• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les propositions clownesques de Mélenchon sur l’Europe

Les propositions clownesques de Mélenchon sur l’Europe

S'il est bien un sujet qui met mal à l'aise le Parti de Gauche, c'est la question Européenne. Là où le vrai Chavez décidait souverainement et dans l'interêt de son peuple, de sortir du FMI et de la banque mondiale en 2007 [1], Mélenchon exclut quant à lui cette option pour ce qui est de l'UE, en lui substituant plutôt un ensemble de voeux pieux de "renégociations" ou " viols" des traités. Passage en revue des différentes ambiguités du Parti de Gauche sur ces thèmes.

1- "On va 's’affranchir du traité de Lisbonne'"

Toute organisation sérieuse, à commencer par une Nation, respecte les traités signés, ou les dénonce clairement...

Le droit international, ou notre Constitution, stipulent en effet que "le Président est garant du respect des traités"[2]. Cette proposition du FDG est donc anti-constitutionnelle, en plus d'être risible sur le plan de la diplomatie et de la crédibilité internationale ; qui voudrait s'entendre avec un pays qui décide sciemment de signer ou "s'affranchir" de traités selon ses humeurs ?

 

2- "On va utiliser le 'Compromis du Luxembourg'"

Rappel : à partir de 1965, de Gaulle suspend la participation de la France à des négociations Européennes proposant de soumettre les décisions importantes à la majorité plutôt que l'unanimité.

Le compromis de Luxembourg, qui est trouvé en réponse à cette politique de la chaise vide, est signé le 30 janvier 1966, et prévoit que : « Lorsque, dans les cas de décisions susceptibles d'être prises à la majorité sur proposition de la Commission, des intérêts très importants d'un ou plusieurs partenaires sont en jeu, les membres du Conseil s'efforceront, dans un délai raisonnable, d'arriver à des solutions qui pourront être adoptées par tous les membres du Conseil, dans le respect de leurs intérêts mutuels et de ceux de la Communauté ».

On le voit, ce principe permet de bloquer des négociations EN COURS. Il est parfaitement nul et non avenu pour décider de revenir sur un demi-siècle de traités signés avec 27 Etats, qui sont signés pour de bon et qui font donc loi. Par contre, d'autres pays membres pourraient en effet s'en servir (cf. le Royaume-Uni) pour bloquer les visées de "l'Europe sociale" que Mélenchon voudrait mais que certains pays pourraient estimer "contraire à leurs intérêts nationaux", cf. section 3 ci-dessous.

Invoquer le "compromis de Luxembourg" pour prétendre "changer l'Europe" est donc vain et ne pourrait être pertinent que dans le cas de discussions à venir.

 

3- "on va tout renégocier et faire une 'Autre Europe' sociale"

Jean-Luc Mélenchon estime pouvoir faire appliquer ses vues aux 26 autres états Européens, afin de revenir sur plus de 50 ans de Traités pris par plusieurs générations de chefs d'Etats et de Parlements.... Il s'agirait sans doute, diplomatiquement et historiquement, de la plus fabuleuse entreprise politique humaine jamais accomplie, ralliant sans guerre et en si peu de temps, 26 pays à une conception politique, sociale, historique commune !

Chacun a bien vu à quel point la machine Européenne, par sa construction même, rend quasi-impossible toute discussion, tout accord ou toute décision, ne serait-ce que sur des sujets plutôt consensuels (paradis fiscaux, taxe Tobin, interventions militaires...).

Prétendre un instant que la vision Mélenchonienne pourrait se répandre partout en Europe au point de renverser les institutions et traités en vigueur depuis 30 ans, est en contradiction avec la réalité sérieuse des discussions et négociations Européennes qui sont constamment en blocage, et qui le sont par construction Babelienne. Qui plus est, l'Angleterre, ou l'Allemagne, ou le Luxembourg, pourraient souverainement invoquer le « compromis du Luxembourg » pour expliquer à Monsieur Mélenchon que ses vues sur les régulations bancaires, sur a discipline budgétaire, ou sur les paradis fiscaux, violent leurs « intérêts nationaux ». Mélenchon propose-t-il alors d'envoyer les chars pour obtenir le consensus et les signatures ?

Derrière cette vision de l'Europe se cache en fait une vue impérialiste, c'est à dire la négation des spécificités culturelles ou nationales, les mêmes qui ont conduit à placer la Grèce sous la même monnaie que l'Allemagne...


 

Conclusion

Monsieur Mélenchon est certainement plein de bonnes intentions pour les travailleurs ou les employés. Simplement, il faut croire que l'appartenance à l'Union Européenne a une priorité plus forte dans son esprit puisque son programme social peut, ou s'appliquer hors de l'UE, ou n'exister qu'en espoirs impossibles dans l'UE, et qu'entre ces deux options, ce n'est pas la première qui l'emporte, contrairement au choix des travailleurs du rail Anglais [3] !

 

[1] Chavez : Venezuela to exit IMF, World Bank

http://www.nbcnews.com/id/18406119/ns/world_news-venezuela/t/chavez-venezuela-exit-imf-world-bank/#.Uad_dLG8Zv4

Chavez, who says he wants to steer Venezuela toward socialism, made the announcement a day after telling a meeting of allied leaders that Latin America would be better off without the U.S.-backed World Bank or IMF. He has often blamed their lending policies for perpetuating poverty.


[2]Il est le garant de l'indépendance nationale, de l'intégrité du territoire et du respect des traitéshttp://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000571356&dateTexte=vig

 

[3]http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/que-dites-vous-de-cela-m-melenchon-135858Que dîtes-vous de cela, M. Mélenchon ? Le principal syndicat britannique des transports demande le retrait du Royaume-Uni de l’UE

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (130 votes)




Réagissez à l'article

105 réactions à cet article    


  • Daniel D. Daniel D. 6 juin 2013 18:01

    Monsieur Melanchon souhaite la république universelle comme tout ses coreligionnaires francs maçons. Il n’est pas une solution pour les Français, il est une solution pour canaliser la contestation mais sans risque de bousculer le système. Il souhaite les Etats Unis d’Europe, avec la meme impuissance que les états américains qui n’ont aucun pouvoir sur ce que décide le Maitre du Pentagramme, pardon du pentagone ... la fin des Etats souverains, la fin des particularismes et de la diversité.

    Il nous rejoue la fable hollandaise de la renégociation, mais insiste surtout pour utiliser la BCE pour sa politique économique, ce qui est une vaste fumisterie. La BCE est l’équivalent de la FED américaine, mais en Europe, elle n’est qu’un problème et non la partie d’une solution.

    Le FDG perd sa crédibilité depuis quelques temps. Entre leur « chasse au conspirationniste », leur envie d’une « autre Europe », ses propositions d’appel a la BCE pour l’economie, leur acceptation de celui qui prone la dilution des caracteristiques nationnales dans le melting pot global et qui n’aime pas les blonds, on ne comptes plus leurs positions clairement anti nationales.

    Ce que propose Mr Melanchon est exactement ce que revendique et souhaite une certaine communauté pour le reste du monde : la république universelle avec un peuple impuissant et soumis a une oligarchie qui fait du théâtre et opprime les masses.

    Beaucoup ont cru en cette fable, mais le temps révèle ce qu’il en est, et petit a petit le loup montre qui il est...


    • Daniel D. Daniel D. 6 juin 2013 18:30

      Heureusement pour lui, les français sont fainéant et n’aiment pas réfléchir par eux mêmes, ils préfèrent sauter de gourou en gourou et de désillusions en désillusions en hurlant des slogans simplistes dont ils n’arrivent même plus à comprendre le sens.

      Un vrai suicide sociétal accepté mollement par une masse qui se pense incapable de comprendre le monde seule et qui implore d’être dominée, d’avoir un chef... Pauvre France qui vend son âme au veau d’or et d’argent.

      Quand viendras l’heure des comptes, n’oubliez pas qu’un peuple est responsable de ce que ses chefs font en son nom, et que chacun est responsable de ses actes. Il n’y auras aucun pardon pour la soumission.


    • Onecinikiou 6 juin 2013 22:40

      « Monsieur Melanchon souhaite la république universelle comme tout ses coreligionnaires francs maçons. »


      Absolument. 

      Pour preuve sa profession de foi - historique et sans ambiguïté à ce sujet - au perchoir du Sénat :


      « Le vote des étrangers aux élections locales, qui a occupé tant de place dans la presse, a pris parfois un tour dur, injuste, blessant, lorsque, le prétexte se révélant trop inconsistant, il a fallu ajouter derrière le Belge ou l’Italien, qui ne faisaient peur à personne, l’ombre de l’Africain et du Maghrébin, qui paraît-il, sont ce qu’il y a de pire. Or, pour la majorité d’entre nous, Africains et Maghrébins sont des amis et nous espérons bien voir un jour le suffrage universel étendu à tous.(...) »

      « En tant qu’homme de gauche, je souhaiterais me tourner un instant vers certains de nos amis (l’orateur se tourne vers les travées communistes) pour leur faire entendre que Maastricht est un compromis de gauche : pour la première fois, dans un traité de cette nature, des mesures d’encadrement du marché sont prévues ; pour la première fois, citoyenneté et nationalité sont dissociées ; pour la première fois, les syndicats vont être associés aux processus décisionnels. (protestations sur les travées communistes. – Applaudissements sur les travées socialistes.) »

      NDLR : un « compromis de gauche » alors que le Traité de Maastricht fut le premier traité à portée constitutionnelle entérinant l’interdiction faites aux Etats de limiter la circulation des capitaux (Art. 73B). Tout à fait consternant de duperie... 

      « Si j’adhère aux avancées du Traité de Maastricht en matière de citoyenneté européenne, bien qu’elles soient insuffisantes à nos yeux, vous devez le savoir, c’est parce que le plus grand nombre d’entre nous y voient un pas vers ce qui compte, vers ce que nous voulons et portons sans nous cacher : la volonté de voir naître la nation européenne et, avec elle, le patriotisme nouveau qu’elle appelle. (applaudissements sur les travées socialistes). »

    • bakerstreet bakerstreet 6 juin 2013 18:29

      L’europe étant un cirque, avec toutes ces étoiles en cercle, le clown Mélenchon a parfaitement sa place. 

      Au moins il est moins ennuyeux que ceux qui se prennent pour des dompteurs, en criant « couché » à de pauvres fauves sans griffes et sans dents, et laissent monsieur Loyal, leur copain, filer avec la caisse.
      Quand aux acrobates, ils cherchent à nous en foutre plein la vue, à nous impressionner, mais quand ils tombent, c’est bien nous qui sommes sans filet ! 

      • Relladyant Relladyant 6 juin 2013 20:09

        Merci de cette réponse. Bien qu’elle soit longue je n’ai hélàs pas vu une seule explication concréte quant à comment sortir des traités dont vous étes d’accord pour dire qu’ils sont nuisibles.

        1 - Le sempiternel « si vous aviez lu mais je ne vais surtout pas vous le citer ».... je l’ai lu, et il y a trois angles : violer les traités, tout renegocier, et tout renegocier encore en utilisant le « compromis du Luxembourg ». J’ai démonté ces 3 mirages ; si j’ai oublié un élément je vous pris de l’indiquer ici.

        2 - Je ne suis pas libéral du tout, je suis Chaviste mais un Chaviste conséquent, pas l’anti-Chavez type qu’est Mélenchon (antireligieux quand Chavez est Catholique fervent ; mondialiste quand Chavez est nationaliste ; aligné sur les US quand Chavez est non-aligné ; pas de sortie de l’UE quand Chavez sort lui des institutions s’il estime qu’elles nuisent a ses interets... il n’a pas pretendu tout renegocier avec les 200 pays du FMI hein !). En attendant, quand vous votiez Hollande je m’abstenais, moi, ainsi que tout ceux qui avaient compris le film...

        3 - Vous parlez des « merdias » mais oubliez pourtant que si tous les Francais etaient journalistes ou a Science Po, Jean-Luc serait élu car il est candidat numéro chez ces catégories.... le vote des étudiants de Science Po le placait meme au second tour ! Pour un « rebelle anti-systeme » c’est génant de l’apprendre, mais c’est bien la coqueluche de ces milieux !


      • Relladyant Relladyant 6 juin 2013 22:25

        Bien, merci de votre confirmation, question qui met bien le FDG dans l’embarras, on ne sait toujours pas comment Jean-Luc nous extirpe de l’application légale du traité de Lisbonne...


      • franck milo franck milo 6 juin 2013 22:55

        pour en sortir très simple :
        faire l’inverse de ce qu’a fait sarko et/ou hollande
        on dit qu’on s’en va pas, mais on se barre quand même.
        question suivante.


      • Relladyant Relladyant 6 juin 2013 23:51

        Juste eu le temps de faire 5 posts dont 2 trés longs mais il n’a pas le temps de répondre a une question trés simple et trés pratique !


        J’espére que les autres FDG rappliqueront, mais d’un autre coté, le silence comme réponse est trés satisfaisant pour démontrer l’arnnaque Mélenchon : le FDG ne sait pas dire comment sortir de l’application de traités signés et légalement appliqués...

      • PROPOS DOUTEUX DE VIEUX FACHO ARGENTEcontre melenchon a @l’auteur


      • @relliaden vous prenez trop de relaxant

         attention gros rouge e a 14° et myo-relaxants ne font pas bon ménage


      • @ a reeliadan.....myo-relaxant


      • 1871-paris 1871-paris 7 juin 2013 13:03

        reylladant serieusement arretez de monter votre these sur melenchon comme verite universel.


        anti religieux, dit vous. c est certain la confusion arrange votre pensee... il se dit anti clericale, nuance que vous feinger d ignorer !

        europeeiste et donc atlantiste invetere ce melenchon... ha oui il a voter pour masstrische en 1912 he pardon en 1995..( l erreur est inadmissible chez les nationnalistes)

         et sa continu comme cela pendant des lignes et de paragraphes. et vous parlez de desinformation de la part des medias actuels mais honnetement que faites vous c est un peu l hopitale qui se moque de la charite non ?!?

        maintenant quant au fait que le fdg tente de changer de l interieur les institutions europeens (tenter nous disont bien) un peu comme vos autre maudits ennemies les troskystes ...
        bien en dehors de l argumentS « ridicules » « pas serieux » quant au fait d un non respect des traites que nous ferions si ceci ne peuvent pas etre modifies politiquement et bien permettez nous cette « betise » et de paraitre peut etre idiot a vos yeux, mais de garder comme essentiel le bien commun comme interet premier !

        vos techniques les nationnalistes sont toujours les memes :
        20% de fond de verite pour poser des fondement de postulats qui eux non aucunes legitimites argumentaire si ce n est des affirmations ideologiques ou des travestissements de faits historiques.
        je doit dire belle technique car elle est souvent bien rode, mais pour qui prend le temps de chercher vos sources ont decouvre vite la mascarade !

      • Relladyant Relladyant 7 juin 2013 14:09

        Je peux démontrer si tu le souhaites, que Mélenchon est anti-religieux (et spécialement anti-Catholique), et qu’il est aligné (je pourrai le citer sur l’Iran, la Syrie ou la Lybie).

        En revanche, on ne m’a toujours pas expliqué comment le FDG compte s’extraire de l’application légale de traités Européens signés, ou des directives de Bruxelles...


      • tesla_droid84 7 juin 2013 14:44

        Ca y est, on a pas touché le point Goldwin mais quand les crétins commence à crier fachos sans autres arguments c’est qu’ils n’en ont plus.


        Ah si, il leur reste le : « on dit qu’on ne sort pas mais on le fait quand meme ... » faut avouer que c’est démocratique comme méthode... En gros les adhérant du FrdG sont trop bornés/antifa qu’il est préférable de leur mentir pour ne pas les braquer des le départ... 

        Alors on leur fait croire que le « peuple européen » se lèvera d’un seul bloc pour CHANGER D’EUROPE. 

        Démosthène : Vous connaissez comme nous tous la situation en grèce, ils ont perdu l’intégralité des mesures sociales qui existaient dans le pays (travail 6 jours par semaine, quasiment plus de santé publique, plus aucun service publique en fait, baisse de moitié des pension de retraite, non remplacement de 9 fonctionnaire sur 10 etc etc ).

        Ou est la coordination européenne qui s’indigne devant le sort des Grecs ?? une manif PASOK/FrdG ???
        Ou est la belle indignation quand Papandreou rongé par le remort a voulu faire un référendum pour sortir la grece de l’UE, et que Sarkozy/Merkel l’ont limogé sous l’égide de Washinton qui a tapé du point sur la table ??? Hop remplacé direct par Papademos, un copain de Draghi et Monti de Goldman Sachs !! (Il existe une belle photo de Monti avec un tablier Franc mac pour info ce qui ne m’inspire rien de bon sur votre poulain) 

        Ensuite vous parlez d’isolement, mais ou est l’isolement des suisses, des singapouriens, des Islandais, des coréens du sud... n’échangent’il pas avec tout le monde ??

        Vous etes de beaux chiens de gardes, campés sur la position du mainstream et des « experts » économique sur le veau d’or qu’est « L’EURO » 






      • Relladyant Relladyant 7 juin 2013 14:52

        Oui, c’est ce que je suspectais... j’avais remarqué que dans les commentaires ils ne répondaient jamais à cette questino conréte de nous dire concretement comment ils faisaient pour rallier 26 pays à leurs vues sans y envoyer l’armée les convaincre... jamais de réponse. Mais en meme temps les commentaires sont parfois bordeliques a suivre.

        J’ai donc voulu tirer ça au clair en faisant un article juste sur cette question, beaucoup de FDG ont lu mais hélàs, pas de réponse concréte, au mieux un « si si, si vous lisez c’est expliqué mais je ne vous le dirai pas » honnete comme quelqu’un qui recule !


      • Hireche 7 juin 2013 15:00

        Les professions de foi des partis politiques il y a 30 ans pour les élections européennes, étaient « changer l’Europe ! » Aujourd’hui on nous dit la même chose, qu’on va changer cette europe libérale et antidémocratique en une Europe sociale, écologique et démocratique. Quelle est la probabilité que les 27 pays basculent au même moment à gauche par exemple , zero. C’est impossible, la preuve depuis qu’on a l’Europe ça n’est jamais arrivé. On a toujours été dans un cas de figure de cohabitation et on le sera toujours. Donc il ne pourra jamais y avoir de politique cohérente de gauche. J’y peux rien j’aurais voulu que ce soit autrement mais l’Europe est telle qu’elle est et ne changera pas. Donc pendant que chacun continue à rêver à son Europe idéale , d’autres font la politique à notre place , c’est le champ libre à tous les lobby type BASF, Monsanto, Goldman Sachs et j’en passe. D’ailleurs les traités déjà ratifiés et qui tuent notre économie (en particulier les articles 63 et 123 du TFUE) s’appliquent et ne seront jamais modifiés car il faut l’unanimité des 27 (bientôt 28). L’article 63 qui incite aux délocalisations d’usines tue l’économie française mais arrange par exemple la Roumanie ou la Pologne puisqu’on délocalise chez eux ! Donc on ne pourra jamais changer les traités déjà ratifiés (Même si on les a refusé par reférendum). C’est pour cela que la seule solution si on veut éviter que la catastrophe ne s’accélère c’est la sortie de l’UE. La france ne sera pas isolée bien au contraire elle retrouvera sa place dans le monde et arrêtera sa soumission totale aux USA. En Asie, en Amérique du sud, en Afrique, au moyen Orient on nous applaudira ! C’est la France insoumise à l’Empire , la France de De Gaulle qu’il faut retrouver.


      • franck milo franck milo 7 juin 2013 20:42

        Rayeladent n’a pas inventé le bluetooth...
        ok je sors.


      • alinea Alinea 7 juin 2013 23:03

        si pas changement possible moi désobéir


      • alinea Alinea 6 juin 2013 19:04

        Vous devriez peut-être vous proposer comme conseiller ; car d’après vous l’Europe et ses peuples sont avachis et inertes, tandis que la France, fière de son passé révolutionnaire, toute seule se dégagera de cette nasse.
        Mélenchon a beaucoup de contacts avec la gauche du sud ; je vous conseille de lire son dernier blog.
        Pour ma part je ne saurais, comme vous, avoir une idée claire d’une attitude ou tactique qui « marche » à coup sûr !


        • kimbabig 6 juin 2013 20:19

          Les peuples des pays de membres l’union européenne sont surtout différents, tant dans leurs habitudes, leurs intérêts ou leurs modes de fonctionnement.

          Ce qui peut paraître normal dans un pays peut être perçu comme inacceptable dans un autre. Les Allemands ont accepté qu’on fasse bosser les chômeurs pour 1€ de l’heure, alors qu’on accepterait jamais ça en France (heureusement !).

          Certains pays font plus de Révolutions que d’autres.

          Certains pays font plus d’enfants que d’autres, et la politique qui convient à pays dont la population croît naturellement, comme le nôtre, n’est pas la même que celle qui convient à un pays en grave déclin démographique comme l’Allemagne.

          Quant aux gauches des autres pays coincés dans le merdier de l’ue, le terrain d’entente avec elles qui profiterait à tous est évidemment la sortie de l’union européenne, que demande par exemple le Parti Communiste des Peuples d’Espagne
          http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/conference-sur-les-questions-internationales-4-et-5-mai-2013-intervention-de-fernando-ferraz-du-parti-communiste-des-peuples-despagne-pcpe/

          Qu’attend le Front de Gauche pour les imiter ?

          Parce qu’en attendant, l’europe, c’est ça :

          http://www.sudouest.fr/2013/06/02/europe-des-filieres-vendent-des-ouvriers-low-cost-sur-le-modele-de-la-fraude-a-la-viande-de-cheval-1071923-4688.php


        • 1871-paris 1871-paris 7 juin 2013 13:06

          hooola Alinea reyddelant n est surtout pas fiere de la france revolutionnaire lui c est plutot tendance « terreur blanche » son parti...


        • kimbabig 6 juin 2013 20:03

          Bon article.

          Malheureusement, la direction du Front de Gauche n’a pas encore compris qu’il est impossible de mener une politique sociale en restant dans l’union européenne, une organisation conçue justement pour imposer la régression sociale aux pays qui ont commis l’erreur d’y adhérer.

          Il serait plus inspirés de suivre l’exemple du PRCF et du M’PEP, qui demandent clairement la sortie de l’ue, de l’euro et de l’otan, préalables indispensables à la sortie du capitalisme.

          Pour se défaire du capitalisme, il faut commencer par se défaire de ses moyens de contrôle. En ce sens, tant qu’elles n’incluent pas la sortie de l’ue et de l’euro, les propositions du Front de Gauche, intéressantes et progressistes sur le plan social, ne sont que du vent.


          • Relladyant Relladyant 6 juin 2013 23:46

            Ouhla, Demosthene vient de nous informer qu’hors de l’UE c’est la mort clinique, il faut vite en informer l’Islande, la Norvége ou la Suisse qui curieusement se portent trés bien !


            Trés performants sur les questions Européennes, les gens du FDG...

          • taktak 6 juin 2013 23:46

            Demosthène, ca fait de la peine de vous voir reprendre les arguments du TINA
            Nikonoff, Lordon, Sapir etc... on déjà démonté des dizaines de fois vos arguments.
            La vérité c’est que c’est en réstant dans l’UE que l’on se condamne à être livré en pature aux capitalistes pieds et poings liés.
            La BCE organise la spéculation sur la dette, la comission en profite pour tout libéraliser et détruire les conquis sociaux.
            Il faut sortir de l’UE et de l’Euro par la gauche, rendre la souveraineté au peuple.
            C’est la seul façon crédible donc mobilisatrice d’impulser une politique de progrès.


          • kimbabig 7 juin 2013 01:28

            Mais bien sûr, Démosthène,

            Si on sort de l’euro on aura les 7 plaies d’Égypte, les invasions de sauterelles et les pluies de grenouilles... C’est ce que nous rabâchent tous ceux qui nous avaient, au moment du référendum de Maastricht, promis monts et merveilles sur l’europe et sa monnaie unique, garante de « plein emploi », de « croissance ».

            Ben on a vu le résultat. Vous ne l’avez pas remarqué ?

            Donc les prédictions de catastrophes en cas de sortie de l’euro de la part de ces gens-là, mieux vaut ne pas y faire attention. Alors qu’au contraire, de plus en plus d’économistes sérieux recommandent la fin de l’euro. Suivez les conseils de taktak et relisez les publications de Sapir, Lordon, Nikonoff. http://russeurope.hypotheses.org/1306

            Tant qu’on reste dans l’union européenne on continuera de subir ses plans d’austérité, ses privatisations imposées, les « recommandations » de sa commission quant à notre modèle social, directement inspirées par les cadres de Goldman Sachs ou autres vautours du même acabit...

            Eh oui, la construction européenne fut un moyen pour ces gens là d’asseoir leur contrôle sur les pays membres, dont malheureusement le nôtre.
            http://ellynn.fr/dessousdebruxelles/spip.php?article28

            Pour échapper à leur contrôle, il fait sortir de l’union européenne, et une sortie française risquerait justement de faire des émules, incitant d’autres pays à se libérer du merdier ue.

            Peut-être que parmi ces pays certains voudront nouer des coopérations avec le nôtre, mais aussi d’autres pays, et pas forcément des pays européens. Et d’ailleurs, pourquoi devrait-on s’allier en priorité avec des pays européens ?

            Ce serait donc rendre un grand service au peuples des pays voisins aussi coïncés dans cette galère, l’impulsion d’un grand mouvement de libération.

            Il faut pour ce faire un mouvement de libération des esprits de toute cette propagande qui consiste à instiller dans les esprits la fatalité à rester dans l’union européenne et l’assimilation de la la volonté d’en sortir à l’extrême-droite (à tort car le FN ne veut pas la sortie de l’union européenne, comme taktak vous l’explique), c’est à dire aux raclures qui ont assassiné Clément Méric.

            C’est par cette propagande européiste façon « TINA » que le peuple Français est incité à tolérer sa soumission, sa ruine et la fin du progrès social qu’il a durement acquis de haute lutte, comme ce fut le cas pour les autres pays Latins avant nous.

            Alors qu’un pays de 65 millions d’habitants (1% de la population mondiale, c’est pas rien), présent sur les 3 océans, avec une langue parlée par plus de 200 millions de personnes,de bonnes écoles, de bons savoirs-faire, une démographie encore vive, un droit de véto à l’ONU, l’invulnérabilité de son territoire grâce à son armement nucléaire, la 5 ou 6ème économie de la planète, a largement les moyens d’exister au 21ème siècle !

            Mais la confrontation latino-germanique que vous prônez pour leur « faire la leçon » en restant dans l’ue capitaliste et vérolée, ça ne présage pas grand chose de bon, ça risque encore de mal finir (normal, l’ue oppose ses pays membres sur leurs intérêts vitaux).


          • Mr Dupont 7 juin 2013 13:52

            Mr Démosthène

            Que je pensais de gauche , de la vraie gauche , celle de Mr Mélenchon ( enfin ; c’est ce qu’on entend puisque certains le disent encore )

            Nous dit qu’il faut rester dans l’Europe : les bras m’en tombent

            Mr Démosthène est socialiste tendance Hollande !!!

            Un des derniers : il poste sur Agoravox , quelle chance nous avons


          • Akerios 7 juin 2013 15:09

            Démosthène

            Bonne analyse !


          • Akerios 7 juin 2013 15:26

             Il faut reconstruire l’ Europe c’est plus simple.


          • tesla_droid84 7 juin 2013 15:34

            Surtout quand Démosthène parle d’autonomie alimentaire, la on se marre quand meme 2 min :


            Nous avons perdu l’autonomie alimentaire en 2012, celle ci n’a cessée de se dégrader sous l’emprise de l’Europe avec sa politique agricole ridicule qui est une compétence exclusive de la commission. Vous en avez de plus en plus l’exemple avec ce qu’il se passe pour les semences anciennes, les OGM les farines animales etc... 
            Alors que sans l’europe, meme un gouvernement de corrompus comme le notre aurait cédé sous la pression populaire, la IL N’EN A PAS LES MOYENS !! vous dite quoi, on change l’europe.

            Avec la 2eme, 3eme, 4eme puissance qui se réunirait pour faire pression sur l’Allemagne :
            Ca nous fait donc en 2ème un capitaine de pédalo en 3ème Un non élu de Goldman Sachs en 4ème un Rajoy conservateur libéral et en 5eme un portuguais qui applique bêtement les recommandations de la BCE sur l’austérité.
            Voici donc la fine équipe qui va allez se pointer devant l’Allemagne et les gus de la commission européenne tendance OTANienne pour leur dire on va changer d’Europe ???

            Un film avec des elfes et des gnomes me parait bien plus crédible que votre histoire. En chantonnant toujours la meme chanson sur l’UE vous vous infligez une suspension volontaire et permanente de l’incrédulité sur l’Europe telle qu’elle a été conçue, telle qu’elle est, telle qu’elle sera.

            Mais je vais arrêtez de perdre mon temps à convaincre des convaincu, le temps ainsi que le grand marché transatlantique finiront par achever votre « autre Europe »








          • tesla_droid84 7 juin 2013 15:51

            @Akerios, Il faut quand meme etre d’un mauvaise fois à toute épreuve pour dire il est plus simple de reconstruire l’europe plutot que de sortir légalement par un article qui existe (art 50 du TFUE).


            On attend toujours que le FrdG nous donne la procédure REALISTE qui permette de changer d’europe, Vous n’arrivez déja pas à vous faire élire en France alors transposer votre puissance au niveau européen, j’ai hate.


          • Akerios 7 juin 2013 16:51

            tesla_droid84 

             

            Comme toi je trouve que le plus simple c’est de quitter l’ Europe.

            Maintenant la France est prisonnière de sa dette qui se monte à 1860 milliard d’euros ce qui donnerait en franc :12.117 milliards de francs et du paiement des intérêt annuels de la dette soit 602 milliards de francs .

             Le CAC 40 ce sont désormais des entreprises internationales indépendantes du gouvernement

            Une monnaie faible et isolée n’est aujourd’hui valable que pour les paradis fiscaux .

            La Russie , l’Amérique , la Chine , le Japon,..........etc.. et même la fameuse et sulfureuse banque Golden Sachos (pour éviter de la nommer) pourraient jouer avec notre monnaie et nos banques au grés de leurs caprices financier. Il pourraient nous dicter leurs lois.

             


          • Akerios 7 juin 2013 16:59

            Si quelqu’un peu présenter un modèle économique crédible dans l’hypothèse ou la France quitte l’euro :

            ..........................il est le bien venu !

            personnellement je ne suis pas pour un suicide.

            Je suis à l’écoute et si cela est possible je suis pour. 


          • Captain Marlo Pilou Camomille 7 juin 2013 18:59

            Démosthène,
            Ce que je vois, c’est que vous utilisez tous les arguments des européistes qui nous ont mis dans ce foutoir, et qui répètent : « Ne sortez pas de l’ UE, ce sera un cataclysme ! »’

            La banque Natixis a fait des projections, le Franc perdrait 2% par rapport au dollar ; toutes vos prévisions catastrophiques tombent à l’eau....

            Cherchez un peu des renseignements sur l’ ALBA, l’ Alliance bolivarienne pour les Amériques... , ça vous changera des Traités thatchériens de l’UE que vous défendez, bec et ongles.

            L’ALBA, ce sont des accords de coopération entre Etats indépendants et souverains, avec chacun leur monnaie, leur banque centrale, leur budget et leurs lois.

            Il s’agit d’accord de coopération, pas d’accords de libre échange, comme les sont les Traités européens et les accords transatlantiques.

            Si vous ne savez pas faire la différence entre coopération et libre échange, c’est que vous êtes prêt à avaler toutes les couleuvres...


          • Captain Marlo Pilou Camomille 7 juin 2013 19:06

            akerios,

            Pour sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, il faut utiliser l’article 50 du TUE. Tous les Traités internationaux ont une clause de sortie, pour l’UE, c’est l’article 50.

            Au passage, l’euro est « irréversible », pour pouvoir en sortir, il faut d’abord sortir de l’ UE.

            Sur les possibilités de remplacement de l’ UE, vous avez :
            * Le programme de l’ UPR de François Asselineau, un copié/coller du programme du CNR.
            * Vous pouvez chercher des infos sur l’ ALBA, dont je parle dans le post suivant.
            * Sur une autre économie internationale, il y a « la Charte de la Havane », un programme de coopération internationale, je vous laisse chercher.


          • dom y loulou dom y loulou 8 juin 2013 13:30

            prétextant qu’il fut amené par un idiot utile vous n’utilisez pas le droit d’initiative tronqué que la commission a élaboré en y mettant autant de bâtons dans les roues que possible


            lors que seul le travail obstiné des citoyens fait que cet embryon existe au sein de l’UE

            mais vous n’en profitez pas, vous ne le citez même pas et vous voulez prendre des décisions ?

             autoritaires somme toute ? on peut bien parler à l’infini



          • Akerios 8 juin 2013 14:37

            Pilou Camomille merci l’ami pour ton avis !

            Sortir de l’Euro et de l’Europe c’est facile mais y survivre au niveau économique c’est autre chose. Tu propose l’outil mais l’action est un suicide propose quelque chose pour la survie économique.

             

            Attention le chaos il faudra l’assumer et si l’espoir d’autre chose est prometteur ! Je suis prêt à l’assumer. Libre oui esclave non !


          • kimbabig 8 juin 2013 16:44

            Akérios,

            Le suicide économique, c’est de rester dans l’union européenne et de conserver l’euro.

            Je vous invite à lire les publications de J.Sapir sur le sujet :

            L’euro et la croissance
            http://russeurope.hypotheses.org/1211

            L’impact d’une sortie de l’euro pour la France :
            http://russeurope.hypotheses.org/987

            Après, pour la suite, une fois la souveraineté intégralement retrouvée, une véritable politique sociale et progressiste pourra être menée en France. Et peut-être faire des émules ailleurs !


          • foufouille foufouille 6 juin 2013 21:04

            il veut sa place et le pognon, c’est tout
            peut être, il est aussi bisounours


            • dom y loulou dom y loulou 8 juin 2013 13:45



              on ne construit rien dans le mépris


              arrêtez de chercher des hommes politiques qui feront le travail à votre place


              dictature garantie dans cet état d’esprit

              les rockefeller se contrefoutent si leur dictature est verte, rouge ou bleue



            • taktak 6 juin 2013 23:27

              D’accord avec Kimbabig.
              Il est urgent de construire un large front populaire progressiste et patriotique pour la sortie de l’UE, de l’Euro, de l’Otan et du capitalisme comme le propose depuis longtemps maintenant M’PEP, PRCF et CPLF. Camarades du FdG il est urgent que vous vous posiez cette question. C’est bien en combattant frontalement l’UE que l’on pourra réveiller une mobilisation progressiste chez les travailleurs, c’est bien en défendant la souveraineté de laNation progressiste (de 1793, 1870, 1936, du CNR...) au lieu d’abandonner ce mot aux discours xénophobe et fascisant du FN que l’on sen sortira.

              Une precision utile est indispensable qu’il faut rappeler, surtout en ces circonstances :
              Le FN n’est pas pour la sortie de l’UE et de l’Euro. Il est pour négocier (quoi et avec qui, il le dit pas).
              Citations de son programme à l’attention des contempteurs nombreux que l’on trouve ces temps ci sur agoravox
              il convient d’initier une renégociation des traités afin de rompre avec la construction européenne dogmatique en total échec. Il faut désormais jeter les bases d’une Europe respectueuse des souverainetés populaires, des identités nationales, des langues et des cultures, et qui soit réellement au service des peuples par des actions concrètes.Un ministère des Souverainetés coordonnera la renégociation des Traités
              Le FN n’est pas pour la sortie de l’UE et de l’Euro, il est ultra capitaliste et autoritaire, en un mot le FN c’est le garde chiourme du système


              • kimbabig 7 juin 2013 01:28

                Bien dit taktak !


              • Daniel D. Daniel D. 7 juin 2013 10:33

                Ni l’UMPS ni les 2 Fronts ne sont pour la sortie de l’euro, les 4 partis majeurs n’ont pas de solutions crédibles. C’est un fait, ils ne maitrisent pas le domaine économique.

                Un vrai homme politique attaquerais le problème de la dette par le biais de son illégitimité, les traités européens par leur illégalité au regard de la constitution, et penserais au pays et au peuple avant de penser aux banques.

                De vrai hommes politiques n’aurais pas renflouer les banques mais les aurais nationalisé, une banque en faillite coute 0euro, elle ne coute rien !

                Mais pour avoir de vrai hommes politiques il faudrait un peuple un peu moins crédule et un peu plus instruit. Bref, sans education populaire le peuple n’est qu’un esclave qui se bat pour le rester et faire alterner ses maitres...


              • 1871-paris 1871-paris 7 juin 2013 13:15

                quant on a compris que le fn se verait bien en france au reines d un systeme monarchique parlementaire comme en uk ont a tous pige a leur manege.


                quant au fdg envers l europe c est claire ce qu ils disent.
                on essai de changer les choses de l interieur ! si sa marche pas on se barre de l europe et de son euro ! c est pour cela que melenchon n est pas apprecier des capitalistes car il peux montrer un voie mediant pour convertir les masses ne pigeant rien au manege de l economie actuelle et de la BCE en particulier qui est une banque centrale fonctionnant comme le FED au service des financiers.

              • Captain Marlo Pilou Camomille 7 juin 2013 19:14

                1871 paris

                La tactique de Mélenchon est simple : « Un pied dedans, un pied dehors. »

                * Il est dans l’opposition au gouvernement, mais il se verrait bien 1er Ministre.

                * Il a voulu faire pression sur le PS : le TSCG et l’ ANI sont passés comme des lettres à la poste.

                * Il veut modifier l’UE, « et si ça marche pas... » Il est député européen, il sait parfaitement qu’aucune de ses propositions n’est compatible avec les Traités.
                Mais en attendant de le vérifier... , on y reste.

                * Il sait qu’il faut l’accord unanime des 27 pays pour changer une virgule dans les Traités, mais il ne dit pas quand les 27 pays seront d’accord avec son programme. Donc, on attend.

                Bref, toutes les manigances sont autorisées, sous réserve de faire durer l’ UE et l’euro le plus longtemps possible et d’éviter d’en sortir.


              • dom y loulou dom y loulou 8 juin 2013 13:32

                exact Daniel D


              • Akerios 8 juin 2013 14:52

                Oui et sera t’il le prochain traitre ? Après Jospino et Hollandon le PS et ses dirigents sont a détruire. Deux fois c’est trop...........pour le PS tout va bien !

                Après un impôt spécial sur les retraites on va les baisser ( moi je dirais baiser ). Les salariés on aligne leurs salaires pas à pas sur ceux des pays d’Europe les plus pauvres au lieu de faire l’inverse !

                Je suis comme taktak et beaucoup d’autres  : faisons les meilleurs choix !

                Le choix ultime est la guerre civile !

                Le choix le moins douloureux est de réformer l’ Europe !

                Le plus cher et le plus prometteur c’est la destruction de l’existant pour construire une autre société ! Mais attention aux nouveaux dictateurs qui détruisent ensuite les espérances !

                 

                 

                 


              • soi même 7 juin 2013 02:12

                A non avis, l’Europe va finir comme la Yougoslavie, car on va finir par ce chamailler.
                Il y a trop d’intérêt divergent, et une volonté politique de l’UE d’imposé des directives qui vont à l’encontre de la plus part des pays Européens.
                Les Traités sont toujours relatif part rapport à l’histoire, es que le traité de Westphalie est encore actuel ? pourtant, il a formé notre histoire en Europe.
                Dans deux siècle, est qu’il aura encore en vigueur le Traité de Lisbonne, non par contre, il est probable que l’en subira encore ses effets !

                Je ne fais pas d’illusion, il finira bien par mourir ce traité, en attendent ce jour que désillusion et de désenchantement, nous allons vivre .


                • tesla_droid84 7 juin 2013 15:59

                  J’espère que vous avez tord, mais quand je vois l’ambiance du moment, je me demande si ce n’est pas ce que cherchent médias et gouvernement.

                  Foutez vous sur la gueule en vous traitant de fachos, d’antifa, de juifs, d’arabes, de noirs de fainéants et de fonctionnaires, pendant ce temps la vous ne nous regardez pas...
                  Puis quand il y aura du sang partout, nous seront demandeur de beaucoup plus de sécurité ... au prix de toutes les libertés.

                • Dominique TONIN Dominique TONIN 7 juin 2013 10:11

                  @ l’auteur,

                  Vous n’aimez pas plus MELENCHON que moi, nous avons un point commun !
                  Ce Monsieur, à mon sens, est un opportuniste en même temps qu’un agitateur de haine.
                  Opportuniste parce qu’il est un carriériste politique et que c’est, présentement, l’UE qui le fait vivre en tant que député Européen. Il critique donc une institution à laquelle il appartient, qui le fait manger, mais qu’il tient à conserver en tant que privilège !
                  Agitateur de haine, parce qu’il n’arrête pas de s’en prendre à MLP (que je ne chérie pas plus), mais qui produit des débordements chez les militants comme ce meurtre récent.
                  Par contre, pour ce qui vous concerne, vous ne proposez pas grand chose qui puisse satisfaire les besoins des Français et nous faire sortir de la crise !
                  Afin que vous ne me taxiez pas de critique patenté, je pense que LA solution c’est de redonner la parole et le pouvoir aux Françaises et aux Français par le biais du tirage au sort.
                  Cela permettrait de gommer tous les conflits d’intérêts et les copinages entre politiques et financiers (lobbystes), et le peuple dans son ensemble avancerait des solutions plus pragmatiques et réalistes. c’est mon point de vue et mon cheval de bataille.

                  • 1871-paris 1871-paris 7 juin 2013 13:19

                    encore un liberal adepte de la main invisible bienfaitrice qui tente de se planquer derriere des themes nationnaliste.... et il parle d opportunisme le loustique gonfle !


                  • Captain Marlo Pilou Camomille 7 juin 2013 19:16

                    Tonin,
                    Pour sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN il faut un référendum. Pas plus, pas moins.


                  • Dominique TONIN Dominique TONIN 8 juin 2013 22:44

                    Pilou,

                    Et qui va te le donner le référendum ?
                    Trois en 21 ans :
                    1992 Maastrich, positif
                    1995 passer du septennat au quinquennat, positif.
                    2005 traité Européen, dans l’cul !
                    Ca te va ! Et toi tu crois que l’on va demander son avis au peuple par référendum ! t’as fumé ou quoi ?

                  • Akerios 7 juin 2013 10:52

                    Bonjour,

                     

                    Un rappel :

                    Le référendum français sur le traité établissant une Constitution pour l’Europe est une consultation populaire qui a eu lieu le 29 mai 2005

                    En 2005, les Français disaient un NON massif à la Constitution européenne : en 2008, Nicolas Sarkozy a passé outre la volonté du peuple exprimée dans ce référendum et a fait ratifier cette même Constitution européenne, sous l’appellation Traité de Lisbonne, par voie parlementaire.

                     

                    Cette victoire du Non est un rejet massif du libéralisme, générateur de précarité, de chômage, d’insécurité sociale, d’abandon des services publics, et d’un nouvel esclavage pour les salariés. C’est un rejet d’un modèle de société où l’homme est au service de l’économie, et non l’économie au service de l’homme. C’est le rejet d’un monde où l’homme, la nature, ou la culture sont considérés comme des simples marchandises.

                     

                    De son côté, le premier secrétaire du PS, François Hollande, a déclaré que « le rejet du traité », qu’il a dit « regretter », signifiait « le rejet du pouvoir ». « Les Français ont exprimé (...) leur colère et leur exaspération » à l’égard du chef de l’Etat, qui, estime M. Hollande, « a refusé d’entendre les messages qui lui avaient été adressés » lors des précédents scrutins. Il a qualifié le vote non de « décision politique majeure grave pour l’Europe », souhaitant que celle-ci ne soit pas « la victime du désordre intérieur français ».

                     

                    Le rejet massif du libéralisme et d’une Europe contre le peuple : c’était donc le choix des français !

                     

                     

                    L ’ UMPS lui a dit NON !

                     

                    OUI ROBERT GIL Soumission ou révolution !

                     

                    N. Sarcosy et F. Hollande sont ensemble . UMP et PS dans une fausse alternance pratiquent une même politique économique anti-sociale !

                     ..


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 juin 2013 10:52

                      Bonjour,

                      « 3- »on va tout renégocier et faire une ’Autre Europe’ sociale"

                      — fin de citation —

                      Merci à l’auteur pour cet article et merci de dire la vérité surement dure à attendre pour certaines personnes qui se font des illusions avec le partie de la gauche.

                      La vision de J.L. Mélenchon est une pure utopie, en même temps cela permet à l’oligarchie financière d’étendre leur pouvoir pendant qu’il nous endort !

                      J.L. Mélenchon et son partie de gauche servent comme amortisseur pour ammorcer (controler) les révoltes sociales et agissent en même temps contre l’intérêt général. Je sais exactement de quoi je parle car j’été durant au moins deux années militant PCF et une bonne année LCR.

                      C’est du passé...

                      Ras le bol de ses fausses promesses et des paroles sans suivie par des actes !

                      Ni de droite ... ni de gauche je soutiens aujourd’hui l’UPR partie politique qui vient de franchir le cap de 3.000 adhérents et qui est présidé par François Asselineau


                      • Akerios 7 juin 2013 11:44

                        Attention !

                         

                        Nous avons  :

                        Mélanchon................................ si pas bon ?

                        Sarcosy et Hollande.................. UMPS ....et fausses alternances.

                        Coppé et Fillon............................UMPS même politique des frères ennemis

                        Juppon.........................................marchand de casseroles qui voulait sortir les poubelles des autres sans vider la sienne 

                        De Villepin....................................déjà pendu par Sarco a un croc de boucher........de retour pour la gamelle  ! 

                        Le Rat Farin..................................espèce de rat qui ne se nourrit que du social , fidèle aime la voix de ses maitres . 

                        Fabius...........................................bon bourgeois de droite comme Hollande pour un PS « ninja » ! ......traitrises...........corruptions .....dissimulations et tueurs de l’ombre aux ordres de la grande finance. 

                        Famille Pe Pen...............................Amis secrets du nazisme , du franquisme et de l’argent . Ennemis du communisme et du social . Sacré FN ................National Socialiste ! ........quoi.. les camps de la mort............. ?

                        Famille Communiste française..... Horrible front populaire de 1936........cancer du néo-libéralisme et de l’exploitation de l’homme par l’homme ............tueurs du profit et de la charité chrétienne !........................salis par les dictatures Staline et Mao ...........Le communisme et le libéralisme sont des doctrines pures qui n’on jamais existée ! 

                        Bayerou ............................Comme Sarco et Hollandon........néo-libéraux amis de la gamelle servie par la grande finance. 

                        Martine Aubry,......Montebourg,......

                        Il nous faut inventer une autre forme de société et de nouvelles régles sociales.

                        L’argent , l’argent sale est à la base de tout. En supprimant les paradis fiscaux nous supprimerons a la base la cause mondiale de tous ces désordres. Chaque pays pourra faire le ménage chez lui . Tous les politiciens véreux , ripoux seront démasqués ! Le vol massif ne sera plus le moteur de la mondialisation . Les voleurs emprisonnés la politique va devenir plus saine....................De droite ou de gauche cela est incontestable ! 


                        • soi même 7 juin 2013 12:00

                          La seul chose que je retiens de positif c’est cette phrase « Il nous faut inventer une autre forme de société et de nouvelles règles sociales. »

                          Pour l’instant il y a qu’une poigne de gens qui le pense, et peut actuellement son en mesure de le réalisé, car beaucoup ne sont pas encore décider que c’est cela qui doit avenir !


                        • Fogghearty 7 juin 2013 12:55

                          Si j’ai bien compris, il n’y a actuellement aucune femme ni homme convaincus qu’il faut quitter l’Europe ? Mais est-ce que le problème c’est l’Europe ou l’Euro ?
                          Parce qu’avant l’euro, on était dans l’Europe et une baguette de pain coûtait 2 FF et aujourd’hui 1,20 €... en 10 ans d’euro !
                          1,20 € chez le boulanger, ok au rayon supermarché c’est moins cher. Mais bon c’est quand même pas la question de fond.


                        • Akerios 7 juin 2013 15:19

                          Dans tous les cas il faut du changement . Quitter ou non l’ Europe le débat est déjà dépassé........et le mal est fait . Il est aussi trop tard.

                           

                          «  Il nous faut inventer une autre forme de société et de nouvelles régles sociales.  »

                          Maintenant c’est l ’ Europe telle que nous la voulons qu’il faut reconstruire !

                          Cela est possible et à notre portée ! Les autres solutions au niveau économique sont irréalistes ou participe a l’enfumage des peuples pour les garder en cervitude.

                           


                        • jean 7 juin 2013 17:58

                          et encore tu te trompes, la baguette coutait moins de 1FF soit 10cts ainsi que la gazoil, idem pour tous les produits de base X12 salaire à ma louche X2 donc très forte baisse de pouvoir d’achat.


                        • soi même 7 juin 2013 18:46

                          Il ne s’agit pas seulement quitté l’EU, il s’agit du réenchantement de notre devenir !


                        • Captain Marlo Pilou Camomille 7 juin 2013 19:19

                          Fogg,
                          Allez faire une tour sur le site de l’ UPR de François Asselineau, vous trouverez les réponses à vos questions sur l’ UE et l’euro.


                        • dom y loulou dom y loulou 8 juin 2013 13:58

                          le problème est la technocratie des scientistes qui torturent tous les êtres pour du profit dans l’OUBLI CONSTANT que le seul but poursuivi par les oligarques s’intitule AGENDA DE DEPOPULATION et CODEX ALIMENTARIUS (on nous empoisonne par mille voies industrielles donc) 


                          que ce soit national ou continental c’est exactement le même problème

                          le tout étant de savoir si on veut pouvoir tenir face à des empires sans en devenir un et sauvegarder les libertés individuelles

                          ou si, fatalement hypnotisé par des gloires impériales très supposées (bains de sang à l’infini comme le fait le fiasco complet anglo saxon) on reste les pions des oligarques et on se laisse devenir un nid de fourmis endoctrinées


                        • Fogghearty 12 juin 2013 11:19

                          @Pilou Camomille
                          Merci pour l’adresse du site UPR, je ne connaissais pas à vrai dire.


                        • ecolittoral ecolittoral 7 juin 2013 12:02

                          Monsieur Mélenchon joue au yo-yo !

                          Ses discours sont parfois justes, quelques fois à côté de la plaque (d’ou l’article çi dessus), hors sujet, souvent agressif ! Je le trouve « illisible ».
                          L’intérêt que je vois, du bonhomme, c’est qu’il gêne beaucoup de nos dirigeants léthargiques.
                          Pas plus ! Mais, dans notre situation, c’est mieux que rien.

                          • Jean-Louis CHARPAL 7 juin 2013 12:33

                            Je ne trouve pas le moins du monde que le FdG soit embarrassé sur la question européenne.

                            Commencez par lire « Nous on peut » de Jacques Généreux, un des économistes du FdG, de réputation internationale.

                            Vous verrez qu’ un pays, c’est d’ailleurs le sens du titre de cet ouvrage, peut déjà dans l’Europe telle qu’elle est, retrouver des marges de manoeuvre très importantes pour relancer l’économie et la justice sociale.

                            Un pays qui tourne le dos à la clochardisation galopante et à la misère organisées par les « socialistes » de droite ultra libéraux au Gouvernement sera davantage écouté qu’un pays qui s’enfonce dans une récession suicidaire.

                            De plus, il est faux de dire qu’un pays qui résiste et porte des coups à l’ultra libéralisme, ne remportera pas des victoires en désobéissant.

                            Je me souviens d’un article de deux pleines pages dans la Monde Diplomatique de Bernard Cassen qui faisait l’inventaire des toutes les possibilités bien réelles et réalistes offertes par une désobéissance assumée et revendiquée.

                            Cela étant le débat au sein du FdG n’est pas figé, ni fermé.

                            Ce qu’il faut combattre ce n’est pas l’Europe en elle même, mais les politiques ultra libérales absurdes suivies. Mais l’Europe ultra libérale va dans le mur.

                            Il est évident que dans les deux ans qui viennent l’économie de cette « Europe là » qui n’est pas la nôtre, déjà exsangue, va s’effondrer.

                            Tous les pays, y compris l’ Allemagne, seront dans une misère noire.

                            Et c’est donc toute l’Europe qui devra changer de logiciel : abattre la dictature des marchés, répartir plus justement les richesses produites .

                            L’ Europe entière, malade d’un ultra libéralisme fanatique et suicidaire, va mécaniquement se retrouver dans le caniveau.

                            Tous les peuples d’Europe devront, car ils n’auront pas d’autre choix, remettre ensemble sur ses pieds, un monde qui marche sur la tête !

                            C’est à dire mettre l’économie au service de l’homme.


                            • Le chien qui danse 7 juin 2013 13:16

                              Merci pour ce post simple et efficace.


                            • tesla_droid84 7 juin 2013 16:11

                              " Vous verrez qu’ un pays, c’est d’ailleurs le sens du titre de cet ouvrage, peut déjà dans l’Europe telle qu’elle est, retrouver des marges de manoeuvre très importantes pour relancer l’économie et la justice sociale."


                              A bon, je pensais que les 3 plus grand leviers d’une économie étaient :
                              - La politique monétaire par son taux de change (interdit par l’art 123)
                              - La fin des interets sur la dette ou pouvoir régalien d’émission publique (encore Art 123) 
                              - La restriction au mouvement de capitaux de bien de service (Art 63) car sans pas de lutte contre les paradis fiscaux, pas de réciprocité de taxe douanière, ni de controle sur les délocalisations boursière avec cet article.

                              J’entend bien que l’on puisse faire des choses sociale avec la fiscalité interne mais les ordres de grandeur ne sont pas à la hauteurs des enjeux pour ce qui est de relancer l’économie.

                            • Hireche 7 juin 2013 17:26

                              Les professions de foi des partis politiques il y a 30 ans pour les élections européennes, étaient « changer l’Europe ! » Aujourd’hui on nous dit la même chose, qu’on va changer cette europe libérale et antidémocratique en une Europe sociale, écologique et démocratique.

                              Quelle est la probabilité que les 27 pays basculent au même moment à gauche par exemple ? Zéro. C’est impossible, la preuve depuis qu’on a l’Europe ça n’est jamais arrivé. On a toujours été dans un cas de figure de cohabitation et on le sera toujours. Donc il ne pourra jamais y avoir de politique cohérente de gauche. J’y peux rien j’aurais voulu que ce soit autrement mais l’Europe est telle qu’elle est et ne changera pas. 

                              Donc pendant que chacun continue à rêver à son Europe idéale , d’autres font la politique à notre place , c’est le champ libre à tous les lobby type BASF, Monsanto, Goldman Sachs et j’en passe.

                              D’ailleurs les traités déjà ratifiés et qui tuent notre économie (en particulier les articles 63 et 123 du TFUE) s’appliquent et ne seront jamais modifiés car il faut l’unanimité des 27. L’article 63 qui incite aux délocalisations d’usines tue l’économie française mais arrange par exemple la Roumanie ou la Pologne puisqu’on délocalise chez eux !
                              Donc on ne pourra jamais changer les traités déjà ratifiés (Même si on les a refusé par reférendum). C’est pour cela que la seule solution si on veut éviter que la catastrophe ne s’accélère c’est la sortie de l’UE. La france ne sera pas isolée bien au contraire elle retrouvera sa place dans le monde et arrêtera sa soumission totale aux USA. En Asie, en Amérique du sud, en Afrique, au moyen Orient on nous applaudira ! C’est la France insoumise à l’Empire que le monde attend.

                              Quant à désobéeir aux traités, quelle image de la France on donnerait ? La France est un Etat de droit , soit on est d’accord et on respecte ce qu’on a signé , soit on est en désaccord et se désengage , c’est simple. De plus, le président de la république est le garant des traités, c’est écrit dans notre constitution, et c’est bien normal.


                            • taktak 7 juin 2013 18:17

                              @ jean louis

                              C’est bien que tu cites B Cassen Parcequ’il vient justement de publier un article sur Mémoires de Luttes où il explique qu’il faut sortir de l’UE et défendre la souveraineté de la Nation.
                              http://www.medelu.org/La-gauche-de-gauche-va-t-elle

                              l est significatif du changement de climat que, en France, quelques dirigeants d’Attac et de la Fondation Copernic aient signé ce texte alors que, il y a peu, les expressions « mesures protectionnistes », « ruptures nationales » et « sortie de l’euro » les faisaient sortir de leurs gonds. Jusqu’à ces derniers temps, il n’y avait pour eux d’autre salut que dans l’émergence d’un hypothétique « mouvement social européen » paré de toutes les vertus. C’était oublier une évidence : un tel mouvement, évidemment nécessaire, ne surgira pas spontanément, en lévitation sur des réalités très différentes d’un pays à l’autre. Il prendra seulement forme à partir d’un foyer de rupture national entraînant des solidarités susceptibles elles-mêmes de faire tache d’huile.
                              Pour l’élaboration d’un véritable programme de sortie de l’ordre néolibéral européen, il faudra que la gauche de gauche se libère des interdits dans lesquels elle s’est enfermée. Timidement, avec des hauts et des bas, le processus est entamé…

                              le PRCF avec le M’PEP et les CPLF poussent à ce débat. Et leurs idées sont de plus en plus partagées à gauche en France, mais surtout en europe (où le FdG est en fait de plus en plus isolé politiquement...). Bref, il est temps que les progressistes et les républicains se débarrasse des dogmes eurolâtres ( instillés en leur temps par des herzog qui émargent maintenant à la commission européenne) et défendent de manière conséquente une politique progressiste par la sortie de l’UE de l’Euro, de l’Otan et du capitalisme
                              Défendre cela, c’est en défendant la souveraineté de la Nation se donner les moyens de mettre en oeuvre cette politique, ce faisant c’est se donner la crédibilité permettant de mobiliser dans les forces de progrès les classes populaires et de démasquer totalement ce qu’est le FN et l’extrème droite : les gardes chiourmes du capital.

                              Jean Louis, je vous invite à venir lire les analyse du PRCF sur le site de son journal Initiative Communiste.



                            • Relladyant Relladyant 7 juin 2013 14:54

                              Venant d’un type qui pense que les poteaux tuent les gens qui reçoivent un coup de poing...

                              > Ce n’est pourtant pas bien compliqué à comprendre, vous verrez, ce sera le résultat de l’autopsie, l’essentiel des Français comprendront sans qu’il faille leur faire un dessin ou passer un diplome de médecine légale.


                            • taktak 7 juin 2013 21:23

                              ben Rellayant vous allez devoir vous écraser, parceque les résultats de l’autopsie

                              Clément Méric a été TUE DE PLUSIEURS COUPS portés au visage.


                            • tesla_droid84 7 juin 2013 16:22

                              C’est pas entièrement vrai, apparemment (je suis ce sujet avec attention), le détricotage de l’emission publique aurait commencé juste après avoir viré De Gaulle avec la supression des bons à plancher ou bon de tirage spéciaux en 69.


                              La loi de 73 instaurait une sorte de limite qui aurait pu etre négocié plus tard avec le gouverneur de la banque de France...
                              Donc en fait c’est encore pire, ils auraient pu relever le plafond sans toucher à cette loi. mais non ils ont préféré utiliser le canal privé. La dette a commencé avec le grand emprunt Giscard.

                              La vraie interdiction vient du traité de Maastricht (Art 104) en 92 puis reprise dans l’art 123 de Lisbonne en 2007. La il n’y a plus de plafond ni de moyen de contourner (ce que nos traitres au pouvoir ne faisaient déjà pas). 





                            • Relladyant Relladyant 7 juin 2013 14:12

                              Ceux qui disent depuis 30 ans qu’il faut la changer, en effet, 3 ans, 5 ans, 10 ans ok... mais si aprés 30 le mec est toujours la a dire « on va changer le truc » tout en excluant d’en sortir, on peut en effet se demander s’il serait pas un peu con !!


                            • Le chien qui danse 7 juin 2013 13:31

                              Je pense qu’il faut arrêter de commenter ces articles uniquement fait pour alimenter le présence de ces énergumènes qui par ailleurs sont vides de toutes réflexion un tant sois peu étayée.
                              Ils sont 10 sur le site qui s’auto-alimentent de leur niaiseries criminogènes et répondre à leur provocation à deux balles ne fait rien avancer.
                               


                              • L'enfoiré L’enfoiré 7 juin 2013 13:36

                                Il y a une belle émission sur les télés françaises...

                                Le titre « Faux pas rêver ». smiley

                                • Traroth Traroth 7 juin 2013 13:41

                                  Le point central des idées de Mélenchon concernant l’Europe, c’est qu’il faut utiliser le poids incontestable de la France, 2eme puissance économique de l’union, 6eme puissance économique mondiale, pour changer les choses.


                                  Pour résumer, soit ça marche, soit non. Si ça ne marche pas, l’auteur part en gros du principe qu’il va se déballonner. Personnellement, j’ai l’impression que l’ami Jean-Luc est fait d’un autre bois !

                                  • Relladyant Relladyant 7 juin 2013 14:13

                                    Vous partez du principe que Mélenchon va convaincre 26 autres états aux cultures toutes différentes... c’est un pré-supposé pour le moins osé !


                                  • Captain Marlo Pilou Camomille 7 juin 2013 19:26

                                    Traroth,
                                    Faudrait savoir, ou la France est importante, et n’a donc pas besoin de l’UE, ou elle est n’est pas importante et vous lui prédisez une sombre avenir si elle en sort.

                                    C’est ce que j’appelle des arguments à géographie variable... 

                                    Avant l’ UE, la France avait 500 000 chômeurs, et pas 5 millions, n’avait quasiment pas de dettes, et une industrie qui fonctionnait...


                                  • wesson wesson 8 juin 2013 02:32

                                    « Vous partez du principe que Mélenchon va convaincre 26 autres états aux cultures toutes différentes... c’est un pré-supposé pour le moins osé ! »


                                    Un argument intéressant, qui mérite une réponse.


                                    Bien entendu que non, nous ne convaincrons pas 26 états. Pour une simple raison : Les états n’ont pas d’amis, ils ont des intérêts. 

                                    Donc, avec les états dont nous partageons pas mal d’intérêts communs, on peut arriver à s’entendre.

                                    Sans trop rentrer dans les détails, il existe 3 blocs d’intérêts en Europe. Les Anglais, Le groupe Scandinave, c’est en gros les Allemands et quelques pays du Nord de l’Europe. Et le groupe des pays plutôt du Sud, dont la France fait partie.

                                    Le pari du FdG, c’est que certes on ne fera pas plaisir du tout en Europe avec une nouvelle orientation politique, mais que cela convaincra une masse critique d’autres pays Européens, car c’est tout simplement dans leur intérêt. Par exemple, si la France faisait des emprunts forcés à la BCE (ce qu’elle peut parfaitement faire techniquement par divers moyens - ce n’est qu’une question de volonté politique), vous aurez illico au moins 5 ou 6 pays qui nous suivraient - l’Italie et l’Espagne assurément, c’est à dire les économies 2, 3 et 4 de la zone Euro. 

                                    Les Allemands couineraient comme des gorets, mais je suis même pas certain que ça les ferait sortir de l’Euro, car ils savent que si ils le font, ils ne vendront plus rien du tout à l’exportation tellement que leur produits manufacturés se retrouveront cher. Qui sait, ça les forcerait même peut-être à enfin filer un vrai minimum social à leur retraités, plutôt que de les exporter en Thaïlande...  

                                    Bref, une Europe a 27 peut de toute manière pas être unanime, à cause d’intérêts trop divergent. D’ailleurs, c’était un peu le but lorsque les Américains ont pensé ce truc là. Mais toutefois il devrait être possible de trouver un terrain d’entente avec une masse critique d’autres pays. En tout cas, c’est un projet politique bien plus réaliste que l’isolationnisme des nationalistes.

                                  • kimbabig 8 juin 2013 18:03

                                    Wesson,

                                    On ne peut plus rester dans l’europe austéritaire le temps d’atteindre cette masse critique, c’est à dire regrouper au moins la moitié des pays de l’ue cumulant 65% de la population totale pour peser dans les décisions de politique courante de l’ue (celles dont la commission a l’exclusivité de l’initiative), décisions qui doivent se conformer aux traités existants, qui eux ne peuvent être modifiés qu’à l’unanimité.

                                    Or ces traités INTERDISENT de fait toute politique sociale, soit explicitement, soit en posant des conditions telles qu’une politique progressiste et sociale accentuerait le déclin économique vers lequel l’intégration européenne nous entraîne et donnerait l’occasion à l’ue et sa troïka de venir nous faire la leçon.

                                    La décision unilatérale dont vous admettez nécessité en ce qui concerne l’euro doit être prise au sujet de l’union européenne.

                                    Car contourner l’article 123 du traité de Lisbonne pour financer l’état à bon compte (ce qui se faisait déjà plus ou moins avec le programme STEP, je crois, dans la mesure qui était tolérée par les Teutons) revient à prendre la décision de reprendre le contrôle d’une monnaie commune.

                                    Reste à savoir ensuite combien de temps ceux qui n’apprécient pas cette gestion de la monnaie commune (qu’ils prennent volontiers pour une façon de taper dans le pot commun sans demander) accepteront de continuer à la partager. Et dans ce cas la rupture pourrait être brutale : vous semblez faire la même erreur que Démosthène en appelant à une confrontation latino-germanique.

                                    Pour les Allemands, le minimum qu’ils filent à leur pléthore de retraités dépend justement de la valeur de l’euro, qui pourrait être menacée si les Latins abusent de la planche à billets, quand bien même ils en auraient besoin. C’est justement tout le problème de la construction européenne, qui oppose ses pays membres sur leurs intérêts vitaux. C’est aussi en cela qu’elle est un piège.

                                    Alors effectivement, comme vous le faites si bien remarquer, Wesson, les intérêts Français peuvent concorder ponctuellement avec les intérêts de certains pays de l’ue, mais ce n’est certainement pas le cas de tous. La conclusion naturelle de ce fait est donc qu’il serait plus approprié de SORTIR de l’union européenne pour inviter ceux qui partagent nos intérêts à venir nous rejoindre, et laisser ceux qui ont des intérêts divergents faire leur vie de leur côté.

                                    Sinon l’Allemagne a déjà commencé à réorienter ses exportations hors zone euro, comme le montre cet article :
                                    « Les exportations allemandes vers les pays non européens ont enregistré une forte hausse de 13,6% à 41,7 milliards d’euros. »
                                    http://www.romandie.com/news/n/CORRAllemagne_baisse_de_l_excedent_commercia l_en_avril_sur_un_mois_dev13070620131044.asp
                                    C’est vers la zone euro que la hausse de leurs exports est la plus faible. Donc pas sûr qu’ils acceptent de conserver l’euro pour continuer d’exporter vers des pays ruinés par les plans d’austérité, si ces derniers commencent à imprimer de la monnaie commune.

                                    Le discours visant à vouloir changer l’europe pouvait encore être tenu en 2007, quand le NON de Mai 2005 pouvait appeler à une renégociation des traités.

                                    Depuis, ce qui avait été rejeté en 2005, c’est à dire le néo-libéralisme gravé dans le marbre des traités, a été avalisé par la traîtrise de Lisbonne, et a continué d’être appliqué sans la moindre considération pour le vote des Français (mais aussi des Néerlandais et des Irlandais, qui ont dû revoter tant qu’ils disaient NON), et avec toutes les conséquences néfastes que l’a pu constater, et qui pour la plupart avaient été annoncées par les opposants à la construction européenne.

                                    Depuis, un candidat nous a promis qu’il était socialiste, qu’il allait changer l’europe, renégocier les traités. On ne l’a pas cru sur parole, bien sûr, mais il fallait bien se débarrasser du nuisible qui était encore en place. Et depuis on a vu : le président normal socialiste ennemi de la finance nous annonce qu’il va appliquer toutes les saloperies austéritaires demandées par l’union européenne, toujours selon le fallacieux prétexte « il faut que l’europe avance ».

                                    Depuis le cauchemar Bolkestein rejeté en 2005 est devenu réalité  :
                                    http://www.leparisien.fr/economie/emploi/des-interimaires-polonais-a-prix-casse-28-11-2012-2362547.php

                                    Tout ce qu’on peut déduire de tout ceci, c’est que l’europe est comme elle est, un outil au service du capitalisme financier, ne risque pas de changer, et que pour ceux qui ne seraient pas contents c’est pareil.

                                     Maintenant c’est définitivement trop tard, un discours proposant de changer l’europe n’est plus crédible. La seule solution c’est désormais la sortie : la solution de rester en cherchant l’affrontement avec ceux dont les intérêts divergent des nôtres ne peut rien amener de bon.


                                  • c’est pas grave 7 juin 2013 13:41

                                    l’alter-européisme est une escroquerie intellectuelle majeure , une chimère qui polarise les forces contestataires de l’échiquier politique français , pourtant conscientes de la descente aux enfers de notre pays
                                    faire croire qu’on peut réformer ce magma euro-atlantiste est une farce dilatoire suicidaire
                                    pour modifier quoi que ce soit de ce système absurde , il faudrait l’unanimité des 26 autres pays , ce qui , bien sûr , ne se peut , compte tenu de la profonde divergence des intérêts nationaux respectifs
                                    là est le trait de génie des concepteurs de cette construction ubuesque


                                    • Fred Fred 7 juin 2013 14:04

                                      Bonjour Relladyant,

                                      Heureusement pour Mr. Mélenchon que le ridicule ne tue pas, sans quoi il ne resterait pas grand monde au Front des Ghettos.


                                      • Akerios 7 juin 2013 15:00

                                         « Il nous faut inventer une autre forme de société et de nouvelles règles sociales. »

                                         En attendant la mondialisation néo-libérale prospère .

                                        Les fossoyeurs fossoient ............................... !

                                        Une nouvelle forme d’esclavagisme est mise en place.

                                        Avant une esclave avait un maitre. Aujourd’hui son maitre est une caste qu’il doit servir comme aux Indes. Un intouchable reste un intouchable.

                                        Méditez sur ce mot anodin  : X.......... C’est un parvenu ! 

                                         

                                         


                                        • alainminc alainminc 7 juin 2013 15:01

                                          Mélenchon le sous-marin du PS dont on voit le périscope quand il s’agit de remettre en question l’UE ....


                                          • Hireche 7 juin 2013 15:02

                                            Les professions de foi des partis politiques il y a 30 ans pour les élections européennes, étaient « changer l’Europe ! » Aujourd’hui on nous dit la même chose, qu’on va changer cette europe libérale et antidémocratique en une Europe sociale, écologique et démocratique. Quelle est la probabilité que les 27 pays basculent au même moment à gauche par exemple , zero. C’est impossible, la preuve depuis qu’on a l’Europe ça n’est jamais arrivé. On a toujours été dans un cas de figure de cohabitation et on le sera toujours. Donc il ne pourra jamais y avoir de politique cohérente de gauche. J’y peux rien j’aurais voulu que ce soit autrement mais l’Europe est telle qu’elle est et ne changera pas. Donc pendant que chacun continue à rêver à son Europe idéale , d’autres font la politique à notre place , c’est le champ libre à tous les lobby type BASF, Monsanto, Goldman Sachs et j’en passe. D’ailleurs les traités déjà ratifiés et qui tuent notre économie (en particulier les articles 63 et 123 du TFUE) s’appliquent et ne seront jamais modifiés car il faut l’unanimité des 27 (bientôt 28). L’article 63 qui incite aux délocalisations d’usines tue l’économie française mais arrange par exemple la Roumanie ou la Pologne puisqu’on délocalise chez eux ! Donc on ne pourra jamais changer les traités déjà ratifiés (Même si on les a refusé par reférendum). C’est pour cela que la seule solution si on veut éviter que la catastrophe ne s’accélère c’est la sortie de l’UE. La france ne sera pas isolée bien au contraire elle retrouvera sa place dans le monde et arrêtera sa soumission totale aux USA. En Asie, en Amérique du sud, en Afrique, au moyen Orient on nous applaudira ! C’est la France insoumise à l’Empire , la France de De Gaulle qu’il faut retrouver.


                                            • Akerios 7 juin 2013 15:20

                                              Dans tous les cas il faut du changement . Quitter ou non l’ Europe le débat est déjà dépassé........et le mal est fait . Il est aussi trop tard.

                                               

                                              « Il nous faut inventer une autre forme de société et de nouvelles régles sociales. »

                                              Maintenant c’est l ’ Europe telle que nous la voulons qu’il faut reconstruire !

                                              Cela est possible et à notre portée ! Les autres solutions au niveau économique sont irréalistes ou participe a l’enfumage des peuples pour les garder en cervitude.

                                              ..


                                              • Hireche 7 juin 2013 16:06

                                                Nous n’avons pas besoin de reconstruire une autre Europe, surtout pas une Europe politique. Chaque pays a ses intérêts propres et contradictoires les uns aux autres. Il faut que les pays se réunissent sur des projets de coopérations intérnationales. C’est à dire qu’ils s’unissent pour un projet défini et travaillent ensemble dans la même direction. Par exemple Airbus, c’est un projet international de coopération et ça marche. « Le monde est vaste et la France a un grand jeu à jouer » disait De Gaulle.


                                              • Akerios 7 juin 2013 17:01

                                                Séduisant mais pas viable ni crédible.


                                              • Hireche 10 juin 2013 16:56

                                                LOOL ,
                                                « Il nous faut inventer une autre forme de société et de nouvelles régles sociales. » (c’est vous qui l’écrivez) 

                                                Je vous parle de quelque chose qui existe et qui marche, la COOPERATION INTERNATIONALE , vous me parlez de quelque chose qui n’existe pas « une europe sociale » et vous ne proposez aucune une voie pour y parvenir ,
                                                Soyez sérieux, laquelle des deux propositions n’est pas crédible ?

                                                Je vous propose une France sociale en sortant de l’Union Européenne, c’est simple. Les autres pays n’ont pas la même vision que nous, on ne va pas les forcer !

                                                Pour ce qui est de l’euro, lisez Maurice Allais (prix nobel fra,çais d’économie) , ou Joseph Stiglitz (prix nobel américain d’économie) , ce dernier écrit : « les pays qui sortiront les 1ers de l’euro sont ceux qui s »en sortiront le mieux" , pas d’apocalypse en vue donc !


                                              • Akerios 7 juin 2013 16:10

                                                 @ parkway

                                                Tu as raison.

                                                 

                                                Nous avons dit non en 2005 a cette constitution Européenne 

                                                 Mais N. Sarcosy n’a pas respecté la volonté du peuple français et il l’a même dit !

                                                 Maintenant le combat passe au niveau du parlement européen. Nous pouvons prendre le pouvoir au parlement européen pour y chasser les lobbys , et y placer les représentants de notre choix.

                                                Le suffrage est malheureusement indirect et l’intégration de certains pays a été voulue par la droite française notamment et la grande finance pour rendre tout changement politique très difficile.

                                                Ce qui a été créé par un groupe de 7 pays maintenant doit être changé par plus de 26 membres . Le piège est très habile.

                                                 

                                                Le retour en arrière n’est plus possible au niveau économique. Seule la dette peu aujourd’hui faire éclater l’Europe en devenant incontrôlable. La finance en dévorant l’Europe comme un cancer va tuer son hôte. 

                                                 

                                                Ou nous reprenons le contrôle de l’Europe en éradiquant le mal qui la ronge . Ou bien nous attendons la chute de l’euro et le chaos économique qui va tuer l’Europe avec des risques de guerre. 

                                                La bande à Pe PEN n’est qu’une solution d’attente .


                                              • Hireche 10 juin 2013 17:08

                                                Ce sont les mêmes qui nous disaient que l’Euro nous apporterait croissance, emploi et pouvoir d’achat qui nous disent aujourd’hui que ce serait le chaos si on en sortait ! Et vous continuez à les croire ??

                                                L’euro est trop fort pour l’économie Française , c’est un fait. Tous les industriels le disent. La France a besoin d’une monnaie plus faible pour être compétitive. La catastrophe s’est maintenant qu’elle se produit , à cause de l’euro trop fort les entrprises délocalisent en zone dollar...et la france se désindustrialise !


                                              • Hireche 10 juin 2013 17:56

                                                Je vous propose François Asselineau , le seul a proposer quelque chose de viable , et le seul qui peut rassembler tous les français de droite comme de gauche ...


                                              • Akerios 7 juin 2013 16:26

                                                Le grand danger c’est l’alternance UMPS .

                                                 

                                                Pour qui voter ?

                                                Pas pour le traitre F. Hollandon ni pour le PS.

                                                 Si un membre du parti socialiste a le courage de dire officiellement non a la politique actuelle du PS et de le quitter ?

                                                Mélanchon sera t’il le prochain traitre ?

                                                Un parti politique est il indispensable ?

                                                 

                                                Que chacun s’exprime. 

                                                 


                                                • kéké02360 7 juin 2013 21:02

                                                  Ouais faut pas s’attendre à des positions révolutionnaires d’un loubar qui a mangé pendant trente ans dans la gamelle socialiste !!!!

                                                   Son égo surdimmensionné l’a conduit a aller faire le con en attisant la haine à Hénin Beaumont en préférant faire la guerre au FN plutôt qu’au système avec le résultat que nous connaissons et aujourd’hui c’est un gamin qui y laisse sa vie !!!!

                                                  Si l’affront de gauche n’a que ce trou du cul comme candidat à proposer , je vous le dis nous sommes dans la merde pour encore longtemps et l’UMP-PS a de beaux jours devant lui .......

                                                   


                                                  • c’est pas grave 7 juin 2013 22:10

                                                    dans un sondage réalisé en 2012 autour de la question « voteriez-vous pour le traité de Maastricht  ?  » , 66 % des sondés ont répondu « non »

                                                    le rejet dans l’opinion allant croissant , le « non » recueillerait aujourd’hui près de 70 % des voix

                                                    à quand un vrai débat sur une grande chaine de télévision  ?
                                                     


                                                    • Akerios 8 juin 2013 15:00

                                                      Oui et sera t’il le prochain traitre ? Après Jospino et Hollandon le PS et ses dirigents sont a détruire. Deux fois c’est trop...........pour le PS tout va bien ! Il nous tue et nous assassine sans que nous ne disons rien. Même la CGT et le PC sont muets.  Cela va très mal et tous les pouris ne contrôlent rien

                                                      Après un impôt spécial sur les retraites on va les baisser ( moi je dirais baiser ). Les salariés on aligne leurs salaires pas à pas sur ceux des pays d’Europe les plus pauvres au lieu de faire l’inverse !

                                                      Je suis comme taktak et beaucoup d’autres : faisons les meilleurs choix !

                                                      Le choix ultime est la guerre civile !

                                                      Le choix le moins douloureux est de réformer l’ Europe !

                                                      Le plus cher et le plus prometteur c’est la destruction de l’existant pour construire une autre société ! Mais attention aux nouveaux dictateurs qui détruisent ensuite les espérances !


                                                      • Akerios 8 juin 2013 15:04

                                                        Oui et sera t’il le prochain traitre ? Après Jospino et Hollandon le PS et ses dirigents sont a détruire. Deux fois c’est trop...........pour le PS tout va bien ! Il nous tue et nous assassine sans que nous ne disons rien. Même la CGT et le PC sont muets.  Cela va très mal et tous les pouris ne contrôlent rien

                                                        Après un impôt spécial sur les retraites on va les baisser ( moi je dirais baiser ). Les salariés on aligne leurs salaires pas à pas sur ceux des pays d’Europe les plus pauvres au lieu de faire l’inverse !

                                                        Je suis comme taktak et beaucoup d’autres : faisons les meilleurs choix !

                                                        Le choix ultime est la guerre civile !

                                                        Le choix le moins douloureux est de réformer l’ Europe !

                                                        Le plus cher et le plus prometteur c’est la destruction de l’existant pour construire une autre société ! Mais attention aux nouveaux dictateurs qui détruisent ensuite les espérances !

                                                        ..


                                                        • Akerios 8 juin 2013 15:09

                                                          Oui et sera t’il le prochain traitre ? Après Jospino et Hollandon le PS et ses dirigents sont a détruire. Deux fois c’est trop...........pour le PS tout va bien ! Il nous tue et nous assassine sans que nous ne disons rien. Même la CGT et le PC sont muets.  Cela va très mal et tous les pouris ne contrôlent rien

                                                          Après un impôt spécial sur les retraites on va les baisser ( moi je dirais baiser ). Les salariés on aligne leurs salaires pas à pas sur ceux des pays d’Europe les plus pauvres au lieu de faire l’inverse !

                                                          Je suis comme taktak et beaucoup d’autres : faisons les meilleurs choix !

                                                          Le choix ultime est la guerre civile !

                                                          Le choix le moins douloureux est de réformer l’ Europe !

                                                          Le plus cher et le plus prometteur c’est la destruction de l’existant pour construire une autre société ! Mais attention aux nouveaux dictateurs qui détruisent ensuite les espérances !

                                                           

                                                          La France est à la croisée des chemins . Tout est possible mais a quel prix ?


                                                          • rugueux 9 juin 2013 09:27

                                                            @Relladyant

                                                            Un chaviste c’est bien quelqu’un qui propose de raser gratis n’est-ce pas ?


                                                            • Peretz1 Peretz1 9 juin 2013 10:03

                                                              Tout-à-fait d’accord que certains articles de notre Constitution sont à supprimer. Il faut donc la changer. D’où la VI e république que Mélenchon préconise. Petit aperçu sur mon site qui comporte 110 articles, mais aucun ne reprend cette ineptie concernant les traités. Ce n’est pas du nationalisme, mais une nécessaire indépendance. Je signale que la plupart des traités qui ont été signés dans l’Histoire ont été abrogés au bout d’un certain temps ou devenus obsolètes par la force des choses. Les traités concernant l’U.E ont été forgés sur une idée pleine de bonnes intentions, mais totalement irréaliste. L’impasse actuelle est significative d’un début de délitement. Le PB est qu’il faudrait que cela se passe doucement, ce qui est possible si les membres de l’UE. s’entendent. D’abord les pays du Sud ensuite l’Allemagne et ses satellites.


                                                              • Hireche 11 juin 2013 10:58

                                                                Vous l’avez dit vous même : « Le PB est qu’il faudrait que cela se passe doucement, ce qui est possible si les membres de l’UE. s’entendent » ...

                                                                ... c’est justement impossible nous sommes dans une UE autoblocante à 27 où changer une virgule des traités nécessite l’unanimité , la probabilité que cela arrive est nulle. Tous les pays ont des intérêts contradictoires qui s’affrontent.

                                                                C’est pour cette raison que la solution d’une 6e république ne doit pas être envisagée ACTUELLEMENT , cela ne signifie pas qu’une 6e république n’est pas à envisager mais pas avant d’avoir retrouver notre souvereineté ! Pour le moment elle a été confiée à l’UE via les traités.
                                                                 
                                                                C’est bien pour cela qu’il faut d’abord sortir de ces traités en se retirant de l’UE via l’article 50 du TFUE. Une fois notre souveraineté retrouvée , les français pourront choisir et essayer de changer les choses en France. (retrouver notre modèle social, rétablir la démocratie en passant par une 6e république pourquoi pas) 

                                                                Ce qu’il faut comprendre c’est que si on sort des traités (en fait du TFUE qui est le nom donné à la constitution européenne = traité de Lisbonne) il n’y a aucune raison de rester dans l’UE , c’est ce point qui est ambigu chez Mélanchon. Qu’on me donne une seule raison de rester dans l’UE ? L’UE est justement fondée sur le TFUE !

                                                                Penser à la 6e république avant de récupérer sa souvereineté , c’est un peu comme si on révisait les examens à la fac sans avoir passser le bac ! :)



                                                              • diogene 9 juin 2013 17:17

                                                                Bendidon !!! parce que quelques types vénaux ont signés des traités de traitres on ne pourrait plus les dénoncer ou les remettre en question ?
                                                                Si je comprends bien vos propos, une fois signé c’est pour l’éternité... bouh que c’est long l’éternité.
                                                                J’ai beau ne pas être fdg, ni même inclus dans une quelconque idéologie politicarde, ce genre d’article arrive encore à me faire marrer.

                                                                Mais bon, heureusement que je sais que le jour où on en aura vraiment marre de tous ces clowns tristes qui nous ont liés pour « toujours » (selon vous) on les pendra haut et court aux lampadaires de leurs avenues de rupins et que leurs traités serviront à allumer le grand feu de joie qui caressera leurs orteils.


                                                                • langoureau langoureau 10 juin 2013 15:49

                                                                  « Clownesque » ?????? ça n a pas porté chance à Cahuzac cette « argument » !!! Article truffé de mensonges sur le programme du Front de Gauche ! Article tellment nul que je ne prends même pas le temps de répondre point par point ! lisez le programme du front de gauche plutôt que ce ramassis de thèses du PS !!


                                                                  • Hireche 10 juin 2013 17:24

                                                                    J’ai longemps soutenu le FDG mais je me suis réveillée un beau jour. Cela fait 30 ans qu’on nous dit qu’on va changer l’Europe (Cf. professions de foi de 1979, les slogans étaient « changer l’Europe ! »)

                                                                    Or, une l’autre Europe est un mythe :

                                                                    - Les traités déjà ratifiés ne seront JAMAIS modifiés , il faut l’unanimité pour changer ne serait-ce qu’une virgule. Les 27 pays ont des intérêts contradictoires et ne seront jamais d’accord entre eux.
                                                                    expl 1 : si on propose de retirer l’article 63 du TFUE (c’est entre autres le responsable des délocalisations) , les pays de l’est ne seront pas d’accord parce qu’il sont contents qu’on vienne délocaliser chez eux !
                                                                    expl 2 : Si la France propose de supprimer les paradis fiscaux , le Luxembourg, Chypre, l’Irlande , ne seront pas d’accord
                                                                    etc...
                                                                    - De plus, il est impossible que les 27 états basculent tous à gauche au même moment (si on veut une politique de gauche c’est le seul moyen de l’obtenir). Nous avons toujours été depuis que l’UE existe en cohabitation (c-à-d des gouvernements de droite ET de gauche) et la probabilité que cela change est nulle.

                                                                    Donc Mélanchon , sachant bien ceci nous dit qu’il va « désobéir » aux traités.
                                                                     Mais ceci est :
                                                                    - contraire à la constitution française, le président de la république est le garant du respect des traités
                                                                    - pas sérieux, que vont penser les autres pays du monde ? La France ne respecete pas les traités qu’elle signe ? Quelle image nous donnerions ??


                                                                    Donc la solution la plus sérieuse est de dénoncer ces traités et d’en sortir LEGALEMENT via l’article 50 du TFUE. Je ne vois aucune autre voie possible.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès