• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le PS en marche vers Macron

Le PS en marche vers Macron

Emmanuel Macron a entamé sa longue marche, ponctuée de visites de terrains et de réunions publiques. Comme une rock star ou une bête de foire, cet OVNI de la politique qui s’évertue à briser les codes intrigue et attire. Irrésistiblement. 

JPEG - 34.3 ko
Crédit photo : © Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons

Lui qu’on présente comme le candidat de la France urbaine et des milieux d’affaires a pris son bâton de pèlerin pour aller voir ce qui fût la France socialiste. Le trajet emprunté visite volontairement les bastions traditionnels du PS, ruraux et urbains. Nevers, Clermont-Ferrand, Lille … Histoire somme toute de vidanger ouvertement l’électorat PS et de laisser comme seul rôle à celui qui sortira vainqueur des Primaires Citoyennes celui d’éteindre la lumière en partant.

Pour comprendre Macron, il faut lire avec attention ce que confie Aquilino Morelle au quotidien Le Monde sur son ancien collègue de l’Elysée. «  C’est un homme intelligent et habile. Son ambition est grande et ancienne ; il croit en lui et en son destin, depuis longtemps. Il a une cohérence politique, celle d’un vrai libéral, de l’économie aux questions internationales, en passant par le social et le culturel. A ce titre, il est le fils spirituel de François Hollande. Nous verrons bien si ce libéralisme complet et assumé convaincra les Français. En tout cas, sa stratégie est claire : il parie sur l’effondrement prochain du « vieux monde » politique, et escompte apparaître alors comme « le » recours ».

L’analyse est pertinente. En bon libéral l’ancien ministre de l’économie tente d’imposer le célèbre acronyme TINA (There is no alternative) au champ de la politique. Un pari habile que tous les sondages renforcent. Ce serait lui ou l’extrême-droite, lui ou la droite. Et quelle droite. Celle d’un François Fillon le couteau entre les dents, héraut de conservateurs revanchards et sans tabou.

Certes Macron n’a pas le charisme de Barack Obama mais il emprunte au registre du président américain sortant par la tonalité positive de son discours. Notamment cette idée répété en boucle par Obama que, « pour chaque américain rien n’est écrit d’avance » ou encore, ces propos dans son discours d'adieux : « j’ai une dernière demande à vous faire en tant que Président. C’est que vous continuiez à croire non dans ma capacité à apporter le changement mais, dans la vôtre ». 

Toute la tragédie socialiste, mais aussi l’héritage de François Hollande est là. Dans la médiocrité intellectuelle et culturelle qui a régné au PS pendant plus d’une décennie, dans l'absence de travail et de préparation dont on a vu les conséquences lors de l’arrivée du président socialiste à l’Elysée.

En face, chez Macron, ça mouline et plutôt vite avec une vraie épaisseur. Si on y rajoute une rare capacité à s’entourer des meilleurs, l’ancien banquier d’affaires n’a rien d’un capitaine de pédalo.

Dès lors, la question n’est plus de savoir si, après ses électeurs et ses militants, l’appareil socialiste va rallier Macron mais, quand. Il suffit d’interroger quelques élus PS pour avoir la réponse. Ce sera vraisemblablement au soir du second tour de la primaire de la Belle Alliance. C’est quasiment écrit dans le scénario. Si Manuel Valls est vainqueur, il le sera sur un champ de ruines. Ses camarades les plus à gauche déserteront vers Mélenchon. Général d’une armée sans fantassins, il sera contraint d’aller à Canossa et de se ranger derrière Macron. Si Benoît Hamon ou Arnaud Montebourg l’emportaient, ce seraient les sympathisants de l’ancien Premier ministre qui feraient leur valise. La seule incertitude ce serait une victoire de Vincent Peillon, unique candidat à pouvoir réussir une synthèse au sein du PS.

Interrogé par La Voix du Nord à l’occasion de son passage à Lille où son meeting a réuni samedi soir 5 000 personnes, Emmanuel Macron a lancé un appel sans ambiguïté aux socialistes : «  Si ceux qui ont un jour voté socialiste souhaitent que ce soit un projet progressiste qui remporte l’élection présidentielle, il est temps qu’ils s’interrogent : c'est rarement à celui qui est en tête au passage du col qu’il revient d’apporter les bidons à celui qui est resté au premier virage de la montée. J’invite donc tous ceux qui croient dans notre projet à nous rejoindre, sans même attendre le résultat de la primaire.  »

Comme si finalement le PS avait déjà trépassé et que la primaire relevait du registre des spasmes post-mortem.

Crédit photo : © Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons


Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

131 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 15 janvier 2017 10:20

    « Histoire .../...de vidanger ouvertement l’électorat PS et de laisser comme seul rôle à celui qui sortira vainqueur des Primaires Citoyennes celui d’éteindre la lumière en partant. »


    Belle formule pour résumer la situation.
    Cette vidange ne se traduira pas pour autant par une victoire pour le candidat Macron, car le lisier risque de s’épandre dans les sillons et non dans ses propres réservoirs qui resteront inodores... mais vides ;

    • Fergus Fergus 15 janvier 2017 13:54

      Bonjour, Jeussey de Sourcesûre

      Soyons lucides : de la manière dont cette présidentielle est engagée, la qualification se jouera entre Fillon, Le Pen et Macron.

      Et pour peu que Macron n’explose pas en plein vol - ce qui est de moins en moins probable à la vitesse où s’annoncent les ralliements -, le prochain président se nommera Fillon ou Macron.

      Deux faces du libéralisme triomphant. Dès lors, il appartiendra aux Français de juger lequel sera le moins dangereux pour les acquis sociaux. Un vote par défaut, une fois de plus !


    • Laulau Laulau 15 janvier 2017 15:54

      @Fergus
      Fergus, ça ne s’arrange pas ! Vous allez bientôt pouvoir un cabinet de voyant électoral.


    • Fergus Fergus 15 janvier 2017 17:26

      Bonjour, Laulau

      Ah bon ? Parce qu’il y a une alternative à l’un de ces deux-là ?

      Bien sûr que j’aimerais voir Mélenchon au 2e tour. Et je voterai pour lui dans ce but. Mais dans un pays où les 2/3 des électeurs sont désormais à droite, cette hypothèse relève d’une très grosse cote. Et je ne parle même pas du 2e tour...


    • jmdest62 jmdest62 16 janvier 2017 06:37

      @Fergus
      Pour gagner ...il faut au minimum , croire en la victoire.
      Quant à Macron qu’il continue à enfiler des perles comme :
       « l’alcoolisme et le tabagisme se sont peu à peu installé dans le bassin minier  »
      et sa cote va vite atteindre le niveau de celle de son ancien patron.
      @+


    • Laulau Laulau 16 janvier 2017 10:39

      @Fergus

      Ah bon ? Parce qu’il y a une alternative à l’un de ces deux-là ?

      QUATRE MOIS ! Comment pouvez-vous affirmer ça quatre moins avant le scrutin ? On ne connais même pas encore les candidats (autres que Fillon et Mélenchon). Macron est une baudruche montée par les média et la finance, je ne sais pas ce qu’il adviendra, mais pour ce que j’ai vu et entendu de lui, il lui faudra encore plus de boosters financiers et sondagiers quand il se sera fait démolir au premier débat contradictoire...... A moins que les Lagardère, Bolloréet & Co décrètent qu’il en sera dispensé.


    • Fergus Fergus 16 janvier 2017 13:05

      Bonjour, Laulau

      Soyons clairs :

      il y a actuellement deux candidats assurés de pouvoir disputer la qualification pour la finale eu 1er tour : Fillon et Le Pen.

      Un 3e candidat qui peut espérer se mêler à cette lutte et déjouer les pronostics en éliminant l’un des deux favoris : Macron, si la « baudruche » n’éclate pas.

      Un 4e candidat qui peut améliorer son score, mais probablement pas suffisamment pour espérer se qualifier, eu égard à la droitisation de l’électorat français : Mélenchon.

      Derrière, qui ? Personne ! Car il est évident qu’aucun socialiste issu de la primaire n’a la moindre chance de réussir un score honorable.

      Il est même possible, voire probable, que le PS se rallie à Macron comme le bruit en court, avec de plus en plus d’insistance, au sein même du parti !

      Bref, cela conforte ce que j’ai écrit ci-dessus : une partie à trois qui, en mai, devrait donner comme vainqueur soit Fillon, soit Macron.


    • Laulau Laulau 16 janvier 2017 15:46

      @Fergus
      Il est même possible, voire probable, que le PS se rallie à Macron comme le bruit en court, avec de plus en plus d’insistance, au sein même du parti !

      Vous êtes le roi de l’hypothèse, mais vous en changez de temps en temps, plus de Bayrou ?. Pourtant si le PS se rallie à Macron, il deviendra de fait le candidat des « socialistes » et je suis quasiment sûr qu’un certain Bayrou viendra occuper la place libérée au centre.


    • Fergus Fergus 16 janvier 2017 17:59

      @ Laulau

      Bayrou risque une humiliation s’il se lance dans la présidentielle avec un Macron au zénith.

      Quant à Macron et les socialistes, je suis prêt à parier que le candidat prendra les ralliements sans la moindre concession, une manière de dire qu’il n’est pas le candidat du PS tout en bénéficiant de ses apports en élus et en voix.

      Ces gens-là sont capables de tout ! smiley


    • devphil devphil 17 janvier 2017 07:32

      @Fergus


      Faites vos jeux , rien ne va plus .................

    • amiaplacidus amiaplacidus 15 janvier 2017 10:50

      Je recycle un commentaire que j’ai déjà fait :

      Entre 2010 et 2012, Macron a gagné près de 3 millions d’€ chez Rothschild.
      Lorsqu’il devient ministre, il déclare un patrimoine ridicule.

      C’est quoi son vice ? Les courses, la roulette, le baccara, l’optimisation fiscale ?


      • izarn izarn 15 janvier 2017 14:41

        @amiaplacidus
        ...Il remplace Cahuzac.


      • amiaplacidus amiaplacidus 15 janvier 2017 15:54

        @Izarn

        Il ne remplace pas, il se rajoute à Cahuzac.

        Il n’y a que trop de personnes qui souffrent de « phobie administrative » comme les Thévenoud, Cahuzac ou autres Balkany, sans que d’autres viennent augmenter la liste.
        .
        Durant la période où Macron gagnait plus de 3 millions d’€, je gagnais environ 6 % de cette somme, avec le sentiment, justifié, d’être un privilégié*. J’ai vécu tout à fait correctement, avec une certaine aisance.
        DANS QUEL MONDE CES GENS LÀ VIVENT-ILS ?
        .
        .
        * Comme l’essentiel de ma carrière ne s’est pas faite en France, j’ai une retraite que je peux qualifier de confortable.


      • Tall Tall 15 janvier 2017 11:19

        Macron, c’est le PS.

        Il était encore Ministre de l’Economie de Hollande en août dernier et il n’a pas été viré.
        Il est juste parti, et sans claquer la porte, pour commencer sa campagne.

        • Tall Tall 15 janvier 2017 11:22

          Avec Macron, le PS assume son virage à droite ( quitte à changer de logo plus tard ) mais l’essentiel des apparatchiks resteront en place dans l’appareil « PS » 2.0.


        • izarn izarn 15 janvier 2017 14:46

          @Tall
          Les crétins ne se sont pas aperçu que Jospin avait dit en 2001 :
          « Mon programme n’est pas socialiste » ?
          Ensuite, puisque Jospin n’était pas socialiste, ils ont voté Le Pen et Chirac !
          Vaut mieux voter pour le modèle plutot que la (mauvaise) copie...


        • Clocel Clocel 15 janvier 2017 11:36

          A chaque fois je me fais avoir...

          Je pense qu’on a touché le fond, et puis non, les zombis se surpassent...


          • Jeff84 15 janvier 2017 11:37

            Bon article, mais je ne comprends pas votre usage de « libéral ». Je suis libéral, et Hollande et Macron n’ont rien à voir avec mes idées.


            J’espère que vous avez tort, et que les paléosocialistes ne se rallieront pas à Macron. C’est le seul qui ait une chance face à Fillon. Heureusement, il y aura toujours Mélenchon pour diviser la gauche, et MLP en a pris une sacrée partie aussi.

            • Alren Alren 15 janvier 2017 12:54

              @Jeff84

              Je suis libéral, et Hollande et Macron n’ont rien à voir avec mes idées.

              Comment ça les idées de Hollande-macron n’ont rien à voir avec les vôtres ?

              Vous n’êtes pas partisan comme eux du moins d’État avec étouffement progressif et continue des services publics comme la santé, l’éducation, la SNCF, la poste, la douane (qui fait la chasse aux trafiquants de drogue mais aussi aux voleurs fiscaux), pour les partenariats publics-privés qui attribuent les pertes au public et les bénéfices au privé, même s’il faut pour cela les subventionner avec l’argent public, celui des impôts indirects, payés par tous et les impôts directs ?

              Vous n’êtes pas partisan comme eux du maintien dans l’OTAN et de l’UE telle qu’elle est au bénéfice exclusif de l’Allemagne et pour la signature du CETA et du TIPP ?

              Vous n’êtes pas partisan comme eux de la loi EL Khomri et que l’accord d’entreprise soit au-dessus de la loi républicaine ?

              Car c’est le panel « d’idées » que recouvre actuellement le joli mot de « libéral » détourné de son sens premier par les pro-capitalistes, les partisans du maintien et du renforcement des privilèges pour les héritiers fortunés, de toujours plus de misère pour les pauvres et de toujours plus de dividendes pour les rentiers auto-appelés « actionnaires » alors qu’ils s’enrichissent en dormant et « investisseurs » alors que ce ne sont que de vulgaires spéculateurs prêts à gagner quelques millions d’euros en brisant des entreprises rentables et en jetant des milliers de travailleurs dans la désespérance du chômage.


            • Jeff84 15 janvier 2017 13:48

              @Alren
              Oui, je suis pour massacrer (etouffer n’est pas assez violent) tous les services publics (sauf le régalien). L’éducation publique est une vaste blague (enfin, sauf pour obtenir des ouvriers formatés, comme le voulait Bismark, son créateur), la santé publique un trou sans fond comblé tant bien que mal par les mutuelles privées. Macron est pour que tout cela reste public.


              Non, nous sommes contre l’OTAN et l’UE. Macron y est pour.

              Non, nous sommes contre le fait que l’accord d’entreprise soit au-dessus de la loi républicaine. Mais les accords collectifs ne sont pas fixés par l’Etat, et encore moins par les entreprises, mais par les syndicats, qui ne sont absoluments pas représentatifs (5% dans le privé, TOUS confondus). Donc oui, les accords d’entreprises sont forcément au-dessus des accords syndicaux. Macron ne serait pas d’accord.

              Et finalement, nous sommes contre tous les privilèges et rentes, et pour aider les pauvres.

              Eh, vous aviez une chose juste sur une dizaine. C’est au dessus de la moyenne des socialistes.

            • izarn izarn 15 janvier 2017 14:54

              @Jeff84
              Il faut préciser que « service public » est extremement bizarre dans notre pays.
              Aux USA les services publics sont gratuits. Sinon ils ne sont pas dit « publics » !
              Chez nous la plupart sont payant.
              Cherchez l’erreur.


            • Jeff84 15 janvier 2017 15:08

              @izarn
              Oui, c’est une confusion qu’adorent entretenir les paléosocialistes. Ils vont beugler que les services publics sont une bouée de sauvetage pour les pauvres (ce qu’ils ne sont absolument pas, mais passons), et que c’est pour cela qu’il faut les préserver... alors qu’une grosse partie est payant ! Et donc, qu’on pourrait privatiser le tout sans affecter d’aucune sorte les pauvres !


              Mais bon, les paleosocialistes ne sont pas à une contradiction près.

            • Le421 Le421 15 janvier 2017 16:35

              @Jeff84
              Je vous sens honnête.
              Visiblement, vous croyez ce que vous dites.
              J’espère que vous avez détruit votre Carte Vitale et que vous ne prenez pas de congés payés.
              Ces saloperies communistes indignes d’un bon libéral.

              A moins que vous n’adoptiez comme beaucoup la devise :
              Je prends ce qui m’arrange et je laisse le reste.


            • Gemini Gemini 15 janvier 2017 16:42

              @Jeff84

              C’est là où les libéraux nous prennent pour de sacrés débiles.

              La privatisation n’a jamais RIEN apporté de bon. Qui dit privatisation dit actionnaire parasite à rémunérer, donc, forcément, augmentation du coût. Sans même parler du fait que cela permet à des inutiles de gagner de l’argent alors que seul le travail de ceux qui produisent devrait le permettre.

              Qui dit privatisation d’un service dit également forte réduction de celui-ci aux seuls aspects rentables. Le reste des services n’existera plus.

              Qui dit privatisation d’un service dit vision à court terme seulement. La catastrophe de la privatisation des réseaux ferroviaires en grande-bretagne, des réseaux électriques aux États-Unis, sont quelques exemples de cette incapacité du privé à être utile à la société et à penser le long terme.

              Qui dit privatisation de services dit qu’en fait, seuls sont qui ont de l’argent peuvent décider des services dont peut bénéficier une société. C’est donc une habile façon de contourner la démocratie et de s’assurer que seuls les riches et les dominants décident de ce à quoi ont droit les sans-dents.

              En fait, il serait plus intéressant de poser la question inverse : qu’apporte à la société la privatisation d’un service ? Les services sont plus chers, réduits uniquement à ce qui est rentable, n’ont aucune vision à long terme, et ne se soumettent en rien à la délibération de la société. Tout, au contraire, est soumis aux seules puissances de l’argent et à ses critères.

              La privatisation n’a pour seul objectif réel de permettre à une caste de privilégiés, riches et dominants, de conserver et d’affermir leur domination sur le reste de la société. Bref, le bon vieux renard libre, libre de dévorer qui il veut, dans le poulailler avec des poules libres, libres de se faire dévorer par qui elles peuvent.


            • Richard Schneider Richard Schneider 15 janvier 2017 16:44

              @Alren
              Je pense que votre réponse à Jeff 84 mériterait d’être étoffé : il y a la matière et la réflexion. Peut-être un article ces prochains jours ?


            • Jeff84 15 janvier 2017 17:10

              @Le421
              En effet, je préfèrerais ne pas payer pour ces saloperies communistes, c’est exactement ce qu’elles sont. Enfin, la carte vitale. Les congés payés ne posent aucun problème du point de vue libéral.


            • Jeff84 15 janvier 2017 17:34

              @Gemini
              Bravo, un argument basé sur un fait réel. C’est rarissime, et surtout courageux, venant d’un socialiste. Donc, la privatisation anglaise du rail. Faisons le bilan :

              - augmentation de 120% du trafic passager en 20 ans, alors que le public l’avait réduit de 25% en 50 ans
              - réduction de plus de 50% des subventions publiques par passager
              - aucun accident majeur depuis 15 ans, alors que c’était monnaie courante pendant la gestion publique et juste après la privatisation (vu l’état de délabrement du réseau, les opérateurs privés n’ont pas pu tout faire immédiatement), et quasiment plus de mort par accident depuis 10 ans. Malgré un trafic qui a plus que doublé, je le rappelle.

              Comme catastrophe, ca se pose là. Vous savez, il y a une raison si les socialistes ne donnent quasiment jamais de faits : ils vont toujours dans le sens des libéraux. Vous avez vos raisonnements foireux et vos bons sentiments, nous avons la réalité.

              Le capitalisme, c’est pas sexy, mais ça marche.

            • Jeff84 15 janvier 2017 17:36

              @Richard Schneider
              Lisez les archives, j’en ai lu des dizaines qui sont d’exacts copié-collés.


            • Et hop ! Et hop ! 15 janvier 2017 19:49

              @Jeff84 : Restons en France, les activités qui ont été privatisées en premier sont toutes celles qui marchaient très bien et rapportaient des milliards de recettes non fiscales à l’État : GdF, Total, France Témécom,.. les autoroutes,... les barrages hydro-élécrtriques,.. pour ne pas parler de la loi de 1978 interdisant à l’État de se financer à la Banque de France, epuisl’euro qui font perdre à la Banque de France tout le profit de l’émission monétaire.


              Le secteur public français a créé des entreprises qui étaient les plus avancées du monde à tous point de vue (nucléaire, TGV, Aibus, Ariane Espace, IGN, satellites, INSERM, EdF, y compris par le fait de bien payer tout son personnel de base, et normalement ses dirigeants.

              Le défaut des entreprises publiques comme Edf, la vraie raison de leur transformation en SA cotées en bourses, est quelles ne payaient aucuns dividendes à des actionnaires, et aucun intérêts à des banques puisqu’elles se finançaient par des emprunts obligataires souscrits par les ménages et les entreprises françaises.


            • Jeff84 15 janvier 2017 20:22

              @Et hop !
              En quoi cela est-il une preuve de quoi que soit, à part du fait que l’Etat est un horrible gestionnaire, obligé de vendre les bijoux de famille pour payer ses armées de fonctionnaires à coup de déficit ?


              Qu’est-ce qui vous permet de penser que si ces secteurs avaient été ouverts au privé, ces formidables avancées n’auraient pas continué, au lieu d’être stoppées depuis les années 70 ?

              Je me fiche complètement que des dividendes soient versés, tant que les utilisateurs payent moins cher, un service de meilleur qualité.

            • sokom 16 janvier 2017 14:01

              @Jeff84
              Ce que vous ne percuter pas vous les libéraux, c’est que vous ne pouvez pas libéraliser tout !

              Je suis pour le libéralisme total pour tout ce qui ne touche pas les secteurs clé d’une économie.
              Par contre, la finance, l’énergie, les télécoms, la santé, l’éducation... tout ce qui entre dans le « bien commun », monopole d’état, sous notre contrôle. J’aurais même ajouté l’agroalimentaire, y’en a marre de bouffer toute cette merde.

              Si vous laissez ces choses entre les mains d’acteurs privés, vous n’en aurez jamais pour votre argent.

            • Jeff84 16 janvier 2017 19:21

              @sokom

              Marrant, dans la réalité c’est exactement le contraire qui est toujours observé : quand vous libéralisez, les prix s’effondrent toujours. Par exemple, dans le cas du rail britannique, mais aussi dans absolument tous les autres cas. Pas un socialiste n’a jamais réussi à me fournir un seul cas réel où le secteur est libéralisé (donc, où il n’y a plus de monopole public) et où les prix augmentent.

            • Et hop ! Et hop ! 16 janvier 2017 23:30

              @Jeff84 : L’État n’est pas un horrible gestionaire puisque les premières entreprises privatisées pour des motifs idéologiques, étaient extrêmement profitables.


              L’État n’est pas un horrible gestionaire, c’est lui qui a développé en France tout le secteur industriel qui a fait que notre pays était en 1990 le 3e pays du monde par son PIB, après les USA et le Japon qui sont beaucoup plus gros.

              Toute les grandes entreprises leader de France, depuis Saint Gobain au XVIIe siècle, l4institut Pasteur, jusqu’à Alshtom, EdF, Aréva, l’INRA, le CERN, Airbus, Ariane, a été développé par l’État, par des ingénieurs formés dans des écoles d’État (Mines, X, Ponts, etc.). Le secteur commercial privé n’a jamais rien développé, il vit sur le profit à court terme et n’investit pas dans ds grands programmes.

            • Et hop ! Et hop ! 16 janvier 2017 23:35

              @Jeff84 «  Pas un socialiste n’a jamais réussi à me fournir un seul cas réel où le secteur est libéralisé (donc, où il n’y a plus de monopole public) et où les prix augmentent. »


              Le prix de l’électricité, la moins chère d’Europe avant qu’on réforme EdF pour la privatiser, afin de permettre à des fonds d’investissements étrangers de la racheter et d’augmenter les prix.

              Le prix de l’enseignement supérieur au fur et à mesure qu’il est privatisé sur le modèle des écoles de commerce, avec obligation d’emprunter pour payer sa scolarité.

              Le prix de la Santé, celui des mutuelles privées.


            • michel-angelo michel-angelo 15 janvier 2017 11:49

              Mais dans quel monde on vit ?

              Macron l’enfant prodige de la finance plébiscité par les français !!!!

              Le système est bien fichu qui fait croire aux ignorants que le pompidolisme macronien est l’avenir.

              Lui qui proposait les 37h !


              • Clocel Clocel 15 janvier 2017 11:56

                @michel-angelo

                Faut quand même reconnaître qu’asseoir le MEDEF dans le fauteuil suprême, ça n’avait pas encore été essayé ! smiley

                Depuis le temps qu’on tourne autour...

                La revanche des collabos...


              • Fergus Fergus 15 janvier 2017 14:06

                Bonjour, michel-angelo

                Une majorité des ouvriers de notre pays plébiscitent bien Le Pen dont le seul véritable objectif n’est pas d’améliorer la condition des ouvriers et employés français, mais de faire prospérer la PME familiale.

                Le problème est que, depuis des décennies, les deux grands partis français, gaulliste et socialiste, ont tourné le dos aux classes populaires. Dès lors, les électeurs se laissent séduire par des chimères.


              • jaja jaja 15 janvier 2017 14:16

                @Fergus

                C’est complètement faux ! Une majorité d’ouvriers s’abstient toujours aux élections et ne vote pas FN... seule une minorité vote... 61% d’abstention chez les ouvriers au premier tour des Régionales 2015 (58% chez les employés)...

                http://www.francetvinfo.fr/elections/regionales/elections-regionales-qui-sont-les-abstentionnistes_1209285.html


              • Fergus Fergus 15 janvier 2017 14:24

                Bonjour, jaja

                Vous avez raison, je corrige : une majorité des ouvriers qui votent.

                Mais ne nous voilons pas la face, les autres comptent pour du beurre du fait de leur abstention. D’où l’intérêt pour un candidat comme Mélenchon de tout faire pour les reconquérir. Avec à la clé cette énorme hiatus qui n’est pas levé sur l’immigration, point d’achoppement en 2012.


              • jaja jaja 15 janvier 2017 14:32

                @Bonjour Fergus,

                Mélenchon est un socialo comme les autres... Il l’a déjà largement prouvé ne serait-ce qu’en participant au gouvernement social-libéral du privatiseur Jospin et en continuant de nos jours à tresser des louanges à Mitterrand l’homme des répressions coloniales et de la Guerre du Golfe...

                Perso si Poutou n’est pas qualifié, je m’abstiens aux deux tours...


              • Sparker Sparker 15 janvier 2017 14:57

                @jaja

                « je m’abstiens aux deux tours »
                JAJA aime les doubles pénétrations...

              • jaja jaja 15 janvier 2017 14:59

                @Sparker

                Tiens un obsédé smiley


              • izarn izarn 15 janvier 2017 15:12

                @jaja
                Les prolétaires étaient majoritairement au PCF, pas à la LCR.
                Qui peut croire cette propagande stupide ?
                Il est exact qu’une bonne partie sont allés au FN.
                Une des raisons c’est l’observation de Georges Marchais sur la concurrence entre le prolo français, et l’immigré d’Afrique du Nord, sous payé, trés sage, ne faisant jamais grève...Le préféré du CNPF, à l’époque.
                Les prolos ensuite sont pas cons : Ils ont observé les délocalisations accélérées par l’UE avec la libre circulation des capitaux, l’acceptation en UE de pays de l’Est trés pauvres, au prolétariat exploité à mort et sous-payé. Concurrence parfaitement ignoble et déloyale entre travailleurs.
                L’exact contraire de « l’Internationale », n’est-ce pas ?
                Or qui est contre l’UE et les migrants ?
                Le NPA ? Le PCF ? Mélenchon ?
                Alors finalement qui défends le prolo ?

                CQFD.


              • jaja jaja 15 janvier 2017 16:17

                @izarn

                La mondialisation capitaliste c’est effectivement la concurrence à tous les niveaux... Seule la solidarité entre les exploités de ce monde, l’internationalisme peut changer la donne.
                Le racisme même masqué sous le masque de l’islamophobie vise à diviser les exploités entre eux.... Marchais fut l’un des artisans de la formidable régression du PCF il a joué avec la division des travailleurs après s’être couché en 1968...

                Dire que l’immigré ne fait jamais grève, comme vous le dites est une contre-vérité historique... Déjà dans les années 70 les luttes des OS (Renault) étaient massives... Elles ne furent que très peu soutenues par les ouvriers professionnels... idem dans les années 80 (Talbot) et bien d’autres usines, comme la mienne, Jeumont Schneider à la Plaine-Saint-denis où la grève des OS ne reçut aucun soutien des ouvriers professionnels, sans parler de la maîtrise à la botte du patron souvent issue du PCF...

                De nos jours les luttes comme celles de PSA à Aulnay sont menées par beaucoup de travailleurs d’origine immigrée et ce sont nos camarades de lutte ! Ils ont d’ailleurs virés vos potes du FN alors qu’ils venaient distribuer leur merde à la porte de l’usine...

                D’autre part si les institutions de l’UE sont à détruire elles ne sont pas les seules... Ce sont les capitalistes qui mènent le jeu partout et non leurs toutous, les Commissaires européens, comme les fachos le disent pour tenter de cacher qui est le véritable ennemi des travailleurs.... Les capitalistes ont de multiples institutions pour les défendre, que ce soit au plan international ou national... Le Conseil de Sécurité de l’ONU, le FMI, la Banque mondiale, l’OMC, tous font le jeu du Capital et donnent le ton des privatisations et de l’austérité... Ces institutions, tout comme celles de l’UE devront disparaître dans un monde devenu socialiste où la propriété privée des entreprises et des banques aura vécu......

                Qui défend le prolo... ? Mais le prolo lui-même et ce ne sont sûrement pas les milliardaires fascistes de Saint-Cloud qui vont le faire...
                Heureusement une majorité ne se laisse pas prendre par la démagogie raciste de ces friqués !


              • Le421 Le421 15 janvier 2017 16:38

                @jaja
                Mélenchon est un socialo comme les autres...

                Ah ?

                Elle est bonne celle-là !!
                Je vais m’en resservir pour faire rire les copains.

                Sinon, c’est quoi votre produit ??  smiley


              • michel-angelo michel-angelo 15 janvier 2017 20:41

                @jaja

                Ouh là...

                Mon commentaire initial n’était pas si inoffensif que je le pensais. Apparemment j’ai mis le doigt sur un problème majeur.

                Je me souviens de vous en 2012.

                Il faudrait passer à autre chose et arrêter de renvoyer à la face de Mélenchon son passé de sénateur socialiste. Au passage, il a aussi été d’extrême gauche à un moment...

                Evoluez.

                Le programme de la France Insoumise est le meilleur parmi ceux qui ont une chance de sortir du lot.


              • Eric F Eric F 15 janvier 2017 21:00

                @Fergus
                Bonsoir Fergus, qu’appelez-vous « hiatus sur l’immigration » ?


              • Coriosolite 15 janvier 2017 11:59

                Bon article qui résume bien les évolutions à gauche.

                Les ralliements des cadres du PS sont en cours, pas encore de grosses pointures mais ça va venir.

                Ici en Bretagne, terre sociale-démocrate, le vice-président du conseil régional a rejoint Macron, sans que Le Drian s’en émeuve tant que ça.


                • Le421 Le421 15 janvier 2017 16:41

                  @Coriosolite
                  Et vous appelez ça la gauche ??

                  Beaucoup d’imagination quand même.

                  Nous, on se frotte les mains, terrorisés que nous sommes par cette concurrence « de gauche » !!

                  Mort de rire.

                  L’important, c’est que tant que les idiots diront ça, nous, on avance.


                • Coriosolite 15 janvier 2017 19:07

                  @Le421
                  L’idiot vous remercie du compliment.

                  Sinon à part injurier, vous avez quelque chose de sérieux à dire ? Des arguments ?


                • rogal 15 janvier 2017 12:28

                  Enfin un social-traître tout à fait présentable. De quoi se plaint-on ?


                  • Jeff84 15 janvier 2017 15:22

                    @rogal
                    « social-traître », c’est pour remplacer « socialiste » après la mort prochaine du PS ? Ca sonne pas mal.


                  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 15 janvier 2017 12:42

                    Macron c’est la création du MEDEF, rien d’autre.
                    Il ne représente qu’une infirme portion des Français, ceux qui trouvent leur intérêts dans un libéralisme sauvage et agressif !


                    • Fergus Fergus 15 janvier 2017 14:12

                      Bonjour, Nicole Cheverney

                      Détrompez-vous, Macron mord dans tous les électorats.

                      J’ai parlé ailleurs de déni, ne tombez pas dans ce piège : Macron, c’est autre chose qu’un simple produit électoral fabriqué : il séduit réellement énormément de gens, de gauche comme du centre et de la droite juppéiste, des jeunes comme des vieux, des urbains comme des ruraux.

                      Ce qui se passe à mon avis, c’est que les Français veulent tirer un trait sur le PS et LR. Dès lors, ils se raccrochent à celui qui, hors France Insoumise et Front National, ne se revendique ni de l’un ni de l’autre.


                    • Jeff84 15 janvier 2017 15:16

                      @Fergus
                      Bien vu, mais il ratisse largement plus à gauche quand même. En fait, il a surtout profité de l’effondrement complet du PS. LR n’en sont pas à ce stade.


                    • Fergus Fergus 15 janvier 2017 15:36

                      Bonjour, Jeff84

                      « il ratisse largement plus à gauche quand même »

                      Certes ! Mais si les allégeances se multiplient dans les semaines à venir, Macron peut réussir son OPA sur le centre. Un évènement qui pourrait devenir un cauchemar pour Fillon.

                      Et pour peu que cette dynamique se confirme ensuite dans les urnes, c’est, après le PS, LR qui partirait en vrille du fait d’un échec dans une élection présumée imperdable il y a encore quelques semaines. 

                      Cette présidentielle s’annonce tout à la fois consternante (du fait de la personnalité du probable vainqueur et par conséquent de la pérennité d’une politique libérale) et croquignolette (du fait de son déroulement tout à fait inattendu).


                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 15 janvier 2017 15:44

                      @Fergus

                      bonjour,

                      Ils veulent tirer un trait sur le « système », surtout ! Et ne sont pas dupes du produit Macron. Vous verrez, Macron c’est un peu comme les produits bancaires, des bulles, c’est volatile, éphémère, bref... un effet de mode. 

                      Il est vrai que l’emballage peut paraître séduisant pour les jeunes étudiants des écoles de commerce, ses groupies - (filles et garçons), mais croyez-vous que le reste des électeurs aient envie de voter pour une sorte de Claude François de la politique ? S’il remplit quelques salles pour ses meeting, il faudra qu’il remplisse les urnes et ça, ce sera une autre chanson !


                    • Jeff84 15 janvier 2017 16:40

                      @Fergus
                      Je ne crois pas que Fillon aura une politique libérale. J’aimerais y croire, mais je ne peux pas. Cela fait un siècle que nous allons toujours vers plus d’état, donc vers moins de libertés individuelles. Je ne vois aucune issue à part le totalitarisme. Fillon est peut-être bien intentionné, mais il n’a pas la volonté, ni le courage, ni le programme ambitieux d’une Thatcher.


                    • Le421 Le421 15 janvier 2017 16:44

                      @Fergus
                      Macron ratisse à gauche... Aux LR, Modem et PS.
                      La gauche... du FN, oui, d’accord.
                      Demandez à un électeur FI si il va voter Macron, juste pour voir !!  smiley


                    • Gemini Gemini 15 janvier 2017 16:48

                      @Jeff84
                      Le libéralisme n’est pas la liberté. C’est le totalitarisme des riches sur les autres. Bref, pas de grande différence avec ce qu’il y a maintenant. La seule différence serait peut-être qu’actuellement, les esclavagistes qui dominent se servent de l’état pour s’enrichir et dominer encore plus, tandis qu’avec le libéralisme, ils ne pourraient guère s’en servir.

                      Mais, fondamentalement, ça reste la même chose : les riches dominent impitoyablement les autres pour le seul profit. Le bien commun est un mot vide de sens pour tous ces pourris qui n’ont d’humain que le nom.


                    • Fergus Fergus 15 janvier 2017 17:39

                      Bonjour, Le421

                      « Demandez à un électeur FI si il va voter Macron, juste pour voir !! » 

                      Je connais d’autant plus la réponse que je suis moi-même un électeur de FI.

                      Mais en dehors de FI, Macron ratisse partout, c’est un fait. Même dans les bistrots où les discussions politiques avaient disparu, j’entends s’exprimer des gens séduits par Macron et son positionnement « ni de gauche ni de droite », aussi bidon soit-il. Et ça, c’est à mes yeux un signe tangible de la réalité du phénomème de séduction qui agit actuellement sur les Français.

                      Un peu plus haut, Nicole Cheverney parle de « mode ». C’est possible, mais au train où vont les choses, on risque fort de subir cette mode durant 5 ans.


                    • Jeff84 15 janvier 2017 17:51

                      @Gemini
                      Eh, il semble que nous soyons d’accord sur certaines choses. Mais d’où tenez-vous que le libéralisme donne un quelconque pouvoir aux riches sur les pauvres ?


                    • Gemini Gemini 16 janvier 2017 10:02

                      @Jeff84
                      Par le simple truchement de la liberté d’entreprendre et du fait que l’on laisse quasiment tout à ces initiatives.

                      Ne peuvent entreprendre que ceux qui en ont les moyens, essentiellement financiers, mais également intellectuels.

                      Ne peuvent donc entreprendre que ceux qui sont déjà riches. Les autres devront au mieux se contenter de quelques miettes de micro-crédit.

                      Également, ne peuvent entreprendre que ceux qui ont le niveau intellectuel nécessaire, ou plutôt, devrais-je dire, ceux qui ont la formation nécessaire. Là encore, seuls ceux qui ont eu les moyens auparavant de se donner ces connaissances pourront le faire.

                      Les autres sont condamnés à rester les exclus et parias de la société, et d’en rester au statut de larbins de ces entrepreneurs déifiés.

                      Enfin, puisque seuls ceux qui ont déjà les moyens d’entreprendre peuvent décider de ce qui se fait dans notre société, cela renvient à confisquer la démocratie à leurs seules initiatives.


                    • Jeff84 16 janvier 2017 20:09

                      @Gemini
                      Foutage de gueule, je suis parti de rien, comme quasiment tous mes clients qui ont réussi. En fait, tous, maintenant que j’y réfléchis. Les deux seuls qui ont hérité bouffent leur pognon, c’est tout ce qu’ils font.


                      Celui qui a le mieux réussi financièrement (cette année, il va dépasser les 25k de revenu mensuel moyen), est immigré portugais, dyslexique, ses parents sont petits paysans, il n’a aucune éducation, il n’avait aucun contact en France, et il était interdit bancaire quand je l’ai connu. Ah oui, j’oubliais, il baragouinait le français. C’était il y a huit ans.

                      Et l’éducation ? Moi-même, je n’avais pas d’argent ou de temps à perdre avec l’éducation, alors j’ai pris les bouquins, les annales, et j’ai tout obtenu sans aucun cours. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai choisi la comptabilité, je pouvais tout passer en candidat libre.

                      Les seules barrières sont dans votre tête. Je n’ai jamais eu de client qui s’est sorti les doigts du cul et qui n’y est pas arrivé. Jamais.

                      Quand au fait que les salariés sont des larbins, je rigole. Un bon salarié dicte ses conditions. Si jamais je ne le payais pas pour ce qu’il produit, il se barrerait, et il aurait bien raison. Mais je ne suis pas un crétin, alors les paye mieux que la concurrence.

                    • Gemini Gemini 23 janvier 2017 23:01

                      @Jeff84
                      Vos exemples sont probablement tout à fait vrais, mais n’ont aucune valeur autre que d’indiquer qu’il peut exister quelques cas où cela fonctionne. Ce ne sont que des exceptions, mais en aucun cas la règle.

                      Ceci étant, je vous invite plutôt à étudier les statistiques de près, ce qui est le seul moyen de connaître la réalité des faits. Le reste relève du mythe.

                      Je pourrais vous citer des exemples qui « prouvent » tout et leur contraire avec des cas particuliers.

                      Enfin, pour terminer sur votre considération du salarié, elle est là encore faussée. Vous généralisez quelques cas particuliers. Si ce que vous dites est vrai dans certains secteurs bien particuliers où il reste difficile de recruter et où les employeurs ne peuvent pas facilement se permettre de traiter leurs employés comme de la merde, c’est loin d’être le cas général. Sur ce sujet également, je vous invite plutôt à lire les très nombreuses études sociologiques parues sur le sujet.

                      Je comprends que vous ne voyez le monde que par le tout petit bout de votre lorgnette, mais vous ne pourrez pas le comprendre si vous en restez là. Vous ferez parti de ces béats qui n’ont pas compris pas comment les peuples peuvent voter le Brexit, haïr l’Union Européenne, ou élire Donald Trump.

                      Le libéralisme a fait énormément de mal au monde, et continue. Croire que le chacun pour sa gueule et le tout pour le fric comme seules valeur peut permettre de déboucher sur des sociétés où il fait bon vivre et où nous sommes heureux est pour le mieux naïf.

                      Les effets du libéralisme et de ses avatars nous ramène vers les abîmes du fascisme. Les extrêmes droites explosent partout en Europe. Aux U-S, elle a déjà gagné avec Trump, au R.U aussi avec le Brexit, et cela semble bien parti pour empirer. Ce système est gravement malade et nous tous en payons le prix.


                    • oncle archibald 15 janvier 2017 13:09

                      Macron a au moins un avantage sur tous les autres socialistes, il sait compter. Avec lui on aurait sans doute une gestion du budget de l’état moins désastreuse qu’avec ses prédécesseurs et si on équilibre les comptes alors, et alors seulement, on peut commencer à penser à des projets intelligents. Et intelligent il l’est. Jeune, et par définition audacieux aussi, sa démarche le montre sans ambiguïté. Finalement ce ne serait pas un si mauvais cheval !


                      • rogal 15 janvier 2017 13:23

                        @oncle archibald
                        Il sait compter, en effet ; surtout les milliards aux entreprises, pour suréquilibrer leurs comptes. C’est que l’on voit son intelligence supérieure  !


                      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 15 janvier 2017 13:25

                        @ Oncle Archibald,

                        C’est normal qu’un ex- banquier sache compter ! Tout dépend pour qui ! Et aux dépens de qui, d’après vous ?


                      • ENZOLIGARK 15 janvier 2017 13:26

                        @oncle archibald ... , ... Aloha * ... , ... jusqu ’ a combien y sait compter ce nain UMP$ ! ? . ... Vous en etes deja plus de 2 . 000 . 000 . 000 . 000 d ’ euros sous le niveau de la mer ... . $ouquez les gOOOlois ... ! $ouquez les gOOOlois... ! $ouquez les gOOOlois ... ! . AhAhAhAhAh ... . ... AFF ИСС pe a Corsica * ... .


                      • oncle archibald 15 janvier 2017 14:39

                        @rogal : non là vous parlez de Hollande, vous vous souvenez ? L’ennemi de la finance, le roitelet sortant.


                      • oncle archibald 15 janvier 2017 14:41

                        @Nicole Cheverney : savoir compter c’est juste savoir nous éviter de finir comme les grecs !


                      • Jeff84 15 janvier 2017 15:19

                        @oncle archibald
                        En effet, même si je ne l’aime pas, il retardera un peu le défaut de paiement, par rapport à un Mélenchon qui le provoquerait sans aucun doute avant la fin de son mandat.


                      • oncle archibald 15 janvier 2017 15:34

                        @Jeff84 : L’élection très peu probable il est vrai de Melenchon provoquerait immanquablement la délocalisation du peu d’industries qui nous restent et par conséquent une augmentation énorme du chômage avec en corollaire des caisses vides et la faillite de l’état. Melenchon serait bien pire que Tsipras puisque Tsipras a pris le gouvernail d’un pays qui était déjà en faillite tandis que Melenchon mettrait en faillite un état qui marche sur le fil du rasoir depuis trois décennies au moins.


                      • Fergus Fergus 15 janvier 2017 13:45

                        Bonjour, Henry

                        Bravo pour cette lucidité !

                        La plupart des commentaires qui, sur ce site, sont dans le déni du phénomène Macron, risquent de connaître des lendemains difficiles, faute d’avoir jaugé cet adversaire, plus redoutable qu’il n’y parait, à la hauteur de ses capacités et de ses soutiens.

                        Personnellement, je ne vois rien qui soit de nature à annoncer un reflux de la dynamique macronnaise dans les toutes prochaines semaines.

                        C’est pourquoi, lorsque vous écrivez « la question n’est plus de savoir si, après ses électeurs et ses militants, l’appareil socialiste va rallier Macron mais, quand », j’approuve totalement. Cela rejoint d’ailleurs ce que j’ai moi-même laissé entendre dès mardi dernier dans mon propre article sur le sujet.


                        • wesson wesson 15 janvier 2017 15:41

                          @Fergus

                          Sans nier l’existence d’un « effet Macron », il ne faut pas non plus le surestimer. L’accès au second tour se fera aux environs de 20%, et pour y arriver dans un tel fractionnement politique, il faudra rassembler bien au delà du simple intérêt ou de la curiosité médiatique.

                          Et c’est là où intervient le principal problème de Macron : son racisme de classe qu’il ne peut s’empêcher d’exprimer dès lors qu’il est en déplacement public.

                          Et là encore il vient de nous en donner un bel exemple : « l’alcoolisme et le tabagisme se sont peu à peu installé dans le bassin minier », ce qui est d’ailleurs rigoureusement faux lorsque on étudie les chiffres de manière détaillée. 

                          Et il y a également la pantalonnade des ralliements : Hollande qui aurait lui-même envisagé de soutenir Macron. Pensez-vous que cela au final aidera son mouvement ? 

                          Le PS est en train d’exploser. Dès le 1er tour de la primaire je pense que les choses seront jouée : en cas de très faible participation ce sera un sauve qui peut général au PS, et tous tenteront le sauvetage sur le radeau Macron. C’est parfaitement clair.

                          Mais là où je pense que vous faites erreur, c’est de croire que cet improbable attelage entre un politicien apparu ex-nihilo et un PS en pleine débandade puisse attirer vers soi assez de voix pour passer le second tour ? C’est vraiment pas pour moi l’hypothèse la plus plausible. 

                          Macron fera un score honorable, mais pas suffisant pour aller au second tour. Le plus probable reste encore et toujours un duel Le Pen - Fillon.



                        • izarn izarn 15 janvier 2017 16:03

                          @wesson
                          la posture de Bayrou peut etre interessante ; il peut monayer avec Fillon du centrisme, qui éviterait à Fillon de trop dévier de son programme de lui-meme. Bayrou peut essayer la nomination de premier ministre, ce qui peut rassurer pas mal de gens.Et meme d’ex P« S »...
                          A ce moment l’effet Macron explose...
                          Si Bayrou se présente, cela détruira Macron, mais affaiblira Fillon....Faut voir....

                          Ensuite la pseudo vision de Macron : Un capitalisme libéral « social »....la troisième voie ?
                          Le Blairisme ? En France cela a donné Jospin/Hollande. On a vu le résultat.
                          On a vu ce que cela donne : Rien du tout, des centers mini-jobs du pauvre pour maquiller les chiffres du chomage dans l’UE de la concurrence libre et faussée entre travailleurs. Bref poudre aux yeux....
                          Cette vison touche à sa fin, Renzi viré....Il n’y a plus que Merkel...
                          Macron/Merkel ?
                          Quelle horreur !
                          De fait on aura comme résultat l’explosion certaine de l’UE...
                          Pourquoi pas ?
                           smiley


                        • JL JL 15 janvier 2017 16:15

                          @wesson, bonjour,

                           
                           ’’Macron fera un score honorable, mais pas suffisant pour aller au second tour. Le plus probable reste encore et toujours un duel Le Pen - Fillon.’’
                           
                           Et comme Fillon a toutes les chances de l’emporter, Macron pourra fièrement annoncer auprès des caciques de l’UMPS : « mission accomplie ; boutique PS sauvée ; manettes transmises aux copains de la boutique d’à coté ; longue vie aux Ripoublicains faucialistes ».

                        • Fergus Fergus 15 janvier 2017 17:52

                          Bonjour, wesson

                          Je crois que vous commettez une erreur de jugement. Si, comme vous, je pense que le PS va sortir laminé du processus de la primaire, ce sera forcément à l’avantage de Mélenchon d’un côté et de Macron de l’autre.

                          Mais il n’y aura pas, à mon avis, d’« attelage » entre les socialistes et Macron. Les élus du PS se rallieront sans conditions ! Et cela ne plombera par conséquent pas Macron qui, de plus, devrait voir venir à lui de nombreux centristes et des transfuges juppéistes de LR.

                          Autre chose : avec un PS carbonisé ou absent, et un Mélenchon limité à 17 ou 18 % dans le meilleur des cas, la qualification au 2e tour devrait à mon avis plutôt se faire aux alentours de 22 ou 23 %.

                          Pour ce qui est des problèmes de « classe », vous avez raison. Mais il y a des moments où les électeurs n’écoutent plus que ce qu’ils veulent entendre, comme on a pu le vérifier à de multiples reprises avec Le Pen ;


                        • wesson wesson 15 janvier 2017 19:36

                          @Fergus
                          Une reddition sans condition ne veut pas non plus dire « une élection ». Est-ce que les électeurs voudront remettre au pouvoir les mêmes, mais dans un emballage différent, ça je ne le pense pas. 


                          Notez que je n’ai pas parlé de Mélenchon, et que je pense - comme vous - qu’il ne sera pas élu. 

                          J’ai juste du mal à penser qu’il soit encore possible de nos jour qu’un pur produit de la communication puisse arriver à catalyser assez de voix pour passer l’étape du premier tour. 



                        • Art50 Art50 17 janvier 2017 08:07

                          @Fergus
                          C’est marrant les gens qui ne croient pas aux sondages et qui se servent des sondages pour échafauder des hypothèses alors que pour l’instant ni le FN , ni Macron , ni le « Solférinien » n’ont mis leur programme (écrit) sur la table .
                          Pour le MLP y parait que ce sera début février ,
                          Pour le « Solférinien » va encore falloir attendre de savoir qui sera désigné pour aller « négocier » à droite - à gauche pour ensuite « éventuellement » écrire quelque chose dont on se dit, déjà , que , de toute façon , ça ne sera pas respecté.
                          Quant à Macron il a l’air , pour l’instant , de s’occuper plus de la forme que du fond ....et ça commence vraiment à se voir  ::« quand on a rien à vendre il faut savoir l’emballer »(Coluche)


                        • Fergus Fergus 17 janvier 2017 09:39

                          Bonjour, Art50

                          Vous vous trompez d’interlocuteur : je n’ai jamais dit que « je ne crois pas aux sondages ». Je les considère comme des outils, plus ou moins précis selon les circonstances, et parfois faillibles. Mais en règle générale, ils sont globalement plutôt fiables en termes de tendances et de rapports de force à un moment M.

                          Bien sûr que les programmes ne sont pas encore connus, mais les projets sont déjà bien dessinés et brossent le positionnement des postulants à la présidentielle. Qui plus est, vous savez pertinemment que, pour la majorité des électeurs, le gagnant d’une élection ne l’est pas sur son programme, mais sur sa couleur politique, deux ou trois arguments de poids et son charisme. 

                          Pour ce qui est de Macron, je ne fais aucun pari : j’observe simplement ce qui se passe, à la fois dans l’opinion et dans les appareils politiques. Rien ne dit qu’il pourra aller au bout de son aventure, mais une chose est sûre, il a réussi à faire douter ceux - très nombreux - qui le vouaient à l’échec avant même la fin de 2016.


                        • jmdest62 jmdest62 17 janvier 2017 17:38

                          @Fergus
                          «  
                          mais les projets sont déjà bien dessinés et brossent le positionnement des postulants à la présidentielle.. »
                          Ah bon ? essayez de me dessiner(même à gros traits) le « projet » de Manu « t’as vu mon costard » Macron et celui du futur vainqueur du congrès PS en cours......je suis impatient

                          @+


                        • izarn izarn 15 janvier 2017 14:32

                          Texte de propagande. Qui peut croire en l’objectivité de Morelle ?
                          N’importe quoi...
                          Qui peut croire dans la réalité de l’héritage de Hollande qui est encore plus décevant que celui de Sarkosy ?
                          N’importe quoi.
                          Il n’y a dans ce texte aucune motivation à voter pour ce type, qui sort du néant, n’a jamais été élu, (Comme de Villepin, mais à coté de Villepin est un géant) n’est resté que deux ans à faire des conneries sans interet dans le gouvernement...Valls !
                          Soyons réalistes pire que Sarkosy c’est Hollande, donc bien entendu, Fillon est le mieux placé, et sa stature est considérablement plus importante, ainsi que sa crédibilité à l’international !
                          Assez des marioles et des capitaines de pédalo !
                          De meme Marine Le Pen est bien connue de longue date à l’international, et meme aux USA, ainsi qu’en Russie.
                          Macron par jacques Sapir :
                          Le bilan de ce dernier n’est guère plus glorieux que celui de son ancien patron (Valls). Les autocars, lancés à grand son de trompe, s’avèrent être une arnaque de première grandeur, sa réforme de dérèglementation de certaines professions s’avère être un désastre total ; enfin, la responsabilité d’Emmanuel Macron est tout autant engagée dans le vote de la très contestable (et très contestée) « loi travail » que celle de l’ex-Premier ministre.

                          Circulez, y a rien à voir.
                          Macron c’est bon pour les couillons désespérés qui sont encore P« S »...Financé par la banque et le « Système », les merdias payés par celui-ci. Grotesque !
                          Meme Bayrou est plus crédible...


                          • roman_garev 15 janvier 2017 14:37

                            Sur cette photo, il est BORIS VIAN tout craché...


                            • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 15 janvier 2017 17:56

                              @roman_garev

                              Vous voulez sans doute dire que cette photo de Macron fait penser à cette photo de Boris Vian qui reste en image subliminale dans les circonvolutions cérébrales de certaines personnes culivées mais plus toutes jeunes.

                              C’est surtout le N&B, l’éclairage et la pose qui produisent cet effet.

                              Au « deuxième rabord », ils ne se ressemblent pas plus que moi je ressemble à l’abbé Pierre (mais avec un peu de travail je pourrais y arriver). Comme rien n’est innocent en communication, surtout quand le client paie bien, j’aurais tendance à penser que le graphiste a travaillé sur une directive de chef de projet qui avait une idée derrières la tête. Mais laquelle ? Je ne sais pas.


                            • roman_garev 15 janvier 2017 19:19

                              @Jeussey de Sourcesûre
                              Non, pas celle-là, mais celle-ci. Ici le sourire de Boris est plus large, mais on peut comparer aussi à celle-ci. Donc ni l’éclairage, ni la pose n’y sont pour rien, il y a une ressemblance évidente.

                              Comme M. Macron m’est absolument inconnu, je me suis peut-être déjà mieux placé pour ne juger que l’extérieur...

                            • Clouz0 Clouz0 15 janvier 2017 14:40

                              La course est lancée mais Macron ne pourrait-il pas être tué par les ralliements ? smiley

                              Royal ou Hollande (par ex) n’ont-ils pas un plus fort effet repoussoir qu’attractif ? 
                              Et quid des centristes oscillants et foutrement incapables de s’entendre entre eux ?
                              Il va bientôt lui falloir choisir parmi ceux qui ne tarderont pas à se presser à sa porte lesquels lui seront vraiment utiles et lesquels risquent de le desservir. Casse-tête en perspective pour d’écarter certains vieux chevaux de retour (ou éléphants) encore influents dans les appareils mais dont l’image, trop associée à la politique des partis, écornera son image « moderne » et hors sol. 

                              • Clouz0 Clouz0 15 janvier 2017 17:29

                                Il reste une petite chance au PS de sauver les meubles. 

                                C’est un coup bas mais en politique tout est permis : Il faut forcer DSK, Cahuzac et Thévenoud à annoncer en grandes pompes leur ralliement à Macron. 
                                Avec le soutien de Hollande et Royal ça devrait suffire.

                                Fillon pourrait lui aussi très utilement pousser Balkany et quelques autres à annoncer son soutien à Macron.

                              • Albert123 15 janvier 2017 15:22

                                Enfin un candidat de gauche raccord avec son idéologie et qui ne tente pas de flatter l’égo des veaux pour mieux servir les interets des bobos,


                                Tout le contraire d’un hamon qui vend une belle utopie qui ne prendra jamais que la forme d’une forme supérieure de servage, 

                                Face A l’hypocrisie d’un programme mielleux porter par une « éloquence » typiquement mussolinnienne la direction que prend Macron a au moins un avantage : une forme d’honnêté, et je préfère nettement un gouvernement considéré comme ennemi et recevant toute l’opposition populaire qu’elle mérite, à un gouvernement de putes de haut vol épaulées par un peuple de gauche collabo qui joue le rôle de nègre de maison comme la si bien décrit Martin luther king.

                                Le totalitarisme que nous avons vécus pendant 5 ans je ne tiens absolument pas à le revivre, pour la 1ere fois en 40 ans je ne me suis pas senti en sécurité dans ce pays car jamais aucun gouvernement français n’avait porté atteinte a mes libertés fondamentales de cette façon et avec le soutien de cette masse grouillante d’idots utiles et de collabobos qui rendait cette dépossession encore plus effrayantes.

                                Remercions donc Macron de porter aussi fierement les valeurs de la gauche et de nous montrer enfin sa véritable laideur.




                                • Attilax Attilax 15 janvier 2017 15:28

                                  Mais qu’est-ce que vous avez tous avec Macron ? Il est évident devant la mort annoncé du PS qu’il s’agit d’une relève improbable envoyée par l’oligarchie, il ne représente aucun citoyen, aucune utopie, aucun espoir. C’est une baudruche médiatique et il est regrettable qu’on lui accorde autant de crédit (en tant que banquier il n’en a pas besoin), mais je suis sûr que le « peuple » ne se laissera pas berner et se souviendra de l’épisode du costard, révélateur de ce qu’il est vraiment...


                                  • Gavroche 15 janvier 2017 16:03

                                    Bonjour Messieurs Dames.


                                    Si je peux donner mon avis, je pense que tous les candidats de la gauche vraie ou fausse s’égosillent pour rien, leur défaite au 1er tour tour semble inéluctable vu la dispersion des voix., 

                                    Et comme tous présentent un ego surdimensionné cela rend impossible une entente avant le premier tour afin qu’un seul candidat soit présent. Il pourrait alors avoir une chance.

                                    Il est donc probable que le duel sera entre Fillon et Lepen.

                                    Et il y a des chance pour que Macron appelle à voter Fillon plutôt que Lepen,, ce qui est un très mauvais signal pour les poissons des rivières qui risquent d’être très visités le jour du vote.

                                    • Gavroche 15 janvier 2017 16:10

                                      Et si c’était Fillon/Macron, dans ce cas le choix pour l’un et l’autre serait identique, et les poissons auraient encore plus de soucis à se faire.


                                      Si c’est Fillon/Lepen : une chance pour Lepen.
                                      Si c’est Macron / Lepen : une chance pour Macron.

                                      Ce n’est que mon humble avis.

                                    • Le421 Le421 15 janvier 2017 16:51

                                      @Gavroche
                                      La dispersion de candidats de gauche...

                                      Où ça ?
                                      Chez Pujadas, peut-être, là où on considère que la gauche commence à partir du FN...

                                      Parce que si vous considérez que la loi El-Khomri, le fichier TES, l’Etat d’Urgence permanent et tout le toutim, ce sont des mesures de gauche, je ne vous dis pas de quel bord nous sommes, nous, à la France Insoumise...
                                      Hors paysage politique, pour les gens comme vous !!

                                      Mais en tout cas, bien loin de cette gauche de pacotille avec lunettes noires et nez rouge !!


                                    • Fergus Fergus 15 janvier 2017 19:02

                                      Bonsoir, Gavroche

                                      Fillon-Le Pen ou Macron-Le Pen, c’est grosso modo la même affiche. Et dans les deux cas une large victoire du premier nommé, sans être évidemment au niveau de Chirac en 2002.

                                      Personnellement, je miserais bien sur un 60-40. smiley


                                    • Gavroche 15 janvier 2017 19:37

                                      Bonsoir Mr @Fergus


                                      Merci d’avoir lu mon commentaire et d’y répondre.

                                      Je partage tout à fait votre conclusion, tout en regrettant que si l’un gagne avec 60%, notre bon peuple lui perdra dans sa plus grande majorité sur nombre de tableaux essentiels, alors qu’il aura éliminé lui même toute chance d’améliorer son sort en refusant d’essayer de mettre en place ce qui ne l’a jamais été, une vraie politique sociale digne de ce nom.

                                      Bonne soirée..

                                    • Et hop ! Et hop ! 15 janvier 2017 20:12

                                      @Fergus : Oui, ça fait deux affiches Mondialisme contre Nationalisme, ou Continuer contre Arrêter.


                                      Fillon est l’ancien chef de gouvernement de Sarkozy, 
                                      et Macron l’ancien conseiller économique de Hollande.

                                      Fillon et Macron, c’est exactement le même agenda, comme disent nos amis américains.

                                    • Attilax Attilax 21 janvier 2017 19:35

                                      @Gavroche
                                      « la dispersion des voix de gauche » ?
                                      Si vous estimez, comme tous les médias, que Macron et le PS représentent aujourd’hui la gauche, c’est que vous êtes de droite. Macron piquera peu de voix à la gauche, il en piquera surtout au centre et chez les gaullistes (s’il en reste) et le PS va se faire défoncer dans des proportions historiques. Ils le savent, c’est pour ça que de nombreux aparatchiks du PS appellent ouvertement à rejoindre Macron, ils préparent logiquement la suite de leurs carrières, tout simplement. Les gens de gauche qui veulent avoir une chance de voir leur champion au second tour voteront JLM, les autres voteront NPA ou LO (qui représentent peanuts) et les plus timorés s’abstiendront... La « dispersion » concerne donc selon moi beaucoup plus la fausse droite que la vraie gauche (si une telle chose existe) : entre le FN, LR, peut-être un centriste et l’imporobable Macron, ils doivent eux aussi se faire du mouron, car rien n’est joué.


                                    • OMAR 15 janvier 2017 16:04

                                      Omar9

                                      Bonjour Henry : « Comme si finalement le PS avait déjà trépassé... ».

                                      Mais le PS a été déjà trahi dans ses principes et dans sa charte par un certain F. Mitterrand.

                                      F. Hollande n’a fait que l’achever, surtout en confiant l’économie et la politique générale à Macron et Valls.
                                      Mais que les socialistes se résignent à défaut de se consoler, car tous les partis politiques français cocufient leurs adhérents et sympathisants respectifs...


                                      • Gavroche 15 janvier 2017 16:16

                                        Bonjour Monsieur @OMAR



                                        Si « tous les partis politiques français cocufient leurs adhérents et sympathisants respectifs » comme vous dites c’est sans doute parce que les élus sont des professionnels de la politique dont le seul souci est la réélection , souvent de père en fils et n’ont rien connu de la vie civile ordinaire.

                                        D’où la nécessité de limiter absolument tous les mandats à deux maxi, ce qui renouvellerait avantageusement le personnel dirigeant du pays.

                                        Cdlt

                                      • Attilax Attilax 21 janvier 2017 19:45

                                        @Gavroche
                                        Cela ne suffira pas. Le problème, c’est la représentativité. D’ailleurs vous avez remarqué, on appelle notre république une « démocratie représentative ». S’ils sont obligés de rajouter l’adjectif, c’est bien parce qu’on n’est pas en démocratie, sans ça ce seul mot suffirait. Je vous mets au défi de trouver un bâtiment public avec « démocratie française » marqué dessus. Le pire des maux est de laisser le pouvoir aux gens qui le veulent et c’est exactement ce qu’on fait, ça n’a strictement aucun rapport avec la démocratie, où les citoyens (pas les électeurs) votent eux-mêmes leurs lois (et pas leur représentants, qui étaient tirés au sort pour des mandats uniques et courts). Voyez-vous la différence ?


                                      • Fanny 15 janvier 2017 16:24

                                        Le phénomène Wunderkind a-t-il un avenir ?

                                        Dans une période de dépression politique suite aux flops Sarkholl, le pays ne sait plus trop à quel saint se vouer.

                                        Au sein de la finance qui produit les milliards comme une mère produit le lait ?

                                        Au sein de Marine confondue avec Marianne ?

                                        Au sein de la mauvaise mère qui promet le fouet ?

                                        Je parie sur le fouet, le temps de dresser Wunderkind et en faire un homme.


                                        • tartemolle 15 janvier 2017 17:03

                                          Macron est une farce, un pur produit marketing qui éclatera dès que la vraie campagne commencera en février prochain. Il faut se renseigner un peu sur qui est vraiment Macron, qui le soutient, qui le finance et surtout pourquoi.
                                          Pour permettre de redescendre sur terre à ceux qui sont hors sol d
                                          ès qu’il s’agit de Macron, tant ils se sont fait lobotomiser par la débauche médiatique en cours depuis 8 mois...
                                          Tr
                                          ès bon papier d’Eric Verhaeghe ici :
                                          http://eric-verhaeghe.entreprise.news/2016/11/16/macron-soutenu-bfm-tv/

                                          Ci-dessous un papier au ton plutôt polémique mais bien renseigné :

                                          http://www.insolentiae.com/enquete-exclusive-la-fabrication-du-candidat-macron-pantin-de-drahi/


                                          • Et hop ! Et hop ! 15 janvier 2017 20:16

                                            @tartemolle : « Macron est une farce, un pur produit marketing qui éclatera »


                                            Hollande aussi était une farce...


                                          • JANCAP JANCAP 15 janvier 2017 17:06

                                            Vous oubliez tous (ou négligez) le loup déguisé en mère-grand, une certaine Marine le Pen qui a des chances sérieuses de gagner les élections présidentielles, grâce à ce marigot malodorant de la politique française. Ensuite, place à l’aventure...

                                            Car il est un postulat européen, depuis le début du XXème siècle : quand les Gauches trahissent ou désespèrent les Peuples, elles produisent une montée des extrêmes droites fascistes et populistes, parfois jusqu’au pouvoir par les urnes ou par un coup d’état (Italie, Portugal, Allemagne, France de Pétain, Espagne, Grèce...).
                                            « Le ventre est toujours fécond, d’où a surgi la bête immonde » (Bertolt Brecht)
                                            « Ceux qui ne connaissent pas l’Histoire sont condamnés à la revivre ».

                                            Même si cela déplaît aux aigrefins de la Gauche, les Peuples ont toujours progressé dans le bonheur humain grâce à leurs luttes, concrétisées par des pouvoirs humanistes et progressistes, c’est à dire de Gauche.
                                            L’humanité progresse toujours de trois pas en avant, suivis de deux en arrière. Depuis 35 ans, elle est dans le recul, avec le néolibéralisme financier, mafieux et mondialisé qui domine la planète en écrasant les Peuples. Macron, candidat du MEDEF, est le digne représentant de ce néolibéralisme, qui consiste à nous faire prendre des vessies pour des lanternes, lors d’une élection. Il est en passe de réussir, car l’arnaqueur est très séduisant.

                                            • leypanou 15 janvier 2017 17:08

                                              En face, chez Macron, ça mouline et plutôt vite avec une vraie épaisseur. Si on y rajoute une rare capacité à s’entourer des meilleurs : s’entourer des meilleurs ? Il aurait fallu préciser meilleurs enfumeurs.

                                              Et effectivement, la nomination de l’ancienne correspondante de BF...M-TV aux Etats-Unis en est une preuve supplémentaire. Mais si les gens se laissent enfumer, c’est qu’ils l’ont accepté un peu et les msm sont là pour nous aider.

                                               Une petite vidéo de 6mn pour retrouver l’esprit.


                                              • Jojobax Jojobax 15 janvier 2017 17:49

                                                100% en phase avec cette vidéo percutante et concise ; Merci

                                                Et pour les rêveurs des lendemains qui chantent, j’en ai une autre (27mn) qui pourrait plomber un petit peu plus encore le moral du citoyen éclairé : https://www.upr.fr/actualite/video-demontre-precisement-melenchon-ne-propose-de-sortir-de-lue-a-lepoque-dinternet-se-laisser-tromper-politiciens-manipulateurs-choix





                                              • Jojobax Jojobax 15 janvier 2017 17:12

                                                Loin de moi, l’idée de briser le bel enthousiasme des intervenants de ce forum, mais j’ai l’impression d’assister à une empoignade de sectaires défendant becs et ongles leurs gourous ou leurs chapelles. On est là dans le domaine de la croyance magique, de la foi aveugle : Le mien va tout changer, il l’a dit ! les promesses du mien vont plus loin que les mensonges du tien ! Le mien n’a réalisé que des merdes dans le passé, mais adoubé par 25% maximum d’un peuple de veaux, il se transfigurera en héros de la nation !


                                                Encore faudrait-il que la nation existe encore en tant qu’entité indépendante ! Z’avez pas étudié le traité de Lisbonne hyper contraignant pour les 27 états ? les COMPETENCES EXCLUSIVES et PARTAGEES de l’union européenne (union douanière, règles de concurrence imposées, politiques commerciale et monétaire, liberté totale des mouvements de capitaux, orientation des politiques sociales etc...etc...).


                                                Et si le vrai problème n’était pas le bonhomme, mais le contexte dans lequel il devra présider !


                                                Si vous voulez un administrateur plus ou moins zélé de l’oligarchie mondialisée avec un belle laisse en cuir tressé de chez Vuitton ou en chanvre brut de chez Tati , vous avez le choix entre Macron, Fillon, Le Pen, Montebourg ou Mélanchon ou autre Dupont-Aignan (c’est crif-crif boursicote).


                                                Si vous voulez des marges de manœuvre pour sortir le pays du merdier , choisissez le FREXIT et votez UPR.fr. - Asselineau.


                                                Où sont passé les 55% de français qui avaient dit non à Maastricht et qui se sont fait entuber par la suite à Lisbonne ?





                                                • plancherDesVaches 15 janvier 2017 17:17

                                                  Ici, en Bretagne, un macron ne vaut pas mieux qu’un fillon.
                                                  Les croyants libéraux, nous n’en voulons pas plus qu’un facho.


                                                  • JMBerniolles 15 janvier 2017 19:14
                                                    Cela me parait toujours étrange de la part de quelqu’un qui écrit un article sur ce site de reprendre les méthodes des journalistes officiels et autorisés qui sont là pour promouvoir la candidature de Macron, le candidat des Banques et du système. 

                                                    Et de traiter les électeurs comme des moutons, sans aucun discernement politique, que l’on va tondre. Il suffirait, selon l’auteur, qu’il se montre dans le Nord, en insultant les gens de cette région apparemment, pour que le vote anciennement socialiste se porte sur lui.

                                                    Comment peut-on escamoter le fait que Macron a occupé un haut poste de responsabilité dans le gouvernement, qu’il a transcrit servilement une directive européenne de régression sociale pour en faire une Loi à son nom et qu’il est impliqué dans la Loi El Khomri. C’est à dire qu’il a été une partie active dans la liquidation des acquis du code du travail.

                                                    Ce qu’il propose est tellement creux et peu crédible que l’article est incapable de citer les points importants de son programme.

                                                    Inutile de dire que l’article ne répond pas à la question centrale :
                                                    Qu’est ce qui ferait que des gens qui veulent un renouveau réel, qui ont fortement désapprouvé l’action du gouvernement Valls, voteraient pour Macron ?


                                                    • Eric F Eric F 15 janvier 2017 21:18

                                                      Il est stupéfiant que l’ex ministre de l’économie et inspirateur de lois qui ont suscité une large opposition dans l’opinion si on en croit les sondages d’alors, soit soudain perçu comme un homme neuf anti-système, surtout dans la mesure où il a l’appui du « système » économico-financier. Comment se fait-il que les média aient fait aussi ostensiblement sa promotion, d’abord sur le mode people, et désormais en le présentant comme seul recours ? Il a un physique de jeune premier, mais le charisme d’un technocrate, l’éloquence d’un acteur de série B, et un programme hétéroclite.
                                                      Voilà qui rend extrêmement perplexe.


                                                      • michel-angelo michel-angelo 15 janvier 2017 23:32

                                                        @Eric F

                                                        Ne soyez plus perplexe. Votre intuition est la bonne. Macron est un mensonge de l’OLIGARCHIE, vendu par des médias aux ordres.

                                                        France Insoumise !


                                                      • eric 15 janvier 2017 22:15

                                                        Il est mort..... !

                                                        J’ai une cousine franco japonaise, elle recevait aujourd’hui 99 Rue de l’Abbé Groult.... Je veux bien, il était en province, tout ça etc.... Mais on est à quelque moi des élections. Pas un chat ! Les français ne voteront pas pour un type qui pense que les « illettrés »doivent avoir le droit de voter le dimanche pour servir le touriste chinois, mais que les macronistes ( 50 personnes payée à plein temps pour le moment, payés par qui ?) peuvent se permettre de ne pas carburer ?


                                                        • michel-angelo michel-angelo 15 janvier 2017 23:09

                                                          Mon opinion, très personnelle, est que Hitler et les fascistes ont gagné la guerre.

                                                          Pas la guerre militaire, la guerre des idées.

                                                          Comment ?

                                                          En s’imposant comme l’ennemi qu’il faut abattre. A cause d’eux, on pense en ennemi...

                                                          Du coup, on ne pense pas à la non-violence, à la paix, à la concorde...

                                                          Nous vivons dans une ère de barbarie.


                                                          • soi même 16 janvier 2017 02:18

                                                            Votez Macron pour un macaron. Il a vraiment la tête parfaite de l’entourloupe.


                                                            • zygzornifle zygzornifle 16 janvier 2017 09:56

                                                              Normal qu’ils se rapprochent ils sont les 2 de droite .....


                                                              • Abou Antoun Abou Antoun 16 janvier 2017 10:05

                                                                A ce titre, il est le fils spirituel de François Hollande.
                                                                Enfin on peut simplifier. Même formation, on devrait dire même formatage. En outre, vu le rôle de conseiller de Macron et son rôle au gouvernement on peut aussi bien dire que Hollande est le fils spirituel de Macron. Bref l’un est l’avatar de l’autre et vice-versa. Macron=Hollande, Ségo vous le confirmera. Les veaux vouent l’un aux gémonies et encensent l’autre, allez comprendre.
                                                                D’un autre côté Fillon=Sarko, c’est évident. Tous les Français redoutaient un match Sarko-Hollande, réédition de 2012, et bien ils vont l’avoir par procuration.


                                                                • zygzornifle zygzornifle 16 janvier 2017 10:06

                                                                  Macron c’est le virus de droite qui a profité du corps malade du PS pour l’infecter en passant par Hollande le porteur malsain, maintenant il faut amputer mais c’est trop tard, si on supprime les parties infectées il ne restera plus rien , la seule solution c’est de cryogéniser le PS et le décongeler dans l’avenir quand la science aura trouvée comment le débarrasser de son infection de droite .....


                                                                  • ENZOLIGARK 16 janvier 2017 10:09

                                                                    La rumeur parle que l ’ UMP$ voudrait construire un nouveau chateau de Versailles a l ’ identique avant 2022 mais ne save pas ou ... a doite OU a gOOOche du premier .... ! ? . ... En face peut etre ! . ... A FRANCIA FORA ... ИСС ... .


                                                                    • ENZOLIGARK 16 janvier 2017 10:12

                                                                      @ENZOLIGARK ... , ... la , va falloir des migrants pour aider ... ! . ... C ’ est clair ... . ... AFF ISS ....


                                                                    • zygzornifle zygzornifle 16 janvier 2017 12:07

                                                                      @ENZOLIGARK


                                                                       pour aider non mais pour habiter dedans une fois fini oui .....

                                                                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 16 janvier 2017 17:30

                                                                      Encore une fois je ne résiste pas, je vais encore vous dire la VÉRITÉ !


                                                                      MACRON est différent de tous les autres guignoles du pendule Gauche-Droite, il est même profondément différent mais pas seulement à cause de son âge... 

                                                                      - Il est en dehors du « tas » parce qu’il n’a rien dans sa cervelle de ce qui pourrait l’aider à comprendre le fonctionnement d’un des plus anciens pays d’Europe qui est la France ! TOUT EST DANS L’HISTOIRE : Les problèmes mais aussi leur solution !

                                                                      - Il ne connait rien à l’histoire des « Républiques françaises », notamment la IIIe et la IVe qui avaient accouché la Ve de toutes les malformations ! OR LA Ve MACHIN est née monstrueusement bicéphale et aucun bistouri politique n’avait réussi à ce jour une heureuse séparation des deux CREUSETS DE TOUTES LES INTRIGUES !

                                                                      - Il croit voir l’Hexagone sous forme d’un billet de 1000 Euros et considère le peuple comme un troupeau de chèvres dans un DOUBLE ENCLOS FAUSSEMENT NATIONAL ET BIZARREMENT EUROPÉEN ... MAIS QUAND L’INTELLECT COLLECTIF EST OUTRAGEUSEMENT POLLUÉ PAR LES MAGOUILLES POLITIQUES, l’argent n’est plus alors la solution miracle, il est même dans ce cas un fléau lorsqu’il est utilisé comme moyen dans LA GRANDE CORRUPTION !

                                                                      Ce foisonnement de « candidats » des plus insolites et cet engouement à faire la chaîne devant le Koursi de l’Elysée comme on s’agglutine de bon matin devant les magasins au premier jour des soldes, sont le résultat de la décomposition de la vie politique et sociale de la France depuis 2002 ! 

                                                                      Vous comprenez mes amis, le jour où la Baraque-académie-française avait accepté le gros mot du sorcier Chirac, tout était devenu ABRACADABRANTESQUE !

                                                                      Lors des discussions politiques, on ne saute plus du coq à l’âne comme jadis lorsque le verbe avait encore une certaine portée, aujourd’hui les guignoles se jettent les boites de chics et rêvent secrètement aux tètes de veaux ! 

                                                                      Je n’ai pas encore dit si je suis candidat ou pas !

                                                                      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 16 janvier 2017 17:31

                                                                        Pour l’instant Macron pavoise, tout comme Clinton pavoisait avec la gonflette médiatique, on a vu ce qu’il est advenu dans les urnes !


                                                                        • biquet biquet 16 janvier 2017 17:43

                                                                          Les pronostics en matière électorale ne servent à rien, pas plus que les sondages. Dans un mois ou deux tout aura changé, Mélenchon sera très largement favori et Fillon fera une grosse déprime ; c’est largement aussi plausible que ce qui est annoncé dans l’article.


                                                                          • Tall Tall 16 janvier 2017 17:49

                                                                            Macron incarne un changement de look, mais aucun changement de politique réelle.


                                                                            Si le peuple est assez naïf que pour élire ce gars, ce sera le sarko-hollandisme made in UE de ces 10 dernières années qui sera prolongé de 5 ans.
                                                                             
                                                                            Maintenant qu’on a vraiment le choix ( on peut sortir de l’UE ) on aura ce qu’on mérite

                                                                            • Abou Antoun Abou Antoun 17 janvier 2017 12:18

                                                                              @Tall
                                                                              Macron incarne un changement de look, mais aucun changement de politique réelle.
                                                                              Comment les gens ne le voient-ils pas ? Mais il me semble qu’une fois de plus les sondages sont bidonnés.


                                                                            • yvesduc 16 janvier 2017 20:31

                                                                              Le candidat de la « gauche » est « libéral » : tout est dit. Pensée unique, fausse alternance, bonnet blanc et blanc bonnet, technocrates interchangeables : on hésite sur l’expression pour décrire notre situation. L’état profond donne le « la » et laisse croire à l’électeur abreuvé de télévision que les élections vont changer quelque chose.


                                                                              • SEPH SEPH 16 janvier 2017 22:38

                                                                                Les mineurs sont des alcooliques votant le FN, déclare Emmanuel Macron.


                                                                                Un signe non seulement de mépris sidérant, mais aussi de méconnaissance totale de la France. voici la démonstration par Jacques Sapir :

                                                                                Monsieur Emmanuel Macron, ancien ministre de l’Economie, se promenait dans le nord de la France. Il y fit, le vendredi 13 janvier cette déclaration dont la presse s’est faite l’écho : « l’alcoolisme et le tabagisme se sont peu à peu installés dans le bassin minier ».

                                                                                Bien sûr, comme c’est facile. Ces ex-ouvriers, devenus chômeurs et leurs enfants, tous des alcooliques, et d’ailleurs ils votent pour le Front national. Le mépris de classe que révèle cette déclaration est sidérant, mais nullement étonnant. Emmanuel Macron fut à bonne école pendant plus de quatre ans, aux côtés – comme conseiller et comme ministre – de celui qui parlait des « sans dents », notre Président François Hollande. La violence de cette déclaration passe cependant les bornes. Non seulement par le mépris qu’elle exprime, mais aussi par la méconnaissance de la situation qu’elle révèle.

                                                                                Ce Micron larbin, n’est qu’un point de Rothschild et sa bande de banquiers qui affament la planète, ce mecton n’est qu’une serpillère remplie de la merde de ses maîtres. Quel mépris pour les pauvres qu’il ne cesse de pressuriser.


                                                                                • ENZOLIGARK 17 janvier 2017 09:16

                                                                                  @SEPH ... , Bonghjornu ... , ... Amen ! ... AhAhAhAhAh ... . ... АФФ ИСС ...


                                                                                • howahkan 17 janvier 2017 10:25

                                                                                  Et en mai 2017, rien ne va changer..il y a des gens qui veulent détruire une pays, comme ils l’ont fait ailleurs et avant avec soins, ce pays appelé France et 100% des votants l’auront encore dans le cul et comme d’habitude vont oublier des Juin que ils ont participé eux aussi à ce désastre pourtant annoncé...

                                                                                  on aura les mêmes bla bla stériles ici même et ailleurs...

                                                                                  un tel probleme profond vieux de 3000 ans au moins ne se résout pas de cette façon par un messie pour qui on vote et dont le programme est : je vais vous entuber certes, mais un tout petit moins que les autres., enfin on verra.....car tous ont le même programme , ce sont tous des politiputes..y compris les faux opposants bien sur...eux savent qui ils sont, mais leurs supporters non !!

                                                                                  je ne parle pas de leurs trolls d’ici bien sur..

                                                                                  Sortir de L’Ue et de L’Otan est la première étape...mais la france n’est pas un pays de gens qui coopèrent mais de gueulards auto centrés piliers de bistrots..grandes gueules mais au bistrot ou dans les tribunes d’un stade etc partout ou rien ne se décide, ou rien ne se fait......dans la vraie vie tout le monde s’écrase...sauf à 100 contre 1 bien sur..

                                                                                  Si Asselineau correspond à ce qui est écrit sur l’étiquette....alors oui...

                                                                                  Cela dit je ne suis même plus partisans car je ne retournerais plus vivre en France, ni mes enfants m’ont ils dit.....mais une telle destruction systématique fait peine à voir non ??

                                                                                  Mais bon, rien sur le fond, rien sur la forme....

                                                                                  Cela dit l’écroulement sera une bonne chose de toutes façons..

                                                                                  quand la la profondeur des choses , déjà que le superficiel n’est pas vu, pas perçu , pas compris..ça fait mal aux tripes de voir une telle déchéance remplie de haine , donc de souffrance en fait, et de passivité totale..

                                                                                  D’autant plus que le peuple, la masse refus absolument de faire ce qui fait le succès des élites financières qui doivent leur succès surtout à leur coopération...sans faille sur l’essentiel...

                                                                                  c’est d’une tristesse.... smiley, si ce n’était dramatique je m’en foutrais totalement !! quand entre autre saloperies ces gens font tuer des personnes qui ne nous ont rien fait du tout en notre nom dans d’autres pays etc etc


                                                                                  • yvesduc 21 janvier 2017 10:41

                                                                                    Le candidat de la « gauche » est « libéral » : tout est dit. Pensée unique, fausse alternance, bonnet blanc et blanc bonnet, cadres dirigeants interchangeables : on hésite sur l’expression pour décrire notre situation. L’état profond donne le « la » et laisse croire à l’électeur abreuvé de télévision que les élections vont changer quelque chose.


                                                                                    • Cazeaux Cazeaux 13 février 2017 23:58

                                                                                      L’appréciation d’Aquilino Morelle n’apprend rien car il pourrait dire exactement la même chose sur une bonne centaine d’énarques ou polytechniciens, de « 1er choix » comme Macron. Tous ont la même ambition, tous sont brillants - cela va avec le label ; dit-on un abruti de polytechnicien ? - tous sont libéraux, mondialistes et tous appartiennent à des think tanks et autres cercles VIP. Ce à quoi il n’est pas donné de réponse (hormis dans mon article, je suis désolé de le constater) c’est la raison pour laquelle Macron a été choisi puis poussé. Par lui, n’ayant ni fortune ni fief électoral, il ne pouvait rien. Il aurait pu faire une carrière d’inspecteur, finir IGF, à la tête d’une grosse entreprise ou d’une direction ministérielle.


                                                                                      Parler de Macron comme si sa position s’expliquait de soi, revient à faire le jeu du projet dont il est l’incarnation. L’histoire du vieux monde politique, c’est de la rigolade. Je vous rappelle que cette remise en cause date du tout début du XXe siècle, partagée par des penseurs dont une bonne part deviendront les premiers fascistes et les autres léninistes. 

                                                                                      Les partis, peu importe le vocable, ne sont pas prêts de disparaître car ils forment l’armature politique du système libéral. Sans eux, il faut se résoudre à faire du Pinochet. C’est bien trop périlleux pour nos argentiers. Il est beaucoup plus facile de se maintenir au pouvoir avec un semblant de démocratie. En ce sens, cet OVNI est à 200% dans le système, il en est le produit de pointe. C’est une sorte d’accomplissement du marketing par l’offre, le nec plus ultra de la discipline : le produit qui crée une demande.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès