• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le grand oral de Freluquet

Le grand oral de Freluquet

De quoi t'est-ce qu'il était question dans l'allocution présidentielle hier soir ? Oui, pour paraître légitime à défendre les "gilets jaunes" il paraît qu'il convient de mal s'exprimer, les français périphériques, en particulier ceux de la périphérie, ils causent mal la France. Sinon, pour des vrais journalistes vrais de vrais comme Bruno Jeudy de Béheffème (voir à ce lien), on passe pour des gens qu'est-ce qu'ils sont pas des vrais français en voie de paupérisation. Mais bon pour bien être compris, je vais soigner mon expression, merci Bruno de me corriger...

 

Freluquet a donc passé son grand oral hier vers 20 heures (voir à ce lien). Après certainement toute une journée de "côtching" avec ses communicants il a choisi une position d'ouverture type dans les séminaires de management pour bien montrer qu'il n'allait pas dire de sottises. Mais tout sonnait faux, que ce soit dans l'expression, dans les mains, dans le regard froid. Et bien sûr dans les annonces. Car bien entendu il n'a pas compris du tout quel est le fond du problème, en particulier la redistribution des impôts, en particulier l'immigration et les questions qu'elle entraîne.

 

Il a annoncé vouloir l'évoquer après avoir signé en catimini le pacte de Marrakech qui facilite la submersion du pays par les migrants. Cela s'appelle donc, son annonce et son "tour de France des maires" :

 

De la poudre aux yeux.

 

Il n'est pas là pour ça de toutes façons de toutes façons mais pour appliquer une politique budgétaire dure, monétariste, afin de mettre en place les critères de convergence voulues par Bruxelles. C'est un "gauleiter" de Juncker disent les mauvais esprits (dont je me garderais bien d'être, tu me connais ami lecteur). D'autres parleraient d'un meilleur employé du mois, un larbin en somme, des bilieux c'est certain. Il n'est pas là pour juguler la paupérisation des classes moyennes, il n'est pas là non plus pour contrer la précarisation.

 

Il a une feuille de route, il l'applique point par point. Et celle-ci n'est pas dictée par le peuple qui l'a élu sur un malentendu mais par les grands argentiers européens. A noter qu'il a osé nous refaire le coup de parler de la "start up nation".

 

Car oui il a fait quelques annonces, distribuant quelques piécettes aux plou...français. Il a parlé d'une augmentation du SMIC de 100 euros. Celle-ci était déjà dans les tuyaux : Il s'agit en fait de la revalorisation légale du salaire minimum au 1er Janvier, de la hausse automatique de 30 euros de la prime d'activité en avril 2019, de 20 euros en octobre 2020 et 2021. Et elle est donc payée par les contribuables et non par les entreprises, ou les plus riches toujours bien à l'abri.

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen 

Amaury - Grandgil 

illustration prise ici


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 11 décembre 2018 10:56

    Le message en substance était « je ne vous oublie pas ».

    Cela n’a été ni un « je vous ai compris » ni un « j’ai changé ». On voit aussi qu’il est toujours sous la menace des ministres de droite qui pratiquent la plus étroite orthodoxie budgétaire et bruxelloise. Depuis le début, ces ministres sapent son quinquennat (moments les plus remarqués : attaque de l’APL, les 80 km/heures, l’empêchement du président d’annoncer dans son discours de la semaine dernière l’annulation de la hausse de la taxe sur le carburant).

    L’objectif du club des amis de Sarkozy / Juppé est de ramener leur camp au pouvoir. A mon avis, ils y arriveront...


    • eric 11 décembre 2018 11:39

      @Taverne

      Les républicains sont le seul parti a ne pas s’être reporté majoritairement sur Macron au second tour des présidentielles, hors FN. La base sociologique de macron ce sont les gauches. Vu la majorité godillot à l’assemblée, des ministres qui furent à droite ne peuvent en aucun cas faire peser une menace sur Macron. D’autant qu’ils n’ont pas vraiment de base politique. Du reste quand un ministre n’a pas été content, même avec des électeurs, il s’est barré ( Hulot).

      L’objectif de tous les clubs est de ramener le pouvoir dans leur camp...

      Donc vous faites quoi là ? Vous nous expliquez qu’avec un remaniement on retrouvera le Macron prophétique qui promettait l’horizontalité en campagne ? Vous, vous avez du voter pour lui....

      Il n’y pas de honte à reconnaître ses erreurs hein ? ( Macron dixit). Mais demandez à Colomb si il y a quelque chose à espérer.


    • Taverne Taverne 11 décembre 2018 12:10

      @eric

      Moi je ne propose rien, je ne fais pas de politique. Je remarque juste que ses ministres le laissent s’occuper avec les « jouets régaliens » et faire de beaux discours mémoriels ou de principe à l’ONU et ailleurs. Pendant qu’il est ainsi éloigné du peuple français et des affaires du pays, les mêmes ministres s’activent à plumer les Français et à rendre Macron plus impopulaire par leurs décisions. Cui bono ?

      Voilà, c’est tout. Et c’est juste un point de vue.


    • izarn izarn 11 décembre 2018 13:26

      @eric
      Sarkosy aussi reconnaissait ses erreurs...
       smiley
      Quelle bande d’enfoirés !


    • gaijin gaijin 11 décembre 2018 11:06

      tout au long de son message « je veux ...je veux .....je veux .... »

      ben mon gars on s’en tape de ce tu veux , ce qui compte c’est ce que nous voulons

      tu as perdu la main t’a pas encore compris ?


      • Taverne Taverne 11 décembre 2018 11:21

        @gaijin

        Vous auriez préféré qu’il psalmodie « je vois, je vois » comme un extralucide, un premier de cornée en somme ? smiley


      • Taverne Taverne 11 décembre 2018 11:22

        Je corrige : les premiers de cornée c’est le peuple cocu...


      • gaijin gaijin 11 décembre 2018 11:39

        @Taverne
        non qu’il sorte de ses obsessions incantatoires ....


      • Arogavox 11 décembre 2018 12:54

        après les cartons jaunes, nouveau signe de ralliement :

         http://okidor.free.fr/reflects//file/GJcartonRouge.png


      • izarn izarn 11 décembre 2018 13:31

        @gaijin
        En politique le « je veux » doit etre traduit par « je ne veux pas »...


      • sls0 sls0 11 décembre 2018 11:16

        On est déjà enchainé par la dette et tout ce qui propose c’est des cadeaux grâce à de la dette.

        Non seulement pas de justice sociale en retaxant les plus riches mais en plus il va encore plus les enrichir en nous endettant.


        • izarn izarn 11 décembre 2018 13:36

          @sls0
          Quels cadeaux ?
          100 euros ?
           smiley
          Rothchild, mort de rire !

          Ensuite les quelques millions de gens au RSA, il n’en a rien à branler...
          Et ceux qui sont aussi légèrement au dessus du smic ? La grande majorité, ils ont quoi ?

          Foutage de tronche !
          Inutile d’écouter ce genre de sornnettes, il y a rien à tirer de l’olibrius Micron.
          Qu’il dégage !


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 11 décembre 2018 18:12

          @sls0

          Ah oui la fameuse dette  smiley


        • INsoMnia INsoMnia 12 décembre 2018 01:53

          @Amaury Grandgil

          Bonsoir,

          Oui, dette n’ont attribuable au peuple... rien que de l’enfumage ! Qu’attendons-nous ?


        • Taverne Taverne 11 décembre 2018 11:16

          Macron seul responsable : anomalie de notre Vème république

          Les ministres de droite peuvent tout faire, la responsabilité retombe toujours sur Macron. Parce qu’il a une tête de premier de la classe, de banquier et qu’il commet des dérapages verbaux. C’est l’inversion complète du principe de responsabilité de notre république qui veut que les ministres soient responsables et jamais le président. Mais notre jeunot de président ne s’aperçoit pas du piège. Ou alors et c’est pire il laisse notre Vème république changer de nature ?


          • Taverne Taverne 11 décembre 2018 11:27

            Même l’Assemblée se préserve de toute responsabilité (« dissolution ») par une phrase opportune et révélatrice de sont président « le président ne doit pas jeter de l’huile sur le feu ». Président seul responsable donc ? En tous cas, bien joué Le Drian !

            Attention, je parle de responsabilité au sens politique et constitutionnel, je ne dis pas que Macron n’est personnellement responsable de rien.


          • Taverne Taverne 11 décembre 2018 11:29

            Mais comment il se fait avoir le bleu !


          • Taverne Taverne 11 décembre 2018 11:19

            Au fait, ce n’était pas un « grand oral » : le président s’exprimait en différé, tout seul, et en lisant un prompteur.


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 11 décembre 2018 11:39

              @Taverne
              C’était très attendu


            • izarn izarn 11 décembre 2018 13:41

              @Taverne
              En plus, ils sont cons : Par le fenetre on voyait bien qu’il ne faisait pas encore nuit...
              En plus le mec n’est pas au niveau, et lit un papier produit par un staff inconnu qui le dirige comme un pantin...
              Il faut virer le staff de salopards et de traitres qui se trouvent derrière lui...
              Cherchons les noms de ces salopards, et que les GJ les bloquent chez eux, pour les faire s’agenenouiller devant le peuple.


            • hans-de-lunéville 11 décembre 2018 11:19

              il pourrait vous remplacer sur avx, faites attention...


              • troletbuse troletbuse 11 décembre 2018 11:37

                Le grand oral est à mettre dans les Annales. Ca lui va bien.


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 11 décembre 2018 11:39

                  @troletbuse
                  Dans le Q ?


                • François Pignon NEMO 11 décembre 2018 11:46

                  @troletbuse

                  après le stade anal puis le stade oral, normalement, c’est les stade phallique,mais là il faut être prêt à la concurrence avec son propre géniteur, ce que les enfants non sevrés et toujours au sein de leur nourrice ne sont pas en mesure d’envisager.



                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 11 décembre 2018 11:44

                  Hier il nous a dit « je vous hais ! compris ? »


                  • JL JL 11 décembre 2018 11:53

                    @Amaury Grandgil
                     
                    Ah ! joli


                  • Taverne Taverne 11 décembre 2018 14:09

                    @Amaury Grandgil

                    Amaury jaune : Grandgil est jaune !

                    P.S : je ne laisse jamais un bon calembour impuni sans renchérir smiley
                    Plus fort je suis.


                  • machin 11 décembre 2018 14:55

                    @Taverne

                    On ne sait ce qu’il faut admirer le plus : l’humoriste ou le philosophe...

                    La postérité décidera...


                  • Tall Tall 11 décembre 2018 15:29

                    @machin

                    Malgré qu’il soit un brillant philosophe ( voir ses oeuvres ), l’Histoire pourrait le classer parmi les grands humoristes pince-sans-rire .... après Buster Keaton quand même


                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 11 décembre 2018 18:10

                    @Taverne

                    Joli !


                  • eric 11 décembre 2018 11:50

                    Le Monde titre, « Macron concède sans céder ».

                    Un petit côté Charte octroyée comme à la restauration....

                    En 18 mois, on est passé de Louis XIV à Napoléon puis à Louis Philippe et maintenant Louis XVIII. Prochaine étape Charles X. Si il lance une nouvelle intervention en Afrique, comme son ex patron, c’est qu’il sera mûr...

                    Mais le plus rigolo est quand même que dans le dico, il y a concéder : synonyme, céder...

                    Donc les mots ne veulent plus rien dire chez les macroniens.

                    Il a repris tous les éléments de langage de toutes les revendications de tous les gilets jaunes pour un melting-pot émotionnel. Y compris la chasse aux arabes.

                    Sauf, l’efficacité dont dépend la baisse des impôts et de meilleurs services publics. La réforme de l’État. La revendication initiale et fondatrice des gilets jaunes. Ou va le pognon.

                    Il a promis des tas de dépenses nouvelles sans leur financement. Gratuites parce que payées par l’État. 

                    Il reste bien un président de gauche.


                    • François Pignon NEMO 11 décembre 2018 12:00

                      @eric

                      Ce genre de commentaire est du pain béni pour la bande à Macron Rotschild-Medef-UE. En tapant su la « gauche » (mot qui n’a plus aucun sens), vous vous trompez de cible Vous ne faites qu’attiser des divisions qui reposent sur l’incantation.


                    • izarn izarn 11 décembre 2018 13:48

                      @eric
                      Tu voulais qu’en tant que président de gauche se soient les entreprises qui payent ?
                       smiley Ca , au moins ce serait de gauche !
                      Et puis l’histoire de la dette, on s’en fout : Avec le taux zero, elle ne couterait rien, et ne sera jamais remboursée...Comme l’américaine et la japonaise.
                      Ha bien sur, l’euro (politique) risque d’en prendre un coup...Merkel n’aime pas ça !
                      Haus déridé !


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 11 décembre 2018 18:11

                      @eric

                      Il n’a rien concédé Le changement devrait être structurel


                    • eric 11 décembre 2018 19:03

                      @Amaury Grandgil

                      Ah mais exactement ! La demande des GJ avant récup. c’est, « où va la pognon ».
                      Pourquoi on paye un pourcentage croissant d’un PIB croissant pour avoir des services publics moins bons et moins abondant.
                      Macron a fait un catalogue de tous ce qu a pu s’entendre sur les ronds points, sauf ce pont central, déterminant structurel.

                      Et pour répondre à l’autre com. Si, la gauche existe et ce sont les bénéficiaires net de la dépense publique par contraste avec les payeurs nets. Dans l’ensemble, la distinction ne correspond pas à la justice sociale ou juste au social.


                    • Antoine 11 décembre 2018 12:20

                      Ouais mais être le président d’autant de couillons, ce n’est pas de la tarte...


                      • Pere Plexe Pere Plexe 11 décembre 2018 19:21

                        @Antoine
                        .... le mépris d’un peuple trop con est généralement l’excuse des dictateurs.


                      • Antoine 12 décembre 2018 22:48

                        @Pere Plexe
                        J’ai compris : aucun couillon mais que des dictateurs !


                      • Massada Massada 11 décembre 2018 12:58

                        J’avais peur qu’il n’éclate en sanglots à tout moment de son intervention, les yeux brillants, le geste rigide. Il m’a fait de la peine, même si je pense qu’il est un piètre président.

                         

                        Un président qui annule ses propres réformes reconnaît qu’il s’est trompé, qu’il n’avait pas assez étudié les mesures qu’il avait prises, c’est inexcusable.

                         

                        Emmanuel Macron est probablement en dépression nerveuse.

                         

                        Il y a trop de personnes dont les besoins fondamentaux – ce qui est nécessaire à une existence simplement décente - ne peuvent objectivement pas être garantis.

                         

                        Macron n’avait déjà presque plus d’avenir politique. Maintenant il était dans un cul de sac : marge zéro, toutes les options étaient mauvaises.
                        Il est foutu, et il n’est plus là pour longtemps. Ca va devenir pathétique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès