• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Pen, condamné au silence ?

Le Pen, condamné au silence ?

Entendu hier soir (parce qu’en podcast) l’interview de Jean-Marie Le Pen par Jean-Michel Apathie. Sur son blog, Jean-Michel Apathie juge décevante cette interview. Tout serait parti de travers, notamment parce que Jean-Marie Le Pen, mécontent d’un premier papier passé sur les ondes de RTL, se serait fermé, plus exactement, aurait été "refermé comme quelqu’un qui se vit en territoire hostile". On peut toutefois difficilement lui en vouloir de ne pas se sentir a priori en terrain amical face aux journalistes. Bref, Apathie juge sans intérêt l’interview de JMLP. Je ne suis pas de son avis, malgré le peu de réponses données.

En premier lieu, et quoique cela ne concerne ni JMLP mais plutôt JMA, ni le fond, j’ai trouvé Apathie maladroit dans ses questions sur l’affiche de la "jeune beurette", ne cessant de revenir sur le sujet par des questions répétitives. En substance : "Ca ne vous gêne pas, cette affiche ?" "Donc, la présence de cette jeune femme d’origine maghrébine ne vous dérange pas ?" "Ca ne vous gêne pas, donc ?". Eh bien non, trois fois non, Jean-Marie Le Pen a eu trois fois l’occasion de répéter que cette affiche ne le dérangeait pas.

Apathie croyait-il que Le Pen allait lui confesser, la bave aux lèvres et la prothèse oculaire roulante, qu’une "bougnoule" sur ses affiches, ça le répugnerait ? Au total, le sentiment donné était bien que, si quelqu’un focalisait sur cette affiche, c’était bien Apathie. Et son insistance à poser exactement la même question aura corroboré auprès des sympathisants de Jean-Marie Le Pen l’image de journalistes agressifs et partisans. Comme le dit Apathie, effectivement, c’est allé de travers...

En second lieu, parce que même les absences de réponse de Jean-Marie Le Pen m’ont paru signifiantes et, au demeurant, totalement inexploitées par Apathie.

Sur la renonciation du Front national à demander l’abrogation de la loi Veil sur l’avortement, l’embarras de Jean-Marie Le Pen était manifeste, et ses explications tout à fait confuses, à plus d’un titre.

Il a ainsi expliqué que, de toute façon, ce point ne le concernait pas, puisque cela relèverait de la loi, donc, de la majorité législative qui sortirait des urnes, et pas de la seule volonté du président. On s’étonnera de ce soudain sentiment d’impuissance de la part de Jean-Marie Le Pen. On peut aussi s’étonner que celui qui, quelques secondes plus tard, explique que les divergences au sein du FN, c’est "[lui] qui les tranche et, à double titre, en tant que président du Front national et en tant que candidat à la présidentielle", se retranche derrière son seul statut de candidat à la présidentielle pour ne pas se prononcer sur une décision du Front national.

Il a ensuite semblé ne pas se souvenir qu’il ait fait de l’abrogation de la loi Veil une proposition de campagne, en 2002. Bernard Antony appréciera.

Dernière ambiguïté, il expose qu’il serait tout à fait possible d’abroger la loi Veil, loi inutile puisque les avortements clandestins sont aussi nombreux qu’avant (ah ?), mais que bon, non. Donc, il est pour, l’abrogation de la loi Veil serait nécessaire, mais il ne la fera pas ? Mieux, il soumettra la question à référendum, ce qui signifie nécessairement qu’une proposition d’abrogation serait rejetée, sauf à se leurrer profondément sur le résultat prévisible d’une telle consultation. Si les extrêmes se mettent à faire des compromis... Mais il faudrait peut-être bien voir par là l’indice qu’au FN, on "y croit", au deuxième tour (pour commencer), et que l’on accepte ainsi de sortir de la posture facile du candidat hors système pour faire les compromis du potentiel parti de gouvernement (rassurez-vous, je continue de penser qu’il y a de la marge avant que JMLP soit président de la République) !

Sur le nucléaire iranien, Jean-Marie Le Pen fait preuve d’une bien "étonnante" complaisance à l’égard d’Ahmadinejad, considérant que tout de même, certains ont le droit d’avoir la bombe et d’autres pas... Que ceux qui, comme moi, font le lien avec la dernière sortie d’Ehud Olmert, affirmant clairement qu’Israël détient la bombe nucléaire (contrairement à la version toujours officielle) lèvent le doigt... Donc, hein, si on permet à Israël de l’avoir, pourquoi pas à l’Iran ? Eh bien, peut-être parce que l’un persiste à déclarer que l’autre pays est une tumeur cancéreuse, qu’il doit être rayé de la carte et qu’il n’y a pas de raison de ne pas faire crédit à Ahmadinejad d’une certaine cohérence d’action - même si certains affirment qu’il ne s’agit que de déclarations destinées à l’opinion publique iranienne.

Pour le reste, Le Pen se contente de prédire une généralisation inéluctable de l’arme nucléaire... C’est un peu court, jeune homme. Se limiter à "ça va péter, c’est moi qui vous le dit" quand on veut exercer des responsabilités, c’est insuffisant.

Mais surtout, sur deux sujets, les propos de Pascal Sevran et la conférence iranienne sur la Shoah, les abstentions de Jean-Marie Le Pen sont significatives.

Jean-Michel Apathie rappelle les propos de Pascal Sevran...

« Des enfants, on en ramasse à la pelle dans ce pays -est-ce un pays ou un cimetière ?- où le taux de fécondité des femmes est le plus élevé du monde, neuf enfants en moyenne par couple. Un carnage. Les coupables sont facilement identifiables, ils signent leurs crimes en copulant à tout va, la mort est au bout de leur bite, ils peuvent continuer parce que ça les amuse, personne n’osera leur reprocher cela, qui est aussi un crime contre l’humanité : faire des enfants, le seul crime impuni. On enverra même de l’argent pour qu’ils puissent continuer à répandre, à semer la mort. »

La seule réponse de Jean-Marie Le Pen est de refuser de s’exprimer, parce que c’est un sujet qui l’exposerait à des poursuites pénales... A supposer qu’il partage les propos de Pascal Sevran, il lui restait possible d’affirmer que le propos était ordurier et irrespectueux avant d’être à strictement parler raciste, ou même de se contenter, comme il l’a également fait, de dire que cela concernait davantage Nicolas Sarkozy - depuis la mort de Mitterrand - que lui.

De la même manière, sur la conférence iranienne sur la Shoah, Jean-Marie Le Pen affirme en substance que c’est un sujet sur lequel il s’astreint à ne pas répondre car cela l’expose à des poursuites pénales.

Sur l’un et l’autre sujet, il est pourtant aisé à la plupart des gens d’émettre une opinion qui ne soit pas passible des tribunaux. Et c’est ce que Jean-Michel Apathie aurait pu soulever. Car que pouvait donc dire Le Pen, sur la conférence iranienne, qui l’emmène au tribunal, si ce n’est contester la réalité du génocide des juifs, ou affirmer qu’elle mérite encore d’être débattue ? Quand on est imaginatif et roué comme lui, il y a de nombreuses réponses possibles et non condamnables.

Alors, si, je trouve cet entretien significatif : il témoigne du jeu de la victimisation toujours mis en avant par Le Pen, dans le rôle subtil du "matamore timoré", parce que menacé. Il témoigne aussi que seul change le discours de Jean-Marie Le Pen, qui se contente, sur ces deux sujets, mais bien d’autres encore, de ne pas s’exprimer, mais dont les opinions profondes restent fidèles à ses "dérapages" volontaires. Qui pourrait, d’ailleurs, croire l’inverse ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.36/5   (404 votes)




Réagissez à l'article

161 réactions à cet article    


  • Voltaire Voltaire 21 décembre 2006 12:49

    Excellent analyse (l’air de Rueil-Malmaison sans doute... smiley ).

    En règle générale, je regrette que les « journalistes politiques » arrivent si mal préparés aux interview qu’ils donnent. Leur objectif semble toujours être celui de provoquer « la petite phrase » qui sera reprise par des confrères, plutôt que de servir à clarifier les idées et propos des politiques, en les mettants devant leurs contradictions (et c’est pourtant bien aisé) ou en refusant la langue de bois (un journaliste convenable de la BBC insistera pour avoir une réponse calire, et faute de l’obtenir, déclarera nettement que le politique refuse de répondre).

    Au lieu de cela, on se retrouve souvent dans un dialogue artificiel, avec une inégalité de traitement évidente entre les grands et puissants, que l’on traite avec obsequiosité comme dirait Bayrou, et les sans pouvoir, que l’on piétine. Le rôle du journaliste devrait être de favoriser le civisme, d’éclairer le citoyen par ses questions. On en est loin.

    Quant à JM Le Pen, qui peut imaginer un instant qu’il ait changé d’idées sur le monde ou la société ettre 70 et 78 ans... Il fait de la com’ pour ratisser large, confiant dans la capacité d’atteidre le second tour et pourquoi pas plus, mais en effet, silences et hésitations sont souvent plus révélatrices que les mots, et ceci est vrai pour tous les responsables politiques.


    • Michel Launay 21 décembre 2006 16:19

      L’âge venant il est fréquent que l’on s’adoucisse : A 60 ans ma grand-mère pensait mordicus que Dreyfus était coupable (certainement des réminiscences tenace de sa jeunesse)...elle est aujourd’hui bien plus nuancée dans ses propos...Je ne sais pas quel âge vous avez, probablement moins que l’image que vous donnez de vous...mais je crois que vous pouvez vous aussi encore changer d’avis...


    • dégueuloir (---.---.206.49) 21 décembre 2006 21:39

      Mais qu’est-ce qu’on s’en moque du peine-à-....euh ! « marcher »,qu’a t-il à apporter au débat ? qu’a t-il à dire ? que propose t-il ? evidemment rien...si ce n’est de la démagogie !!!! c’est le vote poubelle,le dégueuloir de la république !!le crachat à la téte d’un flic l’insulte ultime à la démocratie.....circulez ya rien à voir !!! Mais pour éradiquer ce vote aux démagos (extrème droite ou gauche),il faudrait tenir compte du vote nul dans le cadre d’un scrutin OBLIGATOIRE ( s’il est un devoir obligatoire,c’est bien celui-là )il y a bien des réformes indispensables pour renforcer la démocratie ,dont celle citée mais aussi une bonne dose de proportionnelle.....(à partir de 1% ? ) car il est honteusement anormal que des courants ne soient pas représentés équitablement à l’assemblée nationale,dont ,entre autres, le FN..... la LCR....mais aussi l’environnement ! je pense que si tous les courants étaient réellement représentés ,les gens se ré-intéresseraient à la politique en tant que participants actifs. Du reste je ne vois pas guère le ministre de l’intérieur pousser à la roue en ce qui concerne le devoir pour tout un chacun d’aller voter.... ! On devine aisément pourquoi ! l’abstention est encore pire que le vote « repoussoir » ,c’est une fuite suicidaire vers un régime totalitaire ,on laisse les « autres » décider pour soi...comme à Bordeaux il y a quelques mois... !!! smiley je souhaite que ce scénario indécent ne se reproduise pas en 2007 !......


    • Bill Bill 21 décembre 2006 13:08

      Votre article est très intéressant ! Je n’ai jamais eu d’appréhension envers cet homme et je crois en effet qu’on cherche toujours à le prendre au piège, c’est une réalité. Cependant il faut voir aussi derrière les mots. Pour l’avortement, le FN a dans ses troupes de nombreux catholiques traditionalistes, d’anciens Gaullistes et d’anciens Pétainistes, des royalistes, etc, etc... Mais le parti semble devenir raisonnable sur cette question, au risque de heurter les catholiques. cependant il ne semble pas non plus renoncer à ce sujet, mais envisage (je ne suis pas sûr, j’entendais un jour l’opinion de Marine Le Pen sur le sujet...) de créer des solutions alternatives pour que les femmes gardent leurs enfants avec des aides par exemple. Il s’agit de ne perdre personne, ni les nouveaux venus, ni les anciens.

      pour ce qui est de cette conférence avec l’Iran et le négationnisme, je crois qu’il y a plusieurs choses à dire : en interdisant purement et simplement le débat, nous laissons planer un doute ! Doute qui s’alimentera d’autant plus que nous découvrons les supercheries de l’empire communiste et ses photos et vidéos truquées (lire à ce sujet « Hommage à la Catalogne » de Georges Orwell). Il faudrait peut-être laisser les historiens en discuter en effet, mais dire cela peut vous conduire au tribunal, et il est rusé le vieux filou ! Si l’Iran a organisé cette conférence, c’est bien sûr parce que l’existence d’Israël est directement lié à cet horrible événement historique !

      Le président Israëlien a déclaré avoir la bombe, ce n’est pas un scoop, cela se savait depuis longtemps ! Mais le dire autrefois aurait amené une question suivante : pourquoi Israël l’aurait, et pas les autres pays ? s’il le déclare aujourd’hui, c’est sûrement une manière de dire qu’il a les moyens de se défendre.

      Mais quoi que nous en pensions, de plus en plus de pays auront la bombe, prions pour que personne ne l’utilise !

      La beurette est en réalité une Antillaise, ce qui change un peu les choses...

      Je ne crois pas que Le Pen soit vraiment raciste, mais sait on jamais ! En tous les cas, la campagne électorale à venir s’annonce passionnante sur bien des sujets !

      Bill


      • Bill Bill 21 décembre 2006 13:12

        Qu’on interprête pas mes propos dans un mauvais sens sur le négationisme ! Il ne s’agit pas pour moi de nier un fait historique ! Pas plus de militer pour le vieu grigou !

        Bien à vous

        Bill


      • didier (---.---.154.182) 22 décembre 2006 10:06

        Ouais... c’est ça !!! on commence à connaitre la teneur de tes opinions .......


      • Bill Bill 22 décembre 2006 10:16

        Didier

        Ouais c’est ça... Ben c’est bien, je me moque de ce que vous pensez ! Pas la peine d’aller cherchez très loin chez vous ! On devine de suite que vous pensez la même que tout le monde sans vous poser de question ! Cela s’appelle l’instinct grégaire. Je ne me sens nullement tenu de m’affadir pour me rabaisser au niveau du votre, celui des moutons et des petits-bourgeois.

        Bill


      • Fillaam chez hotmail (---.---.101.203) 23 décembre 2006 15:44

        Mr Didier, je ne vous trouve pas très agréable, ses idées sont les siennes et la liberté d’expression est ce que beaucoup de gens sont venus chercher chez AgoraVox. Cependant beaucoup de gens se passerai de la liberté d’expression de certain, qui n’est pas du tout constructive, comme la votre et la mienne...


      • Gérard (---.---.27.138) 23 décembre 2006 17:56

        « en interdisant purement et simplement le débat, nous laissons planer un doute ! Doute qui s’alimentera d’autant plus que nous découvrons les supercheries de l’empire communiste et ses photos et vidéos truquées (lire à ce sujet « Hommage à la Catalogne » de Georges Orwell). Il faudrait peut-être laisser les historiens en discuter en effet, mais dire cela peut vous conduire au tribunal, et il est rusé le vieux filou ! »

        Cela fait des décennies que les historiens en débatent, et des estimations solides existent depuis longtemps. Il faut faire attention de ne pas reprendre cet « argument » négationiste selon lequel les historiens seraient baillonés par la loi, etc., etc., que l’on a droit au débat même en ce domaine et ainsi de suite, alors que ça fait longtemps que le travail des historiens a été fait, et personne ne possède d’éléments pouvant scientifiquement remettre en cause le fait qu’il y a eu 5 à 6 millions de morts. Ces chiffres ont d’ailleurs été obtenus par différentes méthodes, et les résultats n’ont pas présentés de contradiction.


      • Bill Bill 26 décembre 2006 09:54

        @ Gérard

        Je suis parfaitement d’accord avec vous... J’écrivais ceci car le négationisme est devenue une stratégie politique dans le monde...

        Bien à vous

        Bill


      • Philippe (---.---.184.78) 21 décembre 2006 13:43

        Très bonne analyse et très bon article sur le plan rédactionnel.


        • Fillaam chez hotmail (---.---.101.203) 23 décembre 2006 15:47

          Ici je pensais que les nationalistes, les capitalistes, les chrétiens, les crétins, les paranos, les utopistes, les conspirationnistes, les sionistes, les schiites et les eugénistes avait le droit de s’exprimer, mais pas les liberticides, les censeurs, les zizaneurs...

          AgoraVox est devenu schizophrène...


        • Michael (---.---.112.51) 21 décembre 2006 13:58

          On peut blablater à outrance comme le fait la clique réac au pouvoir encore pour peu, Jean-Marie Le Pen est bien là et donne le ton, celui du virement de bord inéluctable ; direction : la nouvelle France, celle du peuple, par le peuple, avec un capitaine compétent et honnête à la barre du vaisseau France ; un homme vrai, fils de paysan-pêcheur, qu’il est lui-même, et fier guerrier qui laissa sa députation (le seul et unique à l’avoir fait, l’unique de courageux et intègre, déjà...) pour aller défendre la France en Algérie, contre ces bouchers du FLN, alors que des infâmes traîtres Français (la longue liste est sur internet) leurs donnaient de l’argent, des planques et des armes pour assassiner nos jeunes compatriotes. ABJECTION !

          C’est un homme responsable, chef d’entreprise, qui sait donc ce que veut dire se battre pour gagner sa vie de tous les jours, et non comme les autres de la clique complice, tous suppots de ces Administration parasites spécialisées à ruiner la nation, la seule chose dont ils ont réellement compétence !

          Donc, parlons peu mais parlons clair : tous maintenant voyez sur les sites, clairement et par vous-même, la monté irrésistible de Le Pen ; logique inévitable, réaction, prise de conscience de ces Français qui descillent enfin leurs yeux tenus fermés depuis si longtemps par la soupe soporifique répandue à gogo par ces médias de toujours complices du pouvoir, et ce d’autant qu’il est insane, violent et dictatorial.

          La voie du salut est toute tracée...c’est même devenu un autoroute tant les nouveaux venus bientôt s’y bousculent : les Dieudo, Soral, et jusqu’à Sémi SEBA même, qui ratisse large, tous confondus en sa mission d’aseptisation du country, et bien d’autres par millers, plus discrets mais qui n’en pensent pas moins...et la nouvelle et charmante beurette maintenant, et ses collègues de toutes les couleurs et confessions, qui tous sont les bienvenus en cette France qui de toujours sue accueillir les gens de bonnes volonté et aimant la France avec sincérité. Les autres, les illégaux et les racailles seront expulsés sans pitié, avec fermeté et correction, et qu’ils soient allogènes ou autochtones, car nous n’aurons alors honnêtement et légalement surtout que faire de ces tristes résidus de société... Ils seront tout juste bons alors pour trouver refuge dans cette Europe poubelle bonne qu’à récupérer la lie du ruisseau sudiste : qu’ils s’en démerdent donc et bon vent !

          Connaissez-vous Cyrill Rey-Coquais ? Je viens de le découvrir sur ce site : http://www.labanlieuesexprime.org/article.php3?id_article=1481 Le titre de l’interview : Silence, abrutis de Français ! - Personne n’a le monopole du bien ou du mal, que chacun s’exprime ! Lisez son interview qui décoiffe !

          Cyrill est né en 1944 à Lyon. Médaillé du Conservatoire d’art dramatiqu ; il était un pur produit du culturel, par essence gauchiste grand teint, et qui malgré cet énorme handicap, vient gaillardement de tourner casaque et s’implique à fond pour défendre les valeurs de Le Pen et de ces millions de Français nationalistes et fiers de l’être, et obstinés en leur justes idées. Comme il le dit : J’avais peur avant de m’afficher pro Le Pen, maintenant je suis libre et heureux, bien dans ma peau et dans ma tête, enfin libre !

          Et vous, qu’attendez-vous aussi pour enfin vous libérer de ces chaînes qui ne sont somme toute que virtuelles ? En un sursaut salvateur : débranchez Matrix et enfin vous verrez !

          Cyrill...un de plus donc sur l’autoroute Le Pen ! Dèpéchez vous d’embarquer à la suite de ces voyants par eux-mêmes, non qu’ils ne soient ultralucides, non, mais tout simplement ils ont retrouvé leur libre arbitre, et cela suffit pour y voir enfin clair dans le jeu vicié et pervers des hommes et femmes des partis, comme ils sont tous : celui d’assassiner la France et les Français, les faire disparaître !

          Tiré du même site, décidément : LE CHANGEMENT A TOUT PRIS ! - A qui la faute ? http://www.labanlieuesexprime.org/article.php3?id_article=1498 Sur l’état d’esprit dans ces banlieues poubelles parisiennes ; où il ressortirait que les jeunes y vomissent le dit système et ses traîtos-ringards, mais seraient dispos à voter pour Le Pen. Le conditionnel serait leur désir de voir l’incontournable Dieudonné, leur chef spirituel !? leur donner l’ordre de le faire, tout simplement...Soit que Dieu donne l’ordre en somme ! Tout un programme.

          Alors qu’il en soit ainsi, puisque Dieudo est déjà à demi mot impliqué en cette option : il laissa clairement sous-entendre sa plus grande attirance pour le FN que pour le dégueulis jusqu’alors officiel. Alors je le prie ici, et c’est un nationaliste pur jus qui te le demande : Dieudo, mon cher, soit franc de collier et indique la marche à suivre à ces jeunes, paumés en cette mascade, dis-leur de voter Le Pen et qu’on en finisse. Merci.

          A bas les traîtes et les faux-culs. Tous unis pour notre survie. Pour plus amples infos. http://www.lepen2007.fr/ Vive la France


          • Sran_isback (---.---.145.37) 21 décembre 2006 14:35

            Je pense que le net est surtout pollué de barbouze du FN qui balances des poncifs sur les étrangers et cie...

            JM Le Pen ne dis que ce que vous voulez entendre, il ne veut que le pouvoir.

            Honnéte ? J’en doute, Pas raciste ? j’en doute. Mais bon, comme je vais me faire insulter de bobo politiquement correct, je vous laisse a vos rêveries du troisieme reich...


          • (---.---.51.34) 21 décembre 2006 15:22

            Quel intérêt de copier/coller vos commentaires partout ??

            http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=16958


          • Olivier Martin (---.---.47.77) 21 décembre 2006 15:32

            Aie aie aie La lutte va etre longue et dure mais je peux vous promettre que Le pen president c est et ca restera impossible... NO PASARAN !!!!


          • Olivier Martin (---.---.47.77) 21 décembre 2006 15:41

            Raciste ?

            Je crois à l’inégalité des races », lors de l’université d’été du FN, le 30 août 1996 « le point de détail » (MRAP, avril 2002)

            Honnete ? 8 novembre 1995 : condamné à un redressement de 1,4 million de francs pour « oublis de plus-value boursière et sous-estimation de loyer ».

            Et n oublions pas son amour pout hitler et son mode d’accession au pouvoir : « La montée vers le pouvoir d’Adolf Hitler et du Parti national-socialiste fut caractérisée par un puissant mouvement de masse, somme toute populaire et démocratique, puisqu’il triompha à la suite de consultations électorales régulières, circonstance généralement oubliée. »

            On vous aura prevenus...


          • Fred (---.---.64.1) 21 décembre 2006 16:26

            En tout cas au vu des notes des commentaires, les non-fn sont clairement en minorité sur ce site.


          • t-h (---.---.4.219) 21 décembre 2006 16:39

            Ou alors certains petits malins s’amusent à repasser sur le site et voter plusieurs fois smiley


          • Richard (---.---.228.164) 21 décembre 2006 19:15

            La personne ayant laissé trainer son tract FN est priée de le récupérer d’urgence, merci.


          • didier (---.---.154.182) 22 décembre 2006 10:13

            Nouvelle attitude à la mode, très fashion :

            Faire son coming-out pro FN !!!!! Bon sang de bois, ouvrez les yeux. Supposons que le programme FN soit tout ce qu’il y a de plus respectable (c’est une supposition), vous ne voyez pas que ce qui uni ses sympathisants c’est la haine ?

            Je ne sais plus qui a dit que « la vérité chez un être humain est dans ce qu’il cache ».


          • Lepsius (---.---.93.96) 23 décembre 2006 18:22

            Cette citation est d’André Malraux : « Un homme est ce qu’il cache ».


          • fasbendair (---.---.231.240) 21 décembre 2006 14:22

            excellent article !

            F.


            • Michel Launay 21 décembre 2006 14:30

              Article intéressant, mais le titre ne convient pas.

              J’ai moi aussi écouté cette interview avec intérêt, et un certain étonnement. Intérêt parce que Le Pen est aujourd’hui confronté à une situation inédite : il pense pouvoir atteindre le second tour, et vise cette fois le troisième...Il est persuadé qu’une majorité de français peut le rejoindre sur son nom, à condition de ne pas trop les rebuter...Il sait qu’avec un premier tour à 22-23%, une droite qui vote pour moitié pour lui et quelque voix grappillée à gauche (dans les cités ou chez les non de gauche), c’est jouable, du moins le croit-t-il. Il doit donc amender son discours. La ligne idéologique du FN bouge...

              Pour exister, Le Pen avait, jusqu’à aujourd’hui, besoin de provoquer. Les français en sont venus à penser qu’il ne savait faire que ça. En réalité seuls ses propos outranciers étaient jusque là relayés par les médias. Le programme, les propositions, les interventions publiques, les communiqués de presse étaient systématiquement passés sous silence. Aujourd’hui nombre de candidats parlent à sa place, avancent les mêmes propositions, sur un ton policé ....Le seul risque pour Le Pen est donc...de choquer. Quand on connaît en plus la propension des journalistes à délayer des fausses informations sur base de propos tronqués, on ne se surprendra pas de voir un JMLP très prudent dans ses propos. Chat échaudé craint l’eau froide... ! Le Pen n’est donc pas condamné au silence, puisqu’on l’entend partout...

              On ne sera pas plus surpris de voir un JM Apathie désappointé...On sait que la presse, les médias faisaient des tirages et audiences record des scandales Le Pen...Décidément rien ne va plus dans le petit monde des médias.


              • ZEN zen 21 décembre 2006 14:46

                @Michel Launay

                Excellent article , ainsi que votre commentaire.

                « c’est jouable, du moins le croit-t-il. Il doit donc amender son discours. La ligne idéologique du FN bouge... », d’accord avec vous à condition de préciser : la ligne idéologique apparente...


                • sweetsmoke (---.---.241.2) 21 décembre 2006 15:15

                  Mr Apathie, en bon laquet du systeme à tout simplement du respect, comme l’a eu mr moati récemment sur France 5 pour le seul homme politique qui se tient debout et dont on est sur qu’il n’a pas « croqué » tellement il en ramasse sur la gueule depuis trente ans.

                  le respect, celui qui se mérite, pas celui qu’on apprend aux étudiants sms à l’école de la raie publique.

                  On peut aimer ou detester Le Pen, mais force est de constater que personne n’a les qualités requises de tribun pour lui tenir tête à ce jour.

                  Qui à dit georges marchais ?!


                  • Richard (---.---.228.164) 21 décembre 2006 19:17

                    « personne n’a les qualités requises de tribun pour lui tenir tête à ce jour » et ça suffit pour en faire un bon président ?


                  • (---.---.254.177) 21 décembre 2006 15:17

                    l’article, au départ, semblait interessant puisqu’il dénoncait la stupidité des journalistes qui se bornent à attaquer, voire harceler jean-marie le pen sur l’éternel sujet du racisme, alors que l’homme qui a sans doute les intentions de votes les plus élevées dans les sondages, continue encore et encore de progresser...C’est à se demander si les médias n’ont pas finalement peur de s’attaquer vraiment à son programme... et l’auteur de l’article emploie exactement les mêmes procédés... il ne s’agit pas d’être lepeniste ou pas - je ne le suis pas- mais je trouve les journalistes d’une bêtise mais d’une bêtise... A commencer par les paroles de sevran... peut-on me dire pourquoi jean marie le pen devrait s’exprimer sur les « dérapages » de tout le show biz ? a juste titre, et c’était très bien envoyé, le pen a répondu qu’il aurait été plus juste de demander ce que sarkozy en pensait puisque M.Sevran s’est officiellement engagé pour ses idées ?? quant aux affiches de le pen, elle n’est que la marque irrésistible de sa dédiabolisation. les médias auront beau s’acharner : la démarche de le pen, et c’est incontestable, est la bonne...tout comme l’avortement...le pen n’est pas fou et il sait qu’il doit s’assouplir...il sait aussi qu’il y a des questions plus urgentes et tout cela joue bien évidemment en sa faveur...rappeler à le pen qu’il voulait en 2002 abroger la loi veil n’est pas la bonne technique. ce qui compte aujourd’hui, c’est qu’il ne la retire plus pour l’instant et c’est cela que les gens vont retenir, bien sur... les journalistes et les médias n’ont-ils rien d’autre à dire sur le programme économique et social de le pen ???? si le pen passe au second tour, ce sera, avec les politiques, leur faute et ce sera bien fait pour leur G... à vouloir trop jouer à l’autruche... je ne voterai pas pour le pen, mais il mérite incontestablement d’être au second tour. car c’est bien lui, qui, malgré l’injustice flagrante avec laquelle il est traité, réunit le plus d’intentions de votes... quant à l’arme nucléaire, je trouve sa position, même si elle ne fait pas plaisir à entendre, et c’est le premier à le dire, lucide... Quant aux propos de sevran, ils ne me choquent pas...on voit bien que nos sociétés bourgeoises ne connaissent pas la misère dramatique qui règnent là bas...


                    • (---.---.9.230) 21 décembre 2006 16:14

                      Très bon commentaire. J’acquièsce totalement. Le journalisme étant devenu du show-biz, ils sont bien forcés de recourir à ces procédés lamentables.

                      Concernant le « changement d’avis » de JM Le Pen je rappelerais que c’est le même Mikhail Gorbatchev qui envoya la troupe mater, très brutalement, la révolte des Pays Baltes et accorda des mois plus tard l’indépendance à la RDA. Et personne (sauf les Russes !) ne lui nie des qualités de grand homme d’état. Faire de la politique c’est avoir des convictions. Celles-ci peuvent aussi changer ou alors les conditions « aux contours » peuvent également changer (la politique est l’art du possible...)


                    • jco4667 (---.---.34.226) 21 décembre 2006 18:58

                      +1. Je ne voterais pas Jean-Marie le Pen. Toutefois, j’hallucine totalement de constater quel traitement médiatique est réservé à cet homme qui recueille, tout de même, un nombre enviable d’intentions de vote. Non. Le FN à mon sens n’accédera pas au pouvoir (cf. réaction démocratique moutonnière). Mais cela n’est pas une raison pour soutenir l’ostracisme dont sont victimes 20% de nos concitoyens.


                    • Richard (---.---.228.164) 21 décembre 2006 19:22

                      « l’homme qui a sans doute les intentions de votes les plus élevées dans les sondages » Vos sources ??? « il ne s’agit pas d’être lepeniste ou pas - je ne le suis pas » « je ne voterai pas pour le pen, mais il mérite incontestablement d’être au second tour. » C’est drôle, c’est comme si ça vous démangeait, mais qu’il vous restait encore quelques réticences. Finalement, qu’est-ce qui vous empêche de sauter le pas ?


                    • (---.---.78.218) 22 décembre 2006 17:09

                      c’est aussi pathétique que grave cette manie de débusquer QUI vote pour le pen ou non, dès qu’on ose reconnaitre à cet homme certaines qualités ou certains faits objectifs...c’est de la censure, ni plus ni moins. ca ferme toutes les discussions et c’est autant la marque de votre manque de liberté intellectuelle que celle de votre peur. je peux pour ma part parler librement de le pen, en dire du bien même, parce que je suis à l’aise avec mes idées : je me fais mon propre avis. Le mien, ne vous en déplaise, richard, est que je ne voterai pas pour le pen car il est potentiellement dangereux. bizarre ?? j’ose dire du bien de le pen sans voter pour lui...sortez donc de votre bulle, discutez avec les gens, de tous bords, et ne coupez pas le monde en deux ; je comprends que c’est surement plus simple pour vous de traquer les lepenistes. tellement plus commode. sauf que, cher richard, vous mettez de coté 20% de la population. et que ce sont là des approches qui humainement me déplaisent. moi, je ne crois pas que 20% des francais soient racistes, voyez vous. alors, j’essaie de comprendre. et je continue de penser, ne vous en déplaise, que le pen est un type certainement plus moral qu’un type comme sarkosy. et sur beaucoup de points


                    • (---.---.78.218) 22 décembre 2006 17:14

                      vraiment ridicule et petit esprit, cette remarque...je ne vois pas en quoi le fait de dire qu’un politique mérite de passer au second tour ferait qu’on vote forcément pour lui...très coincé, ce garcon !!


                    • tigron (---.---.216.232) 25 décembre 2006 08:50

                      Je ne comprends pas d’être un aussi bon avocat aux idées de JM Le Pen, et de dire je ne voterai pas pour lui !! C’est un non sens que je ne comprends pas.


                    • ! !!!! (---.---.225.122) 21 décembre 2006 15:44

                      Encore une fois l’anatomie comparée, le fait qu’on interdise l’avortement ou que JMLP soit pour ou contre le nucléaire iranien m’indifére profondément. Ces sujets intéressent les BOBO’s que vous êtes, pas moi. Ce qui m’intéresse c’est son programme économique, garder mon boulot, payer moins de charges,payer moins de pénalités ou d’amende avoir un peu d’argent pour me payer un livre, aller au ciné en un mot vivre etc. Alors pour ça JMLP c’est la dernière bouffée d’air pur qui nous reste.


                      • Olivier Martin (---.---.47.77) 21 décembre 2006 16:03

                        Certes mais une troisieme guerre mondiale a peut etre une certaine importance aussi... La politique n’est pas faite pour tirer la couverture à soi...


                      • Richard (---.---.228.164) 21 décembre 2006 19:26

                        « le fait qu’on interdise l’avortement [...] m’indifére profondément. Ces sujets intéressent les BOBO’s que vous êtes, pas moi. » Ha ? La moitié de la population de notre beau pays (à savoir, les femmes, je le précise) fait donc partie des « Bobos » ? La définition du terme ne cesse de varier, c’est intéressant.


                      • ! !!! (---.---.225.122) 22 décembre 2006 07:00

                        La moitié de la population de notre beau pays (à savoir, les femmes, je le précise) fait donc partie des « Bobos » ? La définition du terme ne cesse de varier, c’est intéressant. Encore une réponse de gavé, encore un qui a trop d’argent et qui croit que les femmes n’ont qu’une seule idée en tête celle de se faire avorter alors que c’est d’un peu plus d’argent pour vivre un peu mieux un peu plus agréablement éviter de laisser un article à la caisse de l’hyper parce que l’argent manque. C’est ça la réalité de la vie que les GAVES imposent aux gens.


                      • Richard (---.---.228.174) 22 décembre 2006 12:15

                        J’ai retrouvé le rapport du Haut Conseil de la Population et de la Famille, datant de décembre 2006 (c’est tout frais), émanant du site gouvernemental (difficile de faire plus sérieux) :
                        http://www.social.gouv.fr/IMG/pdf/hcpf_rapport122006.pdf
                        En introduction, les auteurs rappellent les faits, je cite :
                        « Le contrôle des naissances est un droit fondamental des femmes consacrés par la loi n°75-17 du 17 janvier 1975 relative à l’interruption volontaire de grossesse. Chaque femme connait en moyenne une grossesse non prévue dans son existence et l’interrompt une fois sur deux.
                        La légalisation de l’avortement n’a pas entrainé sa banalisation, pas plus qu’elle n’a conduit au relâchement de la contraception. L’avortement en France joue essentiellement un rôle palliatif lors de l’échec de la contraception. Pour la grande majorité des femmes (sept sur dix) le recours à l’IVG est accidentel. »

                        Une femme sur deux. Je ne suis pas sûr qu’une femme sur deux soit dans la dêche dans ce pays...


                      • ! !!!! (---.---.225.122) 22 décembre 2006 15:16

                        Vous pouvez sortir tous les rapports que vous voulez. Ces rapports personne ne les lit et ils ont autant d’utilités que les statistiques en baisse de la criminalité ou autres chiffres dont se gargarisent nos gouvernants. Ceci pour une raison bien simple c’est que tous ces chiffres ne correspondent pas à ce que vivent les gens. Quand vous discutez dans votre cercle de relations les gens vous parlent du cout de la vie, de l’euro qui a gonflé les prix, du cancer, de la violence, des radars mais je n’ai jamais entendu quelqu’un me parler d’avortement. Etant precise que je ne suis pas dans un milieu qui refuse l’avortement, bien au contraire. Par contre les gens crévent de pauvreté,même de misère, sont sidérés par les décisions ubuesques prises par le gouvernement, par les gaspillages pharaoniques des élus locaux. A l’occasion et juste pour vous faire une opinion demandez à une caissière de supermarché ou à une aide soignante d’une maison de retraite ce qu’elle choisirait si le doublement de son salaire dépendait de l’abrogation de la loi sur l’avortement.


                      • calypso (---.---.82.69) 23 décembre 2006 17:53

                        En tant que femme je me permet de donner mon avis sur l’avortement : Je pense que personne ne peut être pour l’avortement quant à 1 mois de grossesse on a pu entendre battre le petit coeur de son bébé. L’avortement est une catastrophe pour les femmes en général, souvent ce sont les hommes qui le demandent à leur compagne, j’ai vu souvent des couples se briser à la suite d’une interruption de grossesse. Les femmes dépriment et font même des dépressions. C’est celà la vérité de l’avortement. Mon avis est qu’il serait plus important pour nous les femmes d’obtenir la gratuité de nos moyens de contraception. une pilule générique n’est pas remboursée et coûte 25 euros les 3 mois. Nos stérilets coûtent près de 60 euros et sont quasiment non remboursés. Les ados doivent pouvoir recevoir une formation intra-scolaire de la part de professionnels de la santé et doivent impérativement comprendre le choc émotionnel qu’est l’interruption de grossesse pour être capables de se munir d’un moyen de contraception sûr et durable.


                      • ! !!!! (---.---.225.122) 24 décembre 2006 15:23

                        Le sujet de la discussion a dérivé sur l’avortement, la démonstration était que l’on veut toujours faire parler JMLP sur des sujets qui ne sont pas la préocupation journalière des français, c’est à dire la détresse finançière et l’humiliation continuelle qu’on nous fait subir à tout propos et à tout bout de champ. Par exemple Détresse matèrielle par les taxes diverses qu’on nous impose smic ou RMI ne permettant pas nousimposer, humiliation continuelle en nous culpabilisant à tout propos (Allez couchez sous les tentes des SDF, alors que les gens en situation irrégulière sont à l’hotel) en nous infligeant des amendes pour des délits imaginaires (Poubelles non triées crottes de chiens sur le trottoirs)ou en faisant financer par les taxes locales des spectacles ou des manifestations réservés à une infime minorité (Soutiens à des clubs de football ) Par la vue du gaspillage éhonté auquel se livre les potentats locaux par clientélisme. Pour en revenir à l’avortement, je souscris pleinement à ce vous dites mais je persiste et je signe que je n’ai rencontré que des femmes et de couples qui auraient aimé avoir un enfant supplémentaire alors que je ne connais qu’une femme ayant avorté pour des raisons de diabète sévère. C’est pour ça que je crois qu’une politique d’aide à la natalité aiderait toutes les familles françaises quitte à ce que le budget soit pris sur l’aide aux étrangers.


                      • Naël (---.---.69.247) 26 décembre 2006 19:53

                        @ !!!! :

                        Vous écrivez « Quand vous discutez dans votre cercle de relations les gens vous parlent du cout de la vie, de l’euro qui a gonflé les prix, du cancer, de la violence, des radars mais je n’ai jamais entendu quelqu’un me parler d’avortement. Etant precise que je ne suis pas dans un milieu qui refuse l’avortement, bien au contraire »

                        Cela ne prouve absolument rien ; si on n’en parle pas, ça ne veut pas dire pour autant qu’on le rejette. On peut rester silencieux parce que la permission de l’avortement semble de nos jours tellement évidente que ça ne vaut même pas le coup d’en discuter.

                        Vous écrivez : « A l’occasion et juste pour vous faire une opinion demandez à une caissière de supermarché ou à une aide soignante d’une maison de retraite ce qu’elle choisirait si le doublement de son salaire dépendait de l’abrogation de la loi sur l’avortement. »

                        Ben honnetement, lorsque l’on propose à quelqu’un le doublement d’un salaire pour toute une vie, il n’y a pas grand chose qui fait le poids en face... Dès lors, ça ne prouve rien du tout.


                      • (---.---.225.122) 27 décembre 2006 16:37

                        De quel salaire parlez vous du votre ou de celui d’une caissière de supermarché à temps subit ? Vous nous avez fait voter Chirac pour qu’il y ait encore plus de misère, plus d’insécurité plus de chomage plus de scandale plus de gaspillage. Avec la rengaine médiatique que ce qui ont perdu leur emploi c’est de leur faute, c’est des nuls. Que vous ne vouliez pas le voir, ne veux pas dire que celà n’existe pas. Combien d’usine combien d’emplois vont ils quitter la France demain ? Peut être allez vous être de la prochaine charette ?


                      • nietzsche (---.---.65.117) 28 décembre 2006 00:15

                        Jean-Marie Le Pen, né le 20 juin 1928 Condamnations $

                        * Janvier 1960 : condamné pour des menaces de mort proférées à l’encontre d’un commissaire de police. * 27 avril 1964 : condamné pour coups et blessures volontaires.

                        * 16 janvier 1969 : condamné à trois mois de prison avec sursis et 20 000 F de dommages et intérêts pour coups et blessures volontaires par le Tribunal de grande instance de Paris.

                        * 14 janvier 1971 : reconnu coupable par la Cour de cassation d’« apologie de crime de guerre ». La pochette d’un disque édité par la Serp affirmait : « La montée vers le pouvoir d’Adolf Hitler et du Parti national-socialiste fut caractérisée par un puissant mouvement de masse, somme toute populaire et démocratique, puisqu’il triompha à la suite de consultations électorales régulières, circonstance généralement oubliée. »

                        * 11 mars 1986 : condamné au franc symbolique pour « antisémitisme insidieux » (peine confirmée en appel le 9 juillet). Jean-Marie Le Pen s’en était violemment pris à des journalistes juifs ou d’ascendance juive : « Je dédie votre accueil à Jean-François Kahn, à Jean Daniel, à Yvan Levaï, à Elkabbach, à tous les menteurs de la presse de ce pays. Ces gens-là sont la honte de leur profession. Monsieur Lustiger me pardonnera ce moment de colère, puisque même Jésus le connut lorsqu’il chassa les marchands du temple, ce que nous allons faire pour notre pays. » Et il leur accordait comme circonstance atténuante de n’avoir « appris le français que récemment ».

                        * 27 mars 1986 : reconnu coupable d’apologie de crimes de guerre dont la déportation pour l’édition d’un disque sur lequel on peut entendre « un hymne du parti nazi » et « Vive Hitler ».

                        * 16 novembre 1987 : condamné à 3000 F d’amende et 8000 F de dommages et intérêts à verser au Mrap pour « provocation à la haine, la discrimination et la violence raciale » par le Tribunal de Paris à la suite de la distribution d’un tract lors des élections municipales de 1983. Condamné lors du même procès à 5 000 F d’amende pour « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale » pour ses propos lors d’une l’émission du 14 février 1984, selon lesquels « le monde islamo-arabe » constituerait un « danger mortel ». Peines confirmées par la Cour d’appel de Paris (11ème chambre) le 29 mars 1989.

                        * 8 juin 1993 (pourvoi n°89-83298) : Cassation partielle de l’arrêt de la cour d’appel de Paris du 29 mars 1989 en ses dispositions portant condamnations pénales et civiles du chef du délit de provocation à la discrimination raciale.

                        * 23 mai 1991 : condamné par la Cour d’appel de Lyon pour « utilisation du terme SIDA pour stigmatiser l’immigration qui représenterait un danger aussi grave que la maladie porte une atteinte intolérable à la dignité des malades, qui ont droit au respect et à la solidarité et également une atteinte intolérable à la dignité des populations immigrées ».

                        # 18 décembre 1991 : condamné par la cour d’appel de Versailles pour « banalisation de crimes contre l’humanité » et « consentement à l’horrible » pour avoir déclaré : « Je me pose un certain nombre de questions. Je ne dis pas que les chambres à gaz n’ont pas existé. Je n’ai pas pu moi-même en voir. Je n’ai pas étudié la question. Mais je crois que c’est un point de détail de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. [...] Si, c’est un point de détail ! Voulez-vous me dire que c’est une vérité révélée à laquelle tout le monde doit croire, que c’est une obligation morale ? Je dis qu’il y a des historiens qui débattent de ces questions. »

                        # 27 mai 1992 : condamné pour « diffamation » par le tribunal de grande instance de Paris à 1 F symbolique de dommages et intérêts à Jean-Christophe Cambadélis. Jean-Marie Le Pen avait qualifié le député PS d’« ancien - ou toujours - trotskiste, et ami des organisations terroristes allemandes » (Le Monde, 7 juin 1992).

                        # 3 juin 1993 : condamné à 10 000 francs (1 524 euros) d’amende par la Cour d’appel de Paris « injure publique » au ministre de la Fonction publique de l’époque, Michel Durafour (« Durafour-crématoire »). Le 7 décembre de la même année, la Cour de cassation a rejeté son pourvoi.

                        # 8 novembre 1995 : condamné à un redressement de 1,4 million de francs pour « oublis de plus-value boursière et sous-estimation de loyer ».

                        # 15 novembre 1996 : condamné le tribunal de grande instance de Mont-de-Marsan à 10 000 F de dommages et intérêts pour avoir tenu des propos ayant « gravement porté atteinte » au président du tribunal d’Auch (Le Monde, 17 novembre 1996).

                        # 6 janvier 1997 : condamné à 6 000 F d’amende et 1 F symbolique de dommages et intérêts par le tribunal de Strasbourg pour avoir qualifié l’association Ras l’front de « mouvement de tueurs de flics ».

                        # 4 juillet 1997 : condamné par le Tribunal de Paris pour propos racistes.

                        # 26 décembre 1997 : condamné à 300 000 F de consignation pour diffusion du jugement dans des journaux, à verser entre un franc symbolique et 5 000 F de dommages et intérêts à onze associations plaignantes, et à payer leurs frais de justice par le Tribunal de Nanterre pour « banalisation de crimes contre l’humanité, consentement à l’horrible », pour avoir dit que « dans un livre de mille pages sur la Seconde Guerre mondiale, les camps de concentration occupent deux pages et les chambres à gaz dix à quinze lignes, ce qui s’appelle un détail ». Le 10 septembre 1999, la cour d’appel de Versailles confirme la peine (Le Monde, 15 septembre 1999).

                        # 2 avril 1998 : condamné à deux ans d’inéligibilité (réduits à un an par la cour d’appel, qui ajoute 8000 F d’amende) et trois mois de prison avec sursis par le Tribunal correctionnel de Versailles pour « violences en réunion » et « injures publiques » (faits requalifiés par la Cour d’appel en « violences sur personne dépositaire de l’autorité publique dans l’exercice de ses fonctions ») pour avoir agressé la maire et candidate socialiste Annette Peulvast-Bergeal (qui portait son écharpe d’élue) lors des législatives de 1997.

                        # 9 septembre 1998 : condamné au franc symbolique pour avoir présenté une tête en carton à l’effigie de Catherine Trautmann lors d’un meeting du Front national en 1997.

                        # Novembre 1998 : condamné par le tribunal de grande instance de Nanterre à 10 000 F de dommages et intérêts à l’Union des étudiants juifs de France pour avoir déclaré « Je crois à l’inégalité des races », lors de l’université d’été du FN, le 30 août 1996 (Le Monde, 27 novembre 1998).

                        # 10 juin 1999 : condamné à 12 000 DM (environ 6 000 €) d’amende par le tribunal d’instance de Munich pour incitation à la haine raciale et apologie de crime de guerre, i.e. « le point de détail » (MRAP, avril 2002)

                        # 2 avril 2004 : Le tribunal correctionnel de Paris a condamné Jean-Marie Le Pen à 10 000 euros d’amende pour provocation à la haine raciale, en raison de propos tenus l’an précédent dans une interview au quotidien Le Monde (il avait déclaré notamment « Le jour où nous aurons en France, non plus 5 millions mais 25 millions de musulmans, ce sont eux qui commanderont »). Jean-Marie Le Pen devra également verser 5 000 euros de dommages et intérêts à la Ligue des droits de l’homme et la même somme à la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), qui étaient parties civiles. Décision qui sera confirmée le 11 mai 2006 par la chambre criminelle de la cour de cassation.


                      • (---.---.225.122) 16 janvier 2007 16:48

                        Ce sont les chevaliers blancs UMPS, parés de toutes les valeurs citoyennes, qui depuis 30 ans plongent les français dans la misère, l’insécurité, le chomage, le désespoir il est donc clair que seul un candidat qui ne sera pas un chevalier blanc, pourra rendre aux français le travail, l’espoir, la sécurité, l’avenir.


                      • Richard (---.---.228.164) 21 décembre 2006 19:28

                        Vous êtes au courant qu’en écrivant ça, vous vous contredisez ?


                      • (---.---.17.187) 21 décembre 2006 16:12

                        Et bien il faut se rendre à l’évidence, Reboul a raison

                        AV est « infesté »

                        Bon courage à vous Mr REVELLI, vous avez un sacré challenge à relever !!


                        • (---.---.9.230) 21 décembre 2006 16:37

                          Pourquoi infesté ? Parce que le monde REEL viens de découvrir cette plateforme et s’y exprime, et commence à submerger la bien pensance (le novlangue de George Orwell) des beaux quartiers ? Fondez une nouvelle plateforme « BOBOVOX » par exemple, AGORAVOX étant faite pour la place publique (le peuple donc..)


                        • Fred (---.---.64.1) 21 décembre 2006 16:47

                          Donc le peuple c’est 15% des gens qui vivent en France et 85% de nantis alors, c’est pas si mal foutu finalement


                        • DEALBATA (---.---.166.140) 21 décembre 2006 16:53

                          Reboul est un automate envoyé par Bruxelles pour nous faire comprendre qu’il ne faut jamais avoir peur de l’avenir qu’on prépare en haut lieu là où l’intelligence artificielle planifie nos besoins et nos désirs et tente de supprimer nos craintes archaïques de reptiliens sans avenir. Mais il est tellement truffé de bug que même les lézards (un peu martiaux, il faut dire) que nous sommes ont fini par le repérer cet automate froid et imperturbable dont la base de données n’a pas été mise à jour depuis longtemps.


                        • ! !!! (---.---.225.122) 22 décembre 2006 07:17

                          Donc le peuple c’est 15% des gens qui vivent en France et 85% de nantis alors, c’est pas si mal foutu finalement

                          Humour excellent. Les gavés(nantis)ne sont plus maintenant que 40% les 45% restant que vous incluez s’y sont accroché parce que les gavés laissaient tomber des miettes, il y en a malheureusement de moins en moins. La preuve c’est qu’avant les nantis donnaient de l’argent aux pauvres maintenant ils leur prennent même la place aux SDF sous les tentes. BOBOISME quand tu nous tiens.


                        • (---.---.165.58) 21 décembre 2006 16:44

                          Pour faire parler Le Pen du livre de Sevran il aurait fallu en citer un peu plus,

                          « Des tombereaux d’enfants morts de faim, de soif, desséchés au soleil, des enfants ou ce qu’il en reste : quelques os oubliés des vautours que des tracteurs et des bennes à ordures enseveliront sous le sable en feu. Le Niger. Safari-photo insoutenable. Des enfants on en ramasse à la pelle dans ce pays (est-ce un pays ou un cimetière ?) où le taux de fécondité des femmes est le plus élevé au monde. Neuf enfants en moyenne par couple. Un carnage.

                          Les coupables sont facilement identifiables, ils signent leurs crimes en copulant à tout-va. La mort est au bout de leur bite. Ils peuvent continuer puisque ça les amuse. Personne jamais n’osera leur reprocher cela, qui est aussi un crime contre l’humanité : faire des enfants, le seul crime impuni. On enverra même de l’argent pour qu’ils puissent continuer à répandre, à semer la mort. Nous devrions avoir honte de nos larmes de crocodile sur les cadavres de ces anges noirs qui régalent les mouches ».

                          Or Apathie, s’il ne donne pas dans la falsification comme le journaliste de Var-Matin, isole quelques lignes et coupe le mouvement de l’émotion et de la pensée de l’auteur Sevran.

                          Ce procédé ressemble plus à un procès de Moscou ou aux méthodes de Big Brother qu’à de l’honnête journalisme.


                          • Bill Bill 21 décembre 2006 16:54

                            Le texte est très beau ! Je ne savais pas qu’il avait écrit tout ça avant, c’est même plutot humaniste ! Il y aurait donc eu une cabale contre lui ! Merci de nous faire découvrir le texte en entier !

                            Bill


                          • robin (---.---.206.49) 21 décembre 2006 18:38

                            c’est nul comme propos,vraiment nuls..................


                          • dégueuloir (---.---.206.49) 21 décembre 2006 18:43

                            La France ne va pas si mal que ça,pour certains..... ! prout ! rot !


                          • Richard (---.---.228.164) 21 décembre 2006 19:41

                            Il n’est pas obligatoire de réfléchir des heures pour comprendre pourquoi autant d’enfants naissent dans ces familles. D’abord un scoop : dans ces pays, il n’existe pas de retraite pour les vieux. Les vieux, ils comptent sur leur descendance pour ne pas crever quand viendront les premiers signes de faiblesse. Ensuite le calcul est simple : la mortalité infantile est élevé. Donc pour s’assurer la-dites descendance, ben oui, il faut enfanter (une épreuve qui n’est trés certainement pas une partie de « plaisir » si l’on compare leur milieu de vie avec le luxe de nos maternités)
                            Bref, Sevran a dit une énormité. Point.


                          • Bill Bill 22 décembre 2006 09:17

                            Mais Richard, je veux bien être d’accord avec vous, il n’en reste pas moins qu’il ne s’agit pas d’un racisme profond tel qu’on a essayé de nous le faire croire...

                            Bill


                          • (---.---.78.218) 22 décembre 2006 17:25

                            comme d’habitude, on est dans un pays ou la liberté de dire les choses fout l’camp...le texte de sevran est dérangeant mais lucide. (et bien écrit...ca nous change de ces auteurs qui nous parlent de leurs prouesses sexuelles inintéressantes et décrites sans le moindre talent)... la vérité, quand elle dérange, est censurée en france et ce, depuis plus de 20 ans... a quand un retour à notre liberté ??? les bobos doivent probablement préférer notre économie mondialisée qui tue paysans, artisans, employés, petits patrons. ils préfèrent sans doute les guignolades bien cadrées et bien aseptisées de canal+ qui ne font plus rire qu’eux. ( ha, les nuls, coluche, ou êtes vous ?) Ils préfèrent sans doute se laisser exploiter par l’argent-roi, croyant à leur liberté apparente, alors que le monde évolue de manière dramatique... Ils préfèrent sans doute faire de l’humanitaire un business, une entreprise comme une autre, sous couvert d’agir plus efficacement...alors que le monde se creuse dans un fossé de plus en plus indécent... Les bobos...race détestable...


                          • Joach (---.---.117.176) 21 décembre 2006 16:52

                            Vous parlez du négationnisme ? Ces thèses ont été démontées des dizaines de fois par des experts. C’est difficile de cacher un génocide, n’est ce pas ?

                            Il ne s’agit pas d’opinion légale. Il s’agit d’une opinion avérée, prouvée, intellectuellement incontestable tant les preuves et les témoignages sont flagrants, et dont la négation n’apporterait aucun intérêt, si ce n’est de choquer l’opinion et des minorités déjà bien éprouvées.

                            Article intéressant dans l’ensemble. Dommage que les journalistes ne décortiquent pas plus les véritables intentions du FN au lieu de se focaliser sur les vieux dérapages de Le Pen et de ses collègues.


                            • Bill Bill 21 décembre 2006 16:57

                              @ Joach

                              Justement si je l’évoque plus haut, c’est que la vérité ne peut que triompher, c’est pourquoi pour contrer les intentions malhonnêtes de l’Iran, il faut bien cibler tout ça.

                              bien à vous

                              Bill


                            • Joach (---.---.117.176) 21 décembre 2006 17:10

                              > Bill,

                              En fait je pensais plutôt au commentaire sur le discours unique, la pensée légale, tout ça ... Je ne suis pas vraiment d’accord avec vous, mais il vaut mieux en débattre dans les sujets appropriés à l’ « affaire Sevran ».


                            • Bill Bill 21 décembre 2006 17:13

                              Mais non, les Fred, t-h Larch et compagnie ne comprennent pas ! depuis le temps que les gens ne s’expriment pas, qu’on leur ordonne de se taire, ils sont outrés qu’on veuille leur imposer une façon de penser, toujours pour les rouler dans la farine... Le temps viendra où quand on dira à un électeur que Le Pen et Hitler c’est pareil, le type vous répondra et alors ? Qu’est ce que toi tu proposes ? Non pas que cette personne sera pour Hitler ou pour Le pen, mais simplement ^parce qu’il veut garder son propre libre arbitre.

                              Lers journalistes ne se sont pas rendu compte de ce qu’ils faisaient lors de la dernière élection, en manipulant le monde. Ils n’ont plus aucune crédibilité à présent, le citoyen lui cherche par lui-même, il le fait d’autant plus que lorsque lui-même sort d’un chouilla du cadre autorisé il se fait traiter de raciste, d’anti-sémite, de fasciste, de nazi... ou de populiste ! Je me fais bien traiter de raciste moi-même, qui suis loin de l’être ! Alors le citoyen part vérifier... Vous lui dites qu’un tel est raciste ? Il se dit, mince, lui aussi se fait traiter de raciste, comme moi ! Et il vote contre vous. Ce n’est pas nécessairement une adhésion, mais ça peut le devenir, ce n’est pas du racisme non plus.

                              Ceux qui parlent librement plaisent, parce qu’ils parlent librement, les autres sont des censeurs. Le liberté est un luxe, le terme de « merde » conviendrait bien...

                              Bien à vous

                              Bill


                            • Fred (---.---.190.142) 21 décembre 2006 19:21

                              Oh mon cher Bill vous avez bien le droit de penser ce que vous voulez, laisser moi en faire de même


                            • un passant (---.---.49.236) 21 décembre 2006 16:52

                              Certains semblent vouloir à tout prix que ceux qui envisagent de voter LePen (j’en ai été) sont des rascistes. Si seulement c’était aussi simple.

                              Une petite question, pour essayer de faire avancer le schmilblick : Si on ne veut ni de Sarkozy (un Iznogoud) ni de Royal (une « madone » selon les médias), qui reste-t’il ?

                              Bayrou et Lepen (un virage à l’extrème gauche me ferrait, soit m’exiler, soit prendre les armes ; je ne veux pas de cette abhérration liberticide qu’est le communisme, même rénové).

                              Sarkozy et Royal ont été, quoique certains journalistes en disent et tentent de le nier, le choix des médias, donc ceux qu’il faut A TOUT PRIX éviter.

                              Il ne reste que Bayrou ou Lepen... Bayrou étant trop lié au système, reste Lepen... Vous voyez, le raisonnement ne passe même pas par le rascisme, juste... le refus de conserver les fruits « classiques » du système, le refus de maintenir ce que l’on subit depuis trente ans.

                              Cependant, ce qui fait que je voterai finalement blanc ; c’est l’observation de l’histoire qui montre que le protectionnisme n’a jamais rien résolu.


                              • Joach (---.---.117.176) 21 décembre 2006 17:07

                                « Sarkozy et Royal ont été, quoique certains journalistes en disent et tentent de le nier, le choix des médias, donc ceux qu’il faut A TOUT PRIX éviter. »

                                Pourquoi ? (je suis un petit jeune avide d’apprendre de mes aînés.)


                              • Romain (---.---.10.200) 21 décembre 2006 17:12

                                « un virage à l’extrème gauche me ferrait, soit m’exiler, soit prendre les armes »

                                Idem et pareil pour l’extreme droite.


                              • un passant (---.---.49.236) 21 décembre 2006 17:18

                                Ainé, tout est relatif, j’ai 27 ans...

                                Néanmoins, si on regarde les articles dans les journaux, on nous présente SR et NS comme une relève, un vent nouveau. Cependant, en regardant leurs programmes (ou ceux de leur parti), on ne remarque rien de révolutionnaire, de plus, l’un comme l’autre ont grandit dans l’ombre de leurs aînés, jusqu’à ceux que ceux-ci, soit commettent une erreur trop grosse pour être récupérable, soit décédés, soit trop vieux (ou ringards). La seule chose qui change _ un peu_ c’est leur façon de communiquer... Ca me suffit pour les rejeter, j’en ai marre de l’hypocrisie.


                              • Joach (---.---.117.176) 21 décembre 2006 17:47

                                Il me semble qu’il y a une erreur : on les présente comme des vents nouveaux, effectivement, mais dans leurs partis respectifs.

                                Sarkozy est représenté comme le matador capable d’achever la bête chiraquienne, à bout de souffle. En cela, les médias ne le voient pas comme un simple successeur, mais bien comme le porteur d’un changement de direction au sein du premier parti de France. Ca se caractérise par un net virage à droite, alors que Chirac en fin de règne tend plutôt vers la gauche. Il est normal que les médias considèrent qu’ils s’agit d’une révolution.

                                C’est encore plus net avec Ségolène Royal. Son ascension a été fulgurante, presque inexplicable. Le PS était décapité, Hollande avait autant de charisme qu’une moule, les prises de positions stagnaient ... il fallait un nouveau leader, et c’est tombé sur Royal. Plus important : derrière elle, de nombreux socialistes aguerris, mais dans l’ombre, voient ici la chance de faire valoir leur nouvelle génération. Le PS subit un changement encore plus marqué l’UMP, puisque l’accent est mis sur une politique moins élitiste, plus populaire (et populiste) et la reprise de certains thèmes de la droite.

                                Bref, ce n’est que mon sentiment, mais je crois qu’il ne faut pas cracher sur les circuits politiques traditionnels avant de les avoir analysés minutieusement. La nouveauté n’est pas forcément un facteur d’amélioration. (Je sais, le parallèle est douteux, mais NSDAP a été également élu pour l’espoir d’un changement, d’un vent nouveau, et d’un ras-le bol social - qui ne peut pas être comparé à la situation actuelle, soyons bien d’accord)


                              • larch (---.---.87.206) 21 décembre 2006 16:53

                                STOP !!!

                                plus possible de converser sur ce site ..... les copieurs colleurs du F haine sont sur leurs claviers (les beaufs se sont mis à internet :) le problème c’est qu’ils sont lourdauds votent en masse et enlèvent toute crédibilité au site.

                                a quand un article sur AV en première page sur cette pollution

                                Larch


                                • (---.---.17.187) 21 décembre 2006 17:02

                                  Oui, à bas le F haine

                                  car pour le reste j’ai rien contre les français, j’en suis un, et désolé moi aussi j’ai le droit de vomir tant les bobos que la pensée unique

                                  mais quelque chose me sépare de ces gens : je ne veux pas du repli, de la suffisance, des leçons de bonne morale à bon compte, du corporatisme latent, de l’utilisation du ras le bol ambiant pour se faire sa propre paroisse, non merci !!!


                                • ! !!!! (---.---.225.122) 22 décembre 2006 09:37

                                  « Le peuple veut du pain qu’on lui donne de la brioche » Cette phrase de Marie-Antoinette montre le même mépris des gens comme vous envers les Beauf. Les beauf ne sont pourtant rien que des gens qui disent que c’est à la misère des français qu’il faut répondre. Il est clair que si seulement ce qui vous interesse c’est la réponse qu’aurait du faire JMLP sur des propos de Pascal Sevran, il vous reste peu de compassion pour vous intéresser à des familles qui ont 6 ou 700 euros par mois pour vivre. Vous nous avez demandé de voter Chirac et quel est le résultat, délocalisation misère chomage violence amendes interdictions.


                                • Bill Bill 21 décembre 2006 17:16

                                  mal inséré :

                                  Mais non, les Fred, t-h Larch et compagnie ne comprennent pas ! depuis le temps que les gens ne s’expriment pas, qu’on leur ordonne de se taire, ils sont outrés qu’on veuille leur imposer une façon de penser, toujours pour les rouler dans la farine... Le temps viendra où quand on dira à un électeur que Le Pen et Hitler c’est pareil, le type vous répondra et alors ? Qu’est ce que toi tu proposes ? Non pas que cette personne sera pour Hitler ou pour Le pen, mais simplement ^parce qu’il veut garder son propre libre arbitre. Lers journalistes ne se sont pas rendu compte de ce qu’ils faisaient lors de la dernière élection, en manipulant le monde. Ils n’ont plus aucune crédibilité à présent, le citoyen lui cherche par lui-même, il le fait d’autant plus que lorsque lui-même sort d’un chouilla du cadre autorisé il se fait traiter de raciste, d’anti-sémite, de fasciste, de nazi... ou de populiste ! Je me fais bien traiter de raciste moi-même, qui suis loin de l’être ! Alors le citoyen part vérifier... Vous lui dites qu’un tel est raciste ? Il se dit, mince, lui aussi se fait traiter de raciste, comme moi ! Et il vote contre vous. Ce n’est pas nécessairement une adhésion, mais ça peut le devenir, ce n’est pas du racisme non plus.

                                  Ceux qui parlent librement plaisent, parce qu’ils parlent librement, les autres sont des censeurs. Le liberté est un luxe, le terme de « merde » conviendrait bien...

                                  Bien à vous

                                  Bill


                                  • Gilles Louïse Gilles Louïse 21 décembre 2006 17:46

                                    Le problème n’est pas que ce site soit « infesté » des gens du FN, la plupart sont simplement des internautes qui pensent librement sans appartenance politique particulière. S’ils apparaissent comme étant du FN, c’est que le triptyque Autruche-bien pensance-politiquement correct ont eu leur temps et qu’on ne peut pas indéfiniment nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

                                    Cela dit, à mon humble avis, l’extrême droite est irréversible en France non pas parce que ses idées seraient jugées exactes à proprement parler mais qu’à un moment donné, il faut tout casser et tout remettre à plat et que la majorité des électeurs penchera pour cette solution même si ça n’en est pas une. Le raisonnement sera : autant tenter ça que ne rien tenter du tout.

                                    Les internautes doivent comprendre que quand un sauveur s’appelle Le Pen, cela signifie simplement que la France va très mal et pas autre chose.


                                    • (---.---.165.58) 21 décembre 2006 18:46

                                      Depuis que l’UMP est passée au centre, et même avant, le FN, ce n’est pas l’extrême droite. Le Pen ne revendique pas l’annexion de la Wallonie et de la Suisse romande ...

                                      Le FN c’est seulement la droite nationale.


                                    • Richard (---.---.228.164) 21 décembre 2006 19:54

                                      « Les internautes doivent comprendre que quand on appelle Le Pen comme le sauveur, cela signifie simplement que la France va très mal et pas autre chose. »
                                      Etait-ce dit dans ce sens là ?


                                    • Hume Hume 21 décembre 2006 18:41

                                      Merci a tous les pro LePenistes qui demontrent encore une fois leur conception de la democratie du type, quand je ne suis pas d’accord je n’argumente pas, je clique juste « non constructif ». Il est interessant de voir comme un outil donne pour mieux construire le debat peut-etre detourne.

                                      Mesdames, Messieurs, cela s’appelle du fascisme... Sur ceux, je vous laisse pervertir le debat d’un article interessant en vous souhaitant bon courage si le Borgne passe. Si il vous faut poser la main sur une plaque chauffante pour s’apercevoir que ca brule (pourtant c’est indique, il y a une petite flamme bleu, blanc, rouge)...


                                      • Yohanan (---.---.102.159) 21 décembre 2006 19:22

                                        Hey Ho les gauchos vous êtes ultra-minoritaires, ne ragez pas contre le nombre grandissant de Nationalistes, essayez de convaincre plutôt que de pleurnicher comme des pisseuses, exposez vos arguments et rigolons une demi seconde.


                                        • Hume Hume 21 décembre 2006 19:40

                                          Gauchos ? ultaminoritaires ? J’ai toujours su que les LePenistes ne savaient pas compter. Un peu comme leur chef de fil sur les chiffres de l’immigration...

                                          Au fait, il y a plus de gens qui votent a gauche qu’a l’extreme droite. Suffit juste de connaitre le principe des pourcentages et des additions.

                                          Cordialement,


                                        • Fred (---.---.190.142) 21 décembre 2006 19:49

                                          Je propose de mettre un petit peu le nez à la fenêtre et de sortir de vos problèmes franco-francais. Les extremes montent partout en occident. Pourquoi ? La peur. Les pays émergents (chine, inde, brésil,...) se devellopent rapidement. Délocalisation, externalisation, le chomage ne se résorbe plus, la précarité s’installe, la tentation du repli sur soit et grande. Cette situation ne facilite pas la vie de nos immigrés, déja de trop pour beaucoup avant, ceux ci maintenant risquerait de prendre le peu d’emploi restant. Croyez vous que la solution à ces problèmes, qui n’ont strictement rien de francais, puisse être le front national ? La France a déja un train de retard, vous voulez nous mettre totalement à la rue, finalement vous vous tirez une balle dans le pied. La solution est elle alors du coté de Nicolas ou Segolene ? Je vous avouerai que cette idée me fait autant marrer que vous. Finalement Bayrou (pas fan non plus) a clairement le discours le plus intelligent. Travaillons ensemble et progressons ensmble. Vous vous dites fier d’être francais, de son histoire, de sa grandeur passée, mais vous avancez la tête baissée. Allez les gars, la tête haute, on regarde vers l’avant, et on y croit.


                                          • Yohanan (---.---.102.159) 21 décembre 2006 19:49

                                            Rendez-Vous en 2007 l’ami !..


                                            • Yohanan (---.---.102.159) 21 décembre 2006 19:55

                                              Soyons fiers d’etres Français dans une Europe fédérale plouto-oligarchique ne connaissant ni frontière ni peuple, Hourra tous avec le benêt des pyrénées et vive la région FRANCE..


                                            • Citoyen ordinaire 21 décembre 2006 20:17

                                              Aucune illusion à se faire les gars. Le FN ne pourrait passer au suffrage universel que dans un contexte pré-révolutionnaire, poussant la majorité des électeurs à opter pour une solution et un programme radicaux afin de sortir d’une crise avérée et reconnue comme telle.

                                              Un reflexe commun, populaire, d’auto défense en quelque sorte où l’exposition au risque de la solution prévaudrait sur celle de la crise elle même, jugée plus dangereuse dans ses conséquences.

                                              Nous sommes actuellement très loin d’un tel état de fait, et les idées du FN, bien que progressant ne seront pas plébiscitées en 2007.

                                              En revanche, si l’équipe des entrants ne fait pas mieux que celle des sortants dans le courant du nouveau mandat, alors là, le prochain coup...tout est possible. smiley


                                            • Fred (---.---.190.142) 21 décembre 2006 20:11

                                              Au fait Yohanan nous attendons toujours vos arguments, qui sait, peut etre saurez vous nous convaincre.


                                              • danielli (---.---.145.116) 21 décembre 2006 22:40

                                                J’ai à présent une quasi certitude que le site « Agoravox » est dirigé par l’extrème droite ou sinon par des personnes ayant une fâcheuse tendance à tolérer l’intolérable. Des indices recueillis sur divers intervenants me laisse supposer qu’il y a des dérives. Je constate aussi que les articles « révélation » du genre "scoup faisant la manchette des journaux à scandales, sont fréquents, trop fréquents.

                                                Chose curieuse, y aurait-il à l’occasion des fêtes, un blocage des rédacteurs ? J’essaye d’entrer mon login et n° de code et rien n’est accepté... comme c’est étrange, je dirais même plus, comme c"est étrange. Peut-être parce que je suis belge, c’est sûrement cela. Et je ne crois pas que cela fait suite à plusieurs de mes interventions rappelant que je suis en ménage avec une musulmane et que la mixité entre catho. et musulman peux très bien se passer... Non ça je ne le crois pas.

                                                Quant à Le Pen, laissons le parler, un jour ou une nuit il finira bien par se taire.


                                                • (---.---.146.228) 21 décembre 2006 22:49

                                                  Si c’était le cas, l’innommable DW n’aurait pas été réhabilité après toute la décrédibilisation qu’il a attirée sur Agora Vox.

                                                  Agora Vox n’a pas de ligne politique, mais pas non plus de compétence intellectuelle. Pour la rédaction, le fond ne compte pas, que chacun s’exprime et que cela leur rapporte - leur suffit.


                                                • danielli (---.---.145.116) 21 décembre 2006 23:22

                                                  Ceci étant dit, en Belgique les partis démocratiques ont créé un « cordon sanitaire » protégeant notre petit pays de onze millions d’habitants, des dégats que peux provoquer l’extrème droite.

                                                  La formidable émission fiction à la Orson Welles, lançée le 13 décembre 2006 par la RTBF, à provoqué une vague d’émotion dans tout le pays et a lancé un débat très constructif sur ce qu’est la démocratie. Le fait d’appartenir à la France et même à l’Europe est fort réducteur quand on sait que du Brésil à la Suède en passant par les E.U. les Indes ou le Pérou ; les communications se font en deux temps via les ordinateurs et que, prétendre en une région, que ce soit la France, l’Allemagne ou l’Argentine n’a plus vraiment de sens alors que l’on parle d’universalité. Je crois que trop souvent le ou les débats politiques ressemblent à Don Camillo et Pépone essayant de se partager la sympathie des gens du village.

                                                  je crois qu’un habitant de Marseille vit les mêmes problèmes que l’habitant de Brest ou d’ailleur et qu’il faut de plus en plus ouvrir ses frontières plutôt que de les fermer.

                                                  Les mixités existent depuis toujours, elles ont été forçées par les guerres d’antan et l’envie d’aller voir plus loin. Essayons d’aller voir plus loin ce que s’y passe avec de vraies valeurs et le respect des « autres »

                                                  Nous suivons en Belgique les emissions Françaises. Toutes nos maisons sont reliées au cable avec l’avantage de suivre ; à 19H00 le journal d’RTL, à 19H30 la RTBF et à 20H00 Soit TF1 ou encore l’A2. Si vraiment on est en manque, alors on peut zaper sur Arté, TV5, Euronews, NBC et j’en passe, la BBC, l’ARD... L’information fait partie du quotidien et les langues parlées en Belgique nous invitent à encore plus d’ouverture au monde.

                                                  Nous ne devons plus nous enfermer sous peine d’être largué. JMLP à tord de cloisonner la France.


                                                  • Sam (---.---.154.147) 21 décembre 2006 23:22

                                                    Je ne vois pas en quoi le commentaire erratique d’une interview avortée par un journaliste bien-pensant interviewant un réac invétéré apporte à AV.

                                                    On est souvent dubitatif sur la modération.

                                                    Les replieurs du FN s’en donnent à coeur joie. C’est de bonne guerre.


                                                    • volnitza (---.---.33.197) 21 décembre 2006 23:33

                                                      et oui il y a plein de facho en france(et ds le monde aussi). agoravox est pollue....c’est clair.....periode pres electoral oblige...

                                                      bon pour etre clair si le pen passe au pouvoir...c’est clandestinite,lutte armee,toute les lois de la republique deviennent obsoletes,tout fonctionnaire,de police,de l’armee qui ne renis pas le nouveau pouvoir deviens une cible a abattre....etc...

                                                      sache simplement nazi ou lecteur republicain de tout bords,que beaucoups de gens n’essiteront pas a ce salir les mains.

                                                      le faschisme est la gangrene de ce monde,ont ampute ou ont creve !


                                                      • jean (---.---.117.156) 22 décembre 2006 08:42

                                                        Ce sont parfois les plus interessants... Agoravoxest un lieu de débat fragile. Quand une minorité se donne rendez-vous pour imposer son opinion (minoritaire) en repliant les commentaires oposés, il n’y a plus de débat, il y a confiscation du débat, ceci en dit long sur la volonté démocratique des extremistes replieurs et sur la fragilité du « commentaire constructif ? oui/non » ce message sera surement replié, pour caché ce petit point de vérité sur la volonté égémonique des militant FN et donc du FN.


                                                        • tabernacle (---.---.4.20) 25 décembre 2006 10:38

                                                          Salut jean ! J’essaie de suivre ce fil surréaliste. Je crains effectivement que la situation de notre pays ressemble à celle de l’Allemagne des années 30 : crise économique massive. Certains historiens(Jean Duché et coll) pensent que celle-ci a été voulue par les industriels et financiers allemands qui ne voulaient pas reconnaître et assumer les conséquences du traité de Versailles....JMA, bof ! Quelle autonomie ont ces « journalistes » de télé:il m’est évident que les interviews sont préparés à l’avance par toute une équipe et souvent controllés pendant par des systèmes d’oreillette et autres,surtout s’ils sont « sensibles ».

                                                          Enfin,Jean,si je m’adresse à toi,c’est pour te dire que j’ai cliqué« commentaire pertinent » et que tu as reçu moins deux ! Faudrait demander au père noël de bien vouloir se pencher sur les réglages d’Avox et peut-être de reconsidérer ce problème de vote...Il est vrai que j’ai pris l’habitude « d’afficher tous les commentaires »et de voter exceptionnellement.Ce matin,pas de bol....Je suis trés inquiet de la montée de l’extrème intolérance.....


                                                        • wil (---.---.74.216) 22 décembre 2006 09:04

                                                          je réagis auprès de toutes ces personnes qui bavent sur le FN, ces gens qui croient connaitre la politique ha ha ha, ben ils ont tous faux , pour mémoire nous avons eu le RPR on a été dans la merde, ensuite le socialiste, de nouveau dans la merde, après L’UMP la c’est la catastrophe, les magouilles le surrendettement, mais ça les gens qui bavent sur le pen le savent peut ètre pas, comment faire de la politique quand on a pas de mémoire je dis grave, a savoir que tous les hommes politiques qui sont passez a ce jour on pratiquement tous une affaire en justice, la aussi ces gens le savent pas ils faut leurs dire, enfin essayer de leurs expliquer a mon avis cela va ètre dure. A savoir qu’a ce jour chaque homme politique qui s’occupe de la France, on pris un peu du programe de monsieur le Pen. alors citoyens avant de critiquer touner sept fois votre langue dans votre bouche avant de l’ouvrir, en vous remerçiant


                                                          • Alynpier Alynpier 23 décembre 2006 18:47

                                                            « Droite - Gauche, ils ont tout cassé »...

                                                            Difficile d’être plus explicite, plus concis et plus précis que ça pour résumer la position du FN. En tous cas le slogan est bien meilleur que ceux de Bécassine ou du petit Nicolas...

                                                            Gagner la bataille de la comm’ pré-électorale, c’est déjà pas mal, et une partie du chemin de fait vers le second tour.


                                                          • ! !!!! (---.---.225.122) 22 décembre 2006 09:25

                                                            Cet interview est tout à fait dans l’esprit de la presse française actuelle. Exemple : Dans la Provence de ces derniers jours la une est faite sur un santonnier qui a fait santon de la vierge enceinte je dis bien la une est FR3 région a gravement fait au moins dix minutes sur le sujet. Vraiment il s’est rien passé d’autre en PACA ces jours là. Et après il s’étonne que personne ne lise la presse.


                                                            • Gilles Louïse Gilles Louïse 22 décembre 2006 10:16

                                                              Beaucoup d’internautes pleurnichent sur les notations.

                                                              Que peut-ce faire puisqu’elles n’ont aucun sens ?

                                                              D’une part, le vote positif signifie qu’on est d’accord avec le message et non qu’on estime qu’il est constructif, le sens du vote est donc dévoyé (et l’on n’y peut rien car c’est instinctif, la question étant mal posée), d’autre part, que l’internaute soit d’accord ou pas, qu’est-ce qu’on peut en avoir à foutre ? Je ne me le demande. D’autant que le nombre n’a jamais été tellement signifiant au regard de la vérité, un philosophe ayant obligatoirement tort devant dix imbéciles.

                                                              C’est un système infantilisant avec lequel tout site un peu sérieux devrait renoncer. Mais comme l’idée de faire autre chose que n’importe quoi effleure très peu d’humains sur la planète, je ne m’étonne pas outre mesure du maintien dur comme fer de cette procédure inutile. Donc ignorez-la et cessez vos jérémiades !

                                                              Sur le fond du problème, il n’y a plus de politique depuis très longtemps, il n’y a que de la racaille prévaricatrice et des arrivistes de tous bords dont le seul objectif est de se placer et/ou de devenir calife à la place du calife, il est donc logique, pour ceux qui croient encore à quelque chose et qui s’inscrivent sur les listes électorales, de se tourner vers un discours différent qui a au moins le mérite de tenir compte de la réalité objective nonobstant des dérapages nauséabonds. Ce mouvement est irréversible : il ne gagnera certes pas en 2007 mais 2012 ou 2017 c’est demain (qu’importent cinq ou dix ans !), et ça, personne n’y pourra rien ! Et ce mouvement irréversible se confirmera fortement au lendemain même de la désignation du nouveau locataire des locaux élyséens (comme si ça avait la moindre importance !) quand le bon Peuple s’apercevra par lui-même et de façon strictement tautologique que les SDF resteront SDF, les érémistes érémistes, les chômeurs chômeurs, les exclus exclus, les pauvres pauvres et encore plus pauvres, et que bien évidemment rien ne changera ! Pourquoi voulez-vous que ça change ?

                                                              Nous vivons dans un monde que j’appelle « l’ère de la confusion » où les valeurs sont inversées, où la hiérarchie conventionnelle n’a plus aucun sens, le triomphe de la ganache ! Je doute donc pour ma part qu’on puisse faire prochainement l’économie de conflits sociaux majeurs.


                                                              • Richard (---.---.228.174) 22 décembre 2006 12:26

                                                                « il ne gagnera certes pas en 2007 mais 2012 ou 2017 c’est demain » D’accord, et Jean-Marie Le Pen aura 84 ans en 2012, 89 ans en 2017 !!! Mais QUI voudra d’un grabataire (quel qu’il soit !) à la présidence ???


                                                              • Gilles Louïse Gilles Louïse 22 décembre 2006 12:34

                                                                « il » : le mouvement et non quelqu’un.


                                                              • Richard (---.---.228.174) 22 décembre 2006 14:24

                                                                C’est un bon sujet de reflexion. Le Front National peut-il exister au delà de Jean-Marie Le Pen, tant la personnalité du chef s’est imbriquée dans le mouvement. Je n’ai pas d’avis tranché la-dessus, peut-être qu’une autre figure peut émerger, mais quand, et dans quelles conditions ?


                                                              • UMPoSture (---.---.18.96) 22 décembre 2006 10:41

                                                                Ce n’est pas le pen qui fait peur désormais à l’umps ! Ce sont les 30% de français qui sont prêts à voter pour lui ! Voilà la réalité des choses et donc le cauchemar des zozos ! Question : En attendant plus, un tiers des français seraient donc des fachos ? Mais qui sont-ils ? Après le 21 avril pour la gauche, Sûrement un 22 avil pour la droite ! Avec renvoi d’ascenseur ! Ainsi va le monde en france ! Pas sûr !  smiley


                                                                • Helios (---.---.130.16) 22 décembre 2006 19:07

                                                                  http://www.votez2007.com/tour1archives.asp ?num=46

                                                                  C’est le chiffre de cette semaine. Avec maigret, cela frise les 20% reste plus que 2 points avec l’un des deux autres candidats. Quand on sait que ceux qui votent sur ce genre de site sont les plus convaincus, il ne reste qu’a rajouter ceux qui ont peur, honte, etc et qui dans l’isoloir décideront de franchir le pas.

                                                                  Et entendons nous bien : Ce n’est pas pour Le Pen qu’ils voterons. C’est contre SarkoRoyal et tout le système politique qui va avec. Ils voterons notemment contre les imbeciles de l’INSEE qui ne doivent pas faire les courses aux mêmes endroits, pour affirmer que le pouvoir d’achat n’a pas baissé.

                                                                  Puisque le vote blanc nous est interdit, alors il faut reporter sa voix sur le seul candidat qui propose vraiment une solution pour la France avant de proposer une solution pour ses petites affaires. Quelles que soient ses sensibilités, nous savons trés bien que la France ne sera ni raciste, ni fasciste si Le Pen devient président. il y aura seulement un redressement national, toujours avec quelques refractaires a tout, quelques nostalgiques de la pensée unique, mais au final, c’est toute la communauté qui en profitera.

                                                                  A ceux qui pensent qu’il n’y a pas d’autres solution, mais qui au grand jamais ne voterons LePen, je leur dit que rien ne peut être pire que l’intolerance qu’ils rejetent .

                                                                  Pour etre tolerant, généreux... bref humain, il faut en avoir les moyens. La France, telle que 20 siecles d’histoire l’ont façonné ne va pas bien, se meurt et son ame de devoie. Redonnons a la France le moyen d’être elle-même et nous retrouverons notre grandeur, nous nous regarderons dans la glace le matin et il sera peut être temps de se pencher sur les détails de l’histoire (de France).


                                                                • Alex (---.---.98.243) 22 décembre 2006 10:52

                                                                  A une grande partie des intervenants : arretez de dire que la France est au plus mal, c’est faux. Quitte a pratiquer l’auto persuasion, autant quelle se fasse dans le bon sens, je prefererais qu’on dise que la France est au mieux, ce qui n’est pas tout a fait juste non plus, mais plus constructif.

                                                                  Aux frontistes : arretez de rever, votre borgne bientot senile se cantonnera toujours aux demi finales. Sa date de peromption arrive a grands pas et malheureusement pour vous tout le parti s’appuie sur lui. JMLP est le mur porteur de la maison FN. Apres lui, le deluge.

                                                                  O P T I M I S M E C’est ca qu’il manque a notre pays


                                                                  • ! !!!! (---.---.225.122) 22 décembre 2006 14:45

                                                                    Nous ne vivons pas dans la même France. La notre est dans un état de décomposition avancé, le fait que vous ne vouliez pas la voir ne veut pas dire qu’elle n’existe pas. Si vous la fréquentiez vous verriez que le seul rêve des gens qui habitent dans cette France que votre fric vous cache est de faire comme Jonnhy Halliday c’est à dire de la quitter.


                                                                  • LArch (---.---.87.206) 22 décembre 2006 11:40

                                                                    A quand un article en page d’accueil sur l’entrisme des militants du F HAINE sur AGORAVOX ?

                                                                    Larch


                                                                    • mcm (---.---.121.69) 22 décembre 2006 11:43

                                                                      Encore un illustre débat de bobo bicorné où le titre raccoleur « Le Pen, condamné au silence ? » masque l’intention de fond d’encore plus réduire Le Pen au silence !

                                                                      Ha mes bonobos qui pour défendre la liberté universelle la résumez au fait de vous ressembler, pour vous l’homophobie est un crime mais l’hétérophobie n’en est pas un, le révisionnisme est un crime, mais imposer une version de l’histoire sans débat est garant de liberté, l’islamophobie est un crime mais la christophobie est louable, être contre l’IVG est criminel, mais le coït effréné vaut bien quelque massacre de foetus indésirables.

                                                                      Oh chers bobos qui nous démontrez sans faille qu’interdire aux autres d’exprimer leur opinion sous peine de poursuites judiciaires est une garantie de liberté et de tolérance. Oui je sais, vous allez me répondre que vous avez le monopole du coeur, des « droidlomes », bref de la « bien-pensance ». Oui je sais, ma pensée vous est si haïssable et condamnable à vous les champions de l’amour et de la tolérance que pour le bien universel vous m’envoyez l’épée judiciaire lorsque vous êtes à court d’arguments tranchants.

                                                                      Vous me haïssez mais moi je vous aime chers bobos qui rêvez de purifier le monde plus que ne l’on fait les pires tyrans, vos clowneries sont impayables, vos pirouettes grand-guignolesque sont hilarantes, si vous n’existiez pas il aurait fallu vous inventer !

                                                                      Ô chers bobos star académiciens, chantres des ventres pleins, bardes des nantis, philosophes du prêt à penser, vous allez bientôt renconter un ennemi implacable, tout aussi universaliste et fielleux que vous, un ennemi qui vous pourfendra du sabre judiciaire si vous ne pensez pas comme lui, un ennemi qui comme vous écrase pour le bien universel.

                                                                      Qui est cet ennemi ? Ce n’est pas moi qui aime vos clowneries, mais je ne peux vous donner son nom sans risquer vos foudres bien-pensantes, réflechissez bobos, s’il vous reste un neurone valide, réflechissez, 90% des massacres mondiaux actuels viennent de cet ennemi qui ravage le proche et le moyen-orient, l’asie et le nord de l’afrique.

                                                                      Bobos vous pouvez vous tromper d’adversaire et me condamner autant que vous le voulez, je suis des votres, mais ne venez pas vous plaindre quand notre débacle arrivera, car moi je vous aurai avertis !!!


                                                                      • Bill Bill 22 décembre 2006 11:51

                                                                        Mcm

                                                                        Chhhhhhhhuuuuuuuuuuuut !!!

                                                                        Vous allez vous faire traiter de raciste !!!

                                                                        Je suis ravi de vous relire, et j’espère le faire encore souvent !

                                                                        Bien à vous

                                                                        Bill


                                                                      • CAMBRONNE CAMBRONNE 23 décembre 2006 17:50

                                                                        mcm

                                                                        Je ne vous connais pas bien mais ce post est super , on dirait du Patrick Adam et dans ma bouche c’est un compliment .

                                                                        Salut et fraternité .


                                                                      • Boris (---.---.108.35) 27 décembre 2006 01:55

                                                                        Il est intéressant de voir qu’ici, ce sont ceux qui se plaignent d’être réduits au silence qui « s’expriment » le plus. Maintenant, venons-en au fond du problème : alors que tous nos « chers » frontistes (ou pseudo-) qui se prétendent « fréquentables » (fréquentables de mon point de vue, à savoir qu’ils ne seraient pas racistes ni antisémites par ex.) devraient se réjouir du virage soi-disant démocratique de le pen, ils semblent désolé que celui-ci ne puisse plus vomir sa haine en direct.

                                                                        Je sais ce qu’on va répondre au bobo (boris de mon vrai nom) que je suis : tu parles de gens fréquentables, c’est donc que tu soutiens la pensée unique. C’est bien pour cela que lp se propose de révoquer les lois condamnant entre autres l’incitation à la haine raciale, ou le négationnisme... Mais personne ne vous empêche de parler du génocide, puisque vous dites ne pas nier sa réalité... Ou peut-être que je me trompe ?


                                                                      • Yann (---.---.177.24) 22 décembre 2006 11:53

                                                                        Vous avez entièrement raison c’est ce que j’ai dit à la mère du jeune garçon battu à mort par ses camarades de classe à Meaux : Mais enfin Madame il faut positiver, votre enfant aurait pu être en sus victime d’un viol collectif dans la cour de récréation, il est mort mais cela aurait pu être bien pire".. Je comprends pas pourquoi elle m’a crachée à la gueule.


                                                                        • Richard (---.---.228.174) 22 décembre 2006 12:51

                                                                          « L’autopsie pratiquée sur Karl, 12 ans, l’élève de sixième mort dans une altercation avec des camarades de son collège à Meaux (Seine-et-Marne), a révélé qu’il souffrait d’une malformation cardiaque ayant entraîné l’arrêt du cœur, a appris Le Monde, de source proche des enquêteurs. L’enquête se poursuit pour déterminer les circonstances exactes de son décès. » http://www.lemonde.fr/web/article/0,[email protected],[email protected],0.html

                                                                          A un moment, il faut arrêter la récupération, ça devient trop visible...


                                                                        • Richard (---.---.228.174) 22 décembre 2006 12:56

                                                                          Je précise que ça n’enlève rien à la stupidité des gamins qui se sont battus. Mais des faits divers de ce type, vous en trouverez tous les jours, dans tous les pays du monde. ça n’empêche pas de vouloir « positiver » malgré tout (à moins que ce mot, « positiver » soit aussi considéré comme une manifestation supplémentaire de « la boboisation ambiante », on est plus à une connerie prés, hein smiley )


                                                                        • (---.---.136.80) 22 décembre 2006 15:39

                                                                          ça me rappelle Malik Oussekine en 1986, c’est pareil, il n’est pas mort sous les coups de la police. Il est mort d’insuffisance rénale qu’ils ont dit. Il ne fallait pas non plus faire de récupération tout de même...Les gauchistes, m’enfin !


                                                                        • Richard (---.---.228.174) 22 décembre 2006 17:11

                                                                          Et toujours la même rengaine : justifier ses actes ou ses paroles en citant ceux des autres. M’enfin, plus c’est gros, mieux ça passe comme disait l’autre...


                                                                        • ! !!!!! (---.---.225.122) 25 décembre 2006 07:53

                                                                          1) Jean-Claude Irvoas (1949-2005). Le 27 octobre 2005, au premier jour des Émeutes de 2005 dans les banlieues françaises, l’homme de 46 ans est décédé d’un arrêt cardiaque après avoir été battu à mort par deux individus de 19 et 23 ans(...)

                                                                          2) L’autopsie d’un élève de 12 ans décédé jeudi à Meaux (Seine-et-Marne) dans une bagarre montre que les coups ne sont pas la cause directe de sa mort, apprend-on de source policière. Le jeune Karl souffrait d’une malformation cardiaque, une hypertrophie du muscle cardiaque (...) En conséquence, le parquet ne devrait pas a priori ouvrir de poursuites

                                                                          un troisième à ajouter sur votre liste :

                                                                          Voitures en feu dans un lycée : le gardien meurt d’une crise cardiaquemardi 22 novembre 2005 à 07:19 Le gardien du lycée de la Plaine-de-Neauphle à Trappes (Yvelines), est mort d’une crise cardiaque dans la nuit de dimanche à lundi en tentant d’éteindre 6 voitures en feu dans la cour de l’établissement, un décès qui a provoqué une vive émotion.

                                                                          Justice vous avez dit !!!!!!!!!!!!!!!!


                                                                        • ! !!!!!!!!!!!!! (---.---.225.122) 26 décembre 2006 11:16

                                                                          « L’autopsie pratiquée sur Karl, 12 ans, l’élève de sixième mort dans une altercation avec des camarades de son collège à Meaux (Seine-et-Marne), a révélé qu’il souffrait d’une malformation cardiaque ayant entraîné l’arrêt du cœur, a appris Le Monde, de source proche des enquêteurs. L’enquête se poursuit pour déterminer les circonstances exactes de son décès » On peut suggerer que ce petit avait certainement les arteres bouchées , il a du abuser de l’alcool et des cigarettes une nouriture trop riche manque d’exercice et voilà une petite bagarre entre enfants et puis s’en va... Vous avez dit justice !!!!!!!!!!!!!


                                                                        • Marsupilami Marsupilami 22 décembre 2006 13:03

                                                                          @ L’auteur

                                                                          Excellent article. L’interviewer, prisonnier de ses obsessions scoopeuses et médiatiques, en a oublié de poser les bonnes questions et re rebondir sur les silences et les non-dits du milliardaire détourneur d’héritage, ploutocrate et faux-cul de Saint-Cloud. C’était du très mauvais journalisme et tu as eu raison de le dénoncer avec lucidité et sagacité.


                                                                          • ula (---.---.215.176) 22 décembre 2006 13:13

                                                                            VIVE SÉGO VIVE NOTRE FUTURE PRÉSIDENTE.... smiley


                                                                            • mcm (---.---.121.69) 22 décembre 2006 15:55

                                                                              @ula

                                                                              Ségo la solution ? Elle qui payé pour être député ne siège jamais à l’assemblée !!!

                                                                              Moi pourtant quand je ne vais pas travailler, on ne me paye pas, mais les chantres de la justice sociale ont des droits que je n’ai pas !

                                                                              Ségo va donc nous sauver la France sans autre programme que sa poignée de main 24 carats, ses dix sept heures chez cartier son tailleur cardin, et sa langue ciselée en pur bois massif.

                                                                              C’est vrai que quand elle parle de la france qui souffre, elle nous ferait pleurer, de l’europe de proximité, nous défaillons en pamoison, du machisme français, nous compatissons en silence. Ha quelle oratrice !

                                                                              Soutenons avec elle le voile musulman garant du féminisme, la philanthropie financière garante de l’équité sociale, et la morale gauchiste qui a fait à peine plus de morts que hitler.

                                                                              Haut les coeurs Français, retournons à la boutique socialo, on y vend de l’espoir à gogo, du rêve en pendentif, des fleuves de salive humaniste, du moins ainsi nous serons surs de mourir la rose au bout du fusil.


                                                                              • Oliver Trets (---.---.53.212) 23 décembre 2006 00:41

                                                                                Les journalistes posent clairement des questions dont l’unique but est de faire sortir un quelconque scandale, surtout pour les candidats hors des 2 grands partis en France. Jean-Michel Apathie est pourtant un journaliste politique chevroné, c’est bien dommage qu’il sache faire preuve de si peu de rebonds (mais je vous rassure, ils sont peu nombreux les journalistes pertinants : sachons faire avec). Maintenant que nous le savons, sachons lire entre les lignes : dans une interview faite de mauvaises questions et de réponses en adéquation, nous pouvons en tirer des conclusions pertinentes malgré tout. L’analyse qui consititue l’article dont on parle ici devrait pouvoir être faites dans le cerveau de n’importe quel citoyen, quelques soit la maladresse du journaliste.

                                                                                Depuis plus de 20 ans, les médias ne font resurgir que les dérapage de Jean-Marie Le Pen sans parler du fond, de son programme et de ses idées fondatrices. Sauf que là, le débat arrive dans l’opinion sur le fond et l’exemple de l’avortement est un trés bon sujet de discussion pour enfin discuter des questions de fond du FN.

                                                                                Par ailleurs, mes cher compatriotes, il faudrait voir un peu à vous détendre. La brutalité du changement, de la rupture ou même la révolution ne plait pas à la majorité des citoyens. A ce jour, aucun parti extrémistes aussi majoritaire soit-il ne pourrait gouverner le pays. Certes, M.Le Pen à les moyens d’être élus président de la république et je ne met pas cela en doute (contrairement à Olivier Besancenot par exemple). Mais son pouvoir ne survivrait pas aux legislatives qui suivraient. Constitutionnelement, s’il était élu président de la république, il lui faudrait faire un coup d’état avec l’improbable aide de l’armée (scénario optimiste je vous l’accorde) pour pouvoir faire les modifications constitutionnelles indispensables pour qu’il puisse gouverner réellement le pays aprés les legislatives.

                                                                                En effet, l’Homme aime la stabilité. La société veut pouvoir commercer et vivre simplement, elle refuse catégoriquement de faire table rase non pas de l’establishment politique actuel mais tout simplement de son propre quotidien. Que tu soit RMIste, chomeur, SMICard, salarié, cadre ou patron, à tout les niveaux de la société, ton but, c’est de vivre « mieux ». Et qui que tu sois dans cette société, tu refuses de renoncer à ton confort actuel pour tes idées, surtout si tu as les moyens d’avoir accés au net et de pouvoir lire ce que j’y écris. On casse tout et on refait tout, mais surtout, laisser moi mon écran plasma, mon lecteur MP3 et ma friteuse qui fait le café : ne me dites pas que vous n’êtes pas comme ça, je suis comme vous. smiley

                                                                                Pour la fermeté du FN et la révolution de l’extrème gauche, il faudra repasser, ce n’est pas d’actualité. Vous pouvez penser tout ce que vous voulez, vous pouvez imaginer tout les scénarios que vous voulez : en 2007, aprés les legislatives, le parti dont les idées gouverneront le pays ne sera ni le FN, ni LO, ni la LCR.

                                                                                Et pourtant... malgré mon discours, je suis extrémement positif sur ma manière de voir la politique. Pour changer les choses profondéments, il est indispensable de le faire en douceur, sinon, ça ne tient pas, ça ne marche pas et le retour de baton est violent. Il aura fallut 2 siècles, 3 empires, 2 guerres mondiales et 5 républiques pour que notre pays ait sa stabilité actuelle : vous pensez sérieusement que tout va être remis à plat en 2007 ? Si oui, vous revez.

                                                                                Ma suggestion du jour : aux présidentielles votez pour un candidat qui puissent l’emporter, à savoir Royale, Sarkosy ou Le Pen. Aux legislative, votez pour le parti qui est le plus proche de votre opinion et aprés....

                                                                                Aprés, on se retrouve sur AgoraVox pour faire progresser les idées de chacun, pour les confronter et les faire évoluer. Puis, dans 5 ans, on remet tout sur la table et on recommence... Vous trouvez que c’est trop long ? Mais, c’est ça la démocratie, mes chers compatriote smiley

                                                                                Tout au long de l’histoire, sur toute la planète, des hommes ont voulu forcer leur peuples à s’aligner sur leur idées en se moquant de la supportabilité de leur gouvernance : cela ne les à jamais mener à rien de durablement vivable.

                                                                                Si vous avez du mal à me situer politiquement dans mon discours, on va dire que je suis de gauche.

                                                                                NB : désolé pour les fautes


                                                                                • J-F B.26 (---.---.107.194) 23 décembre 2006 08:47

                                                                                  Je réponds aux lagodiarrhées de M. DEGUEULOIR.

                                                                                  Le vôte LE PEN n’est certainement comme vous le prétendez un vôte poubelle. ce qui laisse entendre par votre mépris de ceux qui ne pensent pas comme vous, que ce sont des ordures ou du déchet. Les 7 ou surement 10 Millions ( à la prochaine présidentielle) d’électeurs qui donnent leur suffrage à M. LE PEN ce sont qui depuis 30 ans se sont fait manipuler, abreuver de promesses autant par les Socialistes que par les prétendues droites Gaulliennes. C’est vrai, dans le camp du FRONT NATIONAL il n’y a pas d’énarques, que des gens du cru, des autodidactes. Il n’y a pas de voleurs de contribuables, il n’y a pas de branches térroristes comme dans les parties de gauches ou d’extrèmes gauches, il n’a pas non plus à se faire reprocher + de 150 Millions de morts. Quant à l’interview de M. J-M APATHIE, J-M LE PEN a eu raison de rester silencieux sur certaines réponses qu’il auraient dues apporter. Quelques soit le propos sortant de sa bouche, les médiats lui font prendre des proprtions hors normes. Nous sommes devenu un pays à gouvernement totalitaire. La démocratie a disparu avec toutes les interdictions que l’on nous impose. Le droit de s’exprimer, le droit de fumer, le droit d’aller voir une prostituée, le droit à la liberté individuel, LE DROIT DE VOTER POUR QUI BON NOUS SEMBLE, sans qu’un abruti vienne vous dénoncer. C’est ça votre république démocratique ?. La FRANCE est arrivée au point de non retour, et elle ne pourra se relever qu’avec des actes et non plus avec des promesses. Je voudrai être déja au lendemain du second tour de la présidentielle, pour savourer la fin du cauchemar, et enfin que M.LE PEN qui s’est engagé depuis 30 ans à vouloir nous sortir de la M----, puisse nous rendre le bonheur que la France et le peuple FRANCAIS se sont fait voler .


                                                                                  • Orwell (---.---.239.46) 23 décembre 2006 12:16

                                                                                    Je pense que Le Pen doit une bonne partie de son succès médiatique à la nullité de ses interviewers. Ils ne sont certes, pas plus nuls avec lui qu’avec les autres hommes politiques, mais avec lui, il est tellement flagrant qu’ils veulent de donner une bonne image à peu de frais qu’ils en oublient toute argumentation.

                                                                                    Une question qu’ils n’ont jamais posée à Le Pen : si l’Algérie était resté française, et lui avait été au pouvoir, qu’aurait-il fait des Algériens ? Auraient-ils eu le droit de circuler sur tout le territoire français ? Auraient-ils eu le droit de vote ?


                                                                                    • truc air and art dixon (---.---.18.96) 23 décembre 2006 12:57

                                                                                      orwell, réveillez vous ! vous me faites de la peine !

                                                                                      « Je pense que Le Pen doit une bonne partie de son succès médiatique à la nullité de ses interviewers »

                                                                                      Vous avez raison « coco » Il est tellement sollicité qu’il refuse les invitations des médias ! On le voit tellement tous les soirs à la tévé qu’on ne peut plus le supporter !

                                                                                      Juste pour vous rassurer, au premier tour en 2007, il n’y a qu’une seule place pour le couple gauche/droite, à moins de changer les règles du jeu « démocratique » !

                                                                                      Joyeux noêl à tous et que 2007 soit l’année de la vraie rupture avec la démagogie et le terrorisme intellectuel de la bien-pensance !


                                                                                    • ! !!!!! (---.---.225.122) 25 décembre 2006 07:55

                                                                                      Une autre question qui n’a pas été posée à JMLP Et si sa tante en avait eu ça aurait été son oncle ?


                                                                                    • Visiteur Indigène (---.---.180.214) 23 décembre 2006 15:04

                                                                                      Le rêve secret de tous les candidats est de se retrouver au 2ème tour contre Jean Marie Le Pen...(se retrouver dans la position de M.Chirac en 2002 les fait saliver grave car la victoire assurée..). Tout les candidats ont donc intérêt à maintenir l’illusion du danger FN et d’en parler le plus possible...Cela va monter crescendo avec l’histoire des 500 signatures qu’il aura de toute façon, c’est l’intérêt premier des candidats.

                                                                                      Et si Jean Marie faisait 50,01% au premier tour ? Le risque existe à force de jouer avec le feu.. ces mêmes candidats oseront-ils encore demander un second tour au nom de la démocratie ?

                                                                                      Une bonne livraison de matière grise serait souhaitable en cette prochaine veillée de fêtes et au cour de l’année décisive que sera 2007 ..


                                                                                      • Yann (---.---.247.15) 23 décembre 2006 15:35

                                                                                        Cher visiteur indigène vous penchez plutôt pour qui en 2007 ?


                                                                                        • hetset hetset 23 décembre 2006 17:02

                                                                                          ce commentaire ne va pas faire plaisir rien à faire !!!!!!! Mr le Pen et son confrère de Villier comme ces ennemis d’extrême gauche sont constamment en train de se plaindre de ne pas être écouté et sollicité par les média ! Mais ils ont la place qu’ils méritent enfin.... Tous ces partis d’extrême ne proposent que des aberrations économiques, politiques, diplomatiques.... Je sais, je sais s’attaquer aux partis d’extrême c’est s’attaquer au pluralisme...mais tout de même quand on lit les programmes de la LCR ou du FN l’on ne peut s’empécher de rire et d’être à la foi horrifié ! Non mais sérieusement qui a lu les programmes des partis d’extrême avouez que cela n’est pas sérieu !Cela est très inquiétant de savoir qu’en france il y si peux de partis qui propose des idées appliquables !

                                                                                          c’est triste mais si vous trouvez que mes propos sont faut je vous conseil d’aller lire ts ces programmes pour un pur monment de franche rigolade !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                                                                                          • (---.---.132.233) 23 décembre 2006 18:38

                                                                                            C’est moche, mais J.M. Le Pen s’en tire bien dans cette interview.

                                                                                            Si on est objectif ou pour quelqu’un de nouveau dans la politique, il « parait » plus recommandable que l’UMP ou le PS.

                                                                                            Et comme le dit J.-L. Mélenchon, il y aura J.M. Le Pen au second tour, reste à savoir qui y aura en face... et j’ai peur qu’après le 21 avril et le quinquennat qui a suivi, il risque d’y en avoir beaucoup plus qui vont voter J.M. Le Pen.

                                                                                            Oui, en fait le problème, c’est qu’il n’y a personne de crédible (c.-à-d. tout sauf PS et UMP) pour tenir tête à J.M. Le Pen. C’est ça le problème...


                                                                                            • Alynpier Alynpier 23 décembre 2006 19:04

                                                                                              Voilà, c’est aussi simple que ça... et résumé en un slogan lapidaire :

                                                                                              « Droite - Gauche, ils ont tout cassé ! »

                                                                                              Vous voyez Bayrou lancer sa campagne sur ce ton ? Ben non... malheureusement.

                                                                                              Alors, ni Sarko/ni Sego, il reste quoi dans un pays qui ne comptabilise pas les votes blancs ? Hein, quoi ? Voter blanc ou nul (ou ne pas aller voter) équivaut exactement au contraire, c’est à dire correspond à un vote pour l’un et/ou l’autre de ces deux candidats... Va falloir bien réfléchir avant d’en reprendre pour 5 ans d’UMPS, par choix ou par lâcheté.


                                                                                            • Oracle (---.---.241.178) 23 décembre 2006 21:27

                                                                                              La majorité des Français votera Jean-Marie Le Pen dés le premier tour..


                                                                                              • (---.---.144.176) 23 décembre 2006 22:22

                                                                                                Tout dépend de la campagne électorale.

                                                                                                Par exemple, il faut un vrai débat sur préférence nationale ou préférence européenne.

                                                                                                Un vrai débat aussi pour savoir s’il faut faire entre la police ou des adultes supplémentaires dans les collèges, ou pas plutôt en faire sortir les violents et les racailles, généralement bien connus comme c’était le cas de l’agresseur de Karen Toutain à Etampes.

                                                                                                L’acharnement pédagogique, ça suffit !


                                                                                              • Richard (---.---.228.94) 25 décembre 2006 22:43

                                                                                                Bravo, vous gagnez le prix du commentaire le plus abouti par la clarté de son argumentation. Je vous félicite. Mes amis, inutile d’allez voter, nous avons notre Mme Irma.


                                                                                              • (---.---.102.252) 23 décembre 2006 22:29

                                                                                                INCH’ ALLAH


                                                                                                • vince (---.---.104.162) 23 décembre 2006 23:08

                                                                                                  @ alynpier :

                                                                                                  Ainsi le vote Bayrou serait nul et non avenu du fait du ton employé.... je partage en partie cette analyse car nous sommes dans une situation où le paraitre, la façon dont on le dit, prime sur l’Etre, le contenu de ce que l’on dit. Pourtant il est le seul à avoir un discours allant de l’avant et rassembleur.

                                                                                                  La situation actuelle est pathétique. c’est le résultat de non décision , de manque de courage politique, de copinage et de manque de prise en compte de l’évolution du monde, du fait même de la technologie. Oui nous avons les moyens de renverser la tendance, notre peuple est le plus productif qui soit, nous sommes toujours une grande nation et ce malgrès notre poid démographique de plus en plus insignifiant.

                                                                                                  Que nous proposent les candidats :

                                                                                                  - l’extrème gauche vient d’exploser, comme d’hab toute chance d’avoir un vrai impact dans les élections a disparu.
                                                                                                  - Royal ne propose qu’un statu quo avec la situation actuelle même si elle rénove le PS, bref je ne bouge pas et je garde le système UMPS.
                                                                                                  - Sarkozy c’est le modèle anglo-saxon, c’est la fin du modèle Européen, c’est la victoire du Tatcherisme sur la vision continentale. C’est l’Europe de l’aristocratie.
                                                                                                  - Le Pen : c’est le repli sur soi doublé du modèle libéral le plus pur mais appliqué à la nation.Tout n’est pas mauvais mais la contre partie est tellement lourde... Bien sur que l’électeur moyen du FN n’est pas un facho mais comment peut on oublier les néo-nazis qui gravitent autour. C’est le retour à une féodalité moderne,avec ses riches qui ne payent plus d’impots, et donc les pauvres qui prennent la charge. C’est la retraite au mieux à 70 ans et les syndicats au minimum, dire que c’est devenu le 1er parti de la classe ouvrière.... La dette publique ? on en parle pas et l’on promet plus pour moins cher Il est celui de la contestation et du parler vrai. Oui Le pen parle aux gens avec leurs mots, il a le bagout sympathique. Il nous rappelle que c’était mieux avant, ce qui est vrai, en oubliant de dire que la situation a changé et en quoi les solutions d’hiers ne sont plus valables .

                                                                                                  - Reste Bayrou qui nous parle de rassemblement, de république, d’état impartial. Il dit que certaines questions désormais ne peuvent se règler qu’à l’échelle Européenne, que l’effort doit venir de nous tous et non pas que du voisin,de l’autre, de l’étranger, du riche ou du pauvre. Nous tous nous devons faire des efforts.

                                                                                                  Dans notre société individualiste au possible, leurre des temps modernes occidentaux, sommes nous prêt à cela ? j’en doute Et puis quelle garantie avons nous que les hommes politiques européens seront à la hauteur ? Ont il oublié, comme une partie non négligeable de leurs homologues Français que leur premier devoir s’est d’assurer l’avenir de leur peuple, d’améliorer la condition de chacun, de donner l’égalité des chances ? Nous n’avons aucune garantie.

                                                                                                  Pourtant c’est la voie qui a quand même ma préfèrence. Retrouvons l’envie d’être des pionniers, retrouvons notre rôle moteur. C’est ainsi que le peuple Français a longtemps été perçu. L’Europe a un tel potentiel que ses peuples ne doivent pas avoir peur de l’avenir. Nous sommes devant un choix comme l’histoire en propose régulièrement, à nous de prendre la bonne voie. Ne prenons pas celle qui privilègie les plus riches, pas plus que l’immobilisme ou le recul.

                                                                                                  Allons de l’avant.


                                                                                                  • ! !!!!! (---.---.225.122) 25 décembre 2006 08:52

                                                                                                    Bérou c’est le radical socialisme dans toute sa splendeur. Celui de la troisième république de 1930 Le radical socialisme qui a fait de la France, qui était une grande nation, un état de troisième catègorie. Voter Bérou nous mènerai tout droit à septembre 1939. Bérou ça fait trente ans qu’il vote avec ceux qui nous ont mené à la faillite morale, intellectuelle, financière, militaire, diplomatique comme en 1939 et soudain il se voit en Daladier. Il faudrait qu’il se rappelle qu’en septembre 1939, on s’est aperçu que le taureau du Vaucluse c’était une vache.


                                                                                                  • (---.---.124.78) 24 décembre 2006 00:19

                                                                                                    Une question qu’ils n’ont jamais posée à Le Pen : si l’Algérie était resté française, et lui avait été au pouvoir, qu’aurait-il fait des Algériens ? Auraient-ils eu le droit de circuler sur tout le territoire français ? Auraient-ils eu le droit de vote ?

                                                                                                    voici ce que déclarer le pen sur l’algérie

                                                                                                    Intervention de Jean-Marie Le Pen à l’Assemblée Nationale, 28 janvier 1958

                                                                                                    M. le président. La parole est a M. Le Pen.

                                                                                                    Jean-Marie Le Pen. Mesdames, messieurs, nous voici à la fin de la discussion générale, en deuxième lecture, de ce projet de loi-cadre qui, sans déchaîner l’enthousiasme parlementaire, ni celui des foules, occupe suffisamment les éditorialistes de journaux pour que ceux-ci demandent aux députés et aux sénateurs d’abréger leurs débats et d’émettre un vote positif sur un texte dont l’adoption n’a que trop tardé. Le point qui me sépare d’un certain nombre d’orateurs est que cette nation doivent être circonscrite dans des limites géographiques, raciales ou religieuses.

                                                                                                    Je prétends qu’il y a dans la masse musulmane une profonde aspiration à faire partie d’une entité nationale et a participer en tant que citoyens égaux à une nation. Cette nation, je l’affirme, peut être la France. La solution adoptée alors aurait le double mérité de satisfaire les aspirations nationales des Musulmans et de concorder avec l’intérêt de la France.

                                                                                                    Ce qu’il faut dire aux Algériens, c’est que nous voulons en faire des Français, ce n’est pas qu’ils ont besoin de la France, mais que la France a besoin d’eux, c’est qu’ils ne sont pas un fardeau ou que, s’ils le sont pour l’instant, ils seront au contraire la partie dynamique et le sang jeune d’une nation dans laquelle nous les auront intégrés. On s’est attaché trop souvent aux aspects secondaires de la situation, à des questions Importantes, certes, mais qui ne sont pas fondamentales : le paupérisme de la population, la démographie galopante, alors que l’obstacle majeur à la création d’une communauté unitaire résulte de l’aspect sociologique du problème.

                                                                                                    Les institutions musulmanes ou d’origine musulmane, les us et coutumes, le mode de vie, aboutissent à créer dans la population musulmane une psychologie sociale particulière. Mais les causes de cette situation sont-elles irréversibles ?

                                                                                                    En analysant les facteurs sociologiques d’une situation qui crée le particularisme algérien, on tente souvent d’expli­quer le phénomène par la religion ou la race et, considérant ces deux facteurs comme Immuables, on en tire argument pour douter de la possibilité d’assimilation ou pour la nier. J’affirme que, dans la religion musulmane, rien ne s’oppose au point de vue moral à faire du croyant ou du pratiquant musulman un citoyen français complet. Bien au contraire, sur bien des principes, ses préceptes sont les mêmes que ceux de la religion chrétienne, fondement de la civilisation occidentale.

                                                                                                    D’autre part, je ne crois pas qu’il n’existe plus de race algérienne qu’il n’existe de race française.(...)

                                                                                                    M. Jean-Marie Le Pen. Fangio sur une bicyclette ne gagnerait jamais les vingt-quatre heures du Mans !

                                                                                                    Mesdames, messieurs, à mon sens, c’est dans la réforme des institutions, de cette législation musulmane que peut-être trouvé le secret d’une intégration à la patrie française de l’ensemble des Musulmans.(...)

                                                                                                    Je conclus. Encore une fois tout est une question d’optique. Offrons aux Musulmans d’Algérie - comme ces mots me gênent, car ils ne font que cacher, bien mal, la réalité ! - l’entrée et l’intégration dans une France dynamique, dans une France conquérante. Au lieu de leur dire, comme nous le faisons maintenant : « vous nous coûtez cher ; vous êtes un fardeau », disons leur : « Nous avons besoin de vous. Vous êtes la jeunesse de la Nation. »

                                                                                                    Et c’est vrai : certains évaluent les problèmes moraux et humains en termes mathématiques : Est-ce qu’une mère éva­lue la vie de son fils en argent ? Qui peut évaluer en milliard de dollars ou de roubles ce que vaut pour une Nation le fait d’avoir dix millions de citoyens de plus ? Comment un pays qui a déploré longtemps de n’avoir pas assez de Jeunes pourrait-il évaluer le fait d’en avoir cinq ou six millions ?

                                                                                                    Je m’étonne de le répugnance qu’éprouvent de très nom­breux Français de Métropole à l’idée qu’il y a en Algérie six millions d’hommes Jeunes ; car ces jeunes hommes seront peut-être, si nous le voulons, le fer de lance de la France afri­caine.

                                                                                                    Si nous sommes capables d’atteindre cet objectif, alors le jeune Algérien ne sera pas celui à qui l’on vient donner l’aumône, il deviendra celui à qui l’on demande. Et c’est vrai, la France a besoin de l’Algérie, peut-être plus que l’Algérie n’a besoin de la France.


                                                                                                    • Orwell (---.---.239.46) 24 décembre 2006 18:13

                                                                                                      Suite de l’interview :

                                                                                                      Merci M Le Pen, d’avoir répondu clairement à la question. Dois-je comprendre que vous envisagez de construire des mosquées en métropole pour les quelques 70 millions d’habitants de nos colonies du Maghreb, qui ne manqueront pas de vouloir profiter des opportunités de travail, et voudront pratiquer leur religion au meme titre que les chrétiens ?

                                                                                                      D’autre part comment comptez-vous résoudre le problème de démographie galopante que vous signalez ?


                                                                                                      • (---.---.141.110) 24 décembre 2006 18:51

                                                                                                        Intervention de Jean-Marie Le Pen à l’Assemblée Nationale, 28 janvier 1958 A cette époque l’Algérie n’était pas indépendante (c’est bien la réponse à la question posée, et pas autre chose)


                                                                                                        • Orwell (---.---.239.46) 24 décembre 2006 19:31

                                                                                                          Dois-je comprendre, M. Le Pen, (ou son avocat), que si vous aviez été au pouvoir en 1958, la population des colonies du Maghreb n’aurai pas cru de la même façon ? Pourriez-vous nous expliquer comment vous vous y seriez pris ?


                                                                                                          • (---.---.143.23) 30 décembre 2006 15:35

                                                                                                            Par l’éducation tout simplement.


                                                                                                          • La Taverne des Poètes 25 décembre 2006 00:10

                                                                                                            Il n’est plus à une condamnation près.


                                                                                                            • ! !!!!! (---.---.225.122) 25 décembre 2006 08:14

                                                                                                              Il doit bien y avoir au moins 2000 élus communistes socialistes plus ceux réunis sous le terme de droite fréquentable ceus dont on ne peut nommer la formation parce qu’elle change sans cesse de nom pour faire oublier ses condamnations. Monsieur Juppé, monsieur emmanuelli, tapie sans compter les députés auto amnistiés, sans compter le plus grand d’entre eux celui pour qui vous avez voté en 2002. Tous ont puisé dans la caisse sans vergogne. Suivant le vieil adage « dit moi qui tu fréquentes je te dirais ce que tu es, dis moi pour qui tu votes, je te dirais ce que tu es ».


                                                                                                            • Alfred (---.---.71.55) 25 décembre 2006 13:34

                                                                                                              Comment oublier que JMLP a fait le SS en Algérie quand il était dans les paras,il a torturé,violé,massacré des civils, femmes, veillards et enfants (tous parents de la petite beurette de ses affiches),la routine des paras coloniaux quoi !...

                                                                                                              Et on veut nous faire croire qu’il est un homme politique comme les autres !!!...Faut pas croire que j’exempte l’UMP et le PS de leur propres crimes coloniaux (et post coloniaux)non pour moi c’est la même racaille,les hontes de la France... smiley


                                                                                                              • (---.---.11.115) 25 décembre 2006 14:38

                                                                                                                N’oublions pas le contexte de l’Algérie à cette époque : le terrorisme aveugle du F.L.N., précédant les massacres de 1962.

                                                                                                                À cet égard, il vaut la peine de lire les propos tenus par Albert Camus à Stockholm devant des étudiants suédois :

                                                                                                                "Après avoir évoqué l’objection de conscience et le problème hongrois, de lui-même Camus lança l’invite non déguisée : « Je n’ai pas encore donné mon opinion sur l’Algérie, mais je le ferai si vous me le demandez. » Camus affirma la « totale et consolante liberté de la presse métropolitaine. Il n’y a pas de pression gouvernementale en France, mais des groupes d’influence, des conformistes de droite et de gauche. Croyez-moi, c’est ma conviction la plus sincère, aucun gouvernement au monde ayant à traiter le problème algérien ne le ferait avec des fautes aussi relativement minimes que celles du gouvernement français. »

                                                                                                                Un représentant du FLN à Stockholm demanda alors à Camus pourquoi il intervenait si volontiers en faveur des Européens de l’Est mais ne signait jamais de pétition en faveur des Algériens. À partir de ce moment le dialogue devint confus et dégénéra en un monologue fanatique du représentant du FLN, qui lança slogans et accusations, empêcha l’écrivain de prendre la parole, et l’insulta grossièrement. [...]

                                                                                                                Camus parvint enfin, non sans peine, à se faire entendre. « Je n’ai jamais parlé à un Arabe ou à l’un de vos militants [du FLN] comme vous venez de me parler publiquement ... Vous êtes pour la démocratie en Algérie, soyez donc démocrates tout de suite et laissez-moi parler ... Laissez-moi finir mes phrases, car souvent les phrases ne prennent tout leur sens qu’avec leur fin. »

                                                                                                                Après avoir rappelé qu’il a été le seul journaliste français obligé de quitter l’Algérie pour avoir défendu la population musulmane, le lauréat Nobel ajouta : « Je me suis tu depuis un an et huit mois, ce qui ne signifie pas que j’ai cessé d’agir. J’ai été et suis toujours partisan d’une Algérie juste, où les deux populations doivent vivre en paix et dans l’égalité. J’ai dit et répété qu’il fallait faire justice au peuple algérien et lui accorder un régime pleinement démocratique, jusqu’à ce que la haine de part et d’autre soit devenue telle qu’il n’appartenait plus à un intellectuel d’intervenir, ses déclarations risquant d’aggraver la terreur. Il m’a semblé que mieux vaut attendre jusqu’au moment propice d’unir au lieu de diviser. Je puis vous assurer cependant que vous avez des camarades en vie aujourd’hui grâce à des actions que vous ne connaissez pas. C’est avec une certaine répugnance que je donne ainsi mes raisons en public.

                                                                                                                J’ai toujours condamné la terreur. Je dois condamner aussi un terrorisme qui s’exerce aveuglément, dans les rues d’Alger par exemple, et qui un jour peut frapper ma mère ou ma famille. Je crois à la justice, mais je défendrai ma mère avant la justice. » Cette déclaration fut ponctuée d’ovations.

                                                                                                                Propos recueillis par Dominique Birmann, Le Monde, 14 décembre 1957 [À l’occasion de la remise à Albert Camus de son Prix Nobel de littérature].


                                                                                                              • Nasty Gasty Nasty Gasty 28 décembre 2006 06:38

                                                                                                                L’armee Francaise des fascistes , les Paras des Nazis .... Le Pen aurait tue et viole des femmes ,des vieillards et des enfants...

                                                                                                                Lamentable de betise et d’ignorance .

                                                                                                                Je vous rappelerai comme meme que la plus part des officiers qui ont servis en Algerie ont egalement libere la France du joug Nazi .

                                                                                                                Comment peut on autant hair la France et son histoire.. C’est lamentable


                                                                                                              • (---.---.225.122) 16 janvier 2007 16:54

                                                                                                                Le plus simple pour oublier est de ne plus y penser. ET si la persistance rétinienne continue allez voir un psychiatre.


                                                                                                              • nietzsche (---.---.65.16) 25 décembre 2006 23:11

                                                                                                                L’Europe est mépris,

                                                                                                                Je salue tous les indices de la venue d’une époque plus virile,

                                                                                                                Et tout cela,pour ne pas se voir frustré par l’embourbement progésifs (quelle à déja commencer) a travers sa civilisation incompatible et par son existence mêmes !!

                                                                                                                NZ


                                                                                                                • nietzsche (---.---.65.16) 25 décembre 2006 23:15

                                                                                                                  Jean-Marie Le Pen, né le 20 juin 1928

                                                                                                                  Condamnations $

                                                                                                                  * Janvier 1960 : condamné pour des menaces de mort proférées à l’encontre d’un commissaire de police. * 27 avril 1964 : condamné pour coups et blessures volontaires.

                                                                                                                  * 16 janvier 1969 : condamné à trois mois de prison avec sursis et 20 000 F de dommages et intérêts pour coups et blessures volontaires par le Tribunal de grande instance de Paris.

                                                                                                                  * 14 janvier 1971 : reconnu coupable par la Cour de cassation d’« apologie de crime de guerre ». La pochette d’un disque édité par la Serp affirmait : « La montée vers le pouvoir d’Adolf Hitler et du Parti national-socialiste fut caractérisée par un puissant mouvement de masse, somme toute populaire et démocratique, puisqu’il triompha à la suite de consultations électorales régulières, circonstance généralement oubliée. »

                                                                                                                  * 11 mars 1986 : condamné au franc symbolique pour « antisémitisme insidieux » (peine confirmée en appel le 9 juillet). Jean-Marie Le Pen s’en était violemment pris à des journalistes juifs ou d’ascendance juive : « Je dédie votre accueil à Jean-François Kahn, à Jean Daniel, à Yvan Levaï, à Elkabbach, à tous les menteurs de la presse de ce pays. Ces gens-là sont la honte de leur profession. Monsieur Lustiger me pardonnera ce moment de colère, puisque même Jésus le connut lorsqu’il chassa les marchands du temple, ce que nous allons faire pour notre pays. » Et il leur accordait comme circonstance atténuante de n’avoir « appris le français que récemment ».

                                                                                                                  * 27 mars 1986 : reconnu coupable d’apologie de crimes de guerre dont la déportation pour l’édition d’un disque sur lequel on peut entendre « un hymne du parti nazi » et « Vive Hitler ».

                                                                                                                  * 16 novembre 1987 : condamné à 3000 F d’amende et 8000 F de dommages et intérêts à verser au Mrap pour « provocation à la haine, la discrimination et la violence raciale » par le Tribunal de Paris à la suite de la distribution d’un tract lors des élections municipales de 1983. Condamné lors du même procès à 5 000 F d’amende pour « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence raciale » pour ses propos lors d’une l’émission du 14 février 1984, selon lesquels « le monde islamo-arabe » constituerait un « danger mortel ». Peines confirmées par la Cour d’appel de Paris (11ème chambre) le 29 mars 1989.

                                                                                                                  * 8 juin 1993 (pourvoi n°89-83298) : Cassation partielle de l’arrêt de la cour d’appel de Paris du 29 mars 1989 en ses dispositions portant condamnations pénales et civiles du chef du délit de provocation à la discrimination raciale.

                                                                                                                  * 23 mai 1991 : condamné par la Cour d’appel de Lyon pour « utilisation du terme SIDA pour stigmatiser l’immigration qui représenterait un danger aussi grave que la maladie porte une atteinte intolérable à la dignité des malades, qui ont droit au respect et à la solidarité et également une atteinte intolérable à la dignité des populations immigrées ».

                                                                                                                  # 18 décembre 1991 : condamné par la cour d’appel de Versailles pour « banalisation de crimes contre l’humanité » et « consentement à l’horrible » pour avoir déclaré : « Je me pose un certain nombre de questions. Je ne dis pas que les chambres à gaz n’ont pas existé. Je n’ai pas pu moi-même en voir. Je n’ai pas étudié la question. Mais je crois que c’est un point de détail de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. [...] Si, c’est un point de détail ! Voulez-vous me dire que c’est une vérité révélée à laquelle tout le monde doit croire, que c’est une obligation morale ? Je dis qu’il y a des historiens qui débattent de ces questions. »

                                                                                                                  # 27 mai 1992 : condamné pour « diffamation » par le tribunal de grande instance de Paris à 1 F symbolique de dommages et intérêts à Jean-Christophe Cambadélis. Jean-Marie Le Pen avait qualifié le député PS d’« ancien - ou toujours - trotskiste, et ami des organisations terroristes allemandes » (Le Monde, 7 juin 1992).

                                                                                                                  # 3 juin 1993 : condamné à 10 000 francs (1 524 euros) d’amende par la Cour d’appel de Paris « injure publique » au ministre de la Fonction publique de l’époque, Michel Durafour (« Durafour-crématoire »). Le 7 décembre de la même année, la Cour de cassation a rejeté son pourvoi.

                                                                                                                  # 8 novembre 1995 : condamné à un redressement de 1,4 million de francs pour « oublis de plus-value boursière et sous-estimation de loyer ».

                                                                                                                  # 15 novembre 1996 : condamné le tribunal de grande instance de Mont-de-Marsan à 10 000 F de dommages et intérêts pour avoir tenu des propos ayant « gravement porté atteinte » au président du tribunal d’Auch (Le Monde, 17 novembre 1996).

                                                                                                                  # 6 janvier 1997 : condamné à 6 000 F d’amende et 1 F symbolique de dommages et intérêts par le tribunal de Strasbourg pour avoir qualifié l’association Ras l’front de « mouvement de tueurs de flics ».

                                                                                                                  # 4 juillet 1997 : condamné par le Tribunal de Paris pour propos racistes.

                                                                                                                  # 26 décembre 1997 : condamné à 300 000 F de consignation pour diffusion du jugement dans des journaux, à verser entre un franc symbolique et 5 000 F de dommages et intérêts à onze associations plaignantes, et à payer leurs frais de justice par le Tribunal de Nanterre pour « banalisation de crimes contre l’humanité, consentement à l’horrible », pour avoir dit que « dans un livre de mille pages sur la Seconde Guerre mondiale, les camps de concentration occupent deux pages et les chambres à gaz dix à quinze lignes, ce qui s’appelle un détail ». Le 10 septembre 1999, la cour d’appel de Versailles confirme la peine (Le Monde, 15 septembre 1999).

                                                                                                                  # 2 avril 1998 : condamné à deux ans d’inéligibilité (réduits à un an par la cour d’appel, qui ajoute 8000 F d’amende) et trois mois de prison avec sursis par le Tribunal correctionnel de Versailles pour « violences en réunion » et « injures publiques » (faits requalifiés par la Cour d’appel en « violences sur personne dépositaire de l’autorité publique dans l’exercice de ses fonctions ») pour avoir agressé la maire et candidate socialiste Annette Peulvast-Bergeal (qui portait son écharpe d’élue) lors des législatives de 1997.

                                                                                                                  # 9 septembre 1998 : condamné au franc symbolique pour avoir présenté une tête en carton à l’effigie de Catherine Trautmann lors d’un meeting du Front national en 1997.

                                                                                                                  # Novembre 1998 : condamné par le tribunal de grande instance de Nanterre à 10 000 F de dommages et intérêts à l’Union des étudiants juifs de France pour avoir déclaré « Je crois à l’inégalité des races », lors de l’université d’été du FN, le 30 août 1996 (Le Monde, 27 novembre 1998).

                                                                                                                  # 10 juin 1999 : condamné à 12 000 DM (environ 6 000 €) d’amende par le tribunal d’instance de Munich pour incitation à la haine raciale et apologie de crime de guerre, i.e. « le point de détail » (MRAP, avril 2002)

                                                                                                                  # 2 avril 2004 : Le tribunal correctionnel de Paris a condamné Jean-Marie Le Pen à 10 000 euros d’amende pour provocation à la haine raciale, en raison de propos tenus l’an précédent dans une interview au quotidien Le Monde (il avait déclaré notamment « Le jour où nous aurons en France, non plus 5 millions mais 25 millions de musulmans, ce sont eux qui commanderont »). Jean-Marie Le Pen devra également verser 5 000 euros de dommages et intérêts à la Ligue des droits de l’homme et la même somme à la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), qui étaient parties civiles. Décision qui sera confirmée le 11 mai 2006 par la chambre criminelle de la cour de cassation.


                                                                                                                  • nietzsche (---.---.65.16) 25 décembre 2006 23:16

                                                                                                                    LE PEN, ou l’idole des ratés,

                                                                                                                    Abscond d’intelligence constructive de notre époque, pris d’effroi devant cette richesse de diversités culturel, LE PEN ou le porte drapeau des perdus sous toutes ces formes !

                                                                                                                    Le Pen s’efforce d’immerger tous les cinq ans, d’existé tant bien que mal, Usant pour cela, toutes machination médiatique et tapageons dont il à l’élan d’avidité, Ce qui et de loin l’une de ces rares qualité.

                                                                                                                    Chassant sans vergogne et lassitude (devant le résultat minable a chaque présidentiel) et ce depuis maintenant une quarantaine d’année sur les même peur, quitte à y mètre l’huile sur le feu (c’est son fond de commerce sa va de sois).

                                                                                                                    Son programme totalement suicidaire et starter d’une prochaine guerre civile(l’émeute version national) on peu aussi appeler cela de la nostalgie gestapogiéne ou la continuité de la mémoire pétainiste light je vous l’accorde.

                                                                                                                    On dit : qui sème, récolte... pour LE PEN cela va faire quatre décennies qu’il plante ces graine, et sa na toujours pas pousser !!

                                                                                                                    Surement que le terrain sur lequel il si prête n’est pas fertile et fort heureusement pour notre pays encor libre, égale plus ou moins et tout de même fraternel.

                                                                                                                    Nietzsche.


                                                                                                                  • ! !!!!!!!!!!!!! (---.---.225.122) 26 décembre 2006 11:44

                                                                                                                    Amusant comme surnom Nietzche, pour s’attaquer à JMLP une citation de Nietzche entre mille « Pour que l’art puisse se développer sur un terrain fertile, vaste et profond, l’immense majorité doit être soumise à l’esclavage et à une vie de contrainte au service de la minorité et bien au-delà des besoins limités de sa propre existence. Elle doit à ses dépens et par son sur-travail dispenser cette classe privilégiée de la lutte pour l’existence afin que cette dernière puisse alors produire et satisfaire un nouveau monde de besoins. » L’État chez les Grecs, in Cinq préfaces à cinq livres qui n’ont pas été écrits. Cela montre le vide culturel du BOBO crétin gavé de fric et qui ne réagit plus que suivant des réflexes pavlovien. Maintenant gros gavé médite sur cette citation d’Henry de Montherlant évoquant le conflit entre les Partisans de l’Empire, regroupé dans le parti populaire de César, et ceux du passé, le parti de l’oligarchie républicaine des partisans de Pompée. Une guerre civile d’où a émergé l’Empire romain. « Je suis la guerre civile. Je suis la bonne guerre, celle où l’on sait pourquoi l’on tue et qui l’on tue (...) je régénère et je retrempe un peuple. Il y a des peuples qui ont disparu dans une guerre nationale ; il n’y en a pas qui ait disparu dans une guerre civile. Je réveille les plus démunis des hommes de leur vie hébétée et moutonnière, leur pensée endormie. Je réveille sur un point, ensuite je réveille sur tous les autres comme un feu qui avance »


                                                                                                                  • ! !!!!!!!!!!!!! (---.---.225.122) 26 décembre 2006 11:57

                                                                                                                    1944, Nelson Mandela adhère au Congrès national africain (ANC), membre de l’Internationale socialiste. Largement inspiré par les idées légalistes du promoteur de l’émancipation des Noirs américains, Booker T. Washington, l’ANC entreprend d’informer la communauté noire sud-africaine sur ses droits ou ce qui en restait.

                                                                                                                    Avec la ligue de la jeunesse, la Youth League, l’ANC prend un tournant qui lui permet d’avoir une action efficace lors des grandes manifestations de mineurs en 1946 et 1949. Mandela est élu secrétaire général de la ligue en 1947 puis président peu après. En 1949, l’ANC adopte le programme d’action de la Youth League qui réclame « la fin de la domination blanche ».

                                                                                                                    Bien que président de l’ANC, Nelson Mandela participe au lancement en juin 1952 d’une action de désobéissance civile civile de grande envergure à la manière du Mahatma Ghandi, la « défiance campaign », où il anime des cohortes de manifestants descendus en masse dans la rue. La campagne culmine en octobre, contre la ségrégation légalisée et en particulier contre le port obligatoire des laissez-passer imposé aux Noirs. Tout un arsenal de loi sur la « sécurité publique » verrouille l’état d’urgence qui autorise l’apartheid à gouverner par décrets. Condamné à neuf mois de prison avec sursis, le charismatique Mandela est interdit de réunion et assigné à résidence à Johannesburg. Il en profite pour mettre au point le « Plan M » qui organise l’ANC en cellules clandestines.

                                                                                                                    Car, entre temps, le Parti national (PN), au pouvoir à Pretoria depuis 1948, a instauré l’apartheid en idéologie et en programme de gouvernement.

                                                                                                                    Le 5 décembre 1956, Nelson Mandela est arrêté avec Walter Sisulu, Oliver Tambo, Albert Luthuli (prix Nobel de la paix 1960) et des dizaines de dirigeants du mouvement anti-apartheid. Ils sont accusés de comploter contre l’Etat au sein d’une organisation internationale d’inspiration communiste. En mars 1961, le plus long procès de l’histoire judiciaire sud-africaine s’achève sur un non-lieu général.

                                                                                                                    Après le massacre de Sharpeville en 1960, l’ANC et le Congrès panafricain sont interdits. Mandela abandonne alors la stratégie non-violente de l’ANC et fonde une organisation militaire, Umkhonto we Sizwe.

                                                                                                                    En 1962, il est condamné à cinq ans de travaux forcés et, en 1963, il est inculpé avec d’autres leaders, de sabotage, trahison et complot. Mandela assure lui-même sa défense en une longue plaidoirie où il fait en même temps le procès de l’apartheid. « J’ai lutté contre la domination blanche et contre la domination noire. J’ai défendu l’idéal d’une société démocratique et libre dans laquelle tous les individus vivraient ensemble en harmonie et bénéficieraient de chances égales. C’est un idéal pour lequel j’espère vivre et que j’espère voir se réaliser. C’est un idéal pour lequel, s’il le faut, je suis prêt à mourir », A l’issue de ce procès, il est condamné en 1964, avec sept autres militants, à la prison à vie.

                                                                                                                    En 1990, après 26 ans de prison de détention pour raisons politiques (ce qui est un record), le président F.W. de Klerk supprime l’interdiction de l’ANC et libère Mandela, qui est élu président de l’ANC en 1991.

                                                                                                                    Tout ceci pour montrer que la première répression d’un pouvoir politique pour faire taire ses opposants efficaces passe toujours par le pouvoir judiciaire.


                                                                                                                  • nietzsche (---.---.65.153) 26 décembre 2006 23:11

                                                                                                                    @Actias,

                                                                                                                    Cher militant du front,

                                                                                                                    « Oui-oui » mon pseudo est « Nietzsche », mais, je suis plutot « non-non » que « oui-oui », alor que vu votre feed back vous, vous etes touchez, atteind même, et pour vous rassurer d’ici mai 2007 je puis vous assurez que cette année non plus vous ne brendirai pas cette croix g..... qui vous est si chère, vous m’envoyer navré !

                                                                                                                    cordialement,

                                                                                                                    bien Nietzsche.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès