• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Grand reset éclairé par les Sphères du monde historique

Le Grand reset éclairé par les Sphères du monde historique

 Extrait de mon livre sur l'époque du Covid. Qui sera édité ou pas

 

PNG

 Chaque époque est propulsée et traversée par des craintes, désirs, volontés et espérances. Le parallélisme entre fin du monde médiéval et monde Covid (climat, numérique) se justifie si l’on a noté la diffusion massive des peurs diversifiées. De tous temps les hommes ont craint la Nature (climat, fécondité, maladie) ; ils ont craint les Hommes, d’où l’apparition des guerriers et des armées ; ils ont redouté la mort, cherchant l’immortalité ou le salut. Les philosophes grecs puis romains ont expliqué comment ne pas s’occuper de la mort. Les hommes ont compris qu’à plusieurs ils pouvaient solutionner des problèmes et réaliser des choses impossibles à faire en ordre dispersé. Ils ont alors inventé les ordres politiques, Etats, lois, régimes. Et pour se rassurer, les hommes ont inventés des outils à profusion, à la fois techniques et sémantiques, techniques, pour agir, intervenir dans le monde, avoir un effet, résoudre un problème ; sémantique pour savoir comment faire, comment se comporter, transmettre des ordres, du sens sur l’existence, se rassurer ou alerter sur les dangers. L’évolution des civilisations, depuis Sumer jusqu’à l’ère numérique, se divise en cinq phases. Chaque ère a ses craintes, ses élans, ses systèmes politiques, ses solutions techniques et sémantiques. Seul un gros livre permettrait d’expliciter les traits caractéristiques de ces cinq ères, ce qui n’empêche pas de donner quelques indications et d’exposer la démarche suivie. L’idée de sphère est empruntée à Peter Sloterdijk et désigne la constitution d’un monde commun non pas naturel mais construit par les hommes, un monde dans lequel l’existence (avec son environnement) est constamment interprétée pour indiquer comment il faut agir et pourquoi il faut le faire. Le principe de la sphère a également été employé par Régis Debray dans son étude sur les trois âges de l’Europe. L’homme est le seul animal qui vit dans deux mondes, l’un naturel, l’autre sémantique. L’interprétation de l’existence divise les ères historiques. Les savoirs, les connaissances et les techniques déterminent le sens de l’existence.

 

 3500 av. J.-C. → 500 av. J.-C. Cosmo-sphère

 - 500  → 600 Anthropo-sphère

 600  → 1450 Théo-sphère (Logo-sphère)

 1450 → 1800 → 1970 Grapho-sphère

 1970 → 2010 →  Techno-sphère → Numéri-sphère

 

 Les trois premières ères sont décalquées sur la classification des idéologies politiques qui se sont succédées depuis l’Antiquité archaïque jusqu’au monde médiéval. Je reprends le propos développé par Voegelin sur le lien entre gnose et système politique. La Cosmo-sphère repose sur les modèles issus du Ciel et de la Nature. C’est l’ère des mythes, des sorciers et des héros, des prêtres et des rois avec les cités-temples reliées au Mythocosme. L’ère axiale est marquée par l’émancipation de l’Homme qui parvient à s’extraire de l’emprise psychique du Mythe. La philosophie guide les hommes, aide à construire le Politique, mais ne résout pas les peurs. La Logo-sphère, héritée des religions du Livre, installe l’homme dans un monde clos gouverné par un Dieu unique. La vie s’achève avec la promesse d’un salut dans le monde de la vie éternelle.

 

 On doit à Régis Debray le concept de médiasphère désignant comment les signes, les images et les langages façonnent notre univers. Une sphère est donc générée par l’usage d’un mode de communication. Pour séduisante qu’elle doit, cette thèse ne doit pas occulter le contenu véhiculé par les médias. La Logosphère de Debray couvre en fait les trois premiers âges des civilisations structurées par des transmissions orales avec néanmoins des pôles structurants centraux, ceux de la cité, opposés à la ruralité. Urbi et Orbi disaient les Romains qui signifiaient le rattachement des confins de l’empire à la ville de Rome. La Grapho-sphère désigne l’ensemble des sociétés dont la transmission des savoirs et images utilise comme support le livre imprimé et reproduit à souhait. La vidéosphère correspond à l’ère de l’image transmise par voie hertzienne avec la télévision, puis les moyens colossaux de l’Internet. Il faudrait employer la notion de Numéri-sphère pour signifier cette extension colossale des moyens de diffusions de contenus. Et désigner par Techno-sphère ce qui définit l’existence pour la plupart des hommes sur cette planète suite aux révolutions industrielles du XXe siècle. L’homme est entouré par une Nature artificielle, faites de dispositifs techniques, scientifiques, matériel, de superstructures urbaines, de réseaux de communication. Ces dispositifs ne sont pas neutres, ils pourraient générer un changement dans les genres, types et caractères humains et sont porteurs de transformations cérébrales que l’on commence à déceler.

 

 a) La Grapho-sphère accompagne l’ascension des Nations après la fin du Moyen Age et la longue guerre de 100 ans. Machiavel instaure une rupture en philosophie politique. Les principautés puis les royaumes ne seront plus sous la protection divine mais sous celle du Prince. L’ère de la graphosphère est marquée par l’avènement des grands commis de l’Etat, des chefs militaires lettrés, des hommes taillés pour régner sur un régime, gouverner un pays et un Etat de plus en plus puissant. Les hommes de la Grapho-sphère vivent dans la Nation, en épousent les codes, les valeurs, les rites, en puisant le sens dans les livres imprimés puis une instruction publique accordant une place de choix aux enseignements que l’on appelait les humanités, grammaire, littérature, histoire, géographie, instruction civique. La politique s’inspirait des récits nationaux et des idéologies centrées sur l’Homme, raison, progrès, lutte des classes, nation, libéralisme. Une formule résume cette ère ; aux grands hommes, la patrie reconnaissante. La Grapho-sphère répond à la célèbre formule de Heidegger, le langage est la demeure de l’être, transposée ainsi, le langage est la demeure des hommes dont la maison commune est la Nation. D’où les nationalismes comme idéologies répondant à cette conjoncture historique. Puis l’insertion des Nations dans un ensemble structuré par deux « empires et idéologies », communisme et libéralisme. Et à nouveau par de grands récits.

 

 b) La Numéri-sphère représente une rupture majeure. La maison commune n’est plus la Nation mais un empire sans contours, fait de signes, de chiffres, de dispositifs de mesure, d’applications. L’accès à l’expérience des mots et des images prend un tournant inédit, amorcé avec l’apparition de cet outil universel, la télécommande, prolongé par le clic sur la souris ou l’écran tactile. Le rapport au contenu n’est plus le même, livré au caprice du moment. Un programme ou un texte ne convient plus, mais sans en avoir épuisé le contenu, on zappe. Les nouveaux dieux et démons ont fait irruption, les hackers, les manipulateurs de virus, de graphène, de puces électroniques, d’intelligence artificielle, de vaccins. Des nouveaux mythes sont apparus, des récits dystopiques, sur la fin du monde, le réchauffement de la planète, l’extinction des espèces, les pandémies à répétition, le transhumanisme et la quête d’immortalité refaisant surface quatre millénaires après Gilgamesh. Les philosophes sauront interpréter diversement ces évolutions. J’y vois personnellement une régression de l’humanité, une sorte de perte de fonction s’opérant dans les générations à venir qui risquent de perdre un usage de la Raison et de la Liberté pour obéir aux injonctions sanitaires et sécuritaires. Les humains s’en remettent à des dispositifs artificiels supplantant leurs capacités naturelles à agir, prendre des risques, conduire et se conduire avec précision et retenue. Le véhicule autonome en est l’illustration édifiante. Comme du reste nombre de dispositifs reposant sur l’intelligence artificielle fabriqués pour dicter les décisions à prendre. Les comportements et les décisions individuels sont reliés par un mycélium invisible, fait de câbles, réseaux électriques, transmissions hertziennes. Les réseaux centraux des GAFA et leur utilisateurs se nourrissent de datas qu’ils échangent, à l’image des arbres et des champignons reliés par les mycéliums.

 

 Nous avons pu lire que selon nombre d’observateurs, le monde de 2022, et donc censé être post-Covid, se présente comme un retour au monde d’avant 2020. En fait, le Covid a permis de renforcer les tendances du monde d’avant, celui qui s’est dessiné après la crise financière de 2008. Un renforcement qui doit se faire pour le bien de tous, le progrès mutuel, l’environnemental, ont décrété le prince Charles, héritier de la Couronne et Klaus Schwab, fondateur et directeur du forum économique mondial qui se réunit chaque année à Davos. En mai 2020, au moment de la première vague de Covid, Schwab et Charles proposèrent une grande réinitialisation pour accomplir les transformations censée être éthiques du capitalisme. Le grand reset fut rapidement érigé en mythe plus ou moins complotiste annonçant le « nouvel ordre mondial ». Mais ce nouvel ordre n’était-il pas déjà dénoncé dans les années 2010, bien avant le Covid ?

 

 Une fois de plus, le progrès colossal des sciences et techniques moderne n’est pas suivi d’un progrès moral, intellectuel et spirituel nécessaire à l’avènement d’un monde pacifié, harmonisé, bienveillant, juste. La science a créé une conjecture de craintes disproportionnées, diffusées en masse par les médias de toutes sortes. Cette atmosphère apocalyptique, ce sentiment de fin de monde, traversé par des inquiétudes rationnelles et des peurs irraisonnées, n’est pas sans évoquer le vécu des populations juives en Palestine lorsqu’Auguste instaura l’Empire après la bataille d’Actium. L’ère moderne est en fin de course. L’espoir du progrès s’est transformé pour beaucoup en une attente de salut. Qui et comment pour sauver le monde ? La réponse est dans l’âme humaine, dans le mystère qui se vit, une grâce venue d’on ne sait quelle transcendance. Les promoteurs du grand reset éco-humaniste croient qu’il suffit de réparer le monde. Ce qui est consistant avec le capitalisme qui trouve dans la réparation une source de profits.

 

 La thèse du Grand reset est en réalité une idéologie qui ne veut pas se présenter sous son vrai jour, une idéologie sans manifeste, ni parti communiste, ni livre rouge, ni kampf racial. Quoique, les Accords de Paris signés en 2015 représentent un petit livre vert, manuel et manifeste adressé aux fidèles de l’écommunisme. Cette idéologie doit être abordée par l’analyse philosophique, la raison, et non pas laisser la porte ouverte aux mythes. Lorsqu’une idéologie est accessible à la raison, elle offre une prise au débat, à la contradiction, à l’action politique. Le Grand reset se veut universel, insérant le genre humain dans le numéricosme pour prendre soin des gens et de la planète. Le care, le soin, le principe de précaution, la planète sauvée pour les générations Greta. En langage technique, un reset est une remise à zéro ; la métaphore du Grand reset signifie la mise en place d’un nouveau logiciel et non pas une série de mises à jour comme on l’entend en évoquant le réformisme en politique. Un logiciel, une fenêtre pour voir le monde. Windows70, décliné en deux versions, communisme et démocratie libérale, est dépassé, comme du reste Windows90 avec ses variantes, ultralibéralisme, altermondialisme, modèle social européen. Nous entrons dans Windows20. Les acteurs de la transition écologique veulent dépasser la division entre empires ou entre civilisation et englober l’humanité entière. En revanche, chaque nation applique à sa manière le nouveau logiciel. La Chine et la Russie revendiquent leur spécificité. Et puis, idéologie ou pas, chaque Etat, devenu une machine, s’efforce de prendre sa part pour jouer au mieux dans le concert du développement technologique.

 

 Que voit-on dans Windows 2020 ? Les glaciers qui fondent, les espèces qui disparaissent, les plastiques dans les océans, les canicules et les ouragans, les virus et les pandémies, les fake news et les GAFA. En paraphrasant la formule de Hobbes énoncée dans une toute autre période, le monde actuel est traversé par la peur de tous contre tous et face à tout. Les cadres et dirigeants du monde savent jouer sur ces peurs comme ils jouent également sur les attentes en termes de « marchandises et services ». Finalement, rien de neuf, l’humanité a toujours été divisée en dominants et dominés. Les dominants ont plus de puissance et sont un genre façonné par le gain de fonction, alors que les dominés sont marqués par une perte de fonction, la reine rouge de l’évolution dans le premier cas et la reine noire dans le second.

 

 Le monde qui arrive est façonné par des idéologies adossées à la science et des régimes en décalage démocratique. Un nouveau commencement semble hors de portée, sauf si une prise de conscience spirituelle et massive se dessinait. L’humanité face à la grande énigme de la domestication. L’homme produit l’impasse qui l’enferme. Il a les ressources pour en sortir.


Moyenne des avis sur cet article :  2.64/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • Schrek Docteur Faustroll 9 novembre 2021 08:11

    Chacun put couper le saucisson en tranches plus ou moins fines et leur donner des noms. C’est rassurant de nommer les choses. C’est une façon d’enlever leur danger en les réduisant à l’intelligible, même si elles sont absurdes ou scandaleuses.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 9 novembre 2021 09:16

      @Docteur Faustroll

      Mais vous ne m’avez toujours pas dit si, pour vous, il est normal de nommer négationnisme la négation systématique de réalités prouvées ou très fortement probables.

      Je souhaite évidemment, aussi, avoir la réponse de Bernard Dugué sur ce point précis.


    • Louis Louis 9 novembre 2021 09:23

      @Docteur Faustroll
      Ah docteur mon cher, le mon cher fergus m’a donné votre vrai nom Séraphin Lampion un nom qui vous va bien mieux que Faux troll
      revenez à TINTIN SVP
       smiley


    • Schrek Docteur Faustroll 9 novembre 2021 09:24

      @Pierre Régnier

      Je vous ai déjà répondu : vous confondez « déni » et « négationnisme ».
      Le premier terme est utilisé dans les domaines juridique, psychologique ou logique, le second est utilisé par des idéologues qui refusent à d’autres idéologues d’interpréter les faits historiques dans le sens où ils le font eux-mêmes.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 9 novembre 2021 09:26

      @Pierre Régnier
      Le mot négationnisme devrait être réservée aux événements génocidaires de l’histoire
      la négation de réalité est complexe, elle peut être une non prise en compte et produire un biais de confirmation ou alors un déni de réalité pour rester dans sa zone de confort. Il suffit de dire que certains faits sont niés. 
      Pour les réalités probables, chacun appréciera la probabilité. Il n’y a que dans les calculs sur les jeux de hasard qu’une probabilité ne peut être contestée. La probabilité d’obtenir un 2 sur un dé à 6 faces est de 1 sur 6
      Ce qui parfois contestable, dans le cas où je dispose d’un dé truqué


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 9 novembre 2021 09:33

      @Docteur Faustroll

      Merci.

      Je ne sais pas où vous m’aviez déjà répondu, puisque je ne connaissais pas cette réponse, mais peu importe.

      Ici votre réponse est très claire, et c’est ça qui est important.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 9 novembre 2021 09:43

      @Bernard Dugué
       
       ’’la négation de réalité est complexe, elle peut être une non prise en compte et produire un biais de confirmation’’
       
      Les mots sont confondants. Dans l’expression « négation de la réalité », le mot « réalité » désigne en fait le réel, lequel contient ma réalité, la vôtre, et toutes les réalités du monde, et plus encore.
       
      Le déni de réalité ne produit pas de biais cognitif : il est la conséquence de biais cognitifs. Il produit des conclusions (décisions) défectueuses. amha.
       


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 9 novembre 2021 09:51

      @Bernard Dugué

      Merci.

      Vos deux premières lignes, ici, vous situent dans ce que je ressens, sur ce point, comme une conception erronée mais très majoritaire dans la population.

      Cet aspect très répandu du « macronisme » explique très bien, selon moi, pourquoi les problèmes les plus graves ne sont pas traités dans la France actuelle.


    • TonyMalt 9 novembre 2021 11:56

      @Louis
      Houuu houuu Délateur !
      Tu dénoncerais n’importe qui toi et à court d’argument tu vendrait père et mère.
      Grumeau va !


    • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 9 novembre 2021 17:03

      @Bernard Dugué,
        Tout d’abord, bravo pour ce billet qui reprend époque par époque l’évolution de l’homme.
        Je l’ajoute en commentaire à mon dernier billet
        Si le livre qui contient ce genre de réflexions est refusé, il faut changer d’éditeur. smiley 


    • Yann Esteveny 9 novembre 2021 17:45

      Message à Monsieur Dugué,

      Je vous cite : « La négation de réalité est complexe, elle peut être une non prise en compte et produire un biais de confirmation ou alors un déni de réalité pour rester dans sa zone de confort »

      Vous soulignez bien deux raisons où l’âme humaine réalise une négation de la réalité : refus de prise en compte et maintien de sa zone de confort. Mais vous omettez la raison principale de la négation de la réalité qui mérite d’être détaillée sérieusement.

      Le grand Négateur est Satan. C’est lui le premier qui dit non à l’œuvre de Dieu comme à la réalité. Celui qui s’oppose. Celui qui est le Prince de ce Monde. Cette volonté de mettre son ego sur un trône qui domine le monde est la troisième raison fréquente où il y a négation de la réalité. Une folie de pouvoir et d’ego.

      Celui qui est rempli de cet esprit satanique va nier sans cesse la réalité et dire vrai ce qui faux et faux ce qui est vrai et mélanger l’un et l’autre pour perdre ceux qui l’écoutent. Il est normal qu’il haïsse celui qui aime la vérité en cherchant à le salir par un qualificatif insultant.

      Le mot « négationniste » est un mot de la Novlang et est le produit de la primauté de la conformité par rapport à la Vérité.
      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/verite-conformite-et-mondanite-224626

      Respectueusement


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 9 novembre 2021 17:59

      @Yann Esteveny
       
       ’’Le grand Négateur est Satan’’
      > « Méphisto - - Je suis l’esprit qui toujours nie, et c’est avec justice : car tout ce qui existe est digne d’être détruit ; il serait donc mieux que rien n’existât. » Premier Faust ; Goethe
       
       
       ’’Le mot « négationniste » est un mot de la Novlang et est le produit de la primauté de la conformité par rapport à la Vérité.’’
      > Instituer la conformité (...) au dessus de la vérité est un mensonge.
      La perversion c’est de croire qu’un mensonge réussi vaut une vérité.
       


    • Yann Esteveny 9 novembre 2021 18:34

      Message à Francis, agnotologue,

      Instituer la conformité au dessus de la vérité est un problème d’ordre humain. C’est exactement la même nature de problème que vouloir mettre l’homme au dessus de Dieu.

      Respectueusement


    • Louis Louis 9 novembre 2021 09:28

      Bonjour monsieur Dugué mon cher

      Hum je me demande si le livre de ce Klaus Schwab THE GREAT RESET n’est pas un leurre destiné à détourner l’attention des moutons ?

      Vous savez comme le magicien qui montre une de ses mains tandis que celle qui est cachée exécute le tour !

      Parce que déclarer dans son livre que la propriété n’existera plus, donc par conséquent que toutes les petites villas acquises laborieusement par le travail des gentils moutons à coup de crédits deviendront la propriété du grand manitou, ça sera dur à faire passer !

       smiley


      • Schrek Docteur Faustroll 9 novembre 2021 09:36

        @Louis

        Il n’a pas précisé à partir de combien de milliards d’S $ la définition de la propriété « ce qui est à toi est à moi » cessera d’avoir un sens.


      • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 9 novembre 2021 17:27

        @Louis bonsoir,
          Nous sommes entrés dans une période de turbulences.
          Climat, Covid vont dans le même sens : le rétrécissement de nos habitudes.
          La propriété devient plus sociale dans mon quartier.
          J’ai regardé ce qui se passe dans l’immobilier et les nouvelles constructions avec l’intention d’acheter éventuellement un nouvel appartement.
          Direction bureau de réception. Réponse : ne s’achète pas. Appartements sociaux donnés en location.
          L’évolution dans les entreprises va dans le même sens. 
          Elles se déchargent de l’intendance et de la maintenance sur un organisme intermédiaire et sont prêts à payer pour l’overhead supplémentaire.
          Même chose dans la main d’œuvre en « outside help ».
          Plus de problème de savoir si leurs employés et ouvriers seront au boulot.
          Un seul coup de fil intermédiaire à celui qui est en charge par contrat.  


      • Ecométa Ecométa 11 novembre 2021 13:28

        @Louis
        Il y aura tout de même des choses à posséder, donc des propriétaires de ces choses... mais pas individuels ce seront des « Firmes multinationales », qui auront bien des propriétaires... enfin des actionnaires ! 
        Qui dit « Great-reste » dit « crédit social », à la chinoise ou à l’occidentale : peu importe ! 
        Les sénateur y sont très favorables (Compte rendu de la délégation sénatoriale à la prospective). 
        En fait Bill Gates fait appliquer un système pratiquer avec IBM je crois, celui de la location et non de la vente d’un programme ; c’est la meilleure façon de s’enrichir en appliquant le système à tout !
        Dans un tel système de « crédit social » : vive la collaboration, la délation, le nazisme et le fascisme : le « Mazisme » ou « Mondial Socialisme » d’un sociétal encore détourné : totalement dévoyé ! 
        C’est précisément ce que nous prépare la « triade » ploutocratique et mafieuse : Gates-Zuckerberg- Musk et leurs affidés politichiens ! 


      • Étirév 9 novembre 2021 09:32

        « Le Grand reset éclairé par les Sphères du monde historique »
        Peut-être, mais surtout éclairé par un monde historique qui a été caché, dont les preuves ont été altérées, les monuments ravagés ou détruits totalement lorsque les dégénérés, qui avaient tous en commun la paresse, le pouvaient facilement ; un monde oublié mais grandiose, que seule l’Initiation peut aider à retrouver en saisissant le Fil d’Ariane (la Science Sacrée), afin de s’extraire du Labyrinthe (l’erreur et le mensonge) .
        BLOG


        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 9 novembre 2021 09:33

          « historiquement les pandémies ont forcé à rompre avec l’ancien monde, celle-là n’est pas différente. La pandémie est un portail de l’ancien monde vers le nouveau monde ; Êtes vous prêts à vous battre pour l’instauration de ce nouveau monde ?  » (La vidéo n’est plus disponible).

           

          « Il y a une autre maladie, très insidieuse, de fabrication humaine, qui est une construction biologique » Anthony Patch, parlant de la H1N1, déjà en 2013.


          • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 9 novembre 2021 17:30

            @Francis, agnotologue
             Tout à fait, nous passons progressivement dans un autre paradigme.
             Et cela va être très dur à comprendre et mettre en application par certains qui ne l’ont pas compris. 


          • Djam Djam 14 novembre 2021 14:42

            @Réflexions du Miroir

            Petit bémol si vous me le permettez à propos de cette formulation très tendance depuis deux années de covidisation forcée....

            « Nous passons (...) dans un autre paradigme »...
            Formule un poil ésotérique qui permet de faire mieux avaler la pilule... ou introduire le suppositoire, comme on voudra.

            Il n’y a pas de paradigme qui ne soit pas le résultat d’influences, de manipulations, de pressions, de forçage orchestrés de l’extérieur. On parlera donc plus franchement de l’instauration brutale d’un nouveau mode de pensée et de vision du monde. Cela s’appelle tout simplement un régime. 

            Et contrairement aux doux penseurs qui, baignés dans leur vision d’un monde « destiné à l’éveil » (si, si, ils en sont sûrs !), nous subissons mondialement la violence inouïe d’une poignée de malades mentaux qui n’ont que faire et de la santé des masses, et de leur éveil et de leur bonheur. 

            Nous ne changeons pas de paradigme, mais de régime et celui qui s’installe par la violence, le sadisme et la torture psychologique s’appelle tout bonnement une dictature 2.0. Eux parlent de « soft skills »... et plus c’est « soft » plus c’est pervers. 


          • wagos wagos 9 novembre 2021 14:29

            Le monde, c’est comme dans la boite de cassoulet.....les dominants « lard, saucisses, palette de porc....les Boss !

            Et les anonymes, sans grade, exploités et cocufiés, » les Haricots. ! ..les paumés !


            • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 9 novembre 2021 17:33

              @wagos


               Et oui, exactement la même constatation.
               Sans pognon, « pas de bougui bougui ce soir » comme chante Eddy Mitchell  smiley


            • roby roby 9 novembre 2021 17:38

              @wagos
              je dirais comme la choucroute..


            • Gabriel 9 novembre 2021 15:32

              Bonjour !

              Je suis nouveau sur ce site et je rencontre quelques difficultés. Donc, je sollicite vivement de l’aide.

              D’ores et déjà, je tiens à préciser que ce n’est pas la politique éditoriale qui ne m’est pas claire. C’est plutôt les choses suivantes :

              Premièrement, en ouvrant mon compte, je suis tout de suite devant le fil de l’actualité (les publications), mais je ne vois aucun bouton qui m’indique où je peux changer "mon profil (nom, photo, etc.)

              Deuxièmement, où dois-je aller ou comment dois-je faire (c’est-à-dire les étapes à suivre) pour pouvoir importer mon article ici ? Etant donné qu’aucune boite de dialogue ou lien ou je ne sais pas quoi qui m’indique cela.

              En fait, c’est comme si je suis condamner à commenter l’’article des autres sans pouvoir publier le mien.

              Dans l’attente de votre aide, je remercie déjà le ou les bon(s) samaritain(s).

              Bien à vous !


              • Delphus Delphus 9 novembre 2021 16:55

                @Gabriel
                Si tu es connecté, sur ton pseudo et à sa gauche en haut de page, tu trouveras tout ce que tu cherches, cher Archange…


              • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 9 novembre 2021 17:46

                @Delphus
                 « Ecrire un article » est en effet au sommet de l’écran.
                Cela ne veut pas ire pour cela que tout est simple, si l’on veut introduire autre chose que du texte dans son article.
                Je construit mes billet dans un autre environnement.
                Il n’y a aucun choix de font (pardon, pas de casse).
                Aucun moyen de contrôler son orthographe.
                Les images « .jpg » et autres ne sont pas visibles qu’au moment de l’envoi vers la modération.
                C’est-à-dire que la prévisualisation du travail à publier manque.
                Sur mon site, la partie d’encodage est séparée de l’option « Aperçu » avant publication.  
                  
                  


              • Gabriel 10 novembre 2021 07:45

                @Delphus

                Bonjour cher Delphus !

                Merci pour l’indication !

                Justement, dès le début, en cliquant sur mon pseudo, il ne s’affiche que le fil des publications. Aucune page m’amenant à un quelconque « paramètre » me permettant de faire des modifications ne s’affiche.

                J’en suis arrivé à me demander si j’ai la même « présentation » de la page de compte que tout le monde ...


              • Gabriel 10 novembre 2021 07:47

                @Delphus

                Où faut-il créer un site ? Je ne sais pas...


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 novembre 2021 08:33

                @Delphus, miroir,
                 
                 ce pseudo Gabriel est un récidiviste.
                 
                 Je lui ai déjà signalé là qu’il existe un autre Gabriel. Regardez sa réponse là, ou dans sa liste de commentaires


              •  Captain Jack  Captain Jack 10 novembre 2021 08:48

                Francis salut !

                 « Je lui ai déjà signalé là qu’il existe un autre Gabriel. »

                Il y en a même plusieurs → Gabriel ...

                Pour le nouveau je le pense sincère ... Mais il faudra lui expliquer comment changer son pseudo ....


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 novembre 2021 10:20

                @ Captain Jack
                 
                salut,
                 s’il avait été sincère il m’aurait demandé comment on change de pseudo, non ?


              •  Captain Jack  Captain Jack 10 novembre 2021 10:50

                Francis,

                À ce que j’ai pu comprendre il n’a pas compris comment il fallait faire ... Si cela se trouve il ne sait pas que l’on peut changer (modifier) son pseudo ...

                Après, ceci est juste mon interprétation ... Je peux me planter ... Mais un revenant n’aurait je pense pas choisis comme pseudo Gabriel étant donné qu’il aurait été au courant que se pseudo était déjà utilisé !


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 novembre 2021 11:16

                @ Captain Jack
                @ Gabriel
                 
                 ’’Si cela se trouve il ne sait pas que l’on peut changer (modifier) son pseudo ..’’
                 
                 Il ne pourra pas dire qu’il ne sait pas :
                 
                1 positionner le curseur sur son pseudo écrit à droite, en blanc sur noir.
                2 dans le menu déroulant

                qui s’affiche, cliquer sur la case « Mon profil »
                3 dans la nouvelle page qui s’affiche, cliquer sur « modifier mon profil » en haut à droite
                4 dans le formulaire qui s’affiche alors,
                modifier le pseudo dans la case « pseudo obligatoire »,
                renseigner la case « confirmer le mot de passe  »
                et cliquer sur « enregistrer ».


              • Gabriel 10 novembre 2021 13:56

                @Francis, agnotologue

                Je vois que vous m’avez signalé comme récidiviste. Je ne sais pas trop ce que vous entendez par là dans ce contexte.

                Mais croyez bien que je ne vous demanderais pas tout cela si je m’en suis sorti dès le départ.

                Je me souviens très bien que vous m’aviez recommandé de changer mon pseudo et j’ai accepté sans savoir au préalable que je rencontrerai autant de difficultés.

                Merci.


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 novembre 2021 14:00

                @Gabriel
                 
                 ’’récidiviste. Je ne sais pas trop ce que vous entendez par là dans ce contexte.’’
                 
                 Vous avez récidivé une demande d’aide après avoir négligé la mienne : Je vois que vous n’avez toujours pas changé de pseudo.
                 
                Mais faites comme vous voulez, du moment que le système ne l’interdit pas.


              • cevennevive cevennevive 10 novembre 2021 14:09

                @Francis, agnotologue, bonjour,

                Dommage pour le premier « gabriel », le vrai, que nous connaissons depuis de nombreuses années... Qu’en pense-t-il ? J’aimerais le savoir...

                Et... Je vais faire ma méchante, mais ne le répétez pas : encore un « Le Panda » qui est toujours à chouiner à longueur de commentaires.


              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 novembre 2021 14:21

                @cevennevive
                 
                 Dommage pour le premier « gabriel », le vrai, que nous connaissons depuis de nombreuses années... Qu’en pense-t-il ?’’
                 
                Et que je suppose que vous appréciez autant que moi.


              • cevennevive cevennevive 10 novembre 2021 14:31

                @Francis, agnotologue,

                Bien sûr ! Il fait partie de ceux dont je ne rate jamais un article !


              • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 9 novembre 2021 18:15

                Salut et tout ce bla bla général, pas spécialement Mr B Dugué, parce que depuis genre au moins 13 000 ans , oui je sais l’histoire officielle est horriblement fausse elle aussi, j’ai des références nombreuses, sourcés, etc mais là j’en suis rendu à ne plus rien donner, ça ne sert plus à rien, nous devons d’abord tomber..

                oui donc je disais avant d’être interrompu par moi même que tout ce bla bla parce que l’humain, enfin ce qu’il en reste, est devenu incapable de vivre le seul absolu rencontré tout jeune qui est : naître = mourir..

                à ce moment la psyché se nécrose sur cette question, la pensée refuse cet absolu, or un absolu ça se vit.

                A cet instant, le vie ne sera plus..reste la survie que chacun veut à jamais.

                IMPOSSIBLE !

                Ceci est souffrance, absence totale de sens, le sens sera là si il le veut si et uniquement si « je » intègre la mort à ma vie..comme une amie de tous les jours..

                que fais je avec ma souffrance auto créée ? « je » ne sais pas que c’est moi, je vois deux objets, moi et la souffrance, alors j’essaye de fuir, de m’en débarrasser....deuxième nécrose, névrose...jackpot..

                la vie c’est fini...même si le corps bouge..

                est ce tout, non pas du tout, on n’a encore rien commencé..d’intégrer cet absolu que naître = mourir à la vie est juste un début, un tour de chauffe , un en-cas ...allez ne soyons pas rat, derriere le refus de la mort se trouve quoi ?

                Et bien le désir de continuité...que dis la vie IMPERMANENCE !!

                c’est tout ?

                Pas du tout..que se cache t’il derriere le désir de continuité ? Le désir lui même.

                c’est tout ?

                Pas du tout , car derriere le désir se cache quoi ?

                le programme de la pensée....

                c’est tout ?

                non pas du tout.........ce programme se croit être un humain, or il ne sait pas qu’il est un programme LIMITÉ À NCERTAINS ASPECTS SEULEMENT, LE COTÉ MATÉRIEL DE LA VIE et il voit tout comme il construit un abris...

                il ne sait pas que il n’est que une partie minime mais vitale pour la vie physique et son organisation...

                le sens lui échappe par programmation , ce n’est pas son job !!

                c’est tout ? bien sur que non cette route ouvre sur le Grand Tout...mais« je » n’y a pas accès, heureusement sinon l’univers entier serait déjà détruit....mais ça ne marche que dans un sens, du « divin », de Dieu, de L’Origine ultime etc vers la psyché..

                Alors des choses involontaires, elles ne sont pas racontables aux autres..elle se produisent comme « elles » le veulent..si si !

                 nos autres capacités toutes innées également, « je » n’y est pour rien, mais celles la non analytiques et non basées sur la mémoire, non personnelles, qui ne comparent pas, ne donnent pas de valeurs, etc contiennent aussi un récepteur émetteur avec valve de protection « interdit à »JE« donc à la pensée.. s’éveillent comme elles le veulent...la volonté et le désir donc »je« n’y a aucun accès ni droit, d’ailleurs quand ça se produit tout naturellement il la ferme et dans certains cas il n’enregistre même plus ce qu’il pourrait avoir perçu de qui se passe..au contraire c’est ce qui empêche désormais la vie profonde donc le sens de notre être, chez les humains depuis au moins 13 000 ans sauf exceptions de personnes , rares, et de moments, un peu moins rares..

                Nous n’avons même plus de »motifs« d’exister..c’est un choix , le pseudo libre arbitre que je questionne aussi, enfin »je" , je ne questionne rien du tout...la question se pose..

                Nous n’avons jamais eu le choix de la route en fait...mais ça c’est encore une autre histoire...

                l’illusion du choix vient en fait de l’usage de la pensée analytique dans les domaines où elle n’a aucune compétence..c’est à dire partout où il ne s’agit pas de vie physique pratique, de techniques..

                la pensée est un outil et ne devait pas travailler en solo..or...le refus que naître = mourir, comme point de départ empêche la vie...et la mise en route de nos autres capacités..

                si ça semble confus, n’avoir aucun sens, être dément etc...pourquoi l’avoir lu ?

                bon un petit Carlin sous titré pour se détendre...

                https://www.youtube.com/watch?v=JA5ftCNunRE


                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 9 novembre 2021 18:32

                  @Géronimo howakhan,

                    Quand vous naissez, vous avez des options innées déjà greffées dans vos gènes familiaux.
                    Puis vous recevez une éducation qui vous apporte des idées à analyser par vous même.
                    Vous en sortez avec un beau diplôme.
                    Certains se croient arrivés avec le monde qui leur appartient.
                    Or, c’est là que tout commence et que vous commencez à apporter quelque chose de vous même. Ce sont les acquis sous formes de normes et de règles qui vous permettent d’y ajouter quelque chose de plus particulier : vous avec un peu de positivisme et de négationnisme en essayant de vous intégrer à la société qui vous entoure et à votre environnement naturel et humain.
                    Quand vous vieillissez car tout le monde, en principe, y arrive, commencez à revoir votre passé dans un flashback avant que n’arrive la mort.
                    A quoi vous servirait d’avoir votre nom dans un dictionnaire à titre posthume ? 
                    Malheureusement beaucoup d’artistes peintres ne sont devenus célèbres qu’après leur mort. Ca c’est à pleurer...


                • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 10 novembre 2021 08:29

                  @Réflexions du Miroir

                  Salutations..au delà de tout cela, j’essaye juste de suggérer les faits vécus, par moi même et par en fait pas mal de gens, que il y a un au delà la pensée , qui est un outil et un au delà la souvent pseudo science qui est un outil potentiel...et que lorsque cet au delà a une certaine présence dans la vie humaine, pensée et science y sont interdit, la question du sens ne se pose plus, si la présence est régulière la souffrance et la peur ne sont plus..dans ces moments..enfin etc..

                  l’illusion de la réussite vient pour moi du fait que « je » ne vois pas que en réalité je fuis la vie, je la refuse..car naître = mourir..

                  Ceci est impossible...alors la démence gagne...certaines sont inoffensives pour les autres et d’autres meurtrières, et celles là ont le pouvoir car la haut les truands du sommet issus de ? la masse, eux ils collaborent pour niquer les masses..

                  tant que la pensée a le contrôle total de la psyché empéchant nos autres capacités de marcher, nous ne nous en sortirons pas pour le bon, le beau, le bien et bien plus encore,
                  la vie nous échappe et c’est un choix majeur global....c’est tout, avec ou sans machine , avec ou sans argent ne change rien

                  etc

                   smiley


                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 10 novembre 2021 08:40

                  @Géronimo howakhan bonjour,
                   « la vie nous échappe et c’est un choix majeur global....c’est tout, avec ou sans machine , avec ou sans argent ne change rien »

                   Ca c’est certain. On va de l’avant. La flèche qui sort de l’arc pour se pointer sur une cible ne reviendra pas sur l’arc. Pourtant, aucune loi de la physique ne contredit cette possibilité.
                   C’est pour cela que dans ma philosophie, il faut savourer l’instant que l’on vit, avoir quelques projets futurs au cas où, et ne pas avoir de nostalgie du passé qui serait une perte de temps.
                  Bien à vous


                • Réflexions du Miroir Réflexions du Miroir 10 novembre 2021 09:30

                  Pour vous faire sourire, je vous donne déjà une partie du sujet que je traiterai la semaine prochaine par la plume de notre Thomas Gunzig (podcast)

                  C’est du 2ème ou 3ème degré comme je l’aime... smiley


                • LeMerou 9 novembre 2021 19:01

                  @ L’Auteur

                  Bonjour

                  « le monde actuel est traversé par la peur de tous contre tous »

                  Vous avez résumé l’affaire. Nul besoin de chercher, de valider telle ou telle thèse, théorie, analyses ou autres pensées.

                  L’humain est un animal peureux d’origine et ce quel que soit son statut social, sa race, son pays, sa religion et ce n’est pas près de changer.

                  Je dirais même que cela empire, car si l’argent, les armes, la technologie, le rassure, lui donne un sentiment dominateur de plus en plus fort sur ce qui l’entoure, l’humain reste faible et devant l’inconnu ou ce qu’il ne peut combattre grace à tout ses « avancées » la peur le reprend et plus puissante du fait de son endormissement sur ce qu’il est véritablement, RIEN.

                  50 nanomètres ont suffit pour bouleverser ses certitudes, faisant apparaître l’irrationnel accompagnant toutes les peurs et ce depuis que l’humain est sur terre. Alors bien sûr ont ne fait plus de sacrifices, ont ne fait plus de bûcher, le mode de vie à changé.

                  Même si l’Ere numérique crée chez certains un sentiment de domination ou domestication qui peut lui permettre d’adoucir ses peurs par une vie en troupeau réel ou virtuel lui donnant l’impression d’une certaine protection. Elle n’en n’est pas moins factice.

                  Plus nous avançons, plus la peur de tout perdre, de revenir en arrière, inquiète, grandie même, force même le déni pour ce qui est de l’environnement. Par contre la peur de perdre son « argent » est plus forte que tout, du moins pour certains, car ceux qui n’ont rien........

                  Le danger, c’est qu’un jour acculé, il mordra et cela sera hélas le chaos.


                  • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 9 novembre 2021 23:06

                    Balbutiements

                    Si franchement quelqu’un me publierait après cette macédoine de mots j’en deviendrai complotiste

                    Vous êtes un homme de science, je le sais. Mais n’essayez pas de rationaliser l’humeur ambiante à force de moyenne de mots et de médianes d’idées. Osez vous référez aux classiques : le capitalisme se base sur le capital, le communisme sur des rêves (haha)...

                    Avez-vous remarqué que le mondialisme n’a rien a voir avec les théories classiques ? Le capital n’existe plus, les rêves sont concentrés dans des monopoles numériques. Le mondialisme c’est quelque chose de nouveau avec des parfums de féodalisme que vous humez à peine.

                    Au moins ma critique est gratuite...


                    • Ruut Ruut 10 novembre 2021 08:38

                      You made a mistake...

                      2019 -> Idiocratie & Corrupto sphère


                      • Jean Keim Jean Keim 10 novembre 2021 08:53

                        La conscience est ce qu’on met dedans et/ou ce qui se met dedans, tout le reste est littérature.

                        Depuis que le monde a une histoire, les idéologies ont dominé les esprits, croire (ou penser ce qui est la même chose) qu’il y a des dieux, puis un dieu unique, et enfin que le monde peut tourner sans une ou des puissances tutélaires, uniquement grâce aux savoirs et aux technologie, est toujours le même mouvement.

                        Il n’y a que deux options possibles, soit je choisis plus ou moins consciemment un cadre idéologique et je construis ma vie sur lui, soit je suis conscient de la nature de la pensée qui n’est pas ma pensée mais un processus partagé par tous les êtres humains, et que le moins que l’on puisse dire est qu’il génère bien plus de désordres et de souffrances que de bien être... alors on fait quoi ?

                        La question procède encore et toujours du processus, une réponse également.


                        • Taverne Taverne 10 novembre 2021 11:02

                          Le dopage généralisé dans le cadre de la politique anti-covid

                          Ces médecins qui parlent de donner un coup de boost ou de doper les gens avec le vaccin m’inquiètent beaucoup. La science ne nous fait-elle pas entrer dans une ère dangereuse où nous devrons tous êtres dopés au risque de bousiller notre système immunitaire ou de le rendre dépendant à vie de substances chimiques ?

                          Doper les vieux et les gens fragiles, d’accord mais doper toute la population compris les jeunes (moins de 50 ans je dirai , en gros) et les personnes saines. Ne va-t-on pas le payer très cher demain ?

                          Ce propos se rattache à la question des idéologies adossées à la science qu’évoque la conclusion de l’article.


                          • Taverne Taverne 10 novembre 2021 11:18

                            Dopage anti-covid et idéologie de la performance voire transhumanisme

                            J’ajoute que le dopage est liée à la notion moderne de performance, notion inquiétante quand on l’applique sans discernement ni prudence. Cette idée de performance est même voisine du transhumanisme. Veut-on se prémunir des risques graves ou veut-on faire des surhommes (au féminin : sur-femmes ?)


                          • Jean Keim Jean Keim 10 novembre 2021 13:16

                            @Taverne

                            Je suis globalement d’accort avec vos deux commentaires.

                            << Doper les vieux et les gens fragiles, d’accord mais... >>

                            J’ai 70 ans, pour la médecine je suis un vieux incapable de me défendre contre les méchants microbes, et bien malgré ces con.... je refuse la vaccination pour des tas de raisons, notamment j’ai le droit naturel de refuser la soupe vaccinale, ensuite depuis le début de la pseudo pandémie, il n’y a eu que bricolages et mensonges, comment peut-on d’une part leur accorder notre confiance au sujet des vaccins et d’autre part les juger globalement comme étant des margoulins, c’est incompréhensible, je ne vois dans cette lamentable affaire que des recherches de profits... et pourquoi pas un dessein, une stratégie, qui pour le moment nous échappe.


                          • Taverne Taverne 10 novembre 2021 14:45

                            @Jean Keim

                            La pandémie est réelle. Il y a eu des mensonges mais je pense que ce sont plutôt des mensonges-alibis pour couvrir des erreurs (voire des fautes) commises dans les débuts. Pas de mensonges dans le cadre d’un grand plan diabolique prémédité. Ce virus a pris le monde entier de court.

                            « Comment leur accorder notre confiance  ? » Et oui, le gouvernement aurait dû avouer ses erreurs plutôt que de faire croire qu’il est omniscient et infaillible. Cela n’a pas favorisé la confiance déjà mal en point.

                            Quant à des mensonges délibérés pour manipuler des personnes âgées ou à d’autres fins funestes, je n’y crois pas du tout. Sauf votre respect : quel profit voulez-vous que le gouvernement tire d’une manipulation des personnes âgées ?

                            J’ai exprimé ma position dans des messages précédents. Je ne suis ni pour l’obéissance aveugle et précipitée ni pour la revendication de la liberté absolue. Je suis pour l’autonomos. L’autonomie consiste à ne céder à aucune passion (colère ou peur) et à développer l’esprit critique. Face au virus et quand il s’agit de sa propre santé, il ne sert à rien de brandir des principes et de s’y cramponner. Il faut avec raison, sagesse et prudence, adapter les réponses à son propre cas et à sa propre situation.

                            Principe de liberté d’un côté, principe d’autorité et de conformisme de l’autre : entre les deux l’autonomie se détermine sur des raisons saines, objectives, lucides. Mais cela dit, je ne donnerai aucune leçon à personne. Chacun est maître et responsable de lui-même. Je respecte tous les choix.


                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 11 novembre 2021 08:41

                            @Taverne
                             
                             ’’Quant à des mensonges délibérés pour manipuler des personnes âgées ou à d’autres fins funestes, je n’y crois pas du tout.’’
                             
                             C’est une conviction bien établie chez les oies, que l’éleveur n’a pas assez d’appétit pour les manger toutes le soir du réveillon.


                          • Jean Keim Jean Keim 11 novembre 2021 08:48

                            @Taverne

                            « La pandémie est réelle... » ah bon ! Sur quoi repose votre conviction, sur les chiffres mais lesquels, sur votre observation personnelle ?

                            « Pas de mensonges dans le cadre d’un grand plan diabolique prémédité. Ce virus a pris le monde entier de court. » au vu de la rapidité avec laquelle tous les pays se sont alignés sur une même stratégie, permettez-moi de douter de votre allégation.

                            « Sauf votre respect : quel profit voulez-vous que le gouvernement tire d’une manipulation des personnes âgées ? » mon respect vous l’avez sans problème, mais je n’ai jamais écrit que les personnes âgées étaient spécialement visées, le contraire non plus d’ailleurs.

                            Quand à la raison, elle ne tombe pas du ciel, comme le conformisme elle se réfère bien à quelque chose.


                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 10 novembre 2021 11:17

                            Il y a une autre maladie, très insidieuse, de fabrication humaine, qui est une construction biologique Anthony Patch, parlant de la H1N1 en 2013.
                             
                            « Pourquoi, dans la mesure où vous avez déjà le pouvoir absolu, voudriez vous que le public réclame un vaccin ? Hé bien c’est parce qu’il y a quelque chose dans le vaccin que vous voulez que les gens aient à l’intérieur de leur corps. 
                             
                            Qu’y a-t-il dans le vaccin que vous voulez que les tout le monde ait dans son corps ? C’est un manipulateur d’ADN ou modificateur. J’ai parlé plus tôt du 3è brin d’ADN. Il existe déjà et vous pouvez le trouver sur Internet, un troisième brin composé de silicone.

                             
                            En somme, vous êtes en train de créer un troisième brin d’ADN, que vous importez à l’intérieur avec un vaccin que la personne apeurée réclame car elle a peur du coronavirus ou de n’importe quoi de semblable.

                             
                            Quel est l’objectif ? Si l’on change leur ADN que deviennent ces personnes ? Elles deviennent des hybrides. Le plus insidieux, c’est qu’une fois injectée, la personne presque immédiatement efface toute conscience qu’elle vient de perdre son autonomie, son indépendance, sa capacité à penser par elle-même, à prendre ses propres décisions ce qui va avoir des conséquences au sur ses croyances morales, éthiques, religieuses, juridiques. Tout cela disparait.

                             
                            Si vous retirez la pensée libre, et que la conscience que vous avez perdu votre autonomie a disparu, que peuvent faire les pouvoirs publics avec ces hybrides ? Ils peuvent les contrôler et en faire des serfs. Pour servir l’élite, les Ray Kurzveil de ce monde, qui veulent atteindre l’immortalité. mais qui ont besoin du travail des esclaves pour développer toutes les technologies nécessaires.

                             
                            La technologie, la science ont atteint un tel niveau qu’ils ne cherchent même plus à dissimuler leurs projets. Leur agenda est tellement avancé, politiquement, philosophiquement, et technologiquement qu’ils ne se préoccupent plus de notre avis. Et la réalité est qu’on ne se révoltera pas suffisamment, en partie parce que nous sommes déjà abrutis et en partie parce qu’ils disposent des forces de répressions faramineuses.

                             
                            Et une fois abêtis au point de réclamer ces vaccins, le pouvoir peut faire tout ce qu’il veut. Et je ne parle pas des politiciens mais d’un petit groupe qui contrôle les destinées humaines depuis des temps très reculés. »
                             
                             Troisième brin d’ADN


                            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 11 novembre 2021 08:37

                              ’’ Le grand reset fut rapidement érigé en mythe plus ou moins complotiste annonçant le « nouvel ordre mondial ». Mais ce nouvel ordre n’était-il pas déjà dénoncé dans les années 2010, bien avant le Covid ? ’’

                               

                               En effet comme en témoigne cette vidéo : 

                               

                              Il y a une autre maladie, très insidieuse, de fabrication humaine, qui est une construction biologique Anthony Patch, parlant de la H1N1 en 2013. (nb. on était à l’époque de la H1N1)
                               
                              « Pourquoi, dans la mesure où vous avez déjà le pouvoir absolu, voudriez vous que le public réclame un vaccin ? Hé bien c’est parce qu’il y a quelque chose dans le vaccin que vous voulez que les gens aient à l’intérieur de leur corps. 
                               
                              Qu’y a-t-il dans le vaccin que vous voulez que les tout le monde ait dans son corps ? C’est un manipulateur d’ADN ou modificateur. J’ai parlé plus tôt du 3è brin d’ADN. Il existe déjà et vous pouvez le trouver sur Internet, un troisième brin composé de silicone.

                               
                              En somme, vous êtes en train de créer un troisième brin d’ADN, que vous importez à l’intérieur avec un vaccin que la personne apeurée réclame car elle a peur du coronavirus ou de n’importe quoi de semblable.

                               
                              Quel est l’objectif ? Si l’on change leur ADN que deviennent ces personnes ? Elles deviennent des hybrides. Le plus insidieux, c’est qu’une fois injectée, la personne presque immédiatement efface toute conscience qu’elle vient de perdre son autonomie, son indépendance, sa capacité à penser par elle-même, à prendre ses propres décisions ce qui va avoir des conséquences au sur ses croyances morales, éthiques, religieuses, juridiques. Tout cela disparait.

                               
                              Si vous retirez la pensée libre, et que la conscience que vous avez perdu votre autonomie a disparu, que peuvent faire les pouvoirs publics avec ces hybrides ? Ils peuvent les contrôler et en faire des serfs. Pour servir l’élite, les Ray Kurzveil de ce monde, qui veulent atteindre l’immortalité. mais qui ont besoin du travail des esclaves pour développer toutes les technologies nécessaires.

                               
                              La technologie, la science ont atteint un tel niveau qu’ils ne cherchent même plus à dissimuler leurs projets. Leur agenda est tellement avancé, politiquement, philosophiquement, et technologiquement qu’ils ne se préoccupent plus de notre avis. Et la réalité est qu’on ne se révoltera pas suffisamment, en partie parce que nous sommes déjà abrutis et en partie parce qu’ils disposent des forces de répressions faramineuses.

                               
                              Et une fois abêtis au point de réclamer ces vaccins, le pouvoir peut faire tout ce qu’il veut. Et je ne parle pas des politiciens mais d’un petit groupe qui contrôle les destinées humaines depuis des temps très reculés. »
                               
                               Troisième brin d’ADN

                               
                               Et comme ils ont de la suite dans les idées, en voici confirmation, en 18 secondes, par Klaus Schwab lui-même :

                               
                               Ils veulent vous changer vous, votre ADN en profondeur pour que vous ne soyez plus que des véhicules sans âmes ni conscience aux ordres du transhumanisme. 



                              • BA 13 novembre 2021 13:00

                                Covid-19 : face à la cinquième vague, les pays européens commencent à se reconfiner.


                                Alors qu’en France, Emmanuel Macron à demandé une nouvelle fois mardi aux Français à se faire vacciner face au rebond de l’épidémie, la situation est particulièrement inquiétante en Allemagne, en Europe centrale et en Europe de l’Est. Parmi les contaminations, les non-vaccinés sont surreprésentés, notamment dans les cas graves. Les gouvernements resserrent la vis.

                                Au sein de l’Union européenne, la Belgique, la Pologne, les Pays-Bas, la Bulgarie, la Croatie, la République Tchèque, l’Estonie, la Grèce, la Hongrie et la Slovénie sont en effet dans la catégorie de préoccupation la plus élevée, selon la dernière évaluation des risques du Centre européen de contrôle des maladies (ECDC) basé à Stockholm.

                                En moyenne dans l’UE, le nombre de cas de Covid-19 quotidiens (sur les sept derniers jours) atteint le même niveau qu’à la mi-avril, lors de la troisième vague, selon CovidTracker.


                                L’Allemagne frappée à la veille des marchés de Noël.


                                En Allemagne, alors que la saison du carnaval vient d’être lancée et que les marchés de Noël se préparent à ouvrir fin novembre, le pays est frappé de plein fouet et doit se préparer à des "semaines et des mois difficiles", a prévenu vendredi le président de l’institut de veille sanitaire Robert Koch (RKI), plaidant pour durcir les restrictions.

                                Les cas d’infection sont en effet montés en flèche ces derniers jours dans de nombreuses régions du pays. Face à cela, Lothar Wieler a tiré la sonnette d’alarme : "nous devons partir du principe que la situation va continuer de s’aggraver partout en Allemagne« et que cette évolution »ne pourra pas être arrêtée sans de nouvelles mesures", a prévenu le président de l’Institut Robert-Kochlors lors d’une conférence de presse à Berlin.

                                "Nous avons devant nous des semaines et des mois difficiles (...)", a-t-il martelé, s’inquiétant d’une situation déjà tendue dans certains hôpitaux qui souffrent de surcroît d’un manque de personnel soignant.

                                Il a plaidé pour une limitation des contacts dans les lieux publics et exhorté les Allemands non vaccinés à enfin sauter le pas. En Allemagne, où il n’y a pas d’obligation vaccinale, environ 67,4% de la population a reçu deux doses de vaccin, loin de 75% visés.

                                Le ministre de la Santé Jens Spahn a de sont côté estimé qu’un nouveau confinement devait "au moins au niveau régional rester une option possible (...)", lors de la même conférence. Une réunion entre le gouvernement et les chefs de régions, compétents en matière sanitaire, doit se tenir jeudi prochain pour définir les mesures à prendre.


                                Vers un confinement des non-vaccinés en Autriche ?


                                De son côté, le chancelier autrichien Alexander Schallenberg prend des mesures plus radicales. Il a annoncé vendredi qu’il attendait le feu vert du parlement dimanche pour un confinement des personnes non vaccinées ou non guéries du Covid-19, alors que le pays est confronté à une augmentation rapide des cas.

                                "L’objectif est clair : nous voulons donner dimanche le feu vert à un confinement national pour les personnes non vaccinées", a déclaré M. Schallenberg lors d’une conférence de presse, sans préciser la date de l’entrée en vigueur de la mesure.

                                L’Etat régional de Haute-Autriche et la ville-Etat de Salzbourg, qui ont connu certains des taux de contamination les plus élevés, ont déjà introduit ce confinement à partir de lundi. Pour que la mesure s’applique à l’ensemble du pays, elle devra être approuvée par le Parlement et par une réunion des chefs de gouvernement régionaux au cours du week-end.

                                Le ministre de la Santé, Wolfgang Mueckstein, a par ailleurs annoncé vendredi qu’il allait ordonner la vaccination obligatoire du personnel de santé. Quelque 64% de la population a reçu les deux doses de vaccin en Autriche, ce qui est inférieur à la moyenne européenne de 67%. Le chancelier autrichien Alexander Schallenberg a qualifié ce taux de vaccination de « honteusement bas ». À ce jour, plus de 11.640 personnes infectées par le nouveau coronavirus sont décédées dans le pays de 9,8 millions d’habitants.


                                Premier « confinement partiel » aux Pays-Bas.


                                De plus, les Pays-Bas sont également frappés par une nouvelle vague de contaminations. Face à cette situation, le Premier ministre néerlandais Mark Rutte doit annoncer vendredi de nouvelles mesures de restriction, dont l’introduction du premier « confinement partiel » de cet hiver en Europe occidentale.

                                Parmi les mesures attendues, et qui dureront trois semaines, les bars, les restaurants et les magasins non essentiels devraient fermer à 19H00 locale tandis que le télétravail devrait être favorisé, selon les médias locaux. Les écoles devraient toutefois rester ouvertes et les sorties hors du domicile autorisées.


                                Nouvelles restrictions en Norvège.


                                Un peu plus au nord, la Norvège va également réintroduire des restrictions anti-Covid au niveau national, en autorisant notamment les communes à avoir recours au pass sanitaire, a annoncé le gouvernement vendredi. Le pays scandinave, qui avait levé toutes ses restrictions fin septembre, va également proposer une troisième dose de vaccin pour tous les plus de 18 ans, en excluant toutefois des confinements et des mesures drastiques.


                                Durcissement du dispositif en Islande


                                Enfin, en Islande, moins d’une semaine après avoir réintroduit des mesures restrictives, le gouvernement a annoncé vendredi un nouveau durcissement de son dispositif, en vigueur dès minuit, face aux records d’infections au Covid-19 ces derniers jours.

                                La limite des rassemblements publics est abaissée de 500 à 50, la jauge dans les piscines et salles de sport est désormais fixée à 75% de la capacité maximale et l’horaire d’ouverture des bars, restaurants et discothèques est à écourtée d’une heure supplémentaire, avec une fermeture à 22H00.

                                En vigueur pour au moins trois semaines, ces mesures sont les plus contraignantes depuis mai.

                                En Islande, les restrictions instituées entre samedi et mercredi dernier, relativement clémentes, n’ont pas eu l’effet escompté : le nombre de nouveaux cas de Covid-19 a battu un record quotidien entre lundi et mercredi. Au total, 748 personnes ont été diagnostiquées positives au Covid-19 depuis le début de la semaine, du jamais vu.

                                L’île nord-Atlantique espère également administrer une troisième dose du vaccin à 160.000 personnes d’ici la fin de l’année. "C’est un effort considérable que nous déployons et, d’après les connaissances des meilleures experts, c’est probablement le chemin vers une sortie de l’épidémie", a affirmé la ministre de la Santé Svandis Svavarsdottir.

                                Près de 36.000 Islandais ont déjà reçu une dose de rappel selon le site officiel des autorités sanitaires, notamment ceux vaccinés avec le vaccin unidose Janssen, alors que 89% de la population âgée de plus de 12 ans est entièrement vaccinée en Islande.


                                https://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/covid-19-face-a-la-cinquieme-vague-les-pays-europeens-commencent-a-se-reconfiner-896290.html


                                • pipiou2 14 novembre 2021 12:45

                                  The grande bouillie


                                  • BA 14 novembre 2021 14:31

                                    L’Autriche ordonne le confinement des personnes non vaccinées à partir de lundi.


                                    Le chancelier autrichien, Alexander Schallenberg, a annoncé dimanche l’entrée en vigueur d’un confinement pour les personnes non vaccinées ou qui n’ont pas guéri du Covid-19. Cette mesure inédite est censée endiguer le nombre inégalé de nouveaux cas en Autriche.


                                    https://www.lemonde.fr/international/article/2021/11/14/l-autriche-annonce-le-confinement-des-personnes-non-vaccinees-a-partir-de-lundi_6102026_3210.html



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité