• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les annonces de Macron, un encouragement à amplifier la lutte (...)

Les annonces de Macron, un encouragement à amplifier la lutte !

N’ayant pu stopper les combatifs Gilets jaunes avec les mesurettes annoncées en décembre, Macron a lancé un pseudo « grand débat » dont se sont massivement désintéressés, à juste titre, les travailleurs, les « Gilets jaunes », la majorité des jeunes et les syndicalistes dignes de ce nom.

Les conclusions que le Roi Macron vient souverainement d’apporter au « grand débat », sans se donner la peine de consulter l’Assemblée nationale, n’apportent pas de surprise.

JPEG

Certes, il annonce quelques timides avancées destinées à éteindre l’incendie social. Personne ne crachera sur la ré-indexation des « petites retraites » et sur la ré-indexation future annoncée des pensions en général. Sauf qu’il ne s’agit au mieux que de revenir, avec retard, sur la contre-réforme décidée par Macron dès son accession au pouvoir au détriment des retraités, alors même que « Jupiter » multipliait les cadeaux fiscaux aux très riches. Il n’est pas négligeable par ailleurs que le chef de l’Etat ait annoncé la suspension des suppressions de services publics de proximité jusqu’à la fin du quinquennat, même s’il convient d’être prudent sur la mise en œuvre réelle de cette mesure : dans le cadre des contre-réformes maastrichtiennes qui ravagent l’Education nationale, l’hôpital, la poste, la SNCF, l’Equipement, les sapeurs-pompiers, etc., la vigilance s’impose si l’on veut que les « petites facs », les hôpitaux, etc. ne deviennent pas des coquilles vides qui, derrière leur maintien de façade, se vident rapidement de leurs services médicaux, de leurs lits d’hôpital, de leurs filières universitaires, etc.

Tant mieux si les familles monoparentales peuvent enfin toucher leurs pensions de divorce, mais encore faut-il que les conjoints et conjointes, souvent chômeurs ou « travailleurs pauvres », soient en état de payer…

On l’aura compris, tout cela ne fait pas le compte, d’autant qu’il s’agira surtout de redéploiement entre couches moyennes et couches populaires et non d’une augmentation franche de salaires mettant à contribution les capitalistes…

Si maigres soient-elles, ces mesures sont toujours bonnes à prendre pour les personnes concernées ; mais le gain réalisé, si limité soit-il, montre surtout que, contrairement au « dialogue social bidon » qu’entretiennent les états-majors syndicaux (et qui ne produit que des régressions depuis des décennies), les GJ ont bien fait de tenir le rapport des forces dans la durée, de délégitimer ce président des hyper-riches (« Macron démission »), d’exiger l’augmentation des salaires et pensions, de réclamer la justice fiscale, d’appeler à rétablir la souveraineté populaire confisqués par les élites franco-européennes. Ils ont bien fait aussi de mettre en débat l’idée d’insurrection populaire et celle de la sortie de l’UE (« frexit » !) pour reconstruire le progrès social !

D’autres mesures macroniennes sont en réalité des cadeaux empoisonnés. Qu’attendre de bon de la mise en extinction des « grands corps de l’Etat », de la fermeture de l’ENA, de la réduction du nombre de parlementaires (alors que le parlement est constamment contourné par l’exécutif…), de l’accroissement du pouvoir des notables locaux (« pacte girondin », « décentralisation ») si ce n’est, dans le contexte actuel de marche à l’Europe fédérale des « territoires » soumis à une concurrence permanente, une pénétration plus grande encore de l’Etat par les oligarques du privé (comme c’est le cas de l’ex-banquier Macron), avec en prime une désarticulation accrue de l’Etat-nation (« droit à la différenciation territoriale » inscrit dans la Constitution = fin de l’égalité de tous devant la loi) et un déséquilibre croissant entre villes, « métropoles » et autres euro-régions  ? Pas de réponse à la hauteur non plus sur le RIC, Macron disant craindre l’affaiblissement de la « démocratie représentative », alors que le vrai problème est que cette dernière ne l’est plus du tout au niveau national !

Enfin, le pouvoir essaie d’exploiter la fronde populaire pour précipiter la mise en œuvre des mesures dictées par l’UE et par le MEDEF. Concernant les retraites, Macron va de fait repousser encore l’âge de départ réel et/ou la baisse des pensions en alourdissant les très injustes décotes qui frappent ceux, et surtout celles, qui n’ont pas toutes leurs annuités. Quant à la retraite à points annoncée, elle est d’une extrême dangerosité : non seulement le niveau des pensions serait encore moins bien garanti qu’aujourd’hui, mais le projet macroniste détruira le mieux-disant social des régimes spéciaux existant (sans bénéficier aux autres travailleurs) et mettra fin aux « retraites par répartition » créées à la Libération par Ambroise Croizat. Propos menaçants également du chef de l’Etat à l’encontre des chômeurs de plus en plus contraints de travailler au rabais, hors de leur qualification et loin de leur domicile, tout cela au nom du « refus de l’assistanat » : colossale injustice quand on voit que chaque année, ces super-assistés que sont les riches envoient des milliards dans les paradis fiscaux au titre de la fraude et/ou de l’ « optimisation fiscale » !

Et bien sûr, même si un bémol est mis verbalement au plan de suppression de 120 000 postes de fonctionnaires (en termes de réduction de l’impôt sur le revenu, cela se paiera cher en qualité du service public et en dégradation du service rendu !), le pouvoir refuse de remettre en place l’ISF, de mettre fin au CICE (des milliards d’agent public versés sans contrôle au patronat), de rétablir le Code du travail national, d’en finir avec l’affaiblissement des statuts publics, de stopper la très inégalitaire fiscalité indirecte frappant les produits de base, de privilégier le remboursement de la dette « due » par la France aux financiers internationaux suite à la quasi mise en sommeil de la Banque de France, etc.

En un mot, Macron a bien plus écouté les financeurs de sa campagne électorale, banques et oligarques, que le cri des classes populaires et des couches moyennes en quête de justice sociale.

La seule attitude juste est donc d’amplifier le combat « jusqu’à la victoire toujours » comme disait le Che. Les grands rendez-vous sociaux d’avril, du 1er et du 9 mai, syndicalistes de lutte et gilets jaunes unis, sont là pour le rappeler : les militants du PRCF et des JRCF y seront bien entendu, présents, actifs et déterminés.

Par Georges Gastaud, Jo Hernandez (PRCF) et Gilliatt de Staërck (JRCF) – 26 avril 2019

https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/les-annonces-de-macron-un-encouragement-involontaire-a-amplifier-la-lutte/


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • lloreen 29 avril 09:02

    CNT - La révolte française, un espoir pour le monde !

    https://www.youtube.com/watch?v=fOjUiYcW6D0


    • Blé 29 avril 13:39

      Le préfet Lallement a été appelé à Paris pour qu’il mette en place le même maintien de l’ordre qu’il a appliqué à Bordeaux, c’est à dire intimider et décourager aux maximum les manifestants, pour se faire, utiliser ce qu’il faut pour mutiler, asphyxier, etc...


      Il est évident aujourd’hui que ce préfet de Bordeaux a fait tout ce qu’il fallait (donner des ordres aux forces de l’ordre pour violenter de façon traumatisante les gilets jaunes plutôt pacifistes afin de décourager les manifestants.


      La politique de Macron devient intenable, il aura sans de plus en plus recours aux forces de l’ordre et à la violence d’état pour imposer le néo libéralisme aux français.



      • Le421 Le421 29 avril 20:32

        @Blé
        Ce qu’il oublie, je ne sais pas ce que font les autres citoyens, c’est que maintenant, on va tout faire pour enculer le chantier.
        J’espère que les ouvriers vont travailler frein à main serré, à 80Km/H max et en respectant scrupuleusement toute les CONSIGNES DE SECURITE, surtout celles qui ralentissent le boulot. Un peu ce que faisaient les STO en 43 !!
        Moi, retraité, plus de bénévolat, plus aucun don, plus de services, rien. Ma gueule et aussi ma gueule !! Rien pour faire avancer le schmilblik...
        Et si tout le monde fait ça.


      • zygzornifle zygzornifle 29 avril 17:27

        Macron en prison , Castaner en enfer .....


        • Jonas 29 avril 18:20

          Y a t-il un internaute, d’AgoraVox , capable d’expliquer , qu’un pays comme la France , avec 56% du PIB consacré à la dépense publique est un pays néo-libéral ? 

          Est-ce qu’un pays comme la France avec plus de 5 millions de fonctionnaires est un pays libéral ? 

          Est-ce qu’un pays comme la France qui depuis plus de 10 ans a la durée de travail des salariés a temps complet le plus faible de l’Union européenne est un pays néo-libéral ? 

          Est-ce que un pays comme la France où la durée de travail dans la vie est la plus courte et l’âge de la retraite le plus tôt de l’Union européenne est un pays libéral ?

          Est-ce que un pays comme la France , qui a l’allocation chômage la plus généreuse de l’Union européenne est un pays libéral ?

          Est-ce que , un pays comme la France , avec seulement 43% , des ménages imposés sur le revenu est un pays libéral. ? etc 

          Il faut être un trotskyste idiot pour penser cela .Mélenchon er sa clique de la France insoumise , devraient aller dispenser leurs bonnes idées au Venezuela. 


          • sound of sound of 29 avril 21:44

            #Jonas 

            1. Alors un pays comme la france, peut être un pays néo libéral quand ses dépenses publique (avec même 56% du PIB ) vont dans la poche des entreprises privées, ou quand elle augmente le budget « armée » « guerre », ou quand ils font aussi des cadeaux fiscaux aux lobby’s.... Donc voyez-vous Monsieur, ce n’est pas une question de pourcentage, de dépense par rapport au PIB ou que sais-je ; vous comprendrez aisément, que c’est bien plus complexe et perfide que cela .... Mais bon... Les chiffres servent à dire n’importe quoi, notre gouvernement en use et abuse !
            2. Dois-je vous rappelez que depuis N ;Sarkozyzy nous avons une politique visant à réduire le nombre de fonctionnaire et que bon nombre de prestations publique et organismes sont privatisées petit à petit ??? On dirai bien du libéralisme, non ? 
            3. Malheureusement vos affirmations ne valent rien ! En effet nous avons la durer de travail que nous avons, qui finalement n’est pas si éloignée que ça de nos voisins européens (en moyenne)... Quand bien même c’est quand meme triste de se comparer à l’union européenne qui nous tirent vers le bas et n’as fait qu’enrichir les même trou de bal à deux balles (raisonnement basique certe, mais je vais pas faire un roman non plus) !!! Puis ce n’est pas la preuve d’un « non libéralisme » ... Si comparaison il doit y avoir c’est une comparaison mondiale qui devrait être faite, non ? et là c’est moins drôle !!! Et puis à cela, vous oubliez de mentionner qu’en France nous sommes aussi très mal payés comparativement aux pays européen à compétence égale et considérant le niveau de vie de ce meme pays (charges, impôts, cout de la vie )... Ensuite nous devons aussi évoquer les conditions de travail des salariés, là aussi nous sommes à la ramasse totale ... Et puis comme je l’ai déjà dit ci-dessus cela fait longtemps que cette vision et ces arguments lancés au visage par les « néo-libéraux » sont vains ... Tout ceci, afin de justifier l’augmentation du temps de travail mais pas de la rémunération, des lois clairements axées pour le patronat, des conditions de travail précaire ; des formations délivrées au rabais afin de répondre au conformisme libérale et donner le pouvoir politique aux entreprise libérale... Votre vision est typée LREM sur fond de « libéralisme » et « valeure européenne » , une mauvaise propagande sur fond de vieilles méthodes de « discréditation » du libéralisme afin de mettre en place la même chose mais sous un autre nom et une autre forme ... On prends les meme et on continu ... Sauf que ce petit jeux arrive au terme !
            4. Durée du travail dans la vie ? l’âge de départ en retraite le plus tôt ? Mon pauvre Monsieur, ne voyez vous pas que ce système est déjà en cours de destruction ? La France est bien un pays libéral au moins (et suis sympa hein !) depuis deux quinquennats ! et tout ce que vous décrivez avec ferveur et visiblement bêtise sont des considérations d’un autre temps, ce que vous décrivez n’existe pas ... J’ai bien cerné vos intentions politico-médiatique libérale à l’image de votre parti de la république en marche arrière ! Puis ensuite vous allez me servir l’argument : « On vit plus longtemps donc on peut travailler plus » à l’image de votre cher président ... Ce à quoi je répond brièvement : ok, mais dans quelle conditions vit on plus longtemps ??? N’y a t’il pas des problèmes dans la considération, la gestion, et l’organisation du vieillissement de la population... Vit plus vieux et mieux ? NON regardez comment on traite les gens dans les structures, regardez la privatisations des soins et la disparition des services hospitaliers .... Bref votre question n’a aucun sens surtout actuellement .
            5. Alors l’allocation chômage « c’est le fer de lance » des arguments de notre gouvernement ... Sauf que encore une fois les allocations et les conditions d’attributions n’ont fais que baisser depuis 10 ans et donc encore une fois cette considération n’as plus lieux d’être.... Et puis vous préférez surement ressembler à un pays qui n’as pas d’allocation chômage ou les gens sont dans la rue et en viennent à commettre des délits pour survivre ? L’assurance chômage est une mesure inédite et spécifique à la France (sous cette forme) soit ! Mais sachez que c’est une très bonne chose et que beaucoup de gens très célèbres et très productif ont eu droit au chômage (notamment les artistes ou sportifs ) qui soit dit en passant deviennent parfois Ministre ou députés ou secrétaire d’état ou que sais je, sans avoir fait aucune école de politique ou d’administration !!!...Le message est clair : tout ça c’est de l’enfumage ! la suppression de l’ENA en est un aveux à demi mou !!!

            Enfin je m’arrête là parce qu’en fin de compte, vous avez déjà les réponses à vos questions avant même de les avoir posées ... Ce que vous faites n’est ni plus ni moins de la propagande politique de bas esprit. Dans ce contexte poser ce genre de question est d’une idiotie abyssale à caractère provocateur surtout ici... Mais ça vous le savez déjà ! bien à vous ...

            Wait and see smiley


            • av88 av88 30 avril 17:53

              Cher adhérents et militants du PRCF, l’UPR manifeste le 1 Mai à Paris ;

              Départ Nation 13h, arrivée République.

              Si cela vous défoule, vous amuse de défiler avec nous en criant « FRETIX », bienvenu.

              Si vous pouvez mettre un peu le bazar dans les rangs du PCF en criant FRETIX, c’est tout aussi réjouissant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès