• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les élections de Merkel – que tout le monde attende !

Les élections de Merkel – que tout le monde attende !

Il semble l'Union Européenne n'existe que pour Mme Merkel et l'Europe de l'Est. Dès le 2017 on a observé quelques changements du pouvoir dans les pays européens. Cependant les élections fédérales allemandes de 2017 mettront ces événements dans la poche. Est-ce que l'élection municipale en Italie, réélection pour le deuxième période du président hongrois et les élections législatives en Bulgarie ont eu beaucoup de prise sur la vie européenne ? L'élection de Macron en France a attiré beaucoup d'attention parce que le Front National a perdu. On sait bien que la chancelière hait ce parti politique. En février de cette année les élections du président fédéral en Allemagne n'ont pas eu trop d'agiotage. Evidemment la chancelière a contribué au remplacement de Joachim Gauk que les tabloides nommaient "la prise de tête d'Angela" par Frank Steinmeier.

Mais les élections fédérales en Allemagne – c'est une pierre angulaire pour la prospérité de l'Union Européenne. L'Europe attend quand la bienfaitrice Merkel sera élue pour la quatrième période. Remarquons que les eurocomissaires utilisent ce prétexte à l'interlocution internationale. Voilà un exemple de la pareille cuisine diplomatique :

Il semble pour l'intégration promise la pauvre Ukraine doit sentir comment l'Union Européenne dépend de l'Allemagne. Dites donc, si le commissaire européen attend, vous pouvez attendre aussi avec vos petits problèmes. De plus, les rélations avec la Pologne qui appartient au groupe de Visegrad – c'est une aute question.

 A en juger d'après la lettre, la Commission européenne ne veut pas se farguer aux membres de l'Europe de l'Est. Dans ces domaines existe l'atmosphère particulière. La plupart des pays de l'UE tiennent à reprendre ses sens après l'apport du sang frais que Mme Merkel les a fait accepter. Ces pays doivent prendre les mésures pour installer des immigrants selon le quota. Dans les pays du groupe de Visegrad on construit les herses de fil barbelés et les groupes des policiers pour ne pas faire passer les réfugiés. Les pays slaves prêtent secours à la Macédoine et à la Serbie sous la forme des herses de fil barbelés et des policiers. On peut faire la conclusion que toutes les insinuations aux sanctions du côté de la Commission européenne en réponse à ces actions sont ridicules.

M. Avramopulos pourrait ne pas décrire toutes les difficultés de la situation européenne politique. En fait la réponse à toutes les questions du ministre des Affaires étrangères d'Ukraine il y a dans les paroles du deuxième paragraphe en dessous : "la Commission européenne n'est pas chargée de mission". Selon la conduite des pays de V4 par rapport aux migrants on peut dire que ces pays font avec les recommandations de l'UE. On ne veut pas régulariser le déchaînement du nationalisme en Pologne et défendre l'Ukraine qui est pleine d'enthousiasme mais reste encore arriérée et irréaliste. L'Europe souffre des élections fédérales en Allemagne. Après cela on pourra s'éponger le front et inventer une bonne excuse à l'inaction.

Il ne reste que prendre part à l'Ukraine. Ce pays est condamné à recevoir seulement des petites indulgences, échappatoires et assurances verbales du soutien. Dans un avenir prochain la Pologne ne sympathisera pas à l'Ukraine. Cependant le gouvernement européen n'est pas capable d'exercer une influence aux décisions de V4.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.18/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Jelena Jelena 3 juillet 17:59

    Texte écrit au Bangladesh puis traduit en « frencé » via Google.


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 3 juillet 18:08

      Euh... C’est écrit dans quelle langue ce charabia mitoyen ?


      • covadonga*722 covadonga*722 4 juillet 06:53

        yep , l’auteur si maîtresse Rosemar déboule z’etes mal   :->

        à moins que votre coté exotique .......

        • JL JL 4 juillet 08:35

          Bonjour JeannetteCollete,

           
           ne vous formalisez pas pour les commentaires négatifs : ils émanent d’individus connus ici pour être des extrémistes de droite, Des xénophobes indécrottables.
           
           Les textes courts les attirent comme des mouches.
           
           smiley

          • chantecler chantecler 4 juillet 08:55

            Pourtant il n’y a rien à attendre des élections en Allemagne, ni ailleurs ...
            A. Merkel n’aime pas le FN ?
            Certes .
            Mais contrôler l’UE au profit des intérêts supérieurs allemands c’est son job .
            En attendant l’Ukraine devrait se méfier :
            C’est pas le tout d’empocher des fonds structurels , il faut rembourser ensuite .
            A ce petit jeu le FMI a été très fort :
            combien de pays naufragés parce que leurs dirigeants (corrompus) ont confondu argent avancé pour développer l’économie , les infrastructures , et argent qui arrivait dans leurs comptes en banque plus ou moins officiels . ?


            • Daniel Roux Daniel Roux 4 juillet 09:04

              Merkel satisfait une majorité d’Allemands.

              Est-ce son allure débonnaire, sa détermination à défendre les intérêts nationaux, sa réputation d’honnêteté, ses résultats spectaculaires quant à la diminution de la dette par rapport au PIB ?

              Quoi qu’on pense de la chancelière, si on la compare aux Chirac, le roi fénéant, Sarkozy l’incompétent mais néanmoins affairiste compulsif, et Hollande, le fourbe, force est de constater que le système sélectif des partis politiques allemands est plus efficace que le français.

              Nonobstant l’élimination brutale d’une balle dans la tête, par « un déséquilibré », de celui choisi en 1990 par le SPD, Oskar Lafontaine.

              Ne reprochons pas à l’Allemagne de dominer l’UE, ce n’est que la conséquence logique de sa puissance économique.

              Reprochons plutôt aux hommes politiques français, leur corruption, leur incompétence, leur politique clientéliste et leur fascination pour nos chers ennemis anglo-saxons, sans oublier leurs liens pervers avec certains dirigeants africains.

              Au point que la France est placée sous tutelle, comme la Grèce. Mais ça, chut !, il ne faut pas le dire.


              • chantecler chantecler 4 juillet 09:48

                @Daniel Roux
                Oui, vous avez raison :
                C’est bien la médiocrité de nos politiques et leur imprévoyance qui nous ont amené là où nous en sommes .
                Ceux qui ont avancé : « l’Europe, l’Europe, l’Europe » comme leitmotiv .
                Allemagne fourmi , les autres cigales ?
                Je n’en crois rien .
                Il ne peut y avoir plusieurs Allemagne dans l’UE .
                Et seul ce pays pouvait , la Grande Allemagne , tirer son épingle du jeu .
                Cela a été dit et expliqué mille fois .
                La course à la productivité sans protection ne peut pas faire que des gagnants .
                Le pire c’est qu’on nous a faire croire à des impossibilités ...
                Par contre elle enrichit les importateurs , ceux qui font produire en Chine par exemple, et vendent librement à plus ou moins bas prix .
                Et encore : quand il y a un monopole de production peut on parler encore de concurrence ?
                Il s’agit bien du libéralisme sans aucune contrainte non ?


              • Daniel Roux Daniel Roux 4 juillet 10:23

                L’UE a été construit par et pour les riches actionnaires et propriétaires.

                De multiples techniques sont employées pour éviter la concurrence loyale, comme les normes plus strictes que nécessaires et surtout très coûteuses ou les experts des différentes agences choisis pour leurs liens de subordination avec les grandes multinationales et qui guident les décisions de la Commission.

                Il ne s’agit donc pas de libéralisme mais un capitalisme de connivence.

                A noter que le libéralisme n’est pas souhaitable. Les quelques expériences menées au début de la révolution industrielle ont mené à la catastrophe.

                Comme je l’écris souvent, les libéraux se conduisent comme des adolescents. Ils veulent tout avoir sans rien donner.

                La meilleure voie consisterait à satisfaire à la fois aux principes de la liberté d’entreprendre, d’une concurrence loyale et d’une juste répartition des richesses, entre ceux qui prennent réellement des risques (et non ceux qui parasitent en exigeant des dividendes excessifs), ceux qui produisent les richesses par leur travail et l’Etat qui développe les infrastructures, protège les biens et les personnes, établi et fait respecter les règles de la vie en société.


                • Daniel Roux Daniel Roux 4 juillet 10:24

                  Ce commentaire s’adresse à Chantecler


                • zygzornifle zygzornifle 4 juillet 11:25

                  Si elle se fait gicler notre Macron va faire une dépression ......


                  faudra vite le transfuser au sang de Rothschild avant qu’il écrase les mains a tout le monde ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

JeannetteCollete

JeannetteCollete
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires