• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le populisme cette année, c’est très tendance

Le populisme cette année, c’est très tendance

 

Depuis 2016, les commentateurs politiques ont découvert un nouvel habit pour présenter tous les phénomènes qu’ils ne savent pas expliquer, même s’ils n’ont rien à voir les uns avec les autres. Le vote du Brexit en Grande-Bretagne, l’élection de Trump aux Etats-Unis et la montée des partis séparatistes et nationalistes en Europe ou ailleurs, tout ça c’est du populisme. On va vous mettre aussi dans votre panier un peu de « gilets jaunes et des manifs au Brésil, au Venezuela, au Mexique et aux Philippines. Enveloppez, c’est pesé, il vous fallait autre chose, Madame ?

Tous comme Macron lui-même, le populisme ne serait "ni de gauche ni de droite", ni progressiste ni conservateur mais simplement « anti-système », c’est-à-dire faisant valoir des exigences légitimes que le système en place est dans l’incapacité de fournir, de prendre en compte, ou même tout simplement de comprendre.

 

Sous le terme « populistes » on met aujourd’hui dans le même sac tous ceux qui résistent au statu quo, à la domination d'élites, à une caste de voyous installés aux manettes et qui gèrent leurs affaires sans prendre la peine de rendre des comptes au grand public auquel ils pensent ne rien devoir si ce n’est leur position qu’ils gèrent comme un produit de grande distribution.

Comme c’est le cas pour de nombreux concepts à la mode comme « mondialisation », « néo-libéralisme », « transition énergétique », le succès du mot « populisme » vient des Etats-Unis où les éditorialistes vedettes ont assuré le lancement de ce tube médiatique, en référence à leur propre histoire qu’ils connaissent mal. Les populistes américains du XIXe siècle ont bien existé, mais ils n’étaient ni démagogues ni antisystèmes. Ils étaient agriculteurs, artisans et l’entreprise privée était leur credo. Leur idéal était de posséder leur propre entreprise et non d’être salariés. Les populistes américains se sont battus pour que les entreprises privées restent réparties entre de nombreux petits producteurs indépendants, comme c'était encore le cas à l'époque, et pour résister à l'émergence de monopoles dominants qui menaçaient leur sécurité économique.

Aujourd'hui, dans les principaux médias américains, cette histoire est ignorée et le mot « populisme » est généralement un gros mot, presque une insulte. Les médias, comme le président de la république en France, décrivent les populistes comme une « foule haineuse », des gens mécontents en colère agissant par émotion et non par raison, victimes de manipulateurs qui jouent de leurs peurs plutôt que de leurs espoirs, sur leur insécurité économique et sociale pour faire des « responsables » élus des boucs émissaires.

Pourtant, il existe bien un point commun entre tous les mouvements sociaux ou gouvernements qualifiés de « populismes » par les journaleux asservis : ils se considèrent comme des laissés pour compte ou ne savent pas comment intégrer une partie de plus en plus importante de la population dans une économie qui n’a plus besoin d’eux.

L'automatisation et la robotique s’installent dans la plupart des secteurs économiques, et en particulier dans les secteurs déjà victimes du dumping social produit par les traités commerciaux internationaux ou l’ouverture des marchés qui traitent l'emploi humain comme une marchandise ayant de moins en moins de valeur.

Le problème pour « l'élite » est de savoir quoi faire de tous ceux qui restent sur le carreau, et qui pourraient finir par constituer la majeure partie de la population. Or, pour éviter un effondrement économique, quel que soit le système concerné, une population consommatrice nombreuse doit être maintenue en activité, même si elle ne contribue plus de manière significative à la production de biens et de services. Pour échapper au chaos, il va bien falloir que la richesse soit partagée d'une manière ou d'une autre. La principale option actuellement en vogue semble être une forme de revenu universel de base, assorti d'aides diverses.

Une telle réponse à la question se traduirait par l’apparition d’une vaste catégorie de consommateurs atomisés dépendants, redevables à l'autorité centrale qui dispenserait ses largesses dans un système circulaire stérile et médiocre, sans perspectives et sans ambition. Mais cela permettrait à un petit nombre de personnes de conserver l'essentiel de la richesse et du pouvoir dont ils disposent déjà.

Est-ce être « populiste » que d’exiger une justice sociale et une démocratie véritable allant de pair avec un contrôle des ressources productives ? Cette perspective semble de plus en plus éloignée, et quoi qu’en pensent les penseurs du « nouveau monde », la disparition des écrans radars des grandes familles politiques et organisations professionnelles n’est pas une bonne nouvelle.


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 3 janvier 09:15

    " Est-ce être « populiste » que d’exiger une justice sociale et une démocratie véritable allant de pair avec un contrôle des ressources productives ?

    "

    oui bien sur ....le peuple raisonnable doit aspirer uniquement a être dirigé par une élite éclairée quelle qu’elle soit en direction des verts pâturages d’un quelconque paradis religieux ou positiviste ....demain on rase gratis

    et peut importe que cela échoue perpétuellement on ne saurait s’en émouvoir puisque la colère est une émotion et qu’une émotion c’est mal ....

    c’est pourtant simple non ?

    ( rien de tout cela n’ayant a voir avec le fait que nous soyons dirigés par des sociopathes ....)


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 3 janvier 17:18

      @gaijin

      « Populisme » !. On en a fait une insulte, à jeter à la face de la démocratie quand elle ne nous donne pas exactement ce qu’on veut. Comme on peut traiter de cons tous ceux qui ne pensent pas exactement comme nous. Mais l’argumentaire n’est pas très fort...

      PJCA


    • Pere Plexe Pere Plexe 3 janvier 18:31

      @gaijin
      Il semble que populiste s’applique désormais à tout ce qui n’est pas clairement dans l’optique de l’UE.


    • Paul Leleu 6 janvier 18:27

      @gaijin

      beaucoup de populisme mais peu de changement... nous ne sommes pas encore passé des narodniki aux bolcheviks... on verra... nul ne sait de quoi demain sera fait...

      en attendant, Poutine est en train de « réformer » les retraites en Russie...bref,il fait les poches au peuple... et Bolsonaro propose d’installer une base militaire américaine au Brésil et de transférer son ambassade en Israël à Jérusalem...

      on peut tout mettre dans le populisme...


    • troletbuse troletbuse 3 janvier 09:20

      Le populisme est exactement le mot contraire de « prostitution », prostitution de nos élites et au sens « propre », si on peut dire,au plus haut de l’état.


      • troletbuse troletbuse 3 janvier 09:22

        @troletbuse
        J’ai oublié les journaputes et anal yseux politiques


      • Paul Leleu 6 janvier 18:29

        @troletbuse

        - quand Poutine « réforme » les retraites des russes (c’est à dire qu’il leur faitr les poches) il est populiste ou prostitué ?

        - quand Bolsonaro propose d’intaller une base militire US au Brésil, et de transférer son amabassade en Israël à Jérusalem, il est populiste ou prostitué ?

        ...je veux juste dire qu’on peut mettre beaucoup de choses dans le populisme... il suffit parfois d’avoir une grande gueule et de savoir poser le coude sur le comptoir... reste à savoir ce qu’on sert comme breuvage...


      • François Pignon François Pignon 3 janvier 09:22

        cela n’échoue pas perpétuellement pour tout le monde : lien


        • François Pignon François Pignon 3 janvier 09:24

          @François Pignon

          ce commentaire était destiné à gaijin


        • gaijin gaijin 3 janvier 09:30

          @François Pignon
          cela échoue pour le peuple smiley pas pour l’élite ...
          est populiste celui qui dit que le berger ne conduit le troupeau que dans l’intérêt du berger ....


        • Clocel Clocel 3 janvier 09:27

          Salaups de peuples, quelle engeance...

          Clair que si la comédie démocratique prend fin, ils vont avoir de moins en moins d’utilité.

          Que faire de ces masses grouillantes et vagissantes dans un système qui n’a même plus besoin se sauver les apparences ?

          La réponse, bientôt...


          • Arogavox 3 janvier 10:23

            « Les meilleurs acteurs font de la politique, les autres font du cinéma » !


          • François Pignon François Pignon 3 janvier 12:01

            @Clocel

            même si le féminin est « salope » (en prenant au passage une connotation sexuelle plus marquée qu’au masculin), le mot salaud s’écrit avec un "d).
            Il faut dire que les locuteurs qui ont assuré le succès de ces deux adjectifs substantivés n’étaient pas de fins lettrés, mais des poètes de tradition orale ! 


          • Germain de Colandon 3 janvier 17:19

            @Clocel

            « Le peuple a trahi la confiance du gouvernement, et ce n’est qu’en redoublant d’efforts qu’il peut la regagner. » 

            « Ne serait-il pas plus simple pour le gouvernement de dissoudre le peuple et d’en élire un autre ? » Bertolt Brecht


          • Paul Leleu 6 janvier 18:33

            @François Pignon

            « Il faut dire que les locuteurs qui ont assuré le succès de ces deux adjectifs substantivés n’étaient pas de fins lettrés, mais des poètes de tradition orale ! » ...

            c’est tout simplement le peuple dans sa diversité ...

            pourquoi opposer les fins lettrés et les poètes de tradition orale ? C’est méconnaitre notre tradition poétique, lettrée et orale ET écrite, qui remonte au Moyen-Age...

            quant à l’arrêt de l’orthographe, il vient des pontes ventripotants de l’Académie à qui il faut demander l’explication...

            Mais enfin... tout cela est point de détail...


          • ledo 3 janvier 09:34

            Vous auriez pu souhaiter la bonne année à vos lecteurs , petit malotru !!! Et alors votre raisonnement est complètement stérile , toutes les formes de société depuis l’aube de l’humanité ont toujours possédé des élites , que ce soit par l’argent , le pouvoir militaire ou par la culture . Vous donnez les raisons des dérives de notre société , sans jamais apporter des solutions viables pour cette société. En gros vous dénoncez , comme un parti politique dans l’opposition mais qui se garde bien d’apporter des réponses , si ce n’est de la pure démagogie . Si c’est pour nous farcir la Merluche , Poutou ou les illuminés du PRCF , merci bien . Vous êtes un nanti de la planète et vous crachez dans la soupe . Et les bien faits de la politique de l’URSS
            , on en veut pas . Vive le populisme qui nous débarrassera de la démagogie de la gogochonnerie .


            • gaijin gaijin 3 janvier 09:49

              @ledo
              «  toutes les formes de société depuis l’aube de l’humanité ont toujours possédé des élites »
              historiquement faux ......
              les aborigènes australiens pour ne citer que les plus notables sont restés 50 000 ans peinards a vivre en paix dans leur jardin , le temps de travail d’un chasseur ceuilleur étant de 4 a 5 heures jour ...le reste consacré au social et au spirituel ...
              50 000 ans de paix sans entretenir de parasites et de sociopathes ..
              ça laisse rêveur non ?


            • gaijin gaijin 3 janvier 09:49

              @gaijin
              ps
              bonne année a vous aussi ...... smiley


            • ledo 3 janvier 10:02

              @gaijin
              A vous aussi et que l’année 2019 vous préserve de la propagande Merluchienne !!!


            • Jelena Jelena 3 janvier 11:31

              @gaijin >> ça laisse rêveur non ?

              Retourner vivre à poil au milieu des arbres, cela ne me fait pas vraiment rêver... Mais bon, chacun son truc.


            • François Pignon François Pignon 3 janvier 11:48

              @ledo

              « Vous auriez pu souhaiter la bonne année à vos lecteurs , petit malotru !!! »


              serait-ce moi le malotru, du coup ?


              bonne année et bonne santé,


              et bien heureux les naïfs qui croient aux résolutions de début d’année : la forme des pyramides de Gizeh prouve que de tous temps l’homme a eu tendance à en faire de moins en moins.


            • JC_Lavau JC_Lavau 3 janvier 12:00

              @François Pignon : « de moins en moins ». Mais heureusement tu vas leur montrer comment faire.


            • François Pignon François Pignon 3 janvier 12:09

              @JC_Lavau

              Inverser la pyramide n’est pas chose facile !


            • gaijin gaijin 3 janvier 12:17

              @Jelena
              chacun son truc mais il y en a qui considèrent que c’est les vacances :
              https://photos.lci.fr/images/613/344/la-plage-le-lieu-incontournable-des-vacances-20170714-1414-ec42c9-0@1x.jpeg
              sans doute que si vous aviez déjà saigné derrière les machines ou que vous soyez en irak mère d’un enfant handicapé grace aux munitions a l’uranium appauvri de la civilisation française vous auriez un autre point de vue ....


            • gaijin gaijin 3 janvier 12:18

              @ledo
              qu’elle me préserve de toutes les propagandes et tout ira pour le mieux


            • Jelena Jelena 3 janvier 14:52

              @gaijin >> vous soyez en irak mère d’un enfant handicapé

              Des aborigènes on passe à l’Irak... Donc si je comprends bien - car oui, il faut faire des efforts quand on vient sur Avox, des GROS EFFORTS - vous partez du principe que si les français seraient encore des indigènes se baladant culs nus dans la nature, ils n’auraient bombardé personne... Alors oui, c’est vrai... Mais euh, comment dire... Non, trop à dire... J’abandonne, on va en rester là.


            • gaijin gaijin 3 janvier 16:00

              @Jelena
              je dit juste que ce que vous appelez progrès n’a de sens que quand on se retrouve du coté du manche ....
              une civilisation ? vraiment ?
              regardez le chemin parcouru au global , les victimes nécessaire et dites si tout cela pour aboutir a un smartphone ça valait le coup ?


            • JPCiron JPCiron 3 janvier 16:39

              @gaijin

              Excellente réponse !

              Le spirituel étant réellement la première préoccupation, la possession et la consommation ne sont plus des Valeurs de premier plan.

              Des peuples peuvent vivre heureux dans le dénuement. Pour ce faire, la hiérarchie de leurs Valeurs est nécessairement autre.

              Maurice Godelier rapportait que les peuples premiers d’Amazonie disent souvent que leur mode de vie est le seul qui Vaille la peine d’être vécu.


            • François Pignon François Pignon 3 janvier 16:48

              @JPCiron

              je suis d’accord sur le fond, mais sur la forme, l’espérance de vie des peuples premiers d’Amazonie ne m’aurait pas permis de vous saluer, car je ne serais plus de ce monde depuis belle lurette...


            • Gollum Gollum 3 janvier 16:50

              @Jelena

              Retourner vivre à poil au milieu des arbres, cela ne me fait pas vraiment rêver... Mais bon, chacun son truc.

              C’est sûr que de vivre habillé, se taper les embouteillages pour aller à son boulot de merde, se retaper les embouteillages pour le retour. Se retrouver avec une bobone stressée qui veut pas baiser parce qu’éreintée par une journée à faire caissière de supermarché et qui veut faire dodo illico, c’est tellement mieux !

              Enfin bon, chacun son trip hein... smiley


            • Jelena Jelena 3 janvier 17:21

              @gaijin : Même si il est vrai que depuis quelques décennies, le monde dit civilisé prend une mauvaise direction, le progrès ne se limite pas qu’au smartphone, il y a eu la médecine, la science, les arts et tout le tralala... Vous seriez né quelques siècles en arrière, vous auriez probablement vécu illettré et mort à 40 ans. A moins qu’en tant que païen, vous auriez eu droit à la lapidation ou au bûcher... Le « c’était mieux avant », il y a des limites.


            • Jelena Jelena 3 janvier 17:26

              @Gollum >> Se retrouver avec une bobone stressée qui veut pas baiser parce qu’éreintée

              Si votre épouse refuse de participer « au devoir conjugal », c’est peut être parce que monsieur manque de savoir faire. ^^


            • Xenozoid Xenozoid 3 janvier 17:37

              @Jelena

              ce n’étaient pas parce que tout le monde n’attient pas 40 ans en moyenne que tous mourraient a 40 ans,c’est une moyenne avec plein de jeunes,et des vieux aussi


            • Gollum Gollum 3 janvier 17:39

              @Jelena

              Ah mais je vous rassure tout de suite je ne parlais pas de mon cas personnel. smiley

              J’ai arrêté très tôt de travailler donc les embouteillages, tout ça... J’ai pas trop connu. smiley


            • Jelena Jelena 3 janvier 19:42

              @Gollum : Je vois, je vois... Rebelle mais tout en profitant du système.


            • melian 4 janvier 07:29

              @Jelena
              La chose est cependant inéluctable....réfléchissez....


            • Gollum Gollum 4 janvier 09:46

              @Jelena

              Ah bon ? En quoi ? J’imagine que vous pensez que j’ai abusé de diverses aides sociales. Ben pas de bol pour vous fantasmes cela ne s’est pas passé comme ça.

              Et ne me demandez pas comment je me suis débrouillé cela ne vous regarde pas.


            • Jelena Jelena 4 janvier 09:51

              @melian : C’est tout réfléchi... « Gollum et ses amis » fantasment sur le mode de vie des aborigènes se baladant culs nus dans la nature, mais rien ne les empêche de passer à l’acte.


            • Jelena Jelena 4 janvier 09:59

              @Gollum : Nos commentaires précédents se sont croisés, mais je réponds en partie...


            • Gollum Gollum 4 janvier 10:27

              @Jelena

              Bah je n’appelle pas ça une réponse juste une saute d’humeur.. de mauvaise humeur même.. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès