• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les macroniens divisés à Paris

Les macroniens divisés à Paris

En juin puis juillet dernier, j’avais déjà sommairement expliqué sur Agoravox pourquoi de plus en plus de macroniens n'avaient plus confiance en Benjamin Griveaux. Pour cette raison, on constate maintenant clairement que le solide socle d’électeurs macroniens sur Paris (34 à 38%) est en train de se fracturer à l’occasion de cette élection municipale. Pour 4 grandes raisons :

1) Benjamin Griveaux a déjà agi pendant 12 ans dans les turpitudes du parti socialiste (voir Canard Enchaîné du 17-7-19) et de la « Hollandie ». Pour beaucoup de français, il est l’incarnation de ce qu’ils détestent : la politique politicienne avec ses réseaux semi-mafieux et les « partages de fromages » entre féodaux apparatchiks. Cet opportuniste cassant et méprisant, y compris avec ses propres alliés et son propre camp, est en réalité un habile rescapé PS ayant soigneusement esquivé la vague « dégagiste » dont avait bénéficié à Emmanuel Macron en 2017.

2°) Benjamin Griveaux a ensuite été le porte parole du gouvernement Edouard Philippe ayant trahis l’engagement électoral d’Emanuel Macron de baisser les prélèvements obligatoires. D’où la jacquerie fiscale des Gilets Jaunes soutenue (avant noyautages et manipulations violentes) par 80% des français. Les électeurs en ont assez des promesses mensongères et des bonimenteurs cyniques et arrogants dont Benjamin Griveaux est souvent vu comme un caricatural représentant.

3°) Le parti présidentiel est clairement divisé sur Paris à cause de « l’erreur de casting » Griveaux. Aucun des autres candidats macroniens n’a voulu le rejoindre. Ni lors du meeting officiel de lancement de campagne (dit de "rassemblement") du 18 Juillet. Ni par la suite (à l’exception de la très suspecte nouvelle volte face de Mounir Mahjoubi). Au contraire, puisqu’une dynamique « TSG » (Tout Sauf Griveaux) s’est discrètement mise en place autour du député « débutant » Cédric Villani, avec des sondages électoraux bien plus porteurs.

4°) Mais il n’y a pas que le parcours, le caractère, l’éthique politique variable, le comportement de Benjamin Griveaux et… les mauvais sondages. Il y a aussi qu’après avoir entamé sa campagne électorale six mois avant tous les autres candidats, après ses intenses pourparlers politiciens avec les baronnies politiciennes locales, il n’ait toujours pas un programme digne de ce nom pour Paris ! Et ce n’est pas faute d’avoir tiré nous-mêmes le signal d’alarme sur certains points délicats pour le « Grand Paris », notamment avec l'accueil des Jeux Olympiques.

Quatre faits très concrets et lourds de conséquences que les mauvais conseillers autour d’Emmanuel Macron ont refusé de prendre en compte jusqu’ici. D’où cette dangereuse fracture au sein de LaREM Paris qui en découle.

(NB / Comme à l’époque de l’autre calamiteuse « erreur de casting » Nathalie Loiseau. Son incompétence médiatiquement mise à jour lors de la campagne européenne s’étaient ensuite accompagnée d’inutiles paroles blessantes de sa part envers d’autres délégations. Publiquement, au sein même du Parlement Européen ! Une catastrophe politique et diplomatique pour la France à la veille de la stratégique élection des commissaires européens).

Cette retenue dubitative envers Villani n’existait pas qu’en haut lieu. Elle était partagée aussi par des sympathisants locaux. Exemple : suite à notre distribution de milliers de tracts sur pare-brises (reproduisant le texte de lancement du débat "En Marge" sur le site Agoravox), des passants et des sympathisants LaREM reconnaissaient une plus grande sympathie pour Cédric Villani, par rapport à Griveaux jugé bien moins rassembleur. Cependant, une majorité de ces personnes pensaient que Villani n'irait pas jusqu'au bout pour diverses raisons. Notamment en raisons des moyens matériels et financiers. Et surtout à cause du réseau électoral déjà engrangé par Griveaux, de la pression de l'Etat-Major national de « En Marche » et des conseillers de l'Elysée.

Mais les maladresses cumulées de Griveaux et les démonstrations de soutien que Villani a reçues en provenance de militants LaREM (pas que de l’aile gauche macronienne et pas uniquement du triangle Nation-Bastille-République) ont fait basculé la situation. Ce nouveau contexte a renforcé son intuition et sa conviction. Le tout a aussi été soutenu par deux bons sondages successifs. D’où l'aboutissement logique de sa démarche avec la confirmation officielle de sa candidature (que nous continuons à soutenir sur les réseaux sociaux et par tracts).

Cependant, la fracture au sein de LaREM (que j'avais en fait annoncée depuis un an sans être entendu, bien avant l’émergence des Gilets Jaunes), doit impérativement se résorber. Le plus tôt sera le mieux. L'indispensable rapidité de cette réconciliation (afin d'éviter deux listes antagonistes) peut être accélérée par Emmanuel Macron lui-même. La sagesse "Brigitesque" (faut cesser les c..neries !) incite naturellement à la fusion synergique des 2 listes (avec un poste très honorifique pour Benjamin Griveaux, à l'intérieur ou à l'extérieur du Gouvernement ; si possible sans provocation inutile envers les sympathisants "Gilets Jaunes macroniens" et les « Gilets Jaunes » pacifiques d’autres tendances).

Cédric Villani a parfaitement compris cette difficile équation électorale. Ainsi, pour s’extirper des contraintes politiciennes découlant de la fatale complexe fusion des deux listes, un haut degré d’ouverture à la société civile risque de surprendre nombre de commentateurs expérimentés...

Encore une fois, l’important est qu’avec courage et détermination, il obtienne des notables et baronnies sortantes que le débat politique émerge enfin de la médiocrité. Car c’est bien cette médiocrité qui a incité les citoyens au « dégagisme » électoral en 2017 et 2019. L’important est que les dossiers mis éternellement de côté, voir étouffés depuis des années, émergent enfin dans l’analyse constructive (et ils sont nombreux). Que du sang neuf revigore de manière synergique la créativité et le dynamisme des citoyens. Notre capitale en a besoin. Idem pour tout le pays.

Par delà les étouffantes querelles partisanes et les périlleuses divisions gauloises, notre mathématicien aura aussi beaucoup de travail lorsqu’il traitera l’énorme mille feuille des nombreux sites touristiques franciliens. Car certains lieux ont été gérés de manière honteusement soviétiforme avec des équilibres budgétaires médiocres. Des responsables touristiques locaux se sont avérés piètres gestionnaires et peu qualifiés en matière touristique. Pourquoi ? Pour la simple raison qu’il a été jusqu’ici plus facile de caser discrètement dans les « trous de ces fromages », années après années, en remerciement, les copains de copains issus des campagnes électorales successives…

Par traditionnel soucis de rassemblement, de concordes locales (et nationale), les « Bouledogues de la République » (au sein de « En marge » et des autres partis) préconisent qu’après les municipales, il leur soit donné à tous un an pour présenter eux-mêmes, au Conseil Municipal, au Conseil Régional et à celui du Grand Paris, un programme local de modernisation et de rentabilisation de leurs sites respectifs. Sous peine de redistribution des concessions l’année suivante (car les concessions ne sont pas censée être à vie, surtout lorsque déficitaires et financées par nos taxes et impôts). 

Dès maintenant, la campagne électorale légitimera les futurs budgets systématiquement en hausse de tous les sites touristiques stratégiques capables de « retours sur investissements ». Chacun de ces futurs plans de restructuration et de relance économique qui seront présentés au(x) futur(s) Conseil(s), y compris avec demandes d’aides techniques spécialisées et demandes de formations éco-touristiques dignes de ce nom à tous les niveaux, favorisera l’accueil harmonieuse des touristes, la qualité autofinancée des prestations et l’emplois. Le laisser aller, la pagaille, la thrombose et les mauvaises conséquences d’un « sur tourisme » mal géré doivent être impérativement évitées. Surtout en prévision de l’arrivée massive découlant des prochains Jeux Olympiques.

Avec rationnel mais urgent traitement des autres dossiers compliqués (parfois interministériels) des nombreux escalators à installer, des panneaux de signalisation interactifs multilingues, des intermittents du spectacle, de la SACEM, des ex-futur musiciens et « chanteurs au chapeau », de la relance urgente des pianos-bar, des problèmes d’isolation phonique, de la drogue, de l’apprentissage aboutissant à l’emploi, de la sécurité, etc., le très long et progressif endormissement de Paris et du grand Paris prendra un jour fin.

Documents joints à cet article

Les macroniens divisés à Paris

Moyenne des avis sur cet article :  2.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • alexis42 alexis42 31 août 11:28

    Ce n’est certainement pas une façon correcte de juger une personne, mais ce Benjamin Griveaux a une tronche qui ne me revient pas du tout (comme 2 intervenants sur Avox, 3 si je me compte).


    • Fergus Fergus 31 août 16:00

      Bonjour, alexis42

      Il arrive que nous soyons d’accord : je partage votre avis. Et ce n’est pas seulement la « tronche » de Griveaux qui m’indispose, mais également son discours et son comportement. Sans oublier son parcours, si bien rappelé par l’auteur de l’article.


    • Le421 Le421 31 août 16:29

      @alexis42
      J’ai bien peur que LREM n’ait pas beaucoup de candidats crédibles en magasin.
      Mais, et c’est prouvé, plus c’est gros plus ça passe !!


    • jmdest62 jmdest62 31 août 17:52

      @Le421
      Salut l’ami
      Pauvre Cédric Villani , comme il a rien compris à la démocratie à la mode LREM , il va se faire virer du club et méthodiquement massacrer par les médias-flingueurs de Manu 1er.
      Dommage ! il avait l’air sympa. 
      @+


    • alexis42 alexis42 31 août 19:39

      @Le421
      Il faut choisir le « mathématicien » QI421 qui multipliera par 1000 les bénéfices des commerçants, comme à Biarritz !


    • alexis42 alexis42 1er septembre 08:16

      @Fergus
      Sur une photo neutre, je ne me prononcerai pas ; mais je trouve que les expressions de son visage laissent apparaître quelque chose de foncièrement mauvais.
      Mais c’est pas grave puisque les commerçants parisiens vont voter en masse pour 421, qui leur promet un bénéfice quotidien de 70 000 euros, s’il s’aligne sur Biarritz, ce qui démontre qu’en maths, il surclasse Vilaini...


    • Le421 Le421 1er septembre 09:31

      @alexis42
      J’ai eu une info (non vérifiée) à 350 millions...
      Entre nous, même divisée par 1.000...
      En d’autres cas, on expliquerait que la compensation est largement faite par les retombées publicitaires et médiatiques...
      Je me trompe encore ??
      Par exemple, les JO de 2024... Pour ne citer que ça.
      Quand on voit la gabegie lors du raout pour choisir Paris...


    • alexis42 alexis42 1er septembre 11:03

      @Le421
      Il m’a fallu 30 secondes de recherche pour avoir plus d’une dizaine de titres de journaux conformant les deux chiffres.
      Quant au calcul, de tête, il faut 5 secondes pour avoir une estimation du résultat.
      Se planter d’un facteur de 1000 sans que cela vous fasse réagir est fâcheux.
      Et ne pas reconnaître qu’on s’est planté lamentablement l’est encore plus.
      PS : j’attends toujours des félicitations pour mon nouveau CV écrit en votre honneur...


    • Fergus Fergus 31 août 13:48

      Bonjour, Ronald

      « « l’erreur de casting » Griveaux »

      Tout le problème de LREM est là. Et sur ce plan-là, Macron  en téléguidant le « choix » de la commission d’investiture  a commis une faute majeure.

      Villani  et je l’ai écrit à plusieurs reprises  est celui qui avait le meilleur profil, et de loin, parmi les candidats LREM. Intellectuel brillant, son look décalé avait tout pour séduire les bobos, et son profil de « crapaud fou »* en fait un candidat nettement plus compatible avec les impératifs écologiques du futur que Griveaux.

      Il semble acquis que Villani va être candidat, Et c’est Macron qui sera le dindon de cette farce, quoi qu’il arrive ensuite !

      * Cf. Existe-t-il des « crapauds fous » en Macronie ?


      • REMY Ronald REMY Ronald 31 août 15:06

        @Fergus
        Bonjour.
        Merci pour le lien dont j’ai aimé certains paragraphes. Notamment celui-ci :

        Cédric Villani .../..., un godillot parmi les autres godillots dont la voix ne s’est élevée ni pour soutenir Nicolas Hulot .../..., ni pour dénoncer les textes de loi visant à restreindre les libertés individuelles ou les prérogatives des parlementaires de l’opposition. Peut-être même Cédric Villani a-t-il soutenu la candidature de Richard Ferrand...


        .
        Cédric Villani n’est ni un Don Quichote va-t-en guerre, ni un trublion calculateur ou genre frondeur PS. Ce n’est ni son caractère ni son style. Tout en ayant de solides convictions affichées (notamment écolos), c’est surtout un médiateur préférant dialoguer (le contraire de Benjamin Griveaux).
        Je pense que depuis les mesures récessives du premier ministre Edouard Philippe
        (APL, CSG, etc., contraires aux engagement de baisse des prélèvements obligatoires d’Emanuel Macron en 2017)
        et suite à la révolte des « Gilets Jaunes » qui en a découlé,
        c’est l’entourage de Villani qui l’a poussé à l’action.
        Une action tardive qui n’a, du coup, pas été estimée assez solide à l’époque par la hiérarchie LaREM.
        .
        Maintenant, les choses ont changé.
        Les « couacs » de la candidature Griveaux et les mauvais sondages qui en ont découlé, ont modifié la donne. Villani s’est affirmé. Son équipe s’est étoffée.
        .
        Aujourd’hui, seul le Président de la République peut limiter rapidement les dégâts. Personne d’autre qu’Emanuel Macron n’a une autorité morale suffisante pour imposer une fusion (si possible synergique) des deux listes. Et encore moins le responsable principal de la révolte des Gilets Jaunes Edouard Philippe (dont « En Marge » avait demandé la démission).


      • Fergus Fergus 31 août 15:57

        @ REMY Ronald

        Je suis d’accord avec votre commentaire. C’est effectivement Macron qui a la clé pour sortir de cette situation potentiellement dangereuse pour LREM et, de ce fait, du pain béni pour Hidalgo.

        A cet égard, même s’il a été commandé par Villani, le récent sondage de l’Ifop qui donne le mathématicien à 51 % devant Hidalgo 41 % et Griveaux 38 % est de nature à donner un sérieux mal de crâne à Macron.

        Peut-il laisser faire l’exclusion annoncée de Villani ? Ou, plus prudemment, ajourner cette décision en attendant les prochaines enquêtes automnales ? Quitte à manger son chapeau en lui donnant le statut de candidat officiel LREM du fait d’un soudain « empêchement » de Griveaux pour « raisons personnelles ». On n’est pas à une farce près en politique !

        Exclure Villani, c’est augmenter les chances du mathématicien de réussir à Paris une alliance potentiellement mortifère pour la candidature de Griveaux. Or, LREM a un besoin impératif de victoires symboliques au soir des municipales, et Paris est bien évidemment en tête des cibles visées, une victoire dans la capitale ayant toutes les chances d’éclipser des résultats médiocres au plan national.


      • leypanou 31 août 16:58

        @Fergus
        le récent sondage de l’Ifop qui donne le mathématicien à 51 % devant Hidalgo 41 % et Griveaux 38

         : le mieux est à mon avis de supprimer les élections et tout de suite proclamer les résultats en fonction des résultats des sondages.

        Combien de temps Villani a été dans l’équipe à Anne Hidalgo ?


      • Xenozoid Xenozoid 31 août 17:35

        @leypanou

         : le mieux est à mon avis de supprimer les élections et tout de suite proclamer les résultats en fonction des résultats des sondages.

        incroyable cette croyance au sondages aux actions partisanes


      • alexis42 alexis42 2 septembre 04:52

        @Fergus
        Je viens de lire cet article mentionné sur les crapauds fous, en particulier le passage sur les Juifs.
        J’espère que cela ne coûtait pas aussi cher que pour être inscrits sur la Liste de Schindler, dont le film a évité de rappeler certains détails fâcheux.
        Dans le livre ayant servi d’inspiration au livre (Schindler’s List, de Thomas Keneally), on peut lire cet échange intéressant :
        Pfefferberg, for example, tells how Marcel Goldberg extorted diamonds for people to be put on the list : « Do you have any diamonds ? » Goldberg asked to Pfefferberg ; « Are you serious ? » asked Poldek. « For this list ; said Goldberg... it takes diamonds ». (Keneally, 293).


      • alexis42 alexis42 2 septembre 04:53

        @alexis42
        « ...servi d’inspiration au film... »


      • Attila Attila 2 septembre 23:23

        @leypanou
        51+41+38=130%
        .
        Vive les mathématiques ! Vive Villani !

        .


      • troletbuse troletbuse 3 septembre 09:31

        @Attila
        Tu as tort. Déjà, aux présidentielles, Micron a fait un bond spectaculaire lors du calcul final avec le dépouillement des grandes villes. En Frankistan, on arrive à voter a plus de 100%.


      • the clone the clone 31 août 14:43

        Pour la division on peut compter sur Villani notre boss des math ....


        • McGurk McGurk 31 août 20:23

          Villani, le député qui utilise les mathématiques pour démontrer par les chiffres que « les réformes de Macron son trop géniales et qu’on y gagnera à force ».

          Surtout un menteur en puissance qui se sert de sa spécialité pour faire autorité comme quoi « il est chercheur » et que donc il serait intelligent...pas tant que ça à vrai dire pour aller se fourvoyer avec ce panier infect de crabes « en marche » et encore plus avec Manu 1er.


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 31 août 22:12


            Benjamin Griveaux l’un des « neuneus » ( avec d’autres ) portant l’estampille Macron, la preuve :


            C’est le gus qui s’est marré comme un bossu pendant l’hommage au colonel Beltrame .


            Avec photos et vidéo, regardez sur cette dernière la moue hautement désapprobatrice de Jean-Yves le Drian quand il doit entendre les éclats de rire du neuneu le « bambocheur » de la place Beauvau avec son copain B. Griveaux ! .. Néanmoins, selon France Info, ces scènes n’ont pas eu lieu « pendant la cérémonie [et le discours d’Emmanuel Macron], mais plusieurs minutes avant. » ouf !juste avant, pour certains, à cet instant la situation n’était pas solennelle, : photos et vidéo. ..alors il était de bon ton de raconter sans honte ...la dernière blagounette grivoise !) 

            et ça veut devenir maire de Paris un « zigoto » comme lui, .. par contre son challenger Cédric Villani, lui a autre C.V. ( voir rubrique Distinctions :Wiki, que notre « bambocheur » diplômé d’un « BTS de joueur de poker » délivre par l’université section jeux et arnaques de Manosque  !


            Conclusion Cédric Villani sera le futur Maire de Paris, .. et signe qu ne trompe pas, c’est un battant car contre toute attende, il ne s’est pas couché comme un gentil toutou, et cela de plus en plus de gens apprécient !


            @+ P@py


            • ETTORE ETTORE 31 août 23:27

              Bah concernant les rires, j’en connais deux aussi qui se marraient tout aussi bien pendant l’incendie de ND.

              Surement un paris sur les rapports financiers à engranger lors de JO, une fois cette cathédrale réaménagée en ...CENTRE COMMERCIAL !

              Ach Paris.....


              • Fergus Fergus 1er septembre 15:39

                Bonjour, ETTORE

                Et l’on a également vu un jour Sarkozy se poiler lors d’une cérémonie d’hommage aux résistants morts du Vercors.


              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 1er septembre 17:42

                @Fergus


                Avec nos clowns tout est possible, et rien ne m’étonne plus !, STP ,as-une vidéo de ce moment « mémorable » !


                @+ P@py


              • troletbuse troletbuse 3 septembre 09:35

                @Gilbert Spagnolo dit P@py
                Et Micron et Castaner juste avant d’aller voir NDP en feu. Mission réussie, non ?


              • troletbuse troletbuse 3 septembre 09:38

                @Gilbert Spagnolo dit P@py
                « Clowns » est le bon mot et même « clown de LREM ». D’ailleurs Vilani a déjà la tenue.


              • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 3 septembre 09:43

                @Pupuce007/42

                 smiley smiley smiley smiley smiley

                Gold Rush - Goldplay - A Sky Full of Stars - 2014 ! smiley

                Je peux allez jouer, l’amatrice !? smiley

                Tschuss

                Rdv à l’Alpe du Suez, les vrai.e.s de vrai.e.s !


              • Eric F Eric F 31 août 23:28

                L’un a une tête de premier de la classe, l’autre de non-conformiste ostentatoire, l’un comme l’autre sont un peu léger politiquement pour la mairie de Paris. Il est peu probable que subsistent deux listes macroniennes, ce qui assurerait la réélection de l’exaspérante mairesse actuelle. Griveaux ayant été officiellement adoubé, le président peut difficilement se désavouer, c’est donc plutôt son challenger qui pourrait être « reclassé par le haut », à un poste plus pérenne que ministre. Je propose le poste d’ambassadeur en Syldavie, vue sa ressemblance avec Czarlitz le photographe dans « le sceptre d’Otokar » smiley


                • the clone the clone 2 septembre 08:59

                  @Eric F

                  Comme il se sent écolo a 2 balles on pourrait le mettre ambassadeur des pôles avant la fonte totale des glaces a la place de la Royal Cheese Burger


                • the clone the clone 2 septembre 08:57

                  Gris veaux , gris vache , gris taureaux .....

                  Avec toute cette pollution de la circulation plus celle des futures élections les Parisiens voient l’avenir en gris ....


                  • ETTORE ETTORE 2 septembre 11:47
                    the clone 2 septembre 08:57

                    Gris veaux , gris vache , gris taureaux .....

                    Avec toute cette pollution de la circulation plus celle des futures élections les Parisiens voient l’avenir en gris ....

                    __________________________________________________________________

                    Pourrais je me permettre....... GRISpation  ?


                    • REMY Ronald REMY Ronald 2 septembre 20:54
                      Communiqué envoyé au site de LaREM à l’instant :
                      =========================================

                      Bonjour.
                      .
                      Le courant « En Marge » soutient depuis le début la démarche des militants « En Marche » en faveur de la candidature du député mathématicien Cédric Villani, pour des raisons solides, crédibles et légitimes.
                      .
                      D’abord pour ses qualités pédagogiques, diplomatiques et sa forte aptitude naturelle au rassemblement trans-partis d’un maximum de parisiens ;
                      ensuite parce que Cédric Villani regroupe les militants les plus proches du programme électoral d’Emmanuel Macron de 2017, notamment en matières sociale, écologique et sur la baisse des prélèvements obligatoires (baisse à la base initiale de la révolte des « Gilets Jaunes » soutenue par 80% des français avant noyautages et violences).
                      Pour finir, il est un fait constaté qu’au bout de six mois de pré-campagne, la multiplication des bourdes comportementales de Benjamin Griveaux lui ont attiré un nombre considérable d’inimitiés au point de le voir relégué très clairement en queue de tous les derniers sondages par rapport à ses deux autres principaux candidats.
                      .
                      Son échec à rassembler les parisiens étant aujourd’hui patent et issu de son propre comportement, Benjamin Griveaux se doit d’en assumer la responsabilité. Pour cette raison, nous considérons la hiérarchie de LaREM comme de facto partiellement déliée de ses engagements envers lui.
                      .
                      Nous demandons à Emmanuel Macron de bien vouloir tenir compte de la complexe situation politique et d’intercéder en vue d’une fusion harmonieuse et synergique des deux listes.
                      .
                      L’alternative (bien plus rugueuse et périlleuse) à cette "démarche diplomatique supérieure" serait de demander un vote de l’ensemble des militants sur Paris.
                      .
                      En matière de bonne volonté respective, de détermination collective et d’imagination coopérative, Paris et le Grand Paris méritent un effort de tous.
                      .
                      Cordialement.
                      REMY Ronald
                      Comité de soutien « En Marge » BNR* à Cédric Villani
                      (*Bastille-Nation-République)
                      .
                      Argumentaire programmatique plus détaillé sur le site Agoravox

                      • REMY Ronald REMY Ronald 11 septembre 15:50

                        Bonjour.

                        J’apprends dans le JDD du 10 septembre que 149 marcheurs appellent à soutenir Cédric Villani. Nombre bizarrement faible (et largement en dessous de la réalité au vu de mes propres observations « de l’intérieur » de LaREM).

                        Comme un des marcheurs s’est désisté de leur liste initiale de 150, je rajoute ma propre signature et signale qu’un grand nombre de marcheurs « bouledogues de la République » (non présents dans cette liste) peuvent aussi se rajouter.

                        Pour éviter une tentative de noyautage et manipulation par un groupe politique similaire à celle subie par les « Gilets Jaunes », il serait sans doute utile d’ouvrir une liste d’inscription directe sur Face Book.

                        Cette page Face Book n’engagerait pas politiquement la personne (Cédric Villani) qui reçoit ces soutiens de manière transparente et spontanée, puisque la volonté de très large rassemblement de cette page s’adresserait à des républicains de la totalité de l’échiquier politique sans exception désirant « dégager fermement et clairement les apparatchiks et les Etats-Majors politiciens ayant menti et ou failli ».

                        Ce serait comme dans la Légion Etrangère. Tout citoyen désirant quitter une extrémité sectaire, repartir à zéro, pour participer à cette action unitaire révolutionnaire, à cette « grande action dégagiste parisienne » ne peut qu’être encouragé à faire le pas et à nous rejoindre.

                        Mon intuition est que l’on pourrait obtenir à Paris une formidable vague de dégagement de la majorité des politiciens qui ont soutenu la scandaleuse hausse des prélèvements obligatoires (orchestrée conjointement par le « brillant mutualiste socialiste » Richard Ferrand et le juppéiste Edouard Philippe, contre l’engagement électoral solennel d’Emmanuel Macron en 2017).

                        Cette page Face Book « ils soutiennent Cédric Villani » contiendrait aussi le lien officiel pour les DONS légaux, bien entendu.

                        Comme l’article du JDD est intéressant, je vous donne le lien ci-dessous :

                        https://www.lejdd.fr/Politique/tribune-150-marcheurs-appellent-a-soutenir-cedric-villani-3918894

                        NB / Les volontaires pour animer cette page Face Book de soutien révolutionnaire indépendante et trans-partis à Villani et à la baisse des prélèvements obligatoires sont les bienvenus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès