• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les prophètes de l’islamo-gauchisme

Les prophètes de l’islamo-gauchisme

De tous les mots ayant eu l’honneur d’être couronnés d’un suffixe en -isme, peu connaissent ces dernières années autant de succès que l’allitération d’islamo-gauchisme, bien qu’encore devancé par le simple anathème de populisme, demeurant le produit phare indépassable des formules chocs pour racoler et alpaguer du client. Régulièrement à la une de nombreux journaux qui se proclament à l’avant-garde d’une information éclairée révélant le vrai du vrai, au bénéfice d’une population forcément sans repères, perdue et désemparée dans le grand marché publicitaire, la figure du salafiste gauchiste enflamme et fait florès. Puisque le marketing identitaire fait vendre et monte en gamme, rien d’étonnant à ce qu’il mette au diapason les débats de culture et de société, dont le contenu est programmé d’avance par les directions éditoriales. Emportés par les formules polémiques fracassantes qui répètent les mêmes schémas et brassent du vent, les prophètes en guerre contre l’islamo-gauchisme paradent et bombent le torse dans les médias, très loin des champs de bataille où ils entendent investir leurs troupes, autour des territoires dit « perdus de la République ».

 

À quoi tient un bon slogan qui cristallise l’émotion et autour duquel peuvent se déployer une propagande et une masse de militants ? Tout d’abord par sa simplicité de sens : des notions pas trop compliquées et compréhensibles par tous, cela va de soi. Ensuite reprendre un syntagme, une onomatopée ou une locution qui accroche et interpelle, comme un signe de ralliement : le mot islam, par sa profondeur et son envergure universelle, étant parfait pour cela. Puis l’associer avec une catégorie idéologique très clivante capable de susciter de la tension, d’éveiller la simple curiosité passagère du tout-venant et in fine d’alimenter une machine à buzz intarissable : la gauche révolutionnaire, toujours prompte au coup de poignard dans le dos, défendrait les mêmes valeurs barbares que les islamistes avec qui ils ont scellé un pacte diabolique pour détruire la civilisation occidentale... Pas nécessaire d’aller plus loin dans le rappel des techniques de communications pour décortiquer ce type de propagande, des montagnes de manuels scolaires de 1er cycle supérieur y suffisent déjà en la matière.

 

Persiste la question que tous les concernés tentent de définir, reformulée à chaque parution en une des journaux tendances où des sommités intellectuelles médiatiques livrent leurs angoisses sur le sujet : comment dénoncer une traîtrise idéologique dont personne se réclame ouvertement par définition ? Parce qu’à la différence du populisme ou de toute autre idéologie finissant par -isme, très peu d’acteurs politiques et aucun leader d’importance s’en revendiquent jusqu’à présent. Le marquage d’islamo-gauchisme est généralement infligé à la volée de manière unilatérale et arbitraire, sans autre forme de procès. Et ce d’autant plus qu’il est sous-entendu comme synonyme d’antisémitisme, sceau d’infamie suprême et de bannissement éternel dans les sociétés occidentales. Les contours de son champ d’application et de sa définition étant assez flous pour permettre à ceux qui les manipulent de disqualifier des adversaires et des concurrents là où ils le jugent utile et nécessaire, dès lors qu’un soupçon d’accointance avec l’islamisme pèse sur un militant de gauche. Et grâce au concours de centaines de millions de musulmans répartis dans le monde, singulièrement absents dans ce grand tribunal inquisitorial qui les concerne au premier chef, la réserve de chasse s’avère illimitée et inépuisable.

 

Car qui parle d’islamo-gauchisme si ce n’est leurs juges et leurs détracteurs ? Malgré l’étendue planétaire du peloton d’exécution, quasiment aucun des condamnés n’a reconnu l’islamo-gauchisme comme horizon et étendard, en puisant dans un patrimoine qui leur serait commun : corpus idéologique, mémoire des pionniers, fondateurs et héritiers, créations littéraires et artistiques, partis, confréries et associations, etc. Excepté des actes et propos isolés dont la cohérence d’ensemble reste à démontrer, aucune unité bien identifiable n’émerge pour donner corps à cette vaste conspiration qui serait incarnée par un islamo-communisme hautement structurant et organisé. Ce dernier n’existant surtout que dans la tête de quelques grands z’intellectuels français vendeurs de best-sellers, d’Éric Zemmour à Gilles Kepel en passant par Caroline Fourest et Michel Onfray.

 

En raison de ce manque cruel de correspondance avec la réalité, le vide de sens autour de la notion critique ne laisse plus qu’apparaître l’intention idéologique de leurs utilisateurs : la mise en œuvre d’une nouvelle catégorisation idéologique selon un prisme ethnico-religieux taillé pour les banlieues françaises populaires. Difficile à contredire et à démonter dans tous ses détails, une contre-contre-révolution – la répétition est volontaire – serait nécessaire pour réparer les dégâts et désintoxiquer les esprits. Car à travers les estocades verbales mises en scène par le décorum médiatique, implicitement sont encouragés les opérations coup de poing et les procès-spectacles d’autocritique. Le discours laïque et humaniste ciblant l’islamo-gauchisme dégénère vite en une théâtralisation de guerre totale entre civilisations, où la gauche révolutionnaire et ses bataillons de barbares extra-européens menaceraient les valeurs et les libertés défendues par la grande chevalerie occidentale, composée principalement de vieux bourgeois cupides reclus dans les donjons d’un régime capitaliste mortifère et à l’agonie. Houellebecq et Finkielkraut, prenez garde ! Des fedayins cégétistes bien barbus toquent déjà à votre porte ! Karl Marxou akbar !

 

Que les prophètes de l’islamo-gauchisme se révèlent finalement être ceux qui le combattent de toutes leurs forces, est-ce si paradoxal ? La chute de Rome en 410 n’avait-elle pas été imputée à la montée du christianisme, accusé d’abjurer les anciens dieux protecteurs ? Est-ce totalement la faute des adversaires et de leurs supposés alliés si le modèle occidental, c’est-à-dire le capitalisme libéral américanisé, ne fédère plus les peuples et s’assoit sur leurs volontés ? Accuser des ennemis d’être responsables de ses propres turpitudes ne leur donne t-il un rôle plus important que celui de leur accorder une place encadrée dans le dialogue et l’espace public, quand bien même cela contredirait ses principes et valeurs ? La démocratie et la paix ne se conquièrent-elles pas à ce prix ?

 

À tort, il est généralement considéré que la restriction des libertés envers une minorité, soit-elle extrémiste et radicalisée, permet de garantir au reste de la population leurs droits et leur sécurité. Cela peut paraître contre-intuitif tellement la passion du châtiment reste ancrée dans les régimes politiques contemporains, y compris dans les sociétés occidentales, mais tous les exemples récents le prouvent : la discrimination envers les minorités musulmanes dans certains pays asiatiques, et envers les populations chrétiennes au Proche et Moyen-Orient, débouche toujours sur le renforcement de la dictature pour tous les autres. Les cas emblématiques étant ceux de la Birmanie et de la Chine, où les progroms contre les Rohingya et l’internement en masse des Ouïghours sont concomitants à une répression sans distinction par l’oligarchie militaire dans l’une, et au retour d’un culte de la personnalité totalitaire dans l’autre. Et il serait bien naïf de croire qu’il s’en passerait autrement en Occident sous prétexte que la démocratie y serait plus évoluée et les militaires en retrait de la décision politique : en cas de généralisation de conflit social, ceux qui gèrent la violence et font les basses besognes mobiliseraient toutes les ressources et imposeraient leur diktat à la société civile. Un ordre militaro-policier a toujours tendance à s’autonomiser puis à imposer sa propre loi à tous les compartiments du pouvoir et de la société.

 

D’autre part, la stratégie de la tension qui sous-tend le discours critique sur l’islamo-gauchisme a aussi comme fâcheuse conséquence de rejeter dans l’ombre et l’oubli l’histoire trouble des relations entre les démocraties occidentales et les islamistes depuis la décolonisation, qui à l’occasion se sont alliés contre l’Union soviétique. Avant l’expansion internationale du salafisme financé par les pétromonarchies, que les puissances occidentales ont soutenu pour mettre à genoux leur adversaire et gagner la Guerre froide, les partis laïcs, socialistes ou communistes non-alignés plus ou moins sympathisants de Moscou, comme en Indonésie, en Afrique du nord et en Syrie, ont fini par être décapité par les islamistes ou se sont confessionnalisés sous leur pression, puis ont subi la tribalisation de leurs systèmes politiques, comme en Irak et en Syrie. Donc à l’échelle internationale la fable de l’islamo-gauchisme ne tient pas puisque les partis laïques au pouvoir dans les pays musulmans répriment et écartent les partis de gauche, et entretiennent des relations ambivalentes avec les islamistes en alternant intégration et répression, afin d’assurer à ces oligarchies autoritaires tribales et confessionnelles un minimum de stabilité et de conformité vis-à-vis du capitalisme néolibéral à qui ils prêtent allégeance.

 

Les seuls cas où peuvent être constatées des convergences de lutte entre la gauche et les islamistes se limitent à la période des mouvements d’indépendance des années 1920 aux années 1960 dans différents pays musulmans, c’est-à-dire au moment de l’apogée du communisme international avant sa désagrégation progressive à partir des années 1970, puis jusqu’à aujourd’hui dans la situation très particulière de la Palestine, qui dans les faits n’a jamais été reconnu comme un véritable État. Mais ces convergences de court terme, plus tactiques qu’idéologiques, se faisaient dans le cadre de mouvements de libération nationale qui englobaient aussi d’autres tendances politiques, et il serait bien hasardeux de réduire à une hypothétique alliance islamo-gauchiste l’indépendance de certains peuples musulmans pendant la décolonisation. Aucune de ces luttes de libération ne déboucha finalement sur l’instauration d’un régime qui aurait institué une fusion entre communisme et islam. C’est plutôt en s’inspirant des régimes autoritaires occidentaux, de type bonapartiste ou national-conservateur, où un parti unique est soumis au culte d’un chef militaire et parfois de la dynastie qu’il fonde : Nasser, Boumédienne, Assad, Bourghiba, Suharto, puis tous leurs successeurs.

 

Ce détour par le contexte international permet de mieux s’apercevoir que l’étendue dans laquelle se déploie la propagande française contre l’islamo-gauchisme se limite essentiellement à des enjeux strictement nationaux. Avec quelques ramifications dans « l’étranger proche », il n’y a qu’en France qu’un tel débat a lieu autour d’une notion prétendument académique qui est très peu utilisée ailleurs, même dans des pays où l’islamophobie est de haute intensité comme dans l’Inde du nationaliste hindou Narendra Modi. Alors pourquoi une telle spécificité française au sujet de cette expression d’islamo-gauchisme, par rapport aux autres pays où la critique de l’islam se fait directement et sans recourir à de tels artifices idéologiques ? À cause de la gauche radicale dira t-on, évidemment... qui terrorise la majorité silencieuse de souchiens désarmés et manipule la sphère politico-médiatique sous la menace de commandos maoïstes salafistes planqués dans des universités de gauche et prêts à surgir à tout moment : surtout ne vous retournez pas ! C’est pire que les Grandes Purges et la Shoah réunies !... Si seulement un dixième de ce type de propos était réel, les français auraient gardé leur retraite à 60 ans et gagneraient un SMIC à 2000 euros.

 

C’est une tradition nationale que les élites françaises préfèrent toujours utiliser un vocabulaire académique châtié pour rendre raffiné une pensée barbare, en prenant parfois un air pusillanime qui les disculperait de toute responsabilité dans les conséquences funestes de leur discours, qui ne résout absolument rien et jette un écran de fumée sur la réalité de la situation. Le fait d’associer la gauche à l’islamisme permet seulement de mettre un vernis de sociologie studieuse sur des analyses idéologiques grossières et légitime la position anti-musulmane de certains propagandistes auprès de classes éduquées avides de foires d’empoigne sur des sujets sensibles car touchant à la religion. Produisant des images et des effets rhétoriques efficaces et spectaculaires, mais qui nécessitent dans le fond une articulation complexe entre deux notions aussi vastes et finalement difficiles à saisir pour le néophyte, sans même relever de sa pertinence scientifique très douteuse, au final le disqualificatif d’islamo-gauchisme laisse de marbre la grande majorité des français et répand plus de confusion qu’autre chose.


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • paparazzo paparazzo 23 janvier 12:01

    "Persiste la question que tous les concernés tentent de définir, "… à l’intention des cons cernés ?


    Parmi les gros mots en « isme » qu’il faut brandir comme un crucifix pour exorciser le mal qui ronge les brebis perdues, celui qui a le miueux fonctionné depuis quelques décennies sur toutes les chaines TV du mande et dans les médias les plus diffusés, c’est quand même « terrorisme ». Au point que Washington et l’UE tiennent à jour des listes noires officielles des groupes dits dangereux, listes à géométrie variable en fonction du côté du manche.

    Il fut un temps où, de la même façon, l’inquisition lançait des anathèmes pour combattre l’hérésie... et pas qu’avec des goupillons.


    • Boogie_Five Boogie_Five 23 janvier 19:47

      @paparazzo

       smiley  Tout à fait d’accord, le terrorisme est mot-clé qui ouvre le champ à toutes les mesures d’exception possibles. Un peu comme une arme atomique du langage diplomatique. 


    • ZenZoe ZenZoe 23 janvier 12:09

      L’islamogauchisme est un mot nouveau pour illustrer un phénomène qui existe depuis la nuit des temps : la méfiance et le mépris des élites pour les classes populaires. L’islamogauchiste n’en a rien à faire des islamistes à vrai dire, il les utilise pour semer la zizanie entre les classes populaires et les nouveaux arrivants et ainsi se protéger, et ça marche assez bien. smiley


      • paparazzo paparazzo 23 janvier 12:41

        @ZenZoe

        tu veux parler des « élites » ?
        comme tu mets le mot au singulier, on pourrait comprendre que c’est l’« islamogauchiste » (qui en fait n’existe pas), et alors, on ne comprend pas ce qu’il utilise

        désolé pour cette remarque, mais comme je suis d’accord avec ton commentaire, je préfère qu’il ne soit pas compris de travers

         :)


      • ZenZoe ZenZoe 23 janvier 17:30

        @paparazzo
        Je parle des élites qui se disent de gauche et essaient de donner le change et se donner une bonne conscience par la même occasion avec leur fausse moraline. Les élites de droite elles ont moins de scrupules et sont moins hypocrites au final, on sait où on en est avec elles.


      • Boogie_Five Boogie_Five 23 janvier 19:49

        @ZenZoe
        Mais qui sème le plus la zizanie ? Les islamo-gauchistes ou leurs délateurs ? 


      • Boogie_Five Boogie_Five 23 janvier 19:52

        @ZenZoe
        Les élites de droite ont peut-être moins de scrupules mais n’en pas moins faux-culs et hypocrites pour autant ! Dès qu’il y a de l’argent en jeu, les masques tombent très vite ! 


      • Julien30 Julien30 23 janvier 12:32

        L’islamo-gauchisme c’est Virginie Despentes faisant l’éloge des terroristes du Bataclan, c’est Sandrine Rousseau défendant le port du voile, c’est Mélenchon manifestant aux côtés d’islamistes lors de manifs contre l’islamophobie. C’est une large part de la gauche jouant le jeu des islamistes consistant à invoquer l’islamophobie dès que l’on critique les évolutions de plus en plus communautaristes et radicales dans la pratique de l’islam d’une partie des musulmans. 


        • Gasty Gasty 23 janvier 12:35

          @Julien30

          Pourquoi pas ! Et à droite ?


        • Attila Attila 23 janvier 12:41

          @Julien30
          Et c’est surtout le refus de désigner les vrais responsables de l’émergence des islamistes et du terrorisme islamique : les États-Unis qui ont soutenu et financé les Frères Musulmans, imposé à l’Arabie Saoudite de diffuser son islam radical, le wahhabisme, et financé et armé les Talibans et Al Quaïda en Afghanistan.

          .


        • Julien30 Julien30 23 janvier 12:47

          @Gasty
          Souvent un manque de courage et de constance dans la dénonciation de ces dérives, parfois des complicités mais pas sur la base d’un discours idéologique mais d’une lâcheté et/ou d’une volonté d’obtenir des voix. 


        • Julien30 Julien30 23 janvier 12:49

          @Attila
          Ca c’est autre chose, qui a évidemment son importance mais qui n’exonère pas une bonne partie de la gauche de sa complicité avec les islamistes.


        • Attila Attila 23 janvier 12:53

          @Julien30
          Mais qui révèle une soumission de la gauche actuelle avec les thèses venues des États-Unis comme le fameux « wokisme », l’idéologie du genre, l’écriture inclusive, etc.

          .


        • Julien30 Julien30 23 janvier 12:55

          @Attila
          Nous sommes d’accords là-dessus.


        • paparazzo paparazzo 23 janvier 15:00

          @Attila

          finalement, on est tellement américanisés (comme les « gallo-romains étaient »romanisés, c’est-à-dire soumis à l’administration et à l’idéologie romaines) que nous n’avons plus le choix qu’entre le clone de Biden et celui de Trump. Les autres marionnettes ne sont que des faire-valoir.


        • Boogie_Five Boogie_Five 23 janvier 20:07

          @Julien30
          Les différentes prises de position des cas acteurs ne signifient ni un alignement idéologique ni une alliance stratégique de long terme entre ces acteurs politiques et les islamistes. Pour commencer, Virginie Despentes ne représente qu’elle-même et peut dire ce qu’elle veut. Sandrine Rousseau s’est empêtrée dans un sujet qu’elle ne connaît visiblement pas, et disait ça davantage pour en être en opposition à ses contradicteurs que pour soutenir une pratique religieuse. Quand à Mélenchon et à la manif contre l’islamophobie, cela faisait suite à des attaques contre des mosquées et il aurait fait de même si des juifs ou des chrétiens auraient été eux aussi attaqués. 


        • Boogie_Five Boogie_Five 23 janvier 20:11

          @Attila

           smiley C’est un plus complexe que ça mais bon, ça a le mérite de remettre certaines choses à leur place, en ce qui concerne les rapports entre l’Occident et les islamistes. 


        • Attila Attila 23 janvier 21:39

          @Boogie_Five
          Sur un commentaire, c’est vrai qu’il est difficile de représenter tous les rouages. En développant :

          La violence des islamistes n’est pas liée à l’islam mais bien aux manigances des gouvernement américains qui ont utilisé des extrémistes religieux au départ minoritaires pour déstabiliser les gouvernements arabes laïcs lors de la guerre froide. Et gouvernements américains qui continuent d’utiliser les islamistes comme mercenaires, en Syrie notamment.

          Sans le soutient, le financement et l’armement de ces extrémistes religieux, l’islamisme serait resté marginal :

          Les islamistes sont des agents du colonialisme occidental.

          Plus de 80 % des victimes du djihadisme sont des musulmans
          .

          Dans les années 1950-70, beaucoup de pays arabes étaient des régimes laïcs en voie de modernisation : Tunisie, Égypte, Syrie, Irak et Algérie.
          Nasser et le voile
          .
          Photos d’étudiants à l’université du Caire de 1959 à 2004.
          .
          Concerts d’Oum Kalsoum : peu de voiles dans le public
          .
          On voit bien que le voile est revenu progressivement après les années 70. C’est le résultat de l’action américaine de soutient et de financement des Frères Musulmans et de pressions sur l’Arabie Saoudite pour qu’elle diffuse son islam wahhabite jusque là confiné à l’intérieur du pays.
          « À l’origine, c’est à la demande de nos alliés que nous nous sommes investis dans la création d’écoles coraniques, de mosquées et dans la propagation du wahhabisme dans le monde musulman »
          .

          Déclaration sous serment devant une Commission d’Enquête Parlementaire américaine d’une Secrétaire d’État du gouvernement de Barack Obama, Mme Hillary Clinton :

          Al-Qaeda, les Talibans, c’est nous, les américains, qui avons créé tout cela
          .

          L’absurdité en boucle : tuer les islamistes que nous créons

          .

          Sur les Frères Musulmans :
          Photo d’une réunion à la Maison Blanche où le président Dwight D. Eisenhower s’entretient dans le Bureau ovale avec la délégation des Frères Musulmans conduite par Saïd Ramadan (le second à droite) le 23 septembre 1953.
          Lien
          .
          Obama soutient toujours les Frères Musulmans
          .
          La confrérie des Frères musulmans



        • Boogie_Five Boogie_Five 23 janvier 22:03

          @Attila
          Très intéressants les liens que tu as postés. je vais les consulter avec intérêt. 

          Le parallèle entre la montée du néolibéralisme et la montée de l’islamisme est très peu évoqué dans les médias. Et pas assez analysé donc.

          Merci de porter la flamme, et surtout essayer de garder espoir parmi cette vague obscurantiste crépusculaire. 


        • Jonas Jonas 23 janvier 12:44

          Des islamo-gauchistes, il y en a à la pelle !

          De Olivier Faure, qui inaugure des mosquées radicales avec leurs prédicateurs misogynes, antichrétiens et antisémites : « La meilleure réponse aux extrémistes, c’est d’ouvrir une Mosquée, c’est montrer que l’islam a toute sa place en France. »

          ou avec Martine Aubry et son protégé, l’imam antichrétien et antisémite Amar Lasfar, recteur de la Grande Mosquée de Lile-sud et chef de file des Frères Musulmans en France,

          en passant par par le maire socialiste de Pantin(e) Bertrand Kern :"La Mosquée est un projet structurant pour la vie du quartier », car « chacun doit pratiquer son culte dans des conditions qui soient dignes »

          et également avec le maire d’Épinay-sur-Seine Hervé Chevreau qui avoue publiquement avoir financé la Mosquée de la ville à hauteur de 2,8 millions d’euros avec l’argent du contribuable, (laïcité vous avez dit ?) et se fait en plus copieusement rabrouer par la communauté musulmane parce qu’il refuse de mettre un islamiste radical dans sa mosquée !

          Jean-Louis Marsac, maire socialiste de Villiers-le-Bel, qui laisse proliférer l’Islam politique antichrétien et antisémite dans sa commune....

          On pourrait multiplier les exemples !

          Des élus dangereux qui n’ont aucune conviction politique, se soumettent à l’islam pour acheter la paix et sociale et s’acheter un électorat musulman, condamnant sur le long terme notre société à se fracturer définitivement.


          • Jonas Jonas 23 janvier 12:46

            @Jonas
            « Aujourd’hui nous comptons 8 à 10 millions de Français de confession musulmane, et à la veille des élections municipales, qui trouve-t-on à la sortie des Mosquées ? Des agents PS (Parti Socialiste). Alors là, il est extrêmement important de comprendre une chose à l’échelle politique, concernant les Français musulmans, c’est cette maturité politique. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire qu’aujourd’hui nous sommes en mesure de ne plus voter le Parti Socialiste, et comprenez moi, c’est une véritable révolution.
            Parce qu’avant, c’était automatique, et d’ailleurs le Parti Socialiste comptait sur cet électorat sans se poser de questions, il savait que cet électorat était loyal et fidèle, donc on votait pour le PS. Aujourd’hui, c’est terminé, d’ailleurs, il n’y a pas plus islamophobes qu’eux.
            [...]
            On va sanctionner le Parti Socialiste aux prochaines élections municipales, qui auront lieu fin mars. »
            [05:20]
            l’Association des Françaises Voilées

            Tout est dit, les islamo-gauchistes socialistes sont les dindons de la farce des islamistes !


          • Boogie_Five Boogie_Five 23 janvier 20:30

            @Jonas
            Mais ce ne sont que des propos et des actes qui n’engagent que leurs auteurs. Parmi ceux que vous citez, deux ont changé de pied par la suite et ont pris leurs distances avec les communautés musulmanes : Aubry et Chevreau, qui est d’ailleurs de droite même si vous ne le mentionnez pas exprès. 
            Pour Olivier Faure, il n’y a rien de criminel dans ses propos : il dit préférer l’intégration à l’exclusion, voilà tout. Et n’oblige personne à penser comme lui. 
            Pour le maire de Pantin et de Villiers-le-Bel, ils ont juste autorisé des permis de construire à des associations pour faire des mosquées. Mais vous préférez certainement que les musulmans se rassemblent dans les catacombes, comme les chrétiens des premiers siècles, et en faire des héros martyrs. Pas si sûr que ce soit mieux...


          • Boogie_Five Boogie_Five 23 janvier 20:39

            @Jonas
            Dans les sondages aux dernières présidentielles et législatives, c’était quand même un autre son de cloche : les musulmans votent plus à gauche. Mais c’est aussi pour des raisons socio-économiques, pas pour des questions de religion. Les musulmans participent aussi à la vie citoyenne dans son ensemble et ne vivent pas enfermés dans un Balouchistan enclavé en France. 


          • Jonas Jonas 23 janvier 20:44

            @Boogie_Five « Pour Olivier Faure, il n’y a rien de criminel dans ses propos : il dit préférer l’intégration à l’exclusion, voilà tout. 

            Olivier Faure a inauguré la mosquée Ennour de Moissy-Cramayel, avec comme intervenants des imams tels le prédicateur anti-européen, antisioniste et antisémite Noureddine Aoussat. Il participe donc activement à l’implantation de l’islam radical sur notre territoire.

            ------------------------------
             »Pour le maire de Pantin et de Villiers-le-Bel, ils ont juste autorisé des permis de construire à des associations pour faire des mosquées« 

            Tout à fait, avec que des imams du réseau islamiste wahhabite, misogyne, antichrétien et antisémite (Wassioullah Abbas, le cheikh Maher, etc...)

            ---------------------------
             »Parmi ceux que vous citez, deux ont changé de pied par la suite et ont pris leurs distances avec les communautés musulmanes« 

            Le mal est fait. Ces réseaux sont maintenant solidement implantés, et ne pourront être déracinés qu’au prix d’une très coûteuse guerre civile.

            ---------------------------
             »Mais vous préférez certainement que les musulmans se rassemblent dans les catacombes, comme les chrétiens des premiers siècles, et en faire des héros martyrs. Pas si sûr que ce soit mieux..."

            Non je préfère qu’ils aillent diffuser leur doctrine chez eux en Arabie ou dans le Maghreb.


          • Jonas Jonas 23 janvier 20:50

            @Boogie_Five «  Les musulmans participent aussi à la vie citoyenne dans son ensemble et ne vivent pas enfermés dans un Balouchistan enclavé en France. »

            Je ne sais pas très bien où vous vivez, mais dans la plupart des banlieues islamisées, 100% des habitants sont d’origine extra-européenne (Saint-Denis, Pierrefitte, La Courneuve,...). Les Français de souche ont du fuir pour partir habiter dans la deuxième couronne de la banlieue.


          • Boogie_Five Boogie_Five 23 janvier 20:58

            @Jonas
            110% non ? Si on compte les clandestins planqués dans le squats ? 
            ça se voit que vous n’avez jamais mis les pieds dans le 93. Il y a certes une plus forte proportion de population immigrée que dans d’autres départements sans doute, mais je te rassure, il y a encore des français pure souche pas casher ni hallal. ça va mieux comme ça ? 


          • Boogie_Five Boogie_Five 23 janvier 21:06

            @Jonas
            Je vois que vous êtes super renseigné apparemment. Vous seriez pas imam par hasard ? 

            Les politiques ne sont pas responsables de l’organisation interne des religions. C’est comme si vous disiez que le maire de Lyon serait responsable de la pédophilie de l’archevêque Barbarin. Il y a justement cette séparation stricte en l’Etat et la religion, c’est le principe que vous avez du mal comprendre. 

            Après vous pouvez militer pour que la puissance publique définisse lui-même la pratique religieuse. Mais vous pouvez être sur que la levée de boucliers sera générale, des juifs aux chrétiens en passant par les hindouistes. Je vous souhaite bonne chance pour ce projet ! 


          • Jonas Jonas 23 janvier 21:16

            @Boogie_Five « Il y a certes une plus forte proportion de population immigrée que dans d’autres départements sans doute, mais je te rassure, il y a encore des français pure souche pas casher ni hallal. »

            Une ville comme Saint-Denis, plus de 90 000 habitants, n’est qu’un exemple parmi les innombrables communes de la banlieue parisienne où la population française de souche a été totalement remplacée par une population d’origine extra-européenne ; berbères, arabes, africains sub-sahariens, asiatiques, indiens, etc... en moins de 30 ans. Dans les rues de la ville, on n’entend presque plus personne parler français.

            Ceci impliquant un bouleversement du paysage culturel, cultuel et ethnique.
            Les prénoms donnés ne sont plus Christophe, Matthieu, Sylvaine et Estelle, mais Rachid, Mohamed, Youssouf, Fatoumata et Kakambwa.
            Les nouveaux arrivants n’ont plus comme héritage Aristote, le Christ, Jeanne D’Arc, Descartes, Pascal ou Chateaubriand, mais le Coran, le Ramadan, le Zouk, le Wolof et l’arabe. Sur la ville, il existe une trentaine de boucheries islamiques, et plus une seule boucherie traditionnelle !
            Témoins du grand Remplacement à Saint-Denis, la prolifération des Mosquées et des écoles coraniques ces trente dernières années :
            - le centre Tawhid de Tariq Ramadan près de la Basilique
            - la grande Mosquée financée par les saoudiens et son minaret
            - l’école coranique des Frères Musulmans Institut Européen des Sciences Humaines (IESH)
            - l’école coranique Al-Andalus, soutenue par le prédicateur antisémite Éric Younous
            Sans compter les multitudes de salles de prières islamiques qui parsèment les cités des quartiers.

            À Pantin, la dernière boucherie traditionnelle a fermé en 2011, il n’y a plus que des boucheries islamiques.


          • @Jonas
            Tiens a Montreuil en seine st denis 9.3
            Une immense école coranique va voir le jour aidée par le conseil d’etat
            C’est carrément fou, sachant les désastres de ce qu’il s’est passé dans de nombreux pays, le FIS Algérie dans les 90’s, 200.000 morts et disparus, dont 100.000 morts retrouvés, la Republique Islamique d’Iran avec ce qu’il s’y passe comme horreurs actuellement..
            Et ici on va pourrir comme les autres pays qui le subissent grace à l’import d’une population exogène les memes problemes futurs que subissent ces pays...
            Car un chat n’a jamais fait un chien, et ce n’est pas les population Asiatiques qui débarquent ans une salle de concert en dégommant l’ensemble, nu aux terrasses des cafés , ni Nice promenade des Anglais, ni etc...
            (liste hélas ....bien trop longue en Fr pour etre évoquée ...)


          • Jonas Jonas 23 janvier 21:28

            @Boogie_Five « Après vous pouvez militer pour que la puissance publique définisse lui-même la pratique religieuse. »

            Rappelons que à la base, c’est l’inverse. C’est la puissance religieuse qui définissait l’ordre public.
            La France est une création de l’Église catholique, pendant 15 siècles, elle a été gouvernée par le lieutenant du Christ, fruit de l’héritage du testament de Saint-Rémi, où le roi s’il veut rester en place, doit s’assurer que la population bénéficie de la justice, du droit, du bien être, en sorte que fructifie ce bien commun. C’est ainsi qu’elle a prospéré.


          • @Boogie_Five
            "Les politiques ne sont pas responsables de l’organisation interne des religions.

            « 

            Non !
            Mais ils le sonts des entrée migratoire qu’il laissent entrer .
            A ce que je sache les USA ne sonts pas une dicture ?
            sous Trump il avais mis un »hola" envers ces pays, pourtant la situation la bas est de tres loin d’etre celle de la quote d’alerte déja bien dépassée de notre pays.

            Je dis ca mais je m’en fous car ce n’est désormais plus récuperable comme nombreux je suis dans la voie de l’exil, je previens juste ceux qui n’aurons pas la capacité ou les moyens de se tirer, c’est tout.


          • Boogie_Five Boogie_Five 23 janvier 21:29

            @Jonas
            Ok ok. Vous parlez d’une commune sur les 34 945 qui existent en France. C’est la 36ème commune la plus peuplée du territoire avec 113 000 habitants à peu près. Le 93 englobe environ 1,6 millions d’habitants, rapporté aux 68 millions de français, soit 2,35% du total. Alors arrêtez avec l’invasion. D’autant plus que parmi les populations immigrés, y’a de toutes les nationalités et religions. 

            Personne vous oblige à vivre dans le 93. Un nombre pléthorique de petites communes 100% non-islamisées seraient ravi de vous accueillir... 


          • @Jonas
            Ce n’etais guere mieux , c’est juste ceci qui à défini l’identité de ce pays ou sur ce poin,t vous avez raison.
            Mais le religieux d’ou qu’il soit ne dois pas etre la regle de gestion d’un pays sinon cela deviens une théocratie ou « une forme de »
            Je suis ravi de la séparation enytre l’église et l’etat, car l’eglise n’a pas à gerer les affaires de l’etat.
             
            Ou je rejoins aussi votre lucidité, c’est que l’Islam s’ingere encore plusdans la vie des gens car c’est encore plus lié au pouvoir, c’est dramatique, et dans de telles conditions et avec ses dérives actuelles (de l’islam) il serai de bon ton comme le nazisme par exemple d’interdire ou de limiter au maximum l’expansuin dans notre pays de ce type d’individus
            Car la ou il n’y a pas d’islam il n’y a pas d’islamisme
            A Tahiti, endroit ou il y a palanquées de religions et ethnies, une seule à posé de gros problemes avec son intolérance , l’Islam
            Les Tahitiens onts mis un hola ferme et définititif avec d’immenses manifestations et ce plusieurs fois de suite
            Et la bas il n’y a pas de femmes voilés des pieds à la tete ni d’attentats !


          • @Boogie_Five
            Non désormais de nombreuses regions sonts gngrénées..
            Si cela ne concernais que le 9.3 cela ne serai pas tres grave
            De plus Macron a descidé de vider ces enclaves poour les repartir encore un peu plus sur le territoire car avec les JO a venir ca va faire « tache »
            Renseignez vous un peu


          • Boogie_Five Boogie_Five 23 janvier 21:45

            @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
            Mais toute la violence que tu décris ne peut pas être résolue simplement au niveau national. Et de plus les politiques internationales dans ces régions, largement influencées par les politiques occidentales, n’ont vraiment pas aidé stabiliser la situation. C’est plutôt le contraire. Vu l’ampleur des dégâts et l’intensification de la guerre dans certaines régions, la fermeture des frontières ne ferait qu’asphyxier les populations qui sont pris en otage par ces régimes et par les bandes armées, islamistes ou non. Ce sont des enjeux aux conséquences trop importantes qui méritent des solutions internationales. 


          • Jonas Jonas 23 janvier 21:53

            @Boogie_Five « Ok ok. Vous parlez d’une commune sur les 34 945 qui existent en France. »

            J’ai pris Saint-Denis comme exemple, mais il y en a des centaines d’autres dans le même cas.

            --------------------------------------------
            « Personne vous oblige à vivre dans le 93. Un nombre pléthorique de petites communes 100% non-islamisées seraient ravi de vous accueillir... »

            Et au nom de quoi je devrais quitter ma ville de naissance ? À cause d’une immigration que je n’ai pas voulue ? Pourquoi nous a-t-on imposé ça ? ça serait à moi de partir ?
            Vous êtes comme Laurent Alexandre, qui rêve d’une France métissée et islamisée ? «  »Les gens qui fantasment sur une France blanche délirent. La France sera demain café au lait et majoritairement musulmane. Cela ne me gêne pas du tout : c’est le choix que nous avons fait en acceptant une immigration de masse. La démographie est REINE."

            Ce rêve de république universelle, c’est une mort programmée qui finira très mal.


          • Jonas Jonas 23 janvier 21:57

            @Boogie_Five « C’est plutôt le contraire. Vu l’ampleur des dégâts et l’intensification de la guerre dans certaines régions, la fermeture des frontières ne ferait qu’asphyxier les populations qui sont pris en otage par ces régimes et par les bandes armées, islamistes ou non. »

            L’ouverture des frontières permet de déverser sans fin une population du tiers-monde en Europe qu’on n’a plus les moyens de gérer. Ça mènera à terme, à la guerre civile.


          • Boogie_Five Boogie_Five 23 janvier 22:10

            @Jonas
            D’une manière ou d’une autre, en ne s’attaquant pas à la racine du problème qu’est la gouvernance mondiale par le capitalisme libéral, tu l’auras ta guerre, qu’elle soit civile ou internationale. 
            Donc, ce qui change vraiment le schmilblick c’est pas de refuser l’imam à la maison, mais de changer de système économique international. 


          • Jonas Jonas 23 janvier 23:21

            @Boogie_Five « Donc, ce qui change vraiment le schmilblick c’est pas de refuser l’imam à la maison, mais de changer de système économique international. »

            L’un ne va pas sans l’autre.


          • @Boogie_Five
            "Mais toute la violence que tu décris ne peut pas être résolue simplement au niveau national.

            Ah mais je n’ai jamais dis qu’elle n’etais que nationales, sinon si cela l’etais dans l’absolu cela aurai meme si l’on peut dire un caractere rassurant (meme si ce serai tres désagréable pour nous)
             
            Non hélas partout ou l’islam s’installe massivement et qu’il n’y a pas un gvt « fort » pour ne pas dire « autoritariste » ben en peu de temps c’est l’intimidation aupres des populations non musulmannes qui s’installe
            Ce meme dans des gouvernement tres autoritaires, ok j’etaye avec un exemple
            regardez par exemple ce qu’il se passe en Egypte aupres des Chrétiens par exemple , je peut en citer palanquées d’autres
             
            Ou en Inde ca ne se passe pas bien deux religions ou 3 sur le meme sol exepté quelques exemples type poisson volant (seeks etc) mais ou cette fois ils sonts persécutés (les seeks) car pas assez radicaux de la part du courant extremiste de l’islam qui vous ne pourrez le nier prend le dessus grace a des appuis financiers sans limites des petro monarchies pour un des coté de cette branche de l’islam et de l’autre grande branche toute aussi imposante que celle de l’Iran de l’autre
             
            C’est bien avec l’ensemble de ces considerations et le foutoir qui en est généré pour NOS civilisations avec d’autres reperes culturels pas forcément armées pour y répondre 
            Ici ne place pas d’echelles de valeurs civilisationnelles car chacune possede les siennes vis a vois de son hiustoire, bref ceci n’est pas discutable
            J’attire bien le pint ici en termes d’incompatiblités que le mondialisme à cru dans son coté machandising voulu faire avaler aux peuples et leurs cultures riuen que pour ses interets propores.
            faudrai que j’etayes avec qq videos
             
            Cest bien l’ensemble des peuples cad ceux ne resistant pas qui en payrons les pots cassés, et ici l’occident car les autres eux s’en protegent
             
            Si cela se passais si bien le principe du multiculturalisme débridé sur un meme sol tel qu’il est vendu et refourgué aux occidentaux sous le pretexte du camp du bien , pourquoi le Liban est t’il désormais dans un tel etat ?
            pourquoi son pdt à t’il tant de mal a etre élu ?
            la notion de quotes parts communautariste ne posqe t’elle pas selon vous problemes ou accummulation de problemes ?
            Sachant que meme hors cela déja de nombreux problemes existent au sein des peuples
            Donc quel interet sauf celui qui souhaites gouverner par la division et la peur ou par interets electoraliste de bas de gamme (genre la FI qui a radicalement retourné sa veste) y à interet à fracturer au max un peuple dans ses fondamentaux historiques ? comme la Macronie au passage
             
            Mon texte peut etre un peu ardu du a son coté « condensé » , mais si vous avez la culteure généérale requise, mes propos et exemples ne peuvent pas ne pas vous interpeler
            Je developperai bien plus mais cela ferai un roman


          • @Boogie_Five
            "D’une manière ou d’une autre, en ne s’attaquant pas à la racine du problème qu’est la gouvernance mondiale par le capitalisme libéral, tu l’auras ta guerre, qu’elle soit civile ou internationale. 
            Donc, ce qui change vraiment le schmilblick c’est pas de refuser l’imam à la maison, mais de changer de système économique international. 

            "

            Non c’est les deux
            La preuvve la Suisse n’a pas sur son sol d’attentats, n’a pas ces problemes massifs, et est devenue tres ferme avec l’Islam, les mosquées avec minaret sonts interdites, donc les gus choississent comme un cambrileur pour illustrer ou un loin dans la nature la proie la plus facile pour atteindre ses objectifs


          • @Boogie_Five
            Regardez p ex la Hongrie, la Pologne, le Danemark
            Ils sonts comme nous en Europe sauf qu’eux refusent et disent non
            Vous voyez bien que c’est une question AUSSI de volonté politique

            C’est un ensemble, mais meme si vous n’aviez aucune inégaité dans le monde
            avec un type avec le logiciel de Macron sur les loies du multiculturalisme ou de certains membres de la FI et Ecolos nous meneraient idem droit dans le mur
             
            C’est bien por cela que je parle de causes multiples avec des facteurs locaux plus ou moins aggravants et sre ce point la Jonas avec ses exmples factuels ne peut pas avoir tord.


          • Boogie_Five Boogie_Five 24 janvier 00:53

            @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
            « Non hélas partout ou l’islam s’installe massivement et qu’il n’y a pas un gvt « fort » pour ne pas dire « autoritariste » ben en peu de temps c’est l’intimidation aupres des populations non musulmannes qui s’installe »
            Comme je le disais dans le texte de l’article, effectivement un gouvernement fort et autoritaire peut mettre la pression sur une minorité contestataire. Mais à quel prix ? À celui d’être soi-même soumis à cette dictature tout simplement. Pourquoi ? Parce que ce type de politique nécessite de changer toute l’organisation de la société et pas simplement le mode de vie d’une minorité en particulier.

            En Suisse c’est pas pareil : les proportions sont pas les mêmes, c’est beaucoup petit que la France et en conséquence, il y a beaucoup moins de musulmans, et n’ont pas le même rapport avec la culture du pays. En France, malgré les apparences et les discours, les liens sont beaucoup plus forts, pour des raisons historiques dont tu te doutes.

            Donc en fait, y’a pas vraiment le choix, il faut composer avec, sans pour autant renier ses convictions et ses valeurs. Mais il faut que chacun fasse un effort, sinon ça peut pas marcher. Il faut convaincre, poser les choses, discuter et affronter les difficultés quand c’est nécessaire, et pas seulement pour taper sur la tête. Est-ce qu’on essaye vraiment de discuter dans ce pays ? Y’a t-il pas autre chose que les émeutes pour se faire entendre et être enfin compris ?


          • Boogie_Five Boogie_Five 24 janvier 00:59

            @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
            Cher Ouam, tu devrais te vacciner. Les pays dont tu parles n’ont pas du tout eu la même histoire que la France. Ils ont beaucoup moins d’immigrés et tu sais très bien pourquoi. A cause de la place de la France dans le monde.
            Il faut comparer avec l’Allemagne, l’Espagne ou le Royaume-Uni. Là ce sera plus intéressant


          • @Boogie_Five
            non c’est sur des temps differents et je peut te le prouver pour le Liban comme je peut te aussi te le prouver sur le plan économique
            Le lian a pareil suivi les memes préconisations que Macron prone pour la France cd une désindustrialisation à l’extreme et une financiarisation.
            Les gens ont la memoire courte voila pourquoi ce genre d’escroqueries fonctionnent
            Si tu tapes pour retrouver des vieux articles
            Le Liban , nouvelle Suisse du moyen Orient
            tu y trouve comme ce jour en Fr le plébiscite de ceci
            On vois ce que cela à donné, y compris avec le confessionnalisme
            H Post

            Puis 15 ans de guerre civile c’est aussi dans l’article
            Desires tu que j’etaye aussi sur le plan économique ?
             
            Ceci reglé pour le Liban , si tu veut nous pouvons parler de la GB
            Pareil c’est la catastrophe la bas le multiculturalisme, certaines regions sonts partitionnées siys la Charia, oui oui carrément !
            Si tu apppeles ceci une reussite, en bien pas moi !
            Et c’est ce que je te signale à dis et pas ton serviter mais le 1er personnage de l’etat et ce déja à l’epoque qui etais en plus de « gauche » cad F Hollande, ca devrai te dire quelque chose normalement F Hollande ?
            https://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/10/12/31001-20161012ARTFIG00292-immigration-l-incroyable-aveu-de-francois-hollande.php
             
             « On ne peut pas continuer à avoir des migrants qui arrivent sans contrôle, dans le contexte en plus des attentats. » La sécession des territoires ?
            « Comment peut-on éviter la partition ? Car c’est quand même ça qui est en train de se produire : la partition. »

            Tu notera que j’etaye solidement à chaque fois mes propos via des liens
            Je peut aussi te donnber ceux plus recents du 2eme ou 3eme personnage de l’etat le budget etanbt le second apres le pdt, le suivant est l’interieur..
            Donc et cette fois c’est toi qui va chercher, qu’a dis precisément G Collomb sur ce sujet cela commence par « nous vivons ce jour cote à cote, demain cela sera .... »
            Quel est le mot manquant ?
             
            Comme aux Usa ou des émeutes raciales séveres sonts souvents présentes
             
            Non le multiculturalisme n’est pas une réussite
             
            L’espagne je peut t’en parler ils ont eu de severes problemes, jusqu’a la crise économique d’un certain temps ou la les migranbts se sonts tous et de leur propre gré barrés, et comble de l’ironie, les Espagnols partis au Macroc pour se faire un peu de ronds, se retrouvaient stigmatisés par les anciens migrants cad les...
            Ici c’est une question pour savoir si tu sais de quoi tu causes smiley
             
            L’allemagne c’est aussi un scandale mais du à leur Medef , qui va remplacer leur natalité tres basse, et ici c’est bien plus une immigration de travail qu’une de peuplement comme celle de France, de plus la bas c’est le droit du sang et pas celle du sol comme ici
             
            D’autre exemples en France alors , Mayotte, l’apogée de l’imigration sauvage
            J’ai besoin de detailler ce qu’il s’y passe ?
            Logiquement non ! il suffis de vouloir s’informer un minima, bref on est passé du autrefois paisible à un pays quazi en guerre civile (un peu comme le Liban) ou les gens s’arment et font des milices d’autodéfese, et ou c’est le raid qui y est envoyé à quazi deumeure.
            Cette réussite (lol)
             
            C’est ce qui est reservé comme futuer aux inconscients qui méprisent cultures et histoire des peuples.

            "Cher Ouam, tu devrais te vacciner.

            "
            Dernier point concernant ma dose du proto et note que tu t’occupe de ma petite santé ^^
            Altruistement je t’offre généreusement ma dose
            tu a raison c’est important d’écouler les stocks
            je compte donc sur ton bon civisme Macronien , vu que je suis un sale paria, voir complotiste, ne merite pas tant d’attention de la part de Pfizer et de ce gvt qui prend soin de moi jusqu’a l’extreme (lol)
            Bonne journée


          • @Boogie_Five
            " A cause de la place de la France dans le monde.

            "

            Ah oui sur ce point mais ca va etre court
            Mali, Burkina , etc...
            Rien à ajouter votre honneur smiley


          • @Boogie_Five
            "Donc en fait, y’a pas vraiment le choix, il faut composer avec, sans pour autant renier ses convictions et ses valeurs. Mais il faut que chacun fasse un effort, sinon ça peut pas marcher. Il faut convaincre, poser les choses, discuter et affronter les difficultés quand c’est nécessaire, et pas seulement pour taper sur la tête.

            « 

            Avec les autres religions ceci peut marcher l’hindouisme etcetc
            D’ailleur on a peu de problemes avec le chintoisme etc dans ce pays
            Avec l’islam c’est deux options possibles pas 50
            Soit tu l’ecrase, soiit il te domine
            La France a choisi la dominatiuon et bientot a dhimmitude et perso je m’en fous pour de multiples raisons, car ce jour la je ne serai plus sur son sol, ce sera donc soit aux abnr... de se convertir, soit de se revolter et de faire comme Charles Martell autrefois...
            Ceci ne me concerne donc pas, ayant été un lanceur d’alerte depuis fort logtemps
            Le jour ou l’islam sera compatible avec nos civilisations ou l’inverse

            C’est le jour ou tu pourra emmener ta greluche au quatar en mini jupe ,
            qu’elle aura une clope a la main dehors pendant le ramadan,
            que si sa copine est gousse elle ne sera ni lapidée ni jeté en prison
            et que je peut me ballader avec une biere à la main avec un sandwitch au jambon
             
            Ce jour la l’Islam sera tolerant et ne posera plus de problemes nuile part,
            donc ici nous pourrons et serons obligés de ne pas critiquer les sacs poubelles ambulants noirs qui salissent et polluent notre environnement, enfin le mien
             
            Vu que ce n’est pas le cas chez eux, ne vois pas pourquoi et sous quelle raisons nous nous plierions à leurs désidératas d’oufdingues attardés ?

            Pas d’alcool ni d »hallouf la bas, pas d’hallal ici
            Pas de mini jupes la bas, pas de tenues islamiques prosélites ici
            Pas de statut sexeul libre la bas, pas de mosquées ici
            Pas d’equité homme femmes, (charia) pas d’autres trucs ici
             
            Voila ce qu’est un deal
            c’est donnant donnant, pas la carpette immonde qu’est devenu ce pays et quelques autres

            C’est sure que tu ne va pas du tout de chez pas du tout agreer ceci,
            l’equité et a justice est a sens unique chez certains,
            la dhimmitude et servitude dans toute sa splendeur


          • zygzornifle zygzornifle 23 janvier 13:52

            La gauche soutient des gens qui n’en n’ont rien a foutre d’eux ....


            • paparazzo paparazzo 23 janvier 15:09

              @zygzornifle

              La « gauche » a besoin de voix, et le segment qu’elle vise est celui qui aime prendre la défense de la veuve et de l’orphelin, de la même manière que les entreprises qui font du « greenwashing » visent une clientèle écolo.

              Quand on a dit ça, on se brosse de ce que pensent la nature et l’environnement de la sincérité des messages publicitaires, des slogans et de l’efficacités de la peinture pour faire croire que les produits sont verts.

              La « droite » aussi a besoin de voix. Mais elle a choisi un autre créneau, très porteur : la déréglementation et l’enrichissement personnel sans tabous.


            • Pascal L 23 janvier 15:39

              L’alliance entre la gauche et les islamistes est un marché de dupes. L’islam n’a aucune intention de pactiser avec des kouffars lorsqu’ils auront obtenu le pouvoir. C’est écrit dans le programme des Frères Musulmans, il suffit de lire. L’islam des Frères Musulmans, qui est l’islam du Coran, n’est pas une religion mais une idéologie politique totalitaire. Nous avons assez souffert de ce genre d’idéologies au siècle dernier pour éviter de faire encore et toujours la même erreur. Je suis désolé pour les musulmans qui pensent pratiquer une vraie religion, mais le Coran est basé sur le mensonge des califes pour conquérir la planète. Curieusement (ou pas), les versets du Coran et de la tradition les plus violents sont apparus après les prises de pouvoir successifs des Omeyyades et des Abbassides ; ils avaient besoin de justifier leur pouvoir mais pour bien mentir, il faut une bonne mémoire et ces changements ont créé une multitude d’incohérences. Pas grave, on coupe les têtes de ceux qui posent les questions impertinentes. Beaucoup de Musulmans n’ont malheureusement jamais lu ce Coran dans une langue qu’ils peuvent comprendre. Quand je les interroge sur les versets violents, misogynes, anti-juifs ou anti-chrétiens, ils me répondent toujours que ce n’est pas dans le Coran. Pour savoir, il faut le lire mais beaucoup de variantes de l’islams sont transmis oralement sans vraie explication du texte. Si on ne leur dit pas, c’est pour leur réserver la surprise pour le jour où ils n’auront plus le choix après qu’ils aient porté les Frères Musulmans au pouvoir. Ils ne sont là que pour faire ce qui leur est demandé.

              Comme Voltaire ou Bonaparte, la gauche est fascinée par l’obéissance des musulmans au pouvoir islamique. Ils aimeraient bien une telle religion à leur service pour empêcher les citoyens de penser et de se rebeller. Pour cela, l’islam leur semble bien supérieur au christianisme car le Christ a développé l’idée de séparation des pouvoirs pour éviter tout risque d’idolâtrie. L’islam n’a pas cette réticence et leur dogme de monothéisme strict n’est qu’un cache misère n’empêchant pas l’idolâtrie. Bien sûr, il n’y a qu’un seul Dieu, mais cela n’empêche pas beaucoup de musulmans d’idolâtrer le Coran, Muḥammad, le calife, la guerre, le sexe ou les richesses. A cause de cette idolâtrie, il ne peuvent voir, par exemple, que Marie, mère de ʿĪsā (Jésus pour les musulmans), y est décrite comme ayant subi un viol dont elle doit en plus porter la honte... Que font les féministes ?


              • Boogie_Five Boogie_Five 23 janvier 20:49

                @Pascal L
                Ce serait mieux d’écrire un article complet pour étayer les arguments que vous avancez. Il me semble qu’il y a pas mal de raccourcis dans la thèse que vous développez. 
                Je dis ça même si je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais ce serait plus clair pour le public. 


              • Pascal L 23 janvier 23:33

                @Boogie_Five
                Certes, mais je n’ai pas beaucoup de temps pour cela. En fait, tout ce que j’écris sur l’islam est tiré de livres écrits par des historiens ou des philologues. Les sources existent. Tout le monde peut lire le Coran en Français (j’ai 6 traductions en Français, ce qui me permet de comprendre où sont les difficultés). Pour les sources sur les Frères Musulmans, il y a les écrits des fondateurs comme Hassan Al-Banna ou des théoriciens comme Muhammad Al-Ghazali et Youssef Al Qaradawi, voire Hassan Iquioussen mais aussi les travaux d’Alexandre del Valle (« Le projet ») ou de chercheurs comme Marie-Thérèse et Dominique Urvoy (« l’action psychologique dans le Coran »). Si vous avez le temps, vous pouvez lire « Le Coran des historiens » de Guillaume Dye et Mohammed-Ali Amir-Moezzi, 3000 pages tout de même.
                Après cette lecture, vous comprendrez la véritable nature du Coran qui est niée par beaucoup d’idéologues à gauche et plus discrètement par des maires qui se prétendent à droite et qui pratiquent également la chasse aux voix tout azimuts. Je ne comprends pas pourquoi les féministes ne sont pas debout contre l’islam du Coran qui légalise le viol et la prostitution (que je distingue de l’islam pratiqué par beaucoup de musulmans mais ceux-ci sont réellement manipulés par les Frères Musulmans et d’autres sectes littéralistes qui y développent un sentiment de victimisation). Oui, ces musulmans là sont des victimes, mais de l’obscurantisme. Ceux qui veulent s’en sortir y arrivent très bien, mais la conséquence est qu’ils quittent l’islam.


              • Boogie_Five Boogie_Five 23 janvier 23:55

                @Pascal L
                Il s’agit plus d’islamologie dans toutes ses variantes que l’islam générique populaire. Ces livres sont certainement très intéressants à lire, même si il faudrait plusieurs années pour éplucher tout cela. 
                Mais avec cette abondance de documentation, vous ne pensez pas que l’Islam propose beaucoup plus de choses qu’un simple mécanisme de pure violence et domination ? Qu’il offre aussi une certaine spiritualité, qui appartienne au fidèle et sans médiation du pouvoir temporel ? 


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 janvier 00:06

                @Boogie_Five
                Ben non . L’islam est con et ne produit rien .


              • @Boogie_Five
                Si tu etais erudis concernant la 1ere revolution en Iran des frezres moustofs et de ce qu’ils ont fait subir ensuite aux gens de gauche la bas, les propos de Pascal L te sembleraient lumineux sur ce poiunt précis déja
                Comme cela c’est clair aussi pour le public

                Comme les libertés vestimlentaires des Iraniennes de l’epoque qui sonts tres loin d’etre du aux freres islamistes, ce que c’est devenu a ce jour, pour l’Egypte aussi les discours de Nasser etc...
                Quelques phots valent souvent bien mieux que milles mots
                https://www.curioctopus.fr/read/13792/16-photos-pour-comprendre-comment-vivaient-les-femmes-iraniennes-avant-la-revolution-islamique
                 
                Avant que l’islam prenne le pouvoir ci dessus
                 
                Apres que l’islam prennbe le pouvoir ci dessous et celles ci sonts des « résistates » lol
                https://secure-referentiel.nouvelobs.com/file/16378479.jpg
                Lien de l’obs ou est tiré la photo no6
                https://www.nouvelobs.com/galeries-photos/photo/20180102.OBS0010/photos-iran-des-manifestants-bravent-le-regime-en-place.html

                 


              • @Aita Pea Pea
                "@Boogie_Five
                Ben non . L’islam est con et ne produit rien .

                "
                ---
                Sisi souvent des catastophes aupres des peuples qui le subissent
                Et meme pas loin d’ici au Maroc, une heure de vol ....
                et une encablure de l’UE juste Gibraltar entre les deux


              • Boogie_Five Boogie_Five 24 janvier 08:45

                @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
                Mais vous voyez bien que ça commence à changer. Le régime des mollahs iraniens est de plus en plus contesté. Même dans les petromonarchies, les femmes prennent de plus en plus d’importance dans la vie civique et politique (bon pour le moment c’est surtout limité aux bourgeoises). 

                Pour ce qui est de violences, elles sont plus intra-communautaires qu’entre communautés. N’oubliez pas que ce sont les musulmans eux-mêmes qui sont victimes de l’intégrisme et du fondamentalisme islamique. Les occidentaux reçoivent quelques bombes sales sur la tronche, surtout à cause des politiques d’ingérence au Proche et Moyen-Orient, mais en réalité ça ne les concerne pas plus que ça. 

                Faut être réaliste, aucune puissance musulmane n’a pas les moyens logistiques ni humains pour établir u’ califat en Occident. C’est du fantasme pur. 


              • Pascal L 24 janvier 12:26

                @Boogie_Five
                Bien sûr, il y a de la spiritualité dans l’islam, mais elle ne provient pas du Coran qui ne promeut aucune forme de prière en dehors d’une récitation, un monologue, 5 fois par jour. La nature ayant horreur du vide, les populations qui ont été forcée de prendre l’islam ont le plus souvent gardé des spiritualités antérieures qu’ils ont peint des couleur de l’islam. Ainsi, le soufisme est une résurgence de l’hindouisme, d’ailleurs largement combattu par l’islam orthodoxe. En Afrique du Nord, le Marabout est une résurgence de l’animisme Africain. Nous allons également trouver des traces des religions qui préexistaient à l’arrivée des Arabes : christianisme et manichéisme. Il est amusant de constater que les Kabyles font toujours un signe de croix sur le pain avant de le trancher, exactement comme en Provence. On peut également rencontrer des Kabyles qui ont la certitude de l’amour de Dieu pour l’humanité, ce qui est un dogme spécifiquement chrétien.
                La spiritualité chrétienne n’est jamais présente de manière visible dans l’islam, mais il faut dire que l’islam ne s’est développé que contre le judaïsme et le christianisme à partir d’hérésie judéo-chrétiennes mais pas exclusivement. Si ces deux religions disparaissent, l’islam peut toutes raison d’être. Ceci dit, le christianisme connaît un large développement secret chez les musulmans qui se posent des questions sur leurs croyances. En 2001, selon le Cheikh Ahmad al Qaatani, un clerc saoudien répondant à Al Jazeera « Toutes les heures, 667 musulmans se convertissent au Christianisme. Chaque jour, 16000 musulmans se convertissent au Christianisme. Chaque année, 6 millions de Musulmans se convertissent au Christianisme ». Ces chiffres sont sans doute des extrapolations car il est réellement impossible de le mesurer.

                Vous ne pouvez pas juger du contenu du Coran par l’observation des populations musulmanes, qui pour la plupart, n’ont jamais lu le Coran dans une langue qu’ils comprennent. D’ailleurs, la langue du Coran est un mélange de Syro-Araméen et de dialectes arabes, ce qui exclut la zone de La Mecque comme lieu de naissance. Les archéologues démontrent par ailleurs que La Mecque ne pouvait pas exister à cette époque. Alors que reste-t-il de vérité dans le Coran ? Pas grand chose. Les historiens démontrent aujourd’hui que le Coran est le résultat des mensonges des califes successifs qui ont créé une légende et et qu’il a été élaboré sur une période de deux siècles. Par un algorithme mathématique (la théorie des codes), il est possible de savoir que le Coran a été écrit par une cinquantaine d’auteurs (formellement entre 30 et 100) ce qui contredit le dogme qui veut qu’il ne soit que la seule parole d’Allah. Il existe de très nombreux livres d’exégèse islamique, mais il n’y a aucune trace d’une analyse scientifique. Au lieu de cela, les exégètes inventent des histoires qui permettent de justifier toutes les incohérences. Comme ces histoires sont invérifiables, elles créent de nouvelles incohérences qu’il faut à nouveau justifier. C’est un travail sans fin. L’islam est une société de l’excuse.

                Si vous ne voulez lire qu’un livre, contentez vous de « Le grand secret de l’islam » par Odon Lafontaine (téléchargeable gratuitement). C’est un travail de synthèse d’un grand nombre de livres, écrit par des scientifiques, qu’il vous faut lire si vous voulez aller plus loin. La dernière version date de 2020 mais je sais que l’auteur a depuis accumulé d’autres sources pour une mise à jour prochaine. La science n’arrête pas ses travaux. L’apostasie est largement alimentée par une réflexion scientifique, ce qui provoque un raidissement et une violence exacerbée chez les tenants de l’idéologie. Il y a beaucoup à dire sur les comportements humains qui vont provoquer le déni de la réalité et la réflexion ne se limite pas à l’islam mais concerne toutes les idéologies.


              • Boogie_Five Boogie_Five 24 janvier 18:58

                @Pascal L
                Mais vous savez très bien qu’il y a plusieurs interprétations du Coran. Entre les chiites et le sunnites, les différentes écoles coraniques, etc. C’est pareil chez les juifs et les chrétiens. Chercher le vrai ou le faux par rapport à un texte comme celui-ci me semble pas très intéressant, surtout pour des gens comme moi, qui ne croit pas au monothéisme de toutes façons. Car à ce moment la Bible, la Torah et le Coran sont tous autant mensongers. Donc je comprends pas votre focalisation sur le Coran en particulier. 
                Votre démarche ne consiste pas à vous intéressez à la pratique de la religion en tant que telle, mais sur les usages politiques et idéologiques de celle-ci. C’est comme si vous disiez que le Coran n’existe pas ou ne devrait pas exister parce que vous trouvez ça faux. C’est un peu court comme argument je trouve. 
                Le problème n’est pas de prouver que le Coran est vrai ou faux. Ce débat au sein de l’Islam a été tranché dès le IX-Xème siècle. Il est incréé et donc divin (pour eux en tout cas). Le problème est de savoir si d’autres interprétations peuvent être valorisées face au fondamentalisme qui a l’hégémonie depuis une quarantaine d’années. Car il ne faut pas oublier que l’interprétation des fondamentalistes contemporains, n’est qu’un moment parmi d’autres de la religion musulmane. Je pense que se focaliser sur cette seule interprétation pour définir l’Islam ne correspond ni aux différentes histoires des différents peuples musulmans, ni aux différentes interprétations et pratiques qui ont été validées ou non par les différentes autorités des différents Etats islamiques. 
                En clair, je ne pense pas que l’Islam est un bloc monolithique où les fidèles pratiquent le culte de la même façon. Il suffit de constater les différentes guerres au sein du monde musulman pour s’en apercevoir rapidement. Il y a eu certes des projets utopiques en ce sens, mais leurs résultats restent assez marginaux et peu étendues. Le Jihad international d’Al-Qaïda et consorts met peut être la pression, notamment sur des Etats faibles qu’il peuvent rançonner, mais on reste très très loin de ce qu’ont pu accomplir les premiers califes et certains grands souverains comme Salah al-din ou Soliman le magnifique. 


              • [email protected]_Five
                Bonjour à vous
                En Iran (comme dans bcp de pays Muslims) une bonne partie de la population n’en peut plus de cette interventionnisme de la religion...
                Sauf que le hic que vous semblez ignorer c’est que l’islam n’est pas qu’une eligion, c’est un principe de vie qui dicte l’en,semble des actes d’un humain
                Non je n’en veut pas, si les théocraties vous plaisent allez en Iran au Pakistan (ou les chrétiens sonts massacrés), ou ou vous voulez il existe 57 gralls islamiques.
                Je vois bien dans le 9.3 ce qu’il se passe avec la main mise de la religion muslims du aux importés, vous dites comme bcp de gauchistes aux idées courtes qu’ils fuient leur pays...
                Mazis rien du tout, si il fuyaient ce qui est insuuportable chez eux ils feraient tout pour oublier cet insupportable et vous ne verriez pas ICI en FRANCE des hordses de voilées, et meme des nikabées, thadorisées et j’en passe, ni des hommes constamment en tenue islamique comme au bled.
                C’est vous qui faites preuve d’une naiveté affollante.
                 
                Qd aux Iraniens, mais vous croyez quoi ? que les mollahs vonts etre reversés ?
                Vous etes un euyropéen vous, j’en suis sur (cad un petit blanc caucasien) pour arriver à gober ce genres de fadaises, vous etes hors sol totalement sur un sujhet ou vous ignorerz absolument tout concernant la corcition de l’islam.
                 
                Meme en Tunisie ou c’est un peuple TRES éduqué, regardez le niveau de diplomes, eh bien des que Ben Ali à été renversé, une mini theocratie s’est mise en place, les femmes devaient se voiler à l’université !!!
                Enharda ca vous cause pas , normal, heureusement les Tuunisiens qui soints restés tres longtemlps du à leurs pouvoirs politiques étés un peu vaccinés contre cet islam tapi comme la bete a attenbdre la moindre occasion de frapper à nouveau, les Tunisiens s’en sonts (provisoirement) débarr&ssés ou passé en minorité.
                 
                Renseignez vous un peu diantre, ou l’islam s’instalkle il nbe reste plus que l’islam, vous n’avez juste PLUS LE CHOIX
                Regadez l’Algérie leurs voisins, c’est simple les Algériens sonts à 99.99% musulmans, vous y croyez vous que les gens surtout apres le FIS qu’ils sont par libre choix à 99% Musulmans ?
                Non mais serieux !
                Allo quoi !
                Allez voir sur le wiki ou ou vous voulez pour verifier mes dires.
                Et je critique pas leurs choix, hein entendons nous bien , je veut juste pas ca CHEZ MOI , je veut rester dans un pays laic ou je ne vais pas me faire chacher dessus ou dhimmmiser, ou je veut si le souhaites fumer ma clope dehors en peride de ramadans sans avoir de remarques désagrablres, que vvous le petit blanc donneur de lecons n’avez jamais eu vous dans votre vie !!
                On vous appelle pas « mon frere » avec la main sur le coeur lorsque vous alez dans le 9.3, d’alleurs y etes vous déja allé, car vos discours est le stéréotype du bobo aculturé du 7eme arrdt.
                 
                "Faut être réaliste, aucune puissance musulmane n’a pas les moyens logistiques ni humains pour établir u’ califat en Occident. C’est du fantasme pur."
                 
                C’est cela ouiii...
                Alors allez chercher les tenues vestimentaires des femmes en Iran avant la revoltion islamique, regazrdez , comparez l’avant Apres.
                Ah derniere remarque c’est pas des va nu pied les Iraniens , je sais les bon donneurs de lecons d’ici d’extreme gauche anti racistes onts tres souvent cette caractéristique de prendre les autres peuples pour des sombres abrutis, comme sous J Ferry (sigh) on ne change pas une équipe qui gagne (re sigh)

                Ici je vous ai cité l’Iran mais aurai pu vous cause dui Pakistan meme sans aller jusqu’aux freres Taliban ou vous n’ignorez pas ce qu’il s’y passe et tout cela sous l’eternerl joug de la religion musulmane qui est encore avec ses 800 ans de retard.


              • @Boogie_Five
                "Votre démarche ne consiste pas à vous intéressez à la pratique de la religion en tant que telle, mais sur les usages politiques et idéologiques de celle-ci. C’est comme si vous disiez que le Coran n’existe pas ou ne devrait pas exister parce que vous trouvez ça faux. C’est un peu court comme argument je trouve. 

                "

                Non c’est justement cette partie que vous ne comprenez pas
                Vous etes engoncé dans votre carcan de petit catho blanc (certainement ?)
                alors qui si vous saviez de ce que vous parlez vous ne pourriez écrire ce genres de phrases
                Je peut vous proposer le meilleur soin possible
                Allez vivre un an en Iran, au pakistan ou dans ce genres de pays, ou meme au Quatar si vous aimez la modernité technologique car ils sonts plus en avance sur la France pour votre information, allez y bosser la bas
                Pas en touriste, revenez, vous serez peut etre pire que votre serviteur, je sais c’est du vécu aupres de potes comme vous d’ici donneurs de lecons, ils sonts partis la bas pour y bosser, croyez moi que leur vision a plus que largement évolué.
                 
                Bonne journée
                Ah si un truc pour vous Tatiana et les donnneurs de lecons
                Ici en direct Youtube
                https://youtu.be/8kTpUsIB3ec
                Ici sur A Vox TV
                https://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/pour-en-finir-avec-la-classe-96319

                Voila ca c’est quelqu’un d’humain et de gauche, de la veritable gauche...
                Celle qui à mon profond respect
                 

                Pas l’immode poubelle qu’elle est devenue et qui posséde dans ses rangs les adeptes qu’elle mérite.


              • Boogie_Five Boogie_Five 26 janvier 08:35

                @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
                « Vous etes engoncé dans votre carcan de petit catho blanc (certainement ?) »
                Raté. Je suis antillais, des noirs bien plus chrétiens que les petits blancs donneurs de leçon. Mais de toute façon les noirs chrétiens vous les jetez à la mer comme les autres, non ? Des wokistes à ranger avec les islamistes qu’il faut éliminer. 
                Pour une grande partie d’entre nous les arabes sont des blancs de la même espèce que les occidentaux, c’est à dire des illuminés qui veulent dominer la planète.
                Mais fais ta Croisade avec ton pape et tes épées en carton, ça te fera un peu d’exercice. 
                Au passage, ce sont les croisades qui ont détruit leurs frères en premiers, l’empire Byzantin en 1204, donc la seule chose qui intéresse les occidentaux, c’est l’argent et la soif de puissance. Tu devrais te méfier crois-moi.

                Pour les voyages, les pays du Maghreb et du Proche-Orient c’est pas mon truc. C’est plutôt l’Amérique où l’Asie. À la rigueur la Malaisie et l’Indonésie. 

                Donc exterminez-vous bien entre vous, ça nous arrange. 

                BLACK POWER ! 


              • Pascal L 26 janvier 10:51

                @Boogie_Five
                Il y a peut-être plusieurs interprétations du Coran, mais il n’y a qu’un seul texte (du moins, c’est ce que les musulmans prétendent). Le problème, c’est que ces multiples interprétations sont liées à des traditions orales qui font rarement appel au texte et il n’existe pas d’école d’interprétation particulière, sauf du point de vue juridique. Les musulmans qui nous posent des problèmes sont ceux qui font une lecture littérale du texte. Bien sûr, des musulmans vont nous dire qu’il est possible d’interpréter tel ou tel verset autrement, mais ils font une impasse sur le reste du texte. La cohérence du Coran est dans sa violence et les littéralistes font la seule interprétation qui soit réellement recevable. De ce fait, ils n’ont aucun mal à avancer leurs idées dans la société islamique. A partir du moment où les Frères Musulmans ont construit la grande mosquée proche de chez moi, la transformation de la société islamique dans leur sens est devenu visible.

                « C’est pareil chez les juifs et les chrétiens » Voici un raccourci qui montre que vous n’avez aucune connaissance du sujet. Personne n’a prétendu que la Bible avait été écrite directement par Dieu et nous devons remettre le texte en contexte. La Bible parle des hommes et de Dieu et les hommes parlent des hommes et Dieu n’inspire que ce qui le concerne. Cette inspiration est limitée par les connaissances de celui qui interprète ce qu’il a appris de Dieu. Nous voyons donc une évolution de cette pensée d’Abraham à Jésus. Nous pouvons constater le passage d’un hénothéisme à un monothéisme, d’un Dieu de justice à un Dieu amour. Vous ne pouvez pas sortir l’homme de la Bible, cette homme avec son orgueil et sa violence. 

                Le Coran est faux parce qu’il est basé sur des mensonges fondamentaux que la science n’a pas de mal à débusquer. Ainsi, la langue du Coran est un mélange ente le Syro-araméen et les dialectes arabes. L’écriture est directement dérivé de l’écriture de l’Araméen avec un alphabet primitif de 16 caractères (contre 28 aujourd’hui) qui s’adapte mal à la langue arabe. Tout ceci démontre que le Coran ne peut pas être né en Arabie où se trouvait une autre langue et une autre écriture inspirée de l’Egypte. Par ailleurs, il est scientifiquement impossible que la ville de La Mecque ait pu exister au 7ème siècle. 
                Un algorithme mathématique démontre que le Coran a été écrit par une cinquantaine d’auteurs différents (formellement entre 30 et 100) sur une durée de 2 siècles. Le Coran est bourré d’incohérences ; j’en ai déjà documenté une centaine et ce n’est pas fini.

                « Ce débat au sein de l’Islam a été tranché dès le IX-Xème siècle » sous la dictée des califes qui en avaient besoin. Il n’y a aucun fait vérifiable dans les textes des exégèses et cela ne cadre pas avec une approche scientifique.

                Les premiers califes et Saladin ont fait la guerre et c’est très exactement ce qui a motivé l’écriture du Coran. Les tout premier se sont aperçu que la foi des Nazaréens (une secte judéo-chrétienne) permettait d’unir des combattants arabes alors qu’ils se vendaient auparavant aux empires ennemis de la région (Byzance et Perse). Lorsque ces guerre ont permis la création d’un empire, il a alors été question pour les califes, en premier ʿAbd Al-Malik, d’arabiser une religion un peu trop d’origine étrangère. De plus, les dynasties omeyyades et abbassides ont eu besoin de justifier leur pouvoir alors qu’ils étaient un peu trop éloignées des sources de cette religion. C’est ainsi qu’est né et a évolué une légende. Muḥammad n’a été nommé ainsi qu’à partir du règne de ʿAbd Al-Malik au tournant entre le 7ème et le 8ème siècle.

                Nous pouvons trouver des spiritualités dans le Coran, mais celles-ci sont largement pré-chrétiennes. Le soufisme est une évolution de l’hindouisme et les marabouts en Afrique sont une résurgence de l’animisme africain. Ce sont des religions des esprits et aucun musulman ne peut avoir de contact avec Dieu, même s’ils affirment beaucoup de choses sur lui.

                Dans ces conditions, je ne vois pas l’intérêt de les maintenir dans le mensonge. Ceux qui cherchent réellement Dieu comme les chrétiens peuvent le rencontrer et c’est tout le bien que je leur souhaite. Ils sauront ce qu’ils doivent faire après cette rencontre. En tout cas, tous ceux que je connais pour avoir fait cette rencontre sont devenus chrétien. Vous pouvez aussi tenter l’expérience par vous-même.


              • Boogie_Five Boogie_Five 26 janvier 19:27

                @Pascal L
                « Nous pouvons trouver des spiritualités dans le Coran, mais celles-ci sont largement pré-chrétiennes. »
                Bah oui, c’est du monothéisme. Et ces religions defendent le même principe. 
                Tu connais bien les religions monothéismes mais tu n’arrives pas à voir le sens de l’histoire. L’islam est une continuité, pas une rupture. Il cherche l’hégémonie parmi celles-ci mais pour imposer le même principe : la toute de puissance de l’homme-dieu et son égoïsme solitaire. 
                Je ne crois pas au dieu unique, donc c’est pas la peine de me convaincre que le christianisme est meilleur ou plus vrai que l’ Islam ou le judaïsme. Les chrétiens ont essayé d’imposer leur foi au monde entier et ont échoué. Comme les musulmans vont échouer à leur tour.
                Je n’y crois pas et je préfère largement les concepts des religions orientales, indiennes, chinoises et autres, plus sensibles à l’observation des phénomènes naturels. 
                Mon article est fait pour défendre la gauche, pas pour dire que le Coran est génial. 
                Mais derrière les discours et les guerres de religion, il y a des gens qui ont rien demandé et ne demandent qu’à vivre en paix. Si les gens sont attachés à une certaine culture, ça ne sert à rien de les blâmer pour ça ou de leur laver le cerveau pour les convertir à je sais quoi. 
                Pour la plupart ce sont des humains dotés de la raison, qui savent réfléchir par eux-mêmes. Aucun livre divin n’est suffisant pour permettre le salut de l’humanité et régler des questions purement humaines, et non divines. Et tout le monde le sait. 


              • suispersonne 23 janvier 17:06

                Islamo-gauchisme est un marqueur de l’extrême droite.


                Pas de bol … il se trouve qu’une étude scientifique vient de paraître sur les occurrences du mot sur Twitter.

                Et le résultat ne devrait pas plaire.

                Directeur de recherche au CNRS et directeur de l’Institut des systèmes complexes de Paris Ile-de-France, David Chavalarias a analysé, grâce aux techniques de la data science, plus de 230 millions de messages politiques émis entre le 1er Août 2017 et le 30 décembre 2020 sur Twitter.

                Le terme est quasi exclusivement mentionné par des comptes d’extrême droite, dont plus de la moitié ont été suspendus pour violence verbale.


                • Julien30 Julien30 23 janvier 18:11

                  @suispersonne
                  Ouah ça sent l’étude sérieuse ça, et au fait comment on identifie un compte comme étant d’extrême-droite ou pas ? Keppel, Fourest, Onfray et des tas d’autres ils sont d’extrême-droite ? Et s’il n’y avait que l’« extrême-droite » qui en parlait ça ne disqualifierait pas pour autant le concept, au contraire, l’« extrême-droite » a eu raison sur à peu près tout depuis des décennies en matière de souveraineté, de danger de l’immigration incontrôlée, des montées des communautarismes et de l’islamisme, des nuisances de l’UE, etc...


                • Boogie_Five Boogie_Five 23 janvier 20:51

                  @suispersonne
                  Ras-le-bol effectivement. Mais c’est encore loin d’être fini ! 


                • @Julien30
                  T’a oublié un bon paquet dans la liste J Sapir (lol) ils osent tout, moccovici le débat
                  E Chouard, assez fabuleux ca aussi...
                   
                  Bref tout ce qui n’est pas inféodé au pouvoir est désormais d’exstreme droietteeuuu, les z’heures sombre de notre hiistoire, Ouradour su Glane et j’en passe, et vu que l’extreme gauche à appellé à voter Macron au deuxieme tour...
                   
                  Tout ce qui est contre macron est d’extreme droite, je suis donc et sans aucun complexe d’extreme droite, car vu ma tronche, avant d’essayer de me terroiriser avec des arguments si miteux ..de l’eau va couler sous les ponts...
                   
                  Suis pas un petit caucasien blanc écrasé sos le poids de son histoire ni de sa repentance éternelle qu’on pourra faire culpabiliser loool

                  puis si ils insistent on peut sortir le dossier de l’extreme gauche,
                  de la collaboration 1939-1941, des morts du communisme (staline),
                  des camps de réeducation ...
                  de Polpot, les kmers rouges génoocides et j’en passe ..
                  tant la liste est longue ^^


                • [email protected]_Five
                  "Ras-le-bol effectivement. Mais c’est encore loin d’être fini ! 

                  « 

                  Bah tu peut acceller la chose pour que ca soit fini
                  Comme en pays conquis tu prend le puvoir par un coup d’etat ou un génocide et ensuite t’instaure la charia, comme la R Islamique D’Iran ca a pris combien service compris 6mois ?

                  Puis tu boutes tous les infideles dehors de ce nouveau pays islamique, cad le 58 eme de la liste, sauf si la Belgique est colonisée et islamisée avant nous ce qui n’est pas impossible donc 59 dans ce cas
                  En Algérie ils ont bien foutu les khouffarrs dehors, tu fais une reddit de »La valise ou le cerceuil" ca peut le faire vu les trouillards prets a lecher les babouches d’ici, ca va se faire vite chez les émasculés.
                   
                  Pour le Danemark, meme la Suede pays du camp du bien (lol)
                  La par contre.... suite aux évenement recents, les Suedois pourtant historiquement de gauche depuis 100 ans ont étés piqués par un moustique nazi d’extreme extreme droite bebé d’hitler qui a contaminé la plupart de a population (lol)
                   
                  Ah c’est pas un moustique, la raison est ailleurs ?
                  Mais laquelle diantre ?
                  A part une crampe au bras droit du au salut nazi permanent je vois pas d’autres raisons
                  L’immigration , l’insécurité, le changement de peuples peut etre , les non attentats permanents ?
                   
                  Non ca peut pas etre ceci chez eux comme raisons , impossible
                   smiley smiley


                • Aristide Aristide 24 janvier 13:57

                  @Julien30

                  Il n’y a aucune difficulté pour identifier les comptes d’extrême droite, allons, ce sont ceux qui utilisent le terme « islamo-gauchiste ». Il suffit d’inverser les facteurs, fastoche !!! Un compte qui utilise le mot est d’extrême-droite… c’est facile aussi !!!

                  Vous remarquerez que ce terme possède une particularité assez étonnante : le mot existe, mais le concept derrière n’existe pas !!! Par contre, on ne se casse pas le bol pour parler d’islamophobie.
                   


                • logan 25 janvier 16:30

                  @Aristide
                  En fait il y a de l’islamophobie, c’est bien réel.
                  La gauche s’oppose à l’islamophobie comme elle s’oppose à toutes les formes de discriminations et de stigmatisations.
                  Du coup l’extrême droite déforme leur opposition à l’islamophobie en une défense de l’islamisme. => Manipulation je dirais habituelle pour dénigrer leurs opposants.
                  Et de là ils inventent l’islamo-gauchisme, qui n’existe pas et n’est qu’un fantasme, tjrs en surfant sur leur mensonge et manipulation initiaux.


                • suispersonne 25 janvier 18:51

                  @Julien30

                  Vous avez le droit de mettre en doute l’étude en question.

                  La conclusion ne vous plaît pas, c’est un fait.


                  Vous affirmez que l’extrême droite a eu raison sur à peu près tout.
                  Je vous reconnais le droit de le penser et de le dire.

                  Permettez moi quelques précisions.


                  1- L’apparition du concept a été concomitante de la fameuse manifestation contre l’islamophobie, que vous dénoncez aussi sans doute.

                  2- Le terrorisme islamiste est une réalité.

                  3- La pratique obscurantiste de l’islam existe, elle reçoit même la visite obséquieuse de l’éborgneur giflé -qu’ils viennent me chercher-.

                  4- Mettre dans le même sac tous les musulmans est abusif.

                  5- Supposer que tous les non blancs sont des musulmans est une erreur manifeste.

                  6- Que des penseurs de pacotille qui ont micro ouvert dans tous les merdias se saisissent du concept qu’ils prononcent avec délectation n’en apporte aucun preuve.


                • Aristide Aristide 26 janvier 12:17

                  @logan

                  En fait il y a de l’islamophobie, c’est bien réel.

                  Comme il y a un islamo-gauchisme dont l’objectif est très pragmatique  ; il s’agit d’essayer de transformer tout bon musulman en électeur. 

                  Il existe dans notre pays un sentiment assez diffus contre le communautarisme musulman qui est un fait, communautarisme bien réel. 
                  Il n’est pas seulement le résultat d’une ségrégation sociale des nouveaux arrivants dans notre pays, le communautarisme musulman est un fait social où les usages et les mœurs issus de culture islamique perdurent et éloignent toutes les perspectives d’intégration et d’assimilation.

                  Du coup l’extrême droite déforme leur opposition à l’islamophobie en une défense de l’islamisme

                  Vous caricaturez !!! Ce que vous désignez comme extrême droite exprime simplement le danger d’apparition d’une culture exogène en rupture avec des valeurs fondamentales de notre pays. 

                  Le « séparatisme islamiste » n’est pas une vue de l’esprit


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 janvier 21:30

                  Suis déjà tricard...lol


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 janvier 21:41

                    Ta « gauche » d’université le populo la conchie . T’as beau te rattraper aux branches pourries de l’exteme islamique , ça empire les choses.


                    • @Aita Pea Pea
                      Rholala pas bô extreeme droite l’alta pea
                      Ressaissis toi ^^
                      Comment ca t’est plus pour le vivr enbsemble et les droits de l’homme et le camp du bien

                      J’(suis extrement décu ^^
                      Te voir toi sombrer dans ...
                      Les pires heures de notre histoire, meinkamf, le nauséabond, la xénophonbie, le racisme, les SS et salut nazi, les bruits de bottes, la khommandantür à chaque coin de rue, les ratonnades, etcetc...


                    • SilentArrow 25 janvier 02:42

                      @Boogie_Five

                      L’islamo-gauchisme n’existant pas, je propose d’appeler ceci le troudbalisme ou autre synonyme tel que allahakbarisme ou mahomerdisme.


                      • logan 25 janvier 16:27

                        En fait il y a de l’islamophobie.
                        La gauche s’oppose à l’islamophobie comme elle s’oppose à toutes les formes de discriminations et de stigmatisations.
                        Du coup l’extrême droite déforme leur opposition à l’islamophobie en une défense de l’islamisme.
                        Et ils inventent l’islamo-gauchisme, qui n’existe pas et n’est qu’un fantasme.


                        • Boogie_Five Boogie_Five 25 janvier 18:37

                          @logan
                          C’est un très bon résumé de la position défendue par l’article. 
                          L’islamo-gauchisme est bien devenue une caution pseudo-savante qui autorise et justifie une normalisation d’actes discriminants et de police politique, en utilisant des critères qui sont à la fois idéologiques et ethniques, englobant une certaine gauche populaire et les musulmans.
                          Cela permet de contourner le terrain légal et institutionnel, tout en essayent de le subvertir, au service d’un projet soit d’apartheid et d’exclusion soit d’asservissement, d’internement ou de déportation. 


                        • SilentArrow 26 janvier 00:51

                          @logan
                           

                          En fait il y a de l’islamophobie.

                          Le contraire serait étonnant. L’islam étant ce qu’il est ne peut être que détesté par ceux qui ne l’adoptent pas et qui sont la cible des textes criminogènes de l’imbécile Coran.

                          Allah, l’infâme idole des Bédouins est vraiment une sale bête et l’islamophobie est un devoir de tout citoyen épris de liberté.

                          Et pour rappel, ce n’est pas l’islamophobie qui tue, c’est l’islamophilie béate et suicidaire des traitres islamo-mondialistes. Ce sont eux qui font venir les rastaquouères en masse ; ce sont leurs juges qui relâchent les niktamers criminels au lieu de les renvoyer dans leurs shitholes islamiques à grands coups de pied au Q.


                        • SilentArrow 26 janvier 01:33

                          @Boogie_Five
                           

                          au service d’un projet soit d’apartheid et d’exclusion soit d’asservissement, d’internement ou de déportation.

                          L’islam est lui-même un projet d’apartheid et d’asservissement.

                          Si vous ne me croyez pas, parce que vous n’avez pas lu le Coran ou ne connaissez pas l’histoire de l’islam, il y aurait un moyen simple de vous en convaincre : ce serait de traiter en France les mahométans comme les athées ou les chrétiens sont traités au Pakistan ou en Arabie Saoudite, et de prendre note de ce que dirait la gauche bobo de ce traitement. On entendrait les putois hurler les mots apartheid, discrimination, racisme, nazisme, fascisme, idées nauséabondes qui rappellent les heures les plus sombres de notre histoire, et autres formules consacrées.


                        • @Boogie_Five
                          Non
                          De tels arguments pourraient etrent tenus et l’ont été lors des pires dérives de l’extreme gauche !
                          Vous avez la mémoire courte, pas votre serviteur
                          Ou si l’Islam et les théocratioes vous plaisent à ce point vu votre défense de ces fondamentaux allez jusqu"au bout de vos idées, allez y vivre.


                        • Pascal L 26 janvier 16:00

                          @logan
                          En fait, le Coran veut ma mort en temps que chrétien (Coran S9, 5, le verset dit « du sabre »). Le Coran est également une norme juridique visant à administrer tous les pays de la Terre sur la base de la charia. Bien sûr, tous les musulmans ne sont pas sur cette position mais cela reste la position des littéraliste avec, en particulier, les Frères Musulmans qui gèrent une bonne partie des grandes mosquées en France. Il apparaît naturel que je ne partage pas cette position et que je démontre que le Coran n’est que la somme des mensonges des califes successifs. Pour cela, la science est une aide imparable car elle démontre ce que je dis. Faut-il, comme le recommande Abuhamid Al-Ghazali au Xème siècle, supprimer la science et passer à l’obscurantisme ? La science est-elle islamophobe du fait même de son existence ? Suis-je islamophobe parce que je cherche à faire connaître la vérité du Coran aux musulmans ? La vérité serait-elle plus dangereuse que le mensonge ?


                        • suispersonne 25 janvier 18:30

                          Islamo-gauchisme est un marqueur de l’extrême droite.


                          Pas de bol...il se trouve qu’une étude scientifique vient de paraître sur les occurrences du mot sur Twitter.

                          Et le résultat ne devrait pas plaire à certains.

                          Directeur de recherche au CNRS et directeur de l’Institut des systèmes complexes de Paris Ile-de-France, David Chavalarias a analysé, grâce aux techniques de la data science, plus de 230 millions de messages politiques émis entre le 1er Août 2017 et le 30 décembre 2020 sur Twitter.


                          Le terme est quasi exclusivement mentionné par des comptes d’extrême droite, dont plus de la moitié ont été suspendus pour violence verbale.


                          • SilentArrow 26 janvier 01:58

                            @suispersonne
                             

                            Le terme est quasi exclusivement mentionné par des comptes d’extrême droite, dont plus de la moitié ont été suspendus pour violence verbale.

                            Je serais curieux de connaître la définition d’un compte d’extrême droite, et qui est chargé de coller ce genre d’étiquette sur un compte.

                          • SilentArrow 26 janvier 08:17

                            @suispersonne
                             

                            Islamo-gauchisme est un marqueur de l’extrême droite.

                            L’islamo-gauchisme, c’est quand la gauche va lécher les babouches dans les mosquées pour ratisser quelques voix d’islamopithèques préhistoriques.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité