• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le jaune et le vert

Le jaune et le vert

La contestation est à son comble, le jaune est dans la rue, refusant une taxation sur le pétrole imposé part un vert hors sol.

Le modèle français est en déroute

Depuis quasiment les années soixante, puis soixante-dix malgré la crise du pétrole, à l'époque suite à son augmentation via l'OPEP, le modèle français est basé sur l'automobile.

Pour une partie de la population, la liberté est passée par le petit pavillon, le jardinet et son bac à sable, et bien entendu la sacro-sainte bagnole.

De la maisons au travail, du travail aux loisirs, des loisirs aux commerces, des commerces à la maison, tout passe par le vecteur automobile.

Dans les villes, les centres se vident de leurs anciennes échoppes, remplacées par des agences immobilières, des assurances et des banques, ce qui les rend particulièrement inhospitalières et évacue toute la convivialité.

Dans les zones périphériques, s'étendent à perte de vue les horribles zones commerciales et zones industrielles, mangeant les espaces agricoles, détruisant les lieux autrefois réservés à la nature, pour donner lieu à des cohortes de hangars plus moches les uns que les autres, destinés soit au travail pauvre, soit aux achats de toutes sortes, uniquement accessibles en véhicule automobile.

C'est ce modèle pour lequel la voiture est indispensable qui est et sera remis en cause par les hausses successives de carburants, mais c'est ce modèle que les hommes politiques sont incapables de remettre en cause, tant la construction de ces zones horrifiques reste d'actualité (notamment en région parisienne).

L'échec de la politique de l'offre

Le gouvernement actuel, mais aussi le précédent (puisque c'est Hollande qui a intronisé Macron), ont basé leur stratégie économique sur la politique de l'offre.

Cette politique consiste à réduire les charges et les impôts pour les sociétés, afin de les inviter à investir davantage, considérant que les charges en moins favoriseront un recrutement plus important. La reprise des activités des entreprises entraînera un cercle vertueux et redressera l'économie.

Sauf que le budget global est bloqué par les diktats européens, et que la diminution des impôts par là devra être compensée par ailleurs.

Et cet ailleurs, ce sont les classes moyennes basses, les travailleurs pauvres, les retraités. Ceux qui ont déjà des difficultés à boucler les fins de mois doivent donc financer la politique d'aide aux entreprises dont certaines font déjà des bénéfices importants, les aides servant uniquement aux actionnaires.

Cette politique ne redresse pas l'économie pour plusieurs raisons, notamment par la diminution de la demande intérieure, malgré tout fondamentale, et par l'utilisation de ces aides non pour embaucher ou investir vraiment, mais soit pour augmenter la part de spéculation financière, soit pour augmenter les dividendes des actionnaires.

Résultat : les gens s'appauvrissent et l'économie ne redémarre pas.

La taxe sur les carburants : un coup de génie qui fait flop.

La taxe sur les carburants permettait de résoudre, dans la théorie, l'équation impossible : taxer légitimement les pauvres.

Le prétexte, cependant basé sur une réalité, de la transition écologique permettait de culpabiliser les automobilistes, et l'instauration de la taxe pourrait paraître légitime. Les pollueurs payeront.

Sauf que ces pollueurs, c'est l'ensemble de la population française, hormis les centres des grandes villes, et que tout le modèle français est tel qu'ils n'ont pas le choix.

Nous ne sommes pas aux Pays Bas, où les pistes cyclables parcourent le pays, et les moyens de transport ferroviaires sont de plus en plus chers, inefficaces, et ne concernent que les liaisons Paris -Province. Qu'un lyonnais veuille rejoindre Bordeaux ? Qu'il passe par Paris !

Ce modèle doit certes être modifiée, mais ce n'est pas l'imposition d'une taxe injuste qui va modifier en profondeur les choses, au moment même où les trains intercité (pour ne prendre qu'un exemple) sont régulièrement mis en cause.

La culpabilisation des français moyens qui payent des années de politique aveugle ne passe pas.

Un ras-le-bol général

La politique du gouvernement favorisant les riches au détriment de la population "normale" a fini pas exaspérer les français, et les Gilets jaunes en sont le reflet incandescent.

Les mouvements enflamment les régions et finiront par enflammer l'hyper centre parisien sourd et aveugle.

Les propos réguliers de Macron insultant la population dont il est censé être le représentant est une insulte non seulement vis-à-vis des citoyens qui l'ont élu, mais également vis-à-vis du système démocratique lui-même.

Ce président n'est tout simplement plus légitime.

____________________________________________

 PS : C'est un nanti qui le dit !


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Alren Alren 24 novembre 2018 12:32

    Il faut reconnaître qu’une maison individuelle avec un peu de terrain autour est beaucoup plus confortable et agréable qu’un appartement en immeuble surtout si celui-ci est mal insonorisé, qu’il est à l’étage sans ascenseur et qu’on a des enfants.

    La nuit les rues sont plus calmes dans les lotissements que dans certaines rues des villes ou au pied des immeubles des cités. Les femmes et les personnes âgées n’ont pas peur.


    Ce goût bien compréhensible des gens a rencontré l’intérêt des gouvernants et des capitalistes.

    Les gouvernants (de droite), je crois que cela a commencé avec Pompidou, se sont dit qu’en empruntant une forte somme aux banques (ravies de prêter), les futurs propriétaires n’auraient plus les moyens de faire grève et de perdre des journées de salaire.

    Les lotisseurs qui achètent des terrains au prix de la terre agricole et les revendent sous forme de lots au prix fort, réalisent un formidable bénéfice.


    Cela fait travailler les entreprises de bâtiments.

    Les distances augmentées incitent à l’achat d’automobiles, souvent deux par couple à la grande satisfactions des constructeurs.

    Ces voitures consomment du carburant à la grande satisfaction des pétroliers.


    Bref, tout le monde est content.

    Même les maires des communes avec gros lotissements qui gagnent des contribuables et peuvent conserver leurs écoles, les nouveaux arrivants étant plutôt jeunes.


    • Désintox Désintox 24 novembre 2018 16:38

      @Alren
      "Bref, tout le monde est content."

      Oui, sauf que ce mode de développement est insoutenable.


    • picpic 24 novembre 2018 18:14

      @Désintox
      Réveillez vous ! Vous devez réalisé que vous êtes dans un biais cognitif qui ne vous fait pas voir que c’est un « non choix » et que le « tout le monde est content » c’est de l’auto conviction.
      ce que l’on voudrait tous, c’est un moyen de subsistance (pas forcément un travail, vous n’avez pas d’imagination ? ) à deux pas de chez soi, le tout dans un cadre agréable et humain... la « survie » actuel est l’idéal pour le profit, mais absolument pas pour l’humain.
      devoir faire un travail de plus en plus stressant et sous payé pour vous payer les moyens techniques de votre exploitation (une voiture par exemple) et un logement dont vous profiterez peu et mal puisque vous bossez loin...
      dire qu’une personne qui vit comme ça, se sent bien, c’est grave...vos critères de bonheur vous aller les chercher dans la boue.


    • gnozd 24 novembre 2018 18:41

      @picpic

      Il me semble qu’Alren en disant que tout le monde est content, pratique l’ironie !

      Et il me semble que Désintox, toujours aussi sérieux, ne la comprend pas.

      Et il me semble que vous non plus !


    • xana 24 novembre 2018 19:02

      @Désintox

      « Oui, sauf que ce mode de développement est insoutenable »
      Parfaitement exact.
      Malheureusement il n’y a plus de solution, parce que le problème principal est la SURPOPULATION dont personne ne veut entendre parler.
      Le mode de vie pour lequel tout le monde est d’accord ne peut être soutenable que si la population humaine est STABILISEE à 2 personnes par hectare cultivable soit quelques millions sur la Terre. Et nous dépassons déjà 7 milliards...

      A ce stade il reste encore possible de discuter, mais c’est trop tard pour faire quoi que ce soit.
      L’extinction de l’humanité n’attendra pas dix ans pour se produire. Beaucoup d’autres espèces sont en cours de disparition, en grande partie grâce à nous.
      Heureusement la Vie continuera ensuite, avec d’autres espèces mieux adaptées au milieu pollué et au climat que nous aurons laissé.

      En attendant, le peuple se fait (enfin) entendre. Ca ne te fait pas plaisir ? Même si c’est de toutes façons trop tard...

      Jean Xana


    • JulietFox 25 novembre 2018 10:23

      @picpic
      En Limousin, y compris Charente Limousine Legrand appareils électriques avait monté des succursales un peu partout.
      Les gens qui y bossaient, n’ habitaient, pas loin. Mais au fur et à mesure des années, Legrand en a fermé plusieurs désertifiant encore les campagnes. Donc, les ouvriers et employés ont du aller plus loin chercher du travail.
      Autre exemple, une grand entreprise Limougeaude, employant (vers 1980) presque 3000 personnes, avait un réseau de cars ( pas gratuits, mais très abordable)
      Dans les années 90 la direction a décidé de l’horaire « élastique » Vous pouviez embaucher entre 7 h00 et 9h00, et faire votre horaire en conséquence.
      Ce qui s’est traduit, par un abandon des cars, et la multiplication des voitures. Mais certains ont pratiqué bien avant l’heure, le covoiturage.

      C’est bien Micron qui a engueulé les gars de GM&S (Creuse) qui ne voulaient pas aller travailler à Ussel ( plus de 200 kilomètres)


    • Désintox Désintox 25 novembre 2018 16:49

      @picpic
      « dire qu’une personne qui vit comme ça, se sent bien, c’est grave...vos critères de bonheur vous aller les chercher dans la boue. »

      ça tombe bien, puisque je ne l’ai pas dit.


    • jjwaDal jjwaDal 25 novembre 2018 17:06

      @xana
      « L’extinction de l’humanité n’attendra pas 10 ans pour se produire ». Vous devriez consulter, je soupçonne un début de dépression, là...
      Bien sûr dans 10 ans on sera encore 8 milliards sur Terre et si vous l’ignorez c’est pathologique. Seule une guerre nucléaire totale ou un géocroiseur pourrait changer la donne.


    • foufouille foufouille 25 novembre 2018 17:16

      @Désintox
      mais si.


    • xana 26 novembre 2018 18:06

      @jjwaDal
      Le géocroiseur, franchement je n’y crois pas trop...
      Par contre la guerre nucléaire ou totale ou autre encore, je la sens très bien, et si j’ai écrit dix ans c’est parce que je n’ose pas écrire « d’ici six mois ».
      Les gouvernements britannique et américain sont bien décidés à obtenir une guerre qui les débarrasserait du couple Russie-Chine, et de l’Iran par-dessus le marché. Ils savent que la Russie et la Chine (au moins) ne se laisseront pas anéantir sans avoir envoyé elles aussi leurs salves de missiles nucléaires, mais quelque milliards de morts, qu’est donc, si cela permet de conserver la suprémacie et de (re)devenir le numéro 1 mondial ?

      Dépressif, moi ? Non, simplement je m’informe ailleurs qu’à la télé.

      Tiens, hier la Russie a arraisonné trois navires de guerre Ukrainiens qui ont volontairement violé les eaux territoriales russes. Probablement une provocation, mais à chacune le doigt se rapproche du bouton rouge...
      Vous ne le saviez pas ?

      Jean Xana


    • nenecologue nenecologue 24 novembre 2018 12:44

      En parlant de vert , ou sont les djellabas jaunes ?

      La France périphérique manquerait elle de musulmans ?


      • aimable 24 novembre 2018 13:21

        @nenecologue
        s’ils sont invisibles c’est peut être parce qu’ils sont du côté des bénéficiaires, tout simplement .


      • BA 24 novembre 2018 13:15

        Sondage : de plus en plus de Français soutiennent le mouvement des « gilets jaunes ».


        Près de 8 Français sur 10 trouvent légitime l’appel à bloquer Paris ce samedi, révèle un sondage Odoxa pour Le Figaro et Franceinfo.


        Ni les risques d’attentat terroriste agités par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, ni l’inventaire à la Prévert de débordements relatés par les élus LaREM dans les médias n’auront suffi. Non seulement les Français ne se détournent pas des « gilets jaunes », mais ils sont encore plus nombreux à trouver justifiée leur mobilisation.


        Selon un sondage Odoxa pour Le Figaro et Franceinfo, réalisé les 21 et 22 novembre sur un échantillon de plus de mille personnes, près de 8 Français sur 10 (77 %) trouvent l’appel à bloquer la capitale, ce samedi, légitime. Soit trois points de plus qu’ils ne l’étaient samedi dernier.


        Preuve de l’échec de la récente stratégie de diabolisation du mouvement adoptée par le gouvernement, 62 % des sondés refusent de qualifier les « gilets jaunes » de « violents ». Une grande majorité préférant les caractériser comme « populaires » (81 %), « courageux » (77 %), engagés dans « une lutte pour l’intérêt général » (78 %).


        Si les modes d’action à venir font débat dans les rangs du mouvement, deux Français sur trois (66 %) appellent à ce que la mobilisation se poursuive, catégories populaires en tête (78 %). Et ce, même s’ils sont une majorité à relativiser leur efficacité. 56 % des sondés expriment ainsi des doutes quant à la capacité des « gilets jaunes » d’arracher de nouvelles concessions au gouvernement, susceptible de produire de réels effets sur le pouvoir d’achat.


        Les sympathisants LaREM justifient aussi le mouvement


        Alors que la proximité sociologique entre « gilets jaunes » et électeurs du Rassemblement national a fait couler beaucoup d’encre, 83 % des sympathisants du parti de Marine Le Pen soutiennent la poursuite du mouvement, contre 92 % de ceux de La France insoumise.


        « On observe une plus grande progression à gauche qu’à droite, souligne Céline Bracq, directrice générale d’Odoxa. Cela s’explique notamment par une différence de culture. Le recours aux manifestations étant moins naturel à la droite de l’échiquier politique qu’à gauche. »


        Élément d’inquiétude supplémentaire pour le gouvernement, quatre sympathisants de LaREM sur dix trouvent le mouvement des « gilets jaunes » justifié.


        Les résultats de cette étude d’opinion comme de celle publiée dans nos colonnes, la semaine passée, « montrent à quel point le décompte de 280.000 manifestants réalisé par le ministère de l’Intérieur, samedi dernier, rend bien mal compte du nombre de Français qui soutiennent les “gilets jaunes” et même y participent », note Céline Bracq. Nombre de personnes préférant aux barrages arborer un gilet jaune à leur tableau de bord, notamment.


        http://www.lefigaro.fr/politique/2018/11/22/01002-20181122ARTFIG00300-sondage-de-plus-en-plus-de-francais-soutiennent-le-mouvement-des-gilets-jaunes.php


        • BM 24 novembre 2018 13:45

          Jaune et vert... c’est le fil de terre pourtant ?!


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 novembre 2018 13:48

            @BM

            Equipotentiel...


          • BM 24 novembre 2018 15:30

            @Aita Pea Pea
            Ah ?
            B’en non...si on a un neutre et une phase ?
            Sur ma lampe de chevet, c’est à la prise de terre...

            Aaaah...peut-être un problème de sémantique absolue au niveau du transfo tri. ?
            mais je ne suis pas technicien de quoi que ce soit.

            Juste intelligence populaire basique pragmatique sans dents et du même côté de la route, descendant d’un gaulois qui a construit Alésia (et qui a bien connu Astérix).


          • Désintox Désintox 24 novembre 2018 16:17

            @BM
            « descendant d’un gaulois qui a construit Alésia »

            Diantre, vous avez fait un travail de généalogie remarquable !

            En réalité, si vous saviez...


          • Cadoudal Cadoudal 24 novembre 2018 16:27

            @Désintox
            On sait bien des choses FLN, t’inquiète pas pour nous...

            Un descendant du prophète Mohammed attaque Charlie Hebdo en justice

            https://www.youtube.com/watch?v=CbWn0EIEHsE

            Quel tissu de conneries !!!! Notre pays serait descendu si bas qu’a ce jour la justice débatte de ces crétineries Si le Sieur Gouasmi et autres consorts se plaignent de notre culture et de nos libertés en matière d’ironie ou d’humour leur place n’est pas ici mais dans le pays de leur prophète (Elle est belle la péninsule Arabique...) Le Grand Charles doit faire des triples sauts dans sa tombe en ce moment !!!!!

            « En un siècle, à force de bras, les colons ont, d’un marécage infernal, mitonné un paradis lumineux. Seul l’amour pouvait oser pareil défi, … Quarante ans est un temps honnête, ce nous semble, pour reconnaître que ces foutus colons ont plus chéri cette terre que nous, qui sommes ses enfants. »  Boualem Sansal Ce pauvre ,il doit lui aussi en faire des tours dans son string en voyant l’état de la France après la colonisation de ses congénères Vive la France et adhérez a notre parti anti charia ; « Europe, œnologie, les verres »"


          • Désintox Désintox 24 novembre 2018 16:39

            @Cadoudal
            Et hop, encore quelques liens vers la fachosphère.
            Comme d’hab.


          • illiadegun illiadegun 24 novembre 2018 16:50

            @BM « jaune et vert... » Une façon d’y voir que du bleu.


          • Cadoudal Cadoudal 24 novembre 2018 18:44

            @Désintox
            Tiens FLN, un peu de Figaro pour te détendre :

            Je pense d’ailleurs qu’il y a dans le populisme une espèce de revanche du politique sur le juridique, qui prend la forme d’une contestation de « l’État de droit ». Je ne dis pas que c’est forcément une bonne chose, mais je l’analyse comme un phénomène assez remarquable.

            http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2018/11/23/31001-20181123ARTFIG00348—notre-democratie-est-gangrenee-par-l-ideologie-progressiste.php


          • xana 24 novembre 2018 19:05

            @Désintox

            Sur ce point au moins je suis d’accord avec toi à 100%.

            Je ne supporte pas les rats racistes qui sont légion sur ce site.


          • Désintox Désintox 24 novembre 2018 13:49

            Si on raisonne en euros constants, les carburants ne sont pas plus chers aujourd’hui que dans les années 70. On trouvera une analyse intéressante ici.

            Si les gens dépensent plus, c’est parce qu’ils roulent plus, et c’est une catastrophe pour le climat.


            • BM 24 novembre 2018 15:33

              @Désintox

              IN-tox !!

              Allez l’expliquer aux infirmières qui roulent en campagne...

              Au cariste qui remue les bagages à Satolas mais qui vient de la banlieue profonde où y’a pas de métro ni de bus.

              Allez, vient...je te fais visiter mon pays...


            • Désintox Désintox 24 novembre 2018 16:10

              @BM

              Quand la planète sera devenue inhabitable à cause de la chaleur, les caristes, les infirmières et la banlieue profonde seront comme tout le monde.

              Morts.


            • BM 24 novembre 2018 17:03

              @Désintox
              Ah...si vous saviez...

              Dans un autre post, je parlais de la goutte d’eau du colibri de P.Rabhi, opposée aux contexte réel.
              Un bateau de croisière, c’est entre 100 et 300T de mazout par jour.
              Il y a en moyenne 80 de ces bateaux qui croisent.
              Je ne parle pas des pétroliers et portes-containers (17000 tankers, en tout 100.000 bateaux) ni des militaires : croiseurs porte-avions etc...

              Parlons des avions : un A350 consomme 6T de kérozène à l’heure...
              Il y a en moyenne 100.000 avions qui prennent l’air par jour sur la planète.

              Parlons entreprises : je n’ai pas de chiffres, mais j’imagine le pire.

              Le colibri est complètement naïf et malade, s’il pense éteindre la pollution avec trois gouttes d’eau.
              En plus, il emmerde ceux qui n’ont pas beaucoup de dents...ou pas du tout !

              Il faut donc commencer par faire du travail à l’international, réduire les vols, augmenter violemment les tarifs de ces bateaux pollueurs et prévoir leur arrêt définitif.
              Il faut suivre de près les conso. des entreprise, d’eau, de gaz, d’électricité.


            • foufouille foufouille 25 novembre 2018 09:03

              @Désintox
              encore ta propagande, les loyers n’ont jamais été de 6% des revenus.



            • Désintox Désintox 25 novembre 2018 16:51

              @foufouille
              « encore ta propagande, les loyers n’ont jamais été de 6% des revenus. »

              ça tombe bien, puisque je ne l’ai pas dit.


            • foufouille foufouille 25 novembre 2018 17:10

              @Désintox
              sauf que le loyer est pris en compte par ta propagande INSEE et un bon exemple de calcul trafiqué.


            • rogal 24 novembre 2018 14:06

              « Ce président n’est tout simplement plus légitime. »

              Ne se laisse-t-on pas trop happer par la figure du Président (spectacle obligeant) ? Si grande soit la valeur symbolique du ’’père de la Nation’’, l’essentiel du pouvoir est au Parlement, et même à l’Assemblée. Que les godillots LREM aient abdiqué comme d’autres avant eux n’empêche pas que constitutionnellement le maintien du Gouvernement dépend d’eux et d’eux seulement.

              Plutôt que « Macron démission », ne faut-il pas crier « Macron dissolution » ?

              Une chose après l’autre.


              • Paul Leleu 24 novembre 2018 19:10

                @rogal

                l’essentiel du pouvoir n’est ni à l’Assemblée ni à l’Elysée, mais entre les mains des grands trusts capitalistes qui les tiennent... les flics, les élus, les journalistes, les préfets, le président, ne sont que les larbins du capital...

                la police (soi-disant populaire) s’est encore illustrée dans son vrai travail : protéger les délinquants qui nous gouvernent, et tabasser le peuple qui se fait voler...

                la lutte des classes apparait de plus en plus au grand jour.


              • HELIOS HELIOS 24 novembre 2018 15:43

                *****  Nous ne sommes pas aux Pays Bas, où les pistes cyclables parcourent le pays *****


                ... et quand vous aurez, cher auteur, les 67 balais de votre retraite, est-ce que vous trouverez aussi sympathiques la bicyclette et ses pistes ... surtout les jours de pluie, ceux où votre dos vous arrachera des douleurs insupportables et où votre fatigue vous rappellera votre analyse un peu trop radicale exprimée sur les sites citoyens !


                • Désintox Désintox 24 novembre 2018 16:12

                  @HELIOS
                  Il n’y a pas pire que la bagnole pour déglinguer le dos.


                • foufouille foufouille 25 novembre 2018 09:01

                  @Désintox
                  va bosser dans les vignes feignasse.


                • Désintox Désintox 25 novembre 2018 16:54

                  @foufouille
                  « va bosser dans les vignes feignasse. »

                  L’insulte n’est pas un argument.
                  J’ai déjà bossé dans les vignes.


                • foufouille foufouille 25 novembre 2018 17:07

                  @Désintox
                  si c’était le cas tu aurais eu vraiment mal au dos. feignasse n’est donc pas une insulte.


                • HELIOS HELIOS 24 novembre 2018 15:57

                  Je ne vois pas, ni ecologiquement, ni socialement, encore moins economiquement... pourquoi il faudrait culpabiliser les utilisateurs de l’automobile qui est un element MAJEUR de la liberté avec tout ce qui va avec c’est a dire le rapprochement des familles et des citoyens entre eux, l’amenagement du territoire, la diffusion des experiences des uns et des autres, la meilleure répartition économique et surtout l’avenement definitif d’une sorte de mainmise de la part de pouvoir pour lequel la division, la séparation, l’ignorance et le confinement sont des sources de gouvenance, de soumissions et de racket.

                  En réalité l’ecologie, pas la vraie écologie, non, le dogme faussement ecologique erigé en politique de contrainte ,.. est le faux nez des pouvoirs en place qui ont bien constatés que la gauche, la droite (au sens orientation politique) ont echoués a proposé un modèle équilibré et qui se tournent maintenant, avec des arguments inverifaible et souvent improbable, pour justifier leur démarche faussement démagogique.

                  En clair, le climat et l’energie n’ont rien a voir avec nos desordres actuel, mais les privilèges accordés a des forces economiques illegitimes sont bien les vrais instigateurs de nos difficultés artificielles.


                  • Désintox Désintox 24 novembre 2018 16:15

                    @HELIOS
                    "En réalité l’ecologie, pas la vraie écologie, non, le dogme faussement ecologique erigé en politique de contrainte ,.. est le faux nez des pouvoirs en place qui ont bien constatés que la gauche, la droite (au sens orientation politique) ont echoués a proposé un modèle équilibré et qui se tournent maintenant, avec des arguments inverifaible et souvent improbable, pour justifier leur démarche faussement démagogique."

                    (sic)

                    Vous devriez vous relire.

                    La vraie écologie est le faux nez des pouvoirs, etc.


                  • HELIOS HELIOS 24 novembre 2018 18:55

                    @Désintox

                    .. désolé pour les fautes d’orthographe...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès