• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les retraités : une « génération dorée » qui se goberge !

Les retraités : une « génération dorée » qui se goberge !

Tel est le message qu’a voulu faire passer le député de la majorité Éric Alauzet dans une interview publiée le lundi 5 mars par le quotidien Le Parisien. Certes, l’élu de La République En Marche ne s’est pas totalement exprimé de cette manière, mais c’est bien ainsi que son propos est appelé à être perçu par les retraités français exposés en cette année 2018 à une très pénalisante hausse de la CSG...

Élu du Doubs, Éric Alauzet n’est pas un député lambda, mais le rapporteur du budget de la Sécurité Sociale pour la Commission des Finances, et c’est à ce titre qu’il a été interviewé par Le Parisien. À ce titre qu’il a, dans les colonnes du journal, tenté de défendre la politique du gouvernement en matière de fiscalité. Avec pour objectif de déminer la contestation qui gagne et la colère qui monte dans les rangs de ces retraités qui, tels des rapaces dénués de tout scrupule, perçoivent sans sourciller une indécente pension de plus de... 1 200 euros par mois. Qu’à cela ne tienne, le pouvoir en place a décidé de raboter le pouvoir d’achat de ces privilégiés en augmentant la CSG de 1,83 % sur l’exorbitante pension brute que perçoivent ces ingrats.

Or, allez savoir pourquoi ? ces nantis ruent dans les brancards de la fiscalité, au point de vouloir descendre battre le pavé le 15 mars dans la France entière afin d’exiger l’abrogation de cette augmentation de la CSG. Une attitude irresponsable que M. Alauzet ne comprend pas, lui qui affirme que « les retraités d'aujourd'hui font partie d'une génération dorée » et appelle en conséquence les têtes chenues « à se ressaisir ! » Eh oui, souligne cet exécuteur des basses œuvres, il faut bien « renflouer les caisses de l’État », et pour cela mieux vaut taxer des retraités qui, c’est bien connu, se la coulent douce pour la grande majorité d’entre eux grâce à de mirifiques pensions, qu’ennuyer les « Géants du web » ou les sportifs de haut niveau, trop peu nombreux et trop impécunieux pour que l’opération soit rentable.

Mais voilà qu’Éric Alauzet justifie la décision prise par les pouvoirs publics : « ces mesures accompagnent ceux qui travaillent  », clame le député en appelant en creux à la solidarité des anciens au motif qu’avoir travaillé toute sa vie, « ça ne suffit pas comme argument », sous-entendu pour se gaver de pensions roboratives alors que les salariés crient famine. Haro sur les vieux, ces « pétés de tunes » à plus de 1 200 euros par mois ! Faisons-leur rendre gorge à ces opulents oisifs, à ces femmes et ces hommes qui, sous prétexte d’avoir bossé durant quarante ans, pompent sans vergogne les ressources de l’État ! Voilà ce que nous dit en creux dans sa consultation médiatique ce brave docteur Alauzet en jouant sur la corde de la culpabilité. À l’en croire, ces retraités ne seraient que des égocentriques, des égoïstes, des ingrats qui ne pensent qu’à eux-mêmes et adressent un bras d’honneur aux jeunes générations.

Une sinistre farce ! Outre le fait que nombre d’entre eux se sont usés durant leur vie professionnelle, parfois au prix de maladies chroniques ou de blessures irréversibles, c’est à ces retraités et à leurs parents que l’on doit l’essentiel des mesures de protection sociale. Et en matière de solidarité avec les jeunes, M. le député LREM serait bien avisé de regarder ce qui se passe dans la société française : dans une majorité de familles, ces retraités que le gouvernement entend taxer via l’augmentation de la CSG viennent en aide à leurs enfants et petits-enfants confrontés à la voracité des actionnaires et au gel des salaires, souvent en se limitant pour eux-mêmes à l’essentiel de leurs besoins.

Ne vous en déplaise, M. Alauzet, la plupart des retraités ne vous ont pas attendu pour être solidaires. Honte sur vous, monsieur le député  !

JPEG - 74.8 ko
Le député LREM Eric Alauzet

Moyenne des avis sur cet article :  4.02/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

399 réactions à cet article    


  • Diogène Diogène 6 mars 08:44

    On connait la formule de Churchill à propos des exploits des pilotes de la RAF :

    « Never was so much
    owed by so many
    to so few »
    (jamais un tel nombre de personnes n’a contacté une dette aussi importante envers si peu de gens)

    aujourd’hui, on pourrait renverser la proposition concernant le comportement des ploutocrates au pouvoir :

    « Never was so much
    owed by so few
    to so many »

    les retraités subissent le même sort que les consommateurs qui paient un impôt inversement proportionnel à leurs ressources sans que cela apparaisse sur leur ticket de caisse avec la TVA et les taxes sur les produits pétroliers. Si ce racket servait à financer les services publics, ce serait un moindre mal, mais ils servent à renflouer les banques en faillite et à fiares cadeaux aux entreprises du CAC40 pour les encourager à continuer comme ça.

    • Diogène Diogène 6 mars 08:44

      @Diogène
      erratum : contracté


    • Fergus Fergus 6 mars 09:17

      Bonjour, Diogène

      La TVA est tout à la fois l’impôt le plus injuste (dans les faits) et le plus juste (en théorie).

      En frappant aveuglément la consommation sans distinction des revenus, la TVA est de facto très injuste.

      Elle ne pourrait être juste que dans une société où la progression des revenus serait contenue dans une fourchette raisonnable allant de 1 à 10 (1 à 20 grand maximum). 


    • amiaplacidus amiaplacidus 6 mars 10:00

      @Fergus
      Bonjour Fergus, vous nous dites :"Elle ne pourrait être juste que dans une société où la progression des revenus serait contenue dans une fourchette raisonnable allant de 1 à 10 (1 à 20 grand maximum). ".

      Tant qu’il n’y a pas égalité parfaite des revenus, l’imposition indirecte, ici la TVA, reste un impôt injuste, les petites gens faisant un effort proportionnellement bien plus important que les nantis.


    • Fergus Fergus 6 mars 11:59

      Bonjour, amiaplacidus

      « les petites gens faisant un effort proportionnellement bien plus important que les nantis »

      C’est une question d’équité : dès lors que les écarts sont équitables, et il ne peuvent l’être qu’en tenant compte de cette imposition indirecte, l’injustice disparait.


    • Christ Roi Christ Roi 6 mars 12:46

      @Fergus
      Les retraités ont massivement veauté Macron en insultant ceux qui pensaient autrement qu’eux, qu’ils se débrouillent maintenant. Ils se retrouvent gros jean comme devant. Qu’ils revendent leur télé, cela leur permettra de finir le mois et de devenir moins con. smiley


    • Diogène Diogène 6 mars 12:57

      @Christ Roi

      C’est ce que te diront tes enfants quand tu seras retraité ?

    • Christ Roi Christ Roi 6 mars 14:34

      @Diogène
      Certainement pas. Moi je ne veaute pas


    • Fergus Fergus 6 mars 15:19

      Bonjour, Christ Roi

      « Les retraités ont massivement veauté Macron en insultant ceux qui pensaient autrement qu’eux »

      Je connais effectivement des retraités qui ont voté Macron, mais je n’en connais pas qui ont insulté ceux qui votaient différemment : ce n’est pas dans les usages de ma circonscription.


    • Garibaldi2 6 mars 15:33

      @Christ Roi

      Quand on ne vote pas, on n’a pas voix au chapitre. En clair : on ferme sa gueule.


    • Christ Roi Christ Roi 6 mars 15:50

      @Fergus
      Vous mentez. Je ne connais personne qui ai veauté Macron qui n’est pas un profond mépris pour ceux qui ne veautait pas comme la télé leur demandait. J’espère que vous allez BIEN veauté maintenant, et faire la promotion de Mme Le Pen. Je compte sur vous. smiley


    • Christ Roi Christ Roi 6 mars 15:51

      @Garibaldi2
      Vous avez veauté ? Et bien dansez maintenant. smiley


    • Cadoudal Cadoudal 6 mars 20:23

      @Christ Roi
      Plutôt réjouissant de voir les retraités du tertiaire commencer à s’inquiéter...

      Heureusement Alzheimer mettra rapidement un terme à ce début de remise en question...

      Ils finiront dans la douce quiétude et l’immaculée blancheur de leur bonne conscience inoxydable...

      Après eux le déluge...


    • Fergus Fergus 7 mars 09:12

      Bonjour, Cadoudal

      Pas très élégant comme commentaire : la maladie d’Alzheimer est un fléau qui détruit de nombreux couples de personnes âgées.


    • Cadoudal Cadoudal 7 mars 10:10

      @Fergus
      L’élégance ?

      Halte à l’alzheimerophobie ?

      Depuis 40 ans les soixanthuitards détruisent la France méthodiquement, patiemment...

      Ils vont laisser un sacré tas de merde à leurs gosses et voudraient s’en sortir une fois encore les cuisses propres ?

      Pas d’une folle élégance...


    • Fergus Fergus 7 mars 11:03

      @ Cadoudal

      « Depuis 40 ans les soixanthuitards détruisent la France méthodiquement, patiemment »

      Le bilan de Mai 68 est loin d’être aussi négatif que vous le présentez. Cela sera sans doute démontré dans les semaines à venir avec les différentes études et essais qui vont sortir sur le sujet.

      Quant au « sacré tas de merde », est-ce ainsi que nommez les indiscutables avancées sociales et sociétales qui ont été les conséquences des luttes de cette époque ?


    • Cadoudal Cadoudal 7 mars 11:39

      @Fergus
      Le prochain roman de Houellebecq ?

      Sous l’ombre protectrice du plug anal familial, l’ancien combattant soixanthuitard explique à ces petites filles les bienfaits des avancées sociétales que sa génération à obtenu au prix d’immenses sacrifices :

      « Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? »
       http://www.marieclaire.fr/,pierre-berge-pma-gpa-louer-son-ventre,20123,680919.asp

      Monde de merde...


    • Christ Roi Christ Roi 7 mars 22:53

      « @Fergus
      Puisque vous vous rejouissez des » indiscutables avancées sociales et sociétales", vous n’allez pas faire la tête pour quelques euros partis ici ou là pour notre bon gouvernement. Pensez printemps. smiley


    • canard54 canard54 8 mars 07:15

      @Garibaldi2 Bonjour ;

      Il vaut mieux ne pas voter que de voter comme un guignol pour être poli !!! Le résultat en est la preuve aujourd’hui.


    • Fergus Fergus 8 mars 09:21

      Bonjour, Christ Roi

      Je ne fais pas du tout la tête : ayant une bonne retraite, j’accepte volontiers d’être taxé !

      Ce que j’ai dénoncé avec cet article, c’est l’amalgame induit par l’expression « génération dorée » entre les retraités aisés et les retraités les plus modestes  ; autrement dit, entre ceux qui ont, parfois malgré des débuts de carrière difficiles, réussi à obtenir une pension confortable et ceux - très nombreux - qui ont des revenus qui suffisent à peine à couvrir l’essentiel et qui sont pourtant taxés !


    • Armelle Armelle 8 mars 10:48

      @Cadoudal bonjour,
      Quel maginifique portrait que vous faites de cette génération qui, non contente d’avoir profité de tout sans compter pendant 40 ans, laisse à leur descendance un véritable tas de merde, que ce soit en matière d’écologie ou d’économie, et ce sans jamais avoir lever le petit doigt, tout cela dans une oisiveté insensée et oserait aujourd’hui se rebiffer parce qu’on lui demande de participer à la réparation de leurs conneries successives.
      Comme dit l’auteur « sacrée farce » !!! Ben voyons, où il y a de la gêne il n’y a pas de plaisir...
      Quand on sait que bon nombre de familles avec enfants vivent avec un smic, que de voir ces égoïstes chroniques râler pour qqes euros de moins sur leur pension alors que pour une majorité « la maison est payée » et leur dépense n’est que du loisir, c’est à gerber

      L’auteur,
      Cette initiative est excellente, ne vous en déplaise, et j’espère qu’elle ne sera que le début d’une série de mesures à prendre dans ce domaine pour tenter remettre les pendules à l’heure quand on sait par exemple qu’un nombre significatif d’ individus ont basculé dans le schéma "plus d’années de pension que d’années cotisées, comme mon cher voisin de la RATP, qui cumule déjà deux ans de plus en retraite avec une pension de 2850 euros, ...et cet abruti s’en vante !!!
      ...Rien qu’une honte

       


    • Fergus Fergus 8 mars 11:54

      Bonjour, Armelle

      « Cette initiative est excellente, ne vous en déplaise »

      Chacun sa vision de la gestion du pays et de ses ressources. Personnellement, je pense qu’il y a d’autres moyens de dégager les sommes nécessaires, ne serait-ce qu’en luttant avec plus de détermination contre l’évasion fiscale ou contre l’optimisation qui permet à un type comme Arnault de voir sa fortune progresser de... 25 milliards d’euros en un an ! A rapporter au gain pour l’Etat de l’augmentation de la CSG : 4,5 milliards d’euros !!!

      Cela dit, en admettant que l’Etat français soit contraint de taxer les retraités via la CSG, pourquoi pas ? En ce qui me concerne, et bien qu’impacté, je ne vois pas d’inconvénient majeur à cette taxation dans la mesure où je dispose d’une bonne pension. Mais tel n’est pas le cas de nombreux retraités qui, bien que faisant partie d’une soi-disant « génération dorée », touchent à peine plus des 1 200 euros bruts qui constituent le scandaleux seuil de cette mesure.

      Pour ce qui est de votre voisin de la RATP, il doit être très vieux et, pour toucher une telle pension, avoir travaillé dans le secteur tertiaire et fini comme cadre. Or, il se trouve que j’ai connu moi aussi des retraités de la RATP qui ont eu nettement moins de chance, et tout particulièrement l’un d’eux, ancien machiniste, qui est décédé moins de 5 ans après son départ en ayant souffert d’un dos très abîmé par ses années de conduite. Bref, là aussi, il y a une grande disparité !


    • Fergus Fergus 8 mars 11:57

      @ Armelle

      J’ai oublié de préciser que ledit machiniste avait, durant sa carrière, été insulté à différentes reprises, subi une fois un crachat dans la figure et été menacé d’un cutter en une autre occasion. Bref, l’ordinaire de nombre de ses collègues « privilégiés » !


    • Aristide Aristide 8 mars 12:11

      @Fergus


      Armelle est le type même de jeune abruti qui mélange tout, comparant la situation en fin de carrière après plus de quarante ans de boulot et celle de jeunes actifs qui débutent. 

      Voilà donc que ce mal comprenant arrive à condamner toute une génération indistinctement pour des raisons écolo-bio- bobos. Rien à retirer de ce genre de débat sans qu’à un moment cette personne prenne conscience de l’état de notre pays actuel la qualité des équipements publics, des infrastructures, des services sociaux, ... 

      Je suis sûr que de nombreux jeunes actifs ont une vision surement plus claire de ce qu’est la retraite. En tout cas, ceux que je côtoie sont loin de cette ... affligeante vision. 

    • Fergus Fergus 8 mars 13:05

      @ Aristide

      « ceux que je côtoie sont loin de cette ... affligeante vision. »

      Même chose pour moi, les jeunes actifs avec qui j’échange sur l’état social du pays sont nettement plus lucides et, de ce fait, beaucoup plus nuancés.


    • jeumy 9 mars 02:33

      @Armelle

      Je pense qu’en matière d’écologie, on pourrait vous donner des leçons... On ne connaissait pas le mouvement écologique, mais
      • On retournait les bouteilles de verre. Le magasin les renvoyait à l’usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau. Les bouteilles étaient recyclées
      • on montait l’escalier à pied : on n’avait pas d’escaliers roulants et peu d’ascenseurs
      • on ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu’il fallait se déplacer de 2 rues
      • on allait dès 4 ans à pied à l’école située à plusieurs kilomètres et un peu plus âgés si on avait de la chance en vélo et les mamans n’emmenaient pas leurs enfants en voiture comme un taxi 24h/24 mais les accompagnaient à pied
      • les enfants gardaient le même cartable toute leur scolarité, les cahiers servaient d’une année sur l’autre, les crayons, crayons de couleur, les gommes, les taille-crayons et autres accessoires duraient tant qu’ils pouvaient (et certainement pas achetés à chaque rentrée scolaire)
      • on marchait jusqu’à l’épicerie du coin
      • on rapportait nos courses dans des cabas et non dans des sacs plastiques
      • on ne connaissait pas les couches jetables ou ensuite on n’en achetait pas car c’était trop cher pour nos petits salaires
      • on faisait sécher les vêtements dehors sur des cordes à linge
      • on avait un réveil qu’on remontait le soir et qui nous durait toute notre vie
      • on n’avait pas de téléphone portable qu’à présent vous changez après quelques mois d’utilisation pour un modèle plus performant ou plus mode
      • on s’activait dans la cuisine pour préparer les repas (en non des plats tout préparés en barquette)
      • on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés pour tout préparer sans effet et qui utilisent un maximum de watts autant qu’EDF en produit
      • on envoyait nos colis par la poste en utilisant un carton récupéré et du papier journal ou de la ouate en rembourrage et non des bulles en plastique ou des billes de polystyrène
      • on n’avait pas de tondeuses autopropulsées ou autoportées, mais on utilisait l’huile de coude pour tondre le gazon, pour bêcher, bîner, etc sans machine énergivore 
      • on travaillait physiquement : on n’avait pas besoin d’aller dans un club de gym pour courir sur des tapis roulants qui fonctionnent à l’électricité
      • on buvait de l’eau au robinet ou à la fontaine et non dans des bouteilles plastique
      • on n’utilisait pas de capsules ou dosettes de café, mais une cafetière qu’on faisait chauffer
      • on utilisait un porte-plume avec de l’encre dans les encriers et plus tard on mettait des cartouches dans les stylos encre, les stylos : on ne les jetait pas quand ils étaient vides
      • on remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir entier après quelques utilisations
      • on n’utilisait pas de mousse à raser, parfum, laque, etc en bombe
      • on n’utilisait pas de mouchoirs en papier, mais des mouchoirs en tissu qu’on lavait, idem pour les lingettes,...
      • les gens prenaient le bus, le métro, le train et pas la voiture
      • on connaissait ce qu’était une poubelle et on ne jetait pas dans la rue ses papiers, ses canettes, ses bouteilles plastique...
      Mais il est vrai qu’on ne connaissait pas le mouvement écologique.....








    • Fergus Fergus 9 mars 08:50

      Bonjour, jeumy

      En effet, c’était cela la vie durant les années 50. A cet égard, je remets là un article que j’ai écrit en 2013 et déjà mis en lien quelque part sur ce fil : 1953 vs 2013 : paradoxe des conditions de vie. Je crois que ce texte peut vous intéresser.



    • ASTERIX 11 mars 10:23

      @Diogène

      A .LAUZET N EST PAS UN REPRESENTANT DU PEUPLE  ;

      il représente Ses amis médecins et du MEDEF

       1 FRANCAIS SUR 2 A MOINS DE 1200 EUROS DE PENSION MENSUELLE §§§§§§§

      les amis de ce « con de député » magouillent les primes ;; ;les frais de déplacement....les déclarations de patrimoine  SE PAYENT UN APPART A PARIS A NOS FRAIS

      LA MOITIE DE CES ELUS SUFFIRAIT ET PLUS DE SENAT  !!!!!!!!!!!!!!!!!


    • mmbbb 11 mars 15:44

      @Cadoudal Vous oubliez ceci Cette salope de Con Bendir est pour une ouverture des frontieres Un cas d ecole la France, sans avoir apporter une euro de richesse , l immigre a tous les droits Pres de lyon a St genis les ollieres une colonie de migrants imposes a la commune Ecole Sante Logement tout a ete offrte Je cite Fergus « S i la France ne peut pas accueillir 25 000 roms ce pays n est exemplaire » L idée est dans ce style Qu il cesse de geindre, ras le bol .


    • Fergus Fergus 11 mars 16:10

      Bonjour, mmbbb

      « « S i la France ne peut pas accueillir 25 000 roms ce pays n est exemplaire » »

      Désolé, mais je n’ai jamais rien écrit de tel. Merci de ne pas m’attribuer des propos que je n’ai pas tenus !!! smiley


    • Eric F Eric F 11 mars 21:09

      @Armelle
      La grande majorité des retraités reçoit une retraite calculée en fonction des cotisations versées, le cas d’années de bonus est marginal. Leur génération a eu une vie généralement bien plus frugale que le mode de consommation actuelle, préférant pour ceux qui le pouvaient épargner plutôt que gaspiller. Les pensions de retraite évoluent moins vite que le cout de la vie, la hausse de CSG constitue une baisse supplémentaire. Quant à l’« oisiveté insensée », c’est une insulte à des générations qui ont été pendant des décennies parmi les plus productives du monde, avant la désindustrialisation liée à la mondialisation financière.
      Le problème pour les générations montantes est la dramatique pénurie d’emplois, vouloir diviser les Français selon la génération est une approche de démagogues de bas étage. Alors qu’ils diminuent les prélèvements sur les plus fortunés, ils ponctionnent davantage sur les plus vieux et sur ceux qui sont au milieu de l’échelle sociale.


    • leypanou 6 mars 09:06

      Tous les retraités qui ne sont pas contents de la politique actuelle et qui ont voté Macron n’ont plus qu’à se gifler ou autre.

      Si les gens étaient moins c. et/ou moins passives, beaucoup de choses auraient déjà évolué.


      • Fergus Fergus 6 mars 09:21

        Bonjour, leypanou

        C’est vrai car toutes les réformes de Macron étaient annoncées dans son programme. Mais il n’y a pas que les retraités qui ont voté Macron qui vont être durement impactés ! 

        La mobilisation sera-t-elle au rendez-vous ? Nous le saurons très vite.


      • Alren Alren 6 mars 12:32

        @Fergus

        Mathématiquement, la véritable équité serait de n’avoir qu’un impôt direct fondé sur les revenus réels et ne tenant compte que de ce qui reste à dépenser au citoyen après paiement de cet impôt.

        Ne resteraient de taxes que sur des produits dont une baisse de consommation est souhaitable : tabac, alcool ...

        On pourrait également conserver comme payants des services qui ne sont pas demandés par tous comme la délivrance d’un passeport ou la vente de concession dans un cimetière par exemple.


      • Fergus Fergus 6 mars 14:02

        Bonjour, Alren

        « la véritable équité serait de n’avoir qu’un impôt direct »

        Ce qui ferait perdre des milliards prélevés sur les dépenses des étrangers. Rien n’est parfait ! smiley


      • Garibaldi2 6 mars 15:37

        @Alren

        Vous oubliez que la TVA, impôt injuste et anti main d’oeuvre, et aussi payée par les touristes, sinon comment les faire participer aux dépenses dont ils profitent (routes, parcs, monuments historiques, ...). C’est bien là le problème.


      • ggo56 6 mars 21:02

        @Garibaldi2
        Les suisses (par exemple) ne payent pas de TVA pour des achats au-dessus de 175euros...(certains produits exclus, comme alcool, tabac...)


      • Alren Alren 11 mars 12:20

        @Fergus et Garibaldi

        Les touristes étrangers ne paieraient pas la TVA à l’État mais les produits achetés aux commerçants ... qui seraient assujettis à l’impôt direct unique.

        C’est là, sur le chiffre d’affaire des commerçants que l’État retrouverait son argent.


      • Gorg Gorg 6 mars 09:12


          L’arrogance de ces parvenus est sans limite... Ils ne sont même pas conscients qu’ils ne représentent que15% de la population...
         Plus de 50% des citoyens ont laissé faire en s’abstenant au deuxième tour des législatives... Ils ont, grâce à cela une majorité écrasante à l’assemblée et peuvent ainsi nous imposer leur dictature...
         On a ce qu’on mérite.. La République en panne, le parti des arrivistes sans talent, sans culture et sans charisme... On est tombé bien bas...


        • Fergus Fergus 6 mars 09:28

          Bonjour, Gorg

          L’argument de la représentation n’en est pas réellement un : dans la plupart des pays occidentaux - tous confrontés à une baisse du civisme et à un individualisme croissant -, la participation est de plus en plus faible et la légitimité basée sur un socle très minoritaire. C’est un fait de société.

          « La République en panne, le parti des arrivistes sans talent »

          Pas d’accord avec vous sur ces deux points. Ni vous ni moi ne sommes d’accord avec les orientations politiques, mais cela ne remet pas en cause le fonctionnement du régime républicain. Quant au « talent », Macron et les principaux de ses ministres n’en manquent pas ; le problème est qu’il le mettent principalement au service des puissants !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès