• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > « Le Monde » appelle à voter pour Ségolène Royal : un « impératif (...)

« Le Monde » appelle à voter pour Ségolène Royal : un « impératif démocratique »...

Jean-Marie Colombani signe dans son journal « Le Monde » un long éditorial en forme de plaidoyer pour que les Français imposent le match Sarkozy-Royal au second tour. Prétextant l’« impératif démocratique », il appelle à voter pour Ségolène Royal.

Jean-Marie Colombani, directeur de la rédaction du Monde, signe aujourd’hui un éditorial qui fera date destiné à contrer la percée de François Bayrou chez les électeurs et à maintenir une bipolarisation de la vie politique française.

"Le 22 avril 2007 ne peut pas, ne doit pas ressembler au 21 avril 2002", écrit-il. "Il faut donc, au soir du premier tour, que soient réunies les conditions d’une claire et grande confrontation entre deux projets de société". Selon lui, il n’y a que deux projets de société, celui de M. Sarkzoy et celui de Mme Royal. Bayrou ? Il ne serait là que pour "contenir le vote Le Pen", dans "le retour au schéma classique d’une primaire à droite".

Exhortant Ségolène Royal de "s’assumer telle qu’elle est en réalité, c’est-à-dire convaincue de cette nécessaire évolution [vers une force sociale-démocrate moderne]", Jean-Marie Colombani encourage la candidate socialiste à "y mettre la ténacité, la force de caractère, le courage qui sont les siens".

Face à elle, Sarkozy est peut-être "le mieux préparé", voire même "à ce stade le plus "crédible"", mais il a "franchi une ligne jaune", juge Colombani. Il fait référence bien sûr au ministère de l’Identité nationale et de l’Immigration ou à la question du déterminisme génétique.

"Depuis l’élection de Jacques Chirac, en 1995, le pays n’a pas vraiment été en mesure de se prononcer clairement, positivement, pour dessiner son avenir", estime M. Colombani, qui conclut dans un appel à voter pour Ségolène Royal : "En dépit des confusions qui ont parasité la campagne, le seul projet qui s’oppose à celui de Nicolas Sarkozy et qui s’appuie sur une force politique capable de gouverner est celui de Ségolène Royal".

Conforter une vision bipolaire qui n’a plus cours

Voilà donc un appel important pour Ségolène Royal et un croche-pied au candidat Bayrou, renvoyé sur son tracteur par un Colombani qui ne jure que par une bipolarisation de la vie politique française. Le divorce que l’on ne prononce pas est pourtant bien en marche dans la partie gauche de l’échiquier politique. Croit-on vraiment au Monde qu’il y a plus de différences de vues entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal qu’entre Ségolène Royal et Olivier Besancenot, voire même, sans aller chercher si loin, Laurent Fabius ?

Parce que la France n’a pas fait le dueil d’une révolution communiste avortée, parce que la défiance à l’encontre de l’Europe grandit, parce que le 21 avril et le 11 septembre ont droitisé la droite traditionnelle, les lignes politiques bougent et ne peuvent plus se diviser en une bipolarisation.

François Bayrou n’est pas le candidat de la droite ni celui de la gauche (chacun se le renvoyant dos à dos), mais celui d’un nouveau centre qui ressemble davantage aux socio-démocrates et aux travaillistes qu’au centre de Valéry Giscard d’Estaing. Ce nouveau centre rassemble les idées des moins extrêmes de chaque bord et provoque une tripolisation de la vie politique. L’extrême gauche, si elle veut survivre, devra se rassembler et agréger la gauche du Parti socialiste. Cette gauche-là compte entre 10 et 15 % des voix des Français. La droite de Nicolas Sarkozy, parce qu’elle s’est droitisée, s’alliera demain avec (ou fera disparaître) une extrême droite qui aura de moins en moins de prise face au durcissement des positions. Le nouveau centre, cristallisé autour de François Bayrou, est le véritable enjeu du scrutin, bien plus que le choix de société illisible qu’offrent les deux principaux candidats des camps historiques.

Si François Bayrou passe le second tour, le paysage politique devra se recomposer autour de lui. A cet égard, son score reste la grande inconnue du scrutin. Deux sondages, réalisés les mêmes jours (16 et 17 avril), donnent pour l’un Bayrou en chute de 3 points à 15 %, et pour l’autre Bayrou en hausse de 2 points à 19 %. Prenez en compte les marges d’erreur, et le potentiel électoral déclaré par les sondages pour François Bayrou oscille entre 13 et 21 %.

Il n’y a pas d’impératif démocratique à écarter François Bayrou du second tour. Pour une grande partie de son électorat, et pour lui-même, il s’agit au contraire d’un impératif démocratique que de figurer en finale.

Le tremblement de terre du 21 avril était une secousse terrible non pas seulement pour le Parti Ssocialiste, mais pour la France dans son ensemble. Si le PS devait être encore absent au profit de François Bayrou, qu’importe le tremblement de terre interne au parti. Ce qui importe pour la France, ça n’est pas d’écarter François Bayrou pour permettre au PS de continuer à boîter, mais d’écarter Jean-Marie Le Pen pour offrir un choix politique à la France.


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (1354 votes)




Réagissez à l'article

155 réactions à cet article    


  • poetiste poetiste 19 avril 2007 14:41

    Attention, danger !

    Avant le vote, je voudrais dire que le danger représenté par Le Pen au second tour n’était rien à côté de celui qui est incarné par Mr Sarkosy. Les retournements de veste spectaculaires comme celui de Mr Eric Besson (socialiste) ou les compromis invraisemblables de certains proches de Mr Sarkosy à l’UMP , comme celui de Mme Weil, sont de nature à réveiller en nous un sens de l’histoire. Ca ne vous rappelle rien cette polarisation sur un seul homme déjà égocentrique lui-même ? C’est quand l’antilope oublie d’avoir peur qu’elle se fait dévorer par le lion. Ceci pourrait être un proverbe africain, un proverbe de la jungle. Chez nous, on vit bien, on n’a pas conscience du danger. Il faut dire que nous avons été préalablement anesthésiés par toutes sortes de discours lénifiants où le Monsieur se montrait sous un jour agréable, dynamique, bon enfant. Mais voyez ce qui se cache derrière l’image, hors caméras : des mots durs, des évictions, des menaces, des ostracismes pour tout contestataire de Monsieur « j’ordonne ou je me tais ». France ! Il est grand temps de te réveiller ! La tyrannie éclatée qu’est devenue ta démocratie est en train de se faire récupérer par un seul. Il y a une fibre de la liberté qui ne peut être défendue par les adeptes du pouvoir par la répression. Une saine peur n’évite pas le danger, elle le contre. Votez bien, chers compatriotes ; je suis vieux, ne me faites pas vivre un autre drame de l’histoire de France, je vous en supplie. Et ne me dites surtout pas : « tragediante ! », ce n’est pas à moi qu’il faut dire cela. Ecoutez plutôt ce que mes vieilles mains racontent, comme aurait dit Jacques Brel. Merci d’avance.


    • Doctor Feelgood Doctor Feelgood 19 avril 2007 16:27

      Une info importante qui n’a pas encore eu d’écho :

      Pour Sarkozy, le christianisme est « déterminant »

      NOUVELOBS.COM | 17.04.2007 | 18:26

      « Il est fondamental que les religions - et notamment la religion catholique - participent aux grands débats de société », estime le candidat UMP, pour qui « le christianisme a vu naître notre nation ». Nicolas Sarkozy, candidat UMP à la présidentielle, juge « déterminante » la part du christianisme dans l’identité nationale, dans une interview à l’hebdomadaire Famille chrétienne daté du samedi 21 avril. « Le christianisme a vu naître notre nation. Il a participé aux plus grandes heures de son histoire, et aussi parfois à ses drames. Il a couvert notre territoire d’églises, de cathédrales, de monuments. Il nous a surtout légué un immense patrimoine de valeurs culturelles, morales, intellectuelles et spirituelles », ajoute Nicolas Sarkozy. Pour lui, le rôle des religions dans les débats de société est « fondamental ». « Je pense qu’il est fondamental que les religions -et notamment dans notre pays la religion catholique- participent aux grands débats de société » auxquels elles apportent « une dimension morale et métaphysique essentielle à nos questionnements », écrit le candidat. Problèmes de l’immigration « S’agissant de l’immigration, poursuit-il, l’Église catholique est dans son rôle en rappelant l’exigence d’ouverture, d’accueil, de protection des persécutés. Mais je suis dans le mien en disant qu’il faut agir de manière responsable. La solution aux problèmes de l’immigration ne peut pas être dans la suppression totale des frontières, qui mettrait en péril tous nos équilibres sociaux. Elle est dans la maîtrise des flux, dans l’intégration, et dans le co-développement ». Interrogé dans la même interview à propos des 20% de postes de l’enseignement privé financés par l’Education nationale, il indique qu’il ne « remettra pas en cause cet équilibre au niveau national ». Au niveau local, ajoute-t-il, cette règle devrait être assouplie « pour permettre à l’Enseignement sous contrat de mieux répondre à la demande des familles et de s’implanter dans les zones où il est peu présent », comme les Zones d’éducation prioritaires. (AFP)


    • Gilles Gilles 19 avril 2007 18:42

      Je rebondis sur ce qui dit seb59 :

      Sarko a déclaré à propos de la baisse des prélèvements obligatoires de 4%, promesse que même son camp dénonce comme démago à outrance :

      "« Méhaignerie aurait dû se taire. Ce centriste mou parle trop ! C’est vrai que ça va être difficile, et même quasi impossible, de faire, mais il ne fallait pas le dire. C’est toujours comme ça, une campagne : on promet pour être élu, et après on déçoit. Mais, en dopant la croissance, on peut arriver à tout financer. » (Canard Enchaîné du 21/02/2007)

      Comme quoi Mauroy et Sarkozy ont la même interprétation des bases de la politique !!!!


    • Redj Paris 20 avril 2007 02:38

      Jps tu abuses, tu fais un message annonçant un site comparatif des programmes, et ton lien est en fait un blog de soutien à Ségolène Royal. Quel genre de pratique est-ce ?

      Navré de voir de telles choses.


    • PasKal 20 avril 2007 08:49

      L’idée d’avoir à la tête d’un Etat un type aussi instable psychologiquement que SARKOSY, voire ’violent’ (cf le départ de ’madame’ à Miami avec gamin et bagages sous bras, comme le révèle la presse étrangère (la française, elle, n’en dit mot, évidemment), photos à l’appui ce jeudi matin ! (cf le journal suisse Le Matin), avec un programme électoral qui ferait passer celui de LePen pour centriste sur nombre de points, obnubilé par la police, voulant repeindre la France en bleu marine (si ce n’est à coups de ’chemise brune’ plus que bleu marine), totalement enragé, colérique à l’excès, ne souffrant aucune opposition ou remarque (fut-elle de son entourage même), paranoïaque au point de ne vouloir se déplacer qu’entouré d’une ’armée mexicaine’ de flics, d’agents de sécurité bodybuildés tellemnt il a la trouille de se faire descendre ou agresser, arquebouté obsessionnellement sur le fait qu’il faut virer de notre Pays tous les maghrébins et les gens de couleur ; un type comme cela, à qui il faudrait confier notre sort et le bouton nucléaire (car notre président a ce pouvoir, ne l’oublions pas !) ?

      NON MERCI !!!

      SARKOSY c’est BEAUCOUP TROP DANGEREUX !

      FAUDRAIT ETRE FOU POUR CONFIER LE BOUTON NUCLEAIRE A UN TEL TYPE...

      Vu que Royal est infouttu d’occuper le poste, pas question de voter non plus pour elle. Pareil : IMAGINE T-ON SEULEMENT CONFIER LE BOUTON NUCLEAIRE A SEGOLENE ROYAL ? ? ?

      Evidemment, NON !

      ROYAL, c’est BEAUCOUP TROP DANGEREUX !!!

      Reste Bayrou, que tous les modérés de droite et de gauche ont déjà rejoints ou s’apprêtent à rejoindre. Moi, BAYROU ME VA PARFAITEMENT !

      Il est honnête, il est sincère, son projet de réunir les plus compétents (politiques ou de la société civile) pour bosser cette fois non pour une ’boutique’ de parti politique mais POUR LA FRANCE TOUTE ENTIERE (à l’instar de ce qui fonctionne déjà parfaitement dans d’autres Pays ; la Suisse par exemple qui n’est pas, on en conviendra, l’un des plus mauvais Pays où vivre avec un taux de chômage qui passe sous les 3% !).

      De plus je suis sur au moins qu’avec Bayrou, on ne sera pas tous les 4 matins à se demander si aujourd’hui sa femme est là où si elle a décampé à l’étranger (seule ou avec un publicitaire ou je ne sais trop qui d’autre) après s’être une Nième fois engueulée avec son mari qui se retrouvera seul sans prévenir à recevoir à dîner un homologue étranger, fouttant la honte à notre Pays et faisant de la France la risée du monde entier et de la presse internationale ; un Pays dont on ne sait jamais, au vu des allers-retours incessants et continuelles (je pars, je reviens, je repars, je t’aime, j’t’aime plus, etc) si le Président est seul ou non, selon les jours et les humeurs de ’monsieur’ ou de ’madame’ !

      On a besoin AUSSI d’un couple fonctionnant harmonieusement à la tête de l’Etat ; ...pas d’un couple aussi instable que celui des Sarkosy de Nagy Bocsa.

      LE PROJET ME VA,

      L’HOMME ME VA ;

      JE VOTE BAYROU AU 1ER ET AU 2ND TOUR ...ET SANS REMORD !!!


    • jps jps 21 avril 2007 09:20

      La politique économique de Bayrou (membre de la trilatérale et de la FNSEA) est calquée sur celle de sarkozy, favorisant les privilégiés. Bayrou grand manipulateur, utilisant à bon escient les non-dits, la société Française sera transformée subrepticement vers un ultralibéralisme. La laïcité sera compromise en considération de ses accointances avec l’Opus Dei et de ses actes en tant que ministre (plus d’un million de personnes dans les rues). Tenant compte de son conseiller Edouard Fillias soutien Bayrou (LEMONDE.FR avec AFP | 13.03.07), président d’Alternative Libérale ! qui veut supprimer le monopole de la Sécurité Sociale, les craintes sont légitimes.

      Bayrou pour ne pas être soumis à l’ISF, se déclare éleveur de chevaux et non parlementaire. Il est éleveur pour le fisc, mais gagne sa vie comme homme politique de droite depuis plus de 20 ans. (paie de député de député européen et ministre). ’’Ça plaît à tout le monde les discours consensuels ! Mais comment pourra t-il rendre pérenne une coalition gauche droite, il ne parvient déjà pas à rassembler les membres de l’UDF qui sont sensés avoir les mêmes idées ? Que Bayrou cesse de tenter de nous fourvoyer ! Il nous mène droit à une instabilité institutionnelle qui sera fort préjudiciable à la France. Est-ce ceci que les Français souhaitent ?

      Le proche entourage de sarkozy est des plus inquiétants : repris de justice, juppé, carrignon, balkany, donnedieu de vabre, etc... et que dirait la justice au sujet de l’acquisition de son appartement de Neuilly ? Le quotidien belge Le Soir, dépeint Nicolas Sarkozy comme un être « dangereux ». Sarkozy nous propose une société du chacun pour soi, de la loi du plus fort, le mensonge d’état sera étouffé par les médias et la politique se fera à la corbeille (bourse). Le social sera dévolu aux mouvements religieux, avec le risque à terme de conflits confessionnels. La politique internationale sera le suivisme atlantiste (USA). Est-ce cette société que vous souhaitez ?

      Ségolène c’est le travail pour tous, l’effort partagé. Une gestion rigoureuse des deniers publics où un euro dépensé sera un euro utile. Elle met fin à l’angélisme de gauche en conciliant la sécurité et le social. C’est pourquoi sera appliquée une « punition proportionnée », dès le premier acte de délinquance. L’assistanat ne sera pas de mise car tout nouveau droit sera assorti d’obligation. Les aides aux entreprises seront proportionnées et équitables en privilégiant les PME, très petites entreprises, artisans et commerçants qui favorisent l’emploi. C’est la politique du donnant-donnant. Une société rassemblée et solidaire où les droits de la femme seront immédiatement renforcés, même urgence pour la revalorisation des petites retraite et de l’allocation handicapée. L’indépendance de la justice sera restaurée et des moyens de fonctionner seront attribués. De plus une Charte de la laïcité sera adossée à la Constitution et le cumul des mandats pour les parlementaires ne sera plus autorisés. Ségolène veut que la France soit la figure de proue de l’excellence environnementale. C’est cette société rassemblée, solidaire et équitable qui est souhaitable.

      Toutes ces affirmations sont argumentées, détaillées et circonstanciées dans les diverses rubriques de « catégories »

      autres arguments : http://poly-tics.over-blog.com/


    • PasKal 21 avril 2007 18:30

      Journal Suisse 24HEURES

      http://24heures.ch/pages/home/24_heures/l_actu/infos_generales/detail_info/ (contenu)/59766

      Un sondage interdit montre un resserrement entre les trois favoris

      EXCLUSIF | 17h05 Depuis vendredi minuit, les sondages ne peuvent plus être publiés dans les médias français. Mais ils continuent de circuler dans un petit cercle d’initiés. La Tribune de Genève et 24 heures ont pu avoir accès à l’un d’eux. Qui montre que rien n’est encore véritablement joué.

      Ce samedi matin, les sondages sont officiellement interdits de publication dans la presse française. Ce qui n’empêche pas les instituts de poursuivre leurs enquêtes d’opinion et de les présenter à quelques happy few (garde rapprochée des candidats, journalistes, politologues, chefs d’entreprise) lors de petits déjeuners « exclusifs ». La Tribune de Genève et 24 heures ont pu avoir accès à l’un de ces précieux et derniers sondages, sous couvert de la protection des sources (on rappelle que les médias français risquent 75 000 euros d’amende en cas de divulgation de ces chiffres). Réalisé vendredi 20 avril auprès de 1 000 personnes selon la méthode des quotas, ce sondage montre que Nicolas Sarkozy baisse à 26% et le Pen à 12,5%. Chemin inverse pour Ségolène Royal (23 %) et François Bayrou (20,5%).

      Notre insider nous a également fourni, chose extrêmement rare, les données brutes de cette étude. C’est-à-dire avant que ces chiffres ne soient redressés par les instituts pour corriger certaines estimations, notamment le vote caché des électeurs du Front National. A ce jeu là, Nicolas Sarkozy (25%) est toujours en tête, mais son avance sur Ségolène Royal et François Bayrou (tous les deux à 24%) est minime. De son côté, Jean-Marie Le Pen est à 5%.

      C’est le cas du candidat centriste qui est le plus intéressant. D’abord, parce que le nombre d’électeurs qui sont désormais certains de voter pour lui a explosé en deux jours (de 39 à 61%). Ensuite, parce qu’il l’emporterait assez facilement s’il se qualifiait au second tour, quel que soit son contradicteur (à 55% contre Sarkozy et à 58% contre Royal). « Enfin, poursuit notre interlocuteur, le vote des indécis, des nouveaux inscrits et des jeunes de banlieue semble incliner vers le président de l’UDF ».

      Il semble que ce resserrement, toujours selon notre spécialiste, se constate chez tous les instituts de sondage, sauf CSA. Pour ce dernier, selon des chiffres publiés hier sur le site internet du Parisien, c’est Jean-Marie Le Pen qui serait désormais le troisième homme (16,5%) juste devant François Bayrou (16%). Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal seraient loin devant et au coude à coude, avec respectivement 26,5% et 25,5%.


    • PasKal 23 avril 2007 18:01

      ELECTEURS DE BAYROU : MAINTENEZ VOTRE COHERENCE DU 1ER TOUR EN REFUSANT CETTE BIPOLARISATION ET CE CLIVAGE GAUCHE/DROITE QUE LES MEDIAS, SONDEURS ET PARTIS POLITIQUES CONSERVATEURS ET FRILEUX DE GAUCHE ET DE DROITE VEULENT VOUS IMPOSER DE FORCE !

      VOTEZ AU 2nd TOUR POUR « FRANCOIS BAYROU » (rien de plus simple : il suffit d’inscrire son nom : « François Bayrou » sur un papier et de le glisser dans l’enveloppe !)

      Ainsi vous confirmerez votre refus de la bipolarisation, sans vous renier par rapport au 1er tour, et plus nous serons nombeux à le faire, plus ces millions de vote « François Bayrou » (qu’ils soient comptabilisés ’blancs’ ou ’nuls’) pèseront de TOUT leur poid et le vote Bayrou ne pourra pas ainsi être occulté, ni par la classe politique de gauche et de droite (PS, UMP et tous les autres), ni par les médias prostitués et soumis au ’fric’ et aux ciseaux de censure dans la main !

      OSEZ LE VOTE PACIFIQUE REVOLUTIONNAIRE AU 2ND TOUR !

      OSEZ MONTREZ QUE VOUS EXISTEZ ET PESEZ DANS LA VIE POLITIQUE FRANCAISE, Y COMPRIS LORS DE CE 2ND TOUR !

      OSEZ ETRE FIERS DE VOUS ET DE VOTRE REFUS DU CLIVAGE « DROITE/GAUCHE » !

      OSEZ LORS DE CE 2ND TOUR LE « VOTE CIVIQUE ET SALUTAIRE » en faveur de « FRANCOIS BAYROU » !

      NE VOUS LAISSEZ PAS INTIMIDER ET RESISTEZ AUX PRESSIONS, D’OÙ QU’ELLES VIENNENT !

      PLUS NOUS SERONS A LE FAIRE, MOINS « ILS » POURRONT NOUS OCCULTER ET PLUS « ILS » SERONT CONTRAINTS DE PRENDRE EN COMPTE NOS 8 MILLIONS DE VOIX, QUE CELA « LEUR » PLAISE OU NON !

      NE VOUS FAITES PAS AVOIR UNE FOIS ENCORE COMME LORS DU 2ND TOUR DE 2002 !!!

      POUR MA PART : JE VOTE « BAYROU » A NOUVEAU LORS DU 2EME TOUR !


    • pabix 19 avril 2007 14:48

      Après le référendum de 2005, le Monde n’a pas compris que le peuple n’aime pas se voir dicter des opinions, et préférerait se voir donner des éléments de réflexion qu’il mâchera lui-même.


      • Avatea Avatea 19 avril 2007 14:59

        Le monde qui appelle à voter Royal en brandissant la menace Le Pen, quelle surprise.... La vraie menace pour Royal, c’est Bayrou, alors on agite le chiffon le Pen, quelle tristesse.

        Qui a dit qu’il existait des journalistes et des journaux « neutres » ?


        • non666 non666 19 avril 2007 15:08

          Ils doivent avoir de vraiment mauvais sondages pour faire de la surenchère de la sorte.

          Et puis comme dab, on apprend a peine que le dernier cimetiere profané etait l’oeuvre d’un marginal alcoolique qu’un nouveau cimetiere est souillé...

          ça tombe bien non !...

          Bref quand on entre dans la phase ou tout se decide, les ficelles ne sont jamais assez grosse pour crier qui « au secours », qui « aux loups ! »

          J’ai plusieurs offres d’emplois :

          1) On demande a un gentil crane rasé de bien vouloir crier « a mort les juifs, les noirs et les arabes » tout en bombant des tombes de slogans racistes. La presence d’un pim’s Fn bien visible sur sa poitrine est obligatoire.

          2) On demande a un encarté de Bayrou de faire tomber sa carte UDF après avoir crier « Royal est trop naze, je quitte le PS ». Le but etant de montrer que tous ceux qui crient ça sont forcement des Bayroutistes, des berouthins, des fouteurs de merde quoi...

          Pour ces deux offres merci de contacter :

          Bureau de Nicolas et Pimprenelle, service des coups tordus. A defaut, adresser vous a monsieur Lelay, TF1, qui fera le relais....


          • Christophe Christophe 19 avril 2007 15:08

            Ce qui est drôle, c’est qu’il y a eu un vote interne parmis les journalistes du Monde, à l’instar de Marianne, pour savoir quelle est la tendance. N’en déplaise à Colombani, c’est Bayrou qui a remporté l’adhésion des journalistes.

            Comme quoi, il y a parfois un fossé énorme entre ce qu’ils disent et ce qu’ils font.


            • Schroen 19 avril 2007 16:18

              Pareil pour Paris Match, c’est Bayrou en tête

              Schroen


            • COLRE COLRE 19 avril 2007 17:30

              Evidemment : l’ensemble des médias, 4ème comme 5ème pouvoir, des directions de rédactions comme des propriétaires et actionnaires, bref ! toute la bulle médatique est pro-bayrou, ça vous étonne, vous qui fréquentez internet et Agora vox ?

              Si avec une telle propagande et un tel matraquage digne des plus beaux temps du stalinisme, Bayrou n’est pas élu, c’est que son pouvoir de conviction est moins gros que ses chevilles et l’état de pamoison de ses groupies !


            • Redj Paris 20 avril 2007 02:51

              COLRE, je pense que tu te fourres le doigt dans l’oeil sur une partie de tes assertions.

              Bayrou est apprécié des petits patrons mais beaucoup moins des gros financiers et industriels, qui vont devoir lacher leur main mise sur de nombreuses choses si il est élu.

              Les propriétaires de la majorité des groupes de presse, mises à part de rares exceptions telle Marianne (et encore j’ai cru voir de nouveaux actionnaires inquiétants rentrer dans son capital), sont de ces grands financiers, qui pour la plupart sont soit amis proches de Nicolas Sarkozy (Lagardère, Dassault), soit sympathisants, et dans les deux cas, ne se gênent pas pour exercer une pression ou retransmettre le régime de terreur que Nicolas Sarkozy s’emploie à faire régner sur qui n’est pas d’accord avec lui ou ose lui poser les mauvaises questions. Je te propose de te renseigner plus avant en faisant une recherche.

              Ensuite les votes internes dont on parle concernent les rédactions en elles-mêmes, et on comprend les journalistes dans leur choix, dans la mesure où à partir des discours et ce que l’on sait de Bayrou, lesdits journalistes peuvent espèrer enfin pouvoir s’exprimer plus librement qu’aujourd’hui si ledit François Bayrou est élu. Pour l’instant on est loin d’avoir des médias pro-Bayrou, les journalistes ont rattrapé la caravane après sa montée dans les sondages, mais même là, il est sciemment négligé, diminué dans nombre d’analyses et de dossiers. Nous sommes dans une chape de plomb pré-ère Sarkozy.

              Espérons que nous n’aurons pas à vivre une telle ère, on a vu ce que ça a donné en Italie avec Berlusconi.


            • La Taverne des Poètes 19 avril 2007 15:27

              Colombani étant notoirement lié à Sarkozy, sa manoeuvre est de faire gagner Royal au premier tour pour faciliter l’élection de Sarkozy en mai. Il profite de sa position pour influencer les électeurs et faire écarter Bayrou qui incarne la meilleure chance pour les citoyens.


              • Senatus populusque (Courouve) Courouve 19 avril 2007 15:31

                C’était déjà la tactique de ceux qui ont poussé Ségo dans les sondages pour la faire désigner comme candidate par le PS ...

                Sa dernière bourde en date : ce matin chez Apathie (RTL), elle parle de sa « posture ».


              • COLRE COLRE 19 avril 2007 15:32

                Il y aura vraiment des cocus de l’histoire dans cette élection ! Allez-y, les sarkophiles, faites voter Royal si ça vous amuse, et rdv au deuxième tour.


              • Marie Pierre 19 avril 2007 15:39

                Salut la Taverne,

                Eh oui, et Lagardère est également actionnaire du groupe.


              • Christophe Christophe 19 avril 2007 15:40

                Ce que vous dites fait complétement écho à un bruit que j’ai entendu : certaines fédérations UMP ont reçu l’ordre de voter Royal pour un duel Sarkozy-Royal.


              • pipocratie 19 avril 2007 15:53

                S’ils sont cons à ce point la, on aura un Bayrou-Royal.


              • tyze 19 avril 2007 16:16

                Quand on dit d’une personne qu’elle a franchi la ligne jaune en faisant allusion à ses dérives nationalistes et eugénistes, j’ai quand même la sensation qu’on invite plus que fortement à ne pas voter pour cette personne.


              • La Taverne des Poètes 19 avril 2007 16:24

                Non c’est très gentillet, genre conseil amical. En outre, Colombani ne cite que deux franchissements de ligne jaune, façon d’occulter les autres dérapages et atteintes diverses. Fait tout récent : Un bébé de 20 mois est mort lors d’une rafle de sans-papiers. (source : Le Point)


              • Eratosthène 20 avril 2007 18:50

                J’ai lu Le Point ces temps-ci et n’ai aucun souvenir de cette mort. Pourriez vous me fournir SVP le numéro du journal et la page ? Merci d’avance.


              • COLRE COLRE 19 avril 2007 15:28

                que Sarkolombani et son pote Minc en appellent à voter Royal, les bras m’en tombent. Connaissant les 2 zozos, je ne vois qu’une solution : ils ont de bonnes infos sur les résultats (royaux !) et ils montent dans le train en marche. A trois jours du scrutin, il était temps, on dirait du de Robien !


                • vraitravailleur 19 avril 2007 15:37

                  Si l’on regarde rétrospectivement les rumeurs et les sondages concernant les trois candidats socialistes à l’élection présidentielle, on s’aperçoit que l’idée selon laquelle Ségolène Royal était la mieux placée pour battre Nicolas Sarkozy trouve son origine chez les amis (médias et instituts de sondage)... de Nicolas Sarkozy.

                  Ensuite les militants socialistes se sont laissés manipuler d’autant plus facilement qu’une bonne partie ne souhaitait pas, en son fors intérieur et pour des raisons inavouables car ignobles, que M. Strauss-Kahn ou M. Fabius soient président de la république, alors qu’avec la présence de M.Strauss-Kahn, M. Bayrou n’aurait pas eu d’espace électoral.

                  Avec ses trente-cinq heures de présence obligatoire des profs. dans les établissements scolaires, Ségolène Royal s’est aliénée définitivement une grande partie du corps enseignant, jusqu’ici électorat captif du parti socialiste. Ce n’est pas Jean-Marie Colombani qui les fera revenir sur leur opinion.

                  Quelles sont alors les motivations réelles d’un rédacteur en chef du « Monde » pour soutenir Ségolène Royal ?

                  En 1995, au début de la pré-campagne électorale, deux candidats émergeaient : Jacques Delors et Edouard Balladur, tous deux catholiques pratiquants, comme François Bayrou. Horreur pour « Le Monde » : c’était l’absence de choix : on a eu Jospin et Chirac.

                  Aujourd’hui, pour « Le Monde », M. François Bayrou, qui va à la messe tous les dimanches avec ses sept enfants, et qui est capable de lire la messe en latin comme en français, ne peut qu’être l’incarnation du Mal absolu.

                  vraitravailleur


                  • Christophe Christophe 19 avril 2007 15:46

                    N’oubliez pas que le PS a reçu l’adhésion de plusieurs milliers de personnes qui étaient sous le charme médiatique de Royal avant le vote pour l’investiture.

                    En réalité seuls DSK et Fabius étaient en rapport avec les véritables militants PS.


                  • PasKal 20 avril 2007 08:42

                    Parmi les nouveaux adhérents du PS combien avaient dans l’autre poche une carte d’adhérent à l’UMP ?!

                    Sarkosy voulait Royal car il savait qu’il l’écraseair au 2nd tour. Beaucoup des nouveaux adhérents au PS sont en fait des UMP qui n’ont adhérer que pour pouvoir voter et propulser Royal candidate, sur ordre des Sarkosystes.

                    Le SEUL moyen de déjouer le Coup d’Etat monté par Sarkosy et sa clique de hyènes et de lui refuser d’affronter Royal au 2nd tour c’est de propulser en ’barrage’ Bayrou pour empêcher Sarkosy de gagner l’Elysée et de faire le malheur de notre Peuple et de notre Nation !

                    NE SOYONS PAS DUPE : IL FAUT IMPERATIVEMENT SACRIFIER ROYAL QUI PERDRA A COUP SUR AU 2nd TOUR ET VOTER BAYROU POUR FAIRE ECHEC A SARKOSY !!!

                    Que cela plaise ou non, il faut que TOUS nous prenions nos responsabilités vis-à-vis du Pays : ROYAL NE PEUT PAS GAGNER AU 2nd TOUR !

                    IL FAUT SACRIFIER ROYAL !

                    IL FAUT VOTER BAYROU AU 1er TOUR !

                    IL FAUT DEFAIRE SARKOSY AU 2nd TOUR !

                    SEUL FRANCOIS BAYROU PEUT ATTEINDRE CET OBJECTIF ESSENTIEL !

                    C’EST BAYROU QU’IL FAUT ENVOYER AU 2nd TOUR ET NON ROYAL !!!

                    Il en va de Notre avenir, il en va de l’avenir de Nos engants, il en va de Notre Pays, il en va de la France.


                  • admimot 20 avril 2007 12:39

                    @paskal

                    Quelle intolérance !! Quelle haine !!

                    tout ça pour voter soi-disant BAYROU..

                    avec ce type de discours, LEPEN passerait presque pour un enfant de choeur..

                    S’agissant de BAYROU, il faudrait quand même faire preuve de mesure. Ce personnage a renié ses électeurs de droite, qui lui ont quand même permis d’être candidat aujourd’hui.

                    Il a également trahi DE ROBIEN, on peut même dire ’flingué’, alors que c’est lui qui l’a poussé à accepter ce portefeuille.

                    Et aussi,à ce jour, beaucoup de mairies de droite sont co-gérées par l’UDF et l’UMP.

                    La faiblesse de son discours, ses postures susprenantes à l’égard des socialistes qui n’en veulent pas, sa morgue à l’égard de son camp d’origine, désorientent son électorat.

                    Cela ne peut en aucune façon justifier une telle débauche d’intolérance..

                    Et enfin, BAYROU, n’est pas centriste mais ’contriste’.. Il ne propose pas grand chose, attaque surtout les médias, ses concurrents, bref ça fait court pour accéder à la magistrature suprême..

                    Je pense que le chapeau est trop grand pour lui..

                    Et enfin : "Bayrou combien de divisions ??’’


                  • PasKal 25 avril 2007 08:41

                    « Bayrou, combien de divisions ? »

                    ...8 MILLIONS D’ELECTEURS !


                  • pipocratie 19 avril 2007 15:38

                    Ca y est l’UMPS pisse dans son froc.

                    Le proverbe du jour : « La démocratie, c’est voter comme y dit Colombani ! »


                    • Esperanto 19 avril 2007 15:41

                      Ce texte de Colombani est loin d’être stupide ou archaïque. Si la gauche est absente du second tour, nous vivrons une nouvelle forme de 21 avril. Tout démocrate un peu sain d’esprit peut facilement le comprendre. Un « nini » sans équipe face à une droite dure, cela promet. Bayrou est sympa mais le centre social-démocrate qu’il décrit n’est, à l’heure où l’on parle, qu’une illusion : ce n’est aujourd’hui qu’un centre bicéphale composé des déçus des 2 camps (30% de gauche / 70% de droite) ce n’est pas bien sérieux. Le racolage de personnalités ministrables à gauche lui-même a échoué. Il faut entendre une bonne fois pour toute la position de DSK sur le sujet. Un grand parti social-démocrate pourquoi pas ? Mais il est un peu tôt ou un peu tard d’en définir le contour et le programme. Cela ne pourra d’ailleurs s’envisager malheureusement que dans les conditions funestes de l’installation durable d’une droite néolibérale/sécuritaire en France. Pour y échapper ce coup-ci, une seule solution : le vote Royal.


                      • Christophe Christophe 19 avril 2007 15:52

                        Bon, que ce soit clair :
                        - « Un »nini« sans équipe face à une droite dure, cela promet » : qu’on arrête de dire qu’il n’a pas d’équipe. Elle est là, elle existe, elle est présente mais discrète. Je vous invite vraiment à aller sur cette page : http://www.bayrou.fr/equipe/ - vous verrez que votre argument ne peut pas tenir la route,
                        - « Bayrou est sympa mais le centre social-démocrate qu’il décrit n’est, à l’heure où l’on parle, qu’une illusion : ce n’est aujourd’hui qu’un centre bicéphale composé des déçus des 2 camps (30% de gauche / 70% de droite) ce n’est pas bien sérieux » : en quoi ce n’est pas sérieux ? Que des gens aient une réelle volonté d’aller plus loin ? Qu’ils pensent plus à l’intérêt général de la France plutôt qu’à leur intérêt personnel ? Ce centre social-démocrate existe et ne demande qu’à exister. Il est sclérosé par Royal, et les gaullistes ne s’expriment pas à cause de la poigne de fer que Sarkozy exerce. Attendez que Bayrou gagne, et là les choses vont vraiment changer dans le bon sens, une fois les verrous enlevés.

                        Et s’il y a un 21 avril bis, à qui la faute ? Aux français ou à votre Royal/Sarkozy ?


                      • COLRE COLRE 19 avril 2007 18:18

                        d’ESPERANTO, c’était constructif, non ?

                        « Ce texte de Colombani est loin d’être stupide ou archaïque. Si la gauche est absente du second tour, nous vivrons une nouvelle forme de 21 avril. Tout démocrate un peu sain d’esprit peut facilement le comprendre. Un »nini« sans équipe face à une droite dure, cela promet. Bayrou est sympa mais le centre social-démocrate qu’il décrit n’est, à l’heure où l’on parle, qu’une illusion : ce n’est aujourd’hui qu’un centre bicéphale composé des déçus des 2 camps (30% de gauche / 70% de droite) ce n’est pas bien sérieux. Le racolage de personnalités ministrables à gauche lui-même a échoué. Il faut entendre une bonne fois pour toute la position de DSK sur le sujet. Un grand parti social-démocrate pourquoi pas ? Mais il est un peu tôt ou un peu tard d’en définir le contour et le programme. Cela ne pourra d’ailleurs s’envisager malheureusement que dans les conditions funestes de l’installation durable d’une droite néolibérale/sécuritaire en France. Pour y échapper ce coup-ci, une seule solution : le vote Royal.  »


                      • Wilfried SERRE Wilfried SERRE 19 avril 2007 15:51

                        Jean-Marie Colombani a décidé de reste dans la bulle médiatique qui fatigue les Français. Oui, on est fatigué que l’on tente de nous manipuler sans arrêt. A l’image de TF1, France 2 ou France-Inter, Le Monde s’emprisonne dans le passé, le monde ou prend les gens pour des incultes. Et nous qui croyons que la Presse était plus « honorable » que les autres médias ! Et ce sont les mêmes qui voient d’un mauvais œil les gratuits, les petites chaînes de la TNT et la presse web !

                        Monsieur Colombani, on est assez grand pour réfléchir et choisir notre candidat. Ce que l’on vous demande c’est de nous accompagner dans notre choix, pas à nous le diriger ! Monsieur Colombani, nous on pense que, deux candidats qui ne représentent même pas la moitié à eux deux de l’électorat et qui s’accaparent la campagne, ce n’est pas démocratique.

                        Pour votre peine, on votera tout sauf Royal ou Sarkozy !


                        • Esperanto 19 avril 2007 16:01

                          Je constate que mes interlocuteurs sont des « bayrouistes » ou « bayroutistes » convaincus. Sincèrement cela les honore, vu la gueule de la droite aujourd’hui. Ceci dit j’aurais une question indiscrête : au cas où, par malheur (selon vous), nous avions affaire à un duel SEGO/SARKO au deuxième tour, pour qui voteriez-vous ?


                        • Wilfried SERRE Wilfried SERRE 19 avril 2007 16:35

                          TSS , cela veut dire « Tous Sauf Sarko ». Donc, je ne mettrai jamais Sarko dans l’enveloppe qui tombe dans l’urne ! C’est clair et sans appel ! Même en cas de second tout Sarko - Le pen : ce dernier cas serait la preuve que notre société ne tourne plus rond. Alors il faudra envisager d’autres moyens que les urnes pour revenir à une France Libre. Tout sauf Sarko !

                          Mais Bayrou sera au second tout. Pour chacun de nous, ceux de la France qui travaillent, ceux qui manquent de travail, ceux qui sont blanc ou de couleur, ceux qui vivent à Paris ou à Pouzioux la Jarrie (86), ceux qui peuvent se payer un médecin, ceux qui ne peuvent plus, ce qu’il veulent être solidaire, responsable, ceux qu’ils veulent que ça change : c’est vital ! Arrêtons d’écouter ses menteurs ! C’est le peuple qui décide en république, pas les partis et leurs copains. Si on ne croit plus dans le peuple, alors que l’on change de régime ! Demain, FB aura une majorité : non pas parce qu’il le peut, non, mais parce que nous le voulons ! !

                          Une question : il sont nombreux les Bayrouiste sur le web ? Internet est-il le reflet de notre société ?


                        • LaEr LaEr 19 avril 2007 17:15

                          Idem : TSS = SEGO au 2nd tour si c’est SEGO/SARKO.

                          Mais j’espère quand même que Bayrou sera au second tour smiley


                        • chariotte 19 avril 2007 23:15

                          les Bayroutistes sont nombreux partout en fait ! en très grande majorité dans mon entourage, et dans celui de personnes que je connais !

                          peut-être les français croient-ils en un changement possible cette fois ?


                        • Marie-orange 20 avril 2007 00:25

                          .. Pour François !


                        • Marie-orange 20 avril 2007 00:49

                          Pour Wilfried : les Bayrouistes sont à l’image de leur candidat : très branchés web et très communicants.

                          Mais le web ne reflète qu’une partie de la société : celle qui sait se servir d’une souris. Dans cette catégorie aussi, il y a ceux qui ne vont pas chercher les infos, ne connaissent pas la différence entre Google et Voilà, ne savent pas ce que veux dire « navigateur ».

                          Il y en a une autre, importante aussi, que l’on rencontre partout, dans la rue, les quartiers, la campagne : ce que le Raffarin national appellait « la France d’en bas » : les anciens, les non-instruits, les sans boulot, les « petites gens », tous les désabusés qui pensent que « les politiques c’est tous les mêmes et que ça ne changera pas grand-chose », tous ceux qui ne lisent aucun média et sont à 100 lieux de toutes nos questions. C’est souvent cette France là qui vote Le Pen en le prenant pour un rebelle : « ah lui au moins... ». Une partie de cette France là votera aussi sarko car il dit « du boulot et de la sécurité ». Beaucoup de gens simples n’iront pas plus loin. Le vote Le Pen est édifiant dans la tranche qu’il représente, et il entretient de ne pas tirer les gens vers le haut.

                          Bref, non le web n’est pas représentatif de la France. Mais il est aussi un relais et une mise en commun de nos environnements respectifs, vers lequel nous renvoyons nos échanges. La Toile va plus loin que le web. Mais que Le Monde pense changer la face du monde en nous dictant ce qu’on devrait faire, sûr qu’il détient la vérité (surtout avec Ségo vaut mieux en rire), c’est se couler lui-même et nous prendre pour des moutons. En effet, 2002 et le référendum a prouvé que les français ne se laissaient pas parquer ! Le Monde peut aller se rhabiller. smiley


                        • pabix 19 avril 2007 15:54

                          Admettons que Ségolène Royal soit au 2e tour.

                          * Elle est contre Nicolas Sarkozy, pas besoin de le dire : NS gagne avec un grand nombre de voix d’avance, et le PS devient le parti de la honte nationale. * Elle est contre François Bayrou, FB gagne dans une proportion honorable, mais au moins, des membres du PS pourraient se retrouver au gouvernement. Moins catastrophique. * Elle est contre Jean-Marie Le Pen, auquel cas elle gagne.

                          Je suis convaincu que la meilleure chose que pourrait faire Ségolène Royal si elle passait au 2e tour face à Nicolas Sarkozy, serait de se désister si le 3e est François Bayrou. Évidemment, leur ego surdimensionné interdit une telle chose pour un candidat, mais cela permettrait au moins au PS de survivre après le second tour.

                          Ridicule n’est-ce pas ?


                          • Esperanto 19 avril 2007 16:16

                            Je vous trouve bien culotté et bien irrespectueux du choix des électeurs. Je ne vois pas en quoi le PS serait couvert de honte si sa candidate était battue au second tour contre Sarkozy (ce que je ne souhaite pas bien sûr). On défend ses idées et si les français dans leur majorité choisissent le candidat de l’autre bord, même s’il s’agit un agité dangereux, on ne peut que s’incliner devant leur choix. Mais rien est joué aujourd’hui contrairement à ce que certains essayent de faire croire et l’issue du second tour est bien plus incertain que les sondages ne le laisse entendre. 15 jours entre 2 tours c’est long et ce seront 15 jours pendant lesquelles les Bayrouistes devront montrer leur vrai visage : ou vrais démocrates prêt à combattre au côté d’une gauche modérée ou alliés invétérés de l’état UMP.


                          • Esperanto 19 avril 2007 16:22

                            Ca c’est cool et ça donne du courage !!


                          • Christophe Christophe 19 avril 2007 16:53

                            De toute manière, quel que soit le soutien de Bayrou, on le taxera de chien de la droite ou de soumis de la gauche. Vous pouvez être sûr qu’il n’en sera rien.


                          • Esperanto 19 avril 2007 16:53

                            C’est quand même incroyable !! la paranoïa a vraiment envahi les esprits dans ce pays. Colombani, que je n’apprécie pas particulièrement, a tout de même le droit de faire le point sur cette élection et d’exprimer ses positions sans qu’on aille systématique suspecter des combines à n’en plus finir. OK les médias ont un rôle considérable dans la vie démocratique de ce pays mais il faut justement arrêter de penser que les citoyens sont cons comme des balais pour suivre à la lettre les recommandations des uns et des autres. On ne va pas faire un procés des médias à 3 jours d’une élection dont l’issue sera déterminée par le peuple. Ne soyez pas si fébriles les bayrouistes ! Gardez espoir et militez. Moi, c’est ce que je fais, mais pour Ségo !


                          • LaEr LaEr 19 avril 2007 17:21

                            @ Esperanto, Le problème n’est pas qu’un journal exprime ses opinions. Je trouve d’ailleurs cela beaucoup plus honorable que de le cacher et de propagander par derrière.

                            Nan, le problème, c’est qu’avec les nouvelles fréquentations du monde, cela sent plus le piège à cons que le militantisme.

                            Actuellement, l’UMP veut absolument faire passer Ségo au 2nd tour parce-qu’ils ont peur d’un Sarko/Bayrou...


                          • chariotte 19 avril 2007 23:19

                            les medias n’ont pas à dicter la conduite des français lors de leur DROIT de voter selon LEURS convictions

                            bien sûr ils le font sournoisement, comme tf1 avec Sarkozy, mais là c’est carrément explicite, on ne peut pas accepter ce genre de lavage de cerveau

                            (et encore, si c’était pour contrer sarko.. mais même pas !)


                          • tvargentine.com lerma 19 avril 2007 16:13

                            Rappelons nous la campagne de dénigrement organisée par le journal LE MONDE contre JOSPIN il y a 5 ans !

                            La section troskiste du monde avec son redacteur en chef donneur de leçon de morale dans ses éditos qui n’avait pas cessé de casser du JOSPIN.

                            Rappelez de ces doubles pages du comité de la LCR comme si ce parti était à l’époque au même niveau qu’un autre parti républicain !

                            Rappelez vous aussi des factures « de prestation » de Mr Colombani pour vendre des subventions publiques que l’Etat accordé à la presse.

                            Rappelez vous de l’absence de critiques dans ce journal sur la construction du nouveau siège social du journal fait avec des travailleurs exploités sur le chantier et même pas payé au minimum légal et vivant dans des caravanes dans et travaillant dans des conditions inacceptables

                            Ou était les critiques de M Colombani et sa section de troskiste défroqué ???????????

                            L’allégeance de ce journal au PS et à l’UMP est une garantie de continuer à recevoir des aides publiques aux frais du contribuables smiley

                            Encore une raison supplémentaire de voter BAYROU car c’est la garantie que SARKOZY ne sera pas élu


                            • loloemr 19 avril 2007 16:14

                              La position de Colombani n’est pas stupide. Au contraire. Ma vision est sensiblement la même.

                              Sarkozy sera certainement en tête au premier tour, la question qui se pose est qui pour l’accompagner ?

                              On a trois candidats qui, si on considère la base électorale naturelle, se classent ainsi : Royal, Le Pen, Bayrou. A mon humble avis, JMLP rassemble plus d’électeurs qu’en 2002 : droitisation de la campagne, échec de Sarkozy sur l’insécurité, candidat anti système.

                              Donc la bonne question à mon sens : qui de Bayrou ou de Royal a le plus de chance de dépasser le candidat de l’extrême droite ? Et là je vais clairement répondre Royal, pour trois raisons :

                              - réflexe « vote utile » de nombres d’électeurs de gauche qui ne peuvent pardonner à l’UDF tout ce qui a été voté avec l’UMP (retraites, immigration, délinquance)

                              - travail de terrain des militants du PS (beaucoup plus nombreux que ceux de l’UDF)

                              - suivant l’exemple italien et la coalition Prodi qui a permis la défaite de Berlusconi allié à Fini, il est plus logique qu’au deuxième tour le candidat pro démocrate soit au centre de la coalition.

                              Cordialement


                              • Esperanto 19 avril 2007 16:20

                                Totalement d’accord ! Il faudrait que certains bayrouistes anti-sarko s’en rendent compte assez vite, le temps presse...


                              • LaEr LaEr 19 avril 2007 17:33

                                Au contraire, je pense pour ma part que seul Sarkozy pourrait avoir peur d’un duel avec JMLP.

                                Ségo, à mon avis, a les mêmes chance de battre JMLP que Bayrou... Ni plus, ni moins.

                                Si la Gauche a voté Chirac en 2002, je ne vois pas pourquoi elle ne voterai pas Bayrou (vu que déjà pas mal d’ex-PS le soutiennent)..

                                E pour le travail des militants du PS sur le terrain, la donne va changer. Regardez sur le web, je pense que les pro-Bayrou sont le plus présent (et je pense pas à Avox, mais aux blogs ;) ).

                                amicalement,

                                LaEr


                              • loloemr 19 avril 2007 18:07

                                Sans déconner les Bayrouistes vous me faites marrer.

                                Je me fais moinsser la tête comme un porc, sans pour autant être agressif et mon commentaire est tout ce qu’il y a de plus constructif.

                                Putain pour un premier message posté sur VOX, je me dis que les gens votent sur la constructivité du message en se basant sur « je suis d’accord, je suis pas d’accord » avec le commentaire.

                                Vive le débat contradictoire.

                                En outre, si Royal est au second tour, elle n’aura d’autre alternative de former une coalition à la Prodi. Donc à intégrer Bayrou et ses troupes rapprochées.

                                Et si bayrou est élu, il n’aura pas de majorité avec le PS mais avec l’UMP. Ne revez pas, si Bayrou prend une vrai posture centriste, ses camarades UDF sont clairement plus proches de l’UMP que de l’UDF.


                              • chariotte 19 avril 2007 23:24

                                « Putain pour un premier message posté sur VOX, »

                                qui est agressif ici ?

                                serais-tu d’aussi mauvaise foi concernant tes idées politiques et ton vote ? smiley

                                cordialement, bien entendu.


                              • Mat 19 avril 2007 16:21

                                Le monde roule pour ségo, marianne roule pour ségo, les echos, paris-match, libé et bien d’autres roulent pour Sarko, c’est de bonne guerre, mais attention a cette montée en puissance des influences journalistiques ! le but unique est de faire tourner les rouleaux des imprimeurs, donc une question marketing et non d’éthique ou idéologie, ce 4ieme pouvoir est peut etre plus pernicieux que le 5ieme, qui lui est de la donnée à profusion et immédiatemment accessible ainsi que tous les points de vues, tous les ragots meme... a chacun de faire sa soupe dans ce marché (libre ou presque) de l’info.


                                • Mat 19 avril 2007 16:22

                                  oups ! erratum, Marianne roule pour Bayrou (dsl !)


                                • Marie-orange 20 avril 2007 00:56

                                  Marianne roule pour Bayrou, Pars-Match roule pour Bayrou...


                                • Marie Pierre 19 avril 2007 16:26

                                  A lire les commentaires à l’éditorial de Colombani, les abonnés ne sont pas contents.


                                  • Schroen 19 avril 2007 17:49

                                    Merci Marie Pierre comme d’habitude pour vos liens URL toujours très interessant, je me rejouie de voir Mr Colombani face à l’exasperation de ces lecteurs face à un éditorial si manichéen...

                                    Cordialement

                                    Schroen


                                  • Nono Nono 19 avril 2007 16:38

                                    Tiens donc ! Le journal de Jean-Marie Colombani est-il devenu plus « subtil » d’un seul coup ?

                                    Est-ce « l’opération SOS assistance à Sarkosy », lancée l’année dernière pour l’affaire Clearstream/De Villepin, qui continue mais pour saper Bayrou, cette fois-ci et en plus fin ?

                                    Il y a de quoi se marrer, Colombani se fout vraiment de la gueule des électeurs.

                                    Tant mieux qu’il ait signé ce long édito : Comme ça au moins, on sait qu’il ne faut surtout pas suivre son « tout sauf généreux » conseil et c’est là le réel « impératif démocratique » pour contrer l’alliance infernale : Finance/Média/Politique !

                                    A lire : « Les faiseurs de roi », une enquête sur les relations entre les médias et les politiques de Hélène Risser, éditions Privé (2007), ou on peut retrouver, parmi d’autres sbires, le cher Philippe Ridet, un autre « fan/adulateur » de celui qu’ils décrivent comme « le plus préparé et le plus crédible ».

                                    Frissons et fébrilité.

                                    Vivement le 22, ça risque d’être chaud et gare au trucage... !


                                    • Esperanto 19 avril 2007 16:55

                                      C’est quand même incroyable !! la paranoïa a vraiment envahi les esprits dans ce pays. Colombani, que je n’apprécie pas particulièrement, a tout de même le droit de faire le point sur cette élection et d’exprimer ses positions sans qu’on aille systématique suspecter des combines à n’en plus finir. OK les médias ont un rôle considérable dans la vie démocratique de ce pays mais il faut justement arrêter de penser que les citoyens sont cons comme des balais pour suivre à la lettre les recommandations des uns et des autres. On ne va pas faire un procés des médias à 3 jours d’une élection dont l’issue sera déterminée par le peuple. Ne soyez pas si fébriles les bayrouistes ! Gardez espoir et militez. Moi, c’est ce que je fais, mais pour Ségo !


                                    • Muadib 19 avril 2007 17:13

                                      Duhamel balance dans une vidéo qu’il serait prêt à voter Bayrou : Dehors.

                                      Marianne fait un sondage interne aboutissant a 36%Royal 36%Bayrou mais JF Khan étant pro-bayrou : Marianne roule pour Bayrou ! (Et en plus, le monde médiatique leur tombe dessus pour avoir osé !osé ! organiser un sondage dans la rédaction.)

                                      Colombani impose la bipolarisation gauche/droite :

                                      « [Il] a tout de même le droit de faire le point sur cette élection et d’exprimer ses positions sans qu’on aille systématique suspecter des combines à n’en plus finir. »

                                      Je me marre. Il a une drôle de manière de faire le point : « Vive la bipolarisation ! » Alors que S.R. +N.S. représentent tout au plus 45%-50% de l’électorat du premier tour. Du grand n’importe quoi made in « Le Monde ».


                                    • Nono Nono 19 avril 2007 17:29

                                      @ Esperanto (IP:xxx.x2.178.121) le 19 avril 2007 à 16H55,

                                      « mais il faut justement arrêter de penser que les citoyens sont cons comme des balais pour suivre à la lettre les recommandations des uns et des autres »

                                      Je n’ai pas dit ça mais je comprends ta réaction.

                                      Tu as parfaitement raison ! Chacun voit midi à sa porte, comme on dit.

                                      L’expérience de Balladur de 1995 laisse supposer qu’ « Etre le candidat préféré du quotidien vespéral constitue peut-être un atout dans le Tout-Paris des médias...mais semble conduire aussi à la défaite dans les urnes. ».

                                      Puisse ces paroles restent vraies, du moins pour Sarkosy.

                                      En ce qui me concerne, pour m’abstraire de ces jeux de pouvoir qui charrient souvent plus de rumeurs que d’indices, je préfère l’arme de la critique au règne des soupçons, quand je peux et comme je peux mais sans la moindre once de paranoïa.

                                      Cordialement et bon courage.


                                    • Claude 19 avril 2007 17:16

                                      m. Colombani n’a donc pas compris qu’il n’est plus d’actualité d’avoir deux (seuls) grands partis ? C’est à pleurer de lire ça, et donc, dans une certaine mesure, d’influencer des électeurs indécis... ! http://agoravox.fr/smileys/en_colere.png http://agoravox.fr/smileys/en_colere.png


                                      • ExSam 19 avril 2007 17:25

                                        C’est Minc qui va en faire une jaunisse...

                                        Et puisque tout le monde se lâche, les bayrouistes n’étant pas les derniers ici, je déclare voter José Bové.

                                        VOTEZ BOVE !


                                        • Muadib 19 avril 2007 17:28

                                          Le programme au 150 milliards ? smiley


                                        • ExSam 19 avril 2007 18:44

                                          Muadib

                                          Tu parles des 125 propositions ?..


                                        • minijack minijack 19 avril 2007 17:28

                                          Arrête de rêver Guillaume, Bayrou ne passera pas le premier tour. Il risque même d’être grillé au poteau par Le Pen pour la troisième place. Mais pô grave, il aura rempli son rôle de pare-feu car sans lui JMLP aurait pu arriver en 1ère place !

                                          Dans ces conditions, Colombani a raison de poser le problème en termes de CHOIX DE SOCIETE. D’autant plus qu’il met bien en valeur le fait que le « pacte présidentiel » de la candidate ROYAL se distingue nettement du « Programme du PS » et de ses éléphants.Et ceux-ci le montrent bien d’ailleurs par leur façon de la suivre à reculons...

                                          Je ne suis pas et n’ai jamais été favorable au PS historique, encore moins à celui de Mitterrand faux-gauchiste et grand bourgeois, mais d’un autre côté quand je vois que Giscard appelle à voter Sarko, ça me fait marrer ! Le fondateur de l’UDF joue clairement l’ULTRA-libéralisme, en grand déconomiste qu’il a toujours été. (pour une fois on s’y retrouve dans les étiquettes et ce pauvre Bayrou est fait cocu par son propre ex-président... Savoureux, non ?)

                                          L’élection PRESIDENTIELLE n’est pas à confondre avec les Législatives qui suivent : Ségolène est UNE PERSONNE, pas un parti, elle amène du neuf dans le paysage politique et elle seule est capable de faire bouger les clivages.

                                          Il est temps de trancher dans le vif ! Ségolène DOIT être notre prochain président, pour vraiment faire bouger la France.

                                          Parce qu’elle est une FEMME d’abord, et qui plus est une femme INDEPENDANTE, démocrate (à l’inverse de Sarkozy qui n’est que républicain à la mode américaine), volontaire et disposant d’une majorité (à l’inverse de Bayrou qui ne pourra jamais réaliser qu’un rassemblement de mécontents), Ségolène et elle seule peut susciter dans son sillage une majorité de vrais rénovateurs de gauche ou ou centre, mais aussi de droite.

                                          De plus, elle a compris la puissance du Net et s’est franchement prononcée pour la suppression de DADVSI... Quand ce ne serait que pour ça...


                                          • Icks PEY Icks PEY 19 avril 2007 17:51

                                            @ Minijack

                                            « Parce qu’elle est une FEMME d’abord »

                                            Ce seul argument suffit pour décrédibiliser à mes yeux la candidate socialiste. Elle qui s’insurge contre la discrimination positive prétend bénéficier d’une préférence fondée sur son genre !

                                            Le mythe de l’impérieuse nécessité de porter une femme au pouvoir est la plus grosse couleuvre qu’on essaie de faire avaler aux électeurs.

                                            Au fait, Cresson, elle était restée combien de temps à Matignon sous Mitterrand ?

                                            Bien cordialement,

                                            Icks PEY


                                          • Magnac 19 avril 2007 18:01

                                            Ce qui me fait peur avec toutes ces histoires c’est bien le deuxieme tour Sego - Sarko, cette election va se jouer, qu’ils soit au second tour ou pas, sur les voix que va obtenir Bayrou au 1er tour (le voix de JMLP iront « naturellement » a Sarko).

                                            Mais je crain que beaucoup de Bayroutitste, s’il n’est pas présent au second tour, ne voudront pas endiguer la vague Sarko - Le Peniste...

                                            A cela je leur dirai apres les elections : on a le président que l’on merite...

                                            Soyons tous conscient que Bayrou au second tour c’est loin d’etre acquis (Et oui...) et il y a des chances pour que cela ne se produise pas... Alors Sarko ou pas ?


                                          • minijack minijack 19 avril 2007 18:06

                                            Comme vous le faites remarquer vous-même Cresson était SOUS Mitterrand !

                                            D’autre part, je ne comparerai pas les deux personnes car il ne suffit pas d’être du sexe féminin pour être semblable ou mener la même politique ! C’est VOUS qui faites là du sexisme.

                                            Quand je dis « d’abord parce que Ségolène est une femme », j’entends par là qu’une femme a une vision très différente du rapport à la société. Mon propos se situe purement sur le plan intellectuel. Les hommes et les femmes sont différents, non ? Ils ont une approche différentes des choses, et bien souvent les femmes vont à l’essentiel quand les hommes se crispent sur leurs positions « pour l’honneur ».

                                            Observez la nature. Les mères sont capables de se sacrifier pour leurs progénitures alors que les mâles s’en foutent, ce qui compte pour eux c’est de dominer le troupeau.

                                            Si vous prenez encore les femmes pour des égales des hommes, c’est que vous n’avez rien compris... Elles nous sont très supérieures en de nombreux points !  smiley


                                          • fouadraiden fouadraiden 19 avril 2007 18:27

                                            @Minjak

                                            votre raisonnement est assez juste et économique.j’aime. quant au fait que la nouveauté de Sego tiendrait à sa féminité, je pense que cela ne changera rien sinon symboliquement ,car faut-il rappeler que derrière elle la machine de guerre est masculine .faite par les hommes pour les hommes.ce qui limite la portée de l’argument.au fond c’est la limite de toutes les formes de discriminations positives.


                                          • Icks PEY Icks PEY 19 avril 2007 18:41

                                            @ minijack

                                            Je vois que vous avez une vision encore très maternelle de la femme. Sans doute avez vous adoré les hommes viennent de mars et les femmes de venus ...

                                            Ah oui, répétez nous encore ces vérités toute faite sur la nature de femme : elles sont si douces, si consensuelles, si fines, si intelleigentes, elles ont moins d’égo, plus de diplomatie, etc.

                                            Mais mon bon ami, ce n’est pas le sexe qui fait cela mais le pouvoir !

                                            Mettez des femmes au pouvoir et vous allez découvrir qu’elles peuvent être, elles aussi, machiavéliques, égoïstes, manipulatrices et de mauvaise foi !

                                            Je travaille dans une société où 66% de la masse salariale est féminine. Et croyez moi, le modèle de la petite maison dans la prairie, c’est bien loin de ce que l’on peut voir parfois !

                                            Votre Ségo a déjà largement montré qu’elle peut être aussi cassante, méprisante et hautaine qu’un homme, alors rangez votre bouquin Mars et Venus dans votre armoire et regardons la réalité en face.

                                            Icks PEY


                                          • Mohammed MADJOUR Mohammed 19 avril 2007 17:50

                                            « Le Monde » appelle à voter pour Ségolène Royal : un « impératif démocratique »...

                                            Ce titre en gras est d’une grande confusion ! En effet le seul impératif démocratique est de faire en sorte à ce que le 22 Avril 2007 soit la relance du 21 Avril 2002 qui a définitivement arrêté l’horloge du PS ! L’autre Monde qui n’a pas de guillemets attend de la France un retour aux principes fondamentaux qui définissent la culture démocratique : Ne pas démolir le résultat d’un scrutin universel ! « Depuis l’élection de Jacques Chirac, en 1995, le pays n’a pas vraiment été en mesure de se prononcer clairement, positivement, pour dessiner son avenir« , estime M. Colombani, qui conclut dans un appel à voter pour Ségolène Royal : »En dépit des confusions qui ont parasité la campagne, le seul projet qui s’oppose à celui de Nicolas Sarkozy et qui s’appuie sur une force politique capable de gouverner est celui de Ségolène Royal » Et vous avez attendu 12 années pour dire cela ? L’avenir pour vous n’est même pas une « rupture tranquille » : c’est du tourner en rond ! Quelles sont donc ces confusions qui ont parasité cette campagne ? Quelque chose vous échappe ? Formulez vos soupçons, Mr Colombani et on vous aidera ! La Rédaction d’un journal doit informer objectivement et non persuader les citoyens que leur choix leur porterait préjudice ! Ö qu’il y’a d’autres projets beaucoup plus intéressants et portés par des hommes autrement plus compétents que ceux que vous n’avez jamais dénoncé ! Sortez de votre « Monde » visiblement trop restreint pour embrasser l’univers politique dans toutes ses dimensions, Mr Colombani, votez souverainement pour qui vous voulez et le peuple français en fera autant ! Il ne pourra plus y’avoir de confusions, le choix du 22 Avril prochain déterminera l’avenir de la France ! Sans vouloir influencer quiconque, je sortirai volontiers des sentiers lumineux balisés depuis longtemps par la Gauche et la Droite, ces deux obstacles dressés pour empêcher l’épanouissement du vrai comportement politique : Je vote FRONT NATIONAL ! Vive Moi, vive la Nation Française !


                                            • loloemr 19 avril 2007 18:21

                                              Tiens tu vote pour un milliardaire ultra libéral qui propose (en plus de ses mesures de fascistes) de faire des cadeaux supplémentaires au riches ? smiley

                                              Si tu payes l’ISF et que tu croit à la supériorité de la race blanche, je comprends ton choix. Le problème des salariés français vient principalement de la perte de revenus du salaire au profit des actionnaires, que ton candidat préféré ne cherche absolument pas à combattre. smiley

                                              Bref.


                                            • Lord Lothar 19 avril 2007 18:02

                                              invoquer l’« impératif démocratique » pour dicter leur vote aux électeurs ... ca ne me parait pas tres démocratique !!!


                                              • La Taverne des Poètes 19 avril 2007 18:05

                                                Cet homme est très dangereux !

                                                - De qui s’agit-il ? Qui menace ainsi gravement notre pays ? Est-ce Jean-Marie Le Pen ?

                                                - Mais non, il ne faut pas diaboliser Le Pen. Il incarne en partie l’expression démocratique et on peut jouer de lui et de ses électeurs à notre guise.

                                                - Alors qui ? Nicolas Sarkozy ?

                                                - Mais non ! Cessez là aussi de diaboliser ! Nicolas est un parfait démocrate et c’est un rassembleur. Il a l’estime de personnalités très honoralbles. Même à gauche on le respecte (Jospin et Attali l’ont décrit comme un type très bien).

                                                - Mais alors Olivier Besancenot ? Alain Krivine ? avec leurs idées de révolution ?

                                                - Mais non ! vous n’y êtes pas : François Bayrou est très dangereux ! Nos partis l’ont dit (le PS, l’UMP), les anciens de son parti aussi. Notre journal vient de nous le confirmer : n’avez-vous pas donc lu l’édito de Colombani ?

                                                - Mais comment se fait-il alors que les gens ne considèrent pas du tout François Bayrou comme un candidat dangereux ?

                                                - Bah ! Laissez tomber ! Vous ne pouvez pas comprendre, c’est trop compliqué pour vous la politique...

                                                L’union de toutes nos forces


                                                • loloemr 19 avril 2007 18:18

                                                  Bayrou n’est pas dangeureux, c’est le risque de favoriser le Pen qui est cité comme danger.

                                                  Donc ne confondons pas tout.

                                                  Le danger d’un deuxième tour Le Pen - Sarko est réel !Evidemment tout est possible comme second tour, puisque certains en viennent même à douter de la présence de Sarko.

                                                  Mais je maintiens qu’il est illusoire de voir Bayrou devant Le Pen ET Royal. Les voix qu’il prend à Royal et Sarko le monteront par rapport à son score de 2002, mais comme dans le même temps JMLP en fait de même.

                                                  Enfin pour ceux qui s’intéressent encore au programme, il apparait évident que Royal au deuxième tour sera obligé de passer un accord électorale avec FB, comme le montre le pamphlet de rocard.

                                                  Précision : le vote pour un commentaire ne se fait pas sur l’avis d’accord/pas d’accord, mais sur la constructivité du débat, avec l’apport d’arguments. Alors les bayrouistes qui « moinssent » tous ceux qui ne sont pas d’accord avec eux n’ont pas de leçon de démocratie à donner à JMC ..


                                                • La Taverne des Poètes 19 avril 2007 18:25

                                                  Quand le centrisme était à l’Elysée (Giscard), les extrêmes n’existaient pas politiquement. Le Pen a été créé par les gouvernements successifs de droite et de gauche qui viennent nous dire aujourd’hui que certainement dans l’avenir (même s’ils ne savent pas plus que nous de quoi l’avenir est fait, et même moins que nous je dirai...), Bayrou sera LE danger absolu ! Et il fera monter Le Pen. Je dis le contraire : l’union nationale et la concorde qu’elle va générer, ainsi qu’une politique honnête, transparente et responsable, anéantira les extrêmes.


                                                • COLRE COLRE 19 avril 2007 18:31

                                                  avec un PC entre 10 et 20 % ? il faudrait quand même cesser de dire n’importe quoi (« Quand le centrisme était à l’Elysée (Giscard), les extrêmes n’existaient pas politiquement. »)


                                                • Senatus populusque (Courouve) Courouve 19 avril 2007 18:35

                                                  Le PC (personal computer) a avantageusement remplacé le PC (parti communiste).


                                                • La Taverne des Poètes 19 avril 2007 18:39

                                                  « Vous ne comprenez décidément rien à la politique : laissez-nous faire, on s’en occupe à votre place...Et vous, retournez donc à votre place ! »


                                                • Bulgroz 19 avril 2007 19:42

                                                  Bouh Bouh, Snif, Snif, Agoravox n’a pas accepté mon article, Bouh, Bouh, je pleure toutes mes larmes, à Agoravox, ils ne font que retenir des articles plus mieux que les miens.

                                                  Snif Snif, et en plus, Agoravox ne même pas dit pour quoi, c’est odieux, je trépigne des pieds.

                                                  Puisque c’est comme ça, j’écriras plus na !

                                                  PCC : Le Poète de la taverne


                                                • Ac- 19 avril 2007 18:28

                                                  J’ai enfin un peu de résumer toute cette situation :

                                                  1/ « Le monde » est censé représenter LA référence de journal national neutre et objectif qui bénéficie d’une très large audience. 2/ nous sommes à moins de 3 jours du 1er tour d’une élection présidentielle 3/ Ce journal nous invite explicitement à voter au 1er tour soit pour Sarko, soit pour Royal.

                                                  Ce n’est pas l’objectif affichée de ce journal que je conteste ici(avoir un vrai débat démocratique entre les 2 tours représentant clairement les tendances politiques de la societé. Ce que je dénonce vivement, c’est le lien que Colombani nous fabrique entre Royal au second tour et ce besoin de vrai débat. En quoi Ségolène Royal est elle plus qualifiée qu’un ou qu’une autre ? Je pense ici nécessairement à Bayrou, mais aussi, par principe, à TOUS les autres candidats. Sinon que l’on supprime le 1er tour, mais dans ce cas qu’on organise de vrais primaires dans chaque camp, à l’américaine. Colombani a son opinion sur cette élection, c’est bien normal, mais qu’il ne cherche pas à postériori à nous imposer son choix avec ce genre de prétextes !

                                                  J’en ai plus qu’assez de cette tentative de certains médias de forcer la main aux électeurs en se la jouant moralisant (main sur l’épaule, « écoutes, fais pas de conneries, faut être raisonnable... ») Ils manipulent complètement et de plus en plus l’opinion. Une dernière chose : qu’on arrête de nous dire que Bayrou n’a jamais dépassé Royal dans les sondages. A un moment, il était à égalité. Or quand on sait qu’il y a une marge d’erreur naturelle de 2 à 3 points, on devine certains choix... Bien entendu, je soutiens Bayrou. Mais mon analyse n’en est en rien biaisé. Je suis un électeur qui prend du temps pour réfléchir avant de voter. Ce genre d’articles de Colombani est révoltant.


                                                  • COLRE COLRE 19 avril 2007 18:35

                                                    ben voyons, @Ac-, vous ne parlez pas d’Agora Vox, j’imagine, en disant : « J’en ai plus qu’assez de cette tentative de certains médias de forcer la main aux électeurs », car sinon vous ne seriez pas ici, sur ce média qui aura TOUT essayé pour forcer la main aux électeurs pour qu’ils votent Bayrou...


                                                  • Ac- 19 avril 2007 18:40

                                                    Je ne fais qu’exprimer mon avis en laisant un commentaire en bas de page sur un article. Ca n’a rien à voir avec Colombani qui écrit un éditorial dans Le monde en sachant très bien l’influence que cela aura. L’analyse que j’essaie de donner n’a aucun rapport avec mon vote. C’est trop facile de décrédibiliser ce que je dis sous pretexte de mon orientation politique.


                                                    • COLRE COLRE 19 avril 2007 19:33

                                                      @Ac-, je ne voulais pas vous blesser vous, je parlais d’AgoraVox, et j’espère que vous allez protester contre ce média tout autant que contre le Monde. Que je vous explique :

                                                      1. sur Agora Vox, tous les articles sont d’abord sur Ségolène Royal. C’est la grande époque du dézingage, de Bécassine, des bourdes, des incompétences... Donc, c’est la première étape.

                                                      2. la plupart des articles sont alors sur Bayrou, 2ème étape. Ça correspond à la montée dans les sondages et à la GROSS manipulation. Suite du processus (mais on y est un peu encore). Là, il s’agit de faire croire que Bayrou est un vote utile, car Royal n’a aucune chance, ni au premier (attention au Monstre borgne), ni au second (arhgll, Sarko va gagner). On est assailli de gens dit « de gauche » (warf !) qui disent qu’ils vont voter bayrou (on continue à rire).

                                                      3. Mince alors, les sondages sont pas ce qu’on voudrait, Bayrou fait un peu pschittt, et Royal résiste, et même remonte ! Aïe, c’est le moment où les anti-bayrou ricanent, et prennent au mot les grands républicains anti-sarko : bon, ben alors, vous allez voter Ségo si elle est au 2ème tour ? hein ? réponse : ah ben non, c’est pas c’qu’on voulait dire, laissez nous tranquille, on vote pour qui on veut, non mais, si on veut voter blanc ou pour sarko, c’est notre droit !.

                                                      4. Dernière étape : oon assassine Sarko (les étapes 3 et 4 se recouvrent partiellement). Tous les articles sont désormais anti-Sarko, c’est le déchaînement, Marianne s’y met aussi, en voulant nous faire croire que c’est pour le bien du pays, etc. Ben dame ! Ça, c’est pour faire tellement peur (ah, la peur, qu’est-ce que c’est pratique, Le Pen et Sarko connaissent très bien), tellement peur, disais-je, que là on rigole plus, on réfléchit plus, on vote Bayrou, bien sûr (et surtout sans réfléchir, bien sûr)

                                                      Vous voyez ? ça, c’est de la manipulation. Heureusement, personne n’est dupe, c’est ça qui est le plus drôle.


                                                      • chariotte 19 avril 2007 23:40

                                                        en quoi le fait que la plupart des intervenants du site CITOYEN agoravox (qui s’interessent donc à l’avenir de leur pays) soient orientés plutot à gauche ou au centre te dérange ?

                                                        crois-tu que les candidats de droite incarnent un quelconque espoir pour les citoyens que nous sommes ?

                                                        écris donc ton propre article pour rétablir l’équilibre.

                                                        aussi j’ajoute qu’internet n’a pas le même statut que les autres medias aux yeux du csa puisqu’il n’est pas soumis à la réglementation sur le « temps de parole », et surtout ; ce site n’est pas un quotidien national distribué à des milliers d’exemplaires à travers le pays.. il y a tout de même une large différence


                                                      • COLRE COLRE 20 avril 2007 09:42

                                                        @charlotte, je sais que la lecture en diagonale devient une nécessité devant une telle profusion de textes, mais tout de même, vous dites l’inverse de ce que j’ai écrit (« en quoi le fait que la plupart des intervenants du site CITOYEN agoravox (qui s’interessent donc à l’avenir de leur pays) soient orientés plutot À GAUCHE ou au centre te dérange ? »). Ben non, voyons, ils sont orientés pro-bayrou, c’est ce que j’ai essayé de DÉMONTRER par ma petite chronologie en 4 étapes.

                                                        Quant à écrire un article, vous aurez remarqué si vous fréquentez ce site qu’ils choisissent et refusent selon une logique facile à imaginer).


                                                      • chariotte 20 avril 2007 11:36

                                                        « orienté à gauche ou au centre » ca veut dire pro-lepen d’après toi ? je pense que tu devrais appliquer ton conseil à toi-même !


                                                      • Hansi Kürsch 19 avril 2007 19:35

                                                        Cet article de Colombani, bien que tout sauf objectif et quasi-insultant envers M. Bayrou, peut être le tournant de la campagne. Dans les deux sens d’ailleurs !

                                                        Mais je crains qu’il ne réussisse là où il a voulu frapper : à convaincre les indécis de voter Royal.

                                                        Si c’est le cas, vive l’influence, vive la manipulation, vive la démocratie... et vive la France ! *ironie*

                                                        ...

                                                        Ca ne m’empêchera cependant pas de voter Bayrou. Et j’espère que les français ne seront pas dupes.

                                                        Rendez-vous dimanche à 20h, votez en votre âme et conscience !


                                                        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 19 avril 2007 20:10

                                                          François Bayrou a dénoncé aujourd’hui à Pau l’éditorial du journal Le Monde appelant à un second tour Sarkozy-Royal, voyant derrière cet appel « des influences puissantes ».

                                                          Rappelant devant la presse que ce journal avait « une tradition du centre », le candidat UDF y a vu « la preuve de la panique qui s’est emparée de tous ces milieux de pouvoir, financiers, médiatiques et politiques », et le signe de « l’incroyable collusion qui règne au sommet de l’Etat ». (Avec AFP).


                                                          • lorgnette 19 avril 2007 20:39

                                                            Monsieur Colombani aurait été plus inspiré en parlant d’impératif humaniste ou social ou.....je ne sais.

                                                            Mais la démocratie (toute utopique qu’elle soit) reste tout de même le libre choix électif de chacun.

                                                            Il n’y a qu’un seul impératif démocratique, c’est d’aller voter en son âme et conscience.


                                                            • 1984 1984 19 avril 2007 21:33

                                                              Décidément, moi qui pensais que les coups bas et tordus étaient l’appanage de Sarkosy, il me semble que Royal n’est pas en reste...

                                                              « Bayrou n’a pas de programme » ca c’est l’argument type...Pour avoir jetté un oeil sur chaque programme de chaque candidat (Vite fait, hein...Moi je suis pas francais, bien que j’aie suivi ces élections de très près smiley ), je dirais que c’est le programme le plus cohérent.


                                                              • Emin Bernar Paşa 19 avril 2007 22:10

                                                                le monde-minc est à la solde du sarko !


                                                                • Magnac 19 avril 2007 22:28

                                                                  Oui mais si malgrés tout il n’est pas au second tour...


                                                                • Frédéric BOYER Frédéric BOYER 19 avril 2007 22:39

                                                                  Merci pour la qualité de votre tribune.

                                                                  Il n’y a pas de pire cauchemar pour la caste dirigeante que de voir bouger les lignes. Le journal « Le Monde » en général, et Jean-Marie Colombani en particulier, incarnent au plus au point le désir de l’élite politico-médiatique qu’en apparence deux camps bien délimités s’opposent, pour qu’au fond, rien ne change.

                                                                  Ce désir de rester entre-soi a pris, au fil des années, un caractère de plus en plus pathétique. Il convient d’organiser une alternance factice, qui place tantôt les uns, tantôt les autres, aux commandes. Ceux qui perdent l’élection se consolent de leur sort en pantouflant dans de confortables fonctions consultatives, et attendent leur tour.

                                                                  A la sortie de l’ENA, il a fallu qu’ils choisissent entre le Neuilly des Sarkozy et le Boulogne des Hollande : cruel dilemme.

                                                                  S’ils sont plutôt « rive gauche », genre Closerie des Lilas ou Les Deux Magots, ils s’inscrivent au PS, et militeront pour les droits inaliénables de l’homme germanopratin.

                                                                  S’ils sont plutôt « rive droite », genre Fouquet’s ou Maxim’s, ils choisissent l’UMP, et défendront la noble cause de la rentière du seizième.

                                                                  Qu’est ce que ce Bayrou du terroir vient faire ici sur son tracteur, il va tout foutre en l’air, semble nous dire l’élégant Colombani.

                                                                  Cordialement.


                                                                  • Ac- 20 avril 2007 00:34

                                                                    Bravo ! Tout à fait d’accord avec vous ! C’est malheureusement tout à fait ça. J’ai compris l’idée au moment du référendum pour la constitution...


                                                                  • LordOfEden LordOfEden 19 avril 2007 22:40

                                                                    Bayrou, Sarko, Ségo : Les trois singes du net... qui s’assoient sur vos libertés.

                                                                    Liberté d’expression, liberté d’information, respect de la vie privée : On aurait pu s’attendre à ce que les trois favoris des sondages dont on ne cesse de nous rebattre les oreilles attachent un miminum d’importance à ces droits et libertés fondamentaux pour une démocratie, qu’ils aient un programme sérieux, clair et complet, qu’ils soient capables de répondre aux inquiétudes que suscite l’évolution du Net et de son environnement technico-législatif...A cinq jours du premier tour, il n’en est rien.

                                                                    Jamais la liberté d’expression et d’information n’aura été autant menacée sur le Net, qui est par ailleurs devenu l’outil de surveillance le plus intrusif jamais mis en place dans une démocratie, puisque désormais, toutes les activités des français sur le net sont enregistrées, et mises à disposition de la police qui peut en disposer sans même demander la moindre autorisation à un juge.

                                                                    La Ligue Odebi a il y a quelque temps publié un bilan, faisant le point sur les atteintes aux droits et libertés sur internet durant le dernier quinquennat, posant par ailleurs des questions très concrètes aux candidats. Ce bilan permet déjà de se faire une idée des actions de la majorité sortante en général, et de Nicolas Sarkozy en particulier. A sa lecture, il devient évident qu’il est peu raisonnable d’attendre de Nicolas Sarkozy qu’il réponde aux questions posées, sauf à ce qu’il se dédise et promette aux électeurs le contraire de ce qu’il a fait...

                                                                    Ségolène Royal, elle, pouvait bénéficier des apports de ce bilan, qui venait compléter les lacunes importantes du rapport Rocard (qui au demeurant ne fait que proposer des recommandations, et non des engagements de la candidate). Malheureusement, elle vient d’imposer un indéfendable blackout sur la publication de ces réponses.

                                                                    Quant à François Bayrou, si les réponses sont rédigées, elles sont encore en cours de validation, car “particulièrement techniques” : Est-il si difficile que ça de dire que l’on refuse le filtrage aux frontières, la limitation de la liberté d’expression par les intérêts économiques du secteur audiovisuel (d’ailleurs, en passant : pourquoi ce secteur et pas celui des machines à laver ?), ou encore la mise sur écoute numérique généralisée de tous les français ? Si l’on maîtrise ses dossiers, ce qui est le minimum qu’on puisse attendre à ce niveau, cela ne devrait pourtant pas poser de problème. Ou alors y aurait-il des problèmes internes ? François Bayrou devrait-il par exemple demander une autorisation de publication de ces réponses -au hasard- au si fameux député Dionis ?

                                                                    Ce qui est étrange, c’est que quand il s’agit d’utiliser internet comme outil électoral, ces trois-là ont pourtant l’air de particulièrement maîtriser le sujet... Le Net : Dans leur intérêt. Pas dans le vôtre.

                                                                    En attendant, pour les électeurs, en matière de droits et libertés fondamentaux dans la société de l’information, tout se passe comme s’ils avaient en face d’eux les trois singes de la sagesse hindoue, qui ne voient rien, n’entendent rien, et ne disent rien.

                                                                    La seule différence est que ces trois singes-là n’attendent pas de chèques en blanc. Et à force d’attendre des chèques en blanc aux élections, on obtient surtout des votes blancs.

                                                                    http://www.odebi.org/new2/?p=264


                                                                    • LordOfEden LordOfEden 20 avril 2007 20:59

                                                                      Le Candidat Bayrou à répondu au questionnaire d’Odebi

                                                                      À l’attention de la Ligue ODEBI.

                                                                      Paris, le 20 avril 2007, par courrier électronique.

                                                                      Vous m’avez adressé onze questions, ou proposé onze affirmations, concernant les libertés sur internet. Vous savez sans doute la part que j’ai prise dans la défense de ces libertés dans la bataille sur la loi DADVSI, au Parlement en 2005 et 2006. Je suis donc heureux de vous confirmer mon engagement sur ces sujets.

                                                                      Tout d’abord, le principe de liberté d’expression du citoyen doit passer avant tous intérêts économiques. Si des intérêts comme ceux de l’économie culturelle sont, par définition, à prendre en compte dans la régulation de la communication “au public”, via internet comme ailleurs, cela ne saurait faire obstacle à la liberté d’expression du citoyen. Dans la “Loi pour la confiance dans l’économie numérique”, les intérêts économiques sont suffisamment pris en compte par la disposition sur le respect de la propriété.

                                                                      La réglementation récente de la diffusion d’images sur internet n’est que l’un des exemples de la prolifération législative de ces dernières années : la multiplication de dispositions larges, floues, certaines inapplicables, d’autres contradictoires, affaiblit au final la loi elle-même.

                                                                      C’est à juste titre que la ligue ODEBI pose les questions que pose la combinaison nouvelle entre, d’un côté les usages d’internet par les citoyens pour s’exprimer et agir, d’autre part les moyens d’investigation électroniques : défis pour nos libertés, enjeux de protection de la vie privée, questions que pose la permanence des informations numériques alors que les personnes décrites par ces informations vivent, changent d’opinions ou de pratiques.

                                                                      Il a été envisagé de créer une commission étatique, ou para-étatique, pour contrôler une déontologie de l’expression sur le net : c’est un projet un peu étrange, qui témoigne du désarroi actuel sur le rôle de l’Etat et les relations entre l’Etat et les citoyens ; elle montre surtout que nous avons besoin de mieux comprendre le rôle de l’Etat dans la société de l’information. Car l’appareil d’État, même piloté par des personnes démocratiquement nommées, même externalisé en commissions associant les intérêts légitimes d’un secteur, ne se préoccupera pas des droits des citoyens à la place des citoyens. Dans un monde - physique et numérique - en mouvement rapide et général, l’État ne trouvera pas les réponses à la place de la société. La création, l’invention, l’ouverture de voies nouvelles, nécessitent une société de l’autonomie. Le travail réalisé par le Forum des Droits sur Internet, appréciable et apprécié, témoigne de cette capacité d’autonomie.

                                                                      D’ailleurs, à quoi servirait le label que délivrerait cette commission ? Les sites internet n’ont pas besoin de dispositions fiscales similaires à celles qui permettent à la presse papier d’acheminer et distribuerses publications sur tout le territoire.

                                                                      L’hébergeur d’un site peut constater, conformément au principe général selon lequel “nul n’est censé ignorer la loi”, la présence de contenus illégaux sur un site qu’il héberge ; il doit donc avoir la faculté de cesser sa contribution technique à la publication des contenus concernés. Mais il doit surtout avoir le droit, s’il doute du caractère légal ou illégal des contenus, de les maintenir en ligne, dans l’attente de la décision du juge qui serait saisi.

                                                                      Le juge ne saurait en revanche, à mon avis, prescrire aux fournisseurs d’accès internet le filtrage de certains contenus ; serait-il raisonnable de réglementer dans ce sens, alors que certaines techniques de cryptage peuvent empêcher le fournisseur d’accès de connaître la nature du contenu auquel accède l’internaute ?

                                                                      Le pouvoir de police doit rester, sur internet comme ailleurs, du ressort de la force publique. Quand, fin décembre 2005, un amendement de dernière minute au projet de loi DADVSI, a prétendu instaurer une “réponse graduée” ou “riposte graduée” qui confiait à des entreprises privées un premier niveau de surveillance et de police de l’internet (donc un droit d’intrusion dans les échanges de fichiers), je me suis battu à l’Assemblée, avec succès, pour faire échouer ce projet.

                                                                      Des dispositions d’exception, qui confieraient à la police une autorité qui appartient normalement au juge, peuvent légitimement être prises à titre provisoire, en raison d’une menace singulière sur la vie de la nation ; c’est, par exemple, ce qui a été fait le 6 octobre 2001 par les amendements sur la “loi pour la sécurité quotidienne” (LSQ). Elles doivent rester l’exception, et la permanence d’une menace terroriste ne suffit pas à justifier qu’elles soient pérennisées.

                                                                      Vous m’interrogez sur la copie privée et l’interopérabilité. Pour moi, la copie privée, pour un usage personnel, familial ou amical, doit être reconnue comme un droit pour le consommateur, pour le citoyen - et non pas seulement comme une “exception”. Affirmer les droits d’auteur et les droits voisins légitime une indemnisation de cette copie privée.

                                                                      Que le législateur autorise un producteur d’équipements matériels ou d’oeuvres immatérielles à les assortir de certaines restrictions techniques d’usage clairement indiquées à l’acheteur, c’est une chose ; légiférer pour interdire le contournement de ces restrictions, c’en est une autre.

                                                                      Pour moi, un usager qui acquiert des oeuvres auprès de différents fournisseurs doit avoir la possibilité de les utiliser sur différents équipements, de changer ses équipements, matériels ou logiciels sans être obligé de racheter les oeuvres. La législation ne peut pénaliser le contournement de mesures techniques de protection lorsque ce contournement a pour finalité une utilisation licite : lire une oeuvre achetée ou prêtée, effectuer des copies privées, assurer la sécurité informatique, par exemple. La loi devrait pénaliser les usages illicites, plutôt que d’incriminer les outils ou les techniques que certains utiliseraient à des fins illicites.

                                                                      J’ai d’ailleurs dit à l’Assemblée, le 16 mars 2006, mon scepticisme quant à la mise en pratique de cette interdiction, quant à “l’idée bien étrange de construire une usine à gaz, avec des services de l’État qui, tels des pseudopodes, iraient partout contrôler la totalité des codes sources, des DRM transmis, importés ou transférés depuis un État membre de la Communauté européenne : nous ne la croyons guère réalisable.”

                                                                      Le droit concernant les productions de l’esprit devra, selon moi : • conforter les droits moraux des créateurs ; • assurer aux activités culturelles un financement lié aux oeuvres ; • favoriser la préservation de notre patrimoine culturel ; • assurer l’égal accès aux ressources qui méritent d’être considérées comme des biens communs (dont des ressources pour l’éducation et la santé, entre autres) ; • assurer au légitime détenteur d’un bien numérique, le libre usage de celui-ci dans le cercle privé, et sa libre préservation par des copies de sauvegarde.

                                                                      Je vous prie de trouver ici l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

                                                                      François Bayrou

                                                                      Plus que deux singes ;) Ségo et Sarko


                                                                    • pixel pixel 19 avril 2007 22:41

                                                                      Colombani se fout de la gueule du monde.


                                                                      • kasko 19 avril 2007 23:09

                                                                        Le Monde crédibilise Bayrou en appelant à ne pas voter pour lui. Ceci montre à quel point Bayrou est décalé par rapport aux milieux politico-médiatiques parisiens qui ne peuvent envisager de sortir du clivage droite-gauche dans lequel ils baignent depuis des décennies. Analyser les propositions uniquement pour savoir si elles sont de droite ou de gauche, ils savent faire, ils ne savent même ne faire que cela ! Mais analyser pour savoir si ça va marcher, si ça va donner les résultats escomptés, s’il n’y a pas des effets pervers, ils ne savent pas et ils s’en fichent, trop trivial ! Les Français sont plus perspicaces, plus concrets, plus subtils, ils veulent que l’on mette en place des choses qui marchent, qui donnent des résultats, des choses qui sont de droite, d’autres de gauche, d’autres de droite mâtinées de gauche, d’autres de gauche avec un infléchissement à droite, ils se moquent des étiquettes, des discussions de salon, des grands « classificateurs » de nos médias,...Attention, le bon sens revient, donc les intellos, les journalistes, les vieux politicards vont devoir se recycler.

                                                                        Voter Bayrou c’est la révolution du bon sens paysan contre l’intellectualisme parisien.


                                                                        • leloup leloup 19 avril 2007 23:33

                                                                          les conclusions de TNS-SOFRES :

                                                                          Au total,Un second tour qui devrait opposer Nicolas Sarkozy à Ségolène Royal, avec des écarts éventuellement très faibles

                                                                          A ce jour François Bayrou ne s’est cependant nullement effondré

                                                                          En même temps, l’incertitude est telle qu’à 5 jours du scrutin nul ne sait qui sera le 3ème homme

                                                                          http://www.tns-sofres.com/sofres/secteurs/polop/Prez_BT_avril2007_site.pdf


                                                                          • chariotte 19 avril 2007 23:45

                                                                            j’ai simplement envie de dire à tous ceux et celles qui ont envie de voter Bayrou, qui croient en son programme, qui sont profondément convaincus du changement qu’il incarne, d’en aucun cas se laisser influencer par ce genre d’attaques qui ont cours parmi ces commentaires, et dans ce quotidien national réputé... bravo la presse !


                                                                            • Patrick Ferrante pferrante 19 avril 2007 23:48

                                                                              Si le beau rêve de Bayrou se réalise, et comme le dit notre auteur, le grand parti démocrate, fédère tous les modérés de droite et de gauche, en laissant un beau partit d’extrême droite Sarko-Le Pen d’un cote, et un rassemblement d’extrême gauche (les communiste et Besancenot) de l’autre ... vous la prévoyez comment l’alternance ?

                                                                              Je ne dis pas 5 ans plus tard ... mais l’alternance tout court ? Vous la voyez vous la France donner la majorité à un des deux cotés extrêmes ? Moi j’en doute. Et le jour que cela arrive ... ce sera vraiment mauvais signe !

                                                                              Le rêvé de Bayrou, le grand parti démocrate, non seulement porte à l’immobilisme (car dans cette belle et grande formation les valeurs sont incompatibles ... et donc les compromis longs et les résultas mous) ... mais cela mène tout droit au partit unique ... avec tous ses « avantage » !


                                                                              • Marie-orange 20 avril 2007 00:15

                                                                                Eh ben Le Monde, si on se tape Sarko, il n’aura plus qu’à s’en prendre qu’à lui et mettre la clef sous la porte. Ca devrait être interdit ce genre de forcing de vote. Et même si on se tapait Ségo, vu que le PS est en train d’éclater en plein ciel, je ne vois pas la tronche du gouvernement que ça ferait... Joli couple à l’élysée, Ségo/hollande, et dire que Bayrou disait que le parti élu avait toujours tous les pouvoirs.... La ça serait difficile de faire pire. C’est que du vent le PS de maintenant, du tape à l’oeil rabiboché pour arriver péniblement jusqu’aux élections. Faut réfléchir avant de faire n’importe quoi, Le Monde. Pauvre monde... smiley


                                                                                • LOUNÈS LOUNÈS 20 avril 2007 00:30

                                                                                  Si c’est Le Monde qui le dit, alors les jeux sont faits, mais j’irais encore plus loin.

                                                                                  Voici un diagnostic très osé mais très plausible :

                                                                                  SEGOLENE ROYAL SERA ELUE DES LE 1er TOUR.

                                                                                  Les sondeurs ont complètement bourré le crâne des français en les prenant pour des moutons imbéciles. Leurs chiffres ne reflètent pas la réalité du vote.

                                                                                  Je déduis ce résultat de plusieurs logiques :

                                                                                  1/ La leçon du 21 avril 2002 a bien été apprise par les électeurs qui avaient dispersé leurs voix au 1er tour. Ils n’oseront pas recommencer la chasse aux « sardines » en misant tout de suite pour les gros candidats.

                                                                                  2/ Le traditionnel vote-sanction en faveur de Le Pen n’aura plus le même poids face au vote-sanction anti-Sarko.

                                                                                  3/ Sarkozy a été un cauchemar vivant en tant que ministre de l’intérieur. Les gens paisibles ne vont pas l’accepter comme président, même ceux de droite.

                                                                                  4/ L’effet « coup de boule » va fonctionner à fond. Des électeurs vont se servir de leur bulletin comme d’un coup de tête ravageur sur le pif de Sarko. Et pour être sûr de ne pas le rater, ça se fera dès le 1er tour... pour le candidat le plus capable de le battre, c’est-à-dire Ségo. Beaucoup d’entre eux voteront pour la 1ère fois.

                                                                                  5/ Le vote féminin va être déterminant et massif pour Ségo qui s’est acquis la sympathie de toutes les femmes (droite-gauche-immigrées) comme femme combattante et courageuse. C’est une tendance mondiale de choix politique.


                                                                                  • Ac- 20 avril 2007 00:36

                                                                                    On peut difficilement faire plus à coté de la plaque que ça question analyse...


                                                                                  • chariotte 20 avril 2007 00:38

                                                                                    « 5/ Le vote féminin va être déterminant et massif pour Ségo qui s’est acquis la sympathie de toutes les femmes (droite-gauche-immigrées) comme femme combattante et courageuse. C’est une tendance mondiale de choix politique. »

                                                                                    c’est complètement faux, beaucoup de femmes n’approuvent absolument pas son programme et sa façon de le défendre, et pas mal de femmes la considèrent comme n’étant pas du tout crédible, ni à la hauteur


                                                                                  • goc goc 20 avril 2007 00:40

                                                                                    Le problème des sarkoziens, c’est de ne pas prendre en compte l’effet « rejet » des électeurs anti-sarko

                                                                                    ce rejet se fait actuellement avec surtout un vote vers les 10 autres candidats (hors sego). il ne sera pas suffisant pour empêcher sarko d’etre au second tour, par contre il sera suffisant pour le faire perdre au second tour

                                                                                    un exemple : il est évident que sego a perdu une grande partie des enseignants, mais il ne faut pas etre devin pour savoir que dans le cas d’un duel sarko-sego, les enseignants retourneront vers sego.

                                                                                    bref, si on a, a juste titre, expliqué que bayrou au second tour pouvait battre celui ou celle qu’il aura en face de lui, à cause du transfert de voix du 3eme candidat vers bayrou, je pense que le phénomène ira jusqu’au bout, c’est à dire que : quelque que soit le candidat face à sarko, ce candidat aura pour lui le report de pratiquement toutes les voix des candidats éliminés


                                                                                    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 avril 2007 01:39

                                                                                      Oh que c’est bête !

                                                                                      « Il faut (...) que soient réunies les conditions d’une claire et grande confrontation entre deux projets de société »(Colombani)

                                                                                      Cette phrase sera une jour citée comme le meilleur exemple de l’aveuglement des médias en ce début de siecle. La société est devenue trop complexe et donc chacun trop essentiel pour qu’on vise comme un idéal la cohabitation dans un même État de deux visions du monde contradictoires. Au dela de la démocratie, il faut viser le consensus. Le consensus ne peut être qu’au Centre. Bayrou n’est pas important parce qu’il est Bayrou, mais parce qu’il est au Centre. Appeler la France à une confrontation entre deux projets de société est aujourd’hui une absurdité. Dans un climat où il est clair que le vent souffle à droite, faire sonner la charge par le Gauche plutôt que de proposer un compromis au centre est aussi une stupéfiante sottise.

                                                                                      Pierre JC Allard


                                                                                      • goc goc 20 avril 2007 03:32

                                                                                        je pense que le problème va au dela de ce que vous écrivez

                                                                                        aujourd’hui il ne s’agit pas de savoir si on doit séparer la France entre droite et gauche, mais entre « progressistes » et « conservateurs », chacun de ces deux camps puisant ses troupes aussi bien a droite qu’a gauche

                                                                                        le progressisme, c’est un peu de libéralisme, mais dont l’état serait la locomotive et surtout le conducteur, pour le progréssite, c’est la croissance de notre économie qui apportera la richesse au citoyen

                                                                                        le conservateur etant celui qui préfère la sécurité d’une structure ou l’avancement se fait non au mérite, mais au bénéfice de l’age, et ou seule la fonction publique peut faire vivre nos campagnes désertifiées. Pour le conservateur, c’est en augmentant les salaires qu’on aura la croissance

                                                                                        il va de soi que la France est forcement composée de ces deux courants, et non de schémas préhistoriques (gauche/droite, patron/ouvrier, bourgeois/prolétaire, etc) ou seul l’affrontement serait censé faire bouger les choses

                                                                                        lorsque nos gouvernant, nos syndicalistes et nos journaleux auront compris cela, alors nous pourront enfin discuter sérieusement de politique et surtout de l’avenir de la France


                                                                                      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 avril 2007 05:18

                                                                                        A Goc. Tout à fait d’accord. Je vous invite à visiter le site Nouvelle Société..

                                                                                        PJCA


                                                                                        • Blablabla 20 avril 2007 07:51

                                                                                          Encore un auteur qui espère par son billet doux Bayrou influer sur notre jugement.

                                                                                          En fait, il s’auto-justifie.

                                                                                          Mais ses yeux louchent : un à gauche, l’autre à droite, focalisant le centre trop prêt.

                                                                                          En regardant un peu plus loin, il verrait qu’au-delà de ce centre trop prêt, il y a une france prête pour un tout autre renouveau : car au-delà de la droite et de la gauche, l’hémicycle s’est refermé par derrière, sans passer par le centre.


                                                                                          • joseW 20 avril 2007 09:14

                                                                                            L’affairiste militaro-financier, actionnaire principal du Monde et ami de Colombani est un grand soutien pour Sarkozy : il est certain que si la pouffe passe le premier tour, Sarko a un peu plus de chances de passer le 2e tour que si c’est Bayrou...

                                                                                            D’où ces éditoriaux politiciens et tactiques pour faire passer Royal plutôt que Bayrou : c’est évidemment scandaleux que les néoconservateurs viennent influencer les lecteurs sous des couverts de neutralité (Le Monde se garagarisait en mars d’être neutre auprès de ses lecteurs). Mais cela ne fonctionnera pas : que ce soit Bayrou ou Ségo qui passe au 1er tour, Sarkozy sera battu.

                                                                                            Pour Sarkozy, seul Le Pen au 2e tour lui aurait permis de passer haut la main au 2e, mais c’est impossible, car les 2 se partagent le même électorat... Chirac, plus malin, avait bien mieux joué le coup en 2002.


                                                                                            • Voltaire Voltaire 20 avril 2007 09:21

                                                                                              L’incroyable matraquage de l’ensemble des média, en cette fin de campagne, en faveur du duo Sarkozy-Royal, nous rappelle que ceux-ci n’ont pas renoncé à leur stratégie de début de campagne... Ainsi, pour eux, tout autre vote que celui pour les deux favoris ne peut être qu’inutile, voire constituer un risque pour la démocratie !

                                                                                              Cette confiscation du vote des électeurs par des médias, et indirectement par des intérêts puissants, est intolérable. Pourquoi un altermondialiste ne pourrait-il pas voter Bové, un défenseur de la chasse Nihous, et un électeur fatigué du clivage droite-gauche Bayrou ? Les deux favoris doivent mériter nos votes au premier tour, et non pas les obtenir par défaut, sous pression, sous la menace ! S’ils ne sont pas assez convainquants, est-ce de notre faute ? De quel droit ces média viennent-ils à leur rescousse, en orientant systématiquement les résultats des sondages, en méprisant, dénigrant et rabaissant tous les autres candidats qu ne mériteraient pas de figurer au second tour ?

                                                                                              J’ai rarement été aussi ulcéré par cette campagne, qui me fait penser à l’incroyable campagne de désinformation systématique des media américains pour justifier la guerre en Irak !

                                                                                              Mon illustre pseudonyme n’avait pas prononcé la phrase qui pourtant lui est attribuée :

                                                                                              “Je ne partage pas vos idées, mais je mourrais pour que vous puissiez les exprimer”.

                                                                                              Il est temps de rappeller que nous sommes les propriétaires de notre vote, que nous pouvons, que nous devons voter pour nos idées, pour notre conception de la société !


                                                                                              • HELIOS HELIOS 20 avril 2007 09:45

                                                                                                AU SECOURS !

                                                                                                Le microcosme a encore sévi ! Je viens encore une fois de perdre un repère dans un monde ou les rares références restantes a notre modèle fondent dans un boulgi-boulga infâme. Le Monde, que je prenais jusqu’a présent comme un journal respectable par sa tenue, devient une feuille de chou d’où le mot respect a disparu de son dictionnaire. Le Colombani (pourquoi le nommerai-je autrement) vient d’assener un nouveau mauvais coup, preuve de la médiocrité ambiante, a l’instar des « bonnes rails » de Ségolène hier soir sur France 2.

                                                                                                Rien n’empêche à chacun d’avoir ses idées, mais rien ne permet de manquer de respect à ceux qui ne les partagent pas. Un peu comme en 2002, nous assistons à une dénigration permanente de tous ceux qui n’appartiennent pas au deux partis dominants. La confiscation du pouvoir et des idées dans cette pensée unique, ce corridor intellectuel devient insoutenable : abattez- les ! (pas physiquement, j’entends, au cas où)

                                                                                                Ce matin, aux minis infos de Cherie FM, un obscur représentant d’un organisme d’opinion qualifiait de « bêtise » le vote du premier tour de 2002. Un grand nombre de gens parlent de « confiscation » de la démocratie justement a ce propos : Ont-ils oublié que la démocratie, ce n’est pas une fois tous les 5 ans lors du vote, mais au quotidien, au parlement en respectant les opinions des uns et des autres. Si Le Pen est arrivé au second tour en 2002, ce ne fût que l’expression de cette démocratie. Ne parlez plus de démocratie confisquée.

                                                                                                François Bayrou manifeste son désaccord, il a raison (sur ce point). La méthode du journal « Le Monde » est indigne quelle que soit la signature ou la forme employée pour délivrer le message.

                                                                                                Pour en finir avec ces gens, qui sont « pour » quand c’est eux qui sont choisis et « contre » quand ce sont les autres il faut impérativement éliminer de vos intentions de vote les deux candidats qui soutiennent cette manière d’être. Leur approche est proprement digne d’une dictature qu’ils nous imposent depuis 40 ans.

                                                                                                Libérez vous de cette emprise, reprenez de l’air dans votre liberté de penser, faites le bon choix dimanche.


                                                                                                • Thomas Thomas 20 avril 2007 09:51

                                                                                                  Bonjour, sans parler de faire campagne pour Bayrou, je m’étonne que Ratiatum (dont je suis un fidèle lecteur) n’ait pas relevé qu’il est un internaute avisé et sans doute le candidat qui comprend le mieux les problématiques liées aux nouvelles technologies (même si sa position sur la DADVSI est récemment devenue floue).

                                                                                                  http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=22697


                                                                                                  • 2smouv 2smouv 20 avril 2007 09:54

                                                                                                    Je pense pour ma part que « le Monde » est l’exemple parfait de l’attitude des médias dans cette campagne (on pourrait aussi citer TF1) qui cherchent effectivement à « bipolariser » l’élection, appuyés en cela par les sondages.

                                                                                                    Cependant, il faut quand même se rappeler que il n’y a pas si longtemps que ça (mais dans la tête des politiques favoris pour cette élection, c’est déjà très loin !) se tenait le référendum sur la Constitution Européenne, qui a était une défaite électorale pour ces tenants du « oui » qu’on cherche à nous imposer aujourd’hui (François Bayrou en fait bien sur partie). Par conséquent, je pense qu’il est important que de petites sensibilités se greffent sur le débat afin d’amener la discussion sur des sujets complétement éludés par ces candidats (comme la ruralité par Frédérique Nihous par exemple) afin de ne pas laisser ces derniers nous endormir.

                                                                                                    De plus, étant déçu par les résultats des primaires socialistes, je me suis résigné à ne pas voter au premier tour pour Ségolène Royal mais je ne voulais pas non plus voter pour une gauche radicale (Besancenot, Laguillier). Si on ne respectait pas la démocratie et si José Bové n’avait pu se présenter, je ferais je pense partie des nombreux abstentionnistes de ce premier tour.

                                                                                                    Cette question amène donc le débat sur la proportionnelle aux élection dont Mr Sarkozy est réfractaire mais qui pourtant permettrait de renouer le lien entre les électeurs et leurs politiques, de dynamiser notre démocratie et de faire représenter toutes les diversités


                                                                                                    • michel44 20 avril 2007 10:00

                                                                                                      Qu’un journal national ayant une réputation de sérieux comme Le Monde fasse antant preuve de partialité est certainement décevant. Je considère que le rôle d’un journal est d’informer et rien que cela. Influencer et tenter d’orienter l’opinion publique est un détournement d’objectif.


                                                                                                      • Ashura Ashura 20 avril 2007 10:40

                                                                                                        Il ne s’agit pas là d’un article mais d’un éditorial, et les éditoriaux sont précisément là pour présenter des points de vue personnels de journalistes, en marge d’articles qui se doivent de rester neutres (mais le sont de fait rarement, car il est très difficile de ne pas laisser son jugement influencer son écriture).


                                                                                                      • leréveur 20 avril 2007 11:03

                                                                                                        désolé ashura mais les britanniques y parviennent très bien ; s’en tenir à relater des faits ou rédiger sa propre opinion, ce n’est pas la même chose !! et les grands journaux anglais respectent cette règle.

                                                                                                        toute la pourriture de la presse française vient justement du mélange des deux sans rigueur ni discernement ; et Le Monde est le standard de la désinformation justement pour cette raison


                                                                                                      • Ben Ouar y Villón Brisefer 20 avril 2007 10:15

                                                                                                        On a compris les lecteurs et rédacteurs d’Agoravox : Bayrou, Bayrou, Bayrou,Bayrou, Bayrou, Bayrou,Bayrou, Bayrou, Bayrou,Bayrou, Bayrou, Bayrou,Bayrou, Bayrou, Bayrou...


                                                                                                        • Muadib 20 avril 2007 11:30

                                                                                                          Ca commence à bien faire ce raisonnement là.

                                                                                                          Que peut faire l’équipe de la rédaction si une partie non-négligeable des internautes qui fréquentent Agoravox défendent le programme de Bayrou et tentent de le faire connaitre ? Il me semble que la sélection des articles ne se fait pas au petit bonheur la chance et qu’ils sont, dans leur majorité, argumenté et documenté. Je ne citerai que l’analyse économique du programme de Bayrou qui va, hélas pour vous, à l’encontre de d’autres analyses très médiatiques dénoncant certaines de ses mesures, ou encore l’article sur les bureaux de vote électronique et j’en passe.

                                                                                                          De plus, chacun est libre de commenter (enfin, plutôt "était, je l’espère provisoirement, vu qu’il faut désormais être inscrit pour des raisons évidentes) et de prendre le contre-pied de l’article en question.

                                                                                                          J’ai la nette impression qu’il se répand ce « sentiment » qu’Agoravox serait quasi-financé par Bayrou et que Carlo serait en fait un pseudonyme cachant un méchant centriste désirant faire main basse sur l’internet.

                                                                                                          Ce n’est pas pour rien si votez2007.com, qui s’adresse à un échantillon non-représentatif sur l’ensemble du pays mais représentatif pour Agoravox, donne Bayrou en tête. Doit-on pour autant accorder l’égalité du temps d’article ?

                                                                                                          "Alors, pour respecter les dispositions du CSA :

                                                                                                          Aujourd’hui, on a besoin de :
                                                                                                          - 5 articles Schivardi
                                                                                                          - 3.2 Royal
                                                                                                          - 1.5 Le Pen
                                                                                                          - -4.5 Bayrou (car il faut rattraper l’avance qu’on a pris...)
                                                                                                          - ect ect"

                                                                                                          Vous avez la liberté de réagir, de commenter, de dire « Non », de critiquer... Et cette liberté, vous l’utilisez pour balancer :

                                                                                                          « De toute facon, vous êtes tous bayrouistes. Agoravox, c’est Bayrou.Point. »

                                                                                                          Et on devrait vous prendre au sérieux après cela ?

                                                                                                          Il semblerait qu’une fois que vous n’êtes pas au meeting de Royal ou Sarkozy entouré de fanatiques dégoulinant de sueurs, vous ayez un peu de mal à exprimer votre opinion sans devoir rabaisser vos interlocuteurs et critiquer le cadre dans lequel les articles peuvent voir le jour.

                                                                                                          Or, le cadre d’Agoravox est dès plus libre et sans doute le plus libre que j’ai vu jusqu’à présent. Preuve en est, les différents articles/commentaires de Carlo Revelli défendant jusqu’à l’extrême la liberté d’expression même pour des personnes à qui on devrait intenter des procès en diffamation.

                                                                                                          Conclusion : Si vous avez une opinion, des arguments qui vont à l’encontre de ce que vous semblez considérer comme « La pensée dominante », faites nous en part. Mais de grâce, cessez ce discours anti-dialogue.


                                                                                                        • chariotte 20 avril 2007 14:24

                                                                                                          totalement d’accord

                                                                                                          ce n’est pas le site qui est pro-Bayrou, ce sont les gens qui y discutent, et c’est pourtant pas compliqué à comprendre pourquoi...

                                                                                                          si celà vous déplait, je vous invite pour la deuxième fois à écrire vos propres articles sur les sujets de votre choix, c’est tout à fait faisable ici, contrairement à ce que vous avancez

                                                                                                          (Brisefer, sache que toi-même tu peux devenir rédacteur ici, alors n’hésite pas ! smiley


                                                                                                        • COLRE COLRE 20 avril 2007 10:42

                                                                                                          Cher @Voltaire,

                                                                                                          - Il est bien de se plaindre soudain de l’incroyable matraquage médiatique, c’est ce que nous vivons, nous, depuis des mois et des mois à propos d’un anti-Royalisme primaire, systématique et constant, ici, comme ailleurs.

                                                                                                          - Il est bien de découvrir, soudain combien le matraquage de l’inutilité d’un vote est insupportable à subir (celui que nous avons vécu, bien sûr, de Royal au profit de Bayrou, et sous votre plume même).

                                                                                                          - Il est bien de ressentir comme intolérable cette « confiscation du vote des électeur ». Nous, on s’est tués à le crier depuis des mois ! et notamment contre des gens comme vous.

                                                                                                          Pour mémoire, quelques exemples de vos posts à une époque où vous étiez moins « ulcéré par cette campagne », moins indigné par le vote utile, une époque où vous ne nous disiez pas que « nous devons voter pour nos idées, pour notre conception de la société ! »

                                                                                                          http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=22182#commentaire1004991

                                                                                                          « voter pour ses idées, ou son candidat, est hautement légitime et respectable. Ce que je mets par contre en doute, c’est l’aspect « RÉALISTE » de ce vote. »

                                                                                                          « Voter pour le ou la candidat(e) qui défend le mieux vos idées est un CHOIX LÉGITIME. MAIS parfois, nous pouvons être amené à faire des choix moins faciles, mais responsables, pour le bien commun. »

                                                                                                          http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=21129#commentaire799408

                                                                                                          « L’UTILITÉ du vote Bayrou n’est pas dans le fait de battre untel, mais de gagner sur le système bipolaire actuel »


                                                                                                          • Voltaire Voltaire 20 avril 2007 13:46

                                                                                                            @colre

                                                                                                            Je ne vois aucune contradiction avec mes propos. Même si en tirant des extrait de mes posts en dehors de leur contexte, vous tentez de pointer une ambigüité.

                                                                                                            Défendre un ou une candidate est légitime. Suggérer que, pour défendre un projet de gauche, le meilleurs vote est celui pour Mme Royal l’est aussi. Mais indiquer que tout vote autre que Sarkozy ou Royal est inutile, déplacé, voire un risque contre la démocratie, est plus qu’abusif !

                                                                                                            Et je ne parle pas que de l’éditorial de Mr Colombani dans le Monde. Car l’essentiel de la presse agit de cette façon en cette fin de campagne, comme si, faute d’avoir vu Bayrou s’écrouler comme espéré, il fallait à tout prix sauver ce duel tant attendu Royal-Sarkozy. Et tant pis pour les autres « petits candidats », puisqu’ils font de l’ombre à Mme Royal eux aussi...


                                                                                                          • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 20 avril 2007 10:44

                                                                                                            Le flingue sur la tempe.

                                                                                                            Le « navril », le navril bis, le 21 navril bisse.

                                                                                                            On n’aurat entendu que ça, le reste c’est du questionnaire-consomation dans les rangées aux caisses de supermarchés.

                                                                                                            Votez pour moi jacquasse-t-elle, sinon c’est le 21navril, le traumatisme du navril bisse. C’est bien simple, le militant socialo, sommé par un voix insupportable et au son de la légion étrangère dans les collèges, du drapeau tricolore obligatoire à agiter obligatoirement lors du défilé, les ’collectifs citoyens participatifs’ y veillent et c’est facile, rechantez-moi la mMarseillaise un deuxième coup que je travaille mon coup de menton, le socialo, sommé par Alain Minc et Colombani et Orange-Unik d’enfiler gants en caouthcouc encore et chausser pince à linge sur le nez mettre un bulletin, formule navrilbisse encore, dès le premier tour cette année...

                                                                                                            Régression.

                                                                                                            Votez Le Pen, pour de vrai, voilà le progrès social.


                                                                                                            • leréveur 20 avril 2007 10:52

                                                                                                              Au fait JM Colombani , ce n’est pas le brillant intellectuel qui avait écrit des kilos de papier sur le bienfondé de l’invasion de l’Irak par les séides de Bush ? La fondation du nouvel Irak.

                                                                                                              Avec des références morales de cette qualité on est rassuré !!


                                                                                                              • leréveur 20 avril 2007 10:55

                                                                                                                lu sur un forum

                                                                                                                Samedi 28 Octobre 2006 ; Le Fig Mag

                                                                                                                « Si Ségolène gagne en novembre, le parti socialiste va entrer dans une phase noire » Je n’ai aucun contentieux avec Ségolène, rien de personnel contre cette femme au regard clair, au physique agréable, mais sitôt qu’elle apparaît à la télévision, l’historien et militant socialiste que je suis est saisi de crainte, pour ne pas dire d’effroi. Je ne puis m’empêcher de penser à Léon Blum au XXXe congrès national de la SFIO, en juillet 1933, lorsque Marquet préparait avec Déat la scission néosocialiste sous le slogan de l’Ordre et de l’Autorité. Blum s’était exclamé : « Je suis épouvanté ! » Et de fait, je suis terrifié par Ségolène prétendant militariser le traitement de la délinquance ; je suis abasourdi par son projet de jurys populaires façon cours d’assises pour les élus, comme si le suffrage universel et les structures judiciaires appropriées n’existaient pas ; je suis confondu par sa planétaire indigence qui lui fait improviser cette réponse à propos de l’entrée de la Turquie dans l’Europe : « Mon opinion est celle du peuple français. » Je veux être leur chef, donc je les suis ! Mais d’où vient cette propension à la dérive populiste, au démagogique, à l’erratique, au saugrenu, et finalement à la mise en danger de la France ? Cynisme ? Voire ! La vérité est plus simple et bien plus inquiétante : Ségolène, c’est une inculture de taille encyclopédique, une sorte de trou noir de la science. Une ignorance crasse, pire que reaganienne : bushiste. Comme si elle n’avait pas lu un seul livre. Des cours seulement. Pour passer des concours... Je la connais depuis plus de vingt-cinq ans, j’ai assisté à ses débuts. Sa carrière a commencé en Basse-Normandie, lorsqu’elle venait rejoindre sa mère en fin de semaine dans la demeure familiale de Villers-sur-Mer. Elle gravitait alors autour de l’Elysée, rédigeant des notes à l’intention de Jacques Attali. Dès 1983, elle était conseillère municipale minoritaire de Trouville. Deux ans plus tard, le scrutin proportionnel ayant été adopté en vue des législatives de 1986, se posait la question du deuxième de liste dans le Calvados. Au vu de nos résultats de 1981, même érodés par le désamour, l’obtention de deux sièges apparaissait certaine. Un ticket s’imposait : 1. Louis Mexandeau. 2. Henry Delisle. Mais comme ce dernier venait de perdre la mairie de Mézidon, sa position était fragilisée. André Ledran, qui m’avait succédé comme secrétaire de fédération, se mettait sur les rangs. Rude dilemme que de devoir choisir entre deux amis. La solution n’était-elle pas d’opter pour une troisième personne ? Nous étions dans une période où l’on commençait à parler d’un rôle accru des femmes en politique. Oh ! Avec frilosité, les socialistes se déclarant en faveur de la promotion féminine à condition qu’elle s’appliquât dans le département voisin... A l’été 1985, lors d’une réunion de la commission exécutive du Calvados, à Caen, il fallut commencer à en débattre. Chacun des 60 participants n’avait encore en tête que l’enjeu entre Delisle et Ledran. L’atmosphère était lourde. Soudain, sur la gauche de la grande salle de la rue Paul-Toutain se leva une frêle créature, une femme jeune et jolie dont j’étais le seul à connaître l’identité. Qui pouvait savoir alors que même sa timidité devait avoir été étudiée ? Même pas moi ! Elle déclara dans un grand silence : « Voilà, je m’appelle Ségolène Royal, je suis membre de la section de Trouville et conseillère municipale. J’ai 28 ans. Je suis mère d’un enfant. Je travaille à l’Elysée auprès de François Mitterrand. Les deux personnes que j’aime le plus au monde, c’est mon bébé et François Mitterrand. Je voudrais être candidate aux élections législatives de l’an prochain en deuxième position, derrière Louis. » Puis elle se rassit. Il n’y eut aucune discussion. Suffoquée par tant d’audace, la salle restait muette. Que cette jeune personne, même présentant bien, même proche, prétendait-elle, du président de la République, mais n’ayant aucune expérience militante, revendique une candidature qui l’enverrait automatiquement au Parlement paraissait complètement incongru, ahurissant, surréaliste. On passa donc sans commentaire à la suite de l’ordre du jour et, au final, quelques semaines plus tard, ce fut Yvette Roudy qui fut choisie. « Les deux personnes que j’aime le plus au monde, c’est mon bébé et François Mitterrand ! » Par ces quelques mots, et sans doute pour la première fois, Ségolène effaçait son compagnon, le père de son enfant. François Hollande, dont j’étais, ce soir-là, le seul à connaître le nom, ne cessera plus d’être évacué jusqu’à l’ultime humiliation. Berné, piétiné dès l’origine, le malheureux ! Début 2006, à la question de savoir qui d’elle ou de lui serait candidat à l’investiture, elle avait répondu : « Nous déciderons en couple. » Tu parles ! Vingt et un ans après l’épisode de la rue Paul-Toutain, revoici Hollande rejeté au néant. D’avoir vécu près d’elle pendant un quart de siècle ne lui aura servi de rien. Surfant sur les sondages favorables, elle l’a lâché, tout comme elle a floué Jospin, Lang et les autres. Paralysés à l’idée de passer pour sexistes - Ségolène excellant dans la posture de prétendue victime - ils l’ont laissée faire la course en tête, tels ces coureurs pistards de l’ancien Vél’d’Hiv, au temps de Toto Gérardin et de Lapébie. Soucieux de ne pas partir les premiers dans le rôle du lièvre, ils n’ont pas pu, ou voulu voir le VTT chevauché par cette amazone qui les coiffe au poteau en leur lançant joyeusement le fameux : « T’as le bonjour d’Alfred ! » Une chose est certaine, en tout cas : si, à la faveur de cette dérive médiatique, elle vient à gagner en novembre, le parti socialiste risque d’entrer dans une phase noire de son histoire, une période glaciaire, telle qu’il en a connu en 1920 et 1940. PAR LOUIS MEXANDEAU


                                                                                                              • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 20 avril 2007 11:46

                                                                                                                Avril 2005 : Jea-Marie Colombani Alain Minc et Le Monde appellent à voter oui au référendum sur la constitution européenne.

                                                                                                                Avril 2007 : Jean-Marie Colombani et Alain Minc et Le Monde appellent à voter Ségolène Royal aux présidentielles.


                                                                                                              • padangue 20 avril 2007 11:03

                                                                                                                Bonjour à tous

                                                                                                                Je me rends compte que ces élites médiatiques pensent qu’elles peuvent influencer encore d’une manière ou d’une autre les citoyens Lambda que nous sommes .

                                                                                                                Malheureusement mal leur en a pris en 2005 le 29 Mai en voulant proposer au peuple une constitution qu’il ne voulait Pas. Ne nous laissons plus influencer par ces pseudos élites qui ont mis à sac notre pays.Je me demande toujours une chose ,si ils sont si meilleurs que les autres pourquoi tout va de travers dans notre pays.Il forment une caste à part et nous du peuples nous faisons parti de la caste des intouchables et ont nous met toujours au rébuts. Mais avec cette élection ,ne nous laissons pas faire et virons les tous.Et que la diversité du peuple soit réprésenté dans son tous les leviers du pouvoir

                                                                                                                On en a vu le résultat. Pour les élections à venir,que les électeurs aillent faire leur devoir et choisissent le candidat qui semble à leurs yeux remplir la fonction de Chef d’Etat qu’ils souhaitent et surtout qu’il le fassent massivement.

                                                                                                                Je souhaite que tous ceux qui se sont inscrits et qui ont faits procuration remplissent leur mission de vote et comme çà dans le concert des nations notre pays s’en verra grandi et la démocratie aura triomphé.

                                                                                                                Plus que tout autre chose ,nous sommes tous conscients ,Web citoyens,citoyens ,pauvres ,riches ,athés ,croyants,petits ,grands ....que l’histoire est entrain d’être écrite et qu’une page se tourne.

                                                                                                                Je souhaite que l’abstention soit nulle et même si certains s’abstiendront je ne les en blameraient pas car ils sont libres de leurs actes. Mais ce serait vraiment formidable qu’il n’yai pas d’abstention.

                                                                                                                De plus ce serait donné à la Personnalité choisie ,une force considérable pour pouvoir sauvegarder au maximum les intérêts du peuple Français dans son ensemble et dans sa diversité.

                                                                                                                Pour ma part je choisirai ce ou cette candidat (e) qui a pour ambition de rassembler tous ses citoyens, toutes sa diversité et son originalité.

                                                                                                                Je souhaite que cette personnalité plus tard pendant l’exercice de ses fonctions soit humble,modeste ,fasse vivre la justice pour l’intérêt du peuple.

                                                                                                                On le sent bien ,l’histoire est entrain de s’écrire et il me semble que nous sommes au sommet de la colline ;d’un côté il ya l’abîme et de l’autre il y a la voie de la reforme et de la reconstruction.

                                                                                                                Et il ne suffit que de peu pour se jetter dans le gouffre profond et de l’autre ,il faut beaucoup de souffrances et de travail pour accéder à la voie de la réussite et de la paix .Je suis pour la souffrance et le travail afin que notre pays retrouve son éclat et sa joie de vivre.

                                                                                                                Je voterai pour Ségolène Royale qui me semble garantir un temps soit peu cet aspect de la vision politique que j’accorde au Chef de l’Etat.

                                                                                                                Une femme à la tête de la nation ,vous ne trouvez pas que ça aura de la Gueule ?

                                                                                                                Beaucoup l’ont critiqué sur ses compétences , je voudrais que l’on regarde ce qu’elle fait dans la région dont elle est Présidente et de juger sur les résultats dont elle est créditée.

                                                                                                                Les économistes ont critiqué les 500 000 emplois tremplins qu’elle mettra en oeuvre parce que ce sont des emplois aidés.Personne n’a objétté que ce sera une bonne chose tout simplement pour les personnes qui cherchent un emploi et que on est vraiment autonôme quand on est financièrement assuré.

                                                                                                                Votons Ségolène Royale et avec elle Changons notre Pays.

                                                                                                                Je note par ailleurs qu’il n y a aucun repris de justice autour d’elle et pour moi c’est source de confiance.


                                                                                                                • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 20 avril 2007 11:42

                                                                                                                  Ségolène Royal a des suicidés autour d’elle...


                                                                                                                • Aramall 20 avril 2007 12:02

                                                                                                                  Avec un sens hors du commun, Royal a certes montré dans la gestion de sa région Poitou-Charente des capacités indéniables reconnues même de ses adversaires. Gérer cependant une région est sans commune mesure avec la conduite des affaires publiques de toute la nation. De plus, bien souvent incohérente dans ses choix, dans ses orientations socio-économiques ; incapable de naviguer seule, sans l’aide de conseillers capables de l’orienter, particulièrement en matière de politique étrangère ; indécise ou manquant d’informations sur nombre de sujets de l’heure, Ségolène Royal n’a pas, faut-il le reconnaître, les compétences et l’envergure requises d’un chef d’Etat.

                                                                                                                  Plutôt agité, après avoir longtemps joué le rôle - qui lui sied fort bien - d’agitateur né, déréglé déjà dans sa propre conduite privée (ses problèmes conjugaux comme les frasques de sa femme ont traversé les frontières françaises pour ne pas rester inconnus) ; porté davantage sur le rejet et la négation de l’autre, en feignant d’oublier ses propres origines étrangères à la France, à sa culture, à son histoire et à sa civilisation ; rejetant carrément le dialogue pour lui préférer la confrontation musclée et la force, Nicolas Sarkozy serait le piètre choix pour des générationes entières de Français coincés entre le besoin de se préparer aux effets destructeurs de la mondialisation, des délocalisations, du pouvoir irrépressible et dévastateur de l’argent et le devoir de s’intégrer rapidement dans un mouvement multi racial, multi confessionnel, multi culturel qu’exige d’ores et déjà le regroupement communautaire européen.

                                                                                                                  C’est pourquoi la France, pour être sagement et sûrement mieux gouvernée avec le souci de relever tous les défis qui s’imposent à elle, aujourd’hui comme demain, doit confier ses destinées à un homme mûr, de qualité irréprochable, d’envergure indiscutable, qu’incarne Bayrou, le seul Bayrou rassembleur et déterminé.


                                                                                                                  • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 20 avril 2007 13:00

                                                                                                                    Alain Minc aux mâtinés de France Culture il y a quelques mois seulement :

                                                                                                                    « La France est en retard pour le bipolarisme. »

                                                                                                                    Les grandes démocraties du nord, tra la la tra la la...

                                                                                                                    André Santini, VRP de l’implantation des machines à voter en France : je suppose qu’il trouve qu’on est « en retard », lui aussi...

                                                                                                                    « Ni su, ni pu, ni voulu. »

                                                                                                                    Sortez-les tous.


                                                                                                                    • jrev jrev 20 avril 2007 13:10

                                                                                                                      Je suis scandalisé de voir que depuis les tout débuts de la campagne, tous les médias n’ont parlé que de la finale du scrutin entre Sarko et ségo. Quand je vois le directeur du Monde qui passe pour un journal crédible et bien informé nous servir comme dernier argument le même que celui du début, je me demande quelle est la raison de vouloir nous emêcher de sortir du Droite/Gauche. il doit bien y en avoir une.


                                                                                                                      • BEY MUS 20 avril 2007 13:26

                                                                                                                        Bonjour à tous les internautes

                                                                                                                        Le journal « Le Monde » se croit dans les années 60.

                                                                                                                        Il oublie qu’entre temps,le Monde ; le vrai a évolué et n’écoute plus la langue de bois.

                                                                                                                        La bipolarisation Droite/Gauche a bloqué le développement économique, social et politique de la société française.

                                                                                                                        La Doite comme la Gauche n’ont jamais été à l’écoute du peuple français ; d’où les multiples grèves sous ces deux gouvernements.(pbs des salaires, pbs du chômage des jeunes etc..)

                                                                                                                        Les tintamarres de la Gauche et sa langue de bois en font donc un Parti Unique.

                                                                                                                        Les Aventures de la Droite et sa langue de fer en font également un Parti Unique

                                                                                                                        La Gauche, comme la Droite sont la face et l’envers d’une même médaille : une médaille de Bronze !

                                                                                                                        La France mérite mieux que celà : elle mérite la médaille d’Or.

                                                                                                                        En Economie, comme en Politique internationale, la France a perdu sa stature exemplaire sous les gouvernements de Gauche comme ceux de Droite.

                                                                                                                        La France doit récupérer sa position Centriste qui fera d’elle un pays écouté et respecté.

                                                                                                                        Monsieur François Bayrou incarne cet aspect rassembleur des énergies humaines de la France ;

                                                                                                                        energies qui ont été dispercées et dilapidées sous les gouvernements de Gauche et de Droite.

                                                                                                                        L’UMP, comme le PS sont des partis lourds (au sens vieux) qui ne pourront rien changer dans la vie des français.

                                                                                                                        Madame Royal et Monsieur Sarkozy sont deux hirondelles qui ne feront pas le printemps de la France.

                                                                                                                        Ni à Gauche, ni à Droite, en avant toute !

                                                                                                                        Tous vers le Centre avec Monsieur François Bayrou :

                                                                                                                        car ce sera le Centre de la France, le Centre de l’Europe, le Centre du Monde.

                                                                                                                        Et, croyez-moi, ça fera des jaloux !

                                                                                                                        Bey Mustapha BEBBOUCHE


                                                                                                                        • Joelguy Joelguy 20 avril 2007 13:29

                                                                                                                          Le Monde est une poubelle...j’ai lu ça quelque part...sûrement un écolo...


                                                                                                                          • Casimir 20 avril 2007 13:36

                                                                                                                            Peut être que le monde est pour Bayrou.... Et que tout celà n’est qu’une grosse mascarade !


                                                                                                                            • chariotte 20 avril 2007 19:10

                                                                                                                              mdr

                                                                                                                              oh mon message faisait moins de dix caractères.


                                                                                                                            • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 20 avril 2007 14:07

                                                                                                                              En ce moment même sur France Inter, en collaboration avec le suplément « Le Monde 2 », un raout historique sur...

                                                                                                                              Allez devinez un peu...

                                                                                                                              Un grand tévènement hhihiiistorique...

                                                                                                                              Le CHOC du 21navril vous avez deviné !!! Le navril 2002 !! Il revient et il n’est pas content !! « Ce choc qui a privé les citoyens de... », avec, véritable star du document audio-visuel, il faudrait faire une enquète exhaustive du nombre de passage de ce truc là ces derniers mois... devinez quoi... PPDA pardi ! le doc audio là on est à la radio on échappe à son air de navrilm battu : « Il est 20 heures et pour nous il n’y a pas de doute ; » direct rue Solférino attention le rev’là l ! attention ! : "C’est Jacques Chirac et Jean-M..HHHIHH !!HIH ! HIHI HHIHIHIH ! Aaaahhh ! AAA ! HIHIHIHIHIIHIHI !!!! hhha !

                                                                                                                              Le navril ! Le navril 2mille2 ! Emission d’éducation historique, supplément le monde2, vendredi Jmoins2, ; le navril...

                                                                                                                              Allez, encore un coup ? Ce soir sur Arté un p’tit Théma spécial le navril ?, samedi, Jean-Pierre Coffe à midi nous raconte ce qu’il cuisinait ce soir là ? « Je m’en souviens très bien, j’étains dans lain cuiziiineuh en train d’éplucher les concombres »

                                                                                                                              Et soudain : « Ppoin nan niiiiii, poinan nan ; chtougoudougoudou-goudougoudou-goudougoudou nouaimmmmm mmmm : »Il est 20 heures et pour nous il n’y a aucun doute« goudougoudougoudgoud mmm »C’est Jacques Chirac et Jean-M...HI ! HIHIHIHHIHIHII !!! Ha !Ha ! non !!

                                                                                                                              Dimanche midi, aux infos, à télé foot : les temps forts des élections présidentielles passées, et surtout, ce choc du 21navril 2002, souvenez-vous il était 20heures et il n’y avait aucun d...

                                                                                                                              aaah, hypocrites...


                                                                                                                              • slide 20 avril 2007 15:20

                                                                                                                                Moi j’aimerais bien que Sarkozy, plutôt que Royal, fût auto-suicidé par ses propres manoeuvres... Mais je n’ai jamais pensé voter pour lui.


                                                                                                                                • Mohammed MADJOUR Mohammed 20 avril 2007 15:31

                                                                                                                                  LE MEILLEUR GUIDE POUR VOTER, EST EN CHACUN DE VOUS !

                                                                                                                                  @Voltaire (IP:xxx.x1.65.37) le 20 avril 2007 à 09H21 qui proteste : « L’incroyable matraquage de l’ensemble des média, en cette fin de campagne, en faveur du duo Sarkozy-Royal, nous rappelle que ceux-ci n’ont pas renoncé à leur stratégie de début de campagne... Ainsi, pour eux, tout autre vote que celui pour les deux favoris ne peut être qu’inutile, voire constituer un risque pour la démocratie ! »

                                                                                                                                  JE DIS QUE L’OBJECTION DE VOLTAIRE EST TRES PERTINENTE ! QUE DIRE ENCORE DE L’ACCUSATION DIRECTE D’EMILE ZOLA QUI « ACCUSE » LES AUTEURS DE TOUTES LES INTRIGUES !

                                                                                                                                  LISEZ AVEC PROFIT :

                                                                                                                                  Louis Daménie : La Révolution, Phénomène divin, mécanisme social ou complot diabolique ? Publié par les cahiers de l’Ordre français. Paris, 1968,1970. Puis aux Editions Martin Morin. Presses Bretonnes à saint- Brieuc ISBN 2-85652-104-5- D1. Novembre 1988.

                                                                                                                                  Préface de Jacques Boislevant.

                                                                                                                                  « Un autre caractère propre à notre époque est le développement considérable du Terrorisme, ce qui n’est concevable que dans une société déjà fortement décomposée. Il est impossible de comprendre l’action permanente de la « gauche » française (action que, bien à tort, nos chers modérés jugent aberrante), tant que l’on a pas compris ce qui est l’essence même du Terrorisme : le rejet violent la démolition délibérée et provocante des institutions les mieux établies, des canons les plus universels de la morale et de l’éthique, la haine viscérale de l’ordre, le refus de toute autorité- toutes idées qui étaient déjà infuses dans la vision romantique et qui ont peu à peu envahi notre univers. Entre l’assassin qui lance une bombe dans un supermarché et le désaxé qui se déculotte en public, il n’y a pas de différence de nature, mais de degré. Lorsque M. Mitterrand déplore publiquement « la force injuste de la Loi » pour soutenir les émeutiers calédoniens, il se comporte en Terroriste et l’on ne doit pas être surpris des faveurs qu’il réserve à M. Lang l’immortel fossoyeur du Palais Royal, un des terroristes les plus doués de sa génération. Avec MM. Arpaillange, Schwartzenberg et bien d’autres à leurs côtés, nous n’aurions que l’embarras du choix, si un prix devait être décerné au plus éminent Terroriste de la gauche française. Dans tous les Terrorismes, le plus redoutable est à coup sûr le Terrorisme intellectuel, parce qu’il impressionne moins l’opinion populaire. Or cette forme de Terrorisme sévit, de nos jours, à un point tel que l’on peut, sans aucune exagération, affirmer l’existence d’un délit d’opinion, réprimé par nos lois, et que seuls quelques admirateurs crédules de la démocratie libérale peuvent croire incompatible avec l’esprit de cette institution. On rejoint ici, très directement, l’analyse de Barruel sur la propagation de la « philosophie des lumières » au XVIIIième siècle et sur le comportement agressifs des « cacouacs »... Louis Daménie doit être donc salué comme une solide contribution au bien public ; puisse-t-il éclairer tous ceux qui sont résolus à se croiser au service de la contre-Révolution ! JACQUES BOISLEVANT.

                                                                                                                                  Révisez Nietzsche de toutes les Epoques !

                                                                                                                                  01 « Ce qu’une époque considère comme mauvais, c’est d’habitude le contrecoup anachronique de ce qui naguère passait pour bon, l’héritage d’un idéal antérieur. »

                                                                                                                                  *J’ose ce conseil : Soyez réalistes, y’a-t-il donc un avenir sans l’idéal antérieur et pensez-vous sérieusement à une possible « Rupture tranquille » qui se ferait en éliminant quelques séquences de votre chapelet génétique ?

                                                                                                                                  02 « Les grandes époques de notre vie sont celles où nous avons enfin le courage de déclarer que le mal que nous portons en nous est le meilleur de nous-mêmes. » Nietzsche.

                                                                                                                                  *Moi je vous suggère : Faites votre thérapie vous-mêmes, la confession c’est bien, l’acte réparateur est mieux !

                                                                                                                                  03 « La folie est rare chez les individus ; dans les groupes, les partis, les nations, elle est de règle à certaines époques. » Nietzsche.

                                                                                                                                  *Moi je précise : On ne pouvait mieux prédire la folie française d’aujourd’hui ! Quel Jules Verne, ce Nietzsche !

                                                                                                                                  04 « A l’intention de tous les partis. Tout berger a besoin d’un mouton porteur de sonnailles pour guider le troupeau, sinon c’est à lui de se faire mouton à l’occasion. » Nietzsche.

                                                                                                                                  *Moi je vous pose la question : Acceptez-vous la bergère des Deux chèvres et son Mouton-sonnailles Mr LANG, Haute distinction en Terrorisme intellectuel...

                                                                                                                                  05 « Quand on lutte contre les monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même. Si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, l’abîme finira par encrer son regard en toi. » Nietzsche.

                                                                                                                                  *Moi je vous préviens que le triangle RPR-PS-UDF= UMP des Bermudes, configuré en 2002 risque d’entraîner dans les abysses les derniers espoirs du peuple français !

                                                                                                                                  06 « L’homme qui ne trouve pas les chemins de son propre idéal vit d’une vie plus frivole et plus impudente que l’homme sans idéal ! » Nietzsche.

                                                                                                                                  *Moi je dis : « l’homme ou le peuple qui ne trouve pas les chemins... » Et je m’inquiète : Seriez-vous des éternels gens du voyage ...

                                                                                                                                  07 « On refuse de croire aux sottises des sages ; quelle atteinte aux droits de l’homme ! » Nietzsche.

                                                                                                                                  *N’est-ce pas mes chers compatriotes ? France, Terre d’usure ! France Terre d’écueil... que n’a-t-on pas entendu et supporté ?! Non les Droits des Hommes ne sont pas français ! Quelle merveille, Monsieur Guillotin, de la Terreur au Terrorisme, le cercle infernal se referme sur le genre humain... Que de mensonges Monsieur Colbert !

                                                                                                                                  *Sottise du sage qui vous harangue : L’escargot est peut être gêné par sa coquille, mais en dehors de celle-ci, il ne serait qu’une vulnérable limace ! Réintégrez votre Nation ! Suivez le Mouton du Berger National ! Vive Moi, vive la Nation française !


                                                                                                                                  • dan 20 avril 2007 17:24

                                                                                                                                    Avec Sarko c’est le triomphe du capitalisme,avec Ségo soutenue par le système sondo-médiatico-politique c’est le triomphe du ganstérisme,avec Le Pen c’est le démago qui ne changera rien,Bayrou honnête mais trop mou,Buffet c’est le faux communisme,Bové égotiste obscurantiste,l’extrême gauche c’est la fausse extrême gauche,Nihou rien à dire,l’écologiste c’est le faux écologisme,De Villiers déjas massacré par le système sondo-médiatico-politique,il reste Schivardi -0,5% aussi massacré par le système sondo-médiatico-politique,le plus authentique.J’aurais voulu voter pour Dupont-Aignant le dernier gaulliste mais il est éliminé de la course par le système sondo-médiatico-politique.Aussi c’est Schivardi le dernier des socialistes authentiques qui a ma faveur.


                                                                                                                                    • Lune Noire 20 avril 2007 21:32

                                                                                                                                      Cette réaction était destinée au site du Monde, mais puisque la voix n’y ai pas donnée à tous les citoyens (seulement ceux qui payent !), je le fais ici :

                                                                                                                                      Et que fait-on lorsque ces « deux options » sont autant décevante l’une que l’autre ? Quel « choix » nous reste-t-il ? Qui parle de « démocratie » ? Un défenseur de la bipolarisation, source de division et d’opposition entre les Français ? Où est le renouvellement ? Quel vote est le plus significatif de l’aspiration au changement des Français ? On en viendrait à se demander si ce sont les candidats à la présidentielle ou les journaux qui font leur vote... J’ai deux certitudes après cette lecture : le candidat que je soutiendrai dimanche et le journal que je n’achèterai pas demain... (une véritable déception...)

                                                                                                                                      Une jeune électrice, qui ne perd pas espoir de changer les choses...


                                                                                                                                      • Cosey 20 avril 2007 23:54

                                                                                                                                        Si comme le pense Colombani il serait anti-démocratique que Ségo et Sarko ne se retrouvent pas au 2ème tour, pourquoi avoir autorisé une campagne ??

                                                                                                                                        Il aurait suffit d’interdire au « petits » candidats de se présenter et le tour était joué !!

                                                                                                                                        Bienvenu dans un (Le) Monde meilleur.....et plus efficace !!

                                                                                                                                        Moi je dis, Ni gourde, ni gourdin !! Ni Ségo, ni Sarko !!


                                                                                                                                        • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 21 avril 2007 16:52

                                                                                                                                          Ségolène, c’est Giscard avec une perruque.


                                                                                                                                          • Martin sur AgoraVox Martin sur AgoraVox 21 avril 2007 21:31

                                                                                                                                            Le problème de la « démocratie participative » de Madame Royal est que seul le parti ou les partis politiques auront la possibilité de faire les propositions législatives. Je vais l’expliquer ci-dessous.

                                                                                                                                            Le deuxième problème c’est qu’ensuite, lorsque les propositions ont été formulées et ont obtenu le nombre de signatures nécessaire, la décision sur ces propositions est prise par le Parlement au lieu de l’être par les citoyens par la voie directe : le référendum.

                                                                                                                                            Je comprends et partage le désir de voir instaurée une société démocratique.

                                                                                                                                            Cependant ne nous laissons pas berner !

                                                                                                                                            Les politiques qui alternent au pouvoir depuis des décennies utilisent dans leurs discours souvent le mot « démocratie » mais appliquent cyniquement leurs procédés antidémocratiques.

                                                                                                                                            Il est vraiment intéressant de constater, que dans un pays qui prétend avoir un système politique basé sur la démocratie, les citoyens ne savent même pas ce que « la démocratie » signifie !

                                                                                                                                            La confusion est fréquente entre les concepts de « démocratie représentative », « démocratie participative » et « démocratie directe ».

                                                                                                                                            L’article « Démocratie participative et poids des lobbies » explique quelle est la différence entre les soi-disant « démocraties » que nous imposent les politiques au pouvoir depuis des décennies et la démocratie véritable. Lien : [url]http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=21702[/url]

                                                                                                                                            Citation concernant la « démocratie participative » de Madame Royal : « [ce système de démocratie participative] justifie des décisions autoritaires, mais soutenues par certains lobbies proches du parti au pouvoir, comme étant des décisions soi-disant « voulues par le peuple » alors qu’en vérité ces décisions n’ont pas l’appui de la majorité des citoyens ».

                                                                                                                                            Vraiment je comprends et partage le désir de voir instaurée une société véritablement démocratique.

                                                                                                                                            Alors la vraie question est : Quels sont les candidats qui ont promis clairement, de façon certaine, de généraliser l’utilisation des référendums ?

                                                                                                                                            Sarkozy, Bayrou, Royal, Le Pen, Voynet, etc ?

                                                                                                                                            Quels sont les candidats qui ont promis clairement, de façon certaine, de d’introduire en France des référendums d’initiative populaire, comme cela se pratique en Suisse ?

                                                                                                                                            Je ne pas trouvé cette promesse dans le programme de Madame Royal. Dans son programme, la proposition 73 mentionne un million de signatures pour amener une proposition des citoyens devant le Parlement, mais avec un million de signatures cela signifie que les partis politiques pourront faire barrage et sélectionner les propositions qui leur conviennent avant même qu’elle ne parviennent au Parlement. Ensuite ce point 73 signifie que la proposition qui a obtenu ce million de signatures, sera examinée par le Parlement qui ne reflète pas obligatoirement la volonté de la majorité des citoyens.

                                                                                                                                            Les décisions politiques ne sont pas démocratique si les politiques sont libres pendant leur mandat de prendre des décisions qui ne sont pas approuvées par la majorité des citoyens. Les politiques au pouvoir (députés du Parlement européen ou des parlements nationaux, chefs d’État et de gouvernement) souvent déforment ou ignorent la volonté majoritaire des citoyens, en préférant écouter les lobbies ou en préférant suivre les préceptes des idéologies auxquelles adhèrent leurs partis politiques.

                                                                                                                                            Les cas sont nombreux quand les parlements ou les chefs d’État et de gouvernement décident ce qui bon leur semble et ne respectent pas la volonté de la majorité de la population. Exemple flagrant : le vote sur la Constitution de l’Union européenne, dans la version proposée aux citoyens européens en octobre 2004. En France, cette constitution avait été approuvée par le Président de la République française, puis avait été approuvée par 92 % des parlementaires de l’Assemblée nationale française, avant d’être rejetée par 55 % des électeurs français lors du référendum de mai 2005.

                                                                                                                                            C’est une parmi les preuves que les politiques, qui ont reçu le mandat du peuple, ne reflètent pas la volonté de la majorité des citoyens - ces politiques ne sont donc pas démocrates.

                                                                                                                                            Je répète qu’il y a souvent une confusion entre les concepts de « démocratie représentative », « démocratie participative » et « démocratie directe ».

                                                                                                                                            La démocratie directe est la démocratie véritable : elle introduit et généralise l’utilisation de référendums.

                                                                                                                                            Le nombre de supporteurs nécessaires pour déclencher un référendum sur l’initiative des citoyens devrait être fixé de manière réaliste : une personne avec la bonne proposition pour le référendum devrait pouvoir convaincre le nombre minimum de supporteurs nécessaires. Au niveau de l’Etat, afin de pouvoir être soumise au référendum, l’initiative (proposition pour le référendum) devrait avoir besoin de 10 000 citoyens supporteurs qui déclarent qu’ils soutiennent l’initiative. Si le nombre était plus élevé, seuls les partis politiques pourraient dans la pratique déclencher les référendums - mais le but recherché c’est que justement les citoyens puissent exercer le contrôle au dessus des partis politiques.

                                                                                                                                            En Suisse, les conditions du déroulement de l’initiative ou du référendum varient selon la portée des initiatives ou des référendums.

                                                                                                                                            Par exemple, le peuple suisse a le pouvoir de demander des changements dans la constitution. Pour demander un changement dans la constitution suisse, donc au cœur-même du dispositif législatif suisse, 50 000 signatures suffisent. Et ensuite c’est le référendum qui décide et non pas le Parlement. La véritable démocratie est ainsi garantie.

                                                                                                                                            Donc il semble bien que la proposition numéro 73 de Madame Royal n’est qu’un bluf, que c’est une continuation du discours habituel des politiques qui ont goûté au pouvoir, qui utilisent le mot « démocratie », mais qui dans les faits cherchent à se réserver le pouvoir. La démocratie sera établie quand la volonté de la majorité de citoyens sera systématiquement et scrupuleusement respectée.

                                                                                                                                            Si on a la réponse indubitable à la question « Quels sont les candidats qui ont promis clairement, de façon certaine, de d’introduire en France des référendums d’initiative populaire, comme cela se pratique en Suisse ? », donc avec la possibilité réelle pour un citoyen isolé, sans interventions de partis politiques, de déclencher un référendum sur n’importe quelle question, sans censure, alors on sait quels sont les vrais démocrates parmi Sarkozy, Bayrou, Royal, Le Pen, Voynet, etc ?

                                                                                                                                            En démocratie, le devoir des individus qui représentent le pouvoir - politique, éducation publique, médias officiels - est de respecter la liberté d’opinion et d’appliquer systématiquement et scrupuleusement les décisions qui viennent de la volonté de la majorité des citoyens.

                                                                                                                                            Qui fera venir la démocratie, qui introduira et généralisera les référendums ?

                                                                                                                                            Quelqu’un pourrait-il répondre ?

                                                                                                                                            Si vous avez le temps, vous pouvez lire sur le même thème les deux articles suivants :

                                                                                                                                            Référendums d’initiative populaire pour aller vers la démocratie (part I sur II) Lien :

                                                                                                                                            http://blog.france2.fr/democratie-et-europe/index.php/2007/03/10/48828-referendums-dinitiative-populaire-pour-aller-vers-la-democratie-part-i-sur-ii

                                                                                                                                            Référendums d’initiative populaire pour aller vers la démocratie (part II sur II) Lien :

                                                                                                                                            http://blog.france2.fr/democratie-et-europe/index.php/2007/03/11/48913-referendums-dinitiative-populaire-pour-aller-vers-la-democratie-part-ii-sur-ii

                                                                                                                                            En résumé : quels sont les candidats véritablement démocrates ?


                                                                                                                                            • Hansi Kürsch 22 avril 2007 01:24

                                                                                                                                              Impératif quoi ? Démocratique ? Bah voyons... Regardez plutôt...

                                                                                                                                              http://66.102.9.104/search?q=cache:y2mPcOtkZYUJ:www.lesamisdesegolene.org/campagne-perso/sos.php+site:http://www.lesamisdesegolene.org/campagne-perso/sos.php&hl=en&ct=clnk&cd=1&gl=fr

                                                                                                                                              Lisez cette demande des Ségolistes en cliquant sur ce lien. C’est honteux, ça frise la fraude électorale !

                                                                                                                                              On croit rêver quand même, digne d’un régime totalitaire cette méthode. Plus que jamais, je souhaite que le PS se plante en beauté...


                                                                                                                                              • Christoff_M Christoff_M 22 avril 2007 03:48

                                                                                                                                                Ce qui est étonnant, c’est que GISCARD plutot au centre ait appelé à voter SARKOZY... Est ce que son parc VULCANIA aurait besoin de fonds !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès