• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Le « séparatisme » n’est pas une nouveauté en France. Une méthode a (...)

Le « séparatisme » n’est pas une nouveauté en France. Une méthode a déjà été éprouvée pour l’éviter avec les juifs au XIXe siècle

JPEG - 202 ko
IslJui

Le « séparatisme » est la conséquence du développement d’une culture étrangère au sein de celle qui l’accueille et qui ne l’a pas intégrée.

L'actuel « séparatisme » communautaire en France a germé pendant près d’un demi-siècle, il a été commenté par tous les Présidents de la République depuis Giscard d’Estaing qui ont fait le même constat avec nombre de leurs ministres et aussi par certains communistes et quelques voix lucides mais discordantes chez les « insoumis ».

Depuis les premières prises de conscience politiques, les « séparateurs » devenus français et nombreux, rendent le sujet sensible avec leur vote possible. Ils représentent un contrepoids animés d’une religiosité que nos révolutionnaires n’avaient pas envisagée sous un voile islamique, dans leur déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen ; « … l'Assemblée nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l'Être Suprême...  » qu'ils célèbreront en1794. 

 

Le Président Emmanuel Macron semble décidé à traiter les conséquences de l’inaction de ses prédécesseurs qui avaient bien perçu le défi posé une population musulmane grandissante et mal intégrée.

La Constitution Française lui offre les outils de son chantier. 

Il pourra s’appuyer sur ce préambule constitutionnel : « Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme et aux principes de la souveraineté nationale… » qui mentionnent (article 10) que « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses…  » sous la réserve préalable (article 4) qui postule que « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi... »

On pourrait croire qu’en quelques mots « la messe est dite », mais notre Constitution s’est pris les pieds dans le tapis islamique qui s’est tissé depuis.

En autorisant les « opinions mêmes religieuses », les auteurs du XVIIIe s. n’avaient pas envisagé que d’autres lois viendraient se superposer incidieusement à celles républicaines ; celles de la charia, la loi islamique qui traite du droit public et individuel (divorce, tenue vestimentaire, repas, tribunaux...).

L’affaire n’est donc pas simple.

Notre démocratie laïque et frileuse utilise des moyens dérisoires et inefficaces car non contraignants, pour imposer ses principes. Des lois divergentes cohabitent avec des gouvernements silencieux qui les ont ignorées au motif d'un refus d’ingérence de l’Etat dans la bulle religieuse, oubliant la maxime du Président Thiers ; « Gouverner c’est prévoir ».

Avec les chartes de l’Observatoire de la Laïcité mollement affichées dans les lieux publics qui sont restées sans effets, le Gouvernement a montré qu’il fallait s’y prendre autrement.

Le Président se retrouve donc avec ses 2 millions (sur 6 millions) de musulmans qui placent la charia au-dessus des lois de la République sur les bras. La difficulté pour lui sera de ne pas les amalgamer avec les autres qui s’y refusent mais à qui on peut faire le reproche de rester silencieux face à leurs coreligionnaires. Comme trop souvent les instances musulmanes en France qui ne soulèvent que trop rarement le voile sur ces hors-la-loi.

Alors quelles options ?

L’une serait de suivre l’exemple du président Libyen du Conseil National de Transition Moustapha Abdeljali qui a déclaré « En tant que pays musulman, nous avons adopté la charia (loi islamique) comme loi essentielle et toute loi qui violerait la charia est légalement nulle et non avenue ». Emmanuel Macron pourrait instituer qu’ « En tant que pays NON musulman, la France déclare illégales toutes les dispositions de toutes les charias (*) contraires aux lois françaises. »

Ceux qui ne seraient pas convaincus de la nuisance de la charia pakistanaise contre la France, pourraient revoir les éloges à son fils du pakistanais père de l’assaillant au hachoir musulman Zaheer Hassan Mehmood devant les anciens locaux de Charlie Hebdo.

 

L’autre pourrait s’inspirer de la méthode napoléonienne à l’adresse des juifs, pour "Faire des juifs musulmans des citoyens utiles, concilier leurs croyances avec les devoirs des Français, éloigner les reproches qu'on leur a faits et remédier aux maux qui les ont occasionnés..."

Pour y parvenir il a réuni une assemblée de religieux et une de notables à qui il a posé quelques questions bien senties pour les obliger à des réponses attendues, sauf à démontrer les illégalités de la communauté.

Adressées aux représentants des tendances musulmanes en France, elles deviendraient…

1° Est-il licite aux juifs musulmans d'épouser plusieurs femmes ? 

 2° Le divorce est-il permis par la religion juive musulmane ? Le divorce est-il valable sans qu'il soit prononcé par les tribunaux, et en vertu de lois contradictoires à celles du Code français ?

3° Une juive musulmane peut-elle se marier avec un chrétien, et une chrétienne avec un juif  musulman ? Ou la loi juive musulmane veut- elle que les juifs musulmans ne se marient qu'entre eux ?

4° Aux yeux des juifs musulmans, les Français sont-ils leurs frères ou sont-ils des étrangers ?

5° Qu'est-ce que la loi (musulmane) leur prescrit à l'égard des Français qui ne sont pas de leur religion ?

6° Les juifs musulmans français regardent-ils la France comme leur patrie ? Ont-ils l'obligation de la défendre ? Sont-ils obligés d'obéir aux lois, et de suivre les dispositions du Code civil ?

7° Qui nomme les rabbins imams ?

8° Quelles sont leurs fonctions ?

9° Leur autorité n'est-elle fondée que sur l'usage ?

10° Plusieurs professions sont-elles interdites aux juifs musulmans ?

Etc…

A l’issue de ces rencontres les rabbins furent chargés d’imposer les lois françaises à la communauté juive. En retour Napoléon fut encensé par des juifs finalement intégrés ; « Béni soit à jamais le Seigneur Dieu d'Israël qui a placé sur le trône de France et du royaume d'Italie un Prince selon son cœur... ».

Traduit à l’aune des rapports du Président Macron avec les institutions musulmanes en France, cela pourrait donner ; « Béni soit à jamais Allah qui a placé à l’Elysée un Président selon son cœur... »

Napoléon a réussi l’intégration des juifs en France, le Président Macron réussira-t-il celle de tous les musulmans ?

 

 (*) Les charias sont définies par les autorités religieuses des pays musulmans, celle du Pakistan diffère de celle de Tunisie, du Soudan, de l’Egypte…


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • sophie 3 octobre 10:52

    Bonjour, pourriez-vous donner les réponses qui ont été faites à l’époque ?


    • L'apostilleur L’apostilleur 3 octobre 13:04

      @sophie

       L’abbé Joseph Lémann rapporte les détails de ces réponses dans son ouvrage « Napoléon Ier et les Israélites - 2e partie ».

      « ...L’assemblée adressa un message aux juifs d’Europe pour qu’ils envoient des délégués à Paris. Finalement, elle rendit une série de décrets commençant par une reconnaissance de la soumission des juifs aux volontés de l’empereur et de l’État... » 

      https://www.napoleon.org/histoire-des-2-empires/articles/41371/


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 3 octobre 16:58

      @sophie

      Voici les réponses à Napoléon :

      «  EN CONSÉQUENCE, DÉCLARONS :

       

      «  Que la loi divine, ce précieux héritage de nos ancêtres, contient des dispositions religieuses et des dispositions politiques ;

       

      «  Que les dispositions religieuses sont, par leur nature, absolues et indépendantes des circonstances et des temps ;

       

      «  Qu’il n’en est pas de même des dispositions politiques, c’est-à-dire de celles qui constituent le Gouvernement, et qui étaient destinées à régir le peuple d’Israël dans la Palestine lorsqu’il avait ses rois, ses pontifes et ses magistrats ;

       

      «  Que ces dispositions politiques ne sauraient être applicables depuis qu’il ne forme plus un corps de nation (77)... »

       

      Sauf le ton un peu emphatique du préambule, c’est la répétition, mot à mot, de la leçon faite, la veille, par M. de Champagny d’après les instructions secrètes de l’Empereur, et scrupuleusement retenue par les 71.

       

      La stratégie de l’Empereur a réussi, les juifs ont capitulé sur leur propre territoire, la Bible est scindée : le reste sera accordé à peu près sans résistance.

       

      IV Un auteur a dit, avec une pointe d’ironie : « Les députés israélites savaient dans quel sens ils devaient répondre pour être agréables, et, comme c’étaient en grande majorité des hommes très distingués et élevés bien au-dessus des préjugés vulgaires, i1 est permis de penser que

       

      leurs réponses, conformes aux désirs de Napoléon, étaient conformes aussi à leur conviction personnelle (78). » Les questions proposées étaient donc au nombre de douze. Nous ne reproduirons pas, de

       

      crainte de fatiguer le lecteur, les longues dissertations qui sortirent de l’Assemblée des Notables : il suffira d’énumérer le précis des réponses pour constater que chaque notable avait bien retenu la leçon faite en particulier, et qu’aux reluisants Il faut, consignés dans les instructions secrètes à M. de Champagny, correspondaient, dans les rangs de l’Assemblée, des amen alignés et sonores comme des armes qu’on présente à un chef militaire !

       

      L’Assemblée décida. comme conformes à la Loi française : La monogamie ; La validité du divorce uniquement avec le consentement des tribunaux du pays ; La faculté de contracter mariage avec les chrétiens : Les Français sont les frères des juifs français ; Il n’existe pas de différence dans la manière de traiter des coreligionnaires ou des

       

      compatriotes chrétiens ; La France est notre patrie ; Le mode d’élection des rabbins n’est pas déterminé ; Leur influence est fondée sur l’usage ; Ils ne jouissent d’aucune autorité ; Nulle profession n’est interdite ; L’usure est contraire à la Loi mosaïque ; elle est honteuse.

       

      Dans cette adhésion ponctuelle aux vues de l’Empereur, il y eut cependant une réserve, presqu’une résistance, qui fait honneur au sang d’Abraham : ce fut sur la question des mariages mixtes. Napoléon avait dit dans ses notes écrites à M. de Champagny : Il faut que des juifs ou juives puissent épouser des Français ou Françaises. Il faut même que les grands rabbins recommandent ces unions comme moyen de protection et de convenance pour le peuple juif (79). Or, quand vint, dans l’Assemblée des Notables, l’examen de cette troisième question, une irritation très vive s’empara d’un grand nombre de membres, surtout des rabbins, aux yeux desquels le cours du sang d’Abraham allait devenir trouble, comme un fleuve qui reçoit des affluents. Les rabbins voulaient donner, seuls, la décision, à l’exclusion des laïques, parce que « de même que lorsqu’il s’agit de décider de points astronomiques, on s’adresse uniquement à des astronomes, de même on doit laisser aux théologiens tout ce qui a trait à la Religion (80) » ; et les rabbins allemands en particulier exigeaient que la décision fût d’une rigueur inexorable « parce qu’ils ressentaient de grandes inquiétudes de conscience sur cette question qui visait le judaïsme au cœur (81) ». On ne pouvait cependant dire carrément non au terrible César. On répondit : « Que la loi religieuse ne prohibait absolument le mariage qu’avec les sept nations chananéennes, Amon et Moab (dans le passé), et les idolâtres (dans le présent) ; que les nations modernes ne sont pas idolâtres, puisqu’elles adorent un Dieu unique ; que plusieurs mariages mixtes s’étaient accomplis, à différentes époques, entre les juifs et les chrétiens en France, en Espagne et en Allemagne ; mais que les rabbins ne seraient pas plus disposés à bénir le mariage d’une chrétienne avec un juif, ou d’une juive avec un chrétien, que les prêtres catholiques ne consentiraient à bénir de pareilles unions (82). »

       

      La réponse ne manquait pas d’habileté.

       

      L’Empereur, satisfait des réponses sur tout le reste, ne se montra nullement mécontent de l’échec sur les mariages mixtes : il se flattait de le réparer auprès du grand Sanhédrin.

      Napoléon et les Israélites : https://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Lemann/Preponderance/Napoleon.htm


    • sophie 3 octobre 18:39

      @Daniel PIGNARD
      oui donc pas de vraies réponses genre « oui ou non »


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 octobre 10:56

      Pas besoin d’aller chercher Napoléon !

      La loi de 1905 sur la « séparation des églises et de l’état » suffirait si on lui redonnait sa forme originelle, mais le problème, c’est que des petits malins ont cru bon d’apporter des réformes qui se retournent contre eux :

      • en 2000, l’article 30 interdisant l’enseignement religieux pendant les heures de classe dans les écoles publiques a été abrogé et codifié à l’article L.141-4 du code de l’éducation
      • en 2003, la loi a subi un changement en ce qui concerne le port de signes religieux ostensibles à l’école.

      Ou quand ils ont persisté et signé pour refuser de corriger une anomalie :

      • en février 2013, à propos du concordat en Alsace-Moselle, le Conseil constitutionnel confirmé la validité constitutionnelle de cette exception, jugeant que la tradition républicaine observée par tous les gouvernements depuis 1919 et la Constitution de la Cinquième République n’ont pas « entendu remettre en cause les dispositions législatives ou réglementaires particulières applicables dans plusieurs parties du territoire de la République lors de l’entrée en vigueur de la Constitution et relatives à l’organisation de certains cultes ».

      On ne peut pas aller dans un sens quand ça arrange et dans l’autre quand ça dérange.


      • L'apostilleur L’apostilleur 3 octobre 11:27

        @Séraphin Lampion

        « La loi de 1905 sur la « séparation des églises et de l’état » suffirait... »

        ... pour traiter le problème posé par ceux qui ont des valeurs opposées à celles de la République (étude de l’institut Montaigne) ?
        https://www.bfmtv.com/societe/religions/musulmans-de-france-pour-29-des-sondes-la-charia-est-plus-importante-que-la-loi-de-la-republique_AN-201609180005.html


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 octobre 11:50

        @L’apostilleur

        la charia n’est pas une loi du code pénal en France
        pour autant que ce sondage ait une réalité avérée (ce dont je doute), il n’a aucune conséquence ! Ils peuvent penser n’importe quelle connerie, ça n’empêche pas les lois d’être appliquées par les tribunaux.
        le milieu aussi a « sa loi », et les mafias aussi ont « leurs lois » ; ça n’empêche pas que les « règlements de comptes » et les « contrats » sont poursuivis et réprimés ; c’est même une source inépuisable pour les polars : c’est Eliotte Ness qui gagne, pas Al Capone


      • Jonas Jonas 3 octobre 14:28

        @Séraphin Lampion « On ne peut pas aller dans un sens quand ça arrange et dans l’autre quand ça dérange. »

        L’Islam n’est pas le Christianisme.
        L’Église Catholique romaine a été le ciment de la civilisation européenne, à l’origine de ses valeurs morales et spirituelles, les catholiques avaient la charge des hôpitaux, des malades, des pauvres, des universités, de l’éducation des enfants et de leur instruction (jusqu’en 1905).
        La gastronomie raffinée que vous dégustez (vins d’abbayes, bières, liqueurs, miel, jambons, fromages...), ont été dans la grande majorité des cas bonifiés par des moines.
        La littérature chrétienne, le « Paradis perdu » de Milton, « Polyeucte » de Corneille, « Esther », « Athala » de Racine, Bossuet, etc... la musique sacrée de Palestrina, Hildegarde Von Bingen, Bach, Mozart, Vivaldi, Gounod, Schubert, etc... entre autres forment les piliers de la culture européenne.
        Le calendrier de tous les pays européens est basé sur la naissance du Christ.
        Chaque jour, on fête un saint de l’Église catholique.
        Le dimanche est jour de repos pour tous, jour du Seigneur.

        L’Islam promulgue la charia, un corpus de lois islamiques totalement incompatibles avec l’identité de la civilisation européenne.


      • L'apostilleur L’apostilleur 4 octobre 15:26

        @Jonas

        Il n’y a pas d’objections, vous devez donc avoir raison


      • JPCiron JPCiron 4 octobre 22:04

        @Séraphin Lampion

        c’est Eliotte Ness qui gagne, pas Al Capone >

        Le système de relations (lobbies divers) de cette dernière famille nécessite de grosses sources de financement, sur de longues périodes, qui justifient un ’’pay-back’’, chaque famille dans son centre d’intérêt/ d’activité/ d’influence.

        Le pay-back est influencé par certaines formulations de lois et par le niveau d’allocation de ressources adéquates pour leur application.

        Il est rassurant de penser que le Mal sera vaincu, quand peut-être il nous habite.



      • JPCiron JPCiron 3 octobre 11:49

        intéressant Article !

        Une fois que l’on aura traité le "séparatisme’’, il faudra traiter celui de ’’l’infiltration’’.

        .


        • Decouz 3 octobre 12:17

          Pour qu’il y ait un rabbin ou un imâm, comme il n’y a pas d’église, il suffit qu’un groupe prenne le chef qui leur convienne, que ce soit par son autorité, son charisme ou ses connaissances.

          Un groupe c’est le minimum requis pour la prière, 10 chez les juifs, pour les musulmans selon un avis commun il suffit de 3 pour la prière du vendredi, trois personnes un imâm, un autre jour ce pourra un autre imâm, 4 ou 5 ou plus de personnes. Dans ce cas imâm est juste la désignation de celui qui dirige la prière.


          • Decouz 3 octobre 12:33

            @Decouz
            et qui fait la « khutba » le sermon, obligatoirement en langue arabe, qui n’est souvent qu’une suite de citations, il peut y avoir avant la khutba des « leçons » en langue vernaculaire.


          • binary 3 octobre 12:40

            A partir du moment où une religion, une idéologie quelconque, dit « j ai des droits que les autres non pas », elle est de fait illégale , et ne doit pas seulement être interdite, mais elle doit être sanctionnée. Ne pas le faire, c est reconnaitre qu elle a raison. C est la condition de survie d’une société tolérante mais réaliste. Cette condition est très très loin d être remplie.


            • Parrhesia Parrhesia 3 octobre 12:54

              >>> ll pourra s’appuyer sur ce préambule constitutionnel : « Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l’homme et aux principes de la souveraineté nationale… » <<<


              Bref !!!

              La souveraineté nationale étant désormais tombée aux mains d’un pouvoir international et absolu, qui ne veux pas « notre bien » mais « nos biens », point n’est besoin de consulter madame Irma pour comprendre comment cela va finir...


              • JPCiron JPCiron 3 octobre 13:55

                @Parrhesia

                Oui, les déclarations solennelles sont les ’’plumes’’ dont se pare l’Etat.
                Et puis, de l’intérieur, ’’on’’ fait bien ce que l’on veut, pour notre bien.

                .


              • uleskiserge uleskiserge 3 octobre 13:09
                Rassurez-nous vite...


                Il s’agit bien évidemment du séparatisme des classes supérieures, de la police et des médias qui ont fait sécession et qui ne se soucient plus ... les uns de la justice des conditions d’existence, les autres de leurs devoirs et de la déontologie dans l’exercice de ce qui n’est plus à leurs yeux qu’un gagne-pain...


                Ou bien, ces populations ghettoïsées par millions ; fruit d’une politique de logement racialisée et discriminatoire…


                (À Montpellier, des mères de famille réclament plus de mixité au collège :

                https://www.francetvinfo.fr/societe/education/a-montpellier-des-meres-de-famille-reclament-plus-de-mixite-au-college_925765.html)

                 

                            Ou bien encore, parlons du communautarisme et de l’obligation de tous les locataires de l’Elysée, dit « Président de la République » - notre République ? - de répondre, chaque année, à la convocation du Conseil Représentatif des Institutions juives (de France), le CRIF, pour s’y faire sermonner ; conseil qui cultive un communautarisme radical ; officine qui n’a qu’une patrie, qu’un pays… Israël, et pour seul référence politique un voyou nommé Netanyahu ; officine capable de ruiner la carrière d’un artiste, d’un journaliste ou d’un élu politique sur un simple appel téléphonique et dont les « affiliés » constituent aujourd’hui les leaders de la parole raciste dans les médias ( zemmour, finkielkraut, E. Lévy…).


                • JPCiron JPCiron 3 octobre 13:39

                  @uleskiserge

                  Tiens !
                  Une voix éclairée et de Bon sens !
                  Voilà qui est rafraichissant !
                  .


                • uleskiserge uleskiserge 3 octobre 16:07

                  @JPCiron

                  plus rafraichissant encore le fait qu’il y ait encore sur agoravox des lecteurs pour s’en apercevoir smiley


                • mmbbb 3 octobre 19:09

                  @uleskiserge «  parole raciste dans les médias ( zemmour, finkielkraut, E. Lévy  » du grand Ules .... Une facon a peine voilee de tordre les propos 


                  Ca t irrites pas le trou du cul lorsque la mairie de Paris invite les representants musulmans a la fin du ramadan 

                  Ou bien, ces populations ghettoïsées par millions ; fruit d’une politique de logement racialisée et discriminatoire…" du tres Ules la France c est connue ne depense rien Sauf que desormais les caisses sont vides et l impot saigne les francais 

                  Boorlo voulait proposer un n ieme plan banlieue a macron un plan a 47 milliards Sauf que nous avons pas le fluz


                  Rien sur le cout de la délinquance dans ce pays 


                  La pauvre Leonarda qui a du quitter ce pays n a pas paye la facture de sa famille 

                  pres de 416 000 € .


                  Tres fort l Uleche le leche cul de Melenchon dans la propagande !! 








                • vraidrapo 4 octobre 08:51

                  @uleskiserge
                  Je ne vois pas pourquoi tu mets Zemmour avec BHL.
                  A quelques nuances près, je trouve E.Z très bien... Il est logique et cohérent !

                  Si tu veux taper, attaque-toi à la grande clique de La Mitte, à Konh-Bendix le sous-marin d’Israël, à Talonnettes dit peitite-crotte dont les pompes funèbres ont déstabilisés tant de continents.
                  Attaque l’UE, Goldmann sachs, le Siècle tabou, la CIA du 911...

                  C’est toute cette saloperie programmée à l’international qu’on recueille.
                  Lis Peter Dale Scott.


                • Jonas 4 octobre 17:46

                  @uleskiserge( 1) 

                  De nombreux auteurs arabo-musulmans confirment régulièrement que l’islam constitue la cause principale du sous-développement de leur pensée , de leur civilisation comme de leur pays. Et les musulmans immigrés en France , ne viennent pas de Mars , mais bien de ces pays et ne différent en rien des habitants de ces pays a part une petite minorité .

                  Personne n’empêche les 7 ou 10 millions de musulmans de s’organiser et d’imiter les Juifs , mais ils sont incapables , comme leurs dirigeants sont incapables de gérer et de diriger leur pays , malgré d’énormes ressources naturelles. Parce que l’islam cette croyance sectaire , raciste , xénophobe, antisémite , anti-féministe et homophobe a toujours freiné et asphyxié toute initiative d’innovation de réforme , de progrès et de démocratie. .

                  C’est pour cela que la majorité des pays « musulmans » gisent dans les derniers classements de l’IDH.( indice de développement humain de l’ONU) 


                • Jonas 4 octobre 18:18

                  @uleskiserge (2) 
                  L’islam est une religion qui pousse a la régression et les musulmans de France, sont le reflet des musulmans des autres pays avec une différence , ceux de France bénéficient des «  Prestations sociales ». 

                  Réponse d’un musulman éclairé d’origine égyptienne Sabah Ibrahim , au cheikh de l’université islamique d’Al-Azhar , qui prétendait , que la civilisation islamique a transmit à l’Occident , le savoir , les connaissances et les sciences. 

                  << Monsieur le cheikh d’Al-Azhar , permettez-moi de vous dire : Votre discours est truffé de mensonges. Les musulmans n’ont jamais connu du progrès ni de civilisation. Nous n’avons aucun moment historique témoin de civilisation ni au berceau de l’islam ni dans une région que les arabo-musulmans ont occupés.Presque tous les savants dits musulmans , tels que Ibn Sina ( Avicenne) , Al-Razi, al-Khawarizmi et bien d’autres , ne sont pas des arabes mais persans. Ils ont acquis le savoir de leur civilisation et non pas de vos prétendues sciences islamiques arabes. Les chrétiens occidentaux n’ont pas abandonnée leur religion et ont excellé dans tous les domaines scientifiques . Ils ont appliqué la parole de leur évangile « Donner à César ce qui est à César , et à Dieu ce qui est à Dieu ! » ILS ONT SEPARE LA RELIGION DE LA POLITIQUE "Leur culte est exercé librement au sein de leurs Eglises et Temples . C’est ainsi qu’ils ont connu le chemin du progrès et la promotion de la civilisation >> .( suite ) 


                • Jonas 4 octobre 18:48

                  @uleskiserge (3)
                  L’islam est une religion qui pousse a la régression. ( suite de la réponse de Sabah Ibrahim ,au cheikh de l’université islamique d’Al-Azhar. ( je n’ ajouterai rien , c’est ce que je ne cesse de crier depuis des années sur ce site AgoraVox. Le problème de l’islam , n’a rien a voir avec le social c’est un problème culturel. La famille bin Laden comme d’autres idéologues musulmans baignent dans la richesse insolente. 

                  << Mais nous, arabo-musulmans , nous continuons à mélanger Etat , politique et religion , et c’est la raison fondamentale de notre sous-développement éternel. Même les autres peuples , tels les Chinois , les Japonais , les Shikhs , les Bouddhistes , excellent dans tous les domaines scientifiques et récoltent des Prix Nobel. 
                  Par contre , les musulmans n’excellent que dans la terreur , les massacres , le génocide des minorités , l’ethnocide des populations historiques , le viol collectif , la destruction des monuments qui attestent la grandeur de civilisations millénaires . Ils bombardent les usines , les écoles , les hôpitaux , avec des armes achetées en Occident avec l’argent du peuple musulman. 

                  Regardez les guerres des musulmans , qui s’éternisent en Libye, en Syrie ,Irak, Yemen , Afghanistan , en Afrique etc. 
                  Oui , les musulmans n’excellent que dans les horreurs : tueries de masse, flagellation, lapidation , décapitation , crucifixion, enterrement de femmes vivantes. La preuve frappante de cette culture destructive s’illustre quotidiennement par l’Etat islamique , Al-Qaïda, ,al-Nostra , Boko Haram, les Frères musulmans , les bandes criminelles musulmanes et tout ce qu’ils font en irak, Syrie , Libye , Yemen , au Sinaï , en Egypte et ailleurs >> suite 


                • Jonas 4 octobre 19:23

                  @uleskiserge ( 4) 
                  L’islam est une religion qui pousse à la régression et à schizophrénie . Les musulmans haïssent l’occident , , qu’ils maudissent a chacune de leurs cinq prières quotidiennes mais viennent quand même se blottir en son sein. Je m’arrête a ce quatrième extrait , je pourrai continuer sur cinq ou six pages.
                   Cela, pour démontrer , que les musulmans qui vivent en France sont cent ( 100) mieux lotis , que les musulmans vivants dans les 57 pays musulmans , mais leurs agissement et leurs comportements sont identiques a ceux qui vivent dans la misère et la souffrance et dans le plus gros souci est celui de chercher de quoi mangerez se réveillant. 

                  << Ne soyez pas hypocrite , Monsieur le cheikh d’Al-Azhar ! Arrêtez de mentir ! Cessez de nous rabâcher votre chapelet de dénis ! Ne dites pas que les criminels ne représentent pas l’islam ! Ils appliquent littéralement ce qu’ils ont appris dans vos lives « saints », dans votre université comme dans leur patrimoine islamique. Ils croient que c’est le seul moyen de rétablir l’utopiste Etat califat de l’islam. 

                  De quelle civilisation islamique parlez-vous , monsieur le patron d’Al-Azhar ? Est-ce que la civilisation de l’Andalousie fut édifiée par les architectes et des ingénieurs venant du désert d’Arabie ? Ou bien , par les mains du grand peuple hispanique que les LES ENVAHISSEURS MUSULMANS ont assujetti et lui ont imposé des corvées ?

                  Sachez , monsieur , le cheikh , d’Al-Azhar , tant que l’islam persiste à s’ingérer dans toutes les affaires de l’Etat , de la politique ,, de la vie quotidienne des hommes , les arabo-musulmans demeurerons dans les gouffres les plus sombres. S’ils ne parviennent pas à confiner la religion dans les mosquées , à favoriser les disciplines scientifiques dans les universités et les centres de recherches , à exclure les imams de la politique et du monde scientifique , ILS NE SORTIRONS JAMAIS DE LEUR FOSSE>>


                • Jonas Jonas 3 octobre 13:27

                  Dans son discours du 2 octobre pour lutter contre le séparatisme, ...Macron déclare qu’il faut apprendre l’arabe à l’école, injecter 10 millions d’euros pour financer les écoles coraniques avec vos impôts....islamiser la France, en cooptant ses milliers d’imams misogynes, antichrétiens et antisémites dans les plus grandes mosquées du territoire !

                  Cartographie de l’Islam en France


                  • McGurk McGurk 3 octobre 13:52

                    Le « séparatisme » est la conséquence du développement d’une culture étrangère au sein de celle qui l’accueille et qui ne l’a pas intégrée.

                    Je n’ai jamais entendu parler d’une quelconque tentative de séparatisme juive en France, l’Etat inclusif ne l’aurait certainement pas permis. En général, cette population s’intègre relativement bien.

                    Peut-être une tentative désespérée d’amener l’Etat à considérer leur situation, étant donné qu’ils s’en sont toujours pris plein la gueule et toujours de manière injustifiée.

                    Pour moi, ce genre d’attitude résulte de deux choses importantes en amont :

                    * l’échec de l’Etat à accueillir, encadrer et donner un avenir à un peuple qu’on fait rêver en disant que la France est « la patrie des DDH », un pays riche et d’avenir.

                    *le manque de préparation/l’indifférence de l’Etat quant à la population qu’il accueille sur son territoire. Ne pas se préparer revient à ne pas vouloir affronter les problèmes qui peuvent se présenter et, de fait, créer le communautarisme qui mène, probablement au bout d’un moment, à ce qu’on appelle « séparatisme ».

                    Cela fait, d’ailleurs, partie, comme celui des « territoires perdus de la République », des thèmes électoraux qui font parler d’eux une fois ou deux par an mais qu’on remet sous le tapis parce que la classe politique ne souhaite absolument pas les résoudre étant donné leur complexité et répercussions négatives sur leur avenir et celui de leur parti.

                    Mais on en compte beaucoup d’autres : la séparation ineffective des pouvoirs, la non-démocratie, la souveraineté, l’UE (un non-sujet car jamais évoqué ou que sous l’ange de l’adulation aveugle et mal placée), la pauvreté, les impôts abusifs, les PME, l’éducation, le harcèlement à l’école, la recherche, l’économie et l’agriculture.


                    • L'apostilleur L’apostilleur 3 octobre 14:43

                      @McGurk

                      « ..Je n’ai jamais entendu parler d’une quelconque tentative de séparatisme juive en France... »

                      Si le séparatisme s’entend comme la volonté de suivre ses propres règles communautaires, quelques-uns en France (2005) ont voulu réintroduire un tribunal rabbinique pour juger leurs conflits. Il aurait été présidé par « une sommité israélienne », le rabbin Mordehaï Gross qui ne parlait pas français.

                      « ...En général, cette population s’intègre relativement bien... »

                      Oui depuis Napoléon.


                    • Jonas Jonas 3 octobre 14:45

                      @McGurk « Je n’ai jamais entendu parler d’une quelconque tentative de séparatisme juive en France, l’Etat inclusif ne l’aurait certainement pas permis. En général, cette population s’intègre relativement bien. »

                      Les Juifs pendant des siècles, ont toujours vécu dans des ghettos, la religion juive interdisant aux Juifs de se fondre dans les autres communautés comme le stipulent la torah et le talmud rabbiniques avec leurs propres lois et règles, que ce soit dans le monde chrétien ou dans le monde musulman (aljama).
                      Ce n’est que progressivement, avec leur émancipation au XIXème siècle, qu’ils sortiront des ghettos, en particulier avec les lois napoléoniennes interdisant le séparatisme judaïque.


                    • McGurk McGurk 3 octobre 15:04

                      @L’apostilleur

                      La France du 21è siècle est un Etat volontairement en perdition.

                      A une période de grande incertitude, il y aura toujours des personnes folles ou inconscientes quelle que soit la religion ou les crédo qui ira imaginer des solution dingues.

                      Tout comme la conversion à une nouvelle religion est un phénomène de mode qui a traversé la planète entière. Avec l’islam, même les stars de Hollywood n’ont pas été épargnées par la conversion alors qu’avant elles ne connaissaient même pas les principes de la religion suscitée.

                      Oui depuis Napoléon.

                      Je suppose que c’est grâce à sa volonté d’intégrer tout le monde en tant que citoyen. Néanmoins, je suppose que, à part les épisodes de haine religieuse, cette population s’était déjà intégrée.


                    • McGurk McGurk 3 octobre 15:06

                      @Jonas

                      Il est tout à fait possible que certains s’y soient référé.

                      Mais il est aussi également possible que les préjugés et la haine millénaire ont pas mal joué dans une possible intégration.


                    • L'apostilleur L’apostilleur 3 octobre 17:09

                      @McGurk

                      « ...Néanmoins, je suppose que, à part les épisodes de haine religieuse, cette population s’était déjà intégrée. »

                      Pas du tout.

                      Si le sujet vous intéresse, vous trouverez quelques motifs au refus réciproque des communautés à se rapprocher.

                      http://onenpensequoi.over-blog.com/2020/04/la-civilisation-l-education-ou-la-morale-judeo-chretienne-de-pieux-poncifs-infondes.une-histoire-autant-juive-que-chretienne-1/3.htm


                    • JPCiron JPCiron 4 octobre 22:47

                      @L’apostilleur

                      Bonjour,
                      Merci pour ce lien vers le premier des 3 Articles...

                      (ref. les 12 points de 3/3) : Je me demande comment serait traité un couple moderne Juif-Musulman marié légalement en France dont l’élément Juif serait binational France-Israel. Et comment seraient traités les enfants...
                      .


                    • blafeur 3 octobre 18:52

                      je préfère la méthode Charles Martel contre l’occupation.


                      • blafeur 3 octobre 23:47

                        Employons les mots : tout ce qui vient de l’étranger et veut s’imposer à nous, contre nos valeurs... n’est pas du séparatisme, mais de l’occupation.


                      • vraidrapo 4 octobre 08:41

                        @blafeur
                        n’est pas du séparatisme, mais de l’occupation.

                        Aujourd’hui,ça prend tournure.
                        Il faut écouter lire Houellebecq, Zemmour, Onfray... si le media aux ordres leur tapent dessus...
                        Dans la mesure où c’est le programme de l’UE au service de la Banque yanki... que peut-on y faire ?
                        Les encore_Français ne voient pas plus loin que leur TERRASSES !
                        ( encore un’fois : la Vérité si j’mens !) .
                        Les journalistes de terrain posent des questions ’con’ et renvoient cette image aux téléspectateurs...
                        Ca complote ça complote encore et encore... on en revient au Bilderberg (qui n’existe pas !!!) et au Siècle.

                        Vu toutes ces catastrophes naturelles qui nous tombent sur le crane ici ou là, ça n’a plus guère d’importance. L’Homme a voulu jouer avec les éléments, la Nature réagit. Ridiculement, je serais tenté de penser... Ca devient quasi biblique.
                        Pauvre jeunesse, tes parents ont tué ton avenir !


                      • blafeur 4 octobre 10:01

                        Les étrangers qui viennent pour, entre autre, partager nos valeur et les défendre avec nous sont les bienvenus.
                        Mais, les événements prouvent que d’autres viennent pour nous combattre.

                        Parler de ‘séparatisme’ et non pas de ‘tentative d’occupation’ est une forme de soumission de collaboration avec ennemis.


                      • vraidrapo 4 octobre 08:27

                        développement d’une culture étrangère au sein de celle qui l’accueille et qui ne l’a pas intégrée.

                        J’ai travaillé dans les 3 pays du Maghreb... je n’ai pas trouvé « la » culture algérienne sauf en Kabylie et elle... était bien cachée !

                        La vérité si j’mens !

                        Pour l’agriCulture, c’était beaucoup d’importation. Lait, Beurre, pomme de terre etc...


                        • L'apostilleur L’apostilleur 4 octobre 10:25

                          @vraidrapo

                          « .. je n’ai pas trouvé « la » culture algérienne sauf en Kabylie... »

                          La culture en Algérie est celle islamique de son envahisseur arabe qui s’est superposée à celle tribale écrasée des berbères, par les dirigeants algériens.

                          Si ses défenseurs qui profitent du Hirak pour se manifester réveille leur identité ancienne, ils seront accusés se séparatistes par les algériens arabisés qui ignorent pour beaucoup leur berberité.


                        • vraidrapo 4 octobre 14:02

                          @L’apostilleur
                          En quoi consiste les éléments de la Culture selon toi,
                          pour la France :
                          pour l’Algérie
                          (deux pays au hasard)
                          quelques exemples ?


                        • L'apostilleur L’apostilleur 4 octobre 15:36

                          @vraidrapo

                          La culture a été définie comme

                          - UNESCO « l’ensemble des signes auxquels les membres d’une société se reconnaissent mutuellement tout en se distinguant de ceux n’appartenant pas à cette société ».

                          Définition complétée par,

                          - « l’ensemble des traits distinctifs spirituels et matériels, intellectuels et affectifs qui caractérisent une société ou un groupe social » englobant... « outre les arts et les lettres, les modes de vie, les façons de vivre ensemble, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances ».

                          Extraits de : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-multiculturalisme-est-il-une-187579


                        • vraidrapo 4 octobre 16:32

                          @L’apostilleur
                          C bien beau tes généralités mais concrètement ça donne quoi pour les 2 pays que j’ai cités ?
                          Pour les traits matériels par exemple...
                          le système de valeur ?


                        • zygzornifle zygzornifle 4 octobre 09:37

                          Supprimons les religions et enfin nous pourrons vivre tranquilles ...

                          La religion c’est du poison , ce n’est pas Dieu, la religion est une invention humaine destinée a conduire le croyant a coup d’interdictions, d’obligations , de serrage de ceinture ou certains considèrent le visage et le corps comme obscène, ça ne même qu’a la haine de l’autre et a vouloir l’éradication de l’infidèle.

                          Combien de massacres au nom d’un Dieu , on nous rabâche sans cesse que Dieu est amour alors pourquoi se conduire comme des assassins ....

                          La croyance doit être dans sa tête , pas besoin d’églises , de mosquée ou du haut de son minaret un individu brame comme un cerf en chaleur , de synagogues de temples , tout doit être a l’intérieur et a l’extérieur on fiche la paix aux autre ....


                          • L'apostilleur L’apostilleur 4 octobre 10:38

                            @zygzornifle

                            Dire que « ..La religion c’est du poison... » ne règle pas le séparatisme islamique soulevé par le Président.

                            Ce n’est pas la foi des croyants qui pose problème, mais leurs comportements culturels dérivés ; certains hadîths chez les musulmans, certaines règles du Talmud chez les juifs...

                            Les juifs ont bien été éduqués à la République par les consistoires de Napoléon, alors les musulmans récalcitrants...


                          • Jonas 4 octobre 10:17

                             Je ne sais pas , de quel islam le président de la République veut parler , si c’est, l’islam chiite , celui-ci à un clergé , comme les catholiques, donc , il suffit de le réunir, et de discuter avec lui , comme la République le fait avec les Juifs et les Chrétiens. Si c’est en revanche le magma de l’islam sunnite , divisé, décomposé et dont les représentant sont désignés selon la superficie des mosquées , ( un représentant vaut tant de mètres carrés) je souhaite beaucoup de réussite au président. 

                             Car Emmanuel Macron est le troisième chef d’Etat français à vouloir aider à la réforme de l’islam , cette religion composée en majorité d’immigrés ayant fui leur pays , pourtant musulman, uniquement pour des raisons économiques. Ils sont venus en France avec leur valise, pleine de préjugés et de clichés inculquer depuis leur tendre enfance , abreuvés de haine à l’encontre des juifs, des chrétiens et autres minorités. 

                            C’est une des raisons pour lesquelles , les pays musulmans se vident de leurs minorités installées dans ces pays bien avant l’expansion de l’islam. Les pays musulmans sont tous homogènes et musulmans à 96%. Cela fait rire , quand ces gens , traitent la France de raciste en exhibant les « Droits de l’homme » Alors que dans leur pays ils ne font jamais référence , a la « Charte des » Droits de l’homme arabe « ni a celle des » Droits de l’homme de l’islam". malgré le manque de liberté et les injustices , qu’ils subissent par leurs dirigeants. 

                            Les plus grand spécialistes d’études de l’enfance , dans le monde reconnaissent , que si des enfants sont exposés longtemps devant la TV a des scènes de violences , ces enfants risquent plus tard de reproduire dans la vie courante les mêmes scènes vues. 

                            Et les pouvoirs publics , par lâcheté , veulent faire croire , que le musulman qui a été tout le long de son enfance et son adolescence élevé dans la haine de tous ceux qui ne sont pas musulmans, auxquels , il attribue tous les maux qui l’assaillent va se transforme , en un être inoffensif et aimant le vivre-ensemble , ce nouveau slogan du club Med. dès qu’il met les pieds sur le sol français.

                            La ghettoïsation des banlieues est voulue et entretenue par les immigrés , eux-mêmes , pour rester entre eux , ce sont eux par leurs agissements , leur manque de respect du voisinage et leur violence qui ont poussé les autochtones à déguerpir . Le cas de Sarcelles est exemplaire comme d’autres. Avant que la population immigrée n’envahisse , cette banlieue , diverses nationalités y vivaient en bonne entente , des décennies durant . S’était une banlieue ,propre avec l’école publique mixte où le racisme et la xénophobie étaient presque absents. Aujourd’hui , Sarcelles , n’est plus la banlieue d’autrefois et se sont les immigrés qui reprochent à l’Etat , ce qu’ils ont fait, pour être arroser de milliards d’Euros. 






                            • L'apostilleur L’apostilleur 4 octobre 10:45

                              @Jonas

                              « ...Si c’est en revanche le magma de l’islam sunnite , divisé, décomposé... »

                              Le CFCM (conseil français du culte musulman) mis en place par Sarkozy devrait devenir l’interlocuteur unique du Gouvernement. De même que les juifs sépharades et ashkénazes se haïssaient sous Napoléon, les courants islamiques se haïssent également en France. En imposant un seul interlocuteur (le CFCM, comme Napoléon avec les juifs qui les a réuni en une seule assemblée, le Sanhédrin) le gouvernement résout le problème de leurs différences qu’il ne lui appartient pas de régler. De leurs discussions découleront des règlements imposables par le CFCM à ses coreligionnaires et des lois pour tous.


                            • Jonas 4 octobre 15:20

                              @L’apostilleur
                              Votre péché , avec beaucoup d’hommes politiques c’est de vouloir toujours comparer les juifs et chrétiens avec les musulmans . Les deux premièrs  ont été contraints à faire leur AGGIORNAMENTO , non sans problèmes, conflits et excommunications..L’islam n’a jamais fait son AGGIORNAMENTO. C’est dans les pays de l’islam que celui-ci doit changer , évoluer et s’adapter au monde moderne et non en France , en Allemagne etc. 

                              Vous allez dire à un musulman venant de son pays légalement ou illégalement , toujours imprégnés de religiosité et de superstitions . «  Au-delà de cette limite , vous n’êtes plus dans un pays musulman et votre islam , n’est plus toléré ». comme dans certains métros parisiens pour les tickets. Il vous répondra , oui , plusieurs fois sans aucune difficulté c’est après que les problèmes commencent. 

                              Les musulmans , ont toujours vécu dans les pays où ils étaient majoritaires et sont restés toujours fidèles a l’esprit du VII eme siècle, année de naissance de leur religion et tous ceux qui ont essayé de réinterpréter le Coran , de le situer dans son contexte historique ont été éliminés avec violence . Dire par exemple que le Coran est créé , et non incréé , que l’homme a son propre libre-arbitre , que la prédestination est inacceptable  etc comme les Mu’tazillites ou le soudanais Mahmoud Mohammed Tahar. . 

                              Un autre point , les Juifs sous Napoléon , qui n’était pas un homme doux , c’est un euphémisme , représentaient moins de 40 000 personnes par rapport aux 7 ou dix millions de musulmans. Par ailleurs les Juifs étaient pour la plupart originaires de France ou d’Europe et n’avaient pas d’Etat. Et dans la traditions juive , cette sentence puisée dans le Talmud de Babylone :« La loi du pays où tu résides est la loi ». C’est d’ailleurs la raison pour laquelle , les Juifs , de France, d’Allemagne , de Turquie, du Maroc , d’Iran etc font une prière pour le pays où ils vivent et pour ses dirigeants.

                              Les musulmans eux dans leur grande majorité sont des immigrés issus de pays indépendants, qui ont fui leur pays pour des raisons économiques et misérables. Ils n’ont pas coupé le cordon ombilical , avec leur pays où ils se rendent souvent pour les vacances, fêtes , mariages , etc. et sont très liés aux dirigeants leur pays mêmes les plus cruels. Donc c’est très difficile à moins d’utiliser la force mais c’est un autre problème. 


                            • L'apostilleur L’apostilleur 4 octobre 15:49

                              @Jonas

                              « ..La loi du pays où tu résides est la loi ... »

                              ...avec les amendements rabbiniques du Talmud, ce principe devient « la loi du roi n’est la loi que dans le domaine laissé par la loi juive à la libre décision de la population. »


                            • Jonas 4 octobre 17:19

                              @L’apostilleur

                              En France c’est loi de la République qui s’impose , aux juifs , les rabbins n’interviennent pas dans le domaine publique . Ils restent dans leur domaine.

                              Quant aux Talmud , celui de Babylone comme celui de Jérusalem , il faut les lire avec leurs commentaires , car ce sont les commentaires étalés sur plusieurs siècles , qui sont intéressants.


                            • Fanny 5 octobre 02:55

                              « Napoléon a réussi l’intégration des juifs en France, le Président Macron réussira-t-il celle de tous les musulmans ? »


                              Si Macron réussit une intégration, ce ne sera pas en France mais en République (c’est pas tout à fait pareil).


                              Dans le discours de Macron :


                              France    18 fois

                              Français   6 fois

                              République 65 fois

                              Républicain 26 fois


                              France/Français      24 fois

                              République/Républicain 91 fois


                              • babelouest babelouest 5 octobre 03:25

                                @Fanny depuis 1905 et la magnifique loi de décembre, le pouvoir politique ne DOIT PAS se mêler de cela, aux prédicateurs de faire leur travail. Et si celui-ci consiste en un appel au désordre, eh bien ces prédicateurs encourent les rigueurs de la loi, sans qu’un seul instant ne soit abordé le contenu des religions (qui ne concernent pas la République).


                              • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 5 octobre 10:00

                                Voici la manière de faire qu’Israël avait ordre d’appliquer envers les étrangers :

                                « Tu rassembleras le peuple, les hommes, les femmes, les enfants, et l’étranger qui sera dans tes portes, afin qu’ils t’entendent, et afin qu’ils apprennent à craindre l’Éternel, votre Dieu, à observer et à mettre en pratique toutes les paroles de cette loi. Et leurs enfants qui ne la connaîtront pas l’entendront, et ils apprendront à craindre l’Éternel, votre Dieu, tout le temps que vous vivrez dans le pays dont vous prendrez possession, après avoir passé le Jourdain. » (Deu 31 :12)

                                A faire avec les musulmans.

                                 

                                même loi pour l’Israélite et pour l’étranger :

                                La circoncision (Lév 17 :12),

                                le repos du sabbat (Ex 20 :10, 2 :12 ; Deut 5 :14 ; Lév 16 :29)

                                Les holocaustes (Lév 17 :8 ; 22 :18) Les festins (Deut 16 :11 ; 26 :11)

                                La Pâque (Ex12 :49 ; Nb 9 :14)

                                 

                                Même pénalité pour l’Israélite et pour l’étranger : (Lév 24 :22)

                                pour l’usage du levain dans les jours pascals (Ex 12 :19 = retranché)

                                pour le blasphème (Lév 24 :16 = peine de mort)

                                pour l’homicide (Lév 24 :17 = peine de mort)

                                pour l’interdiction du sang (Lév 17 :10) et des bêtes mortes (Lév 17 :15)

                                pour le culte de Moloc (Lév 20 :2 = peine de mort)

                                pour acte impudent, outrage à l’Eternel (Nb 15 :30 = retranché)

                                 

                                Interdit à l’étranger :

                                La Pâque s’il est incirconcis (Ex 12 :43 ; 45)

                                De manger des choses sacrées (Lév 22 :10)

                                De s’approcher du sacerdoce (Nb 3 :10 ;38 ; 18 :7 = peine de mort)

                                De se mêler aux Lévites (Nb 18 :4) d’entrer dans le sanctuaire (Ez 44 :7,9)

                                d’acheter une juive (Ex 21 :8)

                                D’être roi (Deut 17 :15)

                                D’épouser une veuve juive sans enfants (Deut 25 :5)

                                 

                                Ainsi donc si la France était menée par des chrétiens avec des lois chrétiennes, les étrangers seraient obligatoirement dans la soumission au Dieu du Pays et le respecteraient sous peine de mort.

                                Combien en resterait-il ? Et tout ceux qui tuent pour un rien ? qui vous montrent la main sur la gorge etc...

                                Vous voyez bien qu’on peut avoir de très fortes exigences envers eux.

                                Pas de vote, pas de place dans l’administration, pas d’élection à une charge représentative ou autre, Pas de direction des cultes ou d’anciens ou de diacres.

                                Voyez tous les parlementaires et ministres virés.

                                Mais ne serait-ce pas aux Français de France de diriger la France ? En Israël, Les étrangers devaient suivre les sabbats, devaient accepter l’instruction sur le Dieu d’Israël, étaient mis à mort s’ils blasphémaient le Dieu d’Israël, ne pouvaient pas être rois.

                                Et en plus on discriminait certains étrangers :

                                "L’Ammonite et le Moabite n’entreront point dans l’assemblée de l’Eternel, même à la dixième génération et à perpétuité, parce qu’ils ne sont pas venus au-devant de vous avec du pain et de l’eau, sur le chemin, lors de votre sortie d’Egypte, et parce qu’ils ont fait venir contre toi à prix d’argent Balaam, pour qu’il te maudisse. Mais l’Eternel ton Dieu , n’a point voulu écouter Balaam ; et il a changé la malédiction en bénédiction parce que tu es aimé de l’Eternel ton Dieu. Tu n’auras souci ni de leur prospérité ni de leur bien-être, tant que tu vivras, à perpétuité.

                                Tu n’auras point en abomination l’Edomite car il est ton frère, tu n’auras point en abomination l’Egyptien, car tu as été étranger dans son pays : les fils qui leur naîtront à la troisième génération entreront dans l’assemblée de l’Eternel." (Deu 23-3)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité