• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les députés votent le verrouillage de la présidentielle

Les députés votent le verrouillage de la présidentielle

Imaginons un instant Poutine ou Orban réduire le temps de parole de la plupart des partis de l’opposition pendant les campagnes électorales, ou mettre en place une règle qui pourrait réduire potentiellement le nombre des candidats d’opposition un an avant une élection. Toutes les belles âmes dénonceraient ces dictateurs en herbe. Mais ici, il s’agit du texte que les députés ont voté cette semaine.

 
PS et LR, unis dans l’oligarchie autoritaire

Bien sûr, a priori, ce qui a été voté peut sembler un détail, d’ailleurs traité comme tel par les médias qui en ont très peu parlé, signe caractéristique d’un dysfonctionnement de notre démocratie. Comme je l’avais déjà évoqué en décembre, malheureusement, le projet de loi du gouvernement est passé cette semaine, avec à peine quelques poignées de députés qui ont voté pour valider ce projet révoltant. La révoltante règle dite de l’équité, introduite pour la campagne de 2012, est étendue pour toute la période précédant la campagne dite officielle. Selon cette règle, les médias peuvent attribuer des temps de parole proportionnels aux sondages, ce qui aboutit donc à favoriser les grands partis établis, quand la règle d’égalité, voulu par le Général de Gaulle en 1965, assurait une égalité de traitement démocratique.

 
Et ce n’est pas tout, après la publication d’une petite partie des parrainages en 2012, ce projet de loi établit la publication de tous les parrainages, ce qui pourrait également affaiblir les petits candidats dans la mesure où le parrainage d’un élu pourrait avoir des répercussions… D’ailleurs, il sera intéressant de voir combien de candidats se présenteront l’an prochain, avec ce nouveau cadre législatif. Enfin, les dépenses de campagne seront comptabilisées sur 6 mois au lieu d’un an, ce qui revient encore une fois à avantager les grands partis qui pourront dépenser la même somme en deux fois moins de temps. Difficile de ne pas voir avec cette loi la défense cynique par le PS et les dits Républicains de leurs intérêts, qui mettent des bâtons dans les roues de tous les « petits » candidats qui pourraient émerger.
 
Tout ceci est rendu encore plus choquant par le fait de changer les règles de l’élection présidentielle à peine plus d’un an avant le premier tour, d’autant plus que l’on voit trop bien les avantages que peuvent en tirer les deux partis qui dominent notre vie politique depuis trop longtemps. De facto, avec ce projet, ce qu’ils veulent, c’est empêcher d’autres candidatures et réduire le temps de parole des autres partis (FN à part, leur meilleur ennemi). Et malheureusement, les média sont largement silencieux sur ce scandale démocratique. D’abord, les règles ne devraient pas pouvoir être changées à ce stade, et on peut se demander si ces règles de base de notre démocratie ne devraient pas être constitutionnalisées pour être protégées. Ainsi, nos deux partis dominants révèlent un inquiétant caractère peu démocratique.
 

Quel contraste avec le vrai démocrate qu’était le Général de Gaulle, qui, dans les années 1960, aurait sans doute pu passer outre l’égalité de temps de parole, mais qui respectait trop le peuple et la démocratie pour ne pas se battre à égalité. Avec cette loi, nos dirigeants montrent que le temps qui passe peut provoquer un retour en arrière. Un bien mauvais coup pour notre démocratie.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

121 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion M de Sourcessure 28 mars 2016 11:00

    «  les médias peuvent attribuer des temps de parole proportionnels aux sondages, »


    C’est aussi honnête, rigoureux et équitable que la loi du« renard libre dans le poulailler libre » qu’est en fait « la loi de l’offre et de la demande » et la déréglementation. Comment voulez-vous qu’il y ait une demande pour un produit qui n’existe pas alors que les produits offerts sont tangibles ? L’innovation dans ce cas ne peut être que liée à une recherche de meilleure profitabilité.

    Ils appliquent à la politique leur idéologie économique (qu’ils considèrent comme une science sans alternative) : pur garder le pouvoir, empêchons la demande de s’exprimer et limitons l’offre à nos propres produits.

    • SEPH SEPH 28 mars 2016 18:42

      @M de Sourcessure
      Vous avez mille fois raisons. Les dites démocraties occidentales tournent à la dictature où l’argent fait les lois et la loi.
      De plus, pour éviter des retours de manivelles, ce monstre établit un régime de plus en plus policier : écoutes téléphoniques, vidéos permanentes, analyses de tous les mails, ...c’est du flicage généralisé qui est devenu légal pour préserver soit disant la liberté des peuples !!!!!

      Quel foutage de gueules, les gouvernements occidentaux et leurs alliés nourrissent le terrorisme en Syrie et en Irak en fournissant des conseillers , des armes, de l’argent à Al-Qaïda qui les refile à son frère de sang Daesh.

      Par ailleurs Al-Qaïda et Daesh commercialisent en toute liberté le pétrole qu’ils pillent ( acheté par les alliés de l’OTAN et par Israël), font des transactions bancaires en toute sérénité, vendent librement sur le marché international des pièces de musées ,..... La démocratie est bien belle pour les voyous qui nous gouvernent. c’est pour cela qu’il veulent la protéger de gêneurs. N’est-ce pas !!!!


    • eric 29 mars 2016 09:52

      @SEPH
      Tous cela se discute. Évidemment, ce n’est pas mal qu’une fois tous les 5 ans, on donne du temps de parole public à un peu tous le monde. Assez sympa... !

      Mais c’est qui on ? et sur quel fondement ?

      Les partis sont des organisations qui bossent plus ou moins à longueur d’année, dans le long terme, parviennent à convaincre des citoyens, rassemblent du monde, font des meeting, des séances de travail, etc.. ;Bref, la vie des partis.

      Dans la durée, avoir du fric des copains ou des médias amis ne suffit pas pour que cela existe vraiment. L’inverse est vrai.

      En France dans la période récente, le seul vrai succès en matière d’expression politique : un vrai partis avec de vrais militants et de vrais idées à lui, c’est le FN ; Les verts sont LE contre exemple. Avec pas 10 000 personnes qui sont des permanents appointés, ils n’existent que comme force d’appoint du PS, au gré de négociations occultes et peu démocratiques ou le PS impose à ses électeurs de voter pour des candidats qu’ils n’aiment pas.

      L’accès du FN à la parole « publique » a toujours été conditionné par les intérêts du PS. Non seulement ses temps de parole, mais ceux de ses ennemis répétant en boucle qu’on parlait de fascistes.

      Son existence et ses succès sont la preuve que c’est le travail militant, la présence sur le terrain, les proposition en adéquation avec une partie au moins de l’électorat qui font les résultats dans les urnes. Ils sont aussi la preuve que cela prend du temps, des forces, du travail,dela proximité aux gens.

      Ici, on a quand même une bande de gugus et de minorités active, à la représentativité auto proclamée, qui exigent que l’on mette des moyens publics à leur service pour qu’ils puissent s’exprimer. Mais il ne voudraient pas avoir à se trainer des années sur les marchés et dans les préaux d’école.

      Ici, bien sur, le PS, aujourd’hui en position de recueillir la moitié des suffrages du FN au premier tour des présidentielles, et accessoirement les autres, veulent éliminer les agitateurs minoritaires. Cela peut être positif. Ainsi des rigolos comme les écolos ne pourront plus leur mettre le couteau sous la gorges avec 2% de l’électorat.

      Non ce qui est anti démocratique, ce n’est pas ce projet. Il est parfaitement défendable au nom de la démocratie. Pourquoi le candidat de 30% de la population devrait il parler autant que celui de 2%. Où est l’égalité dans tous cela ?

      Je vais essayer de le dire avec des mots « de gauche » est il normal que le 1% ( les patrons, les méchants, les ultralibéraux) aient autant de la plus valu que les 99% au nom del’égalité ? C’est pourtant ce que vous réclammez ici....

      Ce qui est anti démocratique, c’est que si le contexte change, ils décideront du contraire ; Ces gens n’ont aucune valeur républicaine...


    • Extra Omnes Extra Omnes 28 mars 2016 11:00

      Notre démocratie ? Quelle démocratie ? Redescendez sur Terre, les apparences vous brouillent la vue, les lois fascisantes se multiplient a toute vitesses pour verrouiller leur bonne vraie dictature oligarchique déjà mise en place tranquillement depuis 2005.


      • kriktus 28 mars 2016 14:04

        @Extra Omnes
        seulement 2005 ? ça a commencé bien avant ! on pourrait dire en 1973 avec La loi n°73-7 du 3 janvier 1973 sur la Banque de France mais aussi en 1983 avec le tournant de la rigueur. ma préférence va à 1973


      • tonimarus45 28 mars 2016 18:34

        @Extra Omnes—bonjour—tout a fait on s’achemine de plus en plus vers un regime des plus repressifs, et je suis d’accord avec l’auteur lorsqu’il dit en substance«  » que n’aurait t’on pas dit si c’etait poutine qui avait fait cela ???


      • colere48 colere48 29 mars 2016 13:34

        @Extra Omnes

        Notre démocratie ? Quelle démocratie ?

        Vous avez dit démocratie ? une parodie, un fascisme mou et sournois !

        De Sarko à Hollande la lente agonie de notre démocratie , le phénomène s’accélère... jusqu’où ? jusqu’à quand ? 
        En attendant une aubaine pour les prêcheurs islamistes ....


      • roby 28 mars 2016 11:02
        Les tontons flingueurs de la France ! d’après Georges Lautner et Michel Audiard.

        Hollande : J’sais pas vous, mais moi, j’sens comme une odeur de poudre dans le Landerneau : péquenots, prolos, instits, migrants, les angliches, les ruskofs, ..même les baveux et les toubibs nous cherchent des crosses...manqueraient plus les roussins et les bidasses !

        Valls:T’inquiètes François, la populace manque d’avoine, mais avec les condés on va mater les caves qui se rebiffent !

        Ayrault :Faut p’tête pas moufter en escavant les manifs.

        Sapin : Tu débloques Jean-Marc, on voit qu’t’a pioncé pendant deux piges, gamberges un chouïa, en 95, Juppé s’est fait flingué par les cheminots.

        Hollande : En plus, ce putain d’aéroport de Notre Dame des Landes, c’est ta faute Jean-Marc, tu nous a foutu dans le purin ...

        Ayrault : Calmos papa, c’est pas moi qui a scribouillé le Code du Taf et fait jaspiné la Khomri qui n’entrave que fiffe !

        Valls:Tu me gonfles toi, le branleur, on t’a vu à la ramasse à Matignon où c’était le boxon. Quand j’t’ai remplacé, même les chiottes étaient bouchées...faut pas prendre les enfants du bondieu pour des canards sauvages !

        Hollande : Arrêtez les mômes ! c ’est pas en se maillochant les harpions qu’on va se sortir du merdier. Faut turbiner du ciboulot les clampins. On a bien deux ou trois péquins à morganer pour qu’y crachent sur les écolos, mais avec Placé on a déjà du taf pour lui morlander la terrasse. Et la mère Cosse, qui s’fait piquer son bureau par Baylet, faut dire qu’on a pas gagné le cocotier avec ces deux frimeurs. Manquait pu que la Tartine aux bries, qui s’coue son pêtard pour nous chercher des rognes. Et le Macron, plus con que la moyenne nous lâche sur la déchéance .....un demi-sel.

        Valls:On l’a choisi comac cui-là y devait rambiner le coup avec Gattaz le tordu pour enchtiber le chomdu...wallou, on a refiler 40 bâtons d’artiche aux tauliers, et macache ! On s’est fait repasser comme de la bleusaille !

        Sapin : On l’a dans le baigneur si on se plante !

        Hollande : S’qui aurait pu nous sortir de la mouscaille, c’est une bonne guerre ....on a failli l’avoir quand j’ai bourré le mou d’Obama pour qu’y bombarde la Syrie et bute Assad . Y s’est dégonflé le ricain. On a tout fait pour chanstiquer Poutine, que dalle, nous voilà triquards. Même les Ayatollas qui jouent les bons dabes ! Bien sûr, restent les Daech et autres ostrogoths de l’EI, mais les popovs et les kurdes les canardent...et nous avec pour s’faire reluquer comme des bons zouaves.

        Ayrault : Ta vraie gagne, papy, c’est d’avoir foutu le bocson entre Mélenchon le matamore et les cocos écossés, les écolos verts de rage, la gauche kaput, t’a failli balanstiquer la droite en lui foutant Marine la gagneuse en pôle position, mais à part Sarko flambé comme un baba, Juppé le constipé a pris du galon.

        Valls : Je vais ramasser la cagnotte et remonter un Parti national-social-libéral-écolo-centriste avec des socialos repentis, des droitards débarqués, les centristes paumés, des fachos semi-modérés, des cocos biftekards, des écolos européo-nuclearo-réalistes,....les français veulent des zigues en union sacrée pour tourlouzer le chomdu.

        Hollande : Donc si le PS capote tu veux en loucedé le finir ? Et mézigue ?

        Valls : Ah ben c’est toi qui voit....mais c’est cramé pour toi, tu vas te retrouver comme un singe en hiver !

        Hollande : Esgourdes bien l’espingouin, mon grand père était ancien combattant, mon père bistrot, ma mère militante socialo, c’est dire si j’en ai entendu des conneries dans ma jeunesse, mais alors toi c’est le bonbon ! Tu vas te faire éparpiller façon puzzle par les arpingoins de droite, de gauche et du centre. Même ta mère ne te reconnaîtras plus ou alors par les chaussures et encore ! À suivre ......peut-être....

         

         

         

         

         

         

         


        • franc 28 mars 2016 16:01

          @roby

          -

          excellent !

          -

          « Juppé ,le constipé »-------------------------,bien trouvé ,--------ah,ah,ah



        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 mars 2016 19:24

          @franc
          Sauf que c’est Juppé qui monte dans les sondages... Depuis Novembre, les sondages font monter Juppé, exactement comme on nous avait vendu DSK !


        • Le p’tit Charles 28 mars 2016 11:02

          La dictature imposée par l’UMP/S est évidente...quand aux médias qui se taisent, ce ne sont que des fonds de poubelles avec les odeurs qui vont avec.. !
          France pays des droits de l’homme..vous savez ceux qui vont de travers.. !


          • amiaplacidus amiaplacidus 28 mars 2016 11:23

            Je crois que, bien avant cette loi, il y a quelque chose d’encore plus anti-démocratique et cela dans une très grande majorité de parti : la distribution des investitures (pour les élections législatives en autres).

            Que ce soit au PS ou au LR, ce ne sont pas les membres locaux d’une circonscription qui élisent leurs candidats, mais, au mieux, une commission centralisée, laquelle commission est en butte à toutes les pressions que l’on peut imaginer. En fait, les investitures ne sont données qu’à des gens qui ont l’échine assez souple aux yeux de l’appareil des partis.

            Pour le FN, c’est encore pire, les investitures des circonscriptions jouables, ne sont distribuées que par 2-3 personnes, voire une seule.
            Plus anti-démocratique, tu meurs.


            • Fergus Fergus 28 mars 2016 11:31

              Bonjour, amiaplacidus

              Cela tient à l’inertie des adhérents. S’ils voulaient farouchement un autre mode de désignation, il leur serait très facile d’exercer une pression décisive sur les appareils en mettant leur démission en jeu peu avant le processus de désignation.

              En l’occurrence, l’inertie fait d’eux des complices du système, pas des victimes !


            • Séraphin Lampion M de Sourcessure 28 mars 2016 11:47

              @Fergus

              Bonjour Fergus.

              Je suis souvent d’accord avec vous, mais là, je ne vous suis pas.
              Les organisations politiques et syndicales ont chacune leur histoire et s’inscrivent dans une culture nationale qui les différencie de leurs homologues d’autres pays (ce qui rend difficile les organisations transnationales qui pourraient faire contrepoids aux lobbies transnationaux).

              Pour avoir fréquenté de près des directions de telles organisations, j’ai pu faire le constat que les chefs de ces structures préfèrent saborder le navire et le couler plutôt que de le laisser aux mains d’un autre staff, y compris et surtout issu de l’équipage lui-même.

              Les intimidations, manipulations et rapports de force sont le quotidien de la vie des militants dont une bonne partie finit par se décourager.

              Le turn-over est important et la diminution des effectifs aussi.


            • vesjem vesjem 28 mars 2016 19:34

              @Fergus
              ne rêve pas , fergus
              « si ma tante en avait .... »


            • Fergus Fergus 28 mars 2016 20:46

              Bonsoir, vesjem

              Je rêve d’autant moins que je me contrefiche des investitures du PS et de LR !


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 mars 2016 20:56

              @Fergus
              Les adhérents se barrent des Partis politiques...
              « Des Républicains au PS, la désertion des militants... »


            • Fergus Fergus 28 mars 2016 11:27

              Bonjour, Laurent

              Notons quand même que la répartition du temps de parole avant la campagne officielle - qui reste égalitaire mais est de moins en moins suivie - tenait déjà assez largement compte des sondages et de la « surface politique » depuis des décennies ! Sur ce plan-là, le texte ne fait qu’officialiser une réalité.

              En revanche, les nouvelles règles de comptabilisation des comptes de campagne sont effectivement un avantage nouveau pour les grands partis.


              • Aristide Aristide 28 mars 2016 12:19

                @Fergus


                Il me semble que le jugement d’une mesure doit porter sur autre chose qu’une simple affirmation. En effet arguer de l’avantage dont les seuls PS, LR et FN bénéficieraient , grâce à la limitation à six mois de la période concerné par la surveillance des dépenses sans fournir d’argument me semble contestable.

                Il faut savoir que c’est une demande de la CNCCFP, la commission des comptes de campagne qui a demandé cette modification. Les 9 membres, Cours Cassation, Etat et Comptes, ont indiqué avec quelles difficultés, ils devaient surveiller l’ensemble des prestations publiques des candidats potentiels. Faire la part électorale d’une réunion publique me semble soumis à interprétation et donc à contestation. Cette limitation du temps permettra de simplifier la comptabilisation des dépenses et évitera le jeu assez contestable de ces réunions électorales qui n’en sont pas. De plus, en pratique la quasi totalité des dépenses est effectuée dans les six derniers mois pour tous les candidats. 

                On a vu Asselineau se vautrer sur son interprétation oiseuse d’un geste de Castro envers Obama, il faut à mon sens éviter toutes ces interprétations sans fondements, cette forme de pensée qui consiste à chaque décision à se satisfaire de la proposition la plus « évidente » sans juger du fond réel et des motivations exprimées. C’est vrai que l’attrait pour la fausse évidence est d’autant plus important que l’on n’a qu’à se laisser porter par un discours où le simplisme concurrence la suffisance de l’auteur.

              • Legestr glaz Ar zen 28 mars 2016 12:36

                @Aristide

                Et en matière de suffisance et de simplisme vous y connaissez un rayon !

                Vos jugements démontrent simplement que vous vous placez bien au dessus des autres. Vous êtes probablement le parangon de la bien-pensance. Toutes mes félicitations pour vos exceptionnelles qualités et toutes vos remarques de si bon sens. Je pense que vous allez maintenant dégainer vos arguments, parce que la xyloglosse ne fait pas avancer les débats, n’est-ce pas ?

                Dîtes nous un peu comment sont nommés les membres de la CNCCFP ? Un grand merci !


              • Fergus Fergus 28 mars 2016 13:01

                Bonjour, Aristide

                « c’est une demande de la CNCCFP »

                En effet, mais liée à un constat de relative impuissance. Il est évident à mes yeux que la réponse apportée là n’est pas la bonne.

                La bonne réponse eût été le renforcement des équipes en charge d’éplucher les comptes de campagne, l’affaire Bygmalion ayant montré les carences existantes en matière de contrôle. E pas uniquement sur un déclaratif final, mais par le biais d’une vérification semaine après semaine des engagements déclarés.


              • Aristide Aristide 28 mars 2016 13:05

                @Ar zen



                Il suffit de nommer le petit Asselineau en symbole de la suffisance et de la bêtise pour que ses fans se fendent d’un message vengeur. Je vous en remercie, je suis flatté de tant de sollicitude et de l’attention que vous démontrez lors de mes courtes et géniales interventions.

                A part vos jugements sur ma personne, je vois que sur le fond c’est le vide asselinien. Il n’est pas étonnant qu’une groupie de ce personnage falot se plaigne de notre système. Son idole récoltant autour des 1 % à chaque élection, incapable de la moindre analyse sensée, il nous la joue victime des médias à chaque claque électorale.

                La modification de la publication des parrainages permettra de nous éviter de subir ses interventions aussi inintéressantes que la lecture de l’annuaire des postes et télécommunications. Il suffit d’y ajouter l’aura d’une huître et la présence d’un pot de fleurs, pour ne pas regretter cette modification.

              • lsga lsga 28 mars 2016 13:07

                @Aristide

                Et la voie d’une castafiore...


              • Séraphin Lampion M de Sourcessure 28 mars 2016 13:19

                @lsga
                La voie « orale », sans doute ?



              • lsga lsga 28 mars 2016 13:27

                @M de Sourcessure Pour Asselineaue la voie anale est la plus sur.

                Enfin, vivement la prochaine réforme de l’orthographe, qu’on brule au fer rouge cette sale langue de précieuse.


              • Aristide Aristide 28 mars 2016 13:38

                @Fergus


                Il est impossible de faire la différence entre réunion électorale et réunion politique liée à ses fonctions d’élu. Cette difficulté constante n’est pas un problème de moyen, il s’agit de l’impossibilité de juger et de faire la part de ce qui doit être comptabilisé sur une aussi longue période.

                Cette modification est assez simple, elle permet de limiter la période et de faciliter la comptabilisation. La période étant plus courte, il me semble plus simple de définir ce qui est comptabilisé et ce qui ne l’est pas. L’usage indiquera peut être que toutes les réunions publiques dans cette période ont un caractère électoral évident, sauf à reception d’un représentant d’un Etat par exemple. 

                Pour ce qui est de votre proposition de suivi en temps réel, je crois qu’il faut tenir compte de la difficulté de la matière traitée, un travail d’investigation sérieux nécessite du temps. L’enfer est pavé de bonnes intentions, en surveillant plus étroitement à la semaine, le résulta risque d’être à l’inverse de ce que vous souhaitez.

                La transparence des comptes ne peut se juger aussi vite, les procédures de controle, vérification, ... sont longues et ne peuvent satisfaire à mon sens votre exigence d’immédiateté. IL me parait évident que l’on perdrait en qualité.

              • Fergus Fergus 28 mars 2016 13:51

                @ Aristide

                « La transparence des comptes ne peut se juger aussi vite »

                Je ne parle pas de statuer, mais de prendre en compte les éléments transmis au fur et à mesure pour précisément ne pas avoir à tout digérer d’un bloc après l’élection, et cela dans l’urgence.


              • tonimarus45 28 mars 2016 18:40

                @Fergus—bonjour—Dois je comprendre que vous approuvez cette mesure sur le temps de parole qui va encore plus rendre inaudible la parole des petits partis ???Veut t’on en cela arriver comme aux etats unis ou en anglettere ,ou il y a deux partis blanc bonnet et bonnets blanc ,qui se partagent parfois alternativement la direction du pays ????


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 mars 2016 19:39

                @Aristide
                Vous citez 2 fois l’ UPR. C’est donc contre l’ UPR que cette loi a été faite ? Merci de l’info !
                Etonnant pour un Mouvement qui ne représente rien, selon vous, et dont le programme est nul...


                Il se trouve que le PS, dont vous faites partie, perd des adhérents en masse, ( au moins 100 000 ?) alors que l’ UPR ne cesse d’en gagner, malgré la censure dans les médias.

                Comme 78% des Français ne veulent plus de la Triplette qu’on leur propose depuis 30ans, et qu’ils veulent voter pour un candidat lambda, tout s’explique.... 

              • vesjem vesjem 28 mars 2016 19:42

                @Aristide
                tout-à-l’heure tu vas nous annoncer que c’est le fn qui a fait voter cette loi


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 mars 2016 19:54

                @Fergus
                Il est quand même étonnant qu’un candidat aux élections Présidentielles incapable de se servir d’une calculette, prétende gérer les affaires de la France, non ? 


                Les Républicains sont un Parti en faillite, plombé par un déficit de près de 80 millions d’euros, qui ne survie que grâce aux prêts bancaires ! La main qui donne dirige la main qui reçoit.

              • Legestr glaz Ar zen 28 mars 2016 23:14

                @Aristide

                Les attaques « ad hominem » ne démontrent jamais qu’une seule chose : la vacuite argumentative de celle ou celui qui s’y risque benoîtement. A bout d’argument, les attaques de ce type sortent du bois. C’est un grand classique, hélas, usé jusqu’à la corde. Vous ne dérogez pas à la règle et vous apparaissez sous une lumière bien blafarde. Il vous suffirait de poser quelques arguments bien sentis pour vous sortir de ce misérabilisme. Mais peut être est-ce au dessus de vos force ? Je ne le pense pas. Vous versez dans la facilité. Ceci n’honore pas votre intelligence. Ne tombez pas dans ce piège, pas vous !


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 mars 2016 07:23

                @kader
                Quand le FN va découvrir que Hollande est favorable à la suspension des pays européens gouvernés par l’extrême-droite .....


                "... Un pays peut être suspendu de l’Union européenne », a déclaré François Hollande sur France Inter le 18 février. « L’Europe a les outils juridiques pour empêcher un pays de violer les principes démocratiques », a-t-il ajouté.

                « Quand la liberté des médias est en jeu ou quand les constitutions et les droits de l’Homme sont menacés, l’Europe ne peut pas simplement agir comme un filet de sécurité. Elle doit mettre en place des procédures pour suspendre les pays. Cela pourrait aller aussi loin que cela », a poursuivi le président.« 


                Suffit de décider que tel ou tel gouvernement est »d’extrême-droite« , même si ce n’est pas le cas, puisque »violer les principes démocratiques« et » empêcher la liberté des médias", sont pratiqués couramment .... par ceux qui les dénoncent...


              • Fergus Fergus 29 mars 2016 09:13

                Bonjour, tonimarus45

                Je n’approuve évidemment pas cette disposition sur le temps de parole, je me contente d’observer qu’elle ne changera rien sur la pratique des dernières présidentielles.

                L’idéal serait évidemment de permettre aux petits partis et aux partis émergents de faire connaître leurs propositions sans être réduits à la portion congrue dans les médias. J’y serais favorable, cela va sans dire.

                Pour autant se poserait très probablement un problème, soit de saturation de l’espace médiatique par les contenus politiques, soit d’émiettement des temps de parole tel que plus personne ne serait audible, au risque de voir les médias en forte perte d’audience se détourner de ce type de programme.

                Bref, le problème est tout sauf facile à résoudre. C’est pour quoi la notion d’« équité » n’est pas forcément mauvaise en soi. Encore faudrait-il déterminer des critères qui ne visent pas à écarter toute expression des partis hors système ! Et là, ce n’est pas gagné.


              • Aristide Aristide 28 mars 2016 11:46

                C’est assez ... spécieux de mêler le Général à votre présentation tendancieuse.


                Il faut tout d’abord rappeler que l’égalité stricte est conservé pendant la période officielle. C’est cela qu’avait voulu De Gaulle et qui n’a jamais été modifié.

                Pour le reste, il s’agit de régir la période dite intermédiaire, de la publication de la liste des candidats à la veille de la campagne officielle. Le principe est l’équité. Nul besoin de déformer ce que dit la loi elle est là. Article 4.

                Pour ce qui est de la publication des parrainages, il me semble que leur connaissance permettra d’éviter les calculs assez foireux. par exemple, le parrainage par un élu de droite d’un NPA ou LCR afin de piquer quelques voix à gauche et inversement par le soutien d’un PS à un droitier FN ou autre pour affaiblir le LR. 

                Il me semble que les électeurs sont majeurs et que les engagements de leurs élus n’ont aucune raison de rester secret. Comme leur vote dans les assemblées et conseils où ils représentent le peuple, il appartient au citoyen de connaitre ce qu’il advient de son vote en faveur d’un élu.

                Mr Herblay se prétend gaulliste, il faudrait qu’il adopte une des règles les plus essentielle de cet homme, la parole de vérité : l’absence de dissimulation, son pragmatisme, sa vision de la réalité, ... En place d’un jugement clair et précis, on assiste à une balladurisation de ce discours des auto proclamés gaullistes qui oublient largement les engagements sociaux et la confiance dans le peuple.

                C’est d’ailleurs sur cette idée essentielle du gaullisme qu’est la croyance en un peuple français souverain, que De Gaulle a établi le suffrage universel pour le Président de la République. Je serai toujours étonné de la désinvolture avec laquelle on triture le gaullisme pour le faire rentrer dans des concepts oiseux tels que la limitation de la publication des parrainages et l’égalité stricte du temps de parole. 



                • sarcastelle 28 mars 2016 12:09

                  @Aristide qui a écrit : .........l’égalité stricte [des temps de parole]............... c’est cela qu’a voulu de Gaulle


                  Je vois que vous n’avez pas connu sa présidence. Il est plus d’une fois intervenu à la télévision le samedi après la clôture d’une campagne électorale le vendredi (il ne l’a pas fait à la présidentielle de 65, tout de même !). 

                  Ah, il intervenait comme président, bien sûr ! Pas comme partisan, naturellement ! Il n’avait d’ailleurs pas la carte de l’UNR ! smiley

                • Aristide Aristide 28 mars 2016 12:48

                  @sarcastelle


                  Si j’ai connu.

                  Ce qui est bizarre c’est que vous ne lisez pas ce qui est écrit. Le principe d’égalité du temps de parole des candidats établi par De Gaulle est une chose incontestable, les interventions répétées de De Gaulle dans les périodes électorales est un fait, en mars 1967 et juin 1968.

                  Je ne suis pas un révisionniste gaullien qui voudrait ignorer le caractère autocratique du personnage, de la haute idée qu’il avait de sa personne, de sa prétention à être la France en toute circonstance, ... enfin d’un personnage qui n’hésitait à se prétendre le seul digne de représenter tous les Français. Je n’ignore pas sa compromission avec la finance, ses manigances souvent indignes avec certains mouvements et son habilité assez ... contestable à illusionner son public dont le « Je vous ai compris » est le symbole le plus flagrant.

                  Mais enfin, le personnage est aussi celui d’une politique étrangère d’une lucidité exceptionnelle contre-balancé par une politique intérieure des plus conservatrice. Né au XIXème, ses postions « sociétales » étaient empreintes des valeurs d’une autre époque qu’Yvonne incarnait parfaitement. 

                  Vous devez savoir aussi qu’il existait un Ministre de l’Information, c’est tout dire. Une remarque tout de même, se méfier des jugements anachroniques, par exemple quand on voit ici et là, surgir les qualificatifs de dictateur.

                • Legestr glaz Ar zen 28 mars 2016 12:51

                  @Aristide

                  « Le principe est l’équité ». Très bien Aristide. La xyloglosse revient au pas de course.

                  Je connais l’égalité, par exemple : 2 = 2. Ceci est très simple, même simpliste comme pourraient l’écrire d’aucuns.

                  Maintenant je vous écoute sur la notion « d’équité » ? Vous allez devoir déterminer des critères, n’est-ce pas ? Jetez vous l’eau, les lecteurs d’Agoravox vont être attentifs. Merci.


                • Fergus Fergus 28 mars 2016 13:03

                  @,Aristide

                  D’accord avec vous sur la publicité des parrainages. On ne peut exiger sans cesse la transparence dans tous les domaines et la dénier dans un cas comme celui-là.


                • Aristide Aristide 28 mars 2016 13:18

                  @Ar zen

                  Il connait l’égalité , 2=2, il a au moins fait l’ENA pour restreindre le concept à ce point. Moi, j’aurais donné comme exemple l’égalité devant la loi, mais de la part d’une groupie asselinienne c’est déjà trop difficile. 


                  Le mossieur qui sait utiliser « xyloglosse » en place de « langue de bois » doit pouvoir comprendre la différence entre équité et égalité. De plus, si attentif aux travaux de nos dirigeants, le mossieur ne devrait pas ignorer que les débats au Sénat et à l’Assemblée sont largement à disposition pour qu’il sache ce qu’en disent nos représentants. 



                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 mars 2016 19:46

                  @Aristide
                  De Gaulle était obligé de passer par les médias directement pour s’adresser aux Français, car toute l’intelligentsia bien pensante, de Le Pen à Mitterrand, faisait barrage à 100% à l’information dans les médias.
                  Lisez « C’était De Gaulle », vous comprendrez.


                  Ceci dit, les Français le regrettent, il avait une autre dimension que le Toutmou soumis aux Américains que vous défendez....

                • tonimarus45 28 mars 2016 19:47

                  @Fergus—bonjour— Sauf que l’on va soumettre les maires a la pression des institutions departementales et regionaleset meme ministerielles ;;en effet un maire donnant son parrainage a marine le pen risque de voir ses subventions retoquees ou du moins fortement diminuees

                  D’ailleurs cette mesure est faite pour cela ;dissuader les maires de donner leurs parrainages  au « fn » ou a des petits partis.Je suis etonne que vous n’ayez pas vu cela sous cet angle ??
                  Ceci dit pour lever toute ambigute, je n’ai jamais (et je ne compte pas le faire)vote pour le « fn »(ni d’ailleurs pour la droite) ;
                  Toutes les mesures de cette loi vont dans ce sens reduire autant que possible l’influence des petits partis( et meme le fn).C’est le serpent qui se mord la queeue«  »« influence des petits partis rendue inaudible, donc perte d’influence, donc moins de sympathisants et d’adherents,donc sondages riquiqquis, et donc moins de temps de parole et on recommence ;perte d »inluence..ECT..ect..ect

                • Legestr glaz Ar zen 28 mars 2016 23:40

                  @Aristide

                  Vous oubliez que le temps se mesure, dans ce genre d’intervention, en heure, minute et seconde. Vous avez la mémoire courte. L’égalité de temps de parole se mesure donc à l’aide de ces outils. Vous aurez donc compris, maintenant, après une explication de bon aloi, pourquoi je faisais simple pour vous expliquer que 2 = 2. Parce que « l’égalité devant la loi » ne répond pas aux mêmes exigences mathématiques qu’un temps de parole. Vous avez perdu une occasion de vous taire. C’est une comparaison affligeante. J’attendais mieux de votre part.

                  En revanche, pour « l’équité », que vous semblez appeler de vos voeux, vous restez « sec », échoué dans la vase à marée basse. Seriez vous définitivement pour le défense des intérêts particuliers d’une petite caste ou avez vous d’autres intérêts ? L’intérêt commun cela vous dit quelque chose ?

                  Imaginez vous que si le peuple avait été consulté il aurait été d’accord pour une rallongement du départ à la retraite ? Pourtant les « représentants » de ce peuple ont bien voté ce projet. Le « congrès », sénateurs et députés confondus, a voté comme un seul homme le traité de Lisbonne. Je ne suis pas du tout certain que si le peuple avait été consulté il y aurait eu une majorité pour s’exprimer en faveur du traité sur la constitution européenne. Qu’en pensez-vous, vous qui appelez les députés et les sénateurs à la rescousse ? Ceux ci défendent-ils les intérêts de ceux qu’ils sont supposés représenter ? Et s’ils ne représentent pas les intérêts de ceux qui ont voté pour eux, pour qui diable roulent-ils ? J’ai peur de la réponse !


                • Aristide Aristide 29 mars 2016 13:07

                  @Ar zen


                  Que répondre à ce fatras de questions assez ridicules ?

                  Ce mossieur ne comprends rien à notre système qui consiste à élire nos représentants. Plus apte à poser des questions assez incongrues sur des mesures économiques, sociales ou politiques, qu’à simplement accepter que notre système est basé sur la délégation de pouvoir.

                  Et le voilà donc tout étonné que ceux qui sont élus pour cela en use. C’est affligeant cet appel au peuple pour tout et rien ? Consultation tous les quatre matins, à savoir s’il faut allonger ou raccourcir l’age de départ à la retraite, augmenter le budget de la défense, rétablir la peine de mort ou la vraie perpétuité, sortir de l’Euro, de l’Otan, ... enfin toute cette rhétorique populiste.

                  Depuis cette annonce, on voit surgir dans tous les médias les chefs de clan qui ici veulent la sortie de l’Europe, là la décroissance, ailleurs la révolution prolétarienne, ... enfin tous ces petits rassemblements confidentiels de croyants ou adeptes qui confondent politique et ego de leur chef supreme.

                  J’espère bien que ces mesures nous éviteront les logorrhées de tous ces sauveurs de l’humanité entière. 





                • Legestr glaz Ar zen 29 mars 2016 21:05

                  @Aristide

                  Réthorique populiste = réthorique qui vient du peuple. Pas mal.

                  Il suffit de nous dire que vous appréciez la redistribution des richesses comme elle se pratique aujourd’hui pour connaître votre point de vue. Inutile d’employer des mots que je ne comprends pas. Dire que ce système vous convient, que vous en profitez, et que vous n’en avez que faire d’un partage équitable des richesses vous éviterait d’utiliser des tournures alambiquées pour, finalement, poser que vous appréciez qu’il y ait des pauvres bougres qui travaillent dans le sens de vos intérêts. Vous êtes ce que l’on appelle vulgairement, dans le langage du peuple, populiste quoi, un nouvel esclavagiste. Cela va mieux en le disant. Assumez vos positions, allez y carrément, cessez d’emprunter des méandres, faîtes votre coming out ! Il faut de tout pour faire un monde. Sachez, toutefois, que la démocratie directe existe et que, visiblement, vous en avez une sainte frousse. Je vous comprends. C’est probablement la preuve que c’est la voie que le peuple devrait emprunter (j’aime bien ce verbe dans ce sens). C’est également pour cette raison que les merdias veulent tout faire pour en dissimuler l’existence à ceux qui ne la connaisse pas, cette démocratie directe. Mais ne craignez rien, le peuple ne vous raccourcira pas en cas de victoire de la démocratie directe. Il est magnanime. Il faut vraiment de tout pour faire un monde des salauds et des saints.


                • sarcastelle 28 mars 2016 11:59

                  Bof. 

                  Je vote, mais il y a longtemps que je ne suis plus les campagnes électorales. Pourquoi faire ? 
                  Est-ce qu’en quelques semaines les candidats vont subitement changer ? Est-ce que je ne les entends pas depuis longtemps ? Ont-ils du nouveau à m’apprendre à part des rigolades de circonstance ? (Il faut réduire la fracture sociale, mon ennemi c’est la finance, en un an je créerai un million d’emplois, etc.)

                  • Aristide Aristide 28 mars 2016 13:47

                    @sarcastelle


                    En suivant les campagnes, on a une idée assez précise de ce qui ne se fera pas. Car les promesses électorales ont la caractéristique vérifiée de ne jamais être mise en oeuvre. Pour ce qui se fera, il suffit souvent d’écouter les quelques vaincus des primaires qui ne manquent jamais de révéler les projets secrets.

                    Pour ma part, ne croyant ni au grand soir, ni au petit matin, je serai toujours assez ... méfiant envers tout les discours de ces sauveurs auto proclamés qui savent ce qu’il faut faire. Si déjà, ils savaient ce qu’il ne faut pas faire ...



                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 mars 2016 20:11

                    @Aristide
                    Hollande gouverne avec le soutien de 10 à 12% de l’ensemble des électeurs, et encore faut-il soustraire ceux qui votent « pour faire barrage au FN »...


                    Ce qui ne l’empêche pas, dans ses voyages présidentiels, d’aller donner des leçons de démocratie, de droits de l’ homme et de liberté d’expression au monde entier...
                    Faites ce que je vous dis, mais pas ce que je fais....

                  • Aristide Aristide 28 mars 2016 21:05

                    @Fifi Brind_acier


                    Je me fous de Hollande, je n’ai pas de chapelle. 

                    Je considère que notre système électoral est le moins mauvais, un mandat donné pour une période connu. Il appartient à l’électeur de juger de son vote et ne pas surinvestir sur les promesses.
                    Maintenant, il existe quelques allumé(e)s qui croient à tous les propos de leur gourou, le défendent bec et ongle à la moindre parole opposée, ... enfin des groupies qui n’ont aucune distance envers la politique de leur idole et encore moins envers la politique en général.

                    Si vous voulez le fond de ma pensée, je crois que les politiques ne font au mieux qu’accompagner les évolutions de la société, que le pouvoir est dans d’autres mains que sont le pouvoir économique et financier, les contre pouvoirs et enfin les citoyens. Compte tenu de leur désillusion constante à chaque élection et dans tous les pays, je crois qu’inévitablement c’est la société et ses équilibres de pouvoir qui déterminent le futur et non les projets jouissifs de quelques vendeurs de rêve.

                    Croire encore à un pouvoir descendant est une utopie que quelques énarques en manque de visibilité font miroiter à quelques militants en quête de leader charismatique.






                  • Aristide Aristide 29 mars 2016 14:45

                    @Fifi Brind_acier


                    Ouahh, les proverbes en terme de leçon politique.Nous ressemblerions donc à l’Arabie Saoudite ? 

                     M’enfin, quand on en est là dans la compréhension du monde, je ne suis pas étonné que vous fassiez une confiance vraiment aveugle à votre vénéré eclaireur de lanternes.



                  • tonimarus45 3 avril 2016 10:27

                    @Aristide—
                    «  »« Je considère que notre système électoral est le moins mauvais, --- »«  »dites vous

                    Dans ma commune 4000 habitants la majorite ps 56% des votants 21conseillers municipaux opposition de droite 44% des votants 4 conseilllers ????? et vous parlez de «  »« systeme electoral moins mauvais »«  » ?????
                    afin d’eviter tout « trollage » sachez que etant de gauche, je dis bien de gauche(surement pas de votre gauche) je ne vote ni a droite ni fn

                  • Pierre Régnier (---.---.176.19) 28 mars 2016 15:26

                    Merci Laurent Herblay pour ce très important article.

                     

                    Un bémol toutefois : De Gaulle n’était apparemment plus démocrate que parce qu’il disposait d’une télévision - dite publique ! - aux ordres, ce qu’assurait notamment son ministre Alain Peyrefitte


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 mars 2016 20:24

                      @Pierre Régnier
                      Vous répétez ce que disent les médias... Alors qu’aujourd’hui tous les médias sont aux ordres, ce n’était pas le cas. Toute la presse faisait barrage aux informations du Gouvernement. Pour s’adresser aux Français, il utilisait la télé et la radio publique, pour contourner le barrage.


                      Il faut lire « C’était De Gaulle », même quand on n’est pas gaulliste.
                      On nous a beaucoup menti sur De Gaulle. Et sur Mai 68 aussi.

                    • Aristide Aristide 28 mars 2016 21:21

                      @Fifi Brind_acier


                      Même vos références font peur, donner comme référence Peyrefitte pour éclairer la personnalité de De Gaulle est aussi valide que de vous demander de dresser un portrait objectif d’Asselineau. 

                      Maintenant quand vous croyez que la presse de l’époque était plus libre,vous devez avoir lu cela dans Pif Gadget ou le supplément du Figaro. Pour votre information, quelques journaux nationaux inféodés à des partis, une ou deux chaines de TV sous le controle du pouvoir en place, aucune source autre que les tracts et bouquins qui réussissait à passer la censure. 

                      Mais bon, à croire que vous cherchez toute vos informations dans les seules sources officielles agrées par le grand gourou.


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 mars 2016 21:36

                      @Aristide
                      Je n’ai pas dit que la presse de l’époque était libre, mais qu’elle faisait barrage aux informations du gouvernement.
                      -------------------------
                      Pour votre gouverne, une secte & un gourou sont définis par la MIVILUDES avec 3 critères qui ne correspondent en rien à l’ UPR.

                      - « lavage de cerveau ».
                      Alors que l’ UPR dévoile le dessous des cartes, preuves à l’appui, et fait depuis 9 ans de l’éducation populaire.


                      - « Obéissance à un gourou même quand il change d’avis »
                      L’UPR n’a jamais changé d’avis en 9 ans, et explique toujours les mêmes choses.

                      - « gagner de l’argent ».
                      L’ UPR a coûté beaucoup d’argent à Asselineau, en particulier, sa carrière.

                      Conclusion, l’ UPR n’est pas une secte.

                      La définition d’une secte (argent, changements de programmes et lavage de cerveau) s’appliquent par contre plutôt bien au PS et aux Républicains.


                    • Pierre Régnier (---.---.176.19) 29 mars 2016 09:39

                      @Fifi Brind_acier

                      Je suis assez d’accord avec vous, Fifi, sur le barrage que faisait le reste de la presse quand De Gaulle s’accaparait la télé publique... mais on pourrait inverser : il s’accaparait la télé - j’y travaillais à l’époque - parce que la presse écrite lui était hostile. Quoi qu’il en soit, ça ne s’est pas amélioré, et voir aujourd’hui les grands médias - dont ceux du « service public » - aux ordres d’un gouvernement « de gauche » participant activement à la destruction du pays ça fait très mal... surtout quand on est comme moi, depuis toujours, militant de gauche.

                       

                      Pour le reste, concernant l’aveuglement de l’UPR face à la part de l’islamisation dans la destruction, il ne servirait à rien que je vous appelle une fois de plus à ouvrir les yeux. Je ne peux que rêver dans mon coin d’une illumination soudaine des asselinistes !


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 mars 2016 10:05

                      @Pierre Régnier
                      Mais l’UPR est très claire sur la question de l’immigration, elle est faite pour diviser les citoyens. Je m’étonne que cela vous ai échappé !?
                      De plus, elle est entièrement régie par des textes européens.( Traité d’Amsterdam, Schengen et les accords sur les salariés déplacés) . Comme tant de sujets qui dépendent des Traités européens, la monnaie, les délocalisations, l’ OTAN, la dette ou la fin du modèle social issu du CNR etc, tant que nous serons dans l’ UE, que voulez vous y faire ?


                      La priorité pour l’ UPR c’est de se rassembler, comme avait su le faire le CNR, pour retrouver la souveraineté. On règlera les problèmes quand les Français pourront à nouveau s’informer et s’exprimer.
                       L’UPR a prévu, après la sortie de l’ UE, 3 référendums sur des sujets qui divisent :
                      l’immigration, l’énergie et la dette. Les Français décideront. 

                    • Aristide Aristide 29 mars 2016 12:31

                      @Fifi Brind_acier


                      La presse faisait barrage aux informations du gouvernement sous De Gaulle ? Vous n’avez pas peur du ridicule, la presse régionale était largement droitière et soutenait les actions de De Gaulle, la presse nationale riche de nombreux titres était la courroie de transmission de la politique menée.

                      Vous confondez comme souvent l’accessoire et l’essentiel. Si De Gaulle a privilégié la TV et la radio c’est qu’il a compris rapidement l’impact de ces nouveaux médias de l’époque, il savait qu’il disposait d’un talent exceptionnel de communication, il a su inventer ce que maintenant tout bon politique doit faire dans un discours, la « petite phrase ». Il a su convoquer un nombre incroyable de téléspectateurs à ses conférences de presse, son talent pédagogique , l’expression de ses idées dans un langage parfait, enfin toutes ces qualités ont fait de cet homme un politicien hors du commun. A titre d’exemple, je vous encourage à écouter ou à réécouter cette intervention sur le Moyen Orient dans une conférence de presse en Novembre 1967. De Gaulle y démontre la force de ses convictions et son réalisme politique, vous remarquerez surement la qualité du français utilisé.

                      Cette préférence pour le contact direct sans intermédiaire, ne veut évidement pas dire que les journaux ne servaient pas sa politique, L’Aurore, le Figaro, France soir, ... enfin comment croire à l’hostilité à De Gaulle dans ces journaux où œuvrait des Michel DROIT, Raymond ARON ou François MAURIAC. S’il existait une certaine hostilité dans la presse, elle était ciblée vers quelques vichystes qui avaient intégré le RPF, PAPON en étant le plus connu. Il ne s’agissait en fait que régler son compte à une partie de la droite vichyste qui se retrouvait au pouvoir en 1958 . De Gaulle se méfiait de cette presse, son pragmatisme le poussait à des tolérances assez étonnantes quand on sait sa droiture politique et personnelle.

                      Comment a t’il pu ignorer le passé d’un PAPON ? Je crois que l’homme politique est obligé à des compromis, certains nomment cela des compromissions, c’est une affaire difficile qui a mon sens est au coeur de l’action politique. Vous pourrez surement réfléchir sur l’action politique en constatant d’année en année que vos engagements dans l’UPR ne sont que des inactions. Il me semble que si on veut agir sur le réel, il est nécessaire d’accepter le compromis, s’allier avec ceux qui ne sont pas en accord avec vous, se concilier avec ceux qui sont nécessaires pour mettre en oeuvre sa politique.

                      On peut comme vous le faites, solliciter à chaque message la grandeur de l’analyse de votre homme politique préféré, ou pour d’autres la perfection de leur théories économiques. On peut rester recroquevillé dans ses partis en déplorant que les français ne partagent pas votre admiration, sachez que pour d’autres l’influence si faible soit elle dans un parti qui est en mesure de gouverner est un choix plus efficace.

                      Si je vous tend un miroir déformant sur votre activisme forcené envers votre chef de parti, sachez que j’admire la persévérance avec laquelle vous continuez à le défendre, insensible à tous les échecs électoraux et autres déconvenues médiatiques.


                    • Pierre Régnier (---.---.176.19) 30 mars 2016 10:55

                      @Fifi Brind_acier

                      Pierre Régnier :

                       

                      Dans le premier article que vous conseillez ici, Fifi, je constate une fois de plus des positions intéressantes à l’UPR mais aussi, comme toujours, l’aveuglement sur le caractère particulier de l’immigration porteuse d’islam qui en fait, de très loin, l’instrument le plus efficace dans la destruction de la France et de l’Europe.

                       

                      A l’UPR comme dans les autres partis on contourne cette évidence en se répétant que « y a qu’à » se convaincre que  l’islam est une religion comme les autres !


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 avril 2016 20:20

                      @Pierre Régnier
                      Regardez le documentaire « le secret des 7 soeurs », les 7 multinationales du pétrole, vous verrez que les USA et les pays occidentaux n’ont cessé , depuis 100 ans, de faire des coups d’ Etats et d’intervenir dans les pays du Moyen Orient.


                      Si les populations ne prenaient pas des bombes « démocratiques » sur la tête, ils resteraient chez eux... Vous prenez toujours les problèmes à l’envers.

                    • zygzornifle zygzornifle 28 mars 2016 15:51

                      Un politicien ne peut faire carrière sans mémoire, car il doit se souvenir de toutes les promesses qu’il lui faut oublier.


                      • zygzornifle zygzornifle 28 mars 2016 15:52

                        N’attendez pas la solution de vos problèmes des hommes politiques puisque ce sont eux qui en sont la cause (Alain Madelin)


                        • alinea alinea 28 mars 2016 16:49

                          De toutes façons je ne vote plus, donc ça m’est égal, mais, tout de même, on sait depuis longtemps que c’est l’argent, de la campagne, qui fait l’électeur ; à argent et moyens dépensés égaux, la différence ne sera que d’un cheveu !
                          Alors cette loi inique n’est qu’un aveu de faiblesse ; mais, au fait, des petits, de qui ont-ils donc si peur ? Ah, ce n’est que chiffre, disons un étirement à la 2002 ? alors...
                          Quant à vous électeurs... à votre âme et conscience !!


                          • Fergus Fergus 28 mars 2016 17:33

                            Bonjour, alinea

                            « à argent et moyens dépensés égaux, la différence ne sera que d’un cheveu  ! »

                            Cela n’a jamais été démontré. Et si tel était le cas, en 2012, Sarkozy aurait dû écraser Hollande, le premier ayant - du fait de monstrueux financements illégaux - dépensé le double du second !


                          • leypanou 28 mars 2016 17:50

                            @Fergus

                            « à argent et moyens dépensés égaux, la différence ne sera que d’un cheveu  ! »

                            Cela n’a jamais été démontré. : c’est pourquoi la Cour Suprême des États-Unis, dans sa grande sagesse, considère qu’il ne sert à rien de plafonner le don des entreprises aux politiciens en vue de leurs propagandes électorales, et donc, que désormais, elles peuvent donner ce qu’elles veulent.


                          • alinea alinea 28 mars 2016 19:46

                            @Fergus
                            Souviens-toi de sa remontée spectaculaire dans la dernière ligne droite !!
                            J’aurais plutôt dit : s’il n’avait pas dépensé ces millions il aurait laissé une bonne avance à Hollande !
                            La propagande fait l’élu !! ça c’est démontré smiley


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 mars 2016 20:37

                            @alinea
                            L’argent, ça sert à payer les sondages, et ça tombe bien, ce sont les sondages qui vont déterminer la fameuse équité... C’est De Villiers qui explique comment il a acheté les sondages... et donc les médias !


                            Car ce sont les médias et les temps de passage -médias qui font gagner ou perdre une élection.
                            « L’incroyable corrélation entre les temps de parole et les résultats aux élections ».
                            Vous commencez à comprendre les raisons de cette loi ?

                          • alinea alinea 28 mars 2016 21:57


                            Si ceci est vrai , Fifi, c’est que le peuple est con, on l’a bien aidé certes, mais s’il est con il n’a que ce qu’il mérite.
                            Dommage qu’on en fasse partie.


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 mars 2016 07:27

                            @alinea
                            Le peuple est con ou « mal informé » ? Ou « désinformé » ?


                          • Aristide Aristide 29 mars 2016 12:46

                            @Fifi Brind_acier


                            Voilà donc que les « révolutionnaires en chausson »et autres « illuminés par la grâce » convergent pour juger que le peuple est con.

                            Allons, le peuple est sage, il ne se laisse pas avoir par des hommes providentiels qui leur vendent des programmes idylliques et un avenir radieux. Ils savent que les promesses de ceux qui sont en mesure de gouverner ne seront pas remplies pour la plupart, tellement la résistance globale de nos société est insurmontable. Ils savent que le monde ne change pas rapidement, que l’inertie est le critère et la résistance au changement est indépassable.

                            Alors, oui, on peut juger que tous ces travailleurs, familles, hommes et femmes, étudiants, retraités ... sont des ignares incapable du moindre discernement. Mais ...

                          • alinea alinea 29 mars 2016 13:03

                            @Aristide
                            Je ne vais pas jusque là, mais toujours enfiler les mêmes vieilles chaussettes n’est pas vraiment une preuve de courage ! Mais bien celle d’une terrible passivité.


                          • Aristide Aristide 29 mars 2016 14:54

                            @alinea


                            Comme quoi, l’age ne fait rien à l’affaire. Brassens avait bien raison. 

                            Vous filez une métaphore assez contestable avec cette histoire de chaussette et de courage, mais pas de raison de changer de pieds. Le problème ce n’est pas que nos chaussettes sont usées, c’est que l’on veut nous fourguer les vieux stocks mités en les enveloppant dans un emballage tout beau. Une fois déballées, le quidam serait bien surpris en s’apercevant que on lui a refilé de la vieille marchandise.

                            S’il y a avait des idées originales, des solutions miracles aussi efficaces que ce que l’on prétends en place des grands yaquas et yfautquons , je suppose que l’électeur moyen, pas aussi con que vous croyez, se laisserait convaincre. A croire, qu’il est bien plus futé que ce que vous croyez, et qu’il voit bien que ce sont des tours de passe passe de camelots de la politique. 


                          • alinea alinea 29 mars 2016 21:27

                            @Aristide
                            C’est vrai pour les abstentionnistes.


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 avril 2016 20:23

                            @Aristide
                            Vous êtes bien le seul à considérer que notre classe politique est peuplée de gens compétents...
                            Pour enrichir les 1%, sûrement.


                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 28 mars 2016 18:02

                            Vous n’avez encore rien vu ! 


                            Vous ne voulez as comprendre que vous êtes sous l’emprise d’un régime issu d’un coup d’Etat et qui utilisait depuis 1958 son Pendule Gauche-Droite pour vous berner et pour vous faire oublier « tant de choses »...

                            Maintenant que les esprits se réveillent, le régime ne va pas disparaître pour autant, il fera tout pour se maintenir, c’est-à-dire qu’il « votera les lois » qui lui permettent de rester au pouvoir, comme le régime du FLN algérien !!!

                            Vous n’avez rien compris quand je vous disais que le régime de Paris et d’Alger était exactement le même régime et qu’il oeuvre pour le même objectif !

                            Vous n’avez pas encore compris : Dorénavant vous allez étouffer sous la corruption et sous la terreur de l’administration. Mais conformément aux lois que les minables députés auront votées... Bien sûr ! 

                            Qui a dit qu’il n y avait de démocratitude en France ???

                            • colere48 colere48 29 mars 2016 13:56

                              @Mohammed MADJOUR

                              c’est pas faux !


                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 28 mars 2016 19:28

                              Bonjour,
                              .
                              Ses mesures de verrouillage de l’élection présidentielle de 2017 vise en particulier l’UPR, partie politique qui compte aujourd’hui 10821 adhérents, partie politique qui enregistre une progression régulière depuis des années !
                              Déjà victime de la censure de la part des grands médias s’ajoute maintenant les nouveaux dispositifs d’élection dit loi Urvoas, qui consiste en un verrouillage du pouvoir politique au profit des trois grandes parties encré, au profit de l’oligarchie financière, empêchent les parties politiques émergentes d’accéder au pouvoir !!!
                              .
                              Parmi ses mesures il y à la collecte des 500 parrainages de maires, déjà compliquée, qui va être durcie. Les candidats et leurs équipes de campagne ne pourront plus aller à la rencontre des élus pour collecter les signatures. Les maires devront les adresser eux-même au Conseil Constitutionnel… Avantage, donc, aux candidats parfaitement identifiés, qui disposent déjà d’un réseau dense d’élus locaux dans des partis bien installés. Exit les candidats hors des grands partis du système ! Et pour mettre une pression supplémentaire sur les maires, le texte propose que toutes leurs signatures soient désormais rendues publiques !
                              .
                              Ensuite, il est décidé de remettre en cause les égalités de temps de parole entre les candidats dans les médias. Davantage de temps de parole pour les candidats déjà connus et identifiés, et moins de visibilité pour les nouveaux entrants moins connus du grand public. L’objectif affiché est d’attirer les projecteurs sur la bande des 3 (Parti Socialiste, Les Républicains, Front National), et de réduire les autres prétendants à la portion congrue médiatique.
                              http://lesmoutonsenrages.fr/2015/12/17/election-presidentielle-un-projet-de-loi-pour-en-terminer-avec-les-petits-candidats/
                              .
                              A lire :
                              L’effrayante corrélation entre temps de parole et résultats aux élections
                              http://notre-epoque.fr/2014/08/les-medias-votent-pour-nous-1-leffrayante-correlation-entre-temps-de-parole-et-resultats-aux-elections/
                              .
                              Aujourd’hui, notre liberté est bafouée. Une vraie réforme de l’élection présidentielle aurait consisté à remplacer les 500 signatures de maires par 100000 parrainages de citoyens. Mais une telle possibilité aurait ouvert la voie à l’émergence de nouvelles forces. Et la caste oligarchique barrera la route à tous ceux qui sont déterminés à faire bouger les lignes politiques.
                              .
                              Loi Urvoas = DANGER. (vidéo avec François Asselineau - président de l’UPR - Déc. 2015)
                              https://www.youtube.com/watch?v=UVJ3LkHT9Jk
                              .
                              .


                              • tonimarus45 3 avril 2016 10:46

                                @eau-du-robinet— bonjour— vous avez tout compris et tout dit

                                Cette histoire de temps de parole en ce qui concerne les« petis partisc »’est le serpent qui se mord la queue, en effet temps de parole reduit donc moins de visibilite ,donc moins de visibilte et donc sondages riquiqquis,donc moins de temps de parole, moins de visibilite et on recommence, temps de parole reduit et donc sondages riquiquis..ECT ..ECT ..ECT
                                Quand a rendre les parrainages publics on sait bien que les maires hesiteront a donner des parrainages a certains partis« marginaus », car ils subiront les pressions des institutions departementales ou regionales et memes nationales (subvention non accordees ou reduites) et meme de leurs electeurs(il y a des maires qui par le passe ayant devoile leurs parrainages ont etes obliges de demissionner ; leurs conseillers les ayant mis en minorite
                                PLUs de transparence nous dit t’on ???alors pourquoi ne pas rendre le vote directement transparent ,que l’on sache pour qui on vote ??? et que dire de l’election des senateurs ????

                              • perfleX (---.---.66.50) 28 mars 2016 19:54

                                Excellent article, commentaires avisés, certes, mais aucune proposition, ce qui revient finalement à caresser le pouvoir dans le sens du poil : cause toujours ! se dit Raminagrobis, voyant venir la belette et le petit lapin à la barre des plaideurs... Il faut répondre INTELLIGEMMENT, EN SUSCITANT UNE PRIMAIRE DES PETITS CANDIDATS DONT LE GAGNANT RAFLERA L’ÉLECTION (avec 3 sous, je précise ) parcequ’il disposera D’UNE COLOSSALE RÉSERVE DE VOIX (LES ABSTENTIONNISTES DONT JE SUIS DÉSORMAIS). C’est la seule issue, et sinon, on reviendra aux très beaux articles faisant consensus et aux commentaires de + en + avisés. !


                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 28 mars 2016 20:48

                                  Bonjour perfleX,
                                  .
                                  Comment voulez vous mobiliser les abstentionnistes ?
                                  .
                                  Que vous dit que les abstentionnistes vont majoritairement voter pour des parties politiques alternatives ?
                                  .
                                  Un électeur désinformé est un danger pour la démocratie !!!!
                                  .
                                  Militant politique que je suis depuis longue date, j’ai passé beaucoup de mon temps libre sur des marchés pour discuter, sensibiliser les gens (votants et abstentionnistes), puis dans la rue (distribution des tractes et discussion avec les gens), dans des réunions politiques publiques , donc j’ai une vision très réaliste de ce que les gens pensent !
                                  .
                                  Beaucoup de citoyens sont allergiques contre le mot « politique » parmi ses gens on trouve beaucoup de jeunes, qui ne souhaitent même pas discuter de politique, cela se résume en « Tous pourris » ou « A tout façon on ne pourra rien y changer » .... voila ou la politique de ses dernières années nous à amené ! Il y à eu des gros dégâts... des gens désinformées et dégouté de la politique...
                                  .
                                  La désinformation des grands médias alimente la confusion chez des gens qui confondent souvent les causes et les effets !
                                  .
                                  Un exemple concret :
                                  Posez à quelqu’un dans la rue la question suivante :
                                  Qui à crée et financé Al-Quaïda ?
                                  https://www.youtube.com/watch?v=TAhpacLjiXY
                                  Le gens ne savent même pas que les attentats perpètre dans les pays occidentaux ne sont que le résultat de la politique menè durant ses dernières décennies de de la part l’OTAN qui est une association criminelle !
                                  Michel Collon - L’OTAN est une association de criminels ?
                                  https://www.youtube.com/watch?v=yRRsuUZh_20
                                  .
                                  Pour ramener les abstentionnistes aux urnes il faut en premier lieu luter contre la désinformation, c’est ce que beaucoup des gens font sur Agoravox.
                                  .
                                  http://www.upr.fr


                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 mars 2016 20:50

                                  @perfleX
                                  Les petits Partis n’ont pas les moyens de se payer des sondages bidonnés tous les 3 jours...


                                  Quand je pense que ce gouvernement exige le départ d’ Assad, qu’il qualifie de dictateur... !! En regardant la vidéo d’Izambert , j’ai découvert qu’ Assad avait proposé une nouvelle Constitution, qu’elle avait été discutée et votée en pleine guerre, et qu’elle contenait un obligation : les Partis politiques devaient présenter des listes de candidats, dont la moitié devaient être ouvriers ou artisans.

                                • Attilax Attilax 28 mars 2016 21:06

                                  « Un bien mauvais coup pour notre démocratie. »

                                  Pour notre république, vous voulez dire. Parce que à ma connaissance, la France n’a jamais été une démocratie.


                                  • Legestr glaz Ar zen 28 mars 2016 23:52

                                    @Attilax

                                    Nous n’avons jamais été une démocratie parce que nous sommes dans une « démocratie représentative ». Nous élisons nos « maîtres » qui sont autorisés à modifier, comme bon leur semble, la constitution qu’ils sont supposés appliquer. En « démocratie directe » seul le peuple est souverain. Il peut modifier tout ou partie de sa constitution, il peut proposer des lois, il peut défaire des lois déjà votées. L’UPR, l’Union Populaire Républicaine, propose de mettre fin à la procédure dite du « congrès » et d’instaurer en France une démocratie « directe ». C’est la bouée de sauvetage de la France. Après, tous les possibles seront au rendez-vous.


                                  • Attilax Attilax 29 mars 2016 20:34

                                    @Ar zen

                                    Je n’ai absolument pas vu de projet de démocratie directe sur le site de l’UPR, dont le chef, Mr Asselineau, est bien un républicain gaulliste pur jus, et pas un démocrate. Pour preuve, je vous invite à lire sa correspondance avec Etienne Chouard sur le sujet, c’est clair et net. C’est la deuxième fois que vous dites que l’UPR propose la démocratie directe, je vous demande donc de me mettre en lien la page du site où est spécifié ce projet, car personnellement je n’arrive pas à la trouver.
                                    J’ai vu des propositions d’outils démocratiques (référendum d’initiative populaire, révocation des élus, etc...) mais dans un cadre républicain. C’est différent...


                                  • Legestr glaz Ar zen 29 mars 2016 21:26

                                    @Attilax

                                    Dans le programme de l’UPR, que vous trouverez sur le site (programme complet), il est dit clairement ceci, point 2 du programme « rétablir la démocratie la plus large » :

                                    1°) Suppression de la procédure du congrès.

                                    2°) Toute réforme de la constitution devra faire l’objet d’un référendum.

                                    3° Instaurer le référendum d’initiative populaire.

                                    4°) Reconnaissance du vote « blanc » dans la constitution avec son corollaire : en cas de victoire du vote blanc tous les candidats en lice sont éliminés et ne peuvent plus se représenter.

                                    Par ailleurs, ces référendums d’initiative populaire pourront être déclinés au niveau national, régional ou même local.

                                    Je suis d’accord avec vous pour dire qu’il y a une différence de vue entre Chouard et Asselineau sur le tirage au sort. Sur certains points ils sont assez éloignés, sur d’autres, en revanche, ils sont proches. J’ai suivi le débat entre ces deux hommes. Ce que je voudrais dire c’est que la démocratie telle que Chouard la voudrait est un chose tellement novatrice qu’elle ne peut que surprendre. Il faut prendre beaucoup de temps pour s’imprégner de son système de démocratie directe par tirage au sort. Si ce projet doit voir le jour, il devra faire l’objet d’une large pédagogie.

                                    Je pense que, dans l’immédiat, il est obligatoire d’établir un premier camp de base. Après l’Everest sera à portée des citoyens. Seule l’UPR propose de mettre fin à la procédure du congrès et d’instaurer le référendum d’initiative populaire. Entre une constitution qui porterait ce projet et celle qui nous attend en démocratie « représentative » il faut choisir. Et ce choix n’est pas vraiment difficile. Pour quelle raison bouderions nous la possibilité de modifier notre constitution et de nous saisir du pouvoir ?


                                  • Attilax Attilax 30 mars 2016 21:00

                                    @Ar zen
                                    Je comprends votre point de vue, et c’est vrai que quelques outils démocratiques en plus seraient déjà bienvenus. Mais on ne fait pas un pansement sur une jambe de bois. Pourquoi garder la représentation ? Aujourd’hui, avec l’informatique et internet, on n’a même plus besoin de tirage au sort. Chaque citoyen pourrait voter les lois depuis son ordinateur ou son téléphone... Comment rêver démocratie plus représentative et plus légitime ? Bye-bye les parasites, la corruption, les conflits d’intérêts, les campagnes électorales, les partis et les hommes politiques... Je suis sûr qu’aussi cons qu’on soient tous, on ferait ensemble un bien meilleur boulot qu’eux.


                                  • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 3 avril 2016 19:33

                                    @Attilax

                                    Bonsoir,

                                    Chaque citoyen pourrait voter les lois depuis son ordinateur ou son téléphone... Comment rêver démocratie plus représentative et plus légitime ?

                                    Je suis tout à fait d’accord avec le principe, ce serait une démocratie « horizontale » et non « verticale ». Le peuple décide pour le peuple.
                                    Très intéressant projet, mais une question se pose d’emblée : qui ferait les lois ? Qui désignerait les juristes compétents ? Parce qu’une loi ne s’édicte pas sans préparation, discussions, élaboration préalable ? Ensuite, voter depuis son ordinateur ou son téléphone, quelles seraient les mises en place de sécurité contre la fraude ?
                                    Vous voyez, toutes ces questions ont-elles été abordées ?

                                    Cordialement.


                                  • Attilax Attilax 5 avril 2016 21:39

                                    @Nicole CHEVERNEY
                                    « Qui ferait les lois ? » Nous (les citoyens) les voterions. tout le monde pourrait les proposer.
                                    « Qui désignerait les juristes compétents ? » Ben l’executif, quel que soit sa forme.
                                    « préparations, discussions » il me semblent que des forums ouverts à tous peuvent grandement aider à ça, et à « éduquer » les masses, en proposant plein de points de vues différents et des argumentaires...
                                    « sécurité, fraude » il existe des protocoles de sécurité très efficaces qui permettraient ce genre de projet, notamment en open source. Et il faudrait de toute façon penser à un moyen de pallier à l’informatique, pour les gens n’ayant ni smartphone ni ordinateur... Une véritable démocratie doit pouvoir survivre à une panne informatique smiley
                                    L’équation est bonne, la mise en place de cette équation pour 70 millions de personnes est une autre affaire, qui mérite qu’on s’y plonge.


                                  • tf1Groupie 28 mars 2016 22:14

                                    Donner la parole a des partis qui ne représentent rien et ne cherchent absolument pas à faire élire leur candidat n’a pas grand chose à voir la démocratie.

                                    De même que Herblay ne participe jamais aux débats qu’il initie sur ce site participatif.

                                    Herblay est tout sauf un démocrate et Agoravox tarde a rénover sa charte pour donner moins de temps de parole à ceux qui se l’approprient.


                                    • Legestr glaz Ar zen 28 mars 2016 23:58

                                      @tf1Groupie

                                      Et supprimer la procédure dite du « congrès » cela s’apparente t-il pour vous à de la « démocratie » ? Nous ne sommes pas en démocratie puisque nous sommes sous le régime d’une démocratie « représentative ». Nous élisons nos maîtres qui peuvent modifier à loisir la constitution qu’ils sont supposés respecter. Ce serait à mourrir de rire si cela n’était pas aussi démoniaque. Actuellement le vote en France ne sert qu’à valider le pouvoir d’une petite caste qui dirige notre pays en protégeant les intérêts particuliers d’une oligarchie. La répartition des richesses est plus que jamais inégalitaire.

                                      La démocratie directe devrait s’imposer à tous les pays qui se disent « démocrates ». Ils ne le sont justement pas ! Qui a peur de la démocratie directe ? Qui a peur de la suppression de la procédure du « congrès » ? Qui a peur de l’initiative populaire ? Une réponse tf1 Groupie ?


                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 avril 2016 20:25

                                      @tf1Groupie
                                      Pendant 10 ans, de 1973 à 1983, le FN privé de médias, faisait moins de 1%.
                                      C’est grâce a Mitterrand si le FN est dans les médias.


                                    • chantecler chantecler 3 avril 2016 20:45

                                      @Fifi Brind_acier
                                      Non, c’est une connerie mille fois répétée qui ne fait pas une vérité .
                                      Alors je réexplique :
                                      F.M a introduit la proportionnelle à une élection exigée par une grande partie de l’électorat de G, de D. et d’E.D qui me semble t’ il faisait partie du « Programme Commun » .
                                      Du coup il y a eu des élus F.N pour la première fois .
                                      Mais il faut savoir ce que l’on veut : de la proportionnelle ou de la majoritaire .
                                      Fifi ,essaie d’être plus curieuse et de ne pas répéter tout ce qu’il te dit .
                                      Et pis si tu souhaites que l’UPR ait UN représentant choisis ton camp !


                                    • tf1Groupie 3 avril 2016 21:02

                                      @Fifi Brind_acier

                                      Ridicule, une fois de plus, comme l’explique Chantecler.

                                      Pendant des années le FN s’est plaint d’être banni des médias ... ce qui ne l’a pas empêché de progresser. Et aujourd’hui il ne doit pas se plaindre de ces nouvelles règles.

                                      Mais c’est un argument hyper-classique : les minoritaires se plaignent toujours d’être moins bien traités.
                                      Avec le Net cet argument n’en est que plus indigent.


                                    • tf1Groupie 3 avril 2016 21:05

                                      @Ar zen

                                      Il me semble vous avoir déjà répondu à l’occasion d’un autre article.

                                      Comme vous êtes un extrémiste qui ne rêve que de « démocratie parfaite », ce qui est concrètement impossible, vous aurez toujours le loisir d’hurler : « nous ne sommes pas en démocratie, nous sommes en dictature ! »

                                      Alors je vais vous laisser jouer tout seul ; je n’espère même plus vous instruire ...


                                    • tf1Groupie 3 avril 2016 21:09

                                      @tf1Groupie

                                      En fait ce n’est pas dans un autre article : c’est juste en dessous.


                                    • tf1Groupie 29 mars 2016 00:12

                                      Oui la democratie représentative est une forme de démocratie.
                                      Elle est perfectible, certes.

                                      Mais moi je suis lassé de ceux qui jouent sur les mots en disant « on veut une démocratie parfaite ou rien ! »

                                      Aucune démocratie n’est parfaite qu’elle soit directe, représentative, tirée au sort, occidentale, orientale, cubaine ou shaddock.

                                      Je vis dans le monde réel, pas dans celui de ceux qui trouveront toujours à redire.

                                      Notre démocratie fonctionne, et si on peut faire mieux, tant mieux : fondez votre pays et gagnez les élections.

                                      La démocratie à la Française on la connait : c’est la scène du village gaulois où tout le monde se fout sur la gueule. Chacun tire dans son sens et on n’avance pas.

                                      Les élections présidentielles à plus de dix candidats c’est ridiculissime, c’est la cacophonie, ce n’est pas à l’honneur de mon pays.


                                      • cleroterion cleroterion 29 mars 2016 06:57

                                        @tf1Groupie La démocratie représentative, cela n’existe pas. C’est une expression inventée par nos hommes politiques pour nous faire passer la pilule.


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 mars 2016 07:39

                                        @tf1Groupie
                                        La démocratie à 2 Partis comme aux USA, c’est encore bien plus mieux... !
                                        Le 3e, s’il est déclaré « d’extrême-droite » peut tout aussi bien être suspendu.
                                        C’est l’avis de Hollande .


                                      • Legestr glaz Ar zen 29 mars 2016 08:11

                                        @tf1Groupie

                                        « Les élections présidentielles à plus de dix candidats c’est ridiculissime, c’est la cacophonie, ce n’est pas à l’honneur de mon pays ».

                                        Ceci ne peut être vrai que si, et seulement si, les programmes de ces dix candidats se reprochent les uns des autres et qu’ils ne présentent pas de réelles différences. A ce moment il y a cacophonie.

                                        Aujourd’hui, il est impossible de considérer la « démocratie représentative » comme un régime apte à servir l’intérêt commun. Parce qu’il ne s’agit que de cela. Une démocratie, digne de ce nom, c’est le pouvoir du peuple, pour le peuple, par le peuple. Les représentants que nous élisons dans notre système représentatif ne représentent plus le peuple, prennent des décisons allant à l’encontre de l’intérêt commun. Le peuple ne dispose d’aucune barrière, d’aucun garde-fou, pour s’opposer aux décisions iniques de ses représentants. C’est un déni de démocratie de prendre des décisions allant contre les intérêts du peuple. C’est un déni de démocratie absolu que de modifier la constitution du peuple sans que celui ci ait à se prononcer.

                                        Il faut revenir au principe même de la démocratie. La consitution est le cadre de fonctionnement imposé aux représentants du peuple. Si ces représentants peuvent modifier à leur convenance, à loisir, ce cadre, qu’ils doivent respecter, c’est une véritable bouffonnnerie qui se joue devant nous yeux. Dans ces conditions, la démocratie « représentative » est la voie idéale vers le régime dictatorial. Un dérive dangereuse s’installe. Nous y sommes !

                                        Sans la protection de la constitution, ce qui est le cas aujourd’hui, les puissances de l’argent sont les vrais maîtres des Etats dit « démocratiques », une démocratie de façade en réalité. Ce sont elles qui prennent les décisions sur le long terme et donnent les perspectives et les grandes lignes d’action. Les puissances de l’argent ont l’argent c’est à dire le moyen le plus puissant et le plus universel pour manipuler les femmes et les hommes dans ce monde. Ceci peut davantage se faire aujourd’hui vu le degré de soumission des médias vis-à-vis du pouvoir politique et des puissances de l’argent.

                                        La cacophonie dont vous parlez est organisée. Il est bien trop facile de le comprendre. Il existe en Suisse une démocratie directe. Seul le peuple, et lui seul, peut modifier sa constitution. Vous parlez de « cacophonie ». Qui, dans les « grands » médias, parle de la démocratie directe ? Qui ose aborder ce genre d’organisation d’un Etat ? Ce serait la cacophonie si toutes les télévisions, les radios et les journaux en parlaient. Or, le constat est qu’il n’en est jamais question. Jamais ! Les Françaises et les Français ne savent même pas de quoi il s’agit. Ils ne savent pas à quoi sert « une initiative populaire », à quoi sert un « référendum facultatif ». Le seul « référendum » qu’ils pratiquent c’est celui d’initiative présidentielle. Mais quelle pauvreté démocratique nous vivons ! Le peuple ne dispose plus d’aucun moyen de se défendre. Une démocratie représentative de ce type c’est simplement lamentable.

                                        La démocratie « directe », ce n’est pas une futilité. C’est la démocratie telle qu’elle devrait exister partout dans le monde. La démocratie « représentative » est de nature dictatoriale. Le peuple est totalement spolié de ses pouvoirs. Les représentants du peuple modifient la règle du jeu comme ils l’entendent. L’intérêt général est bafoué. C’est très exactement à ça que nous assistons.

                                        Alors, qu’est-ce qui s’opposerait à ce que le peuple soit informé qu’une démocratie « directe » est possible ? Qu’il est possible de mettre fin à la procédure du congrès afin de protéger la constitution. Qu’il est possible d’introduire dans cette constitution deux choses simples mais essentielles au fonctionnement démocratique. D’une part, l’initiative populaire qui donne au peuple, et à lui seul, le pouvoir de modifier tout ou partie de sa constitution. D’autre part le référendum citoyen, qui lui permet de dénoncer et défaire une loi scélarate prise par « ses » représentants. Rien ne s’oppose à ceci.

                                        Vous parlez de cacophonie ? La démocratie directe existe en Suisse et fonctionne. Vous parlez « d’honneur du pays ? Oui, il s’agit bien d’honneur du pays que d’informer le peuple des possibilités ouvertes par une démocratie »directe« . Pourquoi le peuple ne pourrait-il pas bénéficier de cette démocratie directe ? Nous assistons aujourd’hui, c’est un constat dénué de tout jugement, à une concentration de richesses dans le monde. Une poignée de personnes se partagent celles ci. C’est bien la démocratie »représentative« qui permet cette anomalie. Nous sommes aujourd’hui dans un cercle vicieux. La mauvaise répartition des richesses et sa concentration dans quelques mains, amène la concentration du pouvoir dans ces quelques mains. Les »représentants« du peuple qui sont supposés défendre les intérêts de celui ci n’assument plus leur rôle. La »démocratie représentative" n’est donc pas une démocratie puisque celle ci ne protège pas l’intérêt commun.

                                        La pluralité d’opinions voudrait que celles et ceux qui proposent au peuple de mettre en place une démocratie directe aient la parole. Ce que vous dénoncez en utilisant « cacophonie » « ridiculissime » et « honneur » vient justement du fait que le peuple n’a pas le choix. Ce choix lui est caché. C’est, je vous rejoins, la cacophonie. Une seul parti propose de mettre en place la démocratie directe et de mettre fin à la procédure du congrès. Je le nomme puisqu’il est le seul : l’UPR, l’Union Populaire Républicaine.

                                        Il ne peut y avoir de cacophonie que lorsque les gens s’écharpent sur des sujets mineurs et que rien ne distingue véritablement le programme de l’un et le programme de l’autre. En revanche, il ne peut être question de cacophonie lorsqu’un seul parti propose une démocratie directe face à tous les autres partis que veulent continuer à servir une démocratie représentative totalement inique.

                                        Vous parlez d’honneur. Je suis d’accord avec vous. C’est à l’honneur de qui, que de renseigner le peuple sur le fonctionnement d’une démocratie directe ? Qui a peur de cette démocratie « directe » et pourquoi ? J’ai les réponses et vous les avez aussi ! Il est donc inutile de faire semblant et de fermer les yeux sur cette « fausse » démocratie, ce système dictatorial que représente la démocratie « représentative » .


                                      • Aristide Aristide 29 mars 2016 13:41

                                        @Ar zen


                                        C’est quand même bizarre qu’un parti tel que l’UPR nous vante la démocratie directe alors que le président de l’UPR est Asselineau, le candidat à l’élection présidentielle de l’UPR c’est Asselineau, le représentant dans les médias de l’UPR c’est Asselineau ...

                                        Comme disait l’autre faites ce que je dis. Allons, ce parti est un clan ou il faut prêter allégeance au chef, voyez ici les fifi et autres militant poster à tout bout de champ des liens sur le dernier article d’Asselineau, la dernière vidéo d’Asselineau, ...

                                        Le jour ou Asselineau appliquera dans son parti ce qu’il propose pour la France n’est pas pour demain. Il sait que la démocratie directe est un hochet que l’on agite devant les électeurs pour leur faire croire que l’on tient compte de leur avis. 


                                      • Attilax Attilax 29 mars 2016 20:42

                                        @tf1Groupie

                                        Non, c’est l’idée même de démocratie « représentative » qui est une escroquerie, puisqu’on change l’équation. Ce n’est plus le peuple qui décide mais les représentants, qui sont choisi par les partis. Ça c’est la république, et rien d’autre. Il n’y a pas de « démocratie représentative », c’est un non-sens, et ce n’est pas parce que ce non-sens est communément admis qu’il se transforme en vérité. Si tel était le cas, il ne serait pas nécessaire de rajouter un adjectif à « démocratie »...


                                      • cleroterion cleroterion 29 mars 2016 06:55

                                        De quelle démocratie parlez vous ? La France n’est pas et n’a jamais été une démocratie. La véritable démocratie est basée sur le tirage au sort de nos représentants et non l’élection. Il faut arrêter d’employer le mot démocratie à tort et à travers avec un sens qui est exactement le contraire du sens d’origine. La France est une oligarchie, une aristocratie, une ploutocratie et est en train de devenir un régime fasciste (en fait elle l’est déjà).


                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 29 mars 2016 07:36

                                          @cleroterion
                                          Pour mettre en place la démocratie par tirage au sort, il faut arriver au pouvoir, dans le cadre de la Constitution précédente. Difficile à réaliser quand on veut en même temps supprimer les Partis politiques...


                                          Il faut aussi, en préalable, sortir de l’ UE, car la Constitution qui s’applique dans les pays européens s’appelle Traité de Lisbonne - TFUE (Traité de fonctionnement de l’ UE). Et le Droit Communautaire est supérieur au Droit des Etats.

                                          Etienne Chouard est d’accord pour sortir de l’ UE, sauf qu’il ne fait rien pour cela.

                                        • Legestr glaz Ar zen 29 mars 2016 08:29

                                          @cleroterion

                                          Si vous voulez gravir l’Everest, vous êtes fatalement dans l’obligation d’agir par étapes. Il faut installer des camps de base faute de quoi votre tentative sera, de manière certaine, vouée à l’échec. Le tirage au sort, dont vous faîtes état, celui prôné par Etienne Chouard, ne peut aboutir que dans une processus qui le permettra. Il faut installer « des camps de base ».

                                          La seule et unique solution dont nous disposons c’est de mettre fin à la procédure dite du « congrès ». Je vous demande d’y réfléchir, plutôt deux fois qu’une. Si la procédure du congrès est supprimée cela veut dire, explicitement, que seul le peuple pourra modifier tout ou partie de sa constitution. Je répète ce que j’ai écrit : tout ou partie de sa constitution ! Il devient donc possible de ré-écrire sa constitution. Je répète : il devient donc possible de ré-écrire sa constitution.

                                          La fin de la procédure du congrès, la mise en place de l’initiative populaire et du référendum falcultatif, sont les « camps de base » nécessaires à l’installation d’une « démocratie » en France à savoir le puissance du peuple rendue au peuple.

                                          Il faut vraiment se concentrer sur ce programme qui consiste à supprimer la procédure du congrès. Son corollaire c’est la possibilité offerte au peuple de modifier sa constitution, de protéger le peuple. Le champ des possibles est ouvert.

                                          Cleroterion, ne tentez pas de gravir l’Everest sans installer de camps de base. Votre tentative est vouée à un échec certain. Réfléchissez par étape. Fin de la procédure du congrès, initiative populaire, et référendum facultatif sont les clés qui nous ouvrent le chemin vers une véritable démocratie. En dehors de cela, point de salut. Un seul parti, banni des médias parce qu’il veut ôter son pouvoir à l’oligarchie qui nous dirige, propose de mettre fin à la procédure du congrès : c’est l’UPR, l’Union Populaire Républicaine. Mettre fin à la procédure du congrès implique, nécessairement de sortir de l’UE et de l’OTAN. La fin de la procédure du congrès est incompatible avec la participation de la France à l’Union Européenne et à l’OTAN.


                                        • Aristide Aristide 29 mars 2016 13:26

                                          @Ar zen


                                          C’est bizarre c’est autisme, cet absence de vision du réel, ces discours de salons, ces chamailleries d’appareil, Chouard et Asselineau dans un bateau. 

                                          Je serais toujours étonné de ces luttes sur la tactique pour arriver à un but quand on est en mesure au mieux de réunir 1 % lors de chaque élection ?

                                          Je m’imagine avec un certain délice les débats entre Asselineau et Chouard, tout deux essayant de nous expliquer l’importance de leur présence. Malheureusement cette modification de la loi va nous priver de cette joie de voir ces deux flambants politiques s’étriper sur leur candidature.



                                        • Legestr glaz Ar zen 29 mars 2016 23:05

                                          @Aristide

                                          Ce qui est certain c’est que Asselineau et Chouard ne sont pas prêts à faire l’objet d’un reportage dans le Figaro, le Monde, l’Obs, Libération....

                                          Les riches ont l’argent, les riches ont les médias, les riches savent s’en servir pour diffuser leur propagande et manipuler l’opinion dans le sens de leurs intérêts particuliers. Cela fait partie du jeu de dupes. Et vous Aristide, vous prenez combien pour vos intervention sur Agoravox ?

                                          Plus vous argumentez dans le sens de votre dernier post et plus vous apportez le preuve étincelante que le combat mené pour la démocratie directe est le bon. Chacune de vos interventions est effectivement une démonstration allant dans ce sens. Je ne sais pas si vous vous en rendez compte ?


                                        • Aristide Aristide 30 mars 2016 10:56

                                          @Ar zen


                                          La mise en cause de ma personne en place de l’argumentation. Allons, Chouard et ce petit Asselineau sont des nains politiques qui croient qu’ils sont les sauveurs de notre société. Riches ou pauvres, la faiblesse de leurs discours les laissent bien heureusement enthousiasmer les quelques groupies dont vous êtes un parfait exemple.

                                          Quelle démocratie directe, avec vous c’est au mieux un discours de troquet dans lequel vous essayez de placer le plus possible le nom de votre gourou en chef. 

                                          Il n’y a pas de démocratie directe à l’échelle d’un pays, d’une région, c’est impossible. Sa vraie signification ne peut s’exprimer qu’au niveau local, pour des enjeux et sujets locaux et encore en prenant des précautions assez importantes sur la présentation des enjeux et des positions.






                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 3 avril 2016 20:27

                                          @Aristide
                                          Vous feriez mieux de vous occuper de la Gôoche en mille morceaux...


                                        • dominominus dominominus 29 mars 2016 10:26

                                          Hégémonie bipartite, escroquerie légalisée sans être légitime, les mots me manquent au fil des décennies... 


                                          • Zolko Zolko 29 mars 2016 12:56

                                            Si voter pouvait changer quelque-chose, « ils » l’auraient interdit. Cette règle n’est qu’une confirmation (de plus) que le système politique français n’est pas une démocratie.
                                             
                                            Je veux dire, pour ceux qui ne l’avaient pas compris depuis 2008, avec le traité de Lisbonne et le sauvetage des banquiers. Se révolter contre cette nouvelle règle maintenant montre juste à quel point vous êtes un neu-neu d’y avoir cru jusque-là.


                                            • Legestr glaz Ar zen 29 mars 2016 23:15

                                              @Zolko

                                              Je ne suis pas d’accord. Le vote peut changer radicalement les choses, à condition de sortir de cette « démocratie représentative », cette « fausse démocratie », cette « démocratie pour rire », cette démocratie représentative au service des intérêts particuliers d’une petite caste.

                                              Il reste encore l’alternative de la démocratie « directe ». L’UPR, l’Union Populaire Républicaine, propose de mettre fin à la procédure du congrès afin que seul le peuple, par référendum, puisse modifier tout ou partie de sa constitution. L’UPR propose également l’inscription dans la constitution du référendum d’initiative populaire.

                                              Supprimer la procédure du congrès c’est retirer son pouvoir à nos « représentants » pour le confier au peuple. Il faut y réfléchir.


                                            • colere48 colere48 29 mars 2016 13:46

                                              C’est la « chienlit » ...

                                              A lire la majorité des posts ici, il semble qu’on soit bien parti pour une dictature , une vraie, bien fascisante, une pure « charia » qui remplacera la chienlit actuelle !!


                                              • Alainet Alainet 29 mars 2016 15:14

                                                - Un verrouillage consacré de la vie politique FR, à 1 bipartisme sclérosé que les gens rejettent de + en +....
                                                et l’empêchement d’éclosions de nouveaux venus aux idées neuves ( qui seront condamnés à vivre à la remorque de 2 partis financés par l’oligarchie.. déjà que c’est le parcours du combattant avec ce scrutin scélérat à 2 tours )... - Une loi contre les micro-partis - mais Hollande n’a jamais réfléchi au cas où cette mesure qu’il a inspiré, pourrait se retourner contre son propre parti mis en minorité voire éclaté ou atomisé ?! après 2017  ?? ce qui n’est pas à exclure non plus. Alors ce sera 1 service rendu gratuitement à ses adversaires politiques de Droite qui s’en serviront à leurs dépens sans états d’âmes..., un frein à 1 Gauche qui essaiera vainement de se reconstituer...
                                                Hollande croit toujours être au second tour en 2017 mais comme il se goure ... il se fait 1 trop haute idée de lui-même et du crédit qu’il a vis à vis de ses électeurs.. surtout que sa cote de sondage plafonnent à 18% ajourd’hui, d’après Sputnik


                                                • captain_fred captain_fred 29 mars 2016 16:36

                                                  Le problème, ce ne sont pas les oligarques qui gouvernent la France. Le problème, ce sont les dizaines de millions de moutons qui les laissent gouverner. 


                                                  J’espère qu’un jour, AgoraVox et les autres sites alternatifs auront une visibilité identiques à des sites comme le figaro.fr ou le monde dont les articles sont lus des centaines de milliers de fois quand un article sur AgoraVox dépassent rarement les 30000. 

                                                  C’est à cette condition que les dissidents se feront de plus en plus nombreux et que les pseudos élites ne pourront que se résoudre à abandonner le pouvoir.

                                                  • fcpgismo fcpgismo 29 mars 2016 17:43

                                                    Plus ils iront loin plus ce sera violent.


                                                    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 29 mars 2016 17:52

                                                      Sans reposer un bon début, vous (je) n’aurez pas de fin. Vous pouvez signer, c’est apolitique ...
                                                      https://www.change.org/p/pour-le-renouveau-de-la-d%C3%A9mocratie


                                                      • parousnik 30 mars 2016 15:44

                                                        Le régime Libéral est une dictature, il est peut être tant de s’en rendre compte et de voter en masse pour les petits partis au 1er tour et boycotter le 2eme tour...


                                                        • BA 30 mars 2016 17:43

                                                          En 2017, le second tour de l’élection présidentielle sera un cauchemar.

                                                          Mercredi 30 mars 2016 :

                                                          Présidentielle 2017 : François Hollande éliminé dès le premier tour quel que soit le candidat de droite.

                                                          Les intentions de vote de 1er tour pour l’élection présidentielle de 2017 sont toujours plus défavorables à François Hollande. Le chef de l’Etat poursuit sa chute dans les sondages (-4 points face à Juppé et Sarkozy au 1er tour en 2017) et serait donc éliminé quel que soit le candidat de la droite, selon une enquête Ipsos-Sopra Steria pour Le Monde diffusée ce mercredi.

                                                          14 % des voix pour Hollande si Juppé était face à lui.

                                                          Dans l’hypothèse d’une candidature d’Alain Juppé à la présidentielle, le chef de l’Etat ne recueillerait que 14% (- 4%) d’intentions de vote, contre 31% pour le maire de Bordeaux (stable), 26% (+1%) pour Marine Le Pen, 10% (+1,5%) pour Jean-Luc Mélenchon, et 8% (stable) pour François Bayrou.

                                                          En l’absence de candidature Bayrou, Alain Juppé est crédité de 36% et François Hollande de 15%.

                                                          16 % des voix pour Hollande si Sarkozy était face à lui.

                                                          Si Nicolas Sarkozy était le candidat de la droite, François Hollande recueillerait 16% (-4) des voix, contre 27% (+1) à Marine Le Pen, 21% (stable) à Nicolas Sarkozy, 13% (stable) à François Bayrou, et 11% (+1) à Jean-Luc Mélenchon.

                                                          Nicolas Dupont-Aignan est crédité de 5% à 6% d’intentions de vote, Cécile Duflot de 3%, Nathalie Arthaud et Philippe Poutou de 1,5%.

                                                          Primaire à droite :

                                                          Pour la primaire à droite, Sarkozy perd 6 points, à 26% d’intentions de vote.

                                                          Avec 26% d’intentions de vote des personnes certaines de participer à la primaire à droite, Nicolas Sarkozy perd 6 points en deux mois sur Alain Juppé, toujours largement en tête malgré un léger recul, à 42% (-2).


                                                          • Lambert 3 avril 2016 16:38

                                                            Il y a une pétition sur change.org pour protester contre cette mesure, pour ceux que ça intéresse.


                                                            Je suis toutefois d’accord avec les commentateurs qui disent que cela ne changera rien puisque les électeurs sont de toute façon prêts à re-voter pour ceux qu’ils viennent juste de mettre dehors. Voir le dernier sondage. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès