Il y a des voleurs, des escrocs, des violents, des délinquants, des violeurs, des fraudeurs, des pervers, dans toutes les strates de la société, probablement plus en proportion chez les riches que chez les pauvres, mais ils sont moins punis, regardez le cas DSK.

                                Il y en a aussi plus chez les étrangers et certaines nationalités d’immigrés, en partie à cause du fait qu’ils sont désencadrés, mais aussi parce que leur notion du bien et du mal n’est pas la même.


                              • lloreen 19 mars 09:16

                                Disposer d’une structure

                                Pour mener à bien sa tâche, ce Conseil aura dû nationaliser des banques et recréer une monnaie française, nationaliser une chaîne de TV, abolir la république et les partis politiques et lancer un audit profond de l’Etat.

                                Ce travail titanesque exige aussi une position officielle déclarée au monde : afin de laisser les citoyens décider eux-mêmes, ce Conseil déclarera simplement « la suspension » de tous les accords pris par les félons ayant trahi la France, accords automatiquement illégaux puisque pris par des autorités non légitimes ; suspension vis-à-vis de l’Europe, de l’Euro, de l’OTAN… jusqu’à ce que les Français aient décidé par eux-mêmes.

                                Pour cela, il faut que tous les citoyens de France disposent d’une structure et d’une organisation pour établir les nouvelles règles qui régiront la société. Et il faut que toutes les forces armées garantissent et protègent ce droit des citoyens.

                                Si l’organisation pour les jeunes est facile grâce au cadre scolaire ou universitaire, pour les autres ce sera aussi simple : partout en France il existe de multiples salles de Mairie qu’il est facile de mettre à la disposition des citoyens une fois par semaine pour que tous ceux qui veulent participer à l’élaboration d’une nouvelle constitution puissent s’y réunir et débattre.

                                Lorsque tout un peuple se met tranquillement à réfléchir sur la meilleure façon de vivre ensemble, tout devient aussi facile que logique  : justice, forces armées, santé, instruction publique, etc. TOUT découlera naturellement de la volonté de tous.

                                Il ne viendrait à personne l’idée de créer des lois avant de déterminer l’éthique qui déterminera les lois ! Aussi, est-ce en repartant de la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen » que s’élaboreront d’abord des « droits humains naturels » à partir desquels cette déclaration sera actualisée et servira à élaborer une constitution ; les moyens techniques actuels permettant qu’une idée émise durant une réunion à Perpignan soit transmise aussitôt à Lille, l’organisation ne sera qu’un jeu pour les informaticiens qui s’en chargeront.

                                Ainsi, la structure nationale pour construire une nouvelle société n’écartera personne, tout le monde pourra participer à la construction de cette nouvelle société, et le meilleur jaillira de partout !

                                Le CNTF n’aura pas à intervenir autrement qu’en facilitant la mise à disposition des locaux et en mettant en place la structure informatique permettant à tous les citoyens d’œuvrer en commun.


                                • lloreen 19 mars 09:16

                                  IMAGINEZ

                                  – Qu’à partir du mois prochain chaque personne recevra 1.500 euros tous les mois au titre de Ressource universelle, sans condition. Cela fera disparaître chômage et précarité, mais aussi toute la petite délinquance, et relancera rapidement l’économie du pays : en peu de temps de multiples entreprises fleuriront, créant de l’emploi, et permettant à la France de se remettre à produire, à exporter.

                                  – Que TOUS les politiciens, députés, sénateurs, ministres, etc. soient suspendus de toute fonction et ne bénéficient plus des privilèges exorbitants qui sont les leurs aujourd’hui.

                                  – Que tous les partis politiques disparaissent et laissent place à une seule gouvernance : celle de tous les citoyens de France.

                                  – Que les troupes de l’armée française, d’Irak, d’Afghanistan, de Syrie, d’Afrique, d’Ukraine, etc. soient rappelées au service de la France et qu’elles participent à sécuriser tout le pays par la gestion des douanes et de l’immigration.

                                  – Qu’une chaîne de TV offre des informations sûres à 100 % garanties par des journalistes libres et des commissions citoyennes de contrôle et que des mesures soient prises pour permettre au public la vérité sur toutes les affaires enterrées (Coluche, Boulin, Bérégovoy, etc.).

                                  – Que toutes les affaires financières des 40 dernières années, comme celles sur les vaccins et médicaments, soient mises au jour, sans que plus aucune ingérence ne soit possible.

                                  – Qu’une TVA flexible puisse faire baisser le prix des aliments naturels et augmenter ceux des aliments nocifs, baisser le prix des boissons en bouteilles de verre et augmenter celui de celles en plastique, commençant ainsi à nettoyer notre planète de ces déchets pétroliers et autres.

                                  – Que les OGM soient obligatoirement étiquetés, interdits de culture et fortement taxés à l’importation (règles de la TVA flexible).

                                  – Que nos frontières ne laissent plus entrer les terroristes.

                                  – Que plus aucune loi ne soit promulguée sans avoir fait l’objet  d’une concertation de tous les citoyens et adoptée à une grande majorité par ceux-ci.

                                  – Que tous les brevets délibérément mis en sommeil soient exploités et qu’ainsi, les sources d’énergie puissent devenir aussi propres que peu coûteuses.

                                  – Qu’une vraie justice soit enfin établie.

                                  – Que l’enfance soit sacrée, parfaitement protégée et reçoive une Instruction publique dont le rôle prioritaire serait de permettre l’épanouissement de chacun et un vécu heureux de cette période scolaire.

                                  – Etc. etc. etc.

                                  En résumé, rétablir le bon sens, la logique, la compétence pour restituer leur sens aux mots liberté, égalité, fraternité, rendra à chacun la fierté d’être Français(e) et donc précurseur d’une nouvelle société humaine que tous les autres peuples voudront adopter comme ils l’avaient fait lors de la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen » créée par nos aïeux.

                                   

                                  Un rêve ? Une imagination débordante ? Une utopie ?

                                  Comme ces pages viennent de le démontrer, cela devrait déjà être notre quotidien ! C’est la réalité de notre pays, une réalité dont nous sommes privés parce quelques-uns s’accaparent tout et n’œuvrent que pour le profit d’entités étrangères.

                                  Plus encore qu’une réalité à portée de main : c’est une absolue nécessité pour la civilisation humaine car la voie actuelle menée par des politiciens dépassés et manifestement incompétents, simples marionnettes d’un programme, conduit inexorablement à une guerre mondiale qui risque fort d’être la dernière.

                                  Que notre peuple commence, et tous les peuples du monde suivront ! Alors les budgets concerneront plus le bien-être des populations que les bénéfices des fabricants d’armes !

                                  Le programme décrit ici n’est pas une promesse en échange d’un vote ! C’est le résultat du travail de plusieurs années d’économistes, de philosophes, de juristes et de nombreux citoyens ayant découvert les vérités cachées de notre monde.

                                  Il n’y a pas de vote car s’il y a un candidat, ce n’est que pour mettre en place ce programme. Ce candidat ne sera pas un « président » mais l’un des multiples acteurs de ce programme dont les vrais dirigeants seront une fois pour toutes « le peuple de France », véritable Souverain chez lui !

                                  L’engagement de ces centaines de citoyens ayant travaillé à l’élaboration de ce programme est simple : suivre rigoureusement celui-ci, et cela suffit :

                                  • Aucune corruption possible !
                                  • Un peuple définitivement Souverain !
                                  • Des lois exclusivement votées par le peuple !
                                  • Des forces de l’ordre au service du peuple, instituées pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée (article 12 de la DDHC) !
                                  • Des opposants politiques qui n’ont pas besoin de « partis » et ne peuvent s’en enrichir, puisqu’ils pourront participer au même titre que tous aux décisions concernant notre pays !
                                  • Et finalement, un nouveau système de gestion de la France se mettra en place qui sera celui décidé par l’ensemble de la population.

                                  Tout est prêt : les centaines d’acteurs de ce Conseil sont prêts à tout moment à assumer leurs fonctions et donc ce programme.

                                  La condition de sa réussite est de parvenir à convaincre les forces de l’ordre à revenir dans le cadre légal en abandonnant son allégeance à la mafia ayant usurpé le pouvoir. Pour cela un ordre d’arrestation a été émis le 10 juin 2016, en lecture publique par ce Conseil ; dès son exécution ce Conseil pourra prendre ses fonctions et une ère nouvelle s’ouvrira pour tous, voilà le résultat qu’offre ce référendum !


                                  • Ruut Ruut 19 mars 11:54

                                    @lloreen
                                    Tu crois vraiment que le dealeur qui se fait plus de 50 K euro par jours deviendra sage avec 1,5 K euro par mois ?


                                  • lloreen 20 mars 09:03

                                    @Ruut
                                    « le dealeur qui se fait plus de 50 K euro par jours deviendra sage avec 1,5 K euro par mois . »
                                    Excellente raison de ne surtout rien changer...

                                    Je suppose donc qu’il faut continuer à laisser faire les escrocs du genre de ces quelques exemplaires dont parle cette vidéo.
                                    Taxe carbone:le « casse du siècle » de la mafia juive « franco-israélienne ».
                                    https://www.youtube.com/watch?v=rPu-wcEs2uM


                                  • Traroth Traroth 20 mars 17:04

                                    @Ruut
                                    Non, je ne pense pas que le dealer qui se fait 50 KE par jour cessera de dealer. Mais le gamin qui aujourd’hui ne sait pas comment s’en sortir, lui, ne deviendra probablement pas un dealer si on lui donne un moyen de subsister.


                                  • V_Parlier V_Parlier 20 mars 22:51

                                    @Traroth
                                    Donc en synthèse, on devra entretenir en travaillant(*) tous les ex-dealers (et pire que ça) afin qu’ils nous fassent la faveur de devenir sages ? Bref on continue sur la voie empruntée il y a 30 ans. Comme « opposants » il y a des tracts vivants pour Macron ici... Enfin pas si opposants que ça car c’est la continuation de l’idéologie PS-Hollande. Ces idéologies aussi difficiles à éradiquer que les pires de mauvaises herbes... Ca repousse toujours après avoir dégoûté un temps.

                                    (*) Le travail, un truc comme soigner les gens, enseigner, éteindre le feu, donner à manger, bref... ce que les soi-disant robots (qui n’existent pas) et les salariés délocalisés ne peuvent pas faire ici sur place.


                                  • V_Parlier V_Parlier 20 mars 22:55

                                    @V_Parlier
                                    (Pas spécifiquement basé sur le dernier commentaire mais en rapport avec l’ensemble des 3-4 ci-dessus).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès