• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Lendemains de fête

Lendemains de fête

Voilà, le peuple a parlé. Il a mis au pouvoir un libéral bon teint et renvoyé à ses remontées de bile la candidate extrême experte en récupération.

Deux camps se sont affrontés sur le terrain des idées, enfin, si l’on peut dire car si l’heureux élu a su convaincre une majorité de votant en faisant montre d’une volonté sans faille, en surfant sur sa jeunesse et son intelligence et en restant flou sur le reste, la candidate évincée a elle-même savonné la planche en revenant aux fondamentaux des partis d’extrême droite à savoir l’invective et le refus du débat.

D’un côté, donc, des promesses de vendeur d’aspirateur, de l’autre la mise en lumière de l’incompétence à revêtir le costume.

La trouille a parlé

Une fois de plus, ces élections auront été marquées par la trouille, celle du FN, celle de la violence verbale, de l’exclusion de l’autre et de l’isolationnisme du Pays, bien que sur ce dernier point on puisse partager une part de diagnostic sur l’inefficacité des institutions européennes sans partager pour autant l’administration du remède de cheval préconisé.

D’un côté, donc, un bloc bien soudé, mais friable, autour de celle, le seule qui « aime la France » prêt à tout accepter, y compris les solutions extrêmes proposées par le chef, et de l’autre, un gentil garçon, ni de droite, ni de gauche qui nous fait l’éloge de la mondialisation, du rôle des élites économiques, sans nous dire comment il va s’y prendre pour éradiquer la « fracture sociale » qui divise le pays depuis 20 ans.

Comment qualifier cette élection ?

S’agit-il d’un vote d’adhésion ou de refus ? Nous sommes tellement habitués à voter contre depuis 15 ans que nous semblons ne plus savoir ce que c’est que d’adhérer à un projet, encore faudrait-il que les projets soient ensuite mis en œuvre, ce qui est rarement le cas. L’exemple du quinquennat calamiteux qui s’achève qui a conduit à qualifier de frondeurs des parlementaires qui voulaient simplement respecter les promesses de 2012 du Bourget démontre qu’on peut faire passer n’importe quoi avec la langue de bois et le rouleau compresseur de la communication politique.

Côté « ambiance », nous avons été gâtés, au point de pouvoir dire que les faits divers de campagne (emplois fictifs, costumes sur mesure, rumeurs sur les comptes offshore,…) abondamment relayés par les médias en continu auront contribué à transformer cette élection en épisode de télé réalité quotidien, une sorte de « plus belle la vie » en quelque sorte, destiné à faire oublier le reste, c’est-à-dire la vacuité des programmes et des promesses électorales.

On en arrive à penser qu’au lieu d’organiser un vote formel, il serait possible de taper sur la touche 1 pour garder un candidat, sur la touche 2 pour le faire sortir du loft Elyséen, et sur dièse pour ne pas se prononcer. On gagnerait du temps et de l’argent et au lieu de faire durer la campagne sur 8 mois comme cela a été le cas depuis les primaires, on pourrait simplement faire quelques émissions en prime time, avec l’espoir de gagner une cagnotte et un séjour à Disneyland pour quatre personnes pour inciter à une plus forte participation.

Au final, cette élection fut celle de la nausée, du clivage, des rancœurs, de la bile qui remonte et de la fausse promesse de lendemains qui chantent.

Quelle est la composition de l’électorat qui a mis le vainqueur au pouvoir ?

Ni de gauche, ni de droite, bien sûr, encore faut-il attendre les résultats des législatives pour voir de quel côté la balance va pencher en cas de cohabitation obligée et là nous verrons à nouveau à l’œuvre les subtilités du système politique français où pour un plat de lentilles (ou plutôt un bon poste ou le vote d’un amendement en faveur d’un lobby) le personnel politique est prêt à tout, surtout à oublier et à enfouir profondément ce qui fait sens pour l’électeur lambda. Il ne faudrait pas confondre démocratie représentative et mandat impératif, tout de même !

En fait l’électorat du gagnant se compose de quatre tiers (tout dépend de la grosseur des tiers comme disait Pagnol) : un premier du centre, parce que c’est par là que commence le mélange subtil des renoncements, le second de gauche, enfin celle qui se renie depuis 20 ans en glissant vers la droite et qui se fait absorber par le centre (les fameux socialistes du « réel »), le troisième de droite, celle qui aime par-dessus tout être aux affaires et qui n’a pas encore mis le pied gauche dans l’extrême droite et enfin le quatrième tiers, très transversal qui est allé au-devant de la victoire par trouille, convaincu qu’il a été par tous les bobards qu’on lui a fait avaler sur la possible arrivée de l’extrême droite aux affaires.

Vous agitez le tout et il y a des chances pour qu’un nombre très important de cocus se disent déçus à court terme en attendant les prochaines élections où on nous resservira le même plat avarié du danger du Front National pour aller veauter en masse pour n’importe qui. 

Ceux qui ne se sont pas prononcé

L’élément majeur, ce sont quand même les 25 % d’abstentionnistes auxquels il faut ajouter les votes blancs ou nuls (10 % environ) sans parler des 6,5 Millions de Français non-inscrits sur les listes électorales. Même sans ces derniers, le nombre de suffrages exprimés par rapports aux inscrits s’établit à (67%), et le nouveau Président n’a par conséquent été élu que par (47 %) des électeurs inscrits : pas de quoi pavoiser. 

Pour faire monter ce chiffre, rien ne nous aura été épargné dans le domaine de la culpabilisation : des tribunes « d’intellectuels » en passant par les médias relayant l’action de jeunes culpabilisant les abstentionnistes par des « si vous ne votez pas, vous n’aurez pas à vous plaindre de ce qui pourrait arriver ».

Le « ce qui pourrait arriver », il est bien là le problème de ce matraquage. Les sondeurs qui avaient fait du bon boulot au premier tour, on tous annoncés un 60/40 en faveur de l’élu pour le second tour en détaillant les reports prévus.

Alors pourquoi cette culpabilisation, cette peur agitée ? Tout simplement parce qu’un Président doit être bien élu, pas par seulement 47 % des électeurs inscrits comme c’est le cas. Plus le nombre de vote en sa faveur est élevé, moins il sera contesté et plus la probabilité d’obtenir une majorité parlementaire à sa main sera importante. C’est de la simple cuisine politique. Le FN était juste là pour aider à atteindre cet objectif.

Contrairement à l’idée répandue, l’abstention donne le droit de critiquer Macron, chose que pourront faire difficilement ceux qui ont voté pour lui et participé à cette formidable arnaque au vote quasi obligatoire pour leur poulain.

Tout ce battage ne fut qu’une grande manipulation des esprits avec la peur du FN au pouvoir. Ce ne sera pas pour cette fois, heureusement. Il faut être bien naïf pour croire aux vertus présumées purgatives d’un plébiscite pour laminer les extrêmes alors que c’est sur le terrain que cela doit se faire au quotidien. Sinon, il se pourrait bien que le fameux « front républicain » ne serve à rien la prochaine fois.


Moyenne des avis sur cet article :  3.36/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    



    • cathy cathy 8 mai 08:50

      Votre texte est une macronade.


      • Michel DROUET Michel DROUET 8 mai 09:00

        @cathy
        C’est quoi une macronade : expliquez-vous !


      • cathy cathy 8 mai 09:47

        @Michel DROUET
        Tout et son contraire.


      • Michel DROUET Michel DROUET 8 mai 10:01

        @cathy
        Bon, à plus, on n’en saura pas davantage...


      • Fergus Fergus 8 mai 09:34

        Bonjour, Michel

        Une chose est sûre, le nouveau président, de facto soutenu par une minorité des Français, devra mettre en place une équipe gouvernementale transversale pour étayer l’ancrage centriste puis agir rapidement, et de manière efficace, s’il ne veut pas sombrer comme son prédécesseur dès les premiers mois de son quinquennat.

        Sans doute Macron pourra-t-il compter pour cela sur une majorité présidentielle élue les 11 et 18 juin, a minima relative. Mais les premières réformes engagées par l’exécutif notamment par ordonnances dans le cadre d’une loi d’habilitation ne devront pas apparaître comme anti-sociales car le mandat pourrait très vite se transformer en calvaire. Compte tenu de son positionnement libéral, Macron devra par conséquent montrer des talents de funambule.

        A suivre... 


        • Michel DROUET Michel DROUET 8 mai 10:00

          @Fergus
          A suivre, oui.
          La majorité absolue est loin d’être acquise, Les Rep vont tout faire pour se positionner comme le parti principal étant entendu, à mon avis, que le PS aura plus de mal à se refaire une santé, sauf à se faire absorber (ce qui est déjà en grande partie fait) par Macron.
          Pas question d’abandonner son programme pour Macron, enfin pour le moment. Il se pourrait bien qu’il se Hollandise rapidement.


        • Gorg Gorg 8 mai 10:09

          @Fergus

          « Une chose est sûre, le nouveau président, de facto soutenu par une minorité des Français » 

          Son score du 1er tour reflète l’ampleur du soutien qu’il a : 24% (soit 18% des inscrits). 

          « Mais les premières réformes engagées par l’exécutif notamment par ordonnances dans le cadre d’une loi d’habilitation ne devront pas apparaître comme anti-sociales"

          Encore faudra-t-il qu’il ait une majorité… Ce n’est pas encore fait... J’ajouterais que le soutien très modéré des électeurs (au 1er comme au 2e tour) ne devrait pas lui permettre d’utiliser les ordonnances... Ou alors, nous sommes en dictature...

          « car le mandat pourrait très vite se transformer en calvaire »

          Si vous voulez mon avis, il ne fera pas illusion très longtemps… Ses soutiens parmi les électeurs vont très vite avoir la gueule de bois…Ils devraient très vite ouvrir les yeux sur ce que les médias leur ont vendu...

          Cdlt


        • Fergus Fergus 8 mai 10:11

          @ Michel DROUET

          Précisément, la déconfiture annoncée du PS est la chance pour En Marche ! d’obtenir cette majorité absolue car Les Républicains devraient au mieux rester sur leurs positions de 2012.

          « Pas question d’abandonner son programme pour Macron »

          En effet. Mais sur le plan socioéconomique, il peut choisir de ne mettre en œuvre rapide qu’une série de mesures relativement peu clivantes accolées à des mesures comme la moralisation de la vie politique et la réforme (populaire) de la taxe d’habitation.


        • Fergus Fergus 8 mai 10:19

          Bonjour, Gorg

          On ne peut en aucun cas parler de « dictature » à propos des ordonnances. C’est un abus de langage. Celles-ci ne sont en effet mises en œuvre que si le parlement vote une loi d’habilitation qui en fixe au préalable le champ d’application et les limites.

          Les ordonnances sont donc des textes approuvés par les députés dans un but d’action plus rapide que les débats habituels.

          « Ils devraient très vite ouvrir les yeux sur ce que les médias leur ont vendu... »

          Nous verrons... Pour ma part, j’ai toujours été d’avis de juger sur les personnes sur les actes. Cela vaut pour Macron comme cela a valu pour Sarkozy et Hollande avant lui.


        • Gorg Gorg 8 mai 11:38

          @Fergus

          « Les ordonnances sont donc des textes approuvés par les députés »

          Tout à fait, c’est bien pour cela qu’il faudra faire en sorte qu’il n’ait pas de majorité… J’irais même plus loin, il faudrait que la somme des députés LR et EM ne constitue pas une majorité… 

          « Pour ma part, j’ai toujours été d’avis de juger sur les personnes sur les actes »

          Bien sur… Vous croyez encore au Père Noël à votre âge Fergus ... ? Lorsqu’on observe les gens qui entourent et soutiennent Micron, attendre et compter sur un éventuel miracle relève d‘un crétinisme absolu… Désolé de vous le dire…

          A moins que Micron n’ait été votre candidat sans que vous ne l’avouiez… Je me rappelle une époque (déjà lointaine) où vous trouviez de grandes vertus à Bêêêrou…

          Micron n’est que le sous-produit de Hollande et des médias…

          Les ravages de la propagande et du marketing... (parvenir à vendre, et si possible le plus cher possible, un produit de piètre qualité)

          Cdlt


        • Fergus Fergus 8 mai 11:46

          @ Gorg

          « il faudrait que la somme des députés LR et EM ne constitue pas une majorité »

          Pourquoi LR et EM ???

          LR va jouer sa propre partition dans l’espoir d’une cohabitation.

          Et de son côté, EM va récupérer les gros bataillons des circonscriptions d’(un PS voué à recevoir une magistrale branlée.

          La question qui se pose donc est la suivante : EM disposera-t-il d’une majorité relative ou d’une majorité absolue ? 

          « Vous croyez encore au Père Noël »

          Non, je ne me fais pas d’illusions, mais mon éthique personnelle m’interdit de juger quelque personnage politique autrement que sur des actions.


        • Michel DROUET Michel DROUET 8 mai 11:55

          @Fergus
          Beaucoup de choses à dire sur la suppression de la TH...
          D’abord qu’elle enterre la réforme des bases d’imposition, sujet ô combien délicat pour toutes les majorités qui savaient qu’elle était explosive : une bonne chose pour Macron, donc.
          Ensuite, cette suppression marque la fin de l’autonomie fiscale des communes et intercommunalités qui vont se retrouver de fait sous tutelle de l’Etat.
          Quid des compensations financières promises ? N’y aura t-il pas une monnaie d’échange avec la diminution du personnels des communes et intercos ?
          Ensuite, une commune en expansion pourra t-elle demander une rallonge pour construire une école, par exemple, où bien les compensations seront -elles fixées une fois pour toute et indexées simplement sur l’inflation ?
          Enfin, cette suppression ne fera pas plaisir à ceux qui ne seront pas concernées et il faudra bien compenser le manque à gagner quelque part : la CSG, sans doute...
          Bref, un beau marché de dupes qui servira sans doute simplement à diminuer le nombre de fonctionnaires des impôts qui sont affectés actuellement dans les services concernés.

          Beaucoup de questions en définitive et il est trop tôt pour se réjouir.


        • Gorg Gorg 8 mai 12:23

          @Michel DROUET

          Pour en remettre une couche, j’avais déjà dit sur un autre fil :

          L’exonération de la taxe d’habitation pour 80% des ménages, c’est une vaste fumisterie... Les communes n’y arriveront pas et l’expérience montre que l’état ne compensera pas... L’état ne va tout de même pas rembourser les emprunts irresponsables que certaines d’entre elles on fait... Pour faire tout et n’importe quoi... Par exemple les 678 000 € versés à l’association bidon d’un certain Théo.

          Les retraités vont se voir ponctionnés de 1,7% (CSG) sur leur retraite sans avoir la compensation qu’auront les salariés... Donc baisse des retraites...

          il prétend résorber le chômage avec la formation des salariés...Est-ce que Whirlpool délocalise parce que ses salariés sont mal formés... ?

          Quelle approximation... Des emplâtres sur une jambe de bois... , Il y a un travail de fond à faire... Micron et sa clique vont nous administrer des remèdes qui tuent... Vite fait, mal fait...

          Etc...etc

          Cdlt


        • Michel DROUET Michel DROUET 8 mai 17:55

          @Gorg
          Effectivement, rembourser y compris les dépenses de prestige semblerait bizarre.


        • Gorg Gorg 8 mai 09:50

          @Michel DROUET

          Tout d’abord merci pour votre article.

          Ensuite :

          « Contrairement à l’idée répandue, l’abstention donne le droit de critiquer Macron, chose que pourront faire difficilement ceux qui ont voté pour lui »

          Absolument, ceux qui ont voté pour lui devraient approuver sa politique ou bien se taire pendant cinq ans…

          « Tout ce battage ne fut qu’une grande manipulation des esprits avec la peur du FN au pouvoir »

          Tout à fait… C’est hallucinant cette prédisposition qu’ont un grand nombre de gens à se faire manipuler…

          La propagande médiatique a de beaux jours devant elle…Il était pourtant évident que MLP ne passerais pas…

          Si les veaux s’étaient abstenus de brouter, Micron aurait été élu avec un score beaucoup plus faible… c’est tout…

          Cdlt


          • Michel DROUET Michel DROUET 8 mai 10:10

            @Gorg
            Cela fait du bien de remettre les choses en perspectives et de voir que d’autres partagent l’analyse.
            S’agissant de la manipulation des esprits, elle dénote effectivement la capacités de certains électeurs à ne pas réfléchir par eux-mêmes.
            A entendre les médias et à en lire certains, c’est reparti pour un tour en matière de manipulation.
            Cdlt


          • cathy cathy 8 mai 10:18

            @Michel DROUET
            Puisque vous avez voté pour Macron, cela vous donne tout de même le droit de ne pas être en accord avec sa politique, et bien avec tout cela, on est bien avancé.


          • Michel DROUET Michel DROUET 8 mai 10:28

            @cathy
            Comme quoi, soit vous n’avez pas lu, soit vous n’avez pas compris et vus êtes là uniquement pour troller.
            Relisez mes autres articles et vous saurez pour qui j’ai voté : certainement pas pour Macron.


          • Michel DROUET Michel DROUET 8 mai 10:30

            @cathy
            Un indice supplémentaire qui vous évitera l’effort de me relire : par pour Le Pen non plus.
            Compris ?


          • hunter hunter 8 mai 10:16

            Salut à tous,

            Bon, comme le disait Mélenchon, ça va saigner, ça va cracher du sang pour les veaux !

            On va rigoler dans quelques mois, surtout quand les traîtres LR, toujours prompts à la gamelle, voteront les dé-tricotages sociaux !

            Macron, est un Fillon soft-power, suffisamment rassurant pour tromper le gogo, mais ce n’est que la partie immergée de l’iceberg !

            Enfin, tout va bien, c’est le candidat de Paris qui a gagné, la France des veaux aime à se soumettre à ses bourreaux, ses bouchers, qui vont la saigner sans vergogne....mais version hallal, bien entendu, tolérance bisounoursique oblige !

            On reparle de tout ça après l’été !

            Adishatz

            H/


            • Michel DROUET Michel DROUET 8 mai 11:44

              @hunter
              Bonjour Hunter

              Je pense également qu’en septembre nous serons bien fixés.



              • zygzornifle zygzornifle 8 mai 10:57

                Ce n’est pas un échec loin de la , il a fallu une coalition de la droite de la gauche du centre et le soutient de l’UE pour battre la candidature simple de MLP, ils ont agis comme les gosses qui se mettent a plusieurs pour rouster un autre dans la cours de l’école , elle a du affronter un gang de requins aidé par tous les crotales propriétaires des médias , Macron a lâché une compagnie de CRS contre une femme seule voila en fait ce qu’est sa victoire, une victoire qui n’a absolument aucune valeur car n’importe qui aurait pu gagner contre MLP , de toute façon avec ses premières mesures anti France et anti social Macron va faire sa campagne de 2022 ....


                • Fergus Fergus 8 mai 11:39

                  Bonjour, zygzornifle

                  « elle a du affronter un gang de requins aidé par tous les crotales propriétaires des médias »

                  Vous oubliez la nullité crasse de Le Pen durant le débat au cours duquel elle a montré qu’elle ne maîtrisait pas ses dossiers et, par son comportement indigne, qu’elle n’avait absolument pas la stature d’un chef d’état. Même au FN, de nombreux caciques et militants ont reconnu son naufrage.


                • franc tireur 8 mai 12:20

                  @Fergus

                  Selon moi elle s’est lachée car elle savait qu’elle ne serait pas élue , et ce depuis longtemps.
                  Comme Hamon dailleurs .
                  Elle voulait s’afficher en premier parti d’opposition .Dans 5 ans les francais seront probablement murs après un quinquennat calamiteux.

                • Gorg Gorg 8 mai 12:37

                  @franc tireur

                  « Selon moi elle s’est lachée car elle savait qu’elle ne serait pas élue »

                  Mais on s’en fout, MLP n’est qu’un leurre et un parasite de la politique... Ses états d’âme on s’en contrefiche...
                  La meilleure alliée du système et des médias qui s’en servent pour mener les veaux...


                • Gavroche 8 mai 12:50

                  Bonjour @Fergus


                  Je ne partage pas votre avis, elle est loin d’être nulle. Sa prestation désastreuse au débat était voulue, trop gros pour que ce soit réel. Elle a d’ailleurs fêté sa défaite en dansant hier soir.

                  Adulée des média, prise pour un messie par des admirateurs idolâtres, vedette incontestée des télés , reçue par les chefs d’états étrangers, adulée par poutine, châtelaine riche à millions, profitant avec toute sa famille du système est des impôts des contribuables depuis des décennies.......

                  Qui voudrait perdre une telle situation mirifique en se faisant élire pour être désavouée inexorablement et définitivement 6 mois après comme l’ont été tous les président antérieurs ?

                  par contre elle va faire le forcing pour que nombre de gogos qui ne comprendrons jamais lui élisent encore plein de députés, histoire de gaver le parti de subventions payés par le contribuables.

                  Bonne journée.

                • zygzornifle zygzornifle 8 mai 13:14

                  @Fergus


                   c’est vrai qu’Hollande lui maîtrisait bien ses dossiers on l’a vu pendant 5 ans .....

                • zygzornifle zygzornifle 8 mai 13:16

                  @Gorg
                   

                   MLP n’est qu’un leurre et un parasite de la politique.

                  Ho mince une de plus .... c’est vrai que les autres depuis 40 ans sont une parfaite réussite .....

                • zygzornifle zygzornifle 8 mai 13:20

                  @Gavroche


                   dans 5 ans elle n’aura même pas besoin de se présenter c’est les français qui vont aller la trouver en chialant pour qu’elle vienne les débarrasser de cet équarrisseur car dans peu de temps les lettres de licenciements vont déborder des boites aux lettres ..... 

                • franc tireur 8 mai 13:29

                  @Gorg
                  C’est une alliée objective oui,mais malgré elle .

                  Elle sert a ce que le système se fasse réelir , et a servir de repoussoir .Les thèmes d’identité et de souveraineté sont ainsi diabolisés .

                • Michel DROUET Michel DROUET 8 mai 14:04

                  @franc tireur
                  Je pense que ce qui l’intéresse, ce n’est pas le pouvoir, mais de continuer à faire fonctionner sa petite entreprise familiale sur le dos des contribuables.


                • Ruut Ruut 8 mai 15:21

                  @zygzornifle
                  Si la France existe encore.
                  Car Macron est pour une fédération Européenne.


                • zygzornifle zygzornifle 8 mai 17:45

                  @Ruut


                   d’ici la il aura appuyé l’entrée de la Turquie dans l’Europe qui deviendra rapidement l’Europe Saoudite tant attendue par les LRPS .... 

                • Gavroche 8 mai 12:40

                  Lepen a fêté sa défaite en dansant. Elle a réussi son coup de ne surtout pas être élue afin de continuer encore longtemps de la situation extraordinairement favorable de toute sa famille, ça dure depuis 40 ans, faudrait être fous pour en sortir.


                  On la comprend aisément, être élue aurait signifié son naufrage obligatoire et définitif au bout de 6 mois comme tous les autres présidents qui on précédé. Seuls les gogos pouvaient croire en ses discours.

                  Créditée de plus de 30% d’intentions de vote pendant la campagne, elle n’a réussi qu’à convaincre  moins de 15% des inscrits (33.90 % des votants), crédules qui n’ont pas compris qu’elle faisait du cinéma. ! 15% plus malins ont donc compris lors du débat que c’était du pipeau.

                  Pipeau qui va continuer avec les législatives, ils vont lui donner nombres de députés histoire de remplir les caisses du parti avec les impôts des contribuables.

                  Il reste à donner à Mélenchon une majorité de députés afin qu’il applique son programme, le seul qui rassemble tous les français, sauf les milliardaires.

                  • zygzornifle zygzornifle 8 mai 13:24

                    @Gavroche


                     ils vont lui donner nombres de députés histoire de remplir les caisses du parti avec les impôts des contribuables.

                    c’est vrai que tous les autres partis refusent le pognon versé par l’état , même Pénélope a dit que François l’avait menacé de lui prendre une carte au FN si elle refusait le grisbi et son pote lui avait dit au lieu des costards je t’offre des bleus de travail .....

                  • Gavroche 8 mai 13:04

                    La preuve ? Collard prêt à soutenir Macron !!!!! Premier parti d’opposition qu’ils disent !!



                    - Journaliste : Qu’avez-vous envie de lui dire après sa victoire ?

                    - Gilbert Collard : Faites du bon boulot et on vous soutiendra !- Journaliste : C’est du second degré ?

                    - Gilbert Collard : Pas du tout. Si vraiment il défend le pays et les Français, il m’aura à ses côtés. S’il ne le fait pas, ce que je crains, ce sera non.



                    «  »Parce que j’ai à cœur l’intérêt supérieur du pays, j’ai souhaité [à Emmanuel Macron] de réussir face aux immenses défis auxquels la France est confrontée« , avait encore déclaré Marine Le Pen dimanche soir.

                    Difficile de croire qu’à l’issue d’une campagne où tout a opposé Emmanuel Macron au Front national, les élus frontistes trouveront quoi que ce soit à dire de bien du nouveau Président. Gilbert Collard se défend a minima de faire preuve de mauvaise foi. Mais peut-être nous prend-il encore une fois pour des cons  ? »


                    • pallas 8 mai 13:54
                      Michel DROUET

                      Dans le concret, La France n’existe déjà plus.

                      Des forces de polices et militaires épuisés, une pauvreté s’aggravant, des bidons villes qui deviennent légion, avec bon nombres de sdf, maintenant des familles entières survivant dans la rue.

                      Des villes qui s’effondrent, Paris et Marseille sont les meilleurs exemples.

                      On parle de lieu de non droit, j’y vois (j’y est vécu), des lieux de pauvretés et de violence.

                      La totalité de la banlieue parisienne plonge dans le chaos, les ilots de la bourgeoisie résidant à Paris commence à être impacté, qui se transforme en forteresse inaccessible.

                      Je conseillerai pour les connaisseurs du 94, de faire une marché à pied, commençant de la vile d’Ivry sur seine, traversant, Gentilly, Arcueil, Cachan, Kremlin Bicetre, zigzagant un peut tout au long du chemin, prendre son temps, finir le trajet jusqu’à Notre Dame de Paris (donc traverser la ville de Paris), compter 4 à 6 heures voir plus, sac à dos, un vrai voyage dans le monde réel.

                      Mais ont peut faire la même chose, Évry, Corbeille Essonnes, à Nantes, etc etc.

                      La misère est partout, digne du tiers monde, auquel il n’y a que la tristesse, l’abandon.

                      C’est cela la réalité de notre pays.

                      Salut


                      • Sergio Sergio 8 mai 19:47

                        Au final, le FN est un excellent outil électif quand on le retrouve au deuxième tour de n’importe quelles élections. 

                        Il suffira alors pour les tenants du pouvoir, d’appliquer une politique à tendance impopulaire pour créer le mécontentement, afin de sans cesse requalifier ce parti au 2ème tour. 
                        Au final tout le monde y trouve son compte, le FN s’installe par défaut en position de leader de l’opposition, et les vainqueurs déroulent. 
                        Ensuite le peuple français se tire dans le pied car, non content de refuser les propositions de progrès sociaux, ils votent de facto pour un Père fouettard en herbe qui se fout d’ailleurs de sa première chemise (indéchirable ou indéChirac) de ses 47%, il sait très bien compter et pour lui l’important c’est la forme, pas la Rose ou la rossée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès