• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le jaune et le vert

Le jaune et le vert

La contestation est à son comble, le jaune est dans la rue, refusant une taxation sur le pétrole imposé part un vert hors sol.

Le modèle français est en déroute

Depuis quasiment les années soixante, puis soixante-dix malgré la crise du pétrole, à l'époque suite à son augmentation via l'OPEP, le modèle français est basé sur l'automobile.

Pour une partie de la population, la liberté est passée par le petit pavillon, le jardinet et son bac à sable, et bien entendu la sacro-sainte bagnole.

De la maisons au travail, du travail aux loisirs, des loisirs aux commerces, des commerces à la maison, tout passe par le vecteur automobile.

Dans les villes, les centres se vident de leurs anciennes échoppes, remplacées par des agences immobilières, des assurances et des banques, ce qui les rend particulièrement inhospitalières et évacue toute la convivialité.

Dans les zones périphériques, s'étendent à perte de vue les horribles zones commerciales et zones industrielles, mangeant les espaces agricoles, détruisant les lieux autrefois réservés à la nature, pour donner lieu à des cohortes de hangars plus moches les uns que les autres, destinés soit au travail pauvre, soit aux achats de toutes sortes, uniquement accessibles en véhicule automobile.

C'est ce modèle pour lequel la voiture est indispensable qui est et sera remis en cause par les hausses successives de carburants, mais c'est ce modèle que les hommes politiques sont incapables de remettre en cause, tant la construction de ces zones horrifiques reste d'actualité (notamment en région parisienne).

L'échec de la politique de l'offre

Le gouvernement actuel, mais aussi le précédent (puisque c'est Hollande qui a intronisé Macron), ont basé leur stratégie économique sur la politique de l'offre.

Cette politique consiste à réduire les charges et les impôts pour les sociétés, afin de les inviter à investir davantage, considérant que les charges en moins favoriseront un recrutement plus important. La reprise des activités des entreprises entraînera un cercle vertueux et redressera l'économie.

Sauf que le budget global est bloqué par les diktats européens, et que la diminution des impôts par là devra être compensée par ailleurs.

Et cet ailleurs, ce sont les classes moyennes basses, les travailleurs pauvres, les retraités. Ceux qui ont déjà des difficultés à boucler les fins de mois doivent donc financer la politique d'aide aux entreprises dont certaines font déjà des bénéfices importants, les aides servant uniquement aux actionnaires.

Cette politique ne redresse pas l'économie pour plusieurs raisons, notamment par la diminution de la demande intérieure, malgré tout fondamentale, et par l'utilisation de ces aides non pour embaucher ou investir vraiment, mais soit pour augmenter la part de spéculation financière, soit pour augmenter les dividendes des actionnaires.

Résultat : les gens s'appauvrissent et l'économie ne redémarre pas.

La taxe sur les carburants : un coup de génie qui fait flop.

La taxe sur les carburants permettait de résoudre, dans la théorie, l'équation impossible : taxer légitimement les pauvres.

Le prétexte, cependant basé sur une réalité, de la transition écologique permettait de culpabiliser les automobilistes, et l'instauration de la taxe pourrait paraître légitime. Les pollueurs payeront.

Sauf que ces pollueurs, c'est l'ensemble de la population française, hormis les centres des grandes villes, et que tout le modèle français est tel qu'ils n'ont pas le choix.

Nous ne sommes pas aux Pays Bas, où les pistes cyclables parcourent le pays, et les moyens de transport ferroviaires sont de plus en plus chers, inefficaces, et ne concernent que les liaisons Paris -Province. Qu'un lyonnais veuille rejoindre Bordeaux ? Qu'il passe par Paris !

Ce modèle doit certes être modifiée, mais ce n'est pas l'imposition d'une taxe injuste qui va modifier en profondeur les choses, au moment même où les trains intercité (pour ne prendre qu'un exemple) sont régulièrement mis en cause.

La culpabilisation des français moyens qui payent des années de politique aveugle ne passe pas.

Un ras-le-bol général

La politique du gouvernement favorisant les riches au détriment de la population "normale" a fini pas exaspérer les français, et les Gilets jaunes en sont le reflet incandescent.

Les mouvements enflamment les régions et finiront par enflammer l'hyper centre parisien sourd et aveugle.

Les propos réguliers de Macron insultant la population dont il est censé être le représentant est une insulte non seulement vis-à-vis des citoyens qui l'ont élu, mais également vis-à-vis du système démocratique lui-même.

Ce président n'est tout simplement plus légitime.

____________________________________________

 PS : C'est un nanti qui le dit !


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    


  • Alren Alren 24 novembre 2018 12:32

    Il faut reconnaître qu’une maison individuelle avec un peu de terrain autour est beaucoup plus confortable et agréable qu’un appartement en immeuble surtout si celui-ci est mal insonorisé, qu’il est à l’étage sans ascenseur et qu’on a des enfants.

    La nuit les rues sont plus calmes dans les lotissements que dans certaines rues des villes ou au pied des immeubles des cités. Les femmes et les personnes âgées n’ont pas peur.


    Ce goût bien compréhensible des gens a rencontré l’intérêt des gouvernants et des capitalistes.

    Les gouvernants (de droite), je crois que cela a commencé avec Pompidou, se sont dit qu’en empruntant une forte somme aux banques (ravies de prêter), les futurs propriétaires n’auraient plus les moyens de faire grève et de perdre des journées de salaire.

    Les lotisseurs qui achètent des terrains au prix de la terre agricole et les revendent sous forme de lots au prix fort, réalisent un formidable bénéfice.


    Cela fait travailler les entreprises de bâtiments.

    Les distances augmentées incitent à l’achat d’automobiles, souvent deux par couple à la grande satisfactions des constructeurs.

    Ces voitures consomment du carburant à la grande satisfaction des pétroliers.


    Bref, tout le monde est content.

    Même les maires des communes avec gros lotissements qui gagnent des contribuables et peuvent conserver leurs écoles, les nouveaux arrivants étant plutôt jeunes.


    • Désintox Désintox 24 novembre 2018 16:38

      @Alren
      "Bref, tout le monde est content."

      Oui, sauf que ce mode de développement est insoutenable.


    • picpic 24 novembre 2018 18:14

      @Désintox
      Réveillez vous ! Vous devez réalisé que vous êtes dans un biais cognitif qui ne vous fait pas voir que c’est un « non choix » et que le « tout le monde est content » c’est de l’auto conviction.
      ce que l’on voudrait tous, c’est un moyen de subsistance (pas forcément un travail, vous n’avez pas d’imagination ? ) à deux pas de chez soi, le tout dans un cadre agréable et humain... la « survie » actuel est l’idéal pour le profit, mais absolument pas pour l’humain.
      devoir faire un travail de plus en plus stressant et sous payé pour vous payer les moyens techniques de votre exploitation (une voiture par exemple) et un logement dont vous profiterez peu et mal puisque vous bossez loin...
      dire qu’une personne qui vit comme ça, se sent bien, c’est grave...vos critères de bonheur vous aller les chercher dans la boue.


    • gnozd gnozd 24 novembre 2018 18:41

      @picpic

      Il me semble qu’Alren en disant que tout le monde est content, pratique l’ironie !

      Et il me semble que Désintox, toujours aussi sérieux, ne la comprend pas.

      Et il me semble que vous non plus !


    • xana 24 novembre 2018 19:02

      @Désintox

      « Oui, sauf que ce mode de développement est insoutenable »
      Parfaitement exact.
      Malheureusement il n’y a plus de solution, parce que le problème principal est la SURPOPULATION dont personne ne veut entendre parler.
      Le mode de vie pour lequel tout le monde est d’accord ne peut être soutenable que si la population humaine est STABILISEE à 2 personnes par hectare cultivable soit quelques millions sur la Terre. Et nous dépassons déjà 7 milliards...

      A ce stade il reste encore possible de discuter, mais c’est trop tard pour faire quoi que ce soit.
      L’extinction de l’humanité n’attendra pas dix ans pour se produire. Beaucoup d’autres espèces sont en cours de disparition, en grande partie grâce à nous.
      Heureusement la Vie continuera ensuite, avec d’autres espèces mieux adaptées au milieu pollué et au climat que nous aurons laissé.

      En attendant, le peuple se fait (enfin) entendre. Ca ne te fait pas plaisir ? Même si c’est de toutes façons trop tard...

      Jean Xana


    • JulietFox 25 novembre 2018 10:23

      @picpic
      En Limousin, y compris Charente Limousine Legrand appareils électriques avait monté des succursales un peu partout.
      Les gens qui y bossaient, n’ habitaient, pas loin. Mais au fur et à mesure des années, Legrand en a fermé plusieurs désertifiant encore les campagnes. Donc, les ouvriers et employés ont du aller plus loin chercher du travail.
      Autre exemple, une grand entreprise Limougeaude, employant (vers 1980) presque 3000 personnes, avait un réseau de cars ( pas gratuits, mais très abordable)
      Dans les années 90 la direction a décidé de l’horaire « élastique » Vous pouviez embaucher entre 7 h00 et 9h00, et faire votre horaire en conséquence.
      Ce qui s’est traduit, par un abandon des cars, et la multiplication des voitures. Mais certains ont pratiqué bien avant l’heure, le covoiturage.

      C’est bien Micron qui a engueulé les gars de GM&S (Creuse) qui ne voulaient pas aller travailler à Ussel ( plus de 200 kilomètres)


    • Désintox Désintox 25 novembre 2018 16:49

      @picpic
      « dire qu’une personne qui vit comme ça, se sent bien, c’est grave...vos critères de bonheur vous aller les chercher dans la boue. »

      ça tombe bien, puisque je ne l’ai pas dit.


    • jjwaDal jjwaDal 25 novembre 2018 17:06

      @xana
      « L’extinction de l’humanité n’attendra pas 10 ans pour se produire ». Vous devriez consulter, je soupçonne un début de dépression, là...
      Bien sûr dans 10 ans on sera encore 8 milliards sur Terre et si vous l’ignorez c’est pathologique. Seule une guerre nucléaire totale ou un géocroiseur pourrait changer la donne.


    • foufouille foufouille 25 novembre 2018 17:16

      @Désintox
      mais si.


    • xana 26 novembre 2018 18:06

      @jjwaDal
      Le géocroiseur, franchement je n’y crois pas trop...
      Par contre la guerre nucléaire ou totale ou autre encore, je la sens très bien, et si j’ai écrit dix ans c’est parce que je n’ose pas écrire « d’ici six mois ».
      Les gouvernements britannique et américain sont bien décidés à obtenir une guerre qui les débarrasserait du couple Russie-Chine, et de l’Iran par-dessus le marché. Ils savent que la Russie et la Chine (au moins) ne se laisseront pas anéantir sans avoir envoyé elles aussi leurs salves de missiles nucléaires, mais quelque milliards de morts, qu’est donc, si cela permet de conserver la suprémacie et de (re)devenir le numéro 1 mondial ?

      Dépressif, moi ? Non, simplement je m’informe ailleurs qu’à la télé.

      Tiens, hier la Russie a arraisonné trois navires de guerre Ukrainiens qui ont volontairement violé les eaux territoriales russes. Probablement une provocation, mais à chacune le doigt se rapproche du bouton rouge...
      Vous ne le saviez pas ?

      Jean Xana


    • nenecologue nenecologue 24 novembre 2018 12:44

      En parlant de vert , ou sont les djellabas jaunes ?

      La France périphérique manquerait elle de musulmans ?


      • aimable 24 novembre 2018 13:21

        @nenecologue
        s’ils sont invisibles c’est peut être parce qu’ils sont du côté des bénéficiaires, tout simplement .


      • BA 24 novembre 2018 13:15

        Sondage : de plus en plus de Français soutiennent le mouvement des « gilets jaunes ».


        Près de 8 Français sur 10 trouvent légitime l’appel à bloquer Paris ce samedi, révèle un sondage Odoxa pour Le Figaro et Franceinfo.


        Ni les risques d’attentat terroriste agités par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, ni l’inventaire à la Prévert de débordements relatés par les élus LaREM dans les médias n’auront suffi. Non seulement les Français ne se détournent pas des « gilets jaunes », mais ils sont encore plus nombreux à trouver justifiée leur mobilisation.


        Selon un sondage Odoxa pour Le Figaro et Franceinfo, réalisé les 21 et 22 novembre sur un échantillon de plus de mille personnes, près de 8 Français sur 10 (77 %) trouvent l’appel à bloquer la capitale, ce samedi, légitime. Soit trois points de plus qu’ils ne l’étaient samedi dernier.


        Preuve de l’échec de la récente stratégie de diabolisation du mouvement adoptée par le gouvernement, 62 % des sondés refusent de qualifier les « gilets jaunes » de « violents ». Une grande majorité préférant les caractériser comme « populaires » (81 %), « courageux » (77 %), engagés dans « une lutte pour l’intérêt général » (78 %).


        Si les modes d’action à venir font débat dans les rangs du mouvement, deux Français sur trois (66 %) appellent à ce que la mobilisation se poursuive, catégories populaires en tête (78 %). Et ce, même s’ils sont une majorité à relativiser leur efficacité. 56 % des sondés expriment ainsi des doutes quant à la capacité des « gilets jaunes » d’arracher de nouvelles concessions au gouvernement, susceptible de produire de réels effets sur le pouvoir d’achat.


        Les sympathisants LaREM justifient aussi le mouvement


        Alors que la proximité sociologique entre « gilets jaunes » et électeurs du Rassemblement national a fait couler beaucoup d’encre, 83 % des sympathisants du parti de Marine Le Pen soutiennent la poursuite du mouvement, contre 92 % de ceux de La France insoumise.


        « On observe une plus grande progression à gauche qu’à droite, souligne Céline Bracq, directrice générale d’Odoxa. Cela s’explique notamment par une différence de culture. Le recours aux manifestations étant moins naturel à la droite de l’échiquier politique qu’à gauche. »


        Élément d’inquiétude supplémentaire pour le gouvernement, quatre sympathisants de LaREM sur dix trouvent le mouvement des « gilets jaunes » justifié.


        Les résultats de cette étude d’opinion comme de celle publiée dans nos colonnes, la semaine passée, « montrent à quel point le décompte de 280.000 manifestants réalisé par le ministère de l’Intérieur, samedi dernier, rend bien mal compte du nombre de Français qui soutiennent les “gilets jaunes” et même y participent », note Céline Bracq. Nombre de personnes préférant aux barrages arborer un gilet jaune à leur tableau de bord, notamment.


        http://www.lefigaro.fr/politique/2018/11/22/01002-20181122ARTFIG00300-sondage-de-plus-en-plus-de-francais-soutiennent-le-mouvement-des-gilets-jaunes.php


        • 4 ou 15 BM 24 novembre 2018 13:45

          Jaune et vert... c’est le fil de terre pourtant ?!


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 novembre 2018 13:48

            @BM

            Equipotentiel...


          • 4 ou 15 BM 24 novembre 2018 15:30

            @Aita Pea Pea
            Ah ?
            B’en non...si on a un neutre et une phase ?
            Sur ma lampe de chevet, c’est à la prise de terre...

            Aaaah...peut-être un problème de sémantique absolue au niveau du transfo tri. ?
            mais je ne suis pas technicien de quoi que ce soit.

            Juste intelligence populaire basique pragmatique sans dents et du même côté de la route, descendant d’un gaulois qui a construit Alésia (et qui a bien connu Astérix).


          • Désintox Désintox 24 novembre 2018 16:17

            @BM
            « descendant d’un gaulois qui a construit Alésia »

            Diantre, vous avez fait un travail de généalogie remarquable !

            En réalité, si vous saviez...


          • Cadoudal Cadoudal 24 novembre 2018 16:27

            @Désintox
            On sait bien des choses FLN, t’inquiète pas pour nous...

            Un descendant du prophète Mohammed attaque Charlie Hebdo en justice

            https://www.youtube.com/watch?v=CbWn0EIEHsE

            Quel tissu de conneries !!!! Notre pays serait descendu si bas qu’a ce jour la justice débatte de ces crétineries Si le Sieur Gouasmi et autres consorts se plaignent de notre culture et de nos libertés en matière d’ironie ou d’humour leur place n’est pas ici mais dans le pays de leur prophète (Elle est belle la péninsule Arabique...) Le Grand Charles doit faire des triples sauts dans sa tombe en ce moment !!!!!

            « En un siècle, à force de bras, les colons ont, d’un marécage infernal, mitonné un paradis lumineux. Seul l’amour pouvait oser pareil défi, … Quarante ans est un temps honnête, ce nous semble, pour reconnaître que ces foutus colons ont plus chéri cette terre que nous, qui sommes ses enfants. »  Boualem Sansal Ce pauvre ,il doit lui aussi en faire des tours dans son string en voyant l’état de la France après la colonisation de ses congénères Vive la France et adhérez a notre parti anti charia ; « Europe, œnologie, les verres »"


          • Désintox Désintox 24 novembre 2018 16:39

            @Cadoudal
            Et hop, encore quelques liens vers la fachosphère.
            Comme d’hab.


          • illiadegun illiadegun 24 novembre 2018 16:50

            @BM « jaune et vert... » Une façon d’y voir que du bleu.


          • Cadoudal Cadoudal 24 novembre 2018 18:44

            @Désintox
            Tiens FLN, un peu de Figaro pour te détendre :

            Je pense d’ailleurs qu’il y a dans le populisme une espèce de revanche du politique sur le juridique, qui prend la forme d’une contestation de « l’État de droit ». Je ne dis pas que c’est forcément une bonne chose, mais je l’analyse comme un phénomène assez remarquable.

            http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2018/11/23/31001-20181123ARTFIG00348—notre-democratie-est-gangrenee-par-l-ideologie-progressiste.php


          • xana 24 novembre 2018 19:05

            @Désintox

            Sur ce point au moins je suis d’accord avec toi à 100%.

            Je ne supporte pas les rats racistes qui sont légion sur ce site.


          • Désintox Désintox 24 novembre 2018 13:49

            Si on raisonne en euros constants, les carburants ne sont pas plus chers aujourd’hui que dans les années 70. On trouvera une analyse intéressante ici.

            Si les gens dépensent plus, c’est parce qu’ils roulent plus, et c’est une catastrophe pour le climat.


            • 4 ou 15 BM 24 novembre 2018 15:33

              @Désintox

              IN-tox !!

              Allez l’expliquer aux infirmières qui roulent en campagne...

              Au cariste qui remue les bagages à Satolas mais qui vient de la banlieue profonde où y’a pas de métro ni de bus.

              Allez, vient...je te fais visiter mon pays...


            • Désintox Désintox 24 novembre 2018 16:10

              @BM

              Quand la planète sera devenue inhabitable à cause de la chaleur, les caristes, les infirmières et la banlieue profonde seront comme tout le monde.

              Morts.


            • 4 ou 15 BM 24 novembre 2018 17:03

              @Désintox
              Ah...si vous saviez...

              Dans un autre post, je parlais de la goutte d’eau du colibri de P.Rabhi, opposée aux contexte réel.
              Un bateau de croisière, c’est entre 100 et 300T de mazout par jour.
              Il y a en moyenne 80 de ces bateaux qui croisent.
              Je ne parle pas des pétroliers et portes-containers (17000 tankers, en tout 100.000 bateaux) ni des militaires : croiseurs porte-avions etc...

              Parlons des avions : un A350 consomme 6T de kérozène à l’heure...
              Il y a en moyenne 100.000 avions qui prennent l’air par jour sur la planète.

              Parlons entreprises : je n’ai pas de chiffres, mais j’imagine le pire.

              Le colibri est complètement naïf et malade, s’il pense éteindre la pollution avec trois gouttes d’eau.
              En plus, il emmerde ceux qui n’ont pas beaucoup de dents...ou pas du tout !

              Il faut donc commencer par faire du travail à l’international, réduire les vols, augmenter violemment les tarifs de ces bateaux pollueurs et prévoir leur arrêt définitif.
              Il faut suivre de près les conso. des entreprise, d’eau, de gaz, d’électricité.


            • foufouille foufouille 25 novembre 2018 09:03

              @Désintox
              encore ta propagande, les loyers n’ont jamais été de 6% des revenus.



            • Désintox Désintox 25 novembre 2018 16:51

              @foufouille
              « encore ta propagande, les loyers n’ont jamais été de 6% des revenus. »

              ça tombe bien, puisque je ne l’ai pas dit.


            • foufouille foufouille 25 novembre 2018 17:10

              @Désintox
              sauf que le loyer est pris en compte par ta propagande INSEE et un bon exemple de calcul trafiqué.


            • rogal 24 novembre 2018 14:06

              « Ce président n’est tout simplement plus légitime. »

              Ne se laisse-t-on pas trop happer par la figure du Président (spectacle obligeant) ? Si grande soit la valeur symbolique du ’’père de la Nation’’, l’essentiel du pouvoir est au Parlement, et même à l’Assemblée. Que les godillots LREM aient abdiqué comme d’autres avant eux n’empêche pas que constitutionnellement le maintien du Gouvernement dépend d’eux et d’eux seulement.

              Plutôt que « Macron démission », ne faut-il pas crier « Macron dissolution » ?

              Une chose après l’autre.


              • Paul Leleu 24 novembre 2018 19:10

                @rogal

                l’essentiel du pouvoir n’est ni à l’Assemblée ni à l’Elysée, mais entre les mains des grands trusts capitalistes qui les tiennent... les flics, les élus, les journalistes, les préfets, le président, ne sont que les larbins du capital...

                la police (soi-disant populaire) s’est encore illustrée dans son vrai travail : protéger les délinquants qui nous gouvernent, et tabasser le peuple qui se fait voler...

                la lutte des classes apparait de plus en plus au grand jour.


              • HELIOS HELIOS 24 novembre 2018 15:43

                *****  Nous ne sommes pas aux Pays Bas, où les pistes cyclables parcourent le pays *****


                ... et quand vous aurez, cher auteur, les 67 balais de votre retraite, est-ce que vous trouverez aussi sympathiques la bicyclette et ses pistes ... surtout les jours de pluie, ceux où votre dos vous arrachera des douleurs insupportables et où votre fatigue vous rappellera votre analyse un peu trop radicale exprimée sur les sites citoyens !


                • Désintox Désintox 24 novembre 2018 16:12

                  @HELIOS
                  Il n’y a pas pire que la bagnole pour déglinguer le dos.


                • foufouille foufouille 25 novembre 2018 09:01

                  @Désintox
                  va bosser dans les vignes feignasse.


                • Désintox Désintox 25 novembre 2018 16:54

                  @foufouille
                  « va bosser dans les vignes feignasse. »

                  L’insulte n’est pas un argument.
                  J’ai déjà bossé dans les vignes.


                • foufouille foufouille 25 novembre 2018 17:07

                  @Désintox
                  si c’était le cas tu aurais eu vraiment mal au dos. feignasse n’est donc pas une insulte.


                • HELIOS HELIOS 24 novembre 2018 15:57

                  Je ne vois pas, ni ecologiquement, ni socialement, encore moins economiquement... pourquoi il faudrait culpabiliser les utilisateurs de l’automobile qui est un element MAJEUR de la liberté avec tout ce qui va avec c’est a dire le rapprochement des familles et des citoyens entre eux, l’amenagement du territoire, la diffusion des experiences des uns et des autres, la meilleure répartition économique et surtout l’avenement definitif d’une sorte de mainmise de la part de pouvoir pour lequel la division, la séparation, l’ignorance et le confinement sont des sources de gouvenance, de soumissions et de racket.

                  En réalité l’ecologie, pas la vraie écologie, non, le dogme faussement ecologique erigé en politique de contrainte ,.. est le faux nez des pouvoirs en place qui ont bien constatés que la gauche, la droite (au sens orientation politique) ont echoués a proposé un modèle équilibré et qui se tournent maintenant, avec des arguments inverifaible et souvent improbable, pour justifier leur démarche faussement démagogique.

                  En clair, le climat et l’energie n’ont rien a voir avec nos desordres actuel, mais les privilèges accordés a des forces economiques illegitimes sont bien les vrais instigateurs de nos difficultés artificielles.


                  • Désintox Désintox 24 novembre 2018 16:15

                    @HELIOS
                    "En réalité l’ecologie, pas la vraie écologie, non, le dogme faussement ecologique erigé en politique de contrainte ,.. est le faux nez des pouvoirs en place qui ont bien constatés que la gauche, la droite (au sens orientation politique) ont echoués a proposé un modèle équilibré et qui se tournent maintenant, avec des arguments inverifaible et souvent improbable, pour justifier leur démarche faussement démagogique."

                    (sic)

                    Vous devriez vous relire.

                    La vraie écologie est le faux nez des pouvoirs, etc.


                  • HELIOS HELIOS 24 novembre 2018 18:55

                    @Désintox

                    .. désolé pour les fautes d’orthographe...


                  • Désintox Désintox 25 novembre 2018 16:55

                    @HELIOS
                    Le problème c’est qu’on ne comprenait pas ce que vous vouliez dire.


                  • goc goc 24 novembre 2018 16:23

                    concernant le seul problème du carburant, 2 remarques

                    1 les sociétés peuvent déduire la TVA sur le carburant de leurs véhicules « société » seulement si c’est du gasoil, pas sur l’essence

                    2 si le gvt voulait aider les « pauvres » a la transition énergétique, il peut faire un geste simple et pas trop cher : c’est payer la conversion des véhicules « essence » au bio carburant. Ca coute entre 700 et 1000 euros, pas 4000 euros pour des véhicules électriques hors de prix (sans compter la location des batteries)

                    Concernant le fond : le problème général du « pouvoir d’achat » a été crée par les différents gouvernements poussés par le système bancaire (dont ils sont souvent les employés zélés), et ce depuis 30 ans.

                    1 on oblige l’Etat à emprunter au privé avec taux d’intérêt alors qu’avant Pompidou (lui aussi ex employé de rotchild) , l’État empruntait à la BdF à taux zéro

                    2 — on « bricole » les chiffres de l’inflation à chaque mois (exemple : le poste logement ne représentait que 7% du budget d’un ménage), afin de minimiser l’inflation, et donc faire croire que le pouvoir d’achat n’est pas impacté.

                    3 On laisse l’immobilier flamber sans limite, car plus un logement est cher, plus l’organisme de crédit (la banque le plus souvent) gagne du fric, et même avec des taux à 3% , il vaut mieux prêter 1 million que 200 000 à 7%.

                    4 Ces mêmes banques ont institué, avec la complicité abjecte des gouvernements, des frais sur tout. Résultat : un ménage moyen paie jusqu’à 1000 euros par ans de frais bancaires. Or ce sont justement ces frais bancaires et surtout leur utilisation inhumaine (on refuse un chèque de 50 euros, mais on prélève 100 euros de frais de rejet), qui sont le fond réel (même s’il est inconscient) de la colère des gilets jaunes, qui n’arrivent plus à boucler les fins de mois.

                    5 on laisse faire les « rois du marketing et de l’achat inutile » a coup de pub toujours plus ciblée, a coup de culpabilisation du consommateur qui n’a pas le dernier i-machin à 1000 roros, on invente des journées commerciales (vendredi noir en ce moment). Les hyper-marchés poussent à consommer toujours plus (l’escroquerie des « ventes en gros volumes » destinés à faire du chiffre et à consommer plus : quand vous avez chez vous 30 litres de cola, vous en buvez plus et plus vite, que si vous n’avez qu’une seule canette, et donc vous retournez plus vite à la « fontaine »).

                    Bref voila les causes profondes de la crise actuelle, et voila pourquoi elle ne se réglera que par la violence, et en tout cas, pas avec des discours de politiciens plus véreux les uns que les autres : les sénateurs ont voté une augmentation de l’exonération fiscale pour eux. bel exemple de solidarité avec les « pauvres »


                    • goc goc 24 novembre 2018 16:37

                      1 — on oblige l’Etat à emprunter au privé avec taux d’intérêt alors qu’avant Pompidou (lui aussi ex employé de rotchild) , l’État empruntait à la BdF à taux zéro

                      Ce point est tres important, car si l’État taxe à ce point les citoyens, c’est parce qu’il a besoin d’argent pour payer...les emprunts et surtout les intérêts des dits emprunts. Cela représente plus de 30% du budget de l’État.

                      Plusieurs études ont démontré, que si l’État avait continu à bénéficier du taux zéro, il ne serait pas endetté actuellement. Donc l’État se prive, que dis-je, donne aux banques, 1 tiers de son budget.
                      Ce à quoi il faut ajouter que l’argent empruntée actuellement par l’État français (depuis 10 ans) est prêtè par les banques privées, ce même argent qu’elles ont reçu de ces mêmes États gratuitement via la BCE suite à la crise de 2008 et qui était censé renflouer les dites banques.

                      Donc pour moi, la première mesure à prendre pour sortir de la crise, c’est annuler le paiement des intérêts et faire un moratoire de 5 ans sur le remboursement du capital. Cela permettra de supprimer un paquet de taxes et de prélèvements sociaux.


                    • Désintox Désintox 24 novembre 2018 16:49

                      @goc

                      "1 — les sociétés peuvent déduire la TVA sur le carburant de leurs véhicules « société » seulement si c’est du gasoil, pas sur l’essence"

                      Cela ne change pas grand chose.

                      "2 — si le gvt voulait aider les « pauvres » a la transition énergétique, il peut faire un geste simple et pas trop cher : c’est payer la conversion des véhicules « essence » au bio carburant. Ca coute entre 700 et 1000 euros, pas 4000 euros pour des véhicules électriques hors de prix (sans compter la location des batteries)« 

                      Hélas, les biocarburant, c’est encore de l’huile de palme.

                       »on oblige l’Etat à emprunter au privé avec taux d’intérêt alors qu’avant Pompidou (lui aussi ex employé de rotchild) , l’État empruntait à la BdF à taux zéro"

                      D’accord avec votre remarque. La création monétaire pourrait financer la transition énergétique.

                       on « bricole » les chiffres de l’inflation à chaque mois (exemple : le poste logement ne représentait que 7% du budget d’un ménage), afin de minimiser l’inflation, et donc faire croire que le pouvoir d’achat n’est pas impacté.

                      On laisse l’immobilier flamber sans limite, car plus un logement est cher, plus l’organisme de crédit (la banque le plus souvent) gagne du fric, et même avec des taux à 3% , il vaut mieux prêter 1 million que 200 000 à 7%.«  »

                      Le pouvoir d’achat est évidemment en baisse L’inflation immobilière est le résultat de constructions insuffisantes de logements sociaux.

                      "Ces mêmes banques ont institué, avec la complicité abjecte des gouvernements, des frais sur tout. Résultat : un ménage moyen paie jusqu’à 1000 euros par ans de frais bancaires. Or ce sont justement ces frais bancaires et surtout leur utilisation inhumaine (on refuse un chèque de 50 euros, mais on prélève 100 euros de frais de rejet), qui sont le fond réel (même s’il est inconscient) de la colère des gilets jaunes, qui n’arrivent plus à boucler les fins de mois."

                      C’est vrai. Plus on est pauvre, plus on a de frais.

                      «  »on laisse faire les « rois du marketing et de l’achat inutile » a coup de pub toujours plus ciblée, a coup de culpabilisation du consommateur qui n’a pas le dernier i-machin à 1000 roros, on invente des journées commerciales (vendredi noir en ce moment). Les hyper-marchés poussent à consommer toujours plus (l’escroquerie des « ventes en gros volumes » destinés à faire du chiffre et à consommer plus : quand vous avez chez vous 30 litres de cola, vous en buvez plus et plus vite, que si vous n’avez qu’une seule canette, et donc vous retournez plus vite à la « fontaine »)."

                      Et en plus, ces produits sont nuisibles

                      «  »Bref voila les causes profondes de la crise actuelle, et voila pourquoi elle ne se réglera que par la violence, et en tout cas, pas avec des discours de politiciens plus véreux les uns que les autres : les sénateurs ont voté une augmentation de l’exonération fiscale pour eux. bel exemple de solidarité avec les « pauvres "

                      Non. La violence ne réglera rien. Elle ne fera qu’aggraver le sort des plus pauvres. Comme toujours


                    • goc goc 24 novembre 2018 19:54

                      @Désintox
                      bonjour desintox

                      Cela ne change pas grand chose.

                      Si justement ça change tout. C’est un chef d’une PME qui m’a expliqué : il doit changer de véhicule, il demande a son concessionnaire un devis pour une zoé. ce dernier lui annonce 250e/mois plus.. la location de la batterie : 150e/mois, primes et remise déduites. Du coup il demande un devis pour une voiture « thermique », et comme il peut récupérer la TVA sur la version diesel et pas la version « essence », il achètera une clio diesel, ça lui coutera 150e/mois. l’option « écologique » est passé à la trappe : merci macron.

                      Hélas, les biocarburant, c’est encore de l’huile de palme.


                      non on peut aussi produire du « biocarburant » en France (ethanol), mais l’État cherche à l’interdire.

                      Le pouvoir d’achat est évidemment en baisse L’inflation immobilière est le résultat de constructions insuffisantes de logements sociaux.
                      Pas que, en province, l’État a interdit les mobile-home en tant que résidence principale, alors que ça aurait pu compenser le manque de logement social, en permettant la remonté d’un cran des futurs primo-accédants, et donc la liberation de logement social. Les banques ont également poussé à l’inflation en rendant le crédit facile avec leurs prêts fantômes (l’effet de levier leur autorisant à preter alors qu’elles n’ont que 7% des fonds, le reste étant de la création monétaire numérique (jeux d’écriture).

                      Non. La violence ne réglera rien. Elle ne fera qu’aggraver le sort des plus pauvres. Comme toujours


                      Hélas la violence est la réponse ultime face à un gouvernement autiste et incapable de comprendre l’état de délabrement du pays, et croyant que le pourrissement de la révolte sera sa planche de salut. Mais surtout la violence existe déjà. On le voit même dans les lycées, face aux profs sans autorité. On la voit dans les banlieues avec ces zones de non droit, alors pourquoi ne la verrait-on pas en réponse au désespoir du peuple. J’ai entendu les mots de « guerre civile dans un an ou deux, si ça continue ».


                    • JulietFox 25 novembre 2018 10:32

                      @goc
                      " si le gvt voulait aider les « pauvres » a la transition énergétique, il peut faire un geste simple et pas trop cher : c’est payer la conversion des véhicules « essence » au bio carburant. Ca coute entre 700 et 1000 euros

                      « 
                      C’est a dire selon vous, cultiver, non pas pour nourrir, mais pour faire du carburant.
                      Bolsanaro est à votre écoute. Il va »s’occuper"de la forêt Amazonienne.


                    • goc goc 25 novembre 2018 12:25

                      @JulietFox
                      C’est a dire selon vous, cultiver, non pas pour nourrir, mais pour faire du carburant.
                      Bolsanaro est à votre écoute. Il va »s’occuper"de la forêt Amazonienne.

                      En France nous avons suffisamment de betteraves, de céréales et de canne à sucre (voir pb gasoil pourri à la Réunion), pour ne pas avoir besoin du Brésil.


                    • Désintox Désintox 25 novembre 2018 17:18

                      @goc
                      "Si justement ça change tout. C’est un chef d’une PME qui m’a expliqué : il doit changer de véhicule, il demande a son concessionnaire un devis pour une zoé. ce dernier lui annonce 250e/mois plus.. la location de la batterie : 150e/mois, primes et remise déduites. Du coup il demande un devis pour une voiture « thermique », et comme il peut récupérer la TVA sur la version diesel et pas la version « essence », il achètera une clio diesel, ça lui coutera 150e/mois. l’option « écologique » est passé à la trappe : merci macron.« 

                      C’est bizarre, car la différence de prix entre la Clio et la Zoé n’est pas si grande (mais cela tient compte du bonus). Il y a pourtant des entreprises qui achètent des Zoé. Elles ont dû faire leurs calculs. Ceci dit, je n’ai pas trop étudié la question, car je ne saurais pas où recharger une voiture électrique.

                       »non on peut aussi produire du « biocarburant » en France (ethanol), mais l’État cherche à l’interdire.« 

                      En principe oui. Encore faut-il s’assurer que la production de biocarburant n’émet pas autant de GES que la combustion de l’essence. Mais en pratique, c’est de l’huile de palme. Si l’importation d’huile de palme était interdite, il y aurait peut-être des pistes à creuser.

                       »Pas que, en province, l’État a interdit les mobile-home en tant que résidence principale, alors que ça aurait pu compenser le manque de logement social, en permettant la remonté d’un cran des futurs primo-accédants, et donc la liberation de logement social. Les banques ont également poussé à l’inflation en rendant le crédit facile avec leurs prêts fantômes (l’effet de levier leur autorisant à preter alors qu’elles n’ont que 7% des fonds, le reste étant de la création monétaire numérique (jeux d’écriture).« 
                      Je ne crois pas que le mobil-home soit une solution, mais il y a des gens qui fabriquent des »tiny-houses« qui sont peut-être intéressantes. De toutes façons, il y a une crise du logement et la construction de HLM est la seule solution.

                       »Hélas la violence est la réponse ultime face à un gouvernement autiste et incapable de comprendre l’état de délabrement du pays, et croyant que le pourrissement de la révolte sera sa planche de salut. Mais surtout la violence existe déjà. On le voit même dans les lycées, face aux profs sans autorité. On la voit dans les banlieues avec ces zones de non droit, alors pourquoi ne la verrait-on pas en réponse au désespoir du peuple. J’ai entendu les mots de « guerre civile dans un an ou deux, si ça continue ».« 
                      L’ex-yougoslavie, le Liban ou le Rwanda ont connu la guerre civile. Tout le monde y a perdu, évidemment. Souvent la vie.
                      Je pense qu’il y a des solutions au problème de ceux qui vivent en zone rurale loin de leur travail. Par exemple, l’État pourrait taxer le kérosène sur les vols intérieurs et utiliser l’argent ainsi récolté pour réformer le système des »frais réels" pour qu’il puisse bénéficier aux plus modestes.


                    • pemile pemile 25 novembre 2018 18:24

                      @Désintox « il y a des gens qui fabriquent des »tiny-houses« qui sont peut-être intéressantes »

                      C’est juste des caravanes en trois fois plus lourd, non ?


                    • nono le simplet nono le simplet 26 novembre 2018 02:30

                      @pemile
                      salut,
                      rien à voir, mais « tonton christobal » est revenu ... à toi de trouver ... smiley


                    • 4 ou 15 BM 24 novembre 2018 17:18

                      Nous, consommateurs avons contre nous une armée d’ingénieurs, de sociologues, de comportementalistes qui ont méticuleusement étudié notre psychologie de consommateur et qui utilisent nos failles et faiblesses, voire notre ignorance, pour nous obliger à acheter de l’inutile ou du superflu dans les supermarchés.

                      Nous, nous n’avons pas d’ingénieurs et psy. pour contrer ce rouleau compresseur et nous sommes donc des victimes.

                      Nous sommes manipulés et bien sûr, ce système nous appose notre « libre-arbitre » en nous déclarant fourbement que personne ne nous oblige à acheter...

                      Il y a des armes directes comme un couteau sous la gorge, mais il y a plus rusé : les manipulations psychologiques qui utilisent le chemin des faiblesses humaines.

                      La violence est le dernier recours face à une injustice non reconnue ; il est bien possible que le rouge de la colère se transforme maintenant un jaune fluo.

                      Dommage,


                      • egos 24 novembre 2018 18:14

                        L’Etat ne fonctionne plus qu’au super.

                        Super taxes, impôts et restrictions,

                        le réservoir en déborde.


                        • Ruut Ruut 25 novembre 2018 05:52

                          Pour l’écologie, il faut relocaliser.

                          ça produira des emplois locaux et permettra de se passer des cargos ultra-polluant chinois.

                          Mais ça notre gouvernement est incapable de le comprendre.


                          • aimable 25 novembre 2018 06:59

                            le libre échangisme ne favorise pas l’intimité au sein du couple .


                          • jjwaDal jjwaDal 25 novembre 2018 17:26

                            @Ruut
                            Beaucoup de consommateurs (en campagne et périphérie de ville) peuvent déjà développer l’autoconsommation (jardinage) et les circuits courts donc les emplois locaux (en bio si on peut).
                            Apprendre à cuisiner, faire des conserves, oublier la bouffe industrielle qui se balade en poids lourds 24/7 c’est possible sans attendre (en vain) un coup de pouce du gouvernement. Bricolage, entraide, SELs, des tas de moyens de relocaliser les savoirs faire au lieu d’attendre la solution « tout en un » venant de Chine dans des porte-conteneurs polluant comme dix millions de nos véhicules.
                            Le gouvernement est le problème, pas la solution.


                          • jalmecolma@ezehe.com 25 novembre 2018 09:27

                            https://www.youtube.com/watch?v=u337Ru0bkR4&feature=youtu.be

                            Lui faisait pas partie des intouchables, sinon il n’aurait jamais été inquiété et donc fait de la prison,

                            Bon le monde marche a 200 pourcents comme cela, et probablement la seule façon de s enrichir vraiment, a part si l on est une femme avec un très joli cul a vendre,

                            La moralité c est juste un business pour le show business d’aujourd’hui ou les écrivains d hier,

                            Des trivialités du dimanche matin

                            On peut s interroger sur les multi millions qui ont disparu du patrimoine de Macron comme on peut s’interroger si la justice française n est pas totalement mafieuse, mais c est juste une question, bien sur on ne peut accuser une humanité aussi propre,

                            Après il y a les Mougeons, les petits qui vont truander 50 euros sur leur feuille d ’impôt et on peur la nuit , cad la masse, le peuple ...




                              • Anatine 25 novembre 2018 10:38

                                L’acte 3 se prepare contre le deni de democratie.

                                Pendant ce temps cnews dans un special, sujet reccurent les degats sur les champs elysees... e les reactions a ses degats...

                                Castaner ayant annonce plusieurs jours l’inflitration de casseurs connus. Et ????


                                • BA 25 novembre 2018 11:15

                                  Les Gilets Jaunes appellent à revenir manifester sur les Champs-Elysées samedi 1er décembre 2018.


                                  https://www.facebook.com/events/591420981275639/?active_tab=about


                                  • Cadoudal Cadoudal 25 novembre 2018 11:23

                                    @BA
                                    La CGTMEDEFLFI invite également à manifester Samedi pour défendre le colonialisme...

                                    Espérons que la Nouvelle France et la France se croisent...lol...


                                  • lloreen 25 novembre 2018 12:45
                                    Certains à en juger par les commentaires ou les articles publiés n’ont encore pas compris grand chose lorsqu’ils réclamnt la démission de monsieur Macron !
                                    Il ne démissionnera jamais pour la bonne et simple raison qu’il est le directeur général d’une société privée qui s’appelle « REPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE » et qu’il n’a absolument aucun compte à vous rendre sur la politique qu’il applique à son entreprise dans laquelle vous êtes ASSOCIE (à votre insu peut-être mais associé quand même) parce que vous utilisez ses conditions générales(documents légaux que vous signez) et sa monnaie de singe (euro/dollar) ainsi que ses nombreux contrats de dupes. Donc non, monsieur Macron ne démissionnera jamais. Il enverra sa milice privée pour défendre sa propriété:LA REPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE. Si les différents chefs de partis qui interviennent à intervalles réguliers suite au mouvement de fronde qui déferle non seulement sur la France mais sur les autres pays européens dont certains n’ont même pas eu à se prononcer sur le choix pour ou contre l’approbation de la constitution européenne-ne sont pas informés sur cette réalité ou pire s’ils collaborent en la connaissant parfaitement ! c’ est quand même prodigieusement calamiteux surtout si ils prétendent régulièrement, à chaque élection , apporter une solution à un problème primordial qu’ils n’ont jamais soulevé, ou s’ils l’ont fait, cela a été du bout des lèvres comme par madame Le Pen (Loi Rothschild de 1973), lui valant l’excommunication immédiate.

                                    Monsieur Macron a donc deux atouts :


                                    L’un est sa milice privée et l’autre l’ignorance abyssale des français. En cette période très troublée dont on sait qu’elle permettrait potentiellement à cet imposteur, agent des Rothschild, de mettre le feu aux poudres suite à son stratagème malsain consistant à aiguillonner les français par ses insultes à leur égard et par sa politique qui les laissera exsangues, les français doivent être extrêmement vigilants.

                                    S’ils gardent leur sang-froid, les commanditaires de monsieur Macron sont tout à fait disposés à organiser une énième attaque par leurs barbouzes pour déclencher l’état d’urgence, lequel sera le mécanisme de verrouillage définitif du pays.

                                    "La nouvelle milice paramilitaire privée européenne s’est mise en place dans le plus grand secret dont le but est de n’alerter sous aucun prétexte la population – Le citoyen européen d’ailleurs n’en connaît pas l’existence – laissant penser qu’il s’agit d’une police du pays concerné – détrompez-vous le nom a été inventé de l’innovation intellectuelle des Français (Europe gendarmerie force) à s’appelant aussi « Force de gendarmerie européenne » (FGE).

                                     

                                    Sachez le cela ne restera pas ainsi. Plus les gens sont poussés dans la misère par la politique de gestion désespérée et erronée de la crise, plus cette troupe nantie de pouvoirs illimités devra « régler » la situation. Son quartier général se tient à Vicence en Italie et comprend plus de 3000 hommes.

                                     

                                    EuroGendFor est à la fois police, police judiciaire, armée et services secrets.

                                     

                                    Les compétences de cette unité sont pratiquement illimitées. Elle doit, en coopération étroite avec les militaires européens, garantir la « sécurité en territoires de crise européens ». Et comme vous avez pu vous apercevoir elle consiste surtout à réprimer les rebellions les plus légitimes.

                                    Source :http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/08/20/27859801.html


                                    • Anatine 25 novembre 2018 12:50

                                      Lemaire sur BFM

                                      Acte 1 ahhhh j’ai compris qu’effectivement il y a une probleme et reformule ce qu’il a entendu

                                      Acte 2. On fait parler des gilets jaunes. Messsage : on attends des mesures concretes

                                      Acte 3 1er reponse, ecoute et consideration !!!!! La parole doit s’exprimer... et l’illustre en citant ce qu’il dit avoir entendu....

                                      et il revient sur rien. Blabla sur l’ecologie... et sur la fibre nationale i.e s’affranchir des aleas internationaux.

                                      Une fixation sur les pauvres sachant qu’on tape sur la classe moyenne (donc on peut continuer)et on met a genoux les pauvres...

                                      Acte 4. Je dirais rien sur ce que dira Macron mardi. Sauf : Msg 1. On maintient le cap on change rien msg 2. Messages generaux sur le travail...

                                      Acte 5. On lui rappelle qu’il a dit. « Il faut baisser les taxes et impots au senat » (ca rigole meme au senat).

                                      Reponse : le cap ne change pas. "on fait des baisses de charges en diminuant vos droits dans tous les domaines aujourd’hui et dans le futur (en oubliant de rappeler a qui profite d’abord ces baisses).

                                      On allege le cout du capital pour investir...

                                      Mon opinion : Exclure les grandes entreprises et les entreprises sous leur controle (pour les obliger a y etre minoritaire).

                                      Pourquoi ? Les pmes et ETI font leurs business (et innovent) en France, ca serait donc simple et mecanique ! Et ca serait deja ne pas ne pas abonder les benefices des entreprises du CAC qui partent a 70% a des fonds non francais.


                                      • Anatine 25 novembre 2018 13:49

                                        @Anatine

                                        Le logiciel du gouvernement actuel est buggé. Le logiciel ne repond pas a une question essentielle. Dans un systeme ouvert, le bilan des transferts doit garantir la preservation des equilibres, a ne pas confondre avec l’inertie... Tout l’edifice de cette politique tient a une croyance (les faits l’invalident) résumée par les metaphores du ruisselement et du premier de cordée, qui revient a reconnaitre les conditions necessaires au bon fonctionnement du systeme. Quand mr Macron veut reformer l’exit tax, on peut legitimement s’interroger... a vous de conclure...


                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 25 novembre 2018 13:45

                                        Tout d’un coup je suis nostalgique : "Le jaune et le vert ne s’épousent-ils pas... ?


                                        • zygzornifle zygzornifle 25 novembre 2018 14:31

                                          Macron voulait rassembler les Français , pari tenu , ils se rassemblent contre lui ....


                                          • paulau 25 novembre 2018 15:58

                                            Au sujet de la manifestation de hier samedi :
                                            SGP Police dénonce l’absence d’ordre d’arrêter les Black Blocs
                                            https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=9ZOd0HVltJ4


                                            • Yanleroc Yanleroc 25 novembre 2018 17:45

                                              @paulau,

                                              Castaner, rend l’ extrême droite responsable, et elle, l’ extrême gauche !

                                              Ils sont bien emmerdés, parce que ce sont peut-être bien
                                              des casseurs ni de droite ni de gauche !
                                              C’ est à la mode.


                                            • exocet exocet 25 novembre 2018 16:39

                                              Et s’il n’y avait que les taxes sur les carburants....

                                              .

                                              Au printemps 2018 a été instauré un nouveau contrôle technique plus difficile à passer.

                                              Il est prévu qu’en janvier 2019 ce nouveau contrôle technique soit encore durci, essentiellement sur les contrôles de pollution, qui seraient dorénavant alignés sur les normes Euro 5 et Euro 6 pour tous les véhicules après 2010 ou 2011.

                                              .

                                              mais pourquoi nous poussent-ils si fort vers la voiture électrique ?

                                              Il y a quelques temps un groupe d’experts du nucléaire a remis sa copie au gouvernement : il faudrait fabriquer et installer en France 5 ou 6 réacteurs nucléaires EPR....pour sauver EdF et Areva de la faillite et...alimenter de « futurs véhicules électriques ».

                                              Tout est là, d’une pierre trois coups, remonter les finances en taxant, réalimenter Renault avec la vente massive de sa voiture Zoé électrique, faire faire du chiffre à EdF et aussi Areva dont les pays étrangers ne veulent plus acheter le combustible « mox »....

                                              .

                                              Au détriment des dindons que nous sommes...

                                              .

                                              • Et cette politique n’est pas si innocente que celà.

                                                .

                                                On a réformé la SNCF qui perd de l’argent.

                                              • Mais pas EdF qui est bien plus endettée

                                                .

                                                EdF, Enedis (ex-ErdF) et Areva sont trois sociétés issues d’une seule : l’EdF des années 90.

                                                De tous temps EdF a été surnommée « le pôle-emploi des fils à papa ». Depuis toujours il est illusoire de voir figurer dans les journaux les avis de recrutement et de concours pour y entrer. Seuls quelques privilégiés dûment pistonnés y ont accès. Expérience vécue. Du moins pour les postes intéressants qui paient bien. là on trouve du beau monde, des fils de bonne famille.

                                                .

                                                Aussi, je ne crois pas qu’on réformera EdF un jour, du moins en profondeur, ne pas bousculer ces chers amis. Il est donc question de nous réformer nous, le reste des Français, pour continuer à faire tourner cette entreprise surendettée au-delà de l’imaginable.

                                                Enedis a eu son linky, imposé par presque tous nos politiques, EdF et Areva auront les déplacements électriques...

                                                .

                                                Quant à la promesse d’une électricité issue de 50% d’énergies renouvelables au moins avec 50% de nucléaire, notre Président l’a en douce reportée aux calendes grecques (2050..  : ce seront les réacteurs et point barre.

                                              • .


                                              • Anatine 25 novembre 2018 17:31

                                                @exocet

                                                Je crois que dans les 10 prochaines annees, verront la levee des freins au developpement des technologies LENR avec un industrialisation tirant partie des nanotechnologies, de l’impression 3D nanometrique et de leurs applications dans le domaine de l’energie. Les « batteries » produiront leur propre energie et les centrales nucleaires seront des heresies economiques.


                                              • Anatine 25 novembre 2018 18:08

                                                Journalistes en dessous de tout.quelque soit le contenu des interventions, retour en boucle sur les images de violence et degats.

                                                BFM et CNews. Sujet principal. La casse sur la Pluuuuuss belle avenue du mooooonde. Pitoyable.


                                                • Anatine 25 novembre 2018 18:16

                                                  Ces jourbalistes... Ca me rappelle le jeu consistant a choisir plusieurs mots et a les placer le plus grand nombre de fois possibles dans une presentation.

                                                  Commentaires du journaliste a l’instant. Le niveau de soutien des gilets jaunes baisse avec de telles images. Et tenez, regardez les une nouvelle foi.

                                                  Pas 5 minutes ou ces gens ne sont pas ds la propagande...sauf pendant les pubs, une autre sorte de propagande.

                                                  Il est interessant de regarder pour vour 1. Ce qu’ils ne disent pas. 2. Leurs reactions aux interventions des Personnes interrogees. 3. Les messages qu’ils delivrent aux ordres


                                                • Anatine 25 novembre 2018 18:22

                                                  @Anatine

                                                  mon univers. La majorite silencieuse :- ) elle s’exprime en ce moment ...


                                                • BA 25 novembre 2018 20:11

                                                  « Pas de report » des hausses des taxes-carburant : Emmanuel Macron toujours sourd aux revendications des « gilets jaunes »


                                                  Au lendemain du deuxième samedi de mobilisation des « gilets jaunes », le gouvernement exclut tout report de la hausse des prix du carburant.


                                                  Au lendemain du deuxième samedi de mobilisation contre la hausse des prix du carburant, les "gilets jaunes" ne désarment pas. Mais alors qu’un évènement Facebook appelle à un « Acte 3, Macron démissionne », le 1er décembre sur les Champs-Elysées, le gouvernement fait d’ores et déjà savoir qu’il ne cédera pas d’un pouce sur la hausse des prix, restant ainsi sourd aux revendications de ces Français inquiets pour leur pouvoir d’achat .


                                                  « Il n’y aura pas de virage », mais un « discours sur la méthode », explique un poids lourd de la majorité au Journal du dimanche, à propos de la prochaine prise de parole du président de la République sur le sujet, ce mardi 27 novembre.


                                                  Samedi soir, alors que 106 301 "gilets jaunes" avaient été recensés dans toute la France, Emmanuel Macron n’a pas eu un mot sur le fond des revendications des manifestants, préférant condamner les violences qui ont émaillé la mobilisation parisienne. "Merci à nos forces de l’ordre pour leur courage et leur professionnalisme. Honte à ceux qui les ont agressées. Honte à ceux qui ont violenté d’autres citoyens et des journalistes (...) Pas de place pour ces violences dans la République", a-t-il twitté.


                                                  Le même jour, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner avait de son côté dénoncé la mobilisation de l’« ultradroite ».


                                                  Le gouvernement vante sa loi mobilités


                                                  Et alors qu’une nouvelle hausse de 4 centimes par litre d’essence et de 7 centimes pour le diesel doit entrer en vigueur dès le 1er janvier, l’Elysée prévient dans le Journal du dimanche que la hausse des taxes sur les carburants "ne fera pas l’objet d’un report« . »Pour lutter contre le dérèglement climatique, nous sommes engagés dans une trajectoire nécessaire, donc nous n’allons pas la remettre en question", ajoute la ministre des Transports Elisabeth Borne dans l’hebdomadaire.


                                                  Et la ministre de dérouler les éléments de langage du gouvernement depuis le début de la crise, évoquant « des territoires qui se sentent abandonnés », les Français prisonniers du « tout-voiture », et vantant la future loi mobilités qui permettra "d’apporter des réponses concrètes partout« . L’Etat va »investir à hauteur de 2,6 milliards pour augmenter l’offre de trains du quotidien là où il y a le plus de besoins", ajoute Elisabeth Borne.


                                                  Comme le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin qui regrettait la semaine dernière "la dépendance de la France depuis 40 ans (vis à vis) des pétromonarchies du Moyen-Orient et singulièrement de l’Arabie saoudite", Bruno Le Maire a lui mis en avant dimanche sur BFM-TV, l’importance pour la France de "se libérer des énergies fossiles pour ne pas être le jouet des négociations entre Trump et l’OPEP" .



                                                  Pour calmer la grogne, le gouvernement temporise toutefois sur la mise en place d’une vignette poids lourds, qui hérisse les transporteurs routiers. "Aucune décision n’est prise", explique la ministre des Transports.


                                                  Macron devrait lancer un Haut Conseil pour le climat


                                                  Toujours selon le Journal du dimanche, le président de la République, qui dévoilera mardi la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), en profitera pour lancer un Haut Conseil pour le climat, qui sera placé sous l’autorité de Matignon. Au sein de ce Haut Conseil, devraient siéger plusieurs personnalités de l’écologie comme l’ambassadrice de la COP21 Laurence Tubiana, ou encore Pascal Canfin, directeur France du WWF, soit deux personnalités un temps évoquées pour succéder à Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique. Objectif, selon le JDD : « susciter moins de crispations » sur la « politique énergétique et ses incidences fiscales ».


                                                  « Doté de moyens », selon l’Elysée, ce Haut Conseil pourra "intervenir sur toutes les politiques publiques« , et aura en charge de s’assurer » de la soutenabilité sociale et économique" des politiques.


                                                  Le gouvernement entendrait également changer de méthode, un conseiller évoquant dans Le Parisien "une méthode de transformation beaucoup plus participative". L’exécutif va jusqu’à envisager l’éventuelle réception de représentants des « gilets jaunes ». Pas sûr qu’une telle initiative suffise à contenter ces militants.


                                                  https://www.marianne.net/politique/pas-de-report-des-hausses-des-taxes-carburant-emmanuel-macron-toujours-sourd-aux


                                                  • 4 ou 15 BM 25 novembre 2018 23:24

                                                    J’ai trouvé ça sur le Net : c’est la pollution CO2 par pays en 2016 en milliard de Tonnes

                                                    Monde entier
                                                    32,32  100

                                                    Chine 9,06 28,0 %
                                                    États-Unis 4,83 14,9 %
                                                    Inde 2,08 6,0 %
                                                    Russie 1,44 4,4 %
                                                    Japon 1,15 3,6 %
                                                    Allemagne 0,73 2,3 %
                                                    Corée du Sud 0,59 1,8 %
                                                    Iran 0,56 1,7 %
                                                    Canada 0,54 1,7 %
                                                    Arabie saoudite 0,53 1,6 %
                                                    Brésil 0,52 1,6 %
                                                    Indonésie 0,45 1,4 %
                                                    Mexique 0,45 1,4 %
                                                    Afrique du Sud 0,41 1,3 %
                                                    Australie 0,39 1,2 %
                                                    Royaume-Uni 0,37 1,1 %
                                                    Turquie 0,34 1,0 %
                                                    Italie 0,33 1,0 %
                                                    France 0,29 0,9%


                                                    • JC_Lavau JC_Lavau 26 novembre 2018 00:26

                                                      @BM. Qui n’est pas une pollution, mais une très légère diminution de la pénurie en CO2 atmosphérique.
                                                      Très très légère et largement insuffisante.


                                                    • smarticasso 26 novembre 2018 00:19

                                                      Merci, très bon article.


                                                      • 4 ou 15 BM 26 novembre 2018 00:22

                                                        Finalement, je ne comprends vraiment plus notre gouvernement.

                                                        Je viens de trouver les prix du gasoil en Europe (19/11/2018) ; je ne considèrerai que ceux de l’Allemagne.

                                                        https://www.cargopedia.fr/prix-des-carburants-en-europe

                                                        Alors que l’Allemagne pollue beaucoup plus que la France (2,3% contre 0,9%),

                                                        le prix du gasoil y est de 1,314€ contre 1,481 en France.

                                                        Est-ce que ce n’est pas se tirer une balle dans le pied au nom de l’écologie ?

                                                        On pollue moins, mais on paye encore plus cher le carburant.

                                                        Couts de production ?
                                                        Transport ?

                                                        Qui dit baisse des moyens des ménages dit aussi baisse de la croissance ?
                                                        Normalement on devrait essayer de faire jeu égal économiquement avec l’Allemagne... Non ?

                                                        Je me trompe ?


                                                        • Anatine 26 novembre 2018 12:07

                                                          Formule entendue ce matin a mediter... « Les classes populaires et moyennes ont ete licenciees. On n’a plus besoin de vous ».

                                                          L’explosion technologique et son corollaire, la diminution du besoin en capital necessaire pour la mettre en oeuvre rendent possible la creation et la mise en oeuvre de solutions a une echelle locale. La mondialisation est aussi la reaction du modele dominant pour s’y opposer : baisser les couts et accroitre les besoins en capital pour etre dans le jeu en imposant la globalite.

                                                          Depuis plus de 20 ans, se developpent une myriade d’initiatives pour faire autrement et ceci dans tous les domaines. Et il faut y inclure nombre de startups et le coeur de l’innovation.

                                                          Pourquoi le tout ne catalyse pas ? La reponse : pas de mise « en systeme » ainsi que la cause : Formellement, la monnaie, et dans la pratique, le controle et l’emploi des impots, la maitrise des « communs ».

                                                          Non seulement, les classes populaires et moyenbes sont licencies mais elles sont empeches de mettre en oeuvre leurs solutions ! Mettre en place un modele operant et efficace alternatif au controle et a l’emploi.

                                                          Les crypto-monnaies ont montre la voie pour ce qui concerne le controle. Sachez que ce monde des alternatives, nombre d’acteurs travaillent à en etendre la logique pour que chacun puisse participer a l’economie. Pour cela, il faut aussi revendiquer l’emploi de l’impots !

                                                          L’opportunite qu’ont les gilets jaunes est d’en revendiquer l’emploi. C’est le veritable enjeu du mouvement et cela ne se fera pas dans un « negociation » avec le modele dominant et avec des representants tels qu’il les attend.

                                                          Culturellement, la France a la capacite d’inventer ce nouveau modele et ce n’est ni les corps intermediaires, ni les partis politiques et encore moins un nouvel avatar qui le rendront possible.

                                                          Suite a venir..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès