• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le Pen et le FN contre la sortie de l’Euro et de l’Union (...)

Le Pen et le FN contre la sortie de l’Euro et de l’Union Européenne, pour l’austérité et l’ultra libéralisme

Ni la sortie de l’UE, ni la sortie de l’euro ni la sortie de l’OTAN ne sont au programme du Front National. Marine Le Pen ne cesse d’ailleurs de lancer des appels du pied rassurant auprès des multinationales, elle qui s’est rendue auprès du MEDEF pour faire approuver son programme par le grand patronat, pour bien faire savoir que derrière la rhétorique euro critique du FN, son programme est surtout que rien ne change. Voici ce que par exemple la candidate du FN a déclaré sur les ondes de RMC il y a quelques jours

« Ce que je souhaite, c’est que (l’Union européenne) se transforme. Je ne souhaite pas le chaos » – Marine Le Pen – RMC

Et pour ceux qui douterait, l’économiste en chef du Front National Bernard Monot clarifie la situation en déclarant

 » Nous sommes très interrogés sur l’euro. Nous rappelons que nous réclamons la tenue d’un sommet européen pour obtenir un statut dérogatoire à la France. Pas question de claquer la porte comme le fait Theresa May avec le Brexit. Nous sommes très attentifs à la stabilité monétaire et financière. Les banquiers arrivent avec une vision caricaturale et repartent très étonnés. Nous voulons négocier, pas spolier. Je suis un homme de marchés « .Le Monde mardi 21 mars 2017.

Donc oui le FN ne sortira ni de l’OTAN, ni de l’UE, ni de l’Euro. Cela ne figure pas dans son programme, à l’inverse d’une ribambelle de mesures reprises directement des cahiers de revendications du MEDEF ! Hamon, Fillon, Le Pen, Macron, même combat, servir les patrons, écraser les travailleurs pour que l’oligarchie s’en mette plein les coffres en faisant les poches des ouvriers.

 

Ce n’est pas une nouveauté, il n’a jamais été pour, lui qui par exemple n’a pas voté contre l’Acte Unique, contrairement aux communistes. La nouveauté c’est que désormais Marine Le Pen revendique ouvertement ne pas vouloir sortir de l’euro.

A l’issue d’un séminaire rassemblant les dirigeants du Front National au début du mois de février 2016, le sénateur maire FN de Fréjus David Rachiline précise qu’il est « faux » de dire que « le FN veut sortir brutalement de l’euro » ajoutant que l’objectif du FN est de « discuter, négocier ». Florian Philippot lui déclare que « ’il faut déminer comme fausses idées qu’ont les gens en tête sur le Front ».

Bref, une fois de plus, les faits donnent raison aux PRCF qui peut se targuer d’avoir vu juste depuis des années :

  • Marion Maréchal Le Pen à la Europafeest du VB

    Marion Maréchal Le Pen à la Europafeest du VB

    Le FN n’a jamais sincèrement voulu sortir de l’UE et de l’euro : si l’on consulte son site et son programme officiel, on constate que le FN prône seulement « la sortie concertée de l’euro » et qu’en conséquence, ces étranges « souverainistes » soumettent la sortie française de l’euro à l’accord préalable des 18 pays de la zone euro, Allemagne en tête… Le FN et Marine Le Pen se borne à distiller un discours aux accents eurocritiques sans jamais appeler à la sortie de l’euro et de l’Union Européenne. Cette duplicité est diamétralement opposée à la franchise prolétarienne du PRCF qui vient, avec d’autres, de lancer un appel-pétition exigeant un référendum « pour permettre au peuple français de dire non à l’euro et à l’UE » (que chacun peut signer en ligne)

  • le FN s’inscrit à 100% dans la tradition ANTIpatriotique de l’extrême droite  : des Emigrés de Coblence combattant la Révolution française dans les rangs de la coalition monarchique européenne à Pétain « collaborant » avec Hitler, en passant par Thiers (qui s’acoquina avec Bismarck pour mater l’insurrection patriotique ET internationaliste des Communards), la réaction a toujours trahi la France alors que les classes populaires ont toujours défendu la patrie. Du reste,l’euro-groupe parlementaire du FN intègre le Vlaams Belang, qui revendique le rattachement de Lille et Dunkerque à une future « Flandre indépendante » dont le mot d’ordre antifrançais, anti-belge et anti-wallon est « ras français, foutez le camp ! ». Drôle de façon d’aimer la France !
  • UMPenS fascisationMme Le Pen a fait un nouveau pas vers la consolidation de la future UM’ Pen sous sa houlette, après avoir constaté le semi-echec de son parti aux élections régionales. ! La réalité est que Mme Le Pen « tend la main » au MEDEF et à la droite sarkozyste et qu’elle veut rassurer la grande bourgeoisie sur la future fiabilité européenne du FN. Déjà Louis Alliot avait annoncé que Mme Le Pen accepterait, s’il le fallait, de devenir Premier ministre de cohabitation sous la présidence de Hollande et que dans cette hypothèse, elle remettrait à plus tard ses critiques sur l’euro, l’essentiel étant de « reprendre en main » le pays (avis aux amateurs !). Sur cette lancée, et sans être Nostradamus on peut s’attendre (comme nous l’avions dès longtemps envisagé) à ce que, si Mme Le Pen figure au second tour des présidentielles, elle mettra totalement en sourdine son bavardage « eurosceptique » pour obtenir les voix UMP et surtout, la bénédiction du grand patronat pour qui un parti de gouvernement se doit d’être euro-atlantiste ! D’ailleurs, la Le Pen sait que si elle accédait à l’Élysée, elle aurait besoin pour gouverner d’une majorité de députés U.M.’ Pen pour gouverner le pays, mettre au pas le mouvement ouvrier et « reprendre en main » la jeunesse, la justice… et les quartiers populaires ! Il est ainsi significatif de voir que ce séminaire a été l’occasion pour Marine Le Pen d’acter la mise en sourdine des accents eurocritiques de son discours risquant d’effrayer le patronat, pour au contraire mettre en avant le soutien du FN « à l’entreprise ».

Aucun travailleurs, aucun républicain, aucun patriote ne peut désormais plus s’y tromper. Et ceux qui imaginaient encore il y a peu que le FN se tournerait vers la sortie de l’euro et de l’union européenne se devraient de reconnaitre que le FN ne fait absolument pas partie de la solution mais est bien l’une des dangereuse composante du problème.

http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/pen-fn-contre-sortie-de-leuro-de-lunion-europeenne-lausterite-lultra-liberalisme/&nbsp ;

 
Le Pen et le FN contre la sortie de l'euro

Le #FN pour la sortie de l'Euro et de l'Union Européenne ? c'est FAUX ! Il n'a jamais été pour. Le FN c'est le parti du système contre les travailleurs ! www.initiative-communiste.fr

Publié par PRCF - Pôle de Renaissance Communiste en France sur jeudi 10 mars 2016


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Leonard Leonard 5 avril 2017 15:24

    Oui il n’y a qu’Asselineau qui propose la sortie de l’UE et de l’Euro

    Merci pour la pub implicite dans cet article !


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 5 avril 2017 19:08

      @Leonard
      Laisse tomber Leonard. A ce niveau de mauvaise foi je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer : Mélenchon a dit et répété hier qu’il ne voulait pas sortir de l’UE !!!


    • Onecinikiou 6 avril 2017 00:16

      Les staliniens du PRCF. veuillez fermer vos g... et voter comme des lâches et des imposteurs que vous êtes - et comme votre candidat maastrichien et mitterrandôlâtres vous y invitera - pour le banquier de chez Rothschild Macron au second tour !!


      Que le miroir se brise en le regardant n’a jamais empêché les staliniens de dormir.

    • zygzornifle zygzornifle 5 avril 2017 15:29

      alors si elle ne veut plus la sortie de l’Europe elle et son parti ne servent a plus rien ......


      • JP94 5 avril 2017 16:17

        @zygzornifle

        Ils servent ... certains intérêts. Mais pas ce à quoi ils prétendent...

        Tout au contraire, le FN sert avant tout d’épouvantail pour celles et ceux, de plus en plus nombreux, qui veulent sortir de l’Euro et de l’UE/
        La doxa européiste leur rétorque pa ce sophisme : « vouloir sortir de l’Euro / de l’UE, c’est être pour le FN », donc « , comme vous êtes à gauche ( ou pas à l’extrême-droite) vous devez accepter, de gré ou de force, l’UE, l’Euro et l’OTAN. »

        C’est comme en 2005 : on nous rebattait du De Villiers, comme si le NON était de droite et ringard.
        Mais quand on voit les Barroso, les Juncker et toute la clique à la tête de l’UE, on se demande qui est ringard et réac’.
        ( ce qui explique aussi le « relookage » du FN, pour se démarquer de ces vieux réac’s dont le portrait n’a rien à voir avec celui de cette Europe du Travail....et du chômage.)

      • Harry Stotte Harry Stotte 5 avril 2017 15:41

        « ...elle qui s’est rendue auprès du MEDEF pour faire approuver son programme par le grand patronat... »



        Vous vous souvenez de la standing ovation qui a salué son discours ?


        Sacrés couillons de bolchos smiley smiley smiley smiley smiley

        • foufouille foufouille 5 avril 2017 16:05

          avant de te précipiter, il faudrait attendre un peu pour voir ce qui se passera en GB.
          la france a un peu plus de pouvoir puisque nous payons plus que ce que nous recevons.


          • beo111 beo111 6 avril 2017 14:13

            @Ken_le_sous-vivant

            « 1. Il est ultra médiatisé »

            Il a de bons résultats électoraux, c’est normal qu’il soit médiatisé.

            Mais surtout, ce que vous ne voyez pas, c’est qu’il est obligé de monnayer la bienveillance de médias par son programme, et ça je trouve ça moins cool.

            Par exemple je ne sais pas combien de prisons Bouygues va-t-il construire si MLP est élue, mais il est clair que pour pas trop se faire défoncer par TF1 les stratèges du Front ont opté pour le positionnement qui avait fait gagner Chirac en 2002.


          • non667 5 avril 2017 18:00

            à prcf

            Le Pen et le FN contre la sortie de l’Euro et de l’Union Européenne,

            tout a fait , le noir est blanc et le communisme est le paradis sur terre !


            • Onecinikiou 6 avril 2017 00:11

              Les staliniens qui ont du sang sur les mains jusqu’au coude, et qui soutiennent piteusement un candidat qui fut un soutien de Maastricht et de Mitterrand, qui a découvert il y a quelque mois la question du souverainiste et de l’euro, et qui viennent à présent donner des leçons de résistance et/ou de lucidité à un parti dont le propre fondateur et président pendant trente ans avait voté dès 1957 CONTRE le Traité de Rome, on se pince !


              Les staliniens au goulag !

              • Olivier Perriet Olivier Perriet 7 avril 2017 12:04

                @Onecinikiou
                En lisant ça j’ai quand même du mal à vous croire sur votre éventuelle voix pour JLM smiley

                pour ma part évidemment, j’incline vers un vote anti UE (quel qu’il soit) au 2e tour.

                Toutefois, il n’est pas certain que Marine Le Pen ne soit pas résolue à flinguer sa propre candidature pour éviter d’être élue, donc je ne peux répondre définitivement. Disons seulement que pour l’heure le Fn n’est pas mon adversaire principal.


              • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 avril 2017 01:14

                Bonjour,
                .
                +++++
                .
                Les grands médias ont durant ses dernières années fait un lavage des cerveaux des Français en promouvant le FN comme le seul et unique parti politique ayant pour objectif de sortir de l’EURO et de l’UE !!!
                .
                Nous savons très bien que les dirigeants du FN, avec la complicité des grands médias, enfument les français !
                https://www.youtube.com/watch?v=LwvnNJO6RBo
                .
                Surtout avec l’amalgame suivant, qui est fait par les grands médias qui sont opposé à la sortie de l’UE et de l’Euro :
                FN = parti politique d’extrême droite = Sortie de l’UE et de l’Euro = mesure d’extrême droite !
                .
                Le seul, l’unique candidat à la présidentielle 2017 qui s’engage de sortir de l’UE et de l’Euro par l’article 50, dans le respect des traitées et de nos partenaires de l’UE, sans détour, sans plan A et plan B, sans y organiser un nouveau référendum est François Asselineau le président de l’UPR !
                .
                Voici notre profession de foi de l’élection européenne 2014
                https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2014/05/Profession-de-foi-UPR-EP2014-France-metro.pdf
                .
                Voici notre programme présidentiel et législatif 2017
                https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2011/01/Programme-Francois-Asselineau-2017.pdf
                .


                • Louve de France Louve de France 6 avril 2017 06:05

                  Je décerne le Pol Pot d’Or a l’auteur de cet article. 


                  Bravo !

                  • zygzornifle zygzornifle 6 avril 2017 11:34

                    alors plus grand chose sauf la retraite a 60 ans et la migration .....


                    heureusement il reste encore des prétendants pour la sortie directe de l’UE

                    • Ken_le_sous-vivant Ken_le_sous-vivant 6 avril 2017 12:13

                      Il y a une petite coquille dans le titre, je propose cette correction :

                      Le Pen, Mélanchon et nous même au PRCF, prenons les gens pour des imbéciles au sujet de l’UE en leur faisant miroiter une sortie imaginaire. Nous prônons la guerre à l’austérité et l’ultra libéralisme sur le modèle de notre camarade révolutionnaire Tsipras qui a bien enculé à sec et avec du gravier le peuple grec.


                      • P.-A. Teslier P.-A. Teslier 5 mai 2017 12:13

                        Voir ICI une reponse qui complete cet article.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès