• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le « scandale » du revenu universel

Le « scandale » du revenu universel

Qu’est-ce qui lui a passé par la tête au petit Benoit dont tout le monde parlait jusqu’à présent avec mépris et qui se voit propulsé en tête des primaires de la « belle alliance » ?

Relativisons, le danger est tout de même relatif, même s’il gagne les primaires de la gauche, il fera au mieux 4ème ou 5ème au premier tour de la présidentielle. L’enjeu est ailleurs, c’est-à-dire la prise de contrôle du PS afin de le rougir un peu jusqu’à la prochaine alternance, laquelle sera suivie du renoncement habituel pour raison de « pragmatisme ». On a vu ce que cela donnait avec Hollande…

Le microcosme éructe

Depuis le succès (tout à fait relatif) de Benoit Hamon dimanche soir, ses adversaires et le microcosme médiatique et financier éructent et, à défaut d’avoir un analyse construite sur le sujet, se bornent au mieux à parler avec condescendance d’utopie, de l’avènement de la société de la paresse et de la ruine des finances publiques.

Manuel Valls, « le candidat du travail » a ouvert le feu contre cette mesure dont il perçoit désormais l’importance et ne propose rien d’autre que d’assurer un « revenu décent », autrement dit l’assistanat actuel tellement décrié par la droite, pour les exclus du monde du travail et ceux qui sont condamnés aux petits boulots payés à coups de lance pierres. 

L’utopie

Hamon, lui, il serait plutôt dans l’utopie, mais pourquoi pas ? On ne demande pas à nos gouvernants d’être les gestionnaires des désastres du capitalisme, mais de les corriger, voire les combattre. Quant à savoir si une telle mesure serait susceptible de faire ce boulot, il est un peu tôt pour le dire, la mesure n’ayant été déclinée que partiellement par le candidat.

Le revenu universel, donc…

Il part de l’idée que la « destruction créatrice » des emplois n’est pas vérifiée et que les nouvelles technologies se traduiront par de plus en plus de chômage dans les années à venir et que par conséquent le plein emploi devient un rêve.

Bien sûr, cette analyse est combattue par le système actuel qui clame que les beaux jours reviendront, sauf que les statistiques du chômage disent le contraire et encore, on parle très peu des travailleurs ou auto entrepreneurs précaires qui survivent tout juste et dont la variable d’ajustement s’appelle « Resto du cœur, Secours catholique ou populaire ».

750 euros par mois pour les bénéficiaires des minimas sociaux et pour les jeunes de 18 à 25 ans : voici donc la première proposition du candidat, financée notamment par le redéploiement des aides sociales ainsi que les 45 milliards d’euros, donnés aux entreprises dans le cadre du pacte de responsabilité, avec le succès que l’on sait en matière de création d’emplois…

Evaporés ces 45 Milliards, au mieux auront-ils servis à rétablir la trésorerie de certaines entreprises, par l’augmentation de leurs marges, au pire auront-ils été utilisés à verser de bons dividendes aux actionnaires (l’an passé fut une année à exceptionnelle à cet égard, puisque ce sont 56 Milliards qui ont été distribuées).

La théorie dite du « ruissellement » trouve ses limites dans cette goinfrerie financière qui profite aux plus riches qui s’enrichissent encore davantage laissant sur le carreau de plus en plus d’exclus (en France, 21 Milliardaires possèdent autant que les 40 % les plus pauvres de la population française…)

La levée de bouclier

Les médias dont la majorité sont aux mains de milliardaires donnent le ton : pas de ça chez nous ! Pas la peine de débattre du sujet, sur ce qui le motiverait et sur ses effets au quotidien pour les exclus du marché du travail ou sur le pressurage libéral.

Ce qui gêne dans cette mesure pour ses adversaires, c’est l’idée même que le revenu universel serait à même de permettre par exemple à des agriculteurs de pouvoir vivre décemment en subissant moins la loi des industriels du lait ou de la viande ou des vendeurs de pesticide.

Ce qui gêne également, c’est la disparition d’une certaine « flexibilité » du marché du travail induit par une moindre demande de la part de jeunes qui pourraient ainsi se consacrer à plein temps à leur études au lieu de cumuler les petits boulots pour payer leur loyer.

Ce qui gêne, c’est aussi que les autoentrepreneurs « ubérisés » puissent choisir de ne plus travailler 12 heures par jour pour s’assurer des revenus décents.

Bien évidemment, on se garde bien de mesurer l’impact d’une telle mesure sur l’économie (les bénéficiaires sont aussi de consommateurs et ont également des projets) et sur la citoyenneté (les « assistés » ne seraient plus regardés comme des loosers et seraient davantage enclins à participer à la vie de la collectivité et à faire du bénévolat) et sur le coûteux mille-feuille public et privé qui accompagne les personnes en précarité.

Ce qui gêne enfin, c’est que le système actuel puisse être réformé : trop d’intérêts en jeu, trop de pouvoirs qui en résultent. Lorsqu’on parle de réforme c’est toujours pour faire un pas en arrière, pour limiter les droits des salariés ou de précaires. On ne touche jamais au vrai scandale de la précarité, des jeunes qui « choisissent » des études courtes (ou pas d’études du tout) parce qu’ils n’auront jamais les moyens d’en faire des longues (on réserve cela aux élites ou à ceux qui peuvent s’endetter).

Le progrès ou le recul

Soyons clair, je n’ai pas voté aux primaires de gauche ni à celles de droite. J’attends seulement que les choses se décantent avant de savoir si j’irai voter ou non aux présidentielles. Une chose est certaine, j’en ai assez de voter contre et, placé devant une situation à la 2002, je m’abstiendrai.

On a coutume de dire que la France importe avec dix ans de retard ce qui se fait de pire aux Etats Unis.

Aujourd’hui, Trump, un milliardaire, est au pouvoir. Les américains vont s’apercevoir rapidement que lui et ses secrétaires d’Etat milliardaires n’ont pas été élus pour partager mais pour promouvoir l’idée de la fermeture au monde et la limitation des droits qui ne peut se traduire que par un recul pour les plus pauvres et les minorités.

Gardons-nous de ce genre d’aventure, même si parfois l’impression qui prévaut est de mener un combat d’arrière-garde tant le Trumpisme à la française semble avoir le vent en poupe.


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

241 réactions à cet article    


  • Tall Tall 24 janvier 11:38

    De toute façon, pour ceux qui veulent un RU, il faut d’abord sortir de l’UE, car avec les contraintes budgétaires de Bruxelles, c’est totalement impossible.

     
    Donc, quand Hamon dit : RU !
    mais sans remettre l’UE en cause, c’est de l’enfumage solférinien

    • Michel DROUET Michel DROUET 24 janvier 12:02

      @Tall
      L’avantage de ce débat, c’est qu’il oblige à réfléchir et par conséquent également sur l’UE.


    • Parrhesia Parrhesia 24 janvier 13:20
      @Michel DROUET
      Bonjour Michel Drouet,
      Si nous en jugeons d’après ses résultats, l’efficacité de la « réflexion » dans notre pays n’est guère évidente .
      Sinon nous ne serions pas dans la situation où nous sommes.
      De plus cette situation n’a cessé de se dégrader depuis 1974, ce qui nous aura tout de même laissé le temps de réfléchir...
      Il ne suffirait même plus de virer le personnel politique actuel si nous ne changions pas également les bases de la réflexion, particulièrement en ce qui concerne l’Europe.
      Je reconnais que ce n’est pas réconfortant !


    • jmdest62 jmdest62 24 janvier 13:51

      @Michel DROUET
      D’accord pour un débat sur le RU ...mais sur le « bricolage opportuniste » de Hamon , j’vois pas l’intérêt .
      @+


    • Fergus Fergus 24 janvier 14:04

      Bonjour, jmdest62

      Hamon jette les bases d’un débat qui va s’imposer à tous. Et ce n’est pas un hasard si ce sujet est désormais abordé dans plusieurs pays.

      La société de demain reste à construire, probablement avec la mise en place d’un RU, tôt out tard. 


    • jmdest62 jmdest62 24 janvier 14:22

      @Michel DROUET
      Salut
       « La France Insoumise » a déjà eu des échanges avec B. Friot sur le « salaire à vie » ....c’est un peu long mais le sujet est important .
      °
      Le « TRUC » de Hamon démonté par le même B. Friot.
      °
      sacré différence Non ?

      @+


    • jmdest62 jmdest62 24 janvier 14:26

      @Fergus
      Encore une fois (bis repetita placent) OK pour un débat mais......... pas sur des bases « foireuses » .
      @+


    • Michel DROUET Michel DROUET 24 janvier 14:50

      @Parrhesia
      Bonjour
      Quand on a pour simple horizon la question du lendemain pour vivre ou bien, à l’opposé, celle de continuer à engranger de l’argent inutile, effectivement la réflexion a du mal à émerger.


    • non667 24 janvier 14:50

      @Michel DROUET

      L’avantage de ce débat, c’est qu’il oblige à réfléchir et par conséquent également sur l’UE.
      et votre réflexion donne ça ! :
      j’en ai assez de voter contre et, placé devant une situation à la 2002, je m’abstiendrai.

      sachant que s’abstenir = laisser les autres (n’importe qui ! ) voter a sa place = ceux qui ont des intérêt (élus ou bénéficiaires )= adhérer a la politique et la propagande en place = degrés 0 de la politique ! = niveau de votre article


    • Michel DROUET Michel DROUET 24 janvier 15:10

      @non667
      Ma conception des choses est que les peuples ne s’arrêteront de voter pour n’importe quoi ou n’importe qui que lorsqu’ils auront constaté que les grandes gueules qu’ils ont élues ne sont pas capable de résoudre les problèmes. Je ne veux pas participer au naufrage annoncé.
      En ce sens, l’exemple de Trump sera riche d’enseignements (il l’est déjà).
      J’aimerais bien juger du niveau de vos articles à condition que vous en publiiez....


    • Michel DROUET Michel DROUET 24 janvier 16:10

      @jmdest62
      Que propose Mélenchon ?


    • jmdest62 jmdest62 24 janvier 17:04

      @Michel DROUET

      JLM n’est pas « opposé » au Revenu Universel mais opposé au « bricolage » de Hamon et d’autres.
      °
      Hamon , pour se démarquer des autres solfériniens , a lancé un thème « à la mode » sans y réfléchir réellement ...
      °
      « L’avenir en commun » contient un chapitre complet : l’urgence sociale qui traite en plus de 20 pages du programme de la FI sur ce sujet .

      @+


    • aimable 24 janvier 17:47

      @Fergus
      ce R U serait le bienvenu chez les paysans en difficulté mais ils voterons contre par principe.
      avec des garde-fous, la société de demain le mettra en place , ce qui atténuera un peu, même si ce n’est pas parfait , le problème du chômage endémique


    • Luniterre 24 janvier 18:23


      @jmdest62

      Le « TRUC » de Hamon démonté par le même B. Friot. ???!!

      Et le truc de Friot, démonté par qui... ?

      Le « truc de Friot » est une ânerie encore pire que celle de Hamon...

      Le « truc de Hamon » est viable comme système misérable, de type social-fasciste, si on reverse l’ensemble des fonds sociaux existants dans le RU, et que, partant de ce principe, on supprime donc toute autre forme d’aide sociale « publique », retraites, sécu etc... Laissant tout cela aux assurances « privées », pour ceux qui pourront se les payer, laissant les autre littéralement crever, comme aujourd’hui encore au Chili, par exemple, plusieurs décennies après Pinochet, et après également plusieurs gouvernements « socialistes »...

      Le système Friot, lui, est entièrement une mystification, assez évidente...

      Si Mélenchon en vient à cautionner ce « truc » là, il faudra aussi lutter contre, mais je pense qu’il n’est pas idiot à ce point...

      De toutes façons, ses seuls mérites sont aujourd’hui de refuser à la fois le RU et la loi « El Khomri ».

      2017 : La « Loi El Khomri » s’invitera-t-elle aux Présidentielles ?
      Les deux aspects du combat social, anti RU, et anti Loi El Khomri, doivent désormais fusionner, et surtout depuis la « victoire » de Hamon dans ce 1er tour d’une primaire calamiteuse.

      Seul mérite de cet épisode « médiatique » : mettre enfin la valeur-travail en débat public !!

      Luniterre


    • kader kader 24 janvier 21:10

      @Tall
      la vraie stratégie cest la destruction de la gauche et du ps.
      il s’agit de detruire le ps pour crée un grand parti de gauche qui s’appelera peut etre les démocrates comme aux usa, puisqu’on a deja les républicains.
      macron envoyé par son patron bloque toute idée du ps au second tours, hamon se retrouvera face a macron qui prendra la mise sur le nouveau parti. Valls est deja un has been, un sarko...
      d’ailleurs valls a été un pré-macron... son personnage a fait le tapis rouge pour macron.
      le revenu universel va faire venir 200 000 millions d’immigrés en france
      il n’est de toute facon pas financable
      c’est a se demande comment un debat politique peut etre d’un niveau si IDIOT.
      de toute facon on allait pas nous faire un debat sur les impots les taxes ou le chomage...
      les hommes politiques ont renoncé a parler de nos problemes.
      il y a une vraie chance pour marine passe au second tour...
      est ce vraiment pire ?


    • Tall Tall 24 janvier 21:22

      @kader


      Je suis d’accord avec votre analyse de la stratégie PS
      Et pour éviter la casse sociale promise par Fillon, je trouve que Marine est une bonne option
      Mais Mélenchon le fera-t-il savoir si lui n’arrive pas au 2e tour ?
      C’est la grosse question ...


    • JBL1960 JBL1960 24 janvier 22:22

      @Michel DROUET Si vous me le permettez, j’espère sincèrement pour ma part, que les peuples comprendront qu’en arrêtant de voter, ben ça arrêtera le bouzin surtout. Ce n’est pas vraiment un hasard si le Hamon est arrivé en tête de gondole précisément grâce à cette proposition, pour le coup je donne mon avis tout autour des infos presse ici ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/23/hamon-beau-chateau/ Et comme je dis d’entrée de jeu : Si voter changeait quelque chose, ils l’auraient rendu illégal en rappel de Emma Goldman donc ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/24/labecedaire-demma-goldman/ Ainsi, vous comprenez mieux pourquoi je ne vote plus. Pour prévenir un lattage en règle de la part de Rocla, je voudrais juste rappeler que les assistés, ne sont pas toujours ceux qu’on croit (et d’ailleurs, je lui redis que je suis une invisible, à savoir que je ne perçois aucun revenu d’assistance, rien, nada, queutche et que je bouffe grâce à la retraite de mon époux, non pas que j’ai jamais travaillé de ma vie, mais pas assez et j’ai été gérante d’une SARL de famille et je me suis soignée !) donc rappelons que le MEDEF avait promis des emplois en échange de milliards du CICE ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/04/on-a-promis-des-emplois/ Y a un petit jeune dans une vidéo en commentaire, qui travaille, comme un iench pour 900 €/mois (oui, c’est mon fils) il vient de passer son permis voiture, et l’a obtenu, après avoir passé un CACES... Et c’est un éveillé, comme quoi ! Les jeunes d’aujourd’hui ne sont pas à désespérer !


    • kitty-cat kitty-cat 25 janvier 08:11

      @Tall & @kader

      Bonjour à vous deux. Et moi aussi, je suis d’accord avec vous.
      Marine a le mérite d’être constante dans ce qu’elle dit et elle ne change pas l’avis comme de chemise.
      Elle va parler de son programme le 5 février sur Lyon. J’y vais pour écouter et pour me décider définitivement.
      bonne journée à vous


    • jmdest62 jmdest62 25 janvier 09:44

      @kader


      Je suis d’accord avec votre analyse de la stratégie PS
      Et pour éviter la casse sociale promise par Fillon, je trouve que JLM est une bonne option
      Mais Marine le fera-t-elle savoir si elle n’arrive pas au 2e tour ?
      C’est la grosse question ...
      @+


    • lordrax 25 janvier 17:30

      @Tall

      d’accord avec vous sur ce point mais Marine Lepen n’est pas la solution.Elle profite de l’Europe depuis longtemps et on ne mords pas la main qui vous nourrit. J’attends tout de même de voir son programme et je guetterai les lignes dans sa profession de foi qui parlent clairement de sortir de l’UE, et de l’Euro. Mais je vois déjà les phrases qui parlent de renégocier les traités, de refonder l’europe,etc....


    • manu manu 25 janvier 20:29


      Pour moi cette proposition de revenu universel c’est comme nous dire tenait quelques miettes et fermez votre gueule pendant qu’on pille et tue partout dans le monde grâce à votre pays qui a un place de choix dans l’UE, les européens et le monde entier vont détester les français qui sera la marionnette de quelques ultra riches, comme l’ont été les allemands pour les marionnettistes des démocrates US, qui n’ayant plus beaucoup de pouvoir sur la scène mondiale ont laissé tombé les allemands. 

      J’ai pas lu l’article ni les réactions.


    • manu manu 25 janvier 20:32

      @manu

      Excusez moi pour les fautes.
      Je voulais donner ce lien sur l’actualité.


    • V_Parlier V_Parlier 29 janvier 18:46

      @Michel DROUET
      Bien plus loin que l’UE : Si on veut que des gens tentent encore de travailler significativement dans ces conditions (pour que quelqu’un finance encore l’état, ça peut servir...), c’est carrément le libre-échange et la politique monétaire qu’il faut revoir. Parce-qu’un tel système tournant avec 10% d’actifs (ce qui risque alors d’arriver), je ne sais pas comment il peut survivre s’il n’est pas en protectionnisme TOTAL. Autant dire que je n’y crois absolument pas (étant pourtant protectionniste). Premièrement parce-qu’ils ne le feront pas, et deuxièmement parce-que les consommateurs n’en assumeraient pas les conséquences. C’est en ce sens que je trouve dans tous les cas ce projet irréaliste.


    • V_Parlier V_Parlier 29 janvier 18:48

      @V_Parlier
      (Clarification : « je ne sais pas comment il peut survivre s’il n’est pas en protectionnisme TOTAL pour échapper à cette situation. », c.à.d. 10% de la population en réelle activité)


    • V_Parlier V_Parlier 29 janvier 18:57

      @aimable
      « ce qui atténuera un peu, même si ce n’est pas parfait , le problème du chômage endémique »

      Mais personne parmi les promoteurs du « RU » (puisque c’est la contraction adoptée) ne réalise que ça signifie : Faire travailler des autres hors frontières (comme on le fait déjà, mais encore plus) pendant que nous serons payés pour continuer à ne pas travailler ? Croyez vous vraiment à ce mythe du travail qui a disparu tout seul rien que du fait de la technologie ? J’ai parfois du mal à imaginer que des adultes soient tant accrochés à leurs rêves au point d’en être si terriblement aveuglés et de défendre une cause complètement immorale sous les traits d’une solidarité humaniste.


    • JL JL 24 janvier 11:57

      Bien sûr que c’est une grande idée.

       
       Mais l’enfer est pavé de bonnes intentions. Rappelez vous les 35 heures, et ce que le patronat en a fait !

      • Michel DROUET Michel DROUET 24 janvier 12:01

        @JL
        Oui, avec l’accord des gouvernements successifs... Et Fillon prépare les 48 heures !


      • rocla+ rocla+ 24 janvier 12:36

        @Michel DROUET


        Ça fait jamais que 8 heures sur 6 jours .

        Dans les années 60  j’ en faisais au moins 10 des heures par jour du
        lundi au samedi .

        Je suis à la retraite maintenant , et en parfaite santé . 


      • JL JL 24 janvier 12:55

        @rocla+
         

         
        vous mélangez les torchons et les serviettes. il n’y a aucun rapport entre le temps de travail échangé contre un salaire et le temps que l’on consacre à ses propres affaires.
         


      • Habana Habana 24 janvier 13:01

        @rocla+
        Quess’kon en a à foutre des années 60 !!!! On vit en 2020 bientôt !

        Et vous faisiez quoi ? Essayeur de matelas chez Mérinos ?
        Vous devez pas être très usé pour tenir de tels propos !!

      • rocla+ rocla+ 24 janvier 13:26

        @Habana


        Je me levais à 2 heures du mat et on faisait du pain . 

        Boulanger , pas essayeur de matelas  , 

        Vous devriez essayer un métier manuel , pour voir ce qu’ est le travail.

      • Michel DROUET Michel DROUET 24 janvier 13:28

        @rocla+
        ça veut simplement dire que vous avez connu le plein emploi, comme moi. Aujourd’hui les choses ont un peu changé mais ce n’est pas une raison pour négliger les nouvelles générations qui sont confrontées à des difficultés que nous n’avons pas connues.


      • rocla+ rocla+ 24 janvier 13:28

        @JL


        Dans le travail de boulanger on a des torchons ainsi que des serviettes .

        On ne les a pas pour faire des phrases vaseuses comme vous e commettez 
        à longueur  de commentaires . 

        Boulanger c ’est pas fonctionnaire .


      • Michel DROUET Michel DROUET 24 janvier 13:30

        @rocla+
        Et inversement...
        Dans vos périodes de pause vous deviez être enfonceur de portes ouvertes...


      • rocla+ rocla+ 24 janvier 13:35

        @Michel DROUET


        Quand on a rien à dire on raconte des craques hein Drouet , 


      • jaja jaja 24 janvier 13:35

        @rocla+

        Un jour il faudra que tu nous expliques pourquoi le pain est devenu dégueulasse et qu’il est, comble du comble, parfois moins mauvais en grande surface qu’en boulangerie traditionnelle...


      • rocla+ rocla+ 24 janvier 13:52

        @jaja


        je vais te répondre dans le sujet de la discussion , Cher Monsieur Jaja , 

        Oui, avec l’accord des gouvernements successifs... Et Fillon prépare les 48 heures !



        Post  sur lequel j’ ai réagi . 

        Cette nuit j’ écoutais une émission où ça parlait d’ une usine 
        de frigos en France qui peut-être allait fermer bicause  c ’est 
        moins cher dans d’ autres pays pour les fabriquer .

        Jusque là tu comprends ?

        Le pays en question c’ est la Roumanie .

        Le nombre d’ heures travaillées par an en fFrance :1670

        Nombre d’ heures travaillées en Roumanie :       2095 

        Vous suivez toujours ? 

        Je continue d’ expliquer ou je vous fais un dessin ?



      • Raoul-Henri Raoul-Henri 24 janvier 14:09

        @rocla+
        « Boulanger c ’est pas fonctionnaire . »

        Bien sûr que ce métier n’est pas vu comme issue de la fonction publique. Il y a pourtant des boulangers chez les militaires et dans d’autres corps des services de fonctionnaires.

        Si vous considérez bien le fait que votre métier était de nourrir la population c’est donc que la fonction de boulanger, que l’on peut qualifier d’indispensable, se ramène à l’utilité de la fonction publique ; et par conséquent vous étiez fonctionnaire de la société ; comme tous ceux qui la font tourner et rendent un service au public.

        La différence est la source des revenus et les aléas ou garanties qui vont avec.
        Vous confondez « fonctionnaire » avec « agent payé par l’état ». Vous n’y êtes pour rien ; c’est une maladie nationale qui pourrit tous les débats.


      • rocla+ rocla+ 24 janvier 14:21

        @Raoul-Henri


        Le métier de boulanger consiste en effet à faire du pain . 

        Je disais qu’ à l’ époque on faisait largement 60 heures par semaine . 

        Je ne cherche à rien confondre , je dis que l’ on faisait 60 heures et plus par semaine .

        Pas de considérations non plus . 

        60 heures par semaine et plus . 

        Pas de maladie nationale non plus . 

        60 heures par semaine , et plus .


      • Buzzcocks 24 janvier 14:34

        @rocla+
        Les boulangers actuels achètent leurs viennoiseries et parfois, leur pate à pain toute faite auprès de grands groupes agro-alimentaires. Ils n’ont plus qu’à faire cuire et c’est torché.
        Donc pas besoin de bosser 10 heures pour appuyer sur le bouton d’un four.

        Les galettes des rois sont préparées dès le mois d’aout, et sont congelées en attendant fin décembre pour être commercialisées. Là encore, le « boulanger » achète la galette toute faite, un coup de four et terminé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès