• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les grincheux de la démocratie

Les grincheux de la démocratie

Où l’on retrouve les « Amis de Ségolène »

Il est une tendance actuelle, sur les blogs politiques que j’affectionne, qui consiste à s’attribuer prix et ministères. Poussé par les Amis de Ségolène, je voudrais m’autorevêtir de celui de Grincheux de la démocratie. Il y eut bien les grognards, les hussards et les poilus, je ne vois pas pourquoi le titre de « grincheux » ne connaîtrait pas la même postérité.

Vous vous souvenez certainement en effet de l’initiative fabuleuse de cette association de soutien à Ségolène Royal, présidée par Pierre Bergé. Il s’agissait de promouvoir un nouveau type de campagne : la campagne perso. Idée reprise de l’Espagne de Zapatero paraît-il. Idée dûment appréciée par le Parti socialiste, que l’un de ses secrétariats nationaux (aux TIC) recommandait au son du « c’est facile, c’est technologique, c’est participatif, bref, c’est socialiste ».

Ne restait plus qu’à découvrir que l’intimidation physique de l’électeur indécis est facile, technologique, participative... bref, socialiste.

Dans le cadre de cette campagne, il convenait en effet d’adresser des SMS incroyablement convaincants à ses proches, mais aussi de pratiquer la « visite à domicile ». Cette visite à domicile se concluait par un accompagnement à l’isoloir, ainsi décrit par Les Amis de Ségolène :

« Comme le temps presse, vous allez sans doute être contraint de lui proposer la botte : la visite à domicile le jour du scrutin et l’accompagnement jusqu’au bureau de vote.

Sensible, voire impressionné par votre sens de l’engagement (vous êtes prêt à vous déplacer pour une voix supplémentaire), ému par votre présence dans le bureau de vote (vous ne pouvez hélas vous rendre dans l’isoloir pour effectuer l’indispensable vérification et vous allez sans doute lui demander les bulletins restant par précaution), il votera selon votre prescription  »

Cette version, déjà intolérable, était elle-même la version expurgée d’une version précédente, selon laquelle :
« Sensible, voire impressionné par votre sens de l’engagement (vous êtes prêt à vous déplacer pour une voix supplémentaire), intimidé par votre présence physique dans le bureau de vote (vous ne pouvez hélas vous rendre dans l’isoloir pour effectuer l’indispensable vérification et vous allez sans doute lui demander les bulletins restant par précaution), il votera selon votre prescription  »

L’affaire fit quelque bruit : il n’est qu’à faire une recherche Internet sur le nom de l’association pour constater qu’elle est désormais dûment identifiée. Pourtant, ce que tout un chacun dénonça comme une « dérive  » - et le mot est faible lorsque l’on prône l’intimidation physique des électeurs ! - n’a guère eu de conséquences.

Mis à part un communiqué de presse des porte-parole de Nicolas Sarkozy, je n’ai eu vent d’aucune prise de position publique. J’entendais hier notre sage national, Yannick Noah, affirmer mensongèrement qu’il y aurait aujourd’hui deux candidats, « l’une que l’on n’entend pas, parce qu’il y a censure à son égard, l’autre qu’on entend tout le temps », oubliant manifestement la bonne dizaine d’entretiens presse, radio ou télé annulés à l’initiative de Ségolène Royal. On n’a guère entendu ces grands défenseurs de la démocratie s’émouvoir de ce type d’initiatives. Je n’ose croire que leur conception de la démocratie soit purement partisane, ce qui en relativiserait quelque peu l’impact.

Des militants ou sympathisants socialistes ont voulu se rassure, ou s’exonérer, en affirmant qu’une telle initiative ne pouvait avoir le soutien du parti, et que, de toutes façons, il ne pouvait s’agir que d’un grossier montage. Je reçois encore à ce jour des e-mails en ce sens...

Pourtant, (i) le blog du secrétariat national précité fait toujours un lien vers l’initiative de ce comité de soutien et ne fait état d’aucune réprobation ni dénonciation d’un prétendu montage et les amis de Ségolène publient ces jours-ci une page actualisée qui sonne comme une revendication.

Voici en effet ce que l’on peut lire à ce jour sur leur site :

"Quelques grincheux se sont émus des méthodes de la campagne perso, en particulier de la visite à domicile. C’est vrai qu’elles peuvent à première vue ressembler à celles employées par des élus peu scrupuleux, qui vont chercher des anciens jusque dans les maisons de retraite pour les "aider" à voter, qui n’hésitent pas à enivrer l’électeur puis à le traîner jusque dans l’isoloir, qui pratiquent le chantage, l’extorsion de vote sous la menace et pire encore. Est-il besoin de le préciser, nous condamnons ces méthodes avec la plus grande fermeté. Nous leur répondons : rendre visite à un parent, un ami, prendre un café avec lui, passer un moment agréable et parler politique le jour du scrutin, où est le mal ? Et si, en plus, vous lui permettez de mieux comprendre les enjeux de ce second tour, c’est encore mieux !"
Une telle revendication-justification est « étonnante ». Elle fait état de méthodes que j’ignore et qu’en tout état de cause nul n’a constaté lors de ces élections, notamment de la part de l’Abominable UMP des neiges, alors que la méthode en question de la part des Amis de Ségolène a pu être constatée par tous et a été fièrement arborée sur leur site. Il est remarquable de constater que les Amis de Ségolène pensent avec une belle spontanéité aux personnes âgées. Un reste de décence semble les avoir dissuadés d’inciter les internautes à cibler précisément les personnes âgées mais on comprend que l’intuition que l’on pouvait avoir à ce sujet était la bonne. Il est vrai qu’il est préférable de choisir son client pour pratiquer l’intimidation physique, comme d’ailleurs pour susciter l’émotion. Le fait d’identifier clairement une méthode comme étant contraire aux impératifs de la démocratie n’incite pas les Amis de Ségolène à une prise de distance quelconque, à de quelconques regrets, pas plus qu’à la plus élémentaire discrétion. Il est au contraire subjuguant de constater qu’ils utilisent l’argument imparable du « c’est pas moi qui ai commencé ». Ces méthodes sont intolérables, antidémocratiques voire totalitaires, ils les condamnent... mais les préconisent. Il faut en effet relever le travestissement de la réalité auquel procède le comité de soutien de Ségolène Royal. Non, il ne s’agissait pas de prendre un café avec un parent, il s’agissait d’accompagner un électeur indécis à l’isoloir. Non, il ne s’agissait pas de permettre à un proche « de mieux comprendre les enjeux » de l’élection, mais de l’intimider physiquement et de s’assurer qu’il vote correctement, notamment en sollicitant de lui qu’il fournisse les bulletins restants. Imaginez l’état de la vieille dame évoquée quelques lignes plus haut...

Au final, on constate encore une chose : loin de provoquer la moindre remise en question chez nos Amis de Ségolène, l’indignation suscitée par leurs méthodes est dénigrée, imputée à « quelques grincheux ». Il est qu’elle ne fut guère relayée par les plus grands médias, ni les blogueurs les plus visibles. On retrouve toutefois, parmi ces grincheux, Le Figaro (version électronique seulement, certes), Le Monde (idem), Gilles Klein (qui, dans Pointblog, qualifie la pratique de « dérive » et constate qu’il ne s’agit pas d’une intox), FrédéricLN ( qui m’attribue la primauté de la réaction, alors que je la croyais sincèrement sienne) et nombre de blogueurs UDF (vous savez, les électeurs centristes...).

Alors, certes, la controverse n’a guère quitté la Toile. Nous ne restons que « quelques ». Mais au vu du sujet, c’est avec un certain plaisir que je revendique le titre de Grincheux de la démocratie. Les grognards furent de bons combattants.


Moyenne des avis sur cet article :  3.81/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • anomail 3 mai 2007 12:45

    Bah vu l’enjeu, je pense que les pratiques douteuses sont dans un camp comme dans l’autre. De toutes façons il faudra choisir entre la peste et le colérique.


    • Mister LUCAS 3 mai 2007 16:34

      ou entre la gourde et le gourdin, c’est selon


    • jps jps 4 mai 2007 13:06

      Ce n’est pas le peuple dont se préoccupe sarkozy c’est de lui-même. Il veut s’accaparer tous les pouvoirs et ne supporte pas la contradiction. Il a mis en œuvre le couvre-feu (du jamais vu) Que fera t-il demain ? Mise en application de l’article 16 de la constitution afin de s’accaparer de manière plus ou moins pérenne les pouvoirs (bien qu’il dise qu’il ne souhaite que deux mandats : mais il est tellement menteur). Ce n’est pas une société unie que nous aurons mais déchirée, avec sarkozy. Un régime semblable à celui de la Russie actuelle avec Poutine. Le pouvoir aux mains d’un clan . Toute opposition sera sévèrement matée. Irons-nous vers une guerre civile ? Il présidera le conseil supérieur de la magistrature, la justice abattra son glaive contre les faibles, et, les autres s’en trouveront épargnés, la police protectrice pour les riches et de plus en plus répressives pour les autres, une politique internationale similaire à celle de Bush qui pourrait nous amener à des conflits. Si sarkozy avait été président lors de l’actuel quinquennat ils nous auraient fait participer au bourbier Irakien et la France pleurerait ses pères et ses fils. Comment pouvons-nous confier l’arme nucléaire à un tel homme. En matière économique , il promet tout et son contraire en favorisant ceux qui sont outrageusement riches. Il fera forcément des déçus mais il sera déjà trop tard pour réagir ! Peu soucieux des deniers publics, il laissera filer le déficit comme Bush. L’assurance maladie sera du domaine privé. Le social sera dévolu aux religieux car, pour sarkozy, ils constituent le lien social, y compris en favorisant l’émergence de nouveaux mouvements (secte ? scientologie ?) comme il l’indique dans son livre La république, les religions, l’espérance : « Je suis convaincu que l’esprit religieux et la pratique religieuse peuvent contribuer à apaiser et à réguler une société de liberté » . Mais « Toute religion porte en elle une propension à l’intolérance. Parce qu’elle vise la recherche d’un Absolu, elle est toujours en danger d’absolutiser ses propres convictions. » (Gérard Delteil, dans son article "Dieu serait-il laïque ?), donc risque à terme de guerre civile ou d’insurrection. Notre pays à terme s’en trouvera exsangue. Ses déclarations sur l’origine génétique des pulsions suicidaires sont très préoccupante est révèlent la nature même de ce personnage. Va t-il instaurer une ségrégation génétique suivant tel ou tel critère à sa convenance sous des argument pseudo-scientifiques fallacieux. Va -t-il exiger des tests ADN pour l’accès à tel ou tel droit ? La France va t-elle revivre le cauchemar de l’extermination. La pensée unique sera celle du chef (Sarkozy) que devra véhiculer l’ensemble des médias. A ce jour c’est déjà la grande majorité des médias qui agissent de la sorte. Mais demain, l’opposition sera muselée comme il l’a fait avec l’UMP, notamment avec Dupon-Aignan et autres. Demain s’il est élu, ses pouvoirs seront plus grands, il aura plus de moyens et le pire est à venir : Arguments http://poly-tics.over-blog.com/

      Que propose Ségolène si ce n’est une gestion rigoureuse à l’instar de ce qu’elle pratique dans sa région. Si la croissance est supérieure à 2,5%, elle consacrera le surplus au remboursement de la dette publique. Nulle augmentation des prélèvements obligatoires, préservation d’un service public de qualité sans diminution ni augmentation de personnel le redéploiement sera le seul outil, y compris en fonction publique même s’il faut modifier certaines dispositions de la hiérarchie normative. Sarkozy ne veut pas remplacer un fonctionnaire sur deux mais il ne dit mot des catégories concernées par ses coupes drastiques ? Serait-ce dans les hôpitaux publics et ainsi comme en Angleterre il faudra attendre des années avant de se faire opérer ? Est-ce que ce sera dans la magistrature où les procès deviendront expéditifs car il leur faudra concilier la faiblesse des moyens avec les objectifs qui leurs seront fixés ? Est-ce que ce sera l’effectif des organismes de contrôles ? : suppression des chambres régionales des comptes permettant ainsi les malversations, ou diminution des inspecteurs du travail et ainsi les employeurs seront plus à l’aise, ou encore, suppression des instances chargées du respect des normes environnementales et les entreprises pourront en toute impunité polluer, etc... C’est le programme de Sarkozy qui est imprécis et pour cause ... En matière économique le programme de Ségolène est plus juste et sans coût supplémentaire car elle redéploiera les aides publiques versées aux entreprises, 65 milliards d’euros. C’est "plus que le total du budget de l’Education nationale, soulignent les trois corps de l’inspection, des Finances, de l’Administration et des Affaires sociales, dans un document, remis à la demande du Premier ministre. (nouvel obs.fr 6 mars 07). Ce sont, entre autres les grandes entreprises qui en profitent. Les mêmes qui dégagent d’énormes bénéfices alors même que la moitié du capital des entreprises du CAC 40 est détenue par des fonds de pension américains. Ainsi presque la moitié de ces aides part hors de France et cela Ségolène ne veut plus. Elle utilisera la partie versée inutilement à ces grandes entreprises pour aider les PME, très petites entreprises, artisans, commerçants et également pour financer ses emplois tremplins et autres. le reste sur : http://poly-tics.over-blog.com/


    • Marceau 5 mai 2007 11:45

      Oh la la, guerre civile, extermination... n’exagérez vous pas un peu ? En parlant de riches, allez voir le patrimoine de Ségolène Royal, qui par ailleurs est une personne beaucoup plus conservatrice que Sarkozy. Le problème avec les socialistes, ce ne sont que des petits bourgeois qui ne se préoccupent de personne.


    • clorr 3 mai 2007 15:21

      Bonjour,

      Je ne crois pas non plus que dans ce registre il y ait un camp a blamer plus qu’un autre. On a connu des precedents fâcheux de votants decedes. Il est bon de denoncer ce genre d’acte plutot lache mais sachons le faire impartialement.


      • koz koz 3 mai 2007 16:07

        En l’occurence, vous avez sous les yeux les préconisations du « camp » Royal. Aucune action de ce genre n’a été relevée à l’encontre du « camp » Sarkozy.

        Alors oui, sachons nous montrer impartial. Totalement. Et dénoncer ce qui doit l’être. En l’occurrence, cette initiative doit l’être.


      • karg se 4 mai 2007 12:51

        Bravo d’avoir trouvé ce truc, je traine sur quelques forums pro Sarko jamais entendu parler, t’a du bien cherché...

        ça ressemble à la méthode utilisé pour imposer les oui au référendum interne, avec les vieux ça marche bien, mais cette fois les vieux vont voter sarko...

        Je vois pas comment on pourrait blâmer le PS pour ce truc, ça a du échapper aux modos, ça vient pas du parti. A chaque connerie de militant ou sympathisant on peut pas faire porter le chapeau au parti. Tu crois que c’est le Pen qui à demandé a ses militants des casser les gueules à deux arabes quelques jours avant le premier tours ?


        • koz koz 4 mai 2007 13:00

          Non, certes, toute action d’un militant ne doit pas être imputée au part.

          Mais « Les Amis de Ségolène », c’est le comité de soutien à Ségolène Royal. Et l’on trouve sur le blog du Secrétariat national aux Technologies de l’information du parti Socialiste un lien vers cette « campagne perso » et une recommandation. Dans ces conditions...


        • karg se 4 mai 2007 16:05

          Je crois que t’essaye de monter en épingle une petite dérive, franchement vu le lot d’ânerie (Royal sur les handicapés à l’école, Sarko sur l’euro) balancer par tous les camps dans cette campagne il y a mieux à faire.

          75% des plus de 65 ans votent Sarko, cela soulèvent quelques questions quand même.


        • koz koz 4 mai 2007 16:17

          Dans le fond de ton petit coeur, là où réside ton objectivité, ton sentiment profond, à ton avis, quelle aurait été ta réaction si tu avais trouvé les mêmes méthodes sur le site des Supporters de Sarkozy ?


        • karg se 4 mai 2007 18:45

          Franchement ? ils ont pas besoin de ça, ils ont bien compris les leçons de Dr. Paul Joseph Goebbels : l’utilisation des peur, les promesses énormes, les menaces aux médiats, le collusion avec les puissances du CAC 40.

          J’ai démord pas, beaucoup de bruit pour rien, sans doute gens mal informé sur la modalité du vote. Je pense qu’il ne s’agit pas d’une réel intention de forcé des votes. Si c’était le cas les médias auraient monté cette affaire en épingle, comme d’habitude.


        • karg se 4 mai 2007 21:32

          autre chose des petits malins sont allez mettre en vrac le wiki sur l’EPR pour donner raison à Sarkozy au sujet du numéro de génération. C’est vraiment minable comme pratique, mais je vais pas blâmer Sarko et ses amis pour ça, juste le ou les crétins que l’on fait. C’est ça être objectif.


        • Max 4 mai 2007 15:24

          @ jps, je cite : « Que propose Ségolène si ce n’est une gestion rigoureuse à l’instar de ce qu’elle pratique dans sa région. »

          C’est une plaisanterie ! Ségolène a doublé le nombre de fonctionnaires de sa région depuis Raffarin ! Comme disait Coluche, « la France est un pays merveilleux, on y plante des focntionnaires et il y pousse des impôts ! »


          • dan 4 mai 2007 16:36

            Quelle horreur !!!Je ne pensais pas que des socialistes puissent faire ça.C’est sûrement des faux socialistes qui ont fait ça,jamais des socialistes authentiques feront ça.Il est vrai que lors de la désignation à la candidature présidentielle au PS beaucoup de faux socialistes ou pseudo-socialistes se sont inscrits pour voter Ségolène Royal.Voilà le résultat.


            • prgrokrouk 6 mai 2007 14:09

              AgoraVox n’est pas un espace d’expression démocratique. C’est une maison de (pré)retraite où se bousculent des planqués et des fonctionnaires. Un tas d’incapables à la recherche de consécrations narcissiques se bousculent pour leurs CACAs éditoriaux. Des posts DRAMATIQUES à quoi il faut ajouter bien des notations SOURNOISES, ajoutent à ce RIDICULE.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires