• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les primaires de Droite pour le meilleur... des rassembleurs

Les primaires de Droite pour le meilleur... des rassembleurs

Les primaires sans la zizanie. Valérie Pécresse semble avoir trouvé le ton juste et fédérateur « restaurer la fierté française et remettre la France en ordre » ça fait plaisir à tout le monde, et les risques sont minimes, dans la mesure où les solutions pour y parvenir sont soigneusement ignorées.

Eviter les pugilats, semble être la consigne. 

Tout le monde se souvient du mémorable conflit pour la Présidence de l’UMP en 2012, entre Jean-François Copé et François Fillon. Grand moment ubuesque, la tragi-comédie du risque d’implosion de l’UMP évitée par la promesse de nouvelles élections en septembre 2013. Les adhérents mirent un terme au doute en refusant par 93% les nouvelles élections. Tout ça pour ça !!!

Sous l’ère de Copé les succès électoraux s’accumulaient, avec l’idée que l’UMP pouvait gérer plusieurs courants divergents incarnés par des leaders reconnus. Tout semblait calme quand survint fin février 2014, le scandale Bygmalion sur les dérapages de campagne 2012, dénoncés par Le Point mettant en cause Copé. Les fillonistes pousseront Copé vers la sortie. Copé contesté, sans réel pouvoir ne put rien contre l’image à nouveau désastreuse de l’UMP, qui perdit les élections européennes de mai 2014 à 20,81% au profit du FN à 24,86%. Il quittera officiellement ses fonctions en juin 2014. 

En Avril 2017 Franz-Olivier Giesbert (ex-directeur du Point) fut condamné en Appel à 1500€ d’amende avec deux autres journalistes pour diffamation envers Copé, celui-ci bénéficiant en outre d’un non-lieu pour Bygmalion. 

Sarkozy de retour imposa le rassemblement. Adieu les mouvements divers, les courants très éloignés des uns des autres. L’unité prévalait sur les velléités d’idées trop personnelles, trop droitières, trop clivantes. Le parti UMP était mort, vive Les Républicains.

Funeste erreur de Sarkozy, éliminé dès le premier tour des primaires de droite, en novembre 2016 avec 20,67%, face à Fillon à 44,08% très engagé à droite, et Alain Juppé à 28,56%. Le deuxième tour fut la confirmation que l’électorat UMP-Les Républicains restait majoritairement « une droite forte » (affiche de Sarkozy en 2007), avec un résultat sans appel de 66,49% pour Fillon et 28,56% pour Juppé, longtemps vu par les sondeurs et la presse comme le futur grand gagnant à 74%.

Cependant le « Peut-on imaginer De Gaulle mis en examen » le coup était bas, déclenchant aussitôt des confidences qui allaient laver plus blanc que blanc. Une Présidentielle imperdable fut perdue, la débandade dans les rangs, et la victoire de Macron. Les législatives furent la grande braderie des idées en solde, et des transferts En marche avec armes et bagages.

Le grand rassemblement avec le centre, à n’importe quel prix, des Européennes de 2019 eut des effets pervers. Effectivement, il n’y a pas que des avantages, les concessions sont lourdes parfois. Nadine Morano en fit les frais par son éviction décidée par Sarkozy, pour avoir osé citer De Gaulle. Sanction pour faire plaisir à l’UDI, dut choquer certainement l’électorat gaulliste, peu sensible aux arguments du rassemblement. Cet électorat a dû déserter les urnes pour les régionales. L’abstention était En Marche avec un bond en avant.

Rassembler autour de rien, sans idées clivantes, sans positionnement clair, sans les programmes détaillés, avec pour seule ambition de faire plaisir à tout le monde, semble ne pas fonctionner. Le bénéfice doute est-il permis ?


Moyenne des avis sur cet article :  1.17/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Attila Attila 4 août 16:42

    C’est exact, ils sont très primaires . . . à droite. Mais à gauche aussi.

    On n’a pas le cul sorti des ronces !

    .


    • Fergus Fergus 4 août 19:17

      Bonsoir, Attila

      A gauche, ils ne sont pas adroits, et à droite ils sont très gauches. Comment voulez-vous gagner dans ces conditions ?


    • Schrek Lampion 4 août 16:45

      Qu’ils jouent entre eux ! Aurait-on envie de dire.

      Sauf qu’après, c’est nous qu’on en prend plein la gueule.

      Eux, s’ils se chamaillent, ce n’est pas seulement pour la gamelle (qui n’est pas négligeable), c’est aussi pour tout le réseau des copains (qui améliorent considérablement la qualité de la gamelle quand on leur fait plaisir avec des aides par ci, des exonérations par là, des recommandations et des prévarications).

      Primaires ou pas, ce ne sont que les marionnettes qui changent.


      • McGurk McGurk 4 août 18:22

        Lorsqu’on lâche des requins dans un aquarium trop petit, ils finissent vite par s’entredévorer.

        Comme on a affaire à des monstres sans peur, reproche ou pitié, il est clair que le « rassemblement » n’est pas pour demain.

        Ca fait un bail qu’ils n’ont plus rien à proposer.

        La carte de la sécurité ne fonctionnant plus auprès d’un électorat trop aveugle pour voir qu’il se faisant enc*...berner, ils ont joué le tout pour le tout en transformant une contagion en pandémie pour finir sur une dictature.

        C’est ce qui se passe lorsqu’on méprise le peuple, qu’on est creux comme une vieille souche et libéral jusqu’au bout des ongles.

        C’est d’ailleurs ce même libéralisme qui a été utilisé pour atomiser le peuple, le diviser en catégories puis sous-catégories, l’aliéner par les impôts et dettes diverses contractées par l’Etat et...les évènements qu’on subit depuis cinq ans déjà...

        La droite et la gauche n’ont plus rien à proposer car elle ont érigé en religion cette doctrine et son trop nulles pour inventer autre chose.

        Pécresse est un désastre ambulant et la meilleure représentante des désastres à venir. Puisse-t-elle ne jamais gagner sinon le pays ne s’en relèvera pas.


        • McGurk McGurk 4 août 18:23

          @McGurk

          *qu’il se faisait


        • Fergus Fergus 4 août 19:20

          Bonsoir, McGurk

          « ils ont joué le tout pour le tout en transformant une contagion en pandémie pour finir sur une dictature »

           smiley Sérieusement, vous ne pensez pas cela ? Car les politiques français ne sont pas différents dans l’approche de la pandémie de la grande majorité de leurs homologues planétaires, quel que soit leur régime, et quelle que soit leur couleur politique !


        • tonimarus45 5 août 10:10

          @Fergus—pour la girouette ,de la part du pitre que vous faites « gerber »------oui fergugus «  » macron n’a pas fait mieux , ni pus mal que les autres«  » et nous approchant des elections cela sera « macron a fait du bon boulot » ??????????


        • Fergus Fergus 4 août 19:15

          Bonsoir, Moi ex-adhérent

          « Une Présidentielle imperdable fut perdue »

          Certes ! Mais elle ne fut pas sur le programme ou la personnalité de Fillon. Elle le fut uniquement par la révélation de la scandaleuse escroquerie mise en place par le candidat et perpétrée durant des années sous la forme d’un emploi totalement fictif de son épouse Penelope au détriment du budget de l’Assemblée Nationale, et par conséquent au détriment des contribuables.


          Sans le Penelopegate, Fillon aurait été très facilement élu. De même, Juppé aurait lui aussi été très facilement élu si Sarkozy avait remis en selle en débranchant Fillon comme l’a d’ailleurs cru le candidat LR jusqu’à la veille du meeting du Trocadéro. Mais la haine de Sarkozy pour le maire de Bordeaux était trop forte !


          • tonimarus45 5 août 10:16

            @Fergus—Et oui une primaire qui a vu emerger un gagnant improbable venu du diable vauvert , « fillon », qui immediatement ,avec une celerite etonnante de la part de cette justice, tomba dans les mailles du filet.Etait t’il coupable ,oui , plus que beaucoup d’autres qui sont passes a travers la nasse, ça c’est a voir


          • Parrhesia Parrhesia 5 août 14:08

            >>> Funeste erreur de Sarkozy, éliminé dès le premier tour des primaires de droite, en novembre 2016 <<<

            Faisons court !

            La plus funeste erreur de erreur est d’avoir fait du Sarkozy.

            C’est d’ailleurs la même erreur que celle commise par Hollande et Macron.




            • ASTERIX 17 août 19:12

              IL FAUT INTERDIRE C NEWS karouchi vient de rejoindre une ancienne cadre de son parti sur C NEWS CAR PRAUD DASSIER GOLNAERT ont un régime de faveur ils ont droit a 2 MOIS DE VACANCES  !!!!!

              cette MME SELLIER COUPEROSEE BOUFFIE N ARRETE PAS DE GROSSIR

              GRANDE GUEULE A LR ELLE RESTE GRANDE GUEULE A C NEWS rabrouant le jeune journaliste qui remplace« avantageusement » MR PRAUD PAS PRO DU TOUT COMME DIT LA PUB DE SON EMISSION  !!!

              ce jeune journaliste « impartial » est un exemple pour cette bande de fachos MESSIAH COMPRIS

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité