• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les ministres fantômes du gouvernement Ayrault

Les ministres fantômes du gouvernement Ayrault

La semaine dernière, les médias ont donné la parole à deux personnalités politiques appelées à s’exprimer sur un évènement d’actualité : Hélène Conway-Mouret et George Pau-Langevin. Mais qui sont ces femmes ? Combien de Français savent qu’elles sont membres du gouvernement ? 

Il faut se rendre à l’évidence : déjà inconnue de nos compatriotes lorsqu’elle était sénatrice des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret est restée confinée dans l’anonymat depuis l’annonce de son entrée dans le gouvernement Ayrault le 21 juin 2012. Qui est cette femme ? Tout simplement la ministre déléguée chargée des Français de l’étranger. Eh oui, chers compatriotes, ce poste existe bel et bien dans l’organigramme pléthorique d’un gouvernement nettement plus constitué pour accueillir les représentants des différents courants du PS et des partis alliés que pour sortir la France de l’ornière socioéconomique dans laquelle elle est plongée par les effets cumulés d’une crise interminable et les gabegies imputables au millefeuille administratif et aux pratiques clientélistes.

À quoi sert Hélène Conway-Mouret ? À rien qui ne puisse être pris en charge par les équipes de son ministre de tutelle. Et si elle a vu quelques micros se tendre furtivement vers elle à l’occasion de l’enlèvement récent d’un prêtre aux confins du Cameroun et du Nigeria, ce n’est pas à son aura de ministre qu’elle a dû cette soudaine attention, mais au mutisme sur cette affaire d’un Laurent Fabius nettement plus motivé par les équilibres géopolitiques du proche orient et le dossier sensible du nucléaire iranien.

Quelques jours plus tôt, c’est une autre femme qui s’était exprimée dans les médias, George Pau-Langevin. Une femme intelligente, mais seulement connue d’une minorité de Parisiens pour avoir convaincu Bertrand Delanoë de remplacer le nom de Richepanse par celui de Chevalier-de-Saint-George dans une rue du 1er arrondissement de la capitale. Il faut dire que le premier, un général brutal nommé par Napoléon, avait été l’artisan du rétablissement de l’esclavage aux Antilles en 1802 tandis que le second, compositeur de grand talent et escrimeur émérite, s’était en outre illustré comme le premier officier noir des armées de la nation française. Une cause juste, mais dont l’importance en période de crise paraît pour le moins ténue.

Saint-George était noir, comme George Pau-Langevin. Et ce n’est pas au titre de sa fonction de ministre déléguée auprès du ministre de l'Éducation nationale, chargée de la Réussite éducative, que l’on a entendu la guadeloupéenne, mais à celui de personne de couleur membre du gouvernement, venue soutenir Christiane Taubira, victime comme chacun sait de scandaleuses attaques racistes venues de l’extrême-droite et de la frange la plus intolérante de la droite républicaine. Mais au fait, à quoi sert ce ministère délégué, et quid de cette « réussite éducative » ? Sauf erreur de ma part, seul Vincent Peillon s’exprime sur ces sujets, George Pau-Langevin étant de facto réduite à astiquer son maroquin dans la plus grande discrétion.

Autre étoile de grande magnitude politique : Yamina Benguigui. Femme de cinéma et de média – et accessoirement gravure de mode –, la ministre déléguée à la Francophonie brille beaucoup plus par ses interventions mondaines que par une quelconque utilité dans le dispositif gouvernemental pour garder à notre pays un peu de son influence intellectuelle et culturelle passée. N’étant pas représentative d’un courant du PS, c’est évidemment au titre des « minorités visibles », concept hérité du sarkozysme, que cette fille de parents algériens doit ce maroquin si emblématique sur le papier du « rayonnement de la France » mais si peu efficace dans les faits. Soyons justes, Yamina Benguigui n’est pas absente pour autant des médias : on la voit beaucoup au Festival de Cannes !

Avec Anne-Marie Escoffier, c’est à un autre ectoplasme du gouvernement que l’on a affaire. Après avoir été ministre de la Justice, sa patronne, la morlaisienne Marylise Lebranchu, fait preuve d’une grande discrétion dans l’exercice de son ministère. Ce n’est évidemment pas pour lâcher la bride à sa ministre déléguée chargée de la Décentralisation, cette brave sénatrice aveyronnaise dont le seul mérite est d’être étiquetée Radicale de Gauche. Un maroquin tient parfois à peu de chose. Par chance pour elle, il est un média qui s’intéresse à ses confidentielles activités : La Dépêche du Midi. Et n’allez surtout pas croire que cet intérêt soit lié au fait que le patron de ce quotidien se nomme Jean-Michel Baylet, par ailleurs président du PRG.

 

Des fantômes des deux sexes

Rassurez-vous, mesdames, il n’y a pas que des femmes parmi les fantômes du gouvernement. Qui peut citer une action ou une intervention remarquée de Kader Arif, notre estimé ministre délégué aux Anciens combattants, réduit la plupart du temps à des commémorations et des prises d’armes en compagnie de papys décorés ? Ou de Guillaume Garot, transparent ministre délégué à l’Agroalimentaire, soigneusement maintenu dans l’ombre par son ministre de tutelle, le vibrionnant Stéphane Le Foll. Tout aussi transparents, le Savoyard Thierry Repentin et le natif d’Arras – comme l’ami Bidasse – Pascal Canfin, deux « collaborateurs » de Laurent Fabius, l’un ministre délégué chargé des Affaires européennes, l’autre ministre délégué chargé du Développement, aucun des deux n’ayant jusque-là réussi à se faire connaître des Français dans le cadre de leur action gouvernementale.

Encore ne parle-t-on là, par pure charité judéo-chrétienne, que de ministres délégués et pas des ministres à part entière. Qui connaît par exemple le rôle essentiel que joue pour notre pays Sylvia Pinel, la ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme ? L’ex maire de New York Rudolph Giuliani avait inventé la « tolérance zéro » en matière de sécurité ; Sylvia Pinel a, quant à elle, inventé l’« action zéro » en politique. Mais l’objectif a été atteint : il fallait impérativement, pour préserver les équilibres dans le plat gouvernemental mijoté à la sauce hollandaise, une ministre PRG. Ce rôle est échu à l’inconsistante mais néanmoins sympathique Sylvia Pinel. Pourquoi elle ? Pour une raison simple : Jean-Michel Baylet n’ayant pas souhaité entrer au gouvernement pour y assumer un rôle de second plan, c’est son ex-directrice de cabinet qu’il a choisi de propulser sur la photo de famille. Et c’est ainsi que la native de L’Union (Haute-Garonne) a été récompensée pour son rôle au sein de l’Alliance de gauche PS-PRG-EELV !

Quant à Victorin Lurel, guadeloupéen comme George-Pau Langevin, c’est à la fois au titre de représentant des « minorités visibles » et à la volonté de brosser dans le sens du poil les électeurs de nos lointains départements et territoires, qu’il a dû son maroquin de ministre des Outre-Mer. Avait-on besoin d’un tel portefeuille, à l’évidence plus symbolique que réellement utile, au sein d’une république dont tous les départements sont censés être traités sur un pied d’égalité ? Certainement pas. Et ce n’est pas le passage à ce poste, lors du précédent quinquennat, de la baroque Marie-Luce Penchard qui est de nature à convaincre du contraire.

Avec 20 ministres et 17 ministres délégués depuis l’éviction de Delphine Batho, le gouvernement compte 37 membres dont la plupart sont des zombies n’apportant pas une once de plus-value à la conduite des affaires du pays. Plus fort que Nicolas Sarkozy et François Fillon, pourtant déjà à la tête d’un exécutif pléthorique ! Manifestement, le changement n’était pas « pour maintenant » lorsqu’été composé cet effectif.

À cet égard, il est intéressant de regarder ce qui se passe en Europe. Or, nulle part, sauf dans la pittoresque Italie, un grand pays ne compte autant de membres dans son gouvernement. Avec 13 ministres en Espagne et 15 en Allemagne, nos voisins montrent que l’on peut gérer une grande nation sans sombrer dans le ridicule. Même le Royaume-Uni avec ses 25 ministres et secrétaires d’État fait beaucoup mieux que nous en la matière, et cela d’autant plus que 3 d’entre eux sont affectés aux relations particulières avec le Pays de Galles, l’Écosse et l’Irlande du Nord.

Malgré ses difficultés et en dépit de la nécessité de reprendre la main pour ne pas être totalement « démonétisé », François Hollande n’a pas intérêt à remanier le gouvernement dans les prochaines semaines. Si tel était le cas, il prendrait en effet le risque de se priver d’un levier politique qui pourrait devenir indispensable après la double séquence électorale du printemps 2014 en cas d’échecs cuisants aux Municipales et aux Européennes. Mais que le président de la République décide ce remaniement maintenant ou après ces scrutins électoraux ne change rien à cette évidence : il devra mettre sur pied un gouvernement beaucoup plus resserré – pas plus de 20 ministres et ministres délégués – s’il ne veut pas, d’emblée, plomber l’avenir de cette nouvelle équipe gouvernementale en reproduisant les minables petits calculs politiciens du passé. Les fantômes ont leur place dans les manoirs hantés, pas au cœur de l’exécutif d’un pays confronté à de telles difficultés économiques et sociales !

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

126 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 20 novembre 2013 11:08

    39 Ministres afin qu’on évite d’appeler Flamby Ali Baba !!

    on peut en diviser le nombre au moins par deux , vu qu’ils ne servent à rien et que dans un régime présidentiel où le président continue à faire comme son prédecesseur malgré les moi Président, ils n’ont aucune chance de briller !

    Voir Flamby s’exprimer sur le tireur fou en lieu et place de son ministre de l’intérieur en est l’illustration !

    une palme spéciale à notre ministre de la Francophonie qui s’exprime vraiment laborieusement dans la langue de Voltaire ....


    • Fergus Fergus 20 novembre 2013 11:38

      Bonjour, Le Chat.

      Diviser par deux, c’est le minimum, en effet.

      Pour ce qui est de Hollande et Valls, le cas est un peu spécial, le Président et son Premier ministre étant plombés dans les sondages alors que Valls caracole à des niveaux élevés de popularité. D’où la nécessité pour eux, de tirer de temps à autre la couverture en imposant silence à Valls pour éviter que celui-ci ne continue à leur faire trop d’ombre. Ce faisant, il arrive que les duettistes sortent de leur rôle. Le résultat en est encore plus de confusion.


    • appoline appoline 21 novembre 2013 19:42

      Comme quoi le nombre de ministres n’est pas synonyme de qualité et de compétence. Vous avez raison le chat, moitié moins suffirait amplement et surtout reviendrait beaucoup moins cher au pays. Quand je vois le chef de l’état ou son premier ministre ou même un ministre se déplacer pour des peccadilles, j’ai envie de leur dire : honte à vous de piller ainsi la France, honte à vous bande d’incompétents qui ne respectez même pas les citoyens qui se saignent pour payer leurs impôts. 


    • Fergus Fergus 21 novembre 2013 22:35

      Bonsoir, Appoline.

      Encore faut-il tempérer nos réactions, certains déplacements futiles en apparence pouvant avoir une portée symbolique ou une importance bien réelle pour une partie de la population.


    • alberto alberto 20 novembre 2013 11:19

      Salut Fergus :

      Remarquable article pour un constat implacable !

      Au nom de la parité et du renvoi d’assesseur aux petit(e)s copain(e)s F.H. a donc créé de toutes pièces ces ministères des portes et fenêtre et autres lambris et parquets... 

      Mais vrai aussi, que nos finances le permettent, ne roule-t-on pas sur l’or ?

      Dérive monarchique doublée d’une indécence aveugle venant d’un homme autoproclamé de gôôôche !!!

      Et 51% des français qui ont voté pour lui pris pour des couillons...

      L’Histoire jugera s’il devra, ou non, rejoindre comme nombreux de ces prédécesseurs la galerie des bouffons ou celle des renégats ?

      Bien à toi


      • Fergus Fergus 20 novembre 2013 11:49

        Salut, Alberto.

        Je n’ai pas grand mérite, la réalité de cette vacuité du rôle de ces ministres fantômes étant elle-même implacable.

        Même très marginal, le coût de ces ministères bidons (locaux, cabinets, collaborateurs, etc.) n’en est pas moins insupportable en période de crise et de grande difficulté économique pour plusieurs millions de nos compatriotes.

        Tu écris « L’Histoire jugera s’il devra, ou non, rejoindre comme nombreux de ces prédécesseurs la galerie des bouffons ou celle des renégats ? »

        Disons que Hollande va jouer sans dernière cartouche de crédibilité avec la réforme de la fiscalité. Soit il joue le jeu et remet de la simplification et de la justice dans le maquis fiscal, auquel cas il pourra se flatter d’avoir mené à bien l’une des plus difficiles réformes de la Ve ; soit il n’envisage que des mesures cosmétiques et tente, par ce biais, d’enfumer les Français, et il aura droit, à juste raison, au goudron et aux plumes. A suivre... Mais entre nous, je ne suis que très modérément optimiste.

        Bonne journée.


      • Fergus Fergus 20 novembre 2013 11:53

        Bonjour, Lyacon.

        Il y a de nombreux ministres de plein exercice qui fournissent un gros travail. Selon notre sensibilité politique, on peut ne pas être d’accord avec leur action, voire être résolument hostile à certaines mesures, mais on ne peut les accuser d’oisiveté. Cela, c’est la conséquence de l’alternance du pouvoir.


      • Fergus Fergus 20 novembre 2013 12:20

        @ Lyacon.

        OK ! Le fait est que j’aurais pu également parler de Mmes Bertinotti et Carlotti, par exemple, dont les rares actions médiatisées ne brillent pas par l’efficacité quand elles ne sont pas à côté de la plaque (cf. Aide sociale à l’enfance : revers pour le gouvernement). Mais ces deux-là ne sont pas totalement des ectoplasmes, même si je pense que leurs attributions devraient être regroupées dans le portefeuille de leur ministre de tutelle.

        Bonne journée.


      • spartacus spartacus 20 novembre 2013 12:10

        Mais non ils agissent dans l’ombre pour imposer leurs visions BOLCHEVIQUES.

        Que des propositions d’entraves aux libertés d’entreprendre, de menaces, terrorisme des entrepreneurs et entreprises privées et matraquage des entreprises et entrepreneurs.

        Sans rigoler avec 3 exemples au hazard et dans l’ordre de l’article : Rien n’est inventé !

        Helen conway mouret : 3 étoiles bolchéviques
        Exemple : proposition de loi relative à l’égalité salariale : objectif Bolchevique :  sanctionner les entreprises et les entrepreneurs de lourdes amandes. 

        George Pau-Langevin :  3 étoiles bolchéviques
        Exemple : proposition de loi contre les discriminations : objectif Bolchevique : sanctionner les entreprises et les entrepreneurs de lourdes amandes. 
        Anne-Marie Escoffie 3 étoiles bolchéviques
        Proposition de loi visant à mieux garantir le droit à la vie privée.  objectif Bolchevique : sanctionner les entreprises et les entrepreneurs de lourdes amandes.  

        Tous oeuvrent pour la destruction des entreprises privées, les alourdir de taxes, de contraintes, de bureaucratie et de sanctions. Tous oeuvrent pour la fin des libertés individuelles et pour un étatisme forcené.

        Bienvenue en France dernier pays du soviétisme étatisme.

        • Fergus Fergus 20 novembre 2013 12:25

          Bonjour, Spartacus.

          Je constate que vous êtes en pleine forme. Cependant, n’avez-vous pas, de temps à autre, l’impression d’être un tantinet excessif dans vos commentaires ? Si je vous dis cela, c’est par sympathie pour votre opiniâtreté à voir des bolcheviques partout et à dénoncer la résurgence dans notre pays de soviets assoiffés du sang des patrons. Hélas ! tant d’excès nuisent, je le crains, à votre démonstration. J’en suis sincèrement désolé !


        • spartacus spartacus 20 novembre 2013 18:12

          Vous imaginez que je suis excessif ?


          Je vous avait prévu l’inacceptation du CICE déja il y a 1 an. Vous me trouviez excessif. 

          Je vous avait prévu l’inacceptation de l’impôt et les recettes fiscales de chaque impôt seraient en diminution ; Nous le savions maintenant. Vous me trouviez excessif. 

          Je vous avait prévu les pénuries au Venezuéla iraient de pire en pire, l’arrivée de l’armée dans les magasins, l’inflation ubuesque et des pouvoirs autocratiques accentués pour le dirigeant Vénézuélien. C’est en train de se produire. Vous me trouviez excessif. 

          Chaque semaine son lot de contraintes bureaucratiques et harcèlements d’entreprises et entrepreneur. 

          L’argent du risque ou du challenge est maintenant imposé au même niveau que celui des protégés de la nomenklatura étatique...Soviétisme.

          L’exil de masse est en train de s’amplifier. Peut être êtes vous dans des milieux protégés ou vous ne le voyez pas ?

          Comme en URSS, les talents qui fuient l’imposition coercitive sans droit à la parole sont traités de « traitres » ou« minables » comme on en URSS on a traité Soljenitsyne quand il est parti. 

          La liberté des prix n’existe plus dans les loyers. Dans le transport de livres. Demain dans les supermarchés ?

          Cette semaine nous avons le Hamon Bolchevique. 6 étoiles Bolcheviques !

          Il nous a réinventé le KOLKOSE soviétique. 

          Le Kolkose (SCOOPS) imposé par la force coercitive de l’état, il attente discrètement à la liberté de vendre son entreprise.

          Beau bordel bureaucratique en perspectives. Le patron sera « obligé » notez le mot « obligé » de proposer a ses salariés son entreprise et sera "obligé d’attendre 2 mois la réponse. Dans le genre destruction de masse on fait pas meilleur mortier explosif Bolcheviste. Une bonne destruction de PME qui va rendre la France dans une situation post soviétique.

          NON. Nous avons le gouvernement le plus réactionnaire, doctrinaire et bolchevique que nous n’avons jamais eu. 
          Même Jospin ou Mitterrand n’étaient pas si débiles gauchistes !

          Je suis sur le terrain de l’entreprise, et je vous le confirme. La liberté est en danger.

        • Fergus Fergus 20 novembre 2013 19:28

          @ Spartacus.

          Je ne prétends pas qu’il n’y a pas eu d’initiatives malheureuses ou contreproductives, et vous avez raison d’en souligner certaines. Mais de la manière que « trop d’impôts tue l’impôt », trop de critiques excessives tuent la critique et la rendent inaudible.

          Bonne soirée.


        • spartacus spartacus 20 novembre 2013 21:12

          @gauche normale

          Au contraire parlons de l’Angleterre !
          Elle va de mieux en mieux. 

          Cameron a au moins les connaissances minimales en économie que les Enarques fonctionnarisés n’ont pas. Il a au moins lu Schumpeter.

          Toute hausse du poids de l’Etat dans l’économie déclenche une hausse du taux de chômage environ deux ans après.

          Le contraire étant également vrai, Cameron réussit a faire baisser le chômage là ou Hollande ne réussira jamais. En 2014 en Angleterre, il devrait passer en dessous des 7%. 

          Pourquoi ? Tout simplement parce que la croissance économique ne dépend que d’une chose et d’une seule, la « Création destructrice » (Schumpeter). Or, il n’y a JAMAIS de destruction dans un système Etatique. Donc plus le poids de l’Etat monte, et plus le pays se met à ressembler à l’ex URSS et c’est bien sur ce qui est en train d’arriver à la France.


          Terroriser sur les entreprises, les riches et les créateurs de richesses n’est pas à l’ordre du jour.

          Les dépenses étatiques représentent toujours un COÛT pour le secteur privé, quand les coûts augmentent, la rentabilité des affaires diminue, quand la rentabilité diminue, la croissance ralentit et le chômage augmente. 

          L’embauche d’un fonctionnaire déclenche en général la mise au chômage de deux travailleurs du secteur privé. 
          L’embauche d’un fonctionnaire, et ce que l’on ne voit pas, la mise à pied de deux innocents.

        • spartacus spartacus 20 novembre 2013 21:59

          En Angleterre la demande dans South Kensington quartier Français explose. 


          La taxe a 75% pas encore en place en France, rapporte déjà beaucoup d’argent avec les entrepreneurs Français exilés du collectivisme Français. 
          Cameron remercie Hollande de lui envoyer les entrepreneurs et entrerises Françaises. 

          Tous les jours les Bolcheviques Français y envoient les talent et les centres de créations de richesse et les emplois que les Français n’auront plus.

          Les gauchistes, doctrinairement préfèrent partager le chômage, que de savoir qu’il puisse exister des gens plus riches que eux qui pourraient leur offrir du travail. 

        • A. Nonyme A. Nonyme 20 novembre 2013 22:57

          Les socialistes ont réussi l’exploit exceptionnel d’augmenter massivement les impôts pour avoir moins de rentrées fiscales. Y sont trop forts !


        • Fergus Fergus 20 novembre 2013 23:20

          @ Spartacus.

          « il n’y a JAMAIS de destruction dans un système Etatique. Donc plus le poids de l’Etat monte, et plus le pays se met à ressembler à l’ex URSS et c’est bien sur ce qui est en train d’arriver à la France. »

          Nous ne devons manifestement pas vivre dans le même pays. La France de Hollande n’a rien d’un système étatique. Tout au plus finance-t-elle quelques dizaines de milliers d’emplois aidés comme l’a fait auparavant la droite après avoir beaucoup décrié ce type d’emplois. Pour le reste, le pouvoir est au contraire trop démuni pour jouer un rôle efficace sur le marché du travail.

          Bonne nuit.


        • Fergus Fergus 21 novembre 2013 09:24

          Bonjour, Gauche normale.

          Merci de rétablir la vérité sur la situation socioéconomique du Royaume-Uni. J’ajoute à cela que ce pays qui met en avant les baisses d’impôts et se vante d’une pression fiscale bien moindre que celle de la France est caractérisé par des dépenses contraintes au moins égales, voire plus élevées que dans notre pays. Pourquoi ? Parce que la prise en charge publique y est largement transférée sur la dépense privée en matière de santé et d’éducation, pour ne parler que de ces domaines. Mais au final, le citoyen britannique n’est pas gagnant, contrairement à ce que claironnent les chantres du libéralisme.


        • spartacus spartacus 21 novembre 2013 11:17

          Mais de quelles informations ubuesques vivez vous ???

          Vos réponses sont iniques de malhonnêteté, tellement vous avez honte de sortir les chiffres.

          @gauche normale
          Allons le 1er lobby loin devant tous les autres est celui des obligés de ce même état.
          L’argent de l’état ne redescend vers les besoins naturels, il est donc moins porteur d’efficacité. 

          Le chômage est descendu à 7% sur une base de départ à 11%En rythme annuel, la croissance britannique est actuellement de 1,3 % et prévue à 1.8% en 2014.

          Le système d’allocation pour les chômeurs de longue durée n’est pas fiancé par l’assurance mais par l’état. D’assurance cela se transforme en rente. Demander à travailler pour percevoir une rente est donc bien plus moral que vos balivernes de fausses compassion qui ne sont que des encouragement à la servitude rentière.

          Les stages pour chômeurs sont une bonne manière d’intégrer socialement les gens. La demande est au travail, pas à être assisté de subventions et sous dépendance étatiste, ne vous en déplaise à votre vision doctrinaire et passéiste. 

          Même socialement Cameron met KO Hollande ! 
          Il dirige le pays vers une aide sociale unique et automatisée le Welfare Reform Act 2012Un crédit universel va remplacer toutes les allocations. Finit les cumuls multiples, les copinages et les inégalités de redistribution clientélistes. Plafonnées, elles éviteront de servir de rente à ceux qui s’en contentent.

          Oui la baisse du chômage est plus sociale que n’importe laquelle de vos idées. Les vôtres ne créent que 100% de la servitude à l’état. Seule la baisse du chômage entraîne la liberté la liberté individuelle et l’autonomie et libère de la dépendance.

          En cette période, les perspectives sont meilleures en Angleterre qu’en France, et en plus ils ont le handicap géographique d’être une île. 

        • Le421 Le421 21 novembre 2013 13:55

          Ben voyons !! La technique qui consiste à casser le thermomêtre pour faire partir la fièvre, on connaît.
          Genre, en Allemagne, on fait baisser le chômage avec des emplois à 45€/mois. Le type n’est plus chômeur. Et puis, si il refuse, on le radie.
          Simple et efficace. Et complètement con. Point.

          Au fait, l’hexagone, c’est la France, avec un grand « F ». Tant pis si ça vous déplaît, mais nos méthodes, elle doivent venir de nous-mêmes, pas des british ou des schpountz. C’est tout.

          Ceci dit, à lire certaines personnes, je doute qu’en parlant comme ça on trouve des solutions efficaces à court terme...Vu le niveau !!  smiley


        • spartacus spartacus 21 novembre 2013 14:10

          En fait de chez nous que voulez que sorte quelque chose de 75% d’élus fonctionnaires pour les chômeurs ?


          Ils ne s’arrangent que pour s’auto-privilégier sur le compte des autres. Le chômage, l’entreprise, les coûts ils s’en tapent, ils ne sont pas concernés.
          Par contre les impôts ils ont bien intellectualisé que ça servait a payer leurs privilèges alors là ils tous les jours de nouvelles idées....

          Il ne sortira rien des privilégiés de l’état. Absolument rien !



        • Fergus Fergus 21 novembre 2013 19:00

          @ Gauche normale.

          Entièrement d’accord avec votre dernier commentaire. Rappelons également que si les fonctionnaires gagnent légèrement plus que les salariés du privé, c’est en raison du haut niveau de qualification requis pour une forte proportion des emplois de la fonction publique, notamment dans l’éducation et la santé.

          Bonne soirée.


        • appoline appoline 21 novembre 2013 19:45

          C’est pourtant vrai, ils voudraient foutre les petits entreprises en l’air qu’ils ne s’y prendraient pas différemment


        • spartacus spartacus 22 novembre 2013 09:49

          Les fonctionnaires gagnent mois ?

          Vous prenez les gens pour des cons ! Commencez par annoncer vos salaires réels cotisations incluses.

          Pas des privilégiés ?

          Lorsqu’un employeur privé lambda débourse un peu plus de 15% pour son salarié pour abonder à sa caisse de retraite, l’État se fend d’un montant proportionnellement entre 3 et 8 fois supérieur.


          Donnez donc vos salaires complets qu’on se marre !

        • Fergus Fergus 22 novembre 2013 10:32

          Bonjour, Spartacus.

          Quelques chiffres (source L’Expansion) sur le salaire médian net annuel :

          - 34 920 euros pour un non salarié

          - 29 110 euros pour un fonctionnaire d’état (y compris les enseignants, tous à statut cadre)

          - 25 550 euros pour un fonctionnaire territorial

          - 25 020 euros pour un salarié du privé (dont une forte proportion d’ouvriers et employés non ou peu qualifiés)

          Bonne journée.

           


        • spartacus spartacus 22 novembre 2013 12:18

          Toujours des références ubuesques basées sur l’ignorance (volontaire ou pas) de la réalité payée par l’employeur....

          Un salaire s’analyse sur un salaire complet. C’est a dire charges sociales incluses.
          Les fonctionnaires bénéficient d’un « salaire caché » dans les charges sociales.

          Ce qui veut dire sur votre exemple que le « vrai salaire » ou "salaire complet est celui ci :

          Pour 29 110 euros net le salaire complet du fonctionnaire est de 93152€ en salaire complet .

          25 550 euros pour un fonctionnaire territorial soit 81560€ en salaire complet (prof).

          25 020 euros pour un salarié du privé soit 52542€ en salaire complet


        • Fergus Fergus 22 novembre 2013 13:19

          @ Spartacus.

          Je n’arrive pas à mettre la main sur vos chiffres salaires + charges de la fonction publique d’état et territoriales, et je manque de temps pour poursuivre mes recherches (Peut-être avez-vous un lien ?). Cela dit, il est normal qu’il y ait une différence, la retraite complémentaire étant prise en compte dans la fonction publique et les services publics.


        • Bulgroz 22 novembre 2013 13:50

          " n’avez-vous pas, de temps à autre, l’impression d’être un tantinet excessif dans vos commentaires ?Hélas ! tant d’excès nuisent, je le crains, à votre démonstration. J’en suis sincèrement désolé  !" dit Fergus à spartacus.

          Comme il a raison le Fergus, il faut être tempéré, mais au fait, Fergus, ? Fergus ? ce nom me dit quelquechose. Ah oui, c’est lui qui a publié le 29 Février 2012 sous la photo d’un Sarkozy avec un nez de Pinochio « Petit abécédaire de Sarkozy »

          Extraits de l’antisarkisme tempéré à la Fergus qui donne des leçons.

          Tapie : ami de Sarkozy, bénéficiaire, sur instruction du président et avec la complicité de Lagarde, d’une indemnisation extravagante dont 40 millions d’euros (plus de 3000 ans de Smic) au titre du seul... préjudice moral. / Talonnettes : accessoires destinés à rehausser la taille d’un individu ; n’existe malheureusement pas en politique où les nains restent des nains. / Toison d’Or : souvenir ramené d’Espagne par Sarkozy pour amuser Giulia. / Tics : vont de pair chez Sarkozy avec Toc comme la politique qu’il conduit. / Train : moyen de transport imprégné d’une odeur de transpiration prolétaire, à ne prendre qu’une fois en période électorale.

          Connards : tous ceux qui entourent Sarkozy.
          Carla la Collectionneuse : après avoir épinglé de très nombreux mâles du show-biz et de la Jet Set, il lui manquait un président. Question : acceptera-t-elle de rester au côté d’un « loser » ? /
          Débiles : tous ceux qui entourent Sarkozy.
          Abrutis : tous ceux qui entourent Sarkozy

          etc, etc.....

          De la fine dentelle donc, le fergus, et il peut donner des leçons.

          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/petit-abecedaire-de-sarkozy-111440


        • spartacus spartacus 22 novembre 2013 15:20

          Cela dit, il est « normal qu’il y ait une différence ».


          Hélas non ce n’est pas « normal ». C’’est simplement des droits sociaux différenciées majeurs !
          Et s’il n’y avait que la retraite, idem chômage, idem santé, idem temps de travail, idem avantages sociaux idem idem idem.
          Il n’y aucune normalité MAIS BIEN UNE IMMORALITE que l’état prenne en charges le social que dans le privé. Le seul étant de créer des revenus cachés et corporatiste honteux.




        • Fergus Fergus 22 novembre 2013 16:26

          Bonjour, Bulgroz.

          Mis à part un ou deux jugements de valeur sur la politique de Sarkozy, et quelques clins d’oeils amusés, tout le reste de cet abécédaire est basé sur des faits indiscutables. Y compris évidemment les insultes récurrentes que l’ex-président a eu l’occasion d’adresser un peu à tout ce qui constitue la société française, hormis lui-même.

          Merci d’avoir mis un lien sur cet article que j’avais oublié. Si c’était à refaire, il va de soi que je le rédigerais sans doute à l’identique. Encore que... je pourrais y ajouter les amis de Sarkozy mis depuis en examen ou en passe de l’être dans divers dossiers. 

          Mon commentaire à Spartacus portait sur le bolchévisme. Peut-être voyez-vous également des bolcheviques partout...


        • Fergus Fergus 22 novembre 2013 16:35

          @ Spartacus.

          Sans doute ne l’aviez-vous pas lu, mais en matière d’avantages comparés entre public et privé, j’ai raconté à deux reprises ce qui s’était passé dans un grand service public de transport où la Directrice des RH nouvellement nommé (en provenance du privé) avait entrepris de faire table rase d’un certain nombres d’avantages excessifs à ses yeux. Encore lui fallait-il des arguments solides pour affronter les élus du CE.

          Cette brave femme a donc commandé à un cabinet d’audit indépendant une étude comparative portant sur l’ensemble des avantages du personnel dans 10 boîtes, moitié publiques, moitié privées. Lorsque le rapport est arrivé, l’entreprise que cette brave DRH voulait assainir était classée dans la 2e moitié de la liste et les premières places étaient trustées par des grands boîtes privées, du genre banques et compagnies d’assurances. Le rapport est allé directement à la poubelle et les syndicats en rigolent encore.

          Bonne fin de journée.


        • Bulgroz 22 novembre 2013 16:38

          Mais oui, Fergus, vous avez raison puisque vous le dites et que l’idée même d’un introspection vous est étrangère.

          Vous méritez bien le droit de donner des leçons de tempérance aux autres, surtout que vous persistez dans l’innomable comme suit :
          Connards : tous ceux qui entourent Sarkozy.
          Débiles : tous ceux qui entourent Sarkozy.
          Abrutis : tous ceux qui entourent Sarkozy

          En tout cas, votre idée de nous inviter à voter pour ce nullisime de Hollande était lumineuse. Vous aviez le nez fin.


        • Fergus Fergus 22 novembre 2013 17:05

          Bonjour, Bulgroz.

          Excusez-moi si votre dernier commentaire m’a presque conduit au fou-rire. Et pour cause : ces qualificatifs ne viennent pas de moi, évidement, mais de Sarkozy lui-même qui les a tous employés (cf. la presse de l’époque) à l’égard ses collaborateurs comme il l’a fait à l’égard des Bretons, des corps constitués, des écologistes, des chercheurs, bref d’à peu près tout le monde. Il s’agit donc de citations en quelque sorte.

          Insulter n’est d’ailleurs pas dans ma nature. Jamais je ne me serais permis de traiter ainsi des personnages politiques, et je m’y refuse toujours, même pour Copé, ce qui me demande des efforts, je dois le reconnaître. Et il en va de même sur ce site où, malgré des attaques parfois virulentes et parfois des injures, jamais je n’ai répondu sur le même ton.


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 novembre 2013 06:23

          spartacus,

          L’austérité imposée par Bruxelles a fait perdre à l’économie française près de 5 points de PIB

          Analyse d’un des économistes de la Commission européenne.

          Votre obsession de la fonction publique est maladive.


        • spartacus spartacus 23 novembre 2013 09:31
          Austérité ????
          Pignoufferie gesticulatrice de gauchiste en mal de coupables factices.
          Il n’y a jamais eu d’austérité en France.

          Mince l’austérité en Angleterre a fait passer le chômage de 10.5% à 7%. 
          Une vraie austérité. Avec une vraie baisses des dépenses publiques.
          En France une non-austérité a fait passer le chômage de 9.5 à 11%.

          Chaque fonctionnaire embauché coûte 2 emplois privés. 
          Chaque fonctionnaire licencié remet 2 personnes dans le privé au travail.

          Pourquoi ???
          Parce que l’économie agit avec une constante, la « destruction créatrice ». Phénomène que les 80% de prof de gauche de l’éducation nationale on oubliés dans leurs cours de Marxisme.

          Dans le privé le marché assure les renouvellements, dans le public la destruction de l’emploi devenu inutile ne se fait pas.

          C’est écrit dans tous les livres basiques de tous les économistes. Sauf en France !

        • spartacus spartacus 23 novembre 2013 17:13

          @gauche normale.

          Y’en a qui méritent des coup de pied au cul quand ils osent parler d’esclavage la vie en Angleterre. Y’en a qui confondent leurs désirs pour des réalités.

          Au demeurant les rues de Londres sont remplies de Français qui y viennent pour travailler. On a pas vu des quantités d’esclaves fuir l’Angleterre, et faire de même dans les rues de Paris. 

        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2013 07:07

          Spartacus,

          Vous devriez comparer ce que coûtent les fonctionnaires, avec les 172 milliards de cadeaux fiscaux aux entreprises chaque année...

          « Les cadeaux fiscaux », c’est dans un article sur le financement des retraites.

          Et le Medef trouve qu’il n’y en a jamais assez !

          Louis Gallois a finit par pousser une gueulante devant les patrons, en expliquant que le CICE, 20 milliards d’euros, c’est l’équivalent d’un point de PIB.

          « Coup de gueule d’ Henri Gallois »

          Mais pour ces assistés là, cher, très cher, très très cher Spartacus, silence radio !


        • Fergus Fergus 24 novembre 2013 12:52

          Bonjour, Fifi.

          A quoi il convient d’ajouter le transfert, en une quinzaine d’années, de 10 % du profit des entreprises du salariat vers l’actionnariat.


        • jef88 jef88 20 novembre 2013 12:13

          Ministre fantome
          + cabinet
          = Combien ça coute ????


          • Fergus Fergus 20 novembre 2013 12:28

            Bonjour, Jef88.

            Cela coûte relativement comparé par exemple aux gabegies du millefeuille administratif, mais cela n’en est pas moins insupportable en période de crise. Vous avez par conséquent raison de souligner ces inutiles dépenses.


          • Le421 Le421 21 novembre 2013 13:56

            Bien sûr, certains préféraient un ministre de la relance ou de l’identité nationale... C’était beaucoup plus moussant !!


          • appoline appoline 21 novembre 2013 19:45

            Il n’y a pas que le mammouth qu’il faudrait dégraisser mais toute la préhistoire


          • juluch juluch 20 novembre 2013 12:14

            Bonjour Fergus...


            Une belle brochettes de gens complètement anonymes dans ce gouvernement.

            Savent ils eux mêmes qu’ils sont Ministres ? Leur Maman est au courant ?

            Des Ministres issues de la diversité y compris politique vu que le père de l’une a été FLN et assigné en Résidence pour insurrection....

            Ca laisse rêveur sur l’amateurisme de ce Gouvernement, à croire que tous ces gens là ont été nommé en catastrophe...............à moins que se soit les chaises musicales.....vas savoir.

            En tout cas une belle découverte Fergus, merci pour le partage.  smiley



            • Fergus Fergus 20 novembre 2013 13:20

              Bonjour, Juluch.

              Une chose est sûre, ils savent eux-mêmes tellement bien qu’ils sont ministres qu’ils rêvaient de l’être et, pour certains, se sont livrés à un véritable forcing afin d’entrer au gouvernement. Et pour flatter un peu plus la vanité de ces personnes, Hollande a renoncé au titre de « secrétaire d’état » pour le remplacer par celui, plus ronflant, de « ministre délégué ». Tout cela relève d’une comédie d’autant plus pitoyable qu’elle a été orchestrée par un homme qui prétendait rompre avec les errements du passé.

              Au terme « amateurisme », je substituerais celui de « clientélisme ». Un clientélisme servi par l’incroyable vanité des pantins inutiles que sont ces sous-ministres transparents et inconsistants.


            • ZenZoe ZenZoe 20 novembre 2013 12:32

              Entièrement d’accord avec vous Fergus, sur toute la ligne.
              Gabegie et inefficacité sont les deux mamelles de la Hollande.
              Vous en avez même oublié, telle la ravissante et bien-nommée Fleur Pellerin (dont l’intitulé exact du portefeuille m’échappe là tout de suite), bien plus connue pour ses jolies tenues fleuries que son action.

              Je tiens à souligner une exception par contre : Sylvia Pinel est maintenant connue de tous les auto-entrepreneurs de France (ou faudrait-il dire EX-auto-entrepreneurs ?).


              • colza 20 novembre 2013 13:15

                Sans doute l’économie numérique vous est-elle étrangère, car Fleur Pellerin est très active dans son domaine, concernant les TIC (technologies de l’information et de la communication), internet, la téléphonie mobile et autres relations avec les fournisseurs d’accès internet et les opérateurs mobiles.


              • Fergus Fergus 20 novembre 2013 13:28

                Bonjour, Zenzoe.

                Je partage l’avis de Colza sur Fleur Pellerin. Elle me paraît d’ailleurs l’un des rares à bien maîtriser son domaine de compétences.

                Pour ce qui est de Sylvia Pinel, le fait est qu’elle est montée en ligne par le biais de l’affaires des auto-entrepreneurs. Pour autant, on l’a peu entendu défendre son texte dans les médias.


              • Fergus Fergus 20 novembre 2013 13:29

                Bonjour, Colza.

                D’accord avec vous sur Fleur Pellerin.


              • Abou Antoun Abou Antoun 20 novembre 2013 13:22

                Bonjour Fergus,
                Question législatif c’est pas mal non plus. Chambre de Députés+Sénat+ CESE+Parlement européen = plus de 1000 pantouflards.
                On peut diviser le nombre par 5 pour tomber au niveau de représentativité des USA.


                • Fergus Fergus 20 novembre 2013 13:41

                  Bonjour, Abolu Antoun.

                  Effectivement, il y aurait là aussi à faire de l’élagage tant ces effectifs pléthoriques sont inutiles et même contreproductifs dans le fonctionnement des institutions.

                  Sans compter les centaines de « comités Théodule » dont sans doute la moitié sont eux aussi parfaitement inutiles, en admettant même qu’ils aient pu l’être lors de leur création. Mais ils ont le mérite d’abriter des « amis » des gouvernants, devenus trop âgés ou battus lors d’élections. 


                • Abou Antoun Abou Antoun 20 novembre 2013 17:46

                  Mais ils ont le mérite d’abriter des « amis » des gouvernants, devenus trop âgés ou battus lors d’élections.
                  Oui c’est bien ça en langage populaire une ’planque’ ou un ’fromage’. De ce côté là le changement c’est pas maintenant ...Dans certains cas la multiplicité sert aussi à acheter les ’opposants’. En Corse, pour moins de 300000 habitants c’est deux départements et une région, deux sénateurs, A ce niveau ce n’est plus de la représentation, c’est du lobbying.
                  NB : Rien contre la Corse et ses habitants, c’est un simple exemple.


                • Fergus Fergus 20 novembre 2013 19:18

                  @ Abou Antoun.

                  Vous avez raison. Et les baronnies locales se sont construites sur ce genre de schéma, en refilant ici et là une part du « fromage ». A gauche comme à droite.

                  Bonne soirée.


                • appoline appoline 21 novembre 2013 19:54

                  Une bonne partie de vieux à moitié grabataires devraient être mis à la retraite depuis longtemps, point de retraite acquis par leur travail et non par leurs ronflements sur les bancs


                • Fergus Fergus 21 novembre 2013 22:37

                  @ Appoline.

                  Sur ce point là, d’accord avec vous.

                  Bonne nuit.


                • Fred59 20 novembre 2013 13:39

                  Bonjour

                  Je n’arrive pas à comprendre si, pour l’auteur, le plus grave est que le gouvernement soit impuissant... ou qu’ils soient trop nombreux à exercer cette impuissance publique.

                  Des deux problèmes, j’imagine que l’auteur se focalise sur l’impuissance publique et cherche une solution. Or réduire le nombre de ministres ne rendra pas automatiquement le résidu de gouvernement plus efficace...

                  Regarder ce qui se passe chez les autres, pourquoi pas... Mais considérer que tout ce qui diffère des pratiques de nos voisins relèverait d’une infériorité, voilà un bien mauvais procédé. Une induction automatique, auto-dévalorisatrice, rabâchée, destinée à effacer la pensée et la capacité à construire. Une machine à conformisme, à broyer la diversité, l’innovation, l’avenir.

                  Au lieu de 40, ou 25, marionnettes serviles et carriéristes, prenons le temps de réfléchir sans effroi à un gouvernement de 200 ministres ayant de réelles capacités de manoeuvre chacun dans leur domaine, et de réelles possibilité de résoudre les problèmes du pays, assortis d’une équipe complète autour du premier ministre pour assurer la cohésion de l’ensemble. L’idée à première lecture peut sembler absurde, mais... est-ce vraiment plus absurde de croire qu’un gouvernement sera plus efficace juste parce qu’il serait moins nombreux ?

                  Est-il absurde de penser que les causes de l’impuissance gouvernementale ne résident pas là où l’auteur les cherche ?


                  • Fergus Fergus 20 novembre 2013 14:00

                    Bonjour, Fred59.

                    L’efficacité du gouvernement est un autre problème. Cela dit, pas tout à fait, car plus l’on met sur pied une équipe pléthorique, plus on augmente :

                    - d’une part les risques de conflits entre les ministres de tutelle et leurs ministres délégués ;

                    - d’autre part les couacs nés, ici de l’inexpérience, et là des redondances ou a contrario des carences dans des domaines de compétence mal délimités.

                    A cet égard, le fonctionnement de cette équipe gouvernementale a, depuis juin 2012, été une belle démonstration des risques liés à cette dispersion.

                    Vous écrivez « Est-il absurde de penser que les causes de l’impuissance gouvernementale ne résident pas là où l’auteur les cherche ? » Vous avez raison, les causes profondes sont ailleurs, et notamment dans le mode de gouvernance personnel de Hollande. Mais reconnaissez que les dysfonctionnements gouvernementaux n’ont pas arrangé ses affaires.


                  • Fred59 20 novembre 2013 17:30

                    Oui, j’en conviens et beaucoup de lecteurs aussi !

                    mais voici quelques causes tout aussi déterminantes qui affaiblissent leur capacité à agir :
                    - Absence de souveraineté, aliénation à des accords ou influences économiques ou diplomatiques
                    - Les ministres s’expliquent peu et ne s’appuient pas sur un soutien clair de leur peuple.
                    - Technicité extrême et ridicule de chaque décision, vidant la politique de son sens.


                  • Fergus Fergus 20 novembre 2013 17:58

                    @ Fred59.

                    D’accord avec vous sur ces derniers points. Il serait temps que les politiques comprennent que le peuple a grandi, qu’il comprend désormais mieux les enjeux et qu’il décode la com’ de ceux qui tentent de l’enfumer. Sans doute sommes-nous à un tournant des relations entre la population et ceux qui la gouvernent.

                    Bonne fin de journée.


                  • ETTORE ETTORE 20 novembre 2013 14:29

                    Ouvrir ce grand cirque au public.

                    on y verrait les « Grands » parader sur les tapis de soie et les autres s’y signaler par moult révérences et courbettes .
                    Au moins on s’aurait qui lèche qui .
                    Parce que là, j’avoue que dans ce mélange de langues humides et fétides qui caractérise nos gouvernants, chez qui le décorum du poste prévaut sur l’intérêt de la nation, me donne l’impression d’assister au bal des faux culs costumés.
                    Comment pouvez vous vous faire valoir de gérer un pays, si dans votre propre famille politique, vous êtes obligé de passer le plus clair de votre temps à regarder derrière votre dos, plutôt que de consacrer le temps de votre mandat, à éclaircir l’horizon de votre peuple. ?

                    • Fergus Fergus 20 novembre 2013 14:41

                      Bonjour, Ettore.

                      Un « bal des faux culs costumés », l’image est malheureusement réaliste. La plupart de ceux qui composent le personnel politique est en effet beaucoup plus préoccupée par des considérations de carrière que par le bien public. Inutile d’aller chercher plus loin les raisons du manque de courage politique, et la source des petits arrangements et des compromissions de nature à faciliter l’assouvissement des ambitions. Tout cela est assez pathétique.


                    • Bonneteau 20 novembre 2013 15:06

                      «  – Pascal Canfin, deux « collaborateurs » de Laurent Fabius, l’un ministre délégué chargé des Affaires européennes, l’autreministre délégué chargé du Développement, aucun des deux n’ayant jusque-là réussi à se faire connaître des Français dans le cadre de leur action gouvernementale. »


                      @pcanfin s’est fait remarquer pour certains prises de positions symboliques. Par exemple :

                      Le Canard Enchaîné a révélé que Pascal Canfin, ministre délégué au Développement, ne s’est pas rendu au Mali le 27 avril, contrairement à ce qui était prévu. Il a refusé d’embarquer dans l’avion qui expulsait un Malien, condamné pour viols. Source : http://nord-pas-de-calais.france3.fr/2013/04/30/le-ministre-nordiste-pascal-canfin-refuse-d-embarquer-dans-un-avion-avec-un-malien-expulse-243529.html

                      Par contre, sur l’accord de libre échange entre l’Union Européenne et le Canada, alors que le quotidien canadien par excellence lui décerne au même moment la palme du pire pollueur de l’OCDE, on l’attend toujours. Il a jusqu’à la fin de conférence sur le climat pour dénoncer cette hypocrisie et ainsi lui donner le retentissement qu’elle mérite. Cf l’Union Européenne, le Canada, et les Bisounours (AgoraVox)

                      • Fergus Fergus 20 novembre 2013 15:52

                        Bonjour, Bonneteau.

                        En résumé, vous confirmez que l’action de Canfin est pour le moins dérisoire. Merci pour les liens.


                      • Marais 20 novembre 2013 15:26

                        Bonjour Fergus,

                        Vous avez écrit : "Christiane Taubira, victime comme chacun sait de scandaleuses attaques racistes venues de l’extrême-droite et de la frange la plus intolérante de la droite républicaine« .

                        Est-ce que vous parlez du fait que Christiane Taubira ait été traitée de guenon ? Je suis désolé de vous l’apprendre, mais non, ce n’est pas raciste. Voilà pourquoi :

                        A partir de 1668, les Fables de Jean de la Fontaine sont publiées. Les personnages de ses fables sont pour l’essentiel... des animaux. Il s’agissait de critiquer des attitudes condamnables de personnes, y compris le roi, par le biais d’animaux auxquels on prêtait des caractéristiques humaines (le lion est le roi des animaux, la fourmi est travailleuse, le renard est malin...). Le singe y est également présent.

                        Plus tard, Napoléon III a été caricaturé en singe, de même que le président de la République Française Armand Faillière. D’autres, comme Nicolas Sarkozy, François Hollande, ou George Bush, ont également été caricaturés en singes.

                        Charles de Gaulle aurait traité les Français de veaux...

                        Donc j’aimerais savoir où est le problème exactement ? Une ministre noire a été ridiculisée. Vous devriez vous réjouir. Elle est mise sur le même plan que François Hollande ou Nicolas Sarkozy, deux présidents de la République.
                        D’autre part, la politique de Chritiane Taubira n’est pas au-dessus de tout soupçon : elle a mis en place le mariage pour tous. Un grand nombre de Français étant absolument contre, il est normal qu’ils manifestent leur mécontentement.
                        Or, comme les Français n’ont plus une relation privilégiée avec les journaux, les élus nationaux ou les syndicats, bref tous ceux qui devraient les représenter et les défendre, il arrive ce qui est arrivé.

                        Pour l’instant, nous sommes dans la violence symbolique, où le président de la République a été sifflé le 11 novembre, où l’on traite Christiane Taubira de guenon. L’Histoire l’a prouvé, l’Homme est violent par nature. Aujourd’hui, les casseurs d’écoportails font dans la violence réelle.

                        Pour finir, je citerai de Jules Ferry, ministre de l’Instruction puis des Affaires étrangères et des colonies sous la IIIe République : »Il faut dire ouvertement que les races supérieures ont un droit sur les races inférieures".

                        PS : j’ai lu un programme du parti nazi. Il est clairement à gauche. Est-il possible que le pacte germano-soviétique soit un pacte entre deux totalitarismes de gauche ? Cela expliquerait bien des choses...


                        • Fergus Fergus 20 novembre 2013 16:04

                          Bonjour, Marais.

                          En appeler à La Fontaine, il fallait oser ! Nombre de ses fables sont caractérisées par un anthropomorphisme à visée didactique qui met tous les humains sur le même pied par le truchement des animaux qui les représentent. Même chose pour le Roman de Renart. Ces œuvres n’ont strictement aucun rapport avec l’identification récurrente, et évidemment connotée, d’une personne noire avec un singe, ce rapprochement délibérément ayant pour but de mettre la femme et l’animal sur le même plan.

                          Rien à voir non plus avec les moqueries dont ont pu faire l’objet des gouvernants comparés avec des animaux pour les qualités ou les défauts que l’on prête symboliquement à ces animaux. Il s’agit là de moqueries satiriques non liées à la couleur de peau ou à l’origine ethnique des personnes visées. 


                        • francesca2 francesca2 20 novembre 2013 16:33

                          Bonjour


                          Fergus, vous voulez un autre  rapprochement ayant pour but de mettre la femme et l’animal sur le même plan ?

                          Un conseiller municipal du FRONT DE GAUCHE -un conseiller municipal, pas une gamine de douze ans- écrivait il y a quelques mois qu’il fallait briser les os de la truie Marine Le Pen.
                          Briser les os de la truie et personne pou dénoncer l’appel au meurtre, la « haine nauséabonde », l’indicible intolérance. 
                          Ni médias, ni politiques, ni vous.


                        • Fergus Fergus 20 novembre 2013 16:39

                          Bonjour, Francesca.

                          Vous avez raison d’être indignée, ce propos était inacceptable et je crois l’avoir dénoncé comme tel dans des commentaires. Aucune personnalité politique, quel que soit son bord, ne se grandit en utilisant de telles injures vis-à-vis d’un adversaire, a fortiori lorsqu’il est à la tête d’un parti reconnu par les institutions de notre pays. 


                        • francesca2 francesca2 20 novembre 2013 17:00

                          Oki, si vous l’avez fait -et je n’ai aucune raison de le mettre en doute- je retire le « vous ». 


                        • Marais 20 novembre 2013 17:26

                          Rebonjour Fergus,

                          On dit bien de De Gaulle qu’il était pour et contre l’Europe, alors pourquoi ne pas utiliser La Fontaine et ses fables, au moins cela le dépoussiérera...
                          Et la question centrale est de savoir si cette image du singe est encore raciste envers les noirs. Est-ce que le contexte s’applique encore ? Peut-on dire que les Français sont encore antisémites, par exemple ? Que les élus de gauche sont pour la colonisation ?

                          N’est-ce pas de la paranoïa que de voir du racisme là où il n’y a plus forcément ? Je vous le rappelle, la colonisation sous la IIIe République est venue de la gauche, et ce sont des élus de gauche qui battent leur coulpe sur la colonisation. La gauche était raciste, aujourd’hui il y a en son sein des antiracistes. Le passé peut juste être cela : le passé.

                          Mais cette polémique est très utile, c’est vrai : elle permet de faire oublier la situation désastreuse du pays du pays aux gens de gauche.


                        • Fergus Fergus 20 novembre 2013 19:20

                          @ Marais.

                          « la question centrale est de savoir si cette image du singe est encore raciste envers les noirs ». Désolé, mais je ne peux aller au delà de cette phrase.

                          Bonne soirée.


                        • Michel DROUET Michel DROUET 20 novembre 2013 15:40

                          Bonjour Fergus

                          Merci pour cet article

                          En fait, au gouvernement comme dans les assemblées locales (départements, régions, grandes villes ou itercos), on assiste à ce savant saupoudrage en hommes et femmes (la sacro sainte parité) et entre les différentes tendances d’une majorité : il faut bien récompenser les mouvances ou les micros partis qui au prix parfois de contorsions et de renoncements ont su voler au secours de la victoire. Ajoutons à cela la représentation des différentes provinces qui ont bien voté et on obtient des gouvernements qui ont une forme de cohérence, mais pas celle qu’il faudrait pour règler les problèmes du pays

                          La compétence dans tout cela ? Ce n’est pas la préoccupation première ! Cela explique le poids de la technostructure et des grandes écoles qui forment nos vrais dirigeants : ceux des administrations de l’Etat.


                          • Fergus Fergus 20 novembre 2013 16:08

                            Bonjour, Michel.

                            Entièrement d’accord votre commentaire. C’est effectivement ainsi que fonctionnent nos institutions politiques aux différents niveaux du millefeuille. Avec à la clé toutes les perversions liées au clientélisme et à l’existence de baronnies locales. Un grand coup de balai serait nécessaire dans ces écuries d’Augias.


                          • Fergus Fergus 20 novembre 2013 16:35

                            Bonjour, Joyeusetés.

                            Merci pour le lien. Effectivement, il y a des parasites insatiables, et ceux là n’appartiennent pas au règne animal.


                          • Klisthène 2017 Kxyz 20 novembre 2013 16:38

                            un gouvernement de 17 membres suffiraient largement avec un cadre concernant les frais et les collaborateurs.
                            - 1er ministre
                            - porte parole et relation avec le parlement
                            - Ministre de l ’ écologie et au développement durable
                            -Ministre aux affaires internationales et la coopération
                            - Ministre des finances
                            - Ministre chargé des affaires européennes
                            - Ministre de la Justice
                            - Ministre de la sécurité publik
                            - Ministre de la défense
                            - Ministre de l instruction publik
                            - Ministre à l alimentation agriculture et des pêches
                            - Ministre du travail et affaires sociales pme et formation professionnelle
                            - Ministre aux solidarités et citoyennetés famille jeunesse femme et personnes âgées
                            - Ministre à la santé
                            - Ministre de la recherche et enseignement secondaire
                            - Ministre de l ’ économie numérik et nouvelles technologies
                            - Ministre des arts et patrimoines et affaires culturelles

                            vous divisez frais de fonctionnement de l ’ Elysée par 2 sous deux ans et 3 à partir de 2016
                            Enfin vous réduisez le nombre de députés..vous reformez le sénat sous sa forme actuelle ainsi et supprimer le Conseil économik et social.


                            • Fergus Fergus 20 novembre 2013 17:07

                              Bonjour, Kxyz.

                              D’accord avec vos propositions. Même si les attributions peuvent être quelque peu différentes, le nombre de 17 ministres me semble tout à fait indiqué, et la réduction du nombre des députés une évidence tant cet effectif pléthorique est sans utilité pour le travail législatif dès lors que les députés, sans possibilité de cumul, peuvent se consacrer à plein temps à leur mission.

                              Supprimer le CESE ? Là, vous êtes dur car il faudra pour beaucoup trouver une autre maison de retraite.


                            • Klisthène 2017 Kxyz 20 novembre 2013 17:38

                              je sais pour le cese.. vous auriez pu évoquer aussi les sénateurs..je n ai pas précisé que leur privilèges seraient supprimés ça va de soi..
                              pour les intitulés c ’ est une base elle est modifiable..


                            • Fergus Fergus 20 novembre 2013 19:23

                              Bonsoir, Kxyz.

                              Personnellement, je souhaiterais que le Sénat ne soit pas supprimé comme le demandent certains, mais réformé de manière à en faire une chambre des régions, un peu sur le modèle du Bundesrat allemand représentatif des Länder.


                            • Klisthène 2017 Kxyz 21 novembre 2013 13:47

                               tout comme vous une réforme avec un mix de représentants des régions et un mix de ce qu’ on appelle société civile .


                            • Le421 Le421 21 novembre 2013 14:19

                              Pour ce qui est du Sénat, il serait intéressant de savoir combien coûtent les sénateurs, d’une part, et la pléthore de planqués qui sommeillent et, pour certains quand même, s’activent autour de ces gens.
                              Combien de personnes avec un salaire conséquent pour un seul sénateur ??


                            • A. Nonyme A. Nonyme 20 novembre 2013 16:54

                              Bonjour Fergus.
                              Implacable démonstration et en poussant le bouchon un peu plus loin, vous auriez pu nous parler de ceux qui s’agitent mais ne brassent que de l’air comme le Montebourg...
                              Et pendant ce temps, la première préoccupation du 1er Ministre et du président est de placer des hommes à eux comme tête de liste aux européennes...
                              Bref, en plus des ministres fantomatiques, le pays est dirigé par le maire de Nantes et le 1er secrétaire du PS...


                              • Fergus Fergus 20 novembre 2013 17:11

                                Bonjour, A. Nonyme.

                                Vous êtes dur avec Montebourg, nul mieux que lui ne porte la marinière.

                                Quant aux amis qu’il faut placer, c’est un vieux classique. On espérait que les socialistes auraient compris les leçons du précédent quinquennat, cela n’a manifestement pas été le cas.

                                Merci pour le lien.


                              • dixneuf 20 novembre 2013 18:52

                                à Fergus : « compris les leçons du précédent quinquennat, » N’auriez-vous pas dû écrire « des précédents... »


                                • Fergus Fergus 20 novembre 2013 19:24

                                  Bonjour, Dixneuf.

                                  Vous avez raison, mais le précédent a tellement mis en lumière d’excès de toutes sortes qu’il semble un archétype de ce qu’il faut ne pas faire.


                                • christian pène 20 novembre 2013 19:34

                                  George Pau Langevin a un emploi fictif dont la dénomination est risible.......provoque un phénoménal éclat de rire : ministre de la réussite éducativ.e.....

                                  Vu les succès en matière de qualité scolaire , il était en effet temps , d’autant plus que quand on regarde les ministres et parlementaires , on se dit que finalement pour prononcer OUI ou NON , pas besoin d’avoir son bac.....même dévalué post-soixante huitard.... ;

                                  Elle est si discrète la ministre , qu’elle n’encourt même pas les quolibets !


                                  • Fergus Fergus 20 novembre 2013 22:50

                                    Bonsoir, Christian.

                                    Fort heureusement, ils ne sont pas aussi nuls, et certains ministres donnent, quoi qu’on en dise, énormément de temps et d’énergie à leur activité. Idem pour beaucoup de députés qui ne se contentent pas de se montrer en séance mais participent activement aux travaux de commission.


                                  • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 21 novembre 2013 05:25

                                    Bonjour Fergus, très bon article qui nous rappelle aussi que dès la nomination du gouvernement, il était dit haut et fort que le grand nombre de ministres et de sous-fifres ne coûtait pas plus cher que le précédent moins fourni... Sauf que le Conseil constitutionnel a retoqué la baisse de salaire des ministres donc l’équipe Hollande coûte bien plus cher en impôts ! Et dans la période que nous vivons, il n’est pas étonnant, que ceux à qui on demande des sacrifices le ressentent comme du mépris.  


                                    • Fergus Fergus 21 novembre 2013 09:06

                                      Bonjour, Jean-François.

                                      Le coût de l’équipe gouvernementale est évidemment très marginal rapporté au budget de l’Etat. Mais il n’en est pas moins symbolique de l’état d’esprit de l’exécutif en période de crise.

                                      De même, que cette équipe coûte plus ou moins cher que celle du quinquennat précédent n’a guère d’importance en soi, eu égard aux sommes concernées, mais cela montre que les leçons du passé n’ont pas été retenues par MM. Hollande et Ayrault.

                                      Sans doute n’y a-t-il pas de mépris pour les classes populaires, mais vous avez raison de souligner que cela contribue pourtant à en donner l’impression.


                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 novembre 2013 07:19

                                      Fergus,

                                      Bonne propagande européiste pour dissimuler le plus longtemps possible qui tire vraiment les ficelles....

                                      Fustiger les élus et les Ministres, pour éviter de parler des non - élus de Bruxelles qui décident pour la France, «  France : les trois réformes exigées par Bruxelles »
                                      Hollande et son gouvernement ne décide de rien du tout d’important.

                                      Les accords Transatlantiques, c’est Hollande qui décidera ? Nada ! Et pas même les Parlements ! «  Les Parlements nationaux ne seront pas consultés »


                                      Et au dessus des non élus de Bruxelles, qui tire les ficelles ? «  Le Trésor américain rappelle les Européens à l’ordre » . Vous vous souvenez de la Taxe Tobin ?
                                      Plusieurs Etats européens voulaient la mettre en place :« No ! You can’t »
                                      On n’entend plus parler de la taxe Tobin. Fin de partie.

                                      A quoi sert de faire miroiter qu’avec un autre gouvernement, les choses iraient mieux, alors qu’il ne décide de plus rien d’important et applique ce qui est décidé ailleurs par des non élus et par les USA ?

                                      Si on suit les plans d’Angela Merkel, il n’y aura plus besoin de gouvernement du tout, quelques fonctionnaires suffiront : « Les grands projets d’Angela Merkel pour l’Europe »

                                      « Si elle l’emporte, ils vont changer fondamentalement l’ Union européenne.
                                      Vaste contrôle communautaire des budgets nationaux, de l’endettement public dans les 28 pays, des réformes nationales visant à accroître la compétitivité et la mise en oeuvre des réformes sociales ».

                                      En clair, encore moins de pouvoirs pour les Gouvernements et les Lois Hartz à tous les étages.
                                      Mais tout cela ne semble guère vous intéresser...., ou alors, vous n’avez jamais lu les Traités européens ?


                                      • Fergus Fergus 21 novembre 2013 09:12

                                        Bonjour, Fifi.

                                        L’Europe tire les ficelles, voilà une réalité dont peu de lecteurs de ce site doutent encore. Et il existe dans les tiroirs des projets encore plus négatifs pour les travailleurs européens, voilà une information qui est également connue et qui mérite sans doute une mobilisation des peuples afin de contrer ces dérives libérales.

                                        Mais quel rapport avec l’article ? Doit-on arrêter de soigner la bronchite d’un malade au motif qu’il est menacé par une grave encéphalite ?


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 novembre 2013 18:57

                                        Frgus,
                                        Le rapport avec l’article, c’est de faire du franco-français, pour éviter de poser la question de la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN.


                                      • Fergus Fergus 21 novembre 2013 19:05

                                        @ Fifi.

                                        Je comprends la nécessité de se questionner sur le maintien de la France dans la Zone euro et même dans l’UE, mais c’est une autre question, plus vaste et plus grave, qui ne peut être mélangée avec le sujet de l’article qui ne s’attache qu’à une des facettes des dérives du pouvoir.

                                        Bonne soirée.


                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 novembre 2013 07:25

                                        Pour comprendre ce que signifie « réformes sociales » dans la tête d’Angela Merkel, le mieux est de regarder l’exposé d’Annie Lacroix Riz, sur les origines et les objectifs de l’ Union européenne.
                                        Son intervention dure 30 minutes, c’est le 1er exposé de la table ronde :

                                        « Les origines et les objectifs de l’ Union européenne »


                                        • Fergus Fergus 21 novembre 2013 09:15

                                          @ Fifi.

                                          Merci pour ce lien. Un mot encore : je n’adhère que de manière très marginale aux thèses d’Asselineau.

                                          Bonne journée.


                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 novembre 2013 19:11

                                          Fergus,
                                          J’avais bien compris qu’ Asselineau n’était pas votre tasse de thé !

                                          Mais vous ne vous intéressez pas pour autant aux deux autres Partis qui veulent aussi sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN : le Pôle Renaissance Communiste en France et le M’PEP.

                                          Les européistes se repèrent facilement, ils ne citent jamais aucun texte, ni aucun Traité, ni aucun article des Traités. Quand ils critiquent l’UE, ils évitent soigneusement de citer l’article 50 :

                                          « Tout Etat membre peut décider de quitter l’ Union. »

                                          « Article 50 du Traité sur l’ Union européenne ».

                                          Ils évitent soigneusement de dire que Chavez était patriote ++++, qu’il défendait l’indépendance et la souveraineté du Venezuela, et qu’il avait dévalué 4 fois la monnaie, le bolivar, en 14 ans.

                                          Et ils font croire qu’avec un autre gouvernement, les choses seraient tout à fait différentes et passent leur temps à écrire des articles franco-français, pour ne jamais poser la question de la souveraineté.
                                          C’est exactement ce que vous faites....


                                        • Fergus Fergus 21 novembre 2013 19:28

                                          @ Fifi.

                                          Je vais vous faire une confidence qui n’en est pas une car je l’ai déjà écrit : me sentant aussi proche d’un Danois que d’un Provençal, d’un Autrichien que d’un Charentais, je suis un chaud partisan du fédéralisme européen. Pas sur les bases de cette Europe là, bien trop libérale à mon goût, mais sur celles d’un continent construit sur de véritables normes sociales.

                                          Pour ce qui est de l’euro, je crois qu’il peut être sauvé si la France trouve des alliés pour contrer Merkel. En aura-t-il le courage ? Je crains fort que non.


                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 novembre 2013 06:45

                                          Fergus,

                                          On peut vivre dans les illusions longtemps...

                                          Il n’y a aucun moyen de transformer l’ Union européenne, à cause de l’article 443-3 IV, qui impose l’unanimité des 28 pays pour tout changement, « un seul Etat peut s’opposer à tout changement. »

                                          Vous n’obtiendrez jamais des Anglais qu’ils prennent la moindre mesure contre la Finance.

                                          Vous n’obtiendrez jamais que l’ Allemagne, ou l’ Autriche dévaluent l’euro, ou modifient les statuts de la BCE, ou acceptent de payer pour les pays du sud.

                                          Vous n’obtiendrez jamais de l’ Allemagne, de l’ Autriche et des Pays Bas de revenir sur les directives Bolkeistein , ou sur leur fiscalité pour les entreprises.

                                          Vous n’obtiendrez jamais du Luxembourg ou des Pays-Bas la moindre mesure contre les paradis fiscaux. etc, etc

                                          Ce que vous vous refusez à comprendre, c’est que les Etats européens n’ont pas les mêmes intérêts, les mêmes atouts et les mêmes cultures...

                                          On peut se sentir proche des Grecs, ou des Irlandais, mais vous ne les transformerez jamais en Allemands. C’est comme ça, ils fonctionnent autrement.

                                          C’est cela l’utopie des Empires, vouloir que tous les peuples deviennent des Allemands, qu’ils parlent tous anglais, consomment comme les Américains, aient la même monnaie, les mêmes lois et règlements.

                                          L’exemple de l’ URSS n’est pas suffisant ?

                                          Vous niez la spécificité des peuples, comme tous ceux qui croient qu’il suffit de créer des Empires pour supprimer les différences de culture.
                                          Il n’y a pas de peuple européen, il n’y en aura pas de sitôt, ce qui ne veut pas dire qu’il faut s’ignorer ou se détester.

                                          Tous les Empires ont explosé, exactement pour cette raison, et l’ Union européenne explosera aussi.

                                          Il est infiniment plus simple de sortir de l’ UE, et de remettre en route des accords de coopération avec certains pays européens, ou d’autres pays, sur d’autres bases économiques.

                                          PS : Si vous reprenez l’enchaînement des Traités européens, le Traité de Rome a été signé sans referendum. Le Traité de Maastritch portait sur l’élargissement, celui de Lisbonne sur la Constitution européenne.

                                          Jamais les peuples européens n’ont été consultés sur le principe même de la construction européenne.

                                          C’est le principe de base des Empires, regroupent toujours des peuples sans leur accord.
                                          Ils ont toujours la même origine : le goût du lucre et du pouvoir. Et la même fin, leur explosion.

                                          « La tragédie de l’euro » Asselineau explique comment et pourquoi tous les Empires ont explosé.


                                        • Fergus Fergus 22 novembre 2013 09:33

                                          Bonjour, Fifi.

                                          « Il n’y a aucun moyen de transformer l’ Union européenne, à cause de l’article 443-3 IV, qui impose l’unanimité des 28 pays pour tout changement,  un seul Etat peut s’opposer à tout changement. »

                                          C’est pourquoi il faut envisager une coalition des pays du sud pour contraindre les pays du nord à  jeter les bases d’un nouveau traité beaucoup plus centré sur le social. Tout est une question d’équilibre : en cas de refus de ces pays, l’UE courrait le risque d’un éclatement qui remettrait tous les pays en situation de concurrence avec la possibilité, pour les pays du sud, de dévaluer leur monnaie avec pour conséquence de tailler des croupières dans une économie allemande que cet éclatement mettrait en très grande difficulté, difficulté aggravée par les énormes problèmes démographiques qui se profilent outre-Rhin. Bref, un éclatement ne ferait sans doute que des victimes. D’où la probabilité d’une négociation pragmatique en, cas de coup de force des pays du sud. A cet égard, le fait que Merkel ait accepté contre son gré de céder au SPD sur la création d’un Smic horaire à 8,5 euros est une colossale démonstration du fait qu’elle ne peut pas s’opposer à tout en permanence dès lors qu’ »on lui met le couteau sous la gorge.

                                          Vous me parlez d’Empire et d’URSS. Je ne veux rien de cela, je suis pour une Europe fédérale, mais constituée d’états qui gardent une large part de leurs prérogatives dans la plupart des domaines. Rien à voir dans mon esprit avec une concentration des pouvoirs en un lieu unique. Et je suis pour la survie des cultures et des langues de cette Europe, ces cultures et ces langues qui en font la diversité et le charme.

                                          De même, je suis pour un renforcement des pouvoirs du parlement européen, et la mise en place, sur le modèle des états primo-ministériels parlementaires, d’un exécutif directement issu des élections européennes et non de cooptations occultes entre chefs des états constitutifs de l’Union.  Pour la transformation également de la BCE afin qu’elle puisse, à l’instar des Etats-Unis ou de la Chine, agir sur l’euro afin de rendre les productions européennes plus compétitives.

                                          Utopie ? Peut-être. Mais je disparaitrai  sans doute avec elle.


                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 22 novembre 2013 17:24

                                          Fergus,

                                          L’Europe est une notion géographique, ce bousin s’appelle « Union européenne ».

                                          Vous dites que si l’ UE éclate, les pays se retrouveront en situation de concurrence.
                                          Mais c’est parce qu’ils sont déjà en situation de concurrence totale entre eux et avec le reste du monde, qu’ils sont ruinés !
                                          Les directives européennes sur l’austérité les achève.

                                          La souveraineté, on l’a pleine et entière, ou on ne l’a pas.

                                          Vous confondez coopération entre états souverains et intégration, qui impose la fin des souverainetés.

                                           


                                        • Fergus Fergus 23 novembre 2013 09:15

                                          @ Fifi.

                                          Sur l’Europe, je vous renvoie au commentaire que je viens de poster à la fin de ce fil en réponse à l’un de vos messages.


                                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2013 07:32

                                          Fergus,
                                          Je vous remercie de votre réponse, vous souhaitez une Europe à 5 ou 6 avec les pays du sud.

                                          Dans le cadre des Traités européens, autant dire que rien n’est prévu pour ce genre de chose.

                                          Mais le fond du fond de votre idée, ce n’est pas de reconnaître la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes, c’est d’en fourguer quelques -uns dans un autre système supranational, plus petit, mais pas différent dans son essence et son organisation.

                                          C’est commun à tous les Partis politiques qui veulent « Une autre Europe ».
                                          Ils ne remettent absolument pas en cause le principe de supranationalité qui est la base de l’UE.

                                          C’est ce qui nous différencie : le droit des peuples à l’indépendance et à la souveraineté, qui est le droit des peuples à disposer d’eux mêmes. Tout projet supranational n’a pour objectif que d’enlever ces droits.


                                        • Fergus Fergus 24 novembre 2013 13:20

                                          @ Fifi.

                                          Non, je ne suis pas partisan d’une Europe à 5 ou 6, mais d’une Europe à 15 ou 20 constituée d’états-nation fédéraux mais effectivement contraints par des critères de convergence en matière économique et fiscale, les autres domaines restant du domaine de la souveraineté de chaque état. Perdre une partie de cette souveraineté ne me poserait aucun problème (c’est déjà largement le cas) si cela se faisait dans le cadre d’une UE rebâtie, via un nouveau traité constitutionnel, sur des bases nettement plus sociales.

                                          Bonne journée.


                                        • kimbabig 24 novembre 2013 23:22

                                          Bonsoir Fergus,

                                           

                                          L’enfer est pavé de bonnes intentions. Notre enfer à tous est pavé des « bonnes intentions » que vous partagez, et encore, on commence juste à sentir la chaleur des flammes.

                                           

                                          Vos idées sur l’europe sont extrêmement malsaines et dangereuses, surtout lorsqu’elles sont combinées avec votre souhait de voir la France renoncer à sa dissuasion nucléaire.

                                           

                                          Vous souhaitez « une coalition des pays du sud pour contraindre les pays du nord à jeter les bases d’un nouveau traité beaucoup plus centré sur le social ». Mécaniquement vous voulez contraindre les pays du Nord à financer le social dans les pays Méditerranéens dont l’économie s’écroule, ne supportant la concurrence à monnaie égale avec les premiers (surtout vu le niveau auquel caracole cette monnaie), alors que ces pays « nordiques » l’ont toujours refusé, et que, par exemple, la triomphale réélection de la chancelière teutonne montre l’attachement du peuple Allemand à ce refus.

                                           

                                          Si le SPD a pu imposer un salaire minimum, il est, à l’unisson d’une large majorité de la population Allemande, farouchement hostile à tout assouplissement de la politique monétaire pour donner de l’air aux pays Méditerranéens et aux transferts financiers massifs et permanents en direction de ces pays qui seraient nécessaire pour éviter de les acculer à la ruine.

                                          http://www.agefi.com/une/detail/archive/2013/november/artikel/les-officiels-de-la-bce-font-valoir-le-ralentissement-de-linflation-pour-justifier-la-baisse-des-taux-sans-convaincre.html

                                           

                                          Comme l’a récemment rappelé Olivier Berruyer « Un pays qui file 100 milliards à un autre, comme ça, sans rien en échange, ça s’est jamais vu, à moins d’une invasion militaire. »

                                           

                                          Voilà donc à quelle extrémité mènera la folie européiste si l’on a pas le bon sens de s’en débarrasser avant. Une union européenne, que ce soit sous cette forme ou sous une autre, aura toujours pour principale tare de regrouper des pays dont les intérêts vitaux sont contradictoires, donc quelque soit la décision que cette union puisse prendre, cette décision sera nuisible pour la majorité de la population dans un certain nombre de pays.

                                           

                                          Arrivera le moment de faire comprendre à certaines majorités nationales sûres de leur bon droit qu’elles sont minoritaires au niveau supranational. Ce genre de processus ne se fait jamais dans la douceur.

                                           

                                          Faire une union européenne, c’est mettre ses pays membres à la fois dos au mur et face à face.

                                          Et vous voulez en prime retirer à la France ses armes les plus efficaces !

                                           

                                          En fait, vous prônez sans le vouloir tout ce qui nous mènera à subir le sort de nos grands-parents pendant la guerre de 40 !


                                        • Fergus Fergus 25 novembre 2013 08:22

                                          Bonjour, Kimbabig.

                                          En matière d’Europe, personne ne dispose de la bonne martingale. Je ne veux pas faire financer les états du sud par les états du nord, mais que soient mis en place des critères de convergence qui permettent à terme de supprimer les différences trop criantes, notamment pas le biais du salaire minimum. L’Allemagne ne serait pas dans sa situation économique actuelle si elle n’avait pas joué perso. En admettant que ses voisins aient, il y a 10 ans, adopté la même ligne politique, l’Allemagne elle-même serait aujourd’hui au bord du chaos.

                                          Vous évoquez les dernière guerre. C’est pour cela que je reste farouchement pro-européen, même si l’UE actuelle ne me convient pas. Mais aussi imparfaite soit-elle, elle est sans doute un moindre mal car elle maintient les conditions d’une paix continentale. Cela n’empêche pas d’espérer des améliorations significatives dans la prise en compte des aspirations sociales.

                                          Pour ce qui est du nucléaire militaire, vous m’avez mal lu : je ne suis pas pour sa disparition, mais pour diminuer la voilure à un niveau suffisant pour que cette arme reste dissuasive.

                                          Merci pour votre commentaire.


                                        • kimbabig 27 novembre 2013 00:19

                                          Bonsoir Fergus,

                                           et merci pour votre courtoisie.

                                          Je suis d’accord avec vous quand vous dites que personne n’a la bonne martingale en matière d’europe, c’est bien pour cela... que le jeu n’en vaut pas la chandelle. C’est, entre autres, une des raisons qui me pousse à être farouchement anti-européen (dans le sens ou je suis hostile à toute forme de construction supranationale européenne, bien entendu).

                                           

                                          A l’échelle nationale nous avons pu trouver un mode de fonctionnement qui, s’il est très loin d’être parfait et mécontentera toujours les râleurs franchouillards que nous sommes, n’est quand même pas si mal, notamment au plan social : nos grands-parents et nos parents ont pu obtenir, en 1936, 1945 et 1968 (sans parler de nos lointains aïeux qui ont fait la Révolution et la Commune), un pacte social généreux par rapport à la situation d’autres pays.

                                           

                                          Or, le processus d’intégration européenne est en train de détruire ce pacte social, c’était d’ailleurs un des buts (dissimulés) de ceux qui nous ont engagé dans ce processus : depuis ses débuts l’intégration européenne se fait sous la houlette des USA, de leurs banques et de leurs multinationales.

                                          http://mai68.org/spip/spip.php?article1760

                                          http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/04/12/26884267.html

                                          http://reseauinternational.net/les-grandes-arnaques/quand-la-cia-financait-la-construction-europeenne/

                                          http://www.lecanardrépublicain.net/spip.php?article338

                                          http://www.communcommune.com/article-monnet-schuman-peres-de-l-europe-ou-fils-des-americains-120120555.html

                                          http://ragemag.fr/20-ans-apres-crash-maastricht-experts-retrouve-boite-noire-44660/

                                           

                                          Dans un ensemble intégré le social dépend de la capacité des plus riches à le financer.

                                          http://russeurope.hypotheses.org/453

                                           

                                          Récemment j’avais expliqué à une amie Italienne que pour que pour que l’europe fonctionne sans austérité, il faudrait que l’Allemagne fasse en faveur des pays Méditerranéens le même effort financier que celui que réalise l’Italie du Nord fait pour l’Italie du Sud.

                                           

                                          Elle m’a répondu qu’il vaudrait mieux arrêter ces conneries d’europe tout de suite, parce que selon elle « la dernière fois qu’on a demandé aux Allemands de payer pour les autres on a vu comment ça s’est terminé ».

                                           

                                          Il est sûr qu’aujourd’hui avec la force nucléaire stratégique la France n’a de toutes façons plus rien à craindre de l’Allemagne ni de quiconque, et c’est bien cela qui nous garantit la paix. Pas la peine donc de s’enfermer dans une structure supranationale nuisible et antisociale pour cela. D’ailleurs, le pays d’europe qui est en paix depuis le plus longtemps refuse catégoriquement d’entrer dans cette construction et s’en porte à ravir.

                                          http://echelledejacob.blogspot.fr/2013/05/suisse-seule-vraie-democratie-directe.html

                                          http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202984688931-competitivite-la-suisse-caracole-en-tete-la-france-perd-du-terrain-600852.php

                                          Sans doute sa neutralité souveraine devrait-elle être prise en exemple, au lieu d’attendre benoîtement que nos chers voisins teutons abandonnent leurs principes monétaires qui leur vont peut-être très mais qui nous sont néfastes, et nous financent pour nos beaux yeux... ou pour notre protection nucléaire (j’en profite pour répondre aussi à votre post plus bas).

                                           

                                          Contrairement à ce que vous croyez, l’Allemagne ne bénéficie pas de facto de notre dissuasion. Si un tir nucléaire d’un ennemi quelconque sur Karlsruhe ou Kehl justifierait une riposte Française, car évidemment la France serait touchée, ça n’a pas à être le cas d’un tir sur Berlin ou Dresde, qui sont éloignées de la frontière.

                                           

                                          Cependant, si l’Allemagne n’a pas la bombe, elle a de très bons chimistes très certainement capables de concocter sur demande des saletés à côté desquelles l’arsenal de Saddam Hussein passerait pour une boîte de boules puantes...


                                        • kitamissa kitamissa 21 novembre 2013 11:27

                                          Et nous dans tout ça, la populace ...parce c’est bien comme ça que l’on est perçus par nos politiques , Enarques ou Polytechniciens , tous copains de promos et de réseaux d’amis au meilleures places , que l’on nomme ministre quand l’un d’eux ( Flamby 1er) pour l’instant...vu qu’on se demande si il va terminer son mandat !!!


                                          Bon eh bien nous on paie des impôts , beaucoup même, pour payer ces gens là !! 

                                          Pensez donc, Ministre ou Secrétaire d’Etat !! une bonne paie, un appart de fonction, chauffeur et larbins, belle retraite d’assurée, et puis plus tard , une place de député ou sénateur , ou ambassadeur quelque part !! 

                                          Et puis le truc pour durer, ne pas faire de vagues, fermer son clapet, se faire oublier, comme ça, pas d’emmerdes, 5 ans au chaud .....

                                          Jeunes gens qui lisez l’article, orientez vous vers la politique professionnelle , plutôt que vous emmerder a faire ingénieur ou un autre boulot de pointe souvent mal payé en début de carrière, faites politiciens ....vous Mesdemoiselles, c’est encore plus facile, si vous êtes d’un physique agréable, vous pouvez facilement être épaulées et propulsée à un bon poste sans passer par la case Ena ou l’X .....

                                          Poste bien payé, avenir assuré, vous serez respectée même si parfois de mauvaises langues balancent tout sur votre ascension !! ( de toute façon les mauvaises langues font les mauvais amants !! )

                                          Vive la Politique, vive la République, merci M’Sieur François !! smiley

                                          • Fergus Fergus 21 novembre 2013 11:48

                                            Bonjour, Kitamissa.

                                            Quel constat négatif ! Malheureusement assez largement fondé. Le personnel politique est en effet constitué pour l’essentiel de membres de coteries, de réseaux, de clubs où chacun est assuré des utiles renvois d’ascenseur le moment venu. Et c’est ainsi que l’on traîne des milliers d’individus qui devraient avoir giclé depuis longtemps si la finalité de la politique était réellement de gérer les affaires du pays au mieux des intérêts de la population et pas de ceux des élus ou des amis placés ici et là dans des postes juteux.

                                            « Merci, M’sieur François ! » est réducteur : ce remerciement devrait également aller vers ceux qui l’ont précédé.


                                          • Mania35 Mania35 21 novembre 2013 16:05

                                            Constat cynique mais qui s’applique à l’ensemble des responsables politiques et certains en profitent même pour se remplir les proches ou celles des copains : pratiquement tous les proches collaborateurs de Sarko sont poursuivis par la justice pour prises illégales d’intérêt ou détournement de biens publics, idem pour le FN dont tous les maires ont été poursuivis. Même Marion LE PEN dite « Marine » fait l’objet d’une enquête à Bruxelles car elle verse 5000€ par mois à son concubin en tant qu’adjoint parlementaire bien qu’il soit interdit de salarier un proche. 


                                          • Fergus Fergus 21 novembre 2013 18:06

                                            Bonjour, Mania.

                                            Merci de rappeler que presque tous les proches de Sarkozy sont en délicatesse avec la justice. Seule différence : certains ne sont pas encore mis en examen alors que d’autres le sont déjà, et parfois dans plusieurs affaires.

                                            Quant à Marion Maréchal-Le Pen, le fait est qu’elle est dans l’illégalité et devra en répondre.



                                            • Fergus Fergus 21 novembre 2013 18:07

                                              Bonjour, Kéké.

                                              Merci pour ce lien. Je vais aller signer cette pétition.


                                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 novembre 2013 19:34

                                              kéké,
                                              L’arme nucléaire n’est pas faite pour attaquer, mais pour éviter d’être attaqué.

                                              Vous feriez mieux de vous pencher sur les 172 milliards de niches fiscales..., et les 20 milliards qu’on va filer aux entreprises parce que les Banques refusent des prêts.

                                              « 172 milliards de cadeaux fiscaux »

                                              Sans parler de ce que demandent les pauvres céréaliers, les pauvres betteraviers, et les Chefs bretons de la Malbouffe pour compenser la fin ou la diminution des subventions et de la PAC, qui sont nos impôts itou qui passent par le budget européen...

                                              L’armée française va mal.

                                              Si elle est employée par Sarko ou Hollande à tort et à travers, c’est parce que nous sommes dans l’ OTAN, et qu’un certain nombre de petits malins se sont engouffrés dans « le droit d’ingérence » au nom des Droits de l’ Homme.

                                              Il n’existe pas de droit d’ingérence, on devrait dire « délit d’ingérence », ou mieux « crimes d’ingérence ».

                                              En Droit International, c’est la non - ingérence qui est un droit.

                                              « Table ronde sur la situation de la Défense française »


                                            • kimbabig 24 novembre 2013 21:58

                                              Avez-vous la moindre idée des conséquences d’un abandon par la France de sa dissuasion nucléaire ?

                                              Cette dissuasion nucléaire nous garantit que nous ne connaîtront pas le sort de nos grands-parents suite à l’invasion Allemande de mai-juin 1940. La posséder soi-même est une garantie supplémentaire, car contrairement aux autres pays européens, la France ne dépend pas de la dissuasion nucléaire US pour sa protection. Ne pas agresser les autres ni se mêler de leurs affaires mais disposer des armes les plus destructrices pour dissuader les autres de nous agresser ou de se mêler de nos affaires, voilà bien le meilleur moyen pour la France de rester en paix.

                                              Espérons qu’aucun gouvernement n’applique jamais l’idée saugrenue de renoncer à la dissuasion ! Ce serait de la folie furieuse !


                                            • Fergus Fergus 24 novembre 2013 23:03

                                              Bonsoir, Kimbabig.

                                              D’accord avec vous, mais réduire les dépenses liées à la force nucléaire ne signifie pas se priver de cette arme de dissuasion. Un parc pléthorique n’est pas plus dissuasif qu’un parc plus réduit qui suffirait à infliger des dégâts considérables à un ennemi potentiel.


                                            • kimbabig 24 novembre 2013 23:38

                                              Bonsoir Fergus, et veuillez m’excuser de vous avoir pris pour un partisan de l’abandon de la dissuasion, que ce soit dans ce post dans celui plus haut, que j’ai posté avant de voir votre réponse qui pourtant l’a précédé (mais je maintiens que vos idées sur l’europe sont dangereuses et malsaines bien qu’elles partent de bonnes intentions).

                                              Cela dit, la France ne compte pas pléthore de têtes nucléaires non plus, et une réduction du budget consacré à cet armement nuirait forcément à son efficacité, sachant que cet armement n’est efficace dans sa mission (dissuader les autres de nous agresser) que si ces autres sont convaincus de son efficacité (ce dont ils pourraient douter s’il est de notoriété publique que nous ne consacrons plus rien à son entretien et son développement.

                                              On peut toujours bluffer, mais il sera toujours possible de tomber sur quelqu’un qui saura que notre vieille pétoire humide que l’on a plus entretenu depuis un bail ne plus faire grand mal...


                                            • Fergus Fergus 25 novembre 2013 08:29

                                              @ Kimbabig.

                                              Excusez-moi également, je viens de répondre sur ce point plus haut avant lu votre commentaire ci-dessus.

                                              D’accord avec vous, les économies réalisables en matière nucléaire sont sans doute limitées.

                                              Un point qui n’est jamais abordé : le nucléaire français est un élément de négociation qui n’est jamais pris en compte vis-à-vis de l’Allemagne, or ce pays bénéficie de facto de ce bouclier. Il serait bon que cela soit régulièrement rappelé à Merkel.

                                              Bonne journée.


                                            • Pelletier Jean Pelletier Jean 21 novembre 2013 17:41

                                              De l’excellent Fergus .... comme d’habitude, il a beau fustigé mon camp, je ne peux que l’approuver sur ce point (et quelques autres d’ailleurs).... le PS se suicide avec ces pratiques d’un autre âge.... comment demander autant d’effort aux français et se laisser ainsi aller dans la dépense publique, car ces ministres qui ne servent pas à grand chose coûtent de l’argent.

                                              Pitoyable et hélas minable.... et sans intérêt pour la gouvernance. encore un archaïsme dont il faut impérativement se débarrasser.

                                               

                                              http://jmpelletier52.over-blog.com/

                                               

                                               


                                              • Fergus Fergus 21 novembre 2013 18:12

                                                Bonjour, Jean.

                                                Merci pour ton commentaire.

                                                J’avoue avoir très désagréablement surpris en constatant que Hollande reproduisait, et même amplifiait, les dérives des précédents mandats en matière de pléthore gouvernementale. Je pense (j’espère) qu’il saura, lors de l’indispensable remaniement du printemps prochain, mettre sur pied une véritable équipe resserrée pour affronter les enjeux en matière socioéconomique.


                                              • smilodon smilodon 22 novembre 2013 15:01

                                                Je crois qu’il y a 37 ministres dans ce gouvernement !... 37 salaires de ministres pendant 5 ans et 37 retraites de ministres jusqu’à la fin de leurs vies !... Un seul des lecteurs d« agora » pourrait-il nommer et situer au moins la moitié de ce « gouvernement », qui nous coûte et nous coutera « X » millions d’euros, à nous « citoyens contribuables » ??.... Allez, seulement 10 ministres sur nos 37 ??!!... Quelqu’un relève de défi ??... Là, dans le quart d’heure qui suit !... Pas après !... Le nom et le « ministère » de nos 37 ministres !...Vous avez 15 minutes !.... Pas plus !.... Allez-y !.. Allez-y donc !... Adishatz.


                                                • Fergus Fergus 22 novembre 2013 16:45

                                                  Bonjour, Smilodon.

                                                  Nous sommes donc d’accord sur ce constat : les membres du gouvernement sont beaucoup trop nombreux.

                                                  Pour ce qui est des retraites, je crois que vous faites erreur : il n’y a rien de particulier pour les ministres qui continuent de cotiser à la caisse qui gérait leur activité avant leur nomination. Pas d’avantage de ce côté là, par conséquent.


                                                • gotjy gotjy 22 novembre 2013 16:40

                                                  Bonjour Fergus vôtre article est sans appel,la question est : Comment éviter ces nominations bidons,ces copinages,pourquoi l’électorat n’aurait-il pas de moyens pour ELIRE les ministres en fonction de leurs CV(des vrais évidemment)Je sais ce serait fastidieux à mettre en place,mais celà pourrait permettre de juger de la compétence dans le domaine concerné et éventuellement de les destituer en cas de fautes ou d’incompétence,en fait plus j’essaie de d’argumenter,plus je m’aperçois qu’en fait,il faudrait « nettoyer » aussi les conseilllers les hauts fonctionnaires,et toute cette faune qui gravite dans les ministères que nous ne connaissons pas,hélas


                                                  • Fergus Fergus 22 novembre 2013 16:53

                                                    Bonjour, Gotjy.

                                                    il faut considérer les ministres comme des collaborateurs du Président et du Premier ministre qu’il a nommé. Dès lors, inutile d’envisager un système électoral. Et cela d’autant moins qu’en théorie une équipe gouvernementale est basée sur une recherche de cohérence que seuls les responsables de l’exécutif peuvent mettre sur pied en rapport avec leur projet de gouvernance. Du moins lorsqu’ils ne se laissent pas polluer par des calculs politiciens souvent chargés d’arrière-pensées.

                                                    Comment lutter contre cette pléthore de ministres sans réelle utilité ? En multipliant les initiatives comme celle-ci et en interpellant un maximum d’élus pour leur faire comprendre que les Français en ont ras-le-bol de ces petits arrangements, souvent minables, qui ne grandissent pas ceux qui s’y livrent.


                                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 novembre 2013 06:33

                                                    Fergus,
                                                    Vous avez raison dans un sens...., on pourrait même supprimer complètement le gouvernement, les députés et les sénateurs...

                                                    Comme il n’y a plus de politiques intérieures nationales, comme les gouvernements ne sont plus chargés de défendre l’intérêt général, qu’ils ne peuvent plus défendre ni les entreprises, ni les emplois, ni les acquis, quelques fonctionnaires suffiraient :

                                                    Viviane Reding, Vice Présidente de la Commission européenne, est venue expliquer aux Députés qu’ils ne servaient plus à rien, car avec l’ UE, il n’y avait plus de politiques intérieures nationales.

                                                    «  Viviane Reding, il n’y a plus de politiques intérieures nationales »


                                                    • Fergus Fergus 23 novembre 2013 09:12

                                                      Bonjour, Fifi.

                                                      Inutile de tomber dans la caricature. Je suis, et je reconnais que cela relève d’un challenge peu crédible en l’état actuel des mentalités sur le continent, pour le maintien des états au sein d’une Europe fédérale constituée autour de critères de convergence économique très différents de ceux qui existent car basés tout autant sur des objectifs sociaux qu’économiques. Bref, je suis pour une UE très différente de celle que nous connaissons, une Europe dont les contours et le fonctionnement seraient à revoir en profondeur, une Europe qui ne puisse également s’élargir qu’une fois stabilisés les fondamentaux économiques.


                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2013 07:46

                                                      Fergus,
                                                      Ce n’est pas une caricature du tout.
                                                      Que signifie un pouvoir dans une situation sans pouvoirs ?

                                                      Angela Merkel vous l’explique, elle trouve que les gouvernements ne font pas ce qu’il faut, qu’ils sont encore trop mous, trop sensibles aux critiques des électeurs.

                                                      Elle propose de les transformer définitivement en potiches :

                                                      « Si elle l’emporte, ils ( les grands projets) vont changer fondamentalement l’Union européenne.
                                                      L’objectif est d’atteindre un vaste contrôle communautaire des budgets nationaux, de l’endettement public dans les 28 capitales, et des réformes nationales visant à accroître la compétitivité et la mise en place des réformes sociales ».

                                                      Comprenons par réformes sociales, qu’il ne soit plus question des acquis de 36 et du CNR, ces vieilleries.

                                                      « Les grands projets d’Angela Merkel pour l’Europe »...

                                                      La supranationalité, c’est ça, la fin de la démocratie, la fin des pouvoirs régaliens, et la fin des haricots.


                                                      • Fergus Fergus 24 novembre 2013 13:23

                                                        @ Fifi.

                                                        Voir plus haut mon commentaire de 13 h 20. Merkel ne sera pas éternelle et rien ne dit que, sous la pression des peuples, l’UE ne pourra pas se redéfinir dans le cadre d’un nouveau traité d’inspiration nettement moins libérale. C’est cela que j’espère, même si je n’y crois pas vraiment. Du moins pas avant longtemps...


                                                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 novembre 2013 14:02

                                                        Bonjour Fergus .

                                                        Pas avant longtemps ...Il est bien là le problème ,et combien de générations à se laisser sacrifier sans mot dire ...

                                                        Votre vision de l’Europe est la mienne ,mais la stratégie pour l’atteindre me semble passer par la tactique que propose Fifi ,à savoir retrouver de notre souveraineté pour re-pouvoir influencer le cours des choses .

                                                        Nous sommes liés à trop de traités libéraux dans l’esprit ,et ne pas les denoncer revient à gerer des conséquences de plus en plus désastreuses pour notre pays sans viser les causes .

                                                        Le peuple ,celui des 60% invisibles au radar comme le rappelait une émission récente,les perdants de ces politiques ,n’attendra pas .

                                                        L’Europe sensée nous éviter la guerre ne nous évitera pas les pogroms anti ouvriers de l’est qui remplacent peu à peu le prolo local ,car payés selon les conventions de leurs pays.

                                                         


                                                      • Fergus Fergus 24 novembre 2013 22:58

                                                        Bonsoir, Aïta.

                                                        Retrouver notre souveraineté risquerait d’être une aventure très dangereuse pour le pays, à mon avis. C’est pourquoi je persiste à penser qu’il faut réformer l’UE de l’intérieur par un coup de force des pays du sud pour contrer Merkel et la Commission. Tout le monde ayant à perdre dans un tel affrontement, la probabilité d’un nouveau traité beaucoup moins libéral serait renforcée. Mais cela demande du courage politique...


                                                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2013 20:56

                                                        Je viens de regarder le débat sur BFMTv avec Marine Le Pen, elle ne demande à aucun moment la sortie de l’ UE, et ne parle jamais de l’article 50 qui permet d’en sortir.

                                                        Sur l’euro, elle est « pour une sortie concertée », avec qui ? Mystère... Et quand ? A la St Glinglin...
                                                        Comme on ne peut sortir de l’euro sans sortir de l’ UE, elle a le temps d’attendre...

                                                        C’est bien la peine de jouer aux Gaullistes, de se gargariser de « souveraineté », pour se mettre à la remorque d’autres pays...

                                                        Ce n’est pourtant pas difficile dire et à écrire :
                                                         « Sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN par l’article 50 » !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès